N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 E. Malchance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: E. Malchance E. Malchance EmptySam 9 Jan 2016 - 19:23

E. Malchance LQwsX3R

Contexte du groupe
Sairyo Hiko avait gagné son combat la veille, mais aurait sans doute préféré perdre le suivant plutôt que d'assister à une telle guerre au sein de Suna. Mais une chose semblait sûre : il allait tout de même combattre aujourd'hui.

Il tomba nez à nez avec une Konohajin, qui avait vraisemblablement participé à l’Examen. Riba Yell s’était perdue dans le vacarme de la guerre et tentait de se rendre utile quelque-part… tout comme le duo de Sunajins composé de Yamada Tetsui et de Saibogu Yae, qui avaient eux aussi croisé la route du Shûkaijin. Le quatuor allait-il décider de s’allier ? Difficile de se faire confiance lorsque l’on ne connaissait pas les intentions de ceux qui nous faisaient face…

Mais ils n’allaient pas trop avoir à réfléchir car au fond de la ruelle, quelqu’un approchait. Et son large habit noir laissait indiquer qu’il faisait partie de l’élite de l’Inconnu : le fameux Kaihô-sha. Mais il était bien plus encore…

Règles générales
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Le premier tour est un tour d’introduction. L’utilisation de techniques n’est pas autorisée dès votre premier post.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois un joker de 12h supplémentaires (le Staff ne passera pas poster). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il poste dans le bureau de SNH (www).
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, vous pouvez faire une demande d’arbitrage.

Indications particulières
    Ø Les évènements se déroulent au lendemain du premier tour de la troisième épreuve de l'Examen Chûnin, alors que le premier combat du jour allait commencer, à 14h.
    Ø La ruelle de Suna dans laquelle vous combattrez est déserte (sans mauvais jeu de mot).

Ordre des participants

« V »
Sairyo Hiko
Riba Yell
Yamada Tetsui
Saibogu Yae


E. Malchance VLiyxHj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
« V »
Informations
Grade : Membre du Kaihô-sha
Messages : 8
Rang : ???

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMar 12 Jan 2016 - 23:58

Cinq avait le numéro qui lui était le plus logique. Si certains au sein du Kaihô-sha se battaient parfois pour avoir un meilleur rang au sein de l’élite, ce n’était pas du tout son cas. Non, notre personnage atypique savait qu’il était parfaitement à sa place. Et jamais cette dernière ne changerait, qu’importe ce qu’elle ferait. C’était tant mieux.

Tout comme le reste de l’unité, la silhouette au manteau noir s’était occupée de terroriser la population. Après avoir massacré deux ninjas dans l’arène, elle était partie dans les rues du village caché du Sable, cherchant à semer la zizanie comme consistait sa mission. Faire un vacarme et des victimes : une mission en l’apparence assez aisée à comprendre. Mais l’application pouvait parfois se révéler plus difficile… ou plus facile.
    « Quoi ?! Purée me dis pas que t’es déjà mort ? »
Un regard concerné vers le corps au sol pour vérifier. Vu le trou mince mais long que ce bonhomme avait au milieu du front, le verdict était sans appel. S’il y avait bien une chose qui pouvait énerver Cinq, c’était bien ça : que le combat se termine avant même que l’extase du combat ait été au rendez-vous. Et là, c’était un bon exemple.

Sous son large habit noir, le membre du Kaihô-sha s’approcha encore plus de sa dernière victime. Plaçant ses mains sur ses hanches, ce dernier ne put s’empêcher de lâcher un long soupir. Sa déception était tout sauf dissimulée.
    « Franchement t’aurais pu… je sais pas moi, te protéger ? J’avais visé la tête bordel, la tête ! Plus personne ne meurt d’un trou dans le crâne de nos jours, c’est trop banal ! »
Nouveau soupir, puis Cinq dut se résoudre à s’en aller. Forcément, hors de question d’arrêter là sa mission. Elle devait combattre jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus, ou jusqu’au signal. Autant dire qu’elle avait encore de nombreux combats en perspective devant elle.

Car oui, « V » était une femme. Et n’en déplaise aux deux femmes du quatuor sur lequel elle venait de tomber dans les minutes qui suivirent, elle avait des atouts pour le moins… physiques. Elle se décida d’ailleurs à les révéler face à ce groupe de ninjas qui – à défaut d’être particulièrement imposant – avait le mérite d’apporter le plus grand nombre d’adversaires simultanés depuis le début des hostilités pour la jeune femme.
    « Un, deux, trois… quatre ! Mais deux beaux garçons pour deux filles, vous êtes en couple c’est ça ? »
Elle se tapota la tête de la paume de sa main droite, comme pour montrer qu’elle venait de se rappeler de quelque-chose. Forcément, cela amenait les ninjas à remarquer – si ça n’avait pas déjà été fait – la tenue très extravagante de leur ennemie : elle était habillée comme le joker de certains jeux de cartes. Une tenue symétrique aux teintes rouges, blanches et noires.
    « Ah mais je suis bête ! Pourquoi vous draguer alors que je vais vous écrabouiller juste après ? Franchement des fois je suis vraiment sotte… »
Sans composer le moindre mudra, un imposant marteau apparemment en bois était apparue dans le creux de sa main gauche. Sans attendre, elle le fit tournoyer et le ramena derrière sa nuque avec l’appui de son autre main. Son sourire était ravageur.
    « Allez, ramenez-vous ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMer 13 Jan 2016 - 12:32

Le chaos arrive.

Facile vainqueur du premier tour de la dernière épreuve de l’examen Chûnin, notre jeune garçon était bien loin de se douter de ce qui arriverait aujourd’hui. N’ayant pas subi une seule égratignure lors de son combat, Hiko avait eu tout le loisir de déambuler dans le village caché du sable. Il s’était même offert une place pour assister au combat de son coéquipier de première épreuve, Hayashi Kihran. Ce dernier avait réellement été impressionnant et s’était débarrassé de son adversaire avec une maîtrise digne des shinobis les plus confirmés.

Ce combat avait donné un peu de nostalgie à notre jeune garçon aux cheveux blancs. Lui aussi il aurait aimé s’amuser durant son combat, mais apparemment il était tombé sur quelqu’un de vraiment plus faible que lui qui s’était fait terrasser par la première attaque de l’enfant. Ce fut expéditif, trop expéditif. Le Sairyo avait été déçu, et il attendait avec impatience le second tour du tournoi afin de réellement tester son niveau. Mais il n’était pas inconscient et de nature plutôt prudente, c’est donc pourquoi il avait décidé de se rendre à l’arène afin d’aller observer les différentes façons de se battre de ceux qui pourraient être ses futurs adversaires.

Mais alors qu’un nouveau combat allait commencer, la terreur se répandit dans toute l’arène… Ils étaient là.

***

E. Malchance Captur38

Hiko déambulait dans les rues depuis presque cinq minutes déjà. La panique avait envahi les rues et la plupart des personnes présentes courraient dans tous les sens, à la recherche d’un abri afin de sauver sa peau. Hiko avait tous ses sens en alerte, il avait réussi à s’extirper du stade assez rapidement, il avait flairé le danger.

Ces personnes encapuchonnées qui étaient apparues dans l’arène étaient vraiment redoutables, Hiko avait pu sentir leur chakra imposant, écrasant même. Hiko cherchait Mikami, son ami était là au tournoi et il était la personne dont il avait besoin. Car bien qu’étant un shinobi confirmé ayant largement le niveau de Chûnin, Hiko n’en restait pas moins un enfant de 13 ans dans une ville et un pays lui étant inconnu. Il voulait se raccrocher à ce qu’il pouvait. En passant, il aida un homme s’étant foulé la cheville dans sa ruée pour se sauver, il le ramena dans une maison vide et lui indiqua de ne pas bouger, qu’il serait plus en sécurité ici.

Et alors qu’il recommençait à parcourir les rues, il sentit le chakra familier de Tetsui et décida de bifurquer. En quelques secondes, il se retrouva aux côtés de Tetsui et de deux jeunes femmes dans une ruelle déserte. Mais le temps n’était pas aux présentations, car devant eux se jouait une scène atroce. Une jeune femme encapuchonnée se tenait là, se déplaçant calmement au milieu de toute cette agitation. Hiko ne bougea pas, cette femme était puissante.

Sans attendre, la jeune femme se tourna vers eux avec un air amusé sur le visage, elle semblait prendre du plaisir à répandre la douleur et la mort. Et alors que l’enfant s’attendait à ce qu’elle les insulte ou leur dise qu’ils allaient mourir dans d’atroces souffrances, elle dit une phrase qui l’étonna presque à lui en faire perdre l’équilibre.


« Quoi ?! Non mais t’es pas bien, j’suis trop jeune pour avoir une copine de cet âge ! »

Une réaction irréfléchie, ces mots étaient quasiment sortis tout seul de la bouche de l’enfant suite à son étonnement. Mais les paroles du « Joker » le firent rapidement revenir sur terre. Le voilà le passage habituel où les méchants disent qu’ils vont tout ratatiner sur leur passage. Cependant, bien que la scène pouvait paraître banale, Hiko ne s’était jamais senti autant en danger que dans cette ruelle déserte. L’enfant, qui n’avait bien entendu qu’un seul kunai sur lui car il ne s’attendait pas à combattre, recula légèrement venant se placer derrière les trois autres shinobis qu’il venait tout juste de rencontrer. Tout en se tenant prêt à réagir, il annonça à Tetsui et ses drôles de Dames l’analyse qu’il avait déjà pu faire de la situation.

« Attention, elle dégage une énergie incroyable… Ça ne m’étonnerait pas qu’on ait affaire à une adepte du taijutsu vu la taille de son lourd marteau… Le fuinjutsu ne m’étonnerait pas non plus vu la manière dont ce dernier est arrivé dans ses mains… Prudence ! »

Sa décision était prise, Hiko mettrait sa vie en jeu dans cet affrontement.
Hrp:
 
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyJeu 14 Jan 2016 - 18:31

L’observation des combats dans l’arène puis soudain l’incompréhension et le chaos. Un groupe d’hommes encapuchonnés qui appellent à la rébellion envers ce qu’ils nomment « l’Ordre » tandis qu’ils se revendiquent « Nation ».

Tetsui et moi avions abordé quelques jours auparavant le problème qui se poserait pour nous en cas de guerre entre Suna et Konoha mais aujourd’hui, ce n’était pas une rivalité entre deux villages mais entre le monde… Je ne comprenais pas où se trouvait ma place : je n’étais ni nation ni ordre. J’étais une shinobi obéissant à ses supérieurs pour effectuer des missions et me rendre sur le terrain afin de rendre le monde meilleur. Je n’étais pas shinobi pour disposer d’un pouvoir dont on semblait nous accuser : je me contentais d’œuvrer dans l’espoir de changement. Une vision un brin utopique d’un monde de paix sans conflit d’intérêts où tout le monde pourrait cohabiter et coexister. Je ne connaissais pas la haine ni la rancœur envers les étroits d’esprits malgré après avoir moi-même souffert de leurs jugements sur ma condition d’élémentaire. Je n’avais pas le droit de faire de différence entre deux êtres vivants. Plus que jamais de par ma nature, je revendiquais la vie et le droit de tout à chacun de la posséder.

Toujours était-il que ce groupuscule se faisant appeler le Kaihô-sha ne partageait qu’une vision étriqué du monde qui nous entourait et reprochaient des faits dont ils usaient eux-mêmes pour résoudre l’injustice dont ils estimaient être touchés.

Les massacres commencèrent sous nos yeux ébahis : la vie de l’arbitre venait d’être prise, exprimant clairement leurs intentions meurtrières. La panique gagnait les rangs tandis que les civils fuyaient en hurlant et que les Sunajins défendaient leur patrie, bientôt suivis par les autres délégations. Le message ne concernait pas que Suna et si le village caché du sable était la cible de cet attentat ce n’était que du fait de l’évènement international qui s’y déroulait. Nous devions prêter mains fortes et arrêter ces dissidents sans foi ni loi.

Il n’était toutefois pas bon de rester ici dans cette zone déjà bondée. Je voulais me rendre utile, ailleurs et emboitais le pas à Tetsui tout en tachant de ne pas le perdre de vue dans cette cohue et ce brouhaha. Pour couronner le tout, la chaleur de ce début d’après-midi ne m’aidait en rien dans ma concentration ou mon confort. En effet, ma nature d’élémentaire d’eau ne parvenait que difficilement à s’accorder et s’acclimater avec la morsure du soleil de ces contrées désertique si bien que je n’étais pas au mieux de ma forme. Depuis notre sortie Tetsui faisait en sorte d’amoindrir les effets de la chaleur autour de moi et c’était ce qui me sauvait la vie mais l’effet de panique et la course à laquelle nous nous adonnions désormais avait fait quelque peu vaciller cette faculté qui fonctionna de nouveau parfaitement lorsque nous nous retrouvions de nouveau côte à côte tandis que les murs volaient en éclats et le chakra était utilisé à flot : une vraie scène de guerre civile…

Les ruelles étaient un peu plus calme bien que de nombreuses personnes s’y étaient aussi engouffrées pour s’enfuir. De par leur discours, le Kaihô-sha laissait sous-entendre qu’ils ne s’en prendraient pas aux civils mais nous préférions nous en assurer, suivant un groupe de l’un d’entre eux pour veiller à leur sécurité.

Nous croisions une autre Sunajins en chemin, visiblement perdue et peu expérimentée comme en témoignait son visage tiré par les traits de la panique.

« Viens avec nous ! »

Lui conseillais-je simplement tout en poursuivant notre course tandis qu’au fond de la ruelle une silhouette revêtant le fameux manteau noir de cette organisation, venait dans notre direction. Le manteau tomba pour dévoila une femme à la tenue pour le moins… extravagante. En effet, ses courbes étaient parfaitement retranscrites dans cette combinaison moulante à trois teintes. Son visage était maquillé et un V semblait tatoué sur son menton.

Un Shukajin faisait également son apparition, se joignant au groupe tandis que je restais méfiante. Qui était notre allié et qui était notre ennemi ? Après tout si la femme portait la tenue des envahisseurs personne ne disait que ce jeune garçon ne faisait pas partie de leur troupe. Tetsui semblait plus détendu malgré qu’il restait sur le qui vif. Je lui adressais un regard en coin tandis qu’il me rassurait avec la même méthode : il semblait connaître le jeune garçon ou en tout cas il semblait croire qu’il ne représentait pas une menace, ce qui me détendis quelque peu bien que je restais sur mes gardes.

Notre future adversaire nous toisa avant d’annoncer dans un ton détaché que nous étions en couple. Sa méthode relaxé et décomplexé alors même que les hostilités étaient palpable laissait supposer d’une grande confiance en elle et son flegme ne la rendait que plus dangereuse… Elle était certainement très puissante et la prudence était de rigueur.

Elle faisait apparaître un marteau de bois dans sa main avec une telle aisance que cela semblait s’apparenter au fuinjutsu malgré que je ne voyais ni sceau ni parchemin… Je l’observais pour tenter de comprendre son style de combat et d’appréhender ce qu’elle pourrait utiliser contre nous. Le jeune garçon, qui s’était rapproché de notre groupe, en arrivait à la même déduction bien qu’il ajoutait une probable maîtrise du taijutsu ce qui semblait logique pour optimiser l’utilisation de son arme et évoquait même un dégagement de chakra impressionnant, ce qui me faisait dire que ce possible allié possédait des dons de senseurs. Cela pourrait s’avérer utile…

J’adoptais une posture de combat tout en lançant quelques mots à notre ennemie pour connaître la véritable raison de notre affrontement.

« Pourquoi vouloir rétablir ce que vous défendez de la même manière que ce que vous condamnez ?! »

En le reprenant par la force et la démonstration de pouvoir.

« Alors c’est ainsi ? La haine n’engendre que la haine ?! »

J’étais affectée et mes traits démontraient de ma lassitude et mon agacement. J’avais essuyé bon nombre de vagues haineuses à mon encontre et pourtant jamais je n’avais riposté dans le même sens qu’eux. Tout simplement parce que leur cracher au visage n’aurait fait que leur donner raison sur les critères qu’ils se faisaient du monstre que j’étais pour eux.

« Vous n’en avez pas après les civils et pourtant êtes-vous conscients que certains vont servir de dommages collatéraux dans votre rébellion ? Ces innocents qui n’ont rien demandé à personne ! »

Je n’espérais pas changer sa mentalité par mon discours, elle ne me semblait que trop endoctrinée pour sa cause que je jugeais sans fondement mais au moins j’obtiendrais peut-être des réponses à mes questions ou à défaut elle les aurait entendues…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Tetsui
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyJeu 14 Jan 2016 - 23:32

La paix ne serait pas pour si tôt...
Ces hommes vêtus de noir venaient d'y veiller.

Voilà qu'hier j'avais affronté Yamanaka Inaho. Le combat ne s'était pas passé comme je l'aurais voulu et j'avais dû abandonner. Autant dire que je n'avais pas encore digéré l'affaire. En faites j'en voulais aux organisateurs ou au hasard de la vie de m'avoir mis face à un tel type. Pour l'avoir affronté, je pouvais dire qu'il n'avait pas le niveau d'un simple genin. Peut-être qu'à cause de ça mes espoirs de suivre la voie du shinobi exemplaire en gravissant les échelons comme ma défunte mère et mon père s'en étaient allés. Mais je préférais dire « retardés ». Mon père avait essayé de me remonter le moral mais Yell y était mieux arrivée que lui.
Elle avait même su me convaincre de l'accompagner au deuxième tour du tournoi pour assister aux combats. Sans ça je n'y serais pas allé car je n'étais pas bon supporter et ma fierté me disait de ne pas aller encourager du regard ceux qui étaient arrivés là où je n'avais pu.

L'arrivée mise en scène du Kaihô-Sha me fit froid dans le dos. Je restais interloqué à l'écoute de ce discours. Les accusations et notamment celles envers Suna étaient justifiées, je l'avouais moi-même car les anciens Kazekage n'étaient pas des saints. Mais la manière de mener cette révolution n'était pas la bonne. Tuer de sans froid n'était pas la solution. L'arbitre y était passé sous mes yeux choqués et je savais déjà quel camp choisir. Ils semblaient bien pressés de renverser l'ordre des choses mais ils oubliaient seulement qu'un nouveau Kazekage n'avait pas eu assez de temps pour faire ses preuves, et c'était mon cousin. C'était mon sang. S'ils voulaient le tuer ils devraient me tuer aussi, ainsi que mon père, car nous étions des shinobis au service de Suna et fidèles à un Yamada. Papa ne lâcherait jamais son neveu.
Lorsque le mot « révolution » fut prononcé et que le chaos commença de plus belle je priais Yell de me suivre.

« Anéantir l'Ordre à Suna signifie tuer mon cousin ! On a à faire à des tarés... Suis moi Yell il faut nous rendre utiles et sans supérieur aux alentours je fais de la protection de Suna et du Kazekage ma priorité. » affirmais-je.

J'espérais que mon père, Arashi, et mon sensei aux éléphants en feraient de même. Tout comme Ema, Ogami, Kibo-sensei, ou encore Yami qui elle s'en donnerait à cœur joie de tuer ces nouveaux ennemis. En route vers le palais du Kazekage nous n'assistions qu'à la destruction et à la mort. Des cadavres, des flammes, des gens en fuite et des bruits d'affrontements... Des sources de fumées apparurent progressivement dans tout Suna.
Loin d'être arrivés là où je voulais nous mener, nous tombions sur une de mes camarades qui semblait démunie face à cette attaque surprise. Contrairement à Yell je me stoppais un instant pour l'aider.

« Viens avec nous, il faut nous rendre à l'un des points stratégiques pour être utiles avec d'autres, seuls nous ne valons rien ! Comment t'appelles-tu ? Yamada Tetsui pour ma part. »

Ce fut très bref et impersonnel. Nous commencions à repartir mais furent stoppés par l'apparition d'une silhouette noire à l'autre bout de la rue. Par le même temps ce fut Hiko qui nous rejoignit, alors que le révolutionnaire s'avançait vers nous. Je m'adressais à celui qui avait été mon coéquipier durant les premières épreuves :

« Bon ou mauvais timing je sais pas trop Hiko. »

C'était bien de l'avoir s'il n'était pas du côté de la révolution. Mais s'il avait voulu éviter un affrontement il aurait dû passer son chemin...
Le noir tomba et laissa place à une femme en chair et en os. Pour ma part, j'ignorais totalement la vanne de cette dernière, mais en tout cas elle nous bloquait la route. Elle avait l'air redoutable rien qu'à la voir et à l'entendre aussi. La preuve, elle voulait déjà nous tuer.
Hiko se mit derrière nous et je pris note de ses informations. Je savais qu'il était doué en sensorialité. J'avais adopté une posture de combat moi aussi, faisait face avec Yell qui s'évertuait à comprendre en s'adressant à l'ennemi. Ils les recrutaient dans des jeux de cartes maintenant ? Référence à cette tenue qu'elle portait...
J'avais les traits du visage tendus par cette situation pour le moins compliquée et dangereuse. Mais contrairement aux autres je ne disais mot à notre opposant. Je m'adressais plutôt à Yae qui était en retrait elle aussi à priori.

« Tiens toi prêt Yae, mais surtout ne prends aucun risques, on agit ensemble. Et si ça tourne mal, je te charge de rapporter les infos sur l'ennemi à qui tu peux. » dis-je sèchement.

Je n'avais pas envie de me battre personnellement. Et agacé, je finissais tout de même par faire remarquer quelque chose à l'intention de la Kaihô-sha ici présente. En plus je la tutoyais pour le respect qu'elle ne méritait pas.

« Tu sais que nous sommes innocents ? Ton chef a dit ne tuer que des coupables. Des genins comme nous sérieux... dis plutôt que tu n'oses pas t'en prendre à plus fort que toi. » soufflais-je avec lassitude et défi dans la voix. Sacré mélange.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Y
Informations
Grade : Genin
Messages : 55
Rang : C

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyVen 15 Jan 2016 - 1:51

"Terrorisée".

Voici le mot qui décrivait au mieux ton état d'esprit. La journée avait pourtant commencé de façon fort agréable. Depuis que tu avais, semble-t-il, comprit les principes à la circulation du chakra, tu t'évertuais à t'entraîner du mieux que tu pouvais en scellant, de ci, de là de petits objets de ta fabrication dans des parchemins. Tu avais même tenté l'impossible en mettant tes ailes dans un parchemin un peu plus important.
Cet art était intéressant, mais encore mystérieux pour toi. Tu avais prévu de te faire tatouer bien assez vite les sceaux d'invocation sur les avant-bras pour procéder avec plus de facilité, mais l'idée même d'affronter le tatoueur était une épreuve pour toi.

Bref, c'est ainsi que ta journée avec commencée. Pour le moins de façon ordinaire pour toi.
Par la suite, tu avais prévu d'aller faire un tour discrètement au tournoi qui se déroulait en ce moment même dans l'enceinte de Suna. Tu n'avais pas trop suivi tous les évènements qui se déroulaient en ce moment même à Suna, mais les récents évènements survenus dans ta vie et ta décision de devenir Shinobi te poussaient à t'intéresser un peu plus à ce milieu jusqu'alors inconnu pour toi.

Tu t'étais présentée dans l'arène dans une tenue passe-partout, une façon pour toi de ne pas te faire remarquer. La foule était nombreuse, le stade était plein à craqué et la chaleur se faisait étouffante.
Pourtant, tu n'avais pas eut le temps d'apercevoir une seule minute ce dont pourquoi tu étais venu. Non, non, car tout avait très rapidement dégénéré.

Le discours de cet homme était pour toi incompréhensible, mais très vite, la panique avait gagné la foule de civils qui s'étaient précipités vers les issues de secours pour échapper à la mort semble-t-il.
Tu avais suivi la vague. Bousculait et secouait de toute part, tu te retrouvais à présent dans les rues de Suna, courant à tort et à travers sans vraiment savoir ou tu allais et te tenant le bras, entaillé par une bouteille en verre qui avait explosé non loin de toi durant la panique. Ton bras saignait abondamment et tu retenais le flux en pressant ta main dessus, mais tout cela t'avait perturbé, tu ne savais pas trop quoi faire, n'y même ou te réfugier. Peut-être que rentré dans une maison, n'importe laquelle serait une bonne idée. C'est ce que tu t'apprêtais à faire lorsqu'un couple t'interpella.

Deux shinobis semble-t-il. La première, une femme aux cheveux t'ordonne de venir avec eux. Tu es apeurée et tu n'oses pas bouger sur le coup de l'émotion, mais le second, lui qui porte un bandeau de Suna, prend le temps de s'arrêter. Il se présente et t'explique de façon très rapide et primaire ce qu'il faut faire. Tu n'as pas trop le temps de réfléchir et tu approuves rapidement :

"Ya ... Yae ! Je m'appelle Yae !"

Sans plus attendre, tu t'élances à leur suite, les suivants de prêt tout en restant malgré tout légèrement en retrait. Ton bras te fait souffrir, mais tu serres les dents et ne dis rien jusqu'à ce que vous rencontriez un autre jeune homme, un shinobi lui aussi, mais beaucoup plus jeune que vous. Tu restes en retrait et tu ne dis rien ... Puis soudain, cette femme fait son apparition et ton monde idyllique vole en éclats.
Sa tenue, son allure, son visage. Tu en trembles rien qu'en la regardant et puis tu aperçois le liquide rougeâtre sur ses mains gantées. Du sang. Tu es alors prise d'une panique incontrôlable. Tu recules de plusieurs pas rapidement jusqu'à te cogner contre un mur et chercher à tâtons une porte de sortie :

"N... Non ... Elle va nous tuer ..."

Tu trembles d'effroi, car ce n'était pas du tout de cette façon que tu t'étais imaginé mourir lorsque tu es devenu shinobi.
Les paroles de ton coéquipier sunajin te passe au-dessus de la tête. Tu ne les entends même pas. Non, tu regardes cette femme les yeux exorbités par la peur et plus les secondes avancent, plus tu te sens paniqué dans ce qui va arriver. Tu trembles, tu pleures de façon incontrôlée alors que la femme s'adresse à nous d'une façon que je ne parviens pas à décrypter. Une seule solution te parait envisageable pour l'heure, la fuite, et pour ça, tu commences à regarder à droite, vers l'une des ruelles avoisinantes de façon insistante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
« V »
Informations
Grade : Membre du Kaihô-sha
Messages : 8
Rang : ???

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyDim 17 Jan 2016 - 13:33

Son marteau attendait… Et elle aussi. Pourtant, l’envie de combattre ne semblait pas dominer ceux qui lui faisaient face. Pourquoi attendaient-ils ? Que diable pouvaient-ils avoir envie de faire au lieu de venir l’affronter ? Cinq ne comprenait pas. Pire encore, elle s’indigna lors qu’elle vit la Konohajin tenter d’argumenter. Mais pourtant, l’expression du visage du clown changea. Et à mesure qu’elle l’écouta, les muscles de la kunoïchi en rouge et noir se décontractèrent.

Pareil lorsque le Sunajin parla d’être innocent. Que des Genins ? Non, c’était impossible qu’elle n’ait eu que des soldats de bas étage en face d’elle. Peut-être que lui était un Genin, et c’était tant pis pour lui ! Mais le grade n’avait rien à voir avec le conflit qui opposait ces enfoirés de l’Ordre et ceux de la Nation qui voulaient rendre tous les êtres humains libres et égaux en droits et non pas dictés par le monopole des villages cachés.

Mais le discours de la Konohajin avait apparemment créé un sérieux doute chez « V ». Elle en lâcha même son marteau, qui s’écrasa au sol. Vu l’impact localisé, le quatuor pu imaginer que le marteau pesait facilement une petite centaine de kilos. La tête de Cinq se baissa.
    « T-tu… t’as p’tet raison. Les civils ne doivent pas être t-touchés. Et puis, même si je ne fais qu-que suivre les… les ordres, je… »
Elle releva aussitôt la tête. Et elle arborait alors un sourire carnassier. Son chakra prit soudain une autre dimension.
    « Pauvres cons, comme si vous étiez innocents ! Vous pensez qu’on n’a pas réfléchi un minimum avant de faire tout ça ?! Tout ce que vous avez gagné, c’est que je vais me donner à fond dès le début ! »
Sur quoi elle attrapa le manche de son lourd marteau avant de se retrouver… aussitôt au-dessus des quatre shinobis. Une seconde, c’était le temps qu’elle avait mis pour sauter et se retrouver en l’air. Mais plus que le souffle de son chakra ou sa vitesse, c’était désormais sa position qui était horrifiante : son marteau dans le dos, elle s’apprêtait à écraser l’ensemble de ses adversaires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyDim 17 Jan 2016 - 16:34

La rue allait voir un spectacle impressionnant se dérouler dans les prochaines minutes car l’adversaire du quatuor improvisé n’était autre qu’une des figures emblématiques du groupe ayant réussi à semer la panique dans tout le village caché du Sable. Et elle allait donner du fil à retordre au jeune garçon, il le savait. Il était maintenant temps pour lui de se dresser devant le danger, et de faire face aux responsabilités qui lui incombaient. Le monde shinobi était en danger, et bien qu’Hiko n’attache pas une grande importance au système shinobi actuel, la vie d’un être humain à une valeur inestimable à ses yeux. Et c’est pourquoi il ferait tout pour que cette femme ne fasse pas plus de victime aujourd’hui !

Tetsui semblait calme, presque arrogant. Les deux jeunes filles, quant à elle, semblaient plus apeurées qu’autre chose. Hiko, quant à lui, était perplexe et surtout très méfiant. Sa nature innocente ne le faisait pas douter des autres individus, seulement de la jeune femme à l’allure si particulière. Et cette dernière leur réservait encore des surprises, car elle eut une réaction des plus inattendues suite aux paroles de la jeune femme aux cheveux bleus. Elle parut perdre de sa superbe et sembla déstabilisée par ce qu’elle venait d’entendre. Mais cela ne dura pas, et sa vraie nature refit directement surface. Elle avait juste fait cela pour rendre la scène un peu plus théâtrale. Jamais elle n’avait hésité, et c’était ce qui faisait sûrement sa force.

Hiko eut soudainement un frisson, le chakra de la jeune femme changea du tout au tout et le danger devint maximal. Elle avait une réserve de chakra d’un niveau impressionnant, sans doute la plus haute que n’ai jamais pu observer l’enfant. Le jeune garçon était prêt à agir, mais la jeune femme le prit de court. A peine avait-elle récupéré son marteau, qu’elle s’était quasiment volatilisée et se retrouvait au dessus du quatuor qui n’avait rien vu venir. Hiko, plus par instinct qu’autre chose, composa rapidement quelques mudras afin de limiter la casse.


« Merde… ! »

Une fois les quelques mudras finis, l’enfant fit un mouvement ample avec son bras droit au dessus de sa tête et une barrière aqueuse commença à se former au dessus du quatuor. Les autres ne semblaient pas avoir réagi, Hiko sentant le danger s’était donc dit qu’il était préférable de tous se protéger de ce coup de marteau qui semblait dévastateur. Mais le temps de réaction de l’enfant n’était pas suffisant et le mur aqueux ne fit que limiter l’impact que le marteau aurait eu sur les jeunes genins. Il ralentit seulement l’attaque et l’enfant qui se trouvait derrière le groupe, fut violemment expulsé en arrière et se heurta contre le porche d’une maison de la rue dans un bruit sourd.

E. Malchance Captur12

Son corps était endolori du au choc, et il avait la tête dans un étau. Mais il le savait, ce n’était pas le temps de se reposer c’est donc pourquoi il composa un simple mudra et sa présence disparut aux yeux des autres. Allait-il s’enfuir ? Avait-il enfin réalisé le gouffre qui séparait le quatuor de la jeune femme ? L’écart de niveau qu’ils ne pourraient peut être jamais combler ? Seul l’avenir nous le dira, mais une chose était sûre, Tetsui et les autres ne le voyaient plus et devaient sûrement penser que l’enfant avait pris ses jambes à son coup…



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyLun 18 Jan 2016 - 12:54

Notre ennemie avec le V tatoué sur le menton changea de comportement du tout au tout. Toutefois, je ne me laissais pas bernée, je voyais clair dans son jeu : tout cela n'était que mise en scène pour ne rendre que tout cela plus théâtral. Seulement, dommage pour elle sa prestation était bien piètre et le mensonge se sentait à dix kilomètres.

Je fronçais les sourcils, agacée et toujours méfiante. Bien sûr que mes paroles n'auraient pas eu de poids sur elle mais j'avais tout de même voulu qu'elle les entende et elle n'était pas non plus capable de me donner une explication. Des civils seraient forcément tués dans le conflit engendré par leur assaut. Elle avait beau dire qu'ils avaient planifié leur action, il était indéniable que des innocents allaient mourir malgré tout quoi qu'ils pouvaient en dire. Peut-être qu'ils n'en avaient que faire... Des pertes nécessaires pour mener à bien leur rébellion... Ce discours était à vomir.

Lorsqu'elle chercha a se ressaisir de son marteau, je me tenais prête. Le Shukaijin nous protégea avec un écran d'eau alors qu'elle cherchait à nous atteindre en nous écrasant d'en haut depuis son saut. Tout se passa très rapidement et mon réflexe premier fut bien évidemment de me dématérialiser complètement. Le marteau passa donc à travers ma forme élémentaire, me laissant indemne de son coup tandis que mes camarades ne pouvant se protéger davantage furent projetés quelques peu en retrait.

Sans attendre, je retrouvais mon apparence normale et envoyais rapidement de l'eau autour de notre assaillante pour l'y enfermer complètement. Je restais immobile pour maintenir ma technique, espérant qu'elle finisse par indéniablement manquer d'air et s'y noyer ou que mes alliés profiteraient de cette possible ouverture pour attaquer à leur tour.

Entre temps, le dénommé Hiko semblait avoir disparu et la jeune Yae semblait plus en proie à la panique qu'autre chose... Ne restait-il vraiment que moi et Tetsui ? Notre adversaire était sans conteste redoutable et même si je ne perdais pas espoir je craignais la défaite. Elle n'était pourtant pas permise car l'avenir des villages était remis en question ! Et si pour le moment il s'agissait de Suna, nul doute qu'ils tenteraient de frapper les autres, dont Konoha où vivaient mes parents et il n'était pas question qu'ils leur fassent du mal ni même qu'ils s'en prennent à la famille de Tetsui ou à toutes les personnes innocentes et sans défense ! Cette guerre désuète sous forme d'attentat devait cesser immédiatement pour la sécurité de tous. Les genins que nous étions n'avaient rien à se reprocher et n'étaient même pas vraiment concernés par la discorde...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Tetsui
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyLun 18 Jan 2016 - 20:58

J'étais ennuyé pour cette shinobi de Suna, elle semblait peu expérimentée et s'appelait Yae. Mes propos semblaient ne pas l'atteindre tant elle tremblait de peur et devait déjà se faire des films avec peu d'espoir. C'était tel que je la vis se mettre à pleurer, semblant chercher une issue.

« YAE ! Ressaisie toi ! Ou bien pars chercher des renforts maintenant si vraiment tu penses nous être inutile ! Mais fais un choix dans l'intérêt de tous le monde » avais-je tonné en sa direction pour qu'elle m'entende enfin.

Je m'étais montré catégorique. Je ne voulais pas être méchant, mais la situation n'était pas n'importe laquelle. Elle était critique. Je n'avais pas besoin de la voir mourir tétanisée par la peur après nous avoir handicapé. Peut-être serait-elle douée à se frayer un chemin telle une petite souris dans tout Suna pour aller chercher un jônin : que faisaient Nuzuro sensei ou encore mon père Yamada Arashi ? Eux pourraient vraiment nous être utiles. Mais pour l'instant nous étions seuls ! Yae devrait choisir selon ses compétences.

Le petit jeu d'actrice de notre opposante était... dérangeant. En faites elle semblait dérangée elle-même. Peu importe les mots utilisés, elle n'allait pas en démordre. Nous étions comme ses proies, pris au piège dans cette rue déserte.
D'un coup son chakra devint impressionnant et sa vitesse avec. Elle était sur nous en un instant et abattait son marteau dont la puissance fut amoindrie par la protection du Shukaïjin. Ne jaugeant pas réellement la puissance de cette attaque dès les premiers instants, j'avais pensé que la technique de notre allié aurait suffit à nous couvrir, mais non. Je me protégeais donc seulement de mes bras par réflexe, avant d'être moi aussi projeté plus en arrière dans une direction différente de celle d'Hiko. C'est une porte qui céda sous mon poids. Je me retrouvais dans une maison sombre et me relevais sans perdre de temps. J'en profitais alors pour invoquer mon kuchiyose depuis l'intérieur de la bâtisse. Son apparition, vu sa taille et son poids, ne fit que détruire la façade de la maison. La prison tentée par Yell devait bien avoir suffit à couvrir cette invocation car tout se jouait très vite.

Zoroganju avait en tout cas bien vite compris la situation. En faites, il était parfaitement au courant puisqu'il m'apprenait en quelques mots que Nuzuro Sensei se battait lui aussi avec un kuchiyose éléphant qui était l'un de ses aînés. Ne tardant pas plus, je grimpais sur son dos puis rebondissais pour atteindre le toit voisin qui surplombait la scène de combat. Prison aqueuse maintenue ou pas, j'utilisais dans l'instant l'une de mes techniques les plus rapides d'exécution. Apprise par Oniri, il s'agissait d'un fûton de précision n'utilisant que le bout de mon doigt qui prenait la forme d'un pistolet enfantin. Je visais donc la cible ennemie dans son torse et tirais ma balle assassine. Le coup était parti. Je me devais de garder l'attention sur mon kuchiyose, et sur mes alliés en même temps. Le combat était-il maintenant inévitable ? Où était Hiko ? J'imaginais qu'il préparait un coup dans notre intérêt. Yell s'en était bien sortie.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Y
Informations
Grade : Genin
Messages : 55
Rang : C

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMar 19 Jan 2016 - 10:48

La panique est tienne et tu ne parviens pas à la contrôler. Toujours ce regard insistant vers la droite où tu aperçois une nouvelle fois le sable qui te semble si accueillant de la ruelle. Tu te mords la lèvre jusqu'au sang en essayant de te concentrer. Tu dois absolument partir d'ici, mais c'est sans compter sur le jeune homme qui t'a demandé de le suivre qui te hurle soudain dessus en te demander de te ressaisir et de prendre une décision. Ton regard croise le sien et tu es encore plus apeurée qu'auparavant alors que le mur dans ton dos te semble soudain d'une dureté déconcertante. Soudain, tu aperçois la femme qui saute en l'air et qui s'apprête à vous écraser de son marteau. Tout cela ne dure même pas une demi-seconde et tu n'as qu'une seule réaction. Tu pousses un long et terrible hurlement de frayeur en la pointant du doigt alors que tes camarades ont tous fait en sorte d'agir pour esquiver le marteau.

Toi, tu te prends l'attaque de plein fouet malgré le léger ralentissement qu'un mur d'eau à fait subir à l'attaque, le lourd marteau s'écrase en plein à l'endroit où tu te trouves et tu sens tes membres se décomposer en partie alors que la terreur se lit toujours sur ton visage. Tu as juste eut le réflexe de lever les bras en croix devant ton visage pour te protéger d'éventuels éclats, mais à quoi bon quand tu sens déjà qu'une partie de ton corps vole en éclats.
Tu es propulsé sur plusieurs mètres à la suite de l'impact, dans un état dont tu ignores tout puisque tu as perdu connaissance après le choc.

Tes camarades pourront juste voir ton corps gisant à même le sol dans une mare de sang, le visage toujours décomposé par une terreur lisible sur tes traits inertes.
hrp:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
« V »
Informations
Grade : Membre du Kaihô-sha
Messages : 8
Rang : ???

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMar 2 Fév 2016 - 14:35

Elle sentait encore son marteau frôler son dos, mais plus pour longtemps. Son mouvement fut aussi ample que violent, et aussitôt elle sentit le fracas de son arme sur le sol. Sans négliger ce qui semblait avoir été de l’eau, elle avait réussi à causer des dégâts indéniables. Toutes ses cibles avaient été projetées, même si l’une semblait avoir complètement disparue. En réalité, lorsqu’elle se reforma à partir de l’eau, Cinq put rapidement en déduire la nature de ses pouvoirs. Une Gogyou Suiton, à coup sûr, voilà quelque-chose que – malheureusement pour la concernée – elle connaissait mieux que quiconque.

Un bref regard alentour permit au clown sadique de se rendre compte encore plus des dégâts qu’elle avait causées. L’autre kunoïchi était à terre, visiblement inconsciente ou même morte ? Mais les deux autres… pas le temps d’y penser : la Gogyou passait déjà à la contre-attaque. Instinctivement, et comptant sur ses qualités athlétiques, la membre du Kaihô-sha fit un bond latéral, qui lui permit d’éviter la masse aqueuse de son adversaire, mais vu la rapidité de la technique – sans aucun doute justifiée par le reste de la technique du Shûkaijin – Cinq trébucha. Rien de bien important, mais lorsqu’elle retomba sur ses appuis, elle pouvait assister à un spectacle étonnant : le Sunajin était sur un toit à côté d'un… éléphant !

Et vu le signe qu’il faisait avec sa main, il allait utiliser un jutsu ! Ses réflexes poussés dans ses retranchements, elle prit une nouvelle impulsion… Et elle esquiva parfaitement le tir rapide du Sunajin, vers qui elle bondit immédiatement. Elle ne mit que deux ou trois secondes pour arriver à hauteur de ce dernier.
    « Va rejoindre ta copine, bouffon ! »
Des mots au sens assez ironique vu le physique de la jeune femme, qui tenait toujours son marteau. Une arme qu’elle avait fermement dans sa main droite, le bras ballant et se préparant à percuter de droite à gauche le crâne du Sunajin…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMar 2 Fév 2016 - 16:48

Le jeune garçon s’était mis en retrait depuis qu’il s’était fait expulsé avec violence par le coup de marteau asséné par la membre du Kaihô-sha Tout s’était déroulé très vite et Hiko n’avait pu voir que brièvement la jeune konohajin se dématérialiser en une grosse flaque d’eau. Une technique des plus impressionnantes, et surtout des plus intéressantes. Il se demandait bien comment elle avait fait, et il se promit d’essayer d’apprendre ce jutsu par la suite. L’enfant ignorait totalement que cette capacité était un don héréditaire, et qu’il ne pourrait jamais imiter ce jutsu même s’il y mettait la meilleure volonté du monde.

De leurs côtés, les deux sunajins avaient aussi été expulsés de la zone d’impact et les dégâts furent différents en fonction des personnes. Tout d’abord la jeune fille, plutôt peureuse au premier abord, gisait à même le sol. Elle s’était faite écraser lourdement par le marteau, bien que sa puissance eut été atténuée par le jutsu du Sairyo, et ne s’en était pas remise. Apparemment, elle était hors-jeu pour le reste du combat. Hiko eut un petit rictus de douleur, imaginant ses propres os se casser suite à un contact avec le marteau monstrueux que leur adversaire portait. Pauvre Yae, elle était mal en point mais peut-être y avait-il une chance qu’elle survive, espérons-le !

De son côté, Tetsui avait valdingué jusqu’à une maison qu’il avait totalement détruit quelques secondes plus tard en faisant apparaître un gigantesque éléphant. Hiko fut impressionné, il avait réagi rapidement face au danger et semblait prêt à lancer la contre-attaque comme le démontrait son attaque Fuuton envoyée vers leur adversaire.

Alors que cette dernière venait tout juste d’éviter un jutsu effectué par la jeune femme aux cheveux bleus, elle esquiva aussi facilement l’attaque du Yamada et se rua vers lui, son marteau en main, plus dangereuse que jamais ! C’était le moment d’intervenir, Hiko s’était positionné sur un des toits, à une distance raisonnable de la zone de combat afin de pouvoir intervenir sans être happé par une quelconque technique aléatoire. Et de son perchoir, il voyait bien que Tetsui risquait de subir une sacrée claque et son crâne ne résisterait sûrement pas à l’attaque de leur adversaire, il était donc nécessaire pour Hiko de le protéger afin qu’il puisse contre-attaquer rapidement pour tenter de faire plier leur ennemi du jour.

E. Malchance Ae12

C’est donc pourquoi l’enfant réitéra l’utilisation d’une de ses techniques les plus utiles et une barrière d’eau se forma entre « V » et Tetsui. Cependant, cette fois ci elle possédait une densité beaucoup plus importante que tout à l’heure car l’enfant avait eu le temps d’anticiper les mouvements de leur adversaire et avait lu ses mouvements légèrement plus rapidement que d’ordinaire… Le tout, grâce à la maîtrise optimale qu’il possédait de la sensorialité. Tetsui fut donc protéger de l’attaque de l’ennemi et cette dernière se trouvait à faible distance de l’éléphant et du sunajin. Mais le support d’Hiko n’était pas terminé, il utilisa une faible partie de sa barrière aqueuse afin de donner une fenêtre de tir à son coéquipier en déposant une fine particule d’eau sous les pieds de leur adversaire afin que cette dernière perde un peu d’équilibre.
Hrp:
 


Dernière édition par Sairyo Hiko le Jeu 4 Fév 2016 - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMer 3 Fév 2016 - 14:04

L'une de nos alliées était hors service mais il aurait été imprudent de la déplacer dans son état. Rien n'indiquait que cela n'empirerait pas les choses tout comme la mettre à « l'abri » semblait dérisoire au vue de l'agitation présente absolument partout entre les murs de Suna !

Seuls Tetsui et moi même semblions être encore en lice. Ce dernier, perché sur un toit en compagnie de l'un de ses Kuchiyoses, avait lancé des jutsu que notre adversaire esquiva sans peine tout comme elle l'avait fait avec les miens bien qu'elle fut quelque peut déstabilisée par la présence d'eau sur notre terrain. Je pestais intérieurement de la voir s'en défaire si facilement comme si rien ne pouvait l'atteindre : elle était incontestablement puissante...

Elle choisissait de s'en prendre désormais a Tetsui alors qu'elle m'ignorait complètement. Elle parvenait d'ailleurs rapidement à sa hauteur mais cela fut suffisant pour moi pour créer une nouvelle structure d'eau à partir de celle présente sur les lieux pour venir l'emprisonner au moment même où un mur suiton venait protéger le Yamada, et pour lequel je n'étais absolument pas la responsable. Le dénommé Hiko agissait donc visiblement dans l'ombre et était toujours présent à nos côtés, ce qui me réconforta un peu : passer de deux shinobis à trois face à une personne de la trempe de notre ennemie n'était vraiment pas de trop.

Notre adversaire disposait d'une confiance en elle à toute épreuve. L'invincibilité semblait presque faire partie d'elle même comme en témoignait le dégagement de chakra imposant que je parvenais moi même à percevoir tant il était conséquent... Elle n'avait pas accepté de discuter avec nous sur le tenant et les aboutissant de la "cause" des agissements du "Kaihô-sha". Que cherchaient-ils à prouver ? Meurtrir et tuer étaient là leurs seules motivations et leur seule solution pour remettre en question un système qui ne leur plaisait plus ? Pourquoi avoir l'air de prendre plus de plaisir dans cette rébellion que de ressentir de haine ? Si je me battais pour une telle cause je n'aurais pas vraiment envie de plaisanter via des blagues vaseuses et un air condescendant. Non. La rage et la hargne s'emparerait de moi à l'encontre de ceux que je jugerais comme bourreaux. Le temps ne serait pas à l'amusement mais au règlement de compte sans sommation jusqu'à les voir abdiquer ! Alors pourquoi agissait-elle ainsi ? Peut-être était-il simplement folle...

Cette dernière était d'ailleurs possiblement déséquilibrée une nouvelle fois par la présence du liquide aqueux sur le toit tandis que je restais immobile pour maintenir ma technique en contrebas qui j'espérais ferait mouche cette fois-ci alors qu'elle attaquait et devait dans le même temps prendre garde au reste.

Si cette prison ne fonctionnait toujours pas, j’enchaînais en créant des tentacules aqueux dans le prolongement de mes bras pour venir la déstabiliser plus encore et permettre une ouverture à mes coéquipiers. Je n'osais pas envoyer de projectiles par crainte que son esquive ne fasse porter le coup à Tetsui à la place. Il n'y avait plus qu'à combiner nos efforts pour l'atteindre.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Tetsui
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMer 3 Fév 2016 - 18:24

Je ne m'étonnais même pas de voir que nos tentatives à moi et à Yell étaient vaines. Que cette femme aux allures de bouffonne cachait des talents et une force de titan comparé à n'importe lequel d'entre nous. Ma camarade sunajin tout juste rencontrée en avait fait les frais. Opposer la force à la faiblesse et la crainte ne marchait jamais. Plus tôt je lui avais sommé de choisir entre rester ici ou partir quémander de l'aide, mais rien. J'étais saoulé par le déroulement des choses en ce moment même. Et malheureusement je n'étais ni bon en défense, ni médecin pour l'aider...

Mon tir précis de fûton n'avait pas atteint sa cible et avait préféré rencontré le sol. Déjà elle se jetait sur moi à une vitesse folle qui me laissait juste le temps de m'élancer en arrière au moment même où son marteau vint rencontrer une barrière de suiton apparue in extremis et au bon endroit. Sans cet amortissement du coup, ma tête aurait belle et bien volé comme une balle que l'on tape avec une raquette. C'était Hiko qu'il fallait remercier pour ça, je le savais.
La barrière disparaissait et je m'éloignais plus en arrière. Yell avait réagi elle aussi et était toujours en action. Je me devais donc d'agir de manière synchrone. Alors, j'effectuais rapidement les deux mudras nécessaires pendant que je me reculais, pour jeter une rafale de vent forcenée en pleine face de notre ennemie. Le but était de l'affubler et de la pousser droit dans le piège tenté par Yell ou à défaut ses tentacules de suiton. Mon Kuchiyose avait lui aussi compris où je voulais en venir et il envoyait rapidement une simple rafale de fûton vers les bras la bouffonne pour empêcher ses mouvements de riposte avec son arme.

Zoroganju criait à mon intention :

« Je la mets en pause tu l'allumes ! »

Pas besoin de chercher très loin pour comprendre. Il pensait à un enchaînement que nous avions bossé récemment lui et moi lors de nos entraînements destinés à l'examen, un truc à ne pas prendre à la légère. Mon éléphant s'exécuta tandis directement tandis que je préparais ma technique avec rapidité. Duo Zoro-Tetsu en action !
Des défenses d'ivoire sortirent du sol juste en dessous de V, puis s'agrandirent pour venir la chercher et l'immobiliser en s'enroulant autour d'elle. Cela pouvait très bien marcher étant donné les déstabilisations tentées sur notre cible, et cette immobilisation à base de ce qui faisait l'arme naturelle d'un éléphant pouvait très bien se coupler aux tentatives de Yell.
Ma technique à moi était prête au même moment et je vins augmenter de façon fulgurante et instantanée la température sur quelques mètres autour de V sans doute immobilisée. D'une seconde à l'autre la température de la fusion était atteinte et si la folle était prise dedans elle brûlerait bien vite tandis que sa peau fonderait jusqu'à sa chair, comme ses habits. Son marteau prendrait feu quand à lui ou fonderait progressivement peu importe sa matière car elle n'était sans doute pas insensible à une telle extrémité de chaleur, surtout pendant plusieurs secondes.
Puis alors que ma technique était en marche, je sautais sur le toit voisin. Proche de mon kuchiyose et en hauteur je pourrais lui venir en aide et inversement. Et si notre combo n'avait pas marché, nous étions prêts lui et moi. J'étais même prêt tout pour stopper ce combat s'il tournait au massacre pour mes alliés. C'était d'autant plus vrai pour une certaine personne...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
« V »
Informations
Grade : Membre du Kaihô-sha
Messages : 8
Rang : ???

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMer 10 Fév 2016 - 20:13

Encore de l’eau ?! Elle n’en revenait pas. Mais lorsqu’elle vit de qui la technique provenait, elle soupira encore davantage : c’était le petit con qui s’était apparemment camouflé ! Protégeant son allié – car le membre du Kaihô-sha sentait bien que son marteau s’enfonçait dans le liquide – il venait également d’offrir à ce dernier une fenêtre de tir. Pourtant, le sourire de la jeune femme était réapparu. Et il était toujours aussi large.
    « Vous m’prenez pour qui ?! »
Aussitôt l’eau au contact du marteau, elle disparut progressivement. Et la direction de l’aspiration du mur aqueux du Shûkaijin semblait indiquer quelque-chose d’improbable : c’était le marteau qui semblait grignoter chaque molécule d’eau. Et la conséquence fut terrible pour le Sunajin, qui vit son visage touché de plein fouet par le coup de son ennemie, qui s’en donna à cœur joie.

Ce dernier vola au-delà du bâtiment. Et de deux, pensa alors la kunoïchi. L’eau qui glissa à ses pieds la déstabilisa qu’un infime instant. Elle faisait partie de l’élite de la Nation, comme si elle pouvait se laisser influencer par ces techniques de bas niveau… ou encore se faire surprendre par une technique déjà utilisée : elle fit un salto arrière pour esquiver la prison aqueuse de l’experte en Suiton de Konoha.

Cinq retomba à même le sol, à côté de la Sunajin inconsciente. Ses deux adversaires restant en hauteur, elle releva légèrement la tête. Son marteau avait littéralement aspiré l’eau, mais il était difficilement imaginable qu’ainsi elle puise absorber la femme du village caché de la Feuille sous sa forme aqueuse. Pourtant, en ayant démontré la faculté de son marteau de bois, elle prenait sans doute un avantage psychologique conséquent sur ses adversaires.
    « Alors ma belle, on est mal tombée face à moi, pas vrai ? Vous devriez tenter de fuir, pour pas finir… »
Trop proche et dominante, « V » se pencha pour approcher sa main du corps de Saibogu Yae. Elle releva son corps par les cheveux, avant de serrer de ses deux bras sa tête.
    « … comme ça. »
Un mouvement, puis un craquement. Le bruit sourd et la lourdeur avec laquelle le corps de la Sunajin retomba au sol ne laissait aucun espoir pour cette dernière. Et si le combat continuait ainsi – même si Yamada Tetsui avait survécu – les choses continueraient ainsi : et Cinq tuerait chacun de ses adversaires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMer 10 Fév 2016 - 21:59

Cet adversaire était vraiment redoutable… La barrière aqueuse que l’enfant venait d’ériger se fit littéralement absorbée par le marteau de leur adversaire. Les conséquences furent directement connues car dans un bruit sourd, le marteau vint s’écraser sur le visage du jeune Yamada. Le marteau claqua lourdement et sans plus attendre, Tetsui vola dans les airs sous l’impact du choc. Hiko, concentré, ne put s’empêcher de faire une grimace sous son camouflage visuel.

Tetsui avait volé sur plusieurs dizaines de mètres et avait même surplombé un immeuble voisin allant terminer sa course loin de la zone de combat. Hiko ne sentait plus son chakra, Tetsui devait être inconscient… Voire pire. Mais cela, Hiko ne voulait même pas y songer, il devait rester concentré sur le combat qu’il était en train de mener. En parlant de ça, il repensa à ce qui venait de se passer…

Le marteau avait littéralement aspiré la technique Suiton qu’avait effectué le jeune garçon, alors qu’il avait une très bonne maîtrise du ninjutsu il n’avait rien vu venir. Il se demanda alors comment cela pouvait être possible. Ce marteau était apparu comme par magie aux creux des mains de leur adversaire, et là, il venait tout juste d’absorber une technique de niveau médian. Hiko ne comprenait pas le mécanisme de ce marteau, mais il en était sûr… Ce genre de technique de niveau moyen ne passerait sûrement plus, il faudrait donc passer à la vitesse supérieure.

Mais avant même que l’enfant n’aie eu le temps de bouger, leur adversaire se trouvait désormais à côté du corps sans vie de Yae qui était pourtant encore en vie, mais déjà inconsciente. Hiko ne pouvait pas intervenir sans risquer de blesser Yae… Mais vu la suite des évènements, il aurait pu et surtout du tenter quelque chose car leur adversaire brisa tout simplement la nuque de la jeune femme. Hiko voulut intervenir, submergé par la peur et la colère mélangées, Hiko était abassourdi. Une fille venait de mourir, et leur adversaire semblait ne pas vouloir s’arrêter là… Il était temps d’agir.


***


« Va rejoindre Tetsui et assure toi qu’il ne risque plus rien. Je m’occupe d’elle !! »

Le ton avait été dur, la voix ne tremblait pas, Hiko était déterminé et cela se voyait. Laissant le temps à Yell de prendre ses distances, il faisait maintenant face à leur adversaire. Elle se trouvait à une trentaine de mètres de lui, Hiko avait gardé une certaine distance entre elle et lui pour éviter de se faire avoir par une simple poussée de vitesse de la joker.

E. Malchance B11

Les yeux du garçons étaient emplis de larmes, il n’avait vraiment pas digéré le fait que Tetsui soit mis au tapis par sa faute car il n’avait pas réussi à le protéger. Il avait aussi mal digéré le fait de voir Yae se faire tuer sous ses yeux. La contre-attaque allait arriver, et « V » allait maintenant voir ce dont les shinobis des villages cachés étaient capables. Hiko regarda leur adversaire tout en composant des mudras, il lui dit les mots suivants.


« Rentre chez toi et ne reviens pas ! Vous avez déjà fait assez de morts pour vos idéaux… »

Ces paroles n’étaient que du vent. Hiko avait-il réellement envie de laisser partir une femme telle que « V » ? Là était la véritable question. Mais en attendant, il allait un peu lui forcer la main. Alors qu’il avait fini de composer ses mudras, une géante vague aqueuse se forma et vint s’abattre vers « V » avec une puissance dévastatrice. Elle n’avait pas d’échappatoire car la technique couvrait une large zone et Hiko était prêt… Maintenant il allait pouvoir combattre.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyJeu 11 Fév 2016 - 20:24

L'eau s'évapora comme par magie, comme si son marteau avait absorbé par lui même la technique... S'agissait-il d'une sorte de fuinjutsu ? Si tel était le cas elle serait probablement en mesure de se protéger avec le mur aqueux qu'elle venait de récolter. Cependant, je n'eus pas le temps de m'y attarder car ce fut plutôt le coup sourd porté à la tête de Tetsui et le vol plané qui en avait émané qui accaparait mon attention. Les yeux écarquillés de stupeur et le cœur manquant un battement, je regardais le Yamada se faire projeter hors de la zone de combat alors que je demeurais presque tétanisée d'effroi.

Je déglutissais tandis que mon regard se posa de nouveau sur notre ennemi. Même si mon cœur me sommait d'accourir aux côtés de Tetsui je ne devais pas sous estimer notre adversaire et me faire surprendre par l'un de ses tours. Et c'est là que je l'entendis sans vraiment comprendre ses mots tant j'étais perturbée par ce qu'il venait de se passer. En revanche j'entendais bel et bien la nuque de Yae craquer alors qu'elle retombait mollement. J'étais horrifiée. Nous allions de Charybde en Scylla avec un être d'une telle puissance. Nous ne pouvions pas parvenir à l'arrêter, notre niveau était bien inférieur au sien ! Elle aurait vite fait de tous nous balayer un par un comme elle avait justement commencé à le faire.

Hagard et perdue j'entendais Hiko m'ordonnant de m'enfuir pour rejoindre Tetsui tandis qu'il souhaitait la contenir. A lui seul ? Il avait perdu l'esprit ! Il voulait faire diversion et me couvrir mais il aurait dû choisir d'en faire de même ! En tout cas, il faisait son choix et le mien était tout aussi fait : il me fallait retrouver Tetsui et le sauver ! Il était probablement inconscient ou que savais-je ! Je devais partir car rien de ce que je ne pourrais faire viendrait à bout de cette dénommée « V » ! Il était complètement fou de croire et prétendre le contraire.

C'est donc le cœur tambourinant à tout rompre et tremblotante que j'acquiesçais, partant derrière Hiko avec le Kuchiyose éléphant de Tetsui pour retrouver ce dernier. Mes pensées étaient tournées vers le Yamada pour lequel je ne pouvais m'empêcher de craindre le pire... Les yeux embués de larmes, je me transformais sous ma forme d'élémentaire aqueux pour assurer mes arrières et courrais de toits en toits pour chercher là où il avait pu atterrir...

Tandis que je quittais la zone macabre, j'entendais le bruissement d'une énorme étendue d'eau dans mon dos, sûrement lancée par le shukaijin, et sur laquelle je tournais ma tête un instant avant de me focaliser sur ce qui se trouvait devant moi, déterminée à le retrouver coûte que coûte...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Tetsui
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyJeu 11 Fév 2016 - 23:35

L'eau s'était dissipée sous l'effet mystérieux de ce marteau qu'elle tenait fermement et avec lequel elle frappait. J'eus à peine le temps d'écarquiller les yeux de surprise et de tenter de me dégager quand celui-ci me frappa de plein fouet au visage. Il me fit l'effet d'un boom comme jamais je n'avais ressenti auparavant. Brutal. Remarque, il aurait été étrange que je me tape moi même la face avec une telle arme pendant mon temps libre n'est-ce pas ? L'impression que mon crâne résonnait, vacillait, et que mon cerveau avait rebondi plusieurs fois dans ma boîte crânienne. Cela aurait pu signifier la fin, ou le noir total, mais pas encore.

Le brouillon du plan d'attaque que j'avais tracé dans mon crâne s'évapora quant à lui. Cette « bouffonne » ne m'avait pas laissé le temps d'agir. Elle était le genre d'ennemie à avoir dix coups d'avance sur tout ce que j'avais imaginé depuis le début pour essayer de la blesser. Le résultat d'une surhumaine face à un jeune homme bien faible : moi. Tout paraissait vain tandis que mon corps était projeté au loin par dessus je ne savais combien de toits de bâtiments. Je n'étais pas en état de les compter et tout allait très vite. L'atterrissage avait déjà lieu ; il se fit dans un bruit sourd, accompagné d'un craquement d'os douloureux, et mon corps tombant à même le sol en plein milieu d'une rue adjacente qui devait être assez éloignée de la zone de combat. Je gisais là, sonné comme une personne dont la vie s'évaporait. J'avais la lourde sensation que mon crâne vibrait encore et que je revivais ce coup de marteau sans que jamais cela ne s'arrête. Ma peau tuméfiée se chargeait de me le rappeler. Tant bien que mal j'essayais de ramper jusqu'à un coin de mur ombragé. Déjà je fus stoppé dans mon entreprise par cette douleur vive et lancinante d'os brisé au niveau d'une de mes jambes.

Mon éléphant Zoroganju avait bien vu toute la scène. Moi, son ami, percuté de plein fouet par l'arme de V. De même qu'il avait assisté avec horreur à la mort de la petite sunajin dont il ne connaissait pas le nom. Il aurait voulu crier « Tetsui » de sa voix grave mais n'en fit rien. Sa colère était retenue et ne sortait pas. Son expérience d'animal ninja lui permettait de savoir que foncer tête baissé par vengeance aurait signifié sa défaite. Qui plus est il avait déjà en tête de venir me récupérer pour m'emmener loin d'ici.
Le petit gamin nommé Hiko fit face à la bouffonne pour prendre la responsabilité du combat. Son courage était admirable et pourtant il semblait peiné. Yell l'était aussi avec des larmes perlant sur son visage. Zoroganju la connaissait simplement parce que je lui avais raconté qui elle était pour moi. Alors il ne perdit pas de temps pour s'adresser au gamin en prenant soin de ne pas le gêner :

« Tu es brave gamin, mais ne meurs pas, Tetsui t'apprécie. »

L'instant d'après, Yell était à ses côtés en matière aqueuse et ils tournaient le dos au Shukaïjin qui barrait la route à V. Ses sens d'éléphant en éveil, Zoroganju pouvait sentir la direction de la position de tous ceux présents ici : Hiko, la monstrueuse bouffonne, et même moi qui était plus loin. C'est comme cela qu'il arriva tant bien que mal à me retrouver sans perdre un temps qui était précieux, accompagné de Yell.

« Il a l'air en danger... » fit-il remarquer avec peine alors qu'ils approchaient de mon corps.

Quant à moi, ayant abandonné l'idée de ramper plus que les trois mètres que j'avais parcouru en me traînant, ma vision devenait trouble. Je crachais une troisième fois du sang alors que je vis ces ombres familières arriver vers moi. J'étais sûr qu'il s'agissait de la Gogyou et de mon ami kuchiyose... Ce fut à l'instant où ils étaient à mes côtés que mon champ de vision se mit à tourner dans tous les sens et qu'une douleur plus forte au niveau de la tête me fit sombrer dans l'inconscience. Ne pouvant plus rien faire je m'étais laissé aller, laissant mon sort entre leurs mains. Une chose était sûre cependant : je tenais à la vie et celle-ci me tenait toujours la main.

Zoroganju était prêt à me porter de toute sa force pour m'emmener loin d'ici et me sauver la peau...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
« V »
Informations
Grade : Membre du Kaihô-sha
Messages : 8
Rang : ???

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMer 24 Fév 2016 - 12:31

Le gamin s’était finalement montré. Son regard était déterminé et ça ne pouvait qu’enthousiasmer celle qui savourait la supériorité qu’elle avait sur ces misérables shinobis. En y réfléchissant, elle préférait finalement voir des lueurs d’espoir et d’assurance dans les prunelles de ses adversaires. Plus leur estime personnelle était haute, plus leur chute était grande. Et il en était de même pour son plaisir…

Le Shûkaijin conseillait à sa collègue de Konoha de rebrousser chemin… et de sauver le Sunajin. Pensaient-ils qu’il était en vie ? Après tout, même dans sa folie combattive, Cinq se doutait que son ennemi ait pu s’en tirer. Néanmoins, c’était inconcevable qu’il n’ait aucune séquelle. Et surtout, si jamais ils restaient… il était encore moins probable qu’elle ne les laisse en vie !

Elle courut dès qu’elle vit les mudras du Shûkaijin s’enchaîner. Les grands flots qui découlèrent de ces signes incantatoires arrivèrent avec une vitesse folle. « V » fut engloutie par l’impressionnante technique Suiton de son opposant… du moins c’était ce qui était logique de penser. La vérité fut rapidement autre : le marteau de bois en avant, le membre du Kaihô-sha s’était frayé un chemin sans difficulté au travers du petit tsunami.
    « Vous êtes cons à m’balancer du Suiton ! »
Elle lança soudain son marteau en l’air. Puis juste après avoir légèrement plié ses genoux et composé des mudras, elle fit un bond aussi impressionnant que rapide. Un clone apparut à quelques longueurs d’elle. L’originale était au-dessus du Shûkaijin tandis que le clone était presque au niveau de l’éléphant et des ninjas qui s’y trouvaient. Leurs deux marteaux avaient quant à eux doublé en volume.
    « Vous auriez dû TOUS fuir ! Maintenant, crevez !! »
Les deux Cinq attrapèrent le manche de leur marteau, et d’un large geste alla les écraser sur leurs adversaires. Des bruits sourds retentirent. Mais c’était surtout le visuel qui était tant soudain qu’effrayant.

En effet, une lumière aveuglante avait gagné toute la zone. Cette dernière persista quelques secondes.
    « Tu es toujours aussi arrogante, Malina. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tatsu Hachomon
Informations
Grade : ???
Messages : 12
Rang : ???

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMer 24 Fév 2016 - 13:01

Alors il avait dit vrai. Lorsqu’il était venu, bien entouré d’ailleurs, le Shodaime Raïkage avait parlé d’une guerre sans précédent qui allait frapper au plein cœur d’un Examen Chûnin international. L’homme qui, jusque-là, s’était vu offrir de longs moments de solitude pour s’entraîner et toujours perfectionner son art, n’y avait pas cru. Pourquoi croire un homme qui était mort, ressuscité par une nécromancienne qui avait été l’ennemi du monde ninja pendant un moment ?

Mais dès qu’ils avaient prononcé le nom de Jiseyama, il avait compris que l’heure était grave. Comme les quelques-autres des « sages » qui n’avaient pas encore été ralliés à la Nation, il n’avait pu se résoudre à faire autrement… Il devait agir.

Surnommé par les Senju comme « le Sixième », il s’était mis en route vers Suna.

***

La lumière aveuglante qui avait envahi la zone pendant quelques secondes avait permis aux ninjas de l’Ordre de s’en tirer. Etait-ce parce qu’ils avaient esquivés ou parce que Cinq avait échoué en n’y voyant rien ? Qu’importe. Devant les quelques ninjas qui semblaient s’être courageusement battus face au membre du Kaihô-sha, un homme était apparu.

Sa silhouette mince ne cachait pas des muscles agréablement dessinés et certains détails notables comme la cape ou le gant qu’il ne possédait que sur une main donnait à ce nouvel arrivant une classe aussi originale qu’indéniable. Si ce n’était pas directement visible vu qu’il faisait dos à ceux qu’il protégeait, des sortes de tatouages – semblables à de grosses veines blanches – parsemaient son corps et surtout le bas de son visage.
    « Allez faire soigner votre camarade, shinobis. Je m’occupe du reste. »
Il fit ensuite un pas en avant pour appuyer son face à face avec la kunoïchi. Qui aurait pu prédire qu’ils se retrouveraient ici ? Personne hormis Jiseyama. Si la Nation pouvait effectivement compter sur un énergumène pareil, alors l’Ordre avait besoin de nouveaux alliés.
    « Je sais que tu n’as pas choisi ton pouvoir, Malina. Mais plutôt que de continuer à tout miser sur la chance, tu aurais dû t’entraîner durement. »
Il se plaça en position de combat, une main clairement devant et l’autre en arrière. Six se préparait à l’offensive.
    « Car à la fin, seuls le courage et les efforts sont récompensés. »
Il n’était déjà plus à sa place, chargeant aussi rapidement que puissamment son adversaire. Ils s’étaient déjà affrontés auparavant, et « VI » avait fini par prendre le dessus. Est-ce que l’histoire allait se répéter ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyMer 24 Fév 2016 - 14:26

Tout s’était déroulé tellement rapidement que l’enfant avait dû utiliser tous ses sens pour rester au maximum de sa concentration. L’affrontement qui se profilait était d’une rare intensité, et Hiko n’en avait jamais connu de pareil. Son adversaire avait un niveau de chakra nettement supérieur au sien, mais il ne s’abandonnait pas vaincu. Le chakra était une chose, son utilisation une autre.

Et alors qu’il avait concentré son chakra au maximum pour lancer son attaque dévastatrice vers la « bouffonne ». Et ce fut donc logiquement qu’il n’eut pas le temps de réagir lorsqu’il la vit, sortir marteau en avant, de l’attaque sans aucune égratignure. Elle avait même eu le temps de créer un clone pendant l’opération et ce dernier semblait se diriger vers le groupe composé par Tetsui, son invocation et la jeune konohajin.


« Merde ! »

Hiko ne pouvait pas intervenir, elle allait trop vite. Et puis il allait lui aussi devoir faire face à un problème de taille, car l’une des deux fonçait vers lui en brandissant un marteau beaucoup plus impressionnant qu’auparavant. Il n’avait plus le temps, et il le savait. Il n’essaya donc pas d’esquiver, résolu à subir la loi du plus fort.

Cependant, et de façon bien miraculeuse, une lumière aveuglante vint alors submerger la zone de combat. Hiko ferma les yeux sur le coup, ne voyait pas exactement ce qui venait de se passer. Cependant, il sentit le marteau s’écraser lourdement… A côté de lui. Ainsi, elle aurait loupé sa cible ? Saisissant sa chance, l’enfant fit un bond en arrière pour se mettre à nouveau à distance de son adversaire du jour. Quelle était donc cette lumière ? Un signe de la providence ? Un coup de chance ? Tant de questions qui trouvèrent une réponse rapidement dans l’esprit de l’enfant lorsqu’il vit arriver un homme à ses côtés.

E. Malchance Ag12

Grand, relativement mince même s’il semblait musclé, l’homme portait une large cape bleue ainsi qu’un gant à la main droite… Un look des plus distingués, certainement le genre d’individus qui auraient piqué la curiosité de l’enfant dans d’autres circonstances. Et alors que ce dernier commençait (enfin) à mettre les pièces du puzzle en ordre dans sa tête, l’homme prit la parole et leur dit d’aller soigner Tetsui car il s’occupait de la suite.

Hiko ne comprenait pas tout, et alors que Yell et l’éléphant devaient sûrement s’occuper de mettre Tetsui à l’abri, il ne bougea pas. Il remettait tout en ordre dans sa tête. Mais à peine eut il fini que l’homme reprit la parole pour s’adresser à celle qui avait déjà fait tant de dégâts. Apparemment, elle s’appelait Akine et misait tout sur la chance… Vraiment ? Hiko restait abasourdi, ce n’était pas vraiment ce qu’il avait compris de son pouvoir.

L’enfant aux cheveux blancs avait découvert le secret de son adversaire, enfin il le pensait. Et il était hors de question de laisser cet inconnu seul face à ce terrible adversaire, même s’il semblait très sûr de lui, Hiko ne l’abandonnerait pas. Il resta néanmoins en retrait, bien plus efficace à distance qu’à proximité de son adversaire et partagea la compréhension qu’il avait eu de l’étendue des pouvoirs de leur adversaire.


« Merci pour ton intervention ! Par contre fais attention, son marteau n’est pas classique et semble absorber l’élément Suiton ! Et elle semble se battre exclusivement au corps à corps. »

Un partage d’informations qui étaient en réalité inutile car « VI » la connaissait. Mais Hiko l’ignorait, et il comptait bien prêter main forte à cet homme afin de mettre un terme à ce combat et de faire en sorte que la « bouffonne » paie pour ses crimes… Pour ses victimes, pour Yae, pour Tetsui… Et pour toutes les familles qui devraient maintenant vivre avec le poids de la perte d’un proche.

Alors que l’homme n’avait pas encore lancé son assaut, Hiko se décala sur le côté, entre son groupe et celui composé par Tetsui et les autres. De ce point de vue, il pouvait voir les différentes particularités du visage du nouvel arrivant et cela lui fit froid dans le dos. Il était vraiment moche celui-là ! Mais bon, il lui avait sûrement sauvé la vie alors Hiko ne s’y attarda pas trop. Il resta donc campé sur ses pieds, prêt à réagir. Au même moment, l’homme avait entamé sa course vers « V », le combat prenait un tournant peut-être décisif ? En tout cas, Hiko ne laisserait pas « V » s’enfuir après tout ce qu’elle avait pu faire !



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance EmptyVen 26 Fév 2016 - 14:31

Alors même que j'étais parvenue à la hauteur de Tetsui avec son kuchiyose éléphant, notre ennemie revenait à la charge. J'écarquillais les yeux de stupeur en la voyant foncer sur notre groupe alors que Tetsui était incapable de faire quoi que ce soit et que j'avais moi même utilisée la totalité de ma réserve de chakra. Seul l'éléphant aurait pu nous protéger et c'est ce qui tenta que faire instinctivement en se mettant devant nous mais fort heureusement, il n'eut pas à encaisser le choc puisqu'une lumière aveuglante perça les environs, ce qui me faisait protéger mes yeux par rélexe avec mes bras en guise de rempart.

Après quoi, un homme se trouvait à nos côtés, appelant notre ennemie « Akina » : il l'a connaissait donc et semblait visiblement se trouver dans notre camp. Je voyais sa venue comme la providence elle même : il s'agissait d'un véritable miracle et sa présence était aussi miraculeuse qu'inestimable pour l'aide qu'il était en mesure de nous apporter.

Cet homme disposait d'une carrure tout a fait ordinaire mais il se dégageait de lui une certaine prestance et une puissance indéniable sans que je ne parvienne à me l'expliquer. Cela dit ce n'était pas ma priorité et lorsqu'il nous demanda d'aller faire soigner Tetsui alors qu'il s'occupait du reste, j'acquiesçais vivement.

L'éléphant porta Tetsui tandis que je prenais soin de lui préconiser de le faire délicatement puisque si je n'étais pas médecin, je savais tout de même qu'il fallait éviter de bouger une personne inconsciente dont on avait aucune idée de l'étendue des fractures ou des dégâts en général. Ma voix était tremblotante cela dit sous l'effet du choc couplé à l'adrénaline mais je ne perdais pas de vue mon objectif.

Nous quittions ainsi la zone, laissant Hiko en retrait qui souhaitait visiblement assister le nouvel arrivant bien que je ne m'attardais pas sur les détails. Il me fallait rapidement trouver l'hôpital et mes connaissances sur Suna restaient encore plus que limitée tout comme ma faculté à me repérer dans ce dédale de ruelles partiellement détruites pour la plupart alors que les affrontements faisaient rage de toute part ! Il fallait faire en sorte de ne pas tomber dans un nouvel affrontement car je ne donnerais alors pas cher de notre peau...
Heureusement le Kuchiyose de Tetsui connaissait le chemin vers le centre hospitalier et utilisait ses capacités pour se frayer un chemin en toute sûreté vers le dit lieu !

Mon cœur battait à tout rompre tant je comprenais que nous n'avions pas une minute à perdre ! Tetsui était inconscient et j'ignorais tout des séquelles qu'il avait reçu suite à ce coup placé en pleine tête ! L'heure était grave et même s'il était difficile de ne pas céder à la panique je faisais mon possible pour rester sérieuse malgré tout, jugeant que l'angoisse ne me ferait que davantage perdre mes moyens et amenuiseraient sans doutes les chances pour Tetsui d'en réchapper au mieux ! Garder son calme était donc la clé pour faire en sorte que les choses se déroulent parfaitement !

Je commençais à craindre l'état de l'hôpital, sans doute submergé de monde ou pire : totalement détruit ! Mais penser à cela me faisait perdre mon calme a nouveau si bien que j'occultais bien vite l'idée et tâchais plutôt de trouver une autre alternative dans le cas où ce scénario de cauchemar devait bel et bien arriver... La malchance était à nos trousses...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

E. Malchance Empty
Message(#) Sujet: Re: E. Malchance E. Malchance Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

E. Malchance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #6 : Révolution :: Scission-