N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 B. Tomber sur un os

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptySam 9 Jan 2016 - 17:58

B. Tomber sur un os LQwsX3R

Contexte du groupe
War’ka Daka n’a jamais été un tendre, loin de là. Si les meurtres récents qu’il a commis lui valurent un début d’enquête de la part de Konoha, le rapprochement étant encore loin d’être fait pour le Nukenin qui avait d’ores et déjà un autre contrat à remplir. Et celui-là était bien juteux. En effet, approché par une femme – était-ce sa véritable apparence – il y a de cela une semaine environ, Daka s’était vu proposer de massacrer des ninjas contre une grosse somme d’argent et un service qu’il pourrait demander plus tard. L’heure et le lieu lui furent communiqués aussitôt qu’il accepta, et ce fut avec une certaine jubilation qu’il vit qu’il allait pouvoir fracasser des os en plein Suna.

Mais il ne s’attendait probablement pas à un tel spectacle. Aucun garde à l’entrée – car tous occupés à combattre dans la cité de sable – et des combats partout. Un réel théâtre de guerre s’était offert au Nukenin, qui n’eut pas à marcher longtemps pour tomber nez-à-nez avec trois shinobis.

Sana Kiseki, Kawaguchi Mizuki et Sakebi Strike s’étaient regroupés un peu par dépit. Se faisaient-ils mutuellement confiance ? Sûrement pas vu ce qu’il se passait. Mais entre les qualités de médecins de l’un, la connaissance du terrain de l’une et la fougue du dernier, ils formaient inconsciemment un bon trio. Mais est-ce que cela suffirait face à l’homme dont l’armure était faite d’os et d’acier ?

Règles générales
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Le premier tour est un tour d’introduction. L’utilisation de techniques n’est pas autorisée dès votre premier post.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois un joker de 12h supplémentaires (le Staff ne passera pas poster). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il poste dans le bureau de SNH (www).
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, vous pouvez faire une demande d’arbitrage.

Indications particulières
    Ø Les évènements se déroulent au lendemain du premier tour de la troisième épreuve de l'Examen Chûnin, alors que le premier combat du jour allait commencer, à 14h.
    Ø Le premier post de @War'ka Daka doit inclure un passage qui relate le contrat qu'il a accepté.

Ordre des participants

War'ka Daka
Sana Kiseki
Kawaguchi Mizuki
Sakebi Strike


B. Tomber sur un os VLiyxHj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
Date Freya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 831
Rang : A

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyDim 10 Jan 2016 - 0:42

On entre dans le sable comme chez la fermière c'est ce que retint l'homme à la stature imposante. Du haut de ses deux-mètres avoisinant il jaugeait la situation avec un mélange de dédain et de fougue. Il en tremblait presque en maniant sa hache aussi haute qu'un enfant, il dégustait l'atmosphère qui s'empreignait de l'odeur de mort. Les esprits dansaient et les démons mangeaient comme rarement le désert le permettait. Des cadavres d'aventuriers ils passaient à des mets plus raffinés, des âmes de shinobi de tous horizons, des civils. Et le barbare avec sa compagne à masque d'os attendait la bonne occasion de faire son propre repas. Il avança en laissant traîner sa hache contre le sable et en sifflant, ignorant le vent de panique qui se répandait. Il avait sa mission et la mènerait à bien, il avait été payé et le service il l'avait déjà en tête restait plus que le résultat et il comptait bien être efficace.
-On se sépare? On couvrira une plus grande zone tu sauras me retrouver, et si t'es prisonnier au moins j'aurai pas à te courir après directement.

-Pas d'arrestations que la mort. Et je ne meurt pas à la fin de cette histoire.

Sa poigne se referme et il avance dans le chaos laissant sa terrible compagne vaquer à ses occupations. Valkia est moins sanguinaire que lui, la femme a le dessus sur l'homme et son intelligence est nettement plus prononcé que chez l'ancien Kirijin. Elle ira surement voler des enfants à leurs parents pour ses expériences, son recrutement sur le tas sera peut être efficace mais qu'importe, c'est pas la croix rouge ni les petits frères des pauvres. L'or et sa texture voilà ce que désire le nukenin, ça et l'envie d'étriper des shinobis fidèles à leurs villages. Villages d'incapable, la haine décuple et ses veines ressortent sur son cou. L'homme bouillonne intérieurement, la mort marche dans ses pieds et la faux est prête à moissonner. Ceux qu'il rencontre en chemin finissent dans le même état, se vidant de la misérable vie qu'ils ont eu et le sang aspergeant l'armure jonché de cranes incrustés. Les ossements seront récoltes. Pour les puissances obscures. Il marche avant de trouver dans son chemin un trio de shinobis. Il sent l'individualité de chacun d'entre eux, une femme et deux hommes. Un roux, les roux n'ont pas d'âmes selon des rumeurs urbaines il est temps de vérifier. Sa hache qu'il remonte sur son épaule, il hume l'air. Un géant sortant des films d'horreurs, un scénario de films d'horreurs trois jeunes et le tueur. Qui s'en sortira?

Ils n'y verront rien de personnel mais la femme qu'il a rencontré exigeait dans le contrat des morts, beaucoup de morts. Il espère que les trois ne le retiendront pas longtemps. Le chaos est si bon, il s'en réjouit cela l'excite. La chaleur n'est rien, le contexte politique n'est rien. Il s'en cogne de tout, des Kage, des dessous de tables, des secrets. Il ira se forger sa légende et sa réputation et le monde entre sa paume. Pour ça il faut tuer, encore encore et encore.

Il entend la supplique des ombres, elles veulent jouer aussi cela sera amusant. Qui a peur du noir? Qui a peur des fantômes? Il sourit il n'a pas encore trente ans que cet évènement sera à marqué d'une pierre blanche.

Première apparition du barbare rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mamoru Shiya
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : B

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyDim 10 Jan 2016 - 22:59

Il soupirait longuement devant son manuel sur "L'essentiel des poisons". Il avait raté la précédente épreuve, par conséquent il ne pouvait nullement briller aux yeux de la belle Rousse. Bien dommage car il était confiant sur le combat. N’était-il pas un adolescent endurant ? Ne connaissait-il pas par cœur le corps humain, ainsi que ses points faibles ? Tout en réfléchissant, il observa le petit bout d’Os Kaguya que sa partenaire des deux premières épreuves lui avait donné.

« Il faudrait que j’étudie cela de plus près. J’ai entendu dire qu’il avait les os les plus solides ! ». Pouvait-il renforcer sa propre structure osseuse comme un Kaguya ? « Cependant qui dit manipulation des os dit chair souple et régénératrice ». Cette option-ci était plus intéressante : pouvait-il détourner le chakra suffisamment pour en faire une source de régénération continue de son corps ? Selon certains ouvrages, beaucoup d’hommes et femmes se sont essayés à cet art considéré comme interdit tantôt au travers des sceaux, tantôt au travers du ninjutsu lui-même.

Cependant, sa contemplation prit bien vite fin quand l’agitation débuta. Les explosions, les cris, la panique … Il entendait chacun de ces bruits. Prudent comme toujours, il monta au sommet d’un toit pour observer discrètement les événements. Il semblerait qu’une guerre civile se déclare car plus d’un combat commençait à s’enchaîner par-ci et par-là.

« Restons caché » se disait-il mais c’était impossible. Plus d’une personne pouvait surgir de nulle part. Enervé au plus haut point, il tenta continuellement de se faufiler un peu partout, à l’abri du moindre regard. Malheureusement, malgré toutes ses précautions, il finit par tomber sur une ruelle arpentée par un homme cuirassé. Comme si cela ne suffisait pas, il fut rejoint par deux autres Shinobis – l’un de Konoha et l’autre de Suna. S’ils n’étaient pas venus, peut-être aurait-il eu une possibilité de fuir …

- Dis, tu sais ce qu’il se passe ? demanda le petit médecin à cet attroupement, mais attentif à chaque événement. Il ne cessait de surveiller chacun des protagonistes.

Le Barbare rouge prétendait que c’était la Guerre. A nouveau, le jeune garçon tenta de comprendre quelle guerre. Le géant lui disait qu’il a été embauché par Konoha pour tuer les dissidents. Quant aux dits dissidents dont Kiseki s’enquiert aussitôt, il n’y eut nulle réponse.

- Dis le Konohajin-là, tu sais de quels dissidents il parle ? demanda Kiseki. Et toi la Sunajin, tu sais de quelle guerre il parle ?

Il faut dire, peut-être n’aurait-il pas dû s’exiler dans un coin pour lire un petit livre sur les poisons les plus mortels de cette planète … Il avait la sensation de rater l’information du siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyLun 11 Jan 2016 - 18:38

Une heure avant la crise, Mizuki était en train de marcher dans les rues de Suna avant la lettre de la mystérieuse Ketsueki ayant menacé son clan. La jeune kunoichi n'avait pas encore trouvé de potentiel indice pour le moment, les Ketsueki ne semblaient pas vouloir l'aider. De plus, Tsukiko et la ne semblaient pas disponibles à ce jour, elles avaient sans doute leur raison. La blonde avait pu discuter un peu avec Munemasa, il y a quelques jours de cela et elle avait eu quelques conseils de sa part. Plus tard, c'était la panique partout dans le village caché du sable et c'était difficile de comprendre ce qui se passait exactement. Mizuki pouvait voir de la violence autour d'elle, la genin pouvait entendre des cris de toutes sortes, du boucan. Comment c'était qu'en si peu de temps, l'ambiance de Suna ait pu changer ainsi ? Il y avait encore une heure, seul le bruit de l'arène de combat raisonnait dans le village et cela ne semblait pas désagréable. Impossible de savoir ce qui se passait exactement, mais une chose est sûre, c'est qu'elle ne devait pas rester planter au milieu de la rue. Le mieux, c'était de poser quelque part en sécurité et de réfléchir à cela à tête reposée avant de retourner sur ce "champ de bataille".

En ayant assez bien observé, il y avait des combats un peu partout dans Suna et c'était une vision d'horreur, moins trash qu'à Ki en tout cas. Cependant, ça ressemblait à une guerre civile, mais ça n'y ressemblait pas réellement. De drôles d'individu affrontaient des ninjas de Suna et des autres villages en étant habillé en noir. Rien qu'en écoutant attentivement, ça parlait de Nation et autres délires comme coupable d'autre chose, ça se répétait un peu. Mizuki ne comprenait pas ce qui se passait, mais elle se devait de protéger son village contre la moindre menace qui planait actuellement sur Suna. La kunoichi devait rejoindre le quartier des Kawaguchi, Tsukiko avait sans doute des réponses à propos de ce bordel. Elle ne perdit pas un instant, mais il y avait du monde et cela attaquait de toute part. Impossible d'utiliser un nuage de sable pour se déplacer dans les airs sans se faire attaquer d'en dessous, c'était trop risqué. La blonde avait eu une mauvaise expérience à propos de ce genre de plan, elle n'aimerait pas refaire la même erreur qu'à l'examen Chuunin. Le mieux, c'était d'avancée sur terre et se déplacer de ruelle en ruelle, il n'y avait pas mieux pour se faufiler discrètement au milieu de ces affrontements sans queue ni tête. De plus, elle devait vite chercher Ayaka qui devait avoir peur et en espérant que sa tante Anko l'ait mise en sécurité. Tellement de choses à faire, mais la priorité était sa petite soeur et ensuite, Tsukiko pour mieux comprendre la situation.

La blonde pénétra une ruelle en pensant réfléchir à une stratégie pour aller plus vite, mais apparemment, elle allait devoir rester sur les lieux. Elle tomba sur un type portant une armure plutôt imposante et loin d'avoir été invité pour l'examen Chuunin, sans doute un allié des capuches noires. Il y avait un Shukaijin et un Konohajin qui étaient également présents, mais ils ne semblaient pas menaçants. Cependant, Mizuki allait essayer de se montrer sur ses gardes et rester un peu en retrait pour un meilleur point de vue sur l'ensemble. Le Shukaijin commença à interroger l'homme en armure pour savoir ce qui se passait exactement. Ce dernier racontait ou plutôt prétendait que c'était la guerre, hors, c'était un peu absurde comme réponse. Une autre question pour savoir de quel genre de guerre, c'était, mais pas de réponses concrètes, mais juste la raison de sa venue à Suna. Le géant était là pour tuer des dissidents grâce à un contrat passer avec Konoha, mais c'était stupide, Konoha n'aurait aucun intérêt à faire cela. Ils étaient alliés à Suna, quel idiot ce type de mentir à propos de cela, mais bon, Mizuki ne pouvait pas apporter de preuve ni même ce guerrier en armure. Après le combat et si elle survit, la Kinsha allait essayer de retrouver Munemasa pour obtenir des réponses à propos de ça. Là encore, le garçon à lunettes posa une question au Konohajin et à la blondie. Mizuki répondit aussitôt tout en gardant un oeil sur l'ennemi rouge en face d'eux.

« Je ne sais pas quelle genre de guerre dont il parle, mais ça doit être le genre de type qui prend tout pour utiliser l'excuse de la guerre pour tuer des gens innocents. De plus, je pense connaître une personne possédant la réponse le Shukaijin.» Dit-elle d'un ton assez froid.

Après tout, ce type ne semblait pas être un ange et il devait être le genre de personne à avoir beaucoup de sang sur les mains. Mizuki pensait les laisser se battre seul contre ce type, mais étant donné que tout ceci se passe à Suna, elle ne pouvait pas l'ignorer. La Kawaguchi allait devoir faire confiance à Anko pour protéger Ayaka et vaincre ce type afin de les rejoindre et tenter de retrouver Tsukiko dans tous ces conflits. Par contre, elle n'allait sans doute pas y arriver toute seule, la Kinsha ne connaissait pas les deux ninjas à ses côtés, mais elle allait devoir leur faire confiance. En effet, uni et solidaire, ils pourraient peut-être vaincre Barbare rouge. Il était hors de question pour la blonde de laisser ce type s'en prendre à son village sans rien faire, cela faisait sans doute partie de son destin que d'affronter ce mastodonte.

« Bon, je doute que ce type nous veuille du bien, je pense que s'allier contre lui serait une bonne solution pour notre survie. On ne se connaît pas et difficile de savoir si je peux vous faire confiance, mais il va falloir s'y faire et s'entraider. Comme on a dit souvent : “L'union fait la force.” N'est-ce pas ? »

Malheureusement pour lui, Suna était un terrain de jeu parfait pour la Kawaguchi pour un combat. Elle espérait juste que les deux Shinobi seront d'accord et assez coopératif pour vaincre le Barbare rouge à ses côtés.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyMar 12 Jan 2016 - 21:53

Un linceul de flamme m’enveloppait. Tout autour de moi n’était que chaleur et flammes incandescentes. C’était si bon. Rien de tel qu’une bonne thérapie par le feu pour se remettre d’aplomb. J’avais sévèrement morflé suite à mon combat contre le Ketsueki durant la troisième épreuve, au point où il avait fallu me transporter d’urgence à l’hôpital. Cependant au vu de ma constitution d’élémentaire il était impossible de me soigner par des méthodes conventionnelles. Aussi les médecins n’avaient rien trouvés de mieux à faire que de me balancer dans un crématorium en espérant que mon corps absorbe les flammes afin de me régénérer ou, à défaut, de finir de me régler mon compte. Une chance pour moi ce fut la première option qui primait. J’avais eu la joie de me réveiller enfermé entre six plaques d’aciers qui définissaient les parois de cet incinérateur à cadavre. On ne pouvait pas rêver de cure de soin plus Heavy Metal. J’en aurai presque mimé le signe de Satan avec mes mains si j’avais eu assez d’espace pour bouger. Les heures défilèrent et j’en profitai même pour piquer un somme au milieu de cette fournaise. Voilà qui était réellement reposant. J’avais même envisagé d’installer le même modèle dans ma chambre. Seulement je fus brutalement tiré de mon sommeil réparateur par un sombre cauchemar. Enfin il m’était apparu la vision d’horreur d’un Suna ravagé par une guerre civile tandis que je roupillai.

Sauf qu’en fait je ne rêvai pas. Une technique doton hasardeuse avait ravagé le crématorium pour m’en éjecter avec une violence inouïe. Je me retrouvai éjecté sur plus d’une cinquantaine de mètres en hurlant dans les airs avant de retomber tête la première dans le sable. Le temps de reprendre mes esprits la scène était déjà installé. J’étais au milieu d’une ruelle assez large bien que totalement déserté de sa population. D’imposantes volutes de fumées noir s’échappaient des bâtiments ravagés. En face, comme s’il cherchait à nous barrer le chemin, un énorme Golgoth à l’air passablement décider à pulvériser tout ce qui se trouvait devant lui avec sa hache.

Et comme par hasard je me tenais en face de lui. Enfin moi ainsi qu’une autre Nana, fortement séduisante ceci dit en passant, et un mioche qui me semblait tout droit sorti d’un Shonen à tendance thriller policier à grand succès. Je papillonnais des yeux devant cette scène un rien surréaliste. Qu’avait-il put bien se passer pendant que je pionçais ? C’était normal qu’un village se fasse attaquer de la sorte ? A croire que leur fameuse conseillère à la Défense était partie en vacance. Cela ne m’aurait guère étonné. L’administration n’était qu’un ramassis d’incompétent. Toujours fut-il que j’aurai beau me lamenter cela ne résoudrait pas le « gros »problème qui s’opposait à nous. Le gamin me posa une question bien curieuse auquel je me hâtais de lui répondre tout en lui ébouriffant le crâne. Ces gosses, ils avaient toujours le mot pour rire.

-Sache que je n’ai absolument aucune idée de ce qui se passe ni de ce que je fout ici mon petit ! M’exclamais-je dans un rire jaune.

Après quoi ce fut au tour de la Blondy de nous faire un bref discours sur le travail d’équipepour que nous puissions combattre le méchant. Alors non seulement je ne comprenais pas un traitre mot de ce qu’elle disait, mais en plus de cela je n’en avais absolument rien à foutre.

-Ouai ouai d’accord. Je vais tanker le boss, comme d’hab ! Fis-je tout en effectuant quelques moulinets du bras pour commencer à m’échauffer.

Je m’avançai par rapport aux autres d’une démarche déterminée, les poings serrés. Ce faisant je m’arrêtai ensuite pour effectuer quelque étirement. Le sommeil avait le don de m’engourdir. Il me fallait me délier les muscles.

-Bon alors mon gros partant pour prendre ta raclée ? Franchement ta vraiment pas une tête porte bonheur. T’as déjà envisagé de changer ? Non ? Si tu veux on peut s’arranger !

Petite provocation gratuite histoire de se donner le ton. C’était très important avant un combat. Hors quelque chose me fit frémir d’effroi. Il n’était nullement question de mes membres endoloris ou de mes côtes partiellement ressoudées suite à ma cure interrompue, que nenni. Non, la vérité était ailleurs, bien pire, beaucoup plus dérangeante. En effet, au moment de m’étirer j’avais senti comme un courant d’air circuler entre jambe. Et ce ne fut qu’à ce moment-là que je me rendis compte que j’étais entièrement nu. Les précédents évènements me revinrent à l’esprit sous forme de flash. En effet le fait de porter des vêtements était totalement incompatible avec le fait de séjourner dans un crématorium.

-Merde…

Ce fut tout ce qui me vint à l’esprit. Passé cet instant philosophique je pris soin de relativiser sur la situation. A en juger par ce qui se passai autour ce n’était pas la pire chose qui pouvait m’arriver ni aux autres. Et puis bon la petite Blondy n’en était certainement pas à la vue de sa première saucisse. Pas de quoi fouetter un Tanuki.

-Bon ben puisque c’est comme ça allons-y… Dis-je en haussant les épaules, résigné.

N’empêche avec tout ce qui était en train de se passer. Je me disais que la journée commençait plutôt mal.

résumé:
 


Dernière édition par Sakebi Strike le Jeu 14 Jan 2016 - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Date Freya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 831
Rang : A

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyMer 13 Jan 2016 - 12:45

-Je résume, un mec à poil se prenant pour un héros de mauvaises histoires, un binoclard qui veut tout savoir et une blonde avec un discours de l'amitié? Putain si j'avais su je serais pas venu.

Il rit gras et pose sa hache à terre. Dommage que le roux n'ai pas mordu à l'hameçon, enfin si il veut jouer à qui a la plus grosse il a trouvé son homme. Et il ignore l'équipe qui devant lui se forme. Il est un homme gravé dans la roche, il est régit par des pulsions qu'ils ne comprendront jamais. Comment pouvaient ils le voir comme quelque chose d'autre qu'un méchant, oui il était méchant et il assumait entièrement ce qu'il allait faire. Il ferait craquer chacun, il se sentait revivre, comme à chaque combat d'ailleurs. Ils étaient trois et il était tout seul. Non jamais il n'était seul, dans l'ombre une pléthore de démons qui voulaient mettre un pied dans le monde matériel. Il grince des dents et balaye leurs suppliques, c'est lui l'homme c'est lui qui domine. Il en est dans la race humaine qui lorsqu'ils regardent des jeunes gens ont des souvenirs. Lui ses seuls souvenirs sont sa forme d'antan, à l'époque il était élève de Eawao-senseï il était le seul sans clan. Seul dans un village tyrannique. Et ils voulaient défendre cette institution? Ils voulaient s'ériger en défenseurs de la liberté? La jeunesse est inconsciente, insouciante et elle se précipite toute seule dans le mur. Bon c'est bon ils ont fait copains copains non?

-Dit moi rouquin, tu causes tu causes mais t'agit pas beaucoup. Et si je double ça avec ta queue frétillante comme un chien tu dois souffrir au pieux yar yar. Vient me tanker si tu le peux.

Il crache par terre l'instant d'après il modèle la terre comme il le souhaite et se forge un marteau énorme à l'instar de ses ambitions et comme si cela ne suffisait pas dans l'autre main il empoigne une lance dôton. Il vise le mec nue et lance son projectile avec force, il va l'esquiver cela ne fait aucun doute mais pendant ce temps que faire? Sans soucis il lance son arme élémentaire vers le freluquet à lunettes et laissant la blonde indemne pour l'instant il sourit en sentant les caresses sur son visages d'une silhouette fantomatique.

-Dit moi gamine t'as peur du noir?

Et là son regard devient inquiétant et son sourire le devient tout autant plus. Pour l'heure il fait sortir du sol un mur de pierre pour se défendre en cas de contre attaque.

La belle aura son heure.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mamoru Shiya
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : B

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyMer 13 Jan 2016 - 19:15

- Non mais qui vous a dit que je voulais me battre pour des pâtés de sable … marmonna le Shukajin-malgré-lui lorsqu’il entendit les premières paroles de ces alliés dont il se serait bien passé.

Il faut avouer qu’entre la blondinette qui semblait croire qu’il existait des êtres innocents en ce monde, et le rouquin aussi nu qu’un bébé qui sortait du ventre de sa mère, il n’était nullement à sa place. Il se demandait même s’il était possible de vendre cette femme et cet homme à ce Barbare rouge pour avoir sa propre vie sauve, et un corps sans égratignures ou bleu inutiles, qu’il fut interrompu dans sa réflexion par les premières attaques du barbare.

Aussitôt vit-il ce dernier se concentrer pour faire apparaître mille choses que l’adolescent avala une pilule qui fit immédiatement son effet. Ses pupilles se rétrécissaient et s’agrandissaient au fil du besoin en information, son corps bouillonnait d’une énergie nouvelle et l’adrénaline monta à grande vitesse, lui permettant d’esquiver in-extremis le projectile élémentaire lancé. Cependant l’effet de la pilule n’était pas encore fini : ses sens et ses capacités physiques étaient encore bien décuplés.

« Que faire ? Je continue à le charger, ou je fuis tout simplement ? » se demanda-t-il. Malheureusement, et il le sentait, il sera difficile de faire faux-bonds. Il avait été visé une fois, il risquait de l’être encore pour une longue distance. Malheureusement, hormis lui, les autres semblaient sortir d’un tout autre monde doucereux – de rêve dans le cas de celui qui était nu -. « En somme, il faut en finir vite et bien » conclut-il.

- Merveilleux, je connais nullement les capacités des autres …
se marmonnait-il en observant chacun.

Il savait que l’un était apte à dévier. C’était déjà ça … Quant à l’autre, elle aimait mater les bagarres telle la princesse du haut de sa tour* [Ce point peut être changé suite à une discussion pv avec Mizuki].

- Si on courrait jusqu’au prochain groupuscule shinobi qui se chargerait de lui avec amour et compétence et vêtement ?
demanda-t-il.

Il était encore entouré de sa coquille de terre. Il fit signe à Strike et à Mizuki pour se replier légèrement à mi-distance.

- Je peux le taillader mais son mur de terre m’arrange pas, et s’il me balance tout le temps des marteaux et des lances, c’est pas mieux. Quelqu’un doit attirer son attention, voire deux. Faut l’occuper entièrement et affaiblir sa défense … Et comme ça je lui tranche ce qu’il faut. Je suis médecin, je pourrais vous guérir éventuellement.

Le plan semblait cool. Par contre, cela signifiait qu’il devait –peut-être – y avoir un sacrifice à faire. Qui désirait donc servir de bouclier humain au petit génie de la science. Pour la médecine, il maîtrisait des dégâts moyens mais nullement les résurrections totales, ou les blessures graves. En somme, oui, il mettait en ligne de mire chacun, et il se réservait la place la plus confortable.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyMer 13 Jan 2016 - 22:21

Face à ce guerrier, il était hors de question de perdre son temps à discuter avec lui. Ce mercenaire était là dans le but de tuer des gens, il fallait que Mizuki le stoppe avec l'aide des deux Shinobi à ses côtés. Malheureusement, il sera certainement difficile de leur faire confiance s'ils ne se montraient pas coopérant. En tout cas, Mizu espérait que le Shukaijin et le Konohajin n'allaient pas se montrer stupide à tenter des choses en solo. Cependant, le Konohajin ne semblait pas connaître le proverbe "L'union fait la force", il voulait aller tanker le barbare rouge. C'était une stratégie tellement absurde et suicidaire surtout qu'ils ne connaissaient pas les capacités de leur adversaire. Le petit binoclard ne semblait pas si tête brûlée que ce dernier, c'était tout au moins rassurant comme allié. La blonde devait faire quelque chose pour les aider, de toute façon, elle ne pouvait pas laisser ce genre d'individu dans Suna. Il y avait des civils et des Shinobi qu'elle connaissait dans cette soi-disant guerre, elle ne voulait qu'aucun d'eux ne meurt. C'était un peu naïf de sa part, mais la Kawaguchi en serait bien ravie qu'il n'y ait pas trop de victimes. Par contre, les autres pays vont s'en doute en profiter pour accuser le manque de sécurité dans le village du sable, c'était mauvais. Pour le moment, ils n'étaient pas encore tous sortis de cette bataille.

L'ennemi semblait se moquer d'eux en les résumant, malheureusement pour lui, à la fin du combat, il ne rira plus, car il ne sera plus en état de faire quoi ce soi. C'était inutile de se précipiter, il se sentait en confiance, ça ne devait pas être la première fois qu'il avait affaire à des ennemis en supériorité numérique. La blonde ne savait pas ce qu'il tramait dans sa tête, mais rien de bon pour eux trois. Par contre, le combat se déroulait à Suna et elle avait l'avantage du terrain grâce au sable abondant qui y avait dans ce pays. Mizuki n'avait pas trop l'expérience d'un véritable combat, mais Kibô lui avait déjà donné un avant-goût. Le voilà en train de provoquer le rouquin, il ne fallait pas qu'il se laisse avoir si facilement. Le voilà en train d'ouvrir les hostilités, le mercenaire semblait être un adepte des armes aux corps-à-corps et un utilisateur du Dôton, cela n'allait pas être évident. Ce serait bien si l'un de ses deux alliés avait le Raiton pour contrer le dôton de leur ennemi. Il ne fallait pas trop rêver non plus, mais elle verra ça plus tard dans l'affrontement. Mizuki était en train de réfléchir, ça serait bien si son armure se brisa et elle aurait facilement la faculté de le broyer avec son sable. Pour l'instant, elle devait tout simplement garder un maximum son chakra et éviter de le gaspiller rapidement.

Ses deux coéquipiers semblaient être la cible de ce monstre en armure, pour l'instant, il semblerait qu'elle soit épargnée de ses assauts. Une chose était sûre, c'est qu'elle allait être la prochaine sur sa liste, mais elle ne le laissera pas faire le premier pas. D'un coup, elle vit une silhouette fantomatique à côté de l'homme et cette dernière s'adressa à la blonde. Il lui demandait si elle avait peur du noir, c'était amusant comme question. Bien sûr que non, Mizuki n'avait pas peur du noir et elle le lui fera savoir un peu plus tard. La Kawaguchi était motivée à se débarrasser de ce monstre, il allait regretter d'être venu à Suna pour semer le chaos et la mort.

« Je n'ai guère peur du noir...» Dit-elle froidement.

Malgré ce regard et ce sourire inquiétant, Mizuki ne devait pas baisser les bras et se laisser avoir par eux. Sa tante devait se battre quelque part dans Suna, Ayaka devait sans doute pleurer et attendre le retour de Mizuki au côté d'Anko, en gros, Mizu avait une bonne raison de survivre et de vaincre. Le barbare rouge se protégea à l'aide d'un mur de terre qui se souleva devant lui, en tout cas, Mizu évita de l'attaquer tout de suite. Elle l'observa et analysa tranquillement afin de trouver des ouvertures. Le binoclard leur demanda s'il fallait se replier pour rejoindre un groupe de Shinobi plus apte à l'affronter qu'eux, mais ça s'était hors de question. Mizuki ne voulait pas être gourmande ou stupide, mais elle se devait de prendre des initiatives et être débrouillarde. La blonde ne sera jamais un ninja compétent si elle devait compter toujours sur les autres pour être protégé.

« Désolé le lunetteux, mais c'est hors de question. Il faut savoir se débrouiller seul par moments et arrêter de se cacher derrière les autres. Tu ne deviendras jamais un bon Shinobi pour ton chef et ton village si tu agis ainsi. Tentons déjà de l'affronter et ensuite, on verra ce que s'en est ! »

Le binoclard fit signe à la blonde et au roux de se replier vers lui, au moins, ils étaient à une distance raisonnable de ce type. De là, le Shukaijin expliqua sa stratégie qui semblait un peu profitable à lui vu qu'il n'aurait pas à l'affronter directement. Difficile de lui faire confiance, en tout cas, Mizuki allait devoir affaiblir le colosse en armure et tenter de lui affliger des dégâts. Une chose de bien dans ce qu'il avait dit, le Shukaijin était un Eisei'nin et donc capable de les soigner en cas de blessure. Par contre, il était hors de question pour la Kawaguchi de prendre trop de risque ou de servir de bouclier humain contre ce type. Elle avait une idée pour cela, la blonde regarde le petit à ses côtés.

« Ton plan est plutôt pas mal sauf que tu vas peut-être te la couler douce et éviter le moindre ennui contrairement à nous. Saches que je maîtrise le sable et que ce terrain est un gros avantage pour moi. Si tu as la moindre ouverture contre ce barbare, attaque le. » Dit-elle à la voix basse au Shukaijin et Konohajin.

La blonde sauta ensuite sur un toit et lança sa jarre de sable sur le barbare rouge, la jarre était assez fragile en général lorsqu'il n'était plus sur le dos de Mizuki. D'un moudra dès que la jarre se brisa sur lui ou au sol sans même attendre trop longtemps, elle créa légèrement une tempête de sable pour déstabiliser et légèrement aveugler son adversaire. Cela lui permit de se cacher sans qu'il sache où elle était et la blonde en profita pour créer un oeil fait de sable qui survolait la zone. Le binoclard et le Konohajin allaient devoir en profiter pour le piéger, car elle allait en faire autant en essayant de le piéger. Mizuki voyait tout, mais ce n'était pas réellement le but de rester à regarder.

« Bien, maintenant qu'allez-vous faire tous les deux ? Et toi le colosse ? Moi, je vais lui briser son armure, hihi...» Dit-elle en murmurant à voix basse.



Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyJeu 14 Jan 2016 - 11:59

-Mec tu peux parler. T’as vu la taille de tes armes ? T’es sûr que ça cache rien ?

Petite référence virile bien placée. Cela faisait toujours son petit effet. Et puis n’étais-je pas le seul à avoir les cojones pour oser combattre entièrement nu ? Bon, ce n’était pas tout cela, mais il était temps d’en découdre un peu. Je n’avais pas totalement récupéré de mon combat contre l’autre Ketsueki ce qui risquait de me pénaliser bien que je ne comptais pas faire dans la demie mesure pour autant. De leur côté détective Conan et Marie Sainte ni-touche abordaient la situation avec des pincettes. Concocter un plan ? Quelle idée...

-Hola du calme les enfants. Il a juste l’air vénère, on ne connait pas son niveau. Ce n’est pas comme si son rang était affiché dans son profil.

A moins que l’un de nous soit senseur il était à proprement dit impossible de déterminer sa force. Si cela se trouvait il ne valait pas mieux que l’un de nous individuellement. Je n’eus guère le temps de méditer sur la question que ce dernier semblait tout de même décider à me prouver le contraire. Sa lance de terre fusa dans ma direction. Les réflexes et l’instinct de survie agirent pour moi. J’abattais mon poing sur le flanc de l’arme alors qu’il ne restait que quelques centimètres avant que la pointe effilée ne s’enfonce dans mon ventre. Je projectile perdis à peine de sa vitesse, mais fut tout de même dévié pour aller s’encastrer dans le mur du bâtiment d’à côté. Au passage cela m’avait valu une belle entaille à l’épaule. Par ailleurs j’avais entendu au moment de frapper un craquement assez peu rassurant. En y regardant de plus près je me rendis compte que je venais de me déboîter le poignet ce qui témoignait une fois de plus du fait que mon corps n’avait pas totalement récupérer de mon précédent combat.

-Hum…

C’était à peu de chose près l’effet que cela me faisait. Sans commune mesure j’attrapais ma main pendouillant et la tordait pour remettre les os en places. Cette fois-ci le craquement ce fit entendre jusque dans l’assemblée. Mon visage se fendit d’une grimace.

-Là vache. Qu’est-ce que ça fait mal ! Dis-je tout en agitant les doigts pour m’assurer que tout fonctionnait à nouveau. Bon mon petit. Si tu tiens tant que cela à avoir ta diversion on va-t’en filer une.

A ces mots Blondy se décida enfin à passer à l’action, déployant une minuscule tempête de sable pour tenter de brouiller la vue du Golgoth de service. Je me retrouvai donc avec une Kawaguchi et un toubib. La composition était plutôt pas mal. Cependant au vu de mon état je compris que je ne pourrais pas jouer le tank bien longtemps contre ce genre d’énergumène. Il allait falloir se la jouer d’une toute autre façon.

-Yosh ! Petit occupe-toi de lui lorsqu’il tentera de s’arracher des ruines ! Fis-je d’un ton assez audible pour que seuls mes coéquipiers de l’instant puissent l’entendre.

Profitant de la première diversion laissée par Blondy je fonçai non pas sur notre ennemi, mais directement sur le bâtiment à côté de lui. Ce faisant je bondissais à travers la fenêtre pour me retrouver à l’intérieur d’une pièce de vie totalement vide. Une rapide inspection des lieux du regard me permit de savoir quel était le mur porteur que je m’empressai d’aller fracasser d’un coup de poing bien placé. J’eus tout juste le temps de m’échapper par la fenêtre de derrière avant que le bâtiment ne s’effondre comme prévu sur le Golgoth en armure.

A présent des ruines me séparaient du reste du combat et je ne pus m’empêcher de sourire en étant satisfait de mon petit tour.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Date Freya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 831
Rang : A

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptySam 16 Jan 2016 - 14:33

-Fuir ne changera rien.

Et c'était pas du sable dans les yeux qui allait le déconcentrer, il concédait une connaissance du terrain à la blonde mais connaître le lieu de sa mort n'arrangerait pas le constat. Il était supérieur aux trois enfants qu'on lui opposait, cela lui causait presque de la pitié. Ils n'en auraient aucune eux bien sur mais il se revoyait lui aussi genin de Kiri à lutter contre vents et marées parce que le village l'ordonnait. Et puis il avait saisit sa liberté et depuis il l'avait enchaîné de peur qu'on la lui vole. Aujourd'hui personne ne l'arrêterait, gamins ou pas orphelins ou frère il s'en moquait. Lorsqu'il entendit l'équipe fuir il marmonna puis le craquement d'un mur le força à forger une lance de pierre afin de faire exploser le pan de mur. Ils usaient du terrain. Ils campaient tandis que lui n'avait guère qu'un mur pour se protéger, il lui faudrait créer sa propre maison visiblement Son mur ne tiendrait pas longtemps, une technique équivalente et il partait en fumée. Il avait besoin d'un visuel sur eux, il avait besoin de voir ses proies au moins une et de le mettre hors combat.

Il se leva dans les airs à la manière d'un ange déchue, il chercha et trouva ses cibles. Alors son regard et son attitude changea du tout au tout, et en pointant de l'index la position tour à tour des deux chiourmes et du roux dénudé il appela à lui les puissances obscures. Nul besoin de sacrifice ou de rituel avec des morts, non il appelait ses serviteurs comme cela lui chantait car il était le maître et eux les créatures. Se faire dominer par des morts il n'y avait jamais pensé. Et le voile de la réalité sembla se tordre tandis qu'une forme d'abord tordue en immergea puis elle créa dans le craquement des os une forme, une posture. Oishä geisha tué dans l'indifférence totale avait le droit à une seconde chance et un moyen d'exprimer sa colère qui brûlait son âme. Elle apparu dans les airs à côté de son maître.

-Tue les tous.

L'ordre était donné et la silhouette fantomatique esquissa un sourire sur son minois à moitié décrépit. Elle banda son arc et les flèches fusèrent sur les positions des trois compagnons, puis elle réarma son arc et une flèche explosive fusa en direction du roux, celui ci était à même de l'embêter le plus longtemps. Le bâtiment allait sans doute exploser mais au moins il était sur de faire mouche.

Une fois ses attaques effectués elle se posa à terre derrière le mur qui menaçait de s'effondrer et son maître dans les cieux se posa près du mur également avant de se cloner. Si ils pouvaient tous le voir tant mieux mais dans le cas contraire ils étaient désormais en infériorité numérique. Deux des clones fusèrent d'ailleurs à couvert dans un autre bâtiment.

Le combat allait faire rage encore un bon moment.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mamoru Shiya
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : B

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyMar 19 Jan 2016 - 0:57

« Mais quelle greluche ! » pensa-t-il à l’égard de la blondinette. Cette demoiselle semblait vouloir évaluer encore les capacités de son adversaire au lieu de suivre un plan qui, à priori, avait beaucoup de chances de réussite. Ajoutons à cela qu’elle se permettait, du haut de son QI de l’ordre de 20 selon Kiseki et son barème impitoyable, de lui donner une leçon de vie. S’ils n’avaient pas été en combat, il prouverait qu’il avait vu et fait plus qu’elle, et il aurait fini tout ceci avec une petite chirurgie esthétique pour la rendre hideuse : elle avait dû obtenir son grade Shinobi pour son physique « avantageux » et sûrement pas pour son intellect.

Le seul à l’avoir un tantinet écouté était celui qui était nu. Malheureusement, on lui donnait le travail d’occuper de cet être. Autant dire, aux yeux de Kiseki, le QI du roux était plus de l’ordre de 60 mais pas dans la moyenne en raison de la prise de danger à laquelle il incitait le brun. A nouveau, le jeune médecin réfléchissait : pourquoi, en sa qualité de médecin, il était au front de chaque bataille ? N’était-il pas censé être un simple … soutien ?

« Peut-être que si j’avais guéri telle une bonne sœur, on m’aurait laissé derrière ». Il fallait franchement qu’il devienne un Eisei-nin en médecine curative, et défensive. Dès l’instant où il sortait deux ou trois poisons, on le poussait à combattre en première ligne. D’ailleurs la situation allait de mal en pis. L’homme s’éleva dans les airs, invoqua une Geisha fantomatique qui commença à lancer des flèches explosives. Il put les esquiver avec une certaine aisance, évidemment. Cependant, la fatigue pointait le bout de son nez.

« Comment suis-je censé apporter un quelconque coup si je dois faire sans arrêt de stupides pirouettes ?! » s’alarma-t-il, la tempe couverte de sueurs. « Il est nombreux …. C’était le risque à attendre ! ».

Et ce n’était nullement quelques grains de sable dans les yeux qui allaient vraiment déterminer un cours de combat.

Du coup, vous savez quoi ? Il allait rien fait. Il allait se cacher, et attendre. Qu’allait-il attendre ? Qu’un clone vienne le cueillir peut-être bien, et peut-être allait-il chercher à négocier une affaire forte juteuse. Ou alors, attendait-il une autre occasion, celle de voir ses « amis » morts et profiter de leurs décès pour fuir allègrement. Il faut dire, Kiseki se fichait de l’honneur ou de la sécurité d’un village lambda. Tout ce qui lui intéressait était sa propre survie pour continuer à étudier la Science …

Plus important, il avala une étrange pilule. Son souffle se fit soudainement plus lent, et son corps plus froid. On aurait dit qu’il était mort mais, sa conscience était là, et il voyait et entendait. Quitter cette transe prendra quelques minutes, mais des minutes suffisantes pour ne pas mourir totalement, et agir selon la situation.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyMar 19 Jan 2016 - 14:20

Mizuki devait absolument gagner du temps contre le nukenin afin que le binoclard et le mec à poil puissent comprendre l'ennemi et trouver une ouverture. La blonde n'avait pas vraiment suivi le plan de ce type, ce n'était pas son genre de foncer tête baissée contre l'adversité. C'était plutôt une technique de chair à canon, peut-être que le Shukaijin les prenait pour cela. En tout cas, ce n'était pas comme ça qu'ils allaient vaincre ce barbare rouge et il fallait trouver une autre approche. La Kawaguchi avait que des attaques à distance, rien pour le corps-à-corps pour le moment, du coup, ça serait stupide de l'attaquer de front sans un plan de son côté. C'est pour ça qu'elle avait lancé sa jarre de sable sur l'ennemi, en se brisant, elle avait pu créer une tempête de sable, faible, mais assez pour se cacher rapidement.

La ruelle avait pas mal de maisons, c'était l'idéal pour se cacher et attendre le bon moment pour contre-attaquer. La jeune kunoichi avait utilisé Daisan no Me pour observer la scène depuis sa cachette, elle l'avait mis en hauteur pour pas que l'ennemi puisse le voir. Le Konohajin avait lancé son offensif tandis que le binoclard était resté en retrait, franchement, il pourrait faire quelque chose d'utile.

L'ennemi s'était envolé après avoir évité l'attaque du Konohajin ou le contrer à sa manière, il avait invoqué une sorte de femme tenant un arc à flèche. Elle visait l'ancienne position des trois ninja, heureusement, Mizuki était déjà caché et elle n'avait pas eu à s'inquiéter des tirs de la démone. La Oishä geisha et son maître s'étaient posé près du mur, mais l'homme lévita légèrement au-dessus du sol. Il était toujours à la portée d'une attaque. Ce type était en train de les sous-estimé, mais il allait bientôt regretter son acte. L'homme se clona en cinq parties dont deux partie en direction d'un bâtiment, heureusement, ce n'était pas où était la blonde.

Il fallait détruire les clones de ce type et la blonde pouvait y arriver, elle avait ce qu'il fallait pour y parvenir. Son oeil suivit les deux clones après avoir mémorisé la place des trois autres. Tout d'abord, elle se créa un clone de sable dont la Suna Bunshin partit par-derrière afin de ne pas se faire repérer avant d'atteindre le coin de la ruelle. Mizuki créa alors une boule de sable bien durci et la téléguida a en direction des clones ennemis. En combinant son oeil et sa sphère, elle détruisit les Bunshin ennemi si ces derniers n'avaient rien pour la localiser. C'était vraiment une technique venue d'ailleurs, vu que la blonde était cachée. Le Suna Bunshin fit un mûdra et utilisa Sabaku Kyû sur le barbare rouge afin de l'enfermer dans une prison de sable éloignant ses mains pour éviter des mûdra. Elle avait créé un sarcophage de sable contre son ennemi si ce dernier ne l'était pas venu venir. L'attaque venait de derrière, c'était sans doute une bonne stratégie que de l'attaque de partout. Mizuki fit revenir la sphère de sable -même si elle n'avait pas détruit tous les clones- afin de venir percuter la Geisha.

Maintenant, il fallait espérer que tout ceci fonctionne correctement afin d'en finir ou de blesser suffisamment bien l'ennemi pour le mettre hors d'état de combattre.

« Bon, maintenant faut voir si ses deux-là vont tenter quelque chose contre lui. »



Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyJeu 21 Jan 2016 - 22:27

Comme je m’en doutai le gros cherchait simplement à se la ramener. Grosse prétention pour finalement assez peu de moyen, la preuve étant qu’il invoqua des renforts dans son combat contre-nous. Visiblement les choses auraient été plus intéressantes si je mettais retrouvé seul face à lui. Peut-être qu’à partir de là le combat aurait été plus équitable. Enfin, il n’était pas bon de perdre son temps à ruminer sur la situation. Visiblement quelque chose de pas net était en train de se dérouler dans ce village. Ignorant quoi, je comprenais instinctivement qu’il me suffisait d’aller étaler un à un chaque méchant croisant mon chemin pour apporter ma contribution à cet acte. Ce scénario me convenait et cela tombait plutôt bien parce qu’un méchant j’en avais justement un en face de moi à ce moment-même.

Le gros trouva bon de s’élever dans les airs tandis qu’une nana singulièrement flippante s’était matérialisé à ses côtés. L’arc entre ses mains laissait clairement comprendre ce qu’elle s’apprêtait à faire. N’ayant pas moyen de contrer directement son tire, je me protégeai de mon bras gauche laissant les deux flèches se planter généreusement à l’intérieur pour laisser leur pointe ressortir de l’autre côté. Le sang se mit à couler tout aussi généreusement le long de ma peau. Même si je ne laissai rien paraître cela faisait un mal de chien. J’allais encore devoir passer une bonne journée dans le four pour guérir de tout cela.

Entre temps Blondy se montrait enfin utile, nous révélant qu’elle possédait des talents cachés autres que ses généreux attributs masqués par ses vêtements. Sa technique partie pour dépenaillé les clones avant de se concentrer tout son sable pour enfermer l’original. C’était plutôt bien joué et cela offrait une belle opportunité afin d’en découdre. Bon par contre on ne pouvait pas parler de l’autre morveux qui s’était carrément planqué dans un coin, on ne savait où, pour faire on ne savait quoi. Heureusement que l’homme de la situation, autrement dit : moi, était là pour relever le niveau et rattraper la chose. Bien que blessé je conservai une grande possession de mes moyens. Ce faisant j’allais pouvoir me déchaîner, une fois encore.

Le feu se mit à circuler littéralement au travers de mes veines. Suintant par tous les pores de ma peau, la chaleur tout autour grimpa en flèche à mesure qu’une aura de flamme s’élevait tout autour de mon corps. J’affichai un sourire satisfait de réaliser que j’avais malgré-tout suffisamment récupérer pour me donner à fond. Ce faisant j’en profitai également pour canaliser mon chakra dans mon poing rattaché à mon bras valide, ainsi que jusque dans la plante de mes pieds. Tout compte fait je réalisai que se battre tout nu était plutôt plaisant. On se sentait plus léger, plus libre…

Quoiqu’il en fût je relâchai brutalement mon chakra katon sous mes pieds afin de me propulser dans la mêlée. Fendant l’air, laissant quelque traînée de flammes dans mon sillage, je passai entre les clones restants, laissant à mon aura le loisir de les incinérer tandis que je fusai directement sur le gros censé être encore piéger dans la prison de sable. Arrivé à sa hauteur j’envoyais mon poing se fracasser sur la surface coconneuse à l’endroit où devait se trouver sa tête, l’idée étant de littéralement en finir en un seul coup.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Date Freya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 831
Rang : A

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyDim 24 Jan 2016 - 23:38

-Qu'est ce que vous croivez ? Que c'est aussi facile que ça?

Il était prisonnier, ses trois clones n'avaient guère eu de chance mais ils étaient là ou il souhaitait qu'ils soient. Il était ligoté et le temps comptait, mais il souriait et toisait la femme avec un regard supérieur. Il avait fait des erreurs, mais eux aussi et la première avait été de croire qu'ils étaient en sécurité à côté de lui. Les deux clones qui étaient en sécurité avaient le champs libre et ils ne gêneraient pas. Le premier fit sortir un mur de terre du sol pour ralentir et stopper net la charge du roux. Le second sortit de sa couverture, en souriant il invoqua dans les cieux un marteau de terre. Il regardait le spectacle, sauver l'original et ensuite. Ensuite ils étaient à sa merci, du moins deux sur trois et c'était déjà ça. Il n'allait pas être défait par des enfants. Lui le barbare rouge n'allait pas céder si facilement, à quoi bon être orgueilleux sans exploits à raconter? Et vaincre des faibles n'était pas un exploit.

La Geisha recula, utilisa son attaque la plus puissante pour faire exploser le cercueil de sable, le Mamoru en profita pour prendre de la distance avec sa capacité à voler. Son flanc lui faisait mal, rien de bien sérieux mais c'était la preuve que ces gamins pouvaient l'atteindre. Son bras droit avait également des traces de brûlures signe évident que l'attaque du roux nue comme un vers n'avait pas été entièrement stoppé. L'aura de feu l'avait touché et il avait mal, la douleur avait de quoi le rendre fou. Il en avait deux à sa merci. Ou alors c'était des clones? Rien n'était moins sur mais il fallait tenter le coup.

-Tuez les.

L'ordre froid tandis que le barbare battait en retraite dans un bâtiment en volant, il avait mal. Mais du reste il savait une chose il n'avait qu'à se montrer pour qu’ils lui tombent dessus. Et le troisième? Il détestait cette zone, il allait tout raser. Loin de la technique de sable il n'était plus aussi prévisible. Le clone au marteau le fit abattre sur la zone ou était censé se trouver le roux et une blonde, ceci étant fait il chargea en direction d'un éventuel survivant sur cinq mètres. Le second clone lui resta à l'abris. Les ressources devenaient limités. Fuir maintenant? Probablement bientôt si l'autre gamin se décidait à sortir de sa couverture. Invoquer un autre esprit? Assurément que cela lui conviendrait. Mais est ce que cela en valait vraiment le coup? Il ne voyait rien et si le roux survivait à l'assaut et au marteau il ne serait plus un problème. L'esprit de la Geisha avait encore de quoi utiliser une attaque. Elle utilisa donc sa pluie de flèche pour quadriller la zone en face d'elle histoire d'empêcher que les rats se montrent trop vite.

-Récupérez votre blessé et cassez vous.

Le clone qui avait chargé prononça la phrase pour négocier. Il fallait avouer que ces gamins avaient beaucoup de ressources que faire à présent? Il fallait réfléchir et c'était pas son fort.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mamoru Shiya
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : B

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyDim 31 Jan 2016 - 0:20

Il finit par se relever en étirant longuement ses bras et ses jambes un tantinet engourdi. Puis, d’un geste désinvolte et nullement gêné avec les feux d’artifices, explosions et coups de Kunai qui régnaient un peu partout, il récupéra ses lunettes et commença à y passer un petit chiffon pour nettoyer la poussière ou encore les petites perles de sueurs qui s’accumulaient. Il tenta discrètement de s’aventurer dans un recoin d’un mur pour observer la ruelle. Il grimaça. Le combat faisait « encore » rage.

« S’ils m’avaient réellement écouté … » soupira-t-il.

Dans l’une des maisonnettes, par les fenêtres brisées, il voyait une crinière blonde. La Sunajin se cachait donc, en envoyant des Clones visibles par-ci et par-là. Quant au Konohajin nu, il continua à donner des coups. C’était incroyablement et admirablement pathétique. Il se battait contre un parfait inconnu, pour une cause bien floue et en prenant le risque de fermer les portes de tout futur radieux.

« Ce n’est pas pour moi, ces choses-là » se disait-il.

Il fit plusieurs détours, toujours éloigné de ce champ de bataille, pour se déposer non loin d’un des bâtiments de la Sunajin. Et il attendit là, à continuer à observer cette bataille. Avec de la chance un ou deux tomberont ou se blesseront, et il pourra apporter les premiers soins et tester de nouveaux produits. Malgré tout, il restait encore sacrément averti de son environnement. L’œil, et l’ouïe à l’aguet, il suivait et attendait le déroulement de ce futur pauvre et inutile combat. Selon les gagnants, et perdants, il choisira réellement son clan ou sa « fin ».

Une chose était sûre : il ne comptait nullement mourir aujourd’hui. Il avait de trop grandes choses à accomplir, au final.

Cependant, et malheureusement, le combat allait durer bien longtemps et en leur défaveur au vu des blessures du Konohajin. Soupirant, il finit par sortir de cette ombre pour se mettre non loin et commencer à former des signes. Il n’attendit nullement les flèches ou la riposte des clones. Quant au Konohajin, n’y a-t-il pas un proverbe ou un vœu de Shinobi qui disait qu’il fallait savoir se sacrifier ?

Il abattit de multiples projectiles d’eau transperçant sur le terrain, détruisant telle un Tsunami ou une vague les deux clones ainsi que la pitoyable invocation. Quant à la question du Barbare Rouge, il avait profité de cette pluie anormale dans ce désert pour fuir. Il souriait devant ce fait.

« Qu’il aille tuer ailleurs ».

Malheureusement tout le monde ne risquait pas d’être de cet avis. Boudeur un tantinet, il commença à regarder autour de lui, commença à mettre le sable écarlate dans sa fiole – s’interrogeant sur le propriétaire de ce sang – ainsi que la flèche.

« Il y aura matière dans cette guerre pour récupérer du sang » se disait-il, content à l’idée de pouvoir étudier davantage la structure chakratique de ce monde shinobi ou d’évaluer les différents effets de son poison – et voir si les différents chakras feront la différence ou non ! « Je dois quitter cette zone inutile, et voir ailleurs ! » se disait-il presque aussitôt.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyMar 2 Fév 2016 - 14:54

La jeune blonde était toujours cachée et avait envoyé des clones faire son boulot à sa place, elle devait analyser et récupérer des informations sur son adversaire. Ce dernier était coriace et difficile à atteindre, il avait eu l'idée de clone et d'une invocation des plus spéciales. L'approcher était des plus difficiles, même son sarcophage de sable n'avait rien pu faire contre lui à cause de ses précautions. Maudite Geisha qui avait utilisé une flèche explosive pour détruire le jutsu d'immobilisation de la blonde. Il avait eu de la chance, car Mizuki avait eu l'idée de le broyer avec son meilleur jutsu actuel. Il s'en était bien sorti pour cette fois-ci, mais ce qui énerva un peu la blonde, c'était le Shukaijin. Il n'avait pas été utile du tout durant l'affrontement, ce type aurait mieux fait de fuir dans ces cas-là, cela aurait été mieux que de les faire espérer pour rien. Le lunetteux devait péter plus haut que son cul et question action, il ne devait pas valoir grand-chose. Sérieusement, le Shukai avait de tel ninja dans leurs rangs ? Triste nation militaire qui avait le culot de s'autoproclamer "Empire" avec de tel Shinobi. Cependant, la Kawaguchi n'allait pas continuer à cracher sur le gamin, elle avait autre chose à faire que cela. La blonde devait trouver une autre approche pour vaincre l'ennemi, une façon de bien l'endommage pour que le Konohajin puisse le vaincre plus aisément. Une attaque de zone ? Mizuki n'en avait pas dans son arsenal de jutsu, elle devrait penser à en créer une lors de ses entraînements.

Pour le moment, Mizuki devait souffler un peu, car le combat était rude et il allait demander du temps pour vaincre l'ennemi. C'était parti pour une bataille d'usure ou plutôt une guerre d'usure vu la situation de Suna, ça serait mieux d'affaiblir l'ennemi en le fatiguant pour mieux le vaincre par la suite. Malheureusement, Mizu n'avait pas une grande réserve de chakra contrairement à d'autres Shinobi de plus haut rang. De plus, le barbare rouge semblait être quelqu'un ayant le niveau d'un Jônin et ça se ressentait dans la façon d'utiliser son chakra. En tout cas, elle devait faire attention à ne pas se faire repérer ni même attaquer, car elle n'aura pas la chance de voir venir l'attaque. Cachée dans une maisonnette, elle avait gardé son jutsu de vision afin de regarder la scène. Apparemment, le Shukaijin s'était enfin montré pour combattre le géant de fer rouge. Il était finalement temps qu'il réagisse celui-là, ce n'était pas Mizuki ou le Konohajin qui allaient faire tout le boulot à sa place. De plus, le nudiste avait sans doute besoin de soins vu qu'il avait affronté l'ennemi de front contrairement à la Kawaguchi. En même temps, la Kinsha n'était pas une experte en Taijutsu et ses attaques étaient basées sur la distance. Ce serait complètement idiot de sa part d'être à découvert pour affronter l'ennemi, elle gaspillerait du chakra pour rien en utilisant la plupart du temps des jutsu défensif.

Le Shukaijin utilisé un jutsu de zone du type suiton contre les clones et l'invocation, c'était plutôt efficace. Cependant, le barbare rouge en avait profité pour fuir la zone voire le village. En tout cas, la blonde n'avait plus de visibilité de ce type et annula son jutsu de l'oeil. Le combat semblait avoir fini après qu'elle ait attendu quelques minutes après l'attaque suiton du Shukaijin. Elle n'était pas blessée, mais Mizuki avait consommé un peu de son chakra et un prochain affrontement pourrait lui être fatal si son adversaire était fort. Le mieux pour la blonde, c'était de partir en se faisant discrète et de retrouver Anko et Ayaka, qui était peut-être dans les quartiers Ketsueki ou Kawaguchi, voire dans les ruines de son clan. La jeune blonde allait mettre un peu de temps pour les retrouver, mais le mieux, c'était d'éviter les combats pour le moment. Elle devait récupérer ses forces, sa priorité était de retrouver les deux membres de sa famille. La blonde sortit de la maison et prit un autre chemin pour ne pas croiser le Shukaijin et le Konohajin, après tout, le combat semblait être fini. Direction, le quartier des Kawaguchi.

Hrp:
 

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os EmptyJeu 4 Fév 2016 - 11:26

Ce fut plus ou moins au moment où les choses commencèrent à s’envenimer que je compris qu’il était temps de faire un point sur mon cas. Non pas que j’allais remettre la raison existentielle de ma présence dans ce monde au milieu de cet univers, non loin de là. C’était simplement que j’avais un immense marteau de pierre, qui me pendait au-dessus de la tête, prêt à m’écraser en même temps qu’un golgoth en armure me fonçait de dessus armé de sa lance et surtout, sans oublier la pluie de projectiles aqueux qui allait s’abattre sur la zone histoire de tout ravager. Autant dire que je me sentais quelque peu encerclé. Quelque part le fait que l’on m’accorde tant d’attention me faisait chaud au cœur même si pour une fois j’aurai préféré passer un tant soit peu inaperçu. C’était très embêtant. Et puis je n’en revenais pas de croire que ce pouvoir allait encore m’être utile. Décidément il continuait encore de me sauver les miches, je n’aurais jamais cru qu’il me soit autant essentiel dans ma pseudo carrière de Shinobi.

Enfin, ce n’était pas pour autant que j’allais remercier le ciel de m’avoir filé cette merde à la naissance. Mais puisqu’il était là, autant l’exploiter autant que possible. J’eus un demi-sourire, alors que le monde venait de se figer autour de moi, alors que cette masse écrasante d’assaut n’attendait plus qu’une seconde pour abattre toute sa fureur. La douleur à mon bras était si lointaine. Et je me forçais alors à serrer les points. Mes yeux se transformèrent en deux foyers adent tandis que l’ensemble de mon corps prenait progressivement feu. Cette énergie primaire se mit à circuler dans mes veines aux points où celle-ci ressortait, telles des fissures incandescentes sur ma peau. Puis tout finit par voler littéralement en éclat, mes os, mon cœur, mon cerveau, mes poumons. Tous se disloquèrent comme désintégré par la fureur infernale rugissant depuis mes entrailles. Je n’avais plus de corps, je n’étais plus humain. J’étais simplement l’incarnation même de la volonté destructrice du feu. Et bon sang, qu’est-ce que c’était kiffant. Plus de Strike, plus d’emmerde avec ces foutus humains. J’avais juste à me laisser porter par cette volonté destructrice là où toute forme de combustible méritait d’alimenté mon brasier. Et la rafale de projectiles fut totalement dérisoire. La totalité des attaques me traversèrent sans jamais m’atteindre. Même cette pluie d’aiguilles aqueuses ne parvint à m’atteindre tant elle était dérisoire. J’eu tout juste le temps d’adresser un sourire au clone avant qu’il ne disparaisse.

Celui-ci voulait clairement dire « désolé vieux, retente ta chance tu feras mieux la prochaine fois ». Puis j’aperçus au loin l’original qui tentait de se faire la malle. Le pauvre pouvait toujours rêver, je ne comptais pas laisser le méchant de l’histoire s’enfuir, surtout si c’était pour l’affronter une douzaine de fois dans les saisons qui allait suivre jusqu’à ce qu’il devienne finalement un allié pour affronter un méchant encore plus puissant. C’était vraiment trop cliché. Aussi, décidais-je de libérer toute la puissance que m’accordait ma forme élémentaire. Cette fois-ci ce ne fut pas aussi harmonieux que lors de mon changement d’état. Frapper mon poing dans la paume de mon autre main suffit à déclencher le mécanisme. Ce fut littéralement une détonation qui s’échappa de mon corps libérant au passage une aura de flamme à l’intensité folle. Je venais une fois de plus de me transformer en boule de feu géante, même celle-ci serait cette fois-ci projetée à vive allure par son propre système de propulsion. Je me plaçai en position, pliant les genoux tel un coureur du cent mètre s’apprêtant à partir.

-Attention j’arrive gueule d’amour ! Lui criais-je avant de m’élancer, telle une comète, incinérant absolument tout sur son passage.

Le décor tout autour défilait à une allure folle tant et si bien qu’il ne me fallut qu’une poignée de seconde pour rattraper pour rattraper mon adversaire. Arrivé à sa hauteur j’utilisais une nouvelle fois mon affinité Katon pour me propulser dans les airs afin de lui décocher un direct du droit qui vint directement s’opposer à son immense marteau parcouru de futon. La force de l’impact fut colossale. Son marteau fut littéralement pulvérisé, mais mon attaque ne parvint jamais à atteindre sa cible. Le feu mélangé à l’air créa une détonation qui secoua l’atmosphère au point d’en faire éclater les vitres de tous les bâtiments du quartier. Je me retrouvais par ailleurs éjecté à travers l’un deux, retrouvant aussitôt ma condition humaine sous la violence du choc. Au moment de m’extirper des débris je me rendis compte que le Golgoth était malgré-tout parvenu à s’enfuir.

-Merde… Bon et bien… il me reste plus qu’à aller enfiler un pantalon…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

B. Tomber sur un os Empty
Message(#) Sujet: Re: B. Tomber sur un os B. Tomber sur un os Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

B. Tomber sur un os

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #6 : Révolution :: Scission-