N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Livraison Express [Kurokami Yusei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Aburame Junpei
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptySam 12 Déc 2015 - 2:17



Suite de : En route pour le pays du bois

Je pris mon envol aussitôt les pied mis en dehors du Palais. Déployant mes ailes bien grandes, je montai rapidement en l’air puis je me dirigeai vers la porte Ouest des Remparts. Le vent froid mordait mon visage dissimulé sous une écharpe bien serrée autour de mon cou et de ma bouche. Je gardais une altitude basse, frôlant presque le toit de certaines maisons. En quelques minutes je fus à la porte puis je me posai à proximité de l’entrée du bureau. J’y pénétrai puis je remplis les papiers concernant notre sortie en mission. Rien de bien sorcier, surtout avec le nombre de fois où j’étais passé par là. Je remplis mes papiers, en mentionnant le Kurokami ainsi notre destination, mais n’entrai pas dans les détails de nos raisons. Je mentionnai simplement qu’il s’agissait d’une mission. Ce n’était pas toute la vérité, certes, mais ce n’était pas faux non plus. Mes papiers furent validés puis je quittai le bureau aussitôt, allant rejoindre le Kurokami. Je tombai toutefois sur un membre de l’administration qui de demanda de nulle part où se trouvait Kurokami-san. Je n’eu pas le temps de rien dire que le concerné tapait l’épaule du civil. Il lui remit un parchemin contenant les papiers mentionnés dans l’ordre de mission puis il décampa, nous souhaitant bonne chance à tous les deux.

Maintenant seuls, je confirmai avec lui qu’il était bel et prêt à partir pis, sans plus attendre, je pris ma nouvelle transformation : la forme de Grand Aigle. Sous cette forme, je prenais la forme d’un aigle géant mesurant tout au plus deux mètres de hauts, mais avec les ailes atteignant un énorme quinze mètres d’envergure. Je m’ébrouai sous cette nouvelle forme puis je me baissai tout en ouvrant les ailes, laissant la place au Kurokami de se cramponner. Le sentant fermement tiré sur les plumes de ma nuque, je poussai des pattes tout en battant des ailes à quelques reprises, atteignant finalement la hauteur requise pour passer par-dessus le rempart. Sans attendre un instant de plus, je nous propulsai vers l’avant à une vitesse vertigineuse. Nous survolâmes l’Ouest du Pays du feu en un temps record pour atteindre le temple du même nom. Ne nous arrêtant pas, nous poursuivîmes sur Ame no Kuni, contournant la zone industrielle et son smog tout en poursuivant vers l’Ouest. La journée avait toutefois plus avancé que je ne voulais l’admettre et je nous fis donc prendre un détour vers le Nord pour passer la nuit à Koujou. Nous arrivâmes alors que le soleil était déjà couché, attirant les soupçons des gardes. Avec nos papiers en bonne et dut forme, on nous fit entré sur le champ. On nous recommanda même la meilleure auberge, à moins de deux coins de rues d’ici.


- J’étais justement affamé. M’accompagnez-vous, Yusei-san?

Je me dirigeai lentement vers l’établissement, lui laissant le temps de choisir de me suivre ou non. Le garde n’avait pas mentit et j’étais sur place en le temps de le dire. Je passai les portes battantes, tenant les portes pour mon collègue derrière moi puis m’avançai vers de quelques pas, gaugeant l’endroit d’un rapide coup d’œil. Un serveur vint à notre rencontre puis nous offrit de le suivre, nous attribuant alors une banquette pouvant accueillir quatre personnes facilement. Le service fut rapide et le repas, ou plutôt les repas pour ma part, avait été délicieux. Après nous être remplis la panse, il fut conclu d’un commun accord que nous irions nous coucher puisqu’il était déjà assez tard étant donné l’heure laquelle nous étions arrivées. Nous quittâmes effectivement tôt le lendemain, ayant tout de même un pays entier à parcourir avant d’arriver à destination et son entrée ne serait pas nécessairement des plus faciles. Pour le peu de distances que nous avions à parcourir pour nous rendre à la frontière, je ne pris pas ma forme de Grand Aigle.

À peine avions-nous franchi la frontière du Pays Shukajin qu’on nous interceptait déjà, nous demandant de bien vouloir ralentir. Nous coopérâmes aussitôt et répondîmes à toutes leurs questions, montrant aussi nos papiers d’autorisation de passage. L’altercation ne dura à peine cinq minutes et nous pûmes ainsi reprendre la route. J’attendis quelques instants que les Shukajin s’éloignent pour prendre nouveau ma forme d’aigle géant et ainsi reprendre la route, toujours vers l’Ouest. Je survolai alors pour la première fois le Pays des Oiseaux, majoritairement couvert de marais, mais comportant aussi un coin de pays boisé. Nous passâmes par-dessus le mont Inuwashi alors que le Soleil atteignait son zénith, arrivant au village de Kareki dans les heures qui suivirent. Je me posai devant la porte du village, devant le grand étonnement des gardes en fonctions. En entendant le Kurokami poser pied à terre, je repris ma forme humaine puis déliai mes membres, ne pouvant m’empêcher de grimacer légèrement. Je repris alors mon sérieux habituel puis je m’adressai à mon collègue.


- Avez-vous besoin de mon assistance pour autre chose, Yusei-san?

Je savais bien qu’il en avait pour deux mois ici, raison de plus pour se prononcer s’il avait quoi que ce soit car il ne reverrait personne d’autre avant les deux prochains mois.


Dernière édition par Gekei Senwashi le Dim 27 Déc 2015 - 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Bakushô Kazuya
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptyDim 13 Déc 2015 - 11:19

Mon voyage vers le pays du bois était ainsi commencé. Je ne savais pas ce qui m’attendrait là-bas, mais je n’avais pas à me poser ce genre de question dans un sens péjoratif. J’avais déjà fait plusieurs allers-retours entre le pays du feu et celui du bois. J’avais eu l’occasion de voir l’évolution du pays, et entendre les différents récits des autres shinobis envoyés sur place. Il ne me fallait pas m’attendre à quelque chose de différent par rapport à ce que je connaissais déjà. La seule inconnue de l’équation était les Yôgan. Comment devais-je les aborder ? Devais-je présenter les raisons officielles de ma présence ? Présenter d’abord le fait que je voulais devenir un pèlerin ? Je ne savais pas vraiment par où commencer… Mais bon, tout cela, j’avais le temps d’y penser plus tard. Le voyage serait long, cela me permettrait d’y réfléchir le temps d’arriver.

Je pensais que nous pourrions faire le trajet d’une traite, mais même moi devait admettre qu’un repas nous serait bien plus qu’utile pour le voyage, surtout concernant le fait que je voulais absolument restreindre l’utilisation de mes ressources de survie. C’est pourquoi je compris la raison pour laquelle Senwashi fit un détour afin de nous amener à un restaurant d’Ame no Kuni. Arrivés ainsi à Koujou, nous étions à temps pour prendre le repas dans une auberge en toute légalité. Le Gekei m’avait invité à le suivre, ce à quoi je répondis par un simple acquiescement afin de lui répondre. Arrivés à l’auberge, le repas fut quasiment immédiat. Senwashi faisant en sorte de compenser l’énergie utilisée et qu’il utilisera pour le voyage, chose que je ne pouvais lui en vouloir, alors que je me contentai d’un repas plus classique, mais tout de même assez volumineux. La discussion fut assez simple entre nous deux, des échanges concernant mon séjour, l’organisation que nous ferions avant de nous séparer, et bien évidemment, le moment de notre départ le lendemain.

Lendemain qui arriva très vite d’ailleurs. La nuit fut courte mais suffisante pour nous deux, car nous étions prêts à reprendre notre route tôt le matin. Cette fois-ci, nous avions choisi de prendre la route de la terre pour rejoindre Tori no Kuni, préférant éviter tout inconvénient avec le territoire du Shukai. Les modalités terminées, la route aérienne était de nouveau possible. Ainsi, nous pûmes survoler rapidement le pays des oiseaux, profitant du paysage au passage, afin d’arriver au pays de notre destination : Ki no Kuni. Après avoir autant traversé la zone, je n’avais plus ce sentiment de malaise en voyant le terrain déformé par la catastrophe naturelle. Je savais que cette façon de penser était assez malsaine, mais bon, disons que quand on est habitué à voir la misère dans un endroit, elle nous deviendrait presque banale. Et puis, les habitants du pays commençaient à s’adapter plus aisément à la vie comme ça, ce n’était pas formidable, mais c’était acceptable ils diraient.

Survoler la zone fut assez rapide, puisque j’indiquai rapidement le lieu où je devais être lâché à Senwashi. Nous atteignîmes ainsi assez rapidement le village des Yôgan, situé près du temple Kiganjo. Descendant du dos du Gekei, je commençai à observer le village que j’avais autrefois aidé rapidement, et surtout, les différents changements qui ont pu opérer depuis la dernière fois. J’étais heureux de voir qu’à la place des anciennes ruines se trouvaient maintenant des maisons en bois qui tenaient debout. Les habitants semblaient aussi avoir fait en sorte de reprendre leur train de vie, difficilement et lentement, mais sûrement. Le village était plus vivant, mais il restait encore des choses à faire. Me coupant alors de ma réflexion, le Gekei vient s’adresser à moi pour me demander s’il me manquait quelque chose. Après y être resté pendant plusieurs secondes, je choisis enfin de lui répondre.


« - Je pense n’avoir besoin de rien, merci. Pour le reste de la mission, je vous laisse le choix. Vous pouvez rentrer dès maintenant à Suna si vous le souhaitez, ce qui serait préférable pour confirmer ma présence ici au Nanadaime, ou vous pouvez m’accompagner pour ma première rencontre avec le clan Yôgan. Pour ma part, je pars devant, je vous laisse me rejoindre quand vous le souhaitez, et si vous le souhaitez. Si non, alors je vous salue et vous souhaite bon voyage. »

Je terminai ma phrase en courbant mon dos afin de le saluer. Cette action pourrait se révéler inutile au final, mais bon, je ne devais en aucun cas échapper aux protocoles sociaux. Ainsi, soit il allait se reposer avant de partir, soit me rejoindre plus tard pour prendre connaissance de la situation. Pour ma part, je commençai mon avancée en solo à l’intérieur du village. Je fus vraiment surpris de voir autant de monde dans les rues, contrairement aux autres fois où j’ai dû intervenir pour des circonstances plus graves. Je faisais des allers-retours entre les coins de rue, mais ne reconnus aucun visage particulier. Je me contentai ainsi d’avancer afin de rejoindre le lieu de ma destination : le temple. Dans ce dernier, j’espérais ainsi trouver la personne que je recherchai, à savoir, le Leader du clan Yôgan. Nous nous étions permis à plusieurs reprises d’aider le clan sans prendre en compte sa décision, c’était un fait, mais l’heure était enfin venue d’éclaircir la situation. Une fois arrivé devant les portes, je me confrontai à de la résistance, comme je pouvais m’y attendre. Deux personnes servaient de garde pour m’empêcher de passer, et au collier qu’ils portaient autour du cou, je devinais qu’il s’agissait de membre du clan.

« - Qui êtes-vous? Quelle est la raison de votre présence ?
- Je suis un Shinobi du village de la feuille, Konoha. Je suis ici pour rencontrer votre chef, afin de parler avec lui des différents convois passés et à venir arrivant de mon village à ici.
- Nous avons des ordres clairs, le chef refuse de voir toutes personnes n’étant pas liées au clan. Il vous faudra essayer de discuter avec le Patriarche, mais cela prendra du temps. »

Je me retrouvai ainsi devant une impasse. Je savais bien qu’ils ne me laisseraient passer si facilement, mais je pensais tout de même que l’argument des aides que nous avions apporté à leur clan pourrait m’aider à les faire passer. Je n’avais pas le choix, j’allai devoir passer au plan B. Concentrant alors un peu de chakra au niveau de ma main, je levai cette dernière alors qu’elle devenait peu à peu incandescente, et que de la lave se mit à l’entourer.

« - Dans ce cas… Dîtes lui tout simplement qu’un nouveau disciple se présente à sa porte, et demande à le voir. »

Je pouvais alors lire l’hésitation dans le regard des deux personnes gardant l’entrée, mais cette dernière disparue rapidement. Ils voyaient assez bien que je n’essayai pas de bluffer, et surtout, que je possédai le même don qu’eux. Se regardant presque pour essayer d’échanger leur réflexion, l’un d’entre eux s’écarta légèrement pour m’inviter à le suivre.

« - Tu as de la chance, mais évite ce ton arrogant à l’avenir. Maguro-sama n’aime pas les personnes qui agissent ainsi. »

Maguro. Voilà une information qui ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd. Maintenant, je connaissais le nom de la personne qui allait me recevoir, et surtout, avec qui j’allais « négocier ». Il fallait croire que mon petit jeu n’avait pas réellement plus aux gardes, mais qu’à cela ne tienne, l’objectif était atteint. Saluant ainsi la personne qui allait rester sur place, je suivais l’autre afin qu’elle m’amène à la rencontre du chef de clan. Arrivé dans un long couloir, le garde se stoppa devant une porte coulissante, me demandant de lui faire face et d’attendre la suite des ordres.

« - Maguro-sama. Un homme de Konoha est arrivé. Il prétend qu’il a besoin de voir avec vous concernant une affaire de convoi. Il dit aussi qu’il aimerait suivre l’enseignement. »

J’avais espéré que le garde ne dise pas que j’étais un shinobi de la feuille, augmentant mes chances de pouvoir voir l’homme en face-à-face, mais bon, après tout, j’avais toujours mon bandeau attaché à mon bras gauche, la chose aurait été découverte à un moment ou un autre. Les bras croisés dans le dos, j’attendais avec une faible patience que la personne derrière la porte daigne nous réponde.

Mon premier pas dans le clan venait ainsi d’être initié.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Fb53b5ac12689c129afe12cbb62561fbef022d12_hq
... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Tenor
Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Aburame Junpei
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptyLun 28 Déc 2015 - 18:10

Lorsque nous franchîmes la frontière de Ki no Kuni, le soleil plombait sur nous du plus haut point de sa course. Je constatai aussi pour la première fois les dégâts de la catastrophe qui s’y était produit quelques temps auparavant. Un terrible tremblement terre avait dévasté le pays et l’avait férocement déformé. La vie avait toutefois repris son cours et je voyais des villages qui travaillaient sur la reconstruction presque achever de leurs maisonnées. La paysage, quant à lui, restait comme il était devenu et resterait probablement ainsi. Il me fallut quelques heures pour survoler le Pays du Bois et atteindre notre destination du Temple de Kiganjo, qui se trouvait près de la frontière Ouest du pays. Le soleil avais avait commencé à descendre mais n’était pas sur le point de se coucher. Je me posai sous ma forme de Grand Aigle devant les petites maisons de bois qui tenait debout au pied du Temple, attirant naturelle de forte réactions des moines. Une fois Yusei-san débarqué de mon dos, je repris ma forme humaine, provoquant de nouveaux cris de stupeur. Je demandai au Kurokami si je pouvais l’assister pour quoi que ce soit d’autre avant de repartir. Il y réfléchit pendant de longue seconde avant de finalement décliner mon offre, m’indiquant même que j’avais même le choix de le suivre ou de repartir directement pour le village su Sable, alors que au final nous savions tous les deux qu’il n’y avait pas vraiment de choix-là. Je le saluai de ma semi révérence habituelle puis je le laissai se diriger vers le Temple. Je n’avais quant à moi pas non plus terminé ici.

J’avais décidé d’improviser un peu, me permettant de prendre le restant de la journée pour me reposer. J’avais volé comme un forcené pour mener Yusei-san dans les plus brefs délais. On m’avait donc mené à la seule auberge du village qui n’en était pas officiellement une. En fait, il s’agissait de la plus grande demeure du village qui avait accepté de m’accueillir. Après m’avoir permis de me laver, ils m’accueillirent chez eux où je répondis è quelques une de leurs questions. L’heure du repas arriva rapidement puis, une fois le ventre plein, je pris congé de mes hôtes pour aller dans ma chambre. J’y méditai pendant quelques minutes, me préparant mentalement la journée de voyage qui m’attendait demain. Un voyage simple, certes, mais pas moins long. La porte du Jour était tout près d’ici, alors une fois sur le territoire du Vent, c’était une longue ligne directe en direction de Sunagakure. Je me levai donc très tôt le lendemain matin puis, après un bref repas, je remerciai mes hôtes et me transformai en aigle sous leurs yeux pour ensuite prendre la direction de l’Est. Je volai quelques heures à peine avant d’atteindre la Porte du Jour, accueillis par des Shinobis qui me demandèrent de m’identifier ainsi que la raison de ma venue. Je leur expliquai sans trop de détail ce que je faisais là. Les gardes coopérèrent et me souhaitèrent un bon séjour, changeant soudainement de ton pour prendre un ton aimable. Je les remerciai, ne cachant toutefois pas ma perplexité face à leur nouvelle attitude. Je ne vis pas leur sourire en coin alors que je me dirigeais, sans le savoir, dans un guet-apens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptyJeu 7 Jan 2016 - 20:55



Livraison Express [Kurokami Yusei] Maguro11

Yôgan Maguro, Chef du Clan Yôgan

Livraison Express [Kurokami Yusei] Lignes11


Affalé sur un siège en peau de bête façon « trône du maître », l’homme rustre reste dans l’ombre, à couvert de tout regard et dans ses réflexions. Les récents éléments ont agité l’ensemble du Pays, et bien contre sa volonté, son Clan a été révélé au grand jour. De nature autarcique, les Yôgan ne sont pas habitués à fréquenter ou à être aussi facilement accessibles au reste du monde … . Et ce n’est pas quelque chose qui lui plaît … .

L’homme pose sa main rugueuse sur un pichet, et se verse un gobelet de lait de chèvre. Les Yôgan restent souvent reculés, liés à la nature épaisse voire étouffante d’un Pays recouvert d’une forêt luxuriante mais maintenant violée par les récents évènements. Après la catastrophe, le Clan a même choisi de se mettre à l’écart, car trop souvent désigné comme bouc émissaire des circonstances les plus aléatoires. Hors de question de subir l’ire des autorités ou des autres Clans Ninjas du monde. Ils se sont d’ailleurs tous jetés dans des « missions humanitaires » comme un lion se jète sur un zèbre pour le « libérer de sa course » ! Des chacals se partageant une proie déjà déchiquetée … . L’homme boit rageusement son verre, en espérant oublier cette présence étrangère sur ces terres … .

Les Yôgan sont un Clan bien particulier. Parmi les Clans Ninja, il est celui que l’on peut le mieux qualifier de mercenaire. Une troupe d’hommes aguerris, entraînés aux techniques les plus dangereuses, et ne cherchant aucun rapport avec le monde extérieur. Ils sont engagés pour des missions bien particulières, avant de retourner reclus dans leur terrier. La politique interne au Clan s’est considérablement durcie depuis que Maguro est à sa tête. Ce dernier ne prône pas seulement une autarcie culturelle : il recherche avant tout à faire de son espace un sanctuaire inviolable ; et des siens les protecteurs sacrés d’une terre qui n’a jamais été menacés par les autres puissances Ninja. Si quiconque pouvait vraiment lui imposer quoi que ce soit, ce serait le défunt Daimyo du Pays.

On vient le déranger à propos d’une visite. L’homme regarde dans le vide : un visiteur de Konoha ? Ce serait pour une mission ? Encore un qui veut se rapprocher des grandes puissances ? … L’homme écrase de sa main le gobelet en terre cuite qu’il utilisait jusqu’à présent.

Je m’en charge … .

L’homme qui accompagnait le Ninja de la Feuille tire la porte coulissante pour laisser apparaître la stature massive et imposante d’un homme robuste, à la chevelure sauvage et aux tatouages marqués sur une large partie du corps ! Le bonhomme se place presque derrière la porte quand celle-ci s’ouvre, et son apparition soudaine surprend même l’homme de garde !

Alors ! Ce sera pour quoi, cette fois ? Une mission ? Une offre ? Que veut-on au noble Clan Yôgan !

La voix est forte et claire, imposante voire presque fière ! L’homme sait tenir son statut, mais est-il sincère … ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Bakushô Kazuya
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptySam 16 Jan 2016 - 11:45

Livraison Express [Kurokami Yusei] Yuseit12

Je ne pouvais pas voir l’homme derrière la porte coulissante en face de moi, mais je pouvais cependant deviner sa silhouette au moment où il se daignait se lever afin de venir me voir. Sa stature massive… Cela se voyait qu’il était un combattant de premier ordre. Je ne connaissais rien de son caractère, mais je savais déjà que c’était un homme qui n’aimait pas tourner autour du pot. Son ton dans sa réponse aussi montrait quelque chose que je n’appréciai guère, à savoir, l’aversion qu’il avait envers moi alors qu’il ne m’avait pas rencontré. Je commençai peu à peu à comprendre pourquoi les rapports de mission indiquaient qu’il serait plutôt difficile de négocier avec eux.

C’est alors que l’homme apparu enfin devant moi. Une carrure de guerrier, c’était peu dire. Cela se voyait que le gars arrivait à imposer sa volonté par sa force pure, mais étant donné la façon dont il était respecté, et non craint, cela laissait comprendre que sa force de caractère et de décision devait égaler ses prouesses de combat. Il était visiblement de mauvaise humeur, et ce, sans doute après avoir entendu mon origine. Une légère veine sur le front, heureusement cachée avec l’angle par mes cheveux, je me retenais de lui en coller une pour manquer de respect pour le village. Mais bon, ça n’allait pas m’aider pour la suite. Je remerciai encore mes géniteurs pour m’avoir doté d’un visage impassible. Relevant ainsi la tête, je fis face à face avec le dénommé Yôgan Maguro.


« - Maguro-dono. Mon nom est Kurokami Yusei. Je viens vers vous aujourd’hui afin d’émettre deux requêtes. La première est pour mon village, et la seconde est plus… Personnelle. »

Je pris le temps d’observer l’individu afin de voir sa réaction par rapport à ma demande. Je savais que cela n’allait pas être facile de discuter avec lui, mais je ne savais pas à quel point. Soupirant avec véhémence, il me tourna le dos et s’en alla ainsi se rassoir à l’intérieur. Comprenant qu’il était d’accord pour m’écouter (ou peut-être qu’il préférait s’asseoir avant de m’en coller une), je le suivais à l’intérieur afin de me mettre à genoux devant lui, attendant qu’il me donne la parole afin de présenter mes plans.

« - Comme vous le savez, Maguro-Dono, suite à la catastrophe étant arrivée au pays, Konoha est intervenue plusieurs fois pour essayer de comprendre ce qu’il s’était passé. Au moment de nos investigations, nous avons atterri dans votre village, et avons remarqué la détresse pour ses habitants. Par bon sens, nous avons choisi de porter assistance aux blessés. Cependant, c’est hélas insuffisant pour aider le village à se relever. C’est pourquoi nous avons commencé à peu à peu donner quelques vivres au village. Ce n’était pas grand-chose… Et nous souhaitons ainsi vous donner une assistance plus adaptée. »

J’hésitais à aborder les points qui risquaient également d’énerver le chef, même si je supposai qu’il pouvait lire entre mes lignes. Konoha avait émis l’hypothèse qu’ils étaient l’origine de ces secousses, choses réfutées par la suite à cause du manque d’évidences. J’avais aussi oublié de mentionner que nous ne pouvions pas apporter plus à cause des restrictions qu’il nous avait imposées pour leur donner quoique ce soit. Mais ça, ce n’était pas à moi d’en parler. J’attendis ainsi qu’il veuille bien répondre à mon exposé, afin d’aborder la suite des négociations.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Fb53b5ac12689c129afe12cbb62561fbef022d12_hq
... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Tenor
Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptyMar 9 Fév 2016 - 19:01



Livraison Express [Kurokami Yusei] Maguro11

Yôgan Maguro, Chef du Clan Yôgan

Livraison Express [Kurokami Yusei] Lignes11


Le messager de Konoha sait jouer la carte de la diplomatie. Il a utilisé tous les gestes de ponctualité, de respect et de courtoisie pour caresser cette discussion dans le sens du poil. Pas de doute, notre homme sait certainement y faire au manche. Mais il ne faut pas oublier les autres critères en compte. En l’occurrence, Yusei Kurokami fait face à un bloc de marbre de détermination, de fierté et de sanglier corse ! Le faire changer d’avis ne sera pas chose aisée. D’autant plus lorsque l’homme, tout musclé et brave qu’il est, reste clairement fermé à ce type d’approche venant d’autres Nations.

Même s’il est retourné se poser sur son « trône », le Chef du Clan n’en reste pas moins attentif. Il est évident que cette entrée en scène l’a interloqué ; et que la politesse de l’étranger à son égard a flatté son ego. Mais cela ne fait pas tout. Pourtant, les arguments du Konohajin restent présents, et ce dernier y croit dur comme fer. Bref, ce sont une allumette et un glaçon qui viennent de se rencontrer à l’instant.

Bien qu’en mauvaise position dans cette discussion, l’invité qui a obtenu audience fait le plaidoyer d’une aide internationale venant de la Feuille. Et d’emblée, la réponse semble évidente. Accoudé, la tête lourdement posée sur son poing, l’homme ne semble même pas prêter d’attention à l’offre qui lui est faite. Il gratte son épaisse barbe, et passe une main hasardeuse dans sa crinière sauvage. Mais ni sourire, ni signe d’intérêt. Il a déjà souvent entendu ce discours ; et en l’occurrence, l’étranger n’est pas le seul à l’avoir fait. Presque toutes les Nations sont venus à sa rencontre pour tenter d’approcher le Clan et le rallier à une cause ou à une autre ! Même ceux de la « Nation » … .

Autant ne pas perdre trop de temps en fadaises … .

Allons directement aux faits. Je suis bien au courant que Konoha a apporté son soutien et de l’aide au Clan. Et je ne ferais aucun détour : cette initiative – certainement humanitaire et humaniste – n’était pas à mon goût. Ceux du Clan qui ont cédé aussi facilement contre les préceptes autarciques du Clan ont été réprimandés pour ça. Le Clan Yôgan est fier et indépendant ! Il n’obéit qu’à un maître et qu’à un contrat : son honneur, et les propositions du Daimyo du Bois !

L’homme attrape une grappe de raisin et l’enfourne presque machinalement dans sa bouche. N’en ressort que la tige, pillée de tous ses biens. Les paroles qui suivent sont au départ un peu mâchouillés à cause de la garniture avant de reprendre un ton normal.

Nochre Clan rechtera touchours inchépendant et nous n’avons pas bechoin d’autres Ninjas dans nos chaffaires (gloups). Aussi, merci pour cette proposition, mais on restera sur un refus. Notre Village se reconstruira doucement, mais nous sommes avant tout des ermites et des sauvages. La nature nous plaît, et l’innocence de ce Pays tout autant ! Par contre, je veux bien être attentif à ta requête « personnelle ». Elle m’intrigue … .





Dernière édition par Chroniqueur le Mer 10 Fév 2016 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Bakushô Kazuya
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptyMar 9 Fév 2016 - 23:55

Livraison Express [Kurokami Yusei] Yuseit12

De ce que je pouvais voir de la réaction de l’homme, les choses ne se passaient pas réellement biens pour moi. Je pouvais voir dans sa mimique et sa gestuelle qu’il était loin d’éprouver un intérêt à mon message de la part de Konoha. Je n’avais pas eu l’occasion de le rencontrer lors de ma mission d’enquête avec Takeo et Munemasa, mais je me demandai vraiment comment ils avaient fait pour discuter avec un individu pareil. J’avais appris par la suite que malgré son attitude renfermée et assez rustre, il ne restait pas moins un leader assez charismatique pour le clan. Il allait me falloir revoir la définition du mot charismatique dans le dictionnaire, puisque là, je ne voyais qu’une barrique qui attendait que je disparaisse de la pièce afin de retourner à son godet…

Enfin bref, évitons de nous égarer sur le manque de sympathie que j’éprouvai pour cet individu, et qui, je devinai, était sans doute réciproque. J’avais fini de lui présenter la raison officielle de ma mission, et ne faisait qu’attendre sa réponse, que j'espérais positive, afin de pouvoir continuer sur ma demande plus personnelle. Ce n’était pas que j’étais impatient de pouvoir passer à autre chose, et peut-être, m’entraîner auprès d’eux (même si c’était le cas), mais je devais accomplir mon travail avant tout. Et vu la personne qui était en face de moi, cela n’allait pas être des plus facile… Il commença ainsi à me répondre en annonçant que nous n’étions pas les seuls à avoir accompli de tels actes, et que surtout, ceux qui avaient accepté notre offre n’avaient eu que des représailles en récompense. Je fronçai les sourcils à cette remarque. L’homme avait un orgueil démesuré, c'était assez triste à voir.

Il enchaîna, avec tout le respect qu’il avait pour moi, c’est-à-dire, sans attendre que notre discussion soit terminée pour remanger et me parler la bouche pleine. Charmant. Il termina ainsi sa tirade en m’annonçant qu’il refusait la proposition de la feuille, qu’ils feraient en sorte de se reconstruire tout seul. De plus, il ajouta qu’il voulait plutôt écouter ce que je voulais lui demander, outre ma requête en tant que Konohajin. Intérieurement, je soupirai devant tant de fermetures d’esprit, et j’étais prêt à laisser tomber pour passer à autre chose. Cependant, une idée audacieuse me venait à l’esprit. Cela se voyait que le dénommé Maguro n’était pas du genre à écouter sans raison, et sa curiosité en faisait sans doute partie.

« Aller Yusei, t’as déjà réussi à faire plier un gars qui te prenait de haut en pensant qu’il pouvait faire ce qu’il voulait (si tu me regardes Yanosa, je te salue), tu dois bien pouvoir refaire la même chose ! »

Le coup était risqué, mais au point où j’en étais, je n’avais pas grand-chose à perdre. De ce que je savais, il n’avait pas vraiment le droit de me refuser l’enseignement, et vu sa volonté à rester en ermite, les représailles pour Konoha ne changeraient guère du simple refus. Prenant une grande inspiration, je commençai ma contre-attaque.


« - Désolé de vous dire ça, Maguro-sama, mais je refuse de vous faire part de ma requête personnelle tant que vous ne m’aurez pas pris sérieusement pour la proposition que Konoha vous fait. »

Yup, je venais d’envoyer chier le chef du clan que je voulais rejoindre. Quand je disais que je voulais employer des tactiques couillues, je ne disais pas ça comme des paroles en l’air. N’attendant pas sa réponse, comme il aurait sans doute fait de ma part, je décidai de continuer sur ma lancée.

« - Je suis bien conscient que votre clan a ses propres valeurs, mais faire preuve d’honneur, c’est aussi accepter la main qui nous est tendue pour nous aider à nous relever. Ce n’est pas de la simple pitié, mais juste une entraide entre Shinobis qui se respectent. »

Bien que je tinsse mon regard avec lui, je comprenais que j’avais certaines limites à ne pas dépasser, c’est pourquoi malgré tout, j’avais choisi de garder un genou à terre pour lui parler. Maintenant que je lui avais fait un discours qui avait pour but de le brosser dans son ego, il était temps de passer à la frappe qui faisait mal.

« - De plus, vous semblez penser que vous êtes les seuls à être en difficulté, mais non. L’ensemble de la nation du bois obtient actuellement un soutien du pays du feu et du village de la feuille. Mais nous ne pouvons pas aider tout le monde autant que nous le voulons. De plus, vous dites que vos contrats sont donnés par le gouvernement du bois, mais pensez-vous réellement qu’avec les difficultés qu’ils ont actuellement, ils puissent réellement trouver le temps et l’argent pour vous payer ? Non. Vous n’aurez bientôt presque plus de revenus, donc, plus aucun moyen de vous aider à vous relever seuls. Vous avez besoin de notre aide. »

Je savais qu’à ce moment, j’étais déjà en train de dépasser les bornes et à l’énerver, sans doute, impossible à dire vu le manque de luminosité dans la pièce. Il était temps de mettre un coup final à ma narration.

« - Hayashi, Aburame, Inuzuka, Gekei… Tous sont des clans qui privilégient l’harmonie avec la nature, tous membres de Konoha. Ils comprennent que les blessures des terres du Bois ont besoin de panser, et sont prêts à faire en sorte d’aider les habitants de cette maison… Votre maison. Notre volonté est de redonner la gloire que cette forêt a perdue. Accepterez-vous de nous y aider, et donc, que l’on vous aide en retour ? »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Fb53b5ac12689c129afe12cbb62561fbef022d12_hq
... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Tenor
Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptyMer 24 Fév 2016 - 5:23



Livraison Express [Kurokami Yusei] Maguro11

Yôgan Maguro, Chef du Clan Yôgan

Livraison Express [Kurokami Yusei] Lignes11


Le jeune homme décide de jouer une carte dangereuse. En plaçant ses paroles et en cherchant à s’imposer, il porte aussi bien honneur à sa personne qu’à ses supérieurs. Il montre qu’il n’est pas un radis dans un jardin, et qu’il mérite autant d’attention que n’importe quel autre. Même s’il s’est montré rustre et bougon, Maguro n’est pas forcément hostile à ce genre de caractère. Il a certes ses opinions très tranchées sur un certain nombre de questions, mais il demeure quelqu’un d’attentif et de compréhensif. En l’occurrence, il peut saisir ce que lui dit le garçon.

Cependant, les opinions divergent trop. Il se racle la gorge pour mieux faire passer le raisin qu’il vient d’engloutir. Et se prépare à répondre en toute franchise, sans chercher à nuire, à insulter ou à se faire comprendre.

Garçon, je comprends très bien ton point de vue et ce serait un tort de croire que je ne prends pas tes propos avec le sérieux qu’ils méritent. Alors je vais me rendre plus clair. Konoha et le Feu ne sont pas les seuls à s’être investis dans ces terres depuis la Catastrophe. Presque tous ont envoyé des effectifs pour sauver les lieux ! Même des Villages et des Pays dont j’ignorais l’existence ! Seulement voilà : nous devons notre mode de vie et notre condition actuelle à la générosité du Daimyo du Bois, et à personne d’autre. Nous ne refusons pas l’aide des autres par égoïsme et fierté ; mais parce que nous préserver des affaires des autres nous a toujours évité les pires complications. Dans un moment comme celui-là, prendre parti ou acte pour un camp ou un autre ne ferait que mener ce pays à sa perte, alors qu’il est déjà mal en point. Je ne serais pas à l’origine d’une destruction qu’on nous accuse déjà injustement d’avoir provoqué … .

Présentées ainsi, les choses apparaissent plus claires. La question n’est pas de rejeter tout ce qui se présente ; mais de préférer un statu quo qui garantira une paix décente sous égard de neutralité totale. En prenant le parti, voire même l’aide de Konoha, les Yôgan « choisissaient leur camp », en se mettant tous les autres à dos. C’est un dangereux équilibre que doivent effectuer les Clans indépendants.

Malgré ce refus « officiel » - puisque c’était là ce qu’attendait le dénommé Yusei – l’homme reste intéressé par la fameuse requête et ne veut pas fermer les portes aussi violemment sur cette rencontre.

Maintenant, libre à toi de comprendre cette situation. Et d’accepter de me faire part de ce que tu veux me demander ou non. De mon côté, j’aurais joué toutes mes cartes.

Et le patron reprend du raisin.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Bakushô Kazuya
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptySam 27 Fév 2016 - 18:03

Livraison Express [Kurokami Yusei] Yuseit12

J’attendais tranquillement, mais avec un peu d’appréhension, la réponse de l’homme que je venais ouvertement de défier. Certes, ce n’était pas de mon droit d’avoir agi ainsi, de manière presque immature, mais pour une raison étrange, j’avais trouvé sa manière de me répondre comme étant à la fois irrespectueuse, et dédaigneuse. Nous étions des étrangers à son village, et il n’était pas intéressé par une coopération avec notre village, soit. Mais ce n’était pas une raison pour ne même pas considérer la chose. Manœuvre risquée mais payante, ou tactique irréfléchie qui allait m’attirer le gourou du chef de clan, telle était la question.

Dire que j’étais sur le cul quand il m’apporta une nouvelle réponse serait qu’un simple euphémisme. En effet, je m’attendais à tout : qu’il se lève pour m’en coller une pour un tel manque de respect, qu’il pousse une gueulante qui ferait pâlir les pires réprimandes que j’eus au cours de ma vie de fils de Kurokami, même qu’il se mette à rire tellement fort que Miko à Suna puisse l’entendre et comprendre à quel point j’avais raté ma mission. Mais il n’en fut rien. À la place, il se contenta de parler sur un ton calme, s’adressant à moi comme pour obtenir mon attention, et exposa ainsi un à un les raisons qui l’incitaient à prendre une telle décision. Et je me retrouvai à… Comprendre pourquoi il choisissait de ne pas recevoir notre aide. Même si j’avais du mal à accepter son choix, je ne pouvais pas dire qu’il était entièrement dénué de sens. Il semblait dégager une nouvelle aura maintenant. Je ne pouvais m’empêcher de lâcher un soupir, non d’exaspération, mais plutôt d’acceptation.


« - Je ne vous cache pas ma déception, mais je comprends. C’est en effet un choix logique abordé sous cet angle, et Konoha respectera votre décision. Nous ne voulons aucun mal à un peuple qui ne souhaite que le désir de paix en choisissant le parti neutre. Je n'aborderai donc plus cette question à l'avenir. »

Je ne pouvais pas vraiment faire grand-chose là-dessus. Ma mission n’était que de faire une proposition, rien de plus. De ce fait, les ressources qui auraient été prévues d’envoyer aux Yôgan serviront pour d’autres régions de Ki no Kuni, ce n’était pas forcément plus mal. Par contre, je me demandai encore comment j’allais expliquer ceci à notre Hokage… Restait plus qu’à espérer qu’elle veuille s’amuser avec l’insecte qui doit être en train de titiller mon crâne à l’heure actuelle. Mais bon, j’avais deux mois pour trouver une solution, voire un peu plus. Toujours était-il que notre discussion n’était pas terminée. Maintenant que ma mission était « finie », il était temps pour moi de parler de la raison initiale de ma venue.

« - Pour tout dire, je souhaitais de base arriver en ces lieux pour la raison suivante, ma mission pour Konoha n’étant qu’une condition pour venir ici. La raison qui m’a poussé à venir vous rencontrer, est parce que… Suite à un entraînement personnel, j’ai réussi à développer des compétences dans la maîtrise de la lave. Cependant, j’ai bien peur que ces notions ne soient pas suffisantes pour arriver à faire ce que je veux. »

Un court instant de silence, je pensais bien qu’il avait compris où je voulais en venir, et donc, lui laissant le temps d’enregistrer l’info, je relevai la tête pour échanger mon regard avec le sien. Une fois son attention captée, je posai ma main au niveau de mon bandeau shinobi, accroché sur mon bras gauche, et le détacha pour le poser au sol, devant moi.

« - De ce fait, je vous demande, Maguro-dono, la permission d’apprendre à maîtriser la lave. Non pas en tant que Shinobi de la feuille, mais seulement en tant que personne qui veut apprendre à maîtriser ce pouvoir au potentiel si destructeur, afin de l’utiliser à bon escient. »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Fb53b5ac12689c129afe12cbb62561fbef022d12_hq
... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Tenor
Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptyDim 28 Fév 2016 - 1:27



Livraison Express [Kurokami Yusei] Maguro11

Yôgan Maguro, Chef du Clan Yôgan

Livraison Express [Kurokami Yusei] Lignes11

L’étranger a compris que la situation est trop délicate pour jouer avec la balance. Comme il l’a lui-même fait remarquer, le Pays est en pleine reconstruction après un désastre. Et les différentes nations étrangères veulent apporter leur aide, ce qui est magnifique ! Mais c’est oublier beaucoup de facteurs. Pour commencer, le désir de neutralité qui existe chez les Yôgan. Ils ne peuvent entrer dans un calcul sans en avoir vu le résultat potentiel. Dans un deuxième temps, un autre danger subsistait : nombreux sont ceux qui ont vu dans ce tremblement de terre une action de la part des Yôgan. Et, à ce titre, ils sont donc vus par un certain nombre comme dangereux et responsables. Or, s’ils venaient à s’allier à un Village, l’aide apportée par ce dernier serait-elle toujours aussi bien perçue ? Ce genre de complication doit être prise en compte pour éviter un scandale, voire même un nouveau désastre.

La requête de Konoha est donc mise de côté. En revanche, les intérêts du visiteur semblent partagés. Il est également là pour son profit personnel. C’est une vraie surprise d’apprendre que ce jeune homme peut contrôler la Lave. Non pas parce que c’est un étranger, mais parce qu’aux dernières nouvelles, ce n’est pas un Yôgan ! Ou en tout cas, il n’a jamais fait mention de son appartenance au Clan ! Or, cette capacité reste extrêmement rare dans les autres parties du monde. Les cellules du Clan sont un coup de pouce indéniable ; en dehors de ça, maitriser cette faculté est loin d’être la facilité incarnée !

Apprendre son contrôle ?! Pourquoi pas ; mais comme penser avant, c’est loin d’être évident … . Pendant que le Konohajin relate son récit, son interlocuteur gratte son épaisse barbe, l’air songeur. L’initier aux rites Yôgan, ne serait-ce pas une trahison des principes du Clan ? Le Clan Yôgan accueille depuis toujours ces gens d’exception, qui ont des affinités avec ce don unique. Mais il s’agit là d’un agent de Konoha … .

Je comprends ton désir d’apprendre … . Notre politique reste toujours d’être le plus hermétiquement fermé à toute intrusion étrangère … . Le fait que tu fasses partie d’un Village ne te fera pas accepter facilement par les autres … . Huuumm …

L’homme reste en profonde réflexion. Il serait sans doute déjà possible de l’entraîner et de voir ses capacités ?
Il existe encore un moyen. Mais il faudra pour cela franchir différentes étapes. Et elles sont loin d’être faciles et appréciées par tous. Certains s’y sont frottés pour finalement en baver et renoncer à ses implications.

Il est possible de t’enseigner … . Mais il te faudra pour cela abandonner ton Village. Au moins temporairement. Nous remettre tout ce qui symbolise Konoha, et adopter nos coutumes. C’est notre pèlerinage que je te propose. Mais tu ne peux pas faire partie de cette communauté et donner ton cœur à une autre. Notre Clan se base sur sa solidarité de ses membres dans un cadre d’isolement. Si tu ne renonces pas à ce que tu as laissé derrière toi, tu ne pourras suivre cet apprentissage. Est-ce que tu comprends cela ?

Laisser derrière soi les sentiments, les allégeances et les envies d’hier, pour se vouer intégralement à cette communauté de reclus tribaux. Yusei en sera-t-il capable, ou mettra-t-il en avant son identité et son honneur en tant que Ninja de la Feuille ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Bakushô Kazuya
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptyDim 6 Mar 2016 - 15:16


Livraison Express [Kurokami Yusei] Yuseit12

Le silence pesant et étrange qui s’était mis en place après ma déclaration me faisait étrangement paniquer. En effet, si ma première demande liée à mon ordre de mission de Konoha avait été aisément discutée et mise sur la touche, pour des raisons qui même si était contre mes envies étaient liés à une certaine logique, l’autre requête que je lui avais énoncée semblait l’emplir de doutes. Il commença ainsi en me disant le fait que je ne serais pas une personne franchement appréciée au village, étant donné mon appartenance à un ordre Shinobi. Qu’à cela ne tienne, il m’importait peu d’être apprécié ici. Les opinions que les autres ont de moi ne m’intéressaient plus depuis longtemps, dès lors où j’avais laissé tomber mes rêves de gloire s’évaporer pour des causes plus nobles.

Il termina ainsi sa réflexion en disant qu’il me serait possible de rejoindre le rang des disciples, à la condition que j’abandonne mon statut de Konohajin. Relevant la tête les yeux presque ronds, je me calmai instinctivement au moment où il me dit que ce ne serait que le temps du pèlerinage, que je devais me mélanger à leur culture et oublier la moindre attache que j’avais avec Konoha. Cela me semblait dur à vouloir accepter de devoir réfuter mes racines au village de la feuille. Mais il était vrai que tout apprentissage pouvait très souvent nécessiter que l’on soit obligés de faire une sorte de retour aux sources, et donc, d’oublier tout ce que nous avions appris afin de partir avec de bases nouvelles.

Après une courte réflexion, je remontrai une nouvelle fois le bandeau de Konoha que j’avais montré au sol, accentuant les propos que j’allais dire.


« - Comme je l’ai dit, j’ai eu l’autorisation de mon village de rester pendant deux mois chez vous, mettant ainsi en pause toutes mes activités en tant que membre du village. Mon but est non seulement d’apprendre à maîtriser cet élément, mais aussi à satisfaire ma… Curiosité. »

Je marquai un moment de pause, parce que ce que j’allais dire ensuite pourrait l’inciter à en savoir plus, et s’il apprenait l’existence de mon patrimoine historique, cela risquait de provoquer sa fureur. Je n’étais pas prêt à tous lui dire, mais après tout, il n’avait pas à tout savoir.

« - Comme je vous l’ai dit, mon entraînement m’a amené à maîtriser le pouvoir de la Lave, mais la raison qui m’a poussé à faire une telle épreuve… Était suite à la découverte de mon propre lien avec le clan. Par le sang, je suis lié à un ancien membre de votre communauté. Je n’en sais pas vraiment plus, et c’est, en plus de mon envie d’acquérir la maîtrise suffisante du Yôton, une des raisons qui m’a poussé à venir à votre rencontre aujourd’hui. »

Pensant que cette fois-ci, j’avais réussi à lui montrer ma bonne volonté, je me remis debout, le bandeau dans la main, et faisait face au chef de clan.

« - Dés lors que vous accepterez de me prendre dans vos rangs, mon statut de Konohajin sera mis aux oubliettes, sauf si je suis contraint de le rappeler. Je suis bien conscient que la sympathie des autres membres ne me sera aisée à être obtenue, mais je montrerai bien ma valeur, ainsi que mon mérite de par mes actes. Peu importe l’étiquette que j’ai, je suis et resterai toujours un protecteur de la communauté à laquelle j’appartiens, et m’a accueilli. »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Fb53b5ac12689c129afe12cbb62561fbef022d12_hq
... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Tenor
Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptySam 9 Avr 2016 - 19:46



Livraison Express [Kurokami Yusei] Maguro11

Yôgan Maguro, Chef du Clan Yôgan

Livraison Express [Kurokami Yusei] Lignes11


Le jeune étranger révèle progressivement ses véritables intentions, et devient clair sur ses projets. Maintenant, la décision finale lui revient – mais le choix définitif reste celui du Chef du Clan ! Et alors que le garçon apporte ses arguments et ses réponses, la cervelle du Lavaman s’agite. Doit-il vraiment former quelqu’un qui s’en ira de la communauté, et rejoindra un Village plus tard ? N’est-ce pas violer cet accord de neutralité qui est le Sien ? Les risques sont importants, surtout dans cette phase de reconstruction du Pays. Pour garantir la sécurité de la Meute et ne pas apporter plus d’ombres à la Nation du Bois, les Yôgan se sont faits un devoir de ne pas trop interférer dans les affaires internationales et dans la présence étrangère. Qu’en est-il de cette situation présente ?

Il faut une nouvelle supplémentaire pour faire pencher la balance. S’il s’agit d’un trait héréditaire ayant des origines familiales en fond de plan, alors refuser n’est plus une option. Le Clan obéit à certaines règles traditionnelles immuables, qui font fi des autres critères entrant dans l’équation. Si le Konohajin a des racines dans ces forêts, son Clan se doit de l’accueillir et de l’intégrer comme il se doit ! Et qui sait – avec un peu de chance, sans doute sera-t-il possible à l’avenir de tisser des liens plus forts qui persuaderont le combattant de rejoindre définitivement les rangs du Clan ? Goûter à cette vie sauvage était parfois une occasion de retrouver son identité et de s’y accrocher pour toujours … .

La Communauté n’est pas très facile à vivre ces temps-ci. Mais c’est dû principalement au rejet dont nous sommes victimes. Les habitants nous pensent responsables de cette catastrophe : la population croit encore en de nombreuses superstitions dont nous faisons souvent partie … . Mais qu’importe pour l’instant. La méfiance est grande. Habitues-toi rapidement à nos coutumes. C’est ta capacité d’intégration qui fera ton talent à maîtrise notre Attribut naturel … .

L’homme s’est redressé et a écarté un pan de l’entrée pour désigner à l’extérieur un espace que le Konohajin peut rejoindre en toute tranquillité. Là, il trouvera un abri qui sera le sien pour les prochains jours. Puis, il commencera alors pleinement l’intégration au Clan et l’association à ses activités.

Je te laisse déposer tes objets identitaires à la Feuille là-bas. Pour le reste de la journée, observe nous en silence, lie toi avec quelques personnes. Nous verrons plus tard pour l’initiation. Montre-nous déjà qui tu es, et découvre qui nous sommes. Bienvenue dans l’un des derniers Clans Ninjas qualifié de « Bête naturelle » … .

Et sur ce souhait de bienvenue, le rugueux personnage laisse l’ex-Ninja de la Feuille à ses pensées et à ses découvertes.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Bakushô Kazuya
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] EmptyLun 18 Avr 2016 - 15:23

Livraison Express [Kurokami Yusei] Yuseit12

Mes intentions et mes discours donnés, il ne me restait plus qu’à voir si ce que j’allais enfin obtenir ce que je voulais, ou si je devais rebrousser chemin et rentrer bredouille au village. Très franchement, dire que j’étais tendu aurait été un euphémisme, je sentais tous les muscles de mon corps se tendre alors que j’attendais de ma position une réponse. Le dénommé Maguro semblait plus ouvert à m’écouter, c’était un fait, mais de là à dire qu’il était d’accord pour accueillir un étranger, et surtout, membre d’une autre grande nation au sein de son clan n’était pas quelque chose que je pouvais affirmer. Mais toute cette tension disparue au moment où il reprit la parole. Il commença à me mettre en garde par rapport aux difficultés auxquelles je serais amené à faire face. Cela voulait dire qu’il avait déjà accepté l’idée que je puisse me trouver dans son village. Je m’en pressai alors de lui répondre pour essayer de confirmer ses doutes.

« - Je suis entraîné depuis mon plus jeune âge à devoir m’adapter à mon environnement dans le but de survivre, qu’ils soient un danger physique ou moral. Je saurais m’adapter. »

Une fois ma phrase dite, je pus voir que l’homme s’était levé de son siège afin de se diriger vers une fenêtre. Comprenant que je devais le suivre, je me redressai et l’accompagnais pour voir ce qu’il voulait me montrer. Je devais me rendre là-bas afin de déposer mes affaires de Konohajin, pour ensuite commencer mon immersion par une observation du clan. Acquiesçant de la tête, je le laissai finir son discours, alors qu’il m’annonça officiellement que j’étais un nouveau membre des Yôgan.

« - Je vous remercie encore de votre confiance. Je compte sur vous pour prendre soin de moi. »

Formule de politesse de chaque étudiant envers un futur professeur, je terminai en m’inclinant vers l’avant avant de faire demi-tour pour sortir du lieu. Je n’avais plus rien à faire avec le chef de clan, et comprenait que si jamais je restai trop longtemps, il pourrait que trop facilement changer d’avis. Une fois sorti de la demeure, je me rendis à l’endroit indiqué pour me préparer au reste de la journée, et surtout, à mon séjour de deux mois. J’allais devoir découvrir une toute nouvelle culture qui n’était pas mienne, mais qui en même temps, était censée être mon héritage. En échange, je devais abandonner ma nature de Konohajin, et je comptai bien faire en sorte de tenir à mes devoirs. Je ne ferais en sorte que d’envoyer de temps en temps des courriers pour indiquer ma situation à ma famille, et aussi au village pour prévenir que la mission était… Un succès.

Mon but était de faire en sorte de gagner la confiance du chef Yôgan, chose faites, puisque j’avais été accepté au sein de sa communauté. Mais ma mission devait rester en tête. Certes, je lui avais dit que je comprenais le choix de son clan de ne pas s’impliquer, et lui avait dit que je n’aborderai plus cette question à l’avenir… Mais il n’avait nullement besoin de savoir que j’allais tout de même faire ceci. Tout ce que j’avais besoin de faire, c’était de faire en sorte que Maguro ne s’en rende pas compte. Pour ça, il me fallait contacter Konoha au plus vite, et leur indiquer de ne pas se rendre directement au village pour leurs opérations. Ce serait à moi de faire en sorte de rentrer en contact avec eux, pour les rejoindre à l’extérieur du village, en utilisant des clones afin de paraître innocent. Je n’avais pas menti, je n’avais juste pas dit toute la vérité.

Enfin bon, ma mission était mise de côté maintenant, je devais me concentrer exclusivement sur mon apprentissage. Deux mois ici, c’était court, mais je jurais que cela allait être plus que suffisant pour m’aider à obtenir une parfaite maîtrise de ce don. Restait plus qu’à savoir si j’allais également réussir à acquérir d’autres réponses à des questions dont je n’avais même pas connaissance.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Fb53b5ac12689c129afe12cbb62561fbef022d12_hq
... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...
Livraison Express [Kurokami Yusei] Tenor
Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Livraison Express [Kurokami Yusei] Livraison Express [Kurokami Yusei] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Livraison Express [Kurokami Yusei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-