N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Groupe #7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Groupe #7 Groupe #7 EmptyVen 4 Déc 2015 - 18:58


Groupe #7 VXnJN32

CONTEXTE

La tour des mirages, lieu de convoitise absolu pour tous les Genins ayant participé à l’examen. Pourtant, sur la centaine de participants, une trentaine seulement sont parvenus à rallier la tour. Plus de la moitié d’éliminés parmi les aspirants Chûnin. Mais pour cette poignée de ninjas au-dessus du lot,ce n’était pas terminé. Et tout pouvait encore arriver : échouer la première épreuve ne fera pas de vous un Chûnin. La réussir non plus.

Le hall de la tour n’avait rien à voir avec l’extérieur : pourtant parfaitement lisse et d’un blanc éclatant, l’intérieur était sombre, humide, sinistre, presque en ruine. Des monts de gravas étaient jonchés partout dans cette grande salle qui résonnait au moindre pas en avant. Face à l’entrée, seule source de lumière, un grand escalier en colimaçon, sur la première marche duquel un appareil étrange est posé. En s’approchant, un hologramme en sortit, de piètre qualité, au son robotisé. Mais Kibo et Mizuki étaient clairement identifiables, et leurs voix résonnèrent dans la salle vide.

    - Bravo à vous, vous avez réussi la première épreuve. Mais vous n’êtes pas au bout de vos peines. Bienvenue dans l’épreuve numéro 2 : la tour des mirages.
    - Le but est d’atteindre le sommet pour vous qualifier à l’ultime épreuve de l’examen. Pour cela, vous aurez à grimper deux étages.
    - Simple, n’est-ce pas ?

Les deux organisateurs eurent un sourire, et l’hologramme s’évapora, laissant les quatre Genins à leur sort : ils devront monter cette tour.

***

L’escalier n’était pas très long, et ils purent arriver très vite au premier étage. La salle était aussi grande que celle du rez-de-chaussée et elle aussi avait un escalier à l’opposé de l’entrée… Mais un « détail » changeait. La salle était totalement ouverte sur le vide, à une vingtaine de mètres du sol. Pas de mur, pas de sol… Impossible de passer en sautant ou en s’accrochant à quelque chose. Pourtant, l’escalier pour le deuxième étage se trouvait là, devant eux… Comment l’atteindre ?

RÈGLES
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Si combat il y a, résumez non seulement toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide, mais n’oubliez pas que cette épreuve fait directement suite à l’épreuve 1. Votre santé et votre consommation de chakra reprennent donc exactement là où vous les avez laissées.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois 12h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il poste dans le bureau de SNH.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø Vous n’avez le droit qu’à DEUX POSTES MAXIMUM chacun pour résoudre l’énigme de cette salle. Si au bout de deux postes, vos personnages ne sont pas à l’escalier du deuxième étage, l’organisation considérera que c’est un échec.
    Ø Si vous avez besoin d’un passage du narrateur après une première tentative lors du premier poste ou que vous avez effectué des actions nécessitant des informations, précisez-le ou venez directement nous voir.

PARTICIPANTS ET ORDRE
    Sakebi Strike
    Jinmenju Hisagi
    Kaldera Hirako
    Genzai Hizoka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyDim 6 Déc 2015 - 11:25

@Sakebi Strike a 12H pour poster ou il sera exclu du groupe et de l'examen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyLun 7 Déc 2015 - 20:59

Finalement mon copain roux avait plutôt fait du bon boulot. Il était parvenu à réparer mon omoplate et de ce fait j'arrivais à garder mon équilibre pour rester debout. Néanmoins ma démarche était chancelante dans la douleur continuait encore de m'élancer sur toute la partie gauche de mon corps. J'espérai secrètement ne plus avoir à combattre, même si j'étais prêt à nouveau foncer dans le tas si cela était nécessaire. Dès lors nous entrâmes dans cette fameuse tour dont les couloirs empestaient le renfermé. Des hologrammes des examinateurs (il me semblait qu'on appelait ces projections d'images Saibogu ainsi) nous félicitèrent à nous invitant à suivre à la suite.

-Ouai ben merci Mizu, t'aurai quand même put éviter d'envoyer l'autre taré tenter de m'offrir la plus belle mort. Tu m'en veux encore pour cette histoire dans les bains publiques c'est ça ? Je t'ai dis que c'était pas ma faute. Les vestiaires étaient super mal indiqué !

Décidément les femmes... Valait-il mieux ne pas leur causer du tort sinon elle finissait par nous en vouloir pour le restant de notre vie. Le pis étant que je n'étais que partiellement parvenu à obtenir ce que je voulais. Après ce bref interlude nous empruntâmes ce fameux escaliers en colimaçons pour nous retrouver en face... du vide ? Le décalage était vachement troublant. Pourtant il me semblait avoir vu cette tour en un seul morceau vu de l'extérieur. La logique de ce bas monde m'échappait. En même temps je m'étais fait ressouder l'omoplate une demi-heure plus tôt. Mes facultés de perception ne pouvaient être au top niveau.

-Bon on fait quoi maintenant ? Dis-je tout en me calant contre le mur proche des escaliers, posant une main sur mon buste ceinturé de bandage. Je me sentais aussi livide qu'un Ketsueki.

C'était amusant, cette scène me faisait penser à un passage issu d'un mes bouquins favoris : « Indiani Jonas l'aventurier » qui s'était lui-même déjà retrouvé dans une situation similaire. Ce qui me poussa à me demander si l'un de nous était partant pour se tenter un saut de la foi... Je m'approchai alors prudemment du vide pour tenter d'en apercevoir le fond, en vain.

-Ne vous est-il jamais venu, en apercevant le bord d'un gouffre à la profondeur insondable, l'envie irrésistible de sauter dedans ?

Je me retournais pour faire face à la troupe.

-Et bien pas moi...

Mon poing valide vint brutalement s'abattre contre la pierre des escaliers. Je délogeai alors un jeu de six briques que je lançai une à une aléatoirement dans le vide, principalement pour voir ce qui se passait, mais aussi et surtout connaître la profondeur de ce fameux gouffre. Je tendis ensuite l’oreille pour écouter l'écho retour qui serait un bon indicateur.

Spoiler:
 


Dernière édition par Sakebi Strike le Lun 21 Déc 2015 - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyMer 9 Déc 2015 - 17:28

@Jinmenju Hisagi a 12H pour poster ou il sera exclu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jinmenju Hisagi
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 189
Rang : B+

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyJeu 10 Déc 2015 - 1:38

La première épreuve s’était visiblement terminé assez rapidement, et d’une façon assez agréable. L’équipe des trois genins, en ajoutant l’abruti d’ahuri aux cheveux barbie, avait réussi à se qualifier pour la seconde épreuve de cet examen. Les choses prenaient une tournure plus qu’étrange. Je ne comprenais pas pourquoi nous qualifier d’office alors que nous n’avions pas réussi à atteindre la tour à temps. Enfin, c’était comme ça et pas autrement. Il devait très certainement avoir une raison ultra secrète machin machin qui avait fait que les instances supérieures avaient décidé notre qualification. Enfin soit, autant ne pas tourner autour du pot et avancer. Je ne sentais pas vraiment cet examen, et ce serait bien évidemment pour vrai. Je ne me trompais que peu. Bien que parfois, j’aimerais..

J’avais également réussi à récupérer l’autre, en mauvais état certes parce qu’amoché par un combat plus absurde qu’autre chose, mais je l’avais quand même récupéré. Cependant, le plus inquiétant était à venir. Une fois arrivée à la Tour des Mirages, nous furent accueillis par deux hologrammes d’examinateurs qui nous expliquaient que la seconde épreuve consisterait à monter tout en haut de la tour. Cela dit, pas de problèmes à l’horizons, mais nous étions tous aux aguets et cela se voyait. Aucune personne douée d’intelligence ne pouvait pas voir le piège à cent lieux à la ronde. Après tout, même cet abruti de barbie comprendrait qu’il y avait un piège, surtout en voyant les faces d’ahuris des deux examinateurs qui rigolaient de la façon la plus idiote qui soit. Cet examen commençait vraiment à me gaver, mais après tout, je me devais quand même d’être exemplaire, Kakeshouu avait tenu sa parole donc j’étais dans l’obligation de terminer cet examen en représentant le Shukai.
En montant donc les escaliers pour atteindre ce fameux sommet, nous étions tous préparés à rencontrer des ennemis, des pièges, des faux sols ou autre, mais au contraire, il n’y avait rien. Et quand je dis rien mes chers lecteurs, c’était vraiment rien ! Au bout d’un moment, l’escalier se terminait alors que nous n’avions pas encore atteint le sommet. C’était comme s’il était cassé, volatilisé, disparu, évaporé. « Cœur tagueule, je crois qu’ils ont compris » Dit alors Pique à haute voix, laissant un indice sur ma personnalité aux autres membres de l’équipe. Jusque là, toutes les personnalités s’étaient bien tenus, mais ils étaient aussi éreinté que moi de cet… examen. Je me penchais alors un peu pour voir à quoi ressemblait vraiment cet escalier. Etait-ce un piège ? Du ninjutsu ? Du genjutsu ? Ou etait-ce justement rien du tout, ou du moins pas en ce qui concerne l’escalier. Peut-être était-ce autre chose..

Le premier à réagir fut alors Strike, qui d’une façon banale, mais pas conne voulait vérifier si c’était bien un trou en face de nous. Il prit dans la main quelques pierres en les lançant aléatoirement dans le gouffre pour en connaître la consistance et la profondeur. De plus, l’echo des chutes nous donnerait un grand nombre d’informations précieuses pour la suite des évènements. Si l’echo ne revenait pas, ni clairement, c’était que le ninjutsu ou la nature n’avaient rien à voir la dedans. Du genjutsu peut-être ? Je tournais alors ma tête vers cette petite blessure au bras que j’avais faite. Si c’était bien un genjutsu, cela altérait les sens. L’ouie, la vue, l’odorat, le touché ou le gout. L’ouïe, Strike s’en était occupé. Je pris alors un nouveau kunai pour faire une nouvelle entaille. Je laissais du sang couler sur ma lame avant d’en verser dans ma bouche. Avec cette blessure, je m’occupais du touché. En buvant mon sang, je m’occupais du goût. Si cela ne fonctionnait pas, nous essayerons bien autre chose.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaldera Hirako
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyVen 11 Déc 2015 - 15:10

Amoché, c’était bien le mot qui résonnait dans la tête du médecin, lorsqu’il vit à quel point Sakebi Strike avait morflé. Qui qu’eut pu être cet homme en noir, il ne l’avait pas manqué. Était-ce vraiment dans les règles ce genre de comportement ? Le Kaldera avait certes du mal à imaginer que les examinateurs puissent avoir abusé de leur « pouvoir » mais d’un autre côté il se demandait pourquoi – si leur rôle consistait à bloquer ou à retarder les Genins – ils en faisaient autant. Avaient-ils eux aussi quelque-chose à priver ? Hirako trouvait que pour un Examen Chûnin, la première épreuve avait été une sorte de concours de testostérone ridicule.

Et de la testostérone, le Konohajin en avait. Et il fallait bien le récompenser pour avoir joué au héros. Dommage qu’il ait vraisemblablement placé cet excédent d’hormones dans son crâne. Mais quitte à ne pas être très intelligent, au moins Hirako savait qu’il pouvait compter sur un shinobi de la Feuille qui, quoi qu’il puisse décider, allait tenir sa parole, aussi folle soit-elle.

La folie, il en fut question lorsqu’ils grimpèrent dans la tour des mirages. Là, il put en être sûr : Suna avait fait construire cet endroit pour l’Examen Chûnin. Et s’il avait cru reconnaître quelqu’un de connu au sein de son village parmi les deux silhouettes qui leur avait fait accéder à la deuxième épreuve, il ne connaissait pas du tout la deuxième. Etait-ce une femme ? Sa voix le laissait penser. Mais qu’importe.

Le quatuor marcha. Et lorsque l’escalier s’arrêta de dévoiler ses marches, un spectacle assez étrange s’annonça. Un vide total à la place d’une pièce et là-bas, un autre escalier. C’était donc un problème comme celui-ci qu’il fallait résoudre pour accéder à l’étape suivante ?

Strike lança quelques briques qu’il avait réussi à extraire de l’escalier. Quant à l’étrange Hisagi, ce dernier avait continué à faire ce qu’il semblait toujours vouloir : se blesser. Si le médecin pensait à un Genjutsu, il n’avait pas encore les moyens de faire un kaï meilleur que celui qu’il avait appris pour devenir Genin.
    « Je vois où tu veux en venir Strike, mais cette tour a été construite pour l’Examen. J’serais pas étonné de me dire qu’ils aient pu creuser tout le long de la tour et même en-dessous à travers le sable… »
Si la testostérone avait été l’élément démontré au cours de la première épreuve, peut-être que cette deuxième étape demandait aux Genins de réfléchir ? Oui, c’était sûr. Mais alors s’agissait-il d’un Genjutsu ? Si oui, le simple fait de jeter des pierres n’allait pas suffire. Si c’était l’ouïe qui était ciblée, ils tomberaient dans le piège en n’entendant rien ou pire encore : en les entendant chuter à des dizaines voire des centaines de mètres de profondeur. Quant au toucher, se palper ou se blesser comme le faisait Hisagi n’était pas non plus quelque-chose de terriblement efficace.

Hirako fit volte-face et s’approcha à reculons du rebord. Derrière lui, un précipice réel ou factice ? Il regarda Hizoka.
    « Tiens-moi bien par les bras, je vais tenter de palper le sol à deux voire trois mètres de profondeur. On verra bien après tout… »
Sur quoi il s’exécuta.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Genzai Hisoka
Informations
Grade : Genin
Messages : 96
Rang : C+

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyVen 11 Déc 2015 - 18:02

La fin de la première épreuve avait été abrupte, mais l'important était que le groupe sept avait réussi à s'en tirer. Peut-être pas tous à la même échelle. Après son combat, Strike était mal en point et malgré les soins prodiguer par Hirako, le Konohajin était toujours mal en point. Ce qui tenait sans doute plus de la fatigue et la dépense de chakra que de véritables blessures. Le blondin observa le rouquin avec un regard plein de respect. Il s'était battu bravement, même si c'était un combat perdu d'avance s'il avait été réel. Il était le genre d'homme sur qui l'on pouvait compter, c'était à présent une certitude. Enfin... Un homme ? Hisoka n'avait jamais entendu parler d'homme capable de dématérialiser son corps en un élément et ce n'était pas l'excuse foireuse que leur avait servit la tête brûlé qui le convainquait. Qu'importe, s'il ne voulait pas parler des capacités qui étaient les siennes cela ne dérangeait pas vraiment le Sunajin. Avec un sourire, Hisoka s'approcha de Strike qui était en train de se redresser péniblement et passa un des bras de son compagnon autour de ses épaules pour l'aider à marcher. Au moins, le temps qu'il puisse se reposer et se sentir à même de marcher par lui-même. Il ignorait si Strike allait se laisser faire, mais qu'importe, c'est souriant que le Genzai observa son coéquipier alors qu'ils étaient accolés l'un à l'autre.

" Bravo, même si c'était complètement irréfléchi et inconscient. J'imagine qu'on ne peut pas s'attendre à quelque chose d'autre de la part d'une tête brûlée comme toi ? Merci Strike. "

Oui Hisoka n'était pas d'accord avec la manière dont le genin de Konoha l'avait jouer perso, oui, il pensait également que ce genre de comportement irréfléchi pouvait faire chuter une équipe. Mais cette fois-ci, la chance, le talent, ou quoi que soit qui ait été rajouter au jeu avait permis à la sauce de prendre. C'était tout ce qui comptait et des remerciements et des compliments étaient mériter. C'est ainsi que le groupe sept repris sa marche vers la tour des mirages, la destination de la première épreuve tant attendue. Aux abords de la tour, Strike se sentit de marcher de nouveaux seuls, Hisoka le laissa donc continuer sans son aide, restant à proximité pour le rattraper si jamais son corps le lâchait. Observant d'un regard discret chacun de ses compagnons de fortunes, il ne pouvait se le cacher, cette équipe avait ses qualités comme ses défauts, mais elle était une bonne équipe. C'est avec un sourire calme et serein qu'Hisoka pénétra dans la tour. Jetant un regard autour de lui, l'édifice était immense, la salle dans laquelle ils se trouvaient était pour le moins simple et austère. Cependant, deux hologrammes apparurent devant le groupe. S'arrêtant de marcher, Hisoka écouta attentivement ce que les deux personnes avaient à dire. Et pour le coup, leur monologue fut de courte durée. On ne pouvait faire plus nébuleux. Immédiatement, l'ancien nomade leva les yeux vers le plafond. Il y allait avoir donc deux étages à monter pour atteindre le sommet et ainsi pouvoir participer à l'ultime épreuve... Au moment ou Hisoka allait réfléchir à ce dernier test, Strike prit la parole, il semblait parler à l'hologramme de la jeune femme qui se tenait à coté du bras droit du Kazekage. Les paroles du rouquin étirèrent de nouveaux les lèvres du Sunajin. Au moins son combat, ses blessures et la fatigue ne l'avaient pas privée de sa verve. Sans perdre de temps, le groupe s'avança donc vers les escaliers menant logiquement vers le premier étage.

Tout en arpentant les marches qui lui permettaient de gravir l'immense tour, Hisoka ne pouvait s'empêcher de penser à ce qui allait l'attendre en haut du bâtiment. La dernière épreuve. Serait-elle intellectuelle ? Ou purement faite de combat ? Si c'était le cas, les genin devraient-ils s'affronter entre eux ? C'était une question à prendre en compte. Pour le moment, le groupe sept n'avait rencontrer aucun autre groupe, les précédents étaient-ils déjà tout en haut ? Ou chaque groupe occupait-il la tour durant le temps de son épreuve ? Beaucoup de questions qui pouvaient changer la donne. S'il n'y avait aucun groupe là-haut et que le dernier test était un combat entre les membres du groupe... Il serait toujours temps de réfléchir à cette option plus tard. Pour le moment, seul le présent comptait et il s'agissait de parvenir tout en haut de la tour. Peu importe ce qui attendait l'équipe sept en amont.

Très vite, les ninjas arrivèrent au premier étage et c'était étonnant. Le blondin observa autour de lui l'état de la pièce, un immense trou sans fond, du moins sans fond visible. Aucun mur pour prendre appui et rejoindre les escaliers qui se trouvaient pile en face d'eux. Hisoka s'approcha du bord, jetant un œil dans le vide. Il n'avait pas le vertige, mais l'absence totale de repaire était déroutante. Bien sûr, c'était sans doute le cheminement de pensée logique de toute personne saine d'esprit, chacun devait penser qu'ils étaient pris dans un Genjutsu. Mais était-ce ça ? C'était peut-être trop évident. Et clairement, Hisoka ne maîtrisait pas assez le domaine pour se sortir seule d'une illusion telle que celle-ci. Secouant sa tête, il ferma les yeux pour se concentrer, rien n'indiquait que c'était bel et bien une illusion, si ce n'était un préjugé dangereux qu'il créait lui-même. Il devait voir la chose dans son ensemble. Strike prit alors la parole, sortant un trait d'esprit qu'il ponctua par un lancer de pierre qu'il venait de sortir du sol pour jauger de la profondeur du trou. Hisagi, lui prit la parole, d'une manière assez… Étrange, c'était une voix différente et une manière de parler qu'il n'avait encore jamais montré. Levant un sourcil, le Genzai observa pendant quelques secondes le ninja impérial avant de regarder ce qu'il était en train de faire. Il se blessait volontairement, comme au tout début de la première épreuve, dans le but d'empêcher d'être pris dans une illusion. Difficile de dire si c'était une bonne idée ou non. Il ne perdait pas grand chose à le tenter, mais du point de vue d'Hisoka, s'il s'agissait d'un Genjutsu, une simple blessure telle que celle-ci ne permettrait pas d'en sortir et il n'avait aucune technique de Kai assez puissante pour ça également. Hisagi avait au moins le mériter d'essayer, avec un peu de chance peut être qu'il serait celui qui permettrait aux groupes de passer cette première étape.

Après une brève discussion avec Strike, Hirako se tourna vers son homologue du sable en lui demande de lui tenir le bras pour qu'il puisse descendre un peu plus bas pour voir. C'était une bonne idée, mais avant cela, il devait tenter quelque chose. Était-ce vraiment important de savoir si oui ou non, il y avait un sol caché ou un mécanisme Saibogu permettant de passer de l'autre côté sans embûche ? L'important était juste de rejoindre l'escalier. Le seul problème était de savoir s'il s'agissait d'une illusion. Croisant ses doigts comme il l'avait déjà fait dans la première épreuve, des clones apparurent à côté d'Hisoka. Deux restèrent en retrait au cas où, tandis que le véritable Hisoka attrapait le bras d'Hirako et qu'un des clones du Sunajin tenait lui-même son original pour éviter d'être entraîné par le poids du rouquin. Il est vrai que quelque part, le clone aurait pu directement sauter dans le vide, cependant le chakra était précieux et s'il fallait de nouveau avoir besoin de clones, il avait tout intérêt à les préserver au maximum.

" Alors il y a quelque chose Hirako ? D'ailleurs… Tu sais que t'es plus lourd que t'en a l'air ?! "

De leur côté, les deux autres clones restants s'approchèrent du vide. L'un d'eux fit le signe du Henge no jutsu et disparu dans une explosion de fumée pour se transformer en shuriken. Celui ayant gardé son apparence attrapa l'arme nouvellement créée puis la jeta de manière experte vers l'escalier situé de l'autre côté du gouffre. Le plan était simple, le shuriken volerait vers l'escalier, puis reprendrait sa forme normal une fois de l'autre côté. Si le plan marchait, les autres membres du groupe n'auraient tous qu'à faire de même, un simple Henge pour se transformer en arme de lancer. L'un des clones d'Hisoka resterait du mauvais côté pour envoyer tout le monde puis se ferait disparaître.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptySam 12 Déc 2015 - 21:29

Strike, après un coup comme on en a rarement vu dans le monde ninja, récupère des pierres qu’il peut lancer. Elles tombent dans le gouffre normalement, et le bruit correspond à simplement l’étage du dessous.

Les vérifications d’Hisagi ne donnent rien.

Palper le vide ne fait ressentir… Que du vide.
Néanmoins, le clone atterri de l’autre côté (sans problème) donne des informations… étranges, quand il explose pour donner les informations. Il s’est retrouvé dans une salle, similaire en tout point à celle du rez-de-chaussée, et dans laquelle les quatre Genins se trouvaient. Lui pouvait les voir et les entendre… Mais pas l’inverse. Or, cette salle possédait et sol, et murs, et n’avait aucun gouffre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyLun 14 Déc 2015 - 19:22

Chacun faisait des efforts à sa manière. Autant dire que nous avions l'air d'une belle bande de clown. Moi j'étais là à balancer une à une mes briques. Le deuxième rouquin se laissait suspendre dans le vide pour tâter de la surface invisible avec le bout de son pied. Hisoka venait de transformé son clone en shuriken pour le lancer de l'autre côté du ravin. J'en restai même hagard, pensant qu'il était jusqu'alors physiquement impossible de faire cela.

En se transformant en pièce de monnaie est-ce qu'il pouvait se ranger dans une tirelire ? L'expérience méritait d'être tentée. Et puis après cette idée étonnante il y avait l'autre émo qui continuait de se mutiler. Le pauvre semblait avoir un sacré problème avec lui-même ou avec ces fameux genjutsu. Je me penchai légèrement sur le côté vers Hizoka, cachant mes lèvres avec ma main de sorte à étouffer au possible le son de ma voix.

-Tu crois qu'on devrait lui dire que ça sert à rien de faire ça contre les genjutsu ? Murmurais-je d'un ton à peine audible.

Oui, c'était aussi simple, cela ne présenterait aucun intérêt. Hors il faudrait être un véritable enfoiré de première pour le laisser ainsi se faire du mal sans raison. Ce faisant j'adressai un regard en coin à mon interlocuteur avant de lui adresser un sourire retenu, maquant de pouffer de rire.

-Naaaaaaaan... Laissons-le encore un peu. Il a l'air de bien s'amuser.

Dans chaque équipe on avait besoin d'un comique de service. Et fort était de constater qu'il s'agissait indubitablement de ce drôle de zigoto qui, en plus de cela, ne semblait pas être tout seul dans sa tête. Décidément. Je ne savais même pas de quel village il était originaire, mais cela avait l'air d'être un beau repère de fous.

Cette petite aparté mise de côté, nous ne tardâmes pas à comprendre, et ce grâce à l'intervention d'Hisoka que quelque chose clochait amèrement dans cette salle. Son clone avait disparu pour nous fournir toutes les informations en retour. Et elles n'étaient pas des moindres. Selon ce même rapport le clone nous avait vu de l'autre côté de la salle, seulement le vide n'était plus présent. Autrement dit, une fois de l'autre côté, les lieux semblaient se modifier.

-Heu... J'suis pas expert en la matière, mais à l'académie on appel ce genre de phénomène un genjutsu...

J'avais vécu le même genre d'expérience à l'époque ou j'étais gosses dans un parc d'attraction. Cela s'appelait la Forêt de la Terreur où les visiteurs se retrouvaient dans un genjutsu en pleine forêt qui transformait le décor avant d'envoyer des armées de zombies les pourchasser. J'avais eu une telle frousse ce jour là que le lendemain la Forêt de la Terreur avait changé de nom en Forêt Calcinée. Enfin tout cela pour dire qu'il s'agissait exactement du même genre de délire. Des choses semblaient plus que réelle, mais arriver à un certain stade on finissait par remarquer un faux raccord au montage.

-Donc ça veut dire que le trou n'existerait pas ?

Je m'approchai du vide, posant une main sur mon menton. Dubitatif que j'étais, j'avais malgré tout peine à croire que cela puisse paraître aussi réel. Toutes nos tentatives pour tenter de prouver que ce qui se trouvait devant nous n'était pas vrai s'étaient soldées par un échec. Il semblait bien y avoir du vide en face de nous. Le pis étant que l’architecture de cette pièce n'avait aucune logique. Comment aurait-il put construire un tel gouffre ? D'autant plus qu'avant d'entrer dans la tour je n'avais vu aucun...

-Ho pétard !! Euréka !

Sans crier gars je fis volte face à mon équipe. Je les avisais tour à tour avant d'afficher un sourire goguenarde.

-Priez pour-moi les mecs

Et me laissai tomber en arrière dans le vide...

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyMer 16 Déc 2015 - 10:21

@Jinmenju Hisagi ayant dépassé ces délais, il est éliminé. Le Narrateur prendra en compte son élmination lors de la conclusion. C'est au tour de @Kaldera Hirako.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaldera Hirako
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyJeu 17 Déc 2015 - 18:43

Chacun avait suivi sa propre méthode. Et certaines avaient mieux fonctionné que d’autres… Pour le cas d’Hirako, ce n’était pas dans le bon sens. Pour preuve, il n’avait strictement rien senti en se laissant supporter par son compère Sunajin. Ses pieds avaient beau être à facilement trois mètres de profondeur, le précipice lui semblait bien réel. Mais l’était-il vraiment ? Voilà toute la question. Après avoir fait signe à son collègue, ce dernier le remonta. Il était temps de partager son ressenti.
    « Ouais bon… j’ai rien senti. Le précipice est bien réel, ou alors c’est pas au niveau du toucher que ça se passe… »
Son regard convergea tour à tour sur ses coéquipiers du moment. Ils avaient tous obtenus des résultats différents, car leurs actions avaient elles-mêmes été hétérogènes. Un Genjutsu ? C’était l’option la plus fiable, la plus valable. A partir du moment où l’on était pris dans une illusion, tout devenait « possible ». Oui, l’utilisation d’un jutsu de cette spécialité permettrait de répondre à toutes les questions que le quatuor pouvait se poser.

Oui mais voilà, quelque-chose coinçait. Si c’était effectivement un Genjutsu, quel aurait été l’intérêt de le rendre si puissant ? Car entre Strike et ses briques, Hisagi et ses tendances masochistes et enfin Hisoka avec ses clones, tous les sens avaient été testés. Alors s’il n’y avait aucune faille dans l’illusion, et qu’elle ne pouvait pas être brisée par un Kaï de « bas étage », alors cela ne laissait que deux options pour la résolution du problème qu’offrait cette salle.

Soit la salle était tout sauf une illusion, soit l’illusion était là mais pas dans le but d’être brisée. Dans les deux cas, il fallait chercher ailleurs… Et pour faire ainsi, la réflexion était de mise. Il se gratta le menton.
    « En tant que médecin, je suis quelqu’un de logique. Les faits… sont les suivants. Nous sommes face à une salle où un vide total nous sépare de notre objectif. Si nous sommes victimes d’un Genjutsu, il doit y avoir eu un contact quelconque. Donc il nous faut reprendre notre itinéraire depuis le début. Nous avons rencontré l’homme en noir, et ensuite, nous sommes rentrés dans la tour. Les deux seules personnes que l’on ait vues sont les deux hologrammes. Donc ce sont forcément… »
Hirako arrête sa réflexion de cercle logique immédiatement. Il hésita quelques instants, avant de soupirer tout en affichant un large sourire. Il avait compris. Auparavant accroupi, il se releva doucement et regarda les trois autres personnes.
    « Dites, on est au premier étage, non ? Cela ne vous aurait pas paru bizarre si, quand nous étions entrés dans la tour, il n’y avait pas eu de plafond ? »
Ils étaient quasiment au-dessus de l’entrée par laquelle ils avaient pénétré dans la tour. Au premier étage, ils n’avaient pas de sol mais pourtant à l’entrée, ils avaient eu un plafond. Et d’ailleurs, ça devait être pareil pour les murs, non ? Dans ce cas-là, l’hypothèse d’un Genjutsu n’était plus, et devenait une certitude. Alors qu’est-ce que les examinateurs voulaient vérifier en les plaçant face à une illusion qu’ils ne pouvaient briser ? Si c’était juste de trouver le raisonnement, alors Hirako avait réussi. Si c’était autre chose… il échouerait.

Strike avait sauté. Il regarda les deux autres.
    « Il est quasiment sûr qu’en sautant ou en excluant le gouffre de vos pensées, vous réussirez quelque-chose. Mais ça sera sans moi. Car à partir du moment où il y a un risque de risquer inutilement ma vie, je refuse de le prendre. Et sauter dans un gouffre même si je suis persuadé que c’est une illusion pour un Examen dont l’objectif est d’obtenir un simple grade est inutile. J’ai un objectif bien fixe, et je refuse d’échouer à cause de cet Examen. »
Il avait résolu l’énigme, du moins c’était ce qu’il pensait, mais il ne pouvait exclure la possibilité que le gouffre puisse être un minimum réel. Et s’il se blessait à vie ? Et s’il retombait nez à nez avec l’homme en noir ? Et s’il mourrait ? Non, c’était inconcevable, pas au cours d’un Examen qui n’avait rien à voir avec une mission importante de Suna.

Son frère était malade. Et ce n’était pas en risquant inutilement sa vie qu’il parviendrait à le sauver.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Genzai Hisoka
Informations
Grade : Genin
Messages : 96
Rang : C+

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyVen 18 Déc 2015 - 14:54

Strike prenait à part Hisoka pour lui faire part d'une petite moquerie envers Hisagi. Les lèvres du blondin s'étirèrent légèrement, alors que le rouquin terminait sa boutade. Hisoka voulut réagir, lancer un petit pique mériter envers Strike juste pour le voir un peu ronchonner, cependant le Sunajin reçu à ce moment précis les informations que son clone avait obtenues de l'autre côté du gouffre. Il revoyait parfaitement dans sa tête les sensations, les images que le clone avait vu et eu. Fermant légèrement les yeux pour se concentrer sur l'énigme de cette pièce, la vision d'un œil extérieur aida beaucoup. Il était clair à présent qu'il s'agissait d'un Genjutsu de haut rang, le genre qui ne pouvait être brisé avec un Kai disponible pour de simple genin, ou même en s'auto mutilant comme le pauvre Hisagi le faisait. En revanche, le fait de piéger les participants à l'examen dans une illusion aussi puissante était assez bizarre. D'eux même aucun n'auraient pus la briser, le but de l'épreuve était sans doute de voir la capacité des genin à improviser lorsqu'ils sont privés de repaire connu. Ouvrant finalement les yeux, il laissa Hirako finit de parler, le temps n'était pas vraiment important, ils pouvaient se permettre de perdre une petite dizaine de minutes et ce que disait son homologue de Suna était très intéressant. Hisoka appréciait d'avoir plusieurs visions des choses et Hirako semblait tout à fait capable d'avoir de bonnes observations. Ce qui était sans doute un pré-requis important pour quelqu'un qui devait rester en arrière et utiliser la moindre faille pour venir, aider ou soigner ses alliés. Finalement, l'ancien nomade prit la parole, il était inutile de continuer à parler alors qu'il avait des informations importantes sur lui.

" On est dans une illusion, il suffit que l'on en sorte tout simplement. Mon clone pouvait nous voir, mais pas l'inverse. J'ignore à quel moment on a été pris dedans et peu importe. Ce n'est clairement pas quelque chose que l'on peut briser de nous-même à notre niveau. Savoir le reste ne nous avancerait pas à grand chose. "

Hirako parla alors que Strike s'approchait du bord du gouffre, il ne faisait pas un pli, la tête brûler allait sauter à pieds joints. Une petite bravade, ou simplement le goût du risque. Une chose était certaine, Hirako et Strike étaient des antithèses, alors que l'un était prêt à sauter dans un gouffre l'autre refusait de prendre le moindre risque. Le blondin se tourna vers l'autre sunajin et l'observa avec un regard perplexe. C'était une pure contradiction ce qu'il était en train de dire. Il refusait de risquer sa vie, certes mourir pour un simple examen était une folie pure, ce n'était pas cela qui avait fait hausser les sourcils du nomade...

" C'est paradoxal. À chaque fois que tu mettras ta vie en jeu en tant que ninja, tu risqueras de la perdre futilement."

"Mais je comprends que tu aies un but et que tu ne veuilles pas tout risquer, on passe devant rejoint nous une fois qu'on sera de l'autre côté. Mais je t'assure qu'il n'y a aucun risque. On est une équipe, on le fait ensemble, c'est la seule solution."

Hisoka se retourna vers son autre coéquipier qui lui venait de basculer en arrière avec une petite phrase de fin. Sans pouvoir se retenir, Hisoka lâcha un rire, cette vision était splendide. Sans perdre de temps, le genin s'engagea sur le gouffre. Posant son pied-droit, ne pensant même pas à la notion de vide qui s'étalait sous ses yeux. Se fier à son seul regard était bien souvent une erreur, l'ancien de sa tribu disait souvent qu'il fallait voir au-delà des apparences. Une leçon que le genin n'avait visiblement pas encore assez assimiler. Mais cette épreuve lui avait remis les idées en place, à trop faire confiance à ce qu'il voyait, il aurait pu se perdre. Le doute n'était bon qu'une fois qu'il était contrôlé, uniquement au moment ou l'équilibre précaire était placer. Un jeu d'équilibriste entre l'assurance et la peur. Le doute permettait de lier ces deux choses, tel un pont au-dessus d'une rivière déchaîné. Finalement, le second pied du genin s'avança au-dessus du gouffre, puis enfin, marcha vers l'autre coté. Il jeta un regard en coin à Strike avant de lâcher un petit rire.

" Tu disais quoi déjà ? Ne vous est-il jamais venu, en apercevant le bord d'un gouffre à la profondeur insondable, l'envie irrésistible de sauter dedans. Cette fois-ci, on y est ! "

Oui, peut être n'était-ce pas le moment de rire, c'était un examen, et même si cela ne représentait au final pas grand chose, il était hors de question qu'Hisoka change sa manière d'être. Il avait appris dans le désert à vivre le moment présent comme il l'entendait, peu importe le lieu ou le moment. Et la seule vision de lui, tentant de marcher au-dessus du vide, en sachant pertinemment pourtant qu'il s'agissait d'un simple genjutsu qui changeait sa façon de voir le monde qui l'entourait... C'était, jouissif. Illusion ou pas illusion. Mais quelque part dans son esprit, il espérait ne pas tomber vers le fond et chuter. L'équilibre était là, entre l'assurance de ce que son clone avait vu, le doute de l'avoir mal interprété et la peur de la chute. Mais comme on le disait souvent dans le désert profond…

Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyVen 18 Déc 2015 - 17:13

Après le plaidoyer de Hisoka, Hirako est convaincu (déjà conforté par ses propres idées). Les trois sautent donc dans le gouffre. Ils semblent tombés pendant quelques minutes… Puis se retrouvent simplement plaqués au sol, dans une salle des plus normales avec mur, plafond et surtout un sol. Ils sont tous les trois libres de continuer vers le deuxième étage.

Jinmenju, quant à lui, a trop hésité. Cœur et lui sont emmenés par une équipe médicale et des hommes en noir jusqu’à Suna : l’examen est terminé pour lui.

HRP : Félicitations, vous passez à l’étage du dessus. =)
Pour l’explication de la salle, vous êtes tous les trois dans un Genjutsu rang S, affectant donc tous vos sens (vous voyez vos techniques sortir par les trous si vous en aviez lancé, vous sentez le vide etc.). Néanmoins, le gouffre n’existe pas vraiment. Au final, en pénétrant dans le gouffre, vous n’avez fait qu’un pas en avant dans la salle pour la faire réapparaître. Vous pensez chuter, évidemment, mais au final bah… Vous ne tombez pas vraiment. Puisque le sol n’a jamais disparu. Et vous pouvez donc vous envoler vers d’autres cieux pour le deuxième étage.

Au niveau des indices évidents dès le premier tour : jamais il n'a été précisé que la première salle n'avait pas de plafond, et la tour de l'extérieur est décrite comme parfaitement lisse (donc les murs y sont). Mais le premier tour servait évidemment à récolter le maximum d'indice

Je précise juste que passer par-dessus marchait évidemment, c'est d'ailleurs comme ça que vous passez. Passer de l’autre côté dissipe aussi l’illusion. Il n’y a pas qu’une seule manière de réussir cette salle, au contraire. A la base, la « « vraie » » solution, c’est la force de conviction : non, le gouffre n’existe pas. Et donc vous marchez en avant, et ça fait sauter le genjutsu. Mais du coup y pénétrer fonctionne tout autant, dans les faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyVen 18 Déc 2015 - 17:16


Groupe #7 VXnJN32

CONTEXTE

La première salle n’était qu’une immense supercherie, une illusion créée de toute pièce. Cependant, ce n’était rien comparé à ce qui les attendait dans la deuxième salle…

Les Genins atteignirent le deuxième étage, similaire une nouvelle fois aux précédents, éclairé uniquement par trois ou quatre torches accrochées au mur. De part et d’autres de la salle, deux sabliers, immenses, allant du sol au plafond. Face à eux, une nouvelle fois… Un immense gouffre, et des murs inexistants donnant sur le dehors, en tout point similaire au premier étage.
De l’autre côté de ce gouffre, un nouvel escalier, qui descendait cette fois-ci, dans une salle plongée dans la pénombre, et de laquelle il est ni possible de communiquer avec les autres Genins, ni de faire demi-tour une fois l’escalier franchi.

Au centre de la salle, un nouvel hologramme apparut.

    - Impressionnant. Vous avez réussi avec brio le premier test. Mais vous n’en avez pas terminé avec la tour. Vous devez désormais en atteindre le sommet.
    - Le temps vous est compté. Vous avez cinq minutes pour cela. Tout est possible à cet étage, et tout vous est permis. Sauf une chose…
    - Il est interdit d’utiliser une quelconque technique de clonage. Le moindre clone entraîne votre disqualification directe. Bonne chance.

L’hologramme disparut, et un bruit sourd se fit entendre dans la salle, suivi presque instantanément du bruit du sable qui s’écoule : les deux sabliers venaient de s’activer…


RÈGLES
    Ø Si combat il y a, résumez non seulement toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide, mais n’oubliez pas que cette épreuve fait directement suite à l’épreuve 1. Votre santé et votre consommation de chakra reprennent donc exactement là où vous les avez laissées.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø Il n’y aura AUCUN passage du narrateur (prenez le en compte dans vos actions, donc… Je n’en dirais plus plus). De même : TOUT est dans le poste, l'organisation ne répondra à aucune question.
    Ø Si vous voulez sortir, les hommes en noir vous bloquent l'accès en vous disant que si vous sortez vous serez disqualifié.
    Ø Et c'est pas une blague : les techniques de clonages et assimilées sont INTERDITES.

PARTICIPANTS ET ORDRE

Bon, différence sur ce point.
Il n’y a PAS D’ORDRE DE POSTE pour cette salle puisque chacun doit atteindre le sommet de la tour indépendamment des autres (chacun pour soi, quoi, même si les autres sont dans la même salle que vous). Néanmoins, le temps vous est vraiment compté : vous avez UN POST pour l’atteindre. Pour ce faire, vous postez quand vous le souhaitez dans un délai de 120H (soit 5 jours).

Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaldera Hirako
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyDim 20 Déc 2015 - 23:47

Hirako était fermement décidé à renoncer. Mais le saut de Strike et surtout les informations qu’Hisoka avait accepté de partager avaient eu raison de son envie de ne prendre aucun risque. Bien entendu, il y avait toujours une infime possibilité que tout ceci ne soit qu’une grosse mascarade mais dans l’état actuel des choses, rien n’empêchait le Kaldera de sauter désormais. Pas en sachant ce qu’il était advenu du clone de son compère Sunajin. Alors presque sans hésitation, il sauta. Et sa chute fut vite interrompue, tant elle était brève. L’illusion était levée, et l’escalier pleinement visible.

Il regarda ses deux compagnons, avant de se rendre compte qu’Hisagi n’était pas là. Avait-il hésité ? Dans tous les cas, après quelques minutes d’attente, le trio se rendit à l’évidence : Jinmenju Hisagi avait été disqualifié. Le médecin regarda Hisagi.
    « Risquer ma vie en tant que ninja et au cours d’une mission, oui. Mais dans un Examen, non merci. Ma mort ici n’aurait pas aidé Suna, si tu veux ce que je veux dire. En tout cas, merci d’avoir confirmé mes hypothèses, sinon… »
Il n’en rajouta pas davantage, se jugeant assez expressif et compréhensible. L’escalier emprunté, le trio avançait vers le sommet de cette tour. Encore une étape, probablement…

Effectivement, cette idée fut confirmée lorsqu’ils arrivèrent devant une pièce totalement sombre. Les quelques lumières n’étaient pas suffisantes pour y voir quoique ce soit. Quant aux murs latéraux, ils donnaient une nouvelle fois sur le dehors. Ce qui forcément laissait suggérer…
    « Un Genjutsu ? »
Les sabliers venaient de s’activer et les hologrammes avaient terminé leur petit discours. Mais encore une illusion, c’était étrange, forcément. Le gouffre avait quelque-chose de différent, car contrairement à la pièce précédente on ne pouvait vraiment rien distinguer. Pris par le temps, il fallait faire vite. Et s’il n’y avait pas le temps de faire des tests, Hirako devait réfléchir selon son cercle de la pensée logique.
    « Raisonnons logiquement. Nous sommes rentrés dans une tour où nous devions atteindre deux étages. Le premier étage était une illusion, ce qui expliquait l’absence de murs et de sol. Là, c’est presque la même chose sauf que nous avons des conditions supplémentaires. A l’extérieur, la tour n’avait rien d’anormal. Difficile d’imaginer que c’est la même combine pour les deux pièces… Et cette histoire de clones, pourquoi les interdire ? »
Etait-ce quelque-chose de personnel ? Peut-être que, vu que les clones d’Hisoka avaient été les pierres angulaires de leur réussite, ils avaient décidé de les interdire pour cette fois ? Mais si l’illusion était la même, il suffisait au trio de se laisser tomber aveuglément… Soudain, Hirako s’arrêta de réfléchir.
    « Mais oui, deux ! Deux pièces ! »
Il regarda ses deux compagnons d’examen, d’un air hâtif.
    « Nous devions grimper deux étages, et c’est ce que nous avons fait ! C’est pour ça que l’escalier là-bas descends et qu’on ne peut rien y voir. Cette histoire de sablier n’est là que pour nous presser. »
Et comme ces derniers s’écoulaient plutôt vite, il reprit aussitôt afin de proposer sa solution.
    « Attendons qu’ils s’écoulent ! »
Et cette fois-ci, aucun risque à prendre. C’était tout bénéfique pour le jeune Sunajin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Genzai Hisoka
Informations
Grade : Genin
Messages : 96
Rang : C+

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyLun 21 Déc 2015 - 0:40

Hirako ne perdit pas de temps, après une courte attente ou le groupe sept attendit Hisagi qui n'arriva jamais, le second sunajin prit la parole envers son compatriote. Hisoka l'observa pendant qu'il parlait. Oui, il voyait ce qu'il voulait dire, mais il n'était pas d'accord avec cette philosophie qui était enseigné dès le plus jeune âge aux ninjas. Suna, Konoha, Kumo, peu importe le village, ils n'étaient que des coquilles. Mourir pour une organisation aussi fébrile n'avait que peu de sens. Cela pouvait rassurer, donner l'impression que la mort était tolérable, acceptable dans certains cas, car c'était pour le village. Mais du point de vue de l'ancien nomade… Tout ceci n'était que de la poudre aux yeux, utiliser depuis la création des organisations militaires pour endoctriner les ninjas et les pousser aux sacrifices. Cela dit, même si le blondin ne partageait pas la croyance de son interlocuteur, il lui adressa un sourire compréhensif qui se voulait sincère. Le genin s'approcha d'Hirako et lui donna une tape amicale sur l'épaule avec un sourire entendu.

" On est une équipe ! Je vous aiderai autant que je le pourrais ! Ne t'inquiète pas, je suis content que tu nous ais suivis en tout cas. "

Hisoka, Strike et Hirako avaient gravi les escaliers menant au second étage, malheureusement Hisagi avait été disqualifié pour avoir pris trop de temps, c'était dommage, le groupe sept était composé à la base de quatre personnes, il aurait été intéressant d'arriver au bout de l'examen à quatre. A présent aux nombres de trois comme tous les autres, le groupe s'avançait vers la nouvelle salle où devait se disputer la seconde épreuve. Ou plutôt la seconde partie de la deuxième épreuve. Hisoka jeta un œil vers l'autre Sunajin pendant l'ascension, il était heureux de voir que son compatriote avait suivi. Ensemble, ils étaient plus forts, mais il était évident que l'examen allait à un moment ou à un autre demander la scission des groupes pour aller vers un travail individuel. Dans l'esprit du genin, il s'agissait forcément de la troisième épreuve. Mais pour le moment, l'important était de savoir reconnaître l'intérêt de rester en groupe pour avancer le plus efficacement possible.

Le nouvel étage était assez surprenant. Pas dans le sens basique du terme, mais bien dans le fait qu'il était la copie exacte du précédent. Et c'était bien cela le problème, à quoi bon reproduire une nouvelle fois le même problème ? Le blondin à peine arrivé en haut des marches observa la salle. De nouveau, un imposant gouffre, avec de l'autre côté un escalier qui semblait descendre et qui plongeait dans l'obscurité. De part et d'autre de la salle se trouvait d'imposant sablier et aucun mur. Une configuration bizarre qui défiait les lois même de la logique et de la gravité, mais qu'importe, l'examen avait cette particularité qu'il semblait se rire de toute logique. Genjutsu ou non ? Sans doute que oui, mais qu'importe, à peine arrivé le genin ne pouvait s'enlever cette désagréable impression de déjà vu. C'est alors qu'un hologramme apparut de nouveau au centre de la salle. Très peu de consignes et un temps limiter pour prendre sa décision. D'où la présence des sabliers, le point-là était au moins éclairci. Dans les faits tout était permis, sauf les techniques de clonage. Poussant un petit rire, Hisoka jeta un coup d'œil à ses compagnons. Depuis le début de l'épreuve, le Kage Bunshin avait été une technique salvatrice qu'Hisoka avait utilisée de bien des manières. Cette fois-ci, il allait devoir s'en passer, mais ce n'était en soit pas grave, le fait de ne pas accepter l'utilisation des clones ou de toutes techniques y ressemblant était bien plus parlantes que les petits indices glissés ici et là. En effet, un clone aurait pu être envoyé de l'autre côté du gouffre et descendre l'escalier menant dans l'obscurité. Il aurait pu savoir ce qui l'attendait là-bas et pourquoi empêcher ceci ? C'était assez limpide quand on y réfléchissait.

Un ninja devait être capable de prendre des décisions censées, rapides et stratégiquement bonnes. Surtout quelqu'un qui pouvait porter le titre de chunin et qui aurait dès lors une équipe sous ses ordres ou tout du moins des ninjas à s'occuper. Cette mise en situation était là pour ça. Tout était là, la possibilité de tout faire et que tout était possible, un choix presque évident et un facteur temps. Mais voilà, il ne fallait pas oublier que le groupe sept était en plein examen, il n'y avait aucune raison de demander de nouveaux à résoudre la même énigme. Qu'est-ce que cela aurait prouvé aux examinateurs ? C'était inutile à tous les points de vues. Il ne s'agissait donc pas de passer de l'autre côté du fossé, mais bien de réfléchir sur la manière dont était présenter l'épreuve. Les sabliers se mirent alors en marche, commençant le décompte du temps restant. Restant calme, le sunajin continuait de regarder devant lui. Un autre point était intéressant, techniquement, à la base de la tour, les hologrammes avaient parler de devoir gravir deux étages. Dans les faits, c'était réaliser.

Qui plus est, la possibilité d'agir pour soit même en lâchant son équipe était un indice. L'équipe sept avait eu beaucoup de mal à trouver son équilibre au cours de la première épreuve. Les caractères de chacun ayant pris parfois le pas sur la bonne entente. Cependant à ce niveau de l'examen, le groupe avait trouver une stabilité étonnante. Chaque caractère apportait réellement quelque chose d'appréciable au groupe qui avait une alchimie particulière. Hisoka se sentait bien avec ses coéquipiers. Il n'était pas naïf pour autant, il savait qu'à tous moment Strike et Hirako pouvait devenir ses adversaires, mais en attendant que cela soit demander par les examinateurs, il était inutile de se passer des qualités de réflexion et d'action de ces deux personnages hauts en couleur. Son sourire s'étira, levant ses bras vers le ciel pour s'étirer légèrement. Cela faisait depuis le début de l'examen qu'ils n'avaient pas la possibilité de souffler. La première épreuve avait été très physique, la seconde était mentalement assez intense, c'était un effet des Genjutsu. Même si le piège de la première salle était franchement basique voir simpliste. Ayant déjà pris sa décision, le genin en profita pour souffler donc pendant les cinq minutes qui leur était donné pour se décider. Se retournant et faisant quelques pas pour rejoindre ses coéquipiers, ils allaient tout de même devoir en parler un peu, mais quelque part, il savait qu'Hirako était sans doute arrivé à la même solution que lui. Strike … Strike allait peut-être devoir être mis sur le chemin, il était plus du genre à vouloir sauter dans le gouffre pour voir si un immense démon à corne n'allait pas en sortir pour l'affronter tel un grand héros. Le Konohajin n'était pas idiot loin de là, il avait juste une manière d'aborder les situations bien plus direct, plus abrupte, mais encore une fois ce genre de vision était appréciable et parfois salutaire, elle mettait celle d'Hisoka et d'Hirako, plus discipliner en relief.

Hirako expliqua son point de vue, que le blondin écouta attentivement. Comme il l'avait imaginé, le rouquin était arrivé aux mêmes conclusions que lui. Faisant un signe de la tête pour confirmer qu'il était d'accord, Hisoka finit par fléchir ses jambes et se mettre assis par terre en tailleur. Bien décider à profiter du moment de calme qui était offert gracieusement par les examinateurs. Peut-être aussi que les deux coéquipiers faisaient fausse route ? Mais au moins ils auraient travaillé en équipe à l'élaboration de leur réponse à l'énigme de cet étage. Jetant un coup d'œil vers ses deux coéquipiers, Hisoka leur fit part pour la forme de ses pensées, bien qu'il eût clairement et physiquement acquiescer l'hypothèse d'Hirako.

" Que dire, à part que cette salle n'est visiblement qu'une grande fumisterie. Même but que la salle précédente, elle n'apporte rien, l'énigme se trouve donc ailleurs. Notre capacité à réfléchir vite et ne pas partir en vrille en solitaire pour un rien, en plus de ce qu'à dis Hirako. Je vote aussi pour rester dans la salle et attendre la fin. "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyLun 21 Déc 2015 - 12:03

Une chute dans la vide, suivit d'une douleur monstrueuse dans le dos. Je poussai un cri à en fissurer les murs de la salle. Oui les murs, tout était redevenu normal. Il s'agissait bel et bien d'un genjutsu et moi je m'étais ratatiné contre le sol en me laissant tomber en arrière. Avec tout ceci j'avais complètement oublier que depuis la fin de la première épreuve mes côtes avaient une sévère tendance à se promener le long de ma colonne vertébrale. Il me fallut plusieurs minutes pour réussir à me lever. J'en venais presque à regretter qu'il ne s'agissait pas d'un vrai gouffre. En réalité j'avais parier sur ces deux cas de figures.

Soit nous étions dans un genjutsu et il ne me serait rien arrivé. Soit je tombai dans le vide et n'aurait eu qu'à utiliser mon Katon pour me propulser de l'autre côté. Dans tous les cas j'aurai été gagnant. Seulement je n'avais pas prévu que ma fausse chute allait m'arracher les vertèbres, choses qui parut beaucoup amuser mes coéquipiers.

-C'est ça marrez vous. ~~

Cette fois-ci je me traînai à monter les escaliers. Chaque pas était redevenu douloureux et le manque de chakra se faisait de plus en plus sentir. Je commençai a avoir hâte que cet examen se termine. Seulement parvenu au deuxième étages nous eûmes droit au même cirque.

-Heu... Ils se foutent de notre gueule ?

Je restai hagard devant cette mise en scène qui était exactement la même que précédemment. Décidément Mizuki (bien qu'elle fut diablement sexy, détail méritant d'être souligné) devait avoir trop forcé sur la fumette lors de l'organisation des épreuves de cet examen. Je ne comprenais l'intérêt de mettre face à une situation déjà résolue quelques minutes plus tôt. Il y avait forcément un piège. Je le sentais venir de loin.

-Par contre comptez pas sur moi pour sauter une nouvelle fois.

J'avais eu ma dose de sensation forte au moins pour la prochaine demie heure. A partir de là je restai circonspects devant cette mise en scène à mon sens bien trop familière. Et pour couronner le tout deux sabliesr venaient de s'actionner histoire de rappeler que le temps nous était compté. Malheureusement pour le coup je me retrouvai face à un mur bloquant l'accès à toutes mes idées. L'objectif de l'épreuve était d'atteindre le sommet de la tour pas dans descendre, hors l'escalier se profilant l'autre côté du gouffre semblait nous diriger vers les profondeurs. J'étais perdu ce qui n'était visiblement pas le cas de mes coéquipiers qui ne tardèrent pas à soumettre chacun leurs hypothèses.

-Deux étages ? Vous êtes sur de pas vouloir me laisser exploser le plafond ?

Je passai mentalement en revu notre trajet depuis l'entrée dans la tour. En effet nous avions monté deux escaliers ce qui signifiait que nous étions bel et bien parvenu au deuxième étage comme convenu par les examinateurs. Cela faisait plutôt sens si on transposait avec le reste. Mais j'avais du mal à me rassurer quant à cette supposition. Je ne savais pas si c'était du au temps qui nous pressai ou le fait que j'en sois pas venu moi-même à cette conclusion. Toujours fut-il que je ne voyais aucune alternative à la pertinence de leurs idées. Décidément ces gars étaient vraiment des têtes. Il s'écoula quelques secondes sans que je ne donne mon avis, roulant des yeux tour à tour en direction de chacun d'eux.

-Bon d'accord vous avez gagné. On va attendre ici.

L'idée de toute faire péter restait au demeurant toujours séduisante, mais mon état ne me le permettait pas. Aussi me contentais-je de rester là à ne rien faire, n'osant même pas m'asseoir ou m'adosser contre un mur par peur d'éveiller ma douleur de mes blessures qui n'attendaient qu'un geste de ma part pour pleinement s'exprimer.

-Non mais j'vous jure les mecs... Un examen où il faut rester là à attendre et ne rien faire. A ce niveau là j'aurai très bien pu me faire valider chuunin en restant allongé sur le sable fin d'une des belles plages de la Mer du Sud de Kaze.

Que dire ? A part que l’inaction n'était pas mon truc et que je détestai attendre. Ainsi repris-je la parole après trente bonnes secondes de silences.

-Dit-moi... Hi... heu... Hi... Hirako ? Tu vois qui c'est la Conseillère de ton village ? La Saibogu machin-chose. Parait qu'elle est vraiment pas mal. Enfin si tu vois ce que je veux dire. J'ai besoins de ton avis.

Parce rien ne me faisait peur. Je comptai bien taper dans la haute et l'ajouter à mon tableau de chasse. Le serpent qui se mordait la queue comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 EmptyLun 21 Déc 2015 - 19:56


Groupe #7 VXnJN32

Tic tic tic tic tic tic…. Tic… Tic…
Le sablier venait de terminer sa besogne. Que le nouveau genjutsu, similaire au premier étage, ait été levé ou non ; que les Genins soient restés dans cette étrange salle ou non ; qu’ils aient descendu ou non, un silence pesant s’installa dans la tour et, pendant quelques secondes, il ne se passa rien. Seules les respirations haletantes se firent entendre, jusqu’à l’apparition d’un nouvel hologramme. A vrai dire, il y en avait deux : un dans la salle sombre, parfois éclairée par les torches que les ninjas ont eu la bonne idée de prendre. Les deux organisateurs apparurent, pendant qu’un bruit se fit entendre au rez-de-chaussée.

    - Les consignes étaient claires, dès le début de votre épreuve. Deux étages à monter, et atteindre le sommet de la tour.
    - Dès lors, pourquoi descendre quand vous en avez la possibilité et que vous avez déjà grimpé deux étages ?
    - Avoir la capacité de faire quelque chose ne veut pas dire qu’il faut le faire. Tous les aspirants Chûnin ayant emprunté l’escalier pour redescendre dans la salle sombre… Sont éliminés. Une brigade de médecins vient d’entrer dans la tour et vous rapatrie au village. Quel que soit votre résultat, l’équipe d’organisateurs tient à vous féliciter pour votre parcours. N’oubliez pas que l’examen ne définit pas entièrement votre promotion.

L’hologramme disparut, laissant derrière lui que déçus ou heureux. Quoiqu’il en soit, l’épreuve deux venait de se terminer. Des médecins apparurent dans les salles où se trouvaient les Genins, et chacun fut pris totalement en charge. Hors de question que l’un d’eux, après tout ce qu’ils venaient de vivre, ne subissent pas une batterie de tests et d’examens médicaux. Et, autant que possible, ils devaient éviter le moindre effort pour faire chemin inverse. Des civières étaient à leur disposition, ainsi que de l’eau et de la nourriture, des médicaments et des bandages…

Dans une semaine, les vainqueurs devront retourner sur le sable… Pour s’affronter, cette fois-ci…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Groupe #7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 Groupe #7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe #7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Examens :: Examen Chûnin international :: 2ème épreuve-