N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Samui Mahan
Informations
Messages : 374
Rang : Kir

La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] Empty
Message(#) Sujet: La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] EmptyMar 24 Jan 2012 - 23:13

    « Mizukage-sama ! Une terrible nouvelle vient d'arriver ! »

    Un homme du village arriva en furie dans mon bureau, en sueur, l'air vraiment inquiet. J'étais calme et je savais qu'il fallait garder son sang froid en toute situation, mais au vue du teint rougeâtre de cette personne, je pouvais difficilement garder mon calme. C'est en le regardant avec les gros yeux que je me demandais ce qu'il allait bien m'annoncer de si grave. Un stylo à la main que je secouais dans tous les sens, le stresse grimpait de plus en plus...

    « Jisetsu Gabushi a déserté le village ! »

    Sous la surprise, je me relevai rapidement faisant tomber au sol ma chaise de bureau qui fit retentir un bruit sourd dans la pièce où le silence s'était installé à la suite des paroles de ce dernier. Mes globes oculaires étaient sur le point de sortir de leur habitacle tellement le choc fut grand : j'avais placé ma confiance en Gabushi, et elle m'avait trahit en quittant le village... Les poings serrés, plaqués contre le bureau, celui-ci craqua sous la force déployait laissant des copeaux de bois tomber au sol... Je ne savais que dire et comment réagir tandis que le messager restait de marbre face au spectacle qui se déroulait face à lui !

    « Quel est la conduite à tenir ? »

    Sa voix résonna dans ma tête comme si je rêvais... Hélas, j'étais bien réveillé et j'aurais voulu sombrer dans l'inconscience... Je pris une profonde mais rapide inspiration avant d'expirer lentement pour reprendre mes esprits. Je desserrais mes poings, et me tins bien droit pour montrer que ma dignité était toujours en place. Mes mains se croisaient dans mon dos, et je lui répondis avec calme et fermeté afin de le tromper.

    « Jisetsu Gabushi était la chef de l'unité d'élite qu'est le Misuto. Désormais sans dirigeant, je vais devoir reprendre les rennes. Je vais convoquer les membres de cette équipe et je vais m'entretenir avec eux. Quant à vous, vous pouvez disposer, je m'occupe du reste. Je vous remercie de m'avoir informer de la situation. »

    Il s'inclina avant de disparaître de ma vue. J'étais choqué... Le retour de flamme, je me remis assit – après avoir relevé ma chaise - toujours aussi étonné de savoir que Gabushi ne fera plus partie du village... Je devais agir en tant que chef et ordonner la traque de cette femme qui avait osée trahir la confiance que je lui avais donné... Mais à la différence d'autrefois, je ne souhaitais pas sa mort : je voulais la ramener au village et connaître les raisons de sa désertion. Selon le motif, il sera tué, torturé ou simplement enfermé... Soyons juste !

    Allez, il fallait réagir ! Je ne savais pas ce qu'elle allait faire : peut-être tenterait-elle un coup d'état ? Une attaque au village avec un groupe de Nukenin ? Je n'avais pas connaissance de ses plans et je ne pouvais me permettre de supposer qu'elle ne ferait rien ! Aussi, j'allais envoyer un parchemin à Samui Hiroyuki et Jisetsu Sei afin de leur demander de me rejoindre dans le QG du Misuto le plus rapidement possible : sans quoi des sanctions seront prises...

    « Samui Hiroyuki, Jisetsu Sei.

    Vous êtes convoqués immédiatement dans le QG du Misuto. Vous avez une heure pour vous présenter, sans quoi des sanctions seront prises à votre encontre. Ceci n'est pas une menace en l'air : l'heure est grave. De gros changements vont être faits !

    Je vous attends.

    Samui Mahan, Shodaime Mizukage »


    La lettre était rédigée et, était très évocatrice. Je m'empressais de l'enrouler avant d'employer le moyens de transports le plus rapide : celui des airs grâce à un oiseau adapté. J'accrochai le parchemin, et il s'envola laissant une de ses plumes tomber dans le vide avec grâce. Je mis ma tenue spécifique à mon grade de Mizukage, et je pris la route vers le Misuto où j'allais attendre les deux membres de l'unité ! Autant vous dire qu'ils ne devraient pas être en retard....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] EmptyMer 25 Jan 2012 - 11:46

La salle de perm'. L'endroit où les shinobis du villages venaient faire une pause entre deux missions, ou tout simplement glander quand ils étaient en permission. Pour la plupart, il s'agissait de Jônins attendant les directives de leur prochain contrat, classé A ou S. Raison pour laquelle certains ninjas ici présents étaient plus que tendus. Certains tournaient en rond, d'autre se passaient les nerfs sur n'importe quel objet leur passant entre les mains, et les plus poètes regardaient à travers la fenêtre d'un air mélancolique. Les murs de la pièce étaient tapissés de proverbes du coin, du photos de frères d'armes disparus, ou de tout un tas de conneries administratives que personnes ne lisait jamais. Quelques tables par-ci par-là, une ou deux étagères et une plante qui dépérissait lentement dans un coin.

Sei lui, ne faisait pas parti des stressés. D'abord parce qu'il ne savait pas prendre la mesure du risque, et qu'il n'avait jamais était tendu de toute sa vie, et aussi parce que s'il était là, c'était pour glander. De retour de mission, Gabushi était introuvable, et si la patronne n'avait pas de boulot à lui filer, c'était du temps de glandage en plus. Affalé sur une chaise, à un table avec trois autres gradés, le Jisetsu comptait bien alourdir sa bourse dans une partie de carte qui n'avait rien d'amical. Deux ou trois coups de kinnegan, quelques cartes dans sa manche, et le tour était joué : il avait raflé le pactole. C'est sous les regards suspicieux de ses collègues qu'il ramassait un à un les billets pour les mettre dans sa poche, avec un air de satisfaction narquois.

    ▬ Je suis sûr que tu as triché, Sei-kun...
    ▬ Mais oui, mais oui. siffla-t-il entre ses dents et sa clope. L'aigreur ça vous ferait dire n'importe quoi les gars...
    ▬ "Les gars" ? Et la fille, non ?
    ▬ Hein ?

Sauvé à temps par une saleté de piaf. Depuis la mésaventure avec cet oiseau orange, Sei éprouvait une haine incommensurable pour les volatiles. C'est non sans un regard noir qu'il s'approcha de la bête à plume, qui aussitôt une fois délestée de la missive, repris son envol en abandonnant quelques duvets. Le membre du misutô déroula alors le parchemin, avant de le parcourir en diagonale. Grosso modo, le Mizukage attendait d'urgence les deux nouveaux inquisiteurs, et ce dans l'heure, au QG de l'organisation. Bien que sa tendance à faire des amalgames amena le Jisetsu à penser qu'il avait été grillé en train de tricher aux cartes, un étrange sentiment le parcourra. Un mauvais pressentiment.

Ni une ni deux, le jônin empoigna son du avant de filer en direction de fief du Misutô. Mahan Samui n'était pas connu pour son laxisme, et Sei ne l'était pas non plus pour sa ponctualité. Une minute de retard, et il risquait de finir au mitard : mieux valait donc arriver à l'heure. En cette fin d'après-midi, le Jisetsu parcourait le village, progressant de toit en toit, jusqu'à se hisser au sommet des remparts. Tandis qu'il terminait sa course jusqu'aux souterrains, le kirijin ne pouvait s'empêcher d'accorder toute son attention à cet instinct qui lui avait si souvent fait défaut, mais qui aujourd'hui, était douloureusement convaincant. Il était évident que la partie de carte n'avait rien à voir là-dedans.

Une pensée qui se confirma, lorsque Sei arriva face au Kage, et remarqua son air grave. C'était la première fois qu'ils se rencontraient, et même s'il était au courant, le Jisetsu s'étonna tout de même des traits juvéniles de son chef. Pourtant, il paraissait sévère, comme un vieil homme enfermé dans un corps d'enfant. D'un signe de tête respectueux, le jônin salua le Mizukage.

    ▬ Bonjour Mizukage-sama.

Apparemment, Hiro' n'était pas encore arrivé. Sans doute les deux hommes n'étaient ils pas inconnus, appartenant tout deux au même clan. S'appréciaient-ils pour autant ? Rien n'était moins sûr : les personnes que Sei détestaient le plus portaient après tout le nom de Jisetsu. Mais c'était autre chose qui préoccupait l'inquisiteur : où était Gabushi ?
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Hiroyuki
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 389
Rang : A

La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] EmptyMer 25 Jan 2012 - 15:58

La mission à Kawa no Kuni était maintenant finie et ce fut un franc succès. Malgré le fait d’avoir fuit devant les renforts ennemis, l’épéiste et le Samui avaient rempli totalement leur mission, rapporter les documents concernant les forces militaire de Kiri Gakure à son propriétaire, le Mizukage. En plus d’avoir réussi leur mission, les deux shinobis ont aussi ramené un jônin de Konoha au Misuto et ce afin de l’interroger sur les forces adverses.

Hiroyuki se permettait de prendre du repos après cette dure mission, il avait prit des congés à son travail "civil" afin de récupérer un maximum. Il dormait, il ne faisait que ça dormir en ce moment et il lui arrivait souvent, dans le laps de temps ou il était réveillé de réfléchir au "comment se faire pardonner pour son mauvais comportement" car rappelons le, sa conduite lors de sa première et dernière rencontre face au Grand Manitou c’était assez mal dérouler. Mis à part cela, c’était le calme plat, la routine au village caché de la Brume, les ninjas partaient chercher des missions, les ivrognes étaient dans les bars, en parlant d’ivrogne Gabushi Sensei n’avait pas fait son apparition depuis longtemps. Elle était partie pour une raison inconnue et depuis elle n’est jamais revenue, a-t-elle fait exprès ? ou ca mission avait mal tourné ? Seuls quelques personnes importantes devaient le savoir, ou alors personne, mais Hiroyuki n’avait pas à s’en faire, la Gabushi est très puissante et même sous l’effet de l’alcool elle reste très puissante.

Alors qu’il s’apprêtait à partir chez Shizao, sa future femme, un pigeon vint se poser sur l’escalier devant la porte d’entrée de la maison du Samui. Cet oiseau avait la particularité de porter un mot autour d’une des deux pattes, un mot rédigé par Samui Mahan en personne qui demandait ou plutôt exigeait retrouver Jisetsu Sei et son cousin au Misuto dans l’heure qui venait sans quoi des sanctions pourraient être prises. A la lecture de ce message, une seule idée vint en tête au jeune Hiroyuki, cette rencontre allait être un moyen de se faire pardonner, ou du moins essayer de l’être c’était comme si Sanbi lui-même avait entendu sa requête et lui offrait l’occasion qui se révélait en or. Il prit alors ses affaires rapidement et parti à la rencontre de son camarade inquisiteur et du Mizukage.

Pendant le trajet, il ne pouvait s’empêcher de réfléchir sur le sujet de leurs convocation, serait-ce une mission qu’on leurs confi ? mais alors pourquoi ce n’était pas Gab’Sensei qui le faisait ? peut être que c’était pour nous dire que la Chef serait indisponible pendant quelques temps et qu’il allait élire l’un des deux inquisiteurs au rang de Chef suppléant ? Ou alors c’était à propos du prisonnier Konojin ? Des questions auxquelles il n’allait pas tarder à avoir des réponses car le Misuto était à quelques pas seulement. Deux personnes si trouvaient déjà et ce ne pouvaient être nul autre que Jisetsu Sei et Samui Mahan, il n’était pas en retard mais le visage du Mizukage ne se voulait pas vraiment rassurant et Hiroyuki se présenta fièrement :

"Vous m’avez demander Mizukage-sama ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Mahan
Informations
Messages : 374
Rang : Kir

La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] EmptyMer 25 Jan 2012 - 22:10

    Une fois que la lettre était envoyée, je me mis en route vers le Quartier Général où siégeait l'unité d'élite. J'espérais sincèrement que les deux membres de cette équipe n'allait pas être en retard : la sanction était simple : je les aurais banni à vie du Misuto et il serait retourné au grade de Genin. Il ne fallait pas déconner surtout que la raison de la convocation était une priorité !

    Sur le chemin, j'avais pensé à un remaniement de l'unité en changeant de chef.. Les épéistes seront sous les directives d'Encho tandis que je m'occuperais aisément du Misuto... C'était une bonne idée et au moins je n'allais pas être surchargé de travail ! Arrivé sur place, j'attendais tranquillement Sei et Hiroyuki... Je ne connaissais pas le partenaire de mon cousin... Je ne l'avais jamais vu et j'avais connaissance que de son nom et de son prénom.. Espérons qu'il soit, à l'instar de son compagnon, plus poli et plus respectueux : j'étais Mizukage, et sans vouloir gâter mon ego, je méritais un certain respect...

    Le premier arriva : son visage m'était inconnu, je me doutais de qui il était. Il me salua d'un simple signe de tête : c'était suffisant, je n'étais pas du genre à demander toutes les manières : s'incliner blabla... C'était des manières, mais toujours agréable cela dit !

    « Bonjour Sei ! Nous attendons ton partenaire, suite à quoi je vous expliquerais la raison de cette convocation ! »

    La fin de l'heure approchait tandis que je commençais à haïr de toutes mes forces cet Hiroyuki de malheur ! Je savais que j'allais apprécier le bannir de l'unité et de le rétrograder au grade de Genin mais je préférais patienter !

    Ding ! L'heure était à présent achevé lorsque je vis une silhouette arriver... Il avait eut de la chance ! Après tout : ça ne sert à rien d'être en avance, il faut être à l'heure, c'est tout... Hiroyuki, habituellement irrespectueux me parla avec politesse, cette fois... Ma convocation lui avait sûrement fait peur ! Je me levai de ma chaise, la poussa contre la table à mes côtés, et je pris la parole.

    « Bien, nous pouvons commencer notre entretien. »

    Sur la table, j'avais posé un dossier sur lequel était inscrit le symbole du Misuto. Au dessus de celui-ci, un écriteaux encadré de rouge qui signifiait : confidentiel. Dans la chemise était introduit de nombreux papiers où étaient inscrit mes idées ainsi que la situation actuel de l'unité, mais aussi les pseudo biographies de Sei et d'Hiroyuki. Tout ce qui concernait l'US se trouvait dans ce simple dossier... Je pris ce dernier, et l'ouvris en lançant de bref coup d'oeil dedans.

    « Vous devez vous demander pourquoi je vous ai moi même convoqué alors que Gabushi aurait pu le faire. Vous vous en êtes certainement douté, mais votre chef n'est désormais plus de ce village. Elle a décidé de déserté mais je ne sais pas pour quelle raison... Pour dire vrai, je m'en moque. Le fait est qu'elle a trahit ma confiance et que je ne permettrais pas un comportement aussi insolent... »

    Je venais de poser l'ambiance... L'atmosphère était lourd, silencieux : seuls mes paroles raisonnèrent dans la pièce quasi vide. Je refermai la chemise que j'avais prise, et la lançai sur la table !

    « Il va y avoir des changements, et cela prendra effet à la fin de notre entretien... Bref, maintenant, votre chef, ce sera moi. Lorsque vous serez plus nombreux, il y aura un dirigeant de l'unité. Son rôle sera de donner les directives sur le terrain : en aucun cas il prendra les décisions concernant l'US à ma place. »

    Cela était désormais clair et la froideur de mes paroles montraient que je ne rigolais pas. Je me dirigeai vers une grande armoire et l'ouvris laissant apparaître des longues robes noir et de nombreux masques sur le côté. Je les montrai du doigt en reprenant la parole.

    « Vous agissiez à visage découvert, mais maintenant c'est terminé. Vous serez anonyme en vous habillant avec ces robes noires et vous porterez un masque unique ! Ces masques représentent des étoiles, des constellations, des planètes ou parfois, des signes du zodiaque. Lorsque vous ne serez pas en service, assurez vous d'être discret : vous ne serez pas du Misuto, seulement un ninja banal. Vous ne porterez ni vos vêtements, ni vos masques... A partir du moment où vous reprenez votre service : vous ne serez personne. Simplement des assassins agiles et doués sans aucune pitié pour l'ennemi. Les émotions n'ont pas leur place ici désormais ! »

    Une fois que ceci était clair, je refermai la porte de l'armoire en la claquant. Je me redirigeai vers eux et les regardai droit dans les yeux.

    « Avant, le rôle du Misuto était de traquer et de tuer les déserteurs. Maintenant, vous avez un tout autre rôle : les Nukenin de Kiri devront être retrouvés, capturés si vous le pouvez, et tuez si vous n'avez pas le choix. D'autres tâches d'espionnage et d'assassinat vous seront confiés au fil de votre carrière... »

    J'avais fini, et ils m'avaient laissé terminé. Une chose importante était à clarifier avant que l'entretien ne prenne fin...

    « Avez-vous des questions ? Si oui, je vous écoute. Si non, prenez une robe et un masque : votre nouvelle vie commencera alors... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] EmptyVen 3 Fév 2012 - 10:54

[HRP: Vraiment désolé du retard.]

Une clope se baladait entre les dents de Sei. Hiro' arriva sans fanfaronner, tout juste à l'heure. Le jeune Kage ne lui en tint pas rigueur, et se leva pour lancer les hostilités. Tandis que le Samui déclarait ses premiers mots, le Jisetsu s'entêtait à frotter une de ses allumettes contre sa boite, dans un vain espoir de voir une flamme en jaillir. Il était d'ailleurs plus concentré sur son grand amour cylindrique que sur la réunion, qu'il imaginait barbante, comme toutes les autres. Pourtant, lorsqu'enfin il trouva il illumina ses mains recroquevillées autour de sa cigarette, la nouvelle arriva comme un coup de massue, résonnant dans les couloirs vides du Misutô. Gabushi avait déserté&.

Le jonin se tint silencieux, figé, laissant même une brise légère s'étant glissée jusqu'ici lui dérober sa flammèche si ardemment désirée. Il n'était pas simple pour lui de s'imaginer que celle à qui il devait sa place ici était désormais une renégat. Mais pire encore, malgré son paraître amorphe, Sei avait l'esprit futé en pareilles heures : son rôle allait être, dès aujourd'hui, de traquer sa cousine. Avec tout ce que ça impliquait. Et le regard sévère du Mizukage ne faisait qu'appuyer sa politique bien connue quand aux "traîtres" : une mort qu'il appelait justice. Et le Jisetsu allait devoir, qu'il le veuille ou non, se faire le juge de cette sentence.

Sans un mot, il laissa son nouveau chef d'unité terminer son salamalec, tout en reprenant machinalement une nouvelle allumette. Sa première gerbe de fumée lui paru bien amère, et il avait le pressentiment que dans les heures qui suivraient, il en irait de même pour la bouffe, l'alcool et le reste. Sei n'était en rien étonné de la marginalité reprise par Gabushi. Après tout, elle était La Nomade, et il avait toujours su qu'un jour ou l'autre, elle reprendrait le chemin de l'indépendance. Bien sûr, il l'enviait, et se réjouissait pour elle. Mais la triste vérité le rattrapait : pris le devoir et le cœur, il aurait peu le loisir d'enlacer sa cousine lorsqu'il la reverrait. A moins que ce ne soit pour mieux lui prendre la vie.

Ainsi, il n'avait qu'une seule prière. Ne jamais plus la revoir.

Le jeune Mahan conclu le reste de ses directives, austères et pragmatiques, en laissant la parole à ses hommes pour d'éventuelles questions. Même s'il lui pris l'envie de harceler le Mizukage à propos de Gabushi, il jugea cela risqué et futile. Les Samui étaient inflexibles, et le lien de confiance qui avait existé entre La Nomade et le jeune Kage laissait tout le monde au pied du mur : il n'y aurait pas de sursis, pas de répit, pas de révision du jugement. EN parler n'aurait fait qu'aggraver les choses. Et puis que sa cousine, il y avait, pour le membre du Misutô, le village. Le pays. Les civils. La paix.

    ▬ Une seule question. dit-il en s'avança vers les masques. Doit-on prendre ce remaniement de l'unité comme un présage d'une guerre imminente avec Konoha ? Ou c'est un pur hasard ?

Il était vrai que ces changements soudains pouvaient effectivement laisser à penser que bientôt, le Misutô allait fort avoir à faire. Les tensions avec le Gakure de la Feuille n’allant pas en s’arrangeant, le raccourci était tout fait. Instinctivement, Sei se saisi du masque à l'effigie du singe, le signe astrologique lui correspondant. Il l'observa lentement, sous toutes les coutures. Comme s'il y voyait un autre reflet de lui-même. L'image de celui qu'il serait lorsqu'il endosserait le costume du Misutô, pour laisser Sei Jisetsu dans l'oubli, le temps d'une mission. Une image qui le tiraillait entre peur et fascination.

    ▬ Y a même pas de trou à la bouche pour fumer sur c'te connerie... se murmura-t-il à lui-même, sans quitter cet autre visage des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Hiroyuki
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 389
Rang : A

La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] EmptyDim 12 Fév 2012 - 18:25

Hrp : Désolé également, j'avais peu de temps pour répondre.

Le Samui venait donc d’arriver et après s’être présenter devant Sei, l’autre inquisiteur, et le Mizukage, ce dernier prit la parole assez rapidement. Il prit un dossier, l’ouvrit, puis commença son discours qui a débuter de manière assez barbante. C’était sans compter sur l’annonce qu’il fit peu après en disant que Gabushi-Sensei a quitté le village, enfin Gabushi tout court maintenant, on va pas respecter quelqu’un qui fuit ses obligations pour des raisons inconnues. Mahan-Sama fit mine de s’en moquer, néanmoins la perte d’un membre aussi important va probablement affecté tout le village, et particulièrement les esprits.

Suite à cette annonce des plus choquante voire blessante, aucun bruit mis à part la voix du Mizukage qui plombait un peu plus l’ambiance à chaque mot et alors qu’il refermait le dossier, il le jeta sur la table et reprit de plus bel son monologue. Il s’autoproclama Chef de l’unité du Misuto et l’un des futurs inquisiteurs deviendra sous-chef afin de donner des directives aux autres, sans pour autant avoir un éventail de choix très large puisque des limites lui seront fixé afin que Mahan garde un minimum de contrôle. Pour Hiroyuki ce qui était en train de se passer était la mise en place d’une dictature pure et simple, il prenait le contrôle de toutes les organisations reliées de près ou de loin au village, certes il devait pouvoir peser dans les discussions mais de là à les contrôler totalement c’est complètement abusé !

Hiroyuki attendit la suite de l’histoire et ne souhaitait pas couper le Mizukage dans son discours, ce dernier se dirigeant vers une armoire. Il ouvrit l’armoire dans laquelle se trouvait de nombreuses robes noires et des masques de toutes sortes. Il reprit son monologue d’un ton plus sévère, indiquant aux deux inquisiteurs qu’ils posséderont un masque de leurs choix, unique au monde et qu’ils officieront dans l’anonymat le plus total. Il referma la porte et se dirigea vers les deux shinobis leurs disant que leur objectif se limiterait pour l’instant à retrouver, capturer et tuer, accessoirement, tout les déserteurs de Kiri. Le Mizukage fini par la traditionnelle demande à savoir si les deux interlocuteurs avaient des questions auxquelles il pouvait formuler une réponse.
Sei, se dirigeant vers les masques, posa sa question qui était assez juste, à savoir si tout ces changements étaient en rapport avec les tensions entre Kiri et Konoha. Ecoutant la réponse du Mizukage, il saisissait le masque du singe, et sa tenue. Hiroyuki s’approcha également de l’armoire et prit son accoutrement également mais il opta pour un masque plus à ses couleurs et à ceux de Kiri, le masque représentant la planète "Neptune". il enfila sa nouvelle tenue et dit :


"Je n’ai pas de question.." dit-il en mettant son masque, "Je suis prêt à faire entendre votre justice Mizukage-Sama.."

Sa voix était quelque peu modifié grâce au masque, la rendant plus rauque on ne pouvait le reconnaître qu’en lui ôtant le masque. Il attendait maintenant des ordres.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Mahan
Informations
Messages : 374
Rang : Kir

La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] EmptyMar 14 Fév 2012 - 19:57

    Mes deux US m’écoutaient avec attention jusqu’à ce que j’ai terminé mon discours qui n’annonçait pas de bonnes nouvelles. En effet, il apprenait la désertion de Gabushi mais aussi le changement radical du fonctionnement du Misuto. Le régime de dictature régnait entièrement mais l’unité d’élite ne pouvait pas se permettre d’être un club med. Leurs missions étaient difficiles, leurs décisions l’étaient tout autant… Autant les mettre face à leurs responsabilités qui s’avéraient être nombreuses.

    Le premier membre : Jisetsu Sei, se dirigea vers l’armoire, prit ses vêtements et son masque qui représentait le singe tandis qu’Hiroyuki – un membre du clan Samui – se saisit d’un faciès de Neptune. Sei s’était plaint qu’il n’y avait pas de trou au niveau de la bouche pour fumer après avoir posé sa question : les changements du Misuto étaient-ils en rapport avec une éventualité d’une guerre imminente entre Kiri et Konoha… Je levai les sourcils avant de reprendre le dossier que j’avais lancé sur la table, tout en le tapotant à la verticale sur celle-ci pour remettre des papiers en ordre.

    « Oui et non. La guerre entre Konoha et Kiri est en effet imminente mais les changements de l’unité sont surtout à cause de la désertion de Gabushi. Si elle ne s’était pas enfuie, le Misuto aurait gardé la même organisation. Mais je trouve que l’ancienne chef manquait de poigne et l’unité ressemblait plus à un club med. Mais dans votre carrière, vous serez contraint de prendre des décisions difficiles, de tuer des gens pour le bien du village… Pour cela, vous ne devez pas avoir de sentiment et agir selon les directives et non selon vos émotions. C’est pourquoi il y a de tels changements : en prenant vos masques et vos vêtements, vous avez acceptés les conditions : vous devez donc servir votre village jusqu’à ce que mort s’en suive. »

    J’allai à mon tour près de l’armoire avant de refermer les portes. Du bout de mon index jaillit de la glace qui scella le tout. Désormais, le meuble ne pouvait être ouvert que par réaction avec mon chakra et je tenais à leur dire.

    « L’armoire est désormais scellé et elle ne pourra s’ouvrir qu’avec une réaction avec mon chakra. Le sceau disparaitra si je meurs bien évidemment pour laisser mon successeur sur le coup et pouvoir munir les futurs membres du Misuto de leur masque et leur vêtement. »

    Je me dirigeais ensuite vers la porte de sortie que j’ouvrai laissant un long grincement retentir dans la pièce. Je leur fis un signe de tête leur montrant que l’entretien était terminé.

    « Vous pouvez y aller, notre entretien est terminé. N’oubliez pas que vous n’avez plus d’identité lorsque vous enfilez vos masques. Je vous remercie pour votre investissement au sein du village : celui-ci sera récompensé comme il se doit. »

    Puis je m’en allai laissant de simples cristaux de glace tomber au sol…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: QG du Misuto-