N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Wazao no Tetsuya
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptySam 31 Oct 2015 - 19:55



Spoiler:
 

Depuis que mes pas m’ont mené hors de Kaminari no Kuni, j’ai eu à faire bien des rencontres. Des rencontres pour le moins intéressantes. Je sais que cela me fait des contacts en plus pouvant servir mes intérêts. Mais je suis quelqu’un qui voit grand et loin. Mes ambitions souvent sont dévorantes. Elles demandent beaucoup. Enormément. Beaucoup de ressources humaines et matérielles, beaucoup d’investissements. Voilà pourquoi, malgré mes nouvelles touches, il m’est apparu pour le moins normal de devoir me rapprocher de ce repères de rouges, cet antre des nukenins afin d’en trouver capable de servir mes intérêts. En vérité, je suis à la recherche de mercenaires, d’hommes capables de donner leur vie pour servir un dessein qui n’est pas le leur pour le seul motif pécuniaire. Des gens plus ou moins puissants, nombreux, mais surtout capables d’agir vite et bien.

Me voici, dans le repaire le plus mal famé du Yuukan d’après ce que les rapports espions m’ont rapporté. Des kumojins sont venus ici du temps où j’étais encore le Raikage officiel. Il se dit que la pire racaille du monde se trouve ici. J’ai envie de dire… Tant mieux ! Je rentre dans le Renard Rouge. Mon premier contact avec ce monde ne me déçoit guère. Des regards se portent sur moi pour tout de suite s’intéresser à autre chose. Je devine que quoi qu’on puisse en dire, la pire racaille est belle et bien là. Et ce ne sont pas des idiots de la dernière pluie qui sont ici. Bien loin de là. A en juger par la prise d’information rapide de la plupart des gens ici présents, à mon arrivée. Je passe au bar. Je commande du saké. Le barman s’exécute. Il s’agit d’un homme d’une musculature puissante, grand et costaud. Il en faut pour tenir pareils lieux. Le bonhomme m’interpelle et tout de suite s’intéresse à ma personne, ma situation. Les questions fusent. Je comprends qu’il recueille des informations. Probablement fait-il ainsi avec tous ceux qui passent en ce lieu. Du moins quand il en a l’occasion. D’ailleurs, il ne doit pas être le seul à jouer ce rôle. Entre espions des pays shinobis, envoyés de Seigneurs de guerre ou autre riche payeur en quête d’un ou plusieurs hommes aptes à effectuer une basse besogne… Je me positionne de sorte à voir à la fois le barman et le maximum de personnes présentes dans ce lieu. Je remarque très vite, ceux qui sont intéressés par notre discussion. J’en souris.

Mes réponses sont évasives, quoique plutôt « véridiques ». Je suis Daisanji, errant du pays de Yu no Kuni. Après avoir satisfait la curiosité du barman, je lui fais comprendre que je suis à la recherche d’un groupe de mercenaires aptes à m’aider à payer mes fins de mois. Un groupe structuré me permettant de faire autre chose que du vol à l’étalage ou de viles agressions. Après m’avoir interrogé un peu plus, histoire de savoir si mes propos concordaient avec mon annonce initiale, le barman me désigna une table. Une table au fond de la pièce. Avec un seul siège, dos à ma salle. Le barman me suggéra de ne pas déplacer le siège. C’était un code qui permettrait à de futurs interlocuteurs de m’aborder. Je fronce des sourcils. Curieuse méthode. Mais, je peux comprendre que certaines précautions soient prises.

Je m’assieds donc à la place indiquée. Dos à la salle quasiment. Seules trois personnes sont dans mon champ de vision. Trois hommes assis à leurs places respectivement vers le fond de la salle. Deux d’entre eux discutent entre eux. L’autre est seul, à la différence qu’il est assis dans la direction opposée à la mienne. En clair, il voit ce que je ne vois pas. J’observe chacune de ces trois personnes, puis, me met à siroter le saké que j’ai apporté avec moi. L’attente risque d’être longue probablement. Deux minutes, cinq, dix… Je commence à trouver le temps long. Je me retourne vers le barman. Que fout-il ? Nos regards se croisent. Il me fait signe de la tête. Je comprends que tout est sous contrôle. L’homme sur ma droite, celui étant assis dans la direction opposée à la mienne vient de sortir un petit couteau. Il tapote la table à laquelle il est assis entre deux gorgées. Je me laisse aller à une observation plus approfondie de ce qu’il fait, minimisant un minimum l’écoute me mon environnement immédiat en faveur de ce manège. Au moment où je compris mon erreur il était presque trop tard.

J’envoie la table a laquelle je suis attablé valser tout en me levant d’un bond. Ce mouvement s’est fait tout en pivotant sur moi-même et en sautant sur le coté droit. Un mouvement salvateur me permettant d’éviter un kunai venant de se ficher dans le mur auquel je faisais face. C’était ma tête qui était visée ! Mes yeux s’écarquillent, mon rythme cardiaque s’accélère. Trois hommes sont dans les airs tout proches de moi. Mes yeux prennent l’information. Ils sont armés ! Je me projette vers l’arrière et prend appui sur le mur tandis que les trois hommes fracassent la chaise sur laquelle j’étais assis, il y a deux secondes. Il y a un problème ! Mon regard se porte sur la gauche. Où est passé l’homme au kunai ? Celui qui frappait la table tout à l’heure. Un son ! Je pivote dans les airs comprenant qu’un quatrième opposant se trouvait déjà dans mon dos. Mouvement salutaire me permettant d’éviter de peu de me faire empaler. La lame du kunai, destiné à mon cou, déchire mon épaule dans ce mouvement en toupie. Je tiens mon opposant le plus proche. Fermement. Les autres sont tout proches. Ils sont rapides. Aussi rapide que des Jonins de bon niveau au moins. Dans cet espace fermé et dans la vitesse des enchaînements, il me faut faire vite. Je tire vers moi l’homme que je tiens tout en pivotant vers le haut en m’appuyant du mur à mes côtés. Je me retrouve face à deux hommes effectuant un mouvement oblique destiné à me tuer. Dingue, dans quelle merde me suis-je fourré ?

« Yameru ! »

J’y suis bien obligé. Je profite de ce jutsu employé contre mes adversaires, je profite qu’ils sont littéralement sonnés pour foncer sur eux et leur prendre leurs vies. Je suis bien malgré moi obligé d’user de mon ninja-tô. Je sème la mort à la vitesse du son. Je suis bien trop rapide pour ces gens, même s’ils ont bien failli m’avoir. Par surprise. Mes pieds reposent à terre. Trois cadavres. J’ai épargné l’homme qui tapotait la table. J’ai compris une chose dès lors que mon regard avait croisé le barman à nouveau. C’est un test à échelle réelle. La preuve, ceux présents dans ce lieu se sont juste contentés de regarder, d’apprécier. Combien de temps cette opposition a duré ? Dix secondes au grand max. Dix secondes infernales dans un espace confiné. Dire que j’aurais pu faire exploser ce lieu et tous ces bâtards avec. Je pose mon regard sur l’homme à terre, celui qui tambourinait tout à l’heure. Mon kunai sur sa gorge, je regarde le barman.

« Alors ? Dois-je aussi le tuer pour que tu aies les réponses à tes questions ? »

Le barman fais signe de la tête que non.

« Alors où sont les mercenaires dont tu m’as parlé ? »

Je regarde un peu partout dans la salle en me redressant. Ma proie se tire d’ici. Je le regarde s’en aller. J’aurai préféré ne pas me montrer en spectacle, mais à priori, ici, les gens ne se font pas confiance que sur la seule parole. Ils testent également leurs interlocuteurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptySam 31 Oct 2015 - 22:18

L’homme masqué avait parcouru un bien long chemin pour arriver à Kawa, sur une demande qu’il n’était pas vraiment en mesure de refuser, de la part de Kyu Goren. Son objectif premier était de partir à la rencontre d’un personnage dont l’influence s’étendait dans le monde à chaque seconde qui défilait : la « Grande Grue ».
Une dame bien mystérieuse, ayant mis la main sur un immense pouvoir dans le monde souterrain et dont les secrets semblaient infinis. Que ce soit grâce à sa beauté, à son intelligence ou encore à sa capacité de savoir s’entourer, cette personne était devenue bien importante pour les différentes mafias, ainsi que pour certains Nukenin, comme l’était le mercenaire. De l’argent, des informations, des Hommes, se lier d’amitié avec cette puissante femme, bien que la sympathie soit de façade dans ce milieu, pouvait amener plusieurs avantages pour des shinobis qui s’armaient d’ambitions immenses. Tenbatsu Kurasa, rentrait dans cette catégorie…

Cependant, plus que pour parler de ses propres objectifs, l’ancien shinobi de Kiri était venu en savoir plus sur un projet dont le Golem lui avait demandé de participer, impliquant le pays où le Youhei no Sekai avait élu domicile, à savoir Ta no kuni. S’il était inconnu aux oreilles du mercenaire il y a quelques minutes de cela, il en devient vite intéressant lorsque fut évoqué l’idée d’une conquête, de l’élimination d’un certain « Patriarche » ainsi que tous les intérêts qui étaient liés à un changement de pouvoir dans ce pays pour la Compagnie. Il ne faisait aucun doute que Kurasa en ferait partie…
Puis, Kiri fut évoqué, les ambitions du trentenaire aussi et enfin une demande concernant les ninjas qui eurent l’occasion de passer par cette Mégalopole et qui serait susceptible de convenir à leurs différents plans. Si la rencontre avait eut des chances de mal se dérouler au début, notamment à cause du refus premier de la part du barman, le Tenbatsu put profiter d’une heureuse affaire que venait de conclure la Grande Grue pour avoir une entrevue avec elle. C’était il y a quelques jours de cela…

A présent, sa petite aventure au Pays de la Rivière touchait bientôt à sa fin. Alors avant de partir, le voilà qu’il se trouvait adossé contre un mur du Renard Rouge, choisissant un emplacement bien au fond dans le but que personne ne vienne le déranger. Les têtes étaient les mêmes, les vices et l’alcool qui coulait à flot également. Tous ces gens importants du côté obscur du monde venaient se livrer à d’innombrables pêchés en ces lieux, dans l’impunité le plus total. C’est en cela que résidait cette espèce de magie qui résidait dans cette mégalopole. L’avidité, la gourmandise, la colère, la luxure, rien n’étaient interdits dans cet espace, pourtant si petit à l’échelle du globe !
Si le lieu choisi par le ninja masqué était de nature bruyante et animée, un événement était sur le point d’amener un peu de piment pour son dernier jour à Kawa no kuni. Il était observateur de nature et il avait bien posé les yeux sur cet individu qui ne paraissait pas du coin. Ses vêtements, sa posture et la manière qu’il avait de s’adresser au serveur en faisaient un parfait étranger. Malheureusement, il ne put tendre l’oreille assez loin pour écouter la conversation qu’il avait avec le serveur, mais la suite de ses actes parlait de manière suffisamment forte pour lui.

Pourtant agressé à une vitesse hallucinante et la totalité du combat ne durant qu’une poignée de secondes, l’inconnu avait réussi à se défaire de ses assaillants avec une aisance rare. Bien que blessé à l’épaule, il venait de faire trois morts et tenait entre ses mains une quatrième vie. L’événement avait quelque chose d’exceptionnel, pourtant cela n’avait pas l’air d’être suffisant pour ébranler l’ambiance qui régnait au sein de ce bar ! Mais Kurasa n’avait pas le même œil, ni les mêmes desseins que les autres. Sa main vint donc se poser sur l’épaule de l’étranger…
L’ancien shinobi du village de la Brume avait discrètement fait son chemin pendant l’affrontement, profitant déjà de sa position de base, afin d’arriver dans le dos de celui qui ne pouvait rien être d’autre qu’un ninja !

« Tu as déjà dû en prendre conscience, mais cette agression n’avait que pour objectif de mettre tes capacités à contribution. Cette épreuve sert surtout à éliminer ceux qui ne sont puissants que grâce à leurs paroles et je peux te dire qu’il y en a beaucoup dans les environs. Rare sont ceux qui survivent à ce test…

Tu dis vouloir mettre la main sur des mercenaires, je peux t’aider, voir, je peux te proposer quelque chose de bien plus intéressant. Mais d’abord, je voudrais savoir pourquoi tu souhaites t’engager dans cette voie-là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Wazao no Tetsuya
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptySam 31 Oct 2015 - 23:06

Avant même que le barman ne me réponde, je remarquais la présence d’un homme à mes côtés. J’esquivais cette main qu’il tenta de poser sur moi, tout en rattrapant le coup tout de suite après, par une posture qui voulait dire "Je n'ai rien contre toi". Je n’ai guère l’intention de passer pour un malpoli. Mais un shinobi doit éviter les contacts. On ne sait guère ce que peux cacher le plus petit contact entre deux hommes ne se connaissant nullement. Je me place en face de cet homme que je détaille du regard. En vérité, il me semble avoir une copie de moi-même devant mon humble personne. Ou du moins, devant ce double de moi qui est le Daisanji. Mon interlocuteur porte un kusa de paille sur la tête. Ses yeux, sont rouges comme les miens, ses cheveux un peu plus gras que les miens. Sa bouche est cachée derrière ce prolongement de sa longue tunique. Il parait charismatique. Je me hasarde à regarder du côté du barman. Ce dernier me fait un signe. Je crois comprendre que cela veut dire que je suis servi. Je fronce des sourcils. Il me faut tout de même rester sur mes gardes. Sais-ton jamais ?

« En vérité, pour faire court, je cherche des mercenaires pour me servir pour une tâche bien précise. Je gagne déjà bien ma vie. Tu dis pouvoir m’aider… »

J’observe cet interlocuteur de la tête aux pieds. Une seconde fois. C’est là que j’ai comme un flash. Il n’y a pas très longtemps, cet homme devant moi était enfermé dans les geôles de Kumo. Il avait été libéré suite à un échange d’informations. Cet homme est membre d’une organisation nukenin. Voilà donc une information croustillante. Je n’ai pas eu le loisir de tester ses capacités à lui. Ai-je en face de moi un shinobi digne de ce nom ? J’ose croire que oui, car si peu de monde a sourcillé suite au meurtre de mes trois agresseurs, cet homme devant moi est venu à moi sans la moindre peur. Je sais que deux de ses compagnons se sont déjà dressés contre Kumo. Hum… profil intéressant.

« Dois-je comprendre que tu es toi-même un mercenaire ? Quoi qu’il en soit, je suis disposé à écouter ce que tu as à me proposer. Éventuellement, je te parlerai de ce qui me mène en ces lieux. »

Tenbatsu Kurasa… J’ai le don, il me semble d’avoir des liens troubles avec des hommes rejetés par la société. Il semblerait qu’à mon niveau, la distinction entre le bien et le mal n’est pas si nette. Je dois très certainement faire de gros progrès sur ce point. Travailler à améliorer ma position loyale ou « lumineuse ». Mon karma doit probablement virer au négatif. Voilà pourquoi je suis capable de traîner avec des hommes que beaucoup qualifieraient de racaille. En suis-je une moi aussi ? Oui, je vous entends. Beaucoup se sont empressés à appuyer cette hypothèse. Quoi qu’il en soit, je me dois de progresser vers mes objectifs. Est-ce que ce Kurasa serait capable de m’appuyer à les atteindre ? Telle est la question !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptyDim 1 Nov 2015 - 2:09

Une nouvelle fois, son geste fut vif et rempli d’une certaine méfiance, qui n’avait pourtant pas sa place à ce moment précis, tant l’homme masqué ne voulait en aucun cas de montrer dangereux. Mais après tout, n’était-ce pas là la réaction que se devait d’avoir tout ninja ? Après tout, ce dernier se trouvait dans un lieu qui venait de lui faire preuve d’une certaine hostilité et il n’avait aucune connaissance de celui qui s’était discrètement glissé dans son dos. D’ailleurs, celui que le Tenbatsu avait sous les yeux paraissait redoutable et expérimenté. C’est bien simple, il avait cette même impression que lorsqu’il s’était retrouvé face à Kyu Goren ou encore ce moine chauve dont le nom lui échappait à cet instant !
Quoi qu’il en soit, les deux protagonistes de cette scène s’amusaient à s’observer, aussi bien l’apparence que l’attitude de l’autre. Kurasa baissa donc sa main qui était destinée à se poser sur l’épaule de l’étranger et attendit sa réponse. C’est vrai que tout deux se ressemblaient, mais allaient-ils pour autant se trouver des intérêts communs qui les pousseraient à travailler ensemble ? Pas sûr, la balle était dans l’autre camp…

L’homme aux yeux rouges ne quittait pas son interlocuteur des yeux, actuellement tout ce qui constituait leur environnement ne comptait plus. Il ne devait y avoir rien que leur conversation qui devait attirer leur attention, plus personne n’oserait venir les déranger maintenant qu’ils étaient en « affaire ». Le barman avait rempli sa part de boulot, les agresseurs avaient joué leur rôle, en jonchant le sol de leurs cadavres baignés de leur propre sang, et ses espèces de patrons qui tirent leurs pouvoirs uniquement grâce à leur argent sale se replongeaient dans leurs habituelles ivresses !
Alors qu’avait à répondre cet illustre inconnu ? Et bien, il se montrait plutôt coopératif et ses propos avaient un fond qui détenait de grandes chances d’intéresser le membre du Youhei no Sekai ! En effet, il n’avait dévoilé de particulier concernant ces besoins, cependant, il avait le mérite d’avoir une tâche bien précise à accomplir. C’était là un point très important pour Kurasa qui n’aimait pas donner de son temps à des gens sans réel objectif. Certes, il n’avait pour le moment aucun détail sur ce que cette « tâche » contenait, seulement s’il venait demander l’aide de mercenaires, c’est qu’elle ne devait pas avoir une finalité très noble, ou en tout cas, qu’il ne pouvait demander l’aide d’un village pour qu’elle soit exécutée…

« Non, je ne dirais pas que je suis à proprement parler un mercenaire. L’argent ne m’intéresse que très peu. Je préfère continuer à me présenter comme un ninja, qui respectera son nindô jusqu’à la mort et qui, comme toi, à un objectif bien précis à accomplir…

Mais je crois bien être en position de t’aider. Je fais partie d’une organisation qui, bien que petite, est composé uniquement de ninja dont la puissance peut être facilement prouvée ou dont le talent est très prometteur. Nous sommes redoutables et je ne douterais pas de la réussite du contrat que tu pourrais nous proposer…

Seulement, comme je te l’ai dit, je ne porte aucun réel intérêt à l’argent. En échange, je convoiterais autre chose. Si tu le veux bien, j’accepterai de t’aider. En revanche, comme paiement, j’attendrais de toi que tu m’aides en retour. Qu’en dis-tu ? »


Kurasa faisait exprès de rester, à son tour, flou sur la finalité de ses intentions. Que ce soit sur son nindô ou sur son grand objectif, il ne concéda aucune information. Il n’avait pas encore tout à fait confiance et il savait bien que ce sentiment était réciproque. Pour que les deux hommes puissent éventuellement travailler de concert, il fallait qu’une confiance s’installe et cela pouvait prendre un peu de temps. Malgré tout, il avait fait en sorte de susciter un certain intérêt chez son interlocuteur, en tous les cas, il l’espérait. De toutes les manières, leur seule solution, à cet instant, était de poursuivre cette conversation, en voyant ce qui en découlerait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Wazao no Tetsuya
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptyDim 1 Nov 2015 - 21:13

Je suis toute ouïe face à cet homme qui, autrefois, a été l’un des ennemis de Kumo. J’ai ce « don » de savoir composer avec mes ennemis d’hier lorsque le besoin se fait sentir. Très peu sont capables d’agir tel que je le fais. En réalité, cela demande de la hauteur. Une grande hauteur d’esprit, en même temps qu’un important esprit de discernement. Tomber dans des travers en jouant au plus fin est aisé. On peut facilement se bruler en manipulant le feu. Surtout lorsqu’il s’agit d’un feu vivace. Rien n’est encore fait entre ce nukenin et moi. Mais à entendre ses mots, je comprends qu’une collaboration peut naître. Il y a une carte à jouer. Je sais qu’au fond, nos ambitions sont différentes. Je sais qu’au fond, il est une chance, très grande, qu’un jour ou l’autre, nous nous opposions. Il est possible qu’il trahisse mes intérêts, comme l’a fait Goren à Mizu no Kuni. Mais, ce moment n’est pas arrivé. Il faut savoir vivre pleinement le présent afin de se donner les moyens de réaliser certains objectifs immédiatement réalisables.

Le discours de Kurasa est prometteur, seulement, ce qu’il demande en échange me fait craindre le pire. Lui qui a été enfermé il y a quelques temps à Kumo. Et si… Et s’il souhaitait que je l’appui pour une basse besogne allant dans ce sens ? J’espère qu’il n’en sera rien. J’espère qu’entre temps, il se sera trouvé d’autres ennemis plus mortels car Kumo, au fond, a fini par le libérer alors que l’option de le tuer était encore parfaitement réalisable. Seulement, les gens ne se rendent pas toujours compte des largesses qu’on leur fait. Ils optent souvent pour la vengeance. La vengeance aveugle. Une pensée me traverse l’esprit. Qui suis-je pour penser ainsi ? Ne suis-je pas moi-même quelques fois animé par un désir de vengeance ? Le mieux que j’ai à faire c’est d’éviter de me lier à lui si d’aventure je devais m’en prendre à Kumo ou à Kaminari no Kuni. La chose ne me serait guère profitable. Je ramène vers l’arrière une mèche cachant un de mes yeux. Ma voix rauque, celle de Daisanji, répond au nukenin. Mais avant… Des mudra exécutés. La zone autour de nous est isolée acoustiquement. Mon interlocuteur n’y verrait que du feu. Du moins, je veux dire par là, qu’il ne saura guère quel technique j’ai exécuté. Peut-être se sentira t’il menacé ?

« Ne t’inquiète pas. Ce que je viens de faire n’est nullement contre toi… »

Je regarde en direction du barman. Il ne s’intéresse plus à nous visiblement. Je le vois en train de frotter avec un torchon, deux verres mouillés. Je me retourne vers Kurasa.

« Cette organisation dont tu parles pourrait m’intéresser. Et si cela ne fait pas l’affaire par rapport à ce que je veux, je chercherais d’autres mercenaires pour m’épauler. »

Je dis ça car je n’ai pas réellement idée de ce que vaut l’homme en face de moi. Bien sûr, je perçois que son aura est respectable en ce sens qu’il semble bien supérieur à un Chuunin de bon niveau. Mais pour le reste…

«Tu dis faire partie d’une organisation. Je dois comprendre que tu n’en es pas le chef. Saurais-tu mobiliser quelques membres puissants pour une action rapide et efficace ? »

Je regarde de part et d’autres. Je sais que personne ne peut m’entendre, encore moins entendre la réponse de Kurasa, mais c’est un simple tic car ce que je vais dire est important. D’ailleurs je sens les battements de mon cœur dans ma poitrine.

blablabla:
 

Je regarde encore de part et d’autres. La tension est à son paroxysme. Mon cœur bat la chamade. Je me confie à un inconnu sur un projet aussi important. Pourquoi ? Est-ce parce qu’uniquement je trouve dans le Renard Rouge ? Le repaire des gens de mauvaise allégeance ? Que va faire Kurasa ? Telle est la question. Il me semble que je dois le mettre en garde.

blablabla:
 

J’ai à présent les yeux rivés sur le bonhomme. Quelle sera sa réponse ?

« Pour finir, j'aimerai savoir quel serait éventuellement ce paiement attendu dont tu m'as parlé... Je dois te préciser qu'il y a deux choses que je ne pourrais pas faire. Donc réfléchis bien avant de me confier ton projet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptyMar 3 Nov 2015 - 23:08

Il semblerait que les paroles du ninja masqué n’aient pas éveillés de crainte chez son interlocuteur, si bien que ce dernier exécutât un mûdra dans l’instant où il reçut une réponse. Le Nukenin ne le savait pas, mais ce jutsu allait servir à créer une sorte de mur sonore afin que les deux potentiels alliés puissent continuer leur conversation à l’abri des oreilles indiscrètes. Heureusement, en même temps que sa technique fut exécutée, l’étranger mit Kurasa au courant que celle-ci ne présentait de dangerosité en aucune manière. Au moins, il savait coopérer d’une manière fiable !
Mais l’autre aspect de ce geste concernait celui qui avait l’image d’un mercenaire à cet instant. En entrant pleinement dans la discussion et étant sur le point de découvrir une partie de ce que tramait l’autre homme masqué, c’était tout comme s’il s’engageait à trouver des Hommes et à aller au bout de ce contrat ! En soit, rien ne l’obligeait, mais peut-être qu’il avait acquis cette façon de penser pendant les quelques mois passés au sein du Youhei no Sekai. À l’époque, il avait toujours fait en sorte de respecter les règles qui accompagnaient son appartenance à cette organisation…

C’est alors que les premières remarques et interrogations de l’inconnu commencèrent à défiler, portant notamment sur la capacité de Kurasa à rameuter ses troupes. Il était vrai que cela n’allait pas être une chose facile, ses récents alliés semblaient plutôt difficiles à rassembler, en plus d’être tous doté d’un caractère bien trempé ! Il allait devoir se montrer convaincant, plus encore que lorsqu’il les avait recrutés ! Il n’avait pas non plus revu ceux qui constituaient le noyau de son équipe initial. Que ce soit son leader Yamanaka Hiro, le ninja aux allures de noble qu’était Ozaï, ou encore l’impétueux Sana Kiseki ! Mais dans le pire des cas, il était prêt à tenir sa parole, seul !
En tous les cas, il se devait de fournir une réponse dans la seconde, sans quoi, il ne pourrait avoir le plaisir d’entendre l’objectif secret de son interlocuteur…

« En effet, je n’en suis pas le chef, du moins pas encore. À l’heure qu’il est, ce n’est même pas encore une organisation de manière officielle, mais plutôt un groupe de ninjas qui ont tous accepté de s’allier à moi. Te dire que j’arriverais à tous les mobiliser en un claquement de doigts serait te mentir, mais dis moi d’abord quel est donc cet objectif ? »

C’est ainsi que l’information tomba des paroles de l’étranger. Là encore, il serait mentir que de dire que Kurasa n’était pas surpris par l’envergure qu’un tel projet, mais il ne fallait pas s’y méprendre, cela ne lui faisait pas peur. Au contraire, c’était même une proposition dont il ne verrait aucune raison à la refuser en temps normal ! Oui, la précision était de mise, car pouvait-il vraiment accepter en cette période si importante pour lui ? Cela ne faisait quelques jours que s’était tenu sa rencontre avec la Grande Grue et de fait, il y avait déjà un projet qui l’attendait à Ta. Sans parler du fait qu’il se devait de recontacter Kyu Goren afin de parler de la reconstruction de Kiri et de son implication dans cette affaire ! En somme, un planning bien chargé pour un shinobi qui croupissait, il y a seulement quelques mois, dans les geôles du grand village de Kumo ! Alors qu’allait être son choix ?

« Tu peux compter sur ma force. »

Il n’avait suffit que de ces quelques mots pour qu’il signifie à l’étranger que leur pacte était d’ores et déjà signé ! Le Tenbatsu prenait peut-être là un bien grand risque, mais qu’importe ! S’il remplissait sa part du marché, il aurait sûrement l’occasion d’avoir en retour l’aide de cet étrange personnage. Bien sûr, il avait une idée précise en tête. Une idée qui était une nouvelle fois destinée à l’amener toujours plus proche de son objectif et à laquelle il était demandé à éclaircir par son interlocuteur…

« C’est simple. Je veux faire tomber les villages ninjas et créer un nouveau monde ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Wazao no Tetsuya
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptyMer 4 Nov 2015 - 13:12

J’avais compris, avant même qu’il ne le précise, qu’il lui serait difficile de mobiliser les membres de son organisation. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’avais amené mon interlocuteur à m’en parler un peu plus. Sans surprise, il n’en était guère le chef. Peut-être au mieux était-il un personnage influent de ce groupe. Et encore… Je repensais à cette période où le nukenin avait été enfermé dans les geôles de Kumo. Il nous avait fait comprendre à l’époque qu’il n’était pas seul et que le risque que le village se fasse prendre d’assaut était grand. Mais… Jusqu’au jour de sa libération, rien ne s’était passé. C’était aussi ce non-événement qui m’avait fait deviner que ce Tenbatsu Kurasa était en réalité plutôt esseulé. Du moins, vu sous un certain angle. Mais malgré cet état de fait, je savais que mon interlocuteur serait potentiellement d’un appui non négligeable.

Je ne fus donc guère surpris, lorsque, après lui avoir rapidement exposé mon objectif immédiat, qu’il m’annonce être en phase avec moi. Je l’ai dit, je ne crois plus au hasard. Il y a quelque chose de bon et de mauvais à tirer de chaque rencontre dans la vie. Rien n’est le fruit du hasard. Il n’y a que des opportunités. Une opportunité que je comptais saisir malgré l’annonce du nukenin. Lui, avait pour objectif avoué, de faire chuter l’ensemble des villages shinobis afin de créer ce qu’il espère être un nouveau monde. Je n’émis aucune objection, aucun contre-argument, aucune question. J’ai rencontré bien des illuminés depuis que je suis devenu shinobis. Vouloir tout détruire est à mon avis presque aussi illusoire que de vouloir la paix mondiale. C’est impossible. Tout simplement à cause du bon vouloir et de l’égoïsme de chaque être humain… Mais, qui suis-je pour parler d’égoïsme ? Mes objectifs à moi, malgré tout ce que je peux considérer comme bonnes intentions qui la sous-tendent, ces objectifs ne font-ils pas de moi un égoïste ? Simple question à laquelle je ne veux guère répondre à vrai dire.

« Tu as là un projet bien ambitieux. Dans l’immédiat, qu’attends-tu de moi une fois que tu m’auras appuyé pour mon projet ? »

Je ramène mon menton vers mon cou, masquant mon nez, dans le col de ma cape et me permettant d’offrir un regard tout ce qu’il y a de plus perçant à ce nukenin. Ma question est importante. Et sa réponse définira mon attitude face à lui. Que me demanderas-t-il ? est-ce que ce serait d’attaquer Kumogakure no Sato ? Il doit probablement avoir une haine tenance envers mon village, probablement même envers moi ; moi qui suis le Godaime Raikage ; le Raikage en place pendant sa période de captivité ; celui-là même qui l’a fait indirectement libérer. Comment réagirais t’il s’il l’apprenait ? En pensant à cette perspective, je me souviens que je connais certes mon interlocuteur, mais qu’officiellement nous sommes sur le point de nous lier via deux accords, mais que nous ne nous connaissons guère officiellement. Du moins, lui, ne connait pas encore Daisanji. Une chose à rectifier.

« Au fait, je m’appelle Daisanji. Et toi ? Quel est ton nom shinobi ? »

Je me rends compte que les mots utilisés n’ont jamais eu autant de sens que dans ces propos… Comment JE m’appelle. Je me laisse aller à un sourire sadique sous cape tandis que mon regard devient plus perçant que jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptyJeu 5 Nov 2015 - 13:56

La grande ambition de Kurasa venait d’être révélée ! Un objectif accompagné d’une vision bien sombre du système shinobi et de l’avenir qu’il se dessine tout seul. C’était sa longue réflexion, commencé dès lors qu’il avait déserté le village de Kiri, qui le mena à la conclusion qu’il fallait tout effacer et créer un nouveau visage pour ce monde. Il ne savait pas encore quel aspect celui-ci allait avoir, néanmoins, il était convaincu du fait qu’il devait en être le principal architecte. Sa manière d’y arriver était toute trouvée, il fallait qu’il devienne plus puissant et faire tomber, un à un, tous les piliers qui soutiennent ce système mensonger. Les villages, puis les Daimyos et, le plus compliqué, cette illusoire idée de paix ! Sa principale source de motivation résidait dans son nindô, qui consistait à vivre sans relâche dans la violence. Une devise aussi sombre et cruelle que ses desseins ! D’ailleurs, il ne se souvenait même plus si c’était son but qui avait motivé sa voie du ninja, ou si ça c’était déroulé dans le sens contraire ? Enfin, ce n’était plus important aujourd’hui…

Plus important, comment allait réagir son interlocuteur ? S’il se fiait à son instinct et à la première observation de la personne qui se trouvait en face de lui, il devait bien se douter de toutes les conséquences que cela pouvait avoir de se lancer dans une telle aventure. Il ne souhaitait pas trop s’avancer, mais à en juger par ses rencontres passées, il pouvait presque dire qu’il y avait une chance pour qu’il puisse l’enrôler. La manière de s’y prendre se posait alors. Devait-il continuer sur sa lancée et se montrer direct en dévoilant son plan de route ? Ou alors devait-il se montrer plus minutieux et essayer d’en savoir un peu plus sur l’histoire de cet inconnu ?
Un étranger qui avait pour vocation de ne plus en être un vis-à-vis du ninja masqué, puisqu’il dévoila en premier son identité. C’était déjà un premier pas vers la longue liste d’informations sur laquelle Kurasa voulait mettre la main. Le lieu d’où il venait, ses pouvoirs, son passé, son nindô, ses combats, les raisons de son objectif. Il y avait tant de choses à savoir d’un redoutable shinobi. Ainsi, il accepta volontiers de briser à son tour la barrière de « l’inconnu » qui les séparait…

« Je suis Tenbatsu Kurasa. »

La réponse était concise, mais largement suffisante dans les circonstances. Il savait que Daisanji, le nom que portait donc ce mystérieux étranger, ne lui en voudrait pas. Ce n’était rien d’autre qu’une preuve de politesse, ayant tout de même un sens de l’honneur dans le monde ninja, qui allait légèrement redescendre la tension autour de cette discussion afin d’approcher les deux partis d’un accord. En effet, le plus important résidait dans la deuxième réponse que se devait d’apporter l’ancien shinobi de Kiri. Qu’est-ce qu’il attendrait de son interlocuteur une fois la première partie du marché accompli ? C’était là une interrogation à laquelle il était plutôt difficile de répondre, il y avait tant de choses à faire avant de mettre la main sur une force capable de détruire le système !
Cependant, il avait bien une idée de la manière dont il allait, en quelque sorte, introduire son partenaire, l’espace d’un contrat, dans sa quête. Et cette idée était justement issue de la conversation, qu’il était parvenu à arracher, avec la Grande Grue au sein de ce lieu même. Le Renard Rouge était sur le point d’être témoin d’une nouvelle conclusion favorable à un marché…

« Je voudrais que tu m’accompagnes pour Ta no Kuni. Il y a un projet auquel un de mes alliés tient. Je ne peux pas encore te dire quand nous nous en occuperons, ni même le déroulement, mais nous irons chambouler le quotidien paisible de ce pays. Après cela, tu verras si tu veux continuer à m’aider dans ma mission de faire chuter ce système… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Wazao no Tetsuya
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptyLun 9 Nov 2015 - 13:08

Je m’attendais à un mensonge, et pourtant, ce bonhomme avait dit la vérité. Il m’avait révélé son nom véritable. Un signe que rien n’est totalement bon ou mauvais, vrai ou faux en ce monde. Même un être supposé être le mal incarné pouvait s'adonner à des actes positifs. Tout est nuancé, la vie elle-même est faite de nuances. Ces mêmes nuances qui poussent un ancien Raikage à s’allier, malgré une identité cachée, avec un nukenin jadis enfermé dans les geôles de son pays. Il faut beaucoup de recul pour s’apercevoir de ces réalités. Quoi qu’il en soit, le fait qu’il me révèle son identité véritable me permet de savoir qu’il sera un minimum digne de confiance. Je me vois lié à un nukenin, comme auparavant je l’avais fait avec Goren. À la différence que je me suis présenté à Kurasa comme un nukenin. Peut-être cela me permettra-t-il de jouer plus longtemps et avec un plus grand succès sur cette nouvelle corde que je venais d’ajouter à mon arc. Qui sait ? Je connais la fin, mais peu m’importe, je suis disposé à prendre le risque. Reste cependant une zone d’ombre. Une seule. Dans le marché que nous étions sur le point de sceller définitivement, quelles seraient les prétentions de Kurasa ? Lui qui dit ne pas avoir besoin d’argent…

Il ne faut guère longtemps pour connaître le pendant à ma requête. Et ce Kurasa n’y est pas allé de main morte. Il ambitionne, ni plus, ni moins que de faire trembler le pays des célèbres Moines de Maskine. Ce pays où, d’après les échos que j’en ai eu, se trouverait l’un des shinobis les plus puissants de l’histoire, sinon le plus puissant : le Patriarche. Dans un premier temps, je reste immobile, stoïque face à cette nouvelle. La contrepartie est de taille. Il faut l’avouer. Les Moines de Maskine sont connus pour leur force et leur détermination sans faille à faire régner l’ordre dans le pays où ils sont établis. Même les événements passés ayant conduit bon nombre de shinobis sur ces terres ne les a ébranlé. Ils cachent des secrets d’après ce qu’on en raconte. Une sombre histoire à laquelle serait liée bien des Kage. Pour ma part, je sais n’avoir rien à me reprocher vis-à-vis d’eux. J’ai toujours exclusivement fait confiance aux kumojins.

« Accepté ! J’avais de toutes manières pour objectif de rencontrer le Moine supérieur… Ce fameux Patriarche. »

Oui… Mais s’il me fallait rencontrer le Patriarche afin d’en savoir plus par rapport aux questions touchant Kumo, un autre personnage liée à l’affaire de Ta no Kuni devrait être pisté par moi. Je suis un homme qui ne lâche rien. Ni mes amis, ni mes ennemis. Je peux m’éloigner un temps, mais je ne lâche pas. Ce Bakusho Yoh. Tôt ou tard… Il devra me rendre des comptes.

« Je serai curieux de connaître les raisons te poussant à t’en prendre à Ta no Kuni. Il n’y a aucun village shinobi là-bas. Somme toute le Temple de Maskine et des guerriers-moines plutôt neutres… D’un point de vue politique bien entendu. »

Je me tournais pourtant, sans attendre une quelconque réaction de sa part. Je l’invitais, d’un geste de la tête, auquel j’adjoins rapidement des paroles, à me suivre :

« Je crois que nous pouvons nous en aller d’ici. Nous aurons largement l’occasion de discuter plus amplement le temps d’atteindre notre prochaine étape… »

J’ouvrais la marche d’un pas résolu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] EmptyMer 11 Nov 2015 - 14:36

Ça y est, leur marché était conclu ! Le Nukenin masqué qui lui faisait office d’interlocuteur accepta, sans sourciller une seule seconde, le fait d’accompagner Kurasa jusqu’à Ta et de s’occuper du projet que, tout à tour, Goren et la Grande Grue lui avait confié. Tout fonctionnait comme sur des roulettes pour l’ancien shinobi de Kiri, qui avait bien fait de venir, comme le lui demandait le Golem, dans cette mégalopole si particulière ! Son entrevue avec la maitresse du Renard Rouge était prometteuse, il y avait fait la rencontre de deux mystérieux frères qui lui promettaient une alliance certaine et maintenant, il s’était trouvé un contrat très intéressant ! De plus, le ninja errant, avec lequel il venait de passer un accord, avait fait preuve d’une redoutable puissance quelques minutes plus tôt et il n’y avait pas de place au doute quant au fait que le ninja masqué tenterait de le recruter, si jamais leur terrain d’entente venait à s’étendre sur divers sujets…

Daisanji se disait même curieux de savoir ce qui poussait le Tenbatsu à s’en prendre au Pays des Rizières, qui était connu pour sa neutralité politique et pour n’avoir jamais été embêté par les guerres entre villages ninja. En effet, ce n’était pas un village shinobi et il ne présentait, pour l’instant, aucune forme de menace pour les projets que voulait mener à bien le mercenaire, mais le fait qu’il participe au plan de Kyu Goren était avant tout pour remplir une partie de l’alliance qu’il avait également conclue avec lui. De plus, avoir la mainmise sur un pays aux histoires aussi secrète que celles de Ta, avoir la possibilité d’y installer ce qui s’apparenterait à une marionnette, à la place du Patriarche, et ainsi mettre la main sur de nombreuses informations, ne pouvait qu’être un plus pour Kurasa et ses alliés ! Peut-être que ce dernier le lui dirait plus tard…

« Bien. Partons d’ici… Nous n’avons pas de temps à perdre. »

Ces paroles lâchées, l’homme masqué entama à son tour sa marche vers la sortie de cet établissement, se dirigeant certainement vers un au revoir à cette mégalopole, qui lui avait apporté bien plus qu’il n’était venu chercher. En effet, il comptait bien remettre les pieds à Kawa no kuni un jour, afin d’approfondir cette alliance qu’il pouvait nouer avec la Grande Grue, toujours dans l’optique de mettre la main sur un plus grand pouvoir, la seule obsession du Tenbatsu !
Il restait dans un silence religieux derrière son nouveau camarade, se tenant toujours à deux pas d’écarts avec lui et alors qu’aucun mot ne sortait de la bouche de l’un ou de l’autre, il repensait à cette curiosité dont Daisanji avait fait preuve. Au fond, Kurasa pouvait aussi se poser des questions, car l’autre homme masqué avait accepté sa proposition bien rapidement et disait même qu’il avait pour objectif de rencontrer le Patriarche. Pourquoi ? Quelles affaires avait-il avec le pays de Ta et le moine supérieur ? Jusqu’où s’étendaient ses informations ? Il semblerait que l’ancien shinobi de Kiri ait encore beaucoup de choses à découvrir sur ce mystérieux personnage…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty
Message(#) Sujet: Re: Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut savoir être convaincant[Kurasa][Open]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Kawa no Kuni :: Mégalopole :: Le Renard Rouge-