N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Faux soyeux [Kurasa - Luka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyDim 25 Oct 2015 - 11:23

Les plans s’amoncelaient en masse sur le bureau de fortune installé dans la tente du Shinda. Allongé sur son lit, il se réveilla d’une nuit un peu trop courte à son goût. Assis sur le bord du matelas fin, il se massa la tête d’une main avant de récupérer ses lunettes posées sur le tabouret à côté. Il se leva et sortit de son espace de vie. Une deuxième maison depuis quelques temps.

Le campement était déjà en pleine effervescence malgré l’heure matinale. Le soleil avait déjà dû commencer à percer, même si ici il était difficile de se faire une idée avec la brume environnante. S’étirant, le Shinda commença une ronde en plein dans la masse de tentes. Une promenade qui le conduisit aux quartiers des soldats où chacun commençait doucement à émerger de sa nuit. Il passa sans s’arrêter pour finalement arriver aux limites du campement. Un simple signe de tête aux sentinelles posté là afin d’assurer qu’il ne partait pas trop loin.

Sa route le mena jusqu’aux ruines du village. Là, il s’assit sur les restes d’une bâtisse qui avait dû être imposante du temps de sa gloire. Ses restes étaient maintenant juste bons à servir de banc public à un homme tel que le Fossoyeur. Ce dernier remonta ses lunettes sur l’arrête de son nez avant de plonger une main avide de nicotine dans sa poche. Ressortant alors son paquet de cigarette et de quoi allumer la clope qu’il se cala dans la bouche, son regard fit un tour d’horizon de cette vision de désolation. A force de venir ici, il commençait à en connaître chaque détail. Une véritable cartographie s’était opérée dans sa tête. Il faut dire que le fait de venir chaque jour depuis maintenant plusieurs mois lui avait permis d’arriver à ce résultat. C’était un moment qu’il s’accordait chaque jour. D’une durée jamais fixe, il avait pris cette habitude de venir contempler les anciennes fondations de son village encore intactes. Une forme de motivation supplémentaire pour le pousser à ne pas faiblir dans sa tâche ardue. Mais il n’avait pas encore ressenti la moindre faille. Et il ne le souhaitait pas. D’où cette visite quotidienne sur l’ancien emplacement de son village.

Malheureusement ses responsabilités lui demandaient aussi une présence quasi systématique au camp du Shûkai établi non loin de là. Il lui fallut donc écourter sa visite quotidienne. Cigarette en bouche, il souffla un nuage du bord des lèvres en se redressant. Prêt à rebrousser chemin, ses instincts l’alertèrent d’une présence. Son regard balaya l’endroit alors que sa sensorialité le mena à se tourner en direction du chakra qu’il ressentit. Une signature différente. Quelqu’un d’inconnu pour lui. Impossible donc qu’il soit du Shûkai. Et il finit par distinguer la silhouette un peu plus loin devant lui. Difficile de discerner ses traits d’ici ou même l’identité de la personne en question. Pire encore, impossible de dire s’il s’agissait d’un allié ou d’un ennemi. Son chakra se mit à bouillonner intérieurement, se préparant à toute éventualité.

Puis il prit les devants en franchissant lui-même les quelques mètres les séparant. Il n’aimait pas attendre un destin incertain. Allant alors à la rencontre du nouvel arrivant, il constata une nouvelle fois qu’il n’était pas du Shûkai. Sa dégaine et l’absence de bandeau lui confirmant cette information. Sa voix fendit l’air tel une lame pour s’adresser à lui :

- Mes hommages étranger. N’êtes-vous pas sans savoir que ces terres sont dorénavant sous la tutelle du Shûkai. Qu’est-ce qu’un vagabond vient chercher ici par conséquent ?


Dernière édition par Shinda Michiki le Dim 1 Nov 2015 - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyLun 26 Oct 2015 - 14:41

Il parcourait une énième fois les paysages peu accueillants de son pays natal. Cela se caractérisait d’abord par une verdure qui n’offrait pas le même sentiment d’apaisement que dans les autres contrées ! Les arbres commençaient déjà à perdre leurs feuilles afin de laisser place au décor hivernal qui approchait à grand pas. Puis il y avait ce brouillard qui dominait inlassablement l’archipel depuis la nuit des temps et pour finir le chaos qui y régnait depuis la destruction de Kiri alimentait un peu plus ce tableau à la fois d’affrontements entre civils, de cadavres ou encore de pauvres gens qui arpentaient les rues. C’est bien simple, le Pays de l’Eau était replongé dans la même situation présente avant la reconstruction d’un village et l’alliance des nombreux clans qui y habitaient. Mizu avait reculé de près de quatorze ans ! Cela ne pouvait que rappeler à l’homme masqué une période de son lointain passé, dans laquelle il s’était vu obligé de vivre comme un mendiant en compagnie de sa mère, dans un environnement tout aussi, voir plus, dangereux !
Aujourd’hui, ce danger de l’époque ne représentait plus rien pour lui, tant il avait gagné en puissance depuis. C’est pourquoi il continuait sa marche, camouflé dans sa longue cape noire, sugegasa à la main, au profit d’une capuche sur la tête, et avec sa grosse écharpe rouge couvrant par sa masse la moitié inférieure de son visage. S’il devait faire couler du sang, il était prêt !

Il avait beau être parti à trois reprises de ses terres, s’offrant même l’opportunité de faire un petit tour du monde, ses objectifs semblaient toujours le ramener au même endroit. Le voilà donc de retour à Mizu, se dirigeant une nouvelle fois en direction des ruines de son ancien village, comme si son destin était attaché à ces lieux. Seulement, il y avait deux petites différences par rapport aux fois précédentes ! Cette fois-ci, il avait un objectif clair en ayant la tâche de rencontrer un dénommé Shinda Michiki, le futur chef du village lorsque que ce dernier sera reconstruit, et en plus, il venait accompagner d’une toute récente alliée !
Cette jeune fille s’appelait Kawauchi Luka, sa famille ou son clan ayant appartenu au Pays de l’Eau, elle fut autrefois un shinobi de la Brume, tout comme Tenbatsu Kurasa. C’est sur les terres de la Foudre qu’ils s’étaient rencontrés, par le fruit d’un curieux hasard, et si leur relation n’était pas vraiment destinée à être au beau fixe, la faute à un petit jeu espiègle auquel s’était livrée la kunoichi, l’évocation de la renaissance de Kiri par le ninja masqué changea la donne. Comme ce fut le cas pour Aedran, leurs intérêts se rejoignant, une « alliance » était de loin la meilleure issue à cette rencontre.

C’est ainsi qu’après un long voyage en bateau et quelques heures de marche, le binôme approchait grandement des vestiges du village caché de la Brume, il ne leur restait plus que quelques mètres à parcourir. La discrétion était plutôt de mise puisque Suzurane Ebiko, le partenaire entré en jeu à la place de Kyu Goren, avait bien mis au courant le Nukenin que son pays était en ce moment infesté des forces du Shukai le temps de la reconstruction. Quoi de plus normal ! Après tout, c’était l’Empereur Samui Kakeshuou qui avait la responsabilité de cette nation. Toute cette flopée de noms caractérisait bien la complexité de la situation, nourrie par les intérêts que chacun avait dans l’émergence d’une « nouvelle » puissance shinobi…
Mais tout à coup, Luka eut une réaction assez particulière à l’approche du village. Elle avait des talents pour la sensorialité et il semblerait qu’elle venait de ressentir quelque chose ! Kurasa ne voulait pas prendre de risques avec sa nouvelle partenaire, étant donné qu’elle lui avait confié ne pas vraiment être douée pour le combat, alors quelle que soit la puissance de la personne approchante, il allait devoir s’en occuper seul ! D’un simple geste de la main, il s’adressa à sa coéquipière du moment.

« Camoufle ton chakra et cache toi dans les environs. On ne sait pas sur qui on va tomber, c’est peut-être un simple ninja errant ou alors il appartient au Shūkai, mais si jamais il se montre dangereux, il va falloir qu’on se batte alors prépare toi à te servir de ton kunai. »

Puis, alors que les secondes commençaient à défiler, il commença à distinguer dans le brouillard la silhouette d’un homme. L’écart entre les deux personnages se réduisait si rapidement que Kurasa en conclu que l’étranger devait forcément être en train de marcher dans sa direction. Petit à petit, il parvenait à distinguer sa chevelure, sa démarche ainsi que sa carrure. Ces bribes d’informations n’étaient pas franchement une aide majeure, cependant, elle lui permettait au moins de se faire une petite idée de la personne. À vrai dire, ce dont il aurait besoin à cet instant était plutôt des capacités de la kunoichi qui l’accompagnait ! Peut-être qu’elle aurait pu déterminer la nature de son chakra, ainsi que sa quantité ou sa dangerosité ! Tant pis, il ne lui avait pas demandé sur le coup…
Le moment approchait et instinctivement, Kurasa commença à malaxer cette énergie, que seuls les ninjas possèdent, dans l’éventualité ou la situation dégénérerait ! Mais contre toute attente, l’inconnu fut le premier à prendre la parole et à interpeller le ninja masqué !

« Que les forces de l’Alliance des Pays Neutres soient sur ces terres n’empêchent pas un vagabond de voyager, elles ne parviennent même pas à canaliser le chaos auquel se livre ce pays. Qu’importe. Si tu te trouves en ces lieux sans craindre la moindre remarque du Shūkai, c’est que tu es peut-être en position de m’aider…

Je suis à la recherche d’un homme dont on m’a décrit l’importance qu’il aurait dans le futur. Il s’appelle Shinda Michiki. Est-ce que tu sais où il se trouve ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 63
Rang : C

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyMer 28 Oct 2015 - 17:41

Mais que foutait-elle là ? Elle avait eu un élan de motivation lorsqu'elle avait rencontré Kurasa et appris ses plan, elle s'était sentie pousser des ailes et avait avalé une bouffée de courage sortie de nulle part. Elle avait même écouté les plans et le nindô de l'encapuchonné pendant le trajet, posant des questions plus ou moins approfondies. Elle avait juste demandé ce qui lui traversait l'esprit, n'ayant pas envie de synthétiser le tout pour le moment. Elle s'en chargerait plus tard. Au final, malgré qu'elle soit peu loquace, elle n'avait pas abandonné son petit côté effronté et nonchalant. Mais une fois sur le pied posé à terre... Oui, une fois à terre, Luka s'était éteinte. Complètement. Plus un seul mot n'était sortie de la bouche de la jolie blonde. Elle avait une boule coincée dans la gorge, dans le ventre, dans les jambes, partout. On aurait dis que son corps entier l'incitait à ne pas poursuivre, à faire demi-tour. Mais maintenant elle était là, elle s'était engagée, elle commençait tout juste à se rapprocher de son but et il n'était plus temps d'abandonner. Depuis le temps qu'elle ruminait sa vengeance, qu'elle crevait d'envie d'étrangler l'autre enfoiré de ses propres mains, il était grand temps de se bouger le cul et de dégager ce poids incommensurable de ses épaules. N'empêche que malgré toute cette bonne volonté, pas un son n'avait voulu sortir de la bouche de Luka. Bah, si Kurasa avait omis l'ombre de la possibilité que les répliques insolentes de la blonde lui manquaient, elle ne l'aurait pas cru. C'était de toute façon aussi bénéfique pour l'un que pour l'autre. Mais du coup, à la place, la nukenin avait enchaînée cigarettes sur cigarettes. Elle avait un creux qui lui rongeait le coeur et qu'elle tentait de masquer par la nicotine. Le regard vide et fixant le vide, elle avançait aux côtés de Kurasa sans même penser à la suite des événements. Elle savait qu'ils devaient rencontrer quelqu'un, mais elle ne savait pas qui, elle ne savait pas quand, elle ne savait pas où, et elle ne savait pas comment. Mais, surtout, elle ne savait pas comment l'entretien devait se dérouler. Elle espérait juste que son nouveau partenaire soit aussi bon que son arrogance le laissait sous-entendre, parce que s'ils devaient se battre et qu'elle voyait que Kurasa se faisait offrir un ravalement de face, elle n'aurait même pas la présence d'esprit de fuir. Faut croire qu'elle n'était pas aussi sombre que l'encapuchonné l'aurait souhaité...

Mais alors qu'ils poursuivaient leur route, la sensorielle s'arrêta d'un coup. Sa tête s'était relevée et semblait chercher quelque chose du regard. "Kurasa..." clama-t-elle d'une voix calme et basse. Elle fronça les sourcils et activa sa détection de chakra. Elle avait ressentit quelque chose, mais impossible de distinguer d'où ça provenait et la technique serait on ne peut plus utile pour combler ce manque d'information. Une forme bleue apparut alors au regard de la demoiselle qui posa définitivement les yeux vers une direction fixe. Elle secoua légèrement la tête et reposa ses prunelles azurées sur Kurasa. Elle pointa simplement son doigt dans la direction et attendit les directives du petit chef de groupe. Se cacher et camoufler son chakra, ok, c'était largement dans ses cordes. Elle hocha donc légèrement de la tête et abusa du brouillard pour disparaître de la vue de son coéquipier et de toute autre personne des environs. L'oeil humain n'est pas capable de discerner des formes dans une purée de pois telle que le brouillard présent sur le moment, de plus l'environnement offrait plusieurs monuments à moitié détruits qui pouvait parfaitement servir de cachette. Luka se dirigea donc vers le morceau de pierre en ruine le plus proche et camoufla son chakra. Malheureusement, elle ne pouvait discerner les chakra des deux hommes pendant qu'elle camouflait le sien et devrait se contenter d'écouter la conversation, sans un bruit et sans un mouvement. Elle n'avait aucune idée du potentiel de l'inconnu, ni même s'il était réellement seul ou s'il était venu avec une escorte, elle décida donc de tout miser sur ce qu'elle voulait et non sur ce qu'il faudrait prévoir : il n'y avait que lui. L'inconnu, et Kurasa. Partant de ce principe, et à défaut de ne pouvoir voir qui était l'inconnu, elle posta toute sa concentration sur ce qu'elle pouvait entendre, ce qui n'était pas bien difficile en soit puisque les pierres apportaient une résonance toute particulière à l'endroit. D'où l'importance de ne pas bouger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyJeu 29 Oct 2015 - 23:22

Il ne fallait pas être un shinobi expérimenté pour avoir un mauvais pressentiment sur cet échange. Un inconnu au visage dissimulé demandant à vous voir en personne. Le regard statique du Shinda ne manqua pas d’imprimer chaque détail de son interlocuteur alors qu’un nouvel élément perturbateur s’invita à l’évènement.

Malgré ses discussions et ses mouvements incessants, le Shinda avait pris l’habitude de sonder les endroits où il se trouvait. Notamment avec ses agissements en tant que chef du Fumetsu. L’organisation avait beau être secrète, inconnue du grand public, il tenait à ce que cela reste tel quel pour encore un moment. Et le plus longtemps possible de préférence. Quoi de plus redoutable qu’une force dont on ignore l’existence mais qui pourtant est terrée là, prête à frapper ? Un peu comme la troisième personne rentrant en ligne de compte dans cette discussion.

Il n’avait en effet pas été difficile pour le nécromancien de rapidement détecté une nouvelle présence. Cet homme devait donc lui aussi avoir une force cachée dans sa manche. Mais pas assez bien semble-t-il. Le niveau de celui lui faisant face était plus que correct. Mais son accompagnateur était drastiquement moins fort. Malgré un camouflage primaire et grossier, il n’avait pas échappé aux sens du Fossoyeur. Autant d’éléments qui n’incitaient pas le binoclard à faire confiance à cet individu cherchant à le rencontrer. Néanmoins il tenait à toujours garder une longueur d’avance lors d’échanges. Il se retrouvait inégalement représenté à une seule personne contre deux. Par conséquent, il répondit à l’homme mystère, en ignorant pour l’instant la provocation quant à la situation désastreuse du pays :

- Je suis ici en tant que soldat du Shûkai en effet. Et il se trouve justement que l’homme que tu cherches est mon supérieur. Mais tu dois mal le connaître pour ainsi te présenter.

Les mudras furent rapides et leur effet tout autant. Michiki venait de créer un clone de lui-même qui partit à l’opposé du duo, disparaissant dans le brouillard. Comme simple explication à ce geste, le Shinda précisa :

- Il est parti le chercher. Mais avant qu’il n’y arrive, nous avons tout le temps de commencer à discuter. A commencer par ton identité, puisque se présenter masqué n’est pas la meilleure des façons d’aborder quelqu’un. Il pourrait se sentir en danger, et réagir instinctivement mais non sans peur. Tu ne penses pas ?

Alors qu’ils parlaient, le clone du Fossoyeur n’avait fait qu’un large détour à l’abri des regards. Grâce à une technique de camouflage de chakra de haut rang, la réplique s’était glissée jusqu’à l’endroit d’où provenait la source de chakra détectée par le nécromancien. Et lorsque le clone arriva derrière la fameuse personne, l’original ajouta alors :

- D’autant plus que se présenter ainsi avec un allié caché non loin de là n’arrange pas ton cas.

Son sosie, kunaï en main, avait surgi pile dans le dos de ce qui s’avérait être une jeune femme. Que faisait-elle là et que représentait-elle pour cet homme ? Sa réaction en dirait long en tout cas. Mais le Shinda ne pouvait s’empêcher d’y aller de son petit commentaire.

- Alors donnez-moi une bonne raison d’écouter ce que vous avez à me dire. Mon temps est précieux. Mais j’en oublie à mon tour de me présenter : Shinda Michiki. Mes hommages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyVen 30 Oct 2015 - 13:23


La rencontre prenait forme dans cet environnement austère, où la décoration n’était rien d’autre que les ruines de l’ancien village, et les deux individus se faisaient face avec l’éventualité qu’un combat éclate à tout instant. Il était clair que la confiance n’était pas de mise dans cette affaire ! L’un ne connaissait pas l’identité, ni les objectifs de l’autre et vice-versa ! Alors ils continuaient à s’observer, acceptant malgré tout d’entamer une conversation dans laquelle le ninja masqué ne masqua clairement pas la raison de sa venue. Après tout, il n’avait rien à se reprocher, pour l’instant…
Alors lorsqu’il n’y avait plus que quelques mètres pour les séparer, Kurasa décida de s’arrêter net et d’écouter attentivement la réponse de son interlocuteur, prêtant également attention à ses moindres faits et gestes. Il avait un atout dans sa manche en la présence cachée de Luka dans les alentours, seulement à cet instant, il ne savait pas à qui il s’adressait !

Dommage, lorsqu’il disait que le mystérieux inconnu se trouverait peut-être en position de l’aider, il ne pensait pas vraiment au fait qu’il appartienne aux forces du Shūkai. De toutes les manières, il aurait certainement eut à en rencontrer un jour, puisque ce satané Empereur avait réussi à s’accaparer un certain pouvoir du Pays de l’Eau. À quoi pensait le Daimyo en donnant un tel pouvoir à un homme comme Samui Kakeshuou ? Enfin. Il faudrait faire avec à présent…
Plus important à cet instant, le soldat du Shūkai disait avoir Shinda Michiki comme supérieur. Cependant, cette information qui aurait pu s’avérer plutôt bonne s’accompagna d’une mise en garde, comme celle que lui avait fournie Suzurane Ebiko. Se présenter ainsi pour mettre la main sur le futur leader de Kiri n’était pas la meilleure idée qu’aurait pu avoir l’homme encapuchonné.

« Je n’ai rien à dire à un ninja du Shūkai. D’ailleurs, avant de décliner mon identité, si tu commençais par me prouver la tienne ? N’as-tu pas un bandeau de l’Alliance des Pays Neutres ? »

C’est alors que l’étranger se créa un clone, prétextant que celui-ci allait chercher la personne au centre de cette affaire. Ce n’est qu’après que l’entrevue prit un chemin à la limite du dangereux !
Le Tenbatsu n’eut même pas le temps de se présenter correctement, comme le lui avait pourtant demandé le prétendu shinobi de l’Alliance des Pays Neutres, puisque ce dernier rajouta un commentaire on ne peut plus inquiétant. La petite cachotterie à laquelle s’était livré le Nukenin ne dura pas longtemps, la présence de Kawauchi Luka venait d’être découverte ! Au final, le clone n’avait peut-être pas servi à aller chercher Shinda Michiki…
C’était bien sa veine tiens ! Il fallait qu’il tombe deux fois consécutivement sur des personnes ayant des talents dans la sensorialité ! Ce n’était qu’une simple déduction, mais comment aurait-il pu la repérer autrement ? Alors que devait-il faire à présent ? Prévenir sa partenaire ? Une mauvaise réaction de la part de son mystérieux interlocuteur pouvait entraîner la mort de la jeune fille. Dans les secondes à venir, il allait même devoir faire très attention à ses propos ! Elle allait donc devoir se débrouiller toute seule, l’occasion en quelque sorte de la tester, et lui se voyait dans l’obligation de rentrer dans le jeu de cet inconnu, qui prenait des allures de plus en plus redoutables. Kurasa, loin de se satisfaire de la tournure de cette rencontre, fixa donc le soi-disant Shūkaijin avec un regard féroce, avant de prendre la parole par un insolent claquement de langue.

« Tsss… Je suis Tenbatsu Kurasa, ancien ninja du village de Kiri. Une personne dont la notoriété n’est plus à faire m’a mis au courant de ce qui, pour certains, ne sont encore que des rumeurs : la Brume devrait bientôt renaître et Shinda Michiki en sera le chef. »

Dans cette courte présentation, il avait fait en sorte de dégager un maximum de craintes chez le binoclard, évoquant par un faible sous-entendu le fait qu’il ait obtenu ses informations par un ninja mondialement connu, Kyu Goren. La balle était maintenant dans l’autre camp et le renvoi allait vite s’avérer surprenant et décisif !
Tout semblait plus clair, cette aura qui demandait à être redoutée, ces capacités à vite desceller la menace et ce petit jeu auquel il s’était livré. Le temps de l’amusement semblait être fini et voilà que l’inconnu dévoila sa véritable identité. Il était donc l’homme que recherchait Kurasa, celui dont il devait absolument gagner la confiance et qui allait bientôt diriger Kiri, Shinda Michiki !

« Je vois. Toi et moi avons pris des précautions bien inutiles, tu t’en rendras vite compte…

Tu l’as peut-être déjà deviné, mais celui qui m’a parlé de toi et de ce projet est Kyu Goren. Il compte sur moi pour faire parti du village et y apporter ma puissance. L’objectif de ma venue en ces terres doit maintenant te sauter aux yeux, je souhaitais te rencontrer et apporter ma contribution à la reconstruction du village.

Quant à celle qui m’accompagne, elle à décidée de me suivre depuis Kaminari. Elle faisait également parti de Kiri autrefois et il semblerait qu’un retour l’intéresse grandement. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 63
Rang : C

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyDim 1 Nov 2015 - 17:08

Bien, tout cela promettait de durer un petit moment. Avec les années, Luka était devenue la meilleure au petit jeu de la patience. Cette fois-ci ne serait pas une exception... Elle s'était donc mise assise par terre, posant son dos contre la roche froide des pierres en ruine derrière lesquelles elle se cachait. Elle laissa également reposer sa tête contre la roche et son regard se porta sur le ciel. Enfin, sur ce qui aurait dû être le ciel si la brume n'avait pas été trop épaisse pour le distinguer. Elle ferma alors les yeux, se concentrant sur ce qui se disait de l'autre côté. Elle percevait nettement la voix de Kurasa ainsi que celle d'un inconnu, qui tenait tête à l'encapuchonné. Eh bien, comme quoi elle n'était pas la seule à ne pas être assez impressionnée par Kurasa pour garder sa langue dans sa poche. Ou juste à assez stupide pour ne pas le faire... La main de Luka glissa doucement jusqu'à la poche du manteau qu'elle portait pour y chercher son paquet de cigarettes, mais l'idée que le simple petit bout oranger ne puisse alerter les environs la stoppa net dans son envie. Elle se ravisa et retira sa main de sa poche pour la poser sur son ventre. Elle avait faim... Kurasa avait débarqué juste avant le dîner et elle n'avait rien avalé depuis. Et puis soudain une phrase de l'inconnu interpella Luka, brisant l'image de nouilles fumantes qu'elle était en train de s'imaginer. "Il est partit le chercher". Qui est partit chercher qui ? Ils étaient censés n'être que tous les deux. Une personne qu'elle n'avait pas perçu ? Un clone ? La deuxième solution était la plus plausible, mais la première n'était pas impossible. Luka ouvrit ses yeux azurs et posa une main sur son kunaï en se redressant. Elle avait deux solutions... Stopper le camouflage de son chakra pour repérer celui de la personne qui venait de partir et voir par où il partait, ou rester figée en gardant le camouflage actif, espérant juste que l'élément perturbateur s'en aille. Il était clair que Luka manquait d'entraînement mais le temps la rendrait sûrement plus efficace. Elle avait prévenu Kurasa après tout. Pas besoin de la sensorialité pour comprendre que celui qui était partit n'était pas loin. Et s'il n'était pas en face...

Lentement, la petite blonde se releva, passant sa main sur ses fesses pour en retirer l'éventuelle saleté qui aurait pu s'accrocher à son pantalon. Elle relâcha sa technique de camouflage en soupirant légèrement. Bon, elle était tombée sur plus douée qu'elle, ce n'était ni un scoop, ni une surprise. Elle se tourna alors pour faire face à l'homme qui se tenait précédemment derrière elle. Ses yeux se posèrent sur le kunaï qu'il avait à la main, pendant une fraction de seconde, avant de revenir sur son visage. Décidément, pas un pour rattraper l'autre. Elle avait été accueillie par Kurasa avec un katana - bien qu'elle ait sortit les armes la première - et maintenant celui qui se présentait sous le nom de "Shinda Michiki" lui envoyait quelqu'un, avec un kunaï. Elle devait avoir une tronche de jambon à découper, elle ne voyait pas d'autre solution. Mais alors qu'elle examinait celui qui lui faisait face, sans un geste brusque pour ne pas attirer ses foudres, elle ne perdit pas une miette de la conversation. Kurasa venait d'expliquer leur venue ici et s'était directement positionné comme du côté de Michiki. Elle ne devait donc rien faire de stupide et s'en prendre à la personne en face d'elle se révélerait être stupide et inconscient. Elle prit alors une profonde inspiration pour ravaler sa fierté et leva simplement les mains légèrement en l'air, en signe de paix, avant de les rabaisser. Elle n'était pas une combattante, elle n'était qu'un soutien, et un soutien de faible importance. Elle n'avait pas envie de prendre de risque, n'avait pas envie de se battre, elle n'avait même pas envie d'expliquer sa venue ici et pourquoi elle se cachait. Elle n'avait fait que suivre les ordres de Kurasa qui, en toute connaissance de cause, avait trouvé que de la planquer serait une bonne idée. Elle n'avait pas aimé l'idée, en plus du fait qu'elle savait son niveau faible et peu utile, elle avait directement pensé que l'homme se sentirait sûrement menacé, mais elle ne l'avait pas dis à Kurasa. Par flemme de devoir argumenter, par manque d'envie de s'expliquer si il défendait une opposition. Cela faisait longtemps que la jeune femme avait rayé l'initiative d'argumentation de son caractère, depuis le jour ou dire la vérité n'avait fait que la condamner à mort, en fait. "On les rejoint ou on passe la nuit ici ?" demanda-t-elle avec d'un ton ennuyé qu'elle ne tenta pas de dissimuler.


Dernière édition par Kawauchi Luka le Ven 6 Nov 2015 - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyDim 1 Nov 2015 - 18:05

Le Fossoyeur, grand joueur, n’avait pu que s’amuser de sa courte mise en scène. Un jeu auquel il adorait s’adonner. Mais surtout pour obtenir de tels résultats. Sa réussite lui arracha un léger sourire alors qu’il remontait ses lunettes sur l’arrête de son nez. L’homme s’étant maintenant présenté était beaucoup plus conciliant d’un coup. Il n’avait plus l’âme d’adresser de futiles provocations sur l’instabilité régnant au pays de la Brume. Typiquement le genre de situations qui ravissaient allègrement le Shinda. Mais il restait un homme aux responsabilités importantes et au sérieux omniprésent.

Il attendit donc que son clone fasse venir la jeune femme cachée quelques mètres plus loin du duo. Elle lui avait semble-t-il parler mais sa réplique n’avait rien ajouté de plus qu’un mouvement l’incitant à marcher en direction des deux hommes. Toujours l’arme à la main, il avait escorté mademoiselle pour finalement disparaître aussi soudainement qu’il était apparu. Les deux individus faisaient maintenant face au Fossoyeur qui observa la nouvelle arrivante l’espace de deux secondes. Son regard inquisiteur se plongea dans les yeux de la dame afin de lui demander :

- Puis-je à ton tour te demander de décliner ton identité je te prie ?

Une simple demande. Il n’y avait pas de raisons qu’ils se cachent encore des choses. A ce jeu-là, Michiki avait toujours su garder une longueur d’avance. Un héritage de son senseï sans doute. Une fois ces mondanités réglées, ils pouvaient donc aborder le vif du sujet :

- Bienvenue à vous donc sur vos terres natales. J’imagine que le décor a changé depuis votre dernière visite. Mais je vous rassure il n’en sera pas toujours ainsi. Nous œuvrons activement pour recréer ce qui n’est plus. Une spécialité chez moi…

Une autre remarque qui afficha un sourire léger sur le faciès du Shinda. Il ne perdura pas éternellement néanmoins car il reprit bien vite son sérieux pour en revenir à leur discussion :

- Vous dites avoir été envoyé par Kyu Goren. Une belle façon de m’approcher. Mais très étrange lorsque l’on sait qu’il est mort il y a peu. Dois-je en conclure que je fais face à ces assassins ? Et dans ce cas vous ne m’êtes d’aucune utilité je crains.

Une forte quantité de chakra commença à traverser tout l’être de Michiki. Ils étaient loins ses sourires ! Il n’y avait plus qu’un visage vide de toute expression. Une simple lueur combattive dans le regard affichant clairement son envie d’en découdre. Une bonne manière encore de tester un peu ses invités. Il y avait une réponse bien précise qu’il était possible de donner face à cette accusation. Ce serait la seule et unique échappatoire pour le duo faisant face au Shinda. Et s’ils ne savaient répondre, ils pourraient participer à la reconstruction de Kiri quand même. Mais ce serait en tant que simples pantins de chair animés par la volonté du maître nécromancien qu’il était. De nouvelles recrues ne feraient pas de mal à sa collection ceci dit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyLun 2 Nov 2015 - 0:25

Leur stratégie n’avait même pas eut la chance de durer plus d’une minute que voilà les deux récents partenaires à nouveau réunis. Kawauchi Luka venait de voir son camouflage réduit au néant, inévitablement, s’en fut de même du rapport de force qu’aurait voulu obtenir le ninja masqué de cette situation. Malheureusement, il ne pouvait se douter que l’homme qui se tenait en face de lui était le fameux Shinda Michiki et qu’il disposait de don de sensorialité assez puissant pour déjouer leur tour en une fraction de seconde. Pour autant, la tactique n’était pas mauvaise et méritait d’être reproduite à l’avenir, seul ou en nombre, mais surtout lorsque la jeune blonde déploiera tout le potentiel qui sommeille en elle. D’ailleurs, une question venait d’être posée à cette dernière et c’était peu dire que l’homme masqué espérait fortement qu’elle ne se montre pas aussi insolente qu’avec lui ! Il l’avait prévenu que la personne dont ils allaient partir à la rencontre était aussi importante pour le futur de Kiri, que pour les profonds objectifs du Nukenin !

Tout compte fait, peu importe sa manière de répliquer, ou même le fait qu’elle accepte de répondre ou non, Kurasa ne pensait pas que cela allait avoir une très grande incidence sur cette conversation. Alors autant se concentrer sur les propos qu’avait par la suite lâchés le binoclard. Des paroles qui furent d’ailleurs accompagnées par deux changements d’attitudes plutôt surprenantes, balançant d’un visage teinté d’un léger sourire au vide expressif le plus total ! Drôle d’ambiance…
Car, en effet, le futur chef de Kiri avait d’abord souhaité la bienvenue, ou plutôt un bon retour, aux deux ninjas qui se tenaient devant lui. Il n’avait pas tort, les paysages avaient bien changé depuis que le village de la Brume n’était plus rien qu’un tas de pierres éparpillées sur le sol. La discipline qui était établie à travers tout Mizu avait disparu et le chaos que provoquaient les affrontements entre clans était de retour. Ceci dit, il devait bien le reconnaître, un semblant de calme était revenu grâce à la présence du Shūkai, mais cela n’était rien d’autre qu’un voile pour cacher le désastre de ce pays.

« En effet, la discipline et la splendeur du village ont laissé placent à l’anarchie et à un tas de ruines. Tu sais bien que la présence de l’Alliance des Pays Neutre n’est que de façade, ce n’est qu’un moyen pour l’Empereur d’étendre son pouvoir encore plus loin…

Ce pays et Kiri se redresseront uniquement grâce aux ninjas qui trouveront un certain intérêt à ce que tous deux retrouvent les sommets du système shinobi. Je suis dans ce cas, autant que toi… »


Cependant, les bienvenus et autres légers sourires disparurent très vite au profit d’un regard sérieux et de paroles beaucoup plus dramatique. Le voilà qu’il les accusait, sous une forme interrogative, d’être les meurtriers du Nukenin mondialement recherché Kyu Goren ! Un acte gravissime qu’on leur attribuait de manière tout à fait arbitraire ! S’écoutait-il seulement ?! Les deux compagnons, qu’étaient Kurasa et Luka, n’avaient même pas réussi à tromper la vigilance de Michiki alors comment aurait-il pu atteindre la vie du Golem ? Certes, le ninja masqué avait tué à maintes reprises, ses mains étaient baignées du sang de ses innombrables victimes, mais il savait bien qu’il n’était pas encore capable de tuer un tel shinobi ! D’ailleurs, peut-être ne le savait-il pas, mais Goren semblait encore être attaché à ce monde, d’une manière ou d’une autre, à travers la personne de Suzurane Ebiko. Quoi qu’il en soit, cette comédie devait cesser, il était venu pour mettre au point une alliance sérieuse, mais on lui avait bien prévenu que gagner la confiance du Fossoyeur n’était pas facile…

« Au contraire, si nous étions les tueurs du Golem, je pense que tu gagnerais beaucoup à nous compter dans tes rangs. Après tout, il n’était pas n’importe qui. Seulement, nous ne sommes pas ceux qui ont ôté sa vie, tu t’en doutes bien. La vérité est bien plus compliquée…

Arrêtons les plaisanteries. Toi, qui travaillais de concert avec lui, tu es bien au courant de l’intermédiaire qu’il nous a laissé, grâce à cet art obscur qu’est la Nécromancie, un certain Ebiko. C’est d’ailleurs lui qui m’a ensuite dit que je pourrais te trouver à Mizu.

Alors, est-ce que ma réponse te satisfait suffisamment pour qu’on se mette à parler sérieusement de ce projet ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 63
Rang : C

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyVen 6 Nov 2015 - 15:32

Le point positif, dans tout cet échec, c'est que Kurasa ne semblait pas plus surprit que ça du manque de réussite de la technique de Luka. D'un autre côté, si cet homme, ce Michiki, était si puissant et si important que ça pour la reconstruction de Kiri, c'était rassurant de voir qu'il ne se laissait abuser d'une personne et d'une technique aussi faibles. Deux points positifs, donc. La jeune femme suivit l'homme jusqu'à rejoindre les deux ninjas. Un léger soupire s'échappa de ses lèvres lorsqu'elle aperçut enfin Michiki puisqu'elle comprit qu'elle s'était faite démasquer par un clone. Bah... Si une spécialité "fuite" existait, de toute façon, nulle doute qu'elle remplacerait sa sensorialité. Elle s'était reposée sur ses bases, avait prit à peine le temps d'améliorer ses techniques. Les années étaient passées après la guerre et elle avait tout perdu, l'envie de s'améliorer avait disparu et ses capacités s'étaient rétrogradées d'elles-même. Un point qui n'avait nullement dérangé Luka à qui la perception du chakra suffisait amplement pour fuir. Uniquement à fuir. Elle avait passé sa vie à fuir. Et maintenant qu'elle se retrouvait face aux problèmes, elle se retrouvait lésée. Tant pis. L'avantage, avec la vie, c'est qu'on peut peut toujours réfléchir à sa continuité, éviter de refaire les mêmes erreurs, ralentir, accélérer, faire des choix, encore et encore, il y a toujours une porte pour s'en sortir. A condition de ne pas lui tourner le dos. Pour cette fois, Kurasa était cette première porte, à qui Luka avait tourné le dos pendant des années. Michiki serait la suivante. Kiri la suivante. Et ainsi de suite... Si tout se passait bien, évidemment.

Elle ne fit plus attention au clone qui disparaissait, posant simplement son regard sur l'homme à lunettes qui leur faisait face. Elle le détailla des pieds à la tête, lentement, objectivement. Le monde a tendance à se fier à ce qu'il voit, et non à ce qu'il regarde. Parce que "observer" ne suffit pas mais qu'il faut prendre la peine d'analyser, Luka se permettait le luxe de prendre quelques secondes à détailler le ninja qui lui faisait face. Il n'avait rien d'exceptionnel et c'était bien ça le problème. Elle glissa les mains dans les poches avant de son pantalon, l'air plus nonchalant que jamais et répondit d'une voix profondément cassée et presque monocorde à la question de Michiki. "Luka. Kawauchi Luka." Elle n'était ni plus ni moins que personne et il n'avait nullement besoin d'en savoir plus sur elle. Sa famille n'était pas connue, elle n'avait pas un passé transcendant et ses actes - de toute façon totalement modelés sous l'emprise de la propagande - n'avaient sûrement pas passé les frontières des barrières de la prison. En théorie. Mais plus la conversation avançait, et plus elle se demandait ce qu'elle foutait là. Ce type venait de la débusquer à l'aide d'un clone tout bête et il avait quand même la stupidité - ou la provocation, ce qui était sûrement le cas à 99,9% - de supposer que, éventuellement, l'encapuchonné et elle auraient pu tuer cet homme - dont elle ne connaissait pas l'identité d'ailleurs - qui semblait lui-même si puissant ? Roulant des yeux, Luka lâcha un soupire rieur alors qu'un sourire blasé passait sur ses lèvres l'instant d'une seconde. Quel ennui. Elle commençait à être vraiment agacée par tous ces discours stéréotypés qu'elle entendait autour d'elle. Que ça soit les commérage du petit village de pêche qu'était Senun ou la discussion de ces deux hommes, elle avait l'impression d'entendre les mêmes conneries. Elle n'avait rien contre la méfiance, elle était même la première à faire preuve de scepticisme devant un inconnu, mais là les deux hommes avaient juste l'air des deux concierges du quartier. "Untel a dit à untel que untel a fait ça et ça fait que untel est responsable de untel devant untel, et bla, bla, bla..."

Que de complications. Dans une guerre, il y a besoin de pions à sacrifier. Et si Michiki avait prit la peine de se déplacer jusqu'ici pour une seule personne - puisque Luka n'était pas prévue à la base - c'est qu'il en avait besoin. Qu'il en avait besoin et qu'il s'attendait un minimum à quoi s'attendre. Alors oui, toutes ces formalités ennuyaient la jeune femme. D'ailleurs, désintéressée de la conversation à la limite du "qui a la plus longue ?", elle alla se poser en tailleurs sur une pierre de ruine pas loin et parfaitement à la vue des deux hommes, et elle sortit son paquet de cigarettes. Elle coinça un petit bâtonnet blanc entre ses lèvres et l'alluma à l'aide d'un briquet. Si les deux hommes n'engageaient pas rapidement une conversation utile et efficace, la jolie blonde ne promettait pas de rester éveillée bien longtemps. Elle tendit finalement ses jambes devant elle, retirant sa cigarette de sa bouche pour rejeter légèrement sa tête en arrière et commencer à faire quelques ronds de fumée. N'importe qui en la voyant penserait qu'elle est complètement à côté de la plaque. Et n'importe qui aurait sûrement raison. Mais Luka n'était pas avec n'importe qui et, bien que pour l'instant la discussion tournait en rond, elle n'en ratait pas une miette. Ce qui régit la loi du plus fort, en ce monde de barbares, c'est l'information. Elle est cruciale autant qu'elle est mortelle. Et Luka ne comptait pas mourir aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyDim 8 Nov 2015 - 22:38

Un regard en biais suivit le mouvement de la jeune fille prénommée Luka. Elle semblait prendre la chose avec beaucoup plus de légèreté que son compagnon qui avait fait face sans sourciller face aux questions du Shinda. Kurasa n’était justement pas tombé dans le piège. Ce qui signifiait qu’il disait vrai. Et par conséquent, la curiosité de Michiki n’en était que plus attisée.

Mais le Tenbatsu semblait fait de la même trempe que le Fossoyeur. Dans le sens où il tenait à enfin passer aux choses sérieuses. Un élément qui ne dérangeait aucunement le nécromancien. Un seul détail tendait à prouver le contraire en revanche. Et Michiki n’allait pas manquer de le faire remarquer même si pour le moment, il se contentait de répondre à la tirade de l’homme encapuchonné :

- Ici la précaution est de mise. Si je ne m’étais permis cette vérification, vous auriez très bien pu infiltrer les rangs pour mieux atteindre nos responsables. Et en tant que Gouverneur de ce pays, je dois m’assurer de faire retrouver sa pérennité à l’archipel. C’est un travail assez ardu je ne le cache pas.

Maintenant que son rôle était un peu plus clair ici, le Tenbatsu devait également mieux comprendre pourquoi Goren l’avait envoyé, s’il ne lui avait expliqué lui-même. Le Colosse n’avait pas perdu de temps comme il l’avait laissé sous-entendre. Il faut dire que le projet Kiri avait fait un bond phénoménal avec la conquête. Les préparatifs demandaient du temps mais le plus gros du chemin avait été parcouru depuis que cet endroit était en ruines. Ce ne serait bientôt plus qu’un souvenir. Ou peut-être pas. Michiki avait quelques idées à propos de ce spectacle apocalyptique qui les entourait. De simples projets qu’il gardait pour l’instant dans un coin de sa tête mais qu’il mûrissait au fil des jours. Toujours est-il qu’il continua de parler mais en accordant cette fois un regard lourd de sens à la jeune femme s’étant présentée sous le nom de Luka :

- Et tout aussi compliqué que peut être cette tâche, j’aimerais de votre part à tous les deux un sérieux à la hauteur de la chose.

La remarque étant placée, il pouvait finalement en venir aux choses sérieuses comme l’avait fait remarquer Kurasa. Il ne fit pas attention à la réaction de la demoiselle. Peut-être y reviendrait-il si une piqûre de rappel devait être nécessaire.

- Le Shûkai a déjà accompli bon nombre de travaux un peu partout dans les terres. Si les reconstructions n’ont pas encore été lancées de manière effective, c’est uniquement car nous rencontrons certains problèmes avec quelques réseaux de bande organisée.

Michiki resongea au cadavre de Gunjin épinglé à l’entrée de sa tente. Son sérieux éclipsait ce mauvais souvenir qui ne l’avait guères enchanté. Il était pourtant rare qu’il ne se réjouisse pas d’un cadavre frais. Toute aide est bonne à prendre. Et pour faire partie de son armée, il ne fallait pas grand-chose si ce n’est un pouls à zéro. Rien de bien compliqué en soit ! Aussi continua-t-il pour en venir à un point important de cette discussion. S’il avait rapidement exposé les faits, il ne rentrerait dans les détails qu’après avoir réglé une question qui avait été rapidement mise sur le tapis avec Goren.

- Je serais ravi de partager un peu plus de ces informations avec vous mais je dois vous demander à chacun une chose avant de continuer. Votre investissement est noble mais tout travail mérite salaire. Je vois mal deux Nukenins originaires de ce pays venir quémander un paiement strictement financier pour un peu de travail de maçonnerie. Aussi pardonnerez-vous ma franchise, qui m’apparaît pourtant nécessaire. Qu’est-ce que vous attendez de Kiri, ainsi que de moi, en échange de votre collaboration ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyLun 9 Nov 2015 - 14:41

Le futur dirigeant de Kiri ne faisant preuve d’aucune forme d’agressivité, il semblerait que Kurasa ait apporté la bonne réponse à l’interrogation qui lui avait été soumise. Ou peut-être était-ce son attitude aussi froide qu’une porte de prison qui fut remarquée et qui lui donna le crédit nécessaire ? Quoi qu’il en soit, le doute s’étant un peu estompé dans l’esprit du binoclard, la conversation entre les deux shinobis allait pouvoir rentrer dans le vif du sujet dès à présent ! Oui entre les « deux », puisque la jeune fille qui était, il y a encore quelques secondes, au côté du ninja masqué, décida de s’éloigner nonchalamment vers une pierre qui lui paraissait suffisamment confortable pour s’asseoir dessus. Bien qu’il la suivît du regard, cette manière de se comporter n’étonna guère le Nukenin qui avait bien compris à quel genre de personne il avait à faire depuis cette petite plage situé à l’Est de Kaminari no kuni. D’ailleurs, heureusement que ce n’était pas Luka qui répondit à Michiki ! Avec son caractère bien trempé et sa méconnaissance de la situation de Goren, elle aurait certainement mis le récent binôme dans une situation bien embêtante ! Au lieu de cela, elle se contenta de s’asseoir silencieusement, écoutant malgré tout la discussion. Du moins, c’est ce qu’espérait Kurasa…

Pour en revenir au personnage central de cette scène, celui qui se présentait comme le Gouverneur actuel de Mizu bien qu’il soit sous un regard attentif du Shūkai et de son Empereur, justifia sa suspicion et son questionnement pour le Tenbatsu, indiquant que le duo aurait bien pu vouloir infiltrer les rangs de ce projet pour en atteindre les responsables. C’était en effet une possibilité, seulement si Kurasa avait bien une cible dans cette affaire, elle ne se situait certainement pas du côté de ce que sera Kiri, mais plutôt du côté de l’Alliance des Pays Neutres. Il l’avait déjà dit au suppléant du Golem et peut-être arrivera un jour où il devra le dire à Michiki, Samui Kakeshuou présentait d’ores et déjà un problème pour l’ascension auquel aspirait le nouveau village de la Brume et il faudra l’éliminer un jour ! Cette ambition restera secrète encore un peu de temps, le temps de gagner la confiance du Fossoyeur…

« Ta méfiance est normale. Tout comme la nôtre l’était, même si tu as déjoué notre stratégie en un rien de temps. Tu aurais certainement pleins de choses à apprendre à Luka ainsi qu’à moi, si tu finissais par nous faire confiance lorsque cette discussion prendra fin. »

Ce dernier, après une petite remarque servant certainement à piquer le comportement de la kunoichi, accepta finalement de rentrer dans le côté sérieux de ce projet, comme l’espérait l’homme encapuchonné. Ainsi, il apprit que le Shūkai avait déjà entamé quelques travaux à travers le Pays de l’Eau, sans pouvoir réellement entamer la reconstruction du village et d’autres lieux importants de l’archipel. La faute revenait, selon l’interlocuteur de Kurasa, à plusieurs réseaux mafieux qui avaient pris beaucoup plus d’ampleur depuis que le chaos règne sur Mizu. Aux oreilles du mercenaire, cela paraissait assez étonnant que des shinobis aient du mal à contrecarrer la présence de bandes organisés. Ils étaient supposés avoir une force de frappe bien supérieure ! Tout de même, ils étaient des ninjas ! Enfin, l’Alliance des Pays Neutres avait peut-être une raison de ne pas forcément vouloir y mettre les mains, préférant laisser cette sale besogne aux hommes de Goren et Michiki…
Peu importe, avant de rentrer un peu plus dans les détails de ce « problème », il était demandé à Kurasa, ainsi qu’à Luka, d’éclaircir un point. Un point qui dessina un léger sourire sur le visage du ninja masqué, qui se permit de répondre en premier…

« En effet, l’argent ne m’intéresse pas. Je vais être direct aussi, j’ai un objectif à accomplir et rejoindre le village de la Brume me donnerait accès à de nombreux avantages. Ce que je veux en échange de ma collaboration est simple, lorsque Kiri aura renaît de ses cendres, permets-moi de devenir ton bras-droit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptySam 21 Nov 2015 - 1:08


Le ton s’apaisait au fur et à mesure que la discussion battait son plein. Les premières méfiances avaient laissés place à des négociations plus sérieuses. Kurasa semblait être quelqu’un prêt à marchander une place dans cette vaste entreprise dans laquelle Michiki et le Shûkai s’étaient lancés. Néanmoins, on ne pouvait en dire autant de cette femme qui l’accompagnait.

Depuis qu’il l’avait débusqué, le Fossoyeur pouvait remarquer qu’elle ne semblait pas pleinement intéressée par cette conversation. Ou bien faisait-elle semblant mais elle n’en laissait rien paraître dans ce cas. Puisque son comportement renvoyait l’image de quelqu’un qui s’en moque éperdument, ce fut un élément qui ne manqua pas d’interpeller l’esprit du nécromancien. Même lorsque le Tenbatsu lui répondit que sa méfiance était justifiée, il ne put s’empêcher de la regarder lorsqu’il prononça son nom. L’homme encapuchonné évoqua le fait que Michiki pourrait leur apprendre certaines choses à tous deux. Il ignorait laquelle de ses compétences intéresserait Kurasa mais il pouvait deviner lesquelles seraient bénéfiques pour la jeune demoiselle.

Même si elle avait une certaine connaissance de la sensorialité, elle n’en semblait pas moins être une amatrice dans le domaine. Quelques enseignements de la part du binoclard ne lui seraient que bénéfiques pas conséquent. Mais pour l’heure, une seule leçon vint à l’esprit tordu du Shinda. Etant donné que la demoiselle s’était mise à fumer, il sortit à son tour un paquet et cala une cigarette dans sa bouche. Ceci fait, il laissa en suspens la demande de Kurasa qu’il avait parfaitement entendu sur sa place en tant que bras droit. Il avait néanmoins quelque chose à faire avant de répondre. Il fit quelques pas en direction de la jeune fille assise négligemment sur un débris de bâtiment. Une fois à son niveau, il pencha très légèrement son buste, clope à la main pour lui faire signifier qu’il souhaitait lui emprunter du feu. Il attendit qu’elle obtempère pour aspirer une première bouffée de tabac et la remercier d’un signe de tête. Il recracha une volute de fumée en même temps qu’il se redressa. Il en profita alors pour jeter un regard noir à la jeune demoiselle. La raison première de ce rapprochement n’était pas le tabac bien sûr ! Sa voix claqua l’air sèchement :

- Je vois que vous portez tous deux un grand intérêt à tout ceci. Quoi que... Pour le thé ce sera pas offert dans les geôles du Shûkai. L’Empereur sait accorder une place aux Nukenins, il suffit de me regarder. Mais j’ai la responsabilité de dénicher ceux méritant cet accueil. Et autant te dire que tu ne m’as jusque-là pas convaincu.

Il tira une nouvelle latte sur sa cigarette avant de reprendre :

- Non seulement tu te fais débusquer facilement mais en prime tu te permets de te comporter comme une adolescente pré pubère capricieuse. A ta place j’aurais au moins eu la décence de me montrer un minimum intéressée. Si ce dont nous parlons-là ne t’intéresse pas, nous avons une magnifique chambrée avec vue sur barreaux métalliques au Shûkai. Tout compris au frais de l’Empereur ! J’offre le petit déjeuner même.

Il fit finalement volte-face pour regarder Kurasa :

- J’espère au moins que c’est la fatigue du voyage qui la rend comme ça. Que Goren vous envoie c’est une chose mais je n’approuve pas automatiquement lorsqu’il me fait rencontrer quelqu’un. Et autant vous dire que parti comme ça, je la vois plus dans ma morgue personnelle qu’ailleurs.

Son regard améthyste revint alors sur la demoiselle. Le ton se faisait plus sec alors. Son énervement presque perceptible dans sa voix :

- Je n’ai pas joué des pieds et des mains pour me retrouver à cette place et faire face à des gens incapables de s’investir. Une place peut t’être offerte, encore faut-il t’en montrer digne et un minimum concerné par la situation. J’œuvre pour la reconstruction de ce village depuis quelques temps déjà et ce n’est pas pour m’entourer de « je m’en foutistes ». Je te conseille donc de revoir tes motivations avant de prendre une décision.

Toutes ces joyeusetés étant dites, il retourna auprès du Tenbatsu qui n’avait pas pu passer à côté de son discours. Il n’avait pas eu l’intention de se cacher en même temps. Il n’avait pas. Le Shinda ne souhaitait pas de boulet dans son entourage. Le niveau d’une recrue ne le gênait pas. La motivation et la force de l’esprit de la personne pouvait la mener à se dépasser pour réduire cet écart. Il n’y avait donc aucune excuse là-dessus. Sans un minimum d’investissement, Michiki n’avait rien à offrir si ce n’est un retour direct pour le continent. Dans le cas où il se montrait clément. Et face à ce genre de spectacle, il avait beaucoup de mal à se montrer généreux. Laissant de côté son agacement, sa voix avait repris son timbre habituel pour enfin répondre à la demande de Kurasa. Face à lui, il l’observa un instant dans les yeux avant de rompre ce micro silence :

- Une place de bras droit n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Surtout avec moi. Et puis ce n’est pas un cadeau. Surtout lorsque je suis le supérieur. Mais au-delà de ces simples considérations, il faut mériter une telle place. La concurrence est déjà assurée par Goren tu t’en doutes ! Alors il faudrait me prouver que tu es capable de remplir pleinement ce rôle.

Sans attendre de réponses de sa part, il passa une main à sa ceinture pour sortir un kunaï de son étui. Il lui tendit, paume ouverte et le fixa plus intensément encore. Aucune expression sur son faciès maintenant fermé pour ne permettre aucune faille exploitable par l’encapuchonné :

- Tue ta coéquipière.

Un test des plus basiques et enfantins pour prouver les valeurs d’un homme. Il fallait s’y attendre. Le Shinda attendait donc avec impatience la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 63
Rang : C

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptySam 21 Nov 2015 - 12:02

Le problème avec les hommes, c'est qu'ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Leur beau et majestueux nez autour duquel tout le monde doit graviter et s'extasier. Luka n'avait pas prononcé un mot depuis le début parce que la dernière fois qu'elle avait prit la parole devant un homme de pouvoir, elle avait été condamnée à mort. Parce que la dernière fois qu'elle ne s'était pas juste effacée, elle avait failli y perdre la vie. Alors elle s'était posée sur ce rocher et avait portée son attention sur les cigarettes. Elle était là pour accompagner Kurasa. Le marché, c'était qu'il la mène à sa vengeance et qu'en échange elle lui offre ses "talents" de sensorielle, une fois que ceux-ci seront plus développés. Pas qu'elle obéisse à un quelconque inconnu dont elle n'avait jamais entendu parler et qui débarquait en s'imposant comme la parole divine à écouter. Mais à ce moment, après lui avoir allumé sa cigarette, et alors qu'il s'excitait à vouloir lui donner des règles de comportement, sa voix s'effaça, d'une traite. D'un coup d'un seul, la jeune femme replongea dans son passé, laissant place à un tribunal corrompu et à une "victime" sadique. Elle fit de nouveau face à cette injustice qui l'avait rongé pendant si longtemps et que le seul le hasard lui avait permit d'esquiver pendant un temps. Comme si c'était hier... Elle revoyait la scène avec une clarté surprenante. Ses paroles n'avaient eu aucun poids et pourtant elle avait soigneusement préparé sa défense, avec la même ferveur qu'un avocat de métier. Mais rien à faire... Alors que l'autre binoclard s'excitait sur des notions dont elle n'était même pas sur qu'il connaisse les définitions, Luka sentit son souffle se couper. Le coup de marteau sur la table de bois. La voix forte et sans appel qui annonça la mort par décapitation. Mais surtout, et le plus dur, le cri de désespoir de sa mère à l'entente de cette sentence. A ce moment, elle revint à la réalité. Michiki venait de donner son kunaï à Kurasa en lui donnant l'ordre de la tuer.

Elle ferma les yeux quelques secondes, laissant une larme rouler sur sa joue et dévaler le long de son cou pour venir se perdre dans ses vêtements. Elle rouvrit alors les yeux et un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle se leva avec toujours la même nonchalance, tirant une dernière fois sur sa cigarette en approchant posément des deux hommes. Elle souffla la fumée qu'elle avait dans la bouche vers Michiki et lâcha impunément sa cigarette près des pieds de l'homme. Son sourire s'effaça, sa voix se fit aussi froide et glaçante que celle de Michiki quelques secondes plus tôt, mais tenue par une sorte de calme linéaire. "C'est ça, le nouveau Kiri ? Un espèce de bureaucrate geignant d'avoir dû se salir un peu les mains pour arriver où il en est ?" Elle croisa lentement les bras autour de son ventre. "Un homme qui ne supporte pas qu'on ne puisse pas boire ses mots comme s'il portait la parole divine ? Je ne suis pas venue pour toi. Je ne sais même pas qui tu es, et je n'ai pas envie de le savoir. Je suis venue pour accompagner Kurasa et c'est avec lui et personne d'autre que j'ai un marché."

Puis soudain sa voix s'adoucit alors qu'elle plantait son regard dans les yeux de Michiki. Ces paroles furent douces et empruntes d'une compassion absolument pas marquée. "Je suis désolée... Mais tu ne m'effraies pas..." Elle décroisa les bras et pointa Kurasa du doigt. "Lui, oui. Parce qu'il peut m'apporter quelque chose. Que c'est clair, limpide et déjà arrangé." Son doigt changea de direction pour se poser sur Michiki. "Mais toi..." Elle baissa le doigt et son bras. "Toi, tu n'es personne. Toi... Ton titre ne veut absolument rien dire pour moi, il n'a aucune signification, tu n'as aucun mérite pour l'heure. Je ne te connais pas. Et plus je t'écoute parler, moins j'en ai envie." Elle posa doucement sa main sur le kunaï que tenait Michiki pour le prendre, ni plus ni moins. "Je ne travaille pas avec quelqu'un qui a besoin d'une main pour régler un problème aussi faible que moi." Elle prit la main de Kurasa, doucement mais fermement, pour qu'il ne la retire pas, ou du moins pas tout de suite. "Tu lui as demandé de me tuer ? Il le fera, ce n'est pas mon coéquipier. Pas encore. Mais moi je n'obéis pas à un homme assez bipolaire pour offrir et retirer à souhait une soi-disant place de bras droit sortie de nulle part qui était encore impensable il y a à peine quelques minutes." Son regard se perdit quelques instants dans le vide avant de revenir sur Michiki. "En fait... Je suis venue ici en espérant y trouver une nouvelle alliance. Quelque chose de mieux. De prometteur. De grand. Je suis venue pour un Kiri plus fort, plus juste. Pas pour voir la caricature d'un homme qui a besoin d'un larbin pour se débarrasser d'une femme qui n'a pas montré le moindre signe d'hostilité." Elle se tourna alors vers Kurasa, remontant doucement la main qu'elle lui avait prise pour y poser le kunaï. Elle garda ses doigts fins autour de ceux de Kurasa, pour maintenir le kunaï dans sa main, et posa la pointe au niveau de son propre coeur. Son regard se releva ensuite vers celui de Kurasa, avec la même douceur et la même sérénité que sur la plage, lors de leur rencontre. Sa voix n'avait pas bougé, elle était toujours calme et posée, douce. "Et toi ?" Elle avait cerné Kurasa. Il était froid, il était hostile, sûrement mauvais. Très sombre. Mais s'il y a bien une chose qu'il voulait plus que tout, c'était voir Kiri renaître plus fort et plus puissant qu'avant. Et ce que Michiki montrait là, ce n'était rien de plus que la même lâcheté et la même faiblesse que ceux qui lui avaient donné une bonne raison de fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptySam 21 Nov 2015 - 16:04

Quelle perte de temps. Le niveau de tension commençait à atteindre des sommets dans cette scène qui était à présent plus proche d’une déchirure que d’une alliance en guise de finalité. Ne comprenaient-ils pas qu’ils pouvaient tous être dans le même camp ? Il y avait bien quelques détails qui les dissociaient, une hiérarchie prête à s’instaurer, toutefois chacun avait un objectif qu’ils pouvaient permettre à l’un l’autre de réaliser. Kurasa avait besoin des compétences sensorielles de la Kawauchi, cette dernière avait besoin de l’homme masqué pour assouvir son désir de vengeance et Michiki n’avait pas de réelles raisons de se passer de deux shinobis ayant pour l’un une puissance qui ne cessait de croître et pour l’autre un potentiel rare et précieux !
Tout cela n’était rien d’autre qu’une mauvaise comédie. Mais qui pouvait-il blâmer ? Personne. Le nouvel intermédiaire entre Goren et le monde des vivants, Ebiko, lui avait bien prévenu que la discussion avec le Gouverneur de Mizu serait ardue et que gagner sa confiance ne serait pas facile. D’ailleurs, ce dernier point était peut-être le plus difficile d’entre tous ! Surtout pour la place à laquelle aspirait le ninja masqué. Pour ne rien arranger, la réponse tardait à arriver et elle était peut-être même la cause de toute cette pièce de théâtre dramatique qui se jouait sous ses yeux…

Pour résumer, le Shinda n’avait pas vraiment apprécié l’attitude nonchalante et presque désintéressée dont faisait preuve la jeune blonde et il ne s’était pas fait prier pour le faire remarquer. Ces mots devenaient de plus en plus durs et le ton de plus en plus méchant. Il disait ne pas avoir besoin de personnes qui ne se sentent pas pleinement motivées par ce grand projet qu’était la reconstruction de Kiri. Le binoclard la menaçait même de l’enfermer au sein des geôles du Shūkai si elle ne revoyait pas son intérêt pour la renaissance du village caché de la Brume à la hausse ! Il aurait très bien pu arrêter son discours à ce moment précis, seulement, il avait une idée machiavélique derrière la tête et c’est alors qu’il proposa au Nukenin masqué de tuer sa coéquipière !
Un kunai était proposé à Kurasa pour commettre un nouveau crime, cela ne lui faisait pas peur, néanmoins, il préférait encore observer le déroulement de cette situation inutile et pourtant si délicieuse pour l’esprit diabolique du Tenbatsu. Sans bouger d’un poil, il dirigea juste son regard en direction de la Kawauchi, attendant une réaction digne du caractère bien trempé dont elle lui avait fait preuve jusqu’à maintenant. Il allait être surpris…

Il s’attendait à ce qu’elle se montre provocante, peut-être même vulgaire et qu’elle s’offusque de cette proposition que venait de soumettre le binoclard au criminel aux yeux rouge. Si sa coéquipière semblait se diriger vers ce style de réponse au début, la suite avait un contraste saisissant. À la place, les deux ninjas eurent droit à un discours rythmé par une voix douce, rempli d’émotion et qui ressemblait presque à un cri du cœur concernant le nouveau Kiri. Le regard de Kurasa se plissa légèrement et tentait de desceller ce qu’il y avait derrière les paroles de sa récente camarade. Il n’avait eut le droit qu’à des bribes de son passé, ou plutôt de la raison de son enfermement. Elle s’était déjà rebellée contre quelqu’un de plus influent qu’elle et cela l’avait amenée à la peine de mort. Peut-être avait-elle l’impression de revivre une pareille situation ?

Quoi qu’il en soit, le kunai se retrouvait finalement bien entre les mains du mercenaire. La décision appartenait à lui et à lui seul. Ce genre de rapport de force, consistant à lui donner le pouvoir de vie ou de mort sur une personne, aurait pu dessiner sur son visage un sourire diabolique dans d’autres circonstances. Cette fois-ci, son visage restait neutre. Il attrapa de son autre main le poignet de Luka et retira la légère emprise qu’avait la kunoichi. Il voulait être seul maître de sa décision et de la réponse qu’il allait apporter quant à la vision qu’il a du nouveau Kiri.
Son regard se dirigea vers le futur chef de la Brume. Dans un silence religieux, il avait arrêté son verdict. De toutes les manières, son choix était fait dès que le binoclard lui avait soumis cette instruction. Il jeta, avec une certaine puissance, le kunai aux pieds de Michiki et se tourna vers lui. S’il voulait toujours sa place de bras-droit, il allait devoir se justifier sur sa réponse…

« Crois-tu vraiment qu’un futur Kage a assez de temps à perdre pour se livrer à ce genre de plaisanterie ? Tu sais bien que cela ne prouvera rien si je mets fin à sa vie. De plus, si je l’ai amené jusqu’ici, c’est parce que nous avons passé un marché. Je l’aiderai à accomplir sa vengeance, en échange, je pourrai profiter de ses capacités sensorielles pour mon propre objectif.

Nous souhaitons, Luka et moi, voir le village de la Brume renaître de ses cendres, même si nos visions divergent. Je veux voir un Kiri plus fort, plus cruel et complètement conscient de la violence qui animera ces futurs membres. Mais le village doit aussi être intelligent et éliminer Luka serait stupide compte tenu de son potentiel, que tu es aussi capable de desceller, n’est-ce pas ? Alors pourquoi ne pas en profiter ?

Laisse-la sous ma responsabilité. Juge-nous lorsque nous nous serons débarrassés de la mafia qui gangrène Mizu no Kuni. Alors, tu décideras si nous pourrons faire partie du nouveau Kiri, si tu nous permets d’être sous ton apprentissage et si tu m’estimes digne d’être de bon conseil en devenant ton bras droit. Je n’ai aucun doute sur le fait que tu seras celui qui en sortira gagnant. Qu’en dis-tu ?

Et si jamais Luka s’avère être dangereuse pour le village, je l’éliminerai, sois-en certain… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyDim 22 Nov 2015 - 17:25

Cette fois, le Shinda avait pu arracher une réaction à la dame. Ce dont il se réjouissait dans un premier temps. Et ce qui renforça son ivresse au vu de ce qu’il avait provoqué. Il pouvait enfin avoir une idée de ce que renfermait cette Luka en elle. Et ce qui lui permit de mieux comprendre le lien pouvant exister entre elle, son acolyte et Goren. C’était une bonne chose.

Elle ne manqua pas de lui rentrer dans le lard et de mettre le doigt sur les bons éléments. Il restait impassible à écouter. Il ne regrettait pas d’avoir attendu avant d’en venir aux sanctions avec elle. Elle avait un caractère bien trempé pour répondre ainsi. Et elle faisait preuve d’un courage assez impressionnant en se saisissant elle-même du kunaï qui pourrait la tuer. Allant même jusqu’à guider la lame à son cœur mais en laissant l’opportunité à son coéquipier de porter le coup fatal. Gardant bien en tête ce qu’elle avait pu dire, Michiki fit le choix d’attendre le dénouement de cette situation pour réagir à ce qui venait d’être dit. Pour l’heure, il n’avait plus qu’à attendre la décision de Kurasa. Face à l’agréable surprise qu’il avait eu en poussant la jeune fille dans ses retranchements, il était maintenant curieux de voir quel effet ce dilemme pouvait avoir sur l’homme à la capuche.

Le regard du Tenbatsu croisa celui de Michiki qui s’attendait presque à voir l’arme se retourner contre lui ! Ce genre de regard qu’il ne connaissait que trop bien pour en avoir jeté un bon nombre à beaucoup. Il s’était préparé à cette éventualité mais il fut rassuré de voir la lame venir se ficher dans le sol à ses pieds. En plus de cela, le discours que lui tint Kurasa était empreint de la même fibre de raison adopté par sa comparse quelques secondes avant. Il avait eu là la confirmation de leur manière de faire et de penser. Ils se faisaient mutuellement confiance pour avoir ainsi répondu au nécromancien. Néanmoins, il restait une chose que le Fossoyeur tenait à voir. Il allait devoir mettre de côté toutes les paroles qu’il aurait aimé proférer pour les reporter à plus tard, se contentant alors de leur dire avec un sourire carnassier :

- Parfait !Dans ce cas, c’est moi qui la tuerai !

L’enchaînement fut fulgurant. A peine avait-il prononcé ses mots qu’il se mit à cracher un violent torrent de boue. La force de la frappe lui permit à la fois de s’éloigner du duo mais d’également avoir la possibilité de les atteindre directement. La puissance du déferlement pouvait leur être fatal s’ils ne réagissaient pas. Profitant alors de cet instant de surprise, il invoqua cinq répliques de sa personne avant de disparaître sous terre. Faisant face à une sensorielle, il prit naturellement la précaution de faire disparaître son chakra par le biais d’une pilule de poison sur la molaire. Il préservait ainsi son avantage en étant dissimulé dans le sol et laissant ainsi le soin à ses clones de foncer sur le duo pour mettre à l’épreuve leurs capacités respectives. Si Michiki avait pu avoir un avant-goût des pratiques de la kunoichi, il voulait également en savoir un peu plus sur le Tenbatsu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyMer 25 Nov 2015 - 22:56

Kurasa était convaincu du petit discours qu’il venait tout juste de livrer, il faisait volontairement un pas vers un terrain d’entente entre lui, Luka et le binoclard. Le ninja masqué se sentait capable de contenir le caractère bien trempé de la jeune Kawauchi et de la faire agir dans l’intérêt du village, ainsi que pour son propre objectif. Néanmoins, il fallait se montrer malin, elle n’était clairement pas un bon soldat. Les enfants étaient son point faible, il le savait. Alors même en tant que ninja de Kiri, qui détiendra une hiérarchie peut-être plus stricte que tous les autres villages cachés, elle n’acceptera pas d’accomplir n’importe quelle tâche. Elle avait des convictions fermes, l’ayant poussé à se confronter à plus influent qu’elle et l’ayant même menée en prison ! Ce n’est que grâce à un malheureux hasard, l’attaque des Furyous sur le village de la Brume, qu’elle échappa à la peine de mort ! Il ne fallait pas que les mêmes erreurs se répètent, Kurasa avait besoin de la sensorielle…

L’homme encapuchonné attendait donc avec impatience la réplique de son interlocuteur, espérant que celui-ci saisisse la main tendu par le Tenbatsu. Cependant, Michiki semblait, à cet instant, plutôt chercher la division, voir la mise à l’épreuve ! Le regard du Nukenin se plissa et prit un air sévère. Ses yeux rouges tentaient de transpercer les intentions du prétendant au titre de Mizukage, quelque chose se tramait. Puis un sourire machiavélique vint se dessiner sur le visage de son futur chef ! Enfin, la réponse qu’il attendait tant ne fit que confirmer cette mauvaise impression !
Il ne suffisait que d’une étincelle pour que cette rencontre bascule dans un feu d’hostilité et le refus de Kurasa jouait probablement ce rôle-là ! Ainsi, à peine lâcha-t-il sa phrase, qu’il commença l’affrontement en envoyant une technique très puissante en direction du binôme. Une immense vague de boue s’avançait vers eux et il allait être bien difficile de l’esquiver !

*Tsss… Il est têtu !*

L’ancien ninja de Kiri claqua sa langue de manière insolente. Il attrapa immédiatement sa coéquipière par la hanche et fit rapidement plusieurs bonds en arrière, dans l’espoir de retarder un peu le choc avant que la marée boueuse n’atteigne leur niveau. Si cela s’avérait nécessaire, la contrepartie n’en était que plus terrible. Le flot de gadoue ne faisait que prendre de l’ampleur, de la vitesse et inévitablement du potentiel de destruction. Il fit ensuite un mouvement de bras pour indiquer à Luka de rester derrière lui. Se protéger était vital et il était certain que la responsabilité lui en revenait ! Le mercenaire concentra son chakra le plus rapidement possible, exécuta une série de mûdra et recula le buste. Le bruit assourdissant du torrent ne faisait qu’amplifier et amenait avec lui le danger d’une mort certaine. Le ninja masqué n’allait pas prendre de risque et allait d’ores et déjà utiliser le meilleur rempart qu’il était capable de produire !

*Katon, Gouka Mekkyaku !*

D’un souffle énorme, une gigantesque muraille de flammes sortit de la bouche du ninja masqué et rentra directement contact avec la technique de Michiki ! Le torrent de boue luttait contre d’immenses flammes assassines, pesant de toute leur puissance en attendant de savoir qui allait prendre le dessus ! Le choc provoqué était énorme, semblait faire trembler la terre, mais l’essentiel du résultat escompté était là, Kurasa et Luka étaient sauf. Pour cette fois, le Nukenin était supérieur, mais ce fut au prix d’une quantité de chakra considérable et capable de le fatiguer dès le début du combat. Seulement, l’offensive du Shinda ne semblait pas s’arrêter là. Alors que le jutsu du Shinda commençait à se consumer à cause du brasier, la prochaine difficulté que les récents partenaires allaient devoir affronter se dévoilait…
Si seulement ils pouvaient rester face à un seul adversaire, mais à présent, voilà qu’il y avait plusieurs Michiki qui se tenaient face à eux ! Cinq pour être précis ! La technique du Kage Bunshin ? Les chances étaient grandes pour que ce jutsu explique le nombre de répliques de leur adversaire. Le ninja masqué allait donc partir avec cette idée, mais étaient-ils tous des clones ou le vrai se dissimulait parmi eux ? Ça, il n’avait aucun moyen de le savoir et c’est dans ce genre de situation que les capacités sensorielles de Luka rentraient en jeu !

Le Tenbatsu ne savait pas si elle comptait se servir de ses dons ou pas, mais lui était bien décidé à repasser à l’action immédiatement. Leurs opposants ne bougeaient pas d’un poil et gardaient tous une position de combat tout à fait basique. De plus, ils ne lâchèrent pas une phrase, pas un mot ne sortit de la bouche de l’un d’entre eux. C’était presque comme s’ils étaient invités à passer à l’action. D’ailleurs, c’était un peu le sentiment que Kurasa avait depuis le début de cette rencontre. Il se sentait mis à l’épreuve à chaque instant ! Étrange, mais une information bien trop futile pour en tirer une quelconque conclusion sur le principal objectif de cette opposition.
Quoi qu’il en soit, il prit les devants en malaxant une grande quantité de chakra pour la deuxième fois et entama une nouvelle série de sceaux, finissant en rejoignant les paumes de ses deux mains. Un rapide regard à Luka, qui se tenait toujours derrière lui…

« Prépare-toi à te poser sur les plus hautes ruines du village ! »

Il jeta ensuite un regard féroce en direction de ses adversaires, recula le torse, laissa ses joues se gonfler et, dans un vif mouvement vers l’avant, cracha une immense quantité d’eau ! Les vagues ne cessaient de déferler de sa bouche à une vitesse folle, recouvrant en l’espace de quelques secondes la zone de combat d’une dizaine de mètres d’eau stable. Son plan était clair, il voulait prendre le dessus sur son opposant en se servant d’un environnement étant pleinement profitable à ses nombreuses techniques Suiton et pouvant potentiellement neutraliser certaines techniques Doton comme ce torrent de boue qui se dirigeait vers eux tout à l’heure…
S’étant petit à petit élevé dans les airs pendant l’utilisation de sa technique, il sautait à présent sur les quelques morceaux de bâtiments qui dépassaient encore de l’eau, rejoignant Luka qui avait, bien entendu, écouté sa consigne. Il observa attentivement les alentours. Qu’en était-il des clones, ainsi que du vrai Michiki ? Allait-il se remettre à l’offensive ? En tous les cas, il fallait rester prudent…



Dernière édition par Tenbatsu Kurasa le Jeu 3 Déc 2015 - 2:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptySam 28 Nov 2015 - 17:04

Comme il fallait s’y attendre, la réplique ne mit pas longtemps à venir. Le Tenbatsu avait dû se montrer réactif. Non seulement pour se protéger mais également pour assurer les arrières de sa coéquipière. Sans ça, elle n’aurait jamais pu survivre à une telle vague. Et c’était là une nouvelle vérification que le Shinda avait souhaité faire. Lorsqu’il avait profité de la distance prise par son jutsu Dôton, il put voir les flammes dévorantes venir arrêter le flot torrentiel. Ce qui lui indiquait une information technique sur Kurasa qu’il retiendrait pour plus tard.

Après son tour dans les souterrains, il put ressentir toute la violence de l’assaut qui se déroulait au-dessus. Un bruit assourdissant et une sensation étrange envahissait les fondements de la terre. Lorsque le Shinda voulut remonter à la surface, il fut immédiatement surpris par le flot d’eau qui inonda la galerie. Malgré la puissance du torrent, il s’extirpa de terre pour remonter progressivement à la surface. Malheureusement, il put voir que ses clones n’avaient pas fait long feu. Ils avaient échoués au fond et commençaient à se décomposer en leur dangereuse substance.

La dégénérescence des cellules était un fléau difficile à contrer. Impossible même. Comme des flammes éternelles que rien n’éteint. Une gangrène qui pouvait réduire à néant toute vie en l’espace de quelques secondes. Un mal rongeant l’univers. Une telle puissance que le nécromancien avait appris à maîtriser et manipuler à sa guise. Sous une telle forme, dont il avait rempli ses pantins de chair, la dégénérescence « liquide » commença à se répandre doucement dans le milieu aqueux l’entourant. Ce qui allait devenir un lieu de jeu terriblement dangereux. Michiki n’avait pas perdu un instant pour se hisser à l’air libre sur des débris pour pouvoir reprendre son souffle et analyser la situation. Il avait vite repéré ses deux adversaires du moment. Tous deux avaient pris leur précaution pour se mettre en hauteur.

Ils allaient maintenant tous devoir se méfier de l’étendue d’eau qui allait se polluer du néfaste poison s’y propageant. L’eau prenait petit à petit une teinte noirâtre qui n’inspirait rien de bon. Ce qui en soit ne faisait qu’ajouter de la difficulté à l’affrontement. À la fois pour le duo que pour le Fossoyeur. Il savait comment gérer le problème néanmoins et il pouvait donc se focaliser sur ses objectifs principaux.

Le fait d’être en duo, malgré la différence de niveau, offrait un léger avantage à Kurasa et Luka. Mais pas tant que ça puisque la force du Shinda pouvait contrebalancer avec cette pluralité. Il avait cependant une pièce dans son arsenal permettant d’inverser totalement la tendance. À l’état de test, il était grand temps de l’utiliser. Une nuée de cadavres volants l’entoura. Des aigles aux allures cadavériques, tous piégés par ses soins. Il sourit à leur apparition et ouvrit grand les bras comme pour leur donner le signal de départ. L’escadron se sépara rapidement et prit pour cible le Tenbatsu. Leur éparpillement rendait compliqué le fait de pouvoir les aligner tous d’un coup. Chargés de leur venin, ils fusèrent à la rencontre du Nukenin masqué et se rassemblèrent une fois arrivé au-dessus de sa tête. Un claquement de doigt, et l’ensemble des volatiles explosa en répandant en dessous une véritable pluie de poison. Tout sourire, le nécromancien s’attendait alors à un joyeux spectacle si sa cible n’avait pas réussi à se dépêtrer de cette épineuse situation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyJeu 3 Déc 2015 - 2:33

Il n’avait pas réellement prévu de se lancer dans un combat à mort en venant une nouvelle fois fouler des pieds les vestiges du village de Kiri. Cependant, la situation dans laquelle il se trouvait transmettait un tout autre message pour quiconque viendrait visiter les ruines en touristes. Une simple discussion aurait suffit, même une petite mise à l’épreuve n’aurait pas fait de mal ! Elle eut d’ailleurs lieu, le seul problème étant qu’elle se travestit en une bien mauvaise comédie. Aux yeux d’un simple vagabond, ou pire, d’un soldat du Shukai, qui errerait dans le coin, alerté par les bruits des puissantes techniques utilisées, Kurasa passait pour celui qui était le plus à l’offensive. La zone de combat était totalement inondée d’eau, sans qu’il y ait un seul respect pour ces ruines que certains respectaient encore, et il ne pouvait y avoir qu’un seul coupable. Même si ses convictions pouvaient conforter quelques pensées manichéenne ici et là, il était bien en train de se donner, contre son gré, le rôle du méchant ! Et pour la Kawauchi qui l’accompagnait, le sort en serait de même. Ca serait une sacrée ironie pour une personne qui s’estimait complètement en opposition avec toutes les cruautés qu’était capable de commettre l’être humain et qui lui avait d’ailleurs valu la peine de mort…

Quoi qu’il en soit, les yeux du Nukenin restaient rivés sur l’espace aqueux tout autour de lui. Les secondes paraissaient prendre l’ampleur de minutes, qui elles-mêmes semblaient devenir des heures. Il ne savait pas encore grand-chose sur les capacités et la pleine puissance de son adversaire. Par mesure de précaution, il préférait tout de même se considérer en danger à chaque instant ! Après tout, Michiki était promis au rôle de chef du village et endosserait donc le costume de ninja le plus puissant de la nouvelle Brume ! D’ailleurs, voilà que de l’eau s’agitait au nord-ouest, à quelques dizaines de mètres du binôme. En ressortit l’assaillant du jour, qui se hâta lui aussi à monter sur quelques débris, sans la compagnie de ses répliques qui devaient avoir péri dans l’attaque du Tenbatsu ! Le fourbe Fossoyeur devait se terrer dans la terre, attendant le moment opportun pour frapper, pendant que ses clones allaient être chargés de confronter le mercenaire. Étrangement, le regard du Shinda n’alla pas directement en direction du couple de ninjas, il fixait une partie de l’eau…

La raison en était simple. Pour une raison qui restait inconnue au ninja masqué, une partie de son lac commença à se teinter d’une couleur noire qui ne pouvait qu’inspirer de la méfiance et susciter une notion de dangerosité pour quiconque plongerait au milieu. De plus, ce liquide empoisonné ne cessait de progresser de secondes en secondes ! Ce n’était qu’une affaire de minutes avant que tout ce qui envahissait la zone n’en soit atteint ! Bien sûr, le binoclard devait savoir ce qui était en train de se tramer. Si ce fluide ténébreux était effectivement un poison, le terrain d’affrontement allait devenir bien délicat à gérer ! Malin de la part de Michiki si son but était bien de défaire Kurasa, cela le devenait moins quand on repensait au fait que Kiri devait être reconstruite sur ces mêmes ruines. Si des conséquences venaient à se faire ressentir à cause d’une technique du prochain Mizukage, il ne faisait aucun doute que cela allait lui poser quelques problèmes auprès de son armée et de ses concitoyens !

« Es-tu bien certain de vouloir continuer ce combat ? Tu vois bien que je ne suis à prendre à la légère et que tu n’aurais aucun intérêt à nous éliminer… Hm ? Tsss ! »

Et pourtant ! Pourtant, ce dernier semblait déterminé à poursuivre la bataille ! Ainsi, une demi-douzaine de grands oiseaux, à l’état de cadavres, apparu aux côtés du Shinda. Un sourire diabolique se dessina sur son visage, tandis qu’il ouvrait les bras dans le même temps, comme pour donner un signe à ses bêtes qu’il était temps de lancer leur assaut ! Ces dernières foncèrent aussitôt en direction de Kurasa et Luka ! Que croyait-il ? Qu’il allait les laisser tranquillement venir jusqu’à eux ? Si tel était le cas, il se faisait une idée toute fausse sur son adversaire. Il devait survivre coûte que coûte et montrer à son opposant que toutes ses paroles n’étaient pas débitées juste pour faire bonne figure ! Il exécuta une série de mûdra le plus rapidement possible ! Comme précédemment, ses joues se gonflèrent de nouveau et il cracha soudainement une boule de feu prenant la forme d’une tête de dragon ! Elle rentra en contact avec un des volatiles. Puis, il en tira une deuxième ! En plein dans le mille. Une troisième qui rata sa cible. La quatrième fut un échec aussi ! Il tirait au coup par coup en tentant de viser le plus précisément possible les aigles cadavériques, mais ces piafs n’étaient vraiment pas faciles à cibler tant ils avaient pris soin de s’éloigner les uns des autres. La cinquième boule de flammes fut plus concluante. Il n’en restait plus que trois à éliminer !

Le trio d’aigles se tenait à quelques mètres les uns des autres. Une nouvelle tête de dragon enflammé sortit de la bouche de l’homme masqué, sans rencontrer le moindre succès. La pression commençait à monter, Kurasa n’était capable de tirer qu’une dizaine de boules de feu à la suite. Heureusement, il réussit à se débarrasser d’un nouvel oiseau grâce à son septième « coup de feu » ! L’instant devenait critique ! Les bêtes zombies choisirent le moment où l’homme aux yeux rouges cracha son huitième dragon pour se rassembler, transformant donc cette énième tentative en échec ! Ça y est ! Ils étaient justes au-dessus d’eux, prêts à mener à bien leur offensive ! Mais l’ancien ninja de Kiri n’avait pas dit son dernier mot. Ses cibles étaient devenues bien plus facile à viser maintenant, alors dans un élan de buste, il cracha ses deux derniers projectiles embrasés ! Il ne restait plus rien de la technique utilisée par Michiki. Quelques gouttes noires tombèrent du ciel, comme si elle prenait le rôle de « sang » pour ces aigles déjà morts. Le Tenbatsu ne s’en méfia pas plus que cela et laissa quelques projectiles de ce sombre liquide lui tomber sur les mains, ainsi que sur le visage. Une erreur grave ! Il ne savait pas encore que cela pouvait lui coûter la victoire…

« Comme tu le voudras… ! »

Sans se soucier de quoi que ce soit, il se prépara lui aussi à lancer une nouvelle attaque ! Il comptait bien profiter de toute l’étendue d’eau à sa disposition pour user de ses techniques Suiton. Tout à coup, une colonne d’eau jaillit du lac et prit la forme d’un serpent à trois têtes. C’était Hydra, un jutsu dont Kurasa avait l’habitude d’utiliser pour frapper puissamment ses ennemis et leur infliger des blessures sérieuses. Il n’allait pas attendre une seconde de plus pour frapper, même pas le temps de laisser un sourire diabolique s’esquisser sur son visage ! Dans un fort rugissement, la bête aqueuse fonçait en direction du Fossoyeur. Qu’elle parvienne à le frapper, lui, ou les débris sur lesquels il s’était posé, il allait certainement se retrouver en difficulté. Sa seule chance était de se protéger !
Soudain, le regard du mercenaire fut perturbé. Il posa immédiatement la main sur son visage, tentant de comprendre ce qui était en train de se passer. Ses battements de cœur résonnaient dans son esprit ! Puis, il rejeta un œil à son hydre… Luka ?! Que faisait-elle là-bas ? Il était déjà trop tard pour arrêter sa technique, elle allait être frappée de plein fouet ! Dans la seconde d’après, il tourna son visage vers le lieu où se trouvait originellement sa partenaire. Il fronça les sourcils et jeta un regard féroce vers l’individu qui s’y trouvait à présent, Shinda Michiki ! Il ne savait pas quel tour de passe-passe il avait utilisé, mais n’ayant pas le temps de lancer une nouvelle technique, il se saisit de son katana et fit un puissant bond en avant ! Son seul objectif, le trancher en deux !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyMar 8 Déc 2015 - 20:51

Le poison avait atteint sa cible. Lorsqu’il vit la fine pluie tomber sur la cible, Michiki élargit encore plus son habituel sourire. Malgré le fait que certains de ses volatiles n’avaient pas survécus, il y en avait suffisamment pour pouvoir asperger le Nukenin du dangereux venin. Les effets n’allaient pas tarder à se faire ressentir. Le spectacle promettait d’être follement amusant.

Même s’il commençait mal par la formation d’un jutsu Suiton adressé au nécromancien. Apparemment, les effets ne s’étaient pas imposés assez rapidement. L’exposition au poison avait été amoindrie en raison des cadavres éliminés lors du raid aérien. Michiki observa donc l’animal aqueux l’ayant pris pour cible. Ironiquement parlant faisait-il face à une forme d’hydre. Lorsque l’on connaissait son lien avec l’organisation qu’il surnommait l’Hydre, la coïncidence faisait sourire. Étant déjà à son maximum, il ne pouvait témoigner silencieusement son hilarité. Mais il se contenta donc de braver la bête. En comparaison au Fumetsu, cette chose n’était rien. Elle n’avait pas la grandeur et la dignité de l’animal fétiche de son organisation. A tel point qu’il balaya la « menace » d’un simple dragon de terre qui surgit des profondeurs. Le choc des jutsus entraîna la disparition subite des deux éléments. Laissant ainsi l’occasion au nécromancien d’observer le fruit de son travail.

Voilà que le Tenbatsu attaquait enfin la jeune Luka. Il n’était pas trop tôt ! Les talents d’alchimiste de Michiki se confirmaient. Il se gaussa de la situation à laquelle il assistait. C’était d’une ironie parfaite. Le duo s’était présenté soudé face à lui et se retrouvait déchiré par sa faute. Une belle réussite pour le Fossoyeur. Ce malheur ne risquait pas de durer longtemps. Jusqu’à ce que cessent les hostilités en tout cas.

Son regard se porta alors sur le terrain dévasté par les eaux. Les ruines ne semblaient pas avoir souffert de ça. Et même si l’essence de dégénérescence se tenait toujours là, elle ne risquait pas d’endommager les débris de bâtiments. Pâquerettes et jonquilles risquaient plus par contre. Face à la différence de niveau entre les deux hommes, et vu que Kurasa était occupé à essayer de tuer sa partenaire, Michiki s’offrit donc le luxe de régler ce petit soucis d’irrigation. Il plaqua calmement une main sur le rocher où il se tenait. Ce dernier s’éleva alors que tout le sol tremblait. Plusieurs morceaux de roche se disloquaient du sol et permirent à l’eau de se mouvoir plus librement. Les fentes ouvertes dans le sol évacuèrent progressivement le liquide létal pour laisser place au paysage originel. Moins quelques pans de terre. Chaque roc s’amoncela sur la position du Shinda pour former un immense golem dépassant la scène de sa hauteur. Perché dessus, Michiki gardait un œil amusé sur le petit combat improvisé entre les deux alliés. Il était temps de mettre fin aux enfantillages.

Le golem s’anima soudainement pour venir porter un coup magistral au sol. Entre Kurasa et Luka. Le geste n’avait pas été dans un but meurtrier. Plus une séparation dissuasive pour mettre fin à l’affrontement. Kurasa aurait peut-être besoin d’une piqûre de rappel étant donné le poison. Sa réaction restait à surveiller. Tout comme celle de la Kawauchi. Restant tout sens en alerte, Michiki brisa le silence empli de tension de sa voix froide :

- Nous en avons fini de jouer. Déposez les armes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 63
Rang : C

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyJeu 10 Déc 2015 - 1:43

C'était complètement le bordel dans les pauvres ruines qui n'avaient rien demandé à personne. Sûrement des siècles d'histoire ravagées par un homme égocentrique et irrespectueux. Heureusement, Kurasa avait plus de réflexes et de capacités qu'elle. Mais elle retenait une chose : malgré l'ordre donné par Michiki de la tuer, malgré l'attaque qui leur fonçait droit dessus, Kurasa avait prit la peine de penser à la défense de la petite blonde en plus de la sienne. Il ne raisonnait pas en tant que membre solo accompagné d'une personne quelconque, il raisonnait comme un duo. Oh, par but purement égoïste, mais ça n'empêche qu'il le faisait. Bien que les sensoriels ne courent pas les rues, des personnes aux capacités différentes mais plus élevées pouvaient facilement les remplacer. En fait... Luka, surtout, pouvait être remplacée. Pour le coup, elle avait l'impression d'être un investissement à long terme. Mais tant mieux, qu'il se batte pour deux ! Elle se contenta d'écouter ses consignes et bondit sur le rocher le plus proche et le plus haut qu'elle puisse trouver, juste après qu'il ait balancé une technique pour contrer cet immense amas de boue. Luka était l'abris lorsque les hostilités reprirent, assez éloignée du combat pour s'y soustraire, mais assez proche tout de même si jamais elle devait avoir un geste sacrificiel pour Kurasa. Si jamais elle décidait qu'il mérite d'en arriver là... Mais elle doutait devoir faire ça. Au pire, Michiki voudrait peut-être se débarrasser d'elle. Mais Kurasa avait un trop gros potentiel, même elle pouvait s'en rendre compte. Elle n'était d'aucune utilité, concrètement, mais au moins avait-elle le temps de réfléchir à tout ça.

Plus elle observait Michiki et plus l'idée de suivre Kurasa, qui lui-même voulait suivre cet homme, lui déplaisait. Tout inspirait cruauté et arrogance dans le corps de l'homme à lunettes. Et son sourire n'augurait rien de bon. La jeune femme détaillait son visage comme si elle tentait de déchiffrer chacun de ses traits... Oh, on a tous une "bonne" raison d'agir d'une façon ou d'une autre. Mais il y a des choses qui restent inconcevables et ce sourire démoniaque attisait une réticence naturelle chez la Kawauchi. Elle comprit alors. Elle comprit qu'elle ne resterait pas. Elle comprit qu'une fois sa cible morte, elle déserterait, une fois de plus. Quoi que le terme de "désertion" fut encore possible dans de telles conditions ? Bah, peu importe. Elle n'avait de comptes à rendre à personne. Et Michiki... N'était pas un homme qu'elle suivrait. Pas simplement pour son sourire, mais pour tout ce qui se cachait derrière et qui promettait de se dévoiler petit à petit sous un mauvais jour. Intuition féminine, dirons nous. Au final, Kurasa non plus ne lui inspirait pas spécialement confiance. Mais il dégageait quelque chose de plus franc, de plus honnête. Elle était persuadée que si Kurasa entreprenait quoi que ce soit, ça serait toujours dans une optique moins fourbe que Michiki. Ouais, voilà. C'est ce que lui inspirait l'homme à lunettes. De la fourberie. Peu importe dans quel sens ça pouvait aller, ça finirait toujours mal et Luka n'avait pas quitté une dictature pour retomber sur un impérialiste.

Tirée de ses pensées par une nuée d'oiseaux très bizarres, elle tira son kunaï par réflexe mais une fois de plus Kurasa réagit pour deux. Plusieurs des piafs furent dézingués en plein vol mais il ne réussit pas à tous les avoir. Normal. Elle ne bougea pas néanmoins. Si ces piafs avait une portée large, il valait mieux qu'elle reste en dehors pour "aider" Kurasa si ça devenait trop compliqué pour lui. Elle avait apparemment bien fait puisqu'une pluie inconnue s’abattit sur lui. Les sourcils froncés, le regard curieux, elle fixait Kurasa en attendant de voir ce que ça donnait... Et elle ne fut pas déçu. En le voyant se tourner vers elle avec le regard mauvais, ses yeux s'arrondirent comme deux ronds de bille. La connexion se fit rapidement dans la tête de Luka. Kurasa était rapide et elle eut juste le temps de bondir en arrière. Le terrain était "nettoyé", elle pouvait poser pieds à terre. Mais en touchant le sol, elle sentit une douleur tirer légèrement de sa hanche droite jusque sur le haut de sa cuisse gauche. Une douleur qu'elle n'eut pas le temps d'identifier puisque son "partenaire" l'attaquait de plus belle. Ayant toujours le kunaï dans une main, elle se servit d'un pan de son t-shirt trop large avec sa main de libre pour en attraper la lame et le dressa devant elle pour bloquer la prochaine attaque. Le t-shirt fut une maigre protection mais lui évita sûrement de voir sa main tranchée. "Kurasa, reprends toi !" cria-t-elle à l'encontre de l'encapuchonné. Mais avant qu'il ne puisse lui-même retrouver ses esprit, un mouvement brutal de la terre les sépara. Enfin éloignée de lui, elle posa une main sur son ventre qui saignait en grimaçant. Son regard, noir, se tourna alors vers Michiki. Jouer ? Il prenait ça pour un jeu ? La jeune femme fit tourner une fois son kunaï entre ses doigts, avant de s'approcher de Michiki d'un pas décidé. Elle était en colère mais sa voix ne s'éleva pas plus que d'habitude pour autant. Néanmoins, elle avait perdu toute nonchalance dans son ton et si sa voix restait calme, ses paroles démontraient un tout autre état d'esprit. "Toi espèce d'enflure, même pas la décence de t'en prendre à moi directement..." Il pourrait dire ce qu'il voulait, c'était passé largement au delà d'un simple test d'aptitudes de Kurasa. Il se serait uniquement concentré sur lui, sinon. C'était une sorte de manipulation et Luka avait juste horreur de ça. Elle avait finalement lâché son kunaï mais son poing s'était serré et elle avait commencé à le lever alors qu'elle était maintenant proche de Michiki. Sans aucun regret ni remord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptySam 12 Déc 2015 - 23:47

Il ne cessait de balancer des coups de lame en direction du binoclard, fendant l’air violemment, en attendant de parvenir à découper la chair de son adversaire ! Seuls les bonds en arrière qu’effectuait le binoclard lui permettaient de ne pas se voir trancher le corps en deux ! Cependant, ce n’est pas les quelques esquives qu’il effectuait qui allait décourager le Tenbatsu de lui asséner un coup de katana. Un kunai que Michiki avait apparemment préalablement dégainé était censé lui servir de protection, mais ce n’était pas non plus suffisant pour arrêter l’offensive de Kurasa. D’ailleurs, ce dernier s’étonnait de voir à quel point il avait des chances de prendre le dessus sur son opposant. Peut-être que le corps-à-corps était un de ses points faibles et se présenterait alors comme sa seule chance de remporter ce combat. Malheureusement, il était loin d’être spécialisé dans ce domaine, préférant largement déferler sur son adversaire des vagues de techniques Ninjutsu. Tiens ! Il ne savait pas ce qu’était devenu Luka ! Était-elle parvenue à se protéger ? Si non, le choc de l’hydre aqueuse devait lui avoir fait de sérieux dégâts, capables de la mettre d’ores et déjà hors combat ! Seulement, se sentant en position de force et l’adrénaline de la bataille étant trop forte, le Nukenin ne se permit pas de lâcher le regard pour évaluer la situation de sa partenaire…

Les bruits de métaux qui se rencontraient résonnaient inlassablement à travers les ruines du village. S’il y avait un peu plus d’un spectateur, qui jouait en réalité un rôle de manipulateur à l’heure actuelle, ils auraient l’impression que cette passe d’armes durait des heures ! Pour ne rien arranger, Kurasa ne lâchait pas son ennemi de son regard féroce. Il le poursuivait sans relâche en bondissant sur les vestiges de son ancien village qu’état Kiri. Son seul but était de lui apporter la mort ! Malheureusement, il ne savait pas qu’en réalité, il confrontait sa partenaire…
Soudain, la terre se mit à trembler violemment ! Des roches se disloquaient du sol et se montaient les uns sur les autres, faisant disparaître, par la même occasion, la grande quantité d’eau que Kurasa avait installée quelques minutes plus tôt. Son regard se tourna donc vers ce géant golem qui venait d’apparaître, avec… Luka à son sommet ?! Elle n’était pas supposée être si puissante ! Soit, la kunoichi avait extrêmement bien cachée son jeu, soit il y avait quelque chose de pas net qui se tramait ! Les yeux du Tenbatsu se plissèrent un peu, il doutait de la situation. Cependant, lorsqu’il tourna sa tête, c’était bien Michiki qu’il combattait. Il se voyait obligé de poursuivre son offensive…

Enfin, un bruit de déchirure se fit entendre dans cet affrontement rapproché. Mais le décor ne se voyait pas pour autant teinter du sang de sa potentielle victime. Il n’avait pas découpé les entrailles de son adversaire, sa lame avait seulement caressé son estomac. Puis un cri retentit de la personne que Kurasa, toujours sous l’influence du poison distillé par le Fossoyeur, voyait en tant que Michiki. Luka lui hurlait de se reprendre ! Un nouvel élément qui vint perturber l’esprit du Nukenin, qui posa une nouvelle fois sa main sur son visage. Tout comme son esprit, sa vue se brouillait. Cependant, il n’avait pas encore assez de doutes pour se permettre de ne rien faire, il était prêt à repartir dans un enchaînement de coup de katana. Ou peut-être devait-il encore user de son Ninjutsu ? Non, il en avait eu la preuve, le corps-à-corps restait la meilleure solution ! Il bondit de nouveau !
Cependant, il n’eut même pas le temps de parcourir la moitié de la distance qui le séparait de sa cible, que tout à coup, la puissante main du golem de pierres s’écrasa entre les deux partenaires !

Le sol accueillant les vestiges de la Brume tremblait de nouveau ! Si l’inondation provoquée par l’homme encapuchonné n’avait pas fait trop de dégâts aux bâtiments restants, les conséquences de ce coup étaient tout autres. Les quelques bâtisses encore debout dans la zone de combat s’écroulèrent de manière destructrice, provoquant par la même un bruit assourdissant ! Le choc fut tel qu’il projeta l’ancien shinobi de Kiri quelques mètres en arrière ! Pour le bien de tous finalement…
Une sorte de fumée s’était naturellement soulevée, s’ajoutant au brouillard déjà omniprésent sur l’archipel. Kurasa avait le crâne qui cognait lourdement. Il redressa la tête pour jeter un œil à cette situation qui avait déjà bien trop dégénéré ! Ce n’était pas prêt de se calmer apparemment…
Bien sûr, la première chose qu’il vit fut l’imposant golem de roches créé par Michiki. Il le parcourut du regard, arrivant finalement jusqu’au sommet ou se tenait le futur chef de Kiri. Tiens ! Ce n’était plus Luka qui y était ! Au moins, c’était bien plus logique comme cela, mais du coup où se trouvait-elle ?! Ça y est, il avait remis les yeux dessus…

La situation avait peut-être retrouvé un peu de sens, seulement s’il ne se dépêchait pas de rattraper sa partenaire pour l’empêcher de commettre l’irréparable, plusieurs malheurs allaient arriver. La folle marchait d’un pas déterminé en direction du monstre rocheux, le poing en l’air, destiné à rencontrer avec violence le visage du Shinda. S’il la laissait faire, la jeune Kawauchi se verrait inévitablement infliger la mort, mais ce n’était pas tout, les paroles que le Tenbatsu avait prononcées avant que ce combat n’éclate perdraient aussi tout crédit ! Il fonça d’une traite pour la stopper…
Sa main, attrapant le poignet de la kunoichi, fendit la scène d’un claquement puissant.

« Arrête Luka. »

Il était subitement apparu derrière sa partenaire, sa capuche baissée, sa longue chevelure volant au vent et ses yeux rivés sur la blonde. Il l’observa un peu et remarqua la déchirure de son t-shirt et l’entaille qu’elle avait au niveau du ventre. C’était bien elle qu’il combattait et tout commençait à s’éclaircir dans son esprit. Les successions d’incohérences avaient précisément débuté après qu’il ait reçu les gouttes noires de ces satanés aigles cadavériques. Il s’était fait avoir comme un amateur…
Mais le combat devait cesser, ils n’étaient pas venus dans ce but-là. La discussion et une alliance étaient leurs principaux objectifs ! C’est pourquoi il espérait que la jeune femme comprenne le fait d’avoir arrêté son geste. Que le personnage de Michiki leur plaisait ou non, il était essentiel pour eux de gagner sa confiance et de rejoindre Kiri. L’une pour accomplir sa vengeance, l’autre pour avancer ses pions dans l’entreprise de sa grande ambition anarchiste. Il fallait être malin…
Quoi qu’il en soit, il était maintenant devenu complètement conscient. Son regard féroce se dirigea donc vers le binoclard.

« En effet, il est temps d’arrêter de jouer, surtout toi Michiki. On continue ce combat jusqu’à ce que l’un de nous meure ? Ou ce petit test t’est suffisant pour nous engager dans le nettoyage de Mizu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyDim 13 Déc 2015 - 0:55

Encore une fois le caractère bien trempé de la dame la menait à se confronter au nécromancien. Ou en tout cas à chercher la provocation avec lui. Si elle venait à rencontrer la Kaguya qu’il avait déjà eu l’occasion de rencontrer, ces deux-là s’entendraient à merveille. Un léger soupir s’échappa de ses lèvres à cette pensée. Déjà que la reconstruction de Kiri s’avérait compliquée, elle n’en devenait que plus ardue avec de tels éléments ! Mais leur motivation apporterait l’élan nécessaire à cette entreprise. Pendant un instant, il crut même qu’elle allait venir l’attaquer ! Mais elle se ravisa raisonnablement. Préférant l’attaque verbale.

Une vaine tentative lorsqu’on connaissait le caractère du Shinda. Des années passées à être considéré comme la pire des vermines, regardé de travers de par son pouvoir morbide. Il avait l’habitude des quolibets et des regards accusateurs. Ce n’était pas ça qui l’avait empêché d’avancer. Et si à son stade, il écoutait toutes ces simagrées, il ne s’en sortirait pas. Il ne s’offusqua donc pas de la chose. Kurasa s’en étant inquiété, il était même intervenu directement pour stopper la progression de la jeune fille. Un acte qui valut un petit sourire du Shinda alors qu’il se laissait doucement tomber de sa « monture ».

Atterrissant avec la délicatesse d’un shinobi entraîné, il remonta ses lunettes sur l’arrête de son nez et s’approcha du duo. Il se pencha pour ramasser le kunaï à terre qu’il tendit par la suite à sa propriétaire. Un geste qu’il accompagna d’un regard à son attention avant de transmettre le même au Tenbatsu. Laissant le soin à la jeune fille de reprendre ou non sa lame, Michiki rebondit sur les propos du Nukenin à son attention :

- Encore heureux que je ne faisais que jouer. Cela n’aurait pas duré longtemps si je m’étais directement attaqué à toi, cracha-t-il à la face de la Kawauchi avant d’en revenir à l’encapuchonné. Et attendez donc de croiser l’Empereur, je n’ai pas eu le droit au même test de routine enfantin.

Les souvenirs de sa mission au pays des Oiseaux ainsi que sa tâche d’entrer en plein territoire impérial lui revinrent. Le Kamui était plus regardant sur les valeurs. Si le Shinda en avait fait de même avec ces deux-là, la mission qui lui était confiée prendrait encore plus de temps. Mettant de côté ces considérations, il reprit finalement la parole pour répondre à la question principale de son interlocuteur désirant savoir si ce test avait porté ses fruits pour prouver leur force. Le but final étant de savoir s’ils étaient engagés. Ce à quoi Michiki répondit :

- Non, vous n’êtes pas engagés. Je n’engage personne. J’estime qu’un engagement, dans notre vocable à nous Nukenins, a un aspect purement financier. Vous adhèrerez, ou non, à ce projet dans les termes définis. Mais à côté de ça, j’aime avoir une petite idée de qui je suis susceptible de m’entourer. D’où ce petit manège.

Observant alors rapidement les environs défigurés par le combat, l’endroit n’était pas pour autant méconnaissable. La zone touchée par l’affrontement était minime par rapport à l’étendue de la superficie des ruines. Cette vision appuyant son discours, il reprit :

- Tout ceci nécessite des moyens financiers il est vrai. Mais l’essentiel se jouera sur le plan personnel. Si vous êtes réellement investis, l’argent n’a rien à faire ici. Je peux vous apporter plus que cela. Un toit, un but, même si vous ne semblez pas en manquer. Ou même une formation.

Les lunettes s’attardèrent sur Luka :

- Je n’ai aucun intérêt à m’attaquer directement à quelqu’un de ton niveau. Il était plus prudent que ton copain s’en charge. Mais je n’ai également aucun intérêt à laisser de potentiels alliés se cantonner à leurs limites. Je connais deux, trois choses en sensorialité que je serais prêt à te transmettre. Pour peu que tu veuilles bien…souligna-t-il.

Vu l’état de leurs relations jusque-là, il y allait avoir du sport. Mais elle refuserait sans doute cette aide. S’il fallait insister, il ne le ferait sûrement pas. Malgré son esprit calculateur, il n’allait pas s’infliger ça. Il avait parlé sincèrement, à elle de prendre sa décision. Puis le regard améthyste se porta ensuite sur Kurasa :

- Tu as un bon niveau c’est indéniable. Peut-être assez pour finir bras droit. Il me tarde de vous voir vous disputer la place avec Goren ! ironisa-t-il. J’ignore si je peux t’apporter quoique ce soit, sur le plan technique en tout cas. Mais l’offre est valable également. Je veux refonder Kiri et assurer sa pérennité pour des générations. Donc je tiens à m’entourer de l’élite, quitte à devoir la former. Pour faire en sorte que cela n’arrive plus jamais.

Il avait ponctué sa phrase par un mouvement latéral de bras désignant les vestiges du village. Il s’attendait presque à une remarque de Luka sur le fait que leur petit combat improvisé n’avait rien arrangé. Mais il n’y prêterait même pas attention. D’où le fait qu’il se permit de continuer :

- Pour l’heure, je pense que nous en avons finis. A moins que vous n’ayez d’autres choses dont vous souhaiteriez parler, je vous conseille de vous rendre au village à l’Est. Il y a là-bas une très bonne auberge pas chère que le Shûkai « a investi ». Présentez-vous de ma part et vous aurez des chambres. Certaines affaires réclament de mon temps, aussi je devrais être absent l’espace de quelques temps. Mais je saurais vous retrouver là-bas pour officialiser notre collaboration. D’ici là je ne peux que vous conseiller de vous reposer et de réfléchir à ce que nous avons dit. Je ne veux pas de recrues ayant pris une décision inconsidérée. Je cherche l’élite, rappela-t-il.

Alors qu’il allait partir, il se souvint de sa mention du Shûkai plus tôt et songea immédiatement à un détail qui avait toute son importance et auquel il ne pouvait laisser de non-dit :

- Une seule chose par contre. Je ferais savoir aux Shukajins qui vous êtes et ce que vous représentez. Vous n’aurez donc aucun ennui avec eux. Tout comme j’espère ne pas avoir d’échos d’incidents dont vous seriez à l’origine. Sinon ça n’aura rien d’un jeu cette fois-ci.

Le regard en prime exprimait tout le sérieux de sa déclaration. Le deal était placé et pouvait encore être refusé par les deux vagabonds. Il acceptait qu’il reste sur les terres de Mizu sans pour autant qu’ils agissent inconsidérément contre les troupes qu’il menait. Cet entretien touchant à sa fin, il allait bientôt pouvoir prendre congé et prendre la route pour le port. Le continent l’appelait pour justement finaliser les derniers détails quant à la mission Purification. Un voyage éclair au Shozaichi l’attendait après tout cela. Sauf si le duo n’avait pas dit son dernier mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 63
Rang : C

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyLun 14 Déc 2015 - 11:39

Finalement, Kurasa n'était encore qu'un inconnu pour elle, mais ça faisait déjà deux fois qu'il lui sauvait la mise, en moins de vingt minutes. Quelles que soient ses raisons, il avait visiblement déjà l'esprit d'équipe. Alors qu'elle s'apprêtait à coller une droite à Michiki assez fort pour s'en démonter le poignet, elle sentit une main ferme la rattraper en plein vol. Voilà le second geste sauveur de Kurasa. Elle prit alors une profonde inspiration, lançant un regard vraiment mauvais à l'inconnu qui continuait de la railler. "J'espère que tu prends pas ça comme une fierté, parce qu'il n'y aurait aucun mérite à ça." répondit-elle sèchement. Elle aussi pouvait se vanter de pouvoir tuer un gosse à l'académie ninja, mais ça serait juste ridicule. Elle était consciente qu'elle ne valait rien et elle était consciente que s'attaquer directement à elle serait un acte stupide et totalement dénué d'honneur de la part de l'homme à lunettes. Mais en avait-il seulement, de l'honneur ? Elle retira alors fermement son poignet de la main de Kurasa pour rabaisser son poing. Elle avait déjà trop parlé, elle ne sait pas pourquoi elle avait pensé qu'un homme qui avait voulu se dresser contre les règles instaurées serait moins stupides que ceux qu'il combattait. Mais apparemment, rien ne change. On détruit juste un enfer pour en reconstruire un plus grand, avec un démon encore plus puissant à sa tête, entouré lui-même de petits démons. Elle soupira finalement et récupéra son kunaï d'un geste calme, le rangeant... Ben nulle part en fait. Le coup de Katana de Kurasa avait déchiré une partie du haut du pantalon de Luka qui tenait préalablement le kunaï. Elle plongea alors la main dans sa poche pour en sortir un élastique et attacha ses longs cheveux blonds. Elle coinça le plat de l'arme entre l'élastique et son crane, pointe vers le haut histoire d'éviter un malencontreux accident si jamais elle venait à tomber en arrière pour x ou y raison, mais de sorte à pouvoir l'attraper et le retirer facilement en cas de besoin. Elle baissa alors les yeux vers son propre corps et vint frotter légèrement sa nuque d'une main. Les vêtements, passent encore. Mais mine de rien, la lame l'avait bien entaillée. Pas assez pour que ça soit mortelle, heureusement, mais assez pour qu'elle en souffre. Malgré le fait que son attention se porte sur son propre état, elle n'en ignora pas moins les paroles de Michiki. Et c'est sans relever la tête qu'elle répondit "Evidemment." Cela aurait été stupide de refuser et bien que Luka soit en colère contre Michiki, elle restait lucide. Il n'avait pas voulu leur mort et sa proposition était carrément la bienvenue. Si elle voulait aider Kurasa, s'améliorer était l'une des premières tâches qu'elle devait accomplir. A partir du moment ou le binoclard dit qu'ils en avaient fini, la jeune femme s'éloigna. Qu'ils discutent de l'auberge ou d'autre chose, elle s'en fichait. Elle n'avait aucune trousse de soin sur elle et ne savait pas si Kurasa en avait. Alors elle déchira simplement le bas de son t-shirt, jusqu'au commencement du haut de ses côtes environ, et passa le tissu autour de sa blessure en essayant de l'attacher. Le sang ne coulait pas, mais laisser la blessure à l'air libre pourrait provoquer une infection et elle préférait éviter ça. Ce serait long et chiant à nettoyer. Elle revint auprès des deux hommes une fois son affaire terminée, silencieuse et l'air un peu fatiguée. Que ça soit par ce qui venait de se passer, par le voyage qu'ils avaient fait avant, par la courte nuit précédent la venue de Kurasa ou simplement parce qu'à tout ça s'accumulait une perte de sang inattendue, elle n'avait qu'une hâte : dormir. Après un bon bain... Et un peu de sake sur son entaille. Et dans la bouche, tant qu'à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] EmptyMar 15 Déc 2015 - 18:09

L’Empereur ? Rien que le fait d’entendre son nom suffisait à inscrire sur le visage du Tenbatsu un froncement de sourcils et un regard des plus sombres. Tout comme les autres chefs de village, il incarnait une des figures importantes de ce monde shinobi. Le Nukenin n’avait pas manqué d’en faire mention à son récent allié, Suzurane Ebiko, lui, comme les autres, allaient devoir être éliminés pour faire chuter ce système. Il lui tardait donc de le rencontrer ! Si Michiki disait vrai, sa puissance, tant politique que brute, devait être à craindre autant que sa redoutable personne. Inévitablement et de manière assez fataliste, le constat fut le même pour l’ancien shinobi de Kiri. Il lui fallait devenir plus fort !
Quoi qu’il en soit, le Fossoyeur n’avait pas vraiment tort sur la forme que prenait cette alliance. Engager n’était sûrement pas le mot adéquat tandis que la finalité, ou la récompense, ne ressemblait en rien à une bourse pleine d’argent, filant dans les poches du ninja masqué. D’ailleurs, il ne faisait aucun doute que le résultat de sa participation au nettoyage de l’archipel aurait une allure bien plus grandiose et prestigieuse ! Bien plus que tout ce qu’il put recevoir en tant que mercenaire…

Un village allait renaître et il allait faire partie de ceux qui auront apporté leur pierre à l’édifice. S’il était permis de parler de manière caricaturale, cet abus de langage, lâché un peu plus tôt, n’était en réalité qu’un reste des habitudes de Kurasa en tant que membre du Youhei no Sekai. Il ne fallait pas que ce dernier l’oublie, une fois que Kiri aura renaît de ses cendres, son mode de vie allait complètement changer. Une hiérarchie s’instaurerait, un bandeau du village de la Brume viendrait orner son front et l’aspect financier n’allait plus tenir une place aussi importante. Il allait redevenir un ninja ! De manière « officielle » du moins. En effet, il est vrai que l’obtention de ce statut varie d’une mentalité à une autre. Certains pensent que c’est un honneur de l’être et que cela va de pair avec le fait d’être loyal envers un village, d’autres pensent que l’on devient et reste un shinobi du moment que l’on respecte son nindô. Quitte à choisir, le déserteur se situait plutôt dans le deuxième groupe.

Une nouvelle fois, le Shinda touchait juste. Les deux acolytes se tenant face à lui ne manquaient pas d’un but. L’un voulait accomplir une vengeance, l’autre comptait révolutionner le monde et en créer un nouveau. Quel visage aurait-il ? Quel rôle comptait-il y jouer ? Cela faisait un bon moment depuis que Kurasa en avait réfléchi les grandes lignes. Depuis cette rencontre avec un certain Shinsuke, au fond des geôles de Kumo. Il voulait poursuivre l’œuvre du Kurai Hikari et la mener à son terme ! Mais pas que. Le ninja masqué désirait un monde où les mensonges du passé ne ressurgiront plus, où de fausses alliances ne verraient plus le jour et où la violence qui nourrit chaque être humain n’aurait plus peur de s’exprimer. Un monde qui resterait sous son contrôle. En somme, il comptait en devenir le Dieu ! Pour cela, il allait continuer à travailler sur sa grande ambition dans l’ombre de son statut de ninja de Kiri. Peut-être même que son futur chef y verrait d’un bon œil d’y être mêlé !

Le Tenbatsu cessa d’être plongé dans ses pensées et prêta une oreille aux propos du Fossoyeur, qui étaient destinés à Luka. Son regard se porta sur sa partenaire. Il espérait que celle-ci ne réagisse pas mal aux paroles carrément provocatrices, mais teint de réalité, de Michiki. Il venait de lui transmettre une proposition qu’elle ne pouvait pas refuser ! Pouvoir profiter des enseignements d’un ninja de son niveau était une occasion en or pour la Kawauchi. Elle avait un camarade en qui elle pouvait faire confiance pour l’aider à accomplir son but, elle détenait aussi un don en sensorialité et maintenant, elle avait le moyen de déployer son potentiel à un niveau qu’elle n’aurait probablement pas imaginé !
Le binoclard se tourna ensuite vers le ninja masqué. C’était à son tour de recevoir les remarques de ce qui fut un instant son adversaire. Contre toute attente, elles furent plutôt bonnes et la place de bras droit que Kurasa avait sollicité plus tôt devenait peu à peu une réelle possibilité. S’il ne s’y attendait pas, c’est avant tout parce qu’il sentait s’être fait battre avec une facilité assez rageante. Un mouvement de tête consentant accompagna les propos qu’il lâcha par la suite…

« Hm ! Il sera difficile de contrer la volonté d’un shinobi comme le Golem, mais je saurais montrer ma valeur. Concernant ta proposition…

Tu as un niveau bien plus grand que le mien, l’écart saute aux yeux. Je n’aurai peut-être pas résisté aussi longtemps si tu y avais mis toute ta puissance. Il ne fait aucun doute que bénéficier de ton entraînement me serait utile pour progresser. »


Ça y est. La conversation touchait à sa fin dans cette rencontre que le Nukenin aux yeux rouges avait tant souhaité. Il était venu pour voir le Shinda afin de faire pleinement partie du projet de reconstruction de Kiri et tenter de monter les premières marches vers l’acquisition de la confiance du Fossoyeur. Il l’avait toujours dit depuis son changement de cap, il convoitait le statut de ninja important du village ! Une reconnaissance qu’il n’avait jamais eut la patience d’atteindre lors de son premier passage dans la Brume.
Il fut, par la suite, invité, ainsi que sa partenaire, à rejoindre un camp investi par le Shukai, tandis que le Fossoyeur indiquait qu'il allait devoir s'absenter quelque temps. Curieux. Qu’avait-il de si important à faire hors de Mizu, à l’aube du nettoyage de l’archipel ? D’autant plus que le ninja masqué comptait aussi s’en aller de Mizu dans un futur très proche. Au Shukai justement ! Il demeura silencieux encore une fois, ce n’était pas le moment d’attiser sur lui une quelconque suspicion…

« Bien. Allons-y Luka. Nous nous reverrons bientôt Michiki… »

Sur ces courtes paroles, le mercenaire tourna les talons et entama une marche vers l’Est, comme son futur supérieur le lui avait indiqué. Il s’attendait évidemment à se voir suivi par la kunoichi. Celle-ci avait une mine fatiguée et la blessure qu’il lui avait infligée n’arrangeait pas son état. Au moins, elle pourra se reposer, se soigner et par la suite s’acheter une nouvelle tenue !
Le seul inconvénient restait la compagnie dont ils allaient se voir doté. La présence des soldats de l’Empire ne plaisait pas vraiment à Kurasa. Peut-être que Michiki l’avait deviné, d’où la mise en garde. Il n’avait cependant rien à craindre, le Nukenin n’allait pas faire de victimes. Pas ici, pas maintenant…

« Luka, je vais devoir te laisser seule pendant quelque temps. J’ai une mission importante à remplir… »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Faux soyeux [Kurasa - Luka] Faux soyeux [Kurasa - Luka] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Faux soyeux [Kurasa - Luka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô-