N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Un nouvel éveil[en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
Hidatoki Maijima
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 422
Rang : A

Un nouvel éveil[en cours] Empty
Message(#) Sujet: Un nouvel éveil[en cours] Un nouvel éveil[en cours] EmptyMer 9 Sep 2015 - 17:11



Cette journée commença assez étrangement quand on y pense, le ciel se couvrait rapidement pendant que j’entrais dans une forêt, l’aura de celle-ci était assez malsaine, on sentait que quelque chose d’horrible s’y était passé.

Au fur et à mesure que je m’avançais dans cette verdure, si on pouvait dire, toute les plantes avaient pris une teinte vert foncé tendant vers la couleur du sang séché. Pas à pas je m’enfonçais la dedans, mon compagnon me suivant sans crainte mais avec une certaine arrière pensée, il n’aimait pas ça, et moi non plus, mais c’était le chemin le plus rapide vers notre destination et faire un détour n’était pas dans mes plans… Pour être franc, j’aurai du y penser à deux fois à ce détour, parce que ce qu’il se passa dans cette forêt, changea jusqu'à la nature de mon être, ou plutôt révéla ma vrai nature.

Une fois au milieu de la forêt ou ce qui semblait l’être, un grondement retentit, et une dizaine de branche vint se saisir de nos membres, entravant complètement le moindre mouvement, mon oiseau se fit aussi piéger et plaquer violement au sol, cette vision n’engendra en moi que de la colère, depuis mon « accident » je ne ressentais presque que de la colère et de la rancœur de temps en temps. Bien sur j’étais apaisé en présence de mon compagnon mais cette violence inutile n’était pas pour calmer mes nerfs…

Je brisais les premiers liens et me précipita vers leur origine pour y asséner un violent coup de poing qui fit jusqu'à vibrer toutes les branches qui avaient grandi de se point, et, quelques secondes après se briser, dans une petite explosion de sève, d’écorces, ainsi que de bourgeon. C’était très similaire à l’être humain en fin de compte…

Pour le coup j’ignorais qui m’attaquer et surtout la raison de cette attaque, mais quelques secondes après que j’eu détruit une parti de nos liens, une voix traversa la végétation :


-Il a atteint un certain stade de puissance, je te l’avais dit que ce sort n’allait pas être suffisant…

-Tais-toi donc ! Sa mère, à son âge, aurait eu le temps de sentir cette attaque 50 fois avant qu’il ne se rende compte qu’il était observé !

Ma mère ? Que savaient-ils d’elle ? Même moi je n’en avais qu’une image flou, cacher au fin fond de mon cerveau, je ne me souvenais ni de sa voix, ni de son parfums, rien… Et pourtant, des personnes qui m’étaient totalement inconnu et qui semblaient m’en vouloir en connaissaient plus que moi sur mes origines…

Pourquoi m’attaquaient-ils ? À les entendre parler, il s’agissait plus d’une sorte de test qu’une réelle attaque. Ils restèrent encore dans l’ombre et même si, habituellement je n’avais pas de mal à repérer la présence des gens qui m’entoure mais là, c’était un grand vide, je semblais seul dans cette forêt.


-Et toute cette violence, comment sa mère à pu laisser son enfant être corrompu comme ça !

-Ne sois pas si soupçonneux voyons, il est encore jeune, tout n’est pas perdu, ils à déjà évolué vers une relation amicale avec la nature, c’est déjà ça…

Apparemment il ne semblait pas être au courant que j’avais perdu la mémoire, et que, tous mes souvenirs avaient été entreposés dans un placard fermer à clé, et que moi, bah, je ne l’avais pas, cette clé. Tous ce que j’avais, c’était mon camarade, qui était encore cloué au sol.

D’un coup, les liens autour de l’aigle se resserrèrent, au bout d’une certaine pression, il explosa dans une grande quantité de brume bleu claire, qui se dissipa très rapidement, laissant juste quelques petites lucioles s’échapper vers le ciel. Quand je vis mon nouvel amis explosé sous la pression de mes assaillants, je ne pu retenir ma colère, cette colère qui n’était pas qu’alimenter par la disparition de mon camarade, mais aussi par mon amnésie, qui m’empêchait d’avancer, de ce sois disant accident, qui m’avait laisser de grosses séquelles, c’était sens doute très puéril d’être en colère pour tant que chose qui n’était enfaite que de malheureuses coïncidences, mais je ne pouvais plus retenir ce ressentiment.

J’oubliais donc ma raison et laissais ma haine prendre le dessus, et dans une brume rougeâtre, apparut un masque riant de la menace invisible qui était présente, et ses deux mains apparurent et flottèrent au dessus des miennes, c’était des membres plaqué d’une armure rouge sang, munis de doigts crochus, fait pour déchiqueter ses adversaires. Le masque vint se placer devant ma tête, c’était un grand visage de démon japonais, orné de deux grandes cornes pointus et d’une longue chevelure blanche. Il continuait de rire, jusqu'à ce qu’il m’adressa rapidement la parole :


- Mouhaha, alors gamin, on dirait que tu t’es enfin sorti les doigts du cul ? Arrêté de jouer avec tes petites babioles ridicules ? Je vais te montrer moi ce qu’est le vrai pouvoir hahaha.

Et après ces quelques mots, mon corps se mit à bouger tous seul et à charger un mur, je ne pouvais pas m’arrêter c’était comme si cette entité avait prit le contrôle de tous mes mouvements. D’un coup de poing, le mur se brisa et fit apparaître une grande salle, éclairée de la lumière blanche de la lune, sur le sol, plusieurs signes et au centre, deux êtres. L’un était une sorte d’orbe entouré par des courants d’air, coloré d’un bleu foncé apaisant, l’autre, était une flamme instable, rouge, et semblait très agressive…

Mais peu importait ce qui se trouvait devant, je me mis à courir dans leur direction, armant mon poing pour assener un coup puissant qui allait les envoyer dans l’haut-dela, mais à l’impact, mon poing heurta un champs de force, qui me repoussa violement sur un des murs de la salle.


- Dis à l’un de tes démon de quitter son corps, ou alors j’userai de mon pouvoir pour le faire.

- Ah… Très bien… Demon ! Retourne d’ou tu viens ! Nous devons parler à l’enfant ! Et tes bêtises ne nous intéressent guère !

Mais rien ne semblait atténuer ma rage, et c’est sans une réponse que mon corps se remit à charger en direction de ces deux êtres. La flamme émit un soupir ainsi qu’une puissante onde de choc qui fit disparaître le masque et son emprise, me laissant, exténuer, à genou sur le sol. Je ne comprenais pas ce qu’il venait de m’arriver, et je dois l’avouer, cela me faisait un peu peur d’avoir ce genre de pertes de contrôles.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un nouvel éveil[en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-