N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Saibogu Tenmei
Informations
Grade : Heishi
Messages : 146
Rang : B+

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] EmptyJeu 3 Sep 2015 - 13:43

La traversée sans être réellement éprouvante, la était suffisamment pour finir mes dernières forces. Je n'ai pratiquement pas dormi depuis mon premier appareillage et même si j'ai de l'aide avec quelques marins qui sont à bord... Ils ne peuvent pas tout faire. À la base, je n'avis pas prévu de le laisser être manœuvré par autre que moi-même voir ma cousine, aussi Saibogu, donc c'est très loin d'être simple où intuitif.

Enfin soit, les dernières heures j'ai été forcée de dormir, après m'être évanouie j'ai était placé dans ma cabine. Finalement réveillée pour effectuer les manœuvres d'approche et faire lâcher l'ancre sans fendre de crâne comme j'ai failli le faire à l'un premier essai de l'engin... Enfin ma cousine, mais c'est un autre sujet.

Une fois au sol je fais demander mes deux coéquipiers tout en commençant à gérer le déchargement de tout ce que l'on transporte. Tôhatsu Naoki est certainement le premier qui arrivera, bien qu'un peu timide il me semble avoir bien plus de bonne volonté que la troisième personne. Peu importe que ça lui plaise ou non, il a des ordres et cela lui impose donc d'obéir. Libre a Suzurane Ken de faire qu'a sa tête, mais alors il répondra devant nos supérieurs de ses actes, je m'en lave les mains.

Quand sans surprise le premier venu à la langue chevelure approche, je lui fais signe. De toute manière s'il ne s'est pas levé lui-même s'est surement un des marins qui s'en est occupé donc...

"Ah Naoki-san ! On s'occupe déjà du déchargement, ensuite on verra à trois la suite si ça ne te gêne pas. J'imagine qu'ils sont pressés de recevoir les ressources, les vivres et les médicaments que l'on transporte."

Un des membres de l'équipage temporaire me demande s'il doit réveiller celui qui est dans la salle des moteurs. N'étant pas pressé de le voir immédiatement, je lui indique de le laisser là-bas. On aura une petite discussion quand il sera enfin parmi nous. En tant que chef d'équipe, c'est à moi de lui faire comprendre qu'il est un shinobi, pas un enfant qui peut dire de manière immature ce qu'il souhaite faire ou non. Donc oui, il travaillera que ça lui plaise ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Naoki
Informations
Grade : Heishi
Messages : 32
Rang : C

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] EmptyJeu 3 Sep 2015 - 19:16

On ne pouvait le nier, voyager sur un navire volant était une expérience fantastique. Bien qu'il prenait milles précautions, s'agrippant aux barres de sécurité comme un jeune chimpanzé à sa mère, notre petit Tôhatsu adorait ce voyage. Il n'aurait jamais imaginé pouvoir "toucher" les nuages, car se le ninjutsu permettait de briser les lois de la nature, voler semblait pour lui une chose inaccessible.
Pourtant il était là, chevauchant un oiseau de métal, ses longs cheveux d'ébène flottant librement dans le bleu du ciel. Allez savoir pourquoi, il fut forcer de rentrer pour la nuit, et bien qu'on dusse presque l'y jeter pieds et poings liés, le jeune homme réussit à calmer sa claustrophobie. Oui, il était debout au petit matin, mais il ne semblait pas avoir trop mal dormi.

Il rejoignit assez rapidement le pont, saluant d'une inclination fort respectueuse la - très charmante - personne en charge. Naoki avait tout de suite apprécié la Saibogu, que ce soit son sourire resplendissant, ou ce mélange d'assurance et de douceur, elle lui inspirait confiance.

"Comme vous voudrez! Je me charge de contrôler que l'on ait rien oublié!"

Aussitôt dit, aussitôt fait! Le jeune homme était déjà parti, virevoltant comme une plume maintenant qu'ils étaient sur la terre ferme. Il courut presque dans sa cabine afin de chercher une copie de l'inventaire de tout leur stock, et avec la même allure il retourna à la sortie. Svelte et agile, il n'empêchait nullement le débarquement lors de ses déplacements, se faufilant là ou personne n'aurait cru cela possible.
Heureusement, le déchargement n'avait pas encore commencé, aussi se mit-il à compter tout ce qui sortait de l'appareil, s'assurant que chaque chose soit à sa place. Les vivres d'un côté, les médicaments de l'autre, les kits de bricolages par là, il était hors de question de se retrouver avec un gros tas dégoutant. Trier et savamment placées, non seulement le tout avait l'air plus léger, mais l'expédition prenait un peu d'allure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Suzurane Ken
Informations
Grade : Heishi du Shukai
Messages : 39
Rang : C

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] EmptyVen 4 Sep 2015 - 9:04

Le brouhaha QUI régnait sur le quai lui fit l’effet d’une claque alors qu’il remontait les marches vers la surface. Ces imbéciles n’avaient pas perdu une seule seconde depuis l’atterrissage semblait-il. Le jeune Szurane eut confirmation alors que son regard se posait sur la scène en face de lui, la plus grande partie de la cargaison avaient été déchargé, mais ce fut tout autre chose qui attira et maintiens son attention. Cette célèbre forêt qui donnait son nom au pays du bois était dans un état critique, des dizaines d’arbres à perte de vue étaient déracines, certains aussi large que le vaisseau fraîchement arrivé, tandis qu’à même le sol d’innombrables fissures déformaient les lieux rendant le terrain accidenté et dangereux, impraticable pour tout transport à roues.

La catastrophe qui avait eu lieu quelques jours auparavant, à défaut de mettre en cendre le pays, l’avait réduit en miettes. Mais le spectacle ne manquait cependant pas d’une terrible beauté, Ken ne put s’empêcher d’imaginer un homme possédant un tel pouvoir, si un humain possédait cette puissance il ne manquerait pas de gagner le respect de l’intégralité du clan Suzurane, et la jalousie de nombreux d'autres.

Pas une seule seconde ne lui vint à l’esprit la peine de ce qu’il était advenus des habitants de ce pays. Il en était bien conscient, mais ces victimes humaines étaient semblables à la faune détruite qu’il observait, rien de plus qu’une partie du paysage, la vie d’un être vivant n’a à ses yeux qu’une infime importance. Ken ne réfléchissait pas comme le commun des mortels et les sentiments tels que la compassion ou la pitié restaient des principes abjects qu’il ne parvenait que très difficilement à définir.
Il s’agissait là d’une des raisons de son incompréhension sur la mission en cours. Pourquoi venait-on secourir, un terme qui le révulsait, des êtres incapables et faibles ? Et surtout pourquoi avait-il lui était sélectionné pour participer à ce sauvetage ridicule ? Les ressources de l’Empire ne devraient-elles pas être mises au profit d’une cause plus importante ?

Alors qu’il se posait ces questions Ken en vint rapidement à comprendre la faiblesse actuel du Pays, autant sur le point militaire que social, puis à la crise économique et politique qui ne manquerait pas d’arriver. La simplicité de manipuler le prochain dirigeant pour qu’il soit favorable au Shukai était à en crever de honte. Et même si Ken répugnait ce genre de pratique il savait que beaucoup de sang coulerait dans l’ombre.

Quoi qu’il puisse se dérouler dans les prochaines semaines, il y aurait du grabuge.

Revenant à la réalité il descendit sur la terre ferme et se postait à quelques mètres de la femme blonde qui mettait tant de cœur à l’ouvrage. Adossé contre un arbre effondré gigantesque, Ken la regardait un demi-sourire aux lèvres. Sa supérieure ne semblait pas très contente de son attitude, et le jeune homme ne pouvait que s’amuser de ses veines et inutiles tentatives à faire quelque chose de « bien » dans ce monde. Avec un peu de chance la femme défoulerait sa frustration sur lui, son sourire s’élargit à cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Tenmei
Informations
Grade : Heishi
Messages : 146
Rang : B+

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] EmptyVen 4 Sep 2015 - 15:07

Je n'ai pas le temps de regarder l'étendu des dégâts dans l'immédiat. Ni me fondre dans une compassion excessive, même si je le pouvais d'ailleurs. On a beaucoup de pain sur la planche et je compte bien faire mon travail comme il le faut et dans les temps impartis. J'imagine que l'autre imbécile adossé à un arbre ne comprend pas le principe d'urgence. Il n'attend qu'une chose, un combat pour réagir... Mais alors il est loin d'avoir compris une chose.

"Il y a une chose que tu n'as pas l'air de saisir. On est ici pour travailler pas pour se tourner les pouces. Donc : Soit tu t'actives tout de suite, ou alors cela sera considéré comme un refus d'obéir aux ordres qui nous vienne directement de nos supérieurs. Un Heishi ne choisit pas ce qu'il fait ou non, il a des ordres et il obéit, c'est clair ?"

Avec ce genre d'attitude, s'il ne redresse pas rapidement la barre il ne sera pas shinobi très longtemps. Un ninja fait partie d'un ordre militaire et hiérarchisé, ne pas obéir ou faire seulement ce qui nous chante n'est pas du tout le bienvenu. S'il refuse d'obéir, je ne vais pas perdre du temps à lui rappeler son devoir, mais une fois le rapport rendu cela ne sera certainement pas long pour qu'il finisse dans une prison ou au moins devant la cour martiale.

D'un autre côté, on a Naoki... Je n'ai même pas besoin de faire agir mon rôle de chef d'équipe, sa bonne volonté suffit amplement. Je suis même surprise qu'il ait réussi à dormir alors que l'on m'a rapporté qu'il semblait avoir une certaine claustrophobie et qu'ils avaient dû s’y mettre à plusieurs pour le faire rentrer. Sérieusement, il aurait pu me demander de dormir sur le pont, un sac de couchage attaché et une bonne couverture auraient suffi, on n'était pas si haut que ça.

Bon, le dirigeable est totalement vide, que ce soit d'affaire ou de personnel... À ce moment-là j'aurais dû le remettre dans un sceau, mais il y a une chose qui me parait évidente. Les chambres et l'espace dans celui-ci ne seront pas de trop vu l'ampleur de la catastrophe qu'il y a eue ici. Je vais voir le Tôhatsu quand j'ai l'impression qu'il a finie.

"Merci Naoki-san, il ne manque rien ?"

Je sais, je ne suis pas obligée d'être amicale, mais je préfère l'être avec lui puisqu'il semble mettre tant de coeur à l'ouvrage. Bon, on va mettre en place un endroit pour que les réfugiez puisse récupérer de la nourriture et du matériel essentiel. D'un autre côté il va falloir distribuer et vérifier qu'il n'y a pas d'abus avec les médicaments et une troisième personne doit voir ce qu'il est urgent ou non d'aménager ou construire et s'occuper d'un autre problème épineux... Du travail pour trois en somme. Et encore, il y a bien plus à faire.

"Je vais m'occuper de distribuer les vivres, Naoki-san occupe toi de la distribution du matériel médical et de t'assurer qu'il n'y a pas de vol ou d'abus de consommations de celui-ci s'il te plaît."

Je me tourne ensuite vers le troisième de l'équipe, même si je ne suis pas du tout sûre de sa réaction, je m'en fiche. S'il veut désobéir ou m'envoyer paître, c'est lui qui prend un risque.

"Ken-san, il faut vérifier qu'il n'y a pas de danger immédiat. Les infrastructures des bâtiments sont surement touchées. Mais ce qui m'inquiète aussi est la possibilité que des désespérées ou des opportunistes puissent attaquer ou rançonner les civils. Occupe-t’en, avec la sévérité que tu jugeras nécessaire. S'il n'y a pas ce genre de problème, il faudra alors établir quand même un périmètre de sécurité, ce n'est qu'une question de temps."

J'imagine que cela l'intéressera déjà plus que de faire et distribuer de la soupe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Naoki
Informations
Grade : Heishi
Messages : 32
Rang : C

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] EmptyVen 4 Sep 2015 - 20:23

Entièrement dévoué à sa tache, le jeune homme n'eut pas le loisir de contempler le paysage. Certes, il remarqua le sol un peu "usé" par les intempéries, mais rien ne l'avait préparé à tout cela. Il venait de contrôler le dernier colis lorsqu'il se retourna, faisant face à cet immense tombeau. La forêt était morte, ravagée par un sauvage inconnu, et il n'y avait pour témoin de cette barbarie que ce chaos d'arbres déracinés, et d’appendices meurtris d'anciens chênes ou hêtres.
Peu de gens restait insensible à ce genre de spectacle, mais pour quelqu'un ayant vécu toute sa vie dans une tribu arboricole, pour un Tôhatsu de la tribu Zassou, cette flore meurtrie était une déchirure. Ce fut comme si une main s'enfonça dans son ventre, attrapant son estomac et le compressant de toute ses forces. Il ne peut d'ailleurs pas répondre à son supérieur, et tandis que des larmes coulèrent de ses yeux écarquillés, il perdit l'équilibre.

"Eh petit! Reprends toi!'

Un des hommes qui s'était occupé du déchargement le rattrapa de justesse, mais il était trop tard. Tous avait déjà l’œil sur lui. L'innocence de Naoki couplée à sa disponibilité pour les autres avaient crée une certaine sympathie entre lui et l'équipage. Aussi furent-ils sensibles à son état.
Ceci dit, notre sauvageon était également un ninja, et il ne tarda pas à reprendre ses appuis, passant sa manche sur son visage afin de sécher ses larmes.

"Excusez-moi pour ça... Continuons!"

Il avait repris des couleurs, mais il avait beau affiché un très mince sourire, on sentait bien que quelque chose avait changé. Sa trop grande sensibilité venait d'être scellée au fond de lui-même, bête acculée se terrant dans son terrier. M'enfin, personne n'irait lui reprocher sa "froideur", après tout, ils comprendront!

Arriver par la voie des airs présentait de nombreux avantages, mais pour se faire ils avaient du limiter le nombre de têtes. Naoki ne pouvait pas vraiment s'offrir le luxe de simplement manager les troupes, il devait mettre la main à la pâte. Il ne s'y connaissait pas particulièrement en médecine, mais dans l'immédiat, on parlait plus de premier secours que d'Iroujutsu.

"Je me rends au village le plus proche afin de comprendre un peu la situation. En attendant essayer de trier et classer les médicaments par utilité. Les antibiotiques d'un coté, les désinfectants de l'autre, tout ce qui est pansements, ciseau et bandes, par là. Si possible, tentez d'être prêts avant que je revienne, afin que nous soyons opérationnel le plus vite possible."

Le jeune homme était déjà sur le point de prendre son élan, lorsqu'il se rendit compte qu'il avait oublié quelque chose. En y repensant il aurait pu commencer par là d'ailleurs.

"Ah oui... Il y a t'il quelqu'un qui s'y connait en médecine?"

Il y eut un silence de quelques secondes, puis une main se posa sur l'épaule de Naoki. Une fois la surprise passée, il reconnut rapidement celui qui l'avait soutenu. Un sourire se dessina sur ses lèvres.

"Parfait! Tu m'accompagnes? Il me faut quelqu'un qui puisse évaluer correctement la situation. Allons-y!"

Il aurait largement préféré éviter de gambader dans ce cimetière naturel, mais en tant que Tôhatsu il était tout désigné pour ce trajet. Si son agilité et sa petite taille lui permettait de circuler sans trop de difficultés dans ce capharnaüm, on ne pouvait en dire autant pour son compagnon de voyage. Heureusement, une collaboration efficace leur permit d'arriver sans trop de mal au village le plus proche. Ils avaient atterri à moins de dix minutes de Kareki, ils mirent plus ou moins le double pour y arriver.
Le monde des hommes n'avait pas été épargné par même nature. À l'instar de la forêt, cet endroit avait été malmené. En se rapprochant de la ville, Naoki fut tout d'abord saisi par l'odeur. Il n'y avait plus aucun doute, ce déchainement sismique avait faire des victimes. Décombres et poussières donnaient à l'ensemble une allure apocalyptique, et même s'il avait muselé son âme, l'androgyne sentit tout de même une boule grandir dans sa gorge. Ils marchaient lentement, prêtant attention aux moindres signes de vies. Ceux-ci arrivèrent enfin.

Les survivants s'étaient rassemblés au centre du village, tous massés dans un campement de fortune. Si la majorité portait le masque du désespoir, certain au contraire faisait contre mauvaise fortune bon cœur. On avait déjà commencer à enterrer les morts, et une sorte d'organisation s'était extirpé du chaos.
Son kimono rouge aidant, Naoki ne tarda pas à attirer l'attention, et s'il fut tout d'abord inquiété par certain regard avide, l'approche d'une jeune femme en tenue de travail le remis d'aplomb. Elle portait sur ses épaules une grande pioche, et étrangement, cette allure d'ouvrier du bâtiment lui allait à ravir. Elle s'enquit d'abord du pourquoi de leur venu, et une fois les présentations faites et la méfiance dépassée, elle se proposa d'aider les étrangers.
Ils firent tout d'abord une rapide visite des lieux, ce qui ne fit que confirmer la misère apparente. Ces gens avaient presque tout perdus, et ils n'avaient même pas le luxe de s’apitoyer sur leur sort. Naoki reparti bien vite en direction du campement, ayant prit la décision de laisser sur place son compagnon. Il avait pour mission de regrouper les blessés, et de trouver un endroit plus ou mons propres pour installer un hôpital de fortune. Quand à l'autre, le Tôhatsu filait comme un flèche à travers ce sombre tableau. Il prit beaucoup moins de temps pour arriver au campement, mais celui-ci avait déjà si bien avancé qu'il comprit avoir passé un peu trop de temps à Kareki.

Après s'être assuré que ses hommes avaient terminé de tout ranger, il s'en alla faire un rapport à Tenmei.

"Je suis désolé de mon retard, je n'ai pas vraiment vu le temps passé. La situation est vraiment catastrophique à Kareki. Ils ont tout perdu. Certaine personne tente tant bien que mal de réorganiser un peu la population, mais ils ont besoin de matériels! Et pour couronner le tout, les routes sont presque impraticables."

Le jeune homme prit une petite pause, le temps de prendre une profonde respiration, mais également de se calmer. Son compte-rendu avait un effet néfaste sur son moral, il devait prendre un peu plus de distance.

"Je sais qu'on ne peut pas déplacer le campement là-bas, puisqu'il faut également se soucier des villages environnants, mais j'ai laissé un homme sur place. Je pense qu'il faudrait tout de même y implanter un hôpital de fortune. On devrait y laisser quelques outils de premiers secours, et quelques antibiotiques, puis de quoi construire au moins un refuge propre et sécuritaire pour les rescapés les plus précaires."

Naoki avait fait de son mieux pour rester professionnel, mais malgré lui ses yeux s’abaissèrent, et sa voix se fit plus hésitante. Il n'était pas une femme, mais sa sensibilité et sa fragilité n'avait rien à envier au galant sexe.

"Je... Que pouvons nous faire... c'est horrible."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Suzurane Ken
Informations
Grade : Heishi du Shukai
Messages : 39
Rang : C

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] EmptySam 5 Sep 2015 - 16:58

Alors que la femme blonde déblatérait sa tirade ridicule sur le fait d’être un soldat et de suivre les ordres il se mit à rire à gorge déployée, incapable de contenir l’hilarité que ces paroles déclenchaient chez lui. Fraichement enrôlé, Il n’avait aucune fidélité pour le Shukai si ce n’était celle du bénéfice du doute peut-être. Sa véritable loyauté n’allait qu’à son clan et si Ken était aujourd’hui un Heishi c’était uniquement du à son désir de parcourir le monde librement et d’en apprendre le plus possible sur cet empire supposément allié aux Suzuranes. La dernière décennie avait suffisamment prouvé que les alliances ne duraient jamais longtemps, il s’agissait d’une ère de traîtrises et de promesses déchues. Les guerriers de Yuki no Kuni se devaient de s’adapter, de se préparer pour vivre les gloires à venir…

Sa supérieure ne connaissait surement pas grand-chose des tensions qui existaient entre les clans les plus reculés de l’ancienne alliance, et la était toute l’ironie de la chose. Suivre les ordres de ces soi-disant « supérieures » n’était qu’une mascarade. Il s’agissait d’un rôle qu’il jouait de son propre chef, mais les Suzuranes n’étaient pas connu pour leur patience, et ce genre d’affectations ne manquaient jamais d’épuiser un peu plus son quota.

Sa crise de rire passée il ne quitta pas la femme des yeux attendant la suite. Ken se détendit rapidement alors qu’elle lui demandait de s’occuper de la sécurité. Cette Kunoichi était donc capable de gérer les tempéraments des uns et des autres comme s’il s’agissait de pièces sur un échiquier. Une entente tacite sembla passer entre eux alors que leurs regards se croisaient, moment rapide et éphémère. Sans pour autant reconnaître sa supériorité le jeune guerrier lui accordait à présent un peu plus de considération, Ken ne savait que trop bien la différence entre se prendre pour un chef et agir en tant que tel. D’un léger signe de tête il s’éloigna, regroupant une petite troupe de volontaires et commençant à discuter des détails.

Son groupe ne perdit pas une seconde, une dizaine d'hommes resteraient au campement de fortune et protégeraient les réfugiés ainsi que le navire volant, leur seul moyen de fuite. Cinq sur place vaquant entre les débris et tentes, gardant un œil alerte, tandis que les cinq derniers se postaient à intervalles réguliers, à plusieurs centaines de mètres du centre des opérations, en sentinelles, ils étaient la première ligne de protection et seraient les premiers à donner l’alerte en cas de problème ou intrusions.

Ken et un trio de heishi se déplaceraient quant à eux en grand cercles sur plusieurs kilomètres à la ronde, unité légère et mobile, cherchant le moindre bruit ou signe de violence et combat dans ce paysage déjà dévasté. Peu soucieux de sauver des vies, la mine sévère et le regard froid, le Suzurane s’enfonçait dans les ténèbres de cette forêt torturée, peu conscient des dangers qui pouvaient potentiellement l'attendre, tapis dans l'ombre de la catastrophe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Tenmei
Informations
Grade : Heishi
Messages : 146
Rang : B+

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] EmptyDim 6 Sep 2015 - 21:14

Avant qu'il ne parte, je donne à Ken un boîtier noir et lui explique le fonctionnement. Qu'il le garde et s'en serve ou pas c'est à lui de voir. La forêt d'arbres colossaux est tombée, laissant une terre désolée et triste. Ce n'est pas la forêt de tente qui commence à s'ériger pour accueillir, soigner et nourrir les réfugiés des environs qui changeront grand-chose à cet état de fait. Bon, je sais que je n'ai pas réussi à être crédible à ces yeux et quand le rapport tombera il verra bien ce qu'est la différence entre un mercenaire et un ninja. Mais dans l'immédiat, si le mettre à la sécurité retient le peu de patience qu'il semble avoir et que les rumeurs accordent aux membres de son clan alors ça sera déjà un bon pas en avant.

En tant que Saibogu, je ne suis pas très à même de connaitre bien les clans d'ailleurs, même si c'est un des principaux clans de Yuki no kuni, mon pays de résidence depuis que je porte le bleu. Tôhatsu revient me faire un rapport et cela ne fait que confirmer le caractère urgent et important de notre mission. La vie de dizaines, voir de centaines de civils tiens entre autres à la chance et au bon soin que l'on portera à les aider.

"Je comprends Naoki-san, prends le matériel que tu jugeras nécessaire ainsi qu'une paire de personnes pour t'épauler. Ah ! Et tiens, j'ai oublié de te donner ça. Cela permet de communiquer à distance."

Je lui explique le fonctionnement de l'appareil. S'il a besoin de plus de gens où de ressources, je sous-entends d'un regard ouvert et amical que cela n'est pas un ordre strict. En gros, cela veut plus dire que je souhaite qu'il prenne cela au minimum et ne se prive pas d'en prendre plus si c'est nécessaire. Dans ce genre de situation, je suis dans un sens heureuse de ma difformité mentale... Du fait de ne pas ou pratiquement ne pas ressentir d'émotion. J'imagine que je n'arriverai pas à rester aussi lucide dans ce genre de situation sans cela. Est-ce que cela va me servir ou au contraire par contre est un autre sujet.

Je mets aussi la main à la pâte, montant tente sur tente et alors que notre arrivée sans grande discrétion a déjà attirés les premiers réfugiés, je vais à leurs rencontres. À chacun d'entre eux c'est la même chose, je sors un pacage de secours contenant un peu de matériel, une couverture, un sac de couchage et les invites à aller près du préposé au service qui va littéralement passer une partie de ses journées à servir la nourriture... Bon, je voulais aussi aider dans ce domaine, mais, quand j'ai voulu calculer l'apport exact en sel nécessaire par rapport aux populations à venir et que j'ai pris cinq minutes à réfléchir à cela on m'a dit que je serais plus utile ailleurs...

Mais, il fallait bien quelque chose pour rompre cette monotonie qui aller se créer non ?

"Mademoiselle ! Nos éclaireurs postés par le Suzurane ont perçu une fumée à l'horizon au nord-ouest. Que devons-nous faire ?"
"Je m'en occupe."

J'appuie alors sur le bouton, s'il continue ses patrouilles en cercle, il est encore largement dans la portée.

"Ken-san, on m'a rapporté de la fumée étrange au nord-ouest au-delà du secteur sept. Cela pourrait n'être rien, mais dans le doute va voir."

Le début d'un feu de forêt ? Un feu de camp ? Cela peut-être rien comme ça pourrait être grave, peut-être même les signes d'une attaque de pillard ou tout autre problème du même genre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] EmptyLun 7 Sep 2015 - 1:11

Un feu au nord-ouest, mais aussi et encore, une vision étrange qui se produisit. Les trois shinobis du Shukaï étaient occupés à continuer d'aider les blesser quand soudain, leurs visions furent atteinte par un tout autre spectacle.

À deux kilomètres d'eux, l'arbre maison semblait soudain entouré par d'imposantes chaînes de nature inconnue, tendue tel de véritable câble, elle semblait exercer une pression sur l'arbre l'empêchant de tomber, voir peut-être même essayant de le redresser.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
Tôhatsu Naoki
Informations
Grade : Heishi
Messages : 32
Rang : C

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] EmptyMar 8 Sep 2015 - 1:55

Dans le chaos le plus totale, dans les situations les plus désespérées, il y avait toujours des gens capables de garder le sourire. Ces héros possédaient une telle force intérieure, que l'ignominie glissait sur eux. Ils n'étaient pas insensibles, mais il savait irradier au fin fond des ténèbres. Cette très cher Tenmei était de ceux là, et il suffisait au jeune homme d'être en sa présence pour retrouver courage.
Régurgitant ses doutes et ses peurs, Naoki reprit une face moins abattue, et attrapant cet étrange chose, il se mit en route. Désireux de conserver ses mains libres, il tient cette boite magique avec ses cheveux. Ce bidule était pour lui moins étrange que l'oiseau mécanique, mais il n'était toutefois pas moins surpris devant une chose permettant de communiquer à distance. Décidément, le monde était fou.

"Garuda, Kuma, et Shikamoto également, venez avec moi!"

Il les avait hélé au passage, et déjà le petit groupe se dirigeait vers le matériel. Le camps avait bien évolué, et plusieurs tentes voyaient déjà le jour. Cependant il restait encore un bon gros stock. Ils prirent de quoi fabriquer un abris de fortune, et après avoir embarquer chacun un sac de premier secours, ils se mirent en route.
L'état de la route ne facilitait en rien leur avancée, et qui plus est, si Kuma s'en sortait plutôt bien, les deux autres s'avérèrent peu agiles. Le Tôhatsu se promit tout d'abord que dès son prochain voyage il désigne deux hommes afin de déblayer le chemin, puis il perdit rapidement patience. Après avoir précisément indiqué au moins gauche des trois l'itinéraire, il lâcha le groupe et prit une allure plus soutenue. Véritable lièvre, il circulait à travers ce méli-mélo de branches et de troncs sans aucune gène, son pieds leste et son œil aguerri lui permettant de trouver rapidement le chemin le plus sur.

Ainsi, le jeune homme ne mettrait que peu de temps avant de rejoindre la ville sinistrée. Seulement, quelque chose attira son attention. Cela faisait un moment qu'il prenait la voie des arbres, et il avait décidé de prendre un peu de hauteur afin de profiter de arbres centenaires ayant tenu bon face au séisme. Il ne détourna sa tête qu'un instant, mais ce fut suffisant pour apercevoir ses énormes chaînes bleutées.
Il n'en crut d'abord pas ses yeux, et pourtant il ne rêvait pas. D'immenses liens s'étaient greffés à l'Arbre - monde, et leur couleur ne laissait aucun doute quand à leur nature. Des ninjas étaient à l’œuvre, et faisant le sceau nécessaire, Naoki déploya ses capacités de senseurs.

*Cette chose pue le chakra.*

Et quel chakra.... Cela ne pouvait être l’œuvre d'un seul homme, et d'ailleurs il n'avait pas besoin d'être un senseur pour comprendre cela. Qui donc pouvait prétendre redresser ce tronc gigantesque tout seul? Car oui, c'était bien de cela qu'il s'agissait, et ... il voulait savoir.

"Hum... Tenmei-sama? Je suppose que vous l'avez vu vous aussi, ces choses étranges qui accrochées à l'Arbre monde?! Je m'y dirige de ce pas."

Il ne savait même pas s'il avait effectivement allumé cette chose, et il n'avait pas le temps de vérifier si son message était arrivé. Il était sûr que ses hommes trouveraient le moyen de s'occuper en son absence, après tout ils avaient le matériel, et le médecin qu'il avait laissé sur place prendra la tête des opérations. Ne prenant même pas la peine de déposer son sac, Naoki se dirigea donc vers l'Arbre monde.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Aider les autres c'est s'aider soi-même. [PV : Suzurane Ken & Tohatsu Naoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-