N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyVen 7 Aoû 2015 - 10:26



Les archives de Suna. Il y avait des tonnes et des tonnes de documents. Heureusement pour notre jeune héros, l’endroit avait été entretenu correctement et cela allait faciliter ses recherches. Kibō s’intéressait aux anciens examens Chûnin qui eurent lieu au sein du village. Il avait déjà quelques idées sur comment procédé pour le prochain, mais il voulait être sûr de ne pas trop s’éloigner des principes des anciens et pourquoi pas en prendre pour de nouvelles épreuves. Les parchemins étaient désormais tous réunis et ce fut avec les documents en main que le Chef du Midorhato quitta la pièce.

Il allait étudier les anciens examens à la maison, il préférait le confort et la tranquillité de sa demeure pour travailler. Surtout, qu’il y avait pas mal de va-et-vient dans le palais du Kazekage et puis, son examen devait rester secret. Personne ne saura ce qu’il y aura comme épreuve mise à part le Kioshi, voir le Conseil. Le grade de Chûnin sera difficile à atteindre cette année, les concurrents devront montrer bien plus que ce qu’on leur demandait les autres années. Enfin, au final ce ne sera pas Kibō qui jugera si oui ou non un ninja passera Chûnin, si ? Il n’en avait aucune idée, peut-être que la Yamada avait déjà mis en place un jury ? Cela ne le regardait pas, il devait simplement se préoccuper à réaliser les épreuves qui constitueront le futur examen Chûnin.

Parcourant les couloirs du bâtiment pour rejoindre la sortie, Kibō distingua une silhouette marchant dans le même sens que lui. Il s’agissait de Ketsueki Yami, la nouvelle responsable du Kakumeigun, mais surtout une amie de Kibō. Ce dernier lui avait promis de trouver une solution à sa maladie, mais il n’avait rien fait. Non pas qu’il n’en avait plus envie, mais son initiative perdit de l’élan lorsqu’il vit sa Princesse des Neiges mourir. S’ensuivit un long voyage dans lequel il pensa à tout sauf à la maladie de son amie. Il était temps de reprendre contact avec la demoiselle et de savoir à quel stade elle en était, notre jeune héros saura par où commencer pour trouver un antidote.

      " Yami-chan. "

Dit-il pour que cette dernière s’arrête, en contre partie, Kibō accéléra le pas pour ne pas trop faire patienter la jeune femme. Plus le bras droit du Kazekage se rapprochait et plus il pouvait sentir que l’état de santé de la demoiselle ne s’était pas amélioré. Son teint était encore plus pâle et son corps paraissait si faible. Une fois à sa hauteur, il lui adressa un léger sourire – chose rare, même très rare – puis l’invita à reprendre la marche.

      " Comment vas-tu ? "

Dit-il en faisant allusion à sa maladie. La Ketsueki comprendra l’arrière pensé de cet ami disparu ou Kibō devra reformuler une autre question par la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptySam 8 Aoû 2015 - 12:08


Une réunion du conseil s'était terminée il y avait peu. J'étais restée quelque temps au Palais pour m'entretenir avec Oniri. Ma meilleure amie avait en effet déménagé et je voulais savoir comment cela se passait pour elle dans son nouveau chez soi et surtout si elle était heureuse. La voir sourire m'emplissait de joie alors que moi, je continuais de taire la douleur toujours plus virulente qui m'assaillait.

Lorsque je quittais finalement le Palais, la voix de Kibo m'interpella au loin si bien que je m'arrêtais pour savoir ce qu'il me voulait. Je n'étais pas particulièrement proche du Sunajin mais il m'avait sauvé la vie dans la tour de Mowa sur l'île inconnue alors je me devais bien de lui accorder un peu de mon maigre temps.

L'ancien rêveur se mit à sourire avant de reprendre la marche. C'était étrange de le voir agir de la sorte, depuis qu'il était parti de Suna par rapport à ce qui était arrivé a la Samui, je ne l'avais pas vu esquisser l'ombre d'un sourire. Pourquoi s'en donnait-il la peine ? Etait-ce pour détendre l'atmosphère et palier à mon état de faiblesse que j'avais peine à dissimulée bien que je gardais la tête haute tout en restant inflexible ?

J'ignorais si sa question était formulée par pure politesse ou s'il tenait vraiment à savoir quoi que ce soit sur mon état. Quoi qu'il en soit, à peine la conversation avait débuté que voilà qu'il mettait le doigt sur ce qui me faisait le plus mal... Je lui adressais un regard en coin avant de poursuivre la marche et de lui répondre.

« Bien et toi ? »

S'attendait-il vraiment à une autre réponse de ma part ? Je n'avais pas pour principe d'étaler mes faiblesses même si je savais pertinemment que c'était de ma maladie dont il était question dans sa formulation.

Lui retourner la question était en soit fourbe et moqueur. Il savait très bien que je n'allais pas bien tout comme je savais qu'il avait connu mieux également même si nos douleurs n'étaient pas les mêmes. Lui encaissait la douleur psychologique tandis que j'avais affaire à celle physique.

« Que penses-tu de tout ça toi qui les a côtoyé. L'Empire ? Mizu no Kuni ? La Samui ? ... »

Mon regard s'était tourné dans sa direction à ma dernière remarque.
Il attaquait dans le vif de sujet alors je ne voyais pas pourquoi je prendrais de gant pour en faire autant. S'il voulait que j'évoque mes problèmes, qu'il me parle donc d'abord des siens.

« Elle est venue me voir à l'hôpital. Fatigue, maux de tête, anorexie couplé à une boulimie de temps à autre. Elle ne mange que très peu et ce qu'elle mange, elle le rejette ensuite. Son sang était complètement anémié si bien que je lui ai fais faire une transfusion sanguine ainsi qu'une perfusion de glucose pour qu'elle reprenne des forces. »

Se rendait-il compte qu'elle se trouvait dans cet état en grande partie à cause de leur histoire ?

« Je n'y connais pas grand chose Kibo mais... Peu importe ce que tu décides concernant votre relation, tu devrais poser les choses à plat avec elle plutôt que de lui laisser espérer que le temps changera peut-être les choses. »

Qu'il avait besoin de temps était une chose, qu'il voit que ce délai affecte le sien de manière vitale en était une autre. Je marquais une pause avant de reprendre :

« Tu l'aimes encore. »

Ce n'était même pas là une question. Je m'étais suffisamment entraîné à la lecture des sentiments pour améliorer mes connaissances en relations sociales pour m'en rendre compte, qu'importait le jeu auquel il jouait, j'y voyais clair.


Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Signa210

We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyDim 9 Aoû 2015 - 18:30



Pourquoi, pourquoi toutes les discussions devaient tourner autour du sujet de Yuki ? Si ça continuait, notre jeune héros n’allait plus parler avec qui que ce soit, pour peur de reparler de la Princesse des Neiges. Cette histoire le concernait Yuki et lui, personne d’autre, à moins que leur relation n’influence d’autre personne, mais ce n’était pas le cas. Bien sûr, il allait répondre aux interrogations de la Ketsueki, même s’il aurait préféré aborder le sujet de sa maladie, mais peut-être qu’elle avait fait exprès de parler de la Samui pour justement éviter le sujet de son état physique. En même temps, Yami ne voyait pas pourquoi le bras droit du Kazekage viendrait lui parler, si ce n’était pas pour ça et elle avait raison, il n’y avait pas d’autre sujet à aborder, mise à part la parenthèse Oniri…

      " Leur jeu n’est pas clair, mais je pense qu’il est préférable de se méfier et d’attendre de voir comment se développeront les négociations une fois que l’on sera en présence de Samui Kakeshuou. "

Il marqua une pause avant de reprendre.

      " Je vais y réfléchir, mais les choses ne sont pas si simple Yami… "

Dit-il tout en poussant un soupir, comme s’il en avait marre de cette histoire, si seulement elle n’avait jamais existé, cela aurait été tellement plus simple. Notre jeune héros releva la tête et reprit ses esprits, ce n’était pas le moment de se morfondre sur une histoire pareille alors que la Ketsueki avait un problème bien plus grave.

      " Sinon je vais bien. Ton nouveau rôle de Chef du Kakumeigun te plaît ? As-tu de nouvelles recrues ? "

Gentiment, le Chef du Midorhato redirigeait le sujet de discussion vers Yami. Elle était la raison de cette discussion, mais avant d’aborder le sujet de sa maladie, Kibō désirait en apprendre plus le reste de sa vie professionnelle. La Ketsueki avait eu passablement de travail avec l’Unité Spécial de Suna, elle en avait pris les commandes, mais elle devait la restructurer de A à Z. Elle avait perdu deux membres importants tel que Kioshi et Kibō.

      " Tu sais que si tu as besoin d’aide, tu peux compter sur moi. "

Conclu-t-il avant de laisser la parole à la jeune femme. Notre jeune héros n’avait pas un poste avec un rôle définit, il était polyvalent et pouvait s’occuper de diverses tâches, même si ce n’était pas Kioshi qui les lui assignait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyLun 17 Aoû 2015 - 9:50

Bien que probablement agacé par le sujet, Kibo répondait toutefois à mon questionnement et mes affirmation. Il m'expliquait que les choses n'étaient pas si simples et je voulais bien le croire : les choses étaient rarement ce qu'elles laissaient paraître. Finalement, seuls les concernés avaient connaissance de toute la situation dans sa globalité même si parfois il arrivait que l'un d'entre eux ne comprennent pas lui même la situation : c'était le cas de Yuki.

Bien vite, il recentra le sujet sur moi, me faisant comprendre ainsi qu'il n'avait plus aucune envie d'aborder le sujet, sauf que moi même je ne comptais pas aborder ce qui concernait mon état. Malgré tout je lui apportais tout de même une réponse concernant mes nouvelles fonctions :

« Depuis la mort de Zanshi, avant même d'avoir été nommée Chef du Kakumeigun, c'était déjà comme si je l'étais tu sais... Kioshi était dans un tel état que je dirigeais l'unité spéciale à sa place tout en conciliant également son état de santé puisque malgré la charge de travail, je faisais au mieux pour l'empêcher de plonger plus profondément dans le désespoir qu'il ne l'était déjà... »

Chaque jour je m'étais rendue auprès du Yamada pour lui apporter du soutien et lui montrer qu'il n'était pas tout seul, que des personnes tenaient à lui et que lui devait tenir le coup... Cela avait été bien évidemment laborieux, et si ça allait mieux aujourd'hui, cela ne voulait pas dire pour autant que le mal avait complètement disparu... D'ailleurs, il ne disparaîtrait jamais totalement...

« Mais pour répondre à ta question, oui cela me plait. Nous avons énormément de travail en ce moment à cause de l'enquête sur l’assassinat. »

Il s'agissait là de la priorité du Kakumeigun et malgré notre acharnement et nos interrogatoires de témoins et autres personnes susceptibles de nous fournir la moindre information, elle n'avançait que peu... Nous avions peu d’éléments et je commençais à croire que nous parviendrions pas à coincer les coupables... Pour autant, je n'avais pas le droit d'abandonner, car si je ne le faisais pas pour moi, je le faisais pour Kioshi, pour que justice soit rendue et qu'il puisse s'en sentir un peu mieux.

« Concernant les nouvelles recrues je pensais que tu étais au courant : Ogami à rejoint mes rangs il y a peu. »

Le Toshiro était l'élève de Kibo et je le considérais comme mon petit frère.

« Il a réussi son épreuve d'initiation et il continue de faire ses preuves à travers l'application du protocole de sécurité pour le moment. Il s'occupe des interrogatoires des nouveaux entrants à Suna. »

Il serait probablement envoyé bientôt à l'extérieur mais avant cela :

« Puisqu'il est déjà Chuunin, il aura certainement à gérer ou arbitrer une partie de l'examen Chuunin inter-village qui aura bientôt lieu. Tu pourras d'ailleurs t'entretenir avec lui à ce sujet puisqu'il sera chargé d'assurer la sécurité de tous et veiller à la bonne entente. La sécurité étant renforcée, un événement tel que celui-ci, accueillant plusieurs nations sur nos terres doit être scrupuleusement encadré. Il serait fort fâcheux d'essuyer un attentat de plus. »

J'exprimais là clairement ma méfiance envers les autres villages. Nous avions désormais une alliance avec Konoha et je doutais qu'ils tentent quoique ce soit, mais ce n 'était pas le cas du nouvel Empire...

Kibo appuyait finalement ses propos en m'exprimant son envie de m'aider si le besoin s'en faisait ressentir, ce qui me fit lui étirer un sourire. Nous ne nous connaissions que peu et cela se voyait... J'acceptais difficilement l'aide d'un proche alors celle d'une connaissance...

« Concernant mes tâches : tout est sous contrôle... »

Me contentais-je donc de répliquer.
Nous avions continuer de marcher depuis le début de notre discussion si bien que la cacophonie environnante s'était accentuée puisque nous nous retrouvions dans le centre-ville et son imposant marché. Les effluves des victuailles nous parvenaient jusqu'aux narines, et même si je n'avais pas vraiment faim, je devais avouer que l'odeur des scorpions grillés attiraient mon attention. J'avais commencé à en manger davantage depuis la convalescence de Kioshi, alors que j'avais appris par sa mère que les pinces et la queue de ces insectes, étaient les mets préférés du Yamada.

hrp:
 


Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Signa210

We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyJeu 20 Aoû 2015 - 16:34



Il est vrai que Kibo n’avait pas été très malin sur ce coup. Il venait d’interroger la demoiselle sur les nouvelles recrues du Kakumeigun, alors qu’en tant que bras droit il était au courant des entrées et sorties de l’unité spéciale. Cependant, la Ketsueki fit mine de rien et répondit poliment à la question de notre jeune héros, qui n’attendait qu’une seule chose : aborder le sujet de sa maladie. Cela n’allait peut-être pas plaire à la demoiselle, mais l’élève de Kioshi voulait tout faire pour l’aider. Elle disait qu’il n’y avait pas de solution, mais c’était faux, il y en avait toujours une.

      " Je regarderais avec Ogami pour l’examen, mais pour le moment… "

Il marqua une pause et attendit que Yami s’arrête et se retourne suite à cette fin de phrase en suspens.

      " J’aimerais que l’on parle de ta maladie. Je t’avais promis que je trouverais une solution, mais ces derniers temps plusieurs évènements ont fait que je ne pouvais pas m’en occuper, mais à présent, je suis prêt à m’investir dans cette cause qui me tient à cœur. "

Il attendit pour examiner la réaction du Chef du Kakumeigun. Kibo n’avait plus eu de nouvelles sur l’état de sa maladie, peut-être qu’elle avait empiré ou peut-être qu’elle avait déjà trouvé un remède, mais si ce n’était pas le cas, il le trouvera. La Ketsueki n’avait rien à faire, simplement divulguer toutes les informations concernant sa maladie et attendre que l’élève de Kioshi trouve une solution.

      " J’ai besoin des détails de ta maladie et de son avancement. Crois-moi, je trouverais une solution. "

Dit-il l’air déterminé. Il savait comment procéder, il avait déjà tout planifié, il ne lui manquait plus que les informations. Notre jeune héros avait parcouru le monde Shinobi, il avait énormément de connaissance et pouvait faire appel à eux s’il le jugeait nécessaire. Cependant, il fallait voir si la demoiselle voulait s’ouvrir à lui, ils n’avaient pas un lien très fort, ils étaient de simple coéquipiers et collègues, rien de plus. Kibo avait réussi à lui soutirer des informations déjà une fois, alors pourquoi pas une deuxième fois et puis bon, il était l’élève et le petit protégé de Kioshi, cela jouera peut-être en sa faveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyVen 21 Aoû 2015 - 10:43

Kibo était têtu et revenait bien évidemment sur le suejt qu'il voyait bien que je cherchais à esquiver. Je n'avais pas envie de me montrer désagréable avec lui, ni même ne voulais gaspiller mon énergie à le faire mais il ne me laissait pas vraiment le choix. Pourtant je préférais garder mon calme et prendre sur moi pour lui répondre, le fixant intensément dans les yeux.

« Personne ne peut rien pour moi. C'est une maladie que j'ai apprise récemment comme clanique. Elle reste rare mais touche les membres de mon clan : seuls eux pourront m'aider. »

Mon regard se faisait plus insistant alors que je poursuivais :

« Oniri et Kioshi aussi m'ont promis de trouver une solution. Kioshi est dépassé par ce compte à rebours qui résonne au dessus de ma tête : une partie de son mal être est également lié à cela, il n'a pas envie d'ajouter mon nom sur son pendentif. »

Ils tenaient à moi et voulaient me sauver : c'était flatteur et touchant mais ils n'y pouvaient pas grand chose.

« Il existe toutefois une solution pour me guérir mais comme dit précédemment seuls les membres de mon clan peuvent m'y aider. L'opération est en cours mais cela prendra encore plusieurs semaines avant que je puisse en bénéficier. »

Pourquoi je lui parlais de cela ? Je ne le savais pas vraiment... Peut-être qu'au fond je voulais que des personnes aient connaissances de cela pour qu'ils fassent le rapprochement avec un éventuel changement soudain de ma personne après coup...

« La racine même du problème est mon corps, ma vie telle qu'elle est aujourd'hui. Mon sang est contaminé mais le changer n'enlèverait pas le problème puisque mon organisme continuerait a sécréter de mon propre sang par dessus le nouveau. On m'a déjà également proposé de changer de corps et de transférer mon âme dans une autre enveloppe charnelle mais j'ai refusé. Je suis Ketsueki Yami et je suis ainsi faite telle que mes parents m'ont créer avec mes attributs claniques caractéristiques. Guérir mais changer de corps serait perdre une part de moi même et ce n'est pas ce que je veux. »

Le Nidaime Kazekage : Aare, c'était lui qui me l'avait proposé en m'avouant posséder plusieurs corps des miens pour ses expériences... Une nouvelle qui m'avait fait froid dans le dos.

 Tu vois. Personne ne peut m'y aider si ce n'est les miens. Je ferais tout ce que je peux pour m'en sortir et ne plus faire souffrir ceux qui tiennent à moi... car alors seulement ils retrouveront le sourire. »

C'était ce que m'avait dit les parents de Kioshi en apprenant pour ma maladie. Si je voulais voir Kioshi sourire il fallait que je guérisse. Sauf que guérir impliquait des sacrifices et des changements. Peut-être sourirait-il vraiment après cela mais je n'étais pas certaine de pouvoir le constater pleinement...

« Si je venais à changer suite à cela, promets moi de protéger Kioshi de moi même. »

Je ne voulais pas lui faire de mal.
Sur cette parole pour le moins lourdes de significations, je commençais à reprendre ma route, les yeux rivés vers l'horizon alors que l'ancien Rêveur me suivrait sans doute pour poursuivre la conversation.


Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Signa210

We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyMar 25 Aoû 2015 - 17:29



Kioshi et Oniri étaient déjà sur le coup. Ils voulaient également l’aider la Ketsueki, mais il y avait un problème. Les deux membres du conseil étaient bien trop proches de Yami, les sentiments allaient interférer dans les recherches et cela allait être tout sauf bénéfique et productif. Kibō pouvait être à l’homme de la situation, car il n’avait pas ce lien avec la Chef du Kakumeigun. Certes, il la connaissait, mais elle n’avait pas une place importante dans son cœur, comme elle pouvait l’avoir dans celui du Yamada ou de la Saibogu.

      " Je vais voir ce que je peux faire alors. Mon avantage est que je n’ai pas d’affinité avec toi et mes sentiments ne viendront pas perturber mes recherches. "

Dit-il avant de reprendre sur la question Kioshi.

      " Jusqu’à quel point veux-tu que je protège Kioshi ? "

Son regard devint sérieux, alors que nos deux protagonistes avaient repris la marche. Voulait-elle que Kibō mette fin à ses jours si elle faisait trop de mal au Yamada ? Notre jeune héros était prêt à tout pour que son Senseï aille bien, mais il voulait tout de même l’accord de la principale cause des problèmes du Kazekage. En influant sur le Yamada, Yami pouvait devenir, indirectement, un danger pour Suna et le Shinobi au regard de glace n’allait pas permettre que le village se porte mal ou soit mis en danger à cause d’elle.

      " Tu as une forte influence sur Kioshi, son état d’âme passe par toi et ses décisions peuvent être différentes selon son état. Suna ne doit pas subir son malheur, je protégerais également le village et je sais que tu ne permettras pas que le village souffre à cause de ça... "

Leur relation, sa maladie, il ne fallait pas que ces deux paramètres atteignent négativement la vie du village. Cependant, Yami était assez intelligente et mature éviter que cela arrive, enfin, c’était ce qu’espérait notre jeune héros, il ne la connaissait pas plus que ça. Le sujet de sa maladie était clos, mais Kibō allait en profiter pour prendre des nouvelles de la Saibogu, car mise à part aux réunions, il ne l’avait plus revu.

      " Et comment se porte Oniri ? "

La Ketsueki allait se douter de quelque chose ? Peut-être qu’elle était même au courant pour cette histoire, qui sait. Kibō espérait que non, il ne voulait plus que son privé soit mis à découvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyMer 26 Aoû 2015 - 10:46

Kibo insistait en arguant que contrairement à Oniri et Kioshi, ses sentiments n'interféreraient pas dans ses recherches. C'était plausible mais il restait lui aussi un membre important du village et avait bien des tâches à accomplir, tous comme les deux autres. Je ne voyais pas comment ils pourraient prendre le temps de trouver des solutions à mon problème. Toutefois je ne m'en offusquais pas, après tout ils se proposaient de m'aider, ce qui faisait chaud au cœur même si je me doutais qu'ils n'auraient pas de résultats.

Son regard avait changé lorsqu'il évoquait la question de Kioshi pour savoir jusqu'à quel point il devait protéger le Yamada. Le mien aussi devint plus sérieux alors que je lui répondais, les yeux plantés dans les siens :

« Jusqu'à m'éliminer. »

Mon ton était grave. Je voulais qu'il se prépare à cette éventualité.

« Si cela devait arriver, fais en sorte que Kioshi n'apprenne pas que ma mort a été causée par toi : il t'en voudrait et ne pourrait comprendre ton raisonnement. »

Je ne savais pas vraiment comment j'allais devenir suite à ma guérison ni même les choix que j'allais faire par la suite. Je voulais qu'au moins une personne sache comment réagir en cas de nuisances surtout envers Kioshi. C'était parce que je l'aimais que je voulais le protéger de moi même si nécessaire et que j'étais prête à ce qu'on m'ôte la vie si tel devait être le cas.

La conversation prenait dès lors un tout nouveau tournant pour se centrer sur Oniri. J'esquissais un sourire un brin amusée en repensant à leur déroute dont m'avait parlé Kioshi suite à la matinée où il avait retrouvé la Saibogu pour lui donner un enregistrement sur lequel se trouvait leur ébat, tout comme Oniri le lui avait confié pour le notre.

« Elle va bien. Je l'ai aidé à déménager : elle a quitté le cocon familial pour s'installer en ville non loin de chez toi et Eichi d'ailleurs puisqu'elle se trouve désormais tout prêt du palais. »

Je roulais presque des yeux enjôleur en lui confiant cette information : il savait où la trouver s'il la cherchait.

« Elle n'a que peu de temps et beaucoup de travail, comme nous tous. »

Mon air devenait plus sérieux alors que je lui posais une question à mon tour :

« Et Kioshi... Comment trouves-tu qu'il va désormais ? »

Il avait remonté la pente, je l'y avais aidé en lui rendant visite chaque jour mais peut-être était-ce simplement ma propre perception de la situation, biaisée par mes sentiments. Un avis extérieur auprès d'une personne qui le connaissait bien m'intéressait davantage...


Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Signa210

We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyMer 26 Aoû 2015 - 11:21



Donner la mort pour protéger. Un concept que Kibō avait toujours de mal à assimiler, pourquoi ne pas trouver une autre solution. Il devait sans doute s’agir de la plus facile, inutile de se casser la tête à trouver autre chose. L’humain aimait la facilité, mais certaines fois il serait préférable de se creuser les méninges pour trouver une solution qui n’affecterait personne. La mort de Yami plongera Kioshi dans une nouvelle dépression et notre jeune héros devra vivre dans un mensonge avec sa mort sur la conscience, à moins qu’il ne révèle tout à son maître, mais comme réagirait-il ?

      " Bien "

Se contenta-t-il de dire. L’expression de la jeune femme devint plus joviale et détendue, elle annonça, non sans une pointe de provocation, qu’elle avait aidé Oniri à déménager dans une habitation proche de celle de Kibō. Le bras droit du Kazekage comprit subitement que la Ketsueki était au courant pour cette aventure qu’il avait partagée avec la Saibogu. Le Chef du Midorhato n’aimait pas que l’on sache ce qu’il faisait dans le privé, mais il était impossible de le cacher indéfiniment, ces histoires finissaient toujours par sortir tôt ou tard.

      " J’espère que le déménagement a’est bien passé. "

Peut-être devrait-il lui offrir quelque chose pour cette nouvelle phase de sa vie. Kibō ne voulait pas se montrer trop attentif, mais en tant que collègue, ce type de cadeau se faisait, non ? Il devait se rappeler de faire un tour dans le quartier en rentrant pour voir où elle habite exactement. Le sujet passa d’Oniri à Kioshi, Yami désirait savoir comment se portait le maître de notre jeune héros, mais pourquoi une telle question, n’était-elle pas liée intiment avec le Kazekage ?

      " Quand il est avec moi, je le vois bien, toujours prêt à sortir des blagues pourries les unes plus que les autres. Sinon, il me parle rarement de lui et lorsque je lui pose la question, il dévie le sujet sur ma personne. Il m’exaspère… "

Conclut-il tout en soupirant.

      " Mais je veux bien essayer de t’obtenir des informations si tu le souhaites. "

Rajouta-t-il en souriant à la demoiselle qui abordait un sujet, qui semblait sérieux à ses yeux. Kibō avait rarement abordé le sujet Yami, bien qu’il soit au courant, il aurait aimé que son maître le lui en parle en premier, qu’il s’ouvre un peu, mais c’était dur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyMer 26 Aoû 2015 - 13:18

La discussion suivait son cours. Kibo espérait que le déménagement s'était bien passé.

« Oui très bien. Tu sais comment est Oniri... Tout a été fait de manière rapide. »

Il fallait dire que nous étions allées chez son nouveau chez elle avec sa moto, rattachée à une sorte de remorque qui transportait ses affaires : un seul voyage avait suffit. Son nouvel habitat était bien différent du précédent... de demeure suintant la richesse et l'éthique de la noblesse, elle habitait désormais dans un studio moderne agrémenté d'un immense plan de travail, ses outils, ses matériaux, le tout dans un ancien entrepôt réaménagé.

Kibo semblait étonné de ma question, se demandant sans doute pourquoi je la lui posais alors que je voyais Kioshi très régulièrement, pour ne pas dire tous les jours. Il m'expliqua tout de même qu'il avait dû mal à évoquer certaines conversations avec lui mais qu'il semblait aller bien, n'hésitant pas à railler en plaçant quelques plaisanteries. Je souriais lorsqu'il disait que le Yamada esquivait les question le concernant.

« Eh bien tu sais tu n'es pas le seul avec lequel il se comporte de cette manière... C'est un comble lorsque l'on sait que c'est lui qui m'a appris à m'ouvrir aux autres et ne pas hésiter a faire part de mes problèmes à une personne de confiance... Lui même ne le fait pas spontanément. Il faut parvenir à lui soutirer les informations de nous même et lorsque l'on a le doigt dessus et que la conversation le met mal à l'aise : il change de sujet. »

Visiblement il semblait pareil avec tout le monde sur ce point.

« Il ne faut pas céder lorsque c'est ainsi. Nous avons essuyé plusieurs disputes partant de là : parce que je cherchais à en savoir davantage alors qu'il ne voulait pas se dévoiler... Il est ainsi. Toutefois, l'important n'est pas que l'on parvienne a obtenir de lui des réponses sur ce que l'on souhaite apprendre sur sa personne, mais bel et bien de lui montrer que l'on s'intéresse et s'inquiète pour lui. Je suis sure qu'au fond, même si ça l'agace, cela le touche d'une certaine manière. »

J'esquissais un sourire sincère tandis que mon regard rubis luisait d'une intensité nouvelle et chaleureuse. Il n'y avait bien que parler de Kioshi qui me mettait dans cet état de quiétude.

« Je sais sûrement des points que tu voudrais éclaircir le concernant toutefois si lui ne veut pas t'en parler alors je ne dirais rien non plus. Et non je n'ai pas besoin d'informations... Je voulais simplement savoir comment tu le trouvais. Si de ton point de vue aussi il semblait réellement aller mieux où si ce n'était que moi qui le voyait ainsi... »

Biaisée par mes sentiments à son égard.
Mon sourire se ternissait.

« Je sais qu'il n'ira jamais totalement bien. Il ne guérira jamais complètement de ce qu'il a vécu et de cette souffrance qu'il a ressenti. Mais si au moins il peut s'apaiser et continuer d'avancer tout en retrouvant un semblant de bonheur : cela me va. »

Je n'avais pas pour habitude d'afficher autant mes sentiments et mon état d'esprit mais lorsqu'il était question du Yamada, cela était différent. J'aimais Kioshi mais la réciproque n'était pas vraie... Je le savais et je n'avais plus qu'à faire avec, continuant malgré tout de me dévouer pour qu'il puisse aspirer au bonheur...


Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Signa210

We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptyJeu 27 Aoû 2015 - 15:36



Guérir d’une perte aussi importante ? Kibō ne savait pas si cela était possible, il avait vécu la même situation que son maître et il en était ressorti changé. Le temps pourra peut-être lui rendre ce sourire et cette joie de vivre d’antan, mais actuellement, il ne voyait pas la vie de la même manière, cet évènement lui laissa des séquelles et cela devait être pareil pour le Yamada. Cependant, le pouvoir d’une femme et son amour n’était pas à négliger. Elle était la force d’un homme, mais également leur talon d’Achille. Être aimé, partager ses moments intimes avec, être constamment en sa compagnie, cela pouvait vraiment faire du bien et guérir. Kibō avait ressenti cette sensation l’espace d’une nuit, celle passé avec Oniri, rien de sentimental, mais pour quelques instants il s’était senti revivre.

Nos deux protagonistes avaient à nouveau arrêté leur marche et oui, ne l’oublions pas, un homme ne peut pas faire deux choses en même, c’était soit ils marchaient, soit ils discutaient. Le regard de Kibō se fit plus doux et un sourire vint s’accrocher à son visage. Il avait rarement été aussi jovial depuis son retour, mais la demoiselle en avait besoin, de cette chaleur humaine. Il déposa une main sur l’épaule de la Ketsueki et prit la parole.

      " Tu peux le rendre heureux et lui faire oublier toutes ces mésaventures, ne sous-estime pas le pouvoir d’une femme Yami. "

Il ôta sa main du corps de la Chef du Kakumeigun et s’apprêta à lever les voiles, il avait encore énormément de boulot et cette discussion lui avait fait prendre du retard. Il allait se téléporter chez lui, mais avant cela, il avait encore une chose à proposer à sa collègue.

      " J’organiserais un souper entre nous quatre, je pense que nous avons et devons prendre une pause de temps à autre. Ça nous fera du bien de se retrouver dans un contexte autre que celui du travail et de de parler d’autre chose. "

Il marqua une pause et reprit.

      " À bientôt Yami-chan et continu de prendre soin de lui, il en a besoin. "

L’instant d’après notre jeune héros n’était plus dans les couloirs du Palais du Kazekage, il était chez lui, dans son bureau derrière une tonne de paperasse. Il espérait avoir redonner un peu d’espoir à la demoiselle, que ce soit pour sa maladie, que pour la relation qu’elle entretenait avec le Rokudaime Kazekage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| EmptySam 29 Aoû 2015 - 11:10

Nous arrêtions nous marche puisque Kibo se stoppa net tout en m'adressant un sourire qui me fit arquer un sourcil : cela faisait combien de temps que je ne l'avais pas vu esquisser un sourire ? Le faisait-il par compassion ? Tant que cela n'était pas de la pitié...

Sa main se déposa également sur mon épaule alors qu'il m'expliquait que je pouvais rendre le Yamada heureux et tenter d'apaiser ses blessures. Il évoquait le pouvoir dont était capable une femme... Je soupirais.

« Je fais tout ce que je peux pour qu'il soit heureux. »

Etait-ce suffisant ? Parfois il disait avoir besoin de ma présence et d'apprécier ma compagnie, la fois d'après il me rejetait comme s'il éprouvait une certaine crainte, rattrapé par le passé... Depuis que j'avais conscience de mes sentiments, je lui apportais amour, affection et considération, ce qu'il aurait souhaité de la part de l'Ecarlate. Toutefois je n'étais pas elle...

Kibo me suggéra ensuite d'organiser un repas entre nous quatre soit lui même, moi, Oniri et Kioshi. Je n'étais pas vraiment une adepte de ce genre de soirée, préférant la solitude plutôt que le mal aise de tenir en bienséance. Toutefois, j'espérais que cette idée ravirait les autres et que Oniri comme Kioshi qui n'avait pas vraiment le moral ces derniers temps, puissent profiter pleinement de la soirée pour penser à autre chose. Je serais là pour les voir sourire et s'amuser.

Je hochais donc la tête a l'encontre de l'ancien Rêveur pour approuver sa suggestion. Là dessus, il me salua, prêt à prendre congé en m'intimant juste de prendre soin de Kioshi car ce dernier en avait besoin. J’acquiesçais une nouvelle fois, le sachant pertinemment, mais je savais aussi, d'après les parents du Yamada, qu'il n'irait vraiment mieux que lorsqu'il me serait hors de danger quant à ma maladie... Il ne retrouverait son sourire qu'à ce moment là. C'est pourquoi il me fallait aussi prendre soin de soin pour prendre soin de lui...


Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Signa210

We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami| Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment vas-tu ? |Ketsueki Yami|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Flashbacks-