N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 My time is now [Musashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Seki Aosawa
Informations
Grade : Genin
Messages : 407
Rang : B+

My time is now [Musashi] Empty
Message(#) Sujet: My time is now [Musashi] My time is now [Musashi] EmptyMer 29 Juil 2015 - 19:32

My time is now [Musashi] 6f286eeec9408d7cee327d49af7b5547
Je vous regarde du haut de mon siège de Divin. La miséricorde sera pour toi ton unique salut ♫


Je suis l'élu. L'homme ou plutôt un dieu parmi les hommes. Je les gouvernes sans qu'il ne sache que leurs fardeau sera effacé. L'ange bleu venu du ciel, de son astre blanc, assis sur le trône du monde, je regardais vivre des êtres sans aucune compassion. Vivre sans aucun but, et une vie qui ne sert à rien. Je suis né pour faire du monde un havre de paix, donner du réconfort au plus démunie. Je n'enlève pas de vie innocente, je libère des pêchés les hommes ou les femmes n'aillant plus de but sur cette magnifique terre. N'y juge, n'y force hiérarchique ne peu me dicter ma conduite. Je n'obéis cas un seul et unique chef. Moi même.


Ma route me conduit jusqu'à toi, Kira Musashi, le jugement divin à donner la sentence à ton égard. Le châtiment recueillit par les jurées sont : La demande immédiate de l'arrêt de pouvoir de régent de Musashi pour le compte des samourais. Tu nous fais honte, et il serait grand temps pour toi de passer la main. Tu n'es plus dans le game, tu n'es plus dans le coup, moi en tant que Dieu, j'utiliserais mon pouvoir pour te faire quitter ton poste. J'arrive Musashi, j'arrive, prépare t'es affaires, bientôt tu seras à la rue.

La paix... L'harmonie... Ces concepts sont depuis longtemps des termes presque oubliés, des termes que le commun des mortels emploient en contant toutes sortes de récits mythologico-historiques, tenant parfois plus de la fabulation didactique que du fait empirique. L'espoir, toujours l'espoir, mais qu'est-il ? Que représente-t-il aujourd'hui ? Hélas, pour moi, ce terme n'est plus que surané et doit-il garder sa place dans le tombeau des rêves brisés. Ceux qui encore prêtent une oreille à ces balivernes se confronteront à des déserts de cendres et de poussières. Comment continuer d'espérer lorsque les guerres continuent et durent parfois même sous d'autres noms, sous couvertes de mensonges, comme le sont les missions des villages cachés ? Non...

L'espoir de la paix est un espoir de fou, comme un phare en pleine nuit, mais dépourvu de lumière et, si lumière il y a, elle est ternie, assombrie, que les horreurs de la terre ont rendue pâle et la puanteur de la mort amoprhe. Espérer, c'est anticiper la déception et ça, moi, ne veut plus jamais avoir à le vivre c'est pourquoi il n'espère plus, il agit. Loin derrière sont les héros du passé, loin derrière leur ferveur, adieu les flammes d'antan et glorieuses dont on chante encore les miracles et l'honneur. Corruption et malveillance sont les maîtres mots du monde Shinobi actuel, mais tout cela est sur le point de changer... Un vent nouveau souffle de l'ouest, un vent porteur de bonnes augures.

La sociopathie est considérée comme un trouble de la personnalité dont le critère principal d'identification est la capacité limitée, pour les personnes montrant les symptômes du trouble, à ressentir les émotions humaines, aussi bien à l'égard d'autrui qu'à leur propre égard. C'est ce qui peut expliquer leur manque d'empathie quand ils sont confrontés à la souffrance des autres, témoignant d'une incapacité à ressentir l'émotion associée à l'empathie ou la souffrance. Je ne ressent rien. C'est un bien grand mot, car je ressens tout de même les sentiments, dans une moindre mesure, mais je ne connais pas la pitié ou encore l'empathie citée plus haut. On peut dire de moi que je suis un sociopathe qui considère les sentiments comme un signe de faiblesse détournant du droit chemin, celui des idées et celui des convictions. On ne peut savoir si une idée est bonne ou non, elle ne peut être objective lorsqu'elle est conjointe à des sentiments.

Il refoule tous les sentiments dont il n'a pas besoin, mais ressent assez fortement ceux liés à la colère, ou encore la trahison. En effet, Kami est loyal, il donnerait sa vie pour une cause qu'il défend et, bien qu'il se targue de ne rien ressentir, chaque chose qui monte doit re-descendre et chaque sentiment refoulé doit un jour réapparaître, à ces moments il en proie à une véritable lutte psychologique pour les refouler encore plus loin et les emprisonner loin de son esprit. C'est alors ici sur ma terre qu'il était temps pour moi de devenir le Dieu pour tout ses hommes. Tetsu no Kuni, Pays du fer, je suis ici pour faire de vous, des hommes libres. Je suis ici pour vous donner enfin la possibilité de vivre comme des vrais samourais. Maintenant Musashi, regent du pays, tu vas devoir rendre des comptes à ton supérieur. N'oublie pas, que Dojin à fait de toi l'homme que tu es. Mais tu la trahis, en t'unifiant sans même combattre le pays de la foudre. Lâche.

Ma discussion avec Yanosa, au pays de Kusa, avait fait de mon objectif, une priorité. Libérer le pays du fer, de l'emprise maléfique de Zennosuke. Le raikage, pour qui l'autre débile de Eiko avait donné son allégeance. Pauvre fou, ce type ne peu rien pour nous, mise à part nous contrôler, et ceci en était hors de question. Devant l'édifice de l'entré du pays du fer. Deux gardes s'approchaient de moi, ne les calculant pas, je disais juste quelque mots, histoire qu'ils comprennent que je n'étais pas ici pour rire.

- Je suis Kami, Samourai membre de l'école Issen, je suis ici pour m'entretenir avec Musashi, l'homme qui gère comme un moins que rien, nous autres les samourais. Qu'il vienne ici maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kawaguchi S. Okita
Informations
Grade : Chunin enseignant
Messages : 371
Rang : B+

My time is now [Musashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: My time is now [Musashi] My time is now [Musashi] EmptyMar 4 Aoû 2015 - 15:23

Skan était, depuis quelques heures, en route vers le pays du fer, en quête du ronin qu'il devait neutraliser, Yukita Eiko. Ce fût assez dur pour le Shinikage de trouver des informations pour trouver des informations sur le samouraï au parapluie dans un pays aussi vaste mais petit à petit, avec l'aide de quelques petits témoignages de gardes de certains petits village, il était de plus en plus assuré que le déserteur se dirigeait bel et bien vers le palais de Kira Musashi, le chef actuel des samouraï de ce pays.

C'était vraiment de plus en plus chelou cette histoire, jamais quelqu'un du tempérament d'Eiko n'aurait ce genre de réaction, selon son dossier, il était quelqu'un d'assez droit et discret, venant sa propre voie pour accéder à de la force comme tout un chacun certes ,mais là, c'était comme s'il se faisait posséder tant rien ne correspondait. A moins que les informations du service psychologique du village était erronées mais c'était vraiment lourd à avaler quoi, ça serait donc avec la plus grande attention que le jeune ninja étudierait les réactions de l'ex genin du village pour savoir si ce dernier ne serait à tout hasard pas atteint par une sorte de syndrome de double personnalité auquel cas, et c'était ironique de le dire comme ça, seul Skan pourrait le soigner avec son propre médicament qui était là pour l'aider lui-même à ne pas succomber à sa seconde partie de lui ... Après, il était évident qu'il y avait une probabilité que ce ne soit pas ça mais quand même, ça serait une piste à étudier avec la plus grande attention afin de ne pas avoir à l'emprisonner voir le tuer si ce n'était qu'une question d'une maladie qu'il pouvait soigner auquel cas le maître des cauchemars plaiderait sa cause devant le Raïkage afin de ne pas l'exclure et le réintégrer en douceur à son ancienne vie.

Enfin bref, alors que l'illusionniste noir gardait sa petite idée en tête, il approchait tranquillement mais surement en direction du fameux palais où il entendit quelqu'un se présenter sous le nom de Kami. Il décida donc de s'arrêter à ce moment-là pour remarquer quelque chose d'assez alarmant, aucun des samouraïs du pays n'aurait jamais traité son propre chef de moins que rien, ça allait donc être de manière assez prudente qu'il s'approcha furtivement en laissant la place à l'un de ses clones illusoires qui lui marchait encore de manière tranquille vers la grande salle. Ce fût donc choqué mais pas trop quand même qu'il constata que l'homme se faisant appeler Kami était le fameux déserteur qu'il cherchait. De par ce fait, il accentua d'environ cinq pour cent la thèse de la double personnalité même si le fait qu'il soit juste devenu mégalo au point de se faire appeler dieu était également possible bien qu'assez douteux. C'est donc à ce moment-là que le clone se mit à parler alors que le véritable Skan était tapis dans l'ombre dans une zone très peu éclairé de la pièce au point qu'il était presque impossible de le voir.

"- Salut Kami ... à moins que tu préfère que je t'appelle Yukita Eiko. Je te prierais de me suivre au nom de kumo afin d'y être jugé pour haute trahison envers le village. Tu as encore une chance que le village t'épargne alors fait pas l'imbécile et suis-moi si tu veux être sur de vivre vieux. "

Voila, c'était une manière assez étrange de le formuler mais bon, un bon ninja se devait toujours de laisser une chance à un criminel de se rendre sans faire d'histoire non ? Surtout que dans tout les cas, il était prêt à passer à l'offensive si le besoin s'en faisait ressentir et avec l'effet de surprise, il réussirait peut-être à le mettre hors combat sans avoir besoin de le tuer. C'était désormais à l'ex kumojin de choisir son destin.

Actes et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Aosawa
Informations
Grade : Genin
Messages : 407
Rang : B+

My time is now [Musashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: My time is now [Musashi] My time is now [Musashi] EmptyMer 5 Aoû 2015 - 12:17

My time is now [Musashi] 6f286eeec9408d7cee327d49af7b5547
Je vous regarde du haut de mon siège de Divin. La miséricorde sera pour toi ton unique salut ♫


Je suis l'élu. L'homme ou plutôt un dieu parmi les hommes. Je les gouvernes sans qu'il ne sache que leurs fardeau sera effacé. L'ange bleu venu du ciel, de son astre blanc, assis sur le trône du monde, je regardais vivre des êtres sans aucune compassion. Vivre sans aucun but, et une vie qui ne sert à rien. Je suis né pour faire du monde un havre de paix, donner du réconfort au plus démunie. Je n'enlève pas de vie innocente, je libère des pêchés les hommes ou les femmes n'aillant plus de but sur cette magnifique terre. N'y juge, n'y force hiérarchique ne peu me dicter ma conduite. Je n'obéis cas un seul et unique chef. Moi même.


Les gardes, faible individu ne m'aillant même pas répondu à mon annonce. Je pensais pas tomber sur des gens aussi faible, aussi peu reconnaissant d'être face à un dieu. Kami, l'ange de la divinité de la terre, je suis l'être le plus puissant sur cette planete. Toi, qui crois que tu possède le monopole des samourais, pour qui te prends tu ? Oser s'allier au misérable insecte Kumojin, pour nous obliger à combattre à leurs cotés. Je suis ici, venu du ciel, pour donner la chance au samourai du pays du fer, de vivre libre. Qui conque ne sera pas de mon coté, connaîtra le plaisir de la miséricorde. Je jugerais toutes les âmes en perdition pour vous offrir le salue. Vous regagnerez votre état de poussière, je ferais de vous des hommes libre.
Personne n'était encore venu ici, me rejoindre devant les portes du pays. Les deux gardes semblaient complètement flippé de ma venu.

Normal, ils avaient en face de eux, un Dieu vivant, un être vraiment à part qui dans un seul claquement de doigt, pouvait enlever la vie. J'étais la, attendant, mais sans patience, chose que même un Dieu comme moi, ne pouvait supporter. L'attente insoutenable, quelque chose de pénible, et je commençais légèrement à me trouver agacé. C'est l'ors que dans mon dos, je ressentais une présence s'approcher vers moi. Puis une deuxième un peu plus discrète. Enfin, le seigneur du pays venait à me rencontre. Je me retournais, lentement, d'abord la tête et mes épaules, puis mon corps tout entier.

Je me retrouvais face à un individu, au cheveux noir, noir comme les ténèbres. Aucune présentation de sa part, pas même un nom ou un bout de phrase disant qui il était. J'entendais ses paroles, j'affichais un petit sourire moqueur par rapport à ce qu'il disait. Le suivre pour retourner à Kumo ? Pauvre fou. M'appelais Eiko, il avait oser dire le prénom du faible Samourai dont je partageais le corps. Encore un affront de la par d'un simple humain. M'épargnais, vivre vieux ? Mais il croyait certainement que j'allais le suivre sans rien dire ? Plutôt mourir que de rejoindre le village de la foudre. Gouverné par un faible, des ninjas n'aillant aucune pair de couille, osant même m'envoyais un sous fifres pour me faire revenir. Zennosuke était plus bête que je le pensais.

Moi, Yukita Kami, Kami pour les intimes, ou Dieu, allait faire de mon interlocuteur, la première valser avec l'enfer. Il voulait jouer, nous allons donc jouer. Sans dire le moindre mot, je dégainais mon katana, le tenant fermement avec la pointe de la lame vers le sol. Ne parlant pas, je voulais qu'il comprenne mes gestes, je n'étais pas ici pour jouer à la dînette avec une vermine. J'osais espérer qu'il ne soit pas venu ici dans le seul but de me faire revenir. Nous allons donc devoir combattre. En temps que juge, et que bourreau, j'allais mettre fin à ses jours de la manière la plus noble possible.

- Il est l'heure de ton jugement. J'accorderais miséricorde si tu te trouve à la hauteur.

Terminant à peine ma phrase, que nous y voila. Le genjutsu était lancé sur mon interlocuteur. Il fallait la jouer vite, parce que je pouvais ressentir une deuxième source d'énergie non loin. A quelque mettre caché dans l'ombre. Il ne serait donc pas venu seul ? Tant mieux, cela me ferais le plus grand bien, d'affronter plusieurs personnes à la fois. Tout le village même, ils étaient tous trop faible, trop lent, sans couilles, n'y conviction. Oser me dire que je suis un traître, me rendais fou. Est la folie, c'était ma source de vie. Des cris horrible, des hurlements de mort, de personne ce faisant tuer, torturé, voila ce qui pouvait être ressenti dans la tête de mon opposant. Lui il était donc au prise avec mon genjutsu mental.

J'allais maintenant pouvoir m'occuper de l'autre brèle caché comme une taupe. Même pas la décence de venir me combattre en face à face. Une stratégie de lâche, de faiblard, l'habitude chez les kumojins en vérité. Concentrant mon aura dans tout mon corps, je pouvais ressentir l'énergie m'envahir, la puissance des samourais. Je venais de disparaître ? Une téléportation ? C'était tellement rapide ... Une charge offensive, directement sur la source que j'avais ressenti. Il était caché, j'allais donc lui faire une jolie surprise. Croyant que l'ombre serait son allié, il n'avait pas réfléchi, que j'étais un enfant de l'ombre. Un samourai en perdition mental, qui avait soif de sang. J'arrivais instantanément sur le corps du deuxième homme. Je ne prêtais aucune attention à son visage, n'y même son corps entier.

Dans mon déplacement très rapide, je visais son genou, pour lui sectionner les tendons reliant la rotule. Il allait avoir du mal à bouger dorénavant. J'enchaînais rapidement, en me relevant, grâce à mon énergie chargé auparavant, histoire de lui donner un petit combo dont j'en avais le secret. Ma lame, faite de fer, était devenu plus tranchante, plus puissante, une arme mortel. Dans ma remonté de ma charge, je tournais sur moi même pour gagner en amplitude. La vitesse de ma charge, additionné à la courte distance que j'avais eu à parcourir pour l'atteindre me donner un réel avantage de surprise. Offrant alors mon jugement au niveau de son ventre, l'aura combiné à la lame de mon épée allait lui être fatal. Tranché en deux, il allait découvrir ce qu'était de vivre dans l'ombre et de cotoyer lucifer en personne. En lui décochant mon coups, je gardais mon aura chargé dans mon épée en cas de riposte. Mais j'en doutais fortement ...


Hrp :
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kawaguchi S. Okita
Informations
Grade : Chunin enseignant
Messages : 371
Rang : B+

My time is now [Musashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: My time is now [Musashi] My time is now [Musashi] EmptyJeu 6 Aoû 2015 - 2:38

Skan fût assez surpris lorsqu'il remarqua que le ronin parla directement comme s'il était un dieu, ce qui attestait vraiment qu'il était dans un état mental très peu conventionnel. Ça serait donc très chaud de s'en sortir sans avoir a lui ôter la vie car comme ses paroles semblait le montrer, le ninja au parapluie partait directement à l'attaque dans un assaut puissant qui était de toute évidence là pour tuer juste après avoir fait une sorte d'illusion au clone qui y était totalement insensible de par sa nature. Très rapidement, dans un geste salvateur, le jeune homme décocha un unique mundra afin de faire apparaître son mur d'eau qui lui avait déjà sauvé la vie par le passé et qui allait encore le faire une nouvelle fois de toute évidence. Très rapidement, le condensé d'eau allait apparaître afin de contrer le violent coup d'épée qui aurait très facilement pût lui couper les ligaments et l'empêcher de se mouvoir totalement.

Ceci-fait, le déserteur n'allait même pas se replier et refrapper de manière tout aussi farouche au niveau du ventre qu'un nouveau mur d'eau ne pût pas contrer totalement et lui laissa une plaie sanguinolente au niveau du bassin, bien que la profondeur de l'entaille n'était pas suffisante pour réellement poser problème à Skan malgré la douleur qui le parcourait tout de même.

Se relevant en tenant son ventre, l'illusionniste noir se mit à rire assez nerveusement pour se mettre ensuite à regarder son adversaire d'un air un brin hargneux mais très sarcastique.

"- J'en conclue que tu refuse mon offre, tu l'auras voulu Eiko "

Alors que le nouveau Shinobi de l'ombre finit cette phrase, le clone qui était toujours resté en arrière se jeta sans prévenir sur le Kami pour que Skan effectue une sorte de mundra afin de le faire exploser et pousser son opposant dans un cauchemar où ce dernier voit sa propre mort puis alors que cette illusion passagère était en train de se finir, laissant le ronin dans un petit état de transition où il était totalement vulnérable, Skan concentra violemment son chakra dans son bras pour laisser éclater ensuite tout ça dans une gigantesque vague sonique imbibé de cakra son jusqu'à la moelle.

"- NAITOMEATIA ! "

Ce justu, particulièrement cruel, avait pour particularité de donner l'illusion retord que le membre visé par l'onde sonique, en l’occurrence le bras dans lequel l'arme du ronin était postée, était complètement arraché, laissant place à une blessure tellement béante et réaliste qu'elle en ferait péter un plomb au soldat le plus aguerrit. Le bonus, c'était que ce n'était pas une illusion temporaire comme la plupart de celle-ci mais bel et bien un justu qui ne se retirait que si on le contrait et on ne pouvait le contrer qu'en se rendant compte que c'était un genjustu mais pour ça, il fallait non seulement être assez lucide mais en plus il fallait être ensuite capable de s'en sortir et c'était ça le pire. Il était même presque impossible pour un ninja, même spécialiste en illusion, de s'en rendre compte de suite. De ce fait, même si ce n'était que pendant quelques minutes, le ninja aux yeux rouges avait un petit avantage afin de récupérer et préparer sa nouvelle offensive pour ce combat qui semblait parti pour être très chaud.

Actes et Techniques:
 





Dernière édition par Shinikage Skan le Jeu 6 Aoû 2015 - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Aosawa
Informations
Grade : Genin
Messages : 407
Rang : B+

My time is now [Musashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: My time is now [Musashi] My time is now [Musashi] EmptyJeu 6 Aoû 2015 - 11:50

My time is now [Musashi] 6f286eeec9408d7cee327d49af7b5547
Je vous regarde du haut de mon siège de Divin. La miséricorde sera pour toi ton unique salut ♫


Je suis l'élu. L'homme ou plutôt un dieu parmi les hommes. Je les gouvernes sans qu'il ne sache que leurs fardeau sera effacé. L'ange bleu venu du ciel, de son astre blanc, assis sur le trône du monde, je regardais vivre des êtres sans aucune compassion. Vivre sans aucun but, et une vie qui ne sert à rien. Je suis né pour faire du monde un havre de paix, donner du réconfort au plus démunie. Je n'enlève pas de vie innocente, je libère des pêchés les hommes ou les femmes n'aillant plus de but sur cette magnifique terre. N'y juge, n'y force hiérarchique ne peu me dicter ma conduite. Je n'obéis cas un seul et unique chef. Moi même.


Tu as perdu ! un être aussi faible que toi, n'aurait jamais du venir me combattre. T'es technique ne son pas assez puissance pour venir à bout d'un dieu. Je suis à présent ton futur, la mort te guette, elle t'appel, écoute donc la voix de Dojin. Pour un simple humain, tu m'auras bien divertie, malgré le fait que tu ne sois pas à la hauteur, tu reste un homme faible. Tu n'es pas encore capable de te mesurer à un adversaire comme moi. Tu auras fait ce que tu pouvais, mais malheureusement, pour toi, tu vas rejoindre les défunts. Mon offensive avec fonctionné, malgré le fait qu'il avait créé deux murs d'eau pour éviter trop de dégats, il subissait mon tranchant ultime, fierté de tout samourai. Son ventre était touché, le sang commencé à coulé sur le sol.

Misérable insecte, oser venir me défier, moi le grand Kami. Tu te relève, tant bien que mal, et tu aurais du rester allongé au sol. Il est l'heure pour toi te t'accorder la miséricorde. Je te délivre de t'es pêchés. Va donc rejoindre t'es ancêtres dans le royaume de Lucifer. Tu vas voir ce que sait que te vivre dans l'ombre. N'oublie pas, durant ta mort, que je suis celui qui fera renaître le pays du fer. Le kumojin ce relevant, semblait avoir comme un sourire d'envie de continuer le combat. Refuser son offre ? Comment pouvait il oser demander de ce rendre à un dieu ? Pensait il faire le poids sérieusement face à mon corps et mon art de divin ? Je ... Que ce passe t-il ? Le deuxième hommes c'était jeté sur moi comme un animal. Explosant littéralement à mon contact.

Durant un court instant, je ne pouvais comprendre ce qui était en train de ce produire. J'avais comme mal à la tête, puis quelque seconde plus tard, voir quelque minutes, j'avais mon bras droit arraché. Le sang coulé à fort flux sur le sol. Cette souffrance me plaisait. J'aimais faire souffrir, ressentir la souffrance des autres, mais aussi la mienne. Ceci me permettais de me souvenir que j'étais un Dieu dans le corps d'un homme. Il fallait tout de même que je reprenne le cour du combat. Avec cette blessure, je n'avais plus pour très longtemps avant de me vider de mon sang et tomber dans les vapes. Je regardais fixement le ninja du pays de la foudre, pour qui ressente lui aussi une douleur. Que son cerveau éclate sous les hurlements de personnes en train de succomber.

J'espère que ceci te plait, moi aussi je peux faire souffrir quelqu'un de plusieurs manière. Grâce à ce genjutsu, je m'offrais une courte ouverture du au supplice mental que ma technique procuré. Avec mon bras gauche, je dégainais rapidement mon deuxième katana dans mon dos. Le swinguant instinctivement vers le bras de mon adversaire. Le but était de lui couper l'herbe sous le pied. Tout en dégainant, tel était l'art des samourais, je chargeais mon katana pour lui offrir un meilleur tranchant. Histoire d'être sur de ne pas rater mon coup. Un slash rapide, effectué dans le processus de mon iaido. La technique donnait avec un coup oblique à cette faible distance qui nous séparé trouverait certainement la rencontre de son bras pour en faire un membre mort.




Hrp [spoiler]:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kawaguchi S. Okita
Informations
Grade : Chunin enseignant
Messages : 371
Rang : B+

My time is now [Musashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: My time is now [Musashi] My time is now [Musashi] EmptyJeu 6 Aoû 2015 - 19:52

Skan était de nouveau en posture défensive minimale. Malgré l'intense douleur qui le parcourait et son sang qui coulait peu à peu de sa blessure, il était prêt à contrer son adversaire et était désormais prêt à tout pour en finir avant que son entaille géante dans le ventre ne le fasse s'écrouler.

Malgré l'illusion, le samouraï au parapluie ne mit pas longtemps à contre(attaquer avec son second bras qui lui était toujours en état.

C'était vraiment surprenant de voir avec quelle facilité ce mec reprenait le dessus même avec le bras désintégré, car c'était bel et bien ça sa vision désormais. Rapidement, l'illusionniste noir se mit à entendre des infâmes cris dans sa tête combinés avec des visions horrifiques qui en aurait choqué plus d'un. C'était vraiment ironique, Skan était lui-même un très grand adepte de ce genre de technique et c'est donc assez vite qu'il retrouva ses esprits pour contrer de sa main le coup de sabre qui commençait à lui venir dessus. Trop tard ... Durant les quelques secondes de latence qu'il avait perdu, le jeune homme n'avait pas pu adopter une posture qui lui aurait permis d'éviter totalement les dégâts et c'est la main désormais ouverte et dégoulinante de sang que le Shinikage devrait se battre, bien que ça lui semblait être qu'une piqûre d'abeille compte tenu de sa blessure au bide, radicalement plus importante et douloureuse.

Après ça, Skan décida sans rien dire de replacer sa main droite afin d'effectuer un mundra afin de faire tomber la pluie avec l'aide de l'une de ses techniques favorites. Il allait en finir maintenant et ça serait tant pis si Eiko n'était pas capable d'encaisser l'attaque qui allait suivre.

"- Dommage Eiko, c'est pas avec ce genre de genjustu minable que tu auras quelqu'un qui a déjà perdu toutes les personnes qui lui étaient chères ..."

Rigolant de nouveau malgré son intense douleur et la petite coulée de sang qui venait de sortir de sa bouche, le jeune homme allait ensuite créer un petit dôme de protection autour de lui afin de faire appel à sa technique la plus dévastatrice. Ce justu, particulièrement violent lui avait d'ailleurs causé des graves soucis un jour malheureux où Skan n'avait pas eu la présence d'esprit de se mettre au sec avant de l'utiliser, il n'allait donc plus refaire la même erreur.

"- EIEN NO BATSU ! "

Une trentaine d'éclairs violets et dévastateurs se mirent à tomber pour provoquer un cataclysme si violent que des trous allaient apparaître sans le sol tant la puissance de cette attaque était grande. Il était presque impossible que le déserteur s'en sorte indemne et au meilleur des cas, ce justu pourrait être même signe de victoire mais bon, il était tout de même hors de question de se relâcher et une fois l'assaut terminé, c'est un kunaï à la main et le regard averti bien qu'un peu capricieux suite à la douleur que le Shinobi de l'ombre allait vérifier la mesure des dégâts qu'aurait subit sa cible.

Actes et Techniques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Aosawa
Informations
Grade : Genin
Messages : 407
Rang : B+

My time is now [Musashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: My time is now [Musashi] My time is now [Musashi] EmptyJeu 6 Aoû 2015 - 22:52

My time is now [Musashi] 6f286eeec9408d7cee327d49af7b5547
Je vous regarde du haut de mon siège de Divin. La miséricorde sera pour toi ton unique salut ♫


Je suis l'élu. L'homme ou plutôt un dieu parmi les hommes. Je les gouvernes sans qu'il ne sache que leurs fardeau sera effacé. L'ange bleu venu du ciel, de son astre blanc, assis sur le trône du monde, je regardais vivre des êtres sans aucune compassion. Vivre sans aucun but, et une vie qui ne sert à rien. Je suis né pour faire du monde un havre de paix, donner du réconfort au plus démunie. Je n'enlève pas de vie innocente, je libère des pêchés les hommes ou les femmes n'aillant plus de but sur cette magnifique terre. N'y juge, n'y force hiérarchique ne peu me dicter ma conduite. Je n'obéis cas un seul et unique chef. Moi même.


Coriace petit homme. J'avais réussi à toucher la main de Skan, lui entaillant celle ci le faisant saigner d'un autre endroit. Maintenant touché au ventre, à la main, saignant de la bouche suite à l'hémoragie. Il fallait maintenant mettre un terme à cette affrontement. Mais le kumojin n'avait pas encore dit son dernier mot. Il s'entourait rapidement d'une sorte de dôme d'eau. Puis une pluie fine me tombait dessus. De la pluie à l'intérieur d'une salle ? Une stratégie était en préparation cela ne faisait nul doute. Je me préparais tant bien que mal, à essayer d'encaisser le moins possible son offensive. Un bruit sourd d'orage, le tonnerre grondé à l'intérieur de la structure faite de pierre et de bois. Aillant vécu mon adolescence dans le pays de la foudre, pays ou le temps était plus orageux avec un ciel nuageux, qu'un ciel d'un bleu azur avec un beau soleil jaune feu.

Le courant électrique était amplifié via la pluie qui me tombé dessus, et mon adversaire c'était protégé grâce à son dôme qui ne laissait pas passer cette même pluie. Très bonne idée pour éviter d'être frapper par sa propres foudre. Toujours avec ma main gauche tenant fermement mon katana, j'attendais de voir jaillir venu tout droit de l'enfer d'énorme éclair en vue du bruit. Etrangement, les éclairs n'était pas blanc ou bleu claire, mais violet. Une sorte d'alternative de couleur sans doute causé par le flux de son chakra qui rendait cette technique assez jolie. Mais qui veut dire jolie, ne veut pas dire rester la les bras croisé.

Une dernière fois, concentrer le reste de son énergie pour tenter de diminuer l'impact physique que les éclairs allaient avoir avec mon corps. Swinguant mon katana vers la meute de trait violet m'arrivant dessus, je donnais un coup oblique en utilisant mon tranchant ultime en forme défensive. L'aura concentré à l'intérieur me permettais de couper dans le sens littéral du terme, le ninjutsu élémentaire ou d'autre type. Mon aura parcourait toute ma lame, offrant la possibilité de ne pas finir mort en vain. Il fallait montrer que l'on ne tue pas un dieu aussi facilement. Le cou oblique que je venais de donner me laissait échapper à la plus part des éclairs, mais malheureusement pas tous.

Je pouvais sentir la force du courant électrique me parcourir de part en part, me brûlant mon kimono, laissant mon bras gauche sans vêtement comme pour montrer le point d'entré de la foudre et le point de sortie. Sortie qui c'était produit au niveau de ma jambe gauche, faisant cramer aussi le bas de mon pantalon. Malgré le fait d'avoir en partie pu détruire son offensive, j'avais encaissé une dose assez chargé en électricité. Etant épuisé, blessé, et surtout à court d'idée, je me lançais dans ma dernière offensive. Un coup de genou en utilisant mes dernières force enfoui au plus profond de moi. Le coup de genou était de base, utilisé pour coupé la respiration de l'adversaire en visant le thorax. La il s'agissait de viser le milieu de la protection d'eau pour la faire disparaître.

Mon genou touchant l'eau, la force de celui ci, avec la faible épaisseur d'eau, rendait le dôme en sa finalité. L'eau ce déversé sur le sol, filant par les petits trou causé par les différents éclairs que j'avais pu dévier. Retombant sur le sol, je me lancé avec ma jambe encore capable de se mouvoir pour donner un coup d'épée en visant l'ouverture faite plutôt au niveau du ventre. Ceci était mon assaut final. Juste après avoir porté le coup, je tombais sur le sol, sur le coté droit de mon corps et celui de Skan. J'étais vidé de toute énergie. Tombant face contre le sol, je laissais juste entendre d'une voix simple.

- Dieu te repent de t'es pêchés Kumojin.

Terminant ma phrase avec une voix devenant de plus en plus faible et douce, je fermais mes yeux, attendant d'atteindre Lucifer ou mon père Dojin.


Hrp [spoiler]:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kawaguchi S. Okita
Informations
Grade : Chunin enseignant
Messages : 371
Rang : B+

My time is now [Musashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: My time is now [Musashi] My time is now [Musashi] EmptyVen 7 Aoû 2015 - 13:26

Le Shinikage était toujours debout, a attendre de voir dans quel état son adversaire après la charge massive d'éclairs que ce dernier n'avait de tout évidence pas eu la force nécessaire de contrer totalement malgré la déviation de quelques uns d'entre eux, sans doutes dans l'unique but de protéger sa vie dans un ultime effort. Ce samouraï avait été décidément très coriace mais ses blessures relativement conséquente et le manque d'énergie le ferait sans doutes tomber sous peu de temps, il n'était dès lors même plus question d'attaquer, mais surtout de survivre jusqu'à ce qu'Eiko se vide totalement de cette fameuse aura qu'avait les ronins.

Soudain, alors que Skan était plus ou moins convaincu que l'ancien kumojin ne pourrait plus bouger après avoir été brûlé à ce point, le rônin allait réussir l'exploit de se jeter au corps à corps une nouvelle fois, sans doute afin d'en finir une bonne fois pour toutes. Préférant ne pas prendre de risque en encaissant une nouvelle fois le tranchant de la lame de son adversaire, lorsque ce dernier lanca son coup de genou afin de détruire le dôme d'eau, Skan décida d'une nouvelle fois créer deux murs d'eau mais ce coup-ci d'un seul coup afin de ne pas se faire encore plus ouvrir le ventre que ce qu'il l'était déjà. Etant lui-même aux limites que ce que son corps pouvait endurer, il n'eut la force de juste en plus mettre son bras droit en protection de sa zone blessé pour amortir de manière presque sur la puissante attaque qu'il venait de se prendre qui trouva tout de même le moyen de passer au travers des deux protections pour entaillé de manière assez superficielle son bras qu'il l'avait mit au milieu. Certes, c'était une blessure très peu vilaine malgré la coulée de sang qui n'allait pas tarder à gicler, mais tout de même, cette attaque avait été assez puissante pour détruire pas moins de deux protections pour ensuite faire ça. C'en devenait presque dommage que quelqu'un d'une force suffisante pour réaliser un exploit pareil ait décidé de quitter le village alors qu'il y avait un avenir tout tracé vers les hautes sphères au vu de sa force.

Soulagé lorsqu'il vit qu'après cette ultime assaut le Yukita venait finalement de s'écrouler dans ce qui s'apparenter à un bon gros coma. Souriant de manière assez ironique, le jeune homme ne tarda pas à tomber lui-même à genoux. Ses membres étaient presque tous hors d'état et les vertiges causés par sa blessures étaient de plus en plus grands. Le jeune homme avait réussi sa mission mais il n'allait pas tarder à rejoindre le samouraï au parapluie et ça serait dans la mort si ça continuait comme ça. Ne pouvant plus s'empêcher de se pencher pour vomir du sang à plusieurs reprises, c'est le visage transpirant et l’œil presque vide que l'illusionniste noir vivait ses derniers instants de lucidité, priant pour que quelqu'un arrive pour pouvoir les transporter sa cible et lui en direction de l'hôpital car il n'en avait déjà lui-même plus la force. Oui, alors que plus aucun mouvement ne pouvait se faire pour les jambes de Skan, il avait prit sa décision. Un adversaire aussi valeureux que celui qui se faisait appeler Kami ne méritait pas de mourir comme ça alors qu'un simple coup de kunaï dans la gorge serait suffisant pour l'achever. Bien sur cet homme était odieux et médisant dans cet état mais au vu de son comportement, il n'était sans doutes pas lui-même et ça s'était confirmé au fur et à mesure du combat. Il se disait lui-même être une entité divine dans un corps humain au vu de ses allusions perpétuelles et à son vocabulaire divin incessant, c'était bien la preuve que quelque chose n'allait pas, surtout au vu du rapport sur le bingo book qui faisait déjà mention d'un état mental douteux...

Enfin bref, alors que Skan était perdu dans sa reflexion de manière un peu chaotique, comme en train de sombrer petit à petit dans les abysses, une délivrance allait s'offrir à lui, des pas se faisaient entendre de manière toujours plus proche de la position où les deux opposants étaient. Soudain, c'est une petite escouade de gardes de tetsu no kuni qui venait d’apparaître aux yeux de l'homme en noir qui se lança dans un dernier effort pour sortir son bandeau de kumojin et son ordre de mission, bien que ce dernier était couvert de taches de son propre sang, car il n'avait plus la force de parler.

Voyant cela, celui qui semblait être le chef de l'unité s'approcha à vive allure pour regarder afin de vite comprendre la situation qui semblait être devenu claire à ses yeux. Ce dernier s'empressa donc de faire un hochement de tête en signe d'approbation pour commencer à donner l'ordre d'arrêter Eiko et de soigner au plus ... non, c'est à ce moment-là qu'avec sa conscience qui lui échappait peu à peu, le reste des paroles étaient devenue inaudible et le chûnin ne tarda plus à lui aussi s'écrouler, baignant dans son propre sang.

Quatre minutes qui avaient changer la donne, il avait réussit à tenir quatre minutes avant de s'écrouler à son tour. Ces simples petites minutes avaient suffit a véhiculer les informations à un capitaine qui était de toute évidence très vif d'esprit. Le jeune kumojin venait d'assurer sa survie et celle de son adversaire dans ce très court laps de temps et c'est donc l'âme en paix qu'il avait finit par laisser son corps lâcher dans un profond sommeil duquel il était au moins sur de se réveiller et c'était suffisant.

Ce n'est que deux jours plus tard que le shinobi de l'ombre se réveilla dans un lit d'hôpital, entouré de bandages qui étaient les bienvenues afin de maintenant sa plaie sans doutes encore en train de se refermer. Quelques minutes après, une infirmière venait d'arriver pour prendre des nouvelles suivi par le fameux chef des gardes arriva pour faire un rapport détaillé au Shinikage après des présentations un peu plus poussées. Par chance, ils avaient aussi administré les premiers soins au déserteur car ils ne savaient pas si kumo le voulait vivant ou mort et c'était pas plus mal au final.

Le jeune homme allait donc revenir à son village natal une semaine plus tard avec son "captif" accompagné par une escouade de tetsu no kuni que le régent Kira Musashi avait gentiment accepté de mettre à disposition du ninjas aux yeux rouges en entendant parlé de cette affaire. Il ne restait plus qu'à voir ce qu'il se passerait là-bas, surtout que Skan venait d'avoir une petite idée qui pourrait ramener le vrai Eiko ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

My time is now [Musashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: My time is now [Musashi] My time is now [Musashi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

My time is now [Musashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-