N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Ballade du Clair de Lune ( PV Toph )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Sougo Okita
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : C

Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) Empty
Message(#) Sujet: Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) EmptyMer 29 Juil 2015 - 0:24

Ballade du Clair de lune.





Combien de jours, combien de nuit depuis son entré ici. Caché derrières les pierres et dissimulé derrière une porte aussi lourde que bruyante. Du moins elle ne l'était que occasionnellement le bruit de l'acier rappant contre le roc dont le sol était fait était rare. Très rare. Parfois Shinsuke avait l'impression de ne l'avoir jamais entendue. Un faible rayon de soleil parvenait à s'infiltrer par les barreaux. Trompant la vigilance des gardes. Riant au nez et à la barbe du manieur de sabre. Lui au moins, était libre. Après avoir rencontré Old Boy. Il essaya tant bien que mal de résister à la démence qui gagnait de jours en jours les autres détenus. Il en avait vus des vertes et des pas mures entres ces murs où la mort et la solitude jouent une partie de carte, la gagnante décidant scrupuleusement de l'avenir de ceux qui dormaient avec elles chaque soir. A quand serait le tour du Nitobe ? Il avait vus un homme qui avait à peu prêt la quarantaine les poignées ensanglanté et les cheville meurtries. Il avait essayé de rongé ses extrémités pour connaître et ressentir le goût de la liberté. Intimement le samouraï espérait qu'il n'aurait pas le besoin d'en arriver ici. Il maudissait chaque temps les hommes de l'extérieur. Oui ces personnes hautaine de Tetsu et Kumo ne se préoccupant pas de l'orage ni de la détresse du peuple. Ne jurant que par conquêtes et anéantissement... Sans elles, il ne serait pas là. Sans elles le monde se porterait mieux. Sans elles.

Sans elles. Ses ailes pourraient se déployer et il pourrait tel un oiseau volé. Caresser le vent chatoyer les cieux. Et emmené dans sa folle danse les plus démunis. La fausse sensation de vent qui lui parcourait la peau et les cheveux était d'un bien agréable. Il souriait l'air hagard les yeux vides de tous sens vers le ciel. Les mains croisés posé devant ses genoux sous ses souillons qui recouvrait son corps et derrière la crasse qui lui servait d'armure. Il s'assoupit. Plus tard des gardes vinrent à lui et il fut tout bonnement réveiller par le bruit sourd et strident à la fois de cette grande porte rouillés en tout point. Deux autres transportaient un jeune homme à peine majeur. Celui-ci sous sa longue chevelure fine avait un corps squelettique à la limite de la transparence. Un regard de poisson mort et un coulis de gerbe suivait du recoins de sa lèvre basse. Il fut comme tout les autres jeté tel un linge sale dans son enclos. Prêt à attendre l'euthanasie. On le déposa dans une salle peut éclairer. Après avoir traverser un long corridor. Certains prisonniers se heurtaient comme des singes au barreaux laissant échapper de long bras presque élastique. Ici un des gardes qui avaient raccompagnés le jeunot glissa dans une flaque de vomis pour finir la tête la première dans la substance gastrique. Shinsuke souriait faiblement amusé par la situation du véritable arroseur arrosé. Pour en revenir à cette salle qui était dotée d'un faible éclairage. Plusieurs sceaux pour empêcher l'utilisateur de se servir de chakra était apposés du coté ou se trouvait Shinsuke. Puis une longue table en fers toutes déconvenue. Surplombée par une grande plaque ou une grille était soigneusement installée en son centre. Il vit une silhouette féminine. Il la sentit même de ses narines. La reconnaissant parmi mille personnes. Elle était présente le jours de l'enquête. Et elle lui avait tenue tête. Comment réagirai-t-elle quand elle aura pris conscience que l'un de ses frère était le véritable tueur en série. D'une voix roque due aux conditions météorologiques de la prison Kumojin. Sur des aires de grands seigneurs. IL envoya amusé :

- Et bien qui voilà ? Tendre petite fille que me vaut ta visite en mon humble demeure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Red
Informations
Grade : Genin
Messages : 119
Rang : B

Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) Empty
Message(#) Sujet: Re: Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) EmptyMer 29 Juil 2015 - 22:54

L'intervention du village de la foudre à Mizu no Kuni était terminée depuis un moment maintenant et nous, shinobi de Kumo n'avons toujours pas eu de nouvelle de ce qu'il était advenu de cette conquête. Notre assaut contre le Shukaî a-t-il était utile ou alors n'est est qu'un lamentable échec qui n'aura eu que pour effet d'affaiblir les forces de Kumo. Car, oui, sur les champs de bataille, nous avons réussi à repousser notre ennemi, mais, à quel prix. Le jour du retour, le Raikage en personne avait demandé un compte-rendu à chacun des soldats envoyés au front, le bilan était plutôt négatif. Nous avions capturé deux Shukajin, une jeune femme qui semblait assez faible, en tout cas, sa place n’était pas sur les champs de bataille. Le deuxième était plus combatif et avait donné plus de fils à retordre au Kumojin, cependant, ils avaient tout de même réussi à le capturer et à l'amener aux prisons de Kumo. Tout cela était bien joli, mais les pertes de notre côté étaient plus importantes. Plusieurs hauts gradés du village, dont mon chef d'équipe Kuroba, qui a été victime d'une trahison. Cette idée de trahir son village me répugnait, poignarder dans le dos un de ses compagnons, une preuve de lâcheté sans pareil. Enfin bref, cela ne devait pas tourner bien rond dans sa tête pour avoir fait un tel acte.

Mais trêve de penser pour le passer, je voulais me rendre utile dans cette conquête et une question trottait toujours dans ma tête depuis la fin de mon combat contre la Shukajin, comment pouvait-elle savoir que j’étais une kunoichi du pays des nuages ? Je ne pouvais pas attendre plus longtemps, il me fallait une réponse tout de suite. Je devais aller l’interroger moi-même, j'ai donc décidé de prendre pour la première fois la direction des prisons de Kumo. Le chemin était plutôt mal indiqué, ce qui était plutôt logique, mais, à force de recherche et de demande au passant, j’étais finalement arrivé devant cette immense battisse servant à emprisonner les hors-la-loi. La prison était gardée par de simples shinobi de bas rang qui avaient l'air très inexpérimentés ainsi que des civils, cependant, l'un d’eux semblait un peu plus fort. Avant que je puisse rentrer dans le bâtiment, il me demanda de décliner mon identité ainsi que la raison de ma venue. Je lui ai donc tout expliqué que j’étais là pour voir la détenue nommée Tohatsu Hisa afin de l'interroger. Il accepta donc ma requête et me laissa entrer dans la prison m'indiquant la direction de la cellule de la shukajin.

Je marchais dans les couloirs sombres et humides de cette prison, l'ambiance me rappelait les heures sombres de ma jeunesse. Et je m'étais jurée que plus jamais je ne serais enfermé, que je garderais ma liberté à tout prix même si je dois y laisser la vie. La plupart des prisonniers voyaient ma visite comme une source de divertissement, ils ne devaient pas vraiment s'amuser entre quatre murs, ils me sifflaient, m’appelaient comme si j’étais une gamine perdue voulant rendre visite à une de ses connaissances en prison. Je me contentais de les ignorer sans prendre la peine de leur adresser un regard. Mais, arrivée au bout d'un couloir, une voix m’était familière, je l'avais déjà entendu quelque part, je me suis donc retournée vers la cage de ce prisonnier. En effet, je le connaissais bien, il s'agissait du dénommé Shinsuke, un homme dont je n'appréciais pas vraiment. À entendre ses paroles, il pensait que j’étais ici pour lui rendre visite. Cette idée était vraiment stupide et me fit un peu sourire. Qu'aurais-je à gagner à aller voir un homme comme lui, je ne savais même pas qu'il se trouvait en prison.
    « Je ne suis pas ici pour te rendre visite, je ne savais même pas que tu te trouvais en prison, j'ignore la raison d'ailleurs et je n'en ai rien à faire, si tu es ici, c'est que tu le mérites. Profite bien de ta cage. »

Je lui ai ensuite tourné le dos pour reprendre mon chemin vers la cellule de ma prisonnière, je ne savais pas pourquoi Shinsuke était en prison, mais, cela me faisait plutôt plaisir, voir quelqu'un qui pensait pouvoir me donner des ordres à derrière des barreaux était quelque chose que je semblais apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sougo Okita
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : C

Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) Empty
Message(#) Sujet: Re: Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) EmptyMer 29 Juil 2015 - 23:58



Elle n'avait pas changer d'un poil, elle ne pouvait pas de toutes manière assez sôte et corrompue pour ne pas voir la vérité en face. Cela en devenait répugnant à ses yeux. IL l'aurait tué sans cette camisole de force chakratique orchestrée par les fuinjutsus en tous genres postés de part et d'autre ici dans ce coin de la pièce. Elle part maintenant et le snobe. Sa prisonnière ?! C'est que madame se donne des grands aires. Au c'est elle qu'il aurait du tuer lorsqu'ils enquêtèrent. Elle était dans la même équipe que Shirudo. Cela ne le choquait pas après tout ils étaient de la même engance. Il faisait lâchement partis de la trempe de ce qui ne vive que d'idéaux idylliques. Pour sauver leurs villages qui lui ne se dérange pas pour détruire et semé la mort en grain dans les autres contrées. Ô sa chère et tendre Tetsu lui manquait à lui en brûler les veines. Les yeux exorbités. Amusé de la situation, il hurla pour qu'elle puisse l'entendre.


- C'est charmant et confortable. J'ai deux rats te ressemblant qui séjourne avec moi.


Une petite pique d'une bassesse méprisable mais à présent il était sûr d'avoir captivé son attention il allait continuer. C'était plus fort que lui. Et puis il ne l'aimait pas. Ayant eu vent d'un possible procès à son égard Shinsuke tentait là une action pouvant lui apporter la victoire lorsque celui-ci aurait lieu. Il se lécha machinalement la babine avec la langue et attaqua une seconde fois.


- Mais qu'il y a-t-il ma petite ? Hein ? Tu vas voir ta prisonnière, tu luis diras au passage que si elle s’ennuie ici, dans ma cellule il y a de la place je lui montrerait ce que l'on définis comme vrais homme. ZEHAHAHAHAHA !!!!


S’exclaffant, presque à s'en étouffé. Il se balançait sur sa chaise et regardait face à lui. La sensation de bien être qui le parcourait ne faisait que conforter son état de démence actuel. Et il voulait porter un nouveau coup. En reprenant son sérieux pour enfin dire ce qu'il avait sur son cœur.


- Tu fuis !!! ( Rugissait-il). Rejeter par ses paires est ce la une preuve de mon avance sur notre époque et d'un genie injustement non reconnue exprimant une angoisse naissante des autres vis a vis de ma personne ou sous entendant, la crainte qu'ils portent à mon égard ! ( Imitant à l'aide de mimiques exagérés ce qu'il voyait comme les Kumojins fidèles au village ). Lui l'étranger si différend n'entrant pas dans la conformité du moule. Shinsuke le vilain petit samourai.


Il reprenait son souffle et son calme par la même occasion pour donner le coup de grâce. IL avait eu vent des relations inter-kumo et avait participé au rassemblement du grand Zennosuke suite à la guerre. Les mot que le dénommé Van du Shukai résonnèrent aussi à leurs tours dans sa tête.


- Dis moi comment était Mizu ? Enfin non ne me le dis pas. Tu as vaillamment ramener un esclave ici hein. Nous sommes venus sur leur terre afin de s’approprier leurs biens. Et toi tu oses la jeter dans les cachots infectes et nauséabonds du village ? ! EN devenant NINJA as tu perdu ne serait-ce une once de respect de l'être humain ! N'as tu pas vus le visage de nos compatriotes, si blafard sans vie ? Ils sont tous morts la bas donnant leurs âmes à l'abyssale fatalité. Ils ne sont devenus que machine sans capacité de réfléchir. Et tu en es leurs générale. ( Déglutissant de dégoût ). Je devrai tu tuer pour ça... De la chaire à canon Van avait raison. Nous ne somme que de la chaire à canon... Enfin vous bande de sot...


Une pause sur un air malicieux avant de surenchérir.


- A moins que tu agisses par vengeance. J'ai appris par Kuroba. J'étais le premiers à apprendre. Un samouraï la trahit. Lui plantant sa lame dans le dos... Tu es décidément pas très futée gamine. Kuroba était talentueux. Mais ma lame l'était visiblement plus que lui. Je suis ce samouraï. Et voilà ma raison de mon enfermement.


Il posa sa main sur son œil gauche avant de partir dans un fou rire sordide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) Empty
Message(#) Sujet: Re: Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) Ballade du Clair de Lune ( PV Toph ) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Ballade du Clair de Lune ( PV Toph )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô :: Prison-