N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 [ Mission de Rang C ] Douce illusion ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Hachi Taku
Informations
Messages : 110
Rang : Ici

[ Mission de Rang C ] Douce illusion ... Empty
Message(#) Sujet: [ Mission de Rang C ] Douce illusion ... [ Mission de Rang C ] Douce illusion ... EmptySam 14 Jan 2012 - 18:10

Spoiler:
 

- Eh allez, une nouvelle journée qui commence !

Taku se leva de bonne heure ce matin-là. Il était en pleine forme et décida d’aller tout de suite ouvrir son magasin. Il sortit d’un bond de son lit et se changea. Getas, cape et bob. Il se regarda devant le miroir installé dans sa chambre en s’habillant. Il replaçât son chapeau sur sa tête et descendit les escaliers en direction de son commerce, vérifiant rapidement quelques vitrines et étagères, tout semblaient être en ordre, décidemment rien ne pouvait gâcher cette belle journée qui s’annonçait !
Il ouvrit en grand les portes de son magasin, et, fermant les yeux, respira l’air frais du matin. La caresse du vent sur son visage était des plus agréable bref, Taku était de bonne humeur.
Un homme chargé d’un carton s’approcha de notre ninja, c’était le jour de la livraison. Taku avait commandé quelques articles, mais rien de bien exceptionnel malgré tout. Vérifiant le tout, il remercia le livreur et engagea la conversation :


- Alors le boulot ? Sa va ?

- Oh oui sa roule merci ! Je m’en sors plutôt bien.

- C’est parfait ! Et les affaires ?

- Oh tout va bien également de ce côté-là ! Et vous savez , il regarda a droite et à gauche pour vérifier qu’il était bien seul, je crois que je viens de trouver un filon …

- Vraiment ? Tu as des réductions quelque part ?

- On peut dire sa … J’ai trouvé un vendeur qui fait des shuriken jusqu'à -70% !

La phrase sonnât comme un gong dans le cerveau de Taku.

- Qu… QUOI ? COMBIEN ?

Il n’en croyait pas ces oreilles, -70% ?

- Enfin … enfin je l’ai trouvé ! Le fournisseur de shuriken qu’il me fallait … C’est magnifique ! Ou est ce fameux fournisseur ?

- Ah vrai dire, il n’a pas de lieux fixe. Avec de tels prix, c’est sur qu’il y a quelque chose de pas légal là-dessous … Du coup, il se fait petit et refile de petite quantité par-ci, par-là afin que le réseau se fasse de lui-même ...

Taku était aux anges tandis qu’il écoutait le jeune livreur. Illégal ? Peut lui importait avec des prix si attractif. Il y aurait surement une baisse de la qualité, mais notre marchand avait l’habitude de retoucher les armes qu’il recevait, sa ne changerais pas.

- Regardez, j’ai réussi à avoir ceux-là !

Et sur ces paroles, il sortit 4 shuriken d’une poche de rangement fixé à sa ceinture et les tandis a Taku. Il en prit un dans ses mains …

Et là, ce fut le drame.

Dès la seconde où il eut l’arme de jet, tout son cerveau entra en activité et toute la vérité se fit dans son esprit en un éclair. Ne voulant accepter la vérité, il se mit à tourner et retourner l’objet dans ses mains, sortant même un de ses propres shuriken pour vérifier. C’était vraiment du bon travail en un sens, tranchant plutôt affuté, taille identique, mais un poids légèrement différent. Non, il n’y avait aucun doute …

- Ce shuriken est en plastique …

- Pardon ?!

Le livreur n’en crut pas ces oreilles. Se sentant obliger de lui prouver, il lui rendit son shuriken.

- Ne bougez pas.

Il rentra dans sa boutique et en ressortit avec une bougie allumé.

- C’est facile à prouver regarder.

Il plaça le shuriken au-dessus de la flamme. La réaction ne se fit pas attendre : Le shuriken ne vira même pas au rouge, il se mit a fumer dans une odeur nauséabonde, et se dégrader doucement. En quelques secondes, il ne restait que la partie hors de portée de la chaleur. Le livreur était abasourdi.

- Mais … c’est horrible ! Déjà beaucoup de personnes se sont équipés de cette contrefaçon !

La colère commençait à monter pour notre marchand. Faire de petites magouilles pour vendre des shuriken cher était un délit mineur, sans grandes conséquences. Mais si les armes des ninjas de Kiri deviennent de la camelote, là c’est inadmissible ! Imaginez qu’un ninja ne puisse plus se défendre qu’avec ses shuriken, qu’il repose sa vie sur ces armes, et qu’elles le trahissent au moment critique ? Qu’il meurt à cause d’un malfrat qui voulait se faire de l’argent facile en sachant que cela pouvait atteindre à la vie d’autrui …

Le regard de Taku tomba dans l’obscurité tandis qu’il jetait le déchet du pseudo-shuriken.

- Je vais m’en occuper personnellement …

Elle avait pourtant bien commencé, cette journée !

- Il faut que tu avertisses tout tes clients de l’arnaque, que les commerçants du village soit au courant de la supercherie avant ce soir !

- Et vous ? Comment allez-vous le retrouvez ? Personne ne sait ou il se cache ! On ne sait même pas s’il est encore dans le village !

- Sa c’est mon affaire.

Il se retourna et fermât le magasin. Hors de question qu’il le laisse s’en tirer comme sa …

Il entreprit alors de faire le tour de ses différents concurrents présent dans le village. C’était la première fois qu’il se mettait à vraiment visiter les différents magasins qui vendait pour la plupart les mêmes articles que lui. Il faisait semblant de s’intéresser aux objets mais examinait d’un œil expert la qualité des shuriken, tous était des vrais pour l’instant. La situation n’était donc pas encore irréversible, s’il se dépêchait. Mais à force de voir tous ces marchands qui semblaient plutôt bien réussir les affaires, il se demandait pourquoi son propre magasin n’enregistrait pas autant de clients, alors qu’il veillait personnellement à la bonne qualité de la marchandise ! Que fallait-il avoir pour pouvoir vendre de nos jours ?

La réponse vint à lui d’elle-même.

Alors qu’il remontait une rue annexe au terrain d’entrainement, il fit une petite foule attroupé devant une porte qui semblait appartenir, selon l’enseigne, à une boutique d’armes de jet. Curieux comme à son habitude, il fit la queue et attendit patiemment de voir ce qui ameutait à ce point les futurs acheteurs.
Taku éclata de rire en voyant le propriétaire du magasin. Evidemment de cette manière c’était beaucoup plus simple de faire des bénéfices !
Une magnifique jeune femme se tenait derrière un espèce de comptoir. Avec une telle poitrine mit en évidence par un sublime décolleté profond, sa ne pouvait que faire marcher le commerce ! En effet, il n’y avait aucune femme autour de notre marchand.
Il entreprit de faire le tour des vitrines, mais a travers le verre il n’était pas évident de différencier le vrai du faux. Il décida d’aller voir la gérante pour jouer cartes sur table.


- Bonjour mademoiselle, puis-je vous demandez un service ?

La jeune femme le regarda et, se retournant vers l’arrière-boutique, lança :

- Chéri ! Tu peux me remplacer 5 minutes s’il te plait ?

Une force de la nature sortit des épais rideaux qui masquaient l’entrée de la réserve et se mit derrière le comptoir. L’ambiance général retomba bien vite de son euphorie et certain quittèrent même le magasin. Le calme était revenu.

- Alors, en quoi puis-je vous être utile ?

- Eh bien voila, je m’appelle Taku, et je possède également un petit commerce ou je vends, entre autres, quelques shuriken. Et ce matin j’ai eu une bien désagréable surprise en découvrant que des shuriken en plastique, quasiment en tous points identiques au normaux, avaient été distribué dans tous Kiri sous la couverture de réduction record pouvant aller jusqu’à 70% …

Le visage de la jeune femme se mit à tourner au blanc pâle. Elle semblait avoir compris l’importance de retrouver les contrefaçons, mais restait apparemment légèrement sceptique.

- Quasiment en tous points pareils ? Comment les avez-vu démasqué alors ?

- Le poids de l’arme n’est pas vraiment le même, mais si on n’y fait pas attention sa peut très bien passer inaperçu. De plus un vrai shuriken ne brule pas facilement …

- Vous commencez à me faire peur avec vos histoires, j’en ai acheté un cinquantaine à un inconnu qui est passé me voir il y a environ deux heures …

Taku était abasourdi.

- On vous recommande un inconnu et vous lui achetez une cinquantaine d’armes ? Il éclata de rire, et bien vous, vous ne faites pas dans la demi-mesure !

Cela ne semblait pas vraiment l’amuser, et elle s’empressa d’aller dans sa réserve. Ressortant avec une bougie, elle se dirigea vers ses vitrines.

- On va vite être fixé !

Et la sentence, fût irrévocable. Tous ces nouveaux shuriken étaient des faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hachi Taku
Informations
Messages : 110
Rang : Ici

[ Mission de Rang C ] Douce illusion ... Empty
Message(#) Sujet: Re: [ Mission de Rang C ] Douce illusion ... [ Mission de Rang C ] Douce illusion ... EmptySam 14 Jan 2012 - 18:21

- Quel est l’espèce d’enfoiré qui a osé …

Soudain quelqu’un débarqua en trombe, apparemment essoufflé. C’était le livreur qu’il avait vu ce matin. Celui-ci comprit la situation en voyant le shuriken brûlé dans la main de la jeune femme.

- J’ai des infos monsieur !

- Je t’en prie, ne sois pas si formel ♫

L’homme sourit.

- Je viens de croiser un collègue qui a été aussi victime de l’arnaque. Il m’affirme qu’il les a achetés à un homme ce matin même, ce qui signifie que cette ordure est toujours au village !

- Excellente nouvelle !

- Vous voulez un peu d’aide ?

Le mari mastodonte s’était approché de Taku et tout en écoutant la conversation, il avait bien compris que cette affaire n’avait rien d’anodin.

- Je vous remercie, mais je pense que vous seriez bien plus utile ici à surveiller les prétendants de votre femme, lui dit-il avec un clin d’œil puis, se retournant vers le dernier venu, ton ami t’as-t-il dit ou il l’avait vu ?

- Aux dernières nouvelles oui il se dirigeait vers le centre ville.

Taku réfléchit rapidement. Le but de l’escroc était apparemment, plus que de se faire de l’argent, de mettre la pagaille dans les commerces de Kiri. Hors il était lui-même commerçant, la chance lui sourira-t-elle ?

Remerciant le couple il sortit en compagnie du livreur. Celui-ci lui assura qu’il allait continuer à prévenir le village, un brave type en somme.

Et revoilà notre bon Taku en route vers le centre-ville. Direction : la case départ. Il espérait que son intuition ne le tromperait pas et qu’il avait vu juste. Habituellement, il ne se faisait fausse route que très rarement.

Atteignant son magasin, il reprit ses activités normales, comme à l’accoutumé. Et si l’homme ne venait pas ? S’il décidait de quitter le village sans avoir fait obligatoirement tous les commerces ? Toutes les solutions étaient envisageable évidemment, mais la chance allait sourire à Taku. Décidemment une chance pareil, c’est pas normal !

Alors qu’il nettoyait une étagère, il entendit dans la rue le bruit d’un chariot dans la rue. Le bruit s’arrêta devant le magasin et un homme se mit à crier :

- Eh marchand ! Tu es là ?

Taku sourit et sortit, chiffon sur l’épaule.

- Enchanté ! Je m’appelle Hachi Taku, et vous êtes ?

- Oh monsieur mon nom ne vous importera plus quand vous saurez pourquoi je suis là ! Je vois dans vos yeux que vous cherchez quelque chose, oui ! Vous espérez trouver du matériel performant à petit prix, et bien ne cherchez plus ! J’ai ce qu’il vous faut !

Déblatérant son baratin, il joignit le geste à la parole et enleva la bâche qui recouvrait son chariot, laissant ainsi apparaître une myriade d’armes ninjas en tous genre, et pas seulement des shuriken malheureusement !

- Oh c’est impressionnant ! Puis-je regardez la marchandise de plus près ?

- Eh bien c’est-à-dire que …

Taku n’attendit pas la réponse, il se dirigeât vers la chariote et prit un kunai.

- Ouah c’est vraiment de la super qualité ! Pas de doute c’est du grand art !

Le charlatan semblait soulager.

- Je vois que monsieur est un connaisseur, et bien je peux vous faire un prix de gros vraiment intéressant pour vous ! Si vous m’en prenez 50, je vous fais une réduction de 50% ! Qu’ne dites-vous ?

Taku feignit la surprise.

- Vraiment ? Dans ce cas je vais vous cherchez l’argent de ce pas !

En voulant s’éloigner du chariot, il glissât et renversa tout son contenu.

- Oh non ! Quel maladroit je fais, je suis vraiment désolé !

Il se tenait assis par terre au milieu de la contrefaçon comme un parfait benêt. Son jeu d’acteur était parfait.

- Ce n’est rien, je vais vous aidez, dit le brigand en lui tendant la main.

Seulement, quand elle rencontra celle de Taku, il sentit quelque chose s’être initier entre leurs mains. Relevant alors notre homme, il découvrit ce qu’il avait attraper.

C’était un mini-parchemin explosif qui était en train de se consumer.

- AAAAH !

Il lâcha alors le petit cadeau de notre marchand et voulu s’échapper, mais il ne fut pas assez rapide et le parchemin explosa au dessus des projectiles amassées devant le chariot. La décharge d’énergie fit instantanément prendre feu ceux-ci, et souffla le pauvre escroc qui se retrouva le nez par terre. Le bruit avait été assourdissant malgré la petite teille du parchemin, et les gens commençaient déjà a se presser dans la rue.

L’arnaqueur se retourna alors en direction de Taku, qui lui faisait fasse et le surplombait de toute sa hauteur. Il semblait avoir subitement grandis. Le visage restant dans l’ombre à cause de son chapeau et les flammes derrière lui, le rendait encore plus terrifiant.


- Tu ne te rends pas compte des conséquences de tes actes, je crois qu’une petite leçon ne te ferait pas de mal.

Il se pencha alors vers l’homme et le leva à la force des bras. Ses pieds ne touchaient plus le sol. Il se dirigea alors vers le chariot et le jeta sans ménagements à l’intérieur.

Remettant la bâche en place, il allait partir quand il vit dans la foule qui l’entourait le livreur sans qui tout cela n’aurait été possible. Il alla donc vers lui et laissa la chariote devant lui.


- Je te remercie pour ton aide ! Tiens amène moi sa en lieu sur s’il te plait, explique leur la situation et je suis sur que tu seras bien récompensé ♫

Se retournant alors vers son magasin, il vit les reste brulant de la contrefaçon partir en fumée nauséabonde, sans aucune flammes désormais. Il se retourna alors vers la petite foule :

- Puisque vous êtes la, vous allez bien m’aidez à nettoyer non ?

La rue fut déserte en quelques secondes …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[ Mission de Rang C ] Douce illusion ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-