N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Kaguya Tetsuko
Informations
Grade : Genin
Messages : 17
Rang : C

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  Empty
Message(#) Sujet: Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ] Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  EmptyVen 10 Juil 2015 - 19:00

Le jeune Kaguya errait depuis plusieurs jours maintenant dans les banlieues avoisinant la megalopole. En effet, sans signe distinctif d’un village, le jeune Kaguya était libre comme l’air. Il se faisait passer pour un marchand, sur les routes du matin au soir, il passait ses journées à l’entrainement. En effet, le voyageur qu’il était devenu depuis maintenant plusieurs années portait sur son dos un lourd fardeau. Il avait rencontré la mort et était aujourd’hui, encore en vie pour raconter cette histoire.

Malheureusement pour lui, il n’avait personne à qui raconter ce fait d’arme et donc, il gardait tout ça pour lui. C’était un petit gars bien seul, qui ne donnait pas sa confiance facilement. Il ne faisait confiance, depuis cet évènement, à personne. Il avait peur du monde, peur de l’extérieur. Ce n’est pas les personnes qui peuplent ce monde qui le faisait autant frémir, loin de là. C’était plutôt le fait d’accorder sa confiance à quelqu’un. Depuis la perte de … Même son nom était devenu imprononçable. Il avait décidé de faire taire ses remords et dans une flamme ardente, de faire bruler ses souvenirs dans le seul but d’oublier.

Les remords, voilà le vrai démon de Tetsuko. Il était hanté par ce sentiment depuis sa désertion de Kiri et surtout, après avoir entendu que le village cachée où il a grandi n’existait plus aujourd’hui. Et avec lui, s’étaient envolés ses rêves de grandeurs. En effet, d’après tout le monde, il avait été promu à un brillant avenir. Mais aujourd’hui, alors qu’il erre sans le moindre but, il est plutôt un faible et un lâche qui n’avaient pas été capable de défendre ce qu’il aimait. Faible, voilà le mot qui le torturait le plus au jour d’aujourd’hui. C’est avec des idées plein la tête, des songes aussi gros que le monde qu’il était entré dans ce bar remplie de monde.

Le jeune homme attira instinctivement l’attention de beaucoup d’homme et femme, car son accoutrement n’était pas très habituel. Le ninja errant avait en effet le torse complétement dénudé, laissant apparaitre son collier où il avait accroché une de ses phalanges. Il n’avait cependant, aucun signe d’appartenance à un clan ou village sur lui. Il avait bien pris soin, après sa désertion de Kiri, de tout jeter et d’effacer les deux poings qu’il avait sur le front qui disait qu’il appartenait bien aux manieurs d’os. Les personnes présente dans ce bar ne pouvait donc pas, rien qu’en le regardant, dire qu’il était un Kaguya et ce malgré sa chevelure blanche.

Et en parlant de ça, sa chevelure était plutôt étrange pour un membre du clan lambda. D’habitude, les Kaguya avaient des cheveux aussi blancs que la soie. Tetsuko lui, avait des cheveux noir et blanc. Un poivre et sel dans le clan, c’était nouveau, mais ses capacités avaient vite fait oublié sa différence physique. Une aubaine que son clan était aussi barbare que ça et que l’apparence physique était vite oublié quand un homme savait combattre comme il se doit.

Ainsi, le jeune Kaguya s’était installé au comptoir avant de commander gentiment un verre de Rhum. Il avait découvert ce breuvage lors d’une soirée étoilé. Alors qu’il cherchait un endroit ou dormir car la pluie s’abattait sur lui, il était tombé sur une taverne et le barman lui avait gentiment offert un verre de ce liquide marron tellement bon. Il n’était pas devenu accroc, loin de là, mais il adorait prendre quelques minutes par jour pour bien déguster ce moment de pur bonheur. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences et malgré son jeune âge, le jeune Kaguya avait du gout.

« Chef, encore deux s’il te plait. »

Dit-il en montrant son verre presque vide. Il venait de boire assez vite le rhum que le serveur venait de lui apporter. Il ne pouvait plus s’en passer et après tout, il se servait de ça pour oublier ses problèmes. L’alcool n’était pas solution à tout, mais là, c’était le cas. L’immortel était fatigué de devoir courir à droite à gauche, il songeait même à dormir ici … Voyons seulement la suite des évènements pour lui. Peut-être aura-t-il une surprise ou un coup du sort après tout. Rien n’était moins-sûr.

Ps : Je ne savais pas si je devais poster directement ou demander l'autorisation, donc je m'excuse s'il fallait demander une autorisation pour pouvoir s'amuser dans cet "évent". Si ça ne convient pas, je peux changer et édité, pas de soucis là dessus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kinoe
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ] Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  EmptySam 11 Juil 2015 - 1:02

J'errais dans le pays des rivières, je venais d'y arriver après avoir quitté les geôles chaudes de Yu no Kuni. Je comptais me cacher, me terrer dans le pays des rivières pour y développer mes plans. Kawa était réputé pour être particulièrement calme et tranquille, qui plus est, j'avais entendu parler qu'il y avait une ville excessivement grande. Je comptais m'y aventurer, bien que, à ce que j'avais entendu, il était déconseillé de s'y aventurer. Cela étant, j'étais très curieux de savoir ce qu'il y avait à l'intérieur de si extraordinaire. Je venais d'achever un long voyage. J'errais dans les plaines du pays des rivières, équipé d'un simple sac où j'y mettais l'argent et les objets que j'avais volés à différentes personnes sur le chemin.

C'est ainsi que je vivais. Je ne faisais que voler, cambrioler pour revendre mes trouvailles et ainsi me faire quelques bénéfices, puisque je n'avais rien. Le travail n'était pas pour moi, je me contentais de me servir et de récolter les fruits de leur travail, c'est la loi du plus fort. Il faut demeurer intelligent, car c'est ainsi que l'on survit. Les faibles se voient écraser par les plus forts, c'est la triste loi du monde. J'avais plusieurs objets dans mon sac qui avaient plus ou moins de valeur, des objets que je devais revendre à bon prix et qui me permettraient d'engendrer quelques bénéfices.

J'eus très vite trouvé un bon endroit pour cacher mon sac dans les environs de la mégalopole. Je fis en sorte de trouver un endroit que je pouvais facilement retrouver pour récupérer mes affaires. J'eus pris une coiffe en paille traditionnelle très large avec des grelots qui retentissaient au gré du vent tandis que je marchais. Cette coiffe dissimulait mes yeux et cachait une partie de mon visage. Je m'aventurais dans la mégalopole puis pénétrais dans un bistrot, je m'asseyais au comptoir, avant de demander un verre de saké. Je m'abreuvais sans me soucier du Shinobi à ma gauche, qui était torse nu et tatoué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ] Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  EmptyDim 12 Juil 2015 - 18:45




Il était tellement rare de voir la maitresse des lieux descendre de sa tour d'ivoire pour se mêler au commun des mortel. Pourtant, c'était un miracle qui se produisait de temps en temps. Elle faisait l'honneur à ses employés de les honorer de sa présence, mais cela se faisait toujours dans la plus grande discrétion possible.

La porte au fond du bar s'était ouverte et elle était sortie. D'abord seule, mais seulement en apparence, ses serviteurs, ses gardes étaient toujours là pour veiller à sa sécurité.

N'est pas la reine de ce royaume qui veut, mais chacun se faisait un devoir de la respecter et de la protéger. Elle passa au travers de la salle de jeu comme flottant sur un nuage, sa longue robe noire en forme de papillon laissant dans son sillage étoffes de tissus volant au gré de ses déplacements. Elle s'installa alors au bar et d'un regard, le serveur déposa devant elle un cocktail des plus joliment présentés avant de s'incliner profondément à son encontre :

"Quel plaisir de vous voir madame !"

Pour toutes réponses, elle lui sourit :

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  363260yinyangicon"Mais il en va de même pour moi mon cher !"

Si délicate, si belle dans ses mouvements, elle porte le verre à ses lèvres et sen délecte avant de poser un oeil bienveillant sur son business comme elle aime l'appeler ;
Ici, chacun rit, chacun s'amuse ! Pas de guerre, pas de loi, sauf un peu être, celle du bénéfice ! Argent, services, toutes compensations est bonnes à prendre ! Le troc, voilà la monnaie d'échange béni des dieux qui permet de conquérir le monde.

Elle porte une nouvelle fois le verre à ses lèvres et dans toute sa magnificence, son regard se porte alors sur l'homme au torse nu et à la chevelure mi-poivre, mi-sel non loin d'elle.
Un simple regard remplit de fatalité alors que sa lèvre est mordue avec délicatesse. Une nouvelle proie ? Un nouveau serviteur prêt à rejoindre le réseau ? Nous allions donc voir, car c'était à vous de venir a-t-elle mes mignons.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Tetsuko
Informations
Grade : Genin
Messages : 17
Rang : C

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ] Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  EmptyDim 12 Juil 2015 - 21:38

Il y avait tout un monde à l’intérieur de ce bistrot. Plein de personne se croisaient, mais sans pour autant prendre conscience de leurs rencontre. Il n’y avait pas de hasard dans le monde, chacun est destiné à rencontrer l’autre, puisqu’à chaque moment il était possible d’agrandir son répertoire avec une nouvelle personne connu.

Le bistrot était bien rempli et plusieurs personnes se côtoyaient. Il y avait les filles de joies éparpillés un peu partout, des mercenaires en bande ou non, des jeunes voleurs et des marchands. C’était pour ça que ce bistrot était tout un monde, car il y avait toute sorte de personne réunie dans le même endroit.

Tetsuko, lui, ne prêtait pas attention au gens autour de lui. Il était bien-sûr constamment sur ses gardes, mais sans plus. Il y avait beaucoup de bruit dans ce bar et écouter attentivement chaque bruit de chaque personne présente ici, c’était s’exposer à la folie au bout d’une ou de deux heures. De toute manière, le jeune Kaguya préférait de loin déguster le breuvage que le barman venait de lui apporter au lieu de se prendre la tête à surveiller les gens qui prenaient, pour la plupart du bon temps, autour de lui.

Après chaque gorgée de ce délicieux liquide marâtre, l’ancien Kirijin était comblé. Il était directement transporté au paradis. Un comble pour celui qui se fait appelé l’Immortel par ses compères. Tout le monde prenait donc du bon temps, et tout allait bien dans le meilleur des mondes. Chacun dans ce bar avait dans l’optique d’oublier ses problèmes en se noyant dans l’alcool et Tetsuko n’était pour une fois pas l’exception qui allait confirmer la règle.

A un moment, la porte derrière le bar s’était ouverte et c’est une silhouette féminine aux trais fin et aux courbes qui donnerait envies aux hommes du monde entier qui en sortit. Malgré la présence de fille de joie et autres femmes, celle-ci se démarquait clairement du lot. Elle avait une certaine prestance et une classe qui ne s’apprend pas. Et c’est ce qu’il fallait au moins avoir pour se faire remarquer par le jeune Kaguya.

En effet, depuis son apparition dans le bistrot, il ne l’avait pas lâché du regard. Clairement, cette dame lui plaisait, mais il n’allait pas faire le premier pas pour autant. Pas maintenant tout du moins. En plus, l’immortel avait remarqué les hommes qui la suivaient dans l’ombre. Et vu qu’il n’avait pas l’air de vouloir lui faire du mal, ils étaient sûrement là pour assurer sa protection. Il déduit directement que cette femme était quelqu’un d’important. De toute manière, sa longue robe noir valait beaucoup d’argent et donc, il était facile de savoir ce qu’elle était.

Elle traversa le bar et vint s’asseoir directement à côté du jeune Kaguya. Son look de bad boys que lui donnait ses différents tatouages parsemés un peu partout sur son corps avait dût taper dans l’œil de la dame. Une aubaine pour lui, il n’allait pas devoir lui courir après un peu partout. Sa position et son importance dans la société était tel, que la dame n’eut pas besoin de commander le moindre verre. Non, le barman lui avait posé directement un verre devant elle tout en lui parlant assez bizarrement. Une chose était sûre, cette femme avait du pouvoir. Et c’est quand elle finit de remercier le barman pour ce verre que Tetsuko prit la parole pour tenter une approche subtile.

« Une entrée pleine de grâce, un verre servit sans la moindre demande … Si votre importance égale votre beauté, j’ai de la chance de boire mon verre aussi près de vous. »

Avec les femmes, une approche subtile était plus efficace qu’une approche directe et l’immortel l’avait compris. Malgré le fait qu’il était concentré sur la gracieuse dame, le Kaguya avait vu l’homme à sa droite regarder longuement lui aussi la jeune femme. Il n’était sûrement pas le seul qui allait entamer la discussion avec la jeune femme. Il reprit donc la parole avec un petit sourire en coin, un petit rictus moqueur.

« Ne vous inquiétez pas, vous pouvez dire aux hommes qui vous suivent depuis votre arrivé ici que je ne vous ferez aucun mal. Malheureusement, je ne peux pas en dire autant du gars à côté de moi. Vous devriez leur dire de faire attention à lui, car avec son accoutrement, je ne pense pas qu’il ait de bonne attention. »

Disait-il tout en regardant l’homme à sa droite qui semblait ne pas vouloir qu’on le reconnaisse vu qu’il dissimulait une grande partie de son visage avec sa coiffe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kinoe
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ] Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  EmptyLun 13 Juil 2015 - 0:10

Ce bar était infesté de monde de toutes origines. Il y en avait d'ailleurs un assez spécial puisqu'il était matte de peau, aux cheveux gris clair, il était très peu vêtu et possédait quelques tatouages. Un sauvage ? Ca m'en a tout l'air, il n'était visiblement pas vêtu de manière civilisée, mais après tout, chacun ses coutumes. Je ne m'attardais pas à l'observer, je me refermais sur moi-même, buvant mon saké sans me soucier de ceux qui étaient autour. Il y avait plusieurs groupes de personnes qui discutaient entre personnes possédant les mêmes affinités, les mêmes centres d'intérêt et chacun d'eux parlaient fort, ils s'égosillaient, créant ainsi un immense brouhaha.

Certains d'entre eux se tuaient à petit feu, détruisaient leur poumon en fumant des cigarettes ; chose inutile en somme. L'atmosphère était pesante, mais ne me dérangeait pas. Soudain, les bruits s'estompèrent d'un seul coup, tous les yeux étaient, à présent, rivés sur une seule personne. Je n'entendais plus aucun bruit, tous les hommes étaient bouche-bée devant la femme qui venait de faire son apparition. Elle était d'une classe envoûteuse, hypnotisante, c'était une véritable diablesse. Je la regardais du coin de l'oeil caché par ma coiffe en paille.

    *Tsss... Quelle bande de chiens.*


J'esquissais alors un sourire tandis que j'ignorais la femme et tous ces hommes crédules et faibles faciles à manipuler. La femme n'était même pas, ne serait-ce que gênée par tous les regards posés sur elle. Cette dernière semblait même rechercher à attirer l'attention des hommes en utilisant son pouvoir de séductrice. Elle décida de s'asseoir près de l'homme sauvage qui se trouvait juste à ma gauche au comptoir. Elle reçut aussitôt un verre du barman sans même avoir demandé quoi que ce soit, et ce, gratuitement.

J'eus alors posé avec force mon verre de saké sur le comptoir pour attirer l'attention du barman qui faisait le lèche-botte devant la femme. Je voulais qu'il n'oublie pas qu'il avait des clients et non pas une seule cliente. Je lui demandais un verre de saké, il me servit. Tandis que je commençais à poser mes lèvres dessus, ce dernier me demanda de régler. Je n'eus même pas le temps de prendre ma première gorgée que je posais mon verre sur le comptoir tout en regardant le barman dans les yeux.

    "On a tous le droit à un verre gratuit, j'imagine."


L'homme à ma gauche était occupé à conter fleurette à la jeune femme, ne cessant de la couvrir d'attention, de la complimenter, d'en faire l'éloge, à la limite du ridicule. D'une manœuvre à peine déguisée, l'homme voulait séduire la femme fatale. Pensant que j'allais m'intéresser à cette femme, il se mit à me décrédibiliser.

    "Tu veux parler d'accoutrement alors que toi, tu ne possèdes qu'une feuille de banane entre les jambes ?"


Je me suis levé d'un seul coup. J'étais prêt à en découdre, si l'autre apache cherchait à se battre. Les gardes du corps de la jeune femme, très influente, étaient à l’affût et sur le qui-vive, prêts à bondir en cas de débordement. J'étais convaincu que l'homme savait qu'en cas de combat, les gardes de sa belle s'en mêleraient et il éprouverait donc quelques difficultés à pouvoir faire ce qu'il voulait faire.

Le barman se mit alors à s'impatienter, me réclamant, de nouveau, l'argent qui lui est dû, mais je ne comptais pas le lui donner. Je m'obstinais sur la voie que je m'étais engagé, refusant donc de lui donner l'argent que je lui devais, en lui affirmant que je ne paierai que si la femme présente ici même payerait son verre. Détestant toute forme d'injustice, même si ce n'était qu'un verre de saké, je ne comptais pas déroger à mes principes, pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ] Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  EmptyDim 19 Juil 2015 - 11:36




Tous ses freluquets avaient au moins le don de l'amuser et alors que l'un d'eux lui faisait du charme, l'autre commençait à se montrer visiblement désagréable. Comme vexé ? Une bagarre était-elle sur le point d'éclater ? Elle se contenta de rigoler mystérieusement de son rire si agréable à l'oreille en assistant à tout cela et se pencha par-dessus le bar ou l'employé était justement en train de lui allumer une cigarette au bout d'un long tube qu'elle porta délicatement à sa bouche sans rien dire de plus. Quelques secondes plus tard, elle relâcha un long filet de fumée et finalement, se tourna vers le fauteur de troubles :

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  363260yinyangicon"Allons, allons monsieur, si un verre gratuit est en passe d'apaiser les tensions, je veux bien vous le faire porter !"

Et d'un signe, elle indique au barman de lui en servir un nouveau avant de se tourner vers le beau bronzé. Visiblement, même s'il n'a qu'une feuille de banane pour le cacher, c'est un bien bel objet qui semble se profiler par-delà son accoutrement atypique.
Elle lui sourit, sans perdre ses yeux du regard et après avoir recraché une nouvelle bouffée de fumée, elle lui demande simplement :

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  363260yinyangicon"Quel est votre nom jeune homme ? Et que venez vous faire ici ?"

Chercher du travail ? Profiter des plaisirs qu'offre la capitale ? Elle serait bientôt fixée sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ] Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour oublier, il y a le temps ... Et le Rhum. [ Shinkiro | Narrateur ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Kawa no Kuni :: Mégalopole :: Le Renard Rouge-