N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Pélerinage en Terre Sainte [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptySam 20 Juin 2015 - 19:48

En ce jour, je comptais me rendre sur ce que j'appelais "la terre sacrée" ou "Terre Sainte". Je me trouvais actuellement en dehors du village, au bord du lac Keiryuu qui se situait au beau milieu de la chaîne du mont Kazan. J'usais de mes capacités de Shinobi pour courir sur l'eau afin de le traverser de part en part plutôt que de faire un détour pour le contourner ; je gagnais du temps, du précieux temps, puisque ce voyage prenait déjà plus de quatre jours, quatre jours et demi précisément.

Je sentais l'eau pénétrer dans mes sandales et caresser mes pieds. L'eau suivait les mouvements de mes pas, plusieurs gouttes d'eau éclaboussèrent créant des ondes dans l'eau de faible intensité. Je comptais le traverser de part en part, c'est ainsi que je pus atteindre l'autre rive assez rapidement. Je continuais ma progression parmi les monts arrondis de cette épaisse chaîne de montagnes qui entourait le lac et qui contenait le village caché des nuages.

C'est ainsi que je me baladais parmi les élévations rocailleuses au sommet arrondi où chacune d'elles se ressemblait comme deux gouttes d'eau. J'avais l'impression de courir sur place puisque la géographie des montagnes ne changeaient guère, et ce, sur plusieurs dizaines de kilomètres jusqu'à, c'en était bluffant. Je connaissais suffisamment les environs pour savoir que je me dirigeais dans la bonne direction. Je me déplaçais certes rapidement, mais je mis tout de même un certain temps avant de sortir de ce véritable labyrinthe rocheux.

Le paysage était continu, régulier, la géographie ne changeait guère sur des dizaines et des dizaines de kilomètres. Il y avait toujours ces monts immenses aux sommets arrondis qui transperçaient les nuages et qui surplombaient les alentours. Certains nuages imprégnaient les montagnes d'eau à l'état qu'ils avaient emmagasiné. La chaleur faisait s'évaporer l'eau présente dans les nuages qui s'écoulaient le long des montagnes en pente pour se jeter dans les ruisseaux à ses pieds. Ces mêmes nuages qui poussaient par le vent étaient remplacés par d'autres qui provenaient du pays de la neige pas très loin de là, où il faisait froid.

Les nuages s'évaporaient avant même de quitter le pays, il y en avait plusieurs couches, c'est ainsi que bon nombre d'entre eux purent continué leur route au gré du vent. J'enviais ces nuages qui se déplaçaient au gré du vent sans aucun souci. Ces derniers étaient paisibles, volaient sans soucis, ils ne craignaient rien et étaient baignés par la chaleur du soleil et la douceur du vent dans une quiétude infinie. Ce calme, je l'enviais, bien que, et il faut le dire, je n'étais pas très sollicité au vu de mon importance au sein du village.

Je n'étais qu'un Genin à qui l'on confiait des tâches minimes. Ce n'est pas que je détestais ma vie de Shinobi, loin de là, j'étais pleinement épanoui dedans. A vrai dire, je l'avais délibérément choisi, j'avais renié, abandonné mes parents pour me consacrer à ce style de vie. Tout cela dans l'optique de faire quelque chose de ma vie, quelque chose de constructif, car oui, je ne pourrais rien faire de constructif en étant un vulgaire civil avec une peur, une phobie nauséabonde pour la mort. D'ailleurs, d'un point de vue moral, je ne savais pas si j'avais fait le bon choix, mais au fond, je pensais que j'avais fait le bon choix, car c'est peut-être égoïste, mais je voulais penser avant tout à moi et à mon futur.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptySam 20 Juin 2015 - 20:59

Ayant quitté le village à l'aube, je pus ressortir du labyrinthe le lendemain à l'aube, j'avais donc pris une journée entière pour le traverser ; précisément, vingt-deux heures et trente minutes. J'avais pris des boissons énergétiques avec moi puisque je ne comptais pas m'arrêter avant d'avoir quitté le pays, ce qui allait prendre deux jours entiers, je n'allais donc pas dormir pendant plus de deux jours. J'utilisais donc la première, il m'en restait donc quelques-unes encore. J'avais aussi pris l'initiative de prendre des protéines sous forme de poudre avec moi, cela me permettait d'avoir de meilleurs résultats lors de mes entraînements, mais cette fois, ça me permettrait d'avoir plus d'énergie.

Je m'aventurais ensuite dans l'immense plaine de fer qui recouvraient la quasi-totalité du territoire. Cette plaine qui s'étendait à perte de vue était particulièrement verdoyante et également, le relief était uniforme et très plat. Les herbes étaient hautes d'une cinquantaine de centimètres et me caressaient les jambes. L'endroit était dégagé, je sentais le vent au contact de mon corps tandis que je progressais dans les pâturages. Le paysage était harmonieux, les couleurs étaient simples et agréables : le vert des pâturages et le blanc des nuages.
Qui plus est, le vent qui caressait mon corps rendait cette atmosphère très agréable et cet amas d'herbes et de verdures me donnaient envie de m'allonger ici même et d'y faire un somme ; je continuais tout de même ma route.

Les nuages étaient toujours aussi bas et avançaient lentement en direction des montagnes, certains d'entre eux forçaient le passage pour passer la barrière rocailleuse qui séparaient Shimo et Kaminari, tandis que d'autres étaient déviés par la mer et contournaient la chaîne de montagnes, alors que d'autres étaient coincés par les montagnes aussi hautes soient-elles et s'accumulaient à l'entrée de la chaîne de montagnes, jusqu'à recouvrir le ciel surplombant ainsi le plateau qui servaient de liaison entre la plaine verdoyante et la chaîne de montagnes. C'est pour cette raison qu'on l'appelait le "plateau orageux", car ici, en raison des nombreux nuages, les orages sont particulièrement puissants et dangereux et étaient capable de frapper le plateau de plein fouet et de l'endommager sérieusement jusqu'à créer d'énormes trous impossibles à reboucher, c'était irréversible donc.

Je m'aventurais donc dans ce plateau, puis au-dessus comme un épais voile blanc recouvrir le ciel. Il n'y avait pas un seul trou, je ne pouvais même pas apercevoir ne serait qu'un minuscule point bleu, le ciel était donc blanc. C'est alors que je pus voir à l'horizon des montagnes se dessiner petit à petit. Je m'approchais de plus en plus de la chaîne du mont Fûjin à la frontière avec le pays du givre. Les montagnes apparaissaient vaguement, mais au fur et à mesure que j'avançais, ces dernières étaient de plus en plus distinctes. Ce qui signifiait que je m'approchais de plus en plus de la frontière, bien qu'elle fût encore assez loin. Très vite, j'eus traversé cette immense plaine pour arriver au pied de cette épaisse chaîne de montagnes. Cette fois, la géographie était différente puisque les montagnes n'étaient pas aussi grandes que celles qui portaient le village caché des nuages et leur sommet n'était pas arrondi, cette chaîne de montagnes était nettement plus épaisse que l'autre.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyMer 1 Juil 2015 - 7:26

La traversée n'allait pas être chose aisée. J'eus donc emprunté une route commerciale, un sentier qu'empruntaient les commerçants ou les convois d'une autre nature, je savais que les seigneurs féodaux et d'autres familles aristocrates très riches l'empruntaient. Je m'aventurais donc par ce passage en passant les différents contrôles. Je m'enfonçais dans ce sentier, en courant, dépassant bien des marchands qui peinaient à avancer. De part et d'autre de ce chemin extrêmement plat, il y avait de nombreuses élévations rocheuses irrégulières plus ou moins grandes dont la taille variait énormément. Certains étaient d'une hauteur extrêmement élevée, d'autres étaient d'une hauteur plus modeste, mais tous avaient pour point commun de posséder un sommet pointu, extrêmement aiguisé, bien plus aiguisé que n'importe quelle arme.

Le vent semblait avoir rendu cet endroit extrêmement dangereux. Chacune des élévations étaient reliées jusqu'à ne former qu'un seul amas de millions de rochers donnant ainsi l'impression qu'il n'y ait qu'une seule et même montagne s'étendant sur des centaines de kilomètres jusqu'à Shimo no kuni. On ne pouvait même plus savoir s'il s'agissait d'une seule et même montagne ou de plusieurs montagnes différentes. D'ailleurs, auparavant, ce chemin n'existait pas, c'est l'homme qui l'a conçu en creusant des centaines de kilomètres de montagnes. Comment cela s'est-il fait ? Combien de jours, que dis-je, de mois a-t-il fallu pour détruire ces centaines de kilomètres et des millions de tonnes de roches et surtout comment ont-ils fait pour les déplacer ? Je n'ose imaginer la quantité de travail et de la quantité de ressource mobilisées pour effectuer de tels travaux, cela devait dépasser l'entendement.

Sur le chemin, je dus en aider certains qui avaient renversé leur marchandise, mais ce ne fut pas une mauvaise expérience puisque je pus discuter avec de nombreux marchands. Je leur ai posé diverses questions ; notamment sur la géographie des pays voisins ou sur ce qui les a le plus marqués dans leur voyage, eux qui avaient l'habitude de voyager. Egalement, je voulais en savoir davantage sur le pays du givre, son climat, ses saisons, ses coutumes, mais également la qualité des auberges et leur localisation en leur précisant bien que je me dirigeais vers le pays du fer. Je leur décrivis alors mon itinéraire qu'ils complétèrent grâce à leur sagesse et à leur connaissance de la région, puisque je m'étais basé sur ma maigre expérience et sur une vulgaire carte du monde et une carte plus détaillée de la région, tandis qu'eux avaient l'expérience du terrain et en savaient donc forcément plus que moi.

Ils me donnèrent donc quelques conseils, ce qui me permit de revoir mon itinéraire. Ils me conseillèrent tous de m'arrêter à Touketsu ou bien d'aller jusqu'à Yu no Kuni là où il y avait les meilleures auberges du monde. Je leur affirmais que Touketsu n'était pas vraiment sur ma route, ce qui me ferait donc un détour. Ils me conseillèrent de m'arrêter à une auberge peu connue au bord du Lac Towada à quelques kilomètres de la sortie de cette grotte ; néanmoins, ils me mirent en garde en précisant que cette auberge est particulièrement fréquentée puisqu'elle est sur une route commerciale et qu'elle n'est réputée pour sa qualité, malgré que son prix soit élevé. J'avançais dans ce sentier aménagé.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyMer 1 Juil 2015 - 8:16

Il était de moins en moins aménagé au fur et à mesure que je m'approchais de Shimo no Kuni, le chemin était de plus en plus dangereux. Nous dûmes traverser une galerie souterraine où des cailloux et de la terre tombaient des parois rocheuses indiquant un effondrement probable. Nous étions dans une grotte avec des indications sous forme de panneaux, des indications peu claires, puisque recouvertes de poussières, certaines lettres avaient disparu laissant planer un certains doute. Enfin, on pouvait apercevoir des traces de doigts ; certainement, d'autres passants qui avaient déjà essuyé la terre, la poussière et le sable qui s'écoulaient le long des parois pour imprégner le panneau.

Les marchands m'avaient déjà mis en garde contre cela, ils m'avaient déjà dit que les panneaux étaient quasiment illisibles, que l'éclairage était trop faible, ce qui n'arrangeait rien et que l'endroit était extrêmement dangereux. Ils ne cessaient de demander tous les jours un réaménagement, mais ils n'eurent aucune réponse ou bien, on leur affirmait que cela était déjà prévu, mais retardé sans cesse. Je comprenais leurs sentiments, je comprenais qu'ils aient l'impression qu'on se moquait d'eux. Leur ras-le-bol général était, on ne peut plus, justifié, je leur ai donc promis qu'un jour, je ferais tout pour que cet endroit soit comme neuf, mais du haut de mes modestes fonctions de Genin, je ne pouvais rien faire, du fait que je n'avais aucune influence, car je n'avais rien accompli, je n'avais donc pas de renommée.

Une fois que j'eus reconnu quel chemin je devais prendre, je commençais à m'aventure les galeries, suivant l'itinéraire que j'avais revu. Il y avait plusieurs chemins différents, tous étaient censés être sécurisés, mais je sentais que ce n'était pas le cas. Cela faisait déjà quarante-huit heures que j'étais parti du village, mais je ne le savais pas encore puisque je ne pouvais voir le ciel, car j'étais toujours enfermé dans cette montagne depuis quelques heures ne voyant pas le temps qui passe. Tout était calme, je pouvais entendre le bruit des gouttes d'eau s'écraser sur le sol. L'usure rendait la roche dangereusement pointue et aiguisée, la grotte était beaucoup trop dangereuse et nécessitait un réaménagement au plus vite. Il y avait des pics pointus suspendus au plafond, des pics dangereusement pointus qui pouvaient tomber et empaler les malheureuses personnes qui passeraient en dessous, ce qui pourrait faire de nombreuses victimes, surtout qu'il y avait de nombreux qui empruntaient ce chemin tous les jours, sans compter les voyageurs zélés qui s'y aventuraient.

Tous les chemins menaient à Shimo no Kuni, mais débouchaient à des endroits différents, d'autres faisaient des culs-de-sac, d'autres ne menaient à rien. Ce n'est qu'après dix-neuf longues heures, que je pus enfin sortir de cette grotte. J'arrivais donc la nuit d'après, au bord du lac Towada du pays du givre. Je pus voir le reflet ondulé de la lune dans l'eau bordé la forêt et ses arbres à ma gauche, tandis qu'à droite, montagnes et plateaux se mélangeaient. J'avais enfin réussi à sortir de cette grotte et je me trouvais au pays du givre, j'avais déjà traversé un cinquième du territoire. Tout cela, après plus de soixante heures de voyage et j'étais encore loin du pays du fer, il me restait environ plus de la moitié du trajet à parcourir.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyMer 1 Juil 2015 - 9:54

Passant par la forêt, je dus contourner le lac pour atteindre cette fameuse auberge. Je ne savais pas où elle se situait, mais je savais qu'elle se situait sur une route commerciale, donc il était évident que le chemin était facile à emprunter donc aménager et clairement visible. J'eus donc suivi les indications puis partis en direction de la ville de Touketsu. Je m'enfonçais dans la forêt, passant par ce chemin terreux entouré d'herbes et de buissons. Les arbres surplombaient la zone, ils étaient extrêmement grands. Je pus voir des réverbères de part et d'autre de la route qui éclairaient le chemin.

Je levais les yeux puis vis le sommet des grands arbres et leur feuillage légèrement atteints par les rayons lumineux émis par les réverbères. Rayons de moins en moins intenses au fur et à mesure qu'on s'éloignait de leur source. De nombreux papillons de nuit dans l'erreur erraient et se regroupaient dans un halo de lumière, là où ils apercevaient la forte source de lumière que représentaient les réverbères qui induisaient les insectes en erreur pensant qu'il s'agissait de la lune, tandis que les lucioles étaient posées un peu partout sur les feuilles des buissons, l'herbe, les troncs et scintillaient d'une vive lumière jaune, éclairant les tréfonds de l'obscurité.

Les criquets et les grillons eux chantaient à l'unisson et émettaient un son strident, aigu, mais très régulier, à des intervalles cours, tandis que le vent froid baignait la forêt. C'était donc une atmosphère agréable et harmonieuse, je contemplais là, la nature sous toute sa splendeur. Cette fraîcheur nocturne était légèrement décalée puisque nous étions en été.

Très vite, je commençais à apercevoir progressivement la fameuse auberge au loin. Je n'avais croisé aucun commerçant sur le chemin, sans doute parce qu'ils se reposaient tous dans cette fameuse auberge. J'eus remarqué qu'il y avait de nombreuses personnes, âgées de la quarantaine pour la plupart, si ce n'est plus qui discutaillaient par groupes de deux, voire trois en fumant une cigarette. Leurs yeux se posèrent sur moi tandis que je venais d'arriver. Je les observais la clope au bec ou à la main en train de rigoler et discuter entre eux. Certains parlaient fille, d'autres parlaient affaires, géopolitique...

J'eus donc pénétré dans l'auberge, je vis dans le hall de nombreux commerçants assis buvant du saké autour d'une table tandis que d'autres étaient debout. Je m'approchais donc du comptoir, pour demander une chambre ; visiblement, il restait quelques chambres de libre. Après avoir payé, je pus rejoindre ma chambre où je pus me reposer et me détendre tranquillement dans un bon bain chaud. J'en profitais donc pour faire un point sur mon passage et pour revoir, repenser ce que j'avais prévu pendant mon séjour au pays du fer. J'eus donc fait un rapide débriefing pendant que je me douchais.

J'avais prévu d'aller à Bukeyashiki là où se trouvent les meilleurs forgerons du monde entier. Je souhaitais avoir de nouveaux Katana et je souhaitais participer à leur conception afin de les personnaliser pour qu'ainsi, je puisse avoir des Katana uniques, mais avant cela, je devais d'abord me documenter dans les bibliothèques et me renseigner auprès des plus grands forgerons, auprès des plus grands experts en katana et en métaux de la ville. Je voulais que mes Katana soient uniques en leur genre et particulièrement efficace.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyMer 1 Juil 2015 - 10:41

Enfin, je me demandais si je ne devais pas aller retrouver mes parents pour savoir ce qu'ils deviennent. En fin de compte, je verrais plus tard lorsque j'arriverais là-bas puisqu'ils résidaient à Bukeyashiki. Je connaissais bien cette ville ; j'y ai vécu pendant treize longues années. Après ma douche, je me mis à dévorer l'un des plats que j'avais commandé. Au menu : viande sautée accompagnée d'un risotto et de brocolis avec, à côté, une autre assiette avec deux rougets. Place à la dégustation ! J'avais l'eau à la bouche, car j'avais faim.

Je m'assis donc devant la table puis pris deux baguettes, c'est ainsi que je commençais à manger. Après une quarantaine de minutes, j'avais finalement terminé mon repas, je partis donc me brosser les dents avant de m'endormir pour me réveiller à une heure de l'après-midi, j'avais donc dormi onze longues heures. J'étais donc prêt à repartir pour Bukeyashiki. J'eus donc pris mes affaires, laissé les clés au propriétaire puis je partis reprendre ma route. Je sautais donc d'arbre en arbre pour me déplacer plus rapidement. Le soleil m'éblouissait, les nuages hauts dans le ciel se faisaient très rare. Il faisait beau et frais, environ quinze, voire vingt degrés tout au plus, alors que nous étions au beau milieu de l'été, la période où les températures sont censées être maximales.

J'eus très rapidement traversé cette forêt pour arriver dans la zone cultivée du pays du givre. Cette zone recouvrait une infime partie du pays, les cultures étaient rares et surtout extrêmement modernes et bien organisées pour garantir une production optimale qui ne serait pas gênée par le climat, par le givre, par la température et les saisons et également par les aléas de la vie. Rien n'était laissé au hasard, ils avaient paré à toute éventualité. Je ne pouvais imaginer les moyens colossaux que les propriétaires avaient dû investir dans la conception de ces champs cultivés puisque tout était moderne : les équipements, comme la disposition des champs. Je pus voir des agriculteurs récolter les fruits de leur dur laboeur et travailler la terre, il y en avait plusieurs pour gérer de nombreux hectares de culture.

Je pénétrai ensuite dans l'immense marécage du pays du givre. C'était un marécage immensément grand ; certainement, le plus grand du monde. Seuls les Shinobi les plus agiles sont à même de le traverser sans difficulté. Il est extrêmement difficile pour un civil, un voyageur ou un commerçant lambda de le traverser, voire même, il est déconseillé de tenter. Pourtant, de nombreux fous s'y aventurent, par amour du risque, par amour pour l'expédition ou peut-être même par amour pour la mort. Il est vrai que le paysage est magnifique, ces immenses arbres, cette verdure et également les nombreux points d'eau, fleuves, lacs et rivières qui parcourent et traversent le marais de part et d'autre attiraient les esprits curieux et les amoureux de la nature.

Les arbres s'amoncèlent, certains poussent sur d'autres. Leurs racines sont profondes et visibles dus aux crevasses, aux trous causés par l'eau mélangée à la terre créant ainsi de la boue. Il y a de nombreux glissements de terrain ; notamment aux endroits surélevés, sur les collines par exemple. Je vis de nombreux arbres littéralement fracassés, écrasés sur le sol. Je pus voir un arbre s'écrouler formant une sorte de pont au-dessus de la rivière.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyMer 1 Juil 2015 - 12:13

Le courant des rivières et celui des fleuves étaient forts. Il y avait aussi d'immenses cascades, des endroits particulièrement glissants, des pentes abruptes, des trous dissimulés par la boue où on s'enlisait. En bref, c'était un endroit vraiment dangereux avec d'innombrables pièges naturels qu'il fallait anticiper et connaître. Je ne les connaissais pas tous, c'est pourquoi j'eus préféré me déplacer d'arbre en arbre. Je pus voir que chacun des arbres était comme "connecté". Leurs racines, leurs branches les reliaient entre eux mutuellement et réciproquement, ils partageaient des racines profondes communes et des branches en commun.

C'était comme si les arbres ne formaient qu'un. Mère nature est capable d'accomplir bien des prouesses. Tandis que je sautais dans les arbres, je pus apercevoir quelques autochtones dans des cabanes dans les arbres. Il n'y en avait pas beaucoup, à vrai dire, il y en a de moins en moins, puisque les hommes "civilisés" commençaient à aménager petit à petit le marécage. Il faut dire que l'endroit où j'étais n'était vraiment pas du tout aménagé. Les rares chemins aménagés sont sur fréquentés par les commerçants, il fallait les désengorger, cela compliquait les échanges commerciaux et certains produits n'arrivaient pas au moment souhaité.

Aménager un tel lieu est particulièrement difficile puisque les arbres pouvaient s'effondrer, il pouvait y avoir un glissement, il faut donc complètement repenser la nature. Ce marécage représentait un patrimoine naturel rare où de nombreux animaux s'y côtoient, il ne fallait donc pas le retoucher en son intégralité. Les populations qui résidaient dans les arbres prenaient des risques inconsidérés. A tous moment, l'arbre où ils se trouvaient pouvait s'effondrer, ce qui pourrait les tuer sur le coup, mais pourtant, il continuait à prendre de tels risques. Il est vrai que ces populations résidaient dans le marais depuis des siècles, ce sont les dignes héritiers d'une longue lignée.

Ils connaissent le marécage par coeur et ils ont sûrement percé tous ses secrets, ils devaient sûrement savoir absolument tout là-dessus. Leur connaissance du marais et leur technique dépassaient les nôtres. Ils avaient peut-être appris à identifier quel arbre était susceptible de s'effondrer et quel arbre ne l'était pas, il devait aussi connaître tous les pièges du marais mieux que quiconque. Quoi qu'il en soit, il est vrai que l'intervention humaine en ces lieux devaient gêner les populations locales. Petit à petit, au fur et à mesure que je pénétrais dans ce marais, la température fraiche se réchauffait énormément.

L'eau se réchauffait et commençait à se recouvrer petit à petit d'un voile de vapeur, c'était l'eau qui passait de l'état liquide à l'état gazeux à cause de la chaleur insoutenable d'été du climat du pays des sources chaudes. J'étais toujours au pays du givre, mais la chaleur étouffante de Yu no Kuni s'étendait jusqu'au pays du givre. J'ai entendu dire qu'en hiver, c'était le gel de Shimo qui s'étendait jusqu'au pays des sources chaudes ; c'était l'inverse. Au fur et à mesure que j'avançais, la vapeur augmentait, c'était signe de la proximité du pays des sources chaudes ; je m'approchais de Yu no Kuni, à ce stade, je ne savais même plus si j'avais quitté le pays du givre, mais je savais qu'en quittant le marécage, je quitterai le pays du givre en même temps.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyVen 3 Juil 2015 - 9:36

Très vite, j'aperçus les hautes herbes du pays des sources chaudes. Je n'étais plus vraiment loin du pays du fer. Je me trouvais sur le dernier arbre du marécage qui délimitait la frontière entre le pays des sources chaudes et celui du givre. J'étais debout sur une branche épaisse, observant le paysage et ces hautes herbes qui s'étendaient à perte de vue ; j'étais aux portes de Yu no Kuni. Je savais que les hautes herbes allaient m'engloutir et m'étouffer, je ne pouvais donc pas m'y aventurer. Je me mis à sauter d'arbre en arbre vers le sud à la recherche d'un chemin terreux aménagé.

Je longeais donc la frontière en me déplaçant vers le sud, tandis qu'à ma droite, il y avait de nombreuses hautes herbes. J'eus très vite aperçu un trou dans les herbes, c'était un chemin. Je fis un bon très haut pour atterrir au beau milieu de la route. Je vis le panneau "Bienvenue au Pays des Sources Chaudes", puis en bas, un petit panneau indiquant la direction de Tsuchiyu. Je me remis en route, m'aventurant dans le pays des sources chaudes, tandis que les premiers rayons du soleil éclairaient le ciel et ses étoiles.

Je m'aventurais dans les contrées de Yu no Kuni. Je regardai sur les côtés puis vis de part et d'autre de la route, longeant celle-ci : les hautes herbes. Ces herbes devaient mesurer quatre mètres de haut minimum, certains devaient faire bien plus, au final, la moyenne devait s'élever à huit mètres voire plus. Il est vrai qu'à côté, j'étais tout petit. Je ne pouvais m'aventurer dedans, sans quoi, je serais étouffé par les herbes, voire même englouti dedans.

Egalement, des gouttelettes d'eau coulaient des herbes, à l'instar des gouttes de sueur qui caressaient mon visage et mon corps. Il faisait nuit et pourtant, la chaleur était plus qu’étouffante. L'humidité était forte, il faisait lourd, le vent était lourd, je sentais que l'atmosphère était pesante en raison de l'énorme quantité d'eau présente dans l'air. Le pays des sources chaudes était réputé pour son air extrêmement humide, c'est l'une des caractéristiques de ce pays. Je fus tout de même étonné de voir qu'il pouvait y avoir de la verdure aussi luxuriante et à foison avec de telles températures, mais j'eus compris que c'était grâce au taux d'humidité dans l'air qui était sûrement impossible à mesurer.

Je pus voir qu'en cas de guerre, cette région avait un fort potentiel stratégique, qui plus est, elle était très proche du pays de la foudre. Lors de la phase de guerre de positions, nous pouvions nous dissimuler dans les hautes herbes où nous pourrions être parfaitement cachés et tapis. Avec des tenues camouflages en supplément, nous pourrions passer inaperçu et tendre des embuscades à l'ennemi assez facilement.

Après plusieurs dizaines de kilomètres, j'arrivai finalement dans les marécages du pays des sources chaudes là où les eaux s'évaporaient lentement. L'eau subissait un cycle constant, il s'évaporait à sa surface au contact de l'air et se liquéfiait en profondeur, ce qui faisait que la quantité d'eau ne baissait pas et que sa profondeur ne changeait pas. L'eau était recouverte d'un voile blanc, une sorte de brouillard blanc recouvrait le marécage, la brume était étouffante, l'oxygène devait être très faible, par rapport à la quantité d'eau présente dans l'air. J'éprouvais quelques difficultés à respirer et également quelques difficultés à me repérer.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyVen 3 Juil 2015 - 12:42

L'atmosphère était pesante, ce qui compliquait également mes déplacements. Il y avait de l'eau sur les arbres, ils étaient humides, ce qui les rendait glissants. Courir et sauter dans les arbres étaient donc particulièrement difficile et dangereux. Je devais donc prendre plein de facteurs en compte, faire attention aux pièges que mère nature nous avait tendus ; il est vrai que la nature est effrayante et particulièrement dangereuse. De toute manière, pénétrer dans le pays des sources chaudes en plein été, en soi, ce n'est pas une bonne idée. Le marais était nettement plus humide que celui du pays du givre. C'est impressionnant à quel point il pouvait y avoir de contrastes climatiques entre deux pays partageant une frontière commune.

Je peinais à traverser, ce marais aussi étrange soit-il. Le voile blanc m'inspirait crainte et méfiance puisque je sautais d'arbres en arbres tandis que j'éprouvais des difficultés à voir l'environnement qui m'entourait. Cela me rendait anxieux, car à tous moment, je pouvais rater une branche et m'écraser sur le sol ; heureusement que j'avais préparé des fils d'acier au préalable que je pouvais déployer en une, voire deux secondes tout au plus. Le fait d'être privé de la vue me faisait stresser, m'apeurer plus qu'autre chose. C'est fou à quel point la vue est important ! Privé de celle-ci, nous n'avons plus aucune assurance, aucune idée de l'endroit où nous sommes. Je pense sans exagération que la cécité est le pire des handicaps.

Je prie, j'espère ne jamais devenir aveugle, car si jamais je le devenais, je le vivrai très mal ; à vrai dire, je n'y survivrais sûrement pas. Je sais qu'il existe dans ce monde des Shinobi capable de combattre en étant privé de la vue. Comment font-ils pour se battre, repérer l'ennemi et savoir ce qu'il fait ? La vue est le sens le plus sollicité et c'est également celui qui nous permet de connaître notre environnement et le monde qui nous entoure. Vivre en étant aveugle me paraît invraisemblable, inconcevable et surtout impossible. Je n'ai le contrôle sur rien et c'est ce qui me fait peur. A tous moment, je pouvais devenir aveugle pour une quelconque raison et je ne pourrais rien y faire, j'en serais impuissant et c'est réellement effrayant.

J'expérimentais le fait de vivre aveugle. Partiellement, certes puisque je pouvais tout de même voir bien que mon champ de vision eut été drastiquement diminué. L'atmosphère restait tout de même agréable avec ce voile blanc lumineux qui attestait de la présence d'une trop forte quantité d'hydrogène dans l'air sous forme de vapeur. Ce voile blanc me rappelait la douceur des nuages, ce qui ne me rendait pas indifférent. Je ne pouvais me permettre de courir le risque de me déplacer au sol puisque le marécage en lui-même était sûrement imprégné de pièges que Mère Nature nous avait tendus et qu'à cause de la vapeur, je ne pourrais les voir à temps pour les esquiver.

Alors qu'étant en hauteur, je pouvais aisément éviter ces pièges et cela minimisait les risques, car oui, je n'étais pas à l'abri de la chute d'un arbre due à un glissement de terrain ou une quelconque autre catastrophe naturelle qui pourrait probablement m'envoyer six pieds sous terre. Je dus ralentir la cadence, car plus j'allais vite, plus les risques augmentaient. Il ne fallait pas confondre vitesse et précipitation et il fallait demeurer sage, ma vie était en jeu.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyVen 3 Juil 2015 - 20:46

Je progressais, j'avançais tout de même assez rapidement. A cette allure, j'allais prendre du retard, mais très vite le brouillard commençait à s'estomper, se dissiper lentement petit à petit, c'était signe que je m'apprêtais à quitter le marécage, que je m'approchais de la sortie après avoir été privée de ma vue pendant plusieurs heures. Très vite, je m'aperçus qu'il n'y avait plus d'arbre, c'est ainsi que j'ai pu atterrir sur un endroit, un plateau rocailleux recouvert par la brume, cela signifiait que je quittais le marécage. Je retrouvais petit à petit tout mon souffle, ma respiration était de plus en plus forte et de moins en moins gênée par la vapeur.

J'eus continué mon chemin, tandis que la brume s'estompait quand je vis un chemin terreux bordé par des herbes extrêmement hautes. J'avais enfin traversé ce fichu marécage pour pénétrer de nouveau dans les hautes herbes qui l'entouraient. L'herbe humide fortement imprégnée d'eau était recouverte d'un épais voile blanc et paraissait comme noyer sous la brume. L'eau, omniprésente dans l'air, se mélangeait à la sueur causée par la chaleur étouffante. L'eau, omniprésente dans l'air, se mélangeait à la sueur causée par la chaleur étouffante.

C'était une véritable épreuve physique et mentale que de traverser le pays des sources chaudes, une épreuve qui atteste de ma force mentale, de mon endurance, de mon courage et de ma détermination, une épreuve qui affûte aussi mes capacités. Ce qui me motivait, c'était les gains à la clé, le fait que si je continuais, si je m'obstinais, je pourrais atteindre le pays du fer et également, je savais que ce n'était qu'une question de temps avant que je sorte du brouillard. Très vite, je pus remarquer que le brouillard s'estompait, se dissipait rapidement, mon champ de vision augmentait peu à peu. J'avais pris l'habitude de me retourner pour regarder derrière moi et observer le chemin que j'avais parcouru.

C'est ainsi que je pus voir le marécage et ses immenses arbres recouverts d'un épais voile blanc lumineux qui m'éblouissait, voile extrêmement imposant qui s'étendait à perte de vue. Ce dernier virait au gris et absorbait l'horizon, il s'imposait même dans le ciel. Je ne pouvais voir le ciel derrière moi, car il était blanc, voire gris, de la même couleur que le marécage et également de la même couleur que l'air. Tout était monotone, tout était gris, blanc et tout paraissait comme triste, sinistre. Je regardais en face de moi quand j'eus réalisé que j'étais sorti de la brume. Je pouvais à nouveau respirer comme avant, voir comme avant. Le ciel était bleu. Il devait être aux alentours de dix-sept heures et l'été venait de commencer.

Je continuais ma route, je pris cette fois à droite pour me diriger vers le nord, nord-ouest du pays. Je voulais contourner le mont Hiodoru qui se trouvait après la frontière à Ta no Kuni. Par le passé, j'avais fait l'erreur de foncer tout droit sans me soucier de quoi que ce soit. Résultat, je dus faire un immense détour et prendre beaucoup de retard, c'était une erreur que je ne referais plus. J'eus donc continué mon chemin en direction du nord-est. Après plusieurs heures de route, étant à proximité de la frontière, je pus apercevoir de grands arbres au loin. C'est ainsi que je m'approchais de la frontière et donc, parallèlement, je m'approchais à grand pas de Ta no Kuni, le pays des rizières.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptySam 4 Juil 2015 - 20:57

Fidèle à son nom, le pays des rizières était réputé pour sa productivité agricole ; notamment pour sa production massive de riz qui fait de lui le premier exportateur de riz du monde. 90 % du riz consommé dans le monde provient du pays des rizières, c'est dire à quel point le pays possède un monopole et une part de marché considérable dans ce secteur. Sa réputation ne s'arrête pas là, Ta est connu pour la fertilité de ses terres et le climat propice à la culture qui le rendait auto-suffisant et indépendant dans ce domaine. Plus large encore, ce pays est réputé pour ses parts de marché dans l'agro-alimentaire en général et pour son impact dans le commerce agricole, cela explique par sa main mise sur le marché de riz, car oui, le pays des rizières règne d'une main de fer sur le commerce du riz.

C'est le premier producteur et exportateur de riz dans le monde monopolisant quasiment exclusivement la vente du riz à travers le monde. Bien que produit en très grande quantité, le riz n'en reste pas moins succulent et d'une qualité remarquable. Tous leurs plats traditionnels sont faits à base de riz, mais il est cuisiné de diverses façons lui donnant de nombreuses saveurs et de nombreuses textures différentes et inconnues du monde entier. Seuls les touristes et voyageurs étrangers ont déjà eu la chance de goûter à leur riz et donc, goûter à leur cuisine qui s'articule beaucoup autour du riz.

Le potentiel nutritif, gustatif du riz est pleinement exploité jusqu'à en connaître tous ses secrets. Le riz est cuit, préparé, utilisé de différentes façons, son goût diffère d'un plat à l'autre ou d'une préparation à l'autre. Le pays vit de sa production et du commerce de son riz et de ses rizières, ces dernières recouvrent la quasi-totalité de la superficie du territoire, ceci explique notamment son importante production. A l'instar des deux pays que j'avais déjà traversé durant mon voyage, le pays des rizières n'est pas pourvu d'un village militaire ou d'une quelconque puissance militaire et n'a donc aucun poids politique sur le monde et peine à s'imposer dans la géopolitique ; néanmoins, il possède un poids énorme sur le commerce de riz, à un tel point, que si le pays s'arrêtait de produire du riz, une très forte pénurie de riz ravagerait le monde inéluctablement.

Je pénétrais une épaisse forêt, c'était le signe que je venais de quitter le pays des sources chaudes pour pénétrer dans le pays voisin, celui des rizières. Cette forêt aux arbres immenses et irréguliers dont l'espace entre eux étaient grands, m'impressionnait par la taille des arbres, je n'avais jamais vu ça auparavant. Le feuillage des arbres était extrêmement faible ; également, on pouvait facilement percevoir le ciel d'un bleu azur et d'une clarté extrême, ainsi que le soleil qui brillait, car oui, nous étions en début de matinée.

Il faisait extrêmement chaud, mais cette chaleur diminuait assez rapidement jusqu'à devenir convenable, c'était signe que nous étions de moins en moins proches du pays des sources chaudes et que nous nous en éloignons. Très vite, je dus pénétrer dans les immenses rizières en passant par des chemins surélevés et étroits que l'homme avait conçus. Il y avait un peu partout de nombreux paysans visiblement très pauvres, car vêtus de guenilles, qui travaillaient la terre. Les rizières, quant à elle, s'étendaient à perte de vue et semblaient sans fin.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyDim 5 Juil 2015 - 0:32

Il faut dire qu'elles monopolisaient tout le centre du pays et recouvraient quasiment la totalité du territoire. La conception des chemins a été faite à la va-vite, les chemins étaient bâclés, ils n'avaient pas été conçu dans le but de plaire aux visiteurs. L'architecture, les lignes du paysage n'étaient pas droites et semblaient "cassées", comme si l'harmonie du paysage n'importait pas aux constructeurs, comme si les dirigeants n'en avaient rien à faire, comme si leur soucis était de produire du riz en quantité. Je pus voir la tranquillité du pays par le temps agréable et la légère brise. C'était d'un calme qui attirait beaucoup de voyageurs et notamment de familles. Cette nation est connue pour n'avoir jamais été dérangée par un quelconque conflit militaire.

Aucun de ses habitants n'avait été touché par la guerre, aucun d'eux n'a connu la guerre et ses conséquences. Le pays s'en est toujours sorti indemne des différents conflits militaires, puisqu'il n'y faisait pas partie et n'était pas directement impliqué là-dedans. Ceci s'explique aussi par le fait que les grands pays, responsables des conflits, ont tout fait pour maintenir le pays des rizières loin de tout conflit pour le bien de leurs intérêts respectifs. Comme dit précédemment, Ta est le plus gros producteur de riz du monde et de loin, il faut souligner le fait que le riz est la base de toute cuisine. Ainsi, on comprend qu'il est primordial que le pays soit mis à l'écart des guerres de sorte que sa production ne soit pas gênée, c'est dans l'intérêt du monde et des grandes nations.

Conformément au système de lobbying, le riz est le principal argument avancé par les forces dirigeantes de Ta pour effectuer des pressions et faire valoir ses droits et ses désirs, allant jusqu'à boycotter certains pays qui s'opposeraient trop à ces derniers. Le riz représente donc un poids de taille, un argument important qui impacte les négociations et qui fait pencher la balance en la faveur de ces derniers. Le pays est donc comme immunisé grâce à cela, mais il suscite également les convoitises. De nombreuses familles aisées ont tenté de le déstabiliser en y créant des conflits internes ou même en faisait des coups d'état par la force, mais c'est sans compter sur l'aide des grandes nations qui se sont élevées à l'unisson pour condamner les crimes. Leur vitesse de réaction fut si rapide que c'en était troublant.

On ne pensait pas que les forces des grandes nations pouvaient intervenir et enrayer la menace en un délai si cours, c'est bien là, la puissance du lobbying et l'impact des intérêts sur la vitesse de déploiement des forces. Les gouvernements étaient tout de même hypocrites ; visiblement, c'est là, la seule fois où les quatre nations étaient sur la même longueur d'onde et l'une des rares où celles-ci se comprenaient mutuellement. C'est ce qui permettait à Ta no Kuni de rester sauf et loin de tout conflit. Par défaut, le pays des rizières est donc lié à tous les pays du monde par une alliance et par un pacte de non-agression non-officiel dans le cadre des intérêts de chacun. Il faut dire que les intérêts expliquaient la géopolitique et les conflits qui en découlent et justifiaient également les différentes interventions militaires ou diplomatiques des différents pays ainsi que leur ampleur variable. C'est donc le pays idéal pour tout les férus de paix et les amoureux de la nature à la recherche de tranquillité.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyDim 5 Juil 2015 - 21:53

Très vite, j'arrivai près du fleuve Sumaru qui prenait sa source dans l'immense océan du nord qui recouvrait tout le nord du continent. Ce fleuve parcourait et alimentait les rizières grâce à un système moderne et avancé d'irrigation qui permettait aux pays des rizières de profiter pleinement de ses atouts géographiques. Cela ne s'arrêtait pas là, le lac Anatame contribuait également à irriguer une bonne partie des rizières, c'était un lac éternellement et constamment approvisionné en eau par le fleuve Sumaru qui lui-même se jetait à la mer. Le fleuve est donc composé d'un Delta qui le coupe en plusieurs branches pour ensuite de joindre avant de parcourir les rizières.

Grâce à mon Suimen Hokô no Gyô que j'avais appris à l'académie, j'eus donc décidé courir le long du fleuve. Je me dirigeais donc vers l'ouest du pays dans le but de quitter les rizières. Je vis des élévations d'environ une centaine de mètres en pente abrupte et dangereusement escarpés sur lesquels il y avait des champs agricoles, des rizières cultivées... Les paysans n'avaient pas peur de s'y aventurer sans aucune protection, ne s'armant que de leur prudence et de leur courage pour prendre de tels risques alors qu'ils étaient sous-payés et tout cela pour être payé miettes de pain. J'eus donc suivi le fleuve et c'est ainsi que je pus arriver très vite au beau milieu d'un lac immense où il n'y avait rien, où j'étais seul, à découvert et à la vue de tous, c'était le lac Anatame.

Le terrain était plat, la superficie aqueuse s'étendait sur plusieurs kilomètres. Le paysage était régulier jusqu'à que je pénètre dans une forêt en hauteur, je me trouvais proche d'une chaîne de montagnes, j'avais quasiment un pied dedans. Il s'agissait d'une forêt en montagne dont la hauteur était faible, bien que constamment grandissante. Tandis que je pénétrais dans celle-ci, la hauteur augmentait peu à peu. Je m'aventurais, m'enfonçais dans l'extrême nord du mont Ikiruu. Mont qui se trouvait d'ailleurs à la frontière avec le pays du fer et qui indiquait une rupture avec le paysage dont je m'étais accoutumé.

Fini les forêts, la verdure luxuriante, les immenses plaines, place à la roche à l'état pure, aux massifs montagneux, aux élévations rocheuses irrégulières, aux montagnes cassées, trouées, place aux mines argentées et aux reliefs rocailleux. Après avoir passé la frontière, je n'étais plus très loin de la capitale qui se trouvait à un peu plus de cent kilomètres de la frontière. J'eus donc passé cette frontière, arrivant dans d'immenses montagnes dans la continuité du mont Ikiruu pour ensuite m'engager dans un relief rocailleux très difficile à emprunter. Il y avait des trous dans la roche, des chemins plus ou moins dangereux, des crevasses, en bref, le terrain semblait complètement anéanti, c'était une trace des nombreux combats qui avaient par le passé déchiré le pays.

Ces irrégularités pouvaient permettre la conception de stratégies révolutionnaires qui permettraient aux opposants de prendre l'ascendant sur leurs ennemis. C'est là que se résume toute l'histoire du pays du fer, une simple lutte perpétuelle entre plusieurs familles, plusieurs clans se partageant un territoire qui ont pour point commun le désir, l'amour indéfectible pour la conquête, pour l’expansion et leur talent inné pour le maniement du Katana et des armes en général.


Dernière édition par Shirudo le Lun 6 Juil 2015 - 2:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyLun 6 Juil 2015 - 0:21

J'arrivais au bord de Bukeyashiki, je m'apprêtais à pénétrer dans cette ville fortifiée, passant par l'entrée de la muraille. J'eus décliné mon identité et montrer ma carte grâce à laquelle j'attestais que j'avais déjà vécu ici et que j'avais déjà effectué les différents contrôles ; également, mon bandeau orné d'un nuage symbolisant mon affiliation au village caché des nuages attestait bien que je n'étais pas venu ici pour semer la pagaille au sein de cette ville. Les choses s'accéléraient, mais j'étais exténué, je pris donc l'initiative de prendre une chambre d'hôtel pour environ trois journées et d'y faire un somme puisque je venais de sortir de cinq jours de voyage dont trois jours d'affiler sans dormir.

Du haut de ma chambre, je regardais par la fenêtre observant les rues et les maisons tandis que les passants faisaient leur vie. J'étais impatient d'être le lendemain pour pouvoir faire ce que j'avais prévu. Mon regard se posa sur une maison en particulier, cette fameuse maison si banale, mais tellement chère à mon coeur. C'est ici que vivaient mes parents et c'est ici que j'avais grandi, que j'avais passé toute mon enfance et le début de mon adolescence. Je ne pensais pas que mes parents avaient déménagé, je savais qu'ils demeuraient toujours au même endroit, puisqu'ils savaient que si jamais ils avaient déménagé, je ne pourrais plus jamais les trouver.

Je fixais cette maison pendant environ vingt minutes et c'est ainsi que je pus revoir toute ma jeunesse, tous ses moments clés qui ont fait ce que je suis devenu. Je revis toute mon enfance en accélérer. En l'espace de vingt minutes, je pus revivre treize longues années de ma vie. Avec le recul, je pus me rendre compte que je n'ai pas toujours été le fils qu'ils avaient espéré, car oui, j'avais abandonné mes parents pour devenir Shinobi et servir le village caché des Kumo et indirectement, le pays du fer. Je pus me rendre compte que j'avais fait beaucoup d'erreurs, mais bon, j'étais jeune, inconscient, naïf et surtout égoïste.

Je regrettais certaines choses, mais au fond, je savais que devenir Shinobi était la meilleure des décisions que j'eus prises et que c'était une réussite, que c'était au moins une chose que j'avais accomplie et réussie dans ma vie. Si je n'étais pas devenu un Kumojin, je n'aurais pas été celui que j'étais en ce jour, je n'aurais pas été aussi mature, je n'aurais pas grandi de la même façon, je n'aurai pas eu ce goût prononcé pour la paix, pour la vie et pour l'injustice, car en tant que Shinobi, je flirte avec la mort tous les jours et je risque ma vie pour quelque chose. Je veux m'en aller en ayant la certitude d'avoir accompli quelque chose de positif, de constructif en ce monde, je veux que ma vie soit bénéfique, que le monde m'en remercie.

Si je suis né, c'est pour apporter quelque chose de positif, c'est pour cette raison que tous les jours des êtres vivants naissent et meurent. Si chacune des vies que la terre porte apportait quelque chose de bon, il n'y aurait plus aucun conflit et nous nous ferons quelques pas de plus vers la paix éternelle ; mais, c'est comme une malédiction, à chaque fois, de nouveaux monstres émergent entravant ainsi les efforts de paix que des milliers d'hommes ont fait conjointement. Il ne faut pas grand chose pour faire éclater une guerre, mais il en faut tellement pour pouvoir amener la paix que cela rend ce monde maudit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyLun 6 Juil 2015 - 9:00

Tâchons d'être lucide, cela me paraît évident, la paix n'existe pas ou du moins, elle existe, mais elle est extrêmement difficile à atteindre, voire même impossible à atteindre. C'est pour cette raison qu'elle n'existe pas, pas tant que quelqu'un ait nettoyé les impuretés qui infectent et pourrissent ce monde. Grâce à mes fonctions de shinobi, j'ai enfin l'impression que ma vie serve à quelque chose, j'ai enfin l'impression de vivre et d'apporter quelque chose de bénéfique à ce monde, mais ça, mes parents ne le comprendront certainement jamais. Je voulais les revoir de nouveau de sorte à ce qu'ils puissent voir ce que je suis devenu. Cela faisait cinq ans que je ne les avais pas vus, cinq longues années sans que je leur aie donné le moindre signe de vie, cinq ans sans qu'ils sachent si leur fils bien-aimé était vivant ou mort.

Il ne fallait pas être nostalgique et penser au passé, ce qui est fait et fait, cela n'apporte rien de repenser à ses erreurs, à part de la culpabilité, de la honte, des regrets et des remords. Le passé reste le passé, il fallait vivre l'instant présent et préparé le futur, c'est ce que je comptais faire en m'endormant pour être prêt à supporter le lendemain et les jours à venir qui s'annonçaient charger. Je me réveillais le lendemain matin tôt dans la matinée, aux alentours de dix heures, je pus manger mon petit-déjeuner que l'on m'avait apporté, constitué de tartines beurrées avec de la confiture de fruit rouge, d'un bol de céréale avec du lait, d'une pomme et d'un verre de jus multi-fruit et donc multi-vitaminé, mon préféré. Il n'y avait rien de mieux pour commencer une journée.

J'enchaînais par une série de pompes et d'abdominaux, comme à mon habitude, ainsi que d'autres exercices tels que des dips en me servant de deux chaises comme appui ou encore des tractions en étant suspendu par la barre, le pourtour qui délimitait le balcon, je me trouvais donc les pieds dans le vide. Lorsque l'on n'a pas de matériel, on innove, on s'adapte pour pouvoir effectuer ses séances musculaires malgré tout. Ces séances matinales avaient pour but de me permettre de bien démarrer la journée, de me tonifier, de me dynamiser, de m’emplir d'énergie pour pouvoir supporter les emplois du temps les plus chargés en y consacrant toute mon énergie sans pour autant subir une baisse de régime. Je pris ensuite ma douche avant de m'habiller pour ensuite partir en prenant le temps de fermer la porte à clé afin que personne n'y rentre. C'est ainsi que j'entamais la première étape de mon séjour, je voulais me renseigner sur l'artisanat et la confection de Katana.

Je commençais d'abord par aller dans la bibliothèque et y consacrer quelques heures afin de lire, ou du moins survoler, plusieurs livres différents. J'avais déjà les références et le nom des auteurs, il ne me manquait plus qu'à les trouver. Je me procurais donc plusieurs livres, un livre sur les Samurai, un autre sur le combat au Katana, un troisième sur la confection des Katana et sur le katana en général, et un dernier sur les différents métaux et leur propriété. Je survolais chacun d'eux, car je n'avais pas le temps de les lire, prenant chaque information clé, les rassemblant pour les analyser. Je pus donc faire différentes analyses et comprendre un peu mieux le fonctionnement de l'art du Kenjutsu. Je pus voir comment se faisait la conception d'un Katana et son lien avec les propriétés des différents métaux servant à leur conception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyLun 6 Juil 2015 - 12:07

Je pus comprendre que le choix des métaux étaient crucial et de là, en dépendaient les caractéristiques et les propriétés du Katana, au même titre que le type de katana. Je devais donc avoir un katana de facture des plus modernes pour pouvoir ainsi bénéficier d'un Katana de nouvelle génération et ainsi pour avoir le meilleur des Katana. Ce Katana moderne se nomme Shinken, il possède les meilleures caractéristiques, c'est le Katana le plus complet jamais conçus jusque-là. Il a la particularité d'avoir une lame fine incurvée, ce qui le rend Katana extrêmement souple, rigide et donc ce qui lui permet de résister au choc les plus puissants et pouvoir subir de fortes torsions sans pour autant casser, tout en offrant un excellent tranchant. Je pus voir, en lisant deux des livres que j'avais pris, que le Shinken était le Katana le plus puissant jamais créé jusqu'à aujourd'hui.

Il excellait dans tous les domaines et alliait parfaitement performance, tranchant, force de perforation et esthétique. Le Shinken est un Katana conçu selon les anciennes techniques de conception de Katana couplées avec les techniques de fabrication des Katana les plus modernes qui soient. Il excelle dans tous les domaines et allie parfaitement performances, puissance du tranchant, force de perforation et esthétique. Cette technique permet de tirer profit des différentes techniques utilisées jusqu'alors en exploitant pleinement leurs apports, créant ainsi une nouvelle technique de conception de Katana unique et inédite. Le Shinken est né d'une mature analyse et d'une longue et intense réflexion d'un homme qui souhaitait concevoir le Katana parfait que nous cherchions tous, nous autres épéiste.

Ce nouveau katana représente l'innovation, la parfaite combinaison des techniques modernes et traditionnelles, symbolisant ainsi la réadaptation et la modernisation des techniques traditionnelles due aux récents progrès techniques. L'essence même du Katana traditionnel y est conservé, à cela, on ajoute les nouvelles découvertes pour compléter les failles et les défauts des anciennes techniques et c'est ainsi que l'on obtient ce Katana. Ce n'est donc pas un Katana futuriste, mais un Katana traditionnel moderne, c'est d'ailleurs ce qui m'a, d'ailleurs, beaucoup plu. Il faut dire que j'avais beaucoup hésité entre un Chokuto qui a la particularité d'avoir une lame droite et longue facilitant considérablement la pénétration et la perforation de toutes les surfaces. Ce Katana excelle dans la pénétration puisque sa lame est droite et longue, mais possède un tranchant des plus faibles et une faible puissance dans les combats de mêler omniprésents lors des combats.

Tandis que le Shinken possède une lame incurvée, ce qui augmente considérablement le tranchant et, c'est ce qui lui permet d'exceller dans ce domaine. Il est donc capable de trancher n'importe quoi. Qui plus est, sa puissance dans les combats de mêler est certainement la plus grande de toute, mais à l'inverse du Chokuto, sa force de pénétration n'est pas exceptionnelle. Sa lame incurvée le rendait extrêmement souple et donc plus résistant face aux chocs et aux torsions, le rendant ainsi extrêmement dur à parer. Egalement le Shinken, d'un point de vue esthétique, était d'un niveau nettement au-dessus du Chokuto. J'eus donc préféré la puissance, le tranchant et la résistance du Shinken avec sa lame incurvée à la puissance de perforation du Chokuto et sa lame droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyLun 6 Juil 2015 - 13:15

Pour ce qui est des matériaux, je ne voulais pas faire compliquer. Je voulais que mon sabre soit extrêmement solide et également très performant. J'optais donc pour un alliage de fer et de carbone que l'on nommait Tamahagane. Je pris la décision d'utiliser la plus grande quantité de carbone possible, car c'est ce qui faisait la solidité du sabre et ce qui rendait l'acier dur et qui me conférait également un tranchant très aiguisé, c'est après tout, la base du Tamahagane. Cet acier si spécial que l'on utilisait pour la conception des Katana, présent à l'état naturel et retouché par l'homme pour pouvoir exploiter pleinement ses caractéristiques. La plupart des Katana, pour ne pas dire tous, sont conçus à l'aide de cette roche, et ce, depuis les premiers sabres.

La lame du Katana allait donc être conçue selon une méthode bien précise : Soshu Kitae. C'est la méthode la plus aboutie alliant souplesse, dureté, force de perforation et tranchant de l'arme à son paroxysme. Cette technique fut inventée par le forgeron répondant au nom de Masamune. Elle consiste en la combinaison de plusieurs aciers aux propriétés différents et en les disposants intelligemment pour y obtenir des performances uniques. Pour se faire, on utilise un acier souple que l'on entoure d'un acier dur, le Tamahagane entrautre. C'est la combinaison, la technique de conception de la lame la plus parfaite qui soit. On utilise par exemple un acier dur sur les côtés pour augmenter le tranchant et la puissance de l'épée le rendant plus solide et dangereusement aiguisée. Acier dur qui entoure un acier plus tendre en son coeur pour le rendre plus souple, plus facile à manier. La souplesse du sabre émane donc de l'intérieur de la lame, tandis que la dureté, le tranchant et la puissance de la lame émanent des couches d'acier à sa surface.

En m'inspirant de la méthode de Masamune répondant au nom de Soshi Kitae, j'eus l'ingénieuse idée de recouvrir mon Shinken d'une petite couche de graphène qui est le matériaux le plus solide et le plus mince au monde. Pas seulement, le graphène est aussi réputé pour être le meilleur conducteur électrique et thermique que le monde connaisse, il est également aussi souple que du plastique, extensible et d'une légèrement incroyable, ce qui en fait un matériau aux performances exceptionnelles, aux propriétés multiples et aux utilités extrêmement nombreuses. Ses propriétés sont excellentes et convenaient parfaitement à la conception d'un Katana. Je ne pense pas que quelqu'un dans le monde ait eu la même idée que moi, à vrai dire, je pensais que c'était irréalisable au vu du coût du graphène.

Je notais donc toutes les informations que j'avais besoin puis je partis alors en direction d'un forgeron. Soudain, une personne vint crier mon nom avec joie. Je me retournais quand soudain, j'eus vit ma mère m'attraper pour me prendre dans ses bras, tandis que des larmes coulaient le long de ses joues. J'eus levé la tête puis vis mon père, toujours aussi fier qui gardait ses distances et qui me regardait avec indifférence et avec une pointe d'arrogance. Ma mère, quant à elle, se mit à remercier Mère Nature de m'avoir laissé en vie, elle me serrait si fort que je n'arrivais même plus à respirer. Je n'eus pas parlé pendant plusieurs secondes jusqu'à ce qu'elle cesse de me serrer fort contre elle. J'étais un peu choqué de les voir depuis le temps que je ne les avais vus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyLun 6 Juil 2015 - 19:48

Elle m'affirma qu'elle avait eu peur pour moi, que je lui avais manqué et qu'elle m'aimait. Je décidais de la rassurer en lui disant que tout allait bien, que je n'avais pas souffert, que j'étais en bonne santé, car bien entouré. Je lui demandais de ne plus se faire de soucis, puisque j'avais trouvé ma voie et qu'elle me convenait bien. Il y a certes un risque de mort, mais je sais comment gérer tout ça. J'observais mon père, il me regardait avec de moins en moins d'indifférence qui se transformait petit à petit en arrogance.

C'est signe qu'il allait prendre la parole de façon imminente, ce qui ne tarda pas. Je savais qu'il allait de nouveau me faire des reproches ou insinuer quelques choses, je le connaissais par coeur, même si cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vu. D'ailleurs, c'est grâce à lui que je suis à présent capable de lire entre les lignes, que je suis capable de desceller les vices dans un discours ou bien les intentions d'une personne.

    "Alors comment se passe ta vie de Shinobi ?" - Demandait mon père.

    "C'est mieux que ce que j'imaginais. Je suis comme dans un rêve, je peux accomplir mon objectif, je peux servir à quelque chose et me faire une réputation."

    "Tu peux aussi mourir hahahaha ! Regarde tes fringues ! Tu as quitté le confort que nous t'avons offert, le doux et chaleureux foyer familial là où tu avais tout ce que tu voulais pour au final devenir Shinobi, te vêtir de guenilles et flirter avec la mort. Tu ne te rends pas compte de l'erreur monumentale que tu as faite, tu ne te rends même pas compte de ce que tu as gâché. Certaines personnes seraient prêtes à tout donner pour avoir ne serait-ce que le quart de ce que tu avais ! Je ne te comprends pas."


Tandis qu'il venait tout juste d'achever son discours, je répliquais presque instantanément après lui avec la ferme intention de lui rabattre son ego afin de le faire descendre de son pied d'estale. Il me prenait de haut puisqu'il pensait que j'avais fait une erreur et il se moquait de moi, il était temps pour lui de comprendre qui était le plus idiot dans l'histoire et qui avait fait la plus grande erreur. Sur mon visage pouvaient se dessiner toute l'indifférence et la détermination que j'avais. C'est alors que je me mis à sortir de façon crue et sec.

    "En l'espace de cinq ans, j'ai aussi fait plus que toi dans toute ta vie." - Lui disais-je de façon cru et sec.


Je le sentais tomber de haut, je voulais rabattre son ego et c'était chose faite. Son immense arrogance s'est transformée en surprise et étonnement. Il devait comprendre qu'il n'avait plus aucun contrôle sur moi, qu'il ne pouvait pas m'acheter, ni même me vendre du rêve avec tout ce qu'il me proposait. Je voulais qu'il comprenne que le confort ne m'intéresse pas, je ne suis pas attiré par ce dernier, que je ne veux pas me renier comme il l'avait fait, m'abaisser, me prosterner devant des liasses de billets. Je n'étais pas matérialiste, je n'en avais strictement rien à faire de ce qu'il avait à me proposer, de tous les conforts ou de tout l'argent qu'il avait à m'offrir.

Je ne comptais pas courber l'échine pour pouvoir rouler sur l'or, car je ne serais pas heureux. Je voulais que ma vie apporte quelque chose, que je sois utile à ce monde, à l'inverse de lui. C'est là, ce qui nous différencie, c'est pour cette raison que nous serons toujours en perpétuel conflit, mais mon père était capable de mettre sa fierté de côté lorsque l'argent ou ses intérêts se mêlaient au conflit en allant du côté adverse, il l'a d'ailleurs déjà fait à plusieurs reprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyLun 6 Juil 2015 - 20:56

Nous étions bien trop différents, mais nous avions pour point commun d'avoir beaucoup fierté. Il possédait plus de fierté que moi, c'est pour cette raison qu'il ne s'excusera jamais même s'il sait avoir mal agi. Il est également hors de question pour moi de m'excuser face à lui, surtout que je n'avais pas de raison de m'excuser, puisque j'avais fait ce qui me paraissait le plus juste pour moi. S'il m'aimait suffisamment, il comprendrait mon choix, il ne le critiquerait pas avec autant d'arrogance.

Par fierté, il ne croyait pas ce que je venais de lui affirmer au combien vrai, mais il savait que je n'étais pas du genre à bluffer. Je savais qu'au fond de lui, il savait que j'avais raison, mais il s'entêtait à refuser de l'admettre ; tout simplement, car il craignait apercevoir un revirement de situation. Je me mis donc à sourire, puisque j'étais en position de forces. Je le vis sourire à son tour, mais son sourire s'estompa rapidement lorsqu'il aperçut le mien. Je n'eus pas besoin de parler, on était tout deux très intelligents, on était tout deux capable de se comprendre mutuellement sans avoir besoin de parler. Il était arrogant, mais moi aussi, je pouvais l'être et je ne le lui cachais pas. Je jubilais en voyant l'expression de son visage abasourdi, il était complètement désemparé. Je savais ce qu'il se passait dans sa tête, il était confus, perdus et cela me faisait doucement rire. J'étais à présent en position de forces, la balle a changé de camp, le vent a tourné.

    "Hahahaha ! Je le vois ton visage ! Tu ne sais pas cacher tes émotions, je sais que tu sais que je dis la véritable vérité haha. Et oui, je ne mens pas. J'ai pu rencontrer le disciple de Kira Musashi en personne, je lui ai parlé, j'ai pu apprendre à le connaître. Je peux rencontrer Musashi si je le souhaite, étant une connaissance de son disciple, il m'est possible de lui demander des choses, comme par exemple... Je ne sais pas moi ..." - Lui affirmais-je en rigolant.


Il se mit à s’apitoyer, à s'excuser. C'est alors que je me mis à rigoler. Il m'affirma que s'il pouvait faire quoi que ce soit pour moi, je ne devais pas hésiter à lui demander quoi que ce soit. Il me proposa même de l'argent, il souhaitait m'acheter. J'acceptais tout de même l'argent qu'il m'avait proposé puisque je n'avais certainement pas assez pour concevoir les deux Katana de mes rêves ; néanmoins, avec ce qu'il m'avait donné, j'avais largement de quoi acheter mes deux Katana. En tant que père, il souhaitait renouer les liens avec moi, il souhaitait en apprendre plus sur moi et sur ce que j'étais devenu. Je vis toute la fierté que ma mère avait pour moi, dans ses yeux et ça me gênait. Tandis que je vis dans les yeux de mon père, toute l'avidité, l'avarice, l'impatience qu'il avait.

    "Tu sais... Tu m'as renié jusqu'au moment où tu as su que j'avais acquis une certaine influence et fait certaines connaissances. Tu espères profiter de ce que j'ai, moi-même, créé juste en me couvrant d'attention, de compliment et d'argents, alors que tu n'as pas été là alors que tu savais que je risquais ma vie. Ne mens pas, tu as largement les moyens pour me retrouver et me revoir, mais tu n'as même pas cherché à le faire, c'est comme si, tu ne te souciais même pas de ce qui pouvait m'arriver." - Lui affirmais-je en le regardant yeux dans yeux.

    "Mais... Sache que tu n'auras absolument rien... Rien du tout." - Lui affirmais-je avec fermeté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] EmptyLun 6 Juil 2015 - 22:04

Il s'excusa de nouveau en m'affirmant qu'il ne voulait que mon bonheur et qu'il ne voulait rien de ma part. Il m'affirma qu'il avait peur pour moi et qu'il pensait, à tort, que j'avais fait le mauvais choix, il reconnut son erreur. Il s'excusa de ne pas avoir eu confiance en moi, de ne pas avoir cru en moi, d'avoir douté de moi. Il s'excusa également de ne pas avoir été un père exemplaire, se qualifiant même de père indigne. Il m'affirma qu'il était soulagé de m'avoir vu indemne montrant ainsi que j'avais survécu à mes fonctions, et ce, malgré les difficultés. Il me disait que j'avais grandi et que j'étais devenu un homme jusqu'à me dire, que je devais faire ce qui me paraissait juste. Il se rabaissait même en disant qu'il ne fallait pas écouter les gens comme lui qui doutaient de moi, mais toujours faire ce qui me semblait juste et de ne jamais cesser de croire en moi.

Cela me faisait plaisir d'entendre ça de lui, je pouvais sentir sa sincérité, mais ce qui m'a profondément choqué, c'est le fait qu'il s'était excusé à plusieurs reprises et qu'il s'était même rabaissé devant moi, son fils. Il conclut par le fait qu'il pensait autrefois que j'avais fait une erreur et que je ne m'en sortirais pas, que je finirais par revenir en lui affirmant que la vie de Shinobi est trop dur, qu'elle n'est pas faite pour moi et que je préférais le confort qu'il avait à m'offrir et il reconnut avoir été dans l'erreur complète. Je savais qu'il était sincère dans ses paroles et c'est ce qui m'étonnait le plus, mais je savais ce qu'il était capable de faire pour l'argent et la renommée. Je me demandais si, derrière ses paroles, il ne cachait pas quelque chose, il ne voulait pas de manière détourner me demander quelque chose.

Il nous invita alors à manger autour d'un bon repas dans un restaurant huppé de la ville. C'est ainsi que nous pûmes discuter autour d'un bon homard et d'une coupe de saké. Le repas était à ses frais bien sûr, nous pûmes raconter nos histoires, je pus lui raconter les miennes, lui parler de ma vie de Shinobi, du village caché des nuages et de bien d'autres choses encore. Ils me posèrent des tas de questions et me demandèrent de leur faire des démonstrations de mes talents de Shinobi. Je leur montrais quelques-uns de mes techniques et d'autres techniques que l'on apprenait à l'académie, tel que le clonage. Je courais sur l'eau, sauter sur les toits et marcher sur les murs et sur les autres parois verticales, comme les arbres par exemple.

Ils étaient étonnés, mais également heureux et, je pense, très rassurés à l'idée que je n'étais pas si faible qu'ils l'imaginaient. Très vite, nous dûmes nous dire au revoir, ils me souhaitèrent bonne chance et je leur souhaitai la même chose en retour. C'est donc léger et heureux que je partis en direction du forgeron le plus réputé du monde qui se trouvait à quelques mètres d'ici afin d'y concevoir mon katana. Je lui demandais donc s'il pouvait me fabriquer deux Shinken en y établissant un cahier des charges et en lui présentant les différentes contraintes et restrictions. Il m'affirma que cela me coûterait extrêmement cher, c'est alors que je lui sortais tout l'argent que m'avait laissé mon père et en lui affirmant qu'il aurait le droit à un plus s'il parvenait à m’impressionner en lui disant bien que je plaçais beaucoup d'espoir en lui pour lui mettre d'emblée la pression de sorte à ce qu'il donne le meilleur de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Pélerinage en Terre Sainte [Solo] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Pélerinage en Terre Sainte [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-