N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Groupe #8 : Cibler les chefs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptySam 6 Juin 2015 - 13:24


CONTEXTE
    Suivant leur désir d'étendre la Paix et de pacifier les terres hostiles, les forces de l'Empire ont pris pour cible l'ancienne terre natale de nombre de leurs combattants : Mizu no Kuni. Depuis la destruction du Village caché de la Brume par les Furyous, ce Pays est en proie à de nombreux ravages, causé par des bandes armées, alors que le Daimyo n'est pas en mesure de les repousser.

    Le Shukaï a donc réuni ses forces sur l'île de Yuki no Kuni, et lance une vaste opération de débarquement sur la Plage de Grès, au nord de l'île principale du Pays de l'Eau. Les troupes ont débarqué et s'installent, construisant des camps, des abris, organisant des tours de gardes. Les hauts gradés de l'Empire ont rendez-vous avec une Organisation sur place, le Fumetsu, qui veut les soutenir dans cette campagne militaire.

    Mais ce mouvement de troupes n'a pas échappé à la surveillance du Pays de la Foudre et de ses contacts. De concert avec Kumo, qui a aussi envoyé ses premiers effectifs dans la bataille, l'Organisation "Kurai Hikari" lance une attaque de nuit, afin de détruire du matériel de conquête, d'infliger une première défaite et faire flancher le moral des troupes d'invasion ... .Les troupes de Kumo profitent de cette occasion pour développer une nouvelle approche, avec équipements et uniformes couleur nuit, et des masques à effigie d'animaux.


    Mikichi Shinda a rencontré le premier délégué du Shukaï dans cette opération. Les deux hommes, depuis leur campement, administrent l'arrivée des troupes, et s'échangent des informations pour la suite de la conquête. Mais ils sont interrompus dans leurs travaux par les premiers bruits et explosions des combats. En sortant, ils réalisent l'importance stratégique qu'ils représentent s'ils venaient à être vaincus. Et l'adversaire a certainement pensé à la même chose, car deux combattants s'approchent, afin d'en démordre ... .


RÈGLES
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez l'événement pour ne pas le faire traîner.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois 12h supplémentaires (le Maître du Jeu ne viendra pas poster cela dit). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    Ø Le premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    Ø Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

ORDRE DE POST
    Shinda Michiki
    Yuuki Setsuna
    Kyu Goren
    Monjara Shinji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyLun 8 Juin 2015 - 0:02

Important !:
 

On y était enfin. Le nécromancien se tenait face à la glace de sa chambre d’hôtel où il avait séjourné depuis son arrivée dans la Capitale. L’heure était enfin venue. Des mois de préparation et d’entraînement pour en arriver là. Cette fois il allait enfin agir. Il ne regrettait donc plus ce temps passé sur les terres de Mizu no kuni, terré dans son Antre à attendre. La Tête pensante de l’Hydre allait enfin frapper. Elles ne seraient pas nombreuses dans la bataille mais peu l’importait. Son seul engagement lui suffisait. Il se revit quelques années en arrière préparé et affrété pour la guerre contre les Nuages. Voilà le reflet qu’il observait.

Y avait-il une grande différence entre cette époque et maintenant ? Kumo allait s’opposer à cette action. Ce qui au départ ne devrait pas se dérouler comme une action purement militaire, commençait à en prendre la voie. Cela ne dérangeait aucunement le Shinda. Que ça se passe sur un plan diplomatique ou militaire, dans les deux cas, il était engagé à 200% dans l’évènement. Ce prochain pas sonnait l’avènement de son rêve. Un seul caillou dans sa chaussure. Kumo. Encore une fois.

Mais il ne rumina pas plus longtemps sa rage envers les Kumojins. Lui qui s’était un jour montré compréhensif envers eux, il reprenait son habit de soldat de la Brume aujourd’hui. S’il fallait en tuer un, il en exécuterait dix. Et ainsi de suite. Il laissa donc là sa chambre avec un sentiment qu’il n’avait pas ressenti depuis bien longtemps. Il regarda son lit et tout le mobilier. Un détail visuel de toute la pièce, en gardant dans un recoin de sa tête que c’était peut-être là la dernière vision qu’il aurait d’un lieu de repos. Il se mit en route immédiatement après.

Le Samui lui avait confié un rôle important. Une décision qui serait peut-être contestée mais que le nécromancien comptait bien remplir. A Kiri, les récalcitrants, on savait les traiter. Il n’allait pas laisser ceux censés lui être alliés interférer dans son projet. Il rejoignit certains hauts gradés. Les présentations avaient déjà été faites alors il ne fallut pas longtemps à l’armée pour se mettre en marche. Une course soutenue fut imposée à tous. Le temps était leur ennemi en ce jour.

L’embarquement et le débarquement se firent sans accroc. Ce fut là que l’armée se divisa en deux. D’un côté le plus gros des troupes qui stationneraient à Yuki no kuni en attendant que le premier escadron sécurise le lieu de débarquement. Une manière de minimiser les pertes et d’éviter une débandade totale. C’était là la principale responsabilité du Fossoyeur. Ses actes seraient méticuleusement examinés à la loupe et ils auraient une incidence drastique sur la suite des évènements. Notamment en la matière de l’avenir de la nouvelle Kiri. Sur les bateaux, Michiki observa chaque visage. Il tentait d’y déceler les sentiments de ces hommes. De la crainte, de la détermination, du stress pour beaucoup. Certains n’avaient sûrement jamais connus de guerre. Car si les Kumojins étaient de la partie. Il y avait de fortes chances pour que cela termine ainsi. L’avenir leur dirait bien assez tôt.

Puis vint le débarquement. Tous les sens étaient en alerte. Les yeux étaient fuyants, cherchant à déceler une présence, un piège ou d’autres choses. Michiki lui était concentré comme jamais. Il avait beau superviser les troupes, il prenait sa tâche à cœur comme un vrai guerrier. Il était avant tout un combattant et non un politique qui se cache derrière ses sujets en proclamant de beaux discours pour motiver les soldats et se réfugier ensuite loin derrière. Ce n’était pas comme ça qu’il avait été formé. Ce n’était pas à ça que Pô l’avait préparé. Il était un homme de terrain avant tout.

Et c’était cet homme qui se manifestait à ce moment-là. Il avait demandé des rapports réguliers de chaque section. Il suivait la mise en place chaque seconde. Un spécialiste en Genjutsu le collait aux basques non-stop pour le tenir informé de l’avancée de la situation. Il était réclamé toutes les minutes pour intervenir sur telle ou telle question, tel ou tel détail. Une véritable fourmilière qui ne s’apaisa que de très peu à la tombée de la nuit. Michiki se trouvait dans la tente de ce que l’on pourrait qualifier d’Etat-major. Pour l’occasion, il était en la compagnie de son acolyte Setsuna. Son informateur expert en illusions avait été congédié à la « porte » le temps de leur discussion.

Au fil des informations transmises, ils avaient établis une carte avec les déplacements des troupes etc. Tous deux conversaient à tout va des décisions à prendre. Ils établissaient à la chaîne les solutions adéquates selon les cas qui leur étaient rapportés. Jusqu’à ce que tout bascule. Les senseurs eurent tout juste le temps d’avertir les troupes un peu partout alors que l’ennemi profitait de la tombée du jour pour réaliser une attaque éclair. Encore heureux que les troupes Shukajins étaient sur le qui-vive. Les décisions prirent donc un tout autre tournant. Les deux hommes durent quitter la tente pour se joindre à leurs forces. Leur place était sur le terrain. L’informateur de Michiki les suivit et ils se retrouvèrent alors nez à nez avec deux hommes.

L’un d’eux était cagoulé et entièrement dissimulé. Mais il en fallait plus au nécromancien pour le duper. Il reconnut immédiatement la signature de chakra de son allié, Monjara Shinji. Profitant de la distance les séparant pour le moment, il murmura donc à M.Genjutsu de transmettre un ordre et de le faire suivre à tous les soldats.

- Nous faisons face à Kumo. Ils ont certainement décidé d’utiliser ce camouflage grotesque pour ne pas provoquer d’incident. Donnez l’info à chacun. Qu’ils se défendent si leurs vies est en danger. S’ils ont l’avantage…ils ont pour ordre de survivre on va dire.

C’était peut-être une décision un peu trop hâtive basée sur une impression personnelle. Néanmoins, il ne pouvait décemment pas dire à ses hommes de retenir leurs coups. L’ennemi n’en ferait pas autant alors à quoi bon. Une fois la directive entendue par le Shukajin, et lui seul, il s’éclipsa pour accomplir sa tâche. Le Nukenin reporta ensuite son attention sur le duo faisant face. Le seul élément inquiétant maintenant était ce parfait inconnu. Qui était-il et pourquoi n’était-il pas masqué lui ? Une question qu’il ne manqua pas d’ouvertement posé. Il y avait peut-être une toute autre raison à sa présence et engager des hostilités avec le Monjara à côté n’était pas la meilleure idée pour l’instant. Le Shinda tenait à éclaircir la chose :

- Dites-moi étrangers. Comment se fait-il que Kumo s’interpose dans une affaire qui ne la concerne en rien ? Est-ce là une cruelle tentative de s’assurer que la Brume ne renaîtra jamais ? Nos querelles n’ont que trop durés j’en conviens. Alors pourquoi vouloir en venir à de telles extrémités ?

Le Fossoyeur préféra attendre la réponse de son interlocuteur mystère. Shinji quant à lui risquait de broder. Il devrait jouer un rôle important. Sa couverture était en jeu. Setsuna le savait bien. Et vu leur proximité, il avait dû entendre ce qu’il avait ordonné au membre du Shûkai. Il lui accorda même un bref regard et lui attribua quelques mots en même temps qu’il lui jeta une pièce :

- Apollon est parmi nous. Fais donc attention, Héphaïstos.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyLun 8 Juin 2015 - 14:35

Important !:
 

  • Shinda Michiki. Je me nomme Hitokage, du Sasayaki. Je représenterai l’autorité impériale lors de cette mission.


Telles sont les paroles qu’il avait prononcé à l’intention de son acolyte sur le navire lors du départ des troupes du pays de la neige. Certes, malgré son déguisement complet – un ample accoutrement d’ébène, de la tête aux pieds. Même le tissu sur le visage servant de masque n’échappait pas à la règle – cette supercherie n’allait point berner le nécromancien. En premier lieu, ce dernier connaît parfaitement la signature de chakra du Shûkajin. En second, son sabre le trahissait. La poignée de Kuragiri clairement visible, l’épée attachée à son dos par une sangle différente que celle utilisée normalement, ne pouvait signifier qu’il s’agisse de Setsuna. Pourquoi un seul sabre ? En fonction de sa nouvelle position, l’épée d’adamantine sera dès lors utilisée à des fins plus ouverts et directs. La lame des ténèbres représentera l’obscurité de son engagement, alors que Seishin évoquera la lumière de sa présence. En d’autres termes : dans le but de ne pas être reconnu si facilement, un sabre sera utilisé aux fins du service secret de l’Empire tandis que l’autre sera de mise lors des opérations à l’identité non dissimulée. Il est nécessaire de préserver le symbole du dernier Chef des Épéistes pour ne pas trahir sa couverture.

Comme prévu, le débarquement se fit sur la Plage de Grès, en début d’après-midi. Les forces impériales étaient tous aux aguets. Le Yuuki suvit de près le binoclard aux verres améthystes, lui aussi sur la pointe de ses sens. Tant qu’à la chimère, elle n’était pas tellement inquiète. Il savait bien que le Shûkai avait l’initiative d’action. Ce ne sont pas eux qui trouveront des ennemis campés, ce sont les ennemis qui les trouveront sur ces terres. Comme convenu, le Chef de l’Hydre guidait les escouades, leur attribuait chacun un rôle pour la réussite de cette invasion. Enfin, invasion est un grand mot alors qu’il n’y a aucune opposition du côté adverse. D’autant plus que certains des soldats ici présents retournent après tant d’année sur leur terre d’origine, avec l’espoir de revoir renaître la Brume Sanglante de ses cendres. Des semaines de préparation sont désormais mises en pratique pour la réussite de cette opération militaire de grande envergure. L’heure n’est plus à l’erreur, la perfection doit être au rendez-vous. Cette missive est trop importante pour connaître l’échec. Seule la victoire doit être arrachée à l’adversaire. Il peut garder sa tête emplie d’idiotie et d’illusions Meta-RP à la con, nul besoin d’un tel handicap.

Tout se passa sans zèle. Quelques petites oppositions locales par ici et par là, mais cela importe peu au final. Le dernier Chef des Épéistes était satisfait de voir un déroulement si ordonné et rapide. À ce rythme, d’ici deux jours et demi, ils auront terminé de pacifier les régions clefs et le Kamui pourra prétendre que l’archipel est sous sa juridiction. Néanmoins, ne vendons pas immédiatement la peau de l’ours. Dieu sait bien qu’il ne faut relâcher sa garde. En temps normal, il n’y aurait rien à craindre. Toutefois, l’information décelée par Michiki par le biais d’une source de première qualité empêche les forces de sommeiller les deux paupières clauses. La Foudre sera de la partie, tôt ou tard. Peu importe la raison du Raikage de déployer ses hommes, ils seront repoussés. L’histoire se répète, Kumo tente une nouvelle fois de piétiner sur Kiri. Comme par le passé, le résultat sera le même.

L’étoile chuta à l’horizon, le ciel céda son voile céruléen pour celui de jais. La pleine lune était dorénavant la plus grande source de lumière dans l’au-delà. Cela faisait des heures que le duo enchaînait leurs conversations sur le bon déroulement de la mission; écoutaient les rapports; donnaient des ordres; déplaçaient les pions aux meilleurs endroits possibles, comme lors d’une partie d’échec. Puis, le télépathe personnel du nécromant hurla un renseignement de la plus haute importance : l’ennemi est apparu. Et les mauvaises nouvelles suivirent, comme quoi le Shûkai ne pouvait contenir lui-même cette catastrophe. Ils s’approchaient du centre de l’île. Ce que l’opposant veut, c’est la vie des têtes dirigeantes. Le senseur de l’escouade annonça l’approche de deux individus non identifiés. Leur puissance difficilement égalable. L’heure n’est plus à organiser les troupes : le feu du combat approche dangereusement.

Sur le terrain, prêt à en découdre, le trio – composé du Shinda, de son télépathe ainsi que le Stigmate – fit face à un duo ennemi. L’un d’eux était habillé de manière similaire à Setsuna, à la différence qu’il arborait un masque représentant un quelconque animal plutôt qu’une cagoule sans trou, tandis que l’autre est simplement dénudé comparé à son homologue. Le brun dicta à son homme d’informer l’armée qu’ils font face à Kumo. À ce point, c’est plutôt clair qu’il s’agisse des Nuages. Qui d’autre possède les connaissances de cette mission ? Michiki entama la conversation, un peu inutile aux yeux du spadassin. Toutefois, son camarade lui lança une pièce du Fumetsu accompagné de quelques mots. Il avait spécifiquement fait usage des noms de code Apollon et Héphaïstos. Le dieu forgeron du volcan le représente, alors que celui de la harpe est dédié à Monjara Shinji.

  • … Je vois.


Un murmure sous son souffle, inaudible à tous. Ses prunelles bicolores glissèrent de son allié au pseudo adversaire. Il rangea l’objet appliqué du brassard unique dans sa poche et se positionna au niveau de son compagnon. Le Conseiller est donc l’individu masqué aux côtés de cet inconnu. Effectivement, sa taille est similaire à celle-ci. Coïncidence stupéfiante. Quoi que, prononcer les surnoms à voix haute ainsi est audacieux de la part du Fossoyeur. S’il aurait simplement donné la pièce, les deux Hydres auraient compris l’identité de l’autre, sans toutefois savoir. Du côté de Shinji, en remarquant simplement la garde de Kuragiri, il peut aisément deviné qu’il s’agit de l’Homonculus.

Sur ce champ de bataille, le Fumetsu possède l’avantage. Néanmoins, cette montagne de muscles ne porte un vêtement l’affiliant aux Nuages. La stratégie de Kumo est de se faire passer pour des sans noms pour éviter de provoquer un éventuel conflit avec l’Empire. Un artifice qui n’a point d’efficience depuis belle lurette, soit depuis que l’information en question a été déclinée au vieil homme répondant au titre d’Empereur. Si ce titan ne suit pas cette règle, alors il est un Rônin à la solde de Seki Zennosuke, et pas n’importe quel s’il peut se permettre d’outrepasser la règle. Ouranos cherchera certainement à lui faire entendre raison afin d’éviter un affrontement inutile. Le scarifié resta tout de moins sur ses gardes. Tant qu’il n’a pas vu la surface de la personnalité de ce potentiel opposant, il ne peut balancer les possibilités des différents scénarios qui peuvent surgir dans les prochains instants. Pour l’heure, il resta ancré dans le silence, laissant l’ancien Chef du Misuto faire son numéro.

Là c'est important oo:
 


Dernière édition par Yuuki Setsuna le Dim 5 Juil 2015 - 0:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyMar 9 Juin 2015 - 10:37

Nous y voilà. Nous étions en plein dans cette toile de sang dont les preuves de son arrivé ne montraient que trop l’arrivé. Je ne savais pas quand et comment, mais cela devait arriver tôt ou tard. J’aurais même bien pensé que cela serait arrivé bien avant. Quelle idée farfelue, cependant cela continuait à me prouver l’idée humaine, leur capacité à trouver une raison de combattre, cela m’importe peu au contraire, car pour se vice, je ne peux leur en vouloir, je suis aussi là pour le sang et en parlant de sang, n’est pas cette réputation qu’a pris ce pays qu’à héberger Kiri no Kuni ? Cela revient chez eux. Comme un banal rituel dont ses terres se devaient de subir. Une malédiction ou le jeu de dieux s’ennuyant et ne voulant de cela que pour s’occuper l’esprit. Comme un banal rituel dont ses terres se devaient de subir. Kumo, le Shukai ou n’importe qui d’autre, aucun ne pourra lire dans la carcasse que je suis.

J’ai trouvé des alliés, certains même dans ses villages ninjas dont je ne comprends pas même le fonctionnement. Encore une de ses discordances dont l’humain aime tant s’approprier et surtout crée pour se donner une raison. Cependant je me suis résolue. Pour vaincre une de ses entités irrationnelles il en faut une autre. Et c’est ainsi que je me suis fait des allier, Kumo. Dans le lot il me semble être le plus raisonnable, cela ne signifie pas que j’en ai donné ma confiance, même si j’ai misé sur l’un d’eux. Qui pourrais l’avoir ma confiance ? J’ai vu l’humain sous tellement de formes et leur véritable visage caché sous leur multiple « raison ».

Plusieurs évènements se sont passés ici. Cette terre me plaît, les histoires sur Kiri me plaisent aussi. « La brume sanglante », rien qu’à entendre ce nom me donne des plussions de meurtre, non pas dans le mauvais sens, l’envie l’extase de voir ce genre d’homme. Quand je reviens dans mes souvenirs de Kiri je me rappel d’Aoji. D’Hattan, de Katano. Quand j’y pense Katano se retournerais surement sur ça tombe s’il sait ou peut-être qu’il en comprendrait la nécessité. À vrais dire lui et Kiri est un rouage dont je ne peux encore comprendre entièrement.

Nous avions réussi à trouver l’emplacement de deux hommes. Ces derniers ont la tête de tout l'arrivé de renfort, il gère les lieux sécurisés et l’ensemble de la répartition des informations. Si nous avions leur tête nous pourrions envoyer à l’ensemble de leur unité de fausse information et rendre leur action décadente et les envoyer eux même dans leur propre cercueil, on pourrait même neutraliser toute autre renfort avant même leur arrivé sur l’archipel. Je sens déjà l’odeur du sang se rependre, cette magnifique odeur que l’humain dégage quand ils montrent leur véritable visage. M’avançant certain tentais de m’arrêter, en vain, ses vermines sont bien trop faibles comme si de véritable fourmi se battant contre un colosse. Cela ne peut même pas éveiller mes sens. Cette chasse ne peut que partir sur une cible, cette fluctuation qui ne se cache même pas. Ils doivent savoir déjà que nous arrivions, ils doivent même comprendre que la rencontre est déjà certaine. Nous voilà face à face. Deux hommes pas n’importe qui cela se sent rien qu’à leur présence, et cela, même sans user d’une quelconque perception. Regardant ses deux-là ses hommes prirent la parole. Quel drôle de manière de faire dans ce genre de situation cependant ses dires m’étonnent un peu. Silencieux, je regarde cet homme à lunette, l’autre restant peu bavards comme n’importe quelle guerrier préparé je garde un œil sur lui, prêt à agir dans n’importe quel situation.

L’homme parle de Kiri, du pourquoi on veut stopper cette reconstruction. Quelle blague, comme si un village ninja ne peut agir sans y trouver un intérêt. Le Shukai ne faisait pas d’exception et de leur action précédente leur confiance est bonne à jeter. Je n’ai que de mauvaises actions de leur part. Je suis resté ici pendant un temps, j’ai moi et mes hommes déjà repoussés des actions de leur part sur ses mêmes terres. Comment faire autrement en sachant ce qui s’est passé ultérieurement. Un silence se met en route et cet homme continue sur sa lancée faisant paraitre un signe bien étrange, il lance une pièce à son partenaire en nommant mon partenaire apollon un surnom bien familier et plutôt atypique. Se connaissent-ils ? En tout cas il ne faut pas non plus être né sous une bonne étoile pour piger qu’il a des facultés de perception et qu’il connaît parfaitement les trait qui lui a permis de savoir qui sais sous la tenus de l’acolyte à côté de moi. Étant déjà méfiant de toute personne cela n’arrange guerre ma position et même si cela est monnaie courante que des ninjas de village se connaissent je ne veux pas risquer ma vie sur un mauvais tour. Je me fais peut-être des idées après tout, s'en est surement aussi le cas. Beaucoup de ninjas se connaissent, cependant garder un œil sur lui ne sera pas pénalisant. Après cette passe je pris parole :

Ha, ha, ha t’as vécue combien de temps dans ta grotte? Je serais ravie de voir Kiri reconstruit. J’ai mes propres idées et intention. Kumo ou n’importe quelle autre entité venant sur ses terres, la reconstruction de Kiri n’est pas la raison de notre présence, à vrais dire je ne pense même pas que quiconque en soit au courant de cette idée de reconstruction. Si tu écoutes attentivement les guerriers combattant contre vous, tu en entendras plusieurs dires une chose s’approchant de ça : « Nous sommes ici pour éviter que le shukai s’approprie ses terres. » Cela fait maintenant un moment que je me bat pour ça. Ha aussi, pour tes petites informations, je ne suis pas Kumojin, je ne suis pas non plus Kirijin, et encore moins d’un autre pays ninja quelconque. Kiri, je l’avais de vue aussi pour revoir cette entité debout, mais pas au main de cette pseudo-alliance de pays neutre.

J’ai vue de mes yeux leur dite action, elle rejoint les mêmes idées que les autres pays, s’ils font ça c’est pour leur propre intérêt, car leur première entrés ne fut pas faite pour du caritatif, mais bien pour prévoir une conquête. Kumo avait aussi surement ses intérêts à ce sujet, mais ses derniers avait aussi besoin de nous, surement une manière de s’assurer qu’un autre pays n’accroître sa force, il espère peut-être aussi je pense éviter cette renaissance dont parle Cet homme. Cependant la réalité est bien autre. Kiri va renaitre de par la main d’une personne ou d’une autre cependant toute chose à un prix à voir maintenant qui veut payer là quel :

Dis-moi, Shukajin.

Dit d’un ton provocateur.

Es qu’avant tout cela tu étais un Kirijin ? Et aussi sais-tu les intentions du Shukai et pense-tu vraiment qu’elles sont vraies, n’as-tu pas vue ne serrasse qu’un signe pouvant te faire douter de leur franchise ? Vas- tu vraiment mettre t’es idées dans leur seul main ?

J’ai répondu à ses questions à lui son tour.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyVen 12 Juin 2015 - 3:54

La nouvelle était tombée. Toutes mes prédictions se révélaient vrai et cela m’attristé. Je n’avais ni l’envie ni la motivation de combattre l’empire et ses partisans. Pourquoi s’interposer à cette conquête ? Quel est le projet ? Beaucoup de choses m’échappent alors que je suis, pourtant, dans le trio de tête de Kumo. C’est pour vous dire la gravité de la situation.

Cependant, un problème allait apparaître lors de cette conquête. Le Fumetsu allait participer en partie à cette conquête et ce n’était pas vraiment à mon avantage. Nous étions dans deux camps différents, mais en réalité, nous sommes liés par ce serment que nous avons prononcé lors de notre première rencontre. Que devais-je faire si je rencontre mes homologues ? Trahir Kumo ? Tourner le dos au Fumetsu ?

J’étais profondément tourmenté lors de ma préparation, car le nécromant m’avait confirmé qu’il serait présent à cette conquête. Le doute s’installait progressivement dans mon esprit. Je ne voyais aucune échappatoire possible et c’était là toute la difficulté du problème. Je vais devoir improviser sur le moment pour m’en sortir. Il faut espérer que ce sera suffisant.

Groupe #8 : Cibler les chefs ! League-of-assassins-arrow

En attendant, j’enfilai rapidement la tenue officielle des membres du Naitei que je venais d’imposer avec mon masque d'animal. Personne n’avait encore vu cette unité à l’œuvre et c’était sur cet aspect de surprise que Zennosuke comptait. Il allait, malheureusement être déçu. Ayant partagé mes informations avec le fossoyeur, nous pouvons imaginer qu’il a prévenu ces alliés. Enfin, nous verrons cela sur le terrain. En attendant, je suivais les ordres que l’on m’imposait, même si des choses commençaient à me déplaire.

Une brève réunion avait été organisée afin de débriefer sur le plan de bataille. Le Raïkage m’a affecté à un poste clé pour cette conquête. J’étais allié avec le chef du Kurai Hikari, Kyu Goren. Ce dernier devait être en relation avec Zennosuke pour qu’une alliance de cette ampleur se crée. J’étais surpris, mais aussi satisfait de me retrouver avec un homme d’expérience qui est, je l’espère, assez réfléchis pour bien réagir sur le terrain.

Ayant déjà fait la traversé il y a peu de temps, je connaissais très bien Mizu no Kuni et j’avais sûrement un avantages sur mes homologues Kumojins. Nous arrivions très vite sur cette archipel contestée et les premiers sont de bataille retentirent. Sans perdre une seule seconde, notre fin duo se dirigea vers notre cible.

Que ne fut pas m’a surprise de voir en face de moi le fameux Michiki. Comme prévu, je me devais d’être assez malin pour me sortir de cette situation délicate. Le nécromant n’hésita pas à prendre la parole pour bien nous montrer qu’il savait que Kumo était derrière tout ça. De plus, il donna une pièce à son allié en expliquant qu’Apollon est parmi nous et qu’Héphaïstos doit être prudent. En faisant cela, Michiki avait été très intelligent. Il venait de donner deux informations capitales. N’étant pas senseur, je ne pouvais pas deviner que l’homme se dressant aux côtés du Shinda était en réalité Setsuna. La pièce ajouté aux non de codes étaient parfait pour ce genre de situation. Grâceà cette information supplémentaire, je développais silencieusement mes futures paroles en laissant habillement mon compagnon interagir avec les têtes de l’Hydre. Une fois cela fait, je pris la parole.

« Je vois que vous êtes un homme bien renseigné. Ce serait inutile de perpétuer ce mensonge grotesque. Je suis en effet, un Kumojin. Je suis ici pour m’interposer à la conquête de l’empire. Cependant, je ne peux répondre à vos questions. Je ne sais pas vraiment pourquoi Kumo veut réellement s’interposer. Je pense aussi que par le passé, nous nous sommes déjà trop affrontés. Malgré mon village et le contexte, je ne recherche pas la querelle. Je ne désire pas vous affronter si nous avons la possibilité de dialoguer et de, peut-être, résoudre nos problèmes. Ces extrémités, comme vous dites, sont celle de Kumo, pas les miennes. Je suis peut-être un Kumojin, mais je n’obéis pas aveuglément aux ordres de mon Kage. »

Important:
 


Dernière édition par Monjara Shinji le Sam 11 Juil 2015 - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyDim 14 Juin 2015 - 16:00

Il reste 12 h à Shinda Michiki pour poster sinon il sera exclu de l'event !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyLun 15 Juin 2015 - 0:52

La tension palpable dans l’air ne semblait pas trop gagner les opposants du nécromancien et du Sabreur pour le moment. Ce qui était préférable. Pour que les deux hommes envoyés par l’Empire soient ainsi approché par leurs interlocuteurs, il devait s’agir de personnes assez importantes pour le camp adverse. Kumo bien sûr. Ce n’était plus à rappeler.

Il était évident que Shinji soit là. Présent dans la partie avec sa place au sein des Nuages, le Raïkage actuel aurait été stupide de ne pas l’envoyer. Lui qui était censé avoir recueilli des renseignements lors de sa mission de reconnaissance, il aurait été illogique de ne pas le renvoyer ensuite. Mais quel curieux hasard de le retrouver ainsi face à lui, envoyé pour le liquider. Couper la tête du serpent. Assez ironique pour le chef de l’Hydre, alias le Fumetsu. Le Monjara devait être donc en charge des troupes Kumojin pour être envoyé face à Michiki et Setsuna. Mais le plus curieux restait son acolyte.

Au vu de ses dires, il n’était d’aucune nation. Ce n’était pas un Kumojin et il ne portait pas de masque pour se dissimuler, laissant ses traits à découverts. Le village des Nuages avait eu l’idée de ce stratagème pour s’opposer sans mener à une nouvelle guerre. Ce qui était un peu surfait. La guerre semblait inévitable après ça. Kakeshuou avait bien précisé à Michiki que ce dernier serait responsable des actes commis ici. Il en avait bien conscience et il réprimait son aversion pour leurs opposants afin de ne pas se lancer dans la bataille et couper quelques têtes.

Mais pour en revenir à son opposant mystère, il semblait être plus que ça. S’il n’était affilié à aucun village comme il le disait, il était donc un Nukenin tout comme lui. Mais un simple mercenaire ça non. Il avait exposé son ambition de rebâtir Kiri lui aussi. Au final, un objectif liant ses hommes et non pas forcément s’opposant sur ce point. Le point divergent résidait sur le fait de qui devait avoir la responsabilité de cette reconstruction. C’était là où ce colosse avait décidé de se ranger du côté des Nuages. Car il semblait avoir un petit contentieux avec l’Empire. Comme d’autres. Mais celui-ci entravait la route du Shinda. Un obstacle, on s’en débarrasse, on l’élimine. Mais pas là.

L’homme avait eu le loisir d’attaquer et il avait préféré répondre à ses mots. Ce qui présageait qu’il n’était pour le moment pas prédisposé à se battre. Et ce qui ne laissait donc pas l’occasion à Michiki de lancer les hostilités. Comme le soulignerait Shinji plus tard, l’explication diplomatique pourrait éviter beaucoup de vies innocentes cette nuit-là. Le nécromancien devait donc faire les bons choix pour la suite de cette rencontre. Le Yuuki resta tout aussi bavard qu’à son habitude. Il avait bien compris ce que le Fossoyeur avait eu à lui dire en usant des noms de code du Fumetsu. Il ferait donc attention pour une éventuelle suite malencontreuse.

Alors que le binoclard violet avait été interpellé directement par l’homme mystère, il se devait maintenant de répondre. Et non par la violence. Il le ferait si les circonstances l’exigeraient. Ce qui n’était pas le cas. Il faisait face à quelqu’un usant pour le moment des mots et un allié. Il n’y avait donc pas de raison de s’inquiéter. Ou était-ce vraiment le cas ? Difficile à dire. Le Shinda était à nouveau face à un choix. Il avait oublié à quel point les responsabilités pouvaient être pesantes. La seule gestion de soi-même en tant que Nukenin avait ses avantages tout compte fait. Mais il restait un Kirijin avant tout. Et c’était ce qui l’avait mené ici aujourd’hui. Ce pour quoi il se battrait par tous les moyens. Aussi bien belliqueux que diplomatiques :

- Je vois que nous partageons un point commun. Je ne suis pas Shukajin malgré le fait que je me « bats » à leurs côtés. Et de ce que vous me dites, vous semblez partager mon désir de revoir Kiri debout et fière. Du moins l’un d’entre vous.

Michiki fit mine de regarder l’homme dont le masque ne dissimulait pas grand-chose pour lui. Il se visualisait parfaitement le faciès du Kumojin derrière. Peut-être lui en profitait-il pour lui faire la grimace qui sait. Cette période avait prouvé que prévoir les actions des shinobis de Kumo était plus délicat. Mais le nécromancien continua vite sur sa lancée :

- Je constate également que vous ne semblez pas disposés particulièrement à combattre. Je tâcherais de respecter cette volonté. Cette guérilla implique des personnes se battant uniquement pour les forces les ayant formées et protégées. Au vu de notre place au sein de cette armée, je suppose que vous avez quelques responsabilités de votre côté. Ainsi, un accord entre nous pourrait apaiser beaucoup de conflits inutiles ici.

Le nécromancien remonta ses lunettes sur l’arrête de son nez en veillant aux mouvements des deux autres protagonistes. Il surveillait même Shinji. L’ennemi était rusé et même si le Monjara était de son côté, il pouvait toujours décider d’attaquer pour ne pas griller sa couverture. La Prudence était la mère de Sûreté à ce qu’on dit. Michiki continua donc à palabrer :

- Pour répondre à votre question étranger, je suis un Kirijin. Et j’ai bien dit, je suis. Ce n’est pas parce que j’use de mots devant vous aujourd’hui que ma fibre guerrière est à remettre en cause. Mais depuis la destruction de ma nation, les mots m’ont apportés beaucoup. D’où mon choix d’en faire l’usage aujourd’hui. Car ce ne sont pas que les actes qui m’ont poussé à me lier aux forces Shukajins. Ce sont les alliances, déjà plus fidèles que celle des Nuages. Dans ce conflit d’intérêt, je préfère me ranger du côté de ceux ayant connu et défendu la Brume plutôt que ceux ayant tenté de la détruire.

Le Shinda reprit son souffle alors que son ton montait légèrement d’un cran sans pour autant se montrer violent à l’égard de ceux qui écoutaient. Mais le timbre de sa voix témoignait de l’émotion le submergeant à mesure que les mots et pensées lui venaient :

- J’étais là le jour où nous avions dû nous opposer à Kumo. J’étais là lorsque l’escouade « diplomatique » de leur village est venu jusqu’à nos portes pour insulter celui en charge de leur interception. Je fus face au Shodaime Raïkage qui a éliminé mon acolyte à la guerre et je fus présent lorsque vous avez dû faire face à un shinobi haut gradé de leurs forces. Et malgré tout ça, malgré l’écrasante victoire de Kiri cette fameuse fois, Kumo a perduré. Parce que nous avions choisi de les épargner et de ne pas les annexer. Et voilà où cela nous mène aujourd’hui.

Michiki avait progressivement ouvert les bras comme pour démontrer la présence hypothétique de Kiri autour d’eux malgré le fait que le site de l’ancienne ville reposait plus loin. Ses bras revinrent à la verticale progressivement. Il inspira et s’exprima de nouveau :

- Kumo se réjouit en fait de la destruction de Kiri. Les Furyous ont dû les amuser un temps, jusqu’à ce qu’ils ne gagnent leurs villes.

Michiki repensa à Mihawk pour ce renseignement précieux qui lui servait comme argumentaire aujourd’hui :

- Tout ceci n’est encore qu’une vaste mascarade pour empêcher Kiri d’être reconstruite. Je comprends vos motivations, vous qui vous présentez à visage découvert. Mais comprenez aussi que, Shûkai ou toute autre force militaire, Kumo se serait opposé ici même. Car je doute très fortement aussi de la sincérité de leurs mots. Ont-ils jamais eus quelques mots pour vous exprimer leur appui dans la reconstruction de Kiri ? Car c’est ce que le Shûkai m’a offert. En l’échange d’un service, il m’en rend un.

Comme pour illustrer, il usa d’un jeu de mains comme le soupèsement d’une balance.

- Si je suis ici aujourd’hui, c’est que je ne doute en aucun cas des intentions de la nation que je défends. Je ne remets pas mes idées entre leurs mains. Je leur ai présenté mon appui pour l’avènement d’un projet dont il ne pourrait se séparer. S’il est vrai que notre collaboration signifie une alliance avec l’Empire, elle est nécessaire pour que Kiri puisse renaître. Aucune autre nation n’accepterait de le faire. Je vous mets au défi d’en trouver une. Que ce soit vous ou votre compagnon Kumojin qui souhaite user de diplomatie tout comme moi.

Michiki avait énormément parler. Jamais encore il n’avait eu à s’exprimer clairement sur tout ce qui s’était passé. Il ne pouvait pas faire plus sincère. Ce qui l’étonnait lui qui d’habitude gardait toujours une petite part de mystère à certains endroits pour ne pas trop s’exposer. Mais aujourd’hui, il préférait mettre toutes les chances de son côté. Si la discussion pouvait mener à son rêve, il palabrerait encore des heures. Et si le combat était inhérent à la reconstruction de sa chère patrie, il se battrait jusqu’en Enfer. Mais avant cela, il préférait s’assurer d’en emporter un maximum. C’est pourquoi alors qu’il parlait, il avait pris le soin d’activer un sens assez précieux en ces temps guerriers. Il était prêt à anticiper toute mauvaise action à son encontre, tactique dont il avait usé lors de sa mission d’assassinat à Tori no kuni. La tâche était discrète puisqu’elle nécessitait une simple concentration de chakra interne. Ainsi, si l’adversaire mettait ce détail sur le tapis pour attaquer, le Shinda partait avec une information essentielle. Celle qu’il usait lui aussi de la sensorialité. Il restait donc à voir si la parole pouvait l’emporter sur le bain de sang pour une fois.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyMar 16 Juin 2015 - 15:08

S’il est nécessaire de décrire les potentiels adversaires face au duo au service de l’armée impériale, voici une image détaillée : le premier est complètement vêtu de noir, de la tête jusqu’aux pieds, de bottes d’ébène jusqu’à un masque et une capuche de même couleur que le jais. Rien n’est perceptible sous son déguisement autre que ses prunelles écarlates qui toisent chacun des êtres de ce quatuor. Néanmoins, grâce au sixième sens de l’ami de la mort ainsi qu’à l’usage des noms de code de l’organisation dont il est responsable, l’identité de l’homme mystère n’est plus une devinette. Tant qu’au second individu, son cas est tout le contraire du Monjara. Le bon terme pour le portraiturer est l’image d’un titan : plus de deux mètres de hauteur et un poids au-delà de ce que peut imaginer l’obscur spadassin par cette montagne de muscles. Un faciès possédant des traits bien définis, un nez pointu, un regard de charbon et une crinière hérissée arborant la marque de la vieillesse. Malgré ces éléments, notre protagoniste ne lui donnait pas plus de trente ans en observant la pureté de son épiderme – déterminant le taux de collagène dans sa peau – la définition du tissu musculaire à l’œil et la couleur de la pilosité sur son corps. Un curieux personnage. Mais encore, en ce qui concerne les physiques atypiques, le Yuuki n’a pas le droit de parole.

Lors d’une rencontre entre deux forces opposées sur le champ de bataille, il y a plus de quatre-vingt-quinze pourcent de chance que les camps s’engagent dans une lutte sanguinaire, n’ayant que pour but de neutraliser l’ennemi. Après tout, le soldat ne fait que suivre ses ordres jusqu’à ce que la mort le libère de ce devoir. Ni plus, ni moins. Pourtant, la tension de la guerre ne semble pas atteindre les individus face au duo de l’Hydre. Dans le cas de Shinji, ce n’est point une surprise. Dans son discours, il confirma que la Foudre est responsable de cet attentat tout en annonçant qu’il ne souhaite user les armes. L’Épéiste Noir souffla doucement par les narines, un signe de relâche sans pour autant l’être. Le meilleur scénario possible est que le Nukenin en face baisse les bras et abandonne sa mission, permettant ainsi aux Kirijins de conserver leurs forces pour plus tard. Le pire qui puisse se produire dans cette situation, c’est le combat en avantage numérique contre ce quidam. Autant dire immédiatement qu’il est improbable qu’il puisse arracher la victoire dans ces conditions. Lui-même peut se douter de cette possibilité suite aux paroles du Shinda, alors il devra jouer ses cartes prudemment.

Le géant ricana en réaction aux propos de son acolyte, révélant peu après qu’il serait ravi de voir la Brume Sanguinaire renaître de ses cendres tel l’oiseau de feu mythique. Le scarifié fronça les sourcils sous sa cagoule. Faisaient-ils affaire avec un ancien de Kiri ou un partisan ? Il révéla que la présence de Kumo sur les terres de l’Eau n’est pas d’empêcher la reconstruction du village, mais bien de stopper l’Empire de s’en approprier. Et il dit vrai. Il est virtuellement impossible qu’une force extérieure soit au courant de ce plan qui n’est qu’au niveau de l’esquisse sur papier. Michiki venait de donner une information précieuse sur un plateau d’argent à l’adversaire comme un véritable novice. L’ogre poursuivit sa tirade, affirmant qu’il n’est ni des Nuages, ni du Brouillard. Cela répond donc à la question précédente.

Son ton changea à la fin de son long discours. La tonalité changea brutalement de la moquerie à la provocation. Il demanda au brun s’il est prêt à faire confiance au Shûkai; à combattre pour l’ancienne Alliance; à tout donner pour que leurs projets aboutissent. Ces quelques mots apportèrent un élément d’analyse important pour Setsuna concernant l’identité de cet homme. Du moins, son vécu.

Ainsi commença la rétorque, et Dieu sait que ça allait prendre un moment. Honnêtement, le Martyr voyait mal pourquoi s’entêter à parlementer. Du moins, l’Ombre comprend mal. L’assassin l’aurait de suite éliminé. À trois, ils pourront aisément se débarrasser de cette menace et passer à autre chose ensuite. Que peut donc apporter ce Nukenin s’il décide de rejoindre leur cause ? Une force de frappe supplémentaire et non négligeable ? Certes, mais le temps est compté. Et rien ne garantit son support total dans cette quête. Les pros et les cons sont déjà bien établis, la démarche à entreprendre est mathématiquement soutenue pour être suivie. Pourtant, il semble que le Chef du Fumetsu souhaite poursuivre le dialogue. Soit. S’il est borné à agir ainsi, alors voyons à quoi cela mène. Il est vrai que l’opposant semble suffisamment ouvert au dialogue même s’il présente quelques traces d’hostilité. Dans le pire des cas, il abattra rapidement et efficacement l’obstacle pour rattraper le temps précieusement écoulé. L’Épéiste, tant qu’à lui, adhère cependant à ce discours.

Accords puis arguments défilent. Le nécromancien va jusqu’à cracher et accuser Kumo de se réjouir de la destruction de Kiri, même jusqu’à vouloir l’en empêcher – une raison primordiale de leur venue sur l’archipel. Il défend sa position : qu’il ne remet pas ses idéaux entre les mains de la dynastie impériale, plutôt qu’il s’agit d’une étroite collaboration entre les deux camps. Son long monologue achevé, le dernier leader de la légendaire unité de Kiri aurait pu choisi de rester ancré sous son mutisme coutumier. Toutefois, il prit l’initiative de parole pour soulever le point qu’il a remarqué plus tôt. La voix utilisée est plus grave que d’habitude, histoire que dans un futur proche, cet homme ne l’associe d’aucune façon à la sombre silhouette qu’il représente en ce moment même.

  • Selon les paroles que vous avez utilisées, j’en déduis que vous avez un certain passé avec le Shûkai. Une histoire qui n’a rien de rose.


Ses paroles dégageaient l’amertume, la méfiance et la rage à l’égard de cet Empire. Peu probable qu’il ait une pareille opinion sur toutes les grandes puissances, autrement il ne serait pas au service d’un village pour participer à cette invasion.

  • Vous dites coopérer avec Kumo pour empêcher le Shûkai de s’approprier Mizu no Kuni, mais d’un autre côté, vouloir la renaissance d’une cité du passé. J’ignore ce que représente Kiri à vos yeux, mais j’assume que c’est suffisamment important pour souhaiter sa reconstruction. Dans ce cas-là, j’aimerais si possible vous étendre une invitation.


Il déploya son avant-bras gauche sur le côté parallèlement au sol, indiquant Michiki par ce geste.

  • Mon camarade ci-présent a décidé de faire un sacrifice nécessaire pour la réalisation de son rêve. Il a jeté sa dignité et son honneur pour accomplir son objectif. Je ne vous demande pas de faire de même, ce serait cruel de vous demander de rejoindre le Shûkai. Mais si l’envie vous y prend, pensez à collaborer avec lui. Devenez l’un des piliers fondamentaux dans la résurrection de Kirigakure.


Voilà une proposition intéressante. Néanmoins, rien n’est sûr. Ce colosse a certifié se battre depuis quelque temps pour empêcher l’Empire d’obtenir cette contrée. Il ne reste plus qu’à savoir ce qui est le plus cher à ses yeux : l’indépendance du pays de l’Eau ou la reconstruction de Kiri. Dans le dernier cas, la conversation se poursuivra hélas pendant un moment encore. L’autre option est que le titan réponde agressivement et passe à l’action. Une possibilité existante et très probable. Les sens de l’Homonculus sont acérés, sa concentration est au summum de sa performance et son mental est absent de toutes pensées superflues. Il est prêt à contrer un quelconque assaut.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyMer 17 Juin 2015 - 18:40

Une part d’ombre se dévoile. Certaines intentions se mettent en avant. D’un côté comme de l’autre des idées dont l’autre côté ne devait surement pas penser commencer à montrer le jour. Cependant comment ? Comment pouvions nous savoir si l’un ou autre dit la vérité. Je ne les connais pas, je ne sais rien sur eux. Sauf cette détermination qui semble les caractériser, mais beaucoup de gens ont déjà bluffé pour avoir ce qu’ils souhaitent.

Dans cette discussion plusieurs points commencent à s’éclaircir. Le premier qui commence à montrer son jour vient de Shinji, un homme qui se dit ne pas écouter aveuglement son Kage. Cependant si je regarde bien le tableau, une autre grande puissance compte prendre une puissance suffisante pour faire basculer l’équilibre des forces. Rien que cela doit suffire pour faire comprendre l’importance que Kumo à dans cette bataille. En tant que Kumojin, même un homme qui n’agit pas sans réflexion ceci serait une raison suffisante pour comprendre l’acte de son chef. Son comportement suivait aussi une chose étrange. Nous parlions depuis le début d’une raison de leur laisser quitter ses lieux sans se soucier de nous. Pour ma part avec de bonne raison je ne dis pas que d’écouter leur fait n’est point étonnant, mais venant d’un Kumojin, couper cour à ce genre de tentation afin de garder un allié serais une raison des plus judicieuse. Empêcher de donner une quelconque bonne raison de trahison.

Ils se connaissent, les raisons qui poussent nos adversaires à parler intéressent mon allié. Plus je suis cette idée, plus l’impression de perdre un allié pour découvrir un homme pouvant me poignarder dans le dos se dévoile (1*). Je dois compter mes chances dans la pire situation, est là, elles sont vraiment mauvaises car elle montre une vue de trois contre dans la pire des situations. Autant dire que je n’ai presque aucune chance pour ne pas dire aucune. Même cet homme juste en face de moi semble aussi puissant est menassent que moi. Rien qu’à la sensation qu’il dégage j’ai l’impression qu’il est en ébullition. Nous étions deux. Notre sang monte, l’impatience se dévoile. Dans quelle merde je me suis mis. Surtout que combien de chance j’ais de tomber sur surement un de ses potentiel rare traite dans cette bataille. Puis il y a aussi cet homme. Ce second, qui lui aussi a cette aire menaçante.

Le second homme se met à parler, ce dernier qui semble avoir voulu en premier lieu me faire changer de bord. Nous avions donc dans les deux côtés une idée semblable pour le futur du Pays. Cela peut suffire. Cet homme semble d’après ses dire avoir fait des sacrifices, aider dans une démarche qui si je rassemble tout le puzzle avec ce que rajoute son partenaire, mis son mal de côté pour avancer vert se seul et unique but. Je commence à comprendre la déception qu’il a dû avoir en voyant des hommes ce battre face à lui. Même des ex Kirijin est face à lui. Arrêter ses hostilités en devient compréhensible, et cela, même s’il a ce sang chaud qui caractérise Kiri. Rien que pour ses raisons je ne ferais couler le sang de manière abondance ici. Un accord peut éviter les morts, mais pour être franc peu d’hommes dont je tiens est impliqué dans cette bataille, c’est donc l’autre raison qui me pousserait à lâcher les armes. Ses idées d’alliances semblent plutôt mises sur un plant bien différent du mien. Ses idées se tiennent, dans sa vue des choses elle semble même bien tenir. Son partenaire appuyant le point de vue de son ami en rajoute le sacrifice qu’il a fait mais surtout l’amour-propre de demander de l’aide à une personne dont il aurait préféré éviter de lui demander :

Oui effectivement je pourrais bien sur parler avec les Kumojin ou même les trahir, je pourrais éviter plusieurs morts et laisser cette opportunité à vous. Cependant si Kumo n’est pas de confiance pour des fait, fait il y a de cela plusieurs temps, cela ne montre pas que le Shukai est plus de confiance. Oui j’ai un passif avec eux, je n’aurais surement jamais pu demander une aide à ce groupe, cependant mes idées ne sont pas obstrués par une quelconque acte personnel. Le shukai a trahi sa propre personnalité. Ils sont passés d’un groupe avec des idées propre à devenir un village ninja apparent, dans leur propre mur ils ont trahis leur propre idée et je ne dis pas ça à contre cœur croyez-moi, cela prouve l’essence pure de l’humanité. Cependant je me fis aux actes, le Shukai a déjà foulé une fois ses terres après la destruction de Kiri, une expédition comme beaucoup font pour explorer une terre convoité et je sors de leur propre bouche des mots singulièrement identique à ce que je vais dire, ils souhaitent pacifier de force ou non Mizu. Pour moi ses mots sont clairs, prendre le contrôle. Ses mots que j’ai réussi à prendre par la colère d’un dès leur en dit beaucoup. Si tu ne juges pas de confiance Kumo pour des actes passés, ceux du Shukai en sont plus ressent.

Compliquer de faire confiance à un groupe ayant montré que des idées opposées à leur propre conviction. La preuve même de cette bataille. La base de leur idée est d’éviter les conflits dans les pays sans défense ne pouvant rivaliser face à ses formations et nous en étions quand même là à s’affronter sur une terre à l’encontre de leur propre parole :

Je vais te rassurer. Kumo Suna, konoha, shukai qui que ce soit je n’ai confiance en aucune antiquité, c’est dure de gagner ma confiance et au vu de nos opinions malgré que nous suivons un but semblable il semble qu’on tombe dans une impasse. Chacun et faite pour palier à leur propre intérêt et je sais pertinemment qu’à la première vision d’un intérêt plus grand ils feront marche arrière. Si nous avons l’aide de Kumo c’est qu’il en voit lui aussi son intérêt, celle d’éviter qu’une nation comme le Shukai en prenne le contrôle. Cependant.

De là tournais mon visage. Je regarde le Kumojin puis d’une air pensive je me mets à regarder cet individu dont j’ai du mal à cerner. Es de la curiosité qui le pousse à chercher à en savoir plus. Au dire des assaillants, ce qui se passait là tout de suite si ses actions se déroulent sans conflit se serais de mauvais augure pour Kumo.

Le Ninja qui pense par soit même penses-tu que le Shukai devrait gérer ça ? Dit moi ? A ma place que penserais-tu de leur dire ?

Je ne suis pas convaincue. préparent une petite défense en cas d'attaque surprise. Me disent-ils la vérité ? Veulent-ils vraiment reconstruire Kiri ? Le Shukai ne les berne-t-il pas ? Sans compter se Kumojin, si je souhaite les suivre je devrais l’éliminer afin d’éviter de perdre mes informateurs. Même si c’est le cas pourquoi coopérer avec le Shukai, Kiri peut très bien se construire sans leur aide. Ses hommes me plaisent, je commence à cerner leur idée, cependant pour moi faire confiance à d’anciens Kirijin ayant choisi de leur grès une autre voie ne m’est pas suffisant. Si j’ai choisi Kumo c’est par simple intérêt commun. Je sais à quoi m’attendre et surtout j’avais mes propres raisons, mes propres cartes me permettant d’être sûr que Kumo ne tentera pas d’aller plus loin que ses limites. Cependant ces informations avaient une bonne chose, c’est que même en cas de défaite je pouvais voir une lumière en les regardants :

Donnez-moi une bonne raison de vous faire confiance, donnez-moi une bonne raison aussi de laisser pensez que de lâcher cette indépendance est primordial.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptySam 20 Juin 2015 - 2:39

Inutile de préciser que la tension était plus que palpable. Qui est notre allié ? Qui est notre ennemi ? Pour le coup, c’est très difficile de répondre à ces questions. Nous étions tous sur nos gardes pour diverses raisons. Après tout, nous étions destinés à nous affronter. Automatiquement, chacun surveille l’autre pour déceler le moindre mouvement suspect. Même si je me tenais devant mes alliés les plus fidèles, nous partagions cette envie de ne pas dévoiler nos secrets. À tous moment, les membres de l’Hydre pourraient m’attaquer rapidement pour me mettre hors d’état afin de ne pas compromettre nos couvertures. De même, j’étais capable d’attaquer pour prouver à mon coéquipier que malgré mes propos, je reste un fier Kumojin engagé dans la défense de Mizu no Kuni.

Cependant, en réalité, j’étais engagé dans un conflit bien plus grand intérieurement. L’Hydre et Kumo. Deux parties du shinobi que je suis aujourd’hui. L’Hydre a un projet d’une ampleur mondiale. Cette organisation s’élève au-dessus de ses homologues, et même des villages. C’est une chance d’avoir la possibilité de participer à ce projet prometteur. Néanmoins, pour cet affrontement qui est verbal jusqu’à présent, je dois choisir mon camp. L’autre choix est bien entendu Kumo. Le village de la foudre a accueilli mon clan grâce au Sandaime et par la suite, grâce au Godaime, je suis devenu Conseiller, puis membre du Satoru. Je fais partie de l’élite de mon village et quel exemple ferais-je si je trahissais les personnes qui m’ont accueilli.

J'étais complètement déconnecté des différentes conversations qui se déroulaient devant moi. Je restais simplement droit et inébranlable. De ce que j'avais compris, le nécromant insistait sur le fait qu'il n'était pas Shukajin, mais qu'il combattait de leurs côtés dans le but de reconstruire Kiri. C'était en effet, l'un des objectifs du Fumetsu. En obtenant le contrôle d'un village dans un territoire comme Mizu no Kuni, l'organisation pourrait étendre son influence et surtout, devenir bien plus forte. Le discours de l'adorateur des cadavres était destiné à gagner la confiance de mon allié. Il lui expliqua qu'il est un Kirijin et il énuméra tout ce que Kumo a entrepris contre Kiri. Le but était d'opposer Kumo et Kiri pour bien montrer que l'opposition du village de la foudre n'est que la continuité de ces précédentes actions. Ainsi, pour lui, le Shukai était le seul candidat viable.

La conversation s’intensifia lorsque que le bretteur noir décida d’étendre le projet de reconstruction à mon allié. Il ne lui demandait pas de devenir allié avec le Shukai, mais plutôt de collaborer avec le Shinda afin de rebâtir la Brume Sanglante. C’était une proposition tentante et surtout, une bonne stratégie. En faisant ainsi, nous gagnons une chance supplémentaire d’éviter les combats et surtout, la découverte de nos secrets.

Cependant, mon allié n'était pas d'accord. En réalité, il semblait séduit par le projet de reconstruction, mais pas par la réussite de ce projet grâce au Shukai. D'après ses paroles, il aurait un passif avec eux et qui plus est, il estime que le Shukai s'est trahi lui-même en devenant l'Empire qu'il est actuellement. Pour lui, si Kumo s'interposait dans cette conquête, c'est parce que le village de la foudre veut entraver l'expansion de l'Empire et ainsi, éviter que cette nation prenne le contrôle sur Mizu no Kuni, par exemple. Le titan se tourna vers moi pour me demander, moi le ninja qui pense par moi-même, mon avis sur tout ça. La réponse ne se fit pas attendre.

« Je suis peut-être un shinobi doté d'un esprit assez objectif, mais je reste, cependant, un Kumojin. Mon but est de trouver la meilleure solution pour mon village tout en prenant compte du contexte, bien entendu. »

« Comme vous me le demandez, je vais vous donner mon avis. Comme l'a dit précédemment le Kirijin, nos deux nations se sont trop souvent opposées. Les tensions entre Kiri et Kumo se sont stabilisés lors de l'arrivée du Nidaime et du Sandaime Raïkage. Ces deux hommes prônaient la paix contrairement à leur prédécesseur. Le Yondaime s'est entendu avec le Shukai lors d'une visite au sein de Kumo afin d'abolir les punitions de certains Kumojins et Shukaijins. Lors de cette entente, l'Empereur actuel était un membre des hautes instances de l'Alliance des pays neutres. De ce fait, l'empire n'est pas forcément mauvais. D'ailleurs, un empire désigne une forme de communauté politique unissant des peuples différents autour d'un pouvoir central unique. Un empire n'est pas forcément quelque chose de négatif. »

« Je n’ai, malheureusement, toutes les informations en ma possession pour certifier mes propos, mais il ne faut pas entrer dans les stéréotypes comme celui-ci. »

« Je ne dis pas que le Shukai doit gérer cela, mais je pense que les hautes instances de l’Empire et de Kumo ont le devoir de se rencontrer pour en débattre. Combattre ainsi ne résout rien et engendre de plus grands problèmes. »

Mon point de vue était donné et la discussion pouvait continuer. J'étais peut-être un peu franc dans mes propos, mais mon allié semble être quelqu'un de très ouvert et je pense que je dois la vérité à des gens comme lui.

Informations:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyDim 21 Juin 2015 - 23:13


Un sourcil se hissa au-dessus de l’arcade sourcilière du nécromancien qui tourna légèrement la tête vers son camarade. Jeter sa dignité et son honneur, rien que ça. le Shinda se promit de lui en toucher deux mots une fois tout ceci passé. A entendre par là bien sûr un bon coup de pied dans le séant. Il ne se laissa pas aller à sa surprise, même si elle était réelle. Pour une fois qu’Héphaïstos était bavard.

Ceci dit, il n’ouvrait pas souvent la bouche, mais là au moins avait-il eu quelques mots justes et utiles. Mise à part le petit passage sur Michiki bien sûr. Mais cela suffit à inciter leur opposant à perpétuer une conversation. Les armes semblaient lointaines ici. Le combat environnant paraissait grotesque. Dans cet univers décalé, les quatre protagonistes évoluaient sans se soucier du reste du monde en pleine guérilla. Ce qui agaçait le nécromancien. Pour une fois, il ne se prêtait pas au massacre. C’était pourtant là qu’il était le meilleur. Mais aujourd’hui il se voyait contraint de négocier car la vie de multiples innocents alliés pouvaient être épargnée. C’était bien la première fois qu’il adoptait cette mentalité et il trépignait légèrement. Quitte à ne pas pouvoir se battre il préférait que les choses se fassent au moins aussi vite. Mais ce n’était pas aussi facile qu’il n’y paraît finalement.

Car l’homme face à eux n’était pas qu’un simple larbin envoyé par Kumo. Sans offense pour le Monjara qui lui avait un dessous de jugeote et était allié au duo défendant les intérêts du Shûkai. Le colosse semblait avoir des idéaux bien arrêtés sur la politique de l’Empire qu’il estimait indigne de prendre possession de ces terres. Ce qui expliquait aussi le fait que tout ce discours engagé entre les protagonistes était possible. Si un seul d’eux s’était montré stupide, le combat aurait débuté depuis belle lurette et les premières victimes seraient à déplorer étant donné le niveau du quatuor en présence.

Mais l’homme en question répondit aux arguments avancés. Il avait un passif envers le Shûkai qui justifiait sa position actuelle. Ce qui l’avait amené à choisir Kumo malgré le fait qu’il ne faisait confiance à personne, avança-t-il par la suite. Le Shinda écouta et emmagasina les informations à mesure qu’elle venait en attendant d’avoir l’occasion de répondre. Alors que le géant avait fini, ce fut le Kumojin qui s’exprima ensuite. Il n’était pas étonnant de constater qu’il prônait une solution pacifique et diplomatique en adéquation avec ce qui se déroulait ici même. Le fait d’engager le combat avec lui était à éviter. Sinon ils devraient de toute part se battre de toutes leurs forces pour ne pas griller la couverture du Monjara. Difficile de savoir à quel point le mercenaire l’accompagnant était lié avec les responsables de Shinji. Une seule fausse note pouvait coûter cher.

L’ensemble des personnes ayant exprimés leurs points de vue et opinions, il appartenait maintenant à Michiki d’intervenir lui aussi. Il expira, presque agacé. Lassé de tout cela. Pourquoi avait-il fallu que Kumo intervienne ? Pourquoi lancer l’offensive ? Une bien belle perte de temps ainsi que des futilités complètes. Le nécromancien en était à un point où il plongea doucement une main dans sa poche afin que chacun puisse décrypter son mouvement sans attiser trop de méfiance. Il en sortit un paquet de cigarettes avant d’en attraper une et de se la coller dans le bec. Il l’alluma puis rangea tout son attirail à sa place. Le tabac vint le détendre et lui libérer un peu l’esprit alors que sa langue se dénouait d’elle-même :

- A la différence de Kumo, je n’ai pas entendu ou vu le Shûkai agir pour éradiquer Kiri. Les Nuages se cachent derrière la raison de l'influence du Shûkai dans cette reconstruction pour intervenir. Mais si j’étais arrivé ici soutenu par Konoha ou une autre nation, le résultat aurait été le même et nos discours auraient toujours lieu. Si un membre du Shûkai a avoué vouloir pacifier Mizu par la force ou non, je pense qu’il y avait plus là une volonté de nettoyer ces terres des stupides mercenaires s’y terrant. Il se trouve que nous arrivons avec pour principaux opposants, les défenseurs du Raïkage. S’il est vrai que nous avons répondu au combat, et bien ce n’est qu’une réponse. Les hommes dont j’ai la charge n’allaient pas rester là à attendre leur sort pour prouver leur bonne foi. Il s’agit de légitime défense. Aussi légitime que celle de défendre ses terres autrefois nôtres. J’ai plus de doute sur celle de Kumo.

Il expira un nouveau nuage de fumée embrumant légèrement son regard déjà dissimulé par ses lunettes. Sa technique d’anticipation lui avait signalé quelque chose du côté du mercenaire mais elle n’avait été que très subtil. Il ne s’en était pas inquiété plus que ça, si ce n’est d’un rapide coup d’œil dans sa direction histoire de surveiller ses agissements. Mais l’homme ayant continué de parler tout à l’heure, Michiki en fit de même :

- Une raison de nous faire confiance…Nous parlons ici en homme honnêtes puisqu’aucun n’a tenté d’action frontale directe. Ce qui me laisse penser que vous me croyez sincère quand je vous ai dit être Kirijin. Et quel membre de la Brume Sanglante accepterait de renier jusque dans sa nature même de combattant pour préférer parler avec ses opposants ? J’ai lancé un discours auquel vous avez tous deux répondus et ainsi m’avait ouvert l’éventualité d’une solution plus pacifique. Si c’est ainsi que nous devons l’emporter aujourd’hui, je préfère jeter les armes pour pallier par les mots.

Chose assez surprenante qui choque le nécromancien lui-même, il détacha sa ceinture de parchemins au moment où il proféra ces mots. Le geste s’était fait naturellement. Il lui était venu aussi spontanément que les mots s’enchaînaient dans son esprit et sortaient de sa bouche. Peut-être était-il inconscient. Mais tout ce dialogue engagé était une preuve que leur adversaire avait lui aussi des valeurs malgré le fait qu’il était là pour défendre un camp.

- Nous avons chacun nos raisons semble-t-il mais une volonté générale se dégage de cette rencontre. Qui voulait mettre fin définitivement au camp adverse aurait tenté sa chance depuis longtemps. Et le Kumojin l’a très justement fait remarquer. Je ne me permettrais pas d’expertise géopolitique, mais une telle action ne coûterait-elle pas plus cher à Kumo que la seule défense d’un territoire ? Par cet acte, c’est une véritable déclaration de guerre qui vient d’éclatée. Je doute fort que les Nuages souhaitent cela. Tout aurait dû être discuté depuis le départ. Nous le pouvons encore. Les combats grondent et les vies défilent, attisant la haine et suscitant la vengeance. Ce même sentiment qui a dû pousser Kumo à se présenter aujourd’hui.

Puis après avoir porté son regard sur Shinji, le Fossoyeur scruta alors celui l’accompagnant :

- Vous avez là depuis presque deux minutes l’occasion de m’occire. Vous voulez une preuve de bonne foi ? Voici la mienne. Je vous fais confiance. Il n’appartient qu’à vous d’en faire de même. Encore une fois, si je dois passer par là pour revoir ma nation renaître, je m’y plie sans hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyMar 23 Juin 2015 - 3:35

Cartes sur table, les pions sont placés. Ils ne bougent point, l’appel du combat et du sang ne semble pas régner en maître en ce quatuor. Les signes d’hostilité sont néant, mais chacun conserve une certaine méfiance à l’égard du camp adverse. La possibilité de discussion existe et est appliquée en ce moment même, mais la confiance et la loyauté n’est point présente dans ce groupe. C’est naturel, l’un ne peut blâmer l’autre. L’Homme est un animal qui appris à être méfiant au long de son existence. Peu importe l’individu, même si niais, ne reposerait entièrement ses espoirs sur les simples dires d’un potentiel adversaire, rencontré il y a de cela moins de deux minutes. Après tout, au milieu d’une guerre, le risque de supercherie est bel et bien existant. Une tactique fourbe et lâche, certes, mais qui a fait ses preuves plus d’une fois sur le champ de bataille. L’élimination rapide de l’ennemi est un élément non négligeable lors d’une bataille opposant deux forces s’affrontant de front. Dans certains cas, un coup de théâtre est tout ce qui suffit pour prendre le dessus sur l’autre. Mais nul besoin de craindre qu’un coup pareil puisse fonctionner pour ces hommes : ce sont des vétérans qui ne tomberont point dans le panneau.

Une invitation a été envoyée. Nul doute que l’étranger n’acceptera cette main sans poursuivre son argumentation. Ce serait aveugle et stupide d’accepter une telle offre dans de telles circonstances. Néanmoins, l’appel a été fait. Il s’agit d’une ouverture importante dans cette situation qui peut s’écrouler d’un moment à un autre. Une seule gouttelette d’huile est nécessaire pour faire renaître les flammes, qu’elles soient sous le seuil de la mort ou non. Le géant au teint mat répliqua et son monologue fut loin d’être court. Il débuta par confirmer la suspicion du manieur des Doubles Lames : cet homme a effectivement eut une histoire en lien avec l’Alliance des pays neutres. Il poursuivit en affirmant que le Shûkai a trahit les idéaux qu’il prononce, certifiant que cette puissance souhaite prendre le contrôle de l’archipel. Ce sont les mots que cet homme a entendu de la bouche d’un Shûkaijin il fut un temps indéterminé dans le passé, lors des expéditions pour cartographier le pays.

Trahir les idéaux d’une puissance militaire comme l’Empire est un bien grand terme. Et le témoignage du titan à la crinière hérissée n’est objectivement pas légitime. Il prétend tenir ces propos de la bouche d’un soldat en colère, tel qu’il l’a précisé. C’est de connaissance commune que la colère est un sentiment qui aveugle le jugement et obstrue les émotions de l’être humain. Le résultat d’un excès d’agressivité est parfois catastrophique, la personne concernée aliénée par cet emportement. Il s’agit ici d’un cas plutôt démesuré, alors optons pour une analyse normative. L’identité de l’individu ainsi que sa position au sein des forces impériales d’autrefois sont un mystère. Cependant, le fait est qu’il s’agit d’un seul et unique homme. Peut-on juger un criminel sur le simple témoignage d’un tiers ? Impensable. Surtout immature. L’attestation de ce mercenaire au service des Hautes Montagnes n’est point réglementaire. Ce colosse se base sur une faible base – pacifier cette contrée signifie peut-être de neutraliser les parasites locaux ? Les inconnus sur ce contexte sont trop nombreux. Soit il conserve une partie de cette histoire pour lui-même, soit son amertume pour l’Empire émergeant gêne son esprit critique. De ce fait, il n’a expliqué que son ressentit sur le sujet.

Peu importe son passé avec le Shûkai, toutefois. L’ogre explique qu’il n’a confiance en aucun des grands villages – son assistance à la Foudre est uniquement pour empêcher la conquête, pour que l’Eau conserve son indépendance. Il justifia ce manque de foi par l’indomptable nature humaine de vouloir assouvir ses intérêts personnels. À vrai dire, c’est une raison que partage beaucoup de Shinobis vagabonds et qui est difficile à défendre en argumentation. Kiri ne faisait pas exception à la règle – et pourtant, cet homme souhaite sa résurrection. Son raisonnement établi, son attention se focalisa sur son allié, l’interpelant sous le nom du Kumojin qui ne suit pas aveuglément les ordres de ses supérieurs et lui demanda son avis.

L’homme insiste que le trio du Fumetsu leur prouve la confiance qu’ils souhaitent obtenir. Le Monjara parla en premier, corrigeant les dires de son collègue en spécifiant qu’il n’est qu’un soldat à la botte de Kumo souhaitant le meilleur résultat pour son village. Shinji présenta ensuite son avis, insistant sur l’utilisation de la parole plutôt que celle des armes. En un sens, il accuse sa propre nation de ne pas avoir respecté ce précepte. Comme toujours, il garde une position neutre sur la question. Sa rétorque est satisfaisante et logique. Vient ensuite le tour du binoclard de bavarder. Au vue de son long discours, il semble que le Chef de l’Hydre veuille à tout prix que ce quidam rejoigne le camp auquel il est censé affronter. Setsuna ignore si les paroles qu’il prononce sont sincères, comme quoi il préfère la discussion malgré sa nature sanguinaire de Kirijin. Pour le moment, il ne fait que suivre l’instinct de l’homme social. En combat, cependant, ce sera lui qui dictera les actions du duo.

Dans l’optique d’appuyer ses mots et de démontrer sa bonne foi, Ouranos détacha sa ceinture contenant de multiples parchemins d’invocations. Il est désormais désarmé. L’Homonculus arqua un sourcil à la vue de cet acte. Un léger soupir s’échappa de sa bouche avant qu’il fît de même : l’Épéiste détacha la sangle retenant Kuragiri à son et attrapa le fourreau. D’un vif mouvement de sa dextre, il envoya valser l’arme engainée aux pieds du duo adverse. La lame noire tomba lourdement sur le sol parsemé d’herbes et de poussière. Un sabreur qui se démilitarise de lui-même. Un bretteur sans son arme devient de suite moins dangereux. Dans le cas du Yuuki, cette hypothèse est fausse. De toute manière, il a un moyen fort primitif de reprendre possession de son épée en cas de pépin. Autre que cette piètre imitation, la chimère n’ajouta guère que ce soit. Le Shinda avait déjà bien fait le tour et il est inutile d’épiloguer sur certains détails.

Ainsi sont présentés les arguments de chaque camp. Est-ce que la conversation poursuivra son cours ou bien une décision sera prise ? Comme l’a dit Michiki, le conflit se poursuit et des vies sont volées à chaque instant. Il est impossible dans cette situation d'imaginer et évaluer l’ampleur de la bataille et quel côté a l'avantage. Si la Foudre a réussi à pénétrer toutes les lignes de défense pour parvenir jusqu’au point d’opération central, alors rien n’est sûr. Si nécessaire, il faudra accélérer les événements.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyMer 24 Juin 2015 - 5:41

Incroyable, je n’en crois pas mes oreilles, mais le pire est que je ne pense même pas qu’un homme dans un champ de bataille ne puisse vraiment se permettre de faire un tel acte. Se libérer de toute arme. J’en conviens que je suis presque persuadé que cela ne change pas grand-chose de leur puissance. Une arme lancée vers son adversaire la petite pose détendue, tout ça pour montrer que l’on est loin de l’hostilité. Cependant, je suis presque sûr qu’ils sont prêts à toute offensive. Ces hommes sont-ils de confiance ? Je commence à me dire que je devrais leur laisser une chance. Leur donner cette possibilité de me montrer cette conviction ses sacrifices pour leur dite cause. Malgré l’aire suspicieux que montre l’homme au sabre dans cet acte, il a montré plusieurs choses, l’incroyable sang-froid et surtout la confiance sans retenus qu’il a pour son allié. Un point vraiment fort quand je pense que je n’ai aucune confiance en celui dont j’ai à mes côtés. Je prends une grande respiration, puis je commence à dire :


Je vais vous faire confiance et vous proposer un marché sous cet objectif qui en est aussi une promesse.


Prenant l’arme du sabreur, je regarde la lame un bref instant avant de la relancer :


Reprenez votre équipement. Je n’aimerais pas que vous soyez déséquilibré par ma faute.


C’est bien entendu une manière de dire qu’ils peuvent reprendre leurs armes. Une autre manière pour moi de leur montrer ma bonne fois et aussi que je leur fais confiance, ou au moins pour cet objectif. Enfin, pour leur idée tout du moins, cependant si j’ai bien vue une chose, c’est les actes du groupuscule, je n’ai pas encore confiance même pour cette utopie envers le Shukai. C’est dur à dire, mais ses hommes ont montré beaucoup de chose qui ne va pas dans le même sens que les dires du moment. Après il semble que le Shukai et ceux devant moi ont passé un accord, une chose dont je peux clairement voir la patte de Kakeshuou ce qui laisse à comprendre ce changement d’idée. Après tout cet homme à une fascination pour les compromis pouvant lui servir. Car même si mes informations viennent d’une seule personne qui a dit des choses par colère se qui est souvent un moteur pour récupérer des informations. C’est aussi l’acte de plusieurs d’entre eux qui à bien montré qu’à une époque ils voulaient Mizu no Kuni.


Es toujours le cas ? Au vu des changements et en prenant en compte que je souhaite faire confiance à ses hommes devant moi, je n’en suis plus très sûr. D’où l’idée du Kumojin en devient intéressante. Je regarde l’homme à côté de moi puis lui dis :


C’est ton idée après tout, j’aimerais que tu t’en charges un Kumojin entendra d’une oreille plus avisée un de ses compères.


Je regarde donc tout le monde un après les autres puis dit :


Si vous donnez le lieu de votre outillage de communication avec les codes pour l’activer ou d’une quelconque manière. Ça permettra au Kumojin d’informer si dessous les deux chefs de village concerné. Je souhaite donc convier Kakeshuou Samui et Zennosuke pour une rencontre, cette dernière concernera une potentielle négociation sur l’avenir de Mizu no Kuni. Elle se passera sur les fondations de Kiri.


Cela n’empêche pas de mettre des hommes plus loin s’ils le souhaitent, mais cette discussion doit se faire dans le calme. Voilà une bonne chose de fait. J’attends la réponse de notre cher intervenant. Un sourire aux lèvres, je ne vois pas en quoi cette proposition soit refusée. Pendant notre discussion, les premiers assauts ont due déjà terminer depuis un petit temps ou si ce n’est pas le cas ils sont à la fin. Le résultat doit déjà se dessiner sur les bordures de l’ancienne terre de la brume sanglante, et l’arrêter ne fera que stagner le conflit déjà en place. Du moins si nous ne nous mettons pas d’accord, mais si l’on y arrive cela permettra de sauver surement des vies, quelle tristesse.

Cependant, je n’en ai pas fini. Je veux bien faire confiance à ses personnes, mais j’ai du mal à faire confiance au Shukai. À cause d’un passif lier ? Oui s’est claire, mais pas de manière personnelle comme celui si pourrais être crue pour certains passages, mais par des faits dont je ne peux ignorer, et cela, j’en suis certain maintenant, de simple mot ne suffiront pas, du moins le Shukai dans son ensemble va m’être dure d’accepter et le Shukai ne peu pour le moment me donner ce que je souhaite :


Ma promesse faite, j’ai cependant une chose dont je ne peux me soustraire. J’ai peur que vous échouiez à tenir votre promesse de reconstruction en coalisions avec le Shukai comme vous craignez que je ne puisse en faire de même sans leur aide. Je ne nie pas nos doutes respectifs et dire que s’en ai pure sottise est stupide, nous avons pris chacun une route différente et c’est pour des raisons dont l’on a réfléchi depuis bien longtemps. Ce n’est pas par coup de tête .


J’accepte que de leur côté ils doutent de ma manière de faire, comme je pense qu’en eux aussi peuvent comprendre mes doutes. Quoi qu’il en soit nous avions une chose à ce moment précis. Cet accord de rendez-vous ce qui rend la reconstruction de Kiri inévitable surtout quand des deux côtés au moins une partit souhaite ça fondation. Maintenant une seule chose est encore discutable. La manière de faire :


Nos soldats se sont battus, en ce moment même, ni vous ni moi ne savons le résultat, qui aura l’avantage dans cette première joute. Cette rencontre va clairement être mise sous l’avantage de celui ayant déjà un avantage sur le terrain. Ni vous ni moi ne reculerons sur notre manière de faire. Cependant on sait clairement que si un groupe fait marche arrière sur ses promesses ou qu’elle ne nous convient pas ils perdront une partie de leur puissance militaire. En gros en restant sur nos positions chacun, nous assurons nous-même du bon déroulement de la suite. Vous comprenez où je veux en venir ? Éloigner toutes personnes de ses lieux le plus loin possible.


En combattant les uns contre les autres on fixe du coup le fait d’avoir ce que l’on veut, et cela, quel que soit le résultat final. Shinji partit informer les troupes des deux camps de cette proposition. Je suis le seul face à deux surhommes, des puissances ne pouvant jalouser de ma force car ces derniers ont la même. Combattre face à eux et comme si je combats deux moi. Du moins niveau puissance, cependant les combats que j’ai le mieux mené fut face à des adversaires coriaces et plus puissant que moi. Katano en premier lieu qui après ce combat a fini par rejoindre ma cause, cet autre homme à Hi no Kuni dont je ne connais même pas le nom dont j’ai tué par instinct de survie. Et aussi pendant la guerre face à ses trois hommes, quand mon partenaire fut misérablement mit hors-jeu. Bon j’ai perdu la bataille sur le dernier évènement mais cela fut de peu. Me voilà donc maintenant face à ses deux hommes avec toujours se déséquilibre.


Enfin bref. L’ébullition du sang de Kirijin va pouvoir de nouveau s’éveiller. Je vais de nouveau ressentir cette palpitation de combattre face à ses hommes dont la réputation a déjà atteint des sommets. Le vent souffle, les morts de cette bataille se sont arrêtés et nous sommes maintenant en train de lancer la dernière bataille. Le temps passe et après suffisamment de temps pour que les lieux soit vides y compris Shinji (ou non) pendant cette période je leur ai demandé de quitter cet absurde tenu camouflant leur identité. Après tout si je veux le savoir il me suffisait de le demander à Shinji vue qu’ils semblent se connaître donc cette mascarade n’est plus très utile, puis la confiance vient aussi de ce genre d’acte qui donc rend cet acte limite pas refusable. Les ayant maintenant le visage découvert (normalement) je me mets à dire :


Pour Kiri.

J’attends qu’ils en répondent la même chose. Après tout se combat est aussi symbolique que l’idée même de reformé cette même objectif, moi et ma manière de faire face a ceux ayant trouvé une autre solution. Deux oppositions pour la même raison. Une bataille qui symboliquement je me dois d’affronter seul. Maintenant si je voyais que Zennosuke et Kumo me ment dans leur intention, je mettrais mes forces à leur cause en soutenant le Shukai quitte à perdre crédibilité et je suppose que si le Shukai en fait de même de leur côté ils feront de même si du moins ils disent vrai. Ce combat ne va pas durer longtemps, c’est sur quel que soit le vainqueur, je ne peux pas faire durer le combat et les laisser trouver un de mes point faible. Le combat dont je me suis du coup volontairement lancé semble plutôt impossible à gagner. Pour dire vrai peu se mettrons à tenter un coup d’as tel que celui-là, mais le partenaire dont je suis convié d’avoir n’a aucun rapport dans cette batail faite sur mes idées contre les leur. Je prends ce combat comme un véritable défie.

Nous n’attendions plus qu’une chose qu’un d’entre nous commencer. Dans ce combat la mort de l’adversaire n’est pas vraiment envisageable ou plutôt recherchée, elle serait du moins dans mon optique même une pénalité. Cependant combattre avec un tel niveau en retenant nos coups n’est pas non plus une option, puis d’après ce que je sais ce n’est pas vraiment dans l’âme d’un Kirijin de ne pas déployer ces forces dans la bataille. Je commence donc. Je concentre une masse importante de chakra, ma tête en partit penchée montre mon côté psychopathe et cette envie viscérale de mort. D’un coup ma vitesse de mouvement fut décuplée, une vitesse qui n’est point humaine, l’action se passant en une fraction de seconde et à la vue d’un simple homme ou même d’un ninja de bas étage ce genre d’action n’est même pas visible, ils ne comprendraient même pas vraiment ce qu’il se passe, je peux même me laisser croire que certain ninja de haut rang peut rien y comprendre. Mon poing serré et aussi amplifié par une quantité folle de Raiton fait pour amplifier mon coup, je me mets à faire une des actions dont j’ai préparé pour des occasions dont le comité peut être assez nombreux. Ma vitesse d’action et ma force décuplée dans une même action, je me mets à taper du poing au sol, non pas une fois comme dans mon habitude, mais deux fois. Cependant la vitesse est si surprenante que l’action semble ne faire qu’une. Une combinaison que j’ai préparée pour ce genre de cas, des coups durs où je devrais combattre plusieurs hommes aussi puissants que moi, des combats où je n’ai presque aucune chance de gagner. C’est un peu comme joué à la roulette russe avec ce type de technique, mais là est la seule manière de vaincre ses deux forces qui me font face. L’attaque lancée, je me mets à dire.

Contemplez la force du titan de pierre.

hrp:
 


Dernière édition par Kyu Goren le Sam 27 Juin 2015 - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptySam 27 Juin 2015 - 17:32

Le fossoyeur entra dans un discours assez long pour bien montrer à mon allié du jour que le soutien importe peu, car dans tous les cas, il serait ici aujourd’hui à tenter de retrouver les terres qui étaient siennes il y a des années de ça. Tout en détaillant point par point les tenants et les aboutissants de son résonnement, il sortit une cigarette de son paquet afin de consommer cette dernière. Alors qu’il certifié la présence du Shukai pour cette opposition, il émettait des doutes sur Kumo, tout en expirant un nuage de fumée.

Le nécromant continua sa tirade en expliquant que nous étions tous des personnes censées et que nous n’avions pas attaqué de front. Aucun de nous ne recherche la victoire à tout prix. Tout le monde tente d’opter pour des solutions plus pacifiques. Il ajouta que tous ces massacres auraient pu être évités si les deux camps avaient réussie à s’entendre et à discuter. Les actions de Kumo vont être vues comme une déclaration de guerre déclenchant de nombreux autres conflits. Est-ce vraiment ce que Kumo voulait ? Est-ce vraiment la volonté de nos prédécesseurs ?

Dans une dernière tentative, l’homme aux lunettes donna une ultime preuve de bonne foi. Il expliqua qu’il avait confiance en nous et que le reste dépendait de nous. Il ajouta que s’il doit jeter les armes pour que sa nation renaisse des ruines, alors il le faisait sans hésitation ! Dans un élan de solidarité et de montrer la confiance que le camp dit ennemi, l’homme à côté du Shinda lança aussi son arme à nos pieds.

Finalement, mon allié indiqua qu’il leur faisait confiance et qu’un marché pouvait être négociable. Très vite, la montagne de muscles renvoya les armes aux protagonistes. Ce dernier prit quelques secondes pour réfléchir puis m’expliqua que c’était mon idée et que les Kumojins seraient plus conciliant si l’idée venait d’un des leurs. Ainsi, je devais transmettre, de préférence à Zennosuke qu’il y avait une possibilité de temporiser les combats afin de débattre de cette opposition. Je regardai du coin de l’œil Michiki en me demandant si partir d’ici était une bonne idée, mais je me devais de transmettre ce message. Il pouvait apporter, qui sait, la paix dans cet archipel. Sans attendre, je répondis à la montagne de muscles.

« Je me charge d’apporter ce message aux hautes instances de Kumo présent pour cette opposition. Je tâcherais de faire au plus vite ! »

Ma vitesse s’accéléra brusquement et je partis en direction des quelques implémentations Kumojins sur Mizu. Mon but était de trouver au plus vite un membre de Kumo afin de lui transmettre ce message pour que je retourne au plus vite d’où je venais. Après plusieurs dizaines de minutes, je trouvais finalement un membre du Naitei habillé comme moi. Je l’arrêtai et lui demanda s’il pouvait rejoindre Zennosuke afin de lui transmettre le fameux message. Ce dernier accepta et je le remerciai tout en repartant vers mon point d’origine.

Info:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyDim 28 Juin 2015 - 22:46

Le Yuuki ne cessait d’étonner le nécromancien. Tout d’abord de par son côté plus bavard que d’habitude et maintenant par son geste. Dans la continuité de la procédure diplomatique de Michiki, le sabreur s’était séparé de son sabre. Il était même allé jusqu’à le lancer aux pieds de l’adversaire. Il l’avait mis hors de sa portée, ce qui était encore plus audacieux que le Shinda qui n’avait fait que détacher sa ceinture pour qu’elle s’écrase mollement au sol et reste à ses pieds. Setsuna était décidemment pleins de surprises.

Comme le Fossoyeur le suspectait, l’homme leur faisant face aux côtés du Monjara ne semblait pas disposé à se battre lui non plus puisqu’il retourna l’arme à l’Epéiste déchu. Il avait un marché à leur proposer semble-t-il. La discussion amorcée par le nécromancien de la Brume avait donc porté ses fruits. Si cet homme pouvait au moins se ranger de leur côté par la suite, ce serait un autre atout dans la manche du Shinda qu’il ne manquerait pas d’user à l’occasion. Le Nukenin continua donc sur l’idée de réunion entre le Raïkage et l’Empereur. Ainsi que les acteurs en présence qui avaient menés les troupes pour leur camp.

Jusque-là rien de très étonnant ni nouveau. Shinji devait alors prévenir les troupes des Nuages pour transmettre également l’invitation à son supérieur. Michiki regretta alors que le télépathe ne soit pas là. Il aperçut néanmoins un shinobi de l’Empire qui semblait un peu perdu. Il l’attrapait à un moment où il n’était pas occupé par une quelconque joute. Le Shinda le hella alors qu’il allait repartir tête baissée dans le combat.

- Halte là ! Arrêtez le combat soldat. Nous allons conclure à un accord entre les parties en présence. Tâchez de retrouver Katsuo afin qu’il puisse communiquer l’information à l’entièreté des troupes, et dites-lui de prévenir l’autre partie de l’armée en attente. L’Empereur doit être informé de la situation ici.

Il lui fit un rapide topo et il lui précisa une dernière chose alors qu’il allait partir :

- Si vous croisez des « ennemis », n’engagez aucune hostilité. Contentez-vous de les éviter et de continuer vos recherches.

Ceci fait, Michiki put écouter ce que l’autre avait à dire. Shinji semblait s’être débrouillé pour la missive adressé au Kage des Nuages. Le colosse en vint alors à une réflexion plus profonde sur la situation actuelle. Le dialogue continuait toujours malgré l’accord entendu au sein du quatuor. Le Shinda eut du mal à voir où cet homme voulait en venir. Il comprenait quelques brides de son discours sans pour autant y voir la finalité. Etait-ce une manœuvre ?! Non, impossible après les marques de confiance mutuelle qu’ils avaient échangée.

Puis tout semblait se mettre progressivement en marche dans son raisonnement et ses dires. Le nécromancien voyait déjà mieux de quoi il retournait. Il n’avait cependant aucune remarque à faire alors que venait une salutation accordée à la nation déchue de la Brume. Un geste qu’il avait du mal à comprendre. Il n’avait pas souvenir que cet homme se soit déclaré comme un Kirijin pure souche. C’était d’ailleurs un détail qui pourrait avoir son importance par la suite. Et alors que tout semblait sur le point de se tasser, que le binoclard levait un poing vers le ciel comme pour affirmer le salut de son interlocuteur, l’instinct d’anticipation du Shinda l’alerta des événements.

La réaction fut immédiate lorsque le Nukenin face à eux lança l’assaut. Aux côtés du sabreur, Michiki profita de leur proximité pour ériger un dôme de terre. La structure leur permit de s’abriter tous les deux de l’attaque. Mais cela ne fit que minimiser l’importance de la chose. Le dôme s’effrita bien vite et ce fut au tour de l’acolyte de Michiki de prendre le relais. Il le laissa défendre à son tour leur duo tandis qu’il adoptait sa position favorite. Il fila sous terre pour rejoindre la position de l’adversaire. Il se plaça en dessous de lui afin de commencer à creuser un trou. Le piège une fois en place, il se positionna au fond du gouffre creusé pour créer des piques de terre.

Si le Yuuki ou même le Nukenin provoquait une nouvelle secousse importante, le colosse allait finir tout en bas en une belle brochette. Cette attaque était assez inattendue mais elle pourrait tourner à l’avantage des deux défendeurs des intérêts du Shûkai. Mais ils pourraient voir ça par la suite. Pour le moment, ce petit combat de politesse ne ferait pas grand-chose. Michiki retourna par la suite aux côtés de son collègue pour voir ce qu’il en était.


Spoiler:
 


Dernière édition par Shinda Michiki le Dim 12 Juil 2015 - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyLun 29 Juin 2015 - 17:56

La paix. Une utopie lointaine; un mirage accostable; une cruelle illusion. La majorité de l’humanité souhaite l’apaisement des conflits, mais les humains ont tous une opinion différente sur la cession des guerres. Après des années d’observation, il est devenu clair que seule une maigre fraction croit que cet objectif puisse être réalisé, tandis que l’écrasante masse pensant le contraire désignent ces premiers comme étant des idéalistes. Un autre camp croit que la paix, peu importe sa forme, provoquera inévitablement l’autodestruction de l’ère Homo Sapiens : l’accroissement de la population, l’épuisement des ressources, l’inéluctable naissance des rivalités via le désaccord. En bref, cet état de tranquillité n’engendra que la stagnation qui procréa à son tour le destin funeste de l’humanité, ancré dans la roche à ne jamais être détourné : la guerre. Les humains font partie d’une race qui évolue rapidement. Cette faculté vient tout de moins à un prix : l’évolution par le sang. L’histoire supporte sans faute cette vision. Cela indique-t-il de manière absolue que la paix n’est qu’une vertu honorable, impossible à atteindre par la faute de la nature des Hommes ? Et même si cette fragile sérénité est atteinte dans un avenir proche ou éloigné, durera-t-elle ou bien la stagnation rompra ce rêve pour que l’espèce humaine se salisse les mains de nouveau ?

Il était une fois, un homme avait un rêve : celui de la paix universelle et l’équité de tous. Néanmoins, cet individu n’était point délirant. Il était doté d’un esprit critique et purement objectif. Il savait très bien que s’il voulait un monde de paix, il devait employer des mesures drastiques, imposé cette nouvelle ère de main forte car la réalité actuelle ne permet point l’atteinte de cette utopie. Il a donc créé des soldats. Il suffisait d’un seul d’entre eux pour éliminer une escouade de dix ninjas. Grâce à ces êtres, il allait assujettir le monde Shinobi par le sang, devenir le roi du continent et mettre son idéal en œuvre. Ses méthodes n’allaient pas faire de lui un saint et on le maudira pour la cruauté qu’il a fait preuve, mais cela n’allait pas l’arrêter. Il était prêt à prendre le blâme une fois que tout sera en place. Toutefois, rien ne se déroula comme il l’espérait. Son projet s’écroula sous ses yeux et tous moururent. Tous sauf un. La conclusion n’en est point étonnante : la paix restera un mirage.

Écouter le nécromant et le titan discuter d’un possible cessez-le-feu a plongé l’Homonculus dans un état de réflexion profond, à tel point d’ignorer partiellement la réalité extérieure. Il suivait le dénouement d’une oreille distraite, sans plus. Rare pour l’Épéiste de déconnecté sa concentration au cœur d’un champ de bataille. À vrai dire, il était entré en introspection de la possible entente entre la Foudre et l’Empire. Kumo résignera-t-il les armes ? L’ancienne Alliance acceptera-t-elle de partager ou d’abandonner l’archipel ? Le déroulement de cette situation témoigne que ces deux cas ne seront réalisables. Retarder l’inévitable est vain. Le Raikage et le Kamui n’arriveront pas à un point d’entente, leurs personnalités et leurs intérêts sont diamétralement opposés. Le combat reprendra son cours, tôt ou tard. Les vies que le Shinda et le géant tentent de sauver succomberont dans un temps indéterminé…

Quelles sont donc les croyances de Setsuna ? Chasse-t-il l’idée de la paix en elle-même, la désignant comme un rêve chimérique ? Les éléments pointent tous dans cette voie, et pourtant…

Un bouleversement. Un tremblement de terre le tira brusquement hors de sa réflexion. Sous sa cagoule, l’on pouvait percevoir une rare expression de surprise sur le minois du sabreur. Le sol se fissure à vue d’œil, des pierres de toutes tailles volent dans toutes les directions. Au plus vite, sa main vint chercher le manche de Kuragiri qu’il a machinalement attrapé et rattaché à son dos une minute auparavant. Il est trop tard pour esquiver ou tout contrer. À ce stade, il peut uniquement minimiser les dégâts. Heureusement que Michiki, contrairement à son homologue, était prêt à réagir. Il érigea une protection de terre autour d’eux, les protégeant de l’assaut. À l’abri, le membre du Sasayaki jura malédiction dans son esprit. Il avait anticipé une possible trahison et le voilà prit de surprise. Jamais il ne s’était autant enfoui dans ses pensées dans une telle situation. Pourquoi cette interrogation le ronge autant ? D’un coup sec de la tête, il neutralisa ces futiles raisonnements et focalisa entièrement son attention sur le moment présent.

Son regard hétérochromique observa la paroi du dôme de pierre. L’offensive de l’errent n’a toujours pas connu son terme et la défense s’apprête à s’effondrer. L’assassin tira sa sombre lame hors de son fourreau et se positionna face au binoclard, l’épée dans sa main droite parallèle au sol, le bout de l’arme du côté gauche. Dès que le bulbe se démantela sous la puissance de la technique adverse et que la lumière du jour pénétra les pupilles de la chimère, il trancha le vide d’un mouvement horizontal. Une grande partie de l’implosion face au duo se dématérialisa, mais il est toujours trop tôt pour souffler. L’assaut de l’opposant est toujours en cours. Quelle force, effectivement. Mais un enchaînement d’une ampleur pareille consomme beaucoup d’énergie. De nouveau, le Yuuki adopta une position défensive. Sa dextre se braqua face à lui. Lors de son déplacement, il avait déjà débuté le prochain mouvement. Son sabre tournoya habilement à une vitesse phénoménale entre ses doigts, la lame noire s’enveloppa d’un chakra doré, créant ainsi un bouclier improvisé. L’épée virevoltante bloqua le reste du rejet des cailloux. Du moins, une partie. Sur les côtés, quelques-uns ont su trouver leur chemin et infliger des entailles minimes à quelques endroits du corps. Il ne broncha pas, il ressentait peu de douleur. Rien de sérieux qui puisse entraver sa mobilité, de telles blessures se régénéreront d’ici vingt-quatre heures.

  • Distrais-le. Je vais le neutraliser.


Un murmure à l’intention d’Ouranos alors que ses prunelles de glace et de braise toisent l’ennemi sous son masque. Obéissant à l’ordre, le Chef de l’Hydre s’enfoui sous le sol. Une stratégie déjà discutée dans la journée en cas d’attaque. Lentement, le scarifié souleva Kuragiri dans les cieux, perpendiculairement à la terre. De son sabre s’échappa un gaz, de même couleur que l’arme. Bientôt, toute la zone de combat fut engouffrée sous la brume obscure. Un Kirijin qui utilise le Kirigakure, cela collait au thème de la discussion précédente. Aussitôt le brouillard en place, le Stimgate se déplaça vers la droite en courant discrètement, en lobe. Il ne peut risquer de se faire repérer par le bruit.

Il est temps d’éliminer l’ennemi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyMar 30 Juin 2015 - 13:05

Hé ben je ne pense pas qu’ils s’en sortiraient avec aussi peu de dégâts. Ses deux-là sont plutôt très doués. Je voyais à travers les roches et autre grava projetés leur défense. Un dôme puis je ne vois rien d’autre, le reste se faisant hors de ma vue car un rocher se posait juste entre nous. L’attaque se passe et il est là, debout côte à côté. Du moins ce fut un bref instant car l’un se met à entrer sous terre. Si ça ne put pas le piège. Lui faisait ca pendant que l’autre se met à poser son brouillard. Ils prennent des précautions et ce n’est pas vraiment étonnant. Ils savent que j’ai usé beaucoup de Chakra et j’ai fait cela pour pas qu’ils se posent. Maintenant que cela est fait je n’ai que peu de chance d’arriver à mes fins. Cela me fait grincer des dents mais j’ai pris la mauvaise solution. Bon Autant ne pas leur faciliter la tâche. S’ils mettent un brouillard c’est surement qu’ils ont de quoi me repérer.

Afin de les obliger à utiliser une technique de sensorialité pour me voir je me mets à me déplacer. Comme ça s’il tenter une action à mon ancienne position cela ne fonctionnera pas. Tout en marchant afin d’éviter les bruits qui peuvent me faire repérer je réfléchis. Je mis une nouvel pellicule de l’armure nécrotique sur mon corps. Elle remplace l'ancienne. Une armur bien plus forte. Je surchauffe. L’adrénaline de mon corps et en ébullition et je me prépare à toute éventualité. Je marche dans la brume sans vraiment savoir ce qui se passe. À deux le prochain tour va être rude, il sera même plus que rude car ses deux-là ça se voit. Ils ont l’habitude de combattre ensemble et je suis seul face à deux hommes qui même seul pourrais rivaliser avec moi. On peut bien dire que je me suis engagé dans un combat qui semble perdu avant même qu’il n’ait débuté. Mais au moins je saurais ce qu’ils ont dans le froc, ils le sauront aussi et verrais à la fin s’ils sont prêts à tout pour reformer Kiri, quitte à changer de plant. Je ne doute pas de ça, mais déjà voir le voir ça. Es une action éloignée ? Ou proche qu’ils vont faire, l’une ou l’autre combattre dans la brume je me suis déjà préparé, mais là c’est différent et je ne pense pas vraiment qu’au vu de mon chakra et de mon infériorité je sorte debout de cette brume. Non s’en est même sur car je n’ai plus suffisamment de chakra pour les neutraliser tous les deux.

La patience est d’or, mais le temps passe et j’attends. Un sourire carnassier sur le visage ses deux la commence à me faire perdre patience, moi qui les pensais presser, l’arrêt des hostilités semble les avoir mis dans un état plus posey. Qui sais pour que mon plaisir soit plus grand j’aurais peut-être dû demander que cela se fasse qu’après le combat ?

hrp:
 


Dernière édition par Kyu Goren le Mar 30 Juin 2015 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyMar 30 Juin 2015 - 17:06

Chaque pas était décisif dans cette forêt de la mort. À tous moment, je pouvais tomber sur un Shûkaijin désirant combattre. Je portais encore sur moi la tenue que tous les Kumojins avaient vêtue pour passer inaperçu pour cette conquête. Ainsi, il était impossible de différencier, qui était qui sans être un bon senseur. Cependant, ce n'était pas ce sur quoi je me concentrai. J'étais au beau milieu d'un champ de bataille et tout pouvait arriver à n'importe quel moment. C'était la magie d'une opposition. Même si je venais de transmettre le message de paix, le temps que ce dernier atteigne notre camp et qu'ensuite, le camp adversaire face de même, le danger restait omniprésent encore un long moment. Baisser sa garde maintenant serait complètement futile et irrationnel.

Cependant, pendant ma longue course pour retourner auprès de mon allié, une idée me trottait dans la tête. Je ne savais pas vraiment comme bien la réaliser, mais je sentais qu'il y avait un coup à jouer. Plus j'y réfléchissais et plus cette idée semblait fonctionner. Cependant, en faisant ainsi, je m'exposai à un certain risque. Néanmoins, j'étais bel et bien prêt à prendre ce risque pour que ma mission n'échoue pas. Du moins, pour que ma mission continue devrais-je dire.

Sans attendre, je grimpai à un arbre et enlevai ma tenue de camouflage. Mon visage ainsi que mes vêtements traditionnels apparaissaient de nouveau. Je devenais, de nouveau, Monjara Shinji. Je mis ma tenue sur une grande branche et concentrai mon chakra Raïton pour griller complètement ce tas de vêtements. On ne pouvait distinguer qu'un amas noir de poussière. Une fois cela fait, je descendis de cet arbre pour continuer ma route vers mon point d'origine. Je ne pouvais plus faire machine arrière.

Après un long moment, j’arrivai au bord de la zone de conflit et je vis un épais brouillard surplombé la zone. Il m’était impossible de voir où été qui. La situation devenait plus compliquée que je ne le pensais, mais je n’avais pas dit mon dernier mot. Il était temps pour moi de sortir ma plus belle performance d’acteur. Avant cela, grâce à ma maîtrise du son, je modifiai ma voix pour qu’elle paraisse normale, mais différente de mon précédent passage dans cette zone.

« Goren-sama ! Je suis Monjara Shinji, le shinobi envoyé pour vous aider. Je suis désolé d'arriver si tard, mais mon chemin pour arriver jusqu'ici était semé d'embûches. Localisez le son de ma voix et rejoignez-moi au plus vite ! »

Alors que ma tirade se terminait, les cicatrices de mes deux poignets s’ouvrirent pour laisser place à deux monstres filandreux. Les deux se placèrent devant moi pour m’offrir une protection instantanée en créant deux murs de fils assez résistant. Les monstres étaient prêt à attaquer ou paralyser le premier ennemi sortant de cette brume noire. Je savais pertinemment que parler ainsi permettait aux ennemis de Kumo de localiser ma position, mais je devais tenter cette manœuvre pour rétablir l’équilibre afin de combattre équitablement.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyJeu 2 Juil 2015 - 21:57

Après ses manœuvres souterraines, le nécromancien revint aux côtés de son allié pour suivre la suite et l’épauler du mieux qu’il put. Il ne mit pas longtemps à évaluer la situation. Le terrain était couvert d’une brume assez particulière. Comme si une nuée de sauterelles pamphlets s’était insinuée sur le champ de bataille. Etant donné le calme de son partenaire de combat, le Shinda comprit bien vite qu’il s’agissait là de son œuvre. Mais ce n’était pas l’idéal pour savoir où se trouvait la cible.

Un choix stratégique plutôt risqué de la part du Yuuki. Lui qui se montrait si stratégique d’habitude. Mais peut-être avait-il prévu autre chose par la suite. Mais la préoccupation de Michiki actuellement était de savoir où se trouvait leur ennemi. Il ne tarda pas à le localiser grâce à son don de senseur. L’homme se déplaçait à travers la brume. Il avait dû sentir venir une attaque surprise. Déjà de par la disparition du Shinda et par le camouflage de la zone ensuite effectuée par le sabreur. Heureusement maintenant il pouvait suivre son évolution.

Ses mouvements restaient aléatoires. Il se contentait de changer régulièrement de place pour ne pas tomber dans un piège. Une tactique simple mais efficace. Il appartenait donc au nécromancien de prendre la suite. Mais alors qu’il allait intervenir, une voix se distingua malgré le brouillard. Elle était presque étrangère au binoclard qui néanmoins reconnut le discours qu’elle proféra. Il s’agissait de Shinji. Il se déclarait à visage découvert on dirait. Mais pourquoi donc ?

Michiki ricana de sa naïveté soudaine. Heureusement que la réflexion apporta une réponse toute aussi immédiate. C’était une excellente stratégie de la part du Kumojin. Il s’assurait une protection de sa couverture. Son appartenance au Fumetsu devait rester secrète. Et si cet homme à ses côtés avait été envoyé par Kumo, il pouvait peut-être faire un quelconque lien entre le Kumojin et le duo combattant pour le Shûkai. Et afin de pallier ce problème, le Monjara avait songé à cette stratégie. Une idée lumineuse qui pouvait lui coûter une vie. C’était avec un sourire que le nécromancien accueillit les mots proférés par le jeune homme. Maintenant qu’il avait ce paramètre en tête, il se sentait d’humeur guillerette. Mais rien n’était encore joué. Il fallait tenter le tout pour le tout afin de l’aider. Le Shinda tourna la tête vers son acolyte et lui chuchota, en s’assurant de la position de leur adversaire à ce moment précis :

- Nous devons l’aider à rester sous couverture. En cas de doute, n’hésite pas à l’attaquer. Ce retournement de situation ne va pas manquer de déstabiliser l’autre. Si la moindre hésitation lui vient, je veux que tu n’en fasses pas preuve.

Sur ces mots, il lui jeta une nouvelle pièce. Il ne put s’empêcher un nouveau sourire :

- On peut dire que cette rencontre t’auras été rentable !

La cible étant toujours à bonne distance, leur discussion était restée entre eux. il fallait maintenant gérer ce colosse agité. Et le nécromancien avait exactement la réponse adéquate. Tel un radar, il prenait en compte chaque mouvement alors qu’il invoquait un escadron d’aigles cadavériques à ses côtés. Il les envoya au-dessus de la brume. Ils filèrent vers l’endroit où se trouvait l’opposant. Et ils étaient chacun pleins d’un poison néfaste pour qui rentrerait en contact avec. En un claquement de doigt, le groupe de volatiles explosa et répandit son contenu en dessous comme une pluie. Elle coûterait extrêmement cher à celui se trouvant en dessous. Cela devrait signer la fin de l’affrontement. Mais il continuait de se tenir sur ses gardes. Leur adversaire pouvait avoir une nouvelle corde à son arc. Il fallait rester vigilant au moindre détail. C’est pourquoi le Shinda se déplaça légèrement pour couvrir l’angle mort du sabreur. Juste au cas où !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptySam 4 Juil 2015 - 3:06

Un brouillard ténébreux engouffre le périmètre, obstruant la vision de tous situé dans la zone touchée. À la connaissance du jeune homme au regard hétérochromique, il n’y a que son allié qui puisse se repérer aisément tout en restant dans l’aveuglette, tandis que si le Kumojin revient dans les prochaines minutes suite à avoir délivré le fameux message, lui ne pourra se repérer au sein de cette brume obscure. Pour ce qui est de leur adversaire, c’est un pari risqué à jouer. Il n’y a aucun doute que cet individu est puissant. La courte, néanmoins excessive performance dont il a fait preuve il n’y a de cela qu’un moment fut suffisante pour démontrer clairement son niveau. Sa musculature ne ment point sur sa force physique : ce titan possède bel et bien une puissance prodigieuse. Sa maîtrise de l’art de la terre n’est également pas à questionner, les secousses témoignent de son niveau. Cependant, possède-t-il les moyens nécessaires pour survivre sans l’aide de ses yeux, le sens le plus important chez l’Homo Sapiens ? Un pouvoir immense est inutile face à l’astuce dont peut faire preuve l’opposant. Si son pressentiment est exact, alors ce géant n’est qu’un dangereux combattant en face à face. Il est vulnérable sur les tout autres angles et aspects.

Malheureusement pour le Nukenin à la botte de la Foudre, bien que son archétype de combat soit terriblement similaire au sien, le spadassin aux Doubles Lames est équipé pour se débrouiller dans ce type de contexte. Ses pupilles s’ajustent rapidement à l’occultation. Il est parfaitement normal pour un assassin tel que le Yuuki de n’être déboussolé lors d’un temps lunaire. Il est la nuit. Certes, ce n’est pas exactement la nuit sur le champ de bataille et le Kirigakure est un cran au-dessus de cette faculté propre aux Homonculus et aux animaux nocturnes. Toutefois, cette capacité lui permet de capter les silhouettes des quidams dans sa vision. Ainsi, il peut largement planifier avec détail ses prochaines actions. Grâce à ce don, il ne quitte pas du regard le golem tandis que ce dernier s’aventure dans la brume, errant sans but et cherchant une possible sortie. Il est comme un insecte piégé dans la toile d’une arachnoïde : aucune issue n’est possible. Cette proie est à la merci du prédateur qui le guette.

Comme anticipé, l’homme n’a aucun moyen de se repérer dans le brouillard. La silhouette ne fait que se balader, attendant le moment fatidique qu’une lumière se présente à lui. Discrètement, comme un serpent épiant la souris, Setsuna traque sa cible à une distance raisonnable. Les secondes passent et la stratégie de Michiki ne fait toujours pas effet. Grâce à sa sensorialité, il est tâche aisée pour lui de poser le piège au bon endroit. A-t-il changé son plan d’action ? Subitement, une nouvelle voix parvint à ses tympans. Une tonalité inconnue, provenant de l’autre côté de la sombre brume. Le nouveau venu se présenta cependant sous l’identité de Monjara Shinji, ce qui fit arquer un sourcil à la chimère. Évidemment, il comprit la supercherie dès que le Conseiller termina sa tirade. Ainsi il peut anéantir toute trace de doute à son égard. Pourtant, une telle démarche peut nécessiter l’usage de la force. Pour le moment, aucune action ne sera entreprise. Sous peu, ce sera au Monjara de donner la directive à suivre. Quoi que, ces deux nouvelles silhouettes suggèrent déjà la voie choisie.

Émergeant de la terre à ses côtés, le nécromant murmura son plan pour assister Apollon. Le binôme est sur la même longueur d’onde. Soit. Le Stigmate prendra d’assaut son confrère du Fumetsu. Ainsi, sa couverture restera intacte. Il attrapa une nouvelle pièce que lui donna le binoclard qui ne manqua pas de lui faire passer le commentaire que cette rencontre lui est fructueuse. Néanmoins, celle-ci ne restera point longtemps en sa possession. Il enfonça l’objet dans le fond de sa poche et se sépara du sorcier de la mort au moment qu’il invoqua des macchabés de volatiles. Il est désormais temps de passer à l’action et de mettre un terme à cet affrontement.

Kuragari dans sa main droite, sa poigne se renforça alors qu’il coursait à travers le brouillard noir, se dirigeant vers son ennemi en utilisant son angle mort uniquement par prudence. Le Jônin avait appelé son comparse pour qu’il le rejoigne. Avant que le duo adverse joigne leurs forces, Setsuna doit empêcher sa progression pour que le nécromancien puisse ensuite lancer l’assaut décisif. Avec la plus grande attention, ses pas foulant le sol fissuré et terra formé avec silence, l’assassin se rapprocha dangereusement de l’ogre. Dès qu’il fut à moins d’un mètre et demi de la victime, l’Épéiste Noir passa à l’action. Tout se passa en un instant : une trentaine de coups d’estoc, lacérant plusieurs parties du corps de l’adversaire un court laps de temps. Le mouvement fut si véloce qu’à l’œil, seul un coup aurait été aperçu. Un véritable météore. Aussitôt l’offensive achevée, le sabreur se retira dans la brume, laissant son acolyte se charger de l’acte final. Ce n’était qu’une tactique guérilla, rien de plus simple. Aveugle par la nébuleuse, l’ennemi n’a pu voir l’attaque, ni son agresseur, lui permettant de s’approcher puis de fuir en toute sécurité. Ainsi est accompli l’objectif secondaire.

Alors que le dernier Chef du légendaire septuor s’éloignait du Rônin et que l’explosion attendue retentit à la position où il était trois secondes plus tôt, il examina sa lame après s'être assuré être hors de danger de l'opposant. Aucune trace de ce fameux fluide sanguin sur l’épée. Il est pourtant sûr et certain que ce gaillard n’ait pu prévoir le déplacement de l’Ombre du Sasayaki. Incapable de localiser quoi que ce soit, il avait donc érigé une protection sur son épiderme en tant qu’ultime atout. Qu’importe s’il est blessé ou non. L’élément de surprise de l’intervention suffit amplement. La force employée lors de cette attaque a certainement été amplement satisfaisante pour permettre au Yuuki de créer une brèche dans son armure, ce qui facilitera le passage du poison confectionné par le Fossoyeur.

Spoiler:
 


Dernière édition par Yuuki Setsuna le Lun 6 Juil 2015 - 15:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyLun 6 Juil 2015 - 13:32

Les informations s’écoulent à chaque fois en un instant, je ne comprends pas vraiment ce qui se passe derrière moi. Mon allié part, je pense sois le revoir ou continuer le combat seul. Pourtant là arrivant comme une fleur un nouvel homme qui se dit être la personne devant être à mes côtés. L’homme donné par Kumo pour me suivre dans cette tâche. Cependant si c’est lui qui est l’autre. Cela m’agace fortement j’ai l’impression qu’on me tourne en bourrique et je déteste ça. De plus pourquoi Kumo amène cet homme juste maintenant et pas depuis le début. Sans compter le plus important. Le message fut-il délivré ? Le pire est de savoir si celui que j’ai avant est réellement avec nous et au vu de ses réactions précédentes, je peux avoir certain doute. De cette ligne directe. Je regarde autour de moi. Avance vers la voie tout en gardant en tête que cela peut aussi être un piège de l’ennemie. Je ne peux savoir qui est quoi dans cette affaire, mais le pourquoi de cette bataille fait que je ne les pense pas apte à une telle ruse juste pour gagner ce combat.

Qu’importe j’ai un choix à faire, stopper le combat, et de là je leur laisse la victoire du camp au péril de trahir ma propre parole pour vérifier que l’information promise est bien envoyée. Une chose que si je ne fais pas non plus peut être un semblant de trahison ou continuer le combat tenté de trouver une faille pour laisser mon dis allier car je ne sais plus vraiment qui croire sur le coup. Ma dernière solution serait d’arriver à neutraliser l’un des leur et prévenir juste après. Cela met de nouveau à zéro la force des deux équipes. Puis. Dans un combat tel que celui-là j’ai du mal à stopper mon envie de l’arrêter. Une seconde passe et voilà le premier coup un coup de lame et avant même que je ne puisse agir d’autre arrivant. Mon armure résiste facilement et les coups à l’unité est bien trop faible pour que cela soit une attaque complète. Ce que j’attends est arrivé. Laissant vague une grande quantité de chakra dans mon corps je fais de mon corps un conduit Electrique. Les coups se cumulent et il est sûr que cet homme continuera avec cette vitesse affolante à me toucher jusqu’à qu’il ait fait ce qu’il souhaite. Je ne peux compter les coups à la vitesse que cela se produite. Mais là ma technique fut active. Mon corps peut conduire la foudre dans un autre corps le temps d’un autre contacte, un contact qui arriva aussi rapidement que les autres coups.

Il est facile de deviner que son allié va aussi agir et vu qu’il n’a pas encore bougé, cela ne risque pas de tarder. Pour moi s’il compte sur une action au corps-à-corps il aurait déjà agi, la faisant en même temps que son partenaire. Comment je ne sais pas, comme ça position exacte qui fait que je ne sais pas vraiment où il va attaquer ou même comment. Trente plais, c’est un nombre approximative, mais je dirais que c’est le nombre de blessure que j’ai subi en une fraction de seconde, une fraction qui va me servir car malgré la brume sonner un coup laisse montrer ca position il le sait bien mais je ne lui laisserais surement pas le temps de réfléchir à ça. J’augmente ma vitesse tout en transformant mon bras en pour attraper mon assaillant. Une décharge fulgurante se laissant transférerez de mon bras à son corps se dernier risque de lui filler un sacrée coup de jus. S’il a subi les dégâts de mon attaque et ne pourra pas subir beaucoup d’autre dégât et je vois mal ses deux là me faire un assaut décisif dans une telle situation. Si je tiens l’homme il y a une chance qu’il soit exposé avec moi à une attaque. Bon je suis aussi exposé à une attaque d’un projectile et de la cela dépendra d’où l’attaque sort. Mais je n’ai que cette chance hasardeuse pour me sauver et quand je dis sauver c’est bien dit car de toute manière je n’ai plus une goutte de chakra ou du moins pour parer une quelconque action.

La pluie tombe, les goûtes tombent sur mon armure une de ses gouttes se met à tomber dans l’une des plaît faite par cet homme. Si ce dernier veut sauver son pose il devra nous protéger tous les deux et vite car il ne subira pas longtemps ça. Car si cette attaque est aussi grande que ce que je pense son corps ne supportera pas si mon attaque l’a touché. Il faut qu’il aide son partenaire, pour le sauver mais aussi pour que je puisse garder la totalité de ma parole a tout le monde. Car si je suis encore debout, je compte bien vérifier si l’inconnue a bien envoyé le message.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyLun 6 Juil 2015 - 20:03

Ma nouvelle arrivée était fracassante et surtout, surprenante. Mon changement de voix ainsi que mes paroles étaient les bases de ma surprenante entrée. Je me devais de cultiver le doute pendant cette bataille. En faisant ainsi, je me faisais passer pour un homme différent de celui précédemment ici, me permettant, ainsi, d'avoir une nouvelle chance. Ma première approche n'était visiblement pas la bonne. Trop de soupçons s'étaient orientés sur ma personne et je ne pouvais me permettre cela. Je prenais, bien entendu, des risques en agissant de la sorte. Cependant, j'étais lavé de beaucoup de soupçons. Mon excuse était simple. Une attaque surprise d'un Shukajin sur ma personne. Après une lutte assez rapide, j'ai triomphé et je suis venu rejoindre l'emplacement de ma mission au plus vite. J'avais, justement, déchiré un peu ma tenue actuelle et mis un peu de poussière pour justement accentuer ma fourberie.

Pour en revenir au combat, bien… Oui voilà. La brume noirâtre bloquait complètement mon champ de vision et je ne pouvais rien voir. N’étant pas un senseur, je ne pouvais même pas ressentir la présence de mes alliés et de mes ennemis. La situation n’était donc pas vraiment à mon avantage. J’étais là, à côté de mes deux créatures, attendant d’apercevoir quelque chose. Mes monstres filandreux continuaient à créer des défenses de fils afin de m’assurer une possibilité de repli.

J'entendais, à travers la brume, divers bruits indiquant que le combat battait son plein. J'analysai avec le peu d'information que j'avais et je voyais ma meilleure solution se présenter à moi. Mon premier objectif était de récupérer la vision de l'aire de combat. Cependant, je ne pouvais pas me permettre de m'approcher de cette brume sans savoir ce qu'il se passe, ce serait dangereux et irresponsable. De ce fait, je me devais de dissiper cette dernière à distance. Vu l'envergure de la zone brumeuse, un minimum de trois bourrasques de vent allaient être nécessaire pour me permettre de gagner un peu de vision. Ainsi, j'inspirai profondément et enchaînai trois grandes boules de vent en direction de la brume. Les bourrasques de vent étaient réparties pour couvrir le maximum de terrain. C'était, malheureusement, tout ce que je pouvais faire.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptyJeu 9 Juil 2015 - 22:54

Alors que la brume s’était installée, celui qui en était à l’origine ne s’était pas privé de se jeter à l’assaut de la cible. Heureusement il semblait avoir de quoi se repérer, sinon il aurait toujours pu demander à Michiki qui l’aurait guidé. Ce dernier ne put pas réellement suivre ce qu’il se passait dans le nuage. Ce ne fut qu’au bout de quelques secondes que tout s’éclaircit. Une intervention du Monjara.

Accompagné de deux créatures faites de fils, il avait dissipé la brume par le biais d’une technique Fûton. Ce qui permit à chacun de voir la scène. Le Nukenin imposant se trouvait aux côtés de Setsuna alors que les aigles avaient explosés. Un choix s’imposait. Il ne fut pas long à prendre pour le nécromancien qui choisit de laisser le soin à son allié de se débrouiller par lui-même. Il ne doutait absolument pas de sa capacité à s’en sortir, ce qui lui laissait donc le champ libre pour ses prochaines actions. Etant donné que le poison ferait son office, il était tranquille de ce côté-là.

Ses verres violets se portèrent donc sur le Kumojin qui se trouvait à sa merci. Il aurait souri en temps normal. Mais là il n’était pas question d’une telle attitude. La suite serait déterminante pour la couverture du Monjara. Il fallait donc tout faire pour que cet affrontement ait l’air le plus naturel possible. Et il y avait donc une seule solution pour ça.

Le Shinda avait un regard des plus glacials. La détermination pouvait se ressentir autour de lui telle une aura affectant tout être à proximité. Il ne quittait pas sa proie des yeux. Il ne s’agissait plus d’un adversaire mais véritablement d’un parasite à éliminer. Il mettait toute sa haine du village des Nuages dans ce seul regard qui faisait parfaite illusion. Kumo s’était interposé ici sans autre intention que de tuer Kiri dans l’œuf. Ils craignaient la renaissance de la Brume Sanglante et Michiki leur donnerait une bonne raison de la craindre. Toute cette rage emmagasinée, ajoutée à celle d’antan lors de la guerre, lui permirent d’élever son jeu d’acteur à un autre niveau. C’en était plus que convaincant. Même effrayant car pour le coup, on aurait vraiment dit qu’il était prêt à annihiler celui lui faisant face.

Pourtant il gardait toute sa lucidité à l’intérieur. Ses assauts seraient décisifs mais au final, pas mortels. Il pouvait également compter sur les compétences du Monjara pour s’en sortir. Mais maintenant que le Nukenin à la solde de Kumo était géré, il était presque nécessaire de mettre le Kumojin dans le même état. C’était donc l’objectif principal. Tout senseur qui approcherait des environs pourrait ressentir la forte émanation de chakra qui suivit chez le nécromancien. Toutes ses forces étaient mobilisées pour la suite. Il fallait déjà s’occuper de ses créatures.

Michiki fonça tête baissée sur Shinji pour lancer l’assaut. Au même moment, il activa une nouvelle fois sa technique d’anticipation pour parer à toute éventualité. S’il décidait de répliquer par du Taïjutsu, au moins cela laisserait le soin à Michiki de le contrer. Il cracha alors une vague de boue qui prit rapidement de l’ampleur pour se déverser violemment vers le Kumojin. Attirant les débris de roche déjà remués par le combat, cela ajouterait en prime une plus-value à son attaque. Et l’ampleur de la vague offrait un couvert visuel suffisant pour que le nécromancien plonge sous terre et ne vienne se placer derrière le Monjara une fois la vague passée. Quand ce fut fait, il sortit de sa cachette, une faux faite de terre à la main qu’il abattit immédiatement et sans sommation sur un bras du manipulateur de fils. De son autre main, il déposa un sceau dans le dos de Shinji.

Dans cette situation, il ponctua par quelques mots, destinés à leurrer d’éventuelles oreilles anodines amenés par la grâce du Saint Esprit :

- J’ignore qui tu es étranger. Si tu es même un Kumojin d’après tes dires. Mais tu vas nous suivre au Shûkai pour qu’on éclaircisse la situation. Et vu ce que tu as dans ton dos, si j’étais toi, j’éviterais de faire le malin. Tu y perdrais plus qu’un bras sinon.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptySam 11 Juil 2015 - 3:51

Prudence est mère de sûreté. Exposer son dos à l’ennemi, malgré les nombreux avantages dont le scarifié possède à sa disposition, reste toujours une carte risquée et dangereuse à coup sûr. C’est la base de tout art de combat : il ne faut jamais perdre de vue son adversaire, puisque être privé de percevoir ses mouvements ainsi que son approche offensive signifie la fin du combat pour l’aveuglé. Pour un vétéran tel que l’Épéiste Noir, un être conçu et élevé dans l’unique but de combattre et de tuer, d’apporter la victoire sans aille, de ne jamais faire la moindre faute, une erreur pareille relèverait d’une honte et d’une incompétence sans précédente. Heureusement, cette faute fût loin de se produire. S’éloignant suite à son assaut furtif sur l’ennemi – un assaut qu’il a connu un succès en quelque sorte. L’armure est entaillée, le poison pourra s’infiltrer via les brèches pour s’introduire dans son épiderme et prendre ainsi effet – l’assassin gardait évidemment un œil sur son opposant. Bien qu’il s’attendît à une réplique de sa part, il ne croyait pas à une réponse aussi rapide et désespérée que celle que le titan emploi. Mais peu importe : le résultat final ne changera pas.

Dès que l’attaque du Yuuki porta ses fruits et que ce dernier s’apprêtait à fuir le périmètre avant de se faire engouffrer sous la pluie de poison que le nécromant allait bientôt abattre sur l’adversaire, il resta néanmoins alerte, gardant un œil sur la montagne de muscles. Ce serait inconscient de tourner complètement le dos à cet homme. Et comme l’avait crié son instinct, l’opposant tenta quelque chose un instant suite à l’attaque, visiblement intact. D’une vélocité légèrement supérieure à ce qui est physiquement permis au commun des mortels, l’ennemi pivota d’un demi-tour en l’espace d’un instant et tenta d’attraper son assaillant. Le coup l’a averti de sa position, il tente donc de s’approprier son agresseur pour lui faire connaître un mauvais quart d’heure. Ce qu’il ne sait pas et qui est une évidence réelle pour l’Ombre du Kamui est que s’il consent à se faire attraper, il subira le courroux du venin du Shinda. Malgré son système immunitaire plus évolué, il ne pourra rester longtemps conscient au vue de sa dose ainsi que sa complexité. Il est impératif de garder ses distances et de ne pas engager le combat dans ces conditions. La priorité est la fuite, car rien ne pourra empêcher les larmes empoisonnées chutant des cieux d’ici quelques secondes – trois, pour être précis.

Une scène rapide, décalée à l’œil nu. Des mouvements agiles, précis et déterminés. La main du géant s’approcha de sa cible. Setsuna a cependant l’avantage dans cette séquence. Non seulement, il voit le membre s’approcher grâce à sa vision adaptée, mais de plus, ses sens sont accélérés. Il voit le temps au ralenti, le permettant de réagir plus efficacement dans une situation donnée. Ce que cherche à faire l’adversaire n’est pas une démarche compliquée à contrer. En puisant dans la force de ses mollets, l’Homonculus bondit vers l’arrière avant de se faire attraper, la senestre de l’homme ne saisissant que le néant. Il échappe ainsi à ce danger, mais il reste tout de moins un problème. Le sabreur est à proximité de la cible et bientôt, l’averse de venin touchera le périmètre. En courant normalement, il peut se mettre à l’abri, mais rien ne garantit que l’homme reste sur place et ne tentera pas en vain de le poursuivre. L’obscure brume est épaisse, mais comme tous les brouillards, l’on peut voir quelque chose un peu plus loin que son nez. C’est pour cette raison qu’il chercha l’une de ses fameuses bombes fumigènes dans sa poche et l’éclata sur le sol, camouflant ainsi son évasion dans une direction autre que celle qui a entamée.

Les explosions retentirent dans le ciel, abattant ainsi la mortelle précipitation sur l’homme qui se prétend Kirijin. La silhouette encaissa, puis tomba dans les vapes, son esprit désormais déconnecté de sa conscience. Ainsi prend fin le combat. Cette pensée fut cependant freinée lorsqu’une rafale de vent inoffensive retentit sur la zone, soulevant ainsi en grande partie la sombre nébuleuse, volatilisée dans l’atmosphère. Non, ce n’est pas la fin. Il reste une cible à achever. Tout comme il l’avait soupçonné plus tôt et lui avait partagé son acolyte, il faut aider le Conseiller de Kumo à garder une couverture solide. Il faut donc le vaincre et l’amocher suffisamment pour que son état puisse convaincre à la simple vue que ce soldat s’est donné corps et âme pour sa patrie. Michiki a déjà ouvert la voie en le défiant d’une vague de boue avant de s’introduire sous terre, profitant de la diversion pour certainement émerger dans son angle mort et lui régler son cas. À une distance près de vingt mètres, au nord-nord-est, le Monjara est là, se défendant contre la déferlante de terre. C’est le moment opportun pour passer à l’action.

Immédiatement, tirant une certaine force des muscles de l’ensemble de son organisme, le manieur des Doubles Lames parcouru les deux dizaines de mètres en un rien de temps. Le binoclard eu le temps nécessaire pour passer à l’action, tentant de priver Shinji d’un bras à l’aide d’une faux matérialisée à partir de pierres. En toute franchise, le dernier Chef du légendaire Septuor de la Brume Sanglante hésitait à véritablement attaquer un allié. Un compagnon qui joue la comédie, d’autant plus. Néanmoins, voyant Ouranos attaquer, Héphaïstos chassa tout doute de son esprit et se concentra uniquement sur un seul but : neutraliser l’adversaire. Alors qu’il courut, un crépitement prit naissance dans ses tympans. Kuragiri s’enveloppa de quelques éclairs occasionnels, témoignant l’usage de la foudre. La lame noire, déjà acérée, devint plus aiguisée que jamais. Une fois dangereusement proche du Jônin, il effectua un mouvement vertical du bas vers le haut, visant le bras opposé…

Atroce souffrance, il y aura. Toutefois, il s’agit ici d’un Monjara. C’est organiquement réparable.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! EmptySam 11 Juil 2015 - 15:38

Comme convenue avec Goren sur Skype, son tour est passé, vu qu'il est empoisonné et inconscient.

Mon cœur semblait s'emballer à l'idée de découvrir ce que cette brume noirâtre cachait depuis maintenant quelques minutes. La tension était lourde et l'inquiétude grimpait en flèche. N'ayant eu aucune réponse, je ne pouvais pas connaître l'état de mon allié et de mes ennemis. J'entendais simplement des bruits indiquant le déroulement d'un combat. Rien de concret, malheureusement, mais ne possédant aucune capacité dans le domaine de sensorialité, j'étais malheureusement, bien handicapé dans ce genre de situation. Néanmoins, je pouvais compter sur la robustesse et l'incroyable force de mon coéquipier. Du moins, c'est ce que je pensais.

Le moment d'entrer pleinement dans la bataille était venue. Ma passivité m'exaspérait et je ne pouvais plus me permettre d'attendre une quelconque réaction du Kyu. Ne pouvant me permettre de pénétrer la nuée noire sans prendre d'énormes risques, je devais simple éradiquer cette brume à distance. Maîtrisant le Fûton, cela semblait d'une facilité déconcertante. Néanmoins, ce nuage noir s'étendait sur une grande zone et pour palier cela, je devais utiliser plusieurs fois une même technique de vent pour balayer presque toute la zone. Je concentrai mon chakra Fûton dans ma bouche afin de cracher violemment trois bourrasques de vent réparties équitablement sur toute la zone brumeuse. Au vu de la distance et de la puissance des techniques, celles-ci allaient être inoffensives pour les combattants de la brume. Leur but était simplement de me permettre de regagner la vision du terrain.

La brume noirâtre fut soufflée en un éclair. Il m'était alors possible de découvrir la scène qui se pressentait à moi. Mon allié, Goren, avait posé un genou à terre avant de s'effondrer sur le sol. Ma surprise fut de taille face au spectacle qui se déroulait devant moi. La montagne venait de s'effondrer. Mes yeux se braquaient sur mes deux ennemis du moment. Héphaïstos se trouvait près du golem inanimé tandis qu'Ouranos était resté en retrait. Une brève pause débuta alors dans notre affrontement. Nous nous regardions comme-ci si nous hésitions. Quelque part, au fond de nous, nous ne voulions pas en arriver-là. Cependant, les circonstances, on fait que cette confrontation est finalement inévitable. J'esquissais un léger sourire, car après tout, la suite des événements allait être sûrement très drôle.

Sans attendre, je vis le fossoyeur fonçait sur ma personne. Il cracha une sorte de boue qui prit de l'ampleur en accaparant les débris environnants. Cette technique allait m'engloutir moi et mes créatures. Malheureusement, les quelques murs de fils disposés près de moi n'allaient pas m'être utile. De ce fait, je me julien courbai légèrement afin de libérer les cicatrices dans mon dos pour créer un dôme de fils extrêmement résistant. Ce dernier allait protéger ma personne et surtout mes créatures. De nombreux débris venaient s'abattre violemment contre la défense filandreuse. Une fois l'assaut terminé, les fils retournèrent en moi et j'observai rapidement la zone de combat. Le Yuuki était toujours dans mon champ de vision, mais Michiki avait disparu. Un bruit m'alerta et je n'eus pas le temps de me retourner que je pouvais déjà sentir sa présence juste derrière moi. En me retournant, je vis que le nécromant avait sur lui, son arme de prédilections, une faux. Il décida d'asséner un coup que je ne pouvais pas parer. Cependant, ma créature pouvait l'arrêter. Cette dernière bloqua le bras de l'adorateur des cadavres en projetant des fils qui s'enroulèrent autour de l'arme et du bras.

N'ayant que très peu de temps pour réagir, je fis signe à mon autre créature d'attaquer le Shinda. Cependant, vu la logistique du combat, je devais quitter ma position pour que mon autre créature puisse attaquer. Je fis un simple bon pour m'extirper de ma condition et regardai rapidement où était Setsuna. Je ne vis que trop tard, que celui-ci était déjà sur mon flanc gauche. Arme en mains, il trancha sans l'ombre d'une hésitation mon bras. Je poussai un horrible cri de douleur. Le sang commençait déjà à couler le long de mon corps meurtris et de l'épée du spadassin. Je ne pouvais, malheureusement, pas éviter cette technique.

Néanmoins, je n’allais pas abandonner pour autant. Après un bref instant de douleur atroce, je repris mes esprits pour activer une technique particulière. Je dois être en contact direct pour activer cette dernière. Des fils sortirent de la plaie afin de s’enrouler autour de l’épée et du bras du sabreur. En faisant cela, je le bloquai temporairement afin d’exécuter une autre technique de mon panel. De nombreux fils sortaient de toutes les parties de mon corps à une très grande vitesse. Mon but, transpercer mon opposant. C’était une sorte de baroud d’honneur, car je savais pertinemment que le combat était bientôt terminé pour ma part.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #8 : Cibler les chefs ! Groupe #8 : Cibler les chefs ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe #8 : Cibler les chefs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Conquêtes :: Mizu no Kuni : Éveil des Guerriers-