N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptySam 6 Juin 2015 - 13:23


CONTEXTE
    Suivant leur désir d'étendre la Paix et de pacifier les terres hostiles, les forces de l'Empire ont pris pour cible l'ancienne terre natale de nombre de leurs combattants : Mizu no Kuni. Depuis la destruction du Village caché de la Brume par les Furyous, ce Pays est en proie à de nombreux ravages, causé par des bandes armées, alors que le Daimyo n'est pas en mesure de les repousser.

    Le Shukaï a donc réuni ses forces sur l'île de Yuki no Kuni, et lance une vaste opération de débarquement sur la Plage de Grès, au nord de l'île principale du Pays de l'Eau. Les troupes ont débarqué et s'installent, construisant des camps, des abris, organisant des tours de gardes. Les hauts gradés de l'Empire ont rendez-vous avec une Organisation sur place, le Fumetsu, qui veut les soutenir dans cette campagne militaire.

    Mais ce mouvement de troupes n'a pas échappé à la surveillance du Pays de la Foudre et de ses contacts. De concert avec Kumo, qui a aussi envoyé ses premiers effectifs dans la bataille, l'Organisation "Kurai Hikari" lance une attaque de nuit, afin de détruire du matériel de conquête, d'infliger une première défaite et faire flancher le moral des troupes d'invasion ... .Les troupes de Kumo profitent de cette occasion pour développer une nouvelle approche, avec équipements et uniformes couleur nuit, et des masques à effigie d'animaux.


    Tout aussi important que l'entrepôt d'armes, le stock destiné à soigner les blessures pour garantir la sécurité et la santé de chacun a été est directement pris pour cible. Empêcher les futurs blessés de recevoir les premiers soins aurait un intérêt tout à fait particulier; car malgré la proximité de Yuki no Kuni, beaucoup pourraient ne pas survivre à la traversée. Il est donc important pour les assaillants d'enfoncer cette épine profondément dans la voute plantaire de l'ennemi, ce qui ralentira sa progression dans les semaines à venir. Naturellement, ce ne sera pas forcément chose aisée. L'alerte a déjà été donné, et les gardes sont déjà sur place ... .



Règle spéciale : L'entrepôt de médicament a 7 points de Structures. Chaque attaque de zone enlève 2 points de Structure, quel que soit son rang. Chaque attaque ciblée enlève 1 point de Structure. Le bâtiment explose s'il arrive à zéro.

RÈGLES
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez l'événement pour ne pas le faire traîner.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois 12h supplémentaires (le Maître du Jeu ne viendra pas poster cela dit). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    Ø Le premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    Ø Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

ORDRE DE POST
    Mikami
    Shirudo
    Seki Hattan


Dernière édition par Maître du Jeu le Jeu 9 Juil 2015 - 2:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyDim 7 Juin 2015 - 2:08

Son premier souhait fut d'être observateur. Non pas qu'il eut demandé d'être en retrait, mais face au bouleversement ayant retourné le visage de l'alliance pendant son absence il ne pouvait ni se permettre de suivre aveuglément le mouvement, ni se positionner directement contre cette prise de pouvoir aussi soudaine que radicale. D'un côté les seigneurs féodaux devenus illégitimes par l'abus de leurs privilèges jusqu'à ce que leurs agissements ne deviennent aberration, venaient d'être renversés. Le Pouvoir enfin réellement mis à mal ? Cette révolution aurait put être la reprise en main des rennes de la guerre et de la paix, indubitablement liées, par ces hommes de terrains qui eux restaient depuis des années au contact de la réalité. Et de l'autre côté de la médaille, l'entente collective qui était le moteur de la naissance de cette institution venait de s'effondrer sous l'assise d'un seul individu se disant à même de porter ce fardeau qui auparavant était aussi le leur, sur son seul dos, d'embrasser tout ce qui incombait aux différents acteurs décisionnels. Le tout dans l'assurance, selon sa méthode vision des choses et cetera, d'apporter une paix saine et prospère.

Qu'il le leur prouve. Très vite et sous son nouveau masque, Shozaichi se retournait sur les terres du pays de l'eau. L'occasion pour l'empire de montrer ce qu'était pour lui « tous les moyens possibles » et son expérience dans la gestion de l'adversité. Mikami n'attendait de voir qu'une seule chose : est-ce que ses choix n'engendreraient que plus de conflit où auraient-ils l'abnégation suffisante pour ne pas attiser les flammes ? Est-ce que l'assurance d'être plus forts les feraient tomber dans la facilité ? À voir. Mizu était une bonne entrée en matière. Il ne s'attendait à rien de toute façon, prêtait de l'attention aux choix qui allaient être faits. À cet instant tout ceci ne faisait que lui trotter dans la tête, entre les souvenirs des dunes blanches du pays des neiges et des soulèvements répétés de la proue pointant l'archipel déchu.


    - Et ça où est-ce que je vous le mets ?
    - À côté des anesthésiants, ça devrait aller.


Enfin ça avait de la gueule. Cette tente était de loin une des plus grosses et solidement montées, mais pendant quelques minutes ce fut aussi un des plus beaux remues-ménages. L'amnésique n'arrivait pas à déterminer si la femme qu'il aidait était une kunoichi ou non. Elle portait l'uniforme du shûkai, mais pas de bandeau frontal. Et puis, alors que la logique de la disposition de tout le matériel et des produits prenait enfin forme...

    - Qu'est-ce que c'est ?


Un peu d'agitation, des bruits de pas qui se multiplient et s'accélèrent, quelques voix qui s'élèvent, des armes qui s'entrechoquent et le chant d'un début de confrontation. Face au visage inquiet et pris de cours de la demoiselle, le jeune homme savait exactement ce qu'il se passait. Par delà les frontières de ce qui retenait la mémoire emprisonnant quinze année de vie ninja, cette atmosphère attendue et redoutée ne lui laissait que d'impressions de déjà vu, la compréhension d'une situation maintes fois affrontée. Les yeux fermés, il se concentrait sur la distance des bruits de combat, leur prolifération et la vitesse de leur avancée.

    - N... Non, c'est trop tôt... On ne peut pas déj...
    - Restons calme... Il regarda tout autour de lui, les cartons, les caisses de seringues, les rouleaux de bandages... plongea des yeux lucides dans ceux de sa vis-à-vis et tint ses épaules par les côtés en exprimant un visage confiant. Ils vont venir ici, et on a pas énormément de temps devant nous. Il constata globalement le potentiel de résistance de l'édifice, la fébrilité de ses fondations... Sa voix s'accéléra : Il faut mettre tout ça en sécurité, la suite des évènements en dépend.


Le jeune homme forma un mudra devant le visage livide de son accompagnatrice. Quelques parts, elle aussi faisait partie de l'établissement à protéger, les ninjas médecins n'étaient pas nombreux dans leurs rangs. Il y avait bien Van qui avait l'air d'avoir quelques connaissances en piqûres et en produits bizarres, mais les quelques crampes qu'il éprouvait encore lui rappelaient que le Lumineux n'était pas spécialement orienté « soin ». Alors cette femme aussi était importante (elle le sont toutes de toute façon !), mais elle ne pourrait rester sans rien faire et n'être qu'une cible immobile.

    - Qu'est-ce que vous f... Qu'est-ce que tu fais avec ça ?!
    - On va protéger ce qui est réellement important ici. Ayez confiance, je suis là.


La classe, vous l'aurez compris. Il était temps d'aller se montrer à l'extérieur, d'accueillir ceux qui allaient forcément et prestement arriver. Cela faisait quelques secondes que l'alerte confirmant l'attaque avait cessé de résonner. Un avant-bras vint lentement soulever une des deux toiles renfermant l'infirmerie de fortune, lui découvrant la vue sur deux silhouettes qui s'approchaient dangereusement. La classe je vous dis, timing parfait, mais qui s'annonçait dorénavant extrêmement serré.

    - Qui que vous soyez... son teint plutôt blafard passa à l'extérieur et semblait reflétait la lune dans la pénombre de cette première nuit au pays de l'eau. ... Bienvenue.


Ses yeux jaunes contrastaient radicalement avec le reflet de son visage, offraient deux vagues cercles sombres à ces shinobi sous des masques d'animaux. Pas très sincèrement et sabre à la ceinture, il leur réservait au moins un semblant d'accueil chaleureux - qui serait à la hauteur de ce qu'ils étaient venus chercher, le combat - dans la mesure où il ne comptait pas les laisser repartir dans un aussi bon état que celui dans lequel ils arrivaient.

Spoiler:
 


Dernière édition par Mikami le Dim 7 Juin 2015 - 5:45, édité 1 fois (Raison : Oublié le "sabre à la ceinture !")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyDim 7 Juin 2015 - 15:15

Je me trouvais sur des terres qui nous appartenaient. Je foulais le sol humide du pays de l'eau, me déplaçant rapidement au côté de mon équipier, Seki Hattan. Nous étions deux pour effectuer une mission de sabotage, tandis qu'un peu partout dans le pays d'autres kumojin étaient eux aussi mobilisé dans un but commun : nous voulions stopper l'annexion du pays de l'eau, par un empire qui se disait neutre. Empire qui voulait casser l'influence des grandes nations en donnant un poids aux petites nations grâce à leur unification. C'était un noble objectif, en somme, tout à fait respectable, mais il y a une différence entre ce qui est prétendu et ce qui en est réellement.

Le Shukai entravait la paix et c'était une menace majeure pour l'ordre actuel. Cette annexion allait leur conférer un pouvoir conséquent. Anciennement, le pays de l'eau était une des quatre grandes nations jusqu'à la destruction du village caché de la brume. Etant donné que de nombreux Shinobi du Shukai se battaient autrefois sous l'insigne de la brume, il est normal que l'empire revendique la possession de ces terres ; néanmoins, l'empire était une menace, une menace pour la paix, pas seulement du pays de la foudre, mais du monde entier.

Godaime nous avait donné des directives concises, nous devions agir sous couvert d'anonymat afin que personne ne sache notre intervention. Nous représentions Kumo, mais nous devions le cacher. Notre mission du jour était cruciale. Nous devions saboter un entrepôt qui portait l'écusson du Shukai ; malheureusement, le sabotage et la destruction, ça n'était pas ma spécialité, mais l'infiltration, la filature l'étaient. Je ne comptais pas me cacher et m'infiltrer pour pénétrer dans l'entrepôt avec finesse, ni utiliser la méthode brutale et forcer le passage, je voulais utiliser une approche différence.

L’entrepôt que nous devions saboter stockait des médicaments. Non, non... Ce n'est pas lâche, nous agissons juste intelligemment selon l'art de la guerre. Couper les vivres et les soins était une manière de déstabiliser l'adversaire, de le démoraliser et prendre le dessus sur la bataille. Une guerre ne se gagne pas forcément grâce à la puissance des troupes, mais à la ruse. Nous devions ruser, saboter l'arrière-garde, les infrastructures censées apporter une aide majeure au front. Ainsi, nous prenions l'avantage et le dessus sur une bataille, juste avec une simple action subversive qui pouvait renverser le cours d'une guerre.

Le dispositif de protection et de repérage était impressionnant, nous n'étions même pas à l'intérieur que l'alarme avait déjà sonné, on nous avait repérés. Nous avancions vers l’entrepôt rapidement, nous nous rapprochions de plus en plus. Je tournai légèrement la tête, regardant mon équipier qui était, tout comme moi, équipé d'un masque et d'une tenue couleur nuit. Notre couverture et nos tenues n'étaient certes pas très professionnelles, mais collaient parfaitement avec le contexte.

En effet, le pays est en proie à des conflits entre bandes armées et il est complètement dépassé par la situation puisque affaibli par l'attaque des Furyou qui l'a mis à genou. Sûrement une manoeuvre du Shukai pour légitimer son intervention aux yeux de l'opinion publique et offrir ses services de sorte à s'approprier le pays. Qu'est-ce qui nous prouvait que les bandits n'avaient pas le soutien du Shukai qui, en tout hypocrisie, venait tenter d'éliminer les groupes armés qu'ils avaient eux même créé ?

    "Prépare dans tes poches des notes explosifs, tout ce que tu as qui te permettrait de faire sauter l'entrepôt. Il faut que notre matériel de destruction puisse être à portée de main et dégainé rapidement, tout en les dissimulant aux yeux de l'ennemi." - Disais-je à Seki Hattan à voix basse.


Il n'y avait pas d'ennemi dans les parages, mais on n'est jamais trop prudent. Nous étions en pleine nuit dans une forêt qui entourait le complexe. Très vite, nous fûmes abordés par un Shinobi aux yeux dorés arborant l'insigne du Shukai qui nous souhaita ironiquement la bienvenue.

    "En revanche, vous, vous n'êtes pas les bienvenues. Nous vous conseillons de remballer vos affaires et de repartir chez vous, vous n'avez rien à faire chez nous. Vous perturbez nos activités."


Je faisais mine de parler comme si je représentais un groupuscule de bandits. Peut-être allait-il nous sous-estimer et baisser sa garde en pensant que nous étions de vulgaires malfrats. Dans un sens, je me sentais à l'aise, comme si j'étais dans mon environnement. Ces tenues couleur nuit allait réduire ses réflexes et en jouant avec l'environnement, sa perception allait être considérablement gênée. On pouvait donc être furtif et l'attaquer rapidement tout en étant dissimulé.

Il faisait sombre, nous étions sombres. Nous avions qui plus est, l'avantage du nombre, puisque nous étions à deux contre un. J'eus remarqué qu'il possédait une épée, alors que nous, nous en avions quatre. Je fléchissais mes bras, pour empoigner mes deux Katana dans leur étui accroché sur mon dos. Je fléchissais légèrement mes jambes, ma jambe gauche était plus avancée que ma jambe droite, j'étais sur mes gardes, prêt à bondir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Hattan
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 282
Rang : B+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyDim 7 Juin 2015 - 21:10

Moi et un nouveau compagnon voyagions dans les terres hostiles de Mizu no Kuni, venu pour empêcher cet empire soit disant de neutre de faire ce pays le leurs. En tant que shinobi du Pays de la Foudre, je me dois d'exécuter à la lettre les ordres du Raïkage. Je gardais toujours en tête pourquoi je suis là et qu'est-ce que je dois faire là. Kumo deviendra puissant, la paix n'existe, il n'y a pas besoin de se voiler la face. Il y a beaucoup trop de corruptions dans le monde donc pourquoi se fixer ce but et de mourir inutilement ? Nous sommes différents et je ne peux comprendre ce qui est différent de moi et de mon objectif. Je continuais de courir au côté de ce partenaire, nommé Shirudo, vu le regard qui détient, il veut aussi mener cette mission a bien et je le fais confiance.

Arrivé à l'entrepôt, il faisait sombre et froid, la brume arrivait à s'immiscer, ce n'était pas étonnant mais plutôt passionnant. Si un ennemi s'opposait à nous, le combat allait vraiment me plaire, il allait être excitant. J'espère surtout reprendre ma revanche contre Mikami de l'Alliance des Pays Neutres. Ce ninja m'avait donné du fil à retordre, mais la prochaine fois qu'on se reverra, je jure de l'aplatir jusqu'à on ne verra plus une miette de sa peau. Les ennemis de Kumo, je les déteste mais c'est surtout grâce à eux que je pourrai progresser. Comme quoi, le monde est terriblement mal fait.

Nous étions à présent arrivés à l'entrepôt, je me souvenais des conseils de mon partenaire, mais ils n'avaient pas à s'inquiéter de cela, je me prépare toujours pour ce genre de mission et surtout pas à moitié. Les vêtements qu'on portait... Je les adorais, vêtements de nuits qui nous camouflaient parfaitement et les masque à effigie d'animaux, le mien, c'était le lion, mais les poils qui l'avait sur les joues était noirs pour garder ce camouflage. Je sortis un kunai explosif pour commencer le travail, mais un homme fit son apparition... Parfait, vraiment parfait, cet homme, je le reconnaissais, mais lui non. Autant jouer avec ça, c'était lui, Mikami aux yeux dorés, j'allais enfin reprendre ma revanche comme il le faut. Je mis une main sur mon premier sabre puis mon regard brun se plongea dans le sien. Ma voix neutre se transformait à une voix intimidante et grave.

« Il y a de la lâcheté à craindre la mort, de la témérité à la braver, de la sagesse à l'attendre. »

Je lâchai mon sabre pour cacher mes bras dans les amples manches noirs.

« Heureux de vous voir, Mikami de L'Alliance des Pays Neutres. »

HRP:
 


Dernière édition par Seki Hattan le Dim 7 Juin 2015 - 23:16, édité 1 fois (Raison : oublier de préciser qqc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyLun 8 Juin 2015 - 18:45

Il avait été rapporté que lors de la première expédition menée en ces terres, l'escouade shûkaijin fut confrontée à une opposition de nuke-nin qui faisait valoir tout autant que l'alliance leurs droits de possession sur le pays de l'Eau. Le premier inconnu à prendre la parole induit Mikami sur la contre-attaque d'un de ces mêmes groupuscules. Jusqu'à ce que le second le nomme précisément par son prénom. Ce fut confus, il n'avait aucun souvenir de voyages ou mission en Mizu. Une des premières chose qui lui passa par l'esprit fut une rencontre pré-amnésie. Mais bien qu'il disait être « heureux » de ces retrouvailles, le ton employé ne laissait pas présager un démasquage et une accolade tant attendue. Le mystère ne fut pas levé et lui laissait une certaine contrainte dans la façon à laquelle il serait susceptible de mettre un terme à ce combat, avec ce personnage en particulier. Mais en réalité, ceci ne changeait pas grand chose au contexte... il y aurait affrontement, et son principal objectif alors que le début des hostilités instaurait une tension déjà électrique dans l'air était de gagner du temps.

* * *

De l'autre côté de la tente, étouffé par les bruits des combats pas si lointain, un déchirement de voile se fondit dans la masse.

    - Pas celle-là ! C'est la crème pour les piqûres de moustiques !


* * *

    * Il y a de la lâcheté à craindre la mort, de la témérité à la braver, de la sagesse à l'attendre. *


Et si on la brave régulièrement et qu'on l'esquive à chaque fois, est-ce de la lâcheté ? Ce fut tout de même une entrée en matière jetée dans le vent, devait-il comprendre qu'ils étaient téméraires ? En quoi revenaient-ils à la charge ? Peu importe qui ils pouvaient être derrière leurs masques, ces derniers ne trahissaient que l'impossibilité de dévoiler son identité sur le fond d'une opération organisée. Demoiselles sans noms et au visage travaillé pour l'occasion, dissimulant votre vraie nature. Accomplissant des actes qui vous dégoûtent et qui ont fini par inhiber toute trace de rébellion, étaient-ils résignés ou guidés par des convictions abrutissantes, un simulacre de façon de survivre ? Déranger quelles affaires ? Les vôtres ? Ou celles de celui qui vous dissémine au quatre coins de la ville chaque soir ? Vous y laisserez votre peau, fierté et honneur en suivant aveuglément ces chimères.

    - Et ces activités, y touchez-vous un bénéfice où vous contentez vous des miettes que votre échine trop souvent courbée et votre "envoyeur" vous permettent de ramasser ?


Quelques signes incantatoires furent composés tandis qu'il s'adressait aux silhouettes aux masques aguicheurs se fondant facilement dans la pénombre. Cinq sphères d'électricité jaillirent de ses mains pour se disperser. Une juste au-dessus de sa tête, surplombant l'entrée de la tente hôpital, une de chaque côté au-dessus des allées qui la contournaient, une autre à l'aplomb de la pointe de l'édifice à défendre, et enfin une dernière entre le shûkaijin et les nuke-nin. Cinq points de lumière scintillant d'éclair qui se dressaient comme une flèche pointant les assaillants. Effectivement ils avaient l'initiative de l'attaque... Mais ici, ils étaient sur son terrain, et en se présentant devant lui étaient devenus ses cibles. Sous l'éclairage qu'offrait son jutsu, les traits de leur masque se dévoilaient. Des animaux. Aimable de leur part car à présent le rôle de chasseur venait de s'inverser.

Dans une assurance qui se ressentait même à travers son impassibilité, induite par ses dernières aventures et peut-être à ce jour débordante à l'excès, il posa une main à quelques centimètres de la sphère la plus proche de lui. Quatre éclairs jaillirent de sa paume pour s'y engouffrer et y disparaître. Ne pas se précipiter, maintenir l'ardeur indéniable de ses adversaires en déjouant leur camouflage, et être prêt avant que ça pète... ou être prêt à tout faire péter. Profitant à la vue de ses yeux jaunes sombres (j'y tiens donc je chipote mdr) de l’inefficacité de leur camouflage, Mikami se plaça à mi-chemin entre ses sphères en losange à l'arrière et celle qui faisait la pointe de la flèche... prêt à ce que la foudre s'abatte sur ceux qui l'appelaient « étranger ».


    - Vous avez été affrété à l'attaque de ce qui servira à soigner mes amis que vos copines auront peut-être réussi à blesser... Vous allez regretter votre asservissement.


En position, une main traînant près du manche du katana, un faciès froid rivé sur ses deux adversaires, l'amnésique attendait patiemment et en harmonie avec la tension ambiante que les deux animaux ne pénètrent dans le cercle et entrent dans sa danse. En aucun cas il n'allait précipiter les choses. Cependant vous n'échapperez pas à la lumière des lampadaires, biches... alors descendez de votre trottoir, et venez voir Papa.


Spoiler:
 

EDIT :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyMar 9 Juin 2015 - 21:24

Mikami ?! Mon coéquipier connaissait son nom, il avait donc une certaine notoriété. Pourquoi et comment ? Je repensais aux dires de mon équipier, il avait affirmé qu'il était heureux de le voir. Il avait dit "voir" et non revoir, ce qui signifiait qu'il ne s'était jamais vu auparavant. Il venait de griller ma couverture, mais en y repensant s'il avait dit "voir" cela signifiait qu'il ne s'était jusque-là jamais rencontré.

Il comptait le déstabiliser en lui donnant des informations qui allaient à l'encontre de celles que je lui avais déjà données pour laisser planer le doute ? Je pus lire sur son visage toute sa confusion, mais j'avais toujours du mal à comprendre la stratégie de Seki Hattan. Peut-être que ce dernier essayait de me faire passer un message en indiquant qu'il connaissait notre adversaire.

Mikami devait sûrement apparaître dans un bingo book ou un autre registre d'informations quelconque, voire il devait être suffisamment connu pour que mon coéquipier le reconnaisse par son visage et connaisse également son nom. Auquel cas, nous avions affaire à un Shinobi atypique et particulièrement puissant pour que même un genin de notre village le connaisse. Ce fut néanmoins très étrange, puisque je n'avais jamais entendu parler de lui dans un quelconque bouquin, alors que je m'étais peut-être déjà fait toute la bibliothèque du village.

Quoi qu'il en soit, c'était étrange, mais l'important, c'était que mon coéquipier le connaissait. Je supposais également qu'il connaissait certaines de ses capacités, ce qui nous procurait un certain avantage. J'étais assez confus, mais il fallait se focaliser sur l'essentiel, je savais plus de choses sur lui, que lui en savait sur moi, d'autant plus que Seki Hattan semblait le connaître plutôt bien.

    "Hahahaha, nos activités engendrent suffisamment de bénéfices pour vous forcer à intervenir chez nous. Je suis quand même surpris que l'alliance des pays neutre intervienne pour perturber nos activités, ça prouve bien que les affaires fonctionnent." - Lui affirmais-je avec arrogance.


    "Mikami, mhhh ? Intéressant, si tu le connais, c'est qu'il ne doit pas être n'importe qui. D'ailleurs, ça signifie que le Shukai a envoyé ses meilleurs éléments pour venir nous embêter. Ca n'en saura que plus amusant haha."


A une vitesse folle, il effectua quelques mudras. Je fus surpris par sa vitesse d’exécution, ce qui montrait qu'il avait une certaine habilité, une certaine dextérité qu'il devait sûrement à son expérience et à sa maîtrise. Je vis du chakra raiton s'emmagasiner dans ses deux mains et c'est ainsi qu'il conçut cinq sphères électrifiées. J'eus le réflexe de faire un bond en arrière, j'étais sur mes gardes observant ce qu'il allait faire.

J'eus le réflexe de faire un bond en arrière, j'étais sur mes gardes observant ce qu'il allait faire. Or, l'effet fut différent, puisque ces derniers lévitèrent et se dispersèrent à des endroits différents autour de l'utilisateur, prenant une formation assez étrange. Je les observais se déplacer vers des endroits différents avant de se figer. Etait-il capable de les téléguider ? Il avait pourtant réussi à les placer autour de l'édifice et tout autour de lui, ce qui voulait dire qu'il pouvait les placer où il voulait. Une fois placée, pouvait-il les déplacer ?

Je les observais se déplacer pour comprendre ce qu'il avait en tête. Ses sphères créaient un faisceau lumineux intense et impressionnant qui m'éblouissaient très légèrement. Malgré mon masque de panthère noire, je pus tout de même sentir la puissance de la lumière émise par ces sphères. Lumière qui éclairait l'obscurité de cette forêt, ce fut un spectacle impressionnant et agréable à voir. Ensuite, il posa une main à quelques centimètres de la sphère la plus proche de lui et c'est alors que quatre éclairs furent formés à grande vitesse.

    *Il veut jeter ses éclairs sur nous ? Je sens pointer la grosse attaque.*


A ma grande surprise, les éclairs qu'il avait formé furent absorbés par la sphère vers laquelle il avait pointé sa main. Il avait conçu quatre éclairs, il voulait sûrement augmenter la puissance de la sphère. J'ai l'impression que ça va péter, je sentais pointer la grosse explosion foudroyante et des éclairs foncer vers nous. Il avait conçu quatre éclairs, il voulait sûrement augmenter la puissance de la sphère. Je me trouvais à environ une trentaine de mètres de lui.

Qui plus est, la formation, la disposition de ces cinq sphères électriques me laissait perplexe. Une protection ? Il voulait créer un périmètre de sécurité ? Mais elles étaient bien trop petites et elles étaient également trop éloignées. D'autant plus, qu'il n'y avait aucun lien entre elles, sûrement, avait-il conçu un champ magnétique ou alors un mur invisible à l'oeil nu.

Jusque-là, il ne s'était rien passé, je savais qu'elle n'avait pas seulement l'objectif d'éclairer la zone, au vu de leur disposition, je m'attendais à une protection avec un champ magnétique, un mur invisible ou alors une toute autre utilité. Je n'écartais tout de même pas l'hypothèse d'un potentiel offensif conséquent, c'est pourquoi j'eus maintenu une certaine distance de sécurité en attendant d'observer la situation. Je savais quelles n'étaient pas là juste pour la décoration.

Enfin, j'entendis comme une déclaration de guerre. Il nous reprochait notre acte puisque nous étions en train de nous attaquer à ce qui permettrait de soigner ses coéquipiers au front. Nous sommes en guerre et tous les moyens étaient bons pour triompher de son ennemi. Peu importe les moyens, l'important : c'est la victoire. J'entendais ses paroles comme la prévention d'une attaque imminente, il se mit alors à poser sa main sur son katana. Il s'attendait sûrement à ce qu'on pénètre dans la zone qu'il avait conçue, il avait compris que nous étions deux utilisateurs du corps-à-corps.

    *Quelle vivacité d'esprit... Il a réagi de la meilleure des façons en si peu de temps. Il a compris quel est notre objectif et il a réussi à établir un périmètre de sécurité pour se protéger et protéger l'édifice que nous visions. Enfin, il a compris que nous étions adeptes du corps-à-corps et a réussi en une seule action à nous perturber. Je suis forcé de reconnaître qu'il est doué.*


    "Hattan, fais attention, je ne sais pas ce qu'il prépare."


Il ne s'était rien passé ensuite, mais je sentais pointer la grosse attaque. La sphère avait absorbé les éclairs, ce qui signifiait que c'était une attaque à retardement et je pouvais sentir une potentielle explosion. Il n'avait pas insufflé plusieurs éclairs dans ses sphères pour rien et ces derniers n'avaient pas disparu comme par enchantement. Je sentais pointé la grosse attaque, mais je n'avais aucune information au préalable.

J'en profitais pour empoigner les deux kunai situés sur mes poches avant qui se trouvaient au niveau de mes abdominaux. Je fis plusieurs pas de côté vers la droite et vers l'avant, pour modifier ma ligne de mire puisque la sphère me gênaient. Je me trouvais donc à une vingtaine de mètres de lui sur la droite. J'étais suffisamment sur le côté pour pouvoir lancer un kunai. Il fonçait tout droit sur sa cible pendant que je me déplaçais sur le côté et une seconde plus tard, j'eus lancé avec effet le second qui avait une trajectoire plus incurvée, mais qui fonçait également tout droit sur le Shukaijin.

Puis je fis un bond très haut pour revenir sur mes pas et me posait sur la branche d'un arbre et ainsi prendre l'altitude, c'est alors que je lançais un troisième kunai, à trois secondes d'intervalles avec le second lancer. Egalement, je voulais examiner la situation d'un angle différent. Je me trouvais à vingt mètres de la sphère la plus proche qui n'était autre que la sphère au-dessus de sa tête. Grâce à cette démarche, je voulais savoir si les sphères étaient bel et bien reliées par un mur invisible et si jamais ce n'était pas le cas, je voulais pouvoir toucher mon adversaire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Hattan
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 282
Rang : B+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyJeu 11 Juin 2015 - 22:12

Le monde est était plein de désespoir mais à ce point... Le monde était mal construi et aucun himme ne changera cela même s'il se fixe cet objectif, il enchaînera les défaites jusqu'à comprendre que cet objectif ne fait que le détruire et le consumer petit à petit. Mikami de l'Alliance des Pays Neutres, je jure de le détruire lui et son peuple assoiffé pouvoir. Ces hommes ou plutôt les soldats qui composent le pays Shukaî sont tous liés par le pouvoir et non par a volonté et l'amour du pays. Kumo, c'est un pays différents des autres, les clans sont liés par le sang mais en assemblant tous ses clans, nous formons ce pays soudé et combatif. Je vais le leurs montrer à ces soldats de l'Alliance des Pays Neutres comment la foudre s'abat sur nos ennemis mais avant tout, j'allais préparé un plan, pas très malin mais qui pourrait fonctionner si mon partenaire y mettait du sien.

Avant même que je prends la parole, notre prochain adversaire sortit le grand jeu, avec une vitesse d'execution presque parfait, il put crée cinq sphères électriques... Le combat allait être palpitant, très palpitant. Ensuite, les sphères se dirigèrent chacun dans un endroits différents... J'aurai même dit que ces sphères nous empêchaient de fuir et de nous éclairer pour voir nos mouvements. Il m'impresionnera toujours, il était très intelligent, il deviendra sûrement un fin stratège. Il y avait une sphère qui était toujours à côté d'elle, il rajouta du chakra foudre, sûrement pour que cette sphère soit plus puissante mais pourquoi faire ?

« Je pense que la violence ne mènera à rien pendant ces périodes tristes que le monde vit en ce moment, tu ne trouves pas, je suis sûr que tu as beaucoup de questions à nous poser comme nous d'ailleurs. Acceptes tu de discuter ? »

Ma voix était neutres et calme.

Désolé, c'est fait sur portable :S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyVen 12 Juin 2015 - 3:05

Avant-Ksapette:
 

    * Bordel bordel bordel !! Pourquoi ils attaquent pas ?!! *


Tranquille calme-toi... Sûrement un esprit de contradiction rondement mené. Non mais il s'attendait à quoi en même temps ? Son invitation puait assez la merde pour qu'ils entrent dans son jeu comme la mère de Bambi dans la ligne de mire du chasseur. Ces biches j'vous jure... Dire qu'il avait en tête un accueil DU TONNERRE et une musique quasi-apocalyptique qui lui courait déjà dans la tête et faisait bouillonner son système entérique. M'enfin... Vu qu'il était du genre à toujours garder la situation en main, le fait que ces inconnus cherchaient à gagner - non, en perdre je vous dis ! - du temps l'arrangeait tout autant. Ils ne feraient que plus agir dans la précipitation, et là, Mikami serait là pour les cueillir... Leur démarche lente prouvait qu'ils ne se doutaient pas encore de ce qu'il se passait dans leur dos - ou plutôt dans celui de l'amnésique...

Mais reprenons depuis le début. Évidemment, son jutsu les avait laissés perplexes. Perplexes au point qu'ils n'osaient pas se risquer à l'intérieur de sa piste de danse. Enfin s'ils croyaient être à l'abri à l'extérieur, ce n'était qu'à moitié vrai... Si une sphère offre une surface ouverte à 360 degrés, c'est pas pour rien. Le jeune homme les regardait avec une certaine satisfaction, vite refoulée pour ne pas se laisser endormir, s'échanger leurs incertitudes. L'un se détacha, lança un kunai. De sa seconde main le Yorurai en dégaina trois, un par espace entre les doigts, et écarta impitoyablement celui de son adversaire en prenant soin de l'éloigner de son terrain de jeu. Un second fusait déjà. Même geste, même effet escompté. Mais la courbe que décrivait celui-ci le surprit et le choc entre leurs deux armes fut à peine perceptible à l'oreille. Ainsi il fut obligé de sortir de son immobilité et de reculer son torse pour l'éviter. Le kunai siffla quasiment sous son nez, et vint traverser de part en part un coin de la tente pour se planter plus loin de l'autre côté.

Retournant à sa position il suivit son petit vol des yeux alors que le second n'avait pas encore bougé. Pris de lassitude en voyant un troisième kunai, plus banal, foncer sur lui, il attendit le dernier moment pour le rejeter à ses pieds à l'aide de celui qu'il avait encore dans la main. Avec un détachement digne des plus grands je-m'en-foutiste (dont, lui), Mikami donna un coup de pied dans le bout de métal qui traînait à ses pieds pour l'envoyer valdinguer ENTRE ses deux adversaires.


    * BUT ! *


Alors que ses oreilles sifflaient - c'est quoi cette histoire de cancre ?! - le shûkaijin jeta un coup d'œil à travers le fin trou que son adversaire avait fait dans la tente. C'était petit, mais il put constater l'agitation qu'il y avait à l'intérieur...

* * *

    - T'en aurais pas des spécialisés pour les personnes à forte pilosité faciale ? ...genre plus puissants ?
    - POSE CES LAXATIFS ! Je croyais qu'on avait dit QUE ce qui est VRAIMENT important !


Il en mit tout de même une petite poigneée dans sa poche histoire d'en sauver aux moins quelques uns...

* * *

    - Je pense que la violence ne mènera à rien pendant ces périodes tristes que le monde vit en ce moment, tu ne trouves pas, je suis sûr que tu as beaucoup de questions à nous poser comme nous d'ailleurs. Acceptes tu de discuter ?


Non mais maintenant ça veut se tailler une bavette ?!! Mais oui pourquoi pas ! Ya tous vos potes qui sont en train de charger tous mes camarades aux alentours et on va en parler autour d'un thé ! Attendez j'vais voir si ya pas du sucre à l'intérieur ! Le pire c'est que c'était son genre, comme si le masque de lion l'avait cerné alors qu'il n'avait pas montré ce pan là de son caractère, mais alors pas un brin. Le masque de lion, c'est celui qui l'avait nommé non ? Quand est-ce qu'il aurait pu le rencontrer ce bougre... Et en quoi le monde était-il triste en ce moment ? La pire menace que le monde shinobi ait connu s'était envolée dans l'oubli, et même si on ne pouvait enlever l'épée de damoclès qui de toute façon les narguerait jusqu'à ce qu'elle ne tombe (évidemment Sherlock !), chaque village faisait ses petites affaires dans son coin et après avoir voyagé d'Ouest en Est aller-retour il n'avait pas eu vent d'un quelconque conflit majeur. Certes, chez eux, le Papy décida de s'octroyer toutes les chambres de la maison de retraite... mais c'était pas vraiment trop trop lui exactement qui générait le dur du conflit là. Ah oui, Mikami avait aussi croisé quelques kumojins qui semblaient... assez excités, niveau tempérament. Mais bon, pas de quoi déclencher une guerre. ... si ? Oh et puis c'est parce qu'ils étaient noyés dans le business que leur vie était si triste ! Bandits en bois !

Bon, plus sérieusement : ça débarque en parlant de braver la mort, et maintenant ça veut papoter. Wateussôneu, jeu suis pâs sûreu mais jeu crois qu'il essaie de m'emboucaner là. Con de minot ! Vu de l'extérieur, l'impassibilité régnait toujours en maître mais intérieurement il fulminait, tapait des pieds par terre et fracassait la tente à coups de tête. Trop de contradiction dans leur démarche, à n'en plus rien comprendre. Et autre chose en plus, comme si c'était pas assez et que vous en aviez pas marre de lire : peu et assez de temps était passé pour qu'il ne parvienne plus à maintenir les effet de sa technique, encore loin d'être parfaite. Quel point stratégique et lumineux sacrifier ? Le jeune homme entrouvrit les lèvres en soulevant doucement ses deux mains.


    - Beaucoup de questions méritent réponse effectivement... En revanche il y a quelque chose que je n'arrive pas à contrôler.


Ça lui écorchait la gorge de dire ça, lui qui se voulait libre et sans limite. Mais il rebondissait toujours... D'un signe incantatoire il rompit la dilettante dans laquelle se trouvait la foudre emmagasinée plus tôt. Quand l'inconnu au masque de jaguar se posa sur une branche, il s'assura de la configuration des quelques arbres qui parsemaient cet endroit du camp que le shûkai avait ici organisé. Et c'était largement faisable. La sphère qui se trouvait entre les trois hommes scintilla soudainement et un rayon de foudre d'une forte intensité en jaillit, survola les deux shinobi... et foudroya la cime d'un arbre. Des craquement de bois succédèrent à la distorsion de l'éclair. La boule de lumière qui les séparait n'était maintenant plus et l'obscurité sembla regagner un peu de terrain... jusqu'à ce qu'une inquiétante lueur ne projette l'ombre du duo sur le sol.

Oui Mizu était un pays humide. Mais ils étaient en plein été. Et tous ces arbres, bien garnis de feuilles après le passage du printemps... ça brûle bien. Un minuscule sous-bois isolé qui s'étendait plus loin, loin d'encercler sa zone de combat, et un magnifique feu collectif. Par-dessus les crépitements chantant à un rythme qui s'accélérait commençait à danser un nuage de fumée qui se perdait dans les étoiles. D'où il était, Mikami ressentait un début de chaleur provenant de son œuvre et s'enthousiasmait de la lumière bien plus animée qu'elle produisait. Le brasier n'allait pas avancer, mais gagner en intensité et fortement mettre à mal ceux qui y resteraient trop près... J'ai dit, vous êtes sur son terrain de jeu. Et


    * Nous faisons face à Kumo. Ils ont certainement décidé d’utiliser ce camouflage grotesque pour ne pas provoquer d’incident. Donnez l’info à chacun. Qu’ils se défendent si leurs vies est en danger. S’ils ont l’avantage…ils ont pour ordre de survivre on va dire. *


Aaarh il me coupe dans mon élan lui ! Quoi que... voilà qui explique tout. Ou pas grand chose en fait. L'avantage, du nombre ou du terrain ? Alors que le cisaillement des flammes allait se faire rapidement intenable il accepta leur requête. S'ils étaient vraiment portés sur le dialogue, ce n'était pas un petit - et aussi beau soit-il - feu de camp qui allait les détourner de leur volonté. Il avait toujours un kunai à la main et l'autre proche du manche de son katana, et leur avait épargné la grosse attaque en tout cas... Bon, toujours enclins à discutailler ?

    - Maintenant je suis tout ouï... kumojins.



Mais non c'était pas long Very Happy


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyDim 14 Juin 2015 - 15:59

Il reste 12 h à Shirudo pour poster sinon il sera exclu de l'event !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyDim 14 Juin 2015 - 19:42

Seki Hattan s'entêtait à rester pacifique, alors que pourtant, nous étions en plein conflit. Je ne comprenais pas ce qu'il voulait faire, puisque nous avions une mission. Dans tous les cas, Mikami ne nous laisserait jamais détruire l'entrepôt, même si nous discutions tous les trois autour d'un verre. Si nous attendions plus longtemps à persister sur la voie pacifiste, cela serait profitable au Shukai qui pourrait continuer son expansion et également la probabilité que des Shukaijin en renfort débarquent augmentera et nous serons dans l'impossibilité de mener à bien cette mission. Je ne voulais pas perturber mon équipier dans sa démarche diplomatique, c'est pourquoi je me tus. Pourquoi bavarder avec des Shinobi hypocrites qui combattent pour un idéal tout à fait noble, mais qui font, en réalité, le contraire de ce qu'ils prétendent faire ?

J'observais la démarche pacifique de mon équipier tout en attendant la réponse de notre adversaire. Comme prévu, les Kunai n’atteignirent pas leur cible, mais ils avaient réussi à pénétrer dans le champ de force délimité par les sphères électriques. L'un put néanmoins toucher l'édifice et l'autre faillit atteindre sa cible de peu. Le troisième kunai fut dévié puis renvoyé dans une autre direction à l'aide d'un simple coup de pied. Il n'y avait donc apparemment aucune protection, ces sphères n'étaient pas reliées par un champ magnétique ou par un quelconque mur invisible, ce n'était pas un dispositif défensif, mais alors à quoi servaient-elles ? Sans compter que les éclairs qu'il avait créés, il y a quelque temps, ont été absorbés par l'une des sphères et jusque-là, ils n'étaient toujours pas sortis de celle-ci. Quelle vocation ces sphères avaient-elles ?

Mikami apporta enfin sa réponse à la démarche diplomatique du kumojin, mais il restait évasif. "Beaucoup de questions méritent réponse effectivement...", disait-il. Etrange de quoi parlait-il exactement ? Faisait-il allusion à la situation ? Faisait-il allusion au fait que nous portions des tenues grotesques dissimulant notre identité, mais également aux dires contradictoires que nous tenions ? Il rétorqua ensuite en affirmant qu'il y avait quelque chose qu'il n'arrivait pas contrôler, il était comme dépassé par quelque chose. Il effectua un simple mudra et dès que je l'aperçus, je pus instantanément comprendre ce qui allait se passer. Qui plus est, la sphère la plus proche de moi, celle qui se trouvait à vingt bons mètres de moi se mit à scintiller, c'était cette même sphère dans laquelle il y avait insufflé quatre éclairs.

C'était une technique à retardement ? Pour quelle raison avait-il fait ça ? Je ne pouvais jauger l'ampleur de la technique et la puissance qui allait en sortir avec exactitude, mais je m'attendais à quelque chose d'énorme. Quatre éclairs surgirent de la sphère pour nous foncer dessus. D'un simple mudra d'une seule main tandis que j'empoignai mon sabre de l'autre main, j'eus recours à mon Hiraishin no Jutsu. Je ne pouvais esquiver l'attaque sans y avoir recours. Ma vitesse fut alors prodigieusement augmentée ; je pus me reculer d'une douzaine mètres en moins d'une seconde, cela s'apparentait à de la téléportation. C'est ainsi que je pus esquiver les éclairs et me tenir assez loin du périmètre.

Sa technique fut impressionnante et elle déclencha en plus de cela un incendie de forêt, un véritable brasier sur un grand périmètre. Avec le recul, je me remémorai les images que j'avais vues quelques secondes plus tôt et je pus comprendre qu'il ne m'avait pas directement visé, mais plutôt l'arbre sur lequel je me trouvais. Je ne connaissais pas la raison, mais c'était sans doute parce qu'il ne le pouvait pas ? Il avait détruit de nombreux arbres, incendié la zone de combat, mais la tante où se trouvaient les soins n'avait rien subi. Puisque je n'étais pas visé, j'avais eu recours à ma technique pour rien ? Il ne faisait que bluffer et je suis tombé dans le piège. Je fus néanmoins surpris par l'ampleur de sa technique d'éclair, je ne m'attendais pas à ce qu'elle ait un tel effet. J'avais peut-être trouvé un angle mort où la technique n'avait eu aucun effet, j'étais peut-être hors de portée de l'explosion foudroyante.

Je me trouvais à plus d'une trentaine de mètres de lui, trente-cinq mètres précisément, scrutant le brasier à la recherche d'une faille suffisamment dissimulée par le feu ardent. Je ne voyais pas mon adversaire face à toutes ces flammes et je ne savais pas non plus si Seki Hattan ne s'est pas fait griller par cette attaque flamboyante. Je savais où mon adversaire se trouvait, en supposant qu'il n'avait pas bougé. Je pus très vite localiser une faille parmi ce mur de flamme, de là où j'étais, j'entendais les crépitements des arbres, j'en vis certains s'effondrer. Le feu était de plus en plus intense et se propageait très rapidement, il ravageait la forêt.

En l'espace d'un peu plus de trois seconde, je pus parcourir cette distance qui nous séparait et assigner un coup vertical à notre adversaire. Il n'eut à peine le temps de me voir arriver puisque je me déplaçais à une vitesse de 15 mètres par seconde. Aussitôt après lui avoir assigné ce coup d'épée, je dégainai, à l'aide de mon autre main, mon second katana qui se trouvait dans son étui. J'étais prêt en cas de contre-attaque, puisqu'il possédait deux kunai à sa portée. Le timing entre le coup et mon déplacement étaient plutôt bons, mais pas assez pour pouvoir lui trancher un membre. J'avais encore du progrès à faire là-dessus.

    "T'as pas honte de cramer une si dense superficie de forêt, toi qui n'est même pas du pays ?! Et vous osez venir et parler de paix, alors que c'est vous qui concevez le feu qui déchire ce monde ! Laissez les populations autochtones tranquilles, nous ne vous avons rien demandé et nous ne voulons pas rejoindre votre satané alliance à la con ! Malgré le fait que mon coéquipier te propose de discuter paisiblement, tu as osé t'attaquer à nous et... En plus de ça, le Shukai ose prétendre désirer la paix ?!"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Hattan
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 282
Rang : B+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyLun 15 Juin 2015 - 21:42

Pacifiste ou suis je un guerrier ? Dans tout les cas, je commençais à faire un magnifique rôle d'acteur dans cette scène qui allait être très bientôt excitante. Manipuler, c'est que les hommes sans scrupules ni pitié qui font ce genre de choses, mais je suis pas comme ça. Je suis une arme pour mon pays donc quand je suis en mission d'infiltration en quelques sortes. Après avoir fais plusieurs comportement pour un seul rôle d'acteur. J'essayais de le rendre fou le ninja aux yeux doré, cet ennemi qui avait foulé les terres de Kaminari no Kuni sans la permission des hautes instances du Pays de la Foudre. Je le tuerai mais il le sait pas.

Il voulait écouter et discuter, très bonne chose, mon plan se déroulait à la perfection. Dès qu'il décida de parler et discuter. Il détruisit quelques sphères d'une manière assez brutale que mon partenaire n'allait pas supporter... IL NE POUVAIT PAS GARDER SON SANG FROID ?!! Mikami attendait juste cette manière brutale en réponse... Il y avait une rumeur que les Kumojins ne savent pas ce tenir mais à ce point ? De toute façon, il va se faire bouffer son piège en pleine figure et quand il se sera bien fait massacrer, il va s' en rendre compte de son erreur. Il était déjà trop tard pour le stopper, il était en pleine course, je voulaid l'aider mais il fallait que j'économisais du chakra car il a le niveau d'un Chuunin donc autant en garder suffisamment pour jouer avec intelligence et stratégie. J'allais laisser mon partenaire se battre pendant un petit histoire qu'il m'oublie ou qu'ils croivent que j'ai fuis. Ça fait un peu lâche mais on n'avait pas le choix. Je me cachai au fin fond dans la forêt pour que je puisse " confectionner " une offensive. J'espère juste qu'il marchera...

Encore fait sur portable désolé, Jeudi j'aurais internet donc je pourrai faire sur ordi proprement. :S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptySam 20 Juin 2015 - 14:52


Un esprit de contradiction, à n'en plus douter. Ou alors une mémoire courte dont la défaillance était à son apogée. Sinon comment expliquer les multiples changements de comportement du masque de Lion ? Celui qui arrive comme un inconnu en avouant connaître Mikami, pas célèbre pour un sous et n'ayant aucun souvenir du pays de l'eau. Des kumojins alors... La raison de leur présence ici était importante et allait avoir un poids qui l'étaient tout autant sur la suite des évènements. Et c'était pour cette même et simple raison que ceci n'était pas la priorité du Yorurai, pas un brin honteux d'apprécier le spectacle d'arbres qui brûlent. L'amnésique n'était pas fou. Constatant la configuration du terrain, il avait jugé ceci "faisable". En quoi ? Ils se trouvaient sur le camp shûkaijins, certes peut-être un peu à l'écart, mais pas assez pour ne pas être prévenu de leur arrivée par les bruits de la bataille qui s'élevaient. Jamais il n'aurait embrasé toutes leurs installations et pris le risque de démarrer un feu qui se propagerait sans contrôle. Ce groupe d'arbres près duquel les deux assaillants appréciaient déambuler était comme un bosquet isolé. Le brasier s'élevait haut dans le ciel, mordait intensivement ceux qui osaient s'en approcher de trop, et s'étendait à chacun des feuillages à sa portée. Dernier point qui trouverait sa limite une quinzaine de mètres derrières les biches et dont le léger arc-de-cercle qu'il décrivait face à la tente pharmacie était l’amphithéâtre enflammé d'une foule qui ne quitterait pas les tribunes.

En revanche il ne se faisait pas bon pour l'équipe accueillie de s'éterniser trop proche des supporters à domicile, sans quoi il auraient raisons de leur aisance et même de leur vie sans que Mikami n'ait à dépenser une quantité phénoménale d'énergie. Ce feu était son douzième homme, il mettait la présence de chacun des combattants en évidence, galvanisait celui qui l'embraserait de surcroît et s'attaquait aux indésirables qui lui tournaient le dos. L'un d'eux sembla l'avoir compris, celui qui se trouvait à proximité du départ de feu, celui qui avait deux kunais sur le ventre. Enfin il rentrait dans la danse après s'être fait longtemps désiré. L'accueil n'en serait que plus fort, et j'en connais un qui n'avait pas supporté qu'on se joue ainsi de ses émotions et qu'on ne frustre sa sortie. Le katana n'avait cessé de crier sa rage, de rugir à chaque fois que le jeune homme ne préfère l'utilisation de ses mains en quelques mudras ou de ses vulgaires kunai plutôt que lui.

Pourquoi d'ailleurs, ne pas avoir attendu le dernier moment pour que le sabre ne s'assure que tous les projectiles ne voient leur course se stopper à l'approche du shûkaijin, enfant de kaminari ? Parce que deux kunai spéciaux portés au ventre, c'est suspect. Souvenez-vous, le premier avait été écarté et laissé assez loin ; pour ne pas être dangereux. Le second, bien lancé, avait traversé le coin de la tente, mais était dorénavant hors de portée de leur champ de vision, planté quelques parts derrière. À savoir si ce serait un atout ou un inconvénient, et pour qui. Dans tous les cas le jeune homme gardait une partie de son attention sur ces armes qui lui avaient parues particulières quand il vit débouler le masque de jaguar, tout comme il en avait gardé une autre partie pour celui qui restait en arrière et proche des flammes. Mais la majorité était portée sur les contours du manche de Raigetsu qui entrevoyait enfin l'extérieur, la lune blanche, le ciel noir et les éclats oranges. La courbe de son fer sembla un sourire face à un paysage regretté depuis la séparation de son équipier, et le temps sembla flotter quand sous la pluie de cendre éteinte et le crépitement du bois sonna le glissement du métal qui s'échappe de son fourreau.

Son adversaire serait sur lui en une pincée de seconde, et ce laps de temps serait suffisant pour n'effectuer qu'un seul mouvement vue la distance qui les séparait à la base. Voyait-il l'éclat que dégageait le katana ? Ce même éclat s'étendit bientôt à tous les vêtements de Mikami et toutes les parties visible de sa peau. Ce n'était pas que le reflet de la fournaise... Le Yorurai prit la parade de prime, une diagonale décrite par la dégaine du sabre, la pointe flirtant encore avec l'ouverture du fourreau. Et comme si la frustration d'un tel combat main dans la main, du ninja et de son sabre, de l'homme et de son prolongement, étendue sur une période de toute manière trop longue prenait fin ici, ils explosèrent tous les deux dans une projection de foudre qui renverrait l'attaque à son initiateur. Et parce qu'une parade se doit d'être suivie d'une riposte aussi instantanée que possible, sa main jusque là posée à l'extrémité du fourreau vint rejoindre sa compagne sur le manche du katana, et d'une vitesse rendue fulgurante par la proximité entre les deux shinobi, la lame tranchant vers kumojin, passa à l'horizontale et effectua une coupe nette et sans bavure, accompagnée d'un seul et unique pas en avant. Le masque était la cible. C'est solide ces trucs là non ? Ça éviterait au moins à l'inconnu de se voir la tête tranchée au niveau du nez, mais après ça sa parure ne le protégerait plus de quoi que ce soit. Ça me fait penser à un truc : « Un jour, maigre et sentant un royal appétit, un singe d’une peau de tigre se vêtit. Le tigre avait été méchant ; lui, fut atroce. Il avait endossé le droit d’être féroce. » Ainsi ils étaient shinobi et leurs pouvoirs leur donnaient l'illusion de pouvoir décider pour tout le monde.


    - Croyez bien que s'il y avait eu des indigènes proches du camps, nous serions d'abord aller à leur rencontre. Nous au moins n'agissons pas en rustres. ET BIM, dans le front ! Timing parfait entre ses mots et son coup de sabre. Je ne vous ai pas attaqué, j'ai mis un peu d'ambiance. Il est trop tard pour que vous nous parliez de paix, masqués et armés jusqu'aux dents. Votre village a eu un choix quand l'empire est apparu : aller face à face à son encontre et mettre les choses aux clairs en utilisant premièrement la force des mots, ou l'attaquer en douce. Votre démarche laisse beaucoup de doutes sur votre désir de préserver la paix... alors faites au moins l'effort de ne pas vous cacher et ne me prenez pas pour un con !


Les masques commençaient à tomber et au prochain tour tous les conquérants montreraient leurs vrais visages. En attendant Mikami ne se faisait pas trop de soucis à la vue du manque de cohésion de l'équipe adverse. L'édifice n'avait toujours pas été visé malgré sa fébrilité apparente et ce qui se passait à l'intérieur semblait totalement échapper aux assaillants masqués. Le second s'était réfugié dans le sous-bois, et était maintenant cerné par les flammes. C'était lui le stratège, et l'autre le fer de lance ? Qu'il ressorte déjà en bon état de ce four. Ensuite ils pourront arrêter de se voiler la face sur leurs pays respectifs et celui d'en face. Verront alors qui brûle, qui pille.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyDim 21 Juin 2015 - 17:50

Il avait très peu de temps pour parer mon coup : un peu plus d'une seconde pendant laquelle il pouvait réagir et parer le coup. Ayant son sabre à portée de main depuis déjà un certains temps, le Shukaijin put parer mon coup avec difficulté, puisque je lui avais foncé dessus avec ma vitesse maximale. Le choc fut violent, la collision entre nos deux katana fut brutale et surtout parfaitement audible d'un gros "Boom" aigu. Le vent que j'avais déplacé à la suite de ma course tournoyait tout autour du point de collision. Je sentais que le tranchant de nos sabres avaient subi de lourds dégâts, mais nos épées étaient suffisamment solides pour résister au choc aussi important soit-il.

Simultanément, un jet d'éclair particulièrement puissant surgit de nul part. Je me pris l'attaque de plein fouet, étant en corps-à-corps, je ne pus éviter son attaque. Cela me faisait mal, je sentais de la chaleur m'envahir. L'adrénaline ? Non, il s'agissait de la puissance de l'électricité qui me chatouillait le corps. Très vite, son katana grâce auquel il venait de parer mon coup changea de direction pour se diriger vers mon visage. C'est alors que je basculais mon corps vers l'arrière sans bouger des jambes. Gainant mes abdominaux, je pus donc basculer mon corps vers l'arrière. J'eus ensuite bougé le haut de mon corps sur ma droite pour esquiver son coup de katana.

Il finit sa course dans le vent, effleurant légèrement mon visage et faisant une entaille sur mon masque qui était légèrement déchiré ; simultanément, dans la foulée, je contre-attaquais sans avoir eu à dégainer mon second katana, puisque je n'avais pas vraiment le temps, tout était si rapide. Tout cela fut possible grâce à mon Aikido, une technique particulièrement surprenante qui était d'une utilité rare. C'est ainsi que je pus donner un coup diagonal à mon adversaire, coup qu'il ne pouvait esquiver puisque son corps était actuellement disposé à me frapper. Au même moment, grâce à ma gauche, j'eus agrippé son poignet grâce auquel il tenait son sabre pour l'empêcher de bouger et rendre impossible l'utilisation de son sabre.

L'Aikido me permettait d'être suffisamment synchronisé pour attaquer un adversaire dans une mêlée et esquiver son coup simultanément, c'est-à-dire, au même moment. Tandis qu'il était en train de m'assigner un coup, j'avais esquivé le sien tout en l'attaquant, ce qui rend l'esquive pratiquement impossible exceptée pour les personnes pourvues de réflexes hors du commun des mortels, je ne pensais pas que ce soit son cas, j'étais presque sûr de le toucher. Mais à quel prix ? Me déplacer tandis que je me faisais électrocuter me faisait atrocement mal, mes vêtements étaient légèrement troués, salis, usés et endommagés, quant à mon masque, il avait une petite entaille, mais il était tout de même usé et endommagé. Il était suffisamment solide pour ne pas s'être brisé malgré son attaque foudroyante.

J'avais empoigné grâce à ma main gauche, son poignée où il tenait son sabre pour l'empêcher de fuir, ce qui lui réduisit sa manœuvre d'esquive déjà très faible puisque j'avais exécuté mon Aikido rendant l'esquive de mon coup quasiment impossible du fait de la synchronisation de l'esquive et de l'attaque nécessitant un timing quasiment parfait, mais aussi, en raison de l'effet de surprise. Une fois le coup assigné, je fis quelques pas en arrière. Me penchant vers l'avant, j'étais accroupi, mon genou droit était posé au sol, je respirais pour récupérer puisque j'avais perdu beaucoup d'énergie à cause de mon déplacement rapide et de son attaque foudroyante.

    "Bouge ton cul, ne reste pas statique !" - Criais-je à mon coéquipier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Hattan
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 282
Rang : B+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyLun 22 Juin 2015 - 14:18

Quelques arbres brûlaient autour de moi, mais je n'avais pas trop à m'inquiéter, car je n'allais pas rester très longtemps dans cette forêt qui allait presque être en cendre. Mais un jour, peut-être, cette forêt repoussera encore.Quelques arbres brûlaient autour de moi, mais je n'avais pas trop à m'inquiéter, car je n'allais pas rester très longtemps dans cette forêt qui allait presque être en cendre. C'était un ennemi très intelligent, il se bat toujours avec finesse et intelligence, ce genre de combattant, je n'arriverai jamais à les discerner, mais j'arriverai peut-être à le battre ? Je regardais la première offensive de mon camarade, Mikami riposta ou plutôt, il contre-attaqua en visant sa technique vers le visage de mon coéquipier, il réussissait à le blesser mais légèrement.

Mon coéquipier me cria dessus alors qu'il ne me voyait pas, ça me faisait rire, mais il avait raison, il fallait que je me bougeai les fesses sinon on n'allait pas tenir très longtemps face à cette adversaire, je courus de branche en branche silencieusement, puis je lançais un kunai explosif sur Mikami sans qu'il voyait ma silhouette. Puis je lançai deux shurikens à la suite, le deuxième était non repérable, pour faire ce genre de technique, il faut avoir une certaine précision. Je recouru de branche en branche pour changer de place, car j'vais une idée en tête. Ma voix neutre hurla à Shirudo sans que lui-même me voit.

" Re attaque le ! "

Je sortis de ma cachette, j'étais tout près de Mikami à présent, comment allait-il faire pour riposter deux techniques en même temps ? J'allais avoir ma réponse aussitôt, mon sabre chargé de chakra foudre allait pouvoir attaquer mon ennemi. Mon regard était devenu celui d'un faucon. J'espère que mon offensive va marcher... Mais si Shirudo met du sien, c'est possible.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyMer 24 Juin 2015 - 19:57

Avant-Qjepète:
 

Incapable de comprendre l'entêtement des kumojins à garder leur masque plutôt que de faire front au problème malgré la découverte de leurs origines, Mikami reçut la contre-attaque de plein fouet. Tout aussi incapable de comprendre comment son adversaire put lui asséner ce coup malgré la décharge d'électricité qu'il encaissait dans le même temps, il avait tout de même retiré son bras de l'emprise de son vis-à-vis, pas du genre à se faire attraper sans rapidement s'en défaire. Ceci lui permit d'esquisser un début de parade alors que son corps se baissait pour retarder et amortir le coup, mais rien de suffisant pour empêcher la lame adverse de se ficher dans son trapèze. Quand son adversaire recula, il la sentit glisser contre sa chair, lui arrachant une grimace qui semblait plus ironique que de douleur. D'une tranche horizontale le shûkaijin tenta d'attraper ses côtes... en vain, pour cette fois.

Loin de perdre la tête pour si peu, il profita du moment de répit aussi cours soit-il qu'offrait la légère retraite de son adversaire pour chercher du regard le second. Une ombre mouvante perturbait la lumière que projetaient les flammes... à moins que l'inconnu ne se trouve à l'intérieur même du brasier, ce ne pouvait en être autrement. D'ailleurs s'il y avait été le parchemin explosif que l'amnésique voyait fuser vers lui lui aurait explosé à la figure. Ne préférant pas laisser cette chose se rapprocher de trop, un vif mouvement de bras envoya un shuriken couper le lien qui rattachait le papier à retardement à son kunai. Une explosion aérienne souffla concentriquement la cendre qui avait commencer à s'accumuler sur le sol, repoussa celle qui retombait en flocon de neige dans son périmètre.

Le besoin de faire quelque chose pour cette blessure se fit d'autant plus ressentir lorsqu'il forma des signes incantatoires pour en terminer avec l'assaillant qui avait peine à se relever. Jusque là la chaleur du sang s'écoulant sur son torse depuis les picotements ne provoquait qu'une sensation d'accoutumance passée depuis bien des années, comme des souvenirs qui revenaient sans projection ni visuelle, ni auditive. Et tandis qu'il avait malaxé assez de chakra raiton et qu'il s'apprêtait à effectuer les mudras pour y donner une forme...

    - Re attaque le !


Son regard se tourna aussitôt vers la provenance de ces sons, ses yeux le pointant comme l'embouchure d'un canon scié. Un shuriken isolé ? Étrange... Son attention ne quittait pas la lisière de la forêt qui petit à petit se faisait engloutir par les flammes et il dégagea d'un simple coup de sabre l'étoile ninja qui le menaçait. Il crut halluciner quand il sentit le fer de celle-ci contre le sien mais la voyait toujours en face de lui, couvrant une partie de la silhouette de son ennemi qui sortait du bois. La douleur ressentie au torse leva ses doutes sur la possibilité de voir double à cause de sa blessure. Une expression dure et sévère tournée vers celui qui l'attaquait semblait témoigner des évènements qui le dépassaient, à l'image de ce katana qu'il ne redresserait pas à temps face à celui chargée d'électricité qui s'abattait sur lui. À moins que...


    - Huh...


De sa main libre, un dernier mudra vint sceller l'enchainement de signes incantatoires en modelant ainsi une technique bien différente de celle qu'il avait prévu d'utiliser, mais pourtant pas inconnue des jeunes kumojins. Et Mikami souriait, comme amusé par une mouche qui se fracassait sans cesse sur la même fenêtre ou pris de perversité face au spectacle d'un fou qui répète sans cesse la même action vouée à l'échec.

Au moment où il aurait dû encaisser et accuser le coup, alors que l'arme du masque de lion qui le chargeait à découvert n'était même plus à quelques centimètres de lui : une nouvelle concentration de foudre s'extirpa brutalement de tout son corps pour électrocuter et repousser l'assaillant. Même le shuriken planté dans son muscle fut éjecté. Si en plus son camarade devait l'attaquer en même temps, c'était parfait. Enfin il allait avoir un peu d'air. Du moins un minimum d'espace pour se mouvoir, la fumée s'investissant timidement sur le champs de bataille alors que les crépitements étaient de plus en plus forts et fréquents.

Observant froidement ses adversaires, l'amnésique sentait ses mouvements guidés par des habitudes qui auraient dues être oubliées. Sa tête se pencha sur le côté, découvrant la mauvaise entaille entre son cou et son épaule. La lame de son katana s'était levée vers le haut, puis avec une précaution quasi-chirurgicale mais surtout dictée par le froid du fer contre l'intérieur de la chair, il la déposa à l'intérieur de la blessure, là où avait pénétré avant lui celle du masque de jaguar. Sans perdre de temps entre chaque étape car le court laps qu'il s'était ouvert n'avait rien d'infini, il envoya un léger courant électrique dans sa lame, brûlant sa chaire à vif et cautérisant les faisceaux sanguins. Retenant ce qui se serait rapprocher du mélange d'un gémissement et d'un grognement, il se mordit la lèvre, contrarié de s'être fait blesser ainsi ou satisfait de redécouvrir les sensations d'un passé qui lui narguait le subconscient à ce moment même.

Au moins il avait stoppé l'écoulement du sang, ses mouvements seraient un tant soit peu restreints mais pas de quoi l'empêcher de combattre, dans le pire des cas il souffrirait en portant ou parant une attaque, ce serait toujours mieux que de la recevoir de plein fouet. Une gêne importante, voilà ce que ça représentait. Cependant, mieux valait pour lui ne pas avoir à tracter ou repousser violemment quelque chose. Bien sûr qu'il aurait préféré se payer le luxe de faire des mouvements du bras pour s'habituer à cette douleur différente, vérifier que le sang se soit bel et bien arrêter de couler et pourquoi pas prendre le temps de retirer la lame en penchant la tête dans l'autre sens et adressant un sourire sadique à ses opposants... Mais quelque chose lui disait que ces derniers n'allaient pas lui laisser autant de répit qu'il en aurait souhaité.


* * *

    - Comment on peut-être sûr que ce sera à l'abri ici ?!
    - ...


Cette tente là n'avait rien d'imposante comparée à sa voisine, mais elle se fondait dans la masse. Il y avait même une couchette, et quelques affaires personnelles éparpillées sur lesquels ils ne pouvaient prendre le temps de s'attarder.

    - Tant qu'on se fera discret entre chaque voyage, ça le sera.



une suggestion:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyJeu 25 Juin 2015 - 6:51

Je sentais mon corps s'engourdir, tandis que je peinais à me déplacer. J'avais visiblement trop forcé en tentant de bouger tout en étant foudroyé, mais j'avais eu une opportunité de le toucher, je n'avais pas voulu la rater. Je savais que cet état ne serait que passager, il me fallait juste un peu de temps pour récupérer, mais les effets de la décharge électrique étaient impressionnants et il faut dire que je ne m'y attendais pas. J'éprouvais quelques difficultés à tenir debout, je voyais flou, ma vision était troublée, j'avais la tête qui tourne et, comme si cela ne suffisait pas, j'étais sonné, confus. De tout cela résulta alors un profond étonnement.

Je respirais lentement, regardant avec difficulté mon adversaire qui grimaçait de douleur en raison du coup que je lui avais administré. Je ne pouvais voir l'entaille que je lui avais faite, puisque je ne voyais pas clair, j'étais presque au bord de l'évanouissement. Je devais gagner un peu de temps étant donné que cet état ne devrait durer que quelques secondes avant que je récupère les effets s'estompent et que je récupère une partie de mes facultés, c'était un bon début. Hattan me permit de gagner du temps en lui lançant un Shuriken dissimulé derrière un autre. Je venais tout juste de le blesser, mais voilà que le Shukaijin devait faire face à une nouvelle attaque, cette fois dissimulée, il ne put l'éviter entièrement.

D'ailleurs où était Hattan ? Je ne l'avais pas vu depuis un moment. Le Kumojin sortit de sa cachette pour charger notre adversaire qui répliqua avec la même technique qu'auparavant. Dès que j'eus entendu le bruit et vit les éclairs m'éblouir, mon corps se mit à bouger tout seul, c'est ainsi que je pus faire un bond maladroit en arrière, me rapprochant dangereusement du brasier. J'eus donc observé mes arrières, voyant que les flammes étaient dangereusement proches. La plaie ! J'étais coincé par le feu et je ne pouvais guère reculer plus loin, j'étais hors de portée de son attaque, mais de justesse, je sentis même la chaleur provoquée par ses éclairs m'effleurer la peau.

Je me trouvais à quelques mètres de lui, j'avais repris conscience, mais j'étais encore étourdi. Il ne fallait pas flancher, j'avais un ordre de mission bien précis, je devais anéantir l'entrepôt de médicaments. A ce stade du combat, nous pouvions tous les deux nous en sortir, puisque nous avions dépensé moins de Chakra que notre adversaire ; surtout Hattan qui venait tout juste de se lancer dans le combat. Je devais donc économiser mon chakra et faire en sorte que notre adversaire continue de brûler ses réserves.

Je savais qu'en un seul combo, je pouvais achever ce combat, mais le coût en chakra aurait été beaucoup trop énorme et je n'avais pas la garantie qu'il ne puisse pas survivre à mon attaque, c'était donc risqué. Je devais en avoir la certitude, car si jamais il s'en sortait, ce dernier prendrait un avantage certain sur le combat. Certes, il y avait mon coéquipier, mais ce dernier était suffisamment bête pour foncer sur mon adversaire tête baissée alors qu'il avait déjà montré qu'il était capable de foudroyer les bourrins écervelés dans mon genre qui s'approcherait trop près de lui.

J'en sortis donc plusieurs Shuriken de mon étui de Shinobi, environ quatre dont chacun d'eux était relié par des fils d'acier à leurs extrémités. Je les lançais tous les quatre avec des trajectoires différentes, aucun d'eux fonçait en direction de mon adversaire, mais tous foncèrent en direction de la tante et de ses extrémités de sorte qu'il ne puisse pas les parer à l'aide d'un coup de katana renforcé. Utilisant mes aptitudes, je pus lancer les Shuriken avec une trajectoire très elliptique. En effet, les Shuriken étaient particulièrement faciles à lancer et j'avais une très grande facilité à manipuler les Shuriken avec de l'effet, tandis que le lancer de Kunai était un peu plus tendu.

Le but était de les lancer avec des trajectoires incurvées, mais, cette fois-ci, ces derniers visaient l'entrepôt. Qui plus est, une fois lancée, leur disposition permettait au fils d'acier de former une sorte de toile d'araignée flexible qui se déplaçait à l'unisson avec le mouvement des Shuriken, cette toile d'araignée était plus ou moins large. Son mouvement était rapide puisque j'y avais insufflé du chakra d'affinité Raiton pour y augmenter la force de perforation.

Enfin, j'avais lancé les Shuriken en deux temps, il y avait donc deux salves de Shuriken de sorte avec des trajectoires différentes qui avaient pour but d'emprisonner mon adversaire, il y avait donc comme une énorme toile d'araignée où les fils d'acier s'entremêlaient, l'esquive allait donc être particulièrement difficile. Les fils d'acier et les Shuriken étaient donc parcourus d'un flux de Chakra Raiton qui pourrait causer des dégâts à ceux qui s'y approcheraient trop et permettraient également d'augmenter leur puissance de perforation, les rendant nettement plus dur à parer.

Egalement, à ce niveau-là, les fils d'acier étaient devenus tranchants. Je savais pertinemment qu'il ne pourrait pas repousser l'attaque en lançant des vulgaires projectiles sur mes Shuriken ou sur mes fils d'acier puisqu'ils étaient imprégnés d'un flux de chakra, mais s'il ne faisait rien, il allait se prendre la toile tranchante en plein dans la face. Je ne pense pas qu'il se contentera d'esquiver mon attaque, je savais que ses Jutsu précédents n'allaient pas lui permettre de contrer mon attaque, je voulais qu'il dévoile d'autres armes qu'il avait dans son arsenal afin de pouvoir mesurer son bagage technique.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Hattan
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 282
Rang : B+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptySam 27 Juin 2015 - 15:12

Je me suis juré de revenir vivant à Kumo et je ne vais pas reperdre contre le même adversaire le match ne faisait que commencer et je n'allais pas le laisser une seconde de répit, je voulais l'anéantir. Mon corps était extrêmement chaud et j'ai eu quelques brûlures au niveau de mes jambes et mes bras, mais je pourrais toujours me battre. Le combat allait s'intensifier, je le sais. Mon plan pour l'instant marchait bien, il réussissait à esquiver le shurikens explosif, mais pas le shuriken parfaitement caché. Mon plan se déroulait comme il le fallait, pour ma deuxième tentative pour, elle échouait donc dans tous les cas.

Je courais à toute vitesse avec mon sabre chargé de foudre, j'étais sûr que j'allais le toucher, mais au tout dernier moment, il utilisa une technique d'éjection, je la reçus de plein qui me propulsa très loin derrière, la technique était vraiment bien. Je devais l'admettre, il avait bien joué, mais je n'avais pas dit mon dernier mot, il était blessé plus que moi donc je pourrais le battre... Ou plutôt, on pourra le battre. Je le regardais avec son trou la poitrine, le sang coulait fortement, je l'avais affaibli et il m'avait affaibli. Vu la force de la technique, il devait avoir consommé plus de chakra que moi, mais vu qu'il a un niveau supérieur au moins il doit avoir encore du chakra pour nous battre. Maintenant, nous devons moi et mon partenaire se battre ensemble pour le vaincre.

Je regardais mon partenaire, lui faisant quelques signes pour que nous devions nous battre ensemble. Il comprit aussitôt, il lança des fils d'aciers sur notre adversaire... Bien joué, je contournai les projectiles pour me diriger vers Mikami du Shukai, j'allais l'attaquer de côté pendant que les fils de fers se dirigent vers lui. Comment va-t-il faire pour repousser deux attaques en même temps, ça va être difficile... Il sera obligé de consommer beaucoup de chakra, je pense qu'il va encore utiliser sa technique d'éjection et j'ai un autre plan pour accueillir cette technique. Je pense que ça sera maintenant qu'on va savoir qui sera le vainqueur de ce combat. J'ai encore beaucoup de ressources pour le pulvériser. Je chargeais mon sabre de chakra foudre et je me dirigeai vers lui avec férocité, je sautai pour le trancher du haut vers le bas...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyLun 29 Juin 2015 - 2:32

Comme de juste, ils ne perdaient pas de temps pour revenir à la charge, alors que Mikami n'en disposait plus énormément et qu'il ignorait s'il en avait gardé assez. Ce dont il pouvait être sûr était d'avoir mal géré son début de combat. Enfin... ceci dépendait d'où l'on se plaçait, car constatant le potentiel de résistance et la fébrilité de l'entrepôt le shûkaijin avait décidé d'assurer ses arrières pour sauvegarder un maximum de matériel et de produits de soins importants, et ce dès le début. Sans penser que les deux assaillants seraient focalisés sur lui et non sur la destruction du bâtiment de fortune. Et rien dans leur comportement ne montrait qu'ils aient pu se rendre compte de la supercherie, sûrement parce que le jeune homme sut garder leur attention assez longtemps, ou parce qu'ils avaient été assez discrets à l'intérieur.

Depuis le début et malgré son assurance le Yorurai sentait qu'il combattait en équilibre sur un fil, dans l'incapacité de prendre connaissance de l'avancée du déménagement des cartons médicaux au risque d'éveiller la méfiance des kumojins. Méfiance et clairvoyance qui auraient pu poindre s'ils n'avaient ne serait-ce que fait trembler la tente. Et ce n'était pas cet assaut combiné tout juste synchronisé qui ferait trembler l'amnésique déjà contraint de préparer sa sortie. À la vue du rythme que prenait sa respiration et du poids grandissant de ses propres muscles, ses réserves atteindraient bientôt leur limite et ce ne semblait pas être le cas de ses adversaires. En revanche, même si sa blessure était plus impressionnante il savait pertinemment que les revers qu'il avait infligé à chacun d'eux étaient plus importants que le coup qu'il avait reçu. Restait à savoir comment ils l'avaient encaissé, mais cet inconnu ne changeait rien à l'aboutissement que devait prendre cet affrontement : ça se réglerait à la violence plutôt que l'endurance.


* * *

Sortant de la tente annexe et anodine depuis laquelle ils multipliaient pourtant les aller-retours depuis quelques-minutes, deux silhouettes s'empressaient de rejoindre la tente-pharmacie, la fixant comme s'ils cherchaient à voir le combat à travers la toile, en vérité pour ne pas être vus par les combattants. Une forte lueur orange cernait le toit et faisait danser son ombre alors que sortant pour la première fois la tête du guidon, la silhouette vêtue d'une blouse plutôt que d'un katana se vit ré-imprégnée par l'atmosphère ambiante, ces cris éparpillées et le choc des armes qui parvenaient jusqu'à elle alors qu'une neige de cendre tâchait de noir le halo de lumière qui s'élevait au-delà la bâtisse.

    - Qu'est-ce que c'est… ?
    - Sûrement mon original qui s'amuse, t'en fais pas... Eh, ça va ?


Sûrement s'était-elle trop attardée sur ce qui lui parvenait des alentours et avait imaginé ce qui pourrait arriver si les choses venaient à mal tourner. Mikami la regarda, elle commençait à trembler et sa petite mine radieuse quelques heures plus tôt avait totalement disparu pour laisser place à un visage figé par la peur alors qu'elle essaya de balbutier pour lui répondre.

    - Écoute, je te mentirais si je te disais que j'étais sûr que tout se passera bien... Et je ne sais pas ce qu'il adviendra de chacun de nous quand le soleil se lèvera. Mais je sais que tu as été formée pour ce genre de situation, et tu sais tout comme moi que ce n'est pas le moment de craquer.


Cette fois-ci elle se figea toute entière et ses yeux semblaient perdus en dehors de cette nuit massacrante. Pourtant elle regagnait petit à petit des couleurs et les souvenirs de son apprentissage commençait à lui redonner de la force.

    - Mais toi, tu t'en sortiras. Que la tente soit détruite ou non, il faudra que tu administres les médicaments que nous avons pu déplacer à ceux qui en auront besoin.


Un sec hochement de tête traduisit la détermination renaissante qui transpirait de son regard, et ce même avec la crainte persistante que la chair-de-poule sur ses bras trahissait. Constatant ceci, le jeune homme put prendre une expression plus grave.

    - En revanche mon original va avoir besoin des réserves de chakra que je monopolise depuis tout à l'heure, et ce d'un moment à l'autre. Quoi qu'il se passe, et j'insiste là-dessus : quand je disparaîtrai, tu arrêtes tout ce que tu es en train de faire et tu cours te cacher dans la tente avec les cartons que l'on a pu sauver, et tu n'en sortiras que si tu es sûre que nous avons remporté cette bataille, compris ?
    - Vous allez gagner de toute façon, vous êtes les plus forts.


En voilà au moins une qui savait à qui elle avait affaire. Hum... Ils se remirent en marche à la suite de ces mots :

    - Allez, on devrait au moins pouvoir faire un dernier aller-retour, ne perdons pas de temps. Essai de porter plus d'une caisse si tu peux...
    - J'en porte peut-être pas quatre en même temps, mais au moins je ne demande pas si les bandages sont dispensables !
    - Ben quoi une blessure qui cicatrise à l'air libre c'est mieux non ? En plus un bandage c'est gênant pour combattre...
    - T'es pas censé combattre avec de graves blessures !


Une question à poser au Kamui tiens... En tout cas, si elle se permettait ce genre de piques elle ne pouvait qu'avoir retrouver de l'énergie !

* * *

En face une toile de filin métallique électrisée et portée par des shurikens, à droite une nouvelle attaque au sabre. Une sphère de chaque côté, une derrière à l'entrée de la tente et une dernière en surplomb. Quelques mètres pour chacun, des secondes à mettre à profit... Ses mains se soulevèrent pour entamer aussi vite que possible une longue série de signes incantatoires afin que deux sorts puissent être lancés dans un laps de temps réduit. Son katana, comme ignoré, glissa de ses doigts pour se planter à ses pieds en tenant fièrement une position droite et disponible. Achevant ses derniers mudra ses yeux jaunes jetèrent un dernier regard à chacun de ses assaillants, chacune de ses cibles... et étonnamment vite il pivota, tourna sur lui même comme s'il voulait balayer le sol cendré avec sa jambe, envoya une énorme quantité de foudre en une infime forme dans la sphère à l'entrée qui l'absorba aussitôt. Réalisant un tour complet en passant par la droite, il matérialisa de la main du côté du bras opposé à la blessure un fouet électrique qui s'allongeait en même temps que le shûkaijin en finissait avec les derniers soixante degré de sa rotation, lui faisant décrire comme un arc grandissant.

Attiré par la foudre et porté par l'élan, son modeste fouet attrapa à la première extrémité qui lui vint la toile d'araignée en métal. Poursuivant son demi-tour, il la tira du côté opposé, par où arrivait le bretteur téméraire. Il serait le premier. D'un claquement du bras Mikami conclut son tour et envoya anarchiquement l'attaque qui lui était destiné sur le masque de lion qui ne se trouvait plus loin de lui mais se devait d'être ralenti par ce qui s'interposa. En face de lui, l'amnésique un brin couvert par son retournement de situation effectuait un bond en arrière sans lâcher ses adversaires de son regard froid... et derrière, à l'opposée de son champs de vision, une sphère d'électricité se sentit pousser des ailes.

Puis un bec et enfin un plumage foudroyant qui fila à toute vitesse comme s'il avait emporté la sphère avec lui, laissant le flan droit de la tente à découvert. Cependant pas autant à découvert que le dos du kumojin qui sabre en main devait d'abord se dépêtrer des shurikens et des câbles tout en étant parti pour atteindre Mikami. Ce dernier entrevit son regard à travers son masque, éclairé par les coups d'éclairs qui virevoltait ça et là à toute allure. En une fraction de seconde il lut toute la haine ou toute la rage qui lui était destinée, ce regard de faucon qui ne démordait pas de cette volonté d'écraser l'enfant du pays de la foudre. Est-ce que les origines avait une quelconque importance pour cet étranger qui s'en prenait aveuglément au shûkai cette nuit là ? L'oiseau qui battait des ailes derrière lui n'était pas là pour supplanter son attaque, bien au contraire. Le visage du Yorurai se ferma, comme voulant faire comprendre à quel point ce genre d'assaut était vide de sens si les conséquences et les arrières n'étaient pas assurés... avant que Hino ne l'abatte.


Spoiler:
 


Dernière édition par Mikami le Lun 29 Juin 2015 - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyLun 29 Juin 2015 - 5:34

Profitant de mon attaque combinée, Hattan eut recours à sa vivacité pour synchroniser son attaque avec ma double attaque et ainsi charger notre adversaire qui ne pourrait pas éviter nos attaques en même temps, car elles étaient suffisamment bien synchronisées. Je fus très surpris par son esquive et sa contre-attaque qui lui prit quelques secondes tout au plus. Il se mit à effectuer une longue série de signes incantatoires ultra rapide tout en lâchant son katana au sol, il se mit alors à faire une rotation pour y créer un fouet de foudre souple et assez long. Au moins, il savait danser.

D'un simple coup, il a réussi à dévier mon attaque combinée sur mon coéquipier. Je fus bluffé par ce qu'il venait de faire, à vrai dire, je ne m'y attendais pas du tout. Il avait plus d'un tour dans son sac ; il était pourvu d'un grand éventail technique qu'il adaptait d'une situation à un autre. Ses techniques lui permettaient de parer à toute éventualité et lui offrait une possibilité de manœuvre tout simplement énorme. Son fouet électrique lui était d'une grande utilité.

Grâce à son fouet, il s'attaqua au centre de la toile pour la dévier, c'était la chose la plus intelligente à faire. En parallèle, il y insuffla du Chakra dans une des sphères dangereusement proche d'Hattan et dans son dos ; tout cela se fit rapidement. Le plus impressionnant, c'est qu'il pouvait utiliser plusieurs Jutsu en même temps ou alors en un temps si cours que l'on avait l'impression qu'il utilisait deux techniques d'un seul coup. Un véritable aigle sortit alors de la sphère où il y avait insufflé son chakra. L'aile apparut dans le dos de Hattan pour le foudroyer. Dès que je l'eus vu, par réflexe, j'eus hurlé le nom d'Hattan avant de lui dire :

    "Derrière toi !"


Mon coéquipier était donc pris entre deux attaques l'une était devant, tandis que l'autre était derrière. Qui plus est, il allait subir mon attaque de plein fouet et je savais à quel point, il aurait eu mal. J'eus donc aussitôt eu le réflexe de sortir une bombe fumigène de ma poche, l'empoignant et la serrant fermement dans la paume de ma main gauche, je me servis simultanément de ma main droite pour armer mon Katana que je tenais en position de Sojutsu, comme si je voulais lancer un javelot. Avec de l'élan, j'eus lancé mon Katana assez fort avec beaucoup de précision de sorte à ce qu'il se mêle aux fils d'acier imprégnés de foudre pour les dévier. J'eus donc profité du poids et de la puissance du katana pour protéger hattan de mon attaque.

Le katana entra en contact avec la toile foudroyante, il s'emmêla dans celle-ci. Je ne pouvais pas stopper l'attaque sans y insuffler du chakra dans mon épée, je pouvais simplement la dévier comme il avait fait. Le katana finit alors sa course avec les fils d'acier et les Shuriken en plein dans l'entrepôt, déchirant la tante et une partie des médicaments furent saccagés. Hattan était donc hors de portée de ma toile chakratique. A présent, il restait le plus difficile : se défendre ou éviter son aigle visiblement très impressionnant.

Je savais que s'il se prenait son attaque de plein fouet, il serait assurément hors combat. J'eus serré les dents d'agacement, parce que j'avais les moyens de le sauver, mais mon adversaire prendrait l'avantage sur nous, puisque je devrais sacrifier une grosse partie de mes réserves. J'étais agacé par le fait que je devais faire passer la mission en premier et que je ne pouvais donc pas protéger mon coéquipier sans quoi la mission serait compromise.

    "Merde !" - Criais-je tandis que le nuage de fumée me recouvrait.


Ce dernier se propageait jusqu'à trois mètres de notre cher Shukaijin. En un délai très cours, j'eus invoqué deux Shuriken fûma pour les lancer sur mon adversaire. L'un était caché dans l'ombre de l'autre, il ne pouvait donc pas voir le deuxième Shuriken fuma caché. Egalement, il ne savait pas que j'avais invoqué un seul Shuriken puisque j'étais caché par le nuage de fumée. Il ne put voir le Shuriken que lorsque ce dernier sortit du nuage de fumée, c'est à dire alors qu'il n'est qu'à trois mètres de lui.

Il pouvait le dévier à l'aide de son fouet, mais il ne pourrait pas dévier le second puisqu'il ne le voyait pas et quand bien même il s'en rendrait compte, il faudrait déjà qu'il dévie le premier Shuriken et il n'a pas d'assez bons réflexes pour qu'il esquive le deuxième. A cette distance, personne ne pourrait l'éviter, mais le shuriken caché allait se planter dans ses genoux, voire ses tibias, ce qui allait certes entraver ses mouvements et lui faire très mal, mais ce n'est pas avec ça que le combat sera gagné, puisqu'il pourra toujours bouger sur une jambe, il sera toujours conscient et pourra donc toujours utiliser ses Jutsu, mais au moins, je pouvais le toucher. Je ne me faisais pas d'illusion, sans doute avait-il d'autres armes en sa possession.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Hattan
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 282
Rang : B+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyLun 29 Juin 2015 - 17:43

Le combat était bientôt fini, c'était ce moment délicat qui allait faire de nous vainqueur ou perdant. Le combat était long et éprouvant, mais je sais qu'on va gagner. Je continuais mon avancée, je voulais l'écraser une bonne fois pour toute, je n'avais pas eu cette occasion la dernière fois. Aujourd'hui, je ne vais pas rater cette opportunité. Mon sabre était chargé de chakra foudre, il était prêt à en découdre et moi aussi. Le combat était long et éprouvant, mais je sais qu'on va gagner. Je m'apprêtait à le sauter dessus, mais il créa rapidement un fouet électrique pour dévier les fils d'acier vers moi. Mince ! Comment j'ai pu me jeter dans la gueule du loup aussi facilement ? Je suis vraiment qu'un simple idiot, je ne savais pas quoi faire, il était trop tard pour réagir. Au dernier moment, un sabre chargé de foudre s'entremêla avec les fils d'acier qui dévia la trajectoire... J'étais sauvé ou presque...

Mon coéquipier hurla mon prénom puis continua en disant " derrière toi ". Voilà le plan du stratège Mikami, il m'a bien eu comme à son habitude, mais ma mission de protéger mon village ne va pas se terminer maintenant, je dois encore progresser. Je ne peux pas mourir, mais j'étais piégé, je devais à présent utiliser une grosse partie de mon chakra. Il avait utilisé une de ses sphères pour créer son maudit oiseau de foudre. Il était à présent derrière moi, mes yeux enragés étaient devenus surpris. Rapidement, une armure ressemblant à une cage thoracique me recouvra, j'essayais de me protéger tant bien que mal. La charge de l'oiseau était beaucoup trop puissante pour que mon armure puisse me protéger totalement. L'oiseau brisa mon armure d'un seul, je n'avais pas le choix de sacrifier un membre. J'avais déjà affaibli l'oiseau, il manquait plus qu'à le détruire. J'utilisai ma main gauche pour le retenir un peu de temps, main s'électrocuta énormément, j'avais extrêmement mal, cette douleur intense, voilà en quoi résumait la vie d'un ninja...

Je hurlai de rage, tout mon bras gauche se mit à saigner énormément, il fallait que je l'achever au plus vite, j'utilisais encore cette même technique... "Katsu". Je chargeai une nouvelle fois mon sabre de foudre que je détenais de la main droite puis je l'enchaînai de deux coups, un pour le déstabiliser et le deuxième pour l'exterminer. L'oiseau disparut après m'avoir grièvement blessé. Je n'arrivais plus à utiliser ma main gauche, elle me faisait vraiment mal, je ne savais pas comment je vais continuer ce combat...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyMar 30 Juin 2015 - 22:50

Alors que, carton en main, l'infirmière attendait que le clone de l'amnésique ne repasse la tête à l'intérieur pour lui indiquer que la voie était libre, sa respiration n'avait de cesse d'accélérer. Mikami, scrutant les allées pour y apercevoir une potentielle menace accompagnant un nouvel ennemi masqué, finit par lui faire un signe de la main pour qu'il ne la suive. Leurs pas discrets se mêlaient aux crépitements du feu et au vacarme des combats qui faisaient rage, de l'autre côté de la tente pharmacie comme au loin plus proche de l'épicentre du camp. La disparition du shinobi semblait planer comme une épée de Damoclès au-dessus du binôme et la jeune femme fronçait des sourcils en fixant la petite tente qui était leur destination pour repousser de son esprit la crainte de se retrouver seule au milieu de cette bataille à l'issue incertaine. Et tandis qu'ils n'étaient plus très loin de cette tente qui leur avait servie de relais pour sauver le plus important de la pharmacie...

* * *

Son clone avait disparu, et toutes ses mémoires sur le déménagement arrivèrent au Yorurai qui commençait à flirter avec la fin de ses réserves alors qu'un sabre volait comme un cisaillement dans la cime des flammes en arrière-plan. Il ne put que saluer la réactivité et la précision de son lanceur quand il vit la garde du katana saisir in-extremis un des câbles qui servaient de relais entre les shurikens, et constater le trou béant que l'attirail laissa derrière son passage. Un simple geste qui permit pourtant à son coéquipier de faire en sorte de se défendre, car Hino était déjà sur lui.

Est-ce qu'assez de produits de soin avait été mis à l'écart ? La tente principale n'avait au final qu'une déchirure qui formait de tristes lambeaux tachés de cendres sur la façade... Mais ses adversaires avaient encore assez d'énergie pour lui infliger plus de dégâts et peut-être en venir à bout. Quant à Mikami... il cherchait toutes les solutions possibles, se dégageait deux choix comme pour oublier qu'il n'avait affaire qu'au fruit d'une seule fatalité. Encore une fois, ses réserves de chakra arrivaient à leur limite bien trop tôt et il savait quelque chose de changé dans sa façon d'aborder un affrontement, comme envolée en même temps que ses souvenirs. Le katana au bout des doigts, il semblait frôler cet élément qui avait fait de lui une nouvelle personne en renaissant dans l'amnésie. Mais ce soir là, il mordrait la poussière que ces kumojins l'accompagnent ou non ; et à cette pensée, Raigetsu lui riait déjà puissamment au nez.

Atteindre l'autre mortellement, et ce serait son dernier coup. Aurait-il assez d'énergie pour le lui porter et être sûr de le toucher ? Telles étaient ces deux solutions : son coup réussissait, et privé de chakra il résisterait à deux estropiés jusqu'à ce que mission ne soit accomplie - même si la sienne l'était - ou son coup échouait et on lui offrait un billet pour l'autre côté de la barrière, là ou aucun des siens n'osait penser à mettre les pieds. Il y avait à prendre un pari très risqué, et de ce fait son dernier coup ne devait pas être n'importe lequel. Ensuite... il faudrait malheureusement espérer que ça puisse tourner à son avantage, ce laps de temps où il ne pourrait ni voir ni entendre ne le ravissait pas vraiment. Mais avait-il vraiment d'autre choix ? Ce jeune homme était toujours le premier à dire qu'on ne pouvait pas tout contrôler...

Alors il se concentrait sur ce nuage de fumée que le masque de jaguar venait de créer, scellant trois signes incantatoires, impassible malgré la proximité des cris de rage et de douleur du masque de lion ainsi que du courage dont il fallait faire preuve pour sacrifier un bras sans savoir s'il pourrait sauver sa peau. Un shuriken fûma, comme il les aimait, perça le voile opaque pas très loin de lui. Isolé, encore une fois. Étrange, encore une fois. Une impression de déjà vu raviva la douleur que la précédente étoile ninja avait causé à sa poitrine. Pour autant, il ne comptait pas laisser celui-ci, bien plus imposant, pénétrer sa chaire déjà affaiblie par le manque d'énergie.
Il sauta en prenant appui sur le manche de son sabre qui était resté planté dans la terre, vrilla au dessus du shuriken pour l'éviter. C'est là qu'il vit le second, caché dans l'ombre du premier, qui l'aurait réceptionner de ses quatre tranches si par précaution il n'avait pas amorcé ce genre de mouvement.

Dans son esquive horizontale il s'empara de son sabre sur lequel la paume était restée collée, l'invita à suivre son mouvement en l'arrachant du sol. La terre et la cendre qu'il souleva ainsi décrivirent un arc de cercle aérien qui trouva terminus dans le large anneau du deuxième shuriken fûma. Ce dernier vit sa course s'arrêter et sa rotation scellée autour du katana, puis sa direction changer drastiquement pour aller à l'opposée, entrainée par l'allure du shûkaijin qui s'engouffrait déjà dans le nuage du fumigène. De l'autre côté, le kumojin qui avait vu son masque fêlé dut voir avec surprise si ce n'est assez de recul son shuriken se retourner contre lui. Et parce que ce n'était pas assez, le Yorurai déboula dans la foulée et sabre en main. Son adversaire devait agir contre les hélices tranchantes qui dès lors fusaient vers lui. Esquiver, parer, peu importe. Mikami serait là à la réception.

Et ce moment arrivé, la lame de son sabre sembla trancher son ventre à une vitesse folle alors que l'amnésique était passé derrière lui.


    - Tôrô nagashi no jutsu.


Son tranchant avait en fait contourné son vente pour ne pas le toucher, car il le savait réactif et capable de se protéger à temps. Mais le coup de sabre qui lui arrivait maintenant de dos n'était pas fait pour l'éviter.

    - Raiton...


Il sentit l'énorme quantité d'énergie destructrice que demandait cette technique passer de son corps à son sabre et son attaque se porter vers l'arrière tandis que le poids de son corps était toujours attiré de l'autre côté.

    - ... Bakud...


La foudre ne quitta pas son sabre, et encore porté par son élan et tiré vers le bas par l'inconscience, Mikami tomba à la renverse...

* *

- Les nuages sur ce bandeau représentent ce qui nous lie, tu ne peux aller à l'encontre de ça sur une simple demande.

Une nuit similaire, une tension palpable n'ayant de cesse de grandir sous le croissant de lune, les flammes brûlant dans le cœur de chacun d'eux et les échos des champs de bataille résonnant dans chacun de leurs mots.

- Ce n'est pas une simple demande, je te rappelle que je suis un Yorurai avant même d'être un membre de ce village.

Son ton avait été des plus froids, comme souvent il l'avait été avec lui et la dernière membre de leur équipe, mais sec et frappant comme jamais il ne l'avait été avec le seul de ses amis.

- Tu sais ce qu'un prochain pas en avant va impliquer, Mikami-kun. Rengaine ! Maintenant.

Un frère d'arme, avec qui l'on panse les même blessures, vient à bout des mêmes difficultés, partage les faibles repas crus car allumer un feu serait trop imprudent, devient un frère.

- Tu me connais assez pour savoir que je ne reculerai pas. Taiyu... Renonce.

Et cette nuit là, le temps était au fratricide.

- Alors ce sera sûrement notre seul et unique combat sérieux, Yorurai-san.

La scission, la poursuite, et des affrontements perpétuels au-delà même de leurs personnes jusqu'à extinction d'un des deux sangs. Tels auraient été les conséquences d'actes accomplis qu'à moitié pour deux shinobi qui ne démordraient pas de leur Devoir.

- Kadoria-san, il semblerait que nous n'ayons pas le choix.

* *

... et il s'étala seul dans la cendre et la poussière.

Deuxième solution... Il le comprit en sentant son champs de vision basculer et ses forces le quitter. Il avait une joue au sol et les bras le long du corps, ses doigts lâches cernant encore le manche de son sabre sans plus la moindre fermeté. Les trois sphères d'électricité restantes disparurent et ne restait plus que la lumière du brasier stabilisé à son apogée pour projeter une quelconque lueur sur les combattants aux dos voûtés.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyVen 3 Juil 2015 - 0:29

Il reste 12 h à Shirudo pour poster sinon il sera exclu de l'event !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nukenin
Kadoria Kotetsu
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyVen 3 Juil 2015 - 11:04

Je venais de lancer mes deux Shuriken fûma, l'un était caché dans l'ombre de l'autre. Soudain, je pus entendre le bruit d'un impact violent entre deux solides suivi des cris de rage et de douleur, j'eus alors reconnu ceux de mon coéquipier. Je ne savais pas ce qu'il se passait en dehors du nuage de fumée, ce dont j'étais sûr, c'est que l'aigle venir de finir sa course. Le bruit d'impact indique qu'il y a eu une collision avec une surface solide, mais avec quelles surfaces ?

Soudain, j'entendis un bruit, un son qui m'était familier, c'était comme si deux armes s'entrechoquaient. Mon adversaire venait de parer l'un des Shuriken, mais en temps normal, le second aurait atteint sa cible et je n'avais entendu qu'un son. Que se passait-il ? Je n'avais pas non plus entendu le bruit de la chaire pénétrée par le métal, cela signifiait que ma combinaison ne l'avait pas atteint. J'entendis un son, un bruit de mouvement comme une extension tandis que deux armes s'entrechoquaient. Je vois... C'est ainsi qu'il a pu parer l'un et éviter l'autre, mais comment le savait-il ? Il a paré mon Shuriken et sautait, il savait qu'il n'y avait un Shuriken dissimulé ? C'est impossible, mais dans ce cas pourquoi a-t-il sauté ? Par instinct, par chance ?

J'entendais un bruit de collision entre deux armes métalliques, ce bruit dura plusieurs secondes, j'entendis un son comme si deux armes métalliques glissaient l'une contre l'autre. S'il s'était contenté de parer le Shuriken, je n'aurais entendu qu'un petit son, cela veut dire qu'il ne s'est pas contenté de parer le Shuriken, comme l'indique le bruit de glissement de deux armes métalliques en contact, il l'aurait aussi dompté. Quelque chose était en contact avec un de mes Shuriken et ce contact excéda une seconde, ce qui signifiait qu'il avait réussi à dompter le Shuriken et donc... Très vite, le nuage de fumée se dissipa. Le Shukaijin avait déplacé le vent en tentant de me renvoyer le Shuriken, il avait fait un mouvement très rapide qui a créé un courant d'air et qui a donc dissipé le nuage.

Le Shuriken s'approchait de moi tandis que mon adversaire me chargeait. J'eus donc dégainé le seul Katana qui me restait puisque l'autre se trouvait dans l'entrepôt, c'est ainsi que je pus parer son coup. Or ce dernier n'essaya même pas de m'atteindre, il esquiva ma parade, c'était une feinte, en réalité, il voulait m'attaquer dans mon dos. Il fit mine de s'attaquer à mon ventre pour effectuer une rotation et passer dans mon dos et m'attaquer par-derrière. C'était une combinaison bien trop lente pour qu'elle puisse m'atteindre moi qui possédais un tranchant rapide et des techniques de Kenjutsu conçues pour ce genre de situation.

Il voulait visiblement me contourner. Je savais ce qu'il me restait à faire. J'effectuai une rotation d'un quart de tour vers la gauche pour prendre de l'élan et assigner un violent coup extrêmement dont le champ d'action s'étendait jusqu'à 360°. Le coup balaya tout sur son passage tout autour de moi, il était si rapide qu'on avait l''impression qu'il n'était efficace que sur 180°, alors qu'en réalité, il avait bien fait un tour complet ; néanmoins, ma technique ne me permettait pas de toucher toutes les personnes tout autour de moi, mais elle me permettait de feinter mon adversaire. Ce dernier crut que je m'attaquais au Shuriken qui était encore assez loin, alors que je m'attaquais à lui qui était dans mon dos. Je pus parer son coup, du moins le dévier vers la gauche puisque ce n'était pas une parade quand soudain, j'entendis un bruit dans mon dos comme si Mikami venait de s'écrouler suivi d'un bruit s'apparentant à la collision d'une surface métallique avec le sol.

Mon adversaire s'était écroulé, faisait-il semblant ? Cela ne m'avait pas distrait, j'effectuais simultanément un saut à l'horizontale pour finir parallèle au sol. Gainant mes abdominaux et mes lombaires, je pus rester assez longtemps en l'air pour ainsi esquiver le Shuriken. Le timing était juste, j'avais effleuré de peu le Shuriken fûma. Ce dernier allait s'empaler sur le corps de mon adversaire qui était en train de tomber. J'eus donc déployé mon Katana pour le planter verticalement au niveau de l'anneau par lequel on saisissait le Shuriken fûma, c'est ainsi que je pus stopper sa trajectoire.

Je posais ma main gauche sur le sol pour effectuer une roue et me retourner. C'est alors que je vis Mikami au sol et son katana à quelques centimètres de lui. Je pris un rouleau de fils d'acier pour attacher le Shukaijin le long du arbre. Il était donc assis, inconscient et attaché autour de l'arbre. J'en profitais pour le désarmer, lui retirer les armes, sa sacoche, son étui de Shinobi pour qu'il soit sans arme et impuissant. Ensuite, je m'approchai d'Hattan pour prendre des nouvelles, il avait le bras gauche en sang complètement brûlé et égratigné, mais heureusement, il ne l'avait perdu.

J'eus donc pénétré dans la tente puis vis à ma grande surprise que certains médicaments manquaient. Une partie de l'entrepôt avait été vidé, mais par qui, quand et surtout comment ? C'est alors que je commençai à comprendre la raison pour laquelle, il s'était obstiné durant tout le combat à protéger la tente de sorte qu'elle n'ait aucune éraflure, même lorsque j'essayais de l'attaquer lui et la tente en même temps par des projectiles ou autre. Il ne voulait pas que l'on découvre la supercherie.

De toute façon, il avait réussi à sauver une partie des médicaments, il restait encore une grosse partie dans l'entrepôt. J'eus donc pris mes Shuriken et mes fils d'acier pour les ranger dans mon étui et j'eus saisi mon second Katana. Il était donc temps pour moi de m'attaquer à l'entrepôt et saccager les médicaments qu'il restait. J'eus donc d'abord tranché la tente grâce à mes deux Katana.

J'y apposais cinq parchemins explosifs que j'ai soigneusement posés à intervalles réguliers puis j'ai demandé à Hattan s'il souhaitait prendre quelques médicaments et des pansements pour se soigner. J'en profitais pour retirer ma veste et prendre un bandage pour ensuite me l'enrouler tout autour du dos là où je venais de me blesser. Je pus donc déclencher les cinq parchemins explosifs en formation hexagonale en lançant simplement un kunai explosif au milieu de celle-ci.

Je ne me souciais pas du reste des médicaments, étant donné qu'il n'a dû embarquer qu'une partie de l'entrepôt ; certainement, les plus rares, les plus chères et surtout les plus solliciter. Dommage, je les aurais bien pris pour les ramener au village et ainsi pouvoir économiser un peu d'argent. Certainement, les plus rares, les plus chères et surtout les plus sollicités. Le combat a duré quelques minutes, il est donc impossible qu'il puisse vider l'entrepôt en entier.

Aussitôt, je détachais Mikami, toujours inconscient, puis l'enroulais de fils d'acier que je serrais fort pour l'immobiliser et entraver ses mouvements s'il venait à retrouver ses esprits en chemin. Je ne le serrais pas très fort pour éviter de lui couper la circulation du sang, je le voulais vivant pour le ramener au village et l'interroger. J'eus donc demandé à Hattan de prendre toutes mes armes avec lui afin d'être dégagé. Hattan se retrouvait donc avec mes deux Katana, mes sacoches, mes étuis de Shinobi, ceux de Mikami et son katana, en plus de son propre matériel.

Je l'ai aidé à prendre le tout, mais il devait par précaution prendre toutes les armes pour éviter que Mikami se réveille et ne m'en dérobe une pour me blesser. Je l'avais enroulé par un fil d'acier très solide qu'il ne pourrait pas défaire, il ne pouvait pas bouger ses bras ou du moins difficilement, mais s'il tentait cela le ferait souffrir et il ne pouvait normalement pas plier ses bras pour effectuer des mudras. Je lui ai également attaché les bras pour être sûr qu'il ne puisse pas effectuer de mudras, une sécurité en plus, car on n'est jamais trop prudent. Je pris donc mikami sur son épaule droite, je sentais ses abdominaux et son ventre s'écraser sur mon épaule. Grâce à mon bras droit, j'enroulais donc le corps de Mikami pour l'immobiliser afin qu'il ne tombe pas tout en mettant ses mains devant moi pour que je puisse les voir afin d'être sûr qu'il ne tente rien. C'est ainsi que j'eus quitté les lieux pour rentrer au village avec mon coéquipier et notre prisonnier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Hattan
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 282
Rang : B+

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptySam 4 Juil 2015 - 19:16

L'oiseau avait presque gagner contre moi, en l'éliminant, il avait mon bras droit avec lui... J'ai envie qu'il revient pour que je puisse encore le massacrer. Je me couchai par terre... J'étais épuisé, j'en pouvais plus du tout. Mon bras me faisait extrêmement mal, c'était ma toute première fois que je sentais une douleur aussi intense, c'était difficile à supporter. Être un ninja n'est pas chose facile, et moi qui croyais que c'était facile, je me suis bien trompé. Je tenais mon bras avec douleur, j'avais peur qu'il ne soit plus utilisable et que je devais l'amputer. J'essayais de ne pas y penser... D'ailleurs, j'entendais des bruits métalliques, cela veut dire que Shirudo se bat encore contre cet ennemi, j'ai encore du chakra, mais je n'ai pas assez de force pour continuer, mais comme à mon habitude...

Je puisais dans les forces pour me lever, réussissant à me lever, je remarquais que l'ennemi était à présent hors d'état de nuire, il manquait plus qu'à détruire l'entrepôt, ce qui n'allait pas être chose... Pourquoi ? J'avais déjà utilisé un parchemin explosif pour attaquer mon ennemi, et je n'en avais pas amené suffisamment des parchemins explosifs, car je pensais qu'il me resterait assez de chakra pour détruire le reste... Mais comme dirait mon grand-père, je ne suis pas très sérieux dans ce que j'entreprends. Shirudo avait sûrement assez de chakra pour accomplir le reste. M'approchant de mon partenaire, je voyais au sol notre adversaire, à présent inconscient. Je continuais de regarder notre adversaire à terre, c'est étrange, je n'avais plus l'air de le détester, car en faisant ce combat contre lui, j'ai compris que lui aussi se battait pour son peuple, mais comme à notre habitude, Kumo est vainqueur ! HAHAHAHA !

***

" Mon dieu, que c'est lourd ! T'as de la chance que tu m'as sauvé la vie sinon t'aurais fais le boulot tout seul "

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! EmptyJeu 9 Juil 2015 - 2:44


    Vainqueur de l'affrontement : Parti de Kumo.

    Elément particulier du Rp : Capture de Mikami. Ce dernier a cependant réussi à préserver une partie des soins médicaux.

    Merci de votre participation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Contenu sponsorisé
Informations

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe #7 : Ils s'en prennent aux soins !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Conquêtes :: Mizu no Kuni : Éveil des Guerriers-