N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Un affrontement de loin inéquitable [Taku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMer 29 Avr 2015 - 15:38

C'est parfait. Tellement parfait que tout ce que je veux on me l'a accepté. Je peux faire des passes d'arme avec ce Nunkenin et en apprendre beaucoup dans l'art du combat, sans compter que mon idée d'aider cet homme pour le transport de bandit fut aussi autorisée à la condition d'amener un homme plus gradé que moi pour la bonne forme des choses. Une condition que je ne compte pas vraiment me soustraire depuis le début.

Mon idée d'aider le chasseur de têtes et je peux avouer n'est pas par simple bonté d'âme, même si cette proposition se serais aussi bien sortie de ma bouche pour simplement aider l'homme qui est en face de moi.

Ce dernier souriant, j'ai tout de même une autre épreuve à passer. L'homme en face de moi compte analyser ma valeur pour voir s'il accepte ma proposition (C'est comme ça que mon personnage le voit vu qu'il n'est pas capable de voir le clin d'œil) mon adversaire positionné pour combattre, une des mains s'approchant de son fourreau je prends cinq secondes pour analyser mon adversaire et les lieux. Accentuant ma vue thermique pour le combat, je vois maintenant à 360°, mon adversaire prend une position qui semble correspondre à une bonne maitrise du Tai et possède un grand nombre de sabres et une puissance pouvant m'écraser à tous moment. Pour les lieux elle n'est pas non plus très avantageuse. Sauf trois arbres bien éloignés l'un des autres il n'y avec que des brigands arrêtés et posés au sol, une terre meuble sans herbe poussant dessus au sol à part à quelques maigres endroits, avançant vers Kisen dont je connais la maitrise du Kinton je lui demande de me créer une arme, une chose dont il fait rapidement, à la suite je me mets à dire :

Dans ce cas.

Enlevant mon manteau sombre et sinistre, je laisse apparaitre un grand nombre de sceaux posé sur le long d'un tissus enroulé le long de mes deux bras. Accentuant ma vue thermique pour le combat, je vois maintenant à 360°, mon adversaire prend une position qui semble correspondre à une bonne maitrise du Tai et possède un grand nombre de sabres et une puissance pouvant m'écraser à tous moment. La boule de papier commençant à passer de l'autre côté du manteau montre le danger de ma manipulation. En même temps que cette chose apparaît dans le champ de vision de mon adversaire je me mets à dire :

Je donnerais tout ce que j'ai

Mais cela aussi est prévu. J'attends le moment où il remarquera cette chose pour l'activer. Activé cette dernière chose se met à exploser. Non pas une explosion destructrice dévastant tout chose dans son souffle, mais une explosion de lumière aveuglante.

Cette lumière est conçue pour aveugler toutes personnes pouvant la voir, évidemment un aveugle ne pouvant pas vraiment être aveugler, je faisais l'exception à la règle ce qui m'est plutôt très avantageux dans ce genre de situation. De là, il ne me reste plus qu'à lancer l'offensive. Lançant plusieurs Kunai je les lances en me fixant sur ses mouvements. Une attaque minime mais malheureusement je n'avais que ça en main. Qu'allait-il faire allait-il arriver à esquiver ? Moi-même j'étais incapable de le savoir, cependant je sais que s'il compte foncer sur moi j'activerais un sceau caché sous mon manteau entre nous deux afin qu'il explose et cette fois se sera un bon vielle explosif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMer 29 Avr 2015 - 20:16

Nous nous distançons légèrement du village par respect pour le people et leurs habitats. Il serait vraiment stupide de causer des dégâts à leur cité simplement parce que Kongoh veut s’entraîner avec moi. Nous nous installons plus loin, dans une petite clairière de laquelle le convoi de bandit est nettement visible. Près de nous, outre quelques arbres solitaires, il n’y a pratiquement rien.

Souriant, je prends place légèrement plus loin, à environ une dizaine de mètre du premier arbre. Je me retourne et pousse doucement sur ma tête pour émettre un craquement audible. Je passe les bandoulières de mes carquois à Katanas par-dessus ma tête et les croise pour être confortable. Lentement, je glisse mes mains le long de mon corps et je positionne les deux énormes étuis pour laisser place aux autres fourreaux à ma ceinture.
Kongoh, le Kumojin à la coiffure unique ressemblant à trois cornes, en quelque sorte, enlève son lourd manteau noir qu’il dépose au sol. Ses bras sont couverts de multiples bandages ayant des signes. J’ai un petit rictus dérangé lorsque la pensée que ce soit des sceaux de Fuinjutsu apparaît dans mon esprit. Néanmoins, je ne perds pas mon contrôle, restant concentré et avec un sourire cachant mes interrogations.

« Je donnerai tout ce que j’ai, » dit-il, focus et déterminé. Je lui réponds d’un hochement de tête sans le quitté des yeux.

Soudain, quelque chose me surprend! Une vague de lumière intense provient directement de devant moi. En une seule seconde, je perds complètement ma capacité de voir. Évidemment, mon visage change d’expression, passant d’un sourire radieux à la surprise jusqu’à la douleur. Sitôt que suis coincé dans cette situation que je laisse mes réflexes prendre le dessus et effectue une combinaison avec laquelle je suis à l’aise.

Je recule rapidement vers l’arrière et bondit légèrement. Lors de mon bond, je fais une rotation complètement de mon corps, un saut périlleux arrière, et déverse le contenu du plus gros de mes carquois dans les airs, vers l’avant. J’espère coincer mon adversaire sous une pluie de sabres malgré que je ne sois pas certain de son emplacement exact.

De pointes de douleur apparaissent sur mon bras gauche et me retire un rictus de souffrance. Aveuglé, je n’ai aucune idée de la source ou la forme de ma blessure, mais je sais qu’elle est pénétrée dans mon bras. Dès que mes pieds touchent le sol, plus par rage que par nécessité, je pivote sur moi-même et vide le contenu de mon second étui vers l’avant aussi. Par la suite, je saute d’un côté et ensuite de l’autre tout en reculant dans l’espoir d’éviter d’autres blessures.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyVen 1 Mai 2015 - 10:00

Mon plant marche à la perfection. Notre différence de force est surprenante il est plus puissant plus rapide, plus expérimenté et surement plus malin grâce à son expérience en la matière. Dès la vue de la première passe d'armes, je peux ressentir le trou béant qui sépare ça force à la mienne. Cependant j'arrive à faire pour le moment ce que je veux, mon adversaire est aveuglé et donc vulnérable. Il est certain qu'en temps normal je ne peux imaginer l'atteindre sans tour de passe-passe et aussi sans compter les sceaux que mon père m'a gentiment préparé en cas de coup dure. Des armes qui foncièrement parlant sont pour le moment l'offensive la plus efficace que j'ai en stock. Je me sens pitoyable jusqu'au moment où je n'y reviens pas. J'ai réussi à atteindre ma cible. Bon l'assaut n'est pas d'une puissance vraiment dangereuse, mais je l'ai atteint. Un sourire traversant mon visage, je regarde l'homme aux mille sabre, se dernier évite, l'assaut répété des autres Kunai en rendant ses mouvements impossibles à lire.

Continuant l'assaut en lançant encore et toujours les Kunai, mon adversaire se met à balancer une rafale de sabre, une trentaine à vue d'œil. Étant resté plus ou moins dans la même zone de frappe, j'avais donc trente sabres venant vers moi ou plutôt en ma direction car l'assaut étant moins précis rendait l'attaque moins menaçante qu'une attaque bien calculée. Cependant l'action reste encore très dangereuse surtout que cette attaque est plutôt impressionnante. Cependant je garde un atout dans ma manche. Faisant un signe de mudra mon manteau fit apparaitre une explosion pendant que les sabres se mirent à passer au-dessus de ce dernier. Une façon dériver pour parer les projectiles si l'on est démunie d'une quelconque défense, cependant l'explosion n'est pas du même niveau que l'assaut et malgré que plusieurs sabres pus être dérivé certain continuent leur route et de manière bien trop rapide pour que ne puisse tout éviter.

Les dernières lames ayant pris la bonne direction et n'étant pas dévié par l'explosion finissant leur trajectoire en me découpant de part et autre. L'un frôlant mon visage me laissant une marque sur la joue. Trois autres m'entaillent de manière bénigne mon corps quant. Les dégâts sont plutôt bien amoindris en voyant l'assaut. Cependant je suis tout de même bien plus touché que le sabreur.

La douleur m'assaillant, je me mets à lancer un petit bruit de souffrance laissant à mon adversaire assez d'indices pour lancer une autre offensive avec une attaque qui semble d'une envergure plus réduite. L'arme à la main, je garde se dernier pour tenter de parler le plus gros, prenant quelque égratignure de part et autre, je réussis quand même à bien me défendre. Du moins c'est ce que je pensais quand l'odeur du sang se fit bien plus présente que ce qui devrait l'être. Baissant ma tête je pue voir une lame planter au niveau d'une côte droite. Une trentaine de centimètres de profondeur à en voir avec ma vision thermique grâce au froid du métal que compose la lame.

J'enrage, dire qu'au début du combat j'ai dit que je vais m'y mettre à fond et que je fais l'erreur de faire du bruit et signaler ma position au pire moment. J'enrage de l'idiotie dont j'ai fait part. Enlevant le sabre devant les yeux du sabreur devant maintenant avoir recouvert la vue je me mets à dire :

Un homme ne revient jamais sur ça parole.

Laissant tomber le sabre imbibé de sang, déroulant une partie du bandeau d'un bras j'enroule cette partit sur l'arme faisant en sorte que le bandeau et le bras sois attaché. Cependant le bandeau garde bien un mètre d'espace entre les deux membres, une chose laissée bien en évidence. Enfin du moins la moitié de la longueur afin de donner une fausse information à l'adversaire. Il ne me reste plus qu'à l'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptySam 2 Mai 2015 - 0:37

Ma vue revient, lentement, à chaque bond. L’assaut que j’ai effectué pourrait être mépris pour une simple diversion, mes les plus aguerris savent que des dizaines de sabres tombant sur ciel est un véritable danger difficilement parable. Je sautille toujours en pensant qu’à une seule chose : *J’espère ne pas avoir gravement blessé ce jeune homme courageux.*

Le blanc laisse place à quelques formes et quelques couleurs. J’entends un râle ou un grognement qui provient d’en face, un peu sur ma gauche. Je réalise qu’en bougeant autant, j’ai pivoté et je ne suis plus dans l’axe que je croyais. J’effectue un autre petit bond et me recentre sur mon adversaire. Je n’arrive toujours pas à le voir complètement, mais je peux apercevoir sa silhouette. Il semble faire quelque chose avec un tissu et un de mes sabres.

Je souris.

Je lui fais un clin d’œil espiègle.

« Châ! »

Non, ce n’est pas qu’un simple son.

C’est une syllabe particulière. Elle est empreinte d’une onde spéciale, d’une signification si étonnante qu’elle produit des changements dans l’esprit des guerriers qui n’en connaissent pas l’Art! C’est une projection d’énergie que chez les Samuraï nous nommons Kiaï. Celui-ci sert justement de déstabilisation pendant mes mouvements.
Je disparais aussitôt le son produit.

En fait, je me mets rapidement à la course. Je m’élance vers le premier sabre que je peux voir. Souvent, les gens ont l’impression que je disparais quand je ramasse mes armes. Ce n’est pas le cas; ma vitesse est simplement largement augmentée grâce à l’Aura que je propulse abondamment derrière moi. Je ne peux pas tenir cette vitesse longtemps, mais assez pour retrouver une grande quantité de sabres sur le terrain tout en tranchant tout ce qui se trouve dans la région. Ainsi, bondissant d’une lame à l’autre, coupant hasardeusement tout ce qui se trouve entre les deux points, je retrouve étape par étape toute ma collection de Katanas.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptySam 2 Mai 2015 - 12:13

Respiration lente et les sens à l'affût. J'attends de voir alors ce qu'il veut faire. Le fixant droit dans les yeux, se dernier souriant se met à dire « Chat » et à ce moment-là une forme se dessine à ma gauche tout en même temps que mon adversaire que je fixais se met à disparaitre dans la foulée. Lâchant le tissue, je me mets à tourbillonner autour de moi-même la lame droite suivant mon mouvement, le Tissu allongeant l'instrument de mort ma vision étant de 360° me permet de garde un œil sans tourner de l'œil. (jeu de mots à deux sous powa) Cependant cette action ne semble pas suffire, en même temps que je vois ses arbres se prendre des entailles j'en prenais aussi sans pour autant voir mon adversaire prendre mon arme. Mes blessures se faisant de plus en plus j'ai de plus en plus de mal à rester sur mes jambes.

Mon arbre tournoyant aussi au début de ma rotation, j'ai fait un signe de muda faisant que pendant ce tourbillon produit des parchemins se posait tout autour de moi. Finissant mon mouvement ses parchemins sont entreposés partout autour de moi dans la zone pour mon arme s'était lancé. Commençant à tomber des blessures subit, mes deux genoux se mire à terres, mon dos flanchant, le reste de mon corps se met à s'approcher lentement du sol, je garde l'observation de la zone, Le coup que je ferais sera le dernier, il sera fait pour bien montrer que je me serais donné à fond jusqu'au bout. Mon adversaire venant, m'aider ou finir le combat d'une lame désigna un point sensible et mortel, je fis exploser tous les parchemins autour de moi.

L'explosion est de taille car le nombre d'explosif est à la hauteur du final que je souhaite donner. Malheureusement si ce combat n'est pas un entrainement, j'aurais était de loin abattue sans avoir réussi à faire grand-chose. Je me dois d'être plus fort, de palier mes défauts, de voir la lumière des Dento et briller. Essoufflée, ma respiration se fait difficile. Me relevant les bras ballants, j'ai une marche déséquilibrée :

J'ai perdu. Ce... Fut très enrichissant.

Il va me falloir un peu de repos. Une petite heure juste pour reprendre mon souffle et un peu d'énergie. Mes blessures sont plutôt superficielles si l'on attend que les hémorragies et le temps fassent que mon corps reprenne de l'adrénaline envoyée pour l'effort que je demandais à réaliser. Les combattants des autres régions sont bien déférents, déjà que l'écart entre les combattants de clan est divers, je vois en se combat une multitude de choses à voir, à comprendre et à anticiper. Je suis loin d'avoir encore l'étoffe d'un fier ninja de ce monde. Je ne sais même pas si j'en serais capable un jour. Mais ce qui est sûr c'est que j'essayerais.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMar 5 Mai 2015 - 0:39

C’est quarante sabres. Habituellement, les gens n’arrivent même pas à suivre mes déplacements. En fait, généralement, ils réalisent que je suis en mouvement seulement après que plus de la moitié de mes lames sont de retour dans leurs gigantesques fourreaux. Ma manière de me déplacer surprend les gens.

Réservant à Kongoh une dernière surprise alors que j’empoigne Sadisme, le dernier Katana dans le sol, et que j’accoure à toute vitesse vers lui, je réalise que quelque chose cloche. Le plus grand problème à se déplacer si rapidement est la difficulté à conserver le focus avec quelqu’un ou quelque chose. Cette fois-ci, en l’occurrence, je n’ai pas remarqué les étapes concoctées par le Kumojin.

Lorsque j’arrive à quelques décimètres de ma cible, la lame pointée directement vers son épaule, tâchant d’éviter les blessures mortelles, j’entends un subtil déclique. Mes iris ont à peine le temps de prendre de l’ampleur que je virevolte sur une vingtaine de mètres, tout le torse brûlé. La déflagration est telle que j’ai été stoppé net dans mon avancé.

Je réussi néanmoins à retrouver l’équilibre après deux bonds et à reprendre le contrôle de la situation. Je vois, en mon adversaire, une faille. Il se baisse si lentement pour moi. Son genou se dirige vers le sol. C’est le moment parfait pour frapper!

Je m’élance donc avec la ferme idée de lui planter mon sabre directement dans le pied et ensuite le propulser grâce à un coup puissant, mais j’entends un seul mot.

« Perdu. »

Encore une fois réellement près de mon partenaire de joute, j’affiche une expression de surprise que ne reste qu’un instant puisque je me lance de côté, espérant éviter le gros des dégâts à Kongoh qui, au final, n’en subit aucun. Moi, par contre, je rencontre brutalement le sol. Je dois me laisser rouler pour perdre l’élan que j’avais accumulé.

Je reste ainsi sur le sol, pendant un moment, à souffler, souriant.

« Vous êtes coriace, Kongoh, » prononce-je entre deux souffles. « J’apprécierai votre aide pour le transport des criminels. »

Je me relève lentement, en étapes, appuyant première mon corps sur ma cuisse que je ramène jusqu’à mon torse et, après une autre minuscule pause, poussant doucement pour reprendre une position verticale. Je me dirige vers le blessé tout en tentant d’enlever le gros des morceaux de chandail en lambeau de mon torse. Ma chair est brûlée, mais les dégâts ne sont pas si graves. Je ne sens pas de difficulté de respirer ou de douleur intense, mais il vaut mieux faire attention pour les jours à venir histoire d’éviter des plaies internes.

« Alors, comment vous allez, monsieur? Vous savez que vous me devez un chandail!? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMer 6 Mai 2015 - 14:10

Je respire tranquillement, mon corps est plutôt pas mal blessé. Sur le coup, je suis hors combat pour un bon moment, mais à la longue ça guérira rapidement. Mon adversaire semble plutôt se porter pas mal. Laissant tout en s'avançant deux choses importantes pour moi. Celui de félicitation peut cacher et l'accord de venir l'accompagner. Pour ce qui est des Kumojin je ne les vois plus dans ses lieux, ils sont déjà partis surement depuis un petit moment maintenant. Toujours couché, je vois le visage de l'homme aux mille sabres au-dessus de moi en train de me regarder. Figé le sourire sur les lèvres, ce dernier se met à me dire que je lui dois un chandail. Usant de mes dernières forces pour tenter d'enlever mon tee short, mon pouce tombe sur un trou. Ha c'est vrai que le mien est en aussi piteux état. Laissant mon bras de nouveau tomber, je me mets à dire :

Désolé, le mien est en aussi mauvais état. Je m'acquitterais de cela le plus tôt possible.

Mais là, maintenant je ne peux pas vraiment faire les boutiques et ma mission n'est pas cela non plus. Kumo attend de moi d'exécuter cette tâche surement le plus vite possible, et cela, sans perdre de temps. Il est tout de même obligatoire que je prenne du temps pour me remettre sur pied. C'est donc posé sur un lit d'hôpital que je me mets à discuter avec celui étant le vainqueur de notre joute pacifique. Cet homme en voyant notre combat me fait penser qu'il a un fonds extrêmement gentil et fin dans ca manière d'être. L'art qu'il utilise ressemble beaucoup à un certain ars que j'ai pu remarquer par information ici ou par là dans le village. L'ars des samouraïs, un art qui d'après les rumeurs sont aussi utilisés par certain de nos ninjas. Cependant je n'en ai jamais vu un à l'œuvre et donc je ne suis pas certain de savoir si c'est vraiment le cas :

Vous êtes Samourai, je me trompe ? Du moins c'est l'impression que vous donnez même si cette manière de combattre avec un grand nombre de lames est plutôt rare.

Je suis du genre à prévaloir la qualité à la quantité, mais à en être pris par les coups je ne peux nier l'efficacité du nombre aussi dans ces circonstances et forcer de constater ma défaite qui ne m'étonnait même pas, je me trouve déjà chanceux d'avoir réussi à le toucher par deux fois. Il faut aussi avouer que ce dernier m'a surement lésiné pour pas atteindre à ma vie et aussi d'éviter une victoire trop rapide, un entraînement se finissant en un coup n'aurait clairement servie à rien. Cependant des questions me chiffonnent, des questions qui ont moins de rapport avec notre combat ou lui-même. Des questions n'ayant pas non plus de rapport avec la situation actuel, notre mission ou l'état dans là quel est notre monde. Une question qui semble t'il est bien plus personnel et dur à imaginer demander. Cependant mon visage prenant la forme d'un homme voulant savoir, voulant avoir ses informations dont on lui a interdit de poser. Cette même idée personnelle qui m'a fait aussi demander d'être dans ceux partant pour aider le Samouraï dans ca tache de gardien de prisonnier. Une demande qui du coup est bien contradictoire par rapport à mon propre caractère. Cependant j'ai les pieds et poings lier et là est surement la seule chance que j'aurais avant un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMer 6 Mai 2015 - 18:52


Kongoh, un homme d’une carrure impressionnante, est dans une posture plutôt déstabilisante. Il a perdu une bonne quantité de sang, par ma faute, et je peux voir sa peau blêmir. Il est en manque de glucose, doit prendre quelques temps pour se remettre sur pied et nécessitera potentiellement une transfusion sanguine. Alors que je me tiens au-dessus de lui, l’analysant du regard, je vois une plaie bien vilaine à l’aine, zone très dangereuse où le sang peut couler allègrement.

Sans attendre, je soulève l’énorme bête du sol et me rend jusqu’au village à proximité. Je laisse évidemment tous mes sabres sans surveillance. Les villageois savent à qui ils appartiennent, je suis certain d’en retrouver l’entièreté sans l’ombre d’une embûche.

À peine quelques minutes de marche plus tard, j’arrive au fond du la minuscule agglomération avec le grand Kumojin sanguinolent sur les épaules. L’établissement devant moi est en fait une sorte de temple qui partage des services de soin, de bénédiction, de prières et d’enseignements aux habitants du Fer.


*J’espère qu’ils s’occuperont de lui, il n’est pas dans le meilleur des états!*


Je replace mon futur partenaire d’un mouvement sec et pénètre dans l’étrange bâtiment. Je trouve rapidement un commis qui m’explique qu’il s’occupera de lui, mais que je devrai payer tribut aux grands dieux. J’accepte sans contester un seul instant. Je transporte rapidement Kongoh jusqu’à son lit. En le déposant, je vois qu’il vacille entre sommeil et éveil. Je décide de le laisser prendre du bon. Je sais, de toute façon, que les Samuraï n’arriveront pas avant la tombée complète de la nuit et que, même si tel est le cas, ils ne repartiront pas avant le lendemain.

Entre temps, je vais retrouver mes armes. Je les range soigneusement et prends le temps nécessaire pour bien laver les laver. Je ramène le tout et dépose les carquois sur le dos de mon fidèle destrier. Boke enfin équipé, j’attrape un morceau à une des échoppes ambulantes et retourne au temple.

Dès mon arrivée, l’on m’indique que l’homme à la coiffure unique s’est réveillé. Rapidement, une miche de pain la bouche, je traverse les multiples corridors et entre dans la salle de repos où il se trouve, en position assise, sur son lit. Je lui souris et lui lance un morceau de mon maigre repas.


« Alors, vous allez bien? »


Sans introduction, avec une expression faciale qui me rend perplexe, Kongoh s’enquiert de mon entraînement. Je tente de cacher mes incertitudes grâce à un sourire avec un succès moyen.


« Je suis un ancien résident de Tetsu no Kuni. Mon village se nommait Osai avant sa destruction. J’ai reçu l’enseignement d’un Samuraï, mais je n’ai présentement pas de maître ou de mentor et je n’en veux aucun. Certains disent que ça fait de moi un homme libre, d’autres disent que je suis un traitre. Vous voyez comment vous désirez m’appeler : Samuraï ou Ronin, Vagabond ou Voyageur. Ça m’importe peu! »


Je penche ma tête sur le côté, me voulant plein de compassion et d’empathie.


« Pour ce qui sont de vos blessures, sachez que nous ne partirons pas avant demain. Donc, reposez-vous autant que vous en avez besoin! »


Je place doucement ma main sur son épaule.


« Vous avez bien combattu, prenez aussi soin de vous. C’est autant important! »



Résumé:
 



Dernière édition par Katsuo Takusanken le Mer 6 Mai 2015 - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMer 6 Mai 2015 - 19:56

Mon réveil, dans la chambre fut plutôt douloureux, je sens toutes les douleurs qu'efface l'adrénaline du combat. Je ne pus m'empêcher de laisser sortir un petit cri de douleur qui alerte un soigneur. Me demandant si ça va. Je réponds oui pendant que cet homme vérifie vraiment si tout va bien. Après son inspection, il me signale qu'il dit aux autres que je suis réveillé puis il s'en va. Le temps passe et le Samouraï se met à arriver à mon chevet. Me demandant si je vais bien. Je réponds une seconde fois oui. Puis une discussion se met à commencer entre nous. Lui posant une question simple, il m'y répond. Laissant une parcelle de lui dans ses mots il m'expliquait la nature de son art et aussi ce qui fait de lui, lui. Un homme en déchiffrant ce qu'il dit, il laisse insinuer que son maître est mort et qu'il ne souhaite le remplacer. Du moins mort ou qu'il l'a quitté pour une raison ou une autre.

Cela fait de lui un homme exclu par ses semblables. Mhh, cela me rappelle un vague souvenir même si nos deux histoires ne sont pas vraiment comparables. Je ne fus pas explicitement exclue de mon clan, mais je suis comme ignoré et indigne de porter ce nom, cela même si aucun ne me l'a réellement dit en facer. Quelques insinuations ou ignorance et même certain privilège réservé normalement au clan qui me sont refusé, le plus difficile dans tout ça s'est l'ignorance. Le fait de rester à part et de devoir rester constamment seul. Par chance j'ai mes deux parents pour me soutenir, même si ces derniers ont des taches lourdes sur leurs épaules. C'est de là que j'en suis arrivé ici. Sur un lit, bercé sur un espoir dont je sais faible, mais surement existant.

Mangeant le morceau de pain je ne réponds pas à ça phrase. Après tout quoi dire sur ce genre de chose. Cet homme ne semble pas être du genre à vouloir qu'on le lamente. Je reste silencieux restant à attendre la suite qui arrive. Me félicitant pour le combat, une main réconfortante posée sur l'épaule, se dernier se met à partir au vu de la sage-femme. N'ayant fait quelque pas, je me mets moi aussi à tenter de me lever sous les cris apeurés de la sage-femme. Après ses crie cette femme se mets à me dire de me recoucher qu'il me faut du repos. Ignorant ses dires, je me mets à dire d'une voix certain :

Quand un homme décide d'une chose, il doit aller jusqu'au bout. Je vais surveiller ses hommes en faisant mon tour de garde.

J'ai dit que je l'aiderais dans ça tache, le combat étant un de mes caprices, je ne peux revenir sur ce que j'ai dit. Encore moins pour ça. Posant un pied l'un après l'autre j'ai moins de mal à bouger que ce que je pense. Me mettant droit, ne laissant pas montrer une once de mal être, je passe devant le Nunkenin. J'ouvre la porte, puis m'arrête deux secondes. Sans même tourné la tête, laissant que mon dos à vue, je me mets à adresser à ce fier combattant :

J'ai décidé. Je t'appellerais l'ami.

Aucun des choix proposé ne me convient, car aucun de ses surnoms ne convient pour l'image que j'ai de cet homme. J'ai donc pris l'initiative de changer les règles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyJeu 7 Mai 2015 - 0:23

Alors que je me dirigeais vers l’extérieur, laissant mon nouveau partenaire seul pour se reposer, le cri sec de l’infirmière religieuse me surprend et me fait sursauter. Par réflexe, j’esquive agilement une attaque qui ne vient et pas me glisse juste hors de portée d’un projectile quelconque en dehors de la pièce.

Une fois à l’extérieur, je rigole pendant une seconde et sors la tête du cadrage à temps pour entendre les dires de Kongoh. Il est franc et direct, c’est un homme de parole! Ce sont des qualités que j’apprécie, autant chez un allié que chez un ennemi.

Pendant une seconde, j’ai un drôle de pressentiment. J’ai l’impression que ce Kongoh ne voit pas réellement où je suis. M’approche, je focus mon attention sur l’homme à la coiffure tricorne et bouge doucement ma main devant lui. Mon expression changement brusquement lorsque je remarque qu’il ne bouge jamais ses iris malgré ses mouvements.

Étrangement à l’aise, le Kumojin m’explique qu’il a décidé de me surnommé « l’Ami » ce qui me fait chaud au cœur et me tire un sourire temporaire puisque je suis inquiet d’une autre chose. J’ai peur que notre combat l’ait aveuglé.


« Êtes-vous blessé aux yeux, Kongoh? Est-ce notre combat? »


J’écoute sa réponse, mais après quelques secondes, un bruit nous interrompt. Un moine s’empresse de nous rejoindre. Il lève la main, essoufflé.


« Messieurs, messieurs! Les éclaireurs du convoi Samuraï sont là! Il s’agit de Mutetsu du Nord de la Capitale! Allez les accueillir, vite! »


Je hoche rapidement de la tête et me tourne vers l’homme de Kumo.


« Bon, il est temps de prouver ce que vous me disiez! Je vous fais confiance avec les bandits et la garde, je m’occupe d’expliquer la situation aux Bushi. Dites-moi, ça vous va? »


J’ai une certaine inquiétude quant aux capacités du moment de Kongoh, mais, s’il y a une chose que je suis certain, c’est que je peux lui faire confiance! Du moins, je veux réellement lui laisser sa chance, car je sens qu’il veut se prouver quelque chose à lui-même aussi.



Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyJeu 7 Mai 2015 - 14:45

Le corps droit, je sais qu'en tant que ninja laisser apparaitre une fatigue quelconque peut déclencher de lourdes conséquences. Qui sans si dans mon cas les hommes capturés ne tenteraient pas de fuir en me voyant flancher. Il est hors de question que je devienne un fardeau. J'ai trop de choses à prouver pour que ce soit le cas. Si je ne peux prendre mes propres décisions à terme, comment je vais pouvoir contrôler une situation venant sans prévenir ? Il me faut serrer les dents et continuer.

L'homme aux mille sabres se met à faire passer une main devant mes yeux. Je suis trop fatigué pour faire semblant. Habituellement, je tourne mes pupilles pour laisser paraitre la normalité dans mes actions, tourner la tête, garder les yeux constamment ouvert, même si je suis bien mieux avec les pupilles fermés. Cligner des yeux de temps à autre. Enfin tout le panel me permettant de cacher cette faculté. Telle font les ninjas de notre monde avec ce genre de capacité dont l'ignorance ou la connaissance de ses facultés peuvent changer le déroulement d'un combat.

Cependant si mon ami fait cette mimique, laissant montrer toute la signification qu'elle a, ce n'est pas pour savoir si quelque chose cloche, mais pour le certifier ce qui signifie que quoi qu'il en soit, il se doute de quelque chose, donc les faut semblant n'ont quoi qu'il arrive plus leur place. Vue comment il m'a répondue à mes questions, je me dois de lui rendre l'appareil, à ma manière. Je suis bien moins bavard, pas habitué à être avec des gens. Je me mets face à lui puis dit :

C'est de naissance, un fardeau qui a eux le même résultat que celui auquel vous êtes contraint en ayant plus de maîtres. Cependant, je ne vois plus la lumière cependant je peux vous certifier que cela ne fait pas de moi un aveugle.

Prenant la main du Samourai qui virevoltant juste devant mon nez. Je peux en sentir l'odeur et le vent que la main dégage, sans compter son empreinte thermique. En gros je vois surement mieux cette main que n'importe quel autre homme qui ne verrait là qu'une main bougeant de droite à gauche.

Par la suite, un homme vient nous prévenir de l'arrivée des gardes.C'est de naissance, un fardeau qui a eux le même résultat que celui auquel vous êtes contraint en ayant plus de maîtres. En gros, je ne refuse pas ce changement de plant plutôt bénéfique. L'homme nous prévenant semble plutôt très agité car dès qu'il nous a prévenus il semble repartir aussi rapidement qu'il est venu. Surement pour aller voir de nouveau ses samouraïs de loin. Le chasseur de primes marchant dans le couloir avec moi je me mets à profiter du moment pour dire :

J'aurais tout de même une autre question ou plutôt un service. Pour être honnête elle fut aussi une des raisons de ma forte motivation pour vous aider. Même si j'espère que vous me croirez j'aurais tout de même demandé qu'on vous aide dans cette tache tout de même.

De là je m'arrête de parler. Je ne voulais pas commencer cette discussion par une base de mensonge et donc je dévoile exactement ce que je pense et les idées poussant mes actes. Je prends une grande respiration puis dit :

Malgré le nom de famille que je porte, le clan Dento n'est pas la seule famille que mon sang me donne. Ma mère fait partit d'un clan de Nomade. Le clan Kyu, je n'ai plus de nouvelles d'eux depuis plusieurs années. Ma mère ne souhaite pas que j'enquête sur eux et mon rang social ne me permet pas d'enquêter hors des sentiers de Kumo. Je sais que c'est beaucoup vous demander, mais,,,, Si vous avez la possibilité de savoir ce qui leur arrive je ne serais plus dans l'obscurité de l'ignorance.

Le clan Kyu est la seule famille pouvant surement m'accepter avec l'infirmité que je porte. Le clan Dento se fixant sur une croyance qu'un homme ne pouvant voir la lumière n'est pas assez digne pour eux. Je ne compte non pas quitter kumo pour cela cependant ne pas connaitre la situation de mon autre famille dont les histoires ont bercés mon enfance avec Shord Kyu montant les paliers de Kiri et la route que produit les nomades du clan et les biens fait produits pendant leur présence. Il me faut savoir ce qui arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyVen 8 Mai 2015 - 2:14

Kongoh m’explique en vitesse qu’il arrive très bien à voir ce qu’il se passe malgré le fait qu’il n’arrive pas à apercevoir la lumière. Son clan étant Dentô, il semblerait que sa situation particulière l’est exilé ou, du moins, marginalisé. C’est un problème très triste pour l’homme franc et solide qu’il est, mais je suis certain qu’il arrivera à surmonter ce qu’il appelle lui-même fardeau.

Souriant avec la certitude que le jeune Shinobi à la carrure exemplaire avait bien compris la tâche qui lui était alloué, je me retourne avec la ferme intention de m’éclipser et de m’occuper des invités. Cependant, le Kumojin attire de nouveau mon attention. Il tient à m’impliquer dans une recherche, celle de ses relatifs, de sa famille éloignée, car malgré le nom qui lui a été attribué par sa naissance, il est aussi membre d’un second clan sanguin nommé Kyu.

Intrigué, j’ai un vague souvenir qui me revient en tête. L’image de cette cabane dans laquelle Eden et moi nous sommes arrêté avant qu’elle ne prenne feu. L’image de cet homme qui se nommait, justement, Kyu quelque chose. Je n’arrive pas à me remémorer de toute la scène, mais je suis certain d’un jour avoir vu un membre de cette famille.


*Ou, peut-être en est-ce une autre, Taku! Ce n’est pas parce que deux personnes ont le même nom qu’ils sont nécessairement de la même famille ou du même clan.*


Je marche vers Kongoh et penche doucement ma tête sur le côté, souriant chaleureusement.


« C’est une requête bien unique, monsieur Kongoh! Mais, c’est justement ça à quoi servent les amis, non? Après notre aventure avec les Samuraï et les bandits, j’aimerais que nous discutions sur le chemin de Kumo. J’aimerais que vous me dictiez le plus d’informations possibles au sujet des branches maternelles de votre arbre généalogique pour que je puisse mener l’enquête. »


Je me retourne de nouveau, mais plus lentement. Sans changer d’expression faciale, je fais signe au Ninja de se charger de sa tâche en pointant vers le mur de l’index, mais il est évident que c’est la prison de fortune qui se trouve à l’entrée du village que je montre du doigt.


« Mais, tout d’abord, vous avez une tâche et moi aussi. Occupons-nous du transport dans les règles de l’art, complétons cette mission, et ensuite nous parlerons de votre demande. »


Et, je continue le chemin que j’avais précédemment entamé. Je me dois d’accueillir les Maîtres d’Armes qui viennent d’arriver même s’ils ne s’agissent que des éclaireurs. Me hâtant, je saute les marches trois par trois jusqu’à l’étage et me met à la course. Sautant entre la foule qui lentement s’accumule, j’arrive finalement à la hauteur des trois hommes montés sur des cheveux blancs tachetés.


« Bonjour, messieurs. Je suis Takusanken, celui qui a appréhendé les malfrats. Le Shinobis fut pris en captivité par les Kumojins qui ont aussi pris quelques-uns des bandits. »




Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptySam 9 Mai 2015 - 9:44

Ma demande et faite. J'aurais donc une chance qu'il accepte et dont que j'ai des nouvelles de mon autre famille. L'attente de la réponse me fut éternellement longue même si ce dernier ne met que quelques secondes pour répondre. Une réponse qui se fait positif. Il accepte au nom de notre amitié, un petit sourire sur mon visage se met à se dessiner, puis je dis :

Merci.

Cela est en bonne route. Je ne sais pas combien de temps cela va prendre pour nom ami de retrouver la trace de notre clan qui a un terrain de mouvement sans véritable frontière. Le clan de nomade parcourant le monde entier fait qu'il en devient dur à retrouver.

Enfin pour le moment on y est pas, et cela, Taku me le rappel bien. Effectivement nous sommes encore au travail et nous avons des hommes à accueillir mais surtout des prisonniers à préparer. Pendant que le Samouraï va saluer les éclaireurs, moi je pars, préparer les Bandits à la route qui leur attend. Prenant une grande ficelle, je me mets à demander à tous ses prisonniers de se lever et de faire deux rangé. Cela fait vérifiant si tout le monde est là au cas où, je me mets à les attacher sur une même corde afin que si l'un tente de partir il soit arrêté par les autres tenus par le même fil. Ainsi ils devront tousses se suivre. Les hommes préparés au voyage. Je vérifie une seconde fois la présence de tousses, puis j'attends quand d'un coup je vois arriver deux chevaux avec chacun un homme sur le dos. Saluant rapidement ses hommes j'attends de savoir la suite des opérations.

L'attente est palpable, malgré ma droiture j'ai hâte de venir à ce qui me préoccupe le plus. Donner l'information sur mon clan. Faire en sorte de savoir enfin ce qui se passe, et cela, même si je sais que je n'ai pas les informations maintenant, je sais que plus vite je les donnerais, plus vite j'aurais de chance d'en avoir. Si du moins il en trouve, malgré ça, déjà le fait de savoir une personne sur le coup me rassure dans un sens. Je sais que maintenant, je n'attends pas pour rien. Restant droit ne bougeant pas beaucoup, je ne montre aucun signe des blessures que je porte. Par une grincement de dents ou même un signe quelconque de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyDim 10 Mai 2015 - 18:39

Ils sont trois devant moi. Deux d’entre eux portent des signes de Kira et l’autre un symbole de Mutetsu. Ce dernier descend de son cheval et s’approche de moi. Il m’analyse pendant quelques secondes, passant son regard de bas en haut, observant mes vêtements brûlés et l’état de mon torse en plus des Katanas à ma ceinture. Il n’a aucune émotion et cache très bien sa surprise de me voir ici et de ne pas arriver à comprendre ma provenance. Je lui réponds simplement par un sourire.

Il hoche ensuite de la tête, peut-être satisfait, je ne sais pas. Il retourne sur sa monture. Tout en se retournant, il fait sur de la main aux autres.

« Nous allons retrouver le convoi pour le dire que tout est en ordre ici. Dans quelques heures, le restant des hommes arrivera. Nous laissons deux autres Mutetsu s’occuper de préparer les prisonniers. Nous partirons aussitôt le reste des hommes arrivés. »

Il tourne un peu la tête.

« Faites sûr de ne rien gâcher, Ronin. »

Cette phrase me surprend et, aussitôt, je laisse passer un rire. Je n’arrive pas à le camoufler. Je dois mettre mes mains devant ma bouche. La situation est trop drôle. Moi, un simple voyageur, considéré comme un Ronin? Moi, qui passe mon temps à aider, accueilli avec tant de dédain. Moi, qui a capturé seul des faiseurs de troubles pendant que les Samuraï flânaient sans offrir de protection aux plus petits villages, remercié qu’avec un hochement.

Alors que les trois éclaireurs s’en vont, je laisse mes mains tomber et continue de rire jusqu’à ce que ça ne soit plus drôle. Je reste ainsi, à me bidonner, pendant plus de cinq minutes. J’essuie doucement les larmes qui coulent de mes yeux et me dirige vers l’emplacement où se trouvent les bandits. J’y retrouve rapidement Kongoh et le Chuunin de Kumo avec deux cheveux dirigés par d’autres hommes. Je m’approche en vitesse, encore à enlever les larmes d’hilarité.


« Bon, je suppose que nous pouvons préparer le transport sous peu; les éclaireurs m’ont bien dit que le restant du convoi arriverait d’ici quelques heures. Il repartira directement, Kongoh, je suis désolé, mais nous ne pourrons pas nous reposer puisque nous aurons à les suivre. »


Je m’approche et baisse drastiquement le volume de ma voix.


« Vous pensez pouvoir y arriver? »


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyLun 11 Mai 2015 - 5:39

Ma tâche est terminée. En tout cas pour ce qui est de ce que j'ai à faire avec ses prisonniers. Ficelé au niveau des mains et maintenant aussi attaché les uns aux autres. Avec ça s'il y en a un qui arrive à s'échapper, c'est qu'il est fort. Très fort, ce qui ne semble pas être le cas avec tous ses bandits. Au loin, je me mets à entendre les pouffer de rire de mon partenaire, cela semble donc signifier que la rencontre ce passe plutôt bien. Attendant donc la conclusion. En sachant que s'ils prennent le relai ou que nous devrions continuer la route en les accompagnants.

Les bruits des sabots repartant je sais donc leur rencontre terminée et je peux voir Taku au loin revenir. Attendant donc son expertise ce dernier vient me voir et me dis que le chemin va reprendre de plus belle. Dommage, moi qui pensais qu'on allait pouvoir se débarrasser d'un trajet supplémentaire il ne semble pas. Après cette information donnée mon ami me demande si je me sens capable d'y arriver. J'analyse mon état et regarde les quels des plaît me dérange le plus. La blessure à laquelle la lame c'est enfoncer dans mon corps me lance pas mal, mais aucune douloureuse au niveau des jambes. Je le regarde donc et lui dit :

Oui,,, tant que l'on a qu'à marcher ça ira.

J'aurais su, j'aurais tout de même préféré avoir une tour de garde vérifiant si les prisonniers sont calmes plutôt que de marcher directement, mais j'ai une tâche à accomplir et je me dois de la réaliser sans être un pois, même si je ne me sens pas capable de refaire un combat dans cet état ou même de courir derrière un prisonnier. Le temps passe et voilà que maintenant la troupe de samouraïs arrive. Plusieurs en cheval et certain ont même des chariots de transport. Ha de quoi s'asseoir, mais au vu de l'ambiance général je n'ai pas l'impression que ses derniers soit plutôt amené à offrir une place assis à un shinobi. Dommage. Les bandits arrivés, nous commençons déjà la route. À côté de mon partenaire, je me mets à lui dire :

Je me questionne sur un point. Les samouraïs sont connus pour maîtriser une grande force. Donc pourquoi ils ont besoin qu'on les accompagne ?

Une phrase dite d'une voix normale sans intention de cacher cette question qui ne me semble pas vraiment mauvaise ou gênante. Au contraire dans cette phrase je me laisse dire que les Samouraïs sont des hommes dotés d'une grande force, c'est donc un compliment ? Enfin cela dépend de comment on réceptionne la phrase. Puis qui sais le fait qu'on les accompagne va peut-être faire gagner plus d'argent à notre voyageur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMar 12 Mai 2015 - 2:24


« Ce n’est pas ça, Kongoh! »


Je penche ma tête sur le côté, souriant.

« Si, les Samuraï sont incroyables! Mon père pouvait fendre une colline en deux. Il l’a fait avec le mont Osai. Ils sont terriblement rapides et puissants et, ça, c’est sans même compter l’addition de l’Aura à ça! »


Je pointe les deux montures.

« Ils sont aussi des hommes. Je veux éviter des problèmes. Je veux éviter des morts inutiles. Qui sait s’ils ne sont pas aussi violent que les autres? Je préfère m’assurer que les bandits se rendent bien à destination et qu’ils soient jugés pour leurs crimes par des personnes responsables et non par des gens qui veulent simplement se débarrasser d’un problème au lieu de tenter de le régler! »


Je vois l’incertitude apparaître dans le visage de grand guerrier de Kumo.

« Vous comprenez ce que je désire accomplir? Je tente de conserver quelques vies! »


Je lui fais, de nouveau, un sourire franc.

« Vous verrez, ça se passera rapidement et sans embuche! »


Je lui dépose une main sur l’épaule avant de me rendre à Boke et embarquer sur ma propre monture qui, elle, est équipée de tous mes sabres. Je siffle Chokushi et lui donne un morceau de fromage que j’avais conservé dans mon carquois. Le rapace hurle sa joie alors que les Bushi déplacent les criminels jusqu’aux chariots. Une fois enfermés, ils font signes que le convoi est aussitôt prêt à partir.

Je sors une petite bouteille de vin de l’autre poche de mon gros étui et avale une grande gorgée.


*La nuit risque d’être longue.*


Souriant, sentant déjà la fatigue, la faim et l’alcool se mélanger, je ferme la marche, laissant derrière moi le village et ses habitants qui, pour la majorité, sont encore endormis. Je suis content qu’ils aient bien guéris Kongoh parce qu’il était dans un état critique. J’espère qu’il sera en condition pour tout le trajet, car nous avons un long voyage devant nous.


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyJeu 14 Mai 2015 - 11:38

Ma question est simple et pourtant à la suite je me mets à comprendre la crédulité de mes propos. Je ne pensais pas que des hommes servants certaines convictions peuvent avoir de telles idées en tête. Je regarde étonnamment mon camarade étonné de ses propos. Il pense donc que ses hommes qui sont venus sont capables d’éliminer ses hommes justes pour gagner du temps ? Je ne pense pas qu’un homme intègre peut avoir de telles idées. Après cette phrase en me voyant interloqué il se met à justifier de nouveau ses actes :

Effectivement si des hommes sont capables d’une telle chose il en devient nécessaire de les accompagner.

Il me réconforte en me disant que tout va bien se passer. Dans un sens rien que la présence de témoin fait reculer certaines idées d’actes criminel et je laisse supposer que ses Samourai ne veulent pas perdre leur titre. Je dis cela mais les dires de notre ami reste des suppositions et nous nous sommes là pour être sûr que cela se passe donc bien. Un petit au cas où en quelque sorte. Cela dit dans un sens cela me fait plaisir car même blesser sur le coup je suis quand même utile, je fais guise de représentant Kumojin un poids qui permet de montrer que si une chose se passe mal Kumo en sera tenue au courant et que cela peut avoir des conséquences allant jusqu’à concerner cette force militaire. Le temps passe et mes blessures commencent de plus en plus à me lancer. Les heures s’écoulent et d’un coup je sens comme si une de mes plaît s’ouvre :

Haa.

Une intonation faible sortant de ma bouche la douleur se sent de manière nette. J’eux une fraction d’arrêt avant de reprendre la marche. Posant la main au niveau de la douleur je sens un liquide au ports de mes doigts. Une des blessures saigne de nouveau. M’éloignant du groupe je me mets à lever mon tee short et à prendre l’équipement de base pour les soins rapides. Mettant donc une pommade et un autre pansement dessus, je remets ma tenue correctement puis cache le sang avec ma veste. Je souffle un peu puis rattrape le groupe. Un des hommes m’ayant vu m’éloigner se met à venir à mon niveau et à dire :

Que vous arrive-t-il ?

Je suis parti me soulager.

Je vois, sinon pourquoi Kumo traine avec un Ronin ? Vous ne savez pas que ses gens-là n’ont aucun honneur ?

J’ai pour habitude de juger l’honneur d’un homme par mes propres jugements, et de ce que j’ai vu, c’est un homme ayant sauvé un village entier d’un groupe de bandit. Ce qui est plutôt un acte honorable. En tout cas bien plus qu’un homme prenant la parole de haut.

Vexé l’homme ne répond pas. Faisant accélérer ça monture. Cependant j’ai raison cet homme ne me connaît passe, il n’a même pas pris la peine de se présenter ou même de descendre de ca monture afin de mettre un point d’égalité entre nous. Sans compter que l’honneur en soit n’est pas une chose que l’on juge par la réputation d’un homme. Je commence à avoir chaud. La blessure me demandant beaucoup d’énergie, je commence à avoir du mal à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyLun 18 Mai 2015 - 16:25

Nous nous déplaçons largement plus lentement que je ne l’eue cru au départ, mais je n’en parle pas. En fait, depuis le début, je garde le silence, surveillant de près celui qui a tenté de m’insulter. Le clan Mutetsu pourrait s’avérer problématique, dans le futur, pour un homme tel que moi, un homme voulait changer les traditions d’une culture telle que les Bushis.

Je remarque aussi l’étrange disposition des soldats autour du convoi. C’est comme s’ils voulaient s’éparpiller à n’importe quel moment ou bien qu’ils étaient près à foncer directement sur le carrosse qui est aussi une cage.


*Craignent-ils la fuite de ses bandits?*


Deux autres hommes en armures passent derrière probablement pour fermer la marche. Je vois que l’un d’entre eux se dirige vers Kongoh pour s’entretenir avec lui, mais je préfère ne pas me mêler de ça. Si jamais il a besoin de moi, il me fera signe. Je suis certain qu’il le sait. Néanmoins, la vitesse du Kumojin est diminuée légèrement. Je décide de ralentir aussi et, une fois à sa hauteur, je descends de Boke.


« C’est à votre tour, Kongoh, de pouvoir chevaucher. Vous êtes plus lourd que moi, mais mon vieux Boke peut vous supporter! »


Je lui laisse les rênes de ma vieille bourrique et l’aide à monter subtilement dans l’optique d’éviter que ses plaies s’ouvrent à nouveau. L’homme se trouve à être entre mes deux grands carquois dans lesquels se trouvent toutes mes lames. Je prends une seconde pour vérifier la stabilité de mon nouvel allié et l’aise de mon cheval avant d’accélérer le pas et de reprendre un rythme similaire à celui que les Samuraï prônent.

Le chemin ne devrait pas être si terriblement long entre Seiriu et Bukeyashiki. Toutefois, les habitants de Tetsu prennent un détour vers le temple de Genbu situé plus haut en montagne. Je ne connais pas les rituels des Mutetsu et je ne comprends certainement pas le point de faire un long détour, mais je préfère rester sur mes gardes plutôt que m’en informer.

Je remarque périodiquement que tous les protecteurs du convoi semblent dérangés par notre présence. Régulièrement, ils regardent par-dessus leurs épaules avec des yeux remplis de dédains. Je ne connais pas leur plan. J’espère simplement qu’il s’agisse d’aller chercher une bénédiction à quelconque moine.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMer 20 Mai 2015 - 14:19

La route continue et je me sens faiblir, pour des yeux d’expert il est surement probable que cela se voit par une rapide et maigre éclaircissement de ma peau. Pour les yeux d’un Samidare cela se verrait par l’affaiblissement de la chaleur corporel. Cependant, un homme doit toujours aller jusqu’au bout quand il décide de quelque chose. Je me dois de ne pas flancher, surtout en voyant les mouvements plus que suspect de ses hommes. Même ses bandits semblent voir l’agréation venir car cela semble les agiter. Mon partenaire semble avoir raison, si nous n’étions pas là il est certain que ses derniers auraient agi depuis un moment. Je ne comprends pas ce genre humain qui même quand une menace et neutralisée compte quand même rependre le sang. L’intérêt n’a clairement aucun sens et semble plus animal que logique. Certains hommes ne semblent pas avoir tant évolué que ça et sont plus animal qu’humain. Taku se met à ralentir et de venir vers moi. Je semble être un pivot dans les regards de tousses. Ses hommes étant embêtés de nos deux présences Taku lui, me chaperonnaient à la connaissance de ma blessure. Juste en nous voyant tout deux nous avoir éloigné de notre position on peu voir les chevaux des Samourai se positionner de manière bien étonnante. Comme s’ils encerclent les prisonniers pour une quelconque raison. Mais pourquoi, maintenant ils n’ont pas plus de raison de fuir qu’au début du chemin ? J’ai du mal à croire à ce genre de manège. Taku descendant de ca monture j’en profite pour tout en montant à lui dire :

Leur chaleur corporelle a monté. Ils sont à cran.

Ses hommes veulent agir. Pour faire quoi. Je ne sais pas mais leur attente semble signaler autre chose. Ma fatigue est sommaire, je regarde Taku et lui dis. Je pense me mettre en méditation pour étendre ma vue. Je baisse les yeux tout en faisant comme si je regarde quelque chose alors que mon interlocuteur sait parfaitement que cette mimique est inutile pour moi. Mais cela permet clairement de savoir que je lui montre quelque chose De là je lui montre le signe d’entre en action en main, mais au lieu qu’il soit complet je le réduis et l’utilise qu’avec deux doigts pour rendre le geste moins perceptible et compréhensible si on le voit. Cependant si Taku comprend pour nous il sera un signe clair et concis. Cela de fait, je me pose tranquillement sur le cheval et quant à Taku il semble positionner ses sabres pour remettre à l’aide l’animal dans le nouveau poids porté. J’en profite pour dire :

Je vais me mettre en méditation, afin d’affûter mes sens.

Je vais me mettre en méditation, afin d’affûter mes sens. Les yeux fermés, je semble inoffensif et surtout hors-jeu. Un homme qui semble plus porté sur un relâchement dans ca tache alors que c’est bien le contraire. J’augmentais ma capacité en me basant sur un objectif. Regarder. Le cheval reprenant la position d’origine qui s’est serré sur les otages. Concentré après une dizaine de minutes, la vérité se dévoile. Autour de la route dans la lourde végétation entourant l’endroit se cache quatre hommes. Faisant le signe plus le numéro quatre j’espère qu’il va vite comprendre la raison du numéro. Je ne suis plus vraiment capable de combattre, cependant je peux agir et donner un avantage à mon allié. Desserre la ficelle qui tient les carquois de mon allié je lui permets de gagner du temps. Cette action ne fut remarquée par ses derniers, mais au moins nous avions l’avantage de commencer en premier. Touchant une de mes épaules je prends un des derniers sceaux que mon père m’a donné en cas de lourd pépin. Ce dernier laisse sortir une boule de papier je la guète en l’air. Taku comprendra. De là j’aurais un avantage et aussi notre manieur de sabre qui lui reprendra la vue bien plus rapidement qu’eux, et pour moi cela ne changerait pas grand-chose.

La boule produisant un flash je lance plusieurs Kunai sur les adversaires caché. Ses derniers ne pouvant plus que se montrer leur effet de surprise est raté. Samourai ou non ? Je ne le sais pas encore, mais nous allons avoir plus de prisonniers que prévus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyLun 25 Mai 2015 - 18:12

La tension est palpable alors que nous sommes toujours en direction du temple. Lorsque j’ai laissé Boke à Kongoh, le Kumojin m’a enseigné en vitesse un symbole. Il s’agit d’une sorte de méthode de communication basée sur la vue au lieu des sons. C’est une façon de faire très militarisé axée sur la subtilité et l’infiltration. J’ai déjà lu un livre sur le sujet alors que je cherchais à mieux comprendre les stratégies de guerre.

Les habitants du Nord de la contré, le clan Mutetsu, font d’étranges mouvements et prennent des positions inhabituelles pour l’escorte d’une cargaison telle que celle que nous avons donné notre parole de protéger. Combiné aux commentaires de celui qui arrive à voir sans ses yeux, je surveille de près tous les gestes des hommes.


*Que font-ils?*


Quelque chose attire mon attention, plus haut, dans les arbres, après quelques minutes de chemin dans la petite végétation annexe aux montagnes qui entourent le temple. Déjà que l’initiative des Bushi de se diriger vers l’endroit saint me semble complètement loufoque, les bruits qui proviennent des feuilles m’importunent.

Et, Kongoh fait le signe de la main. Je ne le vois que du coin de l’œil. Je vois aussi qu’il montre quatre doigts. Rapidement, il tire sur les sangles retenant mes lames. Je comprends. Il y a quatre sources de danger. Sans me retourner, je me lance vers mon vieux cheval et attrape mes carquois. Je saute vers l’arrière et retire une grande quantité de sabres que je jette dans les feuilles. J’enregistre la trajectoire des lames avant de fermer mes yeux voyant le boule de Kongoh monter dans les airs.

Une couleur blanche intense apparaît même si mes yeux sont clos.

Le choc du sol à mon atterrissage est lourd. Tout s’est déroulé si rapidement.

Je ressens un pincement provenant de mon bassin.

J’ouvre les yeux et laisse passer un cri. Devant moi se tient un des Samuraï du clan Mutetsu, sa lance enfoncée au-dessus de ma cuisse, sous mon ventre. Son regard est neutre, comme s’il savait ce qui allait suivre.


« Qu’avez-vous fait? »


« Nous ne voulons pas de Rônin sur nos terres! »

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMer 27 Mai 2015 - 5:43

Tousses ne furent pas pris dans mon piège. L’un d’entre eux a même profité de mon éblouissement pour viser mon allié. Ma technique à eux l’effet inverse. Je me suis dit qu’en ayant déjà eu l’effet mon partenaire va agir avec les autres hommes, ce qui fut le cas pour plusieurs de ses hommes. Cependant pas tousses. L’un étant calme à agie malgré l’éblouissement. Une maitrise sensoriel ? Je ne sais pas vraiment mais en tout cas il a fait mouche.

Je ne peux pas vraiment faire grand-chose comme si je suis déjà hors-jeu avant même que l’attaque soit commencée. Restant sur le cheval, je ne peux qu’éviter d’être un fardeau supplémentaire. Les mouvements rapides que j’ai produits ayant déjà ouvert plusieurs autres plais. Je ne peux donc qu’être un spectateur dans cet affrontement, un spectateur étant bien trop près de la scène au risque d’en gêner les hommes jouant dans cette scène. Celui étant proche de Taku semble échanger avec mon ami des mots. L’un demandant pourquoi, l’autre y répond. Une simple banalité de titre ? La cible de l’attaque n’est donc pas les prisonniers ou du moins cela est une raison secondaire.

S’ils ne veulent pas de Ronin dans leur contrés qu’es que cela peut bien signifier, qu’ils choisissent d’agir pour leur maître ou à l’encontre. Si cela est à l’encontre leur action en devient tellement stupide que cela peut en être drôle. Évidement s’ils agissent à l’encontre de leur maître cela signifie qu’en tant qu’homme servant un homme ils obéissent moins à leur maître que se même dit Ronin. Ce qui peut laisser se demander qui sont les vrais Ronin dans cette histoire. Sauf si évidemment, c’est leur chef direct qui à demander un tel acte. Cependant là le soucie va plus loin car cela signifie qu’ils attaquent un Kumojin et un allié de Kumo :

Es de votre propre initiative et vous agissez à l’encontre de votre maître ou es votre maître qui est derrière cette stupide action ?

Quelle que soit la réponse, l’erreur qu’ils ont commise en est pathétique. La colère que j’ai en voyant de tel acte, je ne peux pardonner et laisser de tels hommes en liberté et cela compte leur chef s’il est derrière cela. Si je n’agis pas directement j’agirai tout de même en faisant mon devoir de Ninja de Kumo. Cependant là et maintenant je suis plus qu’inutile je peux rapidement devenir un poids pour mon allié. Les brigands s’agitent à la vue du remue-ménage. Ses derniers commencent à se demander s’ils ne doivent pas agir avec toute cette agitation. Je ne peux pas faire grand-chose d’autre, donc je dicte à mon cheval de s’approcher d’eux puis en les regardant je me mets à dire :

Un geste et je fais exploser le sceau que j’ai mis dans votre tête quand vous étiez assommé.

À par éviter une plus grosse débandade je ne pouvais faire autre chose. Chacun a vu mon combat contre Taku même si cela est de loin, ou en tout cas ils l’ont entendue pour ceux ayant eux une obstruction. Pour le reste ils ne sont pas capables de dire si je mens ou non ce qui va les empêcher de tenter quoi que ce soit s’ils pensent penser qu’il y a une chance qu’on leur a posé un piège mortel directement dans la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyLun 1 Juin 2015 - 18:43

La pointe de la lance s’enfonce légèrement plus profondément et mon visage se crispe, mais je ne pli pas. Restant encore debout, j’attrape le bois de son arme et pousse dans la direction du Mutetsu pour éviter que ma plaie ne s’agrandisse d’avantage. Le regard de mon adversaire du moment est rempli de haine.


*La haine. Cette haine est causée par un mécompréhension de ma présence et la propagande du Pays. Ils ne savent pas d’où je viens ni ce que je veux, ils ne me comprennent pas et, donc, ils sont effrayés. C’est pour ça. Il ne reculera pas tant que je serai, pour lui, une source d’incertitude comme le sont, parfois, les Ronins.*


Un sourire apparaît sur mon visage quand je vois que Kongoh prend ma défense une nouvelle fois. Cette fois-ci, par contre, il mise beaucoup. Il explique que durant le cours laps de temps où nous étions aveuglés, il a pu inscrire un sceau à l’intérieur du crâne des Mutetsu et autres personnes dans les arbres.

Le silence se lève et s’installe pour quelques minutes.

Des grommellements, des grognements et des demi-mots prennent sa place. Les Bushi ne savent pas réellement quoi faire de ces propos. Lentement, l’acier qui était logé sous mon ventre se retire. Je tombe sur un genou sitôt il est sorti.

« Très bien. Vous avez gagnés. Nous vous laissons les prisonniers. »

L’homme qui est assurément le chef se redresse. Il regarde le Kumojin pendant quelques secondes et retourne sur sa monture.

« Dirigez-vous directement à la Capitale sans passé par d’autres sentiers, nous avions laissé d’autres pièges au cas. »

Il se retourne.

« Vous êtes chanceux, Ronin, d’avoir un Shinobi comme allié! Quittez nos terres aussitôt que les prisonniers sont derrière les barreaux ou nous reviendrons. »

Sans un seul mot additionnel, tout le groupe se met en route sauf la charrette contenant les bandits, Kongoh et moi-même. Je me glisse jusqu’à un arbre et m’y adosse.


*Il vous a tous sauvé, Mutetsu. Kongoh a sauver votre clan.*


Je soupire longuement.


« Nous allons devoir nous occuper du reste, Kongoh. »


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyVen 5 Juin 2015 - 14:55

L’assaut s’arrête net. Ses hommes avaient d’après ce que j’ai compris comme cible Taku. Ce dernier ne semble donc pas vraiment apprécier de tousses encore moins des hommes de son clan. Es donc si important que ça de ne pas être Ronin, de garder cette ligne de conduite obligeant leur propre clan à se soumettre automatiquement à un homme. L’idée en est aussi stupide que cet assaut qui est surement fait sans le consentement de leur maître du moins je l’espère, mais cela signifiais que leur ligne de conduite peut être enfreinte. Du moi pour certain. Le combat semblant s’être arrêté grâce à une rude dont je n’ai clairement pas sûr que cela marche. S’en est parfait, éviter le sang est toujours intéressant quand l’on peut. Les lames se baissent et celui qui semble le plus fort commence à parler pour nous prévenir des pièges qu’ils ont posés sur la suite de la route et qu’après avoir amenés ses hommes à leur destination finale, nous devrions quitter de suite les lieux si l’on souhaite éviter un autre assaut. Moi qui pensais pouvoir me reposer s’est raté.

Le sabreur me disant que nous ne sommes plus que deux Maintenant, je le regarde en faisant un signe positif pour lui répondre :

Ne nous attardons pas sur des détails.

Si les samouraïs entendent ça, je me demande comment il peut l’intercepter. Car dans un sens c’est comme si je dis qu’il n’est qu’un détail vu que la discussion se penche vers eux. Cela n’est pas la description de ce que je veux dire. Mais ce que je veux dire c’est que peut importer à deux ou à mille ce n’est qu’un détail il faut avancer, ou du moins progresser et rester donc sur ce détail n’est pas très utile. Regardant de nouveau avec ma vision thermique en me concentrant, je vérifie si personne ne nous suis. Non ça va. Parfait, j’espère que maintenant la suite de notre route sera moins tubuleuse. Pour une première fois à l’extérieur de Kaminari, je trouve qu’elle fut plutôt turbulente.

La route continue après un bandage rapide de la blessure de Taku. Ce dernier à une belle blessure, mais je n’y connais pas grand-chose dans ce genre de blessure et donc je ne peux l’aider qu’à faire des premiers soins, une chose que tout ninja apprend à faire dans sa formation, mais cela va simplement au bandage courant. Ce qu’on lui a fait devrait tenir le temps de trouver un lieu ou mieux le guérir. Reprenant le cheval pour le début de la route, je me mets à le laisser après un certain temps à son propriétaire. J’ai de nouveau la force de marcher et lui maintenant est aussi blessé :

Tenez, je vais marcher pour la suite du chemin. Quoi qu’il en soit il ne reste plus beaucoup de chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyMar 7 Juil 2015 - 18:25

Kongoh et moi prenons en charge le restant de ce qui est devenu une mission. Silencieusement, je me félicite d’avoir suivi le convoi et, ainsi, d’avoir évité des morts : celles des prisonniers. Le Kumojin croit qu’il m’a sauvé la peau, mais il a surtout sauvé mon futur dans les terres de Tetsu no Kuni. S’il n’avait pas été présent, je crois que la rage aurait pris le dessus. J’aurais exterminé les Mutetsu simplement pour leur fermeture d’esprit.

Mais, mon compagnon est dans un état désastreux et mes plaies ne sont pas banales. Grâce à l’aide du guerrier aveugle, je reprends position sur Boke après avoir pris le temps de bien reprendre tous mes Katanas. Quelques minutes plus tard, nous nous mettons en route. Il faut bien apporter ces malfrats avant de revenir jusqu’à Kumo.

Je prends soin de ma blessure en cours de route sans lever d’alarme, simplement pour éviter une infection. La journée, elle aussi, avance alors que nous pouvons finalement voir notre destination. Profitant de ce qu’il reste de clarté pour communiquer avec mon ami, je m’interroge sur la famille de Kongoh, sur ces ancêtres Kyu.


« Maintenant que nous sommes sur le point d’arriver à la Capitale, Kongoh, désirez-vous m’apporter plus d’information sur votre famille, sur ces gens que vous aimeriez que je recherche? »


Une nouvelle fois, mes bandages sont souillés et il faut que je les change. La tâche ne m’est pas naturelle puisqu’habituellement mon protégé Kennei s’en charge. Je me demande bien ce qu’il devient, ce jeune homme. J’écoute le récit de mon associé dans cette aventure tout en terminant.

En arrivant aux grandes portes, les gardes nous empêchent d’avancer d’avantage.


*Je m’y attendais.*


Une fois au sol, je m’approche et, docilement, j’explique notre situation. Il ne faut que quelques minutes pour qu’ils acceptent notre colis et qu’ils nous apportent de la nourriture et de l’eau. La pitance est maigre, mais suffisante.


« Merci. »


Je pointe un endroit non loin de la grande porte à Kongoh et je vais m’y installer.


« Alors, vous préférez que nous prenions le chemin vers Kumo aujourd’hui ou que nous passions la nuit ici? »


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] EmptyJeu 9 Juil 2015 - 17:00

Nous avions enfin fini. La ville où nous devons amener les prisonniers est enfin là. J’ai l’impression que cette route n’allait jamais se terminer, mais en fin de compte si. Mes douleurs se lancent et je vois déjà le petit hôtel qui va me revigorer. Taku est aussi plutôt mal en point, mais de ma vision je ne peux savoir si c’est minime ou aggravé. Il ne semble pas vraiment perdre le contrôle donc il semble plutôt en bonne forme. Cependant, je nous vois mal sans repos reprendre la route, bon nous aurions des poids en moins et bien sûr nous sommes des ninjas mais là nous avons le choix et quittons à marcher, autant qu’on le fasse après avoir bien dormis dans un bon lis. Ho puis c’est Kumo qui paye. Quoi qu’il en soit la discussion fut remise sur celle de mon clan disparue :

Le plus connu dans ce monde est Kyu Shord, un ancien dirigeant de Kiri no Kuni. Il fut à la tête sous les ordres de Tenzo et a comme amis une dénommé Aojikawamanashi Kaguya. Je pense que cet homme est un bon début d’enquête. J’ai aussi entendu parler de ce dénommé Kyu Goren. Mais que des rumeurs pas… Forcément bonne en plus.

À la suite je ne saurais trop quoi lui donner comme autre début d’enquête. À vrais dire, je ne sais même pas si cela peut faire un bon début d’enquête, cependant une chose est aussi vrais :

Plusieurs membres du clan Kyu ont arrêté de suivre le reste du groupe et donc il n’est pas rare d’en trouver un ou deux dans des villes dans ce monde. Le hasard peut faire de bonnes choses des fois. Je crois que je ne peux pas en dire plus.

Respirants, nous laissons donc aux soins ses hommes au garde et prend la maigre portion de nourriture qu’ils nous ont gracieusement donnée. Je ne sais pas combien il va gagner pour cela mais cela m’importe peu. Assis sur un endroit mon équipier se met à me demander si je souhaite reprendre la route de suite ou non. J’aurais bien voulu, mais comme je l’ai dit cela risque d’être très contraignant :

Je pense que se serais plus judicieux de prendre une nuit pour nous reposer.

La suite est facilement prévisible. Nous passons la nuit dans un hôtel dont j’ai payé afin de remercier cet homme du temps passé pour m’écouter et l’aide qu’il semble vouloir m’aporter. Et ensuite le chemin du retour qui ne fut sans encombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Un affrontement de loin inéquitable [Taku] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un affrontement de loin inéquitable [Taku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-