N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Spécial
Narrateur
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMer 18 Mar 2015 - 19:15




    Contexte

    En cette saison, le Daimyo prend souvent retraite dans sa demeure d’été, éloigné des grandes villes et du brouhaha de la masse populaire. C’est dans ces paysages que l’on reconnaît tout le cœur et la richesse du Pays. Chaque Seigneur, mettant en avant son petit plaisir personnel, sa fortune et ses goûts, a su s’aménager son petit espace pour profiter d’un peu de repos sous cette chaleur intense.
    Lorsque la nuit tombe, la fraîcheur des lieux permet ainsi de dormir tranquille, alors que les récents gardes du corps engagés tiennent la garde, et s’assurent que rien ne viendra perturber le repos des Maîtres des Lieux.

    Le Seigneur de Kusa no Kuni et sa femme – surtout sa femme ! – ont décidé de prendre départ et de séjourner un temps dans le Château non loin du Temple Zen’Dera. Pour quelle raison ? Peu importe, Kurenaï Kawamoshi voulait s’y rendre en cette saison, et profiter des herbes médicinales dont elle aimait s’enivrer pendant un temps, pendant que son idiot de mari la suivrait sagement comme il se doit, et se contenterait d’attendre bêtement comme le mou qu’il était. Elle avait pourtant concédé à ce que Mahori Satsuda fasse appel à quelque agent de sécurité pour assurer leur repos en retrait. Pour quelle raison ? Avoue, mécréant, les autres Daimyos font ainsi alors tu te décides à suivre l’exemple ! Un vrai bon à rien. Le Seigneur des Lieux se contentera de dormir dans la chambre d’ami, pendant que Sa Vénérable se prélassera dans la Chambre d’Honneur. A ces prétendus gardes du corps, Aburame et Jinmenju, de prouver qu’ils ne seraient pas payer à ne rien faire ! Encore des dépenses inutiles qui pourraient l’être bien moins en bijoux et en tissus luxueux … .

    Car malgré ces mesures de sécurité, le Daimyo ignore encore que le Shozaichi vient d’enclencher un changement dont les Seigneurs Féodaux sont les malheureuses cibles. L’avenir repose désormais sur l’efficacité de chacun … et sur une tête sur ses épaules.


    Citation :
    Equipes :

    Forces de l'Empire
    Jisetsu Asuka, Oterashi Yanosa

    VS

    Pays des Herbes
    Aburame Miko, Jinmenju Aoki

    (Dans cet ordre)


    Introduction

    L'attaque a lieu pendant la nuit. Le Seigneur et sa femme dorment dans des pièces séparées, ce qui rend en soit leur protection plus difficile. Les forces de défense patrouillent dans les couloirs, et restent passablement endormis. On peut compter une petite poignée de soldats de base. Mais les gardes du corps récemment recrutés prennent certainement leur travail un peu plus à coeur ! ...

    Seigneur à défendre / à abattre:
     

    A Noter

  • Il est impossible de faire « disparaître » le Seigneur (clone, tunnel secret, autre). Une Technique Senso de rang A permet de savoir où tout le monde se trouve dans le bâtiment.
  • Un membre d’une équipe peut décider de se désolidariser d’elle, pour combattre dans un autre lieu, ou pour mener sa mission à bien.
  • Il est interdit d’éliminer qui que ce soit. En cas de technique de rang A/S fatale, l’adversaire est considéré brisé, encastré dans le mur et inconscient – mais vivant !!
  • Tout manque de fair-play sera considéré comme extrêmement malvenu et sera récompensé d’un remplacement sans ménagement, d’une boude pendant plusieurs semaines et d’une exclusion des futures évènements à venir. Kakeshuou Samui est votre référent pour cet Evènement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyJeu 19 Mar 2015 - 19:52

Kakeshuou Samui n'avait pas traîné pour mettre en mouvement ses troupes. Sitôt le pouvoir entre ses mains, le quinquagénaire avait en effet eu, et à raison, à cœur de se débarrasser des nuisibles à son plan de développement et de fortification de l'Empire fraîchement créé. C'était Asuka, ce jour-là, qui eut la chance de recueillir en premier les ordres de l'unique chef autoproclamé et propulsé par ses pairs. Sa réaction ? Une tentative de fuite. Une fuite vers l'avant, presque désespérée, que Yanosa avait pu désamorcer in extremis tout en s'assurant à nouveau du soutient de son apprentie à ses côtés. Ce ne fut qu'alors que le guerrier rouge avait pu mettre ses mains sur les ordres de Kakeshuou : clairs, limpides et directs, ceux-ci ne laissaient aucune place aux nuances. Et cela allait très bien au jashiniste, en l'occurrence, qui avait bien espéré en arriver à ce type d'extrémité nécessaire. Le comportement d'Asuka avait démontré de lui-même ce qu'elle pensait de cette mission, prioritaire, et qui marquerait certainement un tournant dans sa vie, mais Yanosa comptait bien l'exposer le plus possible à tous les aspects les plus repoussants de la tâche qui leur incombait.

Le départ s'était fait rapidement, après quelques directives de circonstance du maître à l'élève. Inutile, pour l'instant, de mettre trop l'accent sur la nécessité de ce qui allait être fait. Le duo, voltigeant entre les branches des arbres pour se rapprocher du lieu-cible, disposait d'informations amplement suffisantes pour pouvoir fomenter un assassinat pour le moins exotique et symbolique à la fois, et tout ce qu'espérait Yanosa, c'était que rien ne vienne troubler cette étape clef dans le développement et la prise de conscience de sa jeune disciple. La résidence, d'envergure royale, imposante et à plusieurs niveaux, fut assez tôt en vue et le duo fit une halte, à l'abri des regards. Le guerrier rouge fixa alors Asuka dans les yeux, tout deux fixés dans les arbres.

« Si je te disais que nous n'avions qu'une chance de réussir, je te mentirais : nous pourrions à nous deux ravager cet endroit et ses résidents sans faire perler une seule goutte de sueur, si le besoin venait à se présenter. Pour autant... j'aimerais que cette paire d'imbéciles bouffis de pouvoir et d'aisance trouvent la mort qu'ils méritent vraiment, aux yeux de Jashin.

Les rapports entre Mahori et Kurenai ne semblent pas très tendres, d'après ce qu'on sait... A cette heure, peut-être le mari aime-t-il s'adonner à un vice adultère, en plus des autres tares qu'il se traîne... Mais peut-être leurs rapports ne sont-ils pas aussi désastreux qu'on peut le prétendre, on ne peut présumer de rien. De même que le goût de Kurenai pour les herbes n'est peut-être pas aussi prononcé qu'on le dit. Nous allons donc rester ensembles : pas de voies séparées. Garde toujours le contact visuel avec moi pendant que j'ouvre la voie. Ce signe
, dit-il en pointant pouce et index, retiens-le bien. Si nos cibles sont bel et bien isolées l'une de l'autre, il t'indiquera où trouver celle qui te revient.

Asuka. Quoi que nous mettions en scène, à l'intérieur, et quel que soit le niveau de sécurité réel de cette résidence. Il y aura des morts , ce soir. Des morts qui pour certaines te reviendront. Prépare-toi à ôter la vie, deshi, pas pour te protéger ni pour servir une vue égoïste, ni même pour Kakeshuou. Prépare-toi à le faire, pour l'avenir que nous construisons.
 »

Ni elle ni le guerrier rouge n'avait plus de détails sur l'immense résidence et sur sa population actuelle. L'opération, montée dans la hâte, laissait une grande place à l'improvisation et à l'expression de talents personnels, dont le duo recelait à foison. Ni l'un ni l'autre ne se doutait encore qu'à cet instant, deux combattants aguerris, recrutés pour leurs talents particuliers à eux, se plaçaient entre eux et leurs cibles...



Spoiler:
 


[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyVen 20 Mar 2015 - 18:10

Suite à la prise de pouvoir de papy glaçon, certains membres du Shukai se sont vus attribuer des missions assez spéciales : assassiner les Daimyos. Effectuer ses missions quand on est shinobis, c'est bien. Mais quand on a envie de la faire c'est encore mieux. Or là, un assassinat, ça ne m'enchante guère. D'autant plus qu'il s'agit d'un couple, donc pas seulement une seule personne. Un bain de sang pur et simple. Inutile de dire que ma réaction n'a pas été des plus adaptée. En tous cas pour quelqu'un censé obéir aveuglément aux ordres. Sauf que je ne suis pas quelqu'un qui obéit aveuglement aux ordres. Surtout que celui ci ne me plaît pas. Et encore plus quand on m'a caché que mon frère était encore vivant alors que je le croyais mort depuis des semaines. Alors après avoir apprit que des membres de ma famille se trouvaient peut-être à Shimo, j'ai préparé ma baluchon et j'ai essayé de partir. C'était sans compter sur mon sensei.

Haa, Yanosa. Le Jashiniste. La première fois qu'il a débarqué chez moi il m'a empêchée de replonger dans l'alcool. La seconde d'être traquée comme une vulgaire déserteur. Jamais deux sans trois il paraît... L'avenir nous le dira. Nous avons de nouveau eu une grande discussion. Et au final il me voilà en route pour aller tuer nos cibles. Parce que c'est eux ou nous. Et puis aussi, ça va dans nos objectifs. Car ouais Jashin n'aime pas les gens qui cherchent à s’élever seuls. Enfin un truc du genre. Et comme Yanosa suit la voie de Jashin, et que je suis la voie de mon mentor...

Notre préparation se fait rapidement. Il faut agir avant eux, avant qu'ils ne sachent la prise de pouvoir de papy. Car sinon c'est eux qui vont attaquer les premiers. Pour ma part, mon sac est déjà prêt donc du coup c'est pratique. Et le guerrier rouge n'a pas grand chose à prendre. Donc c'est assez vite après que Kakeshuou nous ait donné notre mission que nous partons. Pendant le voyage, je reste plutôt silencieuse. Il faut dire que je suis nerveuse. Ben ouais, j'ai jamais tué personne moi... Je suis pas mon frangin ! Et là c'est pas n'importe qui. Un couple de Daimyo. Le paysage défile sous nos pieds. Le décor change. Et nous voilà bientôt proches de nos cibles. Nous prenons une petite pause, à l'abri en hauteur dans des arbres. Mon sensei s'adresse à moi et je plonge mon regard dans le sien.


- « Bien, j'ai compris. »

J'ai le trac, le cœur qui bat la chamade mais j'ai compris. Je ne dois surtout pas le montrer. Je dois prendre sur moi. Pour notre avenir... Et Jashin. Ou plutôt pour l'avenir que Jashin souhaite pour nous. J'ai regardé attentivement le signe afin de bien pouvoir le reconnaître si besoin. Je détourne le regard vers la bâtisse et chuchote pour me mettre en confiance.

- « On pourrait ravager cet endroit à tous les deux... T'es une championne, ok ?! Tu peux le faire. »

Ok pour la baston, ça ça me va. Mais ôter des vies je ne sais pas si je pourrais. Je prends une profonde inspiration, puis repose de nouveau mon regard sur le guerrier rouge.

- « Donc le type j'en fais mon affaire. J'en ai déjà vu des gars comme lui. Enfin, j'ai déjà vu le regard des types comme lui sur moi... »

Je serre les poings malgré moi. En fait, peut-être que je pourrais y arriver, finalement. Jouer sur leurs vices, ça marche. On va voir si notre plan fonctionne. Sinon... On rentrera dans le tas. Ce qui me correspond mieux en fait. Mais bon si on peut éviter le sang inutile ça m'arrangerait quand même. Ce ne sont pas les gardes que l'ont veut. Mais les deux au pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMar 24 Mar 2015 - 21:33

Elle n’aurait jamais dû accepter cette mission. Les missions de protection de la noblesse étaient toujours d’un ennui… Mais elle devait avouer qu’elle ne faisait pas vraiment ça pour l’honneur ni même pour s’assurer de la sécurité des Daimyos. Elle faisait ça bien évidemment pour l’argent. Une grosse récompense pour un effort minime. Elle avait été recrutée, comme d’autres mercenaires de passage à Kusa afin de renforcer la sécurité dans la résidence estivale des dirigeants du pays. Plus à même que la plupart des renforts improvisés, elle avait étendu la zone de repérage à l’aide de ses insectes dispatchés dans les sous-bois. S’il y avait la moindre perturbation ils l’alerteraient et il n’y aurait qu’à s’assurer de la présence éventuelle d’une menace.

Mais comme partout ailleurs dès qu’il s’agissait de nobles, il fallait appliquer à la lettre les règles de bien séance. D’un ennui… Mais les membres de la garde avaient toutefois toléré sa nonchalance jusqu’à présent. Comme quoi il y avait des avantages à ne plus débuter sa carrière Shinobi : on acquérait un semblant de respect de la part des autres. Posée à l’un des balcons où elle devait surveiller la zone, l’Aburame s’alluma une cigarette, le dos bien calé contre le dossier de la chaise qui se balançait et les pieds croisés sur la balustrade. D’ici elle aurait une vue d’ensemble.

La nuit s’annonçait tout de même fraîche. Elle était principalement de garder de nuit pour cette semaine intensive. Un bon choix. Si on attentait à la vie des deux clampins, les assassins essaieraient sûrement quelque chose la nuit tombée. Mais après y allait-il vraiment y avoir du mouvement ? Pas sûr … Pas dit même malgré les doutes de la femme du Daimyo. Un bout de femme vraiment. Souriant au souvenir qu’elle avait d’elle, l’Aburame fuma de plus belle.

Un drôle de couple. Elle se souvenait avoir été présentée par leur chef de la garde. La femme l’avait totalement dédaigné alors que le mari s’était empressé de montrer sa reconnaissance. Mais bien que la réaction de … Kurenai … était exécrable, elle avait eu la réaction que Miko aurait eu à sa place : du dégoût d’être présentée à la plèbe, à des ramasse-miettes qui n’étaient là que pour l’argent. Que mon seigneur ne s’y trompe pas. Elle n’était pas là car elle s’intéressait véritablement au devenir du Pays de l’Herbe. Mais elle avait accepté la mission et l’accomplirait jusqu’au bout.

    Hey gamin, y aurait moyen que tu m’apportes de quoi manger ?
    Shhhhhhh vous allez réveiller Madame … et Monsieur !


Apostrophant un garde en bas en essayant de ne pas crier trop fort non plus –eh respect quand même-, la mercenaire maintenant prostrée sur la rambarde espérait qu’il accepte. Il pouvait bien quitter son poste une trentaine de secondes quand même. Mais bon visiblement non. D’un ennui cette mission vraiment. Sortant sa flasque, elle en but une gorgée. Hop ni vu ni connu, ça lui donnerait un petit coup de fouet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMar 24 Mar 2015 - 22:45

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Pnj_ho10

Le shinobi mercenaire que j'étais approuvé ce mode de vie, j'aimais simplement travailler pour de l'argent sans avoir de réel attache. Pour le moment, j'étais le gardien de ce daimyio, si un autre me payerais plus cher pour mes services, je n'hésiterais pas à le quitter... Mais soit, j'étais bien là pour le moment. J'étais pourtant curieux d'une chose, mon employeur du moment avait recruté une nouvelle recrue, une femme. Chose assez rare et je tenais a voir ce qu'elle donnait, j'aimais bien ce genre de compagnie à laquelle je passais mes nuits avec les diverses servantes du domaine. Je questionnais alors les diverses personnes pour savoir où se trouvait cet inconnue. Il me disait qu'elle était sur un balcon... Je passais alors par les cuisines afin de prendre une bouteilles de saké avant de monter à l'étage. Autant faire connaissance de manière plus festive... même si je me devais de rester sur mes gardes.

Plus je montais, plus je me sentais bien, j'aimais les hauteurs, cela donnait un sentiment de pouvoir. J'entendais alors une voix féminine, demandant je ne sais trop quoi et je me rendais alors sur le balcon et je voyais là, une femme, belle mais pas d'un jeune âge, cela ne lui enlevait rien à son charme, elle avait des magnifiques cheveux noir... Je ne devais pas me laisser emporter et faire ce pourquoi j'étais payé et j'allais commencer mon boulot. Je m'avançais alors vers elle avec ma bouteille d'alcool à la main. Je m'appuyais sur le balcon.

« Une nuit bien calme non ? Je me nomme Saiki Asashi, puis-je savoir qui tu-es ? Je ne t'ai jamais vu auparavant. »

Je la regardais d'un peu plus près sans pour autant être grossier.

« Vous semblez ennuyé ? C'est une belle nuit pourtant, peut être trop calme d'ailleurs. On devrait peut être faire une ronde et sécuriser le périmètre ensemble, cela nous permettra de faire plus ample connaissance par la même occasion non ? »

Je me lançais franchement et puis, je pourrais voir si cette personne était sur, on ne sait jamais sur qui on pourrait tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMer 25 Mar 2015 - 10:19

Sans un mot de plus, le guerrier rouge se débarrassa de son gilet pour ne garder que l'essentiel à son ceinturon. Lui aussi, devait se préparer à ôter des vies, même si l'exercice lui était bien plus familier qu'à son apprentie aux cheveux rosés. Si un garde en patrouille représentait un danger, est-ce qu'il hésiterait à lui sectionner l'aorte ? Pas le moins du monde, non. Ses doigts raidis par l'habitude, il serait prêt à briser les nuques qu'il faudrait pour atteindre ses cibles, en compagnie d'Asuka, mais n'en ferait pas pour autant une priorité. Car si la mort du couple de Daimiyos était inéluctable, la vie des soldats à leurs bottes pouvait encore valoir quelque chose, si Yanosa pouvait espérer faire infléchir leur cours. Lentement, avec toute la souplesse et le doigté possible, le jashiniste entama donc son approche, s'appuyant modérément aux arbres et réduisant la distance avec la large, très large bâtisse, que le duo allait devoir infiltrer par la finesse... ou par la violence.

Yanosa entreprit alors de se lancer sur les contreforts, y prenant appui à l'horizontal grâce à une fine couche de chakra sous ses pieds, bientôt suivi par son apprentie. Nul besoin d'exacerber ses sens pour percevoir, sur le balcon juste au dessus de leur tête à tous les deux, la présence pour le moins marquée de trois individus, sans doute des gardes. La nuit avait beau être tombée, la soirée était encore à son zénith, ce qui n'empêchait pas au moins l'un des trois lascars de ronfler à gorge déployée. Affligeant et facilitant à la fois... Se hissant lentement sur le mur, le guerrier rouge attendit le moment propice pour sauter au dessus du balcon : devant lui, le garde endormi. Plus loin, sur la droite, accoudé dans l'angle, ses deux compères. Fermant silencieusement ses bras autours du cou du premier, celui-ci n'eut pas le temps de se réveiller que déjà l'air manqua dans ses poumons. Yanosa relâcha sa prise aussitôt sa victime plongée dans une inconscience plus « stable » et se faufila dans le dos des deux autres, se redressant au dernier moment pour cogner leur tête l'une contre l'autre dans un fracas sourd et douloureux. D'un regard, le jashiniste fit alors comprendre à Asuka que oui, il y aurait des morts. Mais que, pour la plupart, elles n'étaient pas nécessaire ni à leur mission, ni aux idéaux pour lesquels il se battaient à présent tous les deux.

Mais rien n'était encore fait. Ce balcon était à eux, pour ainsi dire, et le jashiniste ne remarqua aucun dispositif de communication sur les corps presque inertes sur le sol. Ils avaient donc jusqu'à la relève pour s'organiser depuis ce point. D'un simple mudra, le guerrier rouge canalisa alors son chakra pour amplifier ses sens et obtenir plus d'informations sur leur environnement, direct comme plus lointain, et ce qu'il y trouva ne fut pas exactement à son goût.

« Asuka, susurra-t-il, ça va se compliquer plus vite que prévu. Prépare ton Kinton... et tes jambes. »

Il semblait en effet que les Daimiyos s'étaient dotés d'une protection un peu plus efficace et ordonnée que de simples soldats tirés des écoles militaires les plus affligeantes du pays...



Spoiler:
 


[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptySam 28 Mar 2015 - 10:53

Yanosa se met à l'aise et enlève ses vêtements. Pas tous, hein ! Non en fait ça signifie qu'il est temps de bouger et que les choses sérieuses vont commencer. Je prends une grande inspiration et je le suis. Nous parcourons ce qu'il reste d'arbres avant de venir longer le bâtiment. Nous apercevons rapidement trois gardes pas vraiment en train de garder. Sérieux il y en a on se demande à quoi ils sont payés. Je retiens mon souffle pour ne pas les réveiller et observe mon sensei faire. Il vient rapidement à bout des trois cibles. Je saute alors avec souplesse à ses côtés. Son regard me fait comprendre que nous n'aurons pas le choix. C'est notre mission, après tout.

- « C'est compris. »

Je lui réponds tout aussi doucement. Il a détecté des ennemis. Enfin, d'autres. Qui ont l'air plus coriaces que ceux là, visiblement. Quelques mudras et mon épée apparaît dans ma main directrice. Je me sens toujours mieux avec elle. Je ne sais pas pourquoi mais ça a toujours été comme ça, enfin depuis que j'ai apprit à maîtriser le kinton. Elle est comme l'extension de mon bras et avec elle je suis tout de suite plus en confiance. Et avec mon sensei à mes côtés, là il ne peut rien m'arriver, c'est clair. Enfin je pense.

Nous reprenons doucement notre route. Mais nous avons à peine le temps de faire quelques pas qu'un garde arrive vers nous. Celui ci ne dort pas, on dirait. Il a juste le temps de s'élancer vers nous qu'il se prend un coup dans la tête. Avec le pommeau de l'épée, pas la lame. De mon bras libre je le rattrape et amortit sa chute. Puis je le tire sur le balcon avec les autres. Nous voilà bien avec quatre mecs endormis. Ça risque d'attirer l'intention. Je m'adresse au guerrier rouge, sur le même ton que tout à l'heure:


- « On devrait peut-être les cacher ? »

Mais où ? On va pas genre, je sais pas, les balancer dans les arbres ? Et puis il y a aussi le bruit sourd de leur crâne qui a dû attirer l'attention. C'est certainement ce qui a attiré celui-ci, d'ailleurs. On va devoir faire attention. Je reste sur mes gardes, et marche dans les pas de Yanosa. D'autant plus qu'il a senti qu'il y avait du danger. Raison de plus pour être prudents. Et nous avançons doucement pour pénétrer dans la demeure à proprement parler, par la porte que le garde a ouverte pour venir vers nous. Grâce aux talents de Yanosa, on évite au maximum les ennuis. Enfin, on essaie en tous cas...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyDim 29 Mar 2015 - 20:25

Regardant le jeune homme s’approcher, l’Aburame ne bougea pas pour autant, continuant à s’adonner à son petit plaisir qui peu à peu la rongeait de l’intérieur. Elle savait déjà qu’il n’était qu’un garde des seigneurs tout comme elle. À son arrivée elle avait bien fait attention à identifier toutes les sources de chakra afin de ne pas se tromper lors de sa mission de surveillance. Il aurait été ballot qu’elle se trompe de cible ou laisse passer un assassin simplement car il portait l’un des uniformes de la garde du palais.

    Miko. J’ai été récemment embauchée pour une petite période. Sûrement un semblant de paranoïa de la part des seigneurs de Kusa. Mais bon si ça peut les rassurer … Tant qu’ils me paient suffisamment …


Prenant une petite inspiration, elle souffla une bouffée de fumée , ayant la politesse de détourner la tête pour ne pas enfumer le jeune homme. Une ronde ? Hmmm …

    Je préfère passer pour la ronde … J’ai mes propres petits tours pour surveiller le périmètre ne t’en fais pas. Si quelqu’un essaie de s’infiltrer je le repérerai bien assez tôt garçon. Mais tu peux rester là si tu veux. La nuit est un peu trop calme oui mais bon mieux vaut ça qu’autre chose non ?


Nouvelle bouffée.

    Et toi Saiki, pourquoi fais-tu tout ça ?


Elle avait été claire, elle, elle le faisait pour l’argent mais et lui ? Protéger les puissants était-ce sa voie ? Son choix ? Et si oui, pourquoi ? Se redressant alors que l’un de ses insectes revenait vers elle, elle fronça les sourcils alors qu’il se posait sur sa main qu’elle avait redressée à hauteur du visage. C’était mauvais. La nuit ne s’annonçait peut-être pas aussi calme qu’elle l’aurait pensé. Quelques mudras et elle inhala profondément l’air ambiant repérant les différentes personnes alentours grâce à son flair maintenant plus que développé. Et dans le lot, l’Aburame distinguait deux fragrances inconnues. Ils étaient déjà si avancés ? Ils n’avaient pas perdu de temps. Un duo efficace apparemment.

    Deux invités. Un homme et une femme, d’un bon niveau. Peut-être ferais-tu mieux d’aller au chevet des Daimyos … Histoire de les mettre à l’abri, après tout c’est pour ça que nous avons été engagés. Je vais essayer de les ralentir le temps que les renforts arrivent.


Faisant s’envoler quelques insectes plus loin dehors, elle jeta la cigarette avant de commencer à se diriger à pas calme à leur rencontre. Il était temps qu’elle fasse ce pour quoi elle était payée oui. Tout comme les autres gardes. Les explosions retentirent en trombe au milieu de nulle part. L’alerte était donnée, le palais était attaqué. Finalement le couple seigneurial avait oublié de mentionner quelques petites choses puisque leur paranoïa s’avérait fondée.

Citation :
Du coup, consommation d’une B pour le repérage, et d’une C pour les explosions censées réveiller les habitants du château et déclencher l’état d’alerte. Miko se dirige vers vous (je suis resté flou sur ce point, n’arrivant pas vraiment à comprendre où nous nous trouvions les uns par rapport aux autres *aherm* ). Si soucis, truc à redire prévenez-moi. Si vous le souhaitez, vous pouvez considérer croiser Miko au prochain tour (et si besoin je vous dirai comment elle aurait réagi en vous voyant ^^)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyLun 30 Mar 2015 - 20:54

Elle ne réagissait pas et elle gardait un certain calme, le genre de femme que j'aimais, un peu mystérieuse, un peu sauvage, un cas unique dans ce domaine. Elle se présentait comme Miko, un nom qui m'était inconnu, un peu normal vu que je ne voyageais pas spécialement dans le monde shinobi. Elle était nouvelle comme je m'en doutais et je me mettais à rire quand je l'entendais parler de paranoia... Il était vrai que les seigneurs avaient toujours peu de se faire attaquer pour leurs fortunes plus que pour leurs vies, et nous mercenaire, on profitait de leurs fortunes en leur laissant un semblant d'espoir pour leurs vies.

« La peur qu'ils ont, nous permet de bien vivre, sans cela je me devrais d'être un shinobi au service d'un village, ce qui me déplairait beaucoup vu la maigre paye que l'on y a. Au moins ici je suis bien payer et je n'ai rien à dépenser en prime... Une belle vie ou presque. »

Je la regardais fumée d'une manière assez sensuelle, ça devait être une femme d'expérience pour certaine chose, mais je ne vais pas m'égarer dans tes pensées perverse en pensant que je repeins sa grotte de ma couleur. Elle semblait avoir prévu diverses piège d'entrée... très malin, mais c'était bien trop calme pour le moment et vu ce qu'il s'était passé au Shukai, je ne pensais pas que ça allait durer.

« Oui, pas plus mal... Mais le calme ne signifie pas toujours quelques chose de bon. »

Une simple question venait, pourquoi je faisais cela.

« Pour l'argent, tout simplement, il n'y a rien d'autre qui me motive plus que les ryos et les belles femmes ahaha. »

Quelque chose changeait dans son attitude et je me doutais que cela n'annonçait rien de bon. Elle m'indiquait qu'un homme et une femme étaient en ces lieux.

« C'est une bonne idée, je vais aller surveiller la chambre du daimyo, mais je ne serais pas seul... Pour cela, j'ai mes petites surprises aussi et crois moi, ils n'auront pas de facilité d'agir. »

Je la laissais faire et je me dirigeais vers les chambres du daimyo, mais avant j'allais faire un rapide détour vers mon antre afin de me préparer au mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMar 31 Mar 2015 - 9:50

Des explosions. Les siennes... ? Non, impossible, il n'aurait pas permis que son chakra aille s'échapper à tout va pour activer des sceaux sans qu'il en ait le besoin ou l'intention. Une forme d'alarme très efficace ? C'était déjà plus plausible, même s'il avait imaginé quelque chose de plus discret pour avertir la place du danger qui guettait ses maîtres. Après tout, le déclenchement même d'une alarme aussi tôt dans leur « entreprise » était synonyme de la présence d'un senseur, alors... pourquoi se donner la peine de bien s'entourer si c'était pour utiliser un signal aussi archaïque ? La stupidité des Daimiyos et de leur garde régulière n'avait vraisemblablement pas de limites... Ce qui en soit ne changeait rien à l'obstacle à surmonter, à savoir qu'un shinobi entraîné, au moins, était dans la place pour en défendre les propriétaires.

« Inutile, malheureusement... Reste sur tes gardes, mais défends-toi, uniquement en cas d'agression. Nous allons aborder tout cela d'une autre façon... »

C'est alors que, à son ceinturon, un écho familier se fit sentir, une vibration que lui seul pouvait ressentir et qui, il fallait le dire, tombait plutôt mal. Se décalant sur le côté pour se mettre à couvert sur le balcon isolé que lui et son apprentie avait sous contrôle, Yanosa prit malgré tout le temps de sortir le parchemin de sa poche pour y lire le message qui y arrivait en temps réel. Il n'y avait de toute façon plus de place pour un quelconque effet de surprise et le temps était une variable somme toute neutre, désormais. Takusanken... Encore lui, oui, mais après tout, qui d'autre pouvait utiliser ce parchemin. Le message, lui, réserva quand même une petite surprise au guerrier rouge, lui arrachant un léger sourire en pouffant en silence tandis qu'il réalisait qu'il avait sans doute le sort de ses « compatriotes » entre les mains. Il était cependant trop tôt, bien trop tôt, pour engager quoi que ce soit de la sorte et aucun des hommes envoyés à Taki ne représentait de menace directe. Aussi, Yanosa répondit-il rapidement à Takusanken en ces termes :

Spoiler:
 

Des mots simples quoi que gorgés de sens, qui il en était sûr trouveraient un écho particulier chez le jeune épéiste. Rangeant en vitesse son parchemin en braquant son regard vers Asuka, il lui fit alors signe qu'il était temps de bouger.

« Désolé pour ce petit contre-temps. Nous sommes des officiers de l'Alliance, ne l'oubli pas. »

Un simple rappel, qui visait à remettre la jeune Jisetsu dans le bon état d'esprit. Le jashiniste sauta alors vers l'étage supérieur, retenant volontairement sa vitesse et son amplitude pour ne pas affoler les gardes qu'il sentait patrouiller un peu partout. Suivi par son apprentie alerte, il courut alors en petites foulées le long du nouveau balcon, plus large et faisant le tour de quasiment toute la résidence, jusqu'à apercevoir la silhouette de celle qui, selon toute vraisemblance, avait permis de donner l'alerte. Nul besoin de forcer ses sens à s'en rendre compte : le chakra chez cette femme irradiait, et de la plus singulière des façons de surcroît. Yanosa stoppa alors ses enjambées sans toutefois s'arrêter net, laissant le temps à ses jambes de ralentir. Le plus urgent, dans ce genre de cas ? Se débarrasser de la gêne, de la menace ? Pas nécessairement... Car aussi confiant qu'il était en ses facultés et en celles d'Asuka, le guerrier rouge ne pouvait pas être certain que leur hôte ne disposait pas d'atouts qui ferait, au mieux, traîner les choses en longueur ou au pire, les contraindre au repli.

« Officiers de l'Alliance, nous devons trouver les maîtres des lieux ! Et non, pas pour les protéger, si c'est là la question qui vous brûle les lèvres. Et vous êtes... ? »

Yanosa aurait eu du mal à prétendre être autre chose qu'un soldat, de toute manière. Son torse nu arborait en effet toujours plus de cicatrices larges et éparses de jour en jour, et il commençait à être un peu trop évident aux yeux d'un observateur averti qu'un bien trop grand nombre des blessures qui en étaient à l'origine auraient du lui être fatales. Quand on était un loup, autant l'assumer et ne pas tenter de se travestir en brebis...


[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyJeu 2 Avr 2015 - 12:48

Bon il faut croire que pour éviter les ennuis, on est pas encore trop doués. Quelqu'un a donné l'alerte, de façon super discrète. Pourtant, nous on l'a été. Alors quoi ? Quelqu’un a entendu la tête des gardes s’entrechoquer ? Ou bien... A senti notre chakra, tout simplement. Ouais j'imagine qu'on ne passe pas inaperçus. Yanosa peut cacher le sien, mais pas moi. Et puis de toutes façons la discrétion c'est pas vraiment mon truc. Ok hé bien comme ça plus besoin de s'ennuyer à ne pas faire de bruit, on peut y aller franco ! Par contre on risque d'avoir tous les gardes sur la tronche pendant que nos cibles s'enfuient... Hum, pas cool.

- « Ouais, je vois ça. »

Clair qu'il n'y a plus vraiment besoin de cacher les corps. De toutes façons je ne me voyais pas tellement les traîner je ne sais où en fait. Je m'apprête à ouvrir la bouche pour lui demander la suite des événements, quand Yanosa sort un papier de son ceinturon. Il... Lit ? Genre, c'est quoi ? Une prière à Jashin avant d'aller se battre ? Ha non, il écrit une réponse... C'est vraiment le moment de faire ça ? L'ennemi peut nous tomber dessus à tout moment...

Attends... C'est quoi ce sourire ?! J'essaie de jeter un regard discret au papier mais je ne vois pas grand chose. Bon il faut dire aussi que la discrétion c'est pas mon fort, comme dit plus haut. Et puis il est super grand alors je suis pas vraiment à la bonne hauteur pour pouvoir lire par dessus son épaule, comme on dit. Et... Il sourit ? Bordel, il a l'air de se fendre la poire ! Sérieux, on est en plein territoire ennemi, il prend le temps de lire une lettre, d'y répondre, et en plus ça le fait sourire... Ça vous fait penser à rien ? Quelqu'un passe par dessus le combat et surtout par dessus le danger... Je ne peux pas m'empêcher de sourire à mon tour. Et quand il s'excuse du contretemps, je ne dis rien mais garde le sourire aux lèvres. Je ne savais pas qu'il avait quelqu'un qui comptait autant pour lui. Il faut dire aussi que je le connaît pas plus que ça, finalement. Alors que lui il sait tout de moi. Il va falloir que je le surveille. Enfin, que je le file, quoi. Quand on sera revenus au Shozaishi, afin de savoir avec qui il passe son temps... Il a bien dit « Nous sommes des officiers de l'alliance », juste après avoir écrit la lettre. Ce n'est pas anodin. Ha merde j'ai pas pensé à un détail. Je peux pas le filer, il va me sentir. Pas cool.

Nous nous remettons donc en chemin, et je suis mon sensei à l'étage supérieur. On court sur le balcon et bientôt il ralentit, et j'en fais donc de même. Je jette un coup d’œil devant lui et aperçoit une femme. Oh, une femme ! Et il a courut la rejoindre juste après la lettre ! Je souris de nouveau. Alors, c'est elle, hein ? Je la regarde de haut en bas. Pourtant je ne l'ai jamais vue au Shukai... Et il prend la parole. Mon sourire s'efface. Oh, c'est pas elle alors ? Il la vouvoie et lui demande qui elle est. Dommage, elle a l'air plutôt jolie. Quoiqu'un peu plus vieille que lui, quand même.

Je me poste aux côtés de Yanosa, épée toujours en main. Pour ma part je ne dis rien et reste prête à agir, au cas où. Je laisse faire le chef d'équipe, quoi. Même si l'équipe est assez réduite, j'avoue. Bon on était déjà pas beaucoup à la base mais là on est plus que deux. Bof, au moins j'ai mon sensei pour moi toute seule. On va pouvoir s’entraîner et je vais grave progresser. Enfin bon, il faut d'abord qu'on arrive à sortir vivants de là. Et puis aussi qu'on mène notre mission à bien. Pour lui ça ne pose pas de souci puisqu'il ne peut pas mourir de toutes façons. Mais pour moi c'est pas vraiment la même chose... Alors je dois faire attention. Reste à voir la réaction de la femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyJeu 2 Avr 2015 - 14:40

    Une mercenaire recrutée par les Daimyos de l’Herbe. Vous pouvez m’appeler Miko.


S’étirant les bras puis les doigts un à un, elle regardait les deux personnes en face d’elle. La première était une fillette aux cheveux roses qui lui rappelait Maïka aussi bien au niveau physique qu’à l’attitude qu’elle semblait avoir. L’homme en face d’elle cependant … Un autre morceau. Sans parler du chakra, il semblait avoir l’habitude de se battre. Des cicatrices elle en avait aussi mais pas autant. Et pas si graves. Mais n’était-ce pas une preuve que quand bien même il avait de l’expérience il s’était plus d’une fois fait avoir ? Se demandant si elle aurait à ajouter son coup de pinceau au tableau, elle sourit quelque peu.

    Dites-moi… Pourquoi cette envie si soudaine de rencontrer les Daimyos d’un pays placé sous la tutelle du Shukai ?


Ils venaient pour les kidnapper ? Les tuer ? Préciser qu’ils n’étaient pas là pour les protéger en sous-entendant qu’ils étaient là pour l’inverse … Pourquoi. Elle avait beau n’être intéressée que par l’argent dans cette protection qu’elle assurait, obtenir des informations sur le Shukai était un bonus non négligeable.

    Surtout si ce n’est pas pour assurer leur protection…


Marquant un temps de pause, elle se figea, aucune preuve de sa gêne s’affichant sur son visage alors que l’un de ses insectes la piquait à l’intérieur.

    Comprenez-moi bien, j’ai bien peur que malgré ce que vous direz je ne pourrai pas vous laisser passer vu la somme que ces gens ont dépensé pour que j’assure leur protection. Après tout quelle mercenaire ferais-je si je ne respectais pas mes engagements ? Mais vous pouvez toujours essayer officiers de l’Alliance…


Ils comprendraient sûrement qu’elle souhaitait gagner du temps. Mais s’ils n’avaient pas voulu se prêter au jeu ils ne se seraient pas donné la peine de s’arrêter pour parler et auraient tenté de l’avoir par l’effet de surprise. Deux contre un. Elle était certes en désavantage numérique mais dépendamment de leurs talents elle pourrait peut-être les contenir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyLun 6 Avr 2015 - 23:09

J'étais arrivé très rapidement à la chambre de daimyo et je me positionnais devant un petit moment. Il ne servait à rien de le cacher ou de le faire fuir. Il était bien plus en sécurité là où il était que dehors, surtout que cette mercenaire, Miko... elle semblait bien doué et assez forte pour les retenir un moment, c'était peut être pour moi le moment idéal de taper fort et de retourner sur les lieux de manières discrètes. Je ne vais pas rester planté là alors qu'elle pourrait avoir des soucis avec ces deux ennemis. Je réfléchissais à comment agir, le meilleur était de retourner sur mes pas pour bloquer la route de ses inconnus. Je ne comprenais pas trop pourquoi ils étaient là et ce qu'il voulait à un seigneur... Le piller, l'assassiner... probable... ou tout autre chose de plus joyeux peut être. Je demandais alors à deux garde de me tenir au courant si il se passait quelque chose de bizarre.

Je faisais alors quelques mudras rapide, pour simplement effacer tout les bruits que je pourrais faire afin de rejoindre ma coéquipière du moment et ainsi observer la scène tranquillement avant d'agir d'une quelconque manière. Je dévalais alors les marches pour remonter ensuite à travers tout un centre de couloir J'arrivais non loin de la scène et je pouvais entendre comme si on parlait. Je ne bougeais plus du tout, je créais alors un sceau que je posais sur ma main... Je rejoignais alors Miko et je voyais en face d'elle un homme et une fille assez jeune. J'arrivais avec mon air décontracté habituel.

« Eh ben, nous avons de la visite ? Je pourrais savoir ce qu'il se passe ici, le Daimyo n'attend personne et surtout à cette heure ci où il est en train de se recueillir et méditer... C'est assez embêtant, il n'aime pas être déranger... Les religieux sont bizarres quand même... »

Je me positionnais à quelques pas de Miko.

« Alors, vous parlez ou on reste là a se regarder... Je n'ai pas que ça a faire... »

Même si je ne savais pas ce qui se passait, je voulais prendre une petite précaution, rien de plus frappant mais assez ennuyant si ces deux là voudrait tenter quelques chose de stupide... Mais au pire, j'utiliserais ma force... même si je n'aime pas particulièrement cela car je serais très vite dans un état de faiblesse, mais j'aurai de quoi me débarrasser au moins de l'un d'eux.

« Alors Miko, tu me présentes ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMer 8 Avr 2015 - 9:30

En tout sens dans la grande bâtisse, l'agitation ne cessait pas de croître à mesure que les soldats réguliers chargés de la protection des Daimiyos qui régnaient en tandem couraient en tout sens, arme au poing, pour sécuriser ce qu'ils pensaient être une place imprenable tant qu'ils seraient dans les parages. Pas un instant apparemment ne leur était venue à l'esprit l'idée, toute simple, selon laquelle « l'ennemi » qu'il pensait devoir et pouvoir repousser était déjà entre leurs murs. Qu'ils parviennent à corriger le tir ou non, cependant, ne faisait aucune différence puisque c'était bel et bien la mercenaire que Yanosa et Asuka avaient devant eux qui constituait un réel obstacle, tangible et concret. Et pour autant... Alors que lui-même ne doutait pas qu'il faille prendre la femme face à lui très au sérieux, il ne pouvait pas se résoudre à se dire qu'il y aurait le moindre problème dans la suite des opérations. La situation pouvait en effet évoluer dans un sens ou dans un autre, tout simplement... Restait juste à voir quelle direction la discussion à venir allait donner à tout ceci.

« Allons, vous avez l'air d'être une femme douée de raison... Doit-on vous dessiner un petit croquis de ce qui se passera, une fois que nous aurons pu prendre à part les maîtres des lieux ? Ce serait quelque peu insultant pour vous, m'est avis... »

Arborant une attitude décontractée, en totale opposition avec le contexte tendu qui régnait partout autours d'eux, le guerrier rouge voulait d'abord voir si emprunter « cette » voie là était possible, avec cette Miko. Mais, malheureusement, une autre variable allait s'inviter dans l'équation, une variable qui allait peut-être tout remettre en question et qui compliquait déjà par sa seule présence la situation du duo envoyé par le nouvel Empereur. Un homme, vraisemblablement lui aussi mercenaire, qui avait peut-être encore plus à cœur de protéger ses clients que la femme qu'ils avaient rencontré de prime abord. Il alla se poster non loin d'elle, d'ailleurs, donnant à ce face à face une allure de western que Yanosa aurait bien aimé désamorcer au plus vite. On ne faisait cependant pas toujours ce que l'on voulait dans la vie...

« … Comme je l'ai déjà dit à votre collègue... nous sommes Officiers de l'Alliance, présentement en mission. Et il semble évident, sans besoin d'une analyse approfondie... que la vôtre, de mission, se heurte directement à la nôtre. Hm, voyons voir... dit-il en se prenant le menton de sa main gauche, l'air réflexif.

Il apparaît... vu la tournure de votre phrasé, chère madame... que vous deux avez déjà été payés par vos employeurs. Et, je m'en réjouis pour vous d'ailleurs : trouver des « clients » à ce point crédules, ça ne doit pas être très courant... mais... avant tout, cela signifie que vos intérêts ici n'existent déjà, virtuellement, plus du tout. Mais laissez-moi trouver une tournure plus simple... Imaginons un instant... l'incroyable ! L'improbable ! L'impossible et le fantastique... ! Imaginez... que vous arriviez à nous repousser... tous les deux. Devinez-vous ce qui se passera ? D'autres troupes viendront. Plus nombreuses, certainement. Certainement plus capables que nous le sommes d'achever cette pénible besogne, aussi. Et vous ? Serez-vous encore là, à ce moment là ? Aurez-vous accepté de renouveler votre contrat, de vous dévouer corps et âme à la protection de deux êtres répugnants d'opulence, qui sont condamnés par arrêté impérial à une mort certaine ?

Je ne sais pas pour vous mais vu d'ici.... Dans le cadre de ce... scénario, vous seriez certes en position d'amasser à peu près tout l'or que vos maîtres du jour ont en stock, jusqu'à la dernière miette, mais... vous attireriez également à vous une mort plus que probable ou, dans le meilleur des cas, une vie dictée par la peur qu'un jour ceux à qui vous avez voulu vous opposer vous retrouvent. Je vous dis tout ça mais bien sûr, c'est à vous de faire votre choix, cela va de soit. Et il va également de soit... que je ne pense pas une seconde que nous puissions perdre face à vous. Il vous regarde de faire ce que vous voulez de vos vie, mais... renoncer à ce pactole potentiel ? Voilà une preuve de sagesse et de détachement qui, à mes yeux, aurait de la valeur... 
»

Yanosa s'arrêta alors après ce long monologue, se tournant un instant vers Asuka pour lui envoyer un regard plein de silencieuse assurance avant de se retourner à nouveau une bonne fois vers « l 'obstacle ». Si son ton avait été jusque là volontairement léger, malgré le discours tenu, il durcit cette fois le ton de sa voix.

« Quelque chose de pourri s'est emparé du royaume des Hommes. Et si vous nous permettez de nous rendre, tous les quatre, dans la chambre de ces seigneuries, nous vous montrerons de quoi nous parlons... »


[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyVen 10 Avr 2015 - 18:34

La femme – qui n'est visiblement pas la personne occupant le cœur de mon sensei – répond à sa question. Miko, qu'elle s'appelle. Juste un prénom. Non c'est pas Juste son prénom, c'est Miko. Elle a pas de nom, quoi. Elle nous dit qu'elle est une mercenaire recrutée pour assurer la protection des deux pourris qu'on vient abattre. Et qu'ele a été gracieusement payée pour le faire. Je me demande si elle va être mieux payée que nous. Je veux dire, on vient tuer quelqu'un. Deux, en plus ! J'espère que ça va nous rapporter. Quoique, je m'en fiche un peu. Ouais c'est vrai, j'en ferais quoi du fric ? Ma maison est finie de payer et j'ai pas d'alcool à m'acheter puisque si je replonge Yanosa va me faire payer un sale quart d'heure. C'est juste histoire d'assurer ma survie en fait, et payer les factures. Comme le ramassage des poubelles, les trucs comme ça. Ha et aussi... M'acheter des fringues. Beaucoup de fringues. Oui, je suis un peu une obsédée des fringues. Même si je porte souvent les mêmes en fait... Mais j'aime les essayer et en avoir plein, même si ça sert à rien !

Ouais non avoir beaucoup de fric ne me sert à rien. Je me demande ce qu'elle en fait, elle. Est-ce qu'elle loge dans des auberges de luxe ? Ou bien qu'elle achète des fringues de luxe ? Je sais pas trop si c'est utile avec son manteau on voit que dalle. Rah là là c'est vraiment dommage que le concours de miss Shukai n'ait pas eu lieu, je me serais éclatée, sérieux ! Mais à la place de ça, je suis là en face de deux mercenaires à vouloir tuer des gens chez eux. Ben ouais, je suis shinobi, pas civile. Et oui, deux mercenaires.

Car il y en a un second qui rapplique. Un jeune homme qui semble être du genre impatient. Il pose plusieurs questions. Du genre si on parle ou si on reste là à se regarde. Si le Daimyo a de la visite. Ou bien encore il demande à cette Miko de nous présenter, comme s'il s'agissait d'une visite de courtoisie... Je le sens pas ce mec. D'autant plus qu'on à déjà commencé à parler avant qu'il n'arrive. S'il nous avait pas coupés... enfin pas vraiment moi mais la femme et mon sensei. Parce que moi je reste plutôt silencieuse. Ouais en fait j'ai peur de tout faire foirer. Alors je fais confiance à Yanosa, lui au moins il sait ce qu'il fait. Enfin j'espère, parce que sinon on est mal barrés.

Et il prend les choses en main. Récitant un long monologue, comme ceux qu'il aime me faire pour me ranger à sa cause. Pour ma part, il n'a pas vraiment besoin de ça. C'est vrai... Jashin ou pas... Je l'aurais suivit où il veut. Il reste mon sensei, le seul qui s'est vraiment attardé sur mon cas. Et puis quand je lui ai raconté mon histoire il ne m'a pas regardée avec dégoût, ni rejetée, ni quoi que ce soit d'autre. Il est resté avec moi, me demandant d'être à ses côtés. De le suivre dans sa quête. Ce que j'ai accepté sans hésiter. Bien évidemment. Mais avec cette femme c'est autre chose, elle ne le connaît pas. Alors c'est bien plus délicat. Il commence par la brosser dans le sens du poil. Enfin même si normalement du poil elle n'en a pas beaucoup. Bah ouais, c'est une femme. C'est bien connu les femmes c'est niquel, ça rote des arc-en ciel et pète des paillettes. Alors que les mecs eux c'est des gros crados. Sauf mon sensei qui a toujours la classe. Hé ouais, c'est comme ça.

Tout comme sa dernière phrase qui claque dans l'air comme un coup de tonnerre. Ouais, comme dans la chanson. Et après le regard échangé, je souris une fois qu'il a fini de parler. Bordel, ce que je suis fière d'être son élève ! Ok notre équipe est sérieusement réduite. Mais au moins, on est sûrs qu'elle ne le sera jamais moins que ça. Et quoiqu'il arrive ici, on restera soudés. Alors que pour ces deux là, ce n'est pas si certain. Même s'il connaît son prénom. Mais bon, facile de connaître le prénom de quelqu'un. Je me tourne vers la femme.


- « Asuka. »

Ouais elle s'est présentée, j'en fais de même. Et puis ça permet de sortir de cette ambiance plutôt pesante. Et de nouveau, reste à voir la réaction de la femme. Et de l'homme. Car même si le discours ne lui était pas directement adressé, il a tout entendu aussi. Et avec un peu de chance ça a fait écho dans sa tête. Ce serait pas mal qu'ils nous laissent tranquillement passer. Parce que j'imagine que ce ne sont pas les seuls qu'on aura sur notre chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMer 15 Avr 2015 - 13:27

Le roux … Un sacré numéro. Sûr de lui, même un peu trop d’après son discours et pourtant il faisait tout pour éviter le combat. Que sa mission l’absorbe tout particulièrement soit mais s’il était si confiant en sa victoire il n’aurait eu qu’à les attaquer lui et son acolyte. La jeune femme restait muette en comparaison de son supérieur malgré son air revêche. Obéissante. Visiblement un peu trop pour son propre bien. Mais bon les enfants n’avaient pas toujours ce réflexe de penser par eux-mêmes.

    Excusez-moi je ne pensais pas que vous construiriez une grande partie de votre argumentaire sur une phrase incomplète. Nos services n’ont pas été tout à fait encore réglés. Une partie avant, une partie après ...


Elle ne patrouillait pas pour l’honneur, mais pour la prime de fin de contrat également. Plus d’argent signifiait plus de tavernes, plus de cigarettes et plus de petits plaisirs coûteux.

    Mais la situation que vous dépeignez n’irait en effet pas en ma faveur, argent ou pas. Cependant quelques détails me … titillent dirons-nous. Je peux comprendre votre fanatisme d’éliminer des Daimyos qui corrompraient la vision que vous avez de votre Alliance. Cependant comment savoir que vous agissez bel et bien avec l’aval du Shukai ? Qui vous envoie. Et histoire de rentrer d’avantage dans le détail … quelle est cette histoire d’arrêté impérial ? Aux dernières nouvelles les forces shinobi de l’Alliance étaient dirigées par un Triumvirat…


Le Shukai un empire ? Cela pourrait expliquer la volonté de réduire au silence les seigneurs de chaque nation partenaire afin de s’arroger leur pouvoir. Mais pour peu que sa langue ait fourché comme la sienne juste avant et les films qu’elle se faisait seraient injustifiés.

    Parmi vous je ne connais qu’Arekushi que j’ai uniquement rencontré très rapidement sur l’île aux Furyous. Pourriez-vous me dire ce qu’il est devenu ? Si vous pouvez me prouver que vous êtes là au nom du Shukai je m’éclipserai sans pour autant m’avancer pour mon … binôme ?


Peut-être que lui avait plus de valeurs morales qu’elle mais à cet instant elle était quelque peu … perdue quand à ce en quoi elle devait croire. Partagée entre Konoha, la vie de mercenaire et le Shoraizen, ses idéaux étaient plus que flous.

    Dans le cas contraire … Disons que j’attendrai la deuxième délégation pour avoir confirmation.


Laissant plusieurs insectes sortir pour les faire voler en stationnement devant elle en guise de menace, l’Aburame voulait faire passer un simple message : s’ils ne pouvaient prouver leur allégeance ils ne passeraient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMer 15 Avr 2015 - 13:52

J'écoutais chaque parole de chaque personnes avec grande attention. Le mec à la touffe digne des groupes parcourant les foires de nos aïeuls parlait énormément, cela m'ennuyait presque en fait. Je prenais un peu d'intérêt à la conversation quand je l'entendais parler d'argent. Quand il me parlait d'argent, je pensais à tout ce que je pourrais faire avec une telle fortune. Je pourrais même arrêter cette vie qui était assez dangereuse, me poser et mener une existence à l'abri loin de ce monde de fou. C'était une option qui n'était pas négligeable et je n'avais pas d'honneur, l'argent me guidait... Puis cela signifiait plus de pouvoir, plus de femmes, tant de bonnes choses en fait que je me perdais dans mes rêves les plus fous. Bref, je reviens un peu sur terre quand la fille aux cheveux roses, qui ne disait pas grand chose, finissait par nous dire son nom, rien que ça. En tout cas, je m'imaginais bien dans une orgie dans les chambres du daimyo... amusant ou glauque au choix.

« Je suis ici depuis plusieurs mois, il me paye donc en conséquence selon ce que je fais ou non. Mais ce que dit tignasse rouge éveille mon intérêt. »

Je me mettais tout prêt de Miko, mais je ne relâchais pas ma garde pour autant.

« Je sais où se trouve les coffres, on peut peut être faire un deal... une fortune, une immunité en échange de la tête de ce vieux fou répugnant. Dans un sens, nous sommes des mercenaires, si on a de l'argent, le reste importe peu non ? »

J'observais le type à la chevelure rouge, il semblait digne de confiance, bien plus que moi dans un sens vu ce que je m'apprêtais a faire.

« Si on peut piller ce domaine et en repartir sans aucun dommages, que je puisse disparaître et faire la belle vie loin d'ici. Je veux bien passer ce marcher et vous conduire moi-même à la chambre du seigneur des lieux... »

Je restais méfiant tout de même vis à vis de Miko, je ne savais pas son sens de l'honneur et je ne voudrais pas me retrouver dans l'autre monde directement.

« Si cela vous convient comme marché, je suis preneur... Le daimyo est dans sa chambre, sûrement avec quelques donzelles qui tentent de satisfaire ce gros dégueulasse. Il me répugne en fait, le supprimer ne fera pas de mal, vu sa cruauté. »

Je me mettais alors à sourire.

« On vous montre le chemin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMer 15 Avr 2015 - 23:01

La première partie de la réponse de Miko aurait pu ébranler la fière assurance assumée au grand jour du guerrier rouge, qui voyait là une base de son argumentaire s'effriter comme un château de sable séché. Le phrasé de la mercenaire l'avait trompé, volontairement ou non, et l'avait induit dans une part d'erreur... Mais comme la dénommée Miko le fit remarquer dans la foulée, cela ne simplifiait ni n'embourbait beaucoup plus la situation de savoir que seule la moitié de ses honoraires avaient été payés. Et par conséquent, ceux de son partenaire également. A vrai dire, la femme avait l'air suffisamment sage pour prendre la pleine considération de la rhétorique que lui avait exposé Yanosa. Et, à la fois, pour remettre en cause la véracité des propos tenus par le duo envoyé par le nouveau Kamui. C'était à prévoir. Cela constituait même, dans l'esprit du jashiniste, la suite logique et inévitable de cette conversation, tendue par bien des aspects. Non, de visu, il n'y avait en effet rien qui ait pu différencier Yanosa et Asuka de deux fanatiques qui se seraient eux-mêmes propulsés dans une croisade isolée et tout à fait dénuée de soutient politique. Et au fond, pourtant, ils étaient si proches de cet archétype... Mais quand la foudre frappe l'arbre, elle n'a cure du pauvre homme qui a cru malin de s'abriter en dessous.

« Vos paroles sont pleines de sens, de même que votre retenue... Et il est évident que nous avons, tous ici, intérêt à ce que moi et Asuka fournissions les preuves dont vous avez besoin. Aussi... je vous serez reconnaissant à tous les deux de ne pas exposer vos lames au clair de lune lorsque je retirerai ceci de mon ceinturon... »

En disant ces mots, pinçant le parchemin de deux doigts en gardant les autres bien écartés et visibles, Yanosa gardait une posture neutre, presque droit comme un « i », pas méfiant pour un sous et pourtant si empreint de lucidité. Il extirpa lentement le rouleau, le montra aux deux spectateurs et se baissa en avant pour le faire rouler sur le sol dans leur direction.

« Je doute que nous ayons... le temps, et le loisir, de converser autours de l'authenticité de ce document, aussi j'ose espérer que son contenu, sa mise en page et le sceau qui le frappe sauront contenter vos besoins... d'assurances. Le Triumvirat n'est plus. Son inefficacité a fait son temps. Quant à Arekushi et bien... Dès son retour de l'île, il a pu contribuer à sa manière, apporter son eau au moulin du changement... »

Yanosa laissa Miko et son acolyte mercenaire examiner le parchemin à leur guise, jetant un coup d’œil distrait à Asuka en la fixant. D'un signe de tête, il lui indiqua l'évidence, dans leur dos : une patrouille de trois hommes s'étaient immobilisée, arme à la main, ne sachant sans doute quoi faire en voyant les deux mercenaires supposés leur apporter un lourd soutient logistique parlementer avec ceux qui, de toute évidence, n'avaient rien à faire là. Au même moment, peut-être sans remarquer les trois soldats, qui étaient sans doute en partie masqués par les corps du guerrier rouge et de son apprentie, le second mercenaire mit au point une proposition édifiante qui, si elle était inattendue, était malavisée lorsque formulée devant des gardes qu'il était supposé épauler.

« Asuka, je pense que, pour le bien de cette tractation... ces hommes devraient faire une petite sieste... Il s'en tireront avec une bosse, ne vous en faites pas, rajouta-t-il à l'attention de Miko. »

Et alors que la jeune Jisetsu jubilait certainement, jusqu'ici, de n'avoir eu à tuer personne et de pouvoir continuer sur cette lancée, Yanosa lui voyait déjà un peu au delà.

« L'or, hein ? Il a un pouvoir d'attraction surprenant... Tout l'or qui se trouve entre ces murs, il vous appartient, à l'un comme à l'autre, selon les termes que vous déciderez entre vous pour le partager. S'il a dormi dans le coffre de ces seigneuries si longtemps, alors il ne manquera à personne... A nos yeux, vous êtes donc libre d'en faire ce que vous voulez mais, fussiez-vous tout deux d'accord pour emprunter cette voie... j'aimerais malgré tout que vous assistiez à ce qui va se passer. Pour Mahori et Kurenai. Voir de vos yeux ce dont j'ai parlé tout à l'heure... peut-être bien... que cela élargira vos horizons.

Or donc... sommes-nous tous d'accord ? J'aimerais proposer... pour le bien du plus grand nombre... que moi et Asuka nous constituions vos prisonniers
, dit-il alors en regardant Asuka, depuis revenue à son niveau, pour lui assurer du bien fondé de sa proposition. Vous nous amènerez alors devant vos « maîtres », rassemblé pour l'occasion, dans une pièce sans autre garde que vous et suffisamment grande. Mais bien sûr... vous pouvez vous aussi lancer vos idées. »

Se constituer prisonnier ? Yanosa ne doutait absolument de rien, et par conséquent en aucun cas de lui-même ou des facultés de son apprentie. Il avait vu les insectes, tournoyant de façon surnaturelle autours de Miko. Incapable de se souvenir du nom du clan, il était malgré tout persuadé que leurs membres étaient issus de Konoha, alors... qu'est-ce qu'une membre dudit clan faisait là, à jouer les mercenaires ? Toujours était-il que, face à toutes les probabilités et les chances qu'une veste soit retournée au moment le plus inopportun, le guerrier rouge était curieux et désirait pouvoir sonder plus avant la personnalité de cette Miko. Un objectif qu'il espérait atteindre, en grand adepte du paradoxe, en lui laissant en apparence les clés d'une victoire facile...


[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptySam 18 Avr 2015 - 13:42

La femme semble avoir écouté le discours de mon sensei. Et elle lui répond. Elle réfléchit, et pose des questions. Peut-être un peu trop, d'ailleurs. Elle nous demande plus d'informations concernant l'empire. Je ne crois pas que ça la regarde. Ni que ce soit très prudent de lui en parler d'avantage. Je ne sais pas ce qu'en pense Yanosa mais moi je trouve que c'est encore trop tôt pour parler de ça. Après tout, on est là pour éliminer la menace avant qu'elle n'agisse. Alors si on laisse les clés pour agir avant qu'on ait pu faire quoi que ce soit... C'est notre propre vie qu'on met en jeu. On la connait pas cette femme. Et pourtant pour l'instant elle n'est pas agressive.

Peut-être qu'en fait c'est une espionne à la solde de papy. Ha ouaiiis ! J'ai tout compris ! C'est un test ! Papy glaçon nous a envoyés la retrouver et lui a tout expliqué avant qu'on ne vienne. Il avait beaucoup de personnes pour l'accompagner à la sortie du palais du triumvirat. Il peut très bien avoir des gens à sa solde en dehors du Shukai. Pour surveiller ceux du Shukai, justement. Ça se tient. Vraiment pas bête le glaçon, il assure grave ses arrières.


- « Vous n'avez pas besoin d'en savoir d’avantage. »

Ouais je fais genre je suis obéissante, t'as vu. Et je protège les intérêts de ma nation. Non en fait, je préfère penser que je protège les personnes vivant dans l'empire. Moins la rumeur se propagera rapidement, et plus on aura le temps d'agir, nous. Ok, autre test. Voilà qu'elle parle de mon frère. Frère qui vient tout juste de revenir et à qui je n'ai même pas eu le temps de parler. Oui, il revient et dans les minutes qui suivent je me prends cette mission dans la tronche à faire. A faire le plus rapidement possible, donc non forcément je n'ai pas encore eu le temps de le voir. De lui poser des questions sur ce qu'il a fait tout ce temps. Du pourquoi il était au courant pour papy. Et surtout pourquoi il m'évite... Et ouais, ça m'énerve ! En temps normal, je lui serais certainement rentrée dans le lard. Mais bon là c'est un test. Alors je prends une profonde inspiration pour me calmer.

- « Mon frère vient de rentrer de l'île. Il se repose. »

Bon ok, Yanosa dit pas la même chose que moi. Et il lui avoue que le triumvirat n'est plus. Je lui lance un regard. Il va rater le test, bordel ! Le second mercenaire lui est visiblement très porté sur l'argent. Il n'a pas hésité une seule seconde avant de changer de camp. Ce type me file la gerbe. Dans le genre aucun honneur, je crois qu'il est champion. Quoique, ces dernières paroles le font remonter un peu dans mon estime. Mais en lançant le regard à mon sensei, celui-ci me montre des hommes derrière nous. Je soupire. Ok, à moi de jouer. Chakra sous les pieds pour augmenter ma vitesse de déplacement. Le premier se fait assommer sans comprendre. Le second a le temps de sortir son épée à son tour, mais sans pouvoir s'en servir. Un coup de pommeau derrière la nuque le calme. Le troisième par contre, j'échange quelques passes avec lui. Et lui donne un coup de poing dans le bide de ma main libre pour le faire se baisser. Une fois que c'est fait, je le tape violemment derrière la tête, toujours avec ma propre épée. Et voilà, les trois font dodo.

Durant ce temps, mon sensei a reprit la conversation. Avant même que j'en ai terminé avec ceux là. Ouais, il cause tranquillement pendant que je me bats. Et je souris en revenant vers lui. Il a pleinement confiance en moi, il savait que j'y arriverais. Et il se tourne vers moi en faisant une proposition étrange. Ok c'est pas bête mais bon... Prisonniers ? Et s'ils retournent leur veste contre nous ?


- « Euh... Vous êtes sûr de vous, sensei ? »

Moi, là j'ai un doute. Ho je sais ! Je forme quelques mudras et lui adresse un grand sourire en même temps qu'un objet formé en kinton : des menottes. Je vais faire pareil pour moi, et comme ça on aura l'air d'être prisonniers sans vraiment l'être.

- « Ok mais je fournis le matériel, alors. Rien d'autre que ça ! »

Et en un claquement de doigt – ou mudra – les menottes disparaîtront. Alors, elle est pas si bête la gamine, hein ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyLun 20 Avr 2015 - 20:09

Prenant le rouleau, elle en lut le contenu et avisa tout particulièrement le sceau apposé. Plus de Triumvirat hein ? Pourtant il était clairement écrit Ôda, l’une des trois sections de cette fameuse séparation des pouvoirs. Kakeshuou Samui en était à la tête d’après ses souvenirs. Un parent de Yuki. Visiblement pas aussi doux. Parcourant le reste de l’ordre d’assassinat, elle y lut les prénoms des deux assassins en face d’elle. Yanosa Oterashi et Asuka Jisetsu. Cette dernière disait même qu’Arekushi était son frère. Et même si leurs versions sur ce dernier s’emmêlaient un peu, l’Aburame fut soulagée de le savoir revenu vivant. Ainsi donc ils avaient tous les trois vaincu la mort en quelque sorte et étaient rentrés chez eux sains et saufs. Une bien belle bande de chanceux.

Interrompus par des soldats qui arrivaient au détour d’un couloir, elle fut grandement impressionnée par l’envie du chef de cette mission d’accomplir sa tâche en toute diplomatie. Pas de morts jusqu’à maintenant et les voilà en train de marchander … Du joli. Même si dans les faits leur sort ne lui importait pas vraiment. Tendant le papier à son partenaire véreux jusqu’à l’os qui visiblement n’avait que faire de la justification, l’Aburame approuva du chef à l’apparition des menottes de la jeune femme qui avait commencé à s’affirmer dans leur dialogue.

    Nous avons un accord. Saiki, va alerter les Daimyos afin que madame soit aux premières loges avec son mari quand nous arriverons et fais aussi en sorte que les alarmes s’arrêtent. Asuka, tignasse rouge, je vous laisse mettre vos menottes.


Les laissant enclencher les menottes alors qu’elle se rapprochait d’eux en compagnie de ses insectes pour jouer leur mascarade et faire comme s’ils étaient ses prisonniers, elle glissa l’ordre de mission dans la poche intérieure de son manteau. Les deux soi-disant prisonniers devant elle, elle leur incita à ouvrir la marche, les laissant la dépasser avant de rajouter une petite phrase comme si elle venait d’en avoir l’idée.

    J’avoue ne pas comprendre votre volonté de vous rendre comme ça. Mais bon. Autant rendre la chose un peu plus réelle, désolée ça risque de piquer.


Les insectes autour d’elle fondirent sur les deux shinobis juste devant elle à une vitesse qu’elle n’avait pas hésité à augmenter au cas où l’un d’entre eux souhaitait se débattre.

    Ne vous en faites pas, je vous administrerai l’antidote au moment que je jugerai opportun une fois devant vos hôtes.


Susurra-t-elle avec un petit sourire alors que Saiki était déjà parti. Les Daimyos n’étaient pas des crétins finis. On l’avait recruté pour ses talents à mettre hors combat ses adversaires. Présenter deux victimes conscientes et en parfaite santé … Il fallait vraiment être stupide pour ne pas sentir l'entourloupe. Les deux Shukaijins étaient toujours conscients mais dorénavant incapables de parler, de bouger ou de ressentir quoique ce soit maintenant que le poison avait fait son effet. Créant un clone, elle se chargea de charrier la fille et le bonhomme. L’homme aux multiples cicatrices pesait vraiment son poids. Mais elle n’était plus une fillette, elle avait porté plus lourd. Heureusement néanmoins qu’elle n’avait que quelques étages à monter. Profitant du fait qu’elle les portait, son clone et elle glissèrent subrepticement l’un de ses scarabées minuscules qui remontèrent se nicher en haut du cou de leurs victimes sans que celles-ci puissent s’en douter avec leur corps engourdi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMar 21 Avr 2015 - 20:51

Oh oh oh, c'était le jackpot ce petit arrangement ! J'étais bien heureux mais je ne le faisais pas savoir, cela sonnait une retraite bien mérité sans devoir continuer à mettre ma vie en danger pour les riches de ce pauvre monde. J'allais enfin pouvoir partir loin et avec de quoi vivre des jours paisibles sur une île paradisiaque avec plein de jolie fille. Je laissais alors le soin à la nouvelle de lire le rouleau que lui avait passé la grosse touffe rouge. Cela ne m'intéressait pas, je n'avais en tête que la couleur dorée de l'or. Je laissais faire ce qui devait être fait et je finissais par écouter ce qu'avait à dire cette belle et douce Miko... Je lui proposerai bien de venir sur mon île, elle accepterait peut être, j'aimais bien les femmes un peu plus mure, ce qui signifiait plus d'expérience... Elle me demandait d'aller prévenir le daimyo et sa femme. Je me rendais donc directement vers leur chambre afin de les prévenir de la capture.

J'y courais en déclenchant les alertes, afin que tout le monde soit averti de ce qui venait de se passer. Je frappais à la porte du Daimyo et celle-ci s'ouvrait avec deux gardes... Il me demandait directement pourquoi je le dérangeais, je lui expliquais alors la situation et il semblait heureux en nous promettant directement une belle récompense. Je souriais intérieurement, si ce bouffon et sa femme savait ce qu'il se passait, il serait sans doute bien moins joyeux. On se dirigeait alors vers la salle de réunion, qui était situé au même étage. Je signalais qu'ils étaient totalement neutralisés, afin que le daimyo soit moins méfiant. J'entrais dans la salle où il y avait quatre gardes peut puissant, le daimyo et sa femme.

Je me positionnais alors à ses côtés alors que Miko arrivaient avec nos prisonniers. Je laissais afficher un sourire de satisfaction alors que le daimyo en faisait tout autant. J'étais certain qu'il jubilait à l'idée de les torturer et de les faire parler alors que ça allait être tout le contraire et qu'après cette scène je pourrais me diriger vers le butin. Je m'avançais alors vers les prisonniers afin de les présenter au Daimyo.

« Voilà Yanosa et Asuka, tout deux membres du Shukai, venant pour des intentions néfastes envers vous Seigneur. Mais comme vous pouvez le voir, ils n'ont pas fait le poids, je dois avouer que vous avez eu une très bonne idée de recruter Miko, une valeur sur et efficace... »

Je fermais la porte derrière Miko et les prisonniers afin de m'y positionner. En tout cas elle était bien forte, pour les avoir amené... Il ne semblait plus savoir trop bouger et ne plus vouloir parler... Une mise en scène de plus pour faire assez réaliste, mais vu mes capacités, le daimyo savait très bien que je n'avais pas besoin de blesser physiquement mes adversaires pour les neutraliser.

« Bien, je pense qu'on va pouvoir commencer notre interrogatoire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMer 22 Avr 2015 - 12:13

Yanosa ne fut pas réellement surpris de constater la méfiance et une part de doute chez Asuka, qui ne voyait certainement pas d'un bon œil le fait de se constituer soit-même prisonnière alors qu'elle et son mentor avaient le contrôle de la situation. Mais la manœuvre représentait à la fois un moyen sûr et transparent d'atteindre leurs cibles et surtout, une façon détournée pour le guerrier rouge d'estimer le caractère de la femme, Miko. Le nom de son clan ne lui revenait toujours pas... Son partenaire, Saiki, avait étalé au grand jour ses motivations assez rapidement et ne représentait au fond qu'un avare de plus, un individu simplement avide de tranquillité qui avait décidé d'atteindre son objectif en aiguisant ses capacités au combat. Mais elle, en revanche... sa décision, sage, de céder à la logique élémentaire de la situation, ne révélait pas grand chose au jashiniste. Même si cela ne l'aiguillerait qu'un tantinet plus, savoir si elle était capable de retourner sa veste si l'occasion se présentait ou de profiter de la situation constituerait un indice de plus.

Yanosa laissa donc son apprentie lui glisser le métal de sa création aux poignets, regardant Miko droit dans les yeux pendant ce temps, puis laissant Asuka se glisser elle-même les entraves grâce à sa maîtrise innée de cet élément. Tout était prêt... à un détail prêt. Et c'était à partir de ce moment, et en fonction de ce qui allait suivre, que Yanosa et la jeune Jisetsu pourraient constater ou non du bien fondée de l'idée du guerrier rouge.

« Et bien, allons-y dans ce cas, nous ne voudrions pas faire attendre ces seigneuries... »

Ce n'était pas la confiance, qui fit tourner le dos à Yanosa. Ce n'est pas non plus la confiance, qui le poussa à marcher le long du chemin de ronde puis vers l'intérieur du bâtiment, sans sourciller. Et c'est encore moins la confiance qui, alors que ses sens le prévenaient du danger potentiel, ne le fit même pas tenter de se retourner pour protester ou punir l'initiative de la jeune femme. La curiosité. Voilà de quoi il s'agissait. Le destin du Daimiyo incapable et de sa femme castratrice et manipulatrice était désormais entre les mains des principaux concernés, Yanosa et Asuka ne seraient là que pour mettre en marche un processus naturel et inéluctable. Miko, en revanche, le jashiniste ne savait trop comment elle pourrait réagir. A supposer, d'ailleurs, qu'elle tienne la parole qu'elle venait de leur donner à tous les deux, en envoyant une nuée d'insecte les piquer afin de les paralyser complètement. Eut-il été capable de sourire, Yanosa l'aurait certainement fait, en voyant de ses yeux figés la jeune femme le prendre sur son dos.

Pauvre Asuka... elle devait être certaine d'avoir été piégée. Et elle n'aurait certainement pas totalement eu tord de le penser. Antidote, ou pas antidote ? La question tournait dans la tête du guerrier rouge, qui se tenait prêt à faire exploser son énergie physique pour se libérer dans le cas où cette Miko avait décidé de changer son fusil d'épaule. Les escaliers s'enchaînèrent, puis les couloirs, et enfin, une grande pièce, où Yanosa n'entraperçut d'abord que deux paires de souliers raffinés et parés de dorures avant d'être expédié au sol sans ménagement. Il y retrouva d'ailleurs Asuka qui, si elle avait elle aussi le regard figé, laissait clairement transparaître un geyser de colère à travers ses pupilles braquées sur son maître. Il commençait à la connaître... Il savait qu'elle n'appréciait pas. Mais.... Comme convenu, et alors que le dénommé Saiki jouait toujours le jeu... les sensations revinrent dans le torse, puis dans les membres du jashiniste. La même chose se produisit chez son apprentie, qui eut tôt fait après le clin d’œil exécuté par Yanosa, de délier discrètement les menottes de sa confection qui maintenaient leurs bras dans leur dos.

« Quand je te disais qu'on avait BESOIN de ces gens ! Espèce de tête à claque, tu vois où nous mène ton laxisme ! Et ferme-moi ce pantalon veux-tu, tout le monde n'est pas obligé de savoir ce que tu faisais quand l'alerte a été donnée !
- ...Kurenai... ce n'est pas.... hmph. Bien, heum,... Vous dites qu'ils sont... du Shûkai, c'est ça, c'est ce que vous dites ?
- Noonn, ils viennent du Mont Fûji... Mais BIEN SÛR qu'ils sont du Shûkai, tu t'attendais à quoi, hein ? Je t'ai dit qu'on ne pouvait pas faire confiance à ces gens, je te l'ai dit ! Combien de fois je te l'ai dit... hm ?! Et aujourd'hui, ils sont venus pour te tuer, rien que ça ! Tu es donc aveugle à ce point ? Bon sang j'ai besoin d'herbe à mirage... »

Sur ces mots à peine susurrés en se mordillant l'ongle du pouce, la femme du Daimiyo Mahori se tourna vers une table, au fond, où un nécessaire un peu particulier avait été amené dans l'urgence. Elle en avait envie, de son herbe à mirage, mais il faudrait bien régler cette affaire avant...

« Bien, donc.... heum... Que préconisez-vous, vis-à-vis de ces individus, hm ? finit par dire Mahori à l'attention de Miko et Saiki.
- Vis-à-vis de nous, pas grand chose, déclara alors Yanosa en se relevant lentement, comme si de rien n'était, en laissant les menottes ouvertes glisser le long de ses poignets. Mais vous, en revanche, Mahori et Kurenai, allez avoir fort à faire si vous voulez regagner votre place parmi les vivants. »

Estomaqué, Mahori tituba vivement vers l'arrière, cherchant physiquement de l'aide auprès de son épouse tournée vers la table du fond, où se trouvait le fruit de son addiction.

« Ku- Ku- Kurenaiii !! »

L'homme n'eut pas le temps d'en dire plus que déjà la main large et musculeuse du guerrier rouge s'était plaquée sur sa bouche, attrapant littéralement son petit visage aquilin et bourgeois, plaçant un doigt devant ses lèvres à lui pour intimer le silence. Il revenait logiquement à Asuka d'appliquer le même genre d'entrave sonore à Kurenai, qui intriguée par le bruit se retournerait bien assez tôt vers la scène et ne se priverait certainement pas de crier. Oh, ils allaient crier de toute façon, et ce très bientôt... Mais ce ne serait pas pour implorer une quelconque pitié ou pour demander à l'aide, non.

« Bien... j'aimerais que tous ici nous restions calmes et attentifs, voulez-vous... ? déclara alors Yanosa à l'attention du couple. Nous allons jouer à un petit jeu, sponsorisé par, respectivement, la sagesse et l'avarice de vos deux mercenaires du jour, continua-t-il en regardant derrière lui, vers Miko et Saiki. De ce jeu, je ne le vous cache pas, dépendent vos vies... Aussi je vous prierai de le prendre très au sérieux. Asuka, si ça ne t'ennuie pas... des chaînes et, hmm... une petite station de découpe. Tu peux faire ça ? »

Le ton était presque léger et anodin, et pourtant la scène se transformerait bientôt en arène. Mais pas celle à laquelle on aurait pu penser...



[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyJeu 7 Mai 2015 - 18:03

Je passe les menottes à mon sensei ainsi qu'à moi, nous laissant ainsi à la merci des deux mercenaires. Enfin, à première vue hein, parce que c'est pas vraiment des menottes dans le but d'enfermer puisque je peux les enlever quand je veux. Enfin ça c'est sans compter sur la maudite bonne femme... Comment ça « rendre la chose plus réelle ? ». J'ai peur de comprendre là... J'avais dit « Rien d'autre que ça, bordel ! ». Non, le bordel ne faisait pas partie de la phrase d'origine. Ses inesctes foncent vers nous sans qu'on ait le temps de faire quoi que ce soit et je me sens soudain étrangement bizarre. Ou bizarrement étrange, au choix.

En fait je peux plus bouger. Ok, super. Et juste une question. Comment je fais pour former le mudra censé enlever les menottes, hum ? Purée on s'est bien fait rouler... Et à part lancer des regards noirs et fulminer intérieurement je ne peux pas faire grand chose. Je déteste ça ! Et nous voilà promenés comme de vulgaires sacs à patates sur le dos de la femme, alors que l'homme lui était déjà parti prévenir « Ces seigneuries ». Je t'en mettrais des seigneuries, moi ! Et alors qu'on se retrouve jetés par terre, on recouvre doucement nos sensations. Ho... ?

Et le second mercenaire quant à lui nous présente, avant de refermer la porte derrière nous. Nous laissant ainsi tous les quatre seuls dans la pièces avec les deux Daimyo. Malin. Surtout qu'il reste à côté afin d'empêcher quiconque d'entrer. Utile finalement ce gars. Et puis... Il parle d'interrogatoire. Ce qui a l'air de faire plaisir au couple. Enfin si on peut appeler ça un couple. Ils ont pas l'air de super bien s'entendre... Moi je m'en fiche, je me sens bien mieux sans mes menottes et après avoir recouvré mes facultés. C'est que c'est pas super agréable de se faire ballotter comme ça sans rien pouvoir faire.

Et c'est mon sensei, toujours aussi classe (ouais j'ai le droit de l'admirer, non?) qui prend la parole après eux. L'homme semble plus que surpris. Et moi aussi, je dois dire. Il ne compte pas les tuer directement ? Qu'est-ce que ça veut dire ça regagner leur place parmi les vivants ? Il compte leur laisser une chance ? De toutes façons maintenant je le laisse faire, hors de question que je tue qui que ce soit. En tous cas si c'est pas pour me défendre ou protéger quelqu'un d'autre. Quoique, on peut dire que si on les tue on protège le Shukai, en quelque sorte... Mouais, n'empêche que ça fait pas pareil de tuer quelqu'un en légitime défense ou en « prévention ». 

Et c'est à moi d'agir, malgré tout. Juste pour maîtriser la femme. Je plaque ma main devant sa bouche et son cri s'étouffe dans sa gorge, tandis qu'elle me lance un regard outré. Un regard qui dit « Comment oses-tu, vermine ? ». Et moi je lui lance un regard noir qui signifie « Ferme là où je t'écorche vive ». Ou un truc qui ressemble. De toutes façons je crois qu'elle a compris le principe puisqu'elle se calme. Et elle se calme encore plus suite aux paroles de mon sensei. Je lance un petit sourire amusé. Je ne sais pas ce qu'il compte faire mais j'aime bien les voir baliser comme ça. En espérant qu'il leur fasse pas trop mal, quand même...


- « Bien sûr que je peux. Je peux faire tout ce que je veux. »

Un double sens pour leur faire comprendre encore d'avantage ? Possible. Et bientôt un collier de métal prend forme autour du cou de la femme. Avec une chaine au bout, qui s'allonge au fur et à mesure que je m'éloigne d'elle. Le mari semble ravi de la voir maitrisée comme ça. Mais il n'a pas le temps de se réjouir beaucoup qu'il subit le même sort. Et les voilà tous les deux avec une chaine autour du cou, la même chaine les reliant l'un à l'autre.

- « Unis pour le meilleur et pour le pire, bla bla bla... »

Les liens sacrés du mariage, tout ça... J'imagine que pour eux ça devait prendre cette forme là, c'est sûr. Puis je tends le milieu de la chaîne au Jashiniste qui s'en empare. Ensuite... Je réfléchis à ce qu'il m'a demandé. Une station de découpe ? Sérieusement ? Hum... Je lance un regard vers les plantes. Et créé de simples ciseaux. Ouais, ça découpe aussi. Je lance un regard vers les herbes, puis vers la femme, puis vers la femme. Qui commence à sangloter.

- « Est-ce que ça conviendra, sensei ? »

Je m'avance doucement vers les plantes, puis m'arrête à mi-chemin, attendant la suite. Ciseaux toujours en main.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyVen 8 Mai 2015 - 1:19

Voir la désillusion remplir les yeux de ses employeurs alors que le dénommé Yanosa se leva ne la fit pas frémir. Arborant son masque de froideur comme à l’époque où elle ne savait interagir avec le monde extérieur que de cette façon, Miko regardait insensible Kurenai et Mahori haleter sous le coup de la surprise avant de se voir passer les chaînes par la fillette aux cheveux roses. Des ciseaux ? Elle avait pris sa décision de toute façon alors que tignasse rouge s’était exprimé tout content de lui.

    Merci mais sans façon.


Il avait visiblement prévu de les torturer à souhait et comptait même leur laisser la vie. Quel intérêt à humilier un être vivant qui ne vous avait rien fait directement mais qui était seulement en contradiction à votre idée du monde. Elle aurait bien accordé aux Daimyos une mort rapide si tel était leur destin. Mais si leur survie était envisageable … C’était à eux de voir. Mais qu’ils ne comptent pas sur elle pour poser la question.

    Saiki, direction les coffres. Ou bien si je trouve avant toi je me servirai également sur ta part. À toi de voir … mais ça s’arrêtera ici …


Un moment d’hésitation, elle jeta un dernier regard à la scène. Quelques mots, sans aller à l’explosion des deux Shukaijins, ses insectes les mordaient jusqu’à l’évanouissement, elle tuait les Daimyos elle-même et au réveil du petit couple aux teintes de cheveux étrangers, leur mission était complète sans le côté amusement. Seraient-ils frustrés ?

    … Pour moi.


Insensible alors que Kurenai et son mari la regardaient les yeux gonflés, la brune tourna les talons direction l’endroit où les coffres devaient être. Non elle ne leur donnerait pas d’éclaircissement sur les nouveaux hôtes qu’ils hébergeaient en fin de compte. L’un des deux pourtant devait se débrouiller niveau sensorialité vu leur avancée si rapide et le fait qu’ils l’avaient repéré. Bah ils les trouveraient et ? … Elle imaginait leurs réactions d’ici. Peut-être se le feraient-ils enlever comme Kohei mais elle avait au moins l’assurance de pouvoir disparaître de cet endroit sans avoir à craindre pour sa vie. Car après tout c’était ce qu’elle avait choisi. Sa vie pour celle des Daimyos et ce même si le duo avait été battu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa EmptyMar 12 Mai 2015 - 13:07

Sans un mot de plus le jashiniste observa son apprentie s'exécuter et soigneusement enchaîner leur deux hôtes en manipulant avec brio son affinité Kinton, la fusion naturelle de la terre et de l'électricité. La construction d'acier fut passée autours de leur cou respectif, non sans qu'un brin de résistance futile et superflu ne s'invite chez Kurenai et Mahori, et en un clin d’œil les voilà qui se trouvaient enchaînés l'un à l'autre par plusieurs kilos du métal le plus raffiné qui soit. Ignorant leurs gémissements constants et erratiques, sans doute incapables qu'ils étaient de voir plus loin que leur mort ou qu'aucune expérience désagréable en général, Yanosa jeta alors un regard désabusé vers les ciseaux que lui tendit ensuite Asuka. Avait-elle.... vraiment compris ce qu'il lui avait demandé ?

« Heum... Asuka... je ne crois pas qu'on se soit bien compris... »

Le guerrier rouge tourna la tête vers Miko, la manipulatrice d'insectes énigmatique et pragmatique, tandis qu'elle manifestait son envie de simplement quitter les lieux avec son butin sans être témoin de quoi que ce soit de plus. Elle ne faisait pas preuve de beaucoup de curiosité, ce qui était dommage, mais.. il était aussi possible qu'elle se soit fourvoyée sur les intentions réelles du duo venu du Shozaichi pour nettoyer la seigneurie de Kusa. Des gens attachés, une paire de ciseaux... il y avait en effet de quoi envisager une banale session de torture à visée purement sadique. Et bien qu'il n'en était rien, Yanosa n'avait aucune intention d'imposer quoi que ce soit à la jeune femme, qui avait déjà eu l'intelligence et le bon sens de les mener jusqu'ici.

« Profitez bien de cet argent, Miko-san, Saiki-san. Que votre nouvelle richesse illusoire puisse vous ouvrir les yeux sur ce qui a vraiment de la valeur ici bas. A dieu.. »

Le jashiniste s'en retourna à ses moutons en laissant partir ceux qui furent les gardiens de ses victimes. Des victimes qui n'en étaient en réalité pas encore tout à fait, et qui allaient certainement faire le travail elles-mêmes. Observant la large pièce et sondant les environs pour attester que tout était tranquille et qu'il n'y avait aucun risque d'être dérangé, le colosse aux cheveux rouges s'approcha dans un coin d'un pilier en bois, rond, et le brisa d'un coup de pied à sa base avant de littéralement l'arracher du plafond. Sa prise bien en main, il planta alors le pilier en bois au beau milieu de la pièce, s'assurant qu'il était fermement encastré et aussi droit que possible. En arrière-plan, le « couple » de daimiyos geignait toujours, partagé entre peur, colère, pure panique et interrogation sur ce qu'était en train de préparer leur invité indésirable. Ce dernier, examinant la pièce, attrapa la chaîne créée par Asuka à pleine main et sauta vers le plafond, où l'extrémité du pilier pointait, tractant du même coup les deux malheureux, pour enrouler ladite chaîne autours de la construction de bois avant de la faire redescendre.

« Hmm, bon... encore quelques petits détails et nous allons être prêts. »

Yanosa se rapprocha du pilier, massif, pour en détailler le grain et la résistance. Il sortit alors de sa sacoche suffisamment de petites lames pour garnir tout le tour du pilier, les enfonçant profondément par le manche dans la structure pour le darder de surfaces tranchantes et perforantes. Lorsqu'il eut finit, le pilier autrefois pur élément d'architecture était devenu l'instrument d'une mort qu'il n'allait pas avoir à provoquer lui-même.

« Asuka, madame semblait très intéressée par ces herbes, là-bas : tu pourrais les disposer à cette extrémité de la pièce, je te prie ? » dit-il en désignant le mur le plus près de Kurenai, qu'elle ne pouvait pas atteindre en l'état.

Le jashiniste attendit qu'elle s'exécute, puis tout en croisant les bras sur son torse, l'air résigné plutôt que fier de lui, il lança officiellement les « hostilités ».

« Bien... ! Je crois que je n'ai pas besoin de vous faire un dessin : il m'a suffit de lire quelques pages de dossier et de constater par moi-même votre comportement à tous les deux pour comprendre que vous êtes tellement bouffis de pouvoir et de luxure que vous êtes incapables, à mon sens, de vous défaire des liens élémentaires qui entravent votre esprit. Mais... puisque je veux laisser la chance à au moins l'un d'entre vous de s'en tirer... Je vous propose ce petit jeu. Kurenai... vous les aimez, ces herbes, je me trompe ? Vous pourriez vivre sans, à votre avis ? Et votre mari, Mahori, vous pourriez vivre sans lui ?

Et puisque l'on parle de vous, Mahori : vous avez déjà rêvé de vous débarrasser de votre femme... non ? Oh bien sûr je peux me tromper dans mes conjectures mais c'est à vous et à vous seul de me le prouver. De visu il est en tout cas très clair que tout n'est pas rose entre vous et votre chère et tendre... A vouloir trop de pouvoir on en perd celui de faire ses propres choix, de mener sa propre vie... C'est à vous deux de faire votre choix, et je dois vous avertir : nous avons tout notre temps
, acheva-t-il en s'asseyant en tailleur près de l'entrée.

L'un de vous doit payer pour l'avarice de votre couple. Mais il n'est pas exclu que vous mourriez tous les deux si vous faites, une fois encore, le mauvais choix. Réfléchissez, puis agissez. »


[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty
Message(#) Sujet: Re: [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa [Évènement] La fin du Shogunat de Kusa Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Évènement] La fin du Shogunat de Kusa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Kusa no Kuni :: Palais du Seigneur de Guerre-