N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Shine bright like a diamond [C - Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Taifuu
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

Shine bright like a diamond [C - Solo] Empty
Message(#) Sujet: Shine bright like a diamond [C - Solo] Shine bright like a diamond [C - Solo] EmptyMar 17 Mar 2015 - 22:48

Ordre de mission:
 

Le bureau des missions avait fait parvenir une missive au jeune Kadoria. Juste pour lui. Son frère n’avait pas été appelé pour cette affaire. Il faut dire que la chose semblait plutôt simple, pas besoin donc de mettre plusieurs éléments du village sur ce cas. Dosan devrait donc agir seul. Même s’il appréhendait un peu de se battre sans son principal allié.

Depuis toujours il combattait à ses côtés. Depuis longtemps il craignait ce pouvoir qui avait emporté sa mère. Il aurait préféré refuser cette mission mais il ne pouvait se permettre. Déjà qu’il avait beaucoup réfléchi ces derniers temps sur son implication quant au village. En effet, suite à l’examen Chûnin, Dosan s’était fortement remis en cause. Il avait également revu ses principes et sa manière de considérer le village.

Lui qui avait défendu des valeurs qui lui semblaient nobles, il avait reçu la « récompense » d’être royalement saqué par les autorités du village qui avaient jugés que son comportement ne rentrait pas en ligne de compte avec la tâche qui leur avait été demandé au moment de l’examen. Pour rappel, l’exercice avait consisté en la récolte d’une information pour disqualifier automatiquement l’un des Genins participants. Après une réflexion complète, Dosan avait fait part de sa volonté de rester uni et soudé avec ses camarades en ne mettant en jeu la place d’aucun d’entre eux. et le verdict était tombé, c’était un comportement que le village avait voulu voir.

Il avait longuement hésité à abandonner son bandeau. Peut-être pas jusqu’à aller quitter le village. Mais il était bien parti pour chambouler tout ça lorsque la raison le rattrapa. Il avait donc opté pour la solution la plus simple : ne rien faire. Mais il prenait maintenant garde à ce qui lui était demandé, mais surtout sur sa perception des choses au sein des Nuages. Il se tenait un peu plus au courant des affaires du village afin d’être mieux renseigné et ne pas être aveuglé par un simple jugement personnel.

Son matériel prêt, il se mit immédiatement en route pour Tetsu. C’était là-bas qu’allait avoir lieu la vente aux enchères ainsi que là-bas que le commanditaire attendait son garde personnel, en la présente : Kadoria Dosan. Il avait prévu quelques armes, chacune décorée de ses sceaux personnels qui lui permettaient de contrôler l’attraction. Il préférait ne pas avoir à combattre pour éviter tout incident mais il devait également se préparer à toute éventualité. Il voyait cette mission comme une occasion de se prouver qu’il pouvait se débrouiller seul. Même s’il appréhendait beaucoup, il en avait besoin pour avancer et progresser.

Il fut donc sur place quelques temps après. On lui avait fourni l’adresse précise griffonnée par la suite sur un bout de papier que fixait Dosan après quoi il fit le détail d’une porte face à lui. Il était bien arrivé. Une petite échoppe aménagée en conséquence de l’évènement qui s’y préparait, annoncé par une pancarte proéminente à l’entrée : « Ventes aux enchères ! Entrez, c’est pas cher ! ». Il s’exaspéra devant la nullité de la rime mais il n’y accorda pas plus d’attention. Il fit son entrée et fut tout de suite reconnu par le bandeau à sa ceinture. Un homme en costard cravate bien ventripotent vint immédiatement le voir.

- Ah bah vous voilà c’est pas trop tôt !
- Je suis le Genin envoyé par Kumo, je suis…
- En retard ! Et Kumo ne m’envoie qu’un Genin ?! J’avais stipulé minimum deux Jônins des forces spéciales ! Pfff tant pis…
- Je vous assure que je saurais me montrer à la hauteur de ma mission, assura Dosan.
- Ouais c’bien gamin content pour toi. Allez viens voir là.

Le petit gros l’emmena dans l’arrière-boutique, là où il n’y avait pas une foule organisant la salle pour l’évènement. Ils étaient seuls, le propriétaire s’en assura d’un coup d’œil avant de relever sa chemise. Là, tapi dans des bourrelets, une petite sacoche attachée en bandoulière. Il en sortit l’objet tant convoité. Une pierre à l’éclat inégalable. Une beauté minérale dans la paume de sa main boudinée. Mais Dosan n’eut pas plus de deux secondes pour admirer cette splendeur qu’elle disparut de nouveau dans l’océan de graisse. Le petit regard porcin de leur propriétaire scrutait Dosan et ses tatouages. C’est vrai qu’il devait faire tâche dans cette entreprise du luxe. Mais il devrait se contenter de ça. Ils retournèrent dans la salle principale, où l’homme commença à expliquer la tournure de la vente à son nouveau gardien.

- Et c’est là-bas que tu devras te tenir. Assez à l’écart parce que t’as pas non plus la tenue adéquate pour mon établissement, mais pas trop pour que tu puisses au moins défendre mon joyau.
- Bien.

Vu le caractère du bonhomme, il ne tenait pas à outrepasser son rôle. Il obéirait, effectuerait à bien son travail et s’en irait pour toucher sa prime. Il inspecta donc rapidement l’endroit, observant les éventuelles failles à droite à gauche. Les lots commencèrent à arriver pour la vente. Le diamant n’y était pas encore. Dosan n’attendait que lui pour mettre au point une petite ruse de son cru. Il fallut un peu de temps avant que n’arrive la pierre. Il s’en approcha discrètement, la prit dans la main pour l’observer mais il fut rappelé à l’ordre par son employeur qui lui arracha de la paume violemment :

- T’es là pour le voler ou le protéger ? Reste à ta place gamin où je m’assurerais que tu restes Genin toute ta vie !
- Pour ce que ça change…souffla Dosan d’exaspération.

Sa patience était mise à l’épreuve aujourd’hui encore. Mais il relativisa. Ce n’était que quelques heures de travail bien payées pour ce que ça représentait. Il reprit son poste alors que les acheteurs potentiels commençaient à arriver. Tout le monde prit place et l’obèse lui servant de commanditaire se mit à la présidence. Soudainement, il changea d’expression et d’attitude, montrant son côté vendeur à toute la foule. Il savait se montrer aimable apparemment.

Les produits s’enchaînaient, les prix montaient à des allures folles. L’affiche à l’entrée était mensongère quand on voyait les sommes que certains étaient prêts à dépenser pour des babioles. Il y avait beau y avoir quelques belles pièces, il ne fallait pas non plus exagérer. Mais bon c’était bien un problème de riche de ne pas savoir quoi faire de son argent. Dosan n’était pas du genre vénal. Il avait toujours mené une vie simple avec Mugetsu et ça leur convenait à merveille. Les Kadoria étant l’un de clans fondateurs du village, ils avaient le droit à des quartiers somme toute assez reluisants. La vente se poursuivait normalement. Puis vint le tour du fameux diamant. Le ton du vendeur se fit très très légèrement plus hésitant au début mais il se reprit vite lorsque montèrent les enchères. Elles grimpèrent plus rapidement que pour les autres lots. Il tirerait un sacré pactole de sa vente. Ses yeux en luisaient déjà de convoitise malgré son attachement à son précieux joyau.

Puis la vente fut close après ce dernier lot. L’heureux acquéreur rejoignit le propriétaire pour régler financièrement leur accord. Ils s’éclipsèrent dans le bureau, Dosan se postant à l’entrée au cas où. Une jeune femme se présenta à lui. Elle lui adressa un regard ravageur qui ne le fit pas sourciller. Il en fut de même pour sa voix douce :

- Je suis l’assistante personnelle de monsieur Hiruki. J’amène les papiers pour la transaction.

Elle montra les feuilles pour présenter patte blanche. Dosan s’écarta du cadran pour la laisser entrer. Elle fut de passage étant donné son rôle. A peine rentrée, tout de suite sortie une fois les papiers déposés. Mais ce fut lorsque la porte se referma que tout s’accéléra. Le cri du vendeur qui beugla alors :

- ARRÊTEZ LA ELLE A LE DIAMANT !

Il se précipita dehors, le temps de voir la demoiselle disparaître dans la rue. Il fustigea Dosan du regard qui ne réagissait pas. Il s’apprêtait à lui gueuler dessus mais le Kadoria leva une main pour le faire taire. Ce à quoi il ajouta :

- Retournez dans votre bureau je vous ramène ça.

Toujours avec la main en l’air, cette dernière s’illumina soudainement, révélant une inscription étrange. Un sceau pour être exact. Le gros lard ne comprenait pas. Jusqu’à ce qu’un sifflement de ne vienne lui raser le crâne pour venir s’étouffer dans la paume du Kadoria qui tenait le diamant. Son regard stupéfait, l’obèse vendeur le fixait incrédule. Dosan se contenta de lui tendre la chose :

- Quelques petits tours qu’on connaît quand on est "qu’un simple Genin".

Le plus beau dans tout ça fut qu’il ne reçut absolument aucun remerciement pour son acte. Il fut traité tout aussi misérablement jusqu’à ce que le client ne reparte avec sa pierre sous le bras. Une fois dehors, c’était son problème. Dosan ne s’éternisa pas vu la sympathie et la politesse de son employeur. Il se retira, l’âme tranquille d’un travail bien rempli. Il croisa le client dans la rue, tout fier de son achat, assis en terrasse d’une taverne en train de siroter son verre. La dextre du Kadoria se leva une fois de plus et le sac du client eut un petit mouvement. La main de Dosan se referma. Personne n’avait rien vu. Il retournait à Kumo, l’esprit serein d’un travail bien fait…et bien payé. Il glissa le diamant en poche. Le gros n’avait qu’à pas se montrer aussi désagréable. Voilà ce dont était capable les Genins des Nuages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Shine bright like a diamond [C - Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-