N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Sensoo Kiru
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Empty
Message(#) Sujet: Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) EmptyLun 2 Jan 2012 - 20:32

    De la neige... L'hiver était bien là au Pays de l'Eau et il était particulièrement froid de ce côté du monde. La population y était habitué et le quotidien des membres du village caché de la Brume n'avait pas changé.
    Que dire de Sensoo Kiru? Il s'agissait d'abord d'un ninja de haute volée. Il était également l'un des fameux sabreurs du village et possédait la redoutable Lame de la Reconnaissance, apte à brûler tout ce qui entrait en son contact et capable de faire fondre d'autres armes sur une certaine durée. Elle était noir de jais avec quelques reflets blanchâtres et était gravé de multiples signes rouges de tout son long. Seule la poignée était dorée et c'était aussi la seule partie que Kiru lui-même pouvait toucher sans se brûler. Cette dernière était toujours attachée à son dos via un étui spécialement conçu pour supporter cette chaleur constante et permanente...
    A présent, il allait devenir une sorte de mentor pour trois individus du village et ne savait pas vraiment si il y était préparé.

    Le jeune homme avait revêtue son long manteau noir qui lui arrivait aux chevilles en ces temps froids et il fermait sa forge en sifflotant tranquillement alors que la nuit arrivait encore plus tôt qu'à son habitude. En effet, en plus d'être un sabreur, le jeune jônin de dix-sept ans était également un forgeron chevronné et créait de nombreuses armes pour le village ou des particuliers. Ce fut donc sur le moment de la fermeture de son échoppe qu'il pensa au jour suivant: la rencontre entre lui et ses trois élèves, des genins d’environ son âge à qui il allait devoir montrer certaines choses dans la vie d'un ninja. Il les avait déjà observé furtivement et ces personnes semblaient assez douées à première vue. Un certain stress régnait en lui, il ne pouvait le nier. Ce sentiment désagréable était accompagnée de multiples question et ce qu'il redoutait le plus était de voir son autorité réduit à néant. Il fallait qu'il montre à des personnes de son âge ce qu'était un véritable ninja sans les agresser et sans passer non plus pour un parfait idiot... Ce ne fut que lorsqu'il arriva chez, dans le quartier résidentiels des sabreurs qu'il décida de ne plus penser à cela, après, tout il se trouvait assez doué pour l'improvisation.
    La nuit passa très vite et il était éveillé alors que les première lueurs du jour ne s'étaient pas encore montré. Torse nu, il buvait une boisson chaude dans sa maison fermée. Une certaine chaleur s'était installée à l'intérieur de celle-ci et cela n'avait rien à voir avec la cheminée de la demeure. Non, cette agréable sensation était produite par la seule source de la lame noire de deux mètres de longueurs, posée sur un piédestal dans la pièce principale de la maison. Kiru l'observait sans vraiment la voir, en fait, il émergeait lentement de sa courte nuit de sommeil et préparait silencieusement sa rencontre avec ses élèves. Il connaissait leur nom et possédait un petit dossier sur chacun d'eux. Ceux-ci provenait des administrations du village et étaient posés çà et là dans la cuisine, sur un meuble ou sur une chaise. Tous étaient ouverts. Ils avaient été lu à maintes reprises dans divers endroits de la maison si bien qu'ils avaient été abandonné au bout d'un moment là où il se trouvait actuellement. Les minutes passèrent et Kiru rangea un peu sa maison avant d'aller se préparer. Un tee-shirt blanc et pantalon noire, suivi de l'habituel manteau serré par l'étui de son immense lame et le voilà prêt à affronter sa journée. Il mit le pied dehors alors que le soleil faisait surface. Il ne neigeait pas, du moins pas encore. Le sabreur se mit alors en marche pour les terrains d'entrainement. Il avait envoyé trois oiseaux porter un message à chacun d'entre eux il y avait quelques jours en indiquant bien l'heure du rendez-vous et son lieu.
    Dix minutes lui suffirent pour arriver là-bas, il était en avance et n'était donc pas surpris de ne voir personne sur les lieux. Il s'adossa à un arbre recouvert de givre et ferma les yeux en attendant l'arrivée des trois personnes...


[HRP: vous postez dans l'ordre que vous voulez, on le gardera pour la suite.]


Dernière édition par Sensoo Kiru le Dim 8 Jan 2012 - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 115

Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Empty
Message(#) Sujet: Re: Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) EmptyMar 3 Jan 2012 - 5:49

    Un jour pluvieux avec un ciel gris, on pouvait entendre de temps en temps le tonnerre gronder et annoncer un temps encore plus mauvais que celui là. Chez elle, dans sa chambre accoudée à sa fenêtre, Dosan regarder les gens courir pour échapper à cette pluie qui se déversait dans les étroites rues de Kiri, par moment on avait l'impression qu'une rivière se formait et que la nature reprenait ses droits. Magnifique spectacle tout autant terrifiant. Tandis qu'elle laissait aller ses penser les plus intimes, elle vit un oiseau se poser sur le rebord extérieur de sa fenêtre, il était tout trempe et semblait vouloir lui aussi se mettre à l'abri de dame nature, pourtant lorsqu'elle regarda de plus près elle vit que l'oiseau ne venait pas ici pour s’abriter mais plutôt pour donner un message : en effet, il portait autour de son mince et frêle cou un morceau de papier humide. Doucement elle entrouvrit la fenêtre et très rapidement, sans perdre une seconde, l'oiseau s'engouffra dans la mince ouverte pour ensuite se poser sur la bras de la jeune ninja. Là elle retira le mot puis l'oiseau fila à nouveau aussi vite que ce qu'il était venu, elle déroula délicatement le papier, il y était écrit :

    " Rejoignez votre équipe dans trois jours sur le terrain d'entrainement.
    Sensoo Kiru "


    Bizarre, elle ne savait même pas qu'elle avait une équipe, elle ne connaissait ni les membres ni son sensei. Pourtant elle était tout de même contente, car qui dit équipe dit forcément mission commune et dit nouvelle routine ; elle allait pouvoir tisser de vrais liens, des liens qui resteront graver dans sa mémoire pour toujours. Tout ce qu'elle espérait c'est qu'elle puisse bien s'entendre avec tous les membres et que leur sensei ne soit pas trop dur avec eux et surtout avec elle, de toute évidence elle aura sa réponse dans trois jours, pas avant. C'est donc toute fière et heureuse qu'elle descendit annoncer la bonne nouvelle à ses parents, le papier en main elle arriva dans la cuisine et le posa sur la table, expliquant brièvement de quoi il s'agissait : sa mère était contente pour sa fille, en revanche la père semblait plus désolé de l'attitude de son enfant qu'autre chose. Encore irritée par le comportement désagréable et virulent de son père, Dosan remonta dans sa chambre espérant que le temps s'accélère et qu'elle retrouve son équipe.

    ♦♦♦♦♦


    Enfin le grand jour, lorsqu'elle se réveilla elle constata qu'un manteau de neige fin et fragile recouvrait le toit des habitations, elle ne tarda pas plus longtemps pour enfiler ses vêtements et descendre avaler quelque chose ; une fois finit elle déposa un baiser sur la joue de sa mère et nargua son père pour partir sur le lieu de rendez-vous. Au début elle courrait pour arriver le plus rapidement possible, mais plus elle se rapprochait du terrain d'entrainement, plus son rythme freinait, un certain trac commençait à l'envahir peu à peu et la retardait de plus en plus... Qu'est ce qu'il lui arrivé ? Elle désirait pourtant rencontrer ces gens ! Intérieurement, au plus profond d'elle, elle appréhendait, hésitait, doutait : et si elle ne trouvait pas sa place dans le groupe ? Stop ! Non, Dosan chassa ses idées là, elle ne devait pas s'exclure déjà avant même que les présentations ne soient faites.

    Elle finit malgré tout par arriver, le terrain était grand et le sol givré par endroit, là où l'ombre régnait encore. Elle s'aventura davantage, elle ne voyait personne : quelle chance, elle était la première, intérieurement elle était soulagé. Alors qu'elle regardait dans diverses directions afin de mieux étudier le nouvel environnement, elle fut surprise de voir, non loin d'elle, un homme adosser à un arbre qui semblait dormir, s'agissait-il de son sensei ? Non quand même, il ne dormirait pas, ou tout du moins pas maintenant et surtout pas aujourd'hui ! Ne désirant pas l'interrompre dans ce qui devait être son sommeil car trop timide pour ça, la jeune fille se rapprocha de lui et ne dit mot, elle s'assit et se plongea à nouveau dans ses pensées. Maintenant il ne lui manquait plus qu'à attendre ses deux coéquipiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Empty
Message(#) Sujet: Re: Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) EmptyDim 8 Jan 2012 - 18:55

L'hiver commençait à prendre forme dans les contrées brumeuses de Mizu no kuni. L'air marin se faisait d'ores et déjà plus frais, les villageois se couvraient d'avantage pour leurs sorties. Bien que les habitudes de la population ne changeaient pas trop, la nouvelle saison était le début d'une période bien particulière pour le village caché de la brume. Yoru était en passe de subir cette même période. Si tôt levé, que ce dernier effectua son petit rituel matinal: tasse de café en main, il observait les ruelles depuis son balcon. Un peu plus couvert que les fois précédentes, il avait pris soin comme à son habitude de déposer un léger baiser sur les lèvres de sa tendre. Elle dormait encore, paisiblement, recroquevillée dans la couverture agissant comme un cocon la protégeant du froid glaçant de dehors. Yoru comme toujours se levait toujours plus tôt que sa princesse. C'était ainsi, se désignant comme responsable du couple et de l'appartement. Alors qu'il confia momentanément son rôle de protecteur à la couverture de lit, il déroula entre ses doigts le papier qu'il avait reçu via un oiseau quelques jours auparavant. Ce message était la principale raison de son lever matinal. Il avait été écrit par son nouveau senseï, un certain Sensoo Kiru. Il s'agissait d'un puissant sabreur du village, que Yoru n'avait pas encore eu l'occasion de rencontrer. Tant mieux, cette rencontre avec lui et ses futurs camarades d'équipe lui permettrait de tisser de solides liens avec ses confrères ninjas au sein du village. Avec pour seule indication de rejoindre le terrain d'entraînement, Yoru obéit en quittant son appartement, équipé de son ninjatō ainsi que de divers projectiles.

Tandis qu'il serra son bandana indigo autour de son front, ses jambes avancèrent d'un pas sur et déterminé. Il n'était pas pressé, bien qu'un peu stressé par cette première entrevue, car il était parti comme toujours en avance. Chaudement vêtu, il longea alors les froides ruelles de Kiri, sa fine bouche tendant par moments à émettre quelques nuages de buée. Grelotant soudainement, l'adolescent à la crinière blonde contracta rapidement ses muscles pour se réchauffer, tout en se frottant. Désormais, l'aspirant ninja allait devoir s'y faire avec le climat océanique refroidi par la saison hivernale. Si l'automne était la saison associé à l'agonie de la nature, l'hiver était elle un stade de coma temporaire pour cette même nature. Cette comparaison se retrouvait dans la végétation, et même dans les quartiers du village. Tantôt les arbres paraissaient morts, dévêtus de leur feuillage embellissant, tantôt la foule des rues se faisait plus faible, tant le froid dissuadait toute envie de sortie. Les lieux habituellement animés par la criée ainsi que les brouhahas se vidaient de toute sonorités. C'était comme si le son même venait à sombrer dans l'inconscience, ne laissant que comme seul vestige le souffle du vent, respiration léthargique d'un monde à oublier pour les mois à venir. Le blanc de la pureté était à présent celui du linceul givré recouvrant les toits, les arbres, ainsi que les chemins. La nature même de la célèbre brume de Kiri montrait que rien n'échappait à l'emprise de l'hiver, déité d'un monde glacial éphémère.

Une dizaine de minutes plus tard, l'adolescent novice arriva sur place. Comme la majorité des sites sur Kiri, le terrain d'entraînement où était convoqué l'équipe était recouvert d'une fine pellicule de givre, rosée matinale ayant viré à cette couverture de gel. Se frottant les yeux pour les réchauffer, Yoru s'avança plus lentement vers le lieu, son regard balayant la zone à la recherche du fameux Sensoo Kiru. Tout à coup, l'aspirant ninja constata la présence d'une silhouette adossé au tronc d'un arbre affaibli par le froid. D'autres silhouettes l'entouraient, mais avec la distance, il paraissait difficile de les dénombrer: une, deux, le mystère resterait entier jusqu'à l'arrivée du Ryūzoji aux côtés de son senseï. Dans un énième élan, il marcha alors en direction de l'arbre et alors qu'il observa le visage de son supérieur, il reconnu autour de lui des visages familiers. Mais en ninja novice et professionnel qu'il était, le Genin ne préféra pas lancer la discussion autour de ses connaissances, et se contenta à la place de prononcer les quelques mots suivants:
« Bonjour Sensoo-senseï, je suis Ryūzoji Yoru... enchanté de... faire votre connaissance... »
Le shinobi avait été hésitant sur la fin. Lui qui était parti de chez lui assuré et déterminé, le voilà qu'il s'exprimait avec un ton nerveux, dont le calme singulier cachait avec difficulté un soupçon de trac. C'était la première fois pour Yoru qu'il entrait dans une équipe depuis la création du village. Et aussi la première fois qu'il avait à faire avec un supérieur inconnu et aussi de même tranche d'âge que lui. En se présentant à son senseï, il avait pensé avec hésitation que le personnage disposait de dossiers sur ses élèves, comprenant par extension identité et apparence des ninjas. Suite à ce constat, il avait alors sombré dans la confusion. Afin de ne pas aggraver son cas, il recula légèrement d'un pas, et se tut, afin de laisser parler son maître ou bien les autres disciples, afin de ne pas s'enfoncer d'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sensoo Kiru
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Empty
Message(#) Sujet: Re: Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) EmptyDim 8 Jan 2012 - 21:22

    Une présence se fit sentir peu de temps avant son arrivée. La personne s'était installé devant Kiru et demeurait silencieuse. Le sabreur demeurait les yeux fermés et pensaient qu'il devait s'agir d'un des deux élèves présents en ce jour. En effet, même si son équipe comptait trois membres, l'un d'eux ne pouvait pas être présent pour des raisons qu'ils justifieraient plus tard avec le jeune jônin.
    Il ne manquait plus que le second et dernier membre du jour qui ne tarda pas à arriver. Kiru se préparait à ouvrir les yeux lorsque celui-ci prit la parole pour se présenter. Le sabreur sentit un ton assuré décliner petit à petit pour laisser place à une certaine nervosité presque normale à entendre. Il ouvrit finalement les yeux et se redressa de tout son long pour observer les deux individus présents. Il s'agissait bien de deux des trois élèves dont il avait reçu les dossiers quelques temps plus tôt. Le garçon blond devait être Ryüzoji Yoru tandis ce que la fille à la couleur de peau étrange était très certainement la Jisetsu. Ce n'était pas très difficile à deviner, étant donné qu'elle était le seul personnage féminin du quatuor. Le visage de Kiru n'exprimait rien, ni joie, ni colère, il regardait ses disciple d'un œil intéressé sans qu'aucun sourire ne vienne agrémenter son visage un peu plus blanc que d'habitude à cause du froid ambiant. Le jeune homme s'avança d'un pas et parla. Sa voix n'était pas froide et s'avérait presque amicale, on sentait tout de même le ton de l'expérience et l'habitude de parler en improvisant pour des plans d'attaques ou pour organiser une mission.


    Kiru: « Bonjour et bienvenue à tous les deux. Tout d'abord, permettez-moi de me présenter, je suis Sensoo Kiru, jônin et sensei au service du village. »

    Une présentation courte et efficace. Au moins, cela était clair même s'il savait que les deux jeunes personnes qui lui faisait face savait pertinemment ce qu'il venait de dire. Il prit une brève inspiration avant de reprendre sur le même ton. Cette fois il allait entrer dans quelques petites explications le concernant et concernant l'équipe surtout.

    Kiru: « Sachez que je suis irrémédiablement la politique de Kiri et je l'appliquerais à quiconque ose la bafouer. Même à vous. Le village est très jeune et les esprits ne sont pas sûrs de leur place dans le monde. Il y a de nombreux déserteurs et nous sommes implacable envers eux. C'est peut-être dur à entendre mais la mort est un quotidien auquel il faut s'habituer. Je vais arrêter avec mes propos politico-philosophiques pour entrer dans un sujet qui nous intéresse plus tous les trois. Notre équipe se nomme Tooitsu. Cela signifie Unification et c'est ce que je vais tenter de vous inculquer, la vie d'un ninja n'est rien sans partenaire professionnel. Une mission peut échouer à cause d'une mauvaise entente entre les participants tout comme une guerre peut être perdue à cause d'une mauvaise coalition des forces armées. Que pensez-vous de cela? De l'unité d'un corps formé par plusieurs composants et alors capable de prouesses jusqu'alors insoupçonné? »


    Son ton était passé d'une voix joviale à un air assez grave. Comme-ci sa brève explication sur la vie telle qu'il la voyait avait un goût amer. Bien qu'il n'avait que dix-sept ans, Kiru avait atteint une maturité importante loin de sa mentalité de genin. Il ne savait pas ce qu'il en était pour les autres mais doutait fortement qu'ils puissent se rendre compte réellement de la situation actuelle de la tournure que prenait le monde.
    A présent, il attendait une réponse de chacun des deux élèves avec une brève présentation si possible, même s'il les connaissait déjà plus ou moins.



----------

Voici donc l'ordre de post à venir:

> Sensoo Kiru
> Jisetsu Dosan
> Ryüzoji Yoru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 115

Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Empty
Message(#) Sujet: Re: Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) EmptyVen 3 Fév 2012 - 3:27

    Le temps passé et Dosan semblait enfouit dans ses plus profondes pensées, il s'agissait là d'un moyen efficace de patienter jusqu'à l'arriver de ses partenaires. Très rapidement une voix se fit entendre, la faisant obligatoirement sortir de sa torpeur. Elle ouvrit doucement les yeux au son de cette voix qu'elle connaissait, elle découvrit le jeune blondinet avec qui elle avait l'occasion d'effectuer une mission qui fut plus compliqué que prévu ; elle se releva rapidement pendant que son collègue se présentait, il ne semblait pas la reconnaître ou tout du moins c'est l'impression qu'elle avait. Ne désirant pas lui rappeler qui elle était, non pas par envie mais plutôt par timidité, elle ne dit mot le laissant terminer. Leur sensei ne tarda pas lui non plus à sortir de cet état léthargique qui n'en était pas réellement un, à présent il faisait face aux deux jeunes ninjas. Aucune expressions n'émanaient de lui, ce visage neutre laissait de marbre, la jeune femme était légèrement impressionnée ne s'attendant pas à cette attitude ; elle, elle était heureuse de les rencontrer mais leur sensei ne semblait pas partager ce sentiment : peut-être est-ce voulu ? Qui sait. Kiru prit la parole pour se présenter à son tour, s'en suivit un long monologue prônant des valeurs et des convictions inébranlables, ce ton grave embarrassa la Jisetsu . Elle ne savait pas si finalement elle devait répondre, exprimer son point de vue à la question posée ; pourtant cela semblait évident, leur sensei s'intéressait plus ou moins à l'esprit d'équipe qu'avait son groupe, bien que pour elle ce ne soit pas la chose la plus importante. Bref, au bout de quelques minutes de silence elle décida donc de répondre en se présentant avant, bien que timide et assez génée :

    - Dosan : Bonjour... Moi c'est Jisetsu Dosan... Je possède le kinnegan... En ce qui concerne votre question je dirais que l'unité fait la force mais que ça peut aussi être le plus gros point faible d'un groupe... L'entente est importante ainsi qu'une bonne collaboration, mais si un groupe ne fonctionne que sur ça, le jour où les membres se voient séparés pour une quelconque raison ils se retrouvent désarmés et perdus... Pour moi une personne forte et puissante arrivera à surmonter toutes les épreuves si elle s'en donne les moyens, tandis qu'un groupe soudé ne pourra jamais faire face à un problème si leur force se réduit à une entente parfaite... Notre passé nous le prouve... Il ne faut faire confiance en personne malheureusement car nos " amis " peuvent se révéler être nos pires ennemis... Et nos amis sont les personnes qui peuvent le plus nous surprendre et nous vaincre...

    Elle marqua un temps de pause, se rendant compte qu'elle venait d'aller à l'encontre des idéaux de son sensei, ce n'était peut-être pas le meilleur moyen de se faire apprécier mais elle donna sincèrement son point de vue avec lequel tout le monde n'était pas forcement d'accord, et très certainement pas leur sensei. Elle reprit donc, toujours plus ou moins réservée :

    - Dosan : Vous dîtes qu'une mission peut échouer à cause d'une mauvaise entente entre les membres d'un groupe... comme elle peut réussir grâce à l'audace d'un seul... On dit " L'union fait la force " mais on dit aussi " " Autant l'union fait la force, autant la discorde expose à une prompte défaite "...

    E]lle préféra se taire et finir, ne désirant pas plus aggraver le ton déjà sévères de Kiru. Son discours plutôt défaitiste laissait tout de même paraître une certaine ouverture d'esprit, elle entendait parfaitement le message que voulait faire passer leur sensei, bien qu'elle ne soit pas totalement d'accord avec ses fondements. À présent elle allait pouvoir découvrir ce que son coéquipier pensait ainsi que la réaction du chef du groupe...


Hrp : Vraiment désolé d'avoir répondu aussi tardivement. Excusez moi sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Empty
Message(#) Sujet: Re: Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) EmptyMar 7 Fév 2012 - 18:11

Après que le trio vint à se réunir sur un terrain d'entraînement frappé directement par l'hiver, les présentations se firent. Suite aux quelques paroles de Yoru, ce fut le capitaine de l'équipe qui vint se présenter à ses deux élèves. Pas plus vieux que les ninjas qu'il avait à sa charge, le sabreur parla d'un ton clair et bref, à peine chargé en chaleur. Sensoo Kiru, telle était son identité. Après quoi, ce fut au tour de Dosan de se présenter. Le ninja au Futton la connaissant déjà, il n'eut pas de surprise à l'entendre évoquer son appartenance à la famille des Jisetsus, détenteurs du très prisé Kinnegan, pupille dorée connue pour ses capacités temporelles. Repensant au temps où il avait dû collaborer avec la métisse, le blondinet sourit discrètement, et se concentra davantage sur les paroles de son nouvel instructeur. Ce dernier exposa avec une mine taciturne sa façon de penser, notamment au niveau de la coopération d'une équipe, son équipe. Adepte donc de la politique du village, il justifia son implacabilité par la toute jeunesse de Kiri, ainsi que par la présence de nombreux déserteurs. Sur ce point, le ninja manieur de vapeur était amplement d'accord avec son supérieur. Dans une période nouvelle, où il fallait tourner la page enduite de sang à la guerre, il était nécessaire de devoir être intransigeant devant les nombreux cas de figure. Yoru respectait le point de vue de Kiru, qui suivait au final le prolongement de la politique de Kiri. Pour les trois, Kiru, Kiri, et Yoru, il fallait réagir à la désertion et à l'invasion par des moyens aussi radicaux qu'efficaces, afin de donner l'exemple.

Après cette petite note mêlant politique et réflexion sur les méthodes à adopter, le bretteur du village caché de la brume passa à une autre étape de son discours. En effet, il exposa le nom de son équipe: l'équipe Tooitsu. La dénomination de ce groupe n'était pas anodine, puisque le terme Tooitsu relevait de l'Unification, un mot relatant tant bien de l'Union des divers clans éparpillés à travers Mizu no kuni que de cette notion de solidarité nécessaire à la cohésion d'une équipe ninja. Et c'était justement de cette notion d'Unification que Sensoo Kiru voulait parler aujourd'hui, pour cette première rencontre avec les membres de son équipe naissante.
« Que pensez-vous de cela? De l'unité d'un corps formé par plusieurs composants et alors capable de prouesses jusqu'alors insoupçonné ? »
Ce fut en premier lieu la Jisetsu qui, d'un air timide, tâcha de donner son opinion sur la question de son senseï. Selon elle, l'unité d'un groupe était primordiale, néanmoins, cette même harmonie pouvait constituer une faiblesse. En effet, en cas de séparation, le ninja seul, habitué à une organisation en groupe, serait vulnérable à toute menace. En outre, elle rejetait la confiance des amis. Sur le coup, Yoru fut assez choqué. Les termes de Dosan étaient assez particuliers, voire sombres. Mais dans son regard, on pouvait lire une certaine assurance. Le manieur de Futton traduisit alors cette certitude par un passé permettant à la jeune kunoïchi de pouvoir attester de cette amitié chimérique. Pour finir, elle avait choisi d'illustrer ses propos en présentant deux adages assez connus qui s'opposaient et pourtant étaient vrais.
« Vous dîtes qu'une mission peut échouer à cause d'une mauvaise entente entre les membres d'un groupe... comme elle peut réussir grâce à l'audace d'un seul... On dit "L'union fait la force" mais on dit aussi "Autant l'union fait la force, autant la discorde expose à une prompte défaite"... »
Sur ces quelques mots, elle préféra se taire, laissant la parole à son équipier. Yoru avait relevé dans le comportement de Dosan une parcelle de timidité qui se manifestait dans son dialogue. Néanmoins, le Ryūzoji voulait faire bonne impression aux côtés de sa jeune partenaire, et pour ce faire, il lui adressa un regard léger, avec une mine sans sourire certes, mais assez suggestive pour témoigner de l'amitié qu'éprouvait Yoru envers Dosan. De là, le Genin à la crinière aux teintes solaires se racla la gorge, se frotta les mains engourdies par le froid contre lui, avant de prendre à son tour la parole pour donner son point de vue sur la problématique dégagée par Kiru.
« Pour ma part, Sensoo-senseï, je dirais que la coopération des ninjas au sein d'une même unité est essentielle. Il s'agit même pour moi de l'un des fondements nécessaire à la réussite. On ne peut se permettre d'envisager la victoire dans un groupe sans avoir fait preuve de solidarité. Comme l'avait précédemment évoqué Dosan-san, le passé de notre nation nous montre cette nécessite de la coopération. Si les divers clans de Mizu no kuni n'avaient pas choisi de cesser leurs batailles pour lutter contre le Sanbi, Kirigakure no satō n'aurait jamais vu le jour, et il serait certain que la rencontre de notre équipe Tooitsu non plus. »
Comme toujours, Yoru avait choisi avec justesses ces mots, issus d'une mure réflexion sur le sujet. Bien qu'il ne prenait que très rarement l'initiative de démarrer une conversation, l'aspirant ninja savait toujours quoi répondre. Après avoir donné son opinion donc sur le sujet proposé par Kiru, il marqua une pause, le temps de faire digérer son opinion aux autres membres de la discussion. De là, il put reprendre sur un ton en apparence moins serein, mais plus neutre, cherchant plus à suggérer une réalité que le fond de sa pensée.
« Néanmoins, il faut admettre que l'unité d'un groupe ne fait pas tout. Il faut savoir être aussi capable de compter sur ses propres capacités, acquises par expérience ou non, dans le cas de nombreuses situations. Il suffit que la cohésion d'un groupe soit bouleversée pour que ses membres en soient rendus vulnérables à une menace quelconque. Je pense donc qu'il faut savoir peser le pour et le contre; tantôt il faut savoir faire preuve d'ouverture d'esprit et d'esprit d'équipe, tantôt il faudra faire abstraction de ces deux notions pour pouvoir accomplir avec certitude le but qui nous a été confié. »
Le froid gagnant en intensité, et la remarque de Yoru pouvant s'achever, ce dernier se tut, enroula de plus belle son écharpe autour de son cou, au point de la remonter vers le bas de son visage pour le protéger au mieux de la température désagréable qui venait lui picoter les lèvres ainsi que la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sensoo Kiru
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Empty
Message(#) Sujet: Re: Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) EmptyMer 29 Fév 2012 - 20:27

    Le regard toujours aussi intéressé de Kiru se porta d'abord sur la fille. Celle-ci exposa un point de vue totalement différent de celui du sabreur mais cela ne le dérangeait pas, au contraire, il aimait les confrontations d'idées et n'était pas là pour imposer quoique ce soit de son esprit. Il retint donc les points importants de la parole de la Jisetsu en gardant le silence avant de lancer un regard interrogateur au garçon blond qui s'était présenté le premier. Il parla dans le sens du jônin en disant que l'idée d'unification était une chose presque fondamentale dans la vie professionnelle d'un ninja et Kiru ne pouvait que l'inciter à penser comme cela, toutefois, il marqua quand même l'intérêt de l'expérience personnelle, fait intéressant puisque Kiru lui-même avait longtemps hésité à former une équipe de peur de freiner sa propre ascension aux nombreux pouvoirs que le monde avait encore à offrir. Le senseï parla alors de la même voix neutre en faisant un pas en avant.

    Kiru: « Bien... Vos idées divergent et vos caractères se dessinent déjà. Il sera plus simple de bien s'entendre si nous nous connaissons assez. »


    Après cette réponse introductive, le jeune sabreur appuya son regard sur la jeune fille. Les propos suivant lui étaient plus destinés qu'à son futur coéquipier, même si Kiru allait parler pour les deux individus présents. Il prit une légère inspiration avant de se lancer.

    Kiru: « Il faut savoir qu'en ces temps d'après-guerre, le monde ninja connaît une ère qu'il n'a jamais connu. Les organisations se créent et on les appelle villages, constitutions ou encore gouvernements... Malgré leur nombreux noms, l'esprit reste toujours celui d'atteindre le sommet et il est clair que cela est impossible à faire seul. L’Unification selon toi, Dosan-kun, serait une fatalité dans certains cas. Je pourrais te l'accorder si Kiri n'était qu'un village primitif sans administrations, sans autorités et sans puissance militaire quelconque. Heureusement, ce n'est pas le cas. N'importe quel ninja expérimenté pourrait nécessité d'un civil dans une mission délicate, n'importe quel civil pourrait nécessité d'un ninja qualifié pour un problème quelconque. Qu'est-ce qui pousserait ces deux individus à avoir besoin l'un de l'autre? La peur, la faiblesse, la force... Non... Il s'agit tout simplement de la confiance. Ne l'oubliez jamais: sans confiance, aucune structure, qu'elle soit humaine, artificielle ou même technologique, ne pourrait s'achever. Si vous vivez dans ce village en toute quiétude en ce jour, c'est grâce à l'unification engendrée par la confiance de la population du pays. »

    Il se tut après cette très longue parole. Cela allait être dur à assimiler et à comprendre mais Kiru espérait qu'un jour ses propos seraient compris par ses élèves. Il ne tenait pas à ce qu'ils pensent comme lui mais voulait à tout prix qu'ils aient plusieurs visions de l'aspect du monde qui les entoure.
    Alors qu'il allait passer à la suite des évènements, un oiseau messager arriva sur le terrain d'entrainement, apportant une missive au jônin. Ce dernier s'excusa platement auprès de ces deux élèves avant de s'en aller au plus vite pour une mission urgente et de haute importance.


[HRP: comme dit dans le MP, cela boucle notre courte rencontre. La suite très bientôt en mission ou dans un autre RP relationnel un peu plus... suivi^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Empty
Message(#) Sujet: Re: Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une unification naissante (PV: Jisetsu Dosan et Ryüzoji Yoru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-