N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyMar 10 Fév 2015 - 10:51



Le duo venait d'arriver à Taiboku no Sato, le plus grand village de Ki no Kuni. C'était ici que notre jeune héros avait grandi. La fin de voyage avait été surprenante, car le deux membres du Midorhato avaient été suivis, non pas par des mercenaires ou autres, mais par un cheval. Il s'agissait de Panach, la jument de Yuki. Kibō l'avait complètement oublié, cet animal avait été placé dans une clôture près de l'auberge de la Samui et aller savoir comment, elle s'était échappée et avait retrouvé les traces du jeune homme à la crinière blanche. Pour solidarité, notre jeune héros ne monta pas à cheval pour la dernière partie du trajet, il continua sa course auprès de son élève.

Les habitants de ce Pays n'excellaient pas dans l'art ninja et personne ne s'opposa à l'arrivée du trio. Ils passèrent tout de même un poste de garde, muni de lance et déclarèrent qu'ils étaient de simple touriste. Les gardes ne pouvaient pas les contredire, vu qu'aucun symbole ne montrait leur appartenance à Suna, Kibō avait demandé à Ogami de cacher son bandeau pour le voyage, cela évitera les conflits. L'élève de Kioshi connaissait ce Village par coeur, il avait grandi ici et sans perdre un instant, il se dirigea contre l'auberge la plus réputée du coin. Il attacha Panach à l'extérieur du bâtiment et entra. La nuit était déjà en train de tomber, nos deux protagonistes avaient gardé une allure plus que respectable lors de la traversée et ils avaient réussi à ne mettre que trois jours pour parvenir jusqu'ici.

◊ Bonsoir Messieurs, que puis-je faire pour vous ?

◊ Bonsoir, j'aimerais prendre deux chambres simples, pour une seule nuit pour l'instant, s'il vous plaît.

◊ Très bien, cela vous fera 100 Ryos, le petit-déjeuner est compris dans le prix.

Le Sunajin sortit un petit sachet remplit d'argent et donna la somme exacte au propriétaire des lieux. Ce dernier encaissa et remit les clés des différentes chambres à Kibō. Notre jeune héros tendit une clé à son élève et tous les deux montèrent.

◊ Rendez-vous demain matin devant l'auberge dès les premières lueurs du Soleil.

Déclara-t-il froidement avant de faire apparaître les affaires de son élève et de pénétrer dans sa chambre. Ogami pouvait faire ce qu'il voulait, il devait simplement être présent demain matin. Il pouvait sortir, aller manger, aller au pince-cul, le membre du Kakumeigun n'en avait rien à foutre. Notre jeune héros se plaça devant la fenêtre et examina la lune qui était en train de monter haut dans le ciel. Elle était pleine, ce fameux jour était enfin arrivé, il allait pouvoir rencontrer Panse cette nuit, si la Furyou décidait de se faire voir...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seigi
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1348
Rang : S

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyMar 10 Fév 2015 - 12:09



Musique:
 

La route avait été longue, très longue et la fatigue se faisait ressentir. Je n'avais pas demandé notre première destination à vrai dire, je m'en fichais un petit peu. De plus pendant nos quelques jours en tête à tête je n'avais prononcé que très peu de mots. J'étais perplexe sur ce voyage, je sentais que quelque chose allait mal tourner. Le maître avait changé d'attitude, il était froid comme je l'étais, je reprenais alors mon ancienne attitude en ne me souciant que de notre objectif. Tout indiquait que nous étions dans le pays du bois, les terres de son enfance. Je me rappelais alors de quelques mots de cet homme si joyeux à cet époque là. Il me parlait de retrouver ses parents car ceux-là étaient ses parents adoptifs, il comptait faire des recherches. J'avais émis l'idée de faire ces recherches à ses côtés mais ce n'était peut-être pas le bon moment pour penser à cela.

Un cheval nous avait rejoint, je n'avais pas compris pourquoi mais il nous suivait sans nous lâcher d'une semelle. Kibo semblait connaître l'origine de la chose, je ne fis aucune remarque et nous continuons alors notre route qui touchait à sa fin pour le moment. On était passé devant un avant-poste, mon bandeau je l'avais caché j'étais un civil lambda aux yeux de tous. On faisait même du tourisme d'après mon maître, se faire remarquer n'était pas la meilleure solution. En ces temps de crise, il fallait être des plus prudents. L'avant-poste n'était pas très sophistiqué et les hommes pas très forts, j'aurais pu les balayer si ils étaient mes ennemis. Ils n'avaient apparemment pas des moyens extraordinaires, je craignais pour leur défense en cas de guerre.

La guerre, quelque chose dont on ne sait quand elle nous tombera dessus, néanmoins beaucoup de rumeurs circulaient ces derniers temps. Certains refusaient une autorité comme celle du Daimyo alors que d'autre la prônait, on était en conflit d'idéologie. Pour ma part, je n'avais que faire des soucis politiques mais j'avais une idée bien arrêtée sur la chose. Un homme avec une robe ne pourra jamais connaître ce que vivent les Shinobis comme nous. Il ne connaît pas les sacrifices ni même les dangers qu'on encourt pour sa nation. Selon moi ces « dirigeants » ne sont point qualifiés, histoire de point de vu on me dira.

Nous arrivions alors à une auberge, je me laissais guider par mon senseï. Il demandait deux chambres simples pour une seule nuit, nous n'allons donc pas rester indéfiniment ici. Une nuit et notre cap changera si j'avais bien compris les mots de mon maître. Il paya, je baissais la tête comme pour le remercier de ce geste avant de récupérer la clef. On monta donc à l'étage pour pénétrer dans nos modestes chambres. Il me fit apparaître mes affaires en me disant quelques mois, dés les lueurs du soleil on allait débuter l'entraînement. J'observais les yeux de mon maître, confrontant ma glace à la sienne. La mienne était moins puissante, comme estompée alors que la sienne était bien consistante, décrivant sa peine. Je dis quelques mots alors pour répondre à mon interlocuteur.

«  Compris.  »


Dis-je en fermant la porte derrière moi, il n'y avait pas besoin d'y ajouter du superflu et de plus j'étais bien fatigué. Ma porte était en face de la sienne, c'était une aubaine pour ce qui est de garder un œil sur lui. Une situation inversée et plutôt comique même si la raison de celle-ci est plutôt morose. Je laissais la porte entre-ouverte pour observer la petite lumière qui s’échappait de sa chambre. Je l'entendais aussi écrire, qu'est-ce qu'il pouvait bien écrire et sans s'arrêter ? A cette heure là ? Sûrement sa peine, je n'en savais rien, je ne comprenais rien à ces humains. Je sortis alors de ma chambre pour me mettre devant la fenêtre qui se trouvait dans le couloir. J'avais une vue sur l'entrée de l'auberge, je voyais tout ce qu'il se passait.

J'étais prudent et je surveillais, des fois je m'endormais contre la fenêtre, j'essayais de me reposer par intermittence pour l'entraînement de demain. La fatigue m'avait emporté m'empêchant de compléter ma mission. Le lit ne m'avait point servi, les lueurs du jours s'amusaient à effleurer mes yeux comme pour m'avertir. Je me levais alors pour être au rendez-vous, en passant je pris quelque chose à manger pour la route.

Je ne doutais pas de la ponctualité de mon maître, l'entraînement allait être des plus spécial et j'aimais ça. Je me trouvais donc devant l'auberge, j'observais mon maître.

«  On peut commencer l'entraînement, je suis prêt. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptySam 14 Fév 2015 - 17:20



La nuit avait été courte pour notre jeune héros. Sa rencontre avec Panse ne lui avait pas permis de se reposer convenablement, mais de toute manière, il n'aurait pas pu dormir normalement, Yuki serait sans doute venue hanter son sommeil. Kibō attendait son élève devant l'auberge, vêtu de son espèce de cape beige et de son bandeau, le Sunajin scrutait les environs essayant de se rappeler des beaux moments passés sur ces terres. Ces souvenirs auraient pu lui arracher un sourire, mais rien, son expression resta impassible. Son regard de glace dévisageait chaque passant, mais personne ne le reconnaissait, il avait changé, il n'était plus l'enfant joyeux et souriant d'antan.

La porte de l'établissement s'ouvrit et Ogami fit son apparition. Il avait une petite mine, avait-il mal dormi ou était-il sorti ? Cela ne regardait pas le membre du Kakumeigun, qui allait simplement se contenter de donner l'entrainement qu'il avait préparé, si le Toshiro n'était pas en forme, il allait tout simplement mourir... Le Genin déclara être prêt à initier l'apprentissage et Kibō emboîta le pas en direction de la scierie du Pays. Il vérifia que le manipulateur du Cristal ait son Katana avec lui, car l'entrainement allait être basé là-dessus.

La route était plus ou moins longue, l'endroit se situait entre la forêt magique et Taiboku no Sato. Le jeune homme à la crinière blanche allait parcourir le même trajet que la veille, mais les attentes étaient différentes, cette fois-ci c'était pour faire grandir son élève et non pas pour essayer de trouver la mort. Le déplacement s'effectua à nouveau dans le plus grand des silences, seulement la nature rompait de temps à autre cette paix, tantôt par le vent, les cris des oiseaux ou encore le feuillage bougeant après le passage d'une bête.

La destination fut atteinte sans encombrement. Personne ne se trouvait à la scierie, jour de repos ? C'était fort probable. Notre jeune héros s'arrêta et attendit qu'Ogami en fasse de même. Il lui posa une main sur l'épaule et lui descendit une partie de son haut pour découvrir son omoplate. Il posa sa paume sur le corps de son élève et un sceau se créa. La peau du Toshiro devint rouge et avait dû bruler un court instant, avant de laisser place à une colombe noire.

◊ Cela montre ton appartenance à notre organisation...

Le Fûin montrait qu'il appartenait au Midorhato, mais il servait également à pouvoir le pister et à se téléporter auprès de lui. L'élève de Kioshi prit ses distances et fit apparaître son Katana - sans nom -, il attendit qu'Ogami en fasse de même, ce dernier allait vite comprendre le sujet de l'entrainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seigi
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1348
Rang : S

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyDim 15 Fév 2015 - 22:04



Musique:
 

Azura à mon dos, j'étais prêt à faire face à tous les entraînements possibles. Il ne m'avait point répondu, il préférait m'examiner de haut en bas avant de reprendre sa route. Naturellement je le suivais, comme je le faisais depuis quelques mois maintenant. Le chemin ne m'avait pas paru long, rien ne pouvait l'être face au chemin qu'il me restait pour dépasser cet homme. Je m'étais fixé un objectif, celui de devenir fort et il y avait comme Kibo « en travers de mon chemin ». Je me disais que je ne pouvais me considérer fort tant que je n'avais pas surpasser mon maître.

Le silence régnait, il n'y avait besoin d'ajouter un seul mot. Je ne trouvais pas cela utile à vrai dire, je n'avais rien à dire à mon dirigeant comme lui n'avait rien à me dire je suppose. L'ambiance était très tendue, très froide, j'étais habitué à ça mais pas avec lui. Ses expressions, sa façon d'agir avait changé, je trouvais ça désolant au fond. Quelqu'un comme lui qui arrivait à changer les gens, au final il était devenu comme je l'étais à mon arrivée dans son organisation. En effet c'était du gachi à mes yeux, mais je ne pouvais rien y faire. Mon boulot était de m'entraîner et de garder un œil sur mon maître, je n'avais aucune tâche supplémentaires.

La nature nous offrait une mélodie agréable, l'air était tout aussi bon. J'appréciais cette nature, elle me changeait beaucoup de Suna. C'était comme un climat différent après tout, j'étais passé d'un pays à un autre en quelques jours. Je remerciais au fond de mon âme mon maître de m'avoir permis cela, un genin n'avait pas la possibilité de partir aussi loin de la sorte. Je ne le pouvais que à l'aide d'un accompagnateur ayant un grade supérieur au mien.

Nous étions enfin arrivé à destination, il n'y avait eu personne pour nous barrer la route, personne pour nous déranger. C'était plutôt agréable de pouvoir marcher sans problèmes mais ce n'était pas ce dont j'étais effrayé, l'entraînement me procurait cet effet par contre. Je jetais mon sac contre un arbre avant de voir arriver à moi mon maître. Face à moi il ôtait mon vêtement pour laisser apparaître ma peau, au début un peu frustré je fis comme mine de reculer avant de m'avancer à nouveau vers lui. Il posa sa main sur ma peau avant que je ne ressente une douleur concentrée où il m'avait touché. Une douleur qui me passa rapidement, j'avais déjà vécu bien pire. Je regardais alors l’œuvre de mon maître, je vis une colombe qui devenait peu à peu noire. L'emblème de notre organisation, il m'avait marqué de ce signe.

Il m'avait marqué comme on le faisait aux bêtes, je ne comprenais pas sa démarche. Je n'avais point besoin de cela mais si c'était dans les nouveaux rituels de l'organisation de faire ça, je me devais d'accepter.

«  Si c'est ce que vous souhaitez. »

Dis-je d'un air froid et d'un visage des plus vides. Il ne m'avait pas épargné pendant ces quelques jours alors je n'allais pas essayer de lui remonter le moral par les mots. J'avais bien autre chose pour m'adonner à cette tâche. Il dégaina alors son Katana en s'étant un peu écarté, j'observais ses pas avant de me placer face à lui. Il était mon adversaire pour cette fois-ci, je me devais de le combattre et il attendait de moi que je le fasse avec mon Katana à mon tour. Azura qu'elle se nommait, c'était bien cela. Je fis de même laissant la lame apparaître au grand jour. Une lame simple sans garde, de simples bandelettes de tissus me permettaient d'empoigner mon arme facilement.

Il y a quelques temps, la Kawaguchi, Tsukiko, m'avait demandé si c'était mon maître qui m'avait formé à cet art. Dans le futur j'allais pouvoir répondre oui car je m'apprêtais à croiser le fer avec celui qui m'avait tant enseigné.

Je pointais de mon arme en direction de Kibo avant de foncer sur lui, je concentrais alors un peu de Raïton sur mon arme laissant apparaître quelques éclairs sur celle-ci. Mes yeux de glaces allaient percuter les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyMar 17 Fév 2015 - 10:30



L'attitude de notre jeune héros était en train de déteindre sur Ogami ou plutôt, elle était en train de faire redevenir le Toshiro froid et insensible comme il l'était lors de leur première rencontre ? Il n'avait aucune raison de changer, le comportement de Kibō était compréhensible, mais lui, pourquoi changeait-il ? Il était devenu chaleureux et amical, peut-être que le membre du Kakumeigun était sa référence et qu'à présent, il adoptait le même caractère que lui ? Trop d'interrogations, mais en aucun cas le Genin devait se perdre, non, il avait réussi à trouver le droit chemin et il serait bête de sombrer à nouveau, ne le comprend-il pas ?

L'élève aurait voulu lui dire quelque chose, mais le temps n'était pas aux paroles. D'ailleurs, Ogami fonça tête baissée contre le Chef du Midorhato. Sa lame se chargea d'affinité Raiton et quelques arcs électriques se créèrent autour. Notre jeune héros lui avait appris de foncer tête baissée ? Non, certainement pas, en plus de changer caractériellement, il avait oublié les enseignements de son maître. Kibō chargea son arme de Chakra, il n'hésita pas sur la quantité, il incorpora même son pouvoir Onkyôton et une fois Ogami prêt de lui, il frappa sa lame pour que cette dernière gicle au loin. Le bruit émanant du sabre de notre jeune héros fut comme un grondement puissant, son pouvoir du Son, la lame faisait ressortir ses émotions et pour le coup, il s'agissait de la rage. Une fois le Katana du Toshiro en l'air, notre jeune héros plaça un puissant coup de pied dans le thorax de son élève. Celui-ci fut propulsé en arrière, soulevant un immense nuage de poussière et de sciures. Sa respiration avait certainement été coupée, mais il devait être puni pour son comportement.

◊ Tu joues à quoi !? Je ne t'ai pas pris avec moi pour perdre mon temps ! Relève-toi et bats-toi convenablement !

Pensait-il quand jouant les durs Kibō allait redevenir comme auparavant ? Non, c'était justement en lui montrant que sa voie était mauvaise, qu'il pouvait espérer le changer, mais ça, allait-il le comprendre ? Le Toshiro n'était pourtant pas stupide, enfin, c'était ce que pensait notre jeune héros, mais il prouvait tout le contraire et croire que le membre du Kakumeigun plaçait tous ses espoirs en lui. S'il l'avait fait c'était pour que son élève le ramène sur la bonne voie, si jamais il devait se perdre, comme il était en train de le faire, mais là, le Genin ne faisait que l'enfoncer plus dans les ténèbres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seigi
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1348
Rang : S

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyMar 17 Fév 2015 - 14:47

Mon attaque n’était sûrement pas la plus précise ni même la plus destructrice, je me faisais rejeter par mon maître d’une façon si simple. Il utilisa un stratagème pour expulser ma lame dans les airs, quelque chose que je ne pouvais maintenir avec ma force. Cependant je gardais mon arme dans ma main, je ne voulais pas me séparer de Azura. Mon bras en l’air et l’autre expulsé je ne pouvais contrer la nouvelle offensive de mon maître que je vis venir malgré moi. Son pied sur mon thorax je fus projeté sur quelques mètres, souvenant le paysage à mon passage. Je plaçais mes mains sur le sol et je tentais de reprendre ma respiration, peu à peu, ce n’était pas chose aisée en vu du coup qu’il m’avait placé. Sur un petit instant je n’avais pu respirer et donc faire fonctionner mon corps. J’avais agi faiblement, peut-être sous l’impulsion. Je l’avais fait sous la colère, n’acceptant pas de voir celui qui m’avait tant enseigné dans cet état. Je plantais alors mon arme dans le sol pour m’aider à me relever. Je fixais mon maître d’un air très sérieux en écoutant ses paroles. Quelques poussières étaient semées sur mon visage, de ma manche j’essayais d’enlever le tout avant de reprendre une position convenable.

Il me demandait à moi à quoi je jouais? Je croyais à une blague, je ne jouais pas, je n’avais pas changé comparé à lui. Il vit une épreuve triste, je le sais mais de là à se comporter de la sorte. Je voyais dans ses yeux que sa vie ne tenait que à un fil. Il avait la chance de vivre et pourtant il se comportait comme cela, je croyais à une farce. Ma sœur était morte de maladie, on ne lui avait pas laissé le choix, la vie me l’avait prise et je devais faire avec. Je comprenais la peine d’une personne proche mais je ne comprenais pas qu’on renonce à la vie de la sorte.

Ma respiration se faisait lente je soulevais Azura pour la pointer sur mon maître.

«  Tu me demandes quoi je joue? Est-ce une blague maître? »

De ces mots mon chakra Raïton se concentrait sur ma lame pour au final former une sphère au bout de celle-ci.

« Quoi que, maître est un bien grand mot, j’appelais ainsi l’homme qui m’avait tant apporté. Face à moi maintenant, je n’ai qu’un simple déchet. Un homme qui se laisse abattre et qui inquiète ses proches comme sa famille. Es-tu de ma famille? Tu me l’avais dit un jour non? »

Cet entraînement n’était pas seulement bénéfique pour moi mais j’espérais qu’il allait l’être pour lui aussi. Je ne savais comment faire pour retrouver le vrai Kibo, je ne faisais qu’improviser et l’amener à me faire front.

« Vous avez la chance de vivre… RaiZura!»


RaiZura était le nom d’une technique que j’essayais depuis quelques temps d’apprendre mais cela était très difficile étant donné le niveau réel de celle-ci. Je devais concentrer le maximum de chakra Raïton pour expulser un éclair du bout de ma lame. Non pas un simple éclair mais un éclair destructeur. Une technique qui pouvait tuer, j’en étais sûr, seulement je n’avais pas qu’un simple débutant devant moi. L’éclair jaillit alors dans sa direction avant de s’écraser à quelques mètres sur sa droite. Les dégâts étaient importants, mon attaque avait explosé quelques arbres. Le bruit fut tout aussi assourdissant que le résultat de ma technique. Cependant, je n’avais pas touché ma cible.

Une technique que je n’arrivais pas encore à maîtriser, ma faiblesse se faisait ressentir au moment où je ne le souhaitais pas. Je soupirais face à ce spectacle avant de me concentrer. Il ne fallait pas que j’abandonne face à cet homme. Je n’avais jamais dit qu’il était mon frère à voix haute mais je le pensais depuis très longtemps maintenant. Comme un frère en épaule un autre, j’allais lui montrer ce que j’étais prêt à faire pour lui. Cette fois-ci, j’allais le faire de façon intelligente.

Je chargeais à nouveau Azura de Raïton pour la rendre incisive et destructrice avant de m’élancer très rapidement à une vitesse de quinze mètres par seconde peut-être. A la fin de ma course j’essayais d’asséner un léger coup au niveau de son torse toujours avec mon Katana chargé. Un coup paré évidemment et je commençais alors à faire jouer ma lame de droite à gauche pour essayer de contrer la sienne et inversement.

Le combat commençait réellement, on croisait le fer pour mieux se comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyMar 17 Fév 2015 - 19:58



Les paroles d'Ogami étaient blessantes, l'ancien Kibō aurait sans doute mal pris les déclarations de son élève, mais cet homme, ce déchet comme l'appelait le Toshiro resta impassible devant les propos tenus par le garçon aux cheveux bleus. Ce dernier s'exécuta dans une technique utilisant son sabre, un éclair sortit de la pointe de sa lame pour venir s'écraser sur la droite du membre du Kakumeigun qui ne bougea, il avait senti le coup venir et savait pertinemment que l'offensive du Genin était mal dirigée. L'élève de Kioshi était déçu, car avec l'enseignement du laser électrique, Ogami aurait dû maitriser sa technique nommée RaiZura.

L'élève de Kibō fonça, à nouveau, tête baissée contre lui, était-il débile ? Sa vitesse était bien plus importante qu'avant, mais ça restait une offensive facile à contrer, surtout pour un ninja de la trempe de Kibō. Le Katana d'Ogami était à nouveau imprégné de Raiton, amis cela ne changea rien. Le coup fut paré et alors que les deux protagonistes étaient près l'un de l'autre, le membre du Kakumeigun plongea son regard dans celui de son élève, un regard qui en disait long. Les coups s'enchainèrent et chacun de leur côté attaquait et paraît les offensives de l'autre. Le spectacle devait être beau à voir, d'un côté une lame dégageant des arcs électriques et de l'autre une arme qui émettait des sons effrayants.

Soudainement, Kibō disparut et se retrouva dans le dos de son élève, il s'était téléporter grâce au tatouage que portait le Toshiro sur son omoplate. Le Chef du Midorhato attrapa le Genin par les cheveux, tira sa tête en arrière pour découvrir son cou et plaça sa lame sous la gorge. La danse était terminée pour le moment.

◊ Tu n'as pas honte de te faire battre par un déchet ? Mon véritable élève aurait fait bien mieux...

Notre jeune héros retira sa lame de la gorge et poussa Ogami à l'aide de son pied. Un filet de sang coulait le long du cou de son élève, Kibō l'avait ouvert, chose qu'il n'aurait jamais fait auparavant. Pour la première fois, la lame du jeune homme au regard de glace était imprégnée de sang, mais pas n'importe lequel, celui de son propre élève. L'élève de Kioshi empoigna son arme à l'aide de ses deux mains et chargea un maximum de Chakra Onkyôton sur la lame. Le sabre adopta une teinte violette, plutôt sombre. Le membre du Kakumeigun découpa l'air en direction d'Ogami et une vague tranchante, visible à l'oeil nu, se dirigea contre son élève, laissant place à un son effrayant, un cri de désespoir, la lame parlait pour Kibō et traduisait ses émotions à travers ses attaques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seigi
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1348
Rang : S

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyMar 17 Fév 2015 - 21:12



Musique:
 

Les mots n’étaient plus utiles, nos lames par contre elles elles s’exprimaient à travers nos coups. Je sentais une pression de la part de Kibo, il avait bien sûr l’ascendant sur moi je ne pouvais nier. La peine, il arrivait à véhiculer cette émotion à travers son Katana, je le sentais. Oui, même moi l’homme ne comprenant rien aux humains, ne comprenant rien au social, j’arrivais à traduire ses émotions. J’étais d’ailleurs déconcentré par cela, si bien que je mis un peu de temps à comprendre qu’il s’était téléporté derrière moi. Comment avait-il fait cela, il n’y avait rien à proximité lui permettant cette action. J’étais perplexe, il était positionné à mon dos, je n’avais rien vu venir. Il était bien plus impressionnant que je le pensais.

Il mit alors à mon cou son Katana, la lame touchait ma peau et je sentais la douleur peu à peu. Il disait que son véritable élève aurait mieux fait, peut-être que je me laissais guider par mes émotions autant que lui. Cela était bien possible et indéniable, je devais me ressaisir mais j’étais à sa merci et je ne pouvais rien contre lui. Il me poussa alors, je me rattrapais facilement avec mon agilité certaine mais il n’en était pas moins qu’un filet de sang émanait de ma plaie. Je passais ma main sur cette blessure avant de regarder le sang, il m’avait bien fait saigner, ce n’était pas mon maître que j’avais face à moi. Qui était-il? Qui était cet homme? Désorienté était le mot parfait pour décrire mon état, j’en avais chaud au cœur.

Ce n’était pas fini, non on était bien loin d’avoir terminé. L’homme, le « rêveur » s’agita et m’envoya une vague de son devant moi. J’avais réussi à comprendre la nature de ses attaques, cela était bien sûr évident en vu des coups portés. Elle venait à moi, elle était prête à me blesser plus que ce qu’il n’en fallait. Il avait goûté à mon sang et maintenant il souhait prendre bien plus. Je joignais mes mains pour ériger un mur de cristal devant moi; Un cristal bleu toujours aussi majestueux, magnifique. Il portait fièrement l’azur de mes yeux mais aussi ceux de mon maître. Le jutsu alors envoyé éclata mon mur d’une aisance inouï, l’attaque était bien sûr moins puissante mais assez pour me mettre à terre. Des vêtements déchirés, des plaies ornant mon corps pourtant que très peu marqués jusqu’à ce jour. Je posais mes genoux à terre en me rattrapant avec ma main. Je ne lâchais toujours pas Azura, non je n’allais pas la quitter.

La douleur me prenait bien sûr mais ce n’était pas tout, j’étais envahi par des sentiments. Ils n’étaient pas miens mais étaient ceux de mon maître. La tristesse, la solitude, la peine.. Comment arrivait-il à me transmettre cela à travers une attaque. Je baissais alors ma tête en regardant le sol, je ne savais pourquoi mais quelques larmes tombèrent au sol. Était-il possible de comprendre mon maître, de réussir à le faire aller de l’avant? Dans tous les cas, je compatissais vraiment, une compassion d’un frère à un autre. J’imaginais alors de perdre ma famille adoptive, Yami, mes amis..

Je me mettais alors torse nu, virant le peu de tissu qui restait sur mon corps. Ce corps était criblé de blessures, j’essuyais mes larmes avant de regarder Kibo droit dans les yeux.

« Je t’ai compris, frère. »

Je soufflais alors en prouvant à mon maître un concentration extrême. Je mis ma main derrière moi avant de faire éclater un fumigène noir pour camoufler mes prochaines attaques.

De ce fait, je créais trois clones qui allaient me servir à attaquer de front mon adversaire pour le mettre à terre. Le premier se mit à terre en joignant ses mains, les deux autres se jetèrent alors sur lui et se servirent de ce double comme trampoline. Ils furent alors projetés au dessus du nuage de fumé, chacun d’eux exécuta la même technique. Celle que je nommais « Trait lumineux » tout simplement, c’était une version plus faible de la technique que m’avait apprise mon maître. Deux traits de type Raïton étaient en direction de Kibo. Le troisième clone, toujours au sol invoqua un dragon de Shôton. Je me plaçais alors dessus, le dragon m’envoya à toute rapidité sur mon maître. L’arme toujours chargée, j’allais lui montrer mon art au Katana. Je l’attaquais sur plusieurs angles pour pouvoir trouver des ouvertures, un Dragon et deux « lasers » sur lui étaient suffisant pour essayer de déceler une once de possibilité.

Il avait voulu que je revienne à moi, j’étais revenu à moi mais cette fois ça allait être à son tour de le redevenir. Même si pour ça je devais faire une trentaine d’entraînement de ce genre. Mon grand frère, oui je l’avais appelé comme ça il y a quelques temps. Par notre lien, je vais te ramener sur le droit chemin, je te le jure.
Une fois à portée je balayais Azura de droite à gauche de façon précise, je formais des croix avec celle-ci pour réaliser un enchaînement de Kenjutsu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyJeu 19 Fév 2015 - 17:49



Un mur de cristal s'interposa entre l'attaque de notre jeune héros et le corps d'Ogami. La protection était magnifique, un bleu glacial tout comme les pupilles du Toshiro et de Kibō. Cependant, la défense ne tint pas longtemps, elle se brisa sous la puissance de l'offensive. L'éclat du cristal brouilla la scène, mais une fois les débris retombés, le membre du Kakumeigun put voir son élève à terre, les vêtements déchirés et des plaies sur le corps. Il saignait, il était blessé, mais ce n'était pas pour cette raison que l'entrainement aller se terminer, qu'avait-il appris depuis le début ? Rien. Le Genin n'allait pas partir d'ici tant qu'il n'avait pas tissé une corde de plus à son arc.

Un instant de répits s'installa, l'élève de Kioshi attendait la réaction de jeune homme à la chevelure bleuâtre. Ce dernier se releva, ôta son haut ou du moins le peu qu'il restait de ses vêtements et s'essuya les yeux. Ses globes brillaient, ils venaient de lâcher quelques larmes, le coup de Kibō venait de lui transmettre ses sentiments, enfin, il avait compris. Notre jeune héros était là, certes, pour l'entrainer, mais il voulait lui faire partager ses sentiments, il avait besoin d'aide, mais la parole était trop dure à trouver, alors que le combat pouvait facilement résoudre ce problème. Leurs regards se croisèrent et Ogami affirma avoir compris, mais ses paroles ne valaient, ce que voulait le membre du Kakumeigun c'était des faits.

◊ Ta pitié ne m'intéresse pas, viens te battre ! ! !

Notre jeune héros planta son sabre à ses côtés et attendit que son élève vienne l'attaquer avec son Jutsu le plus puissant, il voulait qu'il lui montre de quoi il était capable, car pour le moment, à part se défendre et parler, il n'avait rien fait. Le Genin s'exécuta et lança un fumigène pour masquer ses actions. Les bras croisés, Kibō attendait de voir la suite des opérations. Deux Ogami surgirent du nuage et envoyèrent un fin laser électrique, tandis que le vrai Toshiro se pointa sur un dragon de cristal, voilà qui était intéressant.

L'élève de Kioshi créa une sphère d'eau tout autour de lui, contrant les différentes offensives de son adversaire. Cependant, Ogami continua de tourner autour enchaînant ses mouvements, à la rechercher d'une brèche à moins qu'il veuille épuiser Kibō, afin qu'il relâche sa défense. L'épée toujours aux côtés de notre jeune héros, celui-ci brisa sa protection pour recevoir volontairement les diverses attaques, donc les deux rayons Raiton et le Dragon de Cristal de plein fouet. Le vrai Ogami se retira de l'impact, laissant la tête de sa bête et les éclairs prendre le corps du membre du Kakumeigun

Un immense nuage de poussière, de terre et de scierie se souleva. Un cratère venait de se créer sur le lieu de l'impact. La douleur, sensation que Kibō connaissait bien, mais celle-ci était différente, elle était physique, c'était de ça que l'on mourrait et non pas des blessures mentales. La fumée se dissipa gentiment, alors que la plus part des habits de notre jeune héros furent troué. Le Sunajin se releva gentiment, une aura étrange commençait à se faire sentir autour de lui. Il ôta son haut et laissa place à son corps tout tatoué. Un des Fûins présent sur son corps devint plus foncé, avant de s'étaler sur toute sa peau, même sur son visage. Son pouvoir Suzurane venait d'être activé, l'attaque d'Ogami aurait dû le mettre hors-jeu, mais ce sceau le tenait sur pied. Cependant, il savait pertinemment que lorsque le Fûin se désactivera, il tombera dans les pommes.

Kibō se sentit envahi par une puissance encore inconnue à ses yeux, c'était la première fois qu'un de ces Fûins se réveillait. Il sentait la puissance parcourir son corps, comme si cette énergie n'était pas à lui, comme si on le la lui prêtait pour un court instant. La marque de la Souffrance venait de s'activer, le Toshiro n'y était pas allé de main morte et Kibō en était heureux, il esquissa un sourire, le premier depuis bien longtemps. Malheureusement, cela allait faire très mal pour le Genin, mais c'était en affrontant plus fort que lui qu'il progressera. Il devait viser haut, car comme on disait, si on visait la lune, on était sur d'atterrir dans les étoiles.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seigi
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1348
Rang : S

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyJeu 19 Fév 2015 - 18:56



Musica:
 


De la pitié, non ce n’était pas à ce quoi je pensais mon maître. Je pensais à bien autre chose mais on en était pas à discuter de cela, nous étions entrain de combattre. J’avais élaboré une stratégie simple à première vue mais un peu plus difficile à réaliser. Malgré une ruse vieille comme la création du monde, ça faisait parti d’un art de la guerre après tout. Mon dragon s’était élancé à toute vitesse sur sa proie, le but de cette mystique créature était de planter ses crocs acérés dans le corps d’un être vivant, ici Kibo. Quant à moi, j’étais sur cette chose ambulante prêt à tailler quelques plaies tel un sculpteur sur la peau de mon interlocuteur. Les attaques étaient coordonnées, mon timing semblait plutôt bon mais une défense de taille était présente pour les contrer. L’affinité Suiton de mon maître ne souhait pas laisser son utilisateur à l’abandon, des protections étaient établies. Sauf que pour une raison inconnue, mes attaques perforent et touchèrent leur objectif.

L’explosion retentit alors, m’empêchant même d’asséner un possible coup de grâce avec Azura. Ma lame était avide de pouvoir et de sang, elle ne demandait que à être aux premières loges. Seulement, on ne pouvait l’être cette fois-ci. La poussière soulevée me fit reculer de quelques mètres avant que je ne puisse entrevoir mon maître dans cet épais brouillard. A terre, ensanglanté, il se tenait debout face à moi. Les blessures n’était pas importantes mais tout de même, j’aurais imaginé un état un peu plus déplorable. Comment arrivait-il à cela, j’étais étonné par sa combativité mais pas que.

Son haut ôté, je vis un semblant d’un sceau s’activer sur son corps. Cette même emblème prit alors le corps entier de mon maître, je me demandais à quoi m’attendre en voyant cette chose. Je n’imaginais bien sûr rien de bon, il m’était impossible de qualifier cette chose, je ne connaissais pas cette utilisation de sceau. Il fallait en déduire que ce sceau lui permettait de tenir debout à cette heure-ci.

Parmi ces évènements inexplicables, je vis l’esquisse d’un sourire au visage de mon frère. Je lui avais fait plaisir en l’attaquant de la sorte, ma puissance non pas des plus nulles lui avait permis d’afficher un sourire si inespéré? Un sourire en coin, voilà ce que je répondis à son expression faciale, il était content de la situation.

Ce n’était pas tout, j’écarquillais mes yeux en ressentant quelque chose d’oppressant autour de moi. Une puissance écrasante était à l’œuvre et la source était sûrement de mon maître, un des effets de l’activation de ce sceau inconnu? Je ne pouvais déceler le faux du vrai mais j’en payais les conséquences. Une impression de porter des tonnes de poids sur mes épaules, voilà ce que ça me faisait d’être face à lui et de ressentir cette aura des plus impressionnantes. Seulement, je ne devais pas plancher, ce n’était pas ce qu’il espérait de son élève. Mon sourire s’effaçait pour être à nouveau des plus sérieux. Il ne bougeait pas, il attendait sûrement que je l’attaque à nouveau. Je n’avais aucune connaissance sur cet état, il fallait que je jauge sa puissance sans même avoir à utiliser du Chakra en grosse quantité.

Je rengainais alors Azura, elle avait bien travaillé pour le moment, je laissais mon bébé se reposer quelques instants.

Un regard des plus sérieux était lancé à mon maître, je l’invitais à regarder ma prochaine attaque avec attention.

« Frère, je ne sais pas ce qui m’attend mais laisse moi te montrer quelque chose qui me tient à cœur. Je tiens parole et je réalise ce que je souhaite même si pour cela je dois faire des sacrifices.
Souviens-t-en. »


Les jambes légèrement fléchies, une position droite, voilà ce que je décidais d’arborer face à cet homme que j’admirais tant. Il m’était tellement difficile d’expliquer mon ressenti face à lui, à chaque fois qu’il me montrait de quoi il était capable je l’adorais d’autant plus. Il me donnait confiance, il me poussait à me dépasser, comme un frère et un maître je ne désirais que lui. Singe, cheval, cochon, tigre pour en finir avec le fameux lièvre, une exécution rapide et concise, il savait à quoi s’attendre. Cette fois-ci je ne faisais que tendre mon bras droit, l’autre restait gentiment à sa place. Il voyait sûrement où je voulais en venir. « Reiza Denkishiki » et un laser électrique émana de la paume de ma main pour se jeter sur mon rêveur.

Je ne tenais pas mon bras, j’en avais plus besoin, cependant un léger recul sur mon corps se fit sentir. Voilà ce qu’il résultait de mes entraînements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyMar 24 Fév 2015 - 9:35



La puissance débordait du corps de notre jeune héros, une sensation des plus intéressantes. Kibō se sentait imbattable sous cette forme et il savait qu'il existait un Fûin sur son corps lui permettant de devenir encore plus fort. Un léger sourire s'afficha sur son visage en pensant à cela. Il jeta un regard à son élève qui était en train de préparer une technique, c'était celle qu'il lui avait apprise. Cependant, sa posture était différente, il n'avait plus besoin d'appui pour la lancer. Ogami avait dû s'entrainer pour perfectionner ce Jutsu et cela ne pouvait que rendre heureux le membre du Kakumeigun, voilà les réponses qu'il attendait de son disciple, c'était ces gestes qui pouvaient le faire redevenir l'ancien Kibō.

L'élève de Kioshi pouvait facilement esquiver cette attaque, sa vitesse était bien plus importante qu'avant, mais il souhaitait jouer sur cette nouvelle utilisant des techniques médiocres pour voir à quel point elles deviennent puissantes sous cette forme. Le Shinobi à la crinière blanche tapa son pied au sol et un tremblement de terre vit le jour, la scierie à côté risqua de s'écrouler, mais heureusement pour lui, rien de tout cela n'eut lieu. On se croirait en mer, la terre formait des vagues et le Genin n'allait pas pouvoir viser correctement, surtout s'il ne prenait pas appui.

Le laser du Toshiro était incontrôlable, il découpait tout autour de lui et risqua de toucher Kibō. Notre jeune héros décida de passer à l'attaque en chargeant à une vitesse surprenante son élève, jamais il n'avait été aussi rapide sans utiliser ses sceaux. Une fois face à lui, le membre du Kakumeigun plongea son regard de glace dans celui de son élève. Il ne restait plus qu'une chose à Ogami pour réussir cet entrainement : Survivre. Le Chef du Midorhato s'empara du poignet du Toshiro, pour éviter qu'il ne se fasse découper par le laser et avec l'autre main et ses pieds, il enchaina son élève, frappant avec une férocité monstrueuse.

Il donna un coup puissant au milieu du thorax d'Ogami et lui imprégna un sceau, avant de se retirer quelques mètres plus loin. Il laissa le temps à son élève de récupérer de cet assaut, avant d'envoyer le bouquet final. Kibō ramassa une pierre, attendit que son élève le regarde et la lança en l'air, incroyablement, la trajectoire du caillou finit sa course sur le Fûin. Le Genin allait vite comprendre de quoi il s'agissait, tout attaque ou projectile allait finir sa course sur ce sceaux, il avait intérêt à avoir une bonne défense, car l'élève de Kioshi allait déverser tout son répertoire de technique qui finira sur le torse d'Ogami.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seigi
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1348
Rang : S

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyMar 24 Fév 2015 - 18:16



Je ne pensais que rien ne pouvait arrêter mon laser, j'y avais mis tant de détermination. Seulement je ne pouvais compter que sur cette technique pourtant si puissante à première vue. Comme un arbre, j'avais pris racine sur ce terrain d'entraînement improvisé. Cependant cela n'avait pas suffit à me maintenir sur cette parcelle. Le maître fit appel à une technique très puissante, le sol se mettait à bouger en plein ma technique et dans ce cas je ne pouvais correctement le toucher. Bien au contraire, je perforais des arbres, des morceaux de murs, tout ce qu'il y avait autour de nous. Si ma cible première était mon frère, j'anéantissais notre environnement. La terre se soulevait de chaque côté pour venir s'entrechoquer entre elles, je ne pouvais garder le cap, ceci était perdu d'avance.

Alors je n'eus le temps de comprendre le dessein de mon adversaire, une fumée, de la poussière soulevée et le voici disparu. Il s'était envolé si vite que je ne pus le suivre avec mes yeux. Je compris seulement à la fin de sa charge de quoi il en était, il avait bondi sur moi à une vitesse des plus incomprises. Si mes techniques étaient rapides, la sienne n'était pas humaine. Le pouvoir dont il était capable après le contrôle de ce sceau dépassait toute imagination confondue. Sadique était peut-être mon instructeur, pendant une seconde ou deux il posa son regard semblable au mien sur mes yeux de glaces. Que pouvait-il bien vouloir me transmette avec ce regard ? Je sentis alors une pression, cette fois-ci sur ma main droite. La main droite qui avait fait jaillir le laser, il voulait me contenir mais pourquoi. Je tentais de mon poing gauche de lui mettre un coup mais ce fût bien trop tard.

Avant même d'avoir ce réflexe, il commença sa danse. Je ne voyais plus rien, vraiment rien mais je sentais quelque chose m'emporter en même temps. Mon corps bougeait de droite à gauche et je criais, pourquoi crais-je ? J'arrivais alors à ouvrir mes yeux et je voyais mon maître me tapant avec son corps d'une férocité sans pareille. La douleur me prenait tant que je criais à l'agonie, j'avais l'impression que mes membres allaient se détacher. J'avais l'impression d'être le défouloir de mon maître un peu comme son punching-ball. Le sang giclait de droite à gauche, des plaies s'étaient ouvertes, ma bouche, mon nez, ma tête tout était source de sang. Azura n'était plus, je l'avais abandonné et laisser au sol. Je n'arrivais plus à la tenir, je me demandais même si je pouvais maintenir ma tête.

Pour ne pas changer je reçus un coup sur le thorax, m'empêchant de respirer une nouvelle fois et me faisant reculer de quelques mètres. Je tombais sur le ventre contre ce sol si dur. Je peinais à bouger ne serait-ce que le bout des mes doigts, j’essayais tant bien que mal. J'y arrivais enfin, je reprenais peu à peu le contrôle de mon corps avant de me mettre sur les genoux, les bras le long de ma carcasse.

« Tu.. »

Je crachais du sang sans ne même bouger, celui-ci coula le long de mon visage pour finir au sol et se mêler à la sciure présente.

« Ne fais pas les choses à.. à moitié.. » Dis-je avec beaucoup de mal.

Il me fallait me relever, je le sentais et j'en avais la conviction. Malheureusement je ne répondais presque plus de rien et le chakra commençait à me manquer. J'avais utilisé des techniques bien trop coûteuses et face à ce monstre je ne pouvais pas grand chose.

Sur les dernières forces qui me restaient, je réussis à me relever et à me tenir droit. Ce n'était sans savoir que mon maître avait pensé à lancer une nouvelle offensive. Il jeta un caillou plutôt anodin en l'air, je présageais rien de bon, il ne faisait rien au hasard. Celui-ci fendit l'air avant de changer subitement de trajectoire comme pour me rejoindre. J'étais comme un aimant, la vitesse de ce projectile pouvait une nouvelle fois me faire beaucoup de mal. Je commençai à exécuter quelques mudras mais avec tellement de peine que je ne pus réagir avant l'arrivée de cette chose.

Un son de choc comme si une table se brisait en deux, le caillou vint finir sa course sur mon corps et je me sentis emporté par celui-ci. Je me retrouvais cette fois sur le dos les mains ouvertes, j'avais encore un peu de nerf et je ne les laissais pas tomber. Puis je sentis la fatigue et la douleur me prendre. Je ne voyais que noir, l'entraînement était fini pour moi. J'étais tout simplement évanoui, ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| EmptyJeu 26 Fév 2015 - 16:48



Kibō était prêt à en finir avec son élève, il voulait mélanger son affinité Raiton, Suiton et Doton pour donner naissance à une attaque divine. Il venait de donner un avant-gout à Ogami, montrant quoi qu'il fasse, ses offensives allaient finir au même point, sur son torse là où avait été apposé le Fûin. Le caillou lancé précédemment changea de direction, comme s'il était aimanté, attiré par quelque chose. Il frappa de plein fouet le corps, encore faible, du Toshiro. Pour la première fois du combat, Azura, la lame du Genin, fut lâché par son maître, finissant sa course dans les copeaux de bois.

L'élève de notre jeune héros fut propulsé loin de la position de départ. Le corps du pauvre Ogami se retrouva dos au sol, Kibō débordait encore de puissance et attendait avec impatience que le Genin se relève pour déverser toute sa puissance sur lui, mais malheureusement, il allait devoir attendre. Le manipulateur de Cristal ne donnait pas l'impression de vouloir continuer le combat, son corps, son esprit avait abandonné, il était faible, mais pas pour longtemps, surtout pas à ces rythmes d'entrainements. L'élève de Kioshi pensa à une ruse de la part d'Ogami, il en était capable, son disciple était loin d'être bête.

Le membre du Kakumeigun profita de sa vitesse augmentée pour se ruer sur le corps du jeune homme aux cheveux bleus. Il le leva par le col et put constater que son élève était hors-jeu, évanoui. Kibō était quelques peu frustré, il voulait voir jusqu'à quel point sa puissance et son corps pouvaient aller. Le Chef du Midorhato relâcha Ogami, qui s'effondra au sol soulevant un peu de poussière. Notre jeune héros pencha sa tête d'un côté puis de l'autre pour la faire craquer, avant de trouver une nouvelle cible, sa soif de destruction n'était pas assouvie.

Alors qu'il s'apprêtait à repartir, il remarqua que son sceau commençait à partir, à se retirer. Il sentait sa puissance diminuer, son corps devenait lourd et son esprit le quitter gentiment. L'élève de Kioshi dut poser un genou à terre pour ne pas tomber, il respirait lourdement, il avait le souffle court. L'entrainement était également terminé pour lui, sa vue se brouillait gentiment, voici le contrecoup de ce puissant Fûinjutsu. Ce fut un sourire aux lèvres que Kibō s'écroula aux côtés de son disciple, premier entrainement terminé, le prochain sera plus intense et encore plus dur, car ils travailleront le corps à bout de force, le repos n'était pas prévu dans le programme de notre jeune héros.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty
Message(#) Sujet: Re: Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami| Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Ton apprentissage peut débuter! |Toshiro Ogami|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-