N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Une cible disparue (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Une cible disparue (solo) Empty
Message(#) Sujet: Une cible disparue (solo) Une cible disparue (solo) EmptyLun 9 Fév 2015 - 19:51

La solitude est mal vue dans la société et est souvent décrite comme un échec dans les tentatives de relations humaines. Cependant, elle représentait certains avantages pour les personnes appartenant à un corps de métiers sujets à des conflits ou des drames, comme pour les ninjas par exemple. Certains recherchaient cette solitude, allant même à subir un entraînement pour apprendre à se montrer froid, couper ses liens avec le reste du monde et ainsi se protéger de certaines émotions qui ne peuvent que représenter un point faible, d'autres n'ont même pas besoin de se le faire enseigner, car les épreuves de la vie, ne se montrant pas très clémente avec eux, les forgent de sorte à ce qu'ils s'imprègnent cet état d'esprit là. C'était le cas pour Kurasa, un jeune ninja Errant, dont certains événements du passé, lui avait donné cette nature asociale et cruelle, rejetant complètement l'idée de nouer des liens d'amitié avec une autre personne. Son visage n'exprimait pas souvent grand-chose, à part la colère, et il cachait encore plus ses émotions grâce à son Sugegasa et son masque, ne laissant apparaître que son regard appelant à la soumission des plus faibles.
Seulement, sa manière d'être avait connu quelques turbulences depuis un épisode récent de sa vie, qui s'était terminé dans un bain de sang au Pays de la Neige, Yuki. Il y avait rencontré le bourreau de son père et, pour la première fois depuis une vingtaine d'années, il avait ressenti une rage folle en son for intérieur. Ses provocations avaient fait bouillir son sang, l'envoyant se battre de manière irréfléchie, mais se relevant toujours pour accomplir cet inévitable dénouement où l'un des deux devait mourir, et le dernier homme debout, se fut lui. Ce fut la première page, de son malheureux passé, qu'il tourna.
Conscient que se mettre dans un tel état représentait un risque énorme, et que dans une bataille face à un ninja cela lui serait certainement fatal, il fallait qu'il en finisse avec les souvenirs qui pouvaient encore le hanter. En toute logique, la deuxième page qu'il devait tourner était le chapitre de son existence lié à sa défunte mère, et pour cela, il n'y avait qu'une seule destination possible : le Temple du démon à trois queues, Sanbi.

Après avoir traversé une petite île de l'archipel du Pays de l'Eau, non loin de celle abritant le Temple, il avait enfin trouvé un bateau dont les marins avaient accepté, certainement de peur, de l'emmener sur l'île qu'il recherchait. Il n'y avait pas grand-chose à voir ni à faire sur ce morceau de terre, et cette impression se renforça d'autant plus pour le Nukenin qui, à peine quelques minutes après avoir posé le pied-à-terre, pouvait déjà apercevoir le Sanctuaire du démon. C'était la seule bâtisse de l'île, il n'y avait pas d'habitation, pas de commerce et encore moins de brigands qui traînaient aux alentours. La peur d'éveiller une nouvelle fois la colère du démon devait certainement être le principal moteur de désertion de cette zone de l'archipel et cela était largement compréhensible étant donné l'ampleur des dégâts qu'avait provoqués, à deux reprises, son apparition. Provoquant raz de marée à chaque coup de patte et possédant une quantité de chakra hors norme, lors de sa première apparition, il avait fallu que tous les clans rassemblent leur force pour repousser la bête, et ce, sans compter le nombre de personnes qui allaient périr dans cette bataille. La deuxième fois, c'était le village de Kiri qui se voyait menacé et pour ne pas provoquer de dégâts, qui auraient pu avoir une échelle dramatique, ce fut quelques-uns des meilleurs éléments qui s'était occupé de repousser le monstre, qui avait, en réalité, été invoqué par un homme nommé Ryujin.
C'était ces épisodes-là de l'Histoire du Pays de l'Eau qui avait poussé les différentes communautés à érigé un temple en l'honneur du monstre, pour calmer sa rage et faire en sorte qu'il ne revienne plus distribuer des moments dramatiques aux familles. Et si en général, aucun bruit ambiant ne venait ricocher contre les parois du Sanctuaire, les choses se passaient différemment en ce jour. Il ne fallut qu'un quart d'heure pour que le ninja Errant arrive jusqu'à l'entrée de l'édifice. Il y vit un groupe, dont le nombre de personnes ne devait pas excéder la dizaine, ils semblaient tous être habillés avec des vêtements religieux et alors qu'un d'eux se tenait debout, un livre à la main, appelant, avec des paroles incantatoires, à se soumettre à la gloire de Sanbi, tandis que les autres étaient à genoux, le front plaqué contre le sol.
Il y avait une chose de certain, ce n'était pas Kurasa, qui nourrissait une haine profonde envers le démon, qui allait se prosterner devant le monstre à trois queues, il continua à avancer, passant devant le groupe sans même leur concéder un regard, mais à peine avait-il monté deux marches que le chef du petit groupe l'interpella pour lui pesté qu'un ninja ne devrait pas entré dans ce lieu saint alors qu'il est la cause de la colère des dieux. Il avait dû remarquer le bandeau que portait le shinobi à son bras droit, mais manque de pot, il était tombé sur la mauvaise personne à accuser. Alors qu'il continuait à prononcé ses paroles visant à maudire le ninja, ce dernier fit demi-tour et descendit lentement les marches, la tête légèrement inclinée vers le bas. Le prêtre s'adressa à sa petite troupe tout en pointant du doigt le Nukenin.

« Voilà regardez cet homme qui a compris qu'il était la cause de la colère du Dieu Sanbi ! Ne remets plus les pieds ici, toi qui es dans le faux, à commettre des pêchés tel que le vol, la corruption ou encore le meurtre, alors que vous devriez être en train de prier à la gloire du Dieu du Pays de l'Eau ! Nous, le Culte de Sanbi, allons rendre à notre Dieu la place qu'il mérite vraiment dans ce monde et les gens comme toi seront obligé de s'agenouil... ! Hein ?! Aaah ! »

Alors qu'il était arrivé au niveau du prêtre, Kurasa, dans un mouvement rapide et puissant, attrapa le col de son accusateur avec une main et plongea ses yeux rouges dans le regard terrifié de ce dernier. Ce geste inattendu installa un petit silence de deux secondes, dont la durée pouvait paraître des heures, et sous le regard effrayé de la petite troupe, il s'adressa au prêtre d'un ton grave, tout en posant sa deuxième main sur le manche de son katana.

« Sanbi n'est qu'un démon qui sème la destruction à chaque fois qu'il apparaît, il n'en a que faire de votre petite religion. Lui et moi, nous avons un compte à régler, vieux de dix ans. Je compte devenir plus puissant et un jour, je me vengerai de lui, alors si des personnes faibles, telles que vous, sont les seuls obstacles sur mon chemin, je n'hésiterai pas à faire parler mon épée en vous ôtant la vie. »

À peine ses paroles prononcées, il lâcha le prêtre qui tomba sur les fesses, complètement terrorisé. Lui et son groupe prirent leurs jambes à leur cou et déguerpirent au plus vite, de peur que les menaces de Kurasa soient mises à exécution. Ce dernier se retourna et pénétra dans l'enceinte du Sanctuaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Une cible disparue (solo) Empty
Message(#) Sujet: Re: Une cible disparue (solo) Une cible disparue (solo) EmptyMar 10 Fév 2015 - 14:57

La bâtisse avait une taille immense et malgré cela l'éclairage était maintenu que par quelques torches, l'espace y était si vaste que même les bruits de pas de Kurasa résonnaient contre les murs. Après avoir franchi les immenses portes, sur lesquelles étaient gravé des dessins représentant deux grandes divinités Tengu, dont le rôle semblait être celui de gardien du Temple, on accédait à la grande salle. Celle-ci représentait la plus grande surface du Sanctuaire, elle y avait été décorée de plusieurs statues de pierre, rappelant probablement d'anciens moines ou divinités connus, puis on pouvait remarquer que le sol avait été creusé à certains endroits, tracé de tel sorte a ce que ça fasse attrait a des dessins d'une civilisation antique, laissant place à de petits cours d'eau qui circulait grâce à un mécanisme qui était inconnu du shinobi. Enfin, au fond de la pièce, placé au centre, se tenait majestueusement une grande sculpture taillée dans la forme du démon à trois queues, Sanbi. Cette dernière avait été construite sur un plateau, comme si l'objectif de l'architecte était de faire trôner ce qui était considéré, pour certains, comme un dieu et derrière elle avait été dessiné une grande fresque. Bien que l'ébauche ait été faite de manière plutôt simpliste, le message qu'elle envoyait était clair et compris de tous, on y voyait la bête, entourée de grandes vagues, dans une position qui décrivait tout sa rage et sa puissance. Entre toutes ces merveilles architecturales, ce qui semblait passer pour un détail n'échappa, néanmoins, pas au regard du Nukenin. Derrière le plateau, où trônait la statue du monstre, avait été construit un petit, mais long, bâtiment sur lequel plusieurs portes avaient été installées, mais la encore, le ninja ne savait rien de ce qui pouvait se trouver derrière. Cela pouvait être de simples chambres pour les quelques moines faisant escale ici pendant le long voyage qu'ils entreprenaient, comme cela pouvait être des pièces dans lesquelles se déroulaient des rites obscurs comme pouvait en faire le Culte de Sanbi.
N'ayant aucune envie de tout explorer, Kurasa s'arrêta devant la statue de celui dont il avait juré de se venger. Sans jamais détourner le regard de celui-ci, il retira son sugegasa et le lâcha de manière désinvolte, le laissant s'écraser contre le sol. Ensuite, il attrapa son bandeau et en retira le nœud pour le serrer très fort dans la paume de sa main. C'est à cet instant que, devant ses yeux, commençait à défiler des souvenirs qui remontaient à plus de vingt ans...

Dans son esprit, les pages de son histoire étaient remontées à l'époque où il n'était qu'un gamin de sept ans. Sous la pluie battante du Pays de l'Eau, il accompagnait sa mère pour faire la manche afin d'avoir un peu de nourriture ou pourquoi pas un toit ne serait-ce que pour une nuit. Les temps étaient dur pour la petite famille dont le père venait de les quitter, et cette période de pauvreté dura une longue année, jusqu'au jour où, dans le centre-ville d'un village, une vieille dame se prit d'affection pour ses deux personnes et décida de les prendre sous son aile, c'était un rayon de soleil qu'elle venait d'apporter dans leur vie. C'était la gérante d'une petite boutique d'armes qui faisait pleins de bénéfices étant donnés qu'à l'époque, les guerres inter-clans faisaient rage. La boutique était inscrite dans un bâtiment dont l'étage supérieur abritait des petites chambres qui appartenaient à la personne âgée, il y avait également, derrière l'immeuble, une petite cour décorée de verdure harmonieuse. En plus d'un travail, la mère du petit garçon avait trouvé un toit et donc une perspective d'avenir pour ce qui était sa seule famille.
Ses espérances se tournaient vers l'inscription à l'école pour Kurasa, seulement, elle se confrontait à son refus catégorique et quotidien de s'y rendre. C'est à cet instant que, devant ses yeux, commençait à défiler des souvenirs qui remontaient à plus de vingt ans... Il n'avait pas envie d'aller dans un lieu où il ne connaissait personne, de peur que les autres enfants fassent des railleries sur lui, en apprenant son passé et surtout le fait qu'il n'avait plus de père, alors qu'eux, si. Et puis il s'était trouvé une autre passion, celle des armes !
Il passait ses journées dans la cour a essayé toute sorte d'armes, sous le regard apaisant et souriant de la gérante, même s'il arrivait qu'il fasse quelques bêtises, cassant des fenêtres ou des pots de fleurs. Si l'une s'en amusait, l'autre, sa mère, s'inquiétait de la route que prenait son fils. Il devenait complètement obnubilé par ses entraînements et, quelques fois, jurait qu'il retrouverait l'homme qui a assassiné son père et qu'il le tuerait à son tour. Évidemment, il se faisait sermonner à chaque fois qu'il prononçait ces paroles, sa mère, tenant de lui faire comprendre que ce n'est que par la paix et le pardon qu'on résoudra les conflits de ce monde. Mais il n'y prêta pas attention et continua dans sa voie de vengeance pendant des années.
Puis à ses dix-sept ans, de grands raz-de-marée vinrent frapper l'archipel, emportant, avec eux, la vie de sa mère. Quand il apprit que c'était le démon à trois queues, dont on ne croyait appartenir qu'à de vieilles légendes, il se trouva une nouvelle cible à abattre. Mais les épisodes qu'il vécut après le poussa vers un nouvel objectif, à bien plus grande échelle que sa petite personne et il en oublia Sanbi jusqu'à aujourd'hui...

« Sanbi... Un jour, je te retrouverai et j'écrirai le dernier mot de ce chapitre qui nous appartient. Cela fait plus de dix ans que tu m'as retiré ma mère, mais détrompes-toi, je ne suis pas resté au stade de la vengeance qui m'aveuglait quand je n'étais qu'un jeune homme. Ce n'est qu'une question de régler un conflit et de tourner la page pour complètement me vouer à mon objectif qui renversera le monde shinobi tel qu'il est actuellement. »

Il avait prononcé ces paroles en tendant le poing en l'air, en direction de la statue, tout en continuant de serrer son bandeau ninja. Sans laisser de temps mort, il lâcha ce qui faisait, officiellement, de lui un ninja de Kiri, autrefois, laissant le morceau de métal claquer contre le sol. Et il reprit...

« Pendant toutes ces années, et plus particulièrement pendant mon voyage, je n'ai cessé de penser à ce que donnerait notre futur combat et comment serait la conclusion. Puis tu es réapparu au pays de l'Eau, invoqué par un dénommé Ryūjin et cela m'a donné une idée... Bien qu'elle soit difficile et que je ne sache pas comment je devrais procéder, je la creuserai pour en effacer les mystères. Mais, quel que soit l'endroit où tu te caches, si m'entends, sache qu'un jour, je trouverai le moyen de faire de ta puissance mienne ! »

En terminant ses mots, il attrapa son katana et mit un coup puissant en plein dans la partie métallique de son bandeau, là où était gravé le symbole du Village de la Brume, ce qui le fit voler en éclats. Il se dirigea ensuite vers la sortie du Temple, prêt à pleinement vivre sa vie de Nukenin. Avec ce geste symbolique, il rompait tout attachement au village qu'il avait côtoyé et démarrait sa vie de ninja Errant, prêt à voyager à travers le monde, en quête de puissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une cible disparue (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni :: Temple de Sanbi-