N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

 ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty
Message(#) Sujet: ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] EmptyJeu 29 Jan 2015 - 13:40

Music ♫:
 

J'étais réellement heureuse de recevoir un ordre de mission ! C'était la première qui m'était attribuée et bien qu'elle semblait dérisoire au vue de son rang, je n'en étais pas moins fière de pouvoir servir ma nation et prouver à tous que leur fondement sur les Gogyou n'avait pas de raison d'être !

Oui mais voilà, tout ça c'était avant d'en lire le contenu...

Ordre de mission : :
 

L'école sérieusement ?! Je n'y avais jamais mis les pieds à cause de ma condition et de mon instabilité – qui avait le don d'attirer les regards et les hostilités sur ma personne – et voilà que l'on me forçait à y aller à travers ma première mission ?! Etait-ce un moyen de faire expier mes fautes ?! Le simple mot « d'académie » m'avait fait écarquillé les yeux d'horreur , m'empêchant de détaché mon regard du bout de papier officiel. C'était bien ma veine ! J'étais vraiment poursuivie par la mal chance ce n'était pas possible autrement ! Je ne connaissais personne dans mon village mais je ne savais pas pourquoi, j'étais certaine que mon coéquipier allait s'avérer être le pire des boulets possible pour couronner le tout !

Je cherchais un quelconque bon de rétractation a retourner pour signaler son refus mais bien évidemment il n'y en avait pas. Las, je soupirais avant de me rendre à l'évidence : je n'avais pas le choix... Je suppose que je devais passer également par des tâches que je n'avais pas envie de faire pour me faire un nom parmi les shinobi mais... Franchement ! J'aurais préféré récurer les toilettes des bâtiments publics pendant un mois que de faire ça ! A la brosse a dent même s'ils le voulaient ! Mais NON ! J'étais certaine que le donneur de mission c'était payé une bonne tranche de rire en insérant mon nom tout en sachant pertinemment que j'étais une Gogyou car non seulement je n'avais jamais été à l'Académie mais en plus je n'avais aucune patience alors avec des gosses...

Presque à reculons, je rassemblais mes affaires rudimentaires de kunoichi, espérant ne pas avoir à montrer ma capacité à ses enfants et faire partie du top dix de leur cauchemars pour les prochains jour. D'un pas traînant, comme allant à l’échafaud, je me dirigeais vers l'école et patientais devant la salle prévue pour l'événement. En chemin, j'avais eu le loisir de voir plusieurs affiches et fléchage indiquant la dite salle ainsi que de nombreuses décorations et... « dessins » des enfants... Il promettait de vrais œuvres d'art ce concours...
Je ne savais pas vraiment pourquoi mais j'avais apporté mon violon qui se trouvait dans son étui. Peut-être que je pourrais les distraire avec si la situation me dépassait, me chargeant de les apaiser tandis que mon coéquipier plus à l'aise -je l'espérais- s'occuperait de les encadrés pour mener à bien ce concours où était envoyé des shinobis...

Plusieurs parents passaient avec leur progéniture le long de moi et m'adressaient des sourires ignorants qui me mettaient mal à l'aise tant je n'en avais pas l'habitude, ou bien des regards lourds de crainte et parfois de haine qui me faisait presque me sentir mieux tant ça m'était familier.

« T'as vu maman ! La Dame elle est toute bleue : c'est un schtroumpf ! »

Et il était fier en plus. Je levais les yeux au ciel n'en faisant fis avant de lui adresser un air mauvais dans son dos tout en me disant : et toi alors t'es bien un nain de jardin ! Mais bon... C'était complètement puéril. Toutefois, ça ne m'empêchait pas de le faire.

Attendant patiemment le début de « l’événement », j'apercevais au loin celui qui devait être mon coéquipier... Il était en tout point mon opposé : cheveux rouges et hirsutes façon punk, yeux émeraudes... Il était même assez mignon mais il avait franchement l'air d'un attardé... Je m'infligeais une claque mentale : j'en étais sure...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

 ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty
Message(#) Sujet: Re: ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] EmptyVen 6 Fév 2015 - 19:27

L'air de rien j'étais de sacrée bonne humeur aujourd'hui. Je brûlais d'envie de commencer ma première mission. Par ailleurs, je me demandai en quoi cette dernière pouvait consister. Avisant le parchemin sur mon bureau, je me frottai les mains rien qu'en pensant à ce qu'il pouvait contenir. Allais-je devoir défier des dragons pour leur arracher le cœur à main nue ? Ou encore incinérer une armée de mort-vivants pour aller sauver une belle princesse enfermée dans sa tour prisonnière du joug d'un chevalier noir ? Ouai, les mort-vivants, ça serait vraiment cool. Sans plus attendre, je défis le cachet qui maintenait le parchemin clos pour en parcourir les lignes du regard. Ce dernier même qui se décomposait lentement au fil de la lecture.

Ils voulaient me refoutre à l'académie ? Étaient-ils vraiment sérieux ? Une fois ne leur avait pas suffit ? Ils désiraient à ce point que j'y remette le feu ? En plus de cela, il allait s'agir d'un concours de dessin ? Sérieusement avais-je vraiment une tête à jouer au baby sitter ? Et puis rien, absolument rien concernant mon cas n'aurait put raviser les donneurs de missions dans leur initiative ? Comme le fait que j'avais fais de la taule ? Ou encore que j'étais un Gogyou. Oui exactement. « Nous allons envoyer un Gogyou de feu dans une école primaire et tout va bien se passer ». A ce niveau là, j'estimai qu'ils avaient meilleur temps de donner des tubes de nitroglycérines aux gamins et de leur dire de passer un bon après-midi avec.

Complètement dépité, je ne manquai pas de réduire le parchemin en cendre avant d'en jeter ses restes par la fenêtre, fermement décidé à oublier toute cette histoire. Je ne voulais plus jamais retourner dans cette maudite académie. Malheureusement ce fut sans compter sur ma mère qui me poussa au cul pour y aller, allant même jusqu'à me menacer de m'asperger avec l’arrosoir si je restai enfermé dans ma chambre. Les mains dans les poches, la clope au bec, vêtu d'une simple tenu de civil, je me rendis en reculant jusqu'à ce lieu qui avait pourrit mon enfance durant une journée et demi.

Parvenu dans la grande salle où aurait lieu le concours, l'ensemble des individus présent dans la salle, à savoir mioches et géniteurs comprit, me dévisagèrent, l'air visiblement médusés. J'aperçus alors que j'étais encore en train de fumer ma clope. Haussant des sourcils, j'écrasai les cendres dans la paume de ma main avant de ranger le mégot dans ma poche. Les regards continuaient de converger sur moi et cela commençait sérieusement à m'agacer. Cette journée promettait d'être tout bonnement horrible... Tout du moins ce fut ce que je pensais avant de croiser le regard de ce super canon au milieu de la salle. Yeux bleus, cheveux bleus, vêtement bleus, au moins, il n'y avait pas à dire sur sa couleur préférée. La mienne était orange pétant, mais cela, j'aurais tout à loisir de lui expliquer pourquoi plus tard, après l'avoir abordé.. Ainsi m'évertuais-je à tout de suite prendre une démarche plus confiante.. Ce soir j'allais niquer et je n'en avais strictement rien à faire d'avoir de tel pensées profanes dans une école primaire entouré de morveux.

-Salut, c'est toi qu'on a désigné pour m'aider dans cette « mission » ? Ho, tout compte fait la journée ne sera pas si mauvaise.

Et voilà, j'attaquais directement dans le vif. Technique d'approche n°27 du Play Book : « Toujours complimenter les femmes de façon indirecte lors du premier dialogue »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

 ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty
Message(#) Sujet: Re: ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] EmptyDim 8 Fév 2015 - 14:18

Quel abruti se ramenait dans une école avec la clope vissée au coin du bec ? Franchement... Je ne m'étais pas trompée en prédisant que j'allais tomber sur un boulet cosmique... Il écrasait sa cigarette dans sa main l'air de rien alors que moi même le dévisageait en arquant un sourcil : je ne sais pas s'il comptait faire en sorte de faire une entrée discrète mais c'était raté ! Tout le monde le regardait ! Ça me changeait pour une fois de ne pas être le centre de l'attention, même si, à vrai dire, j'aurais préféré voir tous les regards converger sur moi plutôt que celui de l'attardé. Je levais les yeux au ciel : allez ! Voilà qu'il me reluquait de la tête aux pieds désormais ! Il ne manquait plus que ça ! Un dragueur flanqué d'un crétin ! Je ne savais pas s'il espérait obtenir un record dans son domaine mais il se pourrait bien qu'il finisse dans le Guinness book de cette année parce qu'il les cumulait !

Si moi j'étais toute de bleue vêtue, il en demeurait au contraire tout orange. Je ne savais pas vraiment dire pourquoi mais une aura étrange se dégageait de lui... et son air roublard... Il était vraiment shinobi ? On aurait plutôt dit un libéré conditionnel de petite frappe un peu bêta.

L'individu dénommé Strike si je me souvenais bien, adoptait de suite une démarche confiante et assuré qui sentait à des kilomètres celle du dragueur en manque : il allait être bien reçu...

« En effet c'est moi. Je pense que si elle le sera... Je m'appelle Yell au cas où tu ne l'as pas lu sur l'ordre de « mission » et toi c'est Strike je m'en souviens, inutile de me le rappeler. Autant commencer de suite pour espérer que tout ça passe le plus vite possible et ne soit plus qu'un lointain cauchemar... »

Là dessus, je prenais l'étui de mon violon et me dirigeais vers les enfants pour aider à monter les ateliers. Une fois cela fait, je me souvenais qu'il nous fallait déterminer d'un thème pour le concours... Que choisir ? Ce n'était que des enfants, leur talent artistique était au ras des pâquerettes alors leur demander de dessiner une maison ou un animal reviendrait à y trouver le même sorte de gribouillis donc j'imaginais que tous les thèmes se valaient... Par esprit d'équipe j'allais tout de même interroger ce Strike sur la question :

« As-tu réfléchi à une idée pour le thème ? »

Savait-il seulement réfléchir par autre chose que son entrejambe ? Et pourquoi je lui posais la question alors même que je me doutais qu'il allait proférer des choses absurdes ? Je levais les yeux au ciel en attente de réponses, proposant finalement moi même au vue de ses « propositions »

« Les enfants écoutez moi ! Se tient aujourd'hui le 14ème concours de dessins de l'école ! Préparez vos crayons car le thème d'aujourd'hui sera …. la musique ! Allez y c'est parti ! »

Le top départ était donné et les jeunes pousses s’affairaient à la tâche. Certains râlaient d'autres semblaient ravis : comme d'habitude les choses ne plaisaient pas à tout le monde ! Moi non plus je n'avais pas envie d'être là et pourtant je n'avais pas le choix !

Pour les encourager et les « inspirer » mais surtout pour me détendre et oublier où je me trouvais, je sortais mon violon de son étui et en jouais avec dextérité et grâce, prouvant mon expérience sur mon instrument fétiche. Tout semblait plus simple désormais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

 ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty
Message(#) Sujet: Re: ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] EmptyMar 10 Fév 2015 - 22:58

Fort de mon expérience avec les femmes ainsi que de mon sens profonds de l'analyse. Je pouvais en déduire, qu'à l'instant, je venais de me prendre un vent mémorable. Sans doute pas le meilleur, ni le pire. Pas non plus le premier et sûrement pas le dernier. Tout de même, elle ne cherchait nullement à m'encourager dans ma démarche et je trouvais cela... diablement sexy. J'avais en quelque sorte un faible pour les femmes qui me rejetai, encore plus pour celle-ci qui me semblait être une véritable tigresse. La bonne nouvelle étant qu'elle avait attendu parlée de moi. Elle connaissait mon nom. La deuxième étant qu'elle ne connaissait pas ma réputation et à plus forte raison, le fait que j'étais un Gogyou. Cependant, je devinais d'instinct, que personne dans cette salle ne tenait à le savoir, au risque de voir, non pas les fourches et les torches se dresser contre-moi, mais plutôt les arrosoir ainsi que le jets d'eaux.

-Pas la peine de t'enflammer comme ça. Tu sais, quitte à passer la journée ensemble autant trouver un terrain d'entente. C'est bien un violon que tu as dans ton étui ? J'adore la musique, je joue moi-même de la guitare.

Cette même guitare qui traînait au fond de mon placard depuis les lustres et qui, depuis le temps, devait être saisi par les toiles d'araignées, les mites tout du moins si mes Mini-Moi n'avait pas déjà fait main basse dessus. Cependant ceci n'avait pas vraiment d'importance tant que je pouvais trouver un sujet de conversation avec elle. Ma tentative d'abordage avait échouée, il ne me restait plus qu'à jouer l'approche en douceur.

J'eus beau avoir prévu l'ensemble des scénarios imaginables, je ne m’attendais certainement pas à ce qu'elle me demande mon avis concernant le sujet du concours de dessin. N'en ayant fichtrement aucune idée, je me prenais un air pensif en me grattant la barbe que je ne n'avais pas pour gagner un peu de temps.

-A oui une idée.... Ce mot sonnait comme une brique que l'on me fracassait sur la tête. Heu... Je... Je sais ! Pourquoi pas les topinambours ?

J'attrapais mentalement cette fameuse brique pour me l'éclater moi-même sur le crâne avant d'aller creuser ma tombe, pensant que je n'aurais pas put trouver pire comme réponse y irréfléchie. Ma coéquipière parut consternée et je compris que j'étais en train de perdre du terrain et que mon plan cul s'apprêtait à partir en fumée tel un Sabakyô sous opium. La belle azurée proposa alors son propre sujet qui n'était autre que la musique. Quel abruti pouvais-je être parfois. Je n'y avais même pas pensé alors que l'idée me tendait les bras.

Déprimé, flegmatique, blasé, j'allais vaquer parmi la ribambelle de mioche qui s'attelait à leur dessin. Je m'amusai alors à prendre un air faussement inquisiteur. Quitte à devoir passer la journée ici, autant prendre plaisir à martyriser plus faible que moi. Faisant ma ronde parmi les rangs j'adoptai un comportement expert, faisant-même parfois mine de me gratter le menton à avisant les « leurs œuvres » sous toutes les coutures.

Je tombai alors sur cette gamine à qui il manquait deux dents sur trois devant son tableau miniature avec sa plaquette et son pinceau. Son tableau était pour le moins, surprenant. Aussi pris-je un air sévère, fermant les yeux tous en tournant la tête de gauche à droite, l'air inquisiteur. La petite se remit à pleurer et je m'éloignai satisfait de mon petit jeu, cachant un sourire carnassier aux personnes présentes dans la salle. Depuis le début, une douce mélodie s'était élevée à nos oreilles. Je lançai un regard interloqué en direction de Yell. C'était qu'elle savait se débrouiller cette petite salo.. Salomé ! Oui voilà. J'aurais sans doute du proposer les anachronismes comme sujet de dessin...

De retour aux côtés de la dites lady qui venait de terminer son morceau, je m'adressai à elle d'un ton courtois, les mains derrières la tête, l'air un peu désinvolte, alors que l'on n'entendait plus que les griffonnement des crayons sur le papier et de la gamine pleurant toutes les larmes de son corps.

-En effet, tu te débrouilles plutôt pas mal. Au moins tu apportes ton lot de poésie à cette journée. Tu as déjà envisagée de jouer dans un groupe ? Cela pourrait beaucoup t'apporter, ainsi qu'aux autres.

Alors là, si avec cela je ne marquai pas des points...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

 ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty
Message(#) Sujet: Re: ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] EmptyMer 11 Fév 2015 - 13:23

Cet idiot cherchait par tous les moyens à se rattraper, prétextant même avoir un attrait commun pour la musique. Je n'avais aucune idée de s'il disait la vérité ou non mais au fond je m'en moquais bien ! S'il pensait qu'il parviendrait à s'attirer mes faveurs ou que mon intérêt pour sa personne change subitement il pouvait se le carrer bien profondément !

Mon morceau eut le don de m'apaiser et de m'évader pendant quelques minutes de cette situation cauchemardesque. Pendant que je jouais, je ne me concentrais plus que sur la mélodie et uniquement elle ! Ne prêtant plus aucune attention au brouhaha environnant qui résonnait pourtant dans toute la salle. Il fallait dire qu'entre les discussions des parents aux quatre coins, les enfants qui riaient et ceux qui pleuraient : il y avait un sacré bordel !

Bien évidemment, toute chose avait une fin et, une fois que j'eus terminé ma symphonie, tout cet écho m'apparaissait de nouveau à m'en vriller les tympans : dur retour à la réalité... Surtout quand un dénommé Strike revenait à la charge : il ne lâchait jamais prise celui là ?! Il avait beau prononcer des paroles censées pour une fois cela n'en demeurait pas moins qu'une énième tactique d'approche parmi son répertoire de comportement à adopter : car oui je n'étais pas née de la dernière pluie !

« Un groupe ? Ça reviendrait à se mêler à la foule et côtoyer pleins de monde : ce qui n'est pas vraiment ma tasse de thé ! La solitude me sied mieux... »

Sous entendu : dégage de là je veux rester seule !

« Donc si tu pouvais me laisser respirer et aller observer les enfants dans ton coin ça m'arrangerait ! »

Ce n'était pas tant à lui que j'en voulais mais la situation en elle même m'angoissait et j'étais sur les nerfs : sa présence et son insistance ne faisait qu'accentuer ce mal aise et cette envie d'être ailleurs plutôt qu'ici.

Je m'éloignais de lui, faisant un tour de table pour observer les dessins : l'art me détendait en général... Mais là... Je me demandais bien qui était l'idiot qui avait décidé de faire un concours du genre ! Ce n'était pas le premier en plus ! Mis à part consterner les surveillants de l’événement tel que nous et créer des jalousies et des rabaissements de la part des enfants je ne voyais pas de côté constructif à la chose... Apprendre à être en perpétuelle compétition et se rendre compte dès le plus jeune âge qu'il y a meilleur que soit ? Charmant.

Je m'avançais alors vers la table d'une fillette qui pleurait toutes les larmes de son corps. Je me frappais mentalement en levant les yeux au ciel, comprenant que j'allais devoir jouer les bienveillantes avant de voir le dit dessin...

« Wahou... »

J'écarquillais les yeux de surprise face à … ce chef d'oeuvre et c'était peu cas de le dire. Si j'étais douée pour la musique je demeurais vraiment une débutante dans le domaine du dessin et cette gamine venait de représenter un violon et un papillon avec une technique plutôt prodigieuse...

« Pourquoi tu pleures ? Ton dessin est très beau : tu as des chances de remporter le concours si tu poursuis ainsi. »

La fillette m'avisait avec des yeux larmoyants et une mine qui en aurait sûrement fait craquer plus d'un mais pas moi, je lui souriais et l'avais félicité : ce n'était déjà pas mal.

« Le monsieur il disait que c'était moche... »

Oh je vois... C'est vrai que toi tu es moche mais ton dessin en revanche, est prodigieux.

« Eh bien il n'a pas le sens de l'art – ni le sens de grand chose apparemment - »

Je murmurais presque la deuxième partie de ma phrase.
La gamine souriait désormais et poursuivait son dessin tandis que j'avisais sa technique. Je rêvais où bien j'étais en train d'apprendre via une enfant de cinq ans ?!

Avant même que le coup ne m'atteigne, je l'avais vu venir de côté si bien que, lorsque la main de Strike se posa sur mon épaule, cette dernière s'était dématérialisée en eau. Eh merde... Satané réflexe... J'espérais que mis à part lui personne d'autre n'aurait rien remarqué mais forcément c'était avant que je vois la petite fille se remettre a pleurer alors que j'avisais son dessin détrempé par ma faute... Nouvelle claque mentale. Je venais de ruiner l'oeuvre d'une fillette et je venais de me faire une nouvelle ennemie... de grande section ! Pourquoi pas ! Au moins il y en aurait de tout âge !

Visiblement ce n'était pas un mais deux ennemis supplémentaire que je venais de me faire si j'en entendais le cri hystérique de mon coéquipier qui courait dans tout les sens en hurlant tout en avisant sa main comme s'il avait été touché par l'acide. Il fallait le faire taire où bientôt tous les visages apeurés ou étonnés qui convergeaient vers lui comprendrais et je pouvais dire adieu à la réussite de la mission !

Je m'élançais donc à sa poursuite, lui courant après alors qu'il me demandait de rester loin de lui.

« Ok Ok ! Je ne te toucherais pas compte sur moi je n'en ai aucune envie ! Mais calme toi ce n'est que de l'eau ! »

Je soupirais avant d'ajouter :

« Je sais que cela peut surprendre et que tu dois te demander qui je suis ou ce que je suis mais si tu retrouves ton calme tout va bien se passer ! Ok ? Après la mission d'aujourd'hui tu ne me reverras plus et tu pourras même oublier mon identité ça vaudra mieux ! »

Voilà que je venais de créer des problèmes... encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

 ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty
Message(#) Sujet: Re: ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] EmptySam 14 Fév 2015 - 22:54

Musique ♫:
 

Bon, et puis ainsi, l'air de rien, il fallait croire que cette mission ne se déroulait pas si mal. Même si la belle donzelle m'avait une fois de plus envoyée sur les roses. Je me demandai si cela était dû à mon imagination, mais je la trouvai diablement sexy quand elle prenait cet air hautain et médisant. Toujours fut-il qu'elle se montrait un rien misanthrope sur les bords ce qui pour le coup avait le dont de m'intriguer. Une si jolie lady aussi froide avec les autres, ce n'était que du gâchis. Visiblement je n'avais d'autre choix que de faire avec dans l'immédiat, n'ayant rien de mieux à me mettre sous la.... sous la dent.

Avec un peu de chance je pouvais encore réussir à l'attirer dans mes filets en l'invitant en aller boire un verre une fois que toute cette histoire serait terminée et que nous serions débarrassés de ces maudits morveux. Cette perspective me mettait plutôt d'aplomb et j'eus davantage à cœur de ruiner tous les espoirs de ces artistes en herbe en détruisant la valeur de leur labeur d'un simple regard. Je réussi à faire pleurer deux autres petites filles. Mon score s'améliorait. Peut-être que dans une autre vie, j'aurai fait un incroyable jury.

Après quelques minutes passées à vadrouiller dans la salle, je me rendis compte que certain parents me regardait d'un très mauvais œil ce qui m'obligea à me demander un instant si l'on ne m'avait pas reconnu. Je préférai autant que possible éviter de créer une scène d'autant plus qu'une heure venait de s'écouler depuis mon arrivée ici et je n'avais pas encore foutu le feu aux environs. Si je parvenais à tenir ainsi encore cinq heures de plus je serais en mesure d'établir un nouveau record. Il ne me resterait ensuite plus qu'à pécho Yell et ma journée serait gagnée.

Cette dernière se trouvait d'ailleurs en compagnie de la première gamine que j'avais martyrisé, visiblement déterminée à refaire ce que j'avais défais avec tant d'engouement. Peut-être pouvais-je profiter de la situation pour tenter une nouvelle tactique d'approche ? Mon cerveau génialissime se mit alors en action afin d'échafauder un dernier plan ultime et sans faille qui, finirait par inéluctablement emmener la lady dans mon lit. Je revins à la charge, toujours aussi assuré, prenant cette fois-ci mon attitude de tombeur de ces dames. Il ne me manquait plus que quelques étoiles scintillant autour de mon visage et le tableau aurait été parfait.

Seulement voilà, dans chaque plan, chaque situation, il y avait toujours des imprévus et mon cerveau, aussi puissant soit-il, n'aurait jamais pu anticiper ce qui venait de se passer. A savoir que ma main vint littéralement passer au travers de l'épaule de Yell qui s'était liquéfiée en... eau... J'écarquillai les yeux alors, sentant mon visage jusqu'alors si beau se décomposer littéralement sous la tournure que prenait les événements, alors que, pris dans un réflexe psychomorphologique, je commençais à courir partout dans la salle en hurlant à tout berzingue.

-Haaaaa de l'eau, putain c'est de l'eau !!

Dire que j'avais l'impression que l'on venait de me plonger la main dans de l'acide aurait été un euphémisme. Je ne voulais surtout pas m'éteindre. Il n'aurait manqué plus que cela. Il s'agissait de ma pire crainte parmi de nombreuses autres. Les années n'avaient fait qu'empirer mon hydrophobie et un simple contact avec cette dernière suffisait à me faire perdre mon sang chaud. Dès lors je ne pensais plus qu'à une chose, tandis que je courrais comme un dératé, les bras levés, renversant plusieurs bureau sur mon passage, à savoir me débarrasser par tous les moyens de cette maudite molécule de monoxyde de dihydrogène.

Yell me courrait après et cela me faisait d'autant plus flipper. Finalement, pour remédier à mon mal et sous l'emprise de la panique, je ne trouvais rien de mieux à faire que d'enflammer ma main et de tirer un jet de flamme qui parti vers le plafond. Les détecteurs de fumées se mirent alors en branle activant aussitôt le système automatique d'extinction des feus, faisant littéralement pleuvoir de l'eau sur toute la salle. Les gamins en partirent, leur parents aussi, tous les dessins furent perdus. Il y avait des cris, des braillements. Et il y avait moi au milieu de toute cette flotte, trempé de la tête au pied, touchant finalement à la crise de nerf. Je m'immolait littéralement, m'allumant corps et âmes comme une torche, avant de me propulser tel un missile par la fenêtre. Je m'éclatai la tête sur le sol deux étages plus bas pour ensuite me mettre à courir comme un fou, faisant alors la première chose qui me venait à l'esprit. A savoir m'éclater la figure contre un mur.

La violence du choc fut suffisante pour me faire tomber dans les vapes. Je repris connaissance sans doute quelques minutes plus tard, littéralement nu comme un ver et allait me cacher derrière un arbre. Risquant un regard en direction de la cours, je vis Yell marcher dans ma direction. Je me sentis blêmir et n'eut que pour seul réflexe de survit que de lui hurler dessus tout en la pointant du doigt.

-Toi !! Ne m'approche surtout pas. Bordel, mais t'es quoi au juste ? T'as vu ce que tu m'as fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

 ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty
Message(#) Sujet: Re: ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] EmptyDim 15 Fév 2015 - 14:29

Pour le coup j’avais foiré… Instinctivement je m’étais dématérialisée à son contact et je n’aurais pas dû afficher ma capacité de la sorte mais ce type avait un sérieux problème psychologique ! Qu’il soit choqué par ma forme aqueuse je le concevais mais il avait davantage l’air horrifié par le fait que sa main était trempé que par ma métamorphose partielle… Oui c’était de l’eau et alors ? Ce n’était rien de plus !

Je poursuivais ma course folle alors qu’il criait et courait comme un dératé, sous les regards effarés des parents et parfois amusés des enfants qui devaient sans doute penser que cela faisait partie du spectacle. Certains adultes commençaient déjà à partir, sentant le danger après avoir aperçu ma condition… Je m’en voulais mais ce qui était fait était fait : ce n’était pas comme-ci c’était la première fois que j’étais confrontée à une telle situation par ma faute…

Soudain, je me stoppais dans ma course, ébahie par ce que je voyais : Strike venait d’enflammer sa main… Cela aurait pu être une maîtrise Katon mais je n’avais jamais vu un shinobi recouvrir sa main de la sorte… Stupéfaite et à la fois perplexe, je le regardais jeter une gerbe de flamme au plafond dans un geste désespéré alors qu’il empira la situation en activant les extincteurs plafonniers. Toute la salle se faisait tremper, dessins y compris, tandis que les enfants criaient et que leurs géniteurs les évacuaient. Quel spectacle… Ce n’était pourtant pas fini car, écarquillant les yeux face à Strike qui était mouillé de la tête aux pieds, je le vis s’immoler intégralement le corps avant de passer à travers une fenêtre pour atterrir dans la cour de l’école…

Je restais interdite par ce que je venais de voir. Ce type était un Gogyou de feu ? Quelle était la probabilité que ma première mission se passe avec un Gogyou et celui avec l’élément le plus craint et hait depuis la terreur de Makka ? Je comprenais mieux son aversion pour l’eau et j’avais presque de la compassion pour lui mais j’étais aussi franchement agacée par son comportement qui venait de ruiner notre mission et ternir notre réputation inexistante en tant que shinobis !

Je me ruais vers l’étui de mon violon et l’emportait avec moi alors que mes bruits de pas étaient accompagnés d’un clapotis caractéristique suite à l’inondation des lieux : tout cela allait nous coûter cher…

Dévalant les marches quatre à quatre, j’arrivais dans la cour où j’apercevais mon coéquipier terré derrière un arbre. Je marchais désormais dans sa direction alors qu’il risquait un regard vers moi. Je voyais son épaule mise à nue et je comprenais que son manège avait dû… pulvériser ses vêtements et qu’il était sans doute en tenue d’Adam derrière le tronc… Je déglutissais, le rouge me montait aux joues sur cette pensée tandis que je secouais vivement ma tête de gauche à droite pour chasser ses pensées : j’avais un savon à lui passer !

Son visage devenait blême tandis qu’il pointait un doigt accusateur dans ma direction. Il me hurlait dessus et me reprochait ce que j’étais : je croyais rêver ! D’une autre bouche ce discours ne m’aurait pas surpris mais là c’était clairement du foutage de gueule !

« Tu parles de ce que j’ai fait ? Tu as failli mettre le feu à l’école ! Et ce que je suis ?! C’est toi qui pose la question ?!! Mais… Mais et toi alors ! Tu es un Gogyou de feu !! »

Mes yeux s’étaient de nouveau écarquillés face à cette vérité surréaliste tandis que je le pointais du doigt à mon tour.

« C’est impensable ! Tu… enfin nous sommes assez rares de ce que j’en sais ! Pourquoi ma première mission a dû se faire en compagnie d'un autre Gogyou ?! Les donneurs de missions avaient pour projet de faire exploser l'établissement ou quoi ?!! Toujours est-il que nous pouvons abandonner la mission ! Je ne te félicite pas ! »

Je soupirais :

« D’accord ! D’accord ! Moi aussi j’ai mes tords mais ça ne justifiait pas une telle réaction de ta part ! Si tu m’avais dès le départ parlé de ta phobie j’aurais pu l’anticiper au lieu de me servir tes discours affligeant ! »

Au moins il avait eu l’air d’être calmé sur ce dernier point…

« Et euh… Tu comptes faire quoi et surtout comment maintenant ? »

Lui disais-je ne tournant la tête, le visage de nouveau empourpré alors que je me demandais comment il allait faire pour sortir de là… Il était nu il n’allait tout de même pas s’exposer ainsi devant les enfants et leurs parents si ? Nous avions fait assez de grabuge comme ça !

« Il est hors de question que tu te promènes dans cette tenue ! »

J’étais énervée par l’échec cuisant de cette mission et par mon pouvoir incontrôlé ainsi que le sien… Non mais quel idiot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yumiyo Orion
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+

 ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty
Message(#) Sujet: Re: ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] EmptyMar 17 Fév 2015 - 10:08

Musique ♫:
 

-Moi, un Gogyou de feu ? Bravo Einstein ! Tu as devinez ça toute seule ?

Non mais sérieusement, qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre. Visiblement cette fille prenait un malin plaisir à enfoncer les portes ouvertes et ce depuis le début de cette foutue mission. Je l'écoutai parler, toujours caché derrière un arbre, totalement nu avec même pas un feuille pour cacher Sa Sainteté. Une de ses remarques m'intrigua, me faisant un instant oublier la mauvaise situation dans laquelle je me trouvais.

-Nous ? Les Gogyou ?

Il me fallut un long instant de réflexion durant lequel mon pauvre esprit traumatisé du s'appliquer à faire une équation des plus simples. Je sursautais alors, sentant le peu de poil que j'avais sur le corps se hérisser, tel un chat acculé.

-Bordel ! T'es une Gogyou d'eau !!!

Mon doigts, oui juste mon doigt, était toujours braqué dan sa direction. Aussi accusateur que précédemment. La simple vision de cette nana me flaquait désormais la trouille. A mon sens, j'avais face à moi l'incarnation du diable avec des boobs. Je ne pouvais pas laisser une telle chose m'approcher ! Et après tout ça, après tout ce qu'elle venait de me faire subir, elle se permettait encore de prodiguer des conseils, pensant vraiment que j'allais l'écouter. La voir ainsi, c'était comme si une bande d'alarme rouge et orange avec un panneau triangulaire serti d'un point d'exclamation s'affichait au-dessus de sa tête avec écrit en gros «  Danger Imminent ».

-Toi, tu ne m'approches pas ! Ordonnais-je presque paniqué.

Je crus un instant rêver en voyant ce visage s'empourprer en faisant allusion à ma nudité. Évidemment, après tout ceci, elle allait me faire croire qu'elle était une sainte ni-touche. Cela me donnait presque envie de lui exposer le Chasseur à la figure rien que pour la mettre encore davantage mal à l'aise, car, tel était, à peu de chose près, l'effet que cela m'avait fait lorsqu'elle m'avait aspergée d'eau. Néanmoins je me ravisai bien d'une idée pareil, tout en gardant à l'esprit que je me trouvais dans une école primaire.

Elle voulait savoir ce que je comptais faire ? Je n'en avais strictement aucune idée. Mon cerveau super-puissant était actuellement en mode sans échec. Et je voyais aucune solution de me sortir de cette situation problématique. Je pestai alors à l'encontre de la peste. Elle, tout était entièrement de sa faute, elle ne pouvait pas apprendre à se contrôler ? Lançant de bref regard autour de moi, j'essayai de voir si la voie était libre, hors ce n'était pas vraiment le cas. Nous nous trouvions dans la cours de récréation et il était impossible de quitter l'académie sans passer par celle-ci. Au loin j’aperçus des parents aux visages outragés. Ces derniers venaient de me remarquer et comprenaient visiblement dans quel état je me trouvais. Ils prirent leur mioche par la main et se précipitèrent de rejoindre la sortie. Je soupirais littéralement consterné et dépassé par les événements.

-Bon et je présume que ça ne va pas être ici que je vais trouver quelque chose à enfiler. Tu pourrais aller en ville me chercher des fringues ? Si tu fais ça, je veux bien te concéder à te pardonner. Mais hors de question que tu me touches à nouveau, ok ?!

Il sembla que ma remarque ne lui plut guère. Cependant elle n'eut d'autre choix que de s'y plier, car, de part cette mission qui nous liais. Elle était également dans la merde. Je la vis s'éloigner tandis qu'elle croisa deux juunins qui entrèrent dans la cours de récréation. Ces derniers se dirigèrent aussitôt vers moi. A leur mine, ils semblaient singulièrement agacé et je compris que les parents d'élèves avaient finit par me dénoncer ma présence. Je fis instinctivement un bond en arrière, sortant de ma cachette. Levant les mains en l'air, m'efforçant de paraître le plus innocent possible. Je sentis alors un courant d'air me caresser les sacoches. Je les regardai, je regardai les gardes, je regardais l'académie, puis me mit à hurler.

-Non mais je vous jure, c'est pas ce que vous croyez !!

Trop tard, les deux types se ruèrent sur moi, me planquèrent au sol avant de m'enfiler les menottes. Ces dernières commencèrent alors à me traîner hors de l'académie tandis que je me débattais en hurlant.

-Nooooooooooon. Yell ! Dis-leur que c'est pas vrai. Dis-leur que c'est toi qui ma foutu à poil. Je veux pas retourner en taule, pas pour ça !!!

Malheureusement il était déjà trop tard, j'étais attiré au loin, les pieds et les ongles traînants sur le sol, tandis que là au loin se profilait le crépuscule sur le lointain horizon.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

 ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty
Message(#) Sujet: Re: ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]  ~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Stickman ~ [Mission C ft. Sakebi Strike]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Académie-