N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Natsumi Haru
Informations
Messages : 698
Rang : SSS

Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Empty
Message(#) Sujet: Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B EmptyVen 30 Déc 2011 - 18:09


Tabasser une bande de pyromanes ?


Facile.


Ordre de Mission de Rang B:
 

Nouvelle journée, nouvelles aventures ! C’était bien le cas de le dire, m’enfin, à force de voyager, notre ami finirait bien par connaître le monde dans son intégralité ne pensiez-vous pas ? En attendant, il allait devoir se rendre sur des terres qu’il connaissait déjà un peu, mais vraiment juste un petit peu, parce que bon, le Pays des Cascades, c’était vraiment chiant à se farcir seul. Le panorama était certes magnifique à regarder, au point de s’en perdre dedans, il était en effet facile de se mettre rêvasser lorsque l’on voyait ses magnifiques plaines verdoyantes, ou alors ces denses forêts sauves, sans oublier cette immense étendue d’eau. En attendant, le Natsumi n’avait pas de temps à perdre puisque pour la mission d’aujourd’hui, il devrait de nouveau partager son butin avec un « coéquipier », ça commençait à faire sérieusement beaucoup tout de même ! Mais après tout, si deux ninjas avaient été engagés, c’était surement que la mission en valait en le détour. C’était toujours la même angoisse lorsque l’on devait travailler en binôme, celle que le collègue soit nul, mauvais, ou juste agaçant, irritant, le pire resterait quand même d’avoir un partenaire complètement absent. Vous saviez ce genre de tête en l’air auquel un rien suffisant à leur faire perdre la concentration, eh bien oui, c’était le pire. Évidemment ce genre de question n’avait pas lieu d’être lorsque l’on connaissait déjà son binôme parce que dans ces cas là, on savait d’hors et déjà si la mission allait être une ballade de santé ou un véritable parcours du combattant. Dans tous les cas, aujourd’hui la mission était de rang B, rien de vraiment compliqué mais pas non plus de quoi se la couler douce, notre héros devrait attentif et aux aguets. Sa principale préoccupation du moment, restait tout de même de rencontrer son partenaire histoire de briser le suspens et ainsi faire retomber l’adrénaline en étant rassuré, ou bien la faire grimper et s’angoissant encore plus. En y réfléchissant bien, ce n’était pas tellement son genre de se faire du souci, non, non, ce qui l’inquiétait, c’était de devoir accomplir une mission longue avec un coéquipier pas adapté.

Il se décida finalement à se mettre en route pour Taki no Kuni. Heureusement pour lui, le voyage ne lui prendrait pas plus d’une journée, d’ailleurs une journée, c’était vraiment le maximum que ça pouvait lui prendre, oui parce que, le Pays du Feu et celui des Cascades étaient très proches l’un de l’autre, pour le plus grand bonheur de la fainéantise du Natsumi d’ailleurs puisqu’il n’aurait même pas à intégrer un convoi, il ferait le trajet à pied sans difficulté, et puis, il pourrait s’échauffer par la même occasion. Ce fut donc dans cette idée qu’il se mit en route à toute vitesse vers le point de rendez-vous qui avait été donné. En faisant le chemin, Haru fut légèrement étonné de voir que le paysage ne changeait pas, mais en fait, c’était logique. Les ressources du Pays du Feu et de celui de la Cascade étaient pratiquement identiques, il était donc normal de ne pas voir la différence du premier coup, en tout cas, pour quelqu’un qui n’avait pas l’habitude de traîner par ici. Dans sa course effrénée, le garçon aux iris rubis eut même l’occasion de courir au milieu des oiseaux, mais une véritable nuée d’oiseaux ! Il eut d’ailleurs comme un très mauvais pressentiment lorsque ces derniers se mirent à tous voler au dessus de sa tête comme une véritable troupe de sniper. Ô oui vous aviez vu juste, pour montrer leur affection à notre héros, ces saletés de volatiles avaient décidé de l’asperger de « fiente ». Les vicelards ! Éviter autant de projectile, ça ne serait pas une partie de plaisir, et se faire toucher encore moins ! Ce serait la deuxième fois qu’une saloperie d’animal lui ferait dessus et ça serait surtout la fois de trop ! Cependant Haru ne perdait pas espoir, il avait confiance en lui et ne put que laisser apparaître un sourire sur son visage en attendant le premier des projectiles.

« Que le plus audacieux lance la première salve, volatiles de mes deux ! »

Ses compagnons ne se firent pas prier plus que ça. Sauf que, il n’y en eut pas qu’un seul pour démarrer, mais tous s’étaient lancés au moment, laissant apparaître un nuage de crotte de bique lui fondre dessus comme une nuée d’abeilles foncerait vers sa ruche. Concentrant rapidement son chakra sous la plante de ses pieds, Haru accéléra brusquement comme pour éviter de devoir faire toutes sortes d’acrobaties, malheureusement, c’était trop tard. Il dut donc faire ce qu’il faisait le mieux, virevolter ! Un petit bond à gauche, une esquive vers la droite, une rotation à 180°, un petit bond en avant et pour finir un saut à l’horizontal en tournant dans les airs, pour finalement atterrir hors de la zone sinistrée avec tant d’allure qu’on lui connaissait si bien. Il dut d’ailleurs relever la tête pour se rendre compte qu’avec toutes ses mésaventures, il était arrivé à destination, regardant la troupe d’oiseau passer, il ne put s’empêcher de le faire un doigt tout en leur tirant la langue avant d’ajouter avec un ton de grande satisfaction.

« Entrainez-vous et retentez votre chance, bande de ploucs ! »

Tout en se mettant à ricaner il aperçut du coin de l’œil une autre personne arriver, son coéquipier peut être ? Dans ce cas, pour faire bonne impression, c’était raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ukeîru Genzö
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Empty
Message(#) Sujet: Re: Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B EmptyDim 1 Jan 2012 - 3:03

Une nouvelle journée pleine de rebondissements m’attendait. J’en étais quasiment sûr vu les tournures qu’elle me réservait. Si j’résume mon parcours actuel en tant que Shinobi errant, je dirais que j’ai fait la rencontre d’un type avec un œil rouge dans les montagnes du pays des nuages. J’ai passé quelques temps dans le pays le plus chiant du monde, Kusa no Kuni. D’abord pour y libérer des animaux qui étaient enfermés par un groupe de chasseurs complètement abrutis. Ensuite, j’ai rencontré ce mec aux cheveux roux/rouge, un dénommé Hayato qui était LE mec le plus stressé que j’ai pu voir. Un déserteur, errant certes, mais il s’est barré de son village quoi.

Quelle serait ma prochaine destination ? Une balade seul pour encore me perdre ou une nouvelle mission chiante ? Le sort a décidé que ce serait une mission. Pas de bol, c’est dans un pays où je n’suis jamais allé, j’vais encore bien m’amuser pour trouver le bon chemin sans que mon sens de l’orientation me fasse défaut. Ça risque d’être très compliqué mais on va y aller au feeling pour pas changer. Le pays où j’devais me rendre s’appelait Taki no Kuni ; le pays des Cascades. Apparemment, j’aurai de nouveau de beaux paysages à regarder une fois arrivé sur place, ça m’dérange pas tout compte fait. Seul bémol, y’aura surement d’interminables plaines semblables à celles de Kusa no Kuni. Ça m’ferait franchement chier si j’devais revoir la même chose. La mission consistait à stopper une bande d’abrutis pyromanes qui s’amusent à tout mettre en feu. Rien qu’en lisant l’papier, j’me suis dit que c’était du gâteau. Clou de la mission, nous étions deux pour effectuer cette mission. Pourquoi être plusieurs pour démolir quelques mecs ? J’avais beau réfléchir, j’comprenais pas. L’autre question qui m’venait à l’esprit était que je n’savais pas à quelle sorte d’énergumène j’allais devoir faire face. Soit j’tombais sur un gars raisonnable, pas trop con et qui sait s’battre un minimum ; soit je tombais sur un abruti qui ne savait rien faire et là ce serait le bordel complet. C’était réellement la seule chose qui m’intriguait dans c’te mission, le reste on s’en fou.

Taki no Kuni était vraiment loin ... très loin ce que j’avais pu imaginer. J’ai marché pendant je n’sais combien de jours avant d’enfin y parvenir. Putain, j’ai cru que je m’étais encore perdu mais les cascades présentes témoignaient que j’étais à la bonne adresse. Au moins, c’est une chose de faite. Il ne m’restait plus qu’à trouver ce foutu point de rendez-vous ainsi que mon « coéquipier ». Ça va être une autre paire de manche tout ça ! Avant d’me mettre en route, vu que j’avais la flemme de commencer à chercher comme un dératé le lieu de rencontre, j’ai décidé d’me poser. Pas n’importe où, au beau milieu d’une jolie plaine juste à côté d’une cascade. Une bonne grosse chute de cascade, c’beau tout de même ! J’étais comme un p’tit enfant qui voyait pour la première fois c’genre de choses. Mais ça m’permettait de me remémorer certains souvenirs qui sont enfouis au fond de moi depuis cet incident. Grâce à ces moments de détente, j’peux tout oublier. C’est le genre de truc qui m’fait énormément de bien.

Bon, fallait p’têtre que je me mette en route sinon j’allais faire poireauter l’autre gugusse à l’endroit prévu. J’ai pas vraiment envie d’passer pour le boulet même si j’compte bien faire quelques conneries au passage. J’espère que c’type sera pas trop chiant, sinon ça va mal s’passer cette mission. Pas envie de gâcher mon temps pour un mec qui a envie d’faire chier son monde. Mains en poche, j’continue d’avancer tout droit sur la route toute tracée sans savoir si je me dirigeais dans la bonne direction. Soudain, je vis une flopée d’oiseaux s’envoler, quelque chose les avait perturbés dans leur tranquillité. Guidé par mon instinct, j’ai décidé de me diriger dans cette direction. Qu’est-ce que je vois ? Un mec en train d’esquiver toutes les merdes de pigeon qui vont lui tomber dessus. Après cela, il commence à leur faire un doigt et leur tirer la langue pour ensuite les mettre au défi. Pas de doute, il avait toute la dégaine d’un ninja mais après c’que je venais de voir, j’pensais réellement qu’il était pas bien mentalement. Ne me dites pas que j’vais devoir faire équipe avec ça ... pitié ! Fallait bien dire quelque chose pour en avoir le cœur net.

    Euuuuh l’mec qui joue avec les pigeons, j’espère que c’pas toi le mec avec qui j’dois faire équipe ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Natsumi Haru
Informations
Messages : 698
Rang : SSS

Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Empty
Message(#) Sujet: Re: Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B EmptyVen 13 Jan 2012 - 0:03

Effectivement, en ce qui concernait le premier effet, c’était irrémédiablement raté. En effet, le Natsumi, occupé à provoquer une bande d’oiseau sans cervelle et totalement focalisés sur leurs propres besoins ; ne put remarquer que quelqu’un était bel et bien arrivé dans son dos, non pas qu’il n’avait pas envie de se retourner pour voir à quelle sorte de coéquipier il avait à faire mais, étant donné la facette de sa personnalité qu’il venait de montrer, la réaction de son coéquipier l’inquiétait légèrement. Encore qu’en y réfléchissant, rien ne disait que la personne qui venait de débarquer était forcément son futur coéquipier, après tout, c’aurait très bien pu être un passant ou un marchand, intrigué par la troupe d’oiseaux qui venait de passer, il se serait ensuite diriger vers leur provenance pour voir ce qu’il s’y passait. Le raisonnement semblait tenir debout, mais notre héros au regard de braise avait tout de même de sacrés doutes, il était rare, voire même très rare pour lui de rencontrer des gens par pur hasard, ça n’arrivait d’ailleurs presque jamais. Il fallait aussi dire qu’en général, les endroits dans lesquels il traînait n’étaient que peu, voire pas fréquentés du tout, ce qui n’encourageait pas du tout les rencontres aléatoires, bien au contraire comme vous vous en doutiez. En même temps, vagabond comme il était, il n’avait que très peu de chance de croiser des personnes sur sa route, c’était pourquoi lorsqu’il en croisait des intéressantes, il n’hésitait pas à rester échanger quelques paroles car après tout, il avait beau être un ninja solitaire, s’entourer de coéquipier n’était jamais une mauvaise chose, encore moins lorsque les dits coéquipiers étaient de puissants shinobi eux aussi. « Aussi » parce qu’il était clair que pour notre héros qu’il était puissant et que son efficacité n’était plus à démontrer, en cela d’ailleurs il ne pouvait se permettre de passer pour un clone, la situation actuelle devenait du coup, très gênante, c’était pourquoi il devrait s’empresser de remettre les pendules à l’heure.

Il se retourna enfin dans le but de contempler le faciès ahuri que devait afficher la personne qui se trouvait derrière lui. Ahuri c’était vite dit, mais le Natsumi ne s’attendait en aucun cas à avoir raison à un aussi haut point. Oh oui le garçon qu’il avait en face de lui avait tout du parfait prototype de l’ahuri, c’en était révoltant ! Tout de même, un air aussi inconscient à un âge pareil, il abusait tout de même ! Ce faciès rêveur lui rappelait fortement ceux des soldats qui se préparaient à mourir durant la guerre, heureusement, cette pensée presque compatissante ne dura qu’un instant avant de s’estomper dans un nuage de critique cinglante. Oh oui le garçon aux pupilles pourpres en avait beaucoup à dire rien qu’en apercevant le garçon qui se tenait face à lui, non pas qu’il aimait particulièrement être méchant, mais là, le type abusait. Sous l’effet de la chaleur ardente du Pays du Vent et d’un manque d’eau puisant, Haru était certain qu’il aurait pu le confondre avec un dromadaire, c’était pour vous dire la tronche du garçon un peu. Mieux encore, pour bien se marrer il suffisait de l’écouter, oui parce que bon, il ne devait pas non plus être complètement abruti espérait notre héros, et il avait raison. Le garçon à la chevelure argenté prit la parole pour quelques instants. Premièrement, il n’avait pas dit grand-chose, cela pouvait refléter un personnage avisé, cependant, dans le peu qu’il avait dit, il n’y avait que d’hérésie, du coup, il tombait bien bas dans l’estime du ninja au regard de braise. Encore pire lorsqu’il eut saisi que le garçon qu’il avait en face de lui allait devoir être son coéquipier de mission, ce qu’il redoutait le plus était donc arrivé, pauvre de lui. Ajoutez à cela le fait que la phrase du nouvel inconnu s’était élancée avec un soupçon d’ironie et vous aviez la goutte d’eau qui faisait déborder le vase, notre héros ne pouvait tout simplement pas laisser la situation dégénérer d’avantage. Il époustoufla rapidement sa veste avant de plonger son regard dans celui de son locuteur.

« T’en as mis du temps ma parole. Si tu es le second ninja à avoir été convoqué pour la mission concernant les pyromanes alors on va rapidement se mettre en route, inutile de s’éterniser. »

Bien sur, Haru n’en oubliait pas pour autant sa mission, bien au contraire, maintenant qu’il avait retrouvé son coéquipier, elle allait enfin pouvoir débuter, et rien ne pouvait lui faire plus plaisir. Un silence pesant régnait entre les deux personnages, forçant le garçon aux iris rubis à entamer la route, dans quel but ? Aucun en particulier, enfin si. Il se dît qu’en se rendant sur les lieux sinistrés de l’un des incendies, il trouverait bien des indices sur les trouble-fêtes, puis au pire il utiliserait la bonne vieille méthode : l’interrogation de témoin. La réussite de cette mission, dépendant malgré le Natsumi, en premier lieu de la bonne coopération de lui et son collègue, il tourna légèrement la tête de sorte à avoir son coéquipier en visuel dans le coin de son œil et avec un air bien plus sérieux que celui qu’il avait arboré jusqu’ici, il lui dit alors, tout en gardant sa miette d’arrogance dans son ton de voix.

« Tu t’appelles comment sinon ? T’aurais des idées sur ce qui aurait pu se passer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ukeîru Genzö
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Empty
Message(#) Sujet: Re: Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B EmptyLun 16 Jan 2012 - 15:59

Le destin en a décidé ainsi. Cette enflure a choisi de me coltiner la présence d’un individu qui se bat et s’amuse à provoquer des pigeons. J’peux vous dire que j’en ai de la chance ... ou pas. Pourquoi est-ce que j’dois faire équipe avec un type pareil ? Ça m’fait déjà chier de me rendre jusque là mais si c’est pour m’prendre la tête à devoir supporter un mec comme ça, non merci. J’sens que cette mission va être plus chiante que je ne le pensais. Enfin, espérons qu’il est pas aussi con qu’il me l’a laissé paraître avec cette bagarre contre des oiseaux. J’avais approximativement aucune chance de tomber sur ce genre de personne dans un endroit comme celui-ci mais bon ... C’est arrivé, qu’est-ce que vous voulez que j’vous dise ? Lui ayant demandé si c’était bien avec lui que j’devrais faire équipe pour cette mission – à vrai dire, trop facile –, j’espérais de tout cœur qu’il me réponde « non ». Mais apparemment, c’était bel et bien lui mon équipier, pas de chance ...

Bref, il s’est retourné vers moi et là, j’suis le choc. Malheureusement pour moi, j’allais éclater de rire en voyant sa tronche que je pouvais distinguer clairement. Ouais, il m’faisait penser à un autre gars que j’ai rencontré y a quelques temps. C’était dans les montagnes du pays de Kumo là où les nuages sont super bas que tu peux rien voir. J’me demande encore comment j’ai pu atterrir là-bas. Le mec que j’avais rencontré s’appelait Kadoria Sagi, je m’en souviens très bien puisqu’il avait un œil rouge, un mec bizarre mais sans lui j’serai toujours perdu à l’heure qu’il est. Vous savez pourquoi j’parle de lui ? Bah parce que l’mec avec qui j’devais faire équipe était à peu de chose près le même. Sauf qu’il possédait les deux yeux rouge ... Tain’, c’est la mode de mettre des lentilles ? C’est moche et ça sert à rien. Ah j’oubliais, il a une espèce de coiffure à la con ... J’ai cru que c’était une fille au début, mais c’était pas le cas. On pourrait l’confondre franchement, il a une coiffe à la Justin Bieber. De plus, il se lisse les cheveux. C’moche à crever.

Le pire dans tout ça, c’est qu’il avait l’air d’être confiant et de se croire supérieur à moi. Il prit la parole et m’dit que j’ai mis du temps pour arriver. Bah excuse moi d’pas savoir m’orienter dans des pays que j’connais pas. Y avait pas d’heure précise fixée, qu’il me fasse pas chier. Et puis je m’en fous, il va pas pleurer pour ça. Ensuite il me dit qu’on devait s’mettre le plus vite possible en route. Putain, j’viens d’arriver et il veut déjà s’barrer le mec, quel connard. J’dois me reposer, j’suis crevé bordel de merde. C’est déjà pas mal que j’ai trouvé c’putain d’endroit. Tout ce que j’ai pu remarquer, c’est qu’il était confiant et qu’il s’prenait pour le leader. Tant qu’il ne m’donne pas des ordres comme si j’étais son chien, ça ne m’dérange pas.

Je l’ai donc suivi, on marchait côte à côte sans rien dire. J’avais l’impression qu’il y avait des tensions mais pas du tout. On est juste deux inconnus réunis pour effectuer une mission de merde, rien de plus. Perso, j’sais pas où on allait mais je m’en fous complètement. Tant qu’on arrive à bonne destination et qu’on mène à bien la mission, c’est c’qui compte pour moi. Le mec aux yeux rouge doit savoir dans quelle direction il va. Tant mieux, au moins j’sais que je me perdrai pas. C’est déjà un bon point. Bon, fallait bien taper la discute donc il me demanda mon nom et si j’avais une idée sur c’qu’il ce serait passé. J’pense que je vais paraître chiant, mais j’m’en fous de ce qu’il s’est passé.

    Appelle-moi Genzö. Franchement, j’en sais rien et je m’en fous. Tout ce que j’sais, c’est que des connards s’amusent à foutre le feu dans des bois. Moi j’propose qu’on les tabasse et qu’on rentre chez nous dis-je tout en continuant de marcher avant d’ajouter Et toi c’quoi ton nom ?

Plus on avançait, plus j’sentais une odeur de brûlé. On arrivait surement près d’un des endroits que ces trous du cul s’étaient amusés à flamber. Ça puait, c’était chiant. Y avait une ambiance de mort, nul. Pourtant, y avait aucune victime donc j’comprends pas pourquoi autant de gens étaient présents. Bref, j’me devais de faire la remarque à mon équipier dont je n’savais toujours pas le nom.

    Hey regarde là plus loin, y a d’la foule. Ils sont si attachés que ça à leur forêt ? Enfin, le principal c’est qu’ils s’amusent pas à brûler des gens ces connards. J’suppose qu’on va devoir les interroger, ça va être chiant ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Natsumi Haru
Informations
Messages : 698
Rang : SSS

Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Empty
Message(#) Sujet: Re: Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B EmptySam 10 Mar 2012 - 1:50

Cette mission commençait déjà à cher nukenin. Il l’avait accepté en sachant pertinemment qu’elle ne serait pas des plus transcendantes, il ne pouvait cependant pas permettre à quelqu’un d’autre que lui de faire ce que lui ne ferait pas. Il était impératif pour le garçon aux pupilles pourpres de faire arrêter ces malades qui mettaient le feu partout où ils passaient sans aucunes raisons apparentes. Le Natsumi, lui-même n’aurait agit ainsi, simplement parce qu’il n’aurait rien trouvé à gagner à ravager des terres qui auraient pu dans un avenir proche devenir les siennes. Le garçon qui l’accompagnait n’était pas non plus des plus intéressants. N’ayant pas l’air particulièrement puissant, il n’avait surtout pas l’air très malin, et comme notre héros avait pour habitude de dire « Dans notre monde, les idiots partent toujours les premiers. ». Le ninja au regard de braise n’avait cependant pas le temps de s’attarder sur ce genre de chose, c’est pourquoi il ne demanda à son collègue que s’il avait une idée à propos des de la source des méfaits accomplis. Il ne s’attendait évidemment pas à ce que cet individu lui donne LA réponse à sa question, mais cela lui permettrait au moins d’évaluer la capacité de réflexion de son équipier, en clair de savoir s’il avait à faire à un garçon ayant un potentiel de stratège ou à un parfait imbécile. Forcément, travailler entre génie serait meilleur, cependant notre héros savait pertinemment qu’il lui était impossible de trouver quelqu’un d’aussi génial que lui-même. M’enfin, alors que les deux nukenin continuaient de se déplacer, une odeur bien familière à l’odorat du Natsumi se fit sentir, très délicatement certes, mais elle se fit sentir quand même, c’était une odeur de calcination. Ça y était, ces bandits avaient remis le couvercle, mais puisque l’odeur venait tout juste d’être captée par le garçon aux pupilles pourpres, il était fort probable que l’incendie venait d’être déclenché et ainsi que les coupables soient encore sur place, c’était l’occasion idéale pour les cueillir !

Décidément, ce garçon aux cheveux argentés était vraiment spécial. Notre super shinobi s’attendait à bien des réponses de la part de son compère, mais aucunement à celle qui lui avait été donnée, c’était tout simplement stupéfiant de voir quelqu’un d’aussi inconscient. Ce qu’il avait bien pu dire ? Bah en gros qu’il s’en foutait complètement de ce qui l’amenait ici, que seul l’accomplissement de la mission comptait et demanda ensuite son nom à Haru. Le garçon au regard de braise put alors distinguer dans la disgracieuse grimace que Genzö afficha sur son visage, qu’il venait de sentir l’odeur de brulé à son tour. Ça allait, au moins il s’en était rendu compte, c’était déjà ça. Et alors que le Natsumi était trop occupé à fixer l’horrible faciès qu’affichait son collègue, ce dernier lui fit remarquer un attroupement anormalement dense de personne à la source même de l’incendie, étaient-ils des idiots ? Certes il était héroïque de vouloir arrêter un incendie pour sauver des vies et tout ce qui allait avec, mais lorsque le garçon aux pupilles pourpres vit en parti l’ampleur de l’incendie il ne put en avoir que des bouffées de chaleur, éteindre un feu risquait d’être chaudement difficile, sans mauvais jeu de mot ! Surtout que notre héros au regard de braise ne disposait aucunement d’un quelconque pouvoir spécial qui lui permettrait de facilement arrêter ces flammes, la situation en devenait presque comique. Envoyer un garçon au regard flamboyant pour faire s’estomper des flammes, LOL ! En plus lorsque ce garçon était incapable de matérialiser une quelconque forme d’eau. Il faudrait trouver rapidement un plan, surtout s’il espérait rattraper les malfaiteurs et s’occuper de leur cas. Oui parce qu’au final le plus difficile dans cette mission c’était de mettre la main sur les responsables, le reste ne serait qu’un jeu d’enfant pour un ninja de la trempe du notre héros. Non il n’aurait surement aucun mal à se charger de quelques idiots de pyromanes. Le Natsumi avant de se lancer dans l’action prit la parole sur un ton bien trop sérieux pour le génialissime vilain qu’il était.

« Je m’appelle Haru, mais tu peux te souvenir de moi sous le nom du Shisenshinku. Ces gens ont besoin d’aide, nous allons devoir nous occuper de cet incendie avant de pouvoir interroger qui que ce soit et nous remettre en route. »

Sur ces quelques paroles, le nukenin accéléra brusquement sa cadence de marche pour arriver au niveau de la foule. Son premier réflexe ? Les faire tous s’éloigner. Oui parce qu’à l’heure actuelle, se déplacer dans les environs était une véritable aventure et s’occuper de cet énorme brasier avec tous ces gens autour ne serait pas une mince affaire. Mais pire encore, la combustion de la forêt ne semblait pas plus effrayer que ça les civils, ils voulaient à tout prix arrêter le feu, quelle bande d’imbécile heureux. En tout cas si l’un d’entre eux mourait, ils ne pourraient pas dire qu’ils n’avaient pas été avertis. En tout cas, ils avaient mis au point un système de relais efficace dans lequel chacun participait. Notre héros ne pouvant pas se permettre de perdre plus de temps ici il fit une rapide série de signe et fit sortir du sol une vague de pierre qui vint entourer une toute petite partie des braises. Sans même disjoindre ses mains, le Natsumi refit la même série de signe mais invoqua cette fois-ci plusieurs dizaine de vague de pierre allant jusqu’à créer une sorte de « mini-dôme » tout autour des flammes. Avec cela, la forêt ne serait plus menacée et les civils qui se trouvaient là pourraient éteindre leur feu en toute tranquillité. Mais, et Genzö, que faisait-il ? Haru se retourna partiellement de sorte à l’avoir en visuel avant de lui adresser ces quelques paroles.

« T’as intérêt à te bouger si tu veux avoir ta part sur la prime de la mission ! Aide les à éteindre cette fichue flambée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ukeîru Genzö
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Empty
Message(#) Sujet: Re: Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B EmptyDim 8 Avr 2012 - 23:36

Que cette mission est chiante, franchement. Y a pas d’action, on marche depuis je n’sais combien de temps et tout c’que j’peux vous dire c’est que c’est pas encore la super entente entre moi et le mec aux pigeons. Mais bon, on s’en fou de tout ça, le but c’est d’terminer cette mission au plus vite et d’rentrer chez moi avec de l’argent en poche. Seul problème, ces pyromanes prennent un malin plaisir à jouer à cache-cache et à foutre le feu partout où ils passent. Quelle bande de grosses merdes qu’ils font. J’suis sûr que si on les choppe directement, ils partiraient en courant pour pas qu’on leur règle leur compte à ces connards. Franchement, quelle perte de temps. Cependant, ils font ça sans se soucier des vies humaines qu’ils mettent en jeu. Et ça, j’accepte pas. Certes, j’suis un connard, mais j’mets pas la vie des gens en jeu. J’oserais pas. N’empêche, ce feu que j’venais d’apercevoir au loin mettait un peu de piment dans cette mission ennuyeuse. Les civils tentaient tant bien que mal d’éteindre le feu mais impossible, le brasier était beaucoup trop important. Il aurait fallu énormément d’eau pour tout éteindre et ce n’est pas avec leur petite chaine humaine qu’ils vont y arriver.

Finalement, mon équipier s’est enfin décidé à me donner son prénom. Il s’appelait Haru. Haru, le mec aux pigeons. Putain que c’est classe ! J’éviterai tout de même de lui dire ça, sinon il va péter un câble et se retourner contre moi. J’suis sûr qu’il en est capable. Il ajouta aussi un autre mot, dont j’ai rien retenu à vrai dire, surement son surnom. Mais c’était tellement nul que j’ai même pas pris la peine de le retenir. Et comme si j’m’en étais pas rendu compte, il ajouta que nous devions protéger ces personnes et les aider. Ah bah merci, je le savais pas. Genre, j’vois des gens essayer d’éteindre un feu et comme un connard, j’les regarde se faire brûler par après. Cool comme idée vous trouvez pas ? Tain’, il me prenait vraiment pour un con. Il accéléra son rythme de marche pour se retrouver à hauteur des civils. Il les fit tous dégager mais certains ne voulaient pas s’en aller et continuèrent leur chaine humaine. Tant pis pour eux s’ils meurent, il les aura prévenus au moins.

Mon équipier avait vraiment l’air sérieux, il était tellement allé vite que j’le suivais de loin. A vrai dire, ça m’faisait chier de faire tout ça mais il fallait bien le faire. Lui, commença à enchainer une série de mudras pour faire sortir des vagues de pierre. J’savais pas qu’on pouvait maitriser tout cela. Il répéta plusieurs fois le geste afin d’entourer le feu comme il pouvait. Certes, il n’était pas éteint mais il était retenu un minimum. La forêt n’était plus en danger, c’était déjà bon signe. Mais le feu avait pris pas mal d’ampleur et il en fallait plus pour l’arrêter. Ensuite, Haru me fit une remarque à la con, pour ne pas changer. Si je ne les aidais pas à éteindre, j’aurais pas la part d’ma prime. Bah bien sûr, comme si j’avais fait tout ce chemin pour rien, il est fou lui ou quoi.
    Doucement l’ami ! J’suis là, arrête de paniquer. J’vais l’éteindre d’un coup ton feu, admire moi ça.
Ces belles paroles dites, il fallait bien que j’lui montre que je n’étais pas un abruti bon à rien qui ne faisait que dire des bêtises. J’allais clairement lui montrer que je n’suis pas aussi nul qu’il le pense. Il allait regretter de m’avoir négligé et comprendra très vite que je n’suis pas à prendre à la légère. En fait, j’veux lui montrer que j’suis un équipier de luxe, sur qui on peut compter. Prenant une très grosse inspiration, mon thorax était gonflé au maximum. J’allais effectuer mon souffle du dragon mais cette fois-ci, pour ne pas blesser des gens inutilement, je n’allais pas y intégrer des morceaux de métal. Simplement un souffle assez puissant pour tout éteindre d’un coup, du moins je l’espère …
    Alors, qu’est-ce que t’en dis mec ? Pas mal hein ?
Je dis ça tout en étant souriant et lui montrait que j’étais pas aussi inutile que ça. Le souffle avait éteint une bonne grosse partie de ce feu merdique. Maintenant, j’sais pas ce qu’on pouvait faire à part, une fois de plus, chercher dans cette forêt de merde ces enfoirés de pyromanes qui ne font que fuir …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Natsumi Haru
Informations
Messages : 698
Rang : SSS

Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Empty
Message(#) Sujet: Re: Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B EmptySam 12 Mai 2012 - 15:10

C’est qu’il faisait chaud par ici. En même temps, il y avait un peu le feu à la forêt donc bon, rien de bien surprenant quoi. N’empêche, une agitation bien encombrante régnait sur les lieux, oui parce que ces idiots de villageois préféraient rester ici et tenter d’éteindre eux aussi cet incendie avec des moyens encore plus précaires que leur façon de vivre, plutôt que de laisser des personnes compétentes – à savoir notre héros au regard de braise – s’en charger, c’était bien triste à voir. Ces personnes étaient justes consternantes. Pourquoi tenter de lutter contre un évènement auquel on ne pouvait simplement pas faire face hein ? En traînant ici, ces gens faisaient de parfaites cibles pour la bande de pyromane qui s’amusait à faire s’embraser la forêt, de plus ils ne faisaient que gêner les mouvements des deux shinobi conviés ici pour mettre fin à cette mascarade. Enfin bon, tout polyvalent qu’il pouvait être, éteindre des flammes n’était pas spécialement un des plus grands talents du Natsumi, il fallait donc improviser, ce qu’il venait d’ailleurs de faire. Contenir les flammes à l’aide de la terre était une très bonne idée, cependant, au bout d’un certain moment, les flammes finiraient par submerger la terre et en faire de la « terre brulée ». Ça se finirait surement en une belle coulée de lave, de quoi réjouir tout le monde et dévaster un pays, trop cool non ? Ce serait tout de même idiot qu’un pays soit rayé de la carte à cause d’un simple incendie alors que Tsuchi no Kuni perdure en se faisant bombarder d’éruptions volcaniques presque tous les jours.

« C’est bien ouais, à ta place j’aurai attendu encore plus longtemps histoire que quelques uns de ces civils aient le temps de mourir brulés. Imbécile… »

Oui, le zozo qui accompagnait Haru avait enfin daigné se bouger l’arrière train, il était temps ! En même temps, vu que notre héros aux iris rubis avait réussi à stopper la propagation des flammes, il ne restait plus qu’à éteindre le feu, ce qui, en somme était une tâche bien plus aisée, une fois l’incendie isolé. D’ailleurs un petit – très grand – coup de vent aurait dû suffire pour étouffer ce brasier, ce que l’autre garçon à la chevelure d’argent avait fait, pour une fois qu’il faisait quelque chose d’intelligent. Notre héros international fut bien surpris de voir que ce Genzö était capable d’autre chose que de piailler dans ses oreilles, bravo, il venait de gagner un point, encore 10 et il passait le pallier du QI de la mouche. L’air de rien, le souffle du garçon avait tout de même été assez impressionnant à voir, digne d’un utilisateur confirmé du ninjutsu ! Le feu fut ainsi en grande partie éteint, le nouvel objectif était maintenant de retrouver les ordures qui avaient fait cela, chose bien plus facile à dire qu’à faire lorsque l’on avait aucun don sensoriel à disposition. Il faudrait donc procéder comme à l’ancienne, les vieilles méthodes sont les meilleures comme on a pour habitude de dire hein ! Mais pour le coup, la chance fut aussi une très bonne partenaire ! Ce ne fut en effet que lorsque que son coéquipier eut éteint le feu, que le Natsumi put apercevoir un petit garçon qui observait minutieusement la scène, et lorsqu’il s’aperçut qu’il était repéré, prit alors la fuite à toute vitesse.

« Suis-moi au lieu de faire le mariole, ce gosse m’a tout l’air d’y être pour quelque chose ! »

Haru entama alors une course effrénée en se mettant à la poursuite du jeune garçon qui avait tout du suspect parfait, ou en tout cas, détenant quelques indices qui pourraient permettre de trouver une piste. Le petit empruntait un chemin bien précis, oui c’était flagrant, il ne courait pas n’importe comment mais empruntait un chemin déjà tout tracé, ce qui laissa supposer notre héros que le chemin était truffé de piège, chose qui se confirma lorsqu’en rebondissant sur un arbre, le garçon au regard de braise fit naître une colonne de flamme juste devant lui. On aurait pu penser qu’il finirait brulé ou on ne sait quoi, mais au dernier moment, notre héros actionna son armure de métal qui le protégea de l’attaque. Malheureusement, en procédant ainsi, il venait de perdre la trace de l’enfant et ainsi de perdre sa seule potentielle piste d’enquête, ce n’était vraiment, vraiment pas encourageant. Genzö finît alors par pointer le bout de son nez avec un peu de retard comme à son habitude, bof, le Shisenshinku commençait à s’y faire, malheureusement. Le ninja aux iris rubis ne put que soupirer pour exprimer sa déception, avant de faire tomber en miette son armure d’acier et de s’asseoir par terre tout en appuyant son front contre sa main avant de dire sur un ton agacé.

« Et bien sur je suppose que tu n’as rien vu toi ? »

Qui sait, peut être que pour une fois le petit Ukeîru Genzö avait relevé quelque chose d’intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Empty
Message(#) Sujet: Re: Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tabasser une bande de pyromanes ? Facile | Rang B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-