N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 4. Transcendance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyVen 26 Déc 2014 - 22:17


CONTEXTE
    Parmi la masse de Serviteurs qui prenait d’assaut le Shozaichi et ses extérieurs, une kunoïchi possédée par les pulsions envoyées par Monwa avait changé. Ce n’était pas une question de physique, ni même de mental, mais bien de puissance et de vitesse. Sanae se sentait bien plus forte et clairvoyante. Mais malheureusement, elle n’était guidée que par un seul but comme tous les autres Serviteurs : la destruction.
    Le trio de membres de l’Alliance des Pays Neutres qui arrivèrent rapidement vers elle suffira-t-il pour l’arrêter ?

RÈGLES
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 12h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    Ø Le premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    Ø Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

ORDRE DE POST
    Sanae (a une réserve de chakra triplée et peut utiliser jusqu'à deux fois plus d'actions par tour)
    Sairyo Hiko
    Yorurai Mikami
    Yuuro Fuusho
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
Sanae
Informations
Grade : Genin
Messages : 96
Rang : C+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptySam 27 Déc 2014 - 20:51

Là, ça va chier. Honnêtement, je ne sais pas trop ce qui se passe ou le pourquoi du comment de tout cela, mais ça me plaît. Quand je m’étais faite cette jolie petite marque sur la langue, je ne pensais qu’elle me ferait… ça. J’étais tranquille, sans obligation particulière, à chercher quoi faire de ma journée et c’est là que mister Majesté a parlé. En soi, enfin au début, je m’en foutais royalement. Moi je voulais juste trouver quoi faire de ma journée, à défaut d’avoir quelqu’un à faire chier. Bah apparemment monsieur le chef de Furyou m’a donné quoi faire de ma journée et même des gens à faire chier !

C’est là que j’ai clairement compris que j’avais fait le bon choix. Bordel de merde, vous vous rendez compte de ce qui se passe ? On m’ordonne d’attaquer l’alliance des pays neutres, me donnant la possibilité d’emmerder le monde, les humains et de tuer des gens ! Sans parler de cette puissance qui s’empare de moi. C’est comme si ma marque de serviteur était un sceau ayant libéré un pouvoir jusqu’alors inconnu. Si seulement je pouvais utiliser ce pouvoir pour fermer la gueule à ce connard de Zennosuke… Raikage en mousse et sensei inutile…

Bref, j’ai pas attendu pour me rendre à ma destination et avec ma nouvelle vitesse, autant vous dire que ça n’a pas pris longtemps. Et puis bah… J’ai eu l’impression de voir un endroit paradisiaque. Des humains morts, des bâtiments détruits… C’est d’une beauté ! Cet endroit respire la destruction et la domination, tout ce que j’aime quoi ! Si jamais Sa Majesté pensait devoir me forcer à faire cela, c’est qu’il ne me connaît clairement pas ! M’offrir tout ça sur un plateau d’argent… J’ai l’impression que c’est mon anniversaire. Je vais m’E-CLA-TER !

- Je vais commencer par toi, vu ta sale gueule !

Arborant ma transformation totale, je pénètre la capitale du Shûkai et viens, avec une vitesse fulgurante, transpercer le cœur d’un shûkaijin. Vous ne pouvez imaginer la sensation jouissive que c’est de sentir un cœur s’arrêter entre ses griffes… Même un orgasme ne vaut pas ça ! Cependant, alors que je retire ma main ensanglantée du cadavre, je me retrouve face à trois gugusses qui ont l’air pas content. Qu’est-ce qu’ils veulent à me fixer comme ça ? Ah, je comprends… Ils veulent juste que je m’occupe de leur cas. Mais fallait le demander directement mes bichons ! Maîtresse Sanae va vous montrer ce qu’est la domination !

- C’est décidé, ce sera vous mes prochaines victimes ! Quelles sont vos dernières paroles, humains ?

À peine aie-je terminé ma phrase que je déguste le sang de ma précédente victime présent sur mes griffes. Jamais je n’ai autant kiffé ma vie depuis ma naissance… C’est comme si on me permettait de vivre mon rêve ! Détruire… Dominer… Tuer… J’aime j’aime j’aime ! Je dirais même encore mieux : CA, J’ACHETE !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyDim 28 Déc 2014 - 16:21

Un désastre… Si on devait résumer cette journée ce mot prendrait tout son sens… En effet, le Shûkai était attaqué. Des centaines d’assaillants se pressaient devant ses grandes murailles, des combats avaient éclaté… Tous les shukaijins avaient été réquisitionné, les morts se comptaient déjà par dizaines… Aujourd’hui serait un jour à graver avec une pierre noire.

Hiko ne s’attendait pas du tout à ce qu’on était sur le point de lui annoncer, lui qui était tranquillement en train de dormir avait été réveillé par un homme qui était rentré chez lui sans sommation, il devait venir combattre, il devait se rendre dans le Shûkai car nous commencions à être envahis… Il s’était donc préparé en quatrième vitesse, avait pris tout son équipement et était sorti de chez lui pour aller essayer de prêter main forte. La mort était imminente, le danger présent… Le jeune Hiko était abasourdi, lui n’était pas un guerrier mais il se devait de combattre, il avait juré allégeance en rejoignant l’Alliance et aujourd’hui il fallait en payer le prix.

C’est donc d’un pas décidé, l’esprit encore un peu embrumé qu’il avait rejoint les rangs des nombreux shinobis déjà en train de combattre, il devait rejoindre Fuusho et Mikami, deux personnes qu’il connaissait. Ils étaient forts eux, bien plus que le jeune garçon en combat c’était certain. Tous les trois devaient prêter main forte aux autres alliés, tout en restant ensemble, aujourd’hui ils formeraient une équipe.

En traversant la ville, Hiko vit de nombreux combats, beaucoup de sang… Des personnes qu’il avait pu côtoyer depuis son arrivé au Shozaichi gisaient par terre, dans leur propre sang. Il vit le restaurateur de nouilles, il était mort lui aussi. Le jeune garçon prit un peu peur mais toute l’adrénaline qu’il avait développée lui faisait garder son sang froid… Et c’est là qu’il arriva.

Il venait de rejoindre les deux autres et là, il la vit. Une personne avec une allure de démon, un esprit tout aussi démoniaque… Le jeune garçon regarda Fuusho et Mikami, c’était maintenant qu’ils devraient agir. Ils allaient devoir agir et vite… Ils se faisaient donc face, d’un côté les trois shukaijins et de l’autre… Le démon ! Hiko déglutit, ses sens étaient tous en éveil, il ne savait pas vraiment quoi faire. Aujourd’hui il combattrait en équipe, il fallait donc prendre en considération de nombreux paramètres… Il était donc là… A attendre que quelque chose se passe… La mort n’avait jamais été aussi proche pour le jeune garçon…

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyLun 29 Déc 2014 - 1:32

Toute vérité n'est que question de point de vue. Même une Vérité universelle peut être sujette à des interprétations variant selon les expériences vécues, des conséquences différentes selon les endroits et les communautés. Peut-être que tant que les Hommes chercheront à devenir plus forts il ne pourrait y avoir de justice, et que chacun ferait mieux de rester à sa place. Ce serait une solution pour arrêter les conflits pensa le jeune amnésique, allongé à l'air libre sur le toit de son appartement. Les bras croisés derrière la tête il profitait humblement de la douce brise d'automne emportant les feuilles aux formes éparses et aux couleurs écarlates venant obstruer les rayons du soleil très délicats en cette saison, respirant l'odeur de la nature environnante s'engouffrant entre les bâtisses neuves et baignées de lumière de la capitale ; songeant qu'un jour il y aurait une autre solution que de saisir ce monde enragé à la gorge pour qu'il ne comprenne la folie dans laquelle il se précipite. Une explosion retentit dans un quartier non loin de lui, puis d'autres. C'était pas gagné.

Son esprit retombant sur terre, Mikami releva son corps pour observer la direction de la provenance des explosions. Ses pupilles jaunes foncées se posèrent sur les remparts, comme de juste, et se mirent à en faire le tour ne pouvant que constater les colonnes de fumée qui s'élevaient chacune leur tour ça et là autour de la cité, puis s'avançant petit à petit en son sein comme les vapeurs s'échappant d'entre les fissures dans la terre au cœur d'un volcan en train de se réveiller. Premier avantage sur la situation malgré son caractère surprenant et dramatique : les quartiers résidentiels se dressaient juste après les remparts. Il valait donc mieux pour lui agir en électron libre et se rendre directement sur le front plutôt que de passer par le centre névralgique du village pour en recevoir des indications.
Il bondit sur le par-terre qui lui faisait office de balcon et rentra par sa propre fenêtre, se ruant vers son équipement qui était toujours à disposition. Qu'est-ce qu'il détestait être pris par le devoir au beau milieu de ce genre d'instants de détente, si paisibles et reposants. C'était comme des ordres qu'on pouvait lui donner sans même aller à le chercher, comme si sans avoir besoin de l'emprisonner on pouvait le pourchasser où qu'il soit et venir le tirer. Mais il faut savoir se frotter à ses responsabilités, et aujourd'hui il allait les endosser sans qu'on ait besoin de l'en prier. L'urgence de la situation grondait à travers les rues. En s'engageant dans l'armée de l'alliance pour des raisons bien sûr personnelles, ce fut comme si il leur promit qu'ils pourraient compter sur lui. Alors pas question de tourner le dos à ce genre de promesse. Le jeune homme enfila sa tenue officielle du Shûkai et la recouvrit de sa cape noire, sautant sur la rambarde sans prendre soin de fermer la moindre fenêtre et fendit dans les rues.

Cris de terreurs et de paniques, explosions, écroulement, fracas de pierres et de techniques ninjas venaient se mêler aux parfums de poussière et de guerre qui embaumaient les ruelles du Shozaichi. Mikami courait vers les remparts en s'arrêtant de temps à autre pour dégager des passages trop escarpés à la population qui évacuait. Comment un assaut de cette envergure pouvait-il être mené en un si bon timing ? Il avait cru entendre qu'un système était mis en place avec des avant-postes aux frontières pour justement prévenir ce genre de situation... il n'avait pas pu être déjoué aussi rapidement ?! La voix de Sa majesté résonna dans sa tête au milieu du chaos l'entourant. Bizarrement ou pas, ce ne fut pas une surprise. Et pire que ça ça ne suffisait pas à expliquer la déroute du système de sécurité. Puis il croisa la route de gradés ordonnant les troupes et organisant l'évacuation des civils. Ainsi et après un bref échange toujours en mouvement, il bifurqua dans une ruelle perpendiculaire censée le mener à un lieu ou un ennemi avait été repérée.

Cette rue là était plus dégagée, en partie grâce ou à cause de l'effondrement de parties supérieures de certains immeubles. Les poings serrés au bout de ses bras s'allongeant derrière lui dans sa course, il se précipitait vivement et se faufilait entre les corps déjà tombés, éparpillés ça et là sur le pavé et tâchant ce dernier de ce liquide pourpre et écarlate. Inertes, et si ce n'étaient pas par les chutes de pierres, les premiers cadavres étaient écrasés par les rayons cuisant d'un soleil blafard et impartial. Sa lumière fracassante n'épargnait ni les corps des femmes ni ceux des enfants immobiles et impuissants dont seuls les cheveux ou les membres devenus lâches se mouvaient sous les souffles du vent et des explosions amenant entre les bâtisses simplement meurtries ou délabrées des nuages de poussière et de fumée empestant la terre, la cendre et le sang.

Étant passé des toits à la rue et du rire aux pleurs, son point de vue sur le Shozaichi venait de s'altérer tout comme le contexte de la journée. Mais au milieu de la route tranquille et continue de la nature, le climat n'avait changé que dans la perception. Mais les faits étaient bien réels.


Son camarade Fuusho l'avait rejoint au milieu de ce spectacle morbide sur lequel il n'avait pas le temps de s'attarder. Si les deux hommes souhaitaient à nouveau un jour profiter d'un levé de soleil paisiblement ils allaient devoir se montrer résistants pour pouvoir à leur tour prêter mains fortes aux autres escouades, car les évènements n'allaient sûrement pas en rester là. Puis ce fut autour d'Hiko de les retrouver, un jeune garçon rencontré quelques semaines plus tôt sur un terrain d’entraînement dans des circonstances aux antipodes de celles-ci. Il semblait mal à l'aise... Et quant à Fuusho... fidèle à lui-même. Puis ils débouchèrent tous trois sur une petite place entourée de sorties de rues et d'immeubles s'élevant sur plusieurs étages, avec en son centre... une femme aux allures de démon, arrachant de sa propre main le cœur d'un shinobi qui retomba face contre terre sans rebondir. À quel genre d'ennemis avaient-ils affaire au juste ? Alors que cette sorte de monstre aux formes pourtant voluptueuses et prononcées léchait le sang de sa victime, elle avait une queue qui virevoltait en zigzaguant derrière elle comme un chien la langue ballante agitant la sienne pour manifester sa jouissance et son amusement.

Elle dégageait un certain plaisir se mêlant à une puissance et une bestialité déconcertante. Mais l'heure n'était pas à la contemplation, Mikami voyait rouge. La couleur de ses prunelles s'agitait en un mélange de flux allant du clair au plus foncé, signe précurseur d'un combat qui pouvait s'avérer épique si ce n'est pour le moins des plus intéressants. Connaissant déjà ses équipiers, il sondait son adversaire. Ce qu'on appelait une succube en fait, s'il ne se fourvoyait pas sur le terme ou l'apparence. En parlant de faire entendre raison à des êtres aveuglés par le besoin de puissance, comment faire valoir la voie de la raison face à la loi du plus fort à des personnes prenant un plaisir jouissif à semer le peur la mort et la destruction. Peut-être pas vraiment de solution pour ces personnes malsaines en fait, sans pouvoir prendre le temps de plus réfléchir il se dit que couper son élan en la prenant à la gorge et aux cornes ne serait finalement pas si mal. Mais à la vue de sa forme et de son énergie particulière, ils ne pouvaient se permettre de lancer un assaut aveugle même si la laisser attaquer pouvait s'avérer très dangereux. Alors il fallait prendre les devants, d'une manière ou d'une autre, en commençant par s'assurer du moral des troupes...


    - Mes amis, notre adversaire est à l'image de ce que notre village subit aujourd'hui... Alors nous nous devons de représenter la réaction et la résistance qu'opposera l'armée de l'alliance des pays neutres ! En aucun cas nous allons laisser cette chose aller plus loin et c'est nous qui irons prêter main forte aux autres, sans exceptions. Face à un ennemi de cette envergure, c'est ENSEMBLE que nous aurons le dessus. Alors messieurs j'espère que vous êtes en forme... on se farcit cette dinde et on rejoint tous les trois les autres équipes qui doivent avoir du pain sur la planche.


Passant une main derrière son dos, il fusillait du regard la jeune femme aux allures démoniaques, la provoquant comme si elle était une ennemie de routine qu'il allait falloir écraser comme les autres. Le danger était plus réel qu'il ne l'avait jamais été ici au Shûkai, et il y avait toujours cet élément inconnu dans l'équation qu'il ne pouvait ignorer. Mais jamais il ne se serait laissé envahir. Son expression était emplie de détermination et défiait celle qui leur faisait face malgré son caractère marginal et ténébreux. Elle ne lui donnait pas encore assez de raison d'avoir peur et il cherchait à dégager une énergie bestiale qui viendrait s'opposer à la puissance démoniaque et oppressante de cette intruse. D'une certaine manière il cherchait aussi à montrer l'exemple pour que ses camarades le suivent. Seul il n'arriverait sûrement à rien même s'il pourrait l'attaquer plus vite, mais à trois ils iraient bien plus loin et bien que l'issue d'un combat n'ait jamais été aussi incertaine, Mikami croyait en leur victoire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yuuryo Fuusho
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyMer 31 Déc 2014 - 17:30

D’abord une voix âpre, décidée à achever le dernier des furyous primaires sur l’île maudite, et maintenant ceci. Cette même folie que Fuusho avait fuie lors de l’ouverture des prisons de Kumo(1). Cette même calamité dont il a entendue parler pour Kiri. Cette même tornade de haine et de destruction qui ravage et balaye la dernière part d’humanité dans le cœur de chacun.

Le Chaos est aux portes du Shozaichi, il est aux portes de nos âmes.

Pris de court, manquant de sommeil et sous équipé, le trentenaire vient de fuir une rue jonchée de cadavres avant d’être intercepté par un supérieur. Les ordres aboyés l’affectent à une nouvelle zone et tel un pion aveuglé par le tumulte ambiant, il obéit sans plus de raisonnement. Quittant ainsi l’avant-poste de fortune d’où il emprunte de l’équipement -très certainement récupéré sur les soldats tombés plus tôt- il s’empresse de rejoindre la nouvelle position, « …à tenir coûte que coûte » lui avait même précisé le hiérarchique. Soit.

Quelques cadavres de plus l’obligent à sautiller dans les ruelles avant qu’un détail ne l’interpelle. Du bout de sa chaussure, Fuusho retourne le corps inerte d’un assaillant, et se fige. Ce sceau, ce contrôle. La même marque apposée sur la peau des deux gardiens nukenin rencontrés sur l’île, ces deux hommes qui ont presque eu raison du Capitaine Suoh comme de lui(2). Mais les souvenirs s’estompent alors qu’il aperçoit Mikami, puis s’effacent lorsqu’il le rejoint.

Aucune parole n’est échangée, car aucun mot ne peut décrire l’horreur dans laquelle l’ensemble du Shozaichi vient de plonger. Ils errent tous deux, bientôt à trois avec le jeune Hiko, totalement appauvris de toute raison. Un sentiment d’incompréhension leur saisissant le cœur, tandis que le fumeur déplore cette cruauté. Un "Pourquoi ?", tout aussi profond que l’injustice qu’ils vivent, le hante sans trouver de réponse. Et la démone qu’ils débusquent sur le point de ralliement ne semble pas être en mesure d’apporter plus d’explications sur le sujet.

D’un murmure et après les encouragements du Yorurai, il partage la seule ouverture qu’il détecte. « J’ai trouvé des cadavres d’assaillants avec un sceau de contrôle sur le corps. Si elle est dans le même cas qu’eux, va falloir trouver son sceau pour en bloquer les effets... » Conscient de son échec de scellement lors de sa précédente mission avec Mikami, il se tourne vers lui et le rassure, « …de façon plus efficace qu’avec le dragon, t’inquiètes. » Mais la vérité des probabilités a tout pour les faire paniquer, encore plus lorsque la succube les appelle "humains". Une dissociation qui glace le sang de Fuusho, l’empêchant de répondre quoique ce soit.

Au moins, elle ne pourra pas le lui lécher s’il est complétement gelé. Encore que…


______
(1)Cf. Présentation o/.
(2)Entrée EST - HL.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sanae
Informations
Grade : Genin
Messages : 96
Rang : C+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyJeu 1 Jan 2015 - 17:44

Bla. Bla. Bla. Je vois même pas pourquoi je leur ai donné l’occasion de parler en fait. J’en ai tellement rien à foutre de leur gueule et de ce qu’ils disent. Non mais sérieux, j’ai rien d’autre à me mettre sous la dent qu’un gamin, un jeune adulte et un vieux con ? J’espérais pouvoir affronter quelqu’un de plus attrayant au vu de ma nouvelle puissance. M’enfin bon, je n’ai qu’à me débarrasser d’eux vite fait avant de partir en quête de quelqu’un de plus puissant ! Peut-être même que je pourrais aller dire bonjour à un capitaine ou à un bras droit. Bah quoi ? Quitte à avoir une puissance extraordinaire, autant viser haut non ?

Je crois que le pire dans tout ça, c’est qu’aucun des trois ne daigne répondre à ma gentille invitation. Ils sont au courant que j’ai pas donné l’occasion à mes précédentes victimes de dire leurs derniers mots ? Bande de connards. Même pas capable de profiter quand je fais une faveur et vous savez à quel point c’est rare que j’en fasse ! Ah mais attendez… HAHAHA. Lui, je me le fais. Non mais sérieux, c’est quoi ce discours de merde ? Il s’est crus chez mémé lui ou quoi ? Et c’est quoi ces petites provocations à mon égard… Je crois qu’il ne sait pas à qui il a à faire lui.

Non mais libre à lui de vouloir se la jouer hein… Après il s’étonnera pas si je m’énerve. Parce que les petits cons qui se la pètent dans son genre je les descends en deux secondes. RAAAH, non mais c’est bon il m'a énervé. CA ME GONFLE LES HUMAINS PRETENTIEUX, BORDEL. Et patati et patata, vas-y que j’fais genre je suis fort et je te lance des regards noirs. Ah non mais lui il est mort, qu’on soit clair. J’ai même pas envie de faire joujou là, j’ai juste envie de lui péter le cul comme pas possible, putain !

- Toi t’es mort.

Un bref regard au concerné et POUF, t’es mort. Non, pas encore, mais bientôt. Ce qui est con, c’est que du coup, il entraine ses camarades dans sa chute. Genre là vous voyez, y’a le mec qui me casse les couilles et un autre à ses côtés, genre juste à côté de lui. Maintenant, visualisez une brochette. C’est bon ? BAH MAINTENANT ON VA FAIRE PAREIL. Moi, rapide ? Comme toujours me direz-vous ! La vitesse c’est mon dada ! Là, j’ai même pas envie d’utiliser des poisons. J’veux juste qu’il crève rapidement et sentir sa chair se déchirer autour de mes cornes.

C’est donc à la vitesse de l’éclair que je traverse les… 20 mètres, qui me séparent d’eux. Je m’arrête alors juste à côté du mec qui l’ouvre un peu trop. Et là, c’est la brochette de viande humaine ! Un magnifique coup de corne tel un bélier qui va embrocher lui et éventuellement son camarade se trouvant de l’autre côté. Bah ouais, mes cornes font 25 cm alors j’ai de quoi embrocher deux personnes ! Enfin, la deuxième n’aura pas les cornes très enfoncées dans la peau mais la première par contre… Au moins comme ça il fermera sa putain de gueule !
Énerver un démon n’est jamais bon, et ça ils semblaient ne l’avoir encore compris.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyDim 4 Jan 2015 - 16:29

La pression était à son comble… Le ciel sombre, le soleil inexistant et un vent frais venait couronné le tout emmenant avec lui les effluves de sang laissées par les cadavres jonchant le sol du Shûkai… Ce jour était sombre, et ça n’était sûrement pas fini. Le jeune Hiko était en alerte, le stress qu’il ressentait n’était pas infondé, loin de là. En effet, devant lui se tenait une sorte de démon. Apparemment, ça n’existait pas que dans les livres ou les histoires que l’on racontait aux enfants. Non, elle était bien réelle et semblait prête à tout pour tuer encore, et encore. Bien qu’il ne connaisse pas extrêmement bien les deux hommes avec qui il allait livrer la bataille, leur présence suffit à rassurer l’enfant. Ils étaient vieux et avaient vécu bien plus de printemps que lui, l’expérience était donc de leur côté.

Alors que Mikami fit un discours plus qu’encourageant, Hiko savait que la charge allait bientôt être donnée. Lui n’était pas un combattant et il n’avait donc aucune chance de battre le monstre qui leur faisait face, mais il ne pouvait pas fuir pour autant. S’ils arrivaient à la stopper, ou du moins la ralentir, peut être ce geste suffira-t-il à sauver quelques vies dans l’enceinte du Shozaichi. Fuusho leur fit part d’une remarque plutôt intéressante que le jeune garçon n’avait pas du tout noté lorsqu’il s’était rendu sur les lieux de l’affrontement. Apparemment les assaillants possédaient une sorte de sceau identique à différentes parties du corps. Peut être était-ce un sceau de contrôle ou de décuplement de puissance… ? Le jeune Sairyo n’en savait rien, mais il ne put qu’acquiescer que ce sceau était sûrement important pour les assaillants. Enfin bon, trouver un sceau et donc un point faible c’est bien, mais après il faut être en mesure de le retirer ou de le bloquer… Or ça, c’était quand même quelque chose de pas facile hein ! Cependant, s’il avait bien saisi le sens des paroles de Fuusho, ce dernier pouvait le faire, ça serait donc sa tâche principale pour ce début de combat !

4. Transcendance Captur10

Tout en regardant la démone, Hiko ne put discerner un quelconque sceau… Elle était à près de 20 mètres et l’obscurité n’aidant pas, il devenait difficile de pouvoir discerner un signe distinctif. Il eut donc une idée, en se concentrant sa vision de la réalité changea. Il avait maintenant accès à beaucoup d’autres informations, il pouvait désormais repérer tous les chakra présents dans la zone. A commencer par celui de Fuusho et Mikami, mais aussi celui de la démone. Quelle quantité impressionnante ! Son chakra jaillissait avec une telle intensité. C’était vraiment un niveau différent de celui des trois shukaijins. Mais Hiko remarqua une anomalie, tout ce chakra se déversait dans son corps mais semblait aussi provenir d’un endroit bien précis… Sa bouche ! Le jeune garçon s’empressa alors d’annoncer ce qu’il venait de découvrir à ses coéquipiers.


« Sa bouche contient une très forte concentration de chakra, ça semble être le point de départ de son … »

Mais alors qu’il parlait et essayait de donner l’information la plus précise possible, la démone avait bougé. Elle venait de répondre à la provocation faite par Mikami et chargeait avec une vitesse impressionnante sur lui. Hiko se trouvait à quelques mètres de ses deux compagnons et il n’était pas assez rapide pour les aider. Il n’avait rien vu venir, l’attaque était si soudaine et rapide que si elle était venue sur lui, il serait sûrement déjà suspendu au bout de l’une de ses gigantesques cornes… Certes il pouvait voir le chakra mais ça ne le mettait pas non plus à l’abri de tout, c’est pourquoi il décida de prendre du recul en sautant en arrière, puis il monta rapidement sur le toit de la maison la plus proche. Arrivé, il fit quelque chose discrètement, une chose qui lui servirait sans doute plus tard.

Maintenant il était à peu près à l’écart et pouvait toujours agir en tant que soutien pour ses partenaires… Hiko avait préparé quelque chose, il avait des armes à disposition dans son sac et ses sacoches et comptait bien s’en servir… Mais ce n’était pas le plus important, en se déplaçant vers le toit de la maison, il n’avait pas pris note de ce qui était arrivé à ses partenaires. Le sang venait taper contre ses tempes, la pression était là… Comment les trois coéquipiers allaient-ils bien pouvoir faire contre une monstre aussi rapide que ça… ? Réponse au prochain post !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyLun 5 Jan 2015 - 18:36

Il y a des démons qui savent se tenir tranquilles, assis sagement et impénétrables à toute forme d'appel extérieur et ne vivant que pour leurs propres but ; même ligotés ils se déchaînent quand bon leur semble et ne se laisse pas détourner par la première des tentations. Et il y a les autres démons, plus virulents et réactionnaires, atteint d'un désir de domination si extrême que la moindre titillation attire son attention et la moindre provocation les faits sortir de leurs gonds. La succube semblait se ranger d'elle-même dans cette deuxième catégorie. En général, ces êtres habités par tant de convoitises se laissent facilement aveugler lorsqu'un peu de pouvoir leur était conféré. Même si jouer avec leur esprit équivaut à jongler avec des balles empoisonnées, leurs réactions ne sont pas des moins prévisibles dans leur orientation. Alors si les chatouiller promet un sûr retour de flamme, provoquer ce dernier donne l'avantage de lui prévoir un accueil conséquent.

Pourquoi courir pour attraper le taureau par les cornes alors qu'on peut le faire venir à soi ?

Mikami y était peut-être allé un peu fort, mais il est impossible de jauger la facilité de faire péter les freins retenant l'action de son adversaire lorsqu'on ne le connaît pas. Il faut le faire, c'est tout. Pour ça, la main qu'il avait placée derrière son dos effectuait un mudra lui permettant de malaxer du chakra raiton en quantité suffisante quant à l'énergie que n'hésitait pas à déployer leur adversaire. Puis d'une vitesse prodigieuse, elle apparut devant lui corne menaçante, toute son aura démoniaque s'étant téléportée sous son nez en un instant alors qu'une traînée de poussière la suivit.
Un flash l'envahit dans une brièveté furtive. Un homme était apparut devant lui après un mouvement rapide et étincelant, imposant katana à la main pointe narguant la chair, l'envahissant du sentiment d'avoir une bête féroce au-dessus de son front alors qu'une traînée électrique noire l'avait suivit. L'image s'envola et seuls une pincée de détails ne lui échappèrent pas, ayant été jetés comme des graines dans son esprit. Le katana, l'éclair noir, et ce que dégageait cet... inconnu ? ...Ce dernier semblait sortir tout droit d'un trou noir pour y retourner le dixième de seconde suivant, secouant l'esprit de l'amnésique de son énergie infernal. Alors que la succube pointait ses pieux sur sa chaire, la ressemblance physique de cet apparition avec sa propre personne troubla le shinobi, et d'autant plus alors qu'il avait noté l'âge avancé sous la barbe, la peau et le regard plus rugueux. Alors ce n'était pas lui. Dans le futur peut-être ? Alors que ce genre de flash lui parlait habituellement de son passé. De son côté l'énergie dégagée par le coup de tête puissant était tout aussi infernal.

La pénétration cinglante des appendices pointus retentit. Perdu un instant entre deux notions de temps illusoires, la parallélisme de sa vision avec ce qui se passait réellement sous ses yeux et le croisement des similitudes de ces deux apparitions, Mikami ne put que mesurer la force de l'assaut. La réponse ne s'était pas faite attendre. Y était-il vraiment allé si fort dans sa provocation ou était-elle tombée trop profond dans le gouffre de la démence, aveuglée par la puissance qui l'entoure ? Avait-elle appliquée, anticipée, ou dissimulée la moindre protection avant de lancer une attaque si puissante ? La demoiselle mi-démone s'était approchée très près... et d'un mouvement de la tête, ses cornes vinrent transpercer le ventre du shûkaijin.

Le sang gicla sur les cheveux de la kunoichi. De toute façon, qui aurait pu esquiver une attaque à bout portant lancée par un bond si rapide et s'étant autant rapprochée de l'ennemi. La jeune femme aux ailes de l'enfer s'était mise à la même place que le jeune homme aux yeux de ténèbres. À bout portant. Dans une crispation des muscles qui lui saisit tout le corps repoussé par la violence du coup, un sourire entre la satisfaction de la réussite et l'amertume ajouté par la contraction de la mâchoire s'échappa. Son moment d'absence l'empêcha peut-être de se défendre comme il se doit, mais il lui permit aussi de ne pas se détourner de sa première stratégie ; et aussi d'abandonner son esprit en livrant son corps aux automatismes dont il faisait preuve dans l'urgence et ce genre de moments difficiles.


Alors que ses pieds retrouvaient le sol ses mains se joignirent, sacralisant un dernier sceau et libérant instinctivement un surplus de chakra découlant du plus profond de son être sans être trié ou freiné par sa raison, et qui vint s'ajouter à l'énergie accumulé jusque là. Ses doigts se décroisaient faiblement sous le regard de la succube qui avait encore ses cornes à l'intérieur du ninja et sa tête contre son abdomen. Un petit oiseau électrique qui venait de se frotter les yeux lui apparut. Le courant frémissait autour de lui, et l'électricité statique qu'il dégagea fit se soulever les cheveux des shinobis présents. Un tel concentré d'énergie dans des mains tâchées de sang... Vous imaginez ce que ça peut donner ? Elle aurait pu courir, invoquer une protection au dernier moment que ça n'aurait sûrement rien changé. Aveuglés par le pouvoir... Ses commanditaires, ou ses supérieurs, peu importe, l'avait envoyée plus puissante, mais l'avait-elle envoyée plus résistante ? De la chaire à canon. Il eut envie de lui dire qu'ils avaient été deux à être trop prétentieux aujourd'hui... Mais il n'en voyait pas la nécessité. Les actes parlent mieux que les paroles dont le temps était déjà passé et avait eu les effets escomptés.

De toute façon il n'en aurait pas eu le temps. Cet oisillon grandissant qui s'envolait entre les quelques centimètres qui le séparait de la démone était le fruit d'une attaque à longue distance, alors autant vous dire qu'elle allait traverser la mince distance qui les séparait à la vitesse de... l'éclair.


    *Va, Hino...*


L'oiseau déjà plus grand vint se loger dans le corps de son adversaire alors que Mikami recula d'un pas, laissant ainsi s'échapper le sang qui jusque là était retenu par ce qui l'avait transpercé. Avant que son énergie ne commence à le quitter il put avoir un dernier geste qui pourrait les couvrir si jamais le combat venait à continuer, ce dont il doutait. Dommage, il aurait bien aimé que ça dure plus longtemps entre eux. Alors que sa vue se floutait et qu'il sentait la chaleur du sang qui se déversait petit à petit sur le bas de son ventre et ses jambes, il put discerner l'oiseau de foudre qui s'envolait derrière elle après avoir atteint sa taille normale en la traversant. Ben quoi, elle croyait tenter l'invasion de chez mémé elle ou quoi ? La décharge avait du être douloureuse... un tel déploiement d'énergie électrique de cet envergure ne laisse pas indemne et surtout s'il prend place à l'intérieur de la cible même. Le jeune homme s'en remit à ses camarades... Leur adversaire avait bousculé les choses et il fallait en finir avec elle. Plus tôt ils s'en occupaient, moins elle ferait de dégâts.

Dans sa montée d'adrénaline et de satisfaction due à la réponse bien plus virulente qu'il espérait recevoir, il ne sentit pas directement sa chaire se déchirer et si Fuusho avait lui aussi était touché. Mais il savait que ce dernier saurait réagir. Et Hiko s'était déjà dissimulé. Eux, au moins, ils savaient de pas agir dans l'urgence et garder un minimum de lucidité...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yuuryo Fuusho
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyLun 5 Jan 2015 - 23:40

- « Sa bouche ? Okay… » Pas le temps de réagir davantage que la démone est déjà sur eux « Woh putain ! » rapide la bougresse. Et bien qu’il tente une retraite improvisée, le coup de corne qui traverse Mikami s’insère partiellement sur son flanc, suffisamment pour lui arracher un rictus de douleur.

Oh la belle brochette, un morceau de poulet qui a trop parlé et une lamelle de poivron un peu trop fumé. Pour la sauce ? Une bonne dose de ketchup, qui commence à recouvrir le pique à en faire blanchir le poivron fumeur. Monsieur Poivron, donc, attrape l’épaule de son ami Monsieur Poulet d’une main. Puis laisse jaillir une lueur bleue de la seconde, qu’il plaque sèchement sur la joue de la berserk en puissance. *Paf* Ça lui apprendra à celle-là, une claque qui s’éternise et qui chauffe, non pas pour en devenir douloureuse, mais suffisamment pour marquer la Succube sur la durée.

Du chakra pur se dépose ainsi sur le visage de cette vache -elle a des cornes après tout- pour lui en redessiner les traits. Comme si un pinceau d’encre lui avait barbouillé le visage, Fuusho vient de lui apposer un sceau de restriction, Kannuki no Fuuin. Lorsque la charge s’achève, et malgré sa main fermement agrippée sur son camarade, le trentenaire lâche prise et tombe à la renverse.

Pensant couper le pont liant la furie à celui qui lui dicte ses actes, et apaiser ainsi la situation, il active son sort d’un simple mudra(1). C’est une main plaquée sur sa blessure saignant abondamment, qu’il boitille vers Mikami. Et il l’aperçoit, grandiose, à l’apogée de son ingéniosité, réussir un joli tour de passe-passe. Usant de sa main ensanglantée, il l’aide dans sa réalisation(2) et se prépare. Pour quoi ? Lui-même l’ignore, la fatigue et la douleur l’empêche de réfléchir davantage qu’à l’instant présent.

La lueur éclatante d’un oiseau inonde alors la ruelle, l’obligeant à plisser des yeux pour distinguer les évènements. L’étincelle fugace traverse alors littéralement l’horreur cornue de bout en bout et termine dans une explosion d’escarbilles, les gerbes incandescentes sifflent, comme parcourues d’une douleur intense, avant de mourir dans l’obscurité la plus totale.

Entre l’ennemi et lui gît à présent le corps de Mikami. Inerte. Mort ? La flaque carmin de la vie qui s’échappe coule alors sous son ami et imprègne la terre de toute cette folie. Fuusho s’écroule à genou, le teint blafard. Finalement, sa blessure était peut-être plus profonde qu’il l’imaginait. Comme poussé par un vent d’ironie, il rit. De sa propre déchéance comme de la rapidité de tout ceci. Un monstre. Un combat. Et le voilà qu’il sombre à son tour dans les ténèbres.

Perdu dans ce cœur abyssal et obscur, il trouve la force d’hurler sa détresse. Hurler ? Non, son souffle n’est qu’un murmure, ses mots virevoltent sur quelques mètres avant d’être étouffés dans le bruit de la guerre et la destruction. « Hiko… un médecin… vite… ». Le bruit sourd d'un corps qui chute résonne à ses oreilles avant que tout ne soit plus que brouillard et solitude(3).

_____
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sanae
Informations
Grade : Genin
Messages : 96
Rang : C+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptySam 17 Jan 2015 - 22:15

ET UNE BROCHETTE, UNE ! Vous pouvez pas savoir à quel point ça me fait plaisir de les embrocher de la sorte. J’ai l’impression de revivre en tuant une nouvelle fois ! De toute façon, il était presque inconcevable qu’ils arrivent à contrer un tel assaut. Ma vitesse est déjà importante de base mais avec tout ce que m’offre ma marque de serviteur actuellement, je peux allier à la fois ma vitesse et une puissance incommensurable ! JE SUIS AUSSI PUISSANTE QUE SATAN MAINTENANT OUAISH ! J’viens de niquer la race à pas moins de deux mecs d’un seul coup ! J’ai plus qu’à buter l’autre et j’aurais fait un Spare, comme au bowling.

Sauf qu’apparemment, ils ont pas kiffé mon intervention. Bon, je les comprends hein, se faire niquer la gueule en deux secondes par un démon ce n'est pas très valorisant. Normal qu’il essaie une dernière attaque. C’est donc pendant que je retire mes cornes que le vieux débile me fout une grosse tarte dans la gueule. Sauf que ce n’est pas une simple claque, nan nan,, sinon ça serait trop sympa. CE CONNARD MA FOUTU UN SCEAU SURLA JOUE. Le pire c’est que je comprends rapidement l’effet de ce dernier quand je ressens ma puissance baissée. Ils ont compris que ma puissance vient de la marque sur ma langue les bâtards !

- Enfoiré…

Ah et c’est pas tout en plus ! Maintenant c’est à l’autre de faire chier ! Genre le premier de la brochette, celui qui m’a déjà assez énervé comme ça. Enfin énervé… Un bien gentil mot pour ce que je suis maintenant. J’VAIS LEUR FAIRE BOUFFER LE SOL A CES ENFLURES DE CATIN. Et l’autre avec son petit oiseau de mes couilles là ! En soi, avec ma vitesse, j’aurais pu l’esquiver facilement sans chercher plus loin, mais vu que je suis juste en face de lui… Pas le choix, j’essaie quand même de ne pas me le prendre trop directement en me décalant au maximum. Or, ça ne suffit pas, comme je vous l’ai expliqué plus tôt.

MAIS J’AI DES AILES CONNARDS. ET OUAIS TU CROIS QUOI. Mes super-ailes de la mort qui tue son sortit à temps pour m’offrir une protection presque suffisante. Genre de son attaque, je ne ressens au final qu’un léger engourdissement dans tout le corps, ainsi que des petites brulures sur mes épaules. Bon ben ton attaque c’était de la merde ma poule, maintenant que tu te vides de ton sang j’ai plus à me soucier de toi ! Il ne reste donc plus que… LE GAMIN !

- Où est-ce que tu te caches mon mignon… ?

Un petit rire diabolique à l’attention de ce dernier… Je vais jouer un peu avec celui-là par contre. Les autres mon énervé, mais lui, j’ai le sentiment qu’il sera plus amusant pour moi de jouer un peu avec lui avant de passer aux choses sérieuses ! Sauf qu’il s’est caché ce connard. Pas grave, maintenant que j’ai mes ailes de sorti, autant les utiliser ! Toujours avec ma vitesse affolante, j’attrape le corps du vieux con et m’envole avec à vitesse grand V. ET BOUM TA RACE. Cet enculé de cadavre de merde viens de m'exploser à la gueule ! C'était un foutu clone bordel ! J'me suis faite baisé genre violemment et sans respect.

Dommage pour eux, c'est le gamin qui va devoir supporter ma colère ! Oh et le voilà ce petite gamin... tranquille sur son toit à attendre comme une moule accroché à son rocher. DOMMAGE POUR LUI JE SUIS TOUJOURS AUSSI RAPIDE ! Je fonce alors encore une fois sur lui et tente de me faire une deuxième brochette avec mes cornes déjà pleine de sang !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyDim 18 Jan 2015 - 12:55

Quelle horreur ! Ses partenaires tombaient l’un après l’autre… Un assaut. Voilà ce qu’il avait fallu à la démone pour mettre à terre deux tiers de l’équipe du jeune garçon. Ils s’étaient littéralement fait embrochés l’un après l’autre par les cornes monstrueuses que le démon portait sur la tête. Mikami, avant de tomber avait néanmoins réussi quelque chose d’impressionnant… Il avait créé un oiseau géant fait d’électricité. Cette attaque devait être très impressionnante et surtout destructrice car leur adversaire, avec sa vitesse hors du commun, avait tenté d’éviter mais s’était aussi protégée avec ses ailes… Quelle habilité monstrueuse.

Cependant, elle semblait avoir subi quelques dommages dus à cette attaque car son corps était maintenant recouvert d’égratignures. L’attaque était-elle si puissante ? Même protégée elle avait été blessée ? Ou alors la claque infligée par Fuusho était-elle la raison de ce manque de vigilance ? Hiko le voyait, il le sentait. Cette claque était inévitablement le coup le plus puissant que les deux hommes avaient pu lui infliger. Le chakra du monstre avait diminué considérablement. Le sceau avait donc fonctionné !


« … »

4. Transcendance Captur38

En temps normal, le jeune Sairyo aurait été réjouis de ce qui venait de se passer… Cependant… Cependant aucune joie ne vint lui chatouiller les entrailles… Bien au contraire. Le spectacle d’horreur qu’il avait sous les yeux le laissait sans voix. Ses partenaires étaient tombés, ils étaient dans un état critique. Si Hiko n’avait pu ressentir leur chakra qui s’affaiblissait à chaque seconde, il aurait même pu penser que ces derniers étaient morts… Bien que cela ne soit qu’une question de minutes, il restait encore un espoir.

Ce minuscule espoir était sans doute la raison pour laquelle le jeune Sairyo n’avait pas encore sombré totalement dans le désespoir. Le jeune Hiko souriant, amusant, gaffeur était bien loin… On aurait dit que tout sentiment de bonheur avait quitté son corps. Aujourd’hui il ne ressentait rien d’autre que de l’effroi… et de la colère ! Cependant, il ne fallait pas se démobiliser, la démone était toujours là, quasiment indemne… Monstrueuse.

Alors qu’il était sous le choc de la scène qu’il avait sous les yeux, Hiko vit que cette dernière leva finalement le nez. Dans l’esprit du jeune garçon, une éternité venait de s’écouler alors que la scène n’avait pas duré plus d’une minute… Elle le cherchait du regard, elle voulait encore tuer ! Incapable de faire le moindre mouvement tellement il était sous le choc… Hiko n’eut pas le temps de se cacher et se fit rapidement repérer. Il se trouvait en hauteur et se pensait donc à l’abri d’une attaque frontale. Grosse erreur. C’est là qu’il les vit… Deux abominables ailes se détachèrent du corps de la jeune femme… Elle pouvait voler ! Toujours incapable de bouger, le jeune Sairyo la vit alors faire une action étonnante ! Elle tenta de prendre le corps de Fuusho… Mais quel était donc son but ?! Avant même que Hiko n’ait pu comprendre, un « POUF » sonore se fit entendre et il vit la démone se faire électrocuter.


« Que… ? »

4. Transcendance Captur39

Bien qu’il ne comprit pas, cette action réveilla le jeune garçon de sa torpeur ! Il n’avait pas le droit d’abandonner la partie, d’abandonner ses amis, d’abandonner sa Cité. Il pouvait encore faire quelque chose d’utile ! Son regard changea alors, on sentait une certaine once de courage retrouvée. Ses partenaires auraient fait la même chose, il en était sûr. Il se devait donc d’essayer par tous les moyens de les protéger. Il réfléchit à un plan d’actions alors que la démone semblait se remettre de sa surprise… Elle n’avait pas l’air beaucoup plus amochée. Et semblait surtout beaucoup plus menaçante…

Alors qu’elle prit son envol d’une impulsion puissante pour foncer sur le jeune Sairyo, ce dernier eut une idée. Grâce à la technique qu’il avait utilisé en arrivant sur le toit, il avait une perception déformée des mouvements de son adversaire. Il arrivait à anticiper quelle serait sa prochaine destination, son prochain mouvement… Elle fonçait sur lui, il n’avait pas de quoi se protéger, il fallait donc agir. Saisissant deux fumigènes, il tenta alors de les envoyer au niveau de la tête de la jeune femme. Essayait-il de la blesser ? Non. Simplement de la distraire.

Ne cherchant même pas à savoir si son action l’avait blessée, il saisit alors un kunai dans chacune de ses mains et se rua sur son adversaire… Quel inconscient devait-elle penser ! Croire qu’une charge sans protection pourrait le protéger de ses cornes monstrueuses était certes une idée saugrenue… Mais Hiko avait un plan ! C’est donc d’un saut plein de détermination qu’il essaya de blesser la démone.


« AAAAAAHH !! »

En l’air, le jeune Hiko se fit alors avoir. L’une des cornes de la jeune femme venait de lui perforer l’épaule gauche. Une douleur atroce envahit alors immédiatement le corps du jeune garçon. Son bras gauche était devenu inutilisable, il en fit l’amère expérience en essayant de le bouger. Cependant il lui restait le droit ! Il essaya donc de porter un coup de kunai dans l’une des ailes de son adversaire alors qu’il était toujours embroché. Dans le même temps, d’un réflexe, il envoya un coup de pied à son adversaire. Cette dernière ne devait sûrement pas souffrir de ce coup, cependant il eut l’effet escompté.

4. Transcendance Captur40

Le jeune Sairyo fit levier avec sa jambe pour dégager son épaule de la corne et ainsi tomber à la renverse dans la rue… Là où se trouvaient ses amis. Il avait réussi, il avait rejoint la rue. C’était maintenant son unique chance d’agir, il n’y en aurait pas d’autres. Tombant lourdement sur le dos, Hiko sentit une forte douleur qui commençait à envahir son corps. Non ! Il n’avait pas le droit de craquer et il le savait ! Il se releva alors de la façon la plus rapide qu’il le put et se dirigea vers ses amis qu’il détectait avec son chakra.

La zone était totalement enfumée. Les deux fumigènes qu’il avait lancé à la tête de la démone étaient en fait un moyen de couvrir l’ensemble de la rue afin de pouvoir agir sous couverture visuelle. Cependant, leur effet ne durerait pas éternellement et la démone reviendrait sans aucun doute à la charge, il fallait donc agir vite. Se dépêchant d’arriver auprès des corps de ses amis. Le jeune Hiko eut un pincement lorsqu’il les vit là, allongés, gisant à même le sol. Ils semblaient souffrir. Sans même prendre de leur nouvelle, le jeune Hiko essaya alors de traîner le corps de Fuusho pour le placer au niveau du caniveau. Il fallait les écarter du centre de la rue où ils risqueraient de subir encore plus de dommages. Mais il était trop lourd pour les bras du jeune garçon. Hiko n’avait pas assez de forces pour le traîner avec seulement son bras droit. Il fallait trouver une autre solution.

Se concentrant, il appliqua une forte couche de chakra dans son pied droit et donna alors un coup de pied à Fuusho. Son corps vola alors sur quelques mètres et vint s’écraser contre le mur d’une des maisons. Le coup n’était pas très puissant, ainsi les dommages que Hiko créait n’engendreraient pas de futures séquelles. L’important était de les mettre à l’abri, enfin autant que faire se peut. Il recommença donc sa manœuvre avec le corps de Mikami qui retomba à quelques centimètres de Fuusho dans un bruit sourd.

Hiko était hors d’haleine, le souffle court et épuisé, il vit donc les fumigènes se dissiper. Il sentait le chakra de la démone et savait où cette dernière se trouvait donc. Maintenant que la vue était dégagée, il s’éloigna un peu de Fuusho et Mikami pour qu’ils ne prennent pas plus de dégâts. Leur jetant un dernier regard par la même occasion, il se sentit triste… Si seulement il avait été plus puissant… Mais il fut vite sorti de ses pensées, la démone se remettait à bouger. Son expression changea alors, l’innocent enfant était très loin et un Hiko méconnaissable se tenait debout, le bras gauche se balançant sans qu’il ne puisse le bouger. Il lui dit alors simplement…


« Ne fais pas de mal à mes amis… Si c’est un combat que tu veux… Viens… »

Inconscience ? Bravoure ? Débilité ? Rien n’était moins sûr… Vu son état, le jeune Hiko n’avait que très peu de chances de s’en sortir… Mais peut être avait-il un plan… ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyLun 19 Jan 2015 - 21:20

En parlant de question de point de vue... d'où était Mikami, dos au sol, il ne pouvait que laisser baigner son visage dans la chaleur étouffante d'un soleil ce jour-ci radieux. Un ciel bleu et dégagé laissant insolemment pénétrer tous ses rayons étouffants alors que la succube se baladait tout aussi insolemment dans les airs. Le tonnerre gronda alors qu'elle avait embarqué son clone, plus tôt métamorphosé en Fuusho. Esquissant un faible sourire, le jeune homme violemment heurté au bassin se dit qu'un temps propice à l'orage aurait été bien plus approprié. Quelques gouttes auraient perlé sur son front et ç'aurait été parfait ; en tout cas bien mieux que ce climat rayonnant qui parallèlement puait la défaite. Il pouvait sentir l'odeur du sang lui emplir les narines. C'était... familier. Alors que l'Astre du jour faisait impitoyablement reluire ses plaies, la météo annonçait sa mort comme si il était né de la dernière pluie.

Soulevant sa tête avec peine et nonchalance, tremblant de la nuque pour la maintenir en avant, il tira le haut de son uniforme pour découvrir son ventre ensanglanté et marqué de blessures témoins de combats acharnés... dont certaines devaient bien avoir une quinzaine d'années. Il les regarda un nouvelle fois interrogativement en se demandant quelle avait bien pu être sa vie... Mais l'heure n'était pas à ce genre de méditation. Mikami allait, dans une tentative peut-être empreinte de désespoir, suivre un conseil lancé plus ou moins comme une bouteille à la mer par l'archiviste du Shûkai. Ce jour là il n'aurait pas pensé avoir à l'essayer, mais la bataille faisait rage dans toute la capitale et l'hémorragie ne s'arrêterait pas toute seule...

Le t-shirt calé entre un pavé et sa colonne vertébrale, il laissa l'arrière de son crâne regagner lourdement le sol. Sa main naviguait faiblement le long de sa cuisse cherchant à s'emparer de kunais. La manœuvre allait s'avérer barbare, mais pouvait avoir l'effet escompté. N'empêche que, chauffer à blanc une arme de jet pour cautériser les vaisseaux sanguins sectionnés... on était en droit de se demander s'il l'avait lui-même déjà fait. Mais l'amnésique n'avait pas tellement de choix et d'énergie encore à disposition. Dans un élan porté par la bulle que formait le combat, sous l'influence de réflexions entravées par la douleur, il porta deux pics de métal devant ses yeux et dans un ultime et pénible effort y concentra le peu de chakra qu'il arrivait à malaxer.

Un courant électrique finit par tournoyer autour des lames collées l'une à l'autre, se libérant comme un soulagement qui s'évanouissait dans le doute. Il le maintint aussi longtemps qu'il le pu alors que le battement des ailes de la démone fendant sur son camarade retentissait hors de son champs de vision. Là, le shûkaijin se rendit compte que toute notion du temps lui avait échappée, et porté par la confusion, il laissa glisser doucement les anneaux brûlants des kunais dans ses plaies. Étouffant ses cris de douleurs dans le col de sa veste que ses dents empoignaient vigoureusement, il ne put échapper au son que produit la chair saisie par la chaleur. Il les laissa tomber progressivement alors que sa vue se floutait et s'assombrissait dans une respiration haletante. La pénombre finit par envahir son esprit alors que seul le bruit lointain de fumigènes se libérant perçait le sifflement persistant qui annexait ses oreilles...




    *Aïe putain !*


Un douleur lancinante venue de nulle part lui prit les côtes et rebondit violemment dans son ventre perforé, puis la vision d'une chaussée qui courait jusque sur sa joue lui apparut. Le sol était frais et cette fraîcheur lui caressait tout le profil, c'était plutôt pas mal comme sensation... La course d'Hiko poursuivi par le sang ruisselant d'un de ses bras le ramena à une réalité plus amère. C'était beau, de retrouver sa propre détermination à combattre à travers l'énergie que dégageait le jeune garçon. Mikami voulut tenter un dernier geste pour le suppléer, mais il fallait se rendre à l'évidence... il ne marcherait plus aujourd'hui. Dans son champs de vision il finit cependant par apercevoir la queue de cheval de Fuusho qui dépassait. Ses blessures étaient plus superficielles, peut-être pourrait-il encore combattre si la volonté du Sairyo arrivait à l'atteindre.

    - Haa... F- Fuusho... !


Pas de réponse. De sa position latérale de fortune, Mikami pouvait voir le crâne de son camarade s'il levait assez haut les yeux.

    - Fuusho !


Un mouvement, presque imperceptible. Tout de même... Il l'avait déjà vu prendre bien plus cher quelques temps auparavant. Un coup de queue venant d'un monstre bien plus imposant que leur ennemie actuelle, et il avait même rebondi contre les parois d'une grotte... Alors pour deux bouts de cornes. C'était décidé, son dernier geste envers son équipe serait le réveil du trentenaire. Levant avec faiblesse son bras tremblant, il tenta de lui saisir la barbe pour la lui tirer. En vain... Sa main n'atteignit pas le moindre poil. Plan de secours alors, en espérant que ça marche.

    - Ton paquet de clopes... trempe dans une flaque d'eau !


Puis il se laissa glisser sur le dos, s'en remettant à l'avenir pour la réussite de sa tentative. Là, il inspira faiblement une dernière bouffée avant de sombrer à nouveau. L'air qui s'engouffra dans ses narines et sa trachée avait l'odeur des forêt et des montagnes qui s'étendaient à perte de vue autour du Shozaichi en proie à un assaut majeur. Il se remémora ici que peu importe l'ampleur de leurs querelles de shinobis, l'univers suivrait toujours son cours et la Terre continuerait de tourner. Fermant les yeux dans un dernier sourire il se délecta de son expiration, moment d'apaisement dans cette guerre insignifiante à l'échelle de la Nature. S'en remettant ainsi à ses coéquipiers et au reste de l'Alliance, il finit enfin par se laisser-aller à se fondre dans la masse de corps inertes et livides. Allez savoir comment se passerait son réveil...
Enfin il se remémora leur combat depuis le début alors que plus le moindre bruit n'atteignait son cerveau, et eut une dernière pensée pour la succube qui entendrait peut-être sa voix résonner dans le vide et l'infini.

Est-ce que toi aussi, tu sens la fin de tes réserves d'énergie se rapprocher ?



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yuuryo Fuusho
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyMar 20 Jan 2015 - 0:42

Le trentenaire erre dans une cité abandonnée. Le Shozaichi ne rayonne d’aucune vie, sinon celle du vent balayant les arbres d’un frisson d’automne. Quand une petite fille dessinant sur le bord d’un trottoir accapare toute son attention. *Que dessines-tu ?* Lui demande-t-il sans que ses lèvres de bougent. Mais la petite se contente de lui sourire. Alors il s’accroupit et observe, simplement. Sortant de son mutisme, l’enfant lui raconte une histoire.

*J’ai entendu parler de cette grenouille. Une toute petite grenouille, vraiment spéciale. Elle ne vit que dans la forêt, si loin de moi. Mais si tu la trouves, et la touches, alors ton monde changera à jamais. C’est en touchant sa peau que tu sentiras la tienne changer, tout ton corps changera. Ta vision aussi, le bleu deviendra rouge et le rouge deviendra bleu. Ta maman, elle, deviendra subitement ton papa. Et tout ressemblera à un gâteau géant ! Alors tu ries, tu ries et tu ries encore. Plus rien n’est exactement comme avant, puis tu t’arrêtes de rire. Car il est temps de te transformer en grenouille, toi aussi. C’est tellement amusant d’être une grenouille, tu peux plonger dans l’eau, traverser les rivières comme les océans. Et tu peux sauter tout le temps et partout ! Alors, tu veux jouer avec moi ? Parce qu’on peut être tout un groupe d’amis, un groupe de grenouilles, sautant dans la rue, sautant sur la planète, grimpant les bâtiments, nageant dans les lacs et les baignoires. Le plus grand groupe de grenouilles que le monde n’ait jamais vu, sautant et rigolant pour toujours. Ça serait super, n’est-ce pas ?*(1)

Un rêve auquel Fuusho adhère, ce serait effectivement génial. Un monde sans conflit, où seul l’imaginaire de l’enfant préside l’ensemble. Un monde qui changera à jamais.

Un monde qui changera à jamais…

Mais les flashs d’une réalité bien moins onirique l’éloignent de cette fable. Où les grenouilles ne sautent pas partout, ne nagent pas dans les lacs et les baignoires. Ici le sang de l’Homme coule dans les rues. Et le sien aussi. « ‘Fait chier » Finit-il par cracher avec un peu de sang, en remarquant qu’il patauge dans une flaque d’eau. Ses clopes sont foutues, oui. Portant son regard autour de lui, il aurait parié avoir entendu Mikami le prévenir, mais celui-ci a sombré depuis longtemps surement. Son corps inerte n’est qu’à quelques pas de lui. Se trainant jusqu’à son camarade blessé, il vérifie que sa respiration est toujours présente, faible, mais présente, et s’en rassure.

Une main en appuie sur le trottoir, puis le mur, il se relève douloureusement. Sa vivacité, d’ordinaire peu expressive, l’est encore moins à cet instant. Elle lui permet tout de même de sortir quelques notes -dont certaines accrochées à des kunais- de sa sacoche, pour les déposer devant lui.

Envoyant la première à côté d’Hiko, il lui fait comprendre à l’aide de mouvements du bras amples et rapides de plonger en arrière à la prochaine charge de la démone, alors que celui-ci hurle à l’adversaire son envie de duel. Le spectacle étant quelque peu décalé, puisqu’on retrouve le trentenaire imiter des cornes, puis une charge, un plongeon dans l’eau puis une explosion… . S’il survit à tout ceci, il montera une troupe de mimes, pour sûr.

Après quoi, il en jette deux de plus vers le mur opposé au sien. Le premier se plante mais l’autre ricoche, tant pis, la note reste tout de même utilisable. Enfin, il roule un dernier parchemin dans sa main possédant un sceau tout en laissant son autre main s’éclairer d’un bleu azurin.

Les fumigènes se dissipent peu à peu, et au travers de leur grisaille s’annoncent les ailes d’un enfer bien réel. Le dernier acte s’ouvre.

______
(1)Celui qui trouve la référence musicale sans s’aider de google, je lui donne un cookie. (Initialement c’est en anglais).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sanae
Informations
Grade : Genin
Messages : 96
Rang : C+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyMer 21 Jan 2015 - 9:13

Je dois avouer quand même qu’ils se débrouillent plutôt bien. À défaut d’avoir ma puissance, il semblerait qu’ils ne soient pas mal ingénieux et qu’ils savent combler leur capacité. C’est beau le travail d’équipe MAIS BORDEL QUE CA ME CASSE LES COUILLES. Ils peuvent pas crever en silence sans me faire chier à essayer de m’arrêter là ? Putain mais sérieux ils sont chiants les gens de cette alliance de mes couilles. L’autre petit gamin qui me reste à achever s’est bouffé pas mal de mon assaut, mais m’a balancé un de c’est coup de pied dans la face pour se dégager… On dirait pas, mais il se démerde pas trop mal au taïjutsu…

Ah et monsieur s’amuse à jouer à cache cache avec mon en utilisant un fumigène ! Exactement le genre de truc qui me casse allègrement les couilles en quatre morceaux. Le pire, c’est qu’avec le sceau de l’autre, je commence à manquer de chakra, ce qui risque de me poser pas mal de problème pour la suite. Bref, va falloir que j’achève le gamin rapidement et sans viser trop haut niveau chakra, parce que sinon, c’est la merde. J’m’occupe donc de redescendre avec mes ailes, remuant légèrement ces dernières pour dégager la fumée légèrement devant moi. Sur mes gardes, je ne peux rien faire d’autre qu’attendre… et c’est vraiment chiant d’attendre.

- Bon t’as fini de jouer à cache cache, sale gosse !

Aaaah la fumé se dissipe enfin ! Bizarrement, il semblerait qu’il se soit amusé à déplacer les corps de ses amis au lieu de se cacher… MAIS IL EST VRAIMENT CON U QUOI. Genre, je suis une merde en Senso et le mec en profite même pas pour se cacher. Il reste là, à ma vue, me demandant limite de venir une nouvelle fois lui trouer le torse. Oh puis j’ai toutes ses putains de petites coupures qui commence à me faire sérieusement mal… Si le combat continue, je pourrais limite le perde, ce qui serait… Encore plus horrible que Dieu lui-même !

- J’vais te faire bouffer ta sale petite tête d’ange et après je découperai la chair de tes amis, compris… ?

Sur ces bonnes paroles, je m’élance avec un léger boost dans sa direction. Rien de bien méchant, mais je commence à manquer de chakra alors hein ! Le problème c’est qu’après avoir traversé plusieurs mètres, je me bouffe une méchante explosion que je peine à légèrement esquiver. Le reste de la déflagration est stoppé, enfin façon de parler, par mes ailes encore sorties et opérationnelles pour volé. Une magnifique entaille mélangée à une brulure sur mon aile droite donc. GENIAL ET COMMENT JE VOLE MOI MAINTENANT CONNARD ?

Bref, pas le temps de m’énerver plus, le combat commence à devenir de plus en plus complexe pour moi et il faut que je me concentre. Arrivée face au gamin, je tente de lui asséner un coup de griffe de la main gauche avant d’enchaîner en me décalant, boosté par ma vitesse, vers ma droite afin de lui donner un autre coup de griffe mais cette fois-ci de l’autre main.

J’vous jure qu’entre mes blessures qui commencent à devenir vraiment handicapante et ma réserve de chakra qui arrive à son terme, mon énervement est à son comble. Heureusement, j'ai peut-être encore une petite idée de secours qui pourrait la leur mettre bien profond...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyMer 21 Jan 2015 - 18:34

Impossible. Il était debout. Le barbu du Shûkai venait de trouver la force de se relever. Le jeune Hiko esquissa alors un maigre sourire… Cela lui avait donné du baume au cœur. Il n’était plus tout seul contre cette infâme créature. Qui plus est, Fuusho pouvait s’avérer être un soutien plus qu’utile dans ce combat. Après tout, il avait réussi à diminuer fortement la réserve de chakra de leur adversaire ! Le jeune garçon avait repris un peu ses esprits. Voir son partenaire se remettre debout lui avait même insufflé une once d’espoir concernant la fin de ce combat… Peut-être allaient-ils survivre à leur adversaire ?!

Puis, une scène grotesque se passa. Fuusho, visiblement très mal en point, lança un kunai avec une note attachée. Hiko ne bougea pas, il avait confiance en son partenaire. Le kunai rebondit contre le sol et se positionna environ un mètre devant le jeune Sairyo. Et c’est là que le grotesque fit son apparition. Fuusho lui mima une scène. Il fit tout d’abord des cornes sur son front. Le jeune garçon déduit alors qu’il voulait parler de Sanaé. Puis, après un enchaînement de gestes plus loufoques les uns que les autres, Fuusho fit comprendre qu’il fallait qu’il s’écarte du kunai car ce dernier allait provoquer une explosion. Malin… Hiko avait compris. Il vit aussi que le trentenaire avait planté deux kunais sur le mur opposé à sa position, à quoi allaient-ils bien pouvoir servir ? La démone n’irait sûrement pas vers cet endroit car rien ne s’y trouvait. Mais qu’avait donc en tête le vieil homme ? D’un geste de la tête, Hiko l’informa qu’il avait compris la tactique. Puis son attention se reporta sur la rue… Là où tout allait bientôt se jouer. Alors que la fumée s’était dissipée, Hiko avait décidé de ne plus ressentir le chakra des personnes qui l’entouraient… C’était trop fatigant et il n’en avait plus besoin. Elle était là, à bonne distance, plus énervée que jamais. Puis elle chargea. Ses mouvements étaient moins vifs que tout à l’heure mais restaient plus rapides que ce qu’une personne ordinaire aurait pu faire. Elle courrait vite, mais malheureusement pour elle, Hiko voyait le moindre de ses mouvements. Elle arrivait, était bientôt à la hauteur de Hiko.

Il ne voulait pas bouger trop tôt, cela gâcherait l’attaque surprise de son ami. C’est pourquoi il attendit jusqu’au dernier moment. Alors que le parchemin commençait à produire l’explosion voulue, Hiko se recula d’un bond en arrière. Bras droit devant son visage pour se protéger de la déflagration, il fut alors envoyé une dizaine de mètres plus loin derrière. Son bras droit venait de subir quelques légères brûlures et son sweat était complètement déchiré au niveau de l’avant-bras. Mais il était trop tôt pour se réjouir de ces quelques blessures superficielles. Bien qu’ayant été surprise, la démone n’avait pas perdu beaucoup de temps. Elle fonçait déjà sur le jeune Sairyo. L’effet de surprise aidant, le garçon aux cheveux gris avait eu le temps de se remettre sur ses deux jambes avant que cette dernière n’arrive à son niveau.


« … »

4. Transcendance Captur49

Hiko, sachant qu’encaisser une autre attaque de la part de son adversaire équivaudrait à une défaite de sa part, se concentra et rassembla le peu de force et de chakra qu’il lui restait pour essayer de s’en sortir. Il vit donc la main droite de la démone s’abattre sur lui. Elle portait des griffes extraordinairement longues, même pour une démone. En plus c’était du côté où son bras était inutilisable car précédemment troué par les cornes de cette dernière. Contrer était donc impossible, il fallait esquiver. Usant de sa capacité à anticiper les mouvements, Hiko se décala alors d’un mouvement souple sur sa droite avant de se rendre compte que la démone attaquait de nouveau. C’était comme s’il savait où cette dernière souhaitait aller. Il voyait précisément où elle voulait aller. De plus, ses mouvements étaient plus lents que tout à l’heure. Elle voulut lui remettre un second coup de griffe une fois sa manœuvre terminée, mais Hiko voyait bien ce qu’elle essayait de faire. Il fit donc un petit bond en arrière. Cependant c’était limite. Le sweat du jeune garçon fut une nouvelle fois déchiré, mais aucune trace de griffure n’apparut sur sa peau… Il l’avait échappé belle !

Remettant alors un certain écart entre lui et la démone, il se retrouva dos au mur… Il était coincé. Il remarqua cependant quelque chose, juste derrière lui… Le kunai explosif lancé par Fuusho précédemment était encore planté dans le mur, la note toujours intacte. Devait-il le prendre ? Et ensuite le lancer sur son adversaire ? Non c’était impossible… Avec un seul bras, il n’avait pas la force de détacher le kunai du mur… Il réfléchit alors… Le mur était une façade d’une maison en pierre, il semblait épais et faisait près de trois mètres de hauteurs. Impossible donc, de l’escalader en peu de temps.

Quelque peu pris au dépourvu suite à cette double attaque de la démone, Hiko se sentit inquiet, stressé. Ses réserves de chakra étaient faibles, il atteindrait bientôt ses limites. Le jeune garçon essaya de retrouver un peu de calme. S’il ne faisait pas ça, sa situation était perdue, ainsi que celle de ses amis. Analysant la situation, il fit d’abord l’état des troupes. Mikami était K.O. et ne pourrait plus combattre. Fuusho ne semblait pas au meilleur de sa forme et son champ d’action devait s’en trouver limité. Hiko, quant à lui, était à bout de souffle. Son corps entier le faisait souffrir et son bras gauche était inutilisable. Le sang coulant à flot lui faisait perdre ses forces au fur et à mesure que le temps passait. De plus, il n’avait plus énormément de chakra, la situation était donc critique. Mais ç’aurait pu être pire.

En effet, Sanaé aussi avait perdu de sa vigueur. Ses dernières attaques en étaient la preuve. Sa vitesse avait lourdement chuté et l’état de ses ailes démoniaques ne lui permettrait plus de voler. De plus, Hiko avait remarqué quelque chose. Elle semblait encore plus en colère qu’au début du combat. Le réveil inespéré de Fuusho ainsi que son intervention pour lui faire exploser le parchemin à la figure n’y étaient pas étrangers. Le barbu avait réussi à la déstabiliser. De plus, aux dernières informations qu’avaient pu obtenir Hiko avant de stopper sa technique de détection de chakra, celui de Sanaé avait fortement diminué et il ne devait pas lui en rester beaucoup plus qu’au jeune garçon.

Le jeune garçon regarda alors son adversaire, il savait qu’il leur restait une chance. Un léger sourire s’afficha sur son visage. Ce n’était pas un sourire bienveillant comme il avait l’habitude d’en faire. Non. Ce sourire avait quelque chose de triomphant, d’arrogant. Le petit Hiko innocent avait disparu à l’instant même où ce dernier avait vu ses amis tomber sous l’assaut des cornes de la démone. Gardant ce sourire scotché sur son visage, il s’adressa alors d’une voix sans peur à la démone.


4. Transcendance Captur50

« Tu as perdu. Tu peux nous charger autant que tu veux, tu n’arriveras pas à nous faire plier. Tu es à bout de forces et tu le sais… Tes mouvements sont lents, j’ai facilement évité tes attaques de griffes et je le referais autant de fois que nécessaire. Tu n’es plus en mesure de m’atteindre désormais. »

Arrogant. Etait-il conscient que cette déclaration pouvait mettre en rogne la démone ? Sûrement. Il l’avait provoqué une nouvelle fois. Reprenant ainsi l’ascendant psychologique dans ce combat. Fuusho avait sûrement du comprendre ce qui se passait. Lui, connaissait le jeune Hiko. Il savait que ce n’était pas son genre de parler de manière aussi arrogante. Avait-il compris l’idée que le garçon avait derrière la tête ? Toujours étant que pendant qu’il avait dit ces quelques paroles, Hiko sentait ses jambes qui tremblaient. Il ne tiendrait pas longtemps debout… Deux minutes, trois tout au plus s’il se ménageait.

Sentant que la fin était proche, Hiko bougea difficilement son bras droit pour mettre sa main droite derrière son dos. Il n’avait pas quitté la démone des yeux et lui lançait son regard le plus arrogant. Elle n’avait maintenant que trois choix possible. Le premier était d’attaquer Hiko, le second de s’en prendre à ses amis. Et le troisième… De prendre la fuite. Le jeune garçon était quasiment collé au mur et ne pourrait sûrement pas s’échapper d’un nouvel assaut. Sauf si… Sauf s’il préparait une technique avec sa main droite derrière son dos. Mais en avait-il la force ? Lui restait-il assez de chakra ? Qui sait… Peut-être qu’il bluffait tout simplement.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yuuryo Fuusho
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyMer 21 Jan 2015 - 22:11

Le vent qui balaie les restes de fumée emporte également les cendres du parchemin consumé contre l’aile de la démone. Et dans son sillage disparaît l’idée d’un échec, à l’image d’un passé qui s’efface. L’air s’embrase d’une bravoure nouvelle sous la hardiesse du jeune Hiko.

Shozaichi… un morceau de terre dépourvu de charme mais qui importe pour elle, alors elle le défend et affiche son appartenance à l’Alliance de par cette unité dans l’adversité.

Elle ?
Elle ! Cette équipe en carton tenant tête à un monstre brutal.
Elle ! Cette formation improbable de bras cassés combattant un concentré d’agressivité.
Elle ! Cette accumulation de naïveté pour un monde bercé d’illusions.

Elle… cette amitié naissante du ventre du chaos.

L’un d’entre eux erre d’ores et déjà à travers les songes, les attendant probablement pour partager son répit. Et ils seront réunis, bientôt, autour d’une chimère commune. Pour toujours ? Malgré sa profonde inspiration, Fuusho ne peut empêcher à ses jambes de flancher, et glisse indubitablement le long du mur qui le maintenait jusqu’à présent. Assis aux côtés de Mikami, légèrement vouté, il relève la tête pour apercevoir le monstre faire face à Hiko. Quelques pas, quelques pas suffiront à aboutir leur acte, deux mètres, petits et insignifiants, pour que tout s’embrase une nouvelle fois. Une dernière fois. Que le monde s’écroule dans le souffle du chaos qui se déchaîne.

Ainsi avachi, le fumeur lutte, gardant l’une de ses mains toujours active, prête à chauffer l’autre joue de la cornue ailée, mais le poids de la fatigue pèse de plus en plus. Et l’épuisement s’immisce par les points rouges creusant sa chair, au rythme du sang qui s’en échappe. La concentration vacille, la vision se floute partiellement, au point de ne percevoir plus que deux formes. La plus petite, Hiko. Et la plus… difforme, pour la démone.

Un dernier mudra le sépare de la destruction, d’une déflagration petite mais précise. La frappe de la justesse pour accompagner celle du jugement. Le destin promet beaucoup et lui prend autant.

*Désolé Hiko*

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sanae
Informations
Grade : Genin
Messages : 96
Rang : C+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptyVen 23 Jan 2015 - 23:03

Un véritable petit singe. UN PUTAIN DE PETIT SINGE OUAIS. Non je rêve. Ce foutu gamin a esquivé tous mes assauts démoniaques avec une facilité déconcertante ! Encore un putain de senseur qui peut prévoir les attaques ça ! D’un côté ça me donne encore plus envie d’apprendre cet art et d’un autre ça me saoule violent qu’on l’utilise contre moi. Genre j’aime pas qu’on me fasse ce que je fais aux gens. Logique de démon, cherchez pas à comprendre.

N’empêche qu’entre le gamin et le barbu, je commence à être GRAVE grave sur les nerfs. ILS PEUVENT PAS ME LAISSER LES TUER SANS COUINER. Nan bah nan, faut qu’ils fassent biiiien chier comme il faut histoire de me mettre graaaave sur les nerfs ! Oh et puis le voilà qui fait le beau en plus ! Monsieur se la pète ! MAIS JE VAIS LUI FAIRE MANGER LE SOL MOI SI CA CONTINU ! Oh mais attendez, même s'il a l’air genre tout gentil contre son mur pris au piège par moi-même… Ça serait pas un putain de kunaï explosif que je vois contre ce joli petit mur… ?

Voilà, c’est bien ce que je disais. PAS MOYEN DE TUER LES GENS TRANQUILLES ! Sans parler de ses foutues blessures qui me font clairement comprendre que les grosses attaques de taïjutsu, c’est mort. De toute façon, niveau chakra, je sus un peu à la ramasse là. Suffit d’entendre mon souffle, on dirait que j’ai couru un marathon ! M’enfin je reste toujours moins amoché que mon adversaire… enfin je crois. Bref, faudrait que je me décide sur quoi faire parce que là c’est un peu l’impasse. C’est genre grave mort pour que j’espère les buter là maintenant. Mais c’est encore plus mort pour que je m’enfuis la queue entre les jambes ! Peut-être que…

- Toi tu vas regretter d'être né humain… Sous-race.

Sur ces belles paroles, je fonce une dernière fois sur lui, toujours boosté par mon sang démoniaque. Seulement, je me concentre autant sur lui que sur la note explosive pour une seule et unique raison. Moins d’une seconde après, une fois que je suis assez proche de lui, je me couvre avec mon aile gauche, celle encore valide, afin d’encaisser les dégâts que provoquera le parchemin explosif. ET TOI TU VAS TE BOUFFER L’EXPLOSION GAMIN DE MERDE. Bordel par contre ma réserve de chakra… Je commence à suffoquer violent là, j’ai intérêt à faire vite ce que je compte faire puisque ça sera la fin de cette histoire !

Ayant trouvé le moyen de parer leur tactique que j’ai décelée, étant pas discrète du tout hein… je suis conne mais quand même… Bref, je me focalise sur le gamin que je ne vais aucunement frapper directement. Là, dans un dernier élan, ne pouvant pas trop user de taïjutsu sans tomber dans les pommes quelques secondes après, je tente de l’attraper et de l’embarquer avec moi. Ouais ouais, une démone kidnappeuse, c’est cool hein. M’enfin, vous devez vous douter qu’il aille gigoter comme pas possible vu que c’est un connard de gosse… Bas c’bien pour ça que je vais fourrer bien violemment ma main dans la grosse plaie qu’il a à l’épaule, bien remuer le tout, genre comme pour mélanger de la pâte et crêpe, histoire qu’au final… Il tombe dans les pommes de douleurs !

Puis après, je me casserai de cette capital de merde, l’attacherai dès que possible à un arbre et j'm’occuperai de soigner mes blessures et me reposer un peu. Simple non?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Muko
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptySam 24 Jan 2015 - 11:55

Le plan avait fonctionné. La démone avait mordu à l’hameçon. Tout reposait maintenant sur les épaules de Fuusho pour appliquer un timing parfait… Pour que tous les efforts faits par l’équipe ne soient pas vains. Elle était là, approchant avec sa vitesse supérieure à la moyenne, fonçant sur le jeune garçon. Il ne devait pas bouger, il en était conscient. Incapable de mouvoir son bras gauche, et son bras droit placé derrière son dos, il n’avait pas de solutions pour se protéger. Il allait manger, d’une façon ou d’une autre. Ses jambes était flageolantes, son pouls rapide… Il n’avait jamais été aussi proche de l’inconscience.

Sentant que sa vue se troublait, il du fournir un effort colossal pour ne pas flancher. S’attachant à rester conscient encore une poignée de secondes, le jeune garçon s’accrocha à sa vision de la réalité pour ne pas sombrer dans l’inconscience. La vision d’un être horrible, le visage déformé par la haine, fonçant sur lui… Son attention était maintenant focalisée sur elle, il ne devait pas détourner les yeux pour que le plan fonctionne. Cependant, il se passa quelque chose à laquelle il n’était pas préparé.


« Que… ? »

4. Transcendance Captur55

La démone s’était arrêtée au dernier moment, son timing était parfait. Son aile encore valide essayant de faire office de bouclier. Non ! Elle se protégeait du souffle de l’explosion ? Ainsi elle avait remarqué que le kunai explosif était toujours là ! S’il avait pu, Hiko aurait essayé de faire quelque chose, mais c’était trop tard pour lui. Sans défense, il fut tout d’abord soufflé par le souffle de l’explosion. Son bras droit, placé derrière son dos en guise de bluff, subit de fortes brûlures dues à l’explosion. Son dos en pâtit aussi… Mais ce ne fut pas tout.

Et là résidait le clou de leur dernière attaque. Le mur. En l’espace d’un instant, ne résistant pas à l’explosion, le mur explosa en énormes débris. Des grosses et lourdes pierres commencèrent leur chute en direction de la démone et du garçon au visage d’ange. C’était la fin.

Le jeune Hiko n’eut pas le temps de se retourner pour comprendre ce qui se passait. De plus il n’en avait pas besoin. Le kunai planté dans le mur avait fragilisé sa robustesse… L’explosion du parchemin l’avait détruit. Et c’est ainsi que de nombreux morceaux du mur vinrent s’abattre sur le shukaijin et leur adversaire. La vitesse de leur chute était impressionnante, sans doute aidée par le poids et le volume de ces dernières. Impossible d’en réchapper ! Hiko se fit donc écraser lourdement par de nombreux morceaux de mur. Il aurait pu souffrir, crier, hurler… Mais ce ne fut pas le cas.

Voilà déjà quelques instants que le jeune garçon avait sombré dans l’inconscience. Il avait su dès qu’il avait entendu l’explosion, la démone l’accompagnerait sous ces pierres… Et c’est ce qui arriva. Écrasée comme le jeune garçon, la monstruosité était maintenant hors d’état de nuire.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yuuryo Fuusho
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance EmptySam 24 Jan 2015 - 12:14

Sang, larmes et sueurs se mêlent sur son visage. Les mâchoires crispées, désolé à l’avance de l’action qu’il compte mener à son terme, le trentenaire signe d’un dernier mudra la fin de l’offensive. La note se consume, et dans un crépitement vengeur, fragilise le mur sur lequel elle se trouvait. Les pierres s’effritent, craquent, puis se brisent. L’impact de la démone achève l’ensemble, tandis que le poids de la paroi s’abat sur elle et sa jeune proie.

Un dernier bruit, un dernier souffle et puis le silence. Ce calme, dense et épais, qui s’immisce à travers la ruelle, pour embrasser les corps des sacrifiés sur l’autel de la guerre. Cette tranquillité récoltant les âmes de défunts, qui passe juste devant Fuusho, mais l’ignore. Car il n’est pas de ceux qui sont tombés. Non, lui n’est que prostré, assis sur son morceau de trottoir. Assis sur sa propre misère. Tellement perdu à travers le chaos de son esprit qu’il s’aperçoit, littéralement.

Il se voit, juste devant lui, en pleine forme. Il la voit, cette silhouette barbue, portant son regard sur son lui blessé et agonisant. *Crains-tu la Mort ?* Est-ce bien réel ? Il essaie de rire, mais une crispation de douleur l’en empêche. Alors il se murmure, à ce "soit" bien portant, « Non. C’est le temps qui m’effraie. » Ce temps qui prend plus qu’il ne donne. Ce temps qui passe au rythme des fautes commises, des expériences ratées, des combats perdus. Ce temps, impalpable mais tout puissant, qui vous tire la peau, vous creuse la mémoire. Ce temps… que vous perdez au rythme de son écoulement. Perpétuel. Immortel.

Le chemin qu’emprunte sa réflexion s’interrompt aux secousses perçues. Les bras et les jambes tiraillés, il comprend qu’on le porte. Qui ? Où ? Des ordres sont aboyés, et de ce nouveau tumulte il n’en perçoit qu’un mot. Un seul parmi tous qui résonne au plus profond de son être, suffisamment fort pour lui donner la force nécessaire à un dernier effort. Ouvrant un œil et la moitié d’un autre, il les voit, ces manteaux blancs de l’Alliance, soulever pierre après pierre pour aider le jeune Hiko ; placer entraves et contrôles sur le corps démoniaque de leur adversaire tombé ; soigner les plaies de son camarade Mikami ; et le porter, lui.

Le mot résonne toujours, telle une délivrance. Conscient de la chance que beaucoup n’ont pas eue, il souffle une dernière chose, avant de sombrer dans la noirceur de son inconscience.

- « Merci… »

L’écho du mot ricoche. "Victoire". Oui. Mais à quel prix ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

4. Transcendance Empty
Message(#) Sujet: Re: 4. Transcendance 4. Transcendance Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

4. Transcendance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #5 :: Acte #5 : Trahison-