N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 3. Pulsions et surprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyVen 26 Déc 2014 - 22:12


CONTEXTE
    Si les membres de l’Alliance des Pays Neutres présents à l’intérieur ou autour du Shozaichi ne mirent pas beaucoup de temps pour comprendre que l’attaque était orchestrée par des Serviteurs et un Furyou, il y avait certaines surprises qu’ils ne pouvaient pas prévoir. Parmi elle, la présence dans les rangs des Serviteurs d’un Konohajin, accompagné par une Nukenin à l’apparence plus qu’étrange.
    Est-ce qu’Inuzuka Takeo et Shonâ Freya avaient pensé que Monwa se servirait de leur marque pour attaquer le Shozaichi ? Sûrement pas, mais c’est avec leurs corps contrôlés par des pulsions meurtrières inévitables qu’ils font face à deux membres du Shûkai qui sont eux fermement conscients et décidés à protéger leur cité.

RÈGLES
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 12h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    Ø Le premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    Ø Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

ORDRE DE POST
    Inuzuka Takeo
    Shonâ Freya
    Jisetsu Homura
    Jisetsu Asuka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
Inuzuka Takeo
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptySam 27 Déc 2014 - 21:14

Malgré toute la volonté dont j’avais fait preuve dans la dernière année, moi qui pensais finalement avoir été épargné, voilà que je me retrouvais posté devant les murs de Shozaichi avec des pensées qui n’étaient pas les miennes. J’avais cru que mon lien avec Akamori me servirait d’immunité, mon lien avec lui étant beaucoup plus fort que celui avec le maître des Furyous, ce dernier avait pourtant réussi à passer outre cette connexion puissante. Même si je luttais avec toute la force que j’étais capable de rassembler, c’était toujours insuffisant pour contrer les effets de la Marque qui me brûlait l’intérieur de la cuisse. Plus je me rebellais, plus la Marque chauffait; à croire qu’elle me disait de me tenir tranquille pour que tout se passe bien. Mais c’était tout le contraire qui se passait, cela ne se passait pas bien, puisque je me retrouvais prisonnier de mon propre corps.

Cela avait commencé alors que nous nous dirigions tous vers l’Île inconnue. Tout le monde avait reçu le message de Monwa, qu’ils soient Serviteurs ou non, et d’un commun accord nous avions décidé de donné une dernière résistance aux Furyous. Nous devrions passer par les terres de l’Allience des Pays neutres, mais nous étions tous dans le même bateau alors ils ne risquaient de s’en offusquer outre mesure. Nous partîmes peu de temps après l’entente du message, afin d’essayer de les prendre par surprise. Cela faisait quelques temps que nous nous tenions prêts à une annonce des Furyous – cela faisait trop de temps qu’ils n’avaient pas donné de signes d’activité – c’est pourquoi notre réaction fut rapide et organisé. Dans le temps de le dire, la majorité des forces konohajins sortaient par la grande porte et se dirigeait vers l’Île. Pendant les premiers jours, tout se passa comme sur des roulettes : nous avancions à un très bon rythme et les conditions étaient plus que favorables pour le voyage. On aurait dit que l’automne nous donnait quelques dernières belles journées afin d’affronter notre adversaire avant de tomber dans sa torpeur annuelle.

Les choses commencèrent à virer au cauchemar en route, alors que nous nous rapprochions de la capitale, Shozaichi. Lors d’une nuit fraîche et tranquille alors que notre campement dormait dans un calme qui contrastait avec le chaos vers lequel nous nous dirigions, je commençai à m’agiter dans mon sommeil. Je sentais quelque chose d’anormalement chaud contre moi, contre ma cuisse, et je savais que ce n’était pas Akamori, qui dormait en boule à côté de moi. Intrigué, et légèrement paniqué, j’avais relevé les couvertures et j’avais commencé ma petite enquête pour savoir ce qui pouvait bien causer cette chaleur en automne. Je n’eus pas à chercher longtemps pour réaliser que la chaleur, qui commençait à être douloureuse, venait d’en-dessous de mon bandage, là où se cachait la Marque des Furyous. À peine avais-je découvert cela que je commençais à être pris de soubresauts incontrôlables dans tous les membres de mon corps. Peu à peu, je devenais un pantin, articulé par un être à des milliers de kilomètre : Monwa. Dans les premières minutes, je me débattis comme un diable contre moi-même, cherchant plus que tout à garder la maîtrise de mes mouvements, mais la chaleur se transformait en une brûlure si intense qu’à force que je n’eus d’autre choix que de me laisser faire, toute énergie ayant quittée mon corps durant ma lutte qui, je réalisai, avait été futile. À partir de là, quelqu’un d’autre pris contrôle de mon corps et je disparus du campement dans la nuit, avec Aka à mes trousses, brave Aka qui décida de me suivre même si je n’arrivais plus à faire bouger mon corps comme je le désirais.

Ce qu’on pensa de moi le lendemain matin lorsqu’on ne me retrouva plus sur le campement, jamais je ne le saurai, mais ce que je savais c’était qu’à mon retour à Konoha – si jamais j’y retournais – j’aurais beaucoup d’explications à donner. J’eu tout le loisir de réfléchir à ce que je dirais à Myakudou-dono pendant le trajet vers… peu importe où mon corps m’amenait. Cependant, sachant que nous étions entrés dans le pays de la Terre la veille, j’avais une petite idée d’où je me faisais amener. C’était drôle à penser, en fait effrayant serait le terme plus approprié, mais je m’étais rapidement habitué à avoir un intrus dans mon corps. J’avais même réussi à prendre un petit somme, question d’avoir toute mes forces si jamais une opportunité de reprendre mon corps s’offrait à moi. Si pour l’instant je n’avais d’autre choix que d’obtempérer, il était hors de question que je reste ainsi pour le restant de mes jours. Certes, je pouvais dormir et bouger en même temps, mais la liste des inconvénients était beaucoup plus longue pour que je décide de rester ainsi. Je me contentais donc de suivre la direction que mon corps prenait, surtout que cela m’évitait une brûlure dont je me passerais bien.

Toutefois, alors que le temps passait, je commençais à sentir qu’il y avait plus que le simple fait d’avoir retiré mon libre-arbitre sur mon propre corps; je sentais quelque chose en moi changer également. Au début, je pensais à de la colère, comme si les sentiments des Furyous étaient par leur Marque, mais rapidement je réalisai que j’étais à côté de la plaque, que c’était quelque chose de différent, de plus bestial. C’était comme ça que je l’avais finalement trouvé ce que ce changement était. C’était quelque chose que j’avais ressenti chez Aka, il y avait bien des années, alors que nous allions chasser ensemble pour les premières fois. C’était une soif de mort, une sorte de pulsion qui nous faisait penser qu’à tuer. Lorsque j’avais réalisé ce que cette tempête à l’intérieur de moi voulait dire, je sus aussitôt ce qu’on ferait de mon corps : je servirais de chair à canon lors de l’invasion de Shozaichi. Je me débattis intérieurement pendant plusieurs minutes, mais la brûlure eut de nouveau raison de moi et je tombai dans l’inconscience, laissant mon corps à la merci des Furyous.

Quand je retrouvai de nouveau conscience, j’étais maintenant face aux murailles de Shozaichi. J’eu aussi la mauvaise nouvelle de sentir la pulsion meurtrière encore plus forte qu’elle ne l’avait été lorsque je l’avais découverte. Sûrement avait-il profité de mon inconscience pour raffermir sa prise sur mon esprit maintenant qu’il avait mon corps. Elle était maintenant si intense que c’était à peine si je pouvais me retenir pour ne pas me lancer vers la cité en quête de victimes. Je sentis alors une odeur qui ne m’était pas familière et aussitôt je fus tenté de m’en prendre à elle. Sauf que lorsque je vis d’où venait cette odeur non seulement n’avais-je plus le goût de me frotter à cette… créature, mais je réalisai aussi qu’elle était du même côté des murailles que moi, donc sûrement dans la même situation que moi. Je n’avais toutefois aucune certitude à savoir si elle était là de son plein gré ou non, tout ce que je savais c’était que je lisais dans ses yeux la même rage meurtrière qui devait se refléter dans mes propres yeux, nous serions donc au moins deux à prendre Shozaichi d’assaut.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Date Freya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 831
Rang : A

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyLun 29 Déc 2014 - 2:25

Enfin.

Enfin sur son destrier à la couleur sombre et dont la robe se mariait parfaitement à la nuit, enfin elle plantait ses éperons sur ses flancs et empoignant la crinière de sa fidèle monture se décida à galoper vers les terres de l'alliance. De cette alliance dont la création et la survie l'importunait, de ses guerriers plus arrogants les uns que les autres. De ce tout qui lui reflétait la suite de l'histoire, la suite logique de son ancien village. La suite logique de vaillants défendeurs de pays autrefois opprimés par les grandes puissances et qui souhaitaient s'imposer dans les conflits géopolitiques et ethniques des différents villages.

Une alliance vouée à une apogée certaine et dont l'existence même faisait vomir la créature qui, emmitouflée sous des couches de vêtements en loques, ne cachait pas son dégout. Le simple fait d'admettre un passage à l'étape suivante pour ses anciens confrères remettait en question son errance et ses durs labeurs. Pourquoi eux avaient-ils une patrie et non elle? Pourquoi les lâches ayant désertés la mère patrie en sortiraient indemnes alors que les anciens défenseurs étaient condamnés à errer? Pourquoi la vie était injuste?

Elle sauta littéralement de son cheval le laissant poursuivre sa route pour écarter de ses bras puissants la masse de serviteurs. Cet assaut, cette volonté supérieur à elle n'était en aucun cas un problème. Bien au contraire elle surpassait ce désir ardent de détruire ces murailles, c'était avant tout son souhait et ces furyous ne donnaient ici que de la mains d’œuvres et de la chair à canon pour son idéal. Elle raserait les murs et les fondations de la ville et comme tout monstre qu'elle était ce soir elle dinerait sur un champs de cadavres. Parce qu'au fond elle n'était considéré que comme tel et que cela ne la dérangeait pas.

Son bras droit tira son sabre de son fourreau avant qu'un rugissement bestial ne daigne laisser les misérables bandits marqués lui faire place. Ils arrivaient en nombre mais aucun ne survivrait à cette bataille. Elle ne se cachait pas les risques de sa propre personne pour commettre un tel affront à une puissance en vogue mais elle s'en moquait. Jadis une Kaguya avait tenté de franchir ces portes et était morte pour cette tentative. Aujourd'hui elle, Freya elle même Kaguya réussirait cet exploit avec ou sans aide.

Et ne jetant aucun regard à son compagnon et son chien domestique le sachant marqué également elle concentra sa réflexion sur les futurs adversaires qu'on enverrait. Elle déchira sa tunique dans un élan rageur et ses prunelles brulantes se posèrent en démons de feux sur les potentiels combattants. Elle sentait l'odeur des morts et du sang, elle sentait le combat et l'ivresse de l'adrénaline à venir. Son apparence aiderait bien sur à faire vaciller les quelques et faibles tentatives diplomatiques envers sa personne. Elle n'était pas ici pour parlementer, elle était ici de son propre chef et pour effectuer une mission.

Et elle ne partirait pas sans avoir accomplit ses sombres desseins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyLun 29 Déc 2014 - 4:52

Le Shozaishi, place forte et centre névralgique de l'Alliance des Pays Neutres. Si il avait toujours été envisagé qu'elle puisse être attaquée un jour ou l'autre. Il était certains que ses dirigeants n'avaient pas vu venir un coup aussi rude. Et pour cause puisque quelque chose clochait dans toute cette histoire. Comment une telle armée de serviteurs avaient bien pu arriver jusqu'ici sans qu'elle ne soit repérée puis interceptée au préalable ? Comment l'armée de Monwa était-elle parvenue à semer le chaos depuis l'intérieur même de la cité alors que les gardiens de la grande porte n'avaient même pas décelé l'ombre d'une menace ?

Deux questions dont la première réponse était plutôt évidente, il y avait un traitre au sein du Shûkai, un félon qui avait permis que tout ceci n'arrive. Et si une chose était certaine, c'est qu'une fois les combattants de Monwa vaincus, les autorités n'auraient de cesse d'enquêter sur lui afin de le trouver et le faire répondre de ses actes devant la Justice de l'Ôda. Et le Capitaine Homura serait l'un des premiers à mener cette investigation qui s'annonçait d'hors et déjà extrêmement difficile. Mais peut-être pas autant que l'épreuve que ses compatriotes affrontaient en ce moment même. Ou plutôt qu'ils affrontaient puisqu'il avait pris la décision de se rendre dans un secteur de la muraille en sous-effetcifs et où il était clair que des serviteurs pointeraient le bout de leur nez.

Et si il était plutôt confiant en ses capacités au combat, il avait tout de même pris la peine de recruter une personne de confiance en chemin. Cette dernière étant nul autre que sa cousine Asuka. Une genin déterminée et combative avec qui il siégeait du haut des remparts alors que ce qui semblait être au premier abord un Inuzuka et son chien, et une femme qui s'apparentait bien à un démon sorti tout droit d'un cauchemar n'arrivent sur place. Ainsi si Homura était tout de même peu rassuré par l'apparence de cette espèce de succube, il allait à quel point lui aussi pouvait être terrifiant. 

Par ailleurs il dérocha l'imposante Kuraï de son dos avant de poser sa pointe contre le sol dans l'attente d'une réaction adverse. Après tout sa cousine et lui étaient en position de défenseurs et il comptait bien se comporter comme tel.

"Eh vous deux ! Soit vous faites demi-tour dès maintenant, soit vous subirez le courroux de l'Alliance, de notre foyer que vous tentez de détruire !"

Cette déclaration ayant pris l'apparence d'un cri déterminé avait pour seul vocation d'affirmer sa dévotion pour sa patrie et ce qu'elle représentait. Il savait pertinemment que cela n'empêcherait pas leurs deux ennemis et spécialement l'abomination d'attaquer. Il prévint d'ailleurs Asuka alors que ses pupilles d'ordinaire bleues avaient viré au dorée.

"Prépare-toi Asuka, ils ne vont pas tarder à attaquer."

Puis sur ses mots il sauta rejoindre la terre ferme tout en gardant une bonne distance avec ses deux adversaires.

Spoiler:
 


Dernière édition par Jisetsu Homura le Lun 29 Déc 2014 - 16:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyLun 29 Déc 2014 - 15:18

Depuis que je suis revenue de l'île, je fais tout pour ne pas rentrer chez moi. Ou plutôt chez nous. Enfin, je n'en sais rien. Est-il au moins encore en vie? Mon frère était partit sur l'île et en était revenu avec Homura, dans un sale état tous les deux. Puis Yanosa et moi avons accompagné Arekushi pour y retourner, afin d'aller y chercher ceux du Shukai encore présents là bas. Ce que nous avons fait. Nous les avons tous ramenés. Kekeshuou, Setsuna ainsi qu'Aokiji. Mais mon frère lui, est resté là bas. Et je ne sais même pas s'il est encore vivant ou non. J'espère que oui. Mais si c'était le cas, il serait déjà revenu, non? Alors pourquoi ne revient-il pas?

Le pire de tout, c'est d'être dans l'incertitude. Je l'ai déjà cru mort une fois, alors qu'il n'y était pas. Alors je dois croire en lui. Il reviendra. Même si... Peut-être qu'il ne veut tout simplement pas revenir. Quand je repense au dernier geste qu'il a eu envers moi avant que l'on se quitte, j'ai les boules. Un genjutsu. Il a utilisé d'un genjutsu sur moi. Alors qu'il sait pertinemment que je n'ai aucun moyen de contrer ça. Il a volontairement voulu me faire du mal. A cet instant, il n'était plus "mon" frangin. Il était devenu quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui cherchait la puissance, ainsi que ces furyous.

Du coup maintenant, je ne sais plus trop quoi faire. Je suis venue au Shukai pour lui. Je me suis entrainée dur tous les jours pour qu'il soit fier de moi. J'ai même arrêté l'alcool, c'est dire... Mais il n'est plus là. Alors quoi? Que faire maintenant? Dans le doute, je me suis rapprochée d'Homura. Mon cousin capitaine. Peut-être pour me rassurer, qui sait. Car lui a beau être à un poste élevé et de ma famille, il n'a pas l'air de chercher la puissance à tout prix. Au moins quelqu'un sur qui je peux compter, on dirait... Je suis d'ailleurs à ses côtés en haut des remparts, on surveille. On observe. Et c'est là que l'on voit deux personnes s'approcher dangereusement. Ils n'ont pas l'air commodes. La femme fait même franchement flipper. L'homme lui n'a pas l'air d'être à son aise. Un chien l'accompagne.


- "C'est quoi ce truc?"

Je parle bien évidemment de la... Femme?! Nous descendons donc pour nous présenter au devant des deux énergumènes. C'est mon cousin qui prend la parole. Les deux autres n'ont strictement rien dit. Il leur demande "gentiment" de partir. S'ils s'en prennent au Shukai, ils s'en prennent à nous. Il est clair que leurs intentions sont mauvaises. Je ne saurais pas dire pourquoi. Mais ça se voit à leurs tronches, aussi. Le premier est plutôt jeune, vu de près. Il doit être à peine un peu plus âgé que moi. La seconde est plus vieille que nous. Heureusement que Homura est là, parce qu'elle me fiche des sueurs froides. Mais je ne partirais pas pour autant.

Mon cousin a préparé son arme, ainsi que les célèbres pupilles dorées du clan. Classe. Moi je les ai toujours pas... Mais ça ne m'empêche pas de rester sur mes gardes. Surtout qu'il me dit qu'ils vont attaquer. Je lui fais confiance, il doit voir certaines choses, certains détails qui m'échappent, grâce au kinnegan. Ils ne s'en prendront pas au Shukai! J'ai déjà perdu mon ancienne patrie, ainsi que mon frère par deux fois, hors de question de perdre tout ce qu'il me reste! Je préfère y laisser ma propre vie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Inuzuka Takeo
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyMer 31 Déc 2014 - 23:22

Notre arrivée semblait avoir été prévue, ou du moins remarquée, puisque l’odeur de deux shinobis me vint rapidement au nez, signe qu’il y avait des gens à Shozaichi qui gardait la place au cas où nous déciderions de nous agiter. Cela ne tarderait sûrement pas, je sentais monter en moi une rage qui sortait de nulle part – non, elle venait de quelque part de bien précis : de ma Marque – et qui risquait bientôt de me rendre fou. Peut-être était-ce l’objectif, me rendre fou jusqu’à ce que j’obéisse aveuglément aux ordres des Furyous? Non, je ne pouvais pas laisser cela arriver. Mon corps bougerait peut-être malgré moi, mais je ne leur laisserai jamais la satisfaction de contrôler mon esprit. En même temps que je pensai cela, je sentis mes pieds commencer à avancer d’eux-mêmes alors qu’une vague de rage meurtrière me submergeait de nouveau, menaçant de me noyer.

Un coup d’œil rapide à l’autre Serviteur avec moi de ce côté des remparts me permit de comprendre que je ne recevrais aucun support de sa part. C’était donc chacun pour soi, l’objectif de raser la capitale de l’Alliance passant par-dessus ceux qui l’accomplissent. Je ne pourrais donc compter que sur Aka, comme d’habitude. Je ne pouvais qu’être fier de mon ninken, qui restait à mes côtés même si ce que je m’apprêtais à faire n’était pas dans mes habitudes, au contraire même. Tandis que nous avancions, lentement mais sûrement, une voix perça le silence qui nous entourait avant la tempête qui allait s’abattre sur nous. Cette dernière, peu importe à qui elle appartenait, nous sommait de quitter les lieux si nous ne voulions pas recevoir les foudres de l’Alliance des pays neutres. Si je comprenais le sens de ses paroles, et agréais dans son sens, je savais aussi qu’aucune parole ne serait capable de nous faire faire demi-tour. J’aurais bien pu essayer de leur expliquer ma situation, mais je voyais beaucoup de raisons pour ne pas le faire. Premièrement, ils doivent s’en balancer de ce que je fais là, deuxièmement, ce n’était pas si c’était cela qui allait leur faire changer d’avis, genre "Ah ben maintenant qu’on le sait vas-y, passe!", et troisièmement, la plus importante, je n’avais même plus le contrôle de mon corps pour ouvrir la bouche! J’étais donc restreint à un choix : me taire et continuer à avancer.

À mesure que j’avançais, mon nez autant que mes yeux commençaient à se familiariser avec nos adversaires. Alors que le premier me permettait de savoir où ils se trouvaient, en haut de leur remparts, le deuxième me donnait une meilleure idée d’à qui j’avais à faire. De loin comme ça, je pouvais seulement déduire que l’un était un homme et l’autre une femme, et que l’homme dégageait beaucoup plus de confiance. Cela se voyait à sa posture droite, tandis que l’autre semblait parfois se balancer d’un pied à l’autre. Enfin, c’était ce que je voyais, peut-être mes yeux me jouaient des tours avec la distance. Alors que je me rapprochais du Shozaichi, je sentais les pulsions plus que jamais, comme si me rapprocher de la ville intensifiait mon envie de tuer. Cette dernière atteint son paroxysme lorsque je fus presque devant les remparts, quelques mètres seulement me séparant du mur. On aurait dit qu’un marteau me frappait le crâne au même rythme que mon pouls, me provocant une douloureuse migraine. Je crois que c’est ce qui eut finalement raison de moi puisque je m’entendis alors dire :


- Si vous voulez tant protéger votre ville, venez donc nous rejoindre pour qu’on en finisse au lieu de vous cacher derrière ses murs!

Non, mais qu’étais-je en train de dire!? Ce n’était pas moi ça, je ne pensais pas cela! Je n’eus toutefois pas le temps de m’insurger contre mon propre corps puisque ce dernier bougea de nouveau, et cette fois-ci plus que pour simplement marcher. En effet, je sentis immédiatement la sensation particulière du chakra qui circule mon corps et je sus ce qui allait suivre. Enfin, j’avais une petite idée, mais même moi j’ignorais ce que mon corps lancerait avant de le voir partir. Je sentis l’énergie se concentrer dans mes mains et après quelques secondes, je plaçais mes bras en croix avant de faire deux arcs de cercle avec mes bras, envoyant en même temps une dizaine de petites lames de vent vers mes adversaires. S’il y avait peu de chances que nos adversaires se fassent avoir par cela – quoique parfois on ne sait jamais – une attaque directement dirigée vers eux les ferait quitter leur perchoir. Ça serait déjà une bonne chose de faite… non, qu’est-ce que je dis là; je ne peux pas être en accord avec ce que mon corps fait contre mon gré! Non! Stop! Arrête!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Date Freya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 831
Rang : A

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyJeu 1 Jan 2015 - 18:08

La mort.

La mort pour tous, la mort venant du ciel, rapide et sèche. Ils allaient tous y passer, aussi bien son potentiel allié que les deux péquenots qui faisaient bien pale allure en comparaison de sa propre personne. Soupirant en faisant tournoyer sa lame la créature esquissa ce qui semblait être un sourire, sa langue léchant avec délice le métal froid avant que son regard incandescent ne se fixe sur la femme du groupe. Visiblement ils se connaissaient et leurs réactions serait donc en adéquation l'un avec l'autre, au contraire de son compagnon. Qu'importe elle estimait que l'enfant à la chevelure rose n'avait pas son niveau et que donc le seul problème serait son compagnon dont le regard changeait de couleur. Les aléas de servir la cause des méchants de l'histoire c'était que lors de vos affrontements vous n'étiez pas sur de tomber avec un allié fiable de votre côté tandis qu'en face vos ennemis agissaient en total synergie.

Irelya fut totalement mise hors de son fourreau et en craquant toute ses articulations elle pointa aussi bien physiquement que mentalement la plus jeune du groupe. Alors que son coéquipier passait à l'attaque en provoquant visiblement non sans dégout les deux shukaijins l'ancienne rousse ne pipa mots. Sa propre marque ne lui importait pas, sa haine à l'égard de cette alliance était si grande qu'en comparaison de celle qu'insufflait la marque c'était quasiment des chuchotements. Alors en se gaussant elle se décida à supporter l'offensive de l'homme au chien. Et sa main droite claqua tandis que l'eau proche prenait des allures de fouet et sous impulsion de la créature claquait l'air en direction de la femme adverse. Si ils se croyaient protégés par leurs pitoyables murs ils tomberaient rapidement de haut.

Et en plaçant son épée en arrière du moins en la serrant fortement au sein de sa paume elle utilisa de son index une autre technique toujours à destination de la femme. Elle n'était pas foncièrement contre une union de leurs corps, mais visiblement elle n'était pas d'accord alors autant empêcher tout autre personne de se rapprocher de la rosette. D'autant que l'insulte n'avait pas été oublié alors dans un élan de rage un rayon jaillit hors de son doigt et fusant sur la distance avec comme objectif de mettre hors combat la jeunette. Si les deux ensemble réussissaient à mettre un des deux en face K.O alors le reste serait nettement plus facile. Enfin elle se décida à faire participer au combat sa douce amie cette fois ci dans une utilisation particulière.

Le projectile fusa, long et lourd faisant la taille de son sabre en direction des remparts. Sans distinction aucune mais en touchant la base du duo adverse. Ils n'étaient pas invincibles et comme des insectes faibles ils crèveraient sous l'union de la puissance et de l'acier. Et en reculant d'une demi douzaine de pas la sabreur montra un tout autre visage. Un rictus mauvais déformant son visage trahissant ses pensées. Pas seulement pour ses maitres elle détruirait ces fondations mais pour venger les morts de son ancienne patrie. Elle n'avait pas oubliée sa promesse et ils seraient apaisés lors de la chute de ce grotesque simili de village.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyJeu 1 Jan 2015 - 23:31

Il y avait quelque chose qui n'allait pas dans ce face à face. Un goût amer dans la bouche du Capitaine lorsqu'il analysait la situation dans laquelle Asuka et lui-même se retrouvaient. En effet il savait pertinemment que sa cousine se débrouillait plutôt bien au combat, néanmoins il se rendait bien compte que son niveau actuel ne touchait pas encore des sommets. En effet elle n'avait pas encore éveillé son Kinnegan alors qu'en face d'eux ils avaient une sorte de démon dont l'apparence laissait présager qu'elle avait un très haut niveau. Quant à son coéquipier, sa rage de vaincre laissait transparaitre une certaine assurance, en tout cas suffisamment pour défier un shinobi aux pupilles dorées doublé d'un sabreur. 

Et bien puisqu'ils avaient eux-mêmes souhaité engager le combat, il était temps pour le Capitaine du Johô de montrer ce dont il était vraiment capable au combat. Quitte à frapper extrêmement fort dès le début puisqu'il était certain que c'était sans doute leur seule chance de vaincre ces deux serviteurs. Ainsi il pris le risque de véritablement faire confiance à sa cousine pour gérer les différentes techniques lui étant destinées tandis qu'il se chargea du projectile en forme de sabre qui filait dans leur direction. Et ce en le dispersant net via son sabre Kuraï entouré à ce moment d'une aura foudroyante décuplant grandement son tranchant juste après avoir la moitié des projectiles de vent qui filaient dans sa direction Même si l'un d'eux l'atteignit au bras gauche où il fit une entaille superficielle mais une entaille tout de même.

Ensuite il n'eut qu'à profiter de son élan pour effectuer un assaut en deux temps. Premièrement il prit la décision d'emprisonner la succube dans une très puissante illusion dès que ses yeux se posèrent sur elle. Cette ayant alors l'impression que Homura avait chargé dans sa direction à une vitesse très élevée avant de lui fracasser le crâne et la meneur partie des os de son corps via la face non tranchant de Kuraï. L'illusion étant de ce fait conçu pour l'immobiliser complètement au sein de la réalité sans lui laisser le moyen d'intervenir au sein du combat. Et pour ce qui est de sa véritable action au sein de la réalité, et bien il effectua bien une charge à une vitesse tout simplement prodigieuse. Néanmoins elle fut effectuée dans la direction de l'Inuzuka avant de se terminer par un coup latéral extrêmement puissant au sabre visant à couper ce dernier en deux tout en se préparant à poursuivre le combat au corps à corps. Il venait ainsi de faire parler les pouvoirs spatio-temporelles de ses pupilles combinés à son art d'illusionniste expérimenté. Un bel enchainement qui avait l'inconvénient de lui perdre plus de la moitié de son chakra.
Spoiler:
 


Dernière édition par Jisetsu Homura le Sam 3 Jan 2015 - 3:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyVen 2 Jan 2015 - 11:52

Le mec avec son chien nous provoque ouvertement. Nous disant qu'on ferait mieux de les rejoindre. Il a un temps de retard le mec on l'a fait dès qu'on les a vus arriver... Comme si on était du genre à se cacher. Je ne sais pas pour mon cousin mais moi non. La chose, elle, arrête pas de m'observer. Et elle fait craquer ses os. Elle croit que ça fait genre, ou un truc comme ça? Les deux m'attaquent. Je forme plusieurs signes et un mur se dresse devant moi. Je sens leurs diverses attaques se heurter dessus. Mon mur ne va pas tenir longtemps. Je le sens qui s'effrite. L'une des attaques est plus puissante que les autres. Elle fait un bruit étrange en arrivant sur ma protection, qu'elle transperce. Je me protège des éclairs venant vers moi en avançant mon avant bras, que j'ai recouvert de kinton. C'est à peine suffisant, je sens que ça brule. Mais peu importe les dégâts que je peux me prendre. Car celle qui en a visiblement après moi fait quelque chose qu'elle n'aurait pas dû. Oh que non.

Elle envoie un projectile vers les remparts, que l'on a quittés auparavant avec mon cousin. Attaquant directement notre cité. Ma cité, celle où je vis. Grossière erreur. Homura bloque le projectile et protège notre cité. Je détourne mon regard et le pose doucement vers celle qui l'a lancé. Mes poings se serrent. Si elle voulait me mettre en rogne, c'est fait. Ça aurait été il y quelques mois, je n'aurais certainement pas réagit de la même façon. Mais là... Dernièrement je suis retournée sur les ruines de mon ancienne patrie. Faisant remonter divers souvenirs. Et quand je revois ces ruines... Je n'ai aucune envie que le Shukai en fasse de même. Je le protégerais, même si je dois y laisser ma vie.

Car j'ai aussi perdu mon frère, récemment. Et franchement, il n'y a plus grand chose à laquelle je tiens. Si ce n'est ces murs. Alors attaquer ces murs c'est s'attaquer à moi. Car c'est tout ce qu'il me reste maintenant. Mon cousin passe à l'action à son tour. Ses yeux dorés l'ont aidé à esquiver l'attaque de celui avec son chien. Toutes les autres étaient visiblement dirigées contre moi et le Shukai en lui-même. A notre tour de jouer, maintenant. Si on peut appeler ça un jeu.


- "La chose, t'aurais vraiment pas dû faire ça!"

J'accumule du chakra sous mes pieds. Homura en a fait de même, mais en beaucoup plus rapide. Je n'ai pas son niveau, c'est clair. Et je n'ai pas le niveau de mes ennemis non plus. Mais je ne vais pas rester là sans rien faire, à juste me protéger des attaques que l'on m'envoie. Je fonce vers celle qui m'a prise pour cible. Puis je charge maintenant mon poing de chakra. Rien à battre de pas connaitre son nom. Rien à battre que ce soit un monstre. Je vais encore plus la défigurer. Déjà qu'elle est moche, je ne vais pas arranger les choses!

Je cours donc rapidement vers elle. Arrivée à sa hauteur, je lui donne un violent coup de poing dans le ventre. Oui, un seul et unique coup de poing. Je sais que de l'extérieur comme ça, ça a l'air ridicule. Mais en fait, au tout dernier instant, plusieurs picots fait de kinton se forment au bout de mon poing. Ce qui me permet donc de transpercer les chairs, afin d'atteindre l'intérieur des gens. D'atteindre carrément les organes vitaux. Alors oui ça a l'air d'être un simple coup brut. Mais ça ne l'est pas du tout, finalement. En plus d'être destructrice, cette technique est assez fourbe, finalement. Car l'ennemi croit que je vais simplement le frapper sans rien d'autre. Alors, comment elle va encaisser ça?


Spoiler:
 


Dernière édition par Jisetsu Asuka le Ven 2 Jan 2015 - 16:01, édité 1 fois (Raison : rajout d'une protection)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Inuzuka Takeo
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptySam 3 Jan 2015 - 2:58

Contre toute attente, celle qui était à mes côtés profita de mon offensive, qui brisait ainsi la glace et lançait à proprement parler le combat, pour y aller à son tour avec un fouet liquide provenant du cours d’eau non loin de notre position. Avec des habiletés comme celles-ci, cette dernière n’avait sûrement pas choisi cet endroit par hasard. Quand on essaie d’envahir une ville, on met toutes les chances de notre côté. À peine le fouet était-il parti en directions des Shukaijin qu’un rayon électrique le suivait pour atteindre celle qui n’avait pas mâché ses mots lorsqu’elle avait rencontré l’autre Serviteur. Bon d’accord, je n’étais pas vraiment mieux et avait trouvé ma coéquipière de fortune tout aussi monstrueuse qu’eux, mais moi au moins j’avais eu la bonne idée de garder le tout dans ma tête, c’était déjà assez d’avoir deux ennemis, merci.

Un énorme nuage de poussière suivit notre offensive, rendant impossible la tâche de vérifier s’il était encore debout. J’utilisai donc mon odorat et eut la mauvaise surprise de me rendre compte que les deux étaient encore debout. J’ignorais leur état, mais je doutais que cela les avait mis hors d’état de nuire. Je ne savais donc pas pourquoi j’étais surpris, enfin bref. Je raffermis ma position au sol, sentant la contre-attaque venir à tout moment, et gardai mes sens aux aguets. Cependant, ce ne fut justement le manque de mouvement qui me mit la puce à l’oreille. Pourquoi personne ne bougeait? Je regardai celle à côté de moi et je remarquai qu’elle était immobile. Immobile comme… une statue? Une femme qui démontrait tant de colère et de haine quelques secondes plus tôt ne pouvait pas seulement arrêter de bouger comme ça. Sentant alors le genjutsu à plein nez – façon de parler, mon odorat ne me permettait pas réellement de déceler un genjutsu, je pris rapidement la décision de lui venir en aide. Cette dernière m’avait suivi lors de mon attaque et comme les ennemis de mes ennemis sont mes amis, j’essayai de l’aider à mon tour. J’ignorais si cela allait fonctionner, mais il fallait que je la sorte de ce genjutsu sinon je n’aurais aucune chance contre ces deux-là, mon corps me jetterait à ma mort. Concentrant mon chakra, j’essayai de faire parvenir à mon alliée temporaire une onde chakratique qui lui permettrait de revenir à la réalité.

Je n’eus pas la chance de savoir si j’avais bel et bien réussi à la faire revenir parmi nous puisque presque aussitôt quelqu’un était apparu devant moi. Semblable à mon affrontement contre le Falcata, je ne vis même pas l’ennemi arriver avant qu’il ne soit devant moi. Je reconnus rapidement l’homme, celui qui semblait être aux commandes, et vit juste à temps le sabre qui arrivait à toute vitesse vers mon tronc, et qui donc me trancherait en deux si je ne faisais rien. Heureusement que j’étais Inuzuka, puisqu’une sorte de sixième sens animal m’avertir au dernier moment de bondir vers l'arrière et de faire une roulade arrière. Cependant, mêmes mes réflexes ne parvinrent pas à complètement esquiver le sabre qui arrivait aussi vite. Tandis que je reculais, je sentis une vif brûlure au niveau du ventre. Ma roulade arrière fut assez douloureuse pour que je comprenne rapidement que le sabre avait tout de même réussi me toucher. Je jetai un rapide coup d'oeil vers le bas et vis mon chandail où l'on pouvait déjà voir une tâche rouge. Malgré ma blessure qui me faisait souffrir, je devrais tenir le coup jusqu'à ce que j'aille le temps de regarder cette blessure.

En même temps de ma douleur au ventre, je sentis tout à coup une douleur atroce au niveau de la tête, me faisant grincer des dents. C’était la Marque, qui réclamait qu’on repaie le sang par le sang. Sûrement voulait-elle seulement qu’on redonne coup pour coup et sur ce point, je ne pouvais qu’être d’accord avec elle. Ce fut, je crois, une des pires choses que j’aurais pu penser. Dès que cette pensée traversa mon esprit, ce fut comme si la Marque avait amplifié ce que je pensais déjà. Si plus tôt je ne voulais que redonner le coup qu’il avait essayé de me porter, maintenant je voulais carrément lui arracher la tête. Sous l’emprise de la Marque, je pensais que quiconque s’approchait de moi le regretterait amèrement. Se rapprocher de moi avait la pire erreur qu’il avait pu faire. Laissant la rage meurtrière de la Marque s’emparer de moi, je fis également ressurgir en moi une rage bestiale que je partageais avec mon ninken. Puis, je profitai du fait d’avoir esquivé son coup pour foncer vers lui en enflammant mes poings et mes pieds, lâchant des jets de flammes à chaque coup porté. À chaque coup, j’avais l’impression que le feu qui sortait de mes mains ou de mes pieds reflétait l’état de mon esprit, complètement enflammé par la rage du combat. Malgré la blessure que j'avais au ventre, je n'avais toutefois pas l'impression de ressentir la douleur tellement je me donnais à la Marque. Je regrette m'être autant laissé emporté, mais depuis le temps qu'elle me dévorait l'esprit ce n'avait été qu'une question de temps. Emporté comme je l’étais, j’enchaînai aussitôt avec la fameuse technique des Inuzuka. Profitant de l’élan que je pris pour mon dernier coup, je commençai à tournoyer jusqu’à ce qu’on ne distingue plus ma silhouette, qu’une tornade tranchante qui fonça vers l’homme qui avait failli me couper en deux et qui, jusqu’à preuve du contraire, s’en était pris à mon ninken, la seule chose que je ne pouvais pardonner.

Ce fut difficile d’arrêter, de ne pas continuer pour ne pas complètement vider mes réserves d’un seul coup et surtout de reprendre un minimum de contrôle sur mon esprit. On dirait que le fait que je sentais mon corps s'épuiser m'aider à garder une ancrage sur le vrai monde, pas le monde tordu que m'offrait la Marque. Plus je donnais, plus je sentais la force de la Marque qui tentait de contrôler mon esprit. Mais déjà qu’elle avait mon corps, je voulais au moins garder mon esprit intact. Toutefois, elle arrivait à faire quelques brèches dans la protection mentale que j’avais érigée depuis que je l’avais gravé sur ma chair. Aka aussi m’avait aidé à garder la raison, mais j’avais l’impression que ce combat l’effritait de plus en plus. J’arrivai tout de même à avoir le dernier mot et je pris du recul pour aller rejoindre mes compagnons de fortunes, me tenant le ventre tout en essayant de juger la profondeur de l'entaille. Mais pour combien de temps pourrais-je encore tenir avant que tout ne s’écroule?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Date Freya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 831
Rang : A

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyLun 5 Jan 2015 - 23:16

Ils étaient bon.

Cela coutait à l'égo plus qu'important de la créature de l'admettre mais l'assaut des serviteurs était bien faible en comparaison de la riposte des défenseurs. Plus qu'une escarmouche entre les deux camps les alentours risquaient d'en patirs et surtout de subir le courroux des rages contenus dans le duo soumit à la volonté des puissants. Les Furyous avaient en eux deux véritables machines de guerres qui certes pour l'instant n'était pas encore en parfaite harmonie qui néanmoins était mit à l'épreuve avec la contre attaque aussi féroce qu'impressionnante. Ils pensaient sérieusement finir ce combat sur cette introduction pitoyable? Visiblement car l'aura dépensé par l'homme tout d'abord ne fut pas moins rude que précise. Et la sensation de douleur n'emporta qu'un instant la manieuse d'os qui se sentit soudain tomber emporter par cet élan meurtrier et lourd qui pesait sur elle.

Mais il n'en fut rien et elle se reprit, elle avait été dupée par une sorcellerie utilisé par les manieurs d'esprits. Tout ceci n'était qu'une illusion et avec haine et colère elle s'éveilla toujours dans l'écho des combats et des tentatives d'intrusions dans la capitale de l'alliance des pays neutres qui subissait l'assaut d'une masse grouillante de serviteurs pas plus maitres d'eux mêmes que l'étaient le maitre chien et la créature. Mais ses sens étaient déjà autre part, la petite tête rose la chargeait avec fureur et espérait surement la mettre au tapis. Grossière erreur que cette gamine commettait et tandis que les pupilles ardentes la fixaient la créature se contentait de disparaitre. De disparaitre l'espace d'un instant avant d'apparaitre derrière le principal causeur d'ennuis du duo qui s'entendait si bien. Le maitre canin l'avait aidé et la créature respectait cet acte, plus qu'une obligation elle comprenait désormais la nécessité de s'aider pour vaincre en ces lieux. Et avec une nouvelle rage elle hurla sa détermination avant de faire surgir de sa colonne vertébrale une arme aussi impressionnante que peu orthodoxe, ils l'avaient obligé à sortir et à dévoiler son pouvoir si particulier.

Car la Kaguya n'oubliait pas l'affront du Shukai envers la principale membre connu du clan, des vrais salopards bon qu'à se réfugier derrière leurs remparts afin d'oublier l'existence de leurs anciens frères qui n'avaient pas tous eu la chance de rejoindre une telle alliance. Et pour l'ancienne douce de la brume elle allait abattre ce chien, ce chien et sa garce de compagne. Ensuite elle irait chaudement remercier son allié qu'importe si c'était la marque qui la poussait à l'aider il restait un honorable compagnon d'armes. Le corps chitineux de la femme se recouvra d'une bouche importante d'os, une armure réduisant drastiquement les risques de recevoir des dégâts.

-Meutrier de Kiri, elle réclame vengeance! Vengeance aux traitres! Et que s'apaise les esprits des morts!

Ensuite? Ensuite elle se déchaina non seulement avec l'une de ses armes mais avec les deux, une véritables machine infernale enchâssé dans une armure d'os qui ne voyait qu'un seul objectif. Frapper de toute ses forces son adversaire jusqu'à le réduire en bouillit, sa réserve de chakra était plus qu'entamé mais elle s'en moquait. Cela lui laissait largement de quoi fuir et riposter en cas de contre attaque. Surtout l'important était ici d'infliger le maximum de dégats à son adversaire, ce dernier prit sur deux fronts ne pouvait assurément pas parer ou esquiver toutes les attaques. Un sourire sadique se dessinant sur ses lèvres tandis qu'elle utilisait sa carapace osseuse pour se protéger en cas d'attaque de la jeune tête rose. Oui finalement tout était bien qui allait bien. Dans le meilleur des carnages!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyMar 6 Jan 2015 - 15:20

Shonâ Freya est exclue de l'Acte et donc de ce combat. Son post est cependant à prendre en compte pour ne pas trop désavantager Takeo. Deplus, Jisetsu Asuka et Jisetsu Homura devront obligatoirement utiliser chacun une technique de rang B minimum au prochain tour pour justifier la mise hors-combat de Shonâ Freya et pourront la capturer s'ils gagnent le combat.

Seul point du post à ne pas prendre en combat : la technique de téléportation instantanée de rang S on dira plutôt que c'est un déplacement ultra-rapide pour éviter d'autres problèmes.

La raison est simple : utilisation de techniques non-validées. Effectivement l'hébergeur des FTD plantait à ce moment-là mais c'est pas une justification pour outrepasser les règles. Les techniques utilisées ont été proposées et restent relativement banales donc le post reste à prendre en compte. Mais utiliser des techniques non-utilisées contre des membres qui ne peuvent même pas vérifier s'il y a tricherie c'est pas ce qu'on attend de nos membres.

Bon RP aux trois combattants restants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Anonymous
Invité
Informations

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyMer 7 Jan 2015 - 16:31

Malgré la violence et la rapidité fulgurante de son assaut, Homura fut étonné de voir à quel point les deux serviteurs furent à même de contrer sa stratégie ainsi que les techniques de sa cousine dans la foulée. En effet sa cible première à savoir l'Inuzuka fut en mesure d'esquiver partiellement son puissant coup de sabre. Et malgré la sérieuse entaille au ventre que Kuraï avait faite à ce konohajin, son identité de serviteur semblait éveiller en lui une rage exceptionnelle. En tout cas suffisamment pour lui permettre d'enchainer sur un assaut extrêmement violent. 

Et si son premier enchainement à base de coup de poings très rapides fut esquiver grâce au jeu de jambes et de hanches d'Homura, le tout combiné à la vision séquencée que lui octroyaient ses pupilles dorées. Ne l'empêchant pas pour autant de sentir à quel point ces coups étaient puissants voir mortellement dangereux. Le second assaut fut quant à lui prit d'un tout autre angle d'attaque par le Capitaine. Car comme on le dit si bien la meilleur défense c'est l'attaque. Surtout lorsque son assaillant se révèlait être une véritable tornade ambulante et donc possiblement en état d'aveuglement momentané le temps de sa technique.

Ainsi lorsque l'Inuzuka fusait à pleine vitesse dans sa direction, Homura quant à lui empoigna fermement son robuste sabre dont la teinte passa du gris métallique au noir le plus intense qui soit avant que son propriétaire ne fasse un bond dans la direction de son opposant. La petite particularité de cet enchainement résidant dans le fait qu'une quantité colossale de vapeur noire s'échappait de l'arrière de Kuraï. Donnant ainsi à son coup une vitesse et une force de pénétration pratiquement inégalable, en tout cas suffisantes pour surpasser de très loin la force de la tornade tout en faisant encaisser de manière directe au sens propre la différence de puissance entre leurs deux techniques. 

Néanmoins le Jisetsu n'eut pas vraiment le temps de se réjouir puisqu'une fois débarrassé pour un moment si ce n'est totalement de l'un des deux serviteurs, il entendit derrière lui ce bruit si familier du fracas des armes contre une matière rigide. Et si une fois de plus ses yeux lui servirent à ralentir la scène sous ses yeux tout en amplifiant ses réflexes, il eut surtout le temps de voir le second servant de Monwa traverser un mur de pierre avant de fondre sur lui à pleine vitesse. Et si il fut à même d'esquiver la majeur partie du coup de justesse, il dut tout de même subir une mauvaise coupure au flanc gauche. Pas assez pour le mettre Ko mais suffisamment pour créer un certain handicap au cas où le combat se prolongeait vraiment longtemps. 

Mais heureusement il ne comptait pas en arriver jusque-là, et malgré la douleur il profita de s'être déporté sur la droite de la succube pour la prendre à revers en lui assénant un fulgurant coup de sabre au tranchant largement renforcé par le biais d'une aura foudroyante. Sans doute pas assez pour l'achever du fait de la masse osseuse qui la protégeait, mais assez pour grandement la fragiliser tout en créant une large ouverture pour sa coéquipière et cousine qui lui avait tout de même sauvé la mise avec son mur de pierre et sur qui reposait une fois de plus l'avenir de ce combat. 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyJeu 8 Jan 2015 - 22:01

Impossible! La chose a réussi à se sortir du genjutsu de mon cousin et à esquiver ma technique en même temps. Alors que j'avais lancé un boost de vitesse. Hum. On dirait que j'ai encore des progrès à faire dans ce domaine. Il faudrait peut-être que je demande à Homura de m'entrainer. Ça ne me fera pas de mal. Puisque des non Jisetsu arrivent à être plus rapides que moi. Et j'accepte moyennement ça! Surtout quand c'est des ennemis qui viennent attaquer ma cité. Je dois m'entrainer, encore et encore. Je suis encore trop faible. Je dois pouvoir être meilleure que mes ennemis pour protéger le Shukai et qu'il ne soit pas rasé comme l'a été Kiri. Mais l'assaillante ne pourra pas fuir éternellement.

J'observe autour de moi. Merci le chakra utilisé pour rien, et ma botte secrète aussi. Où est-ce qu'elle est partie se cacher? Derrière Homura! Il est bien plus fort et rapide que moi, mais face à deux adversaires il risque d'avoir du mal. Je vais devoir le soutenir. Et le truc se met à hurler avant de sortir... Sa colonne vertébrale?! Dégeu. Franchement dégueu. Quelqu'un peut m'expliquer comment ça marche, d'ailleurs? Car sans colonne elle fait comment maintenant, si celle ci est à l'extérieur de son corps? Enfin c'est pas humain, quoi. Mais faut dire que ce truc a pas l'air humain non plus. On dirait un alien. Et... Elle sort une phrase très étrange. Meurtriers de Kiri?!


- "Ça va pas la tête?! C'est pas le Shukai qui a attaqué Kiri et l'a détruit! C'est ceux que tu sers!"

Je pointe du doigt son F sur la peau, qui ne m'a pas échappé. Comme celui de mon frère. Ouais, elle sert ceux qui ont détruit Kiri. C'est vrai. Raison de plus pour lui foutre sur la tronche. Non seulement elle est moche mais en plus elle est bête. Et a choisi le mauvais camp. Mais pendant ce temps là, les deux autres continuent de combattre aussi. Et celui avec son chien ne dit pas un mot. Il a l'air concentré et... Très énervé. Il attaque mon cousin, et celui ci arrive à s'en sortir. Mais la seconde qui est arrivée derrière lui essaie de l'avoir par surprise. Je forme quelques signes et un mur de terre se place entre les deux afin de le protéger. Mon mur n'est cependant pas assez puissant. A distance c'est tout ce que j'ai pu lui offrir comme protection. Il est touché, et je fais la grimace. Ça va mal. Il a l'air fatigué, en plus. Merde!

Je dois le soutenir. Il ne pourra pas s'en sortir tout seul. D'abord, mettre Ko l'un des deux. Et ce sera celle qui s'est acharnée sur moi dès le début, ça lui apprendra. Je cours donc vers eux, et saute sur celle qui n'a plus de colonne vertébrale (beurk!) pour lui asséner divers coups. Homura l'a amochée avec son épée. J'en profite donc pour l'enchainer avec plusieurs coups de poings, et de pieds. Ainsi que d'autres choses. J'espère que ce sera suffisant. Mais il reste l'autre, aussi. J'espère qu'il ne croit pas que je l'ai oublié. Jusque là, j'ai montré que mon principal atout était le corps à corps. Je vais jouer sur l'effet de surprise. J'attire à moi un peu de terre des environs et en forme une boule. Puis je donne un gros coup de poing dedans afin de l'envoyer dans celui qui ne parle pas. Pourvu que ça marche. Je dois reprendre mon souffle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Inuzuka Takeo
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyVen 9 Jan 2015 - 17:16

Tout c’était passé un peu trop vite à mon goût, ou bien dire que je n’avais pas du tout vu cela venir serait plus exacte. Même pour moi qui n’était rendu qu’un simple spectateur, qui pouvait donc à loisir observer ce qui se passait sans vraiment me soucier de mon corps, qui bougeait tout seul de toute façon. Maintenant que j’y pense, si j’avais été moi-même maître de mes mouvements en aurait-il été autrement? Ce n’est qu’une des nombreuses questions auxquelles je n’aurai jamais de réponse. Tout cela pour dire que j’avais foncé sur le shinobi adverse avec toute la rage que la Marque pouvait me donner, mais pour une raison obscure ce dernier semblait voir tous mes coups venir, laissant à chaque coup les flammes lécher le vide là où il se tenait une fraction de seconde plus tôt. Mais plutôt que de voir quelque chose de louche, au lieu d’utiliser ma tête comme je l’aurais peut-être fait, mon corps décida de se lancer dans une autre attaque, la fameuse tornade Inuzuka. N’ayant pas encore la capacité de faire des voyages astraux, je fus contraint de suivre mon corps dans la grande tornade que je sentais tournait encore plus vite que d’habitude.

C’est là que nous nous sommes fait avoir. Enfin comme j’étais moi-même dans la tornade je n’ai aucune façon d’en être certain, mais il n’en pouvait être autrement. Alors que j’avançais à toute vitesse vers mon ennemi, je rentrai en collision avec un objet lui-même propulsé à une vitesse phénoménale. J’eu beaucoup de chance qu’à cet instant précis mes griffes parèrent le coup, m’évitant une mort instantanée, mais le coup de ce que j’arrivais maintenant à distinguer comme un sabre était si fort que, malgré la vitesse et la puissance que j’avais emmagasiné dans la tornade, je fus repoussé. Plus que repoussé, j'entendis un claquement sec,et je fus envoyé valsé tandis qu’une douleur le long de mes bras et sur mon torse se faisait ressentir. Je roulai au sol pendant quelques mètres avant de me rapidement me redresser, grinçant de douleur lorsque je me relevai. Un rapide coup d’œil m’appris que le bruit sec avait été mes griffes qui avaient carrément été sectionnées par le sabre. Encore heureux que ça puisse repousser. Je remarquai également les lacérations couvraient mes bras et qui remontaient jusqu'à mon torse. Sans perdre une seconde, Aka était de nouveau à mes côtés, léchant lentement mes plaies sur mes bras dans un effort pour m’aider. L’idée était bien pensée, mais sa salive n’était pas magique; cela ne changerait pas grand-chose.

Si j’avais été maître de mon corps, j’aurais sûrement flatté le dessus de sa tête ou peut-être je l’aurais gratté derrière les oreilles, juste un petit geste pour lui dire que j’appréciais son attention, mais la Marque ne faisait pas dans les démonstrations d’affection. Cela allait devoir attendre à quand j’aurais de nouveau mon corps, si jamais je survivais à ce combat. Je ne pus plus vraiment penser à Aka puisqu’un tremblement dans le sol et un bruit de roulement, suivi par une confirmation visuelle, m’avertirent qu’une boule de terre d’une taille assez importante arrivait dans ma direction. Plus je la regarder arriver, plus je me demandais comment je vais faire pour l’esquiver. Dans l'état dans lequel j'étais présentement, je n’avais sûrement pas le temps de me jeter sur le côté et je n’avais aucune technique de protection assez forte pour bloquer ce coup. Sur ce coup, je fus content que je n’avais pas le contrôle de mon corps puisque ce dernier réagit avant que je n’ai eu le temps de terminer ma réflexion. Invoquant les vents autour de lui, je compris aussitôt ce qu’il tentait de faire. Cependant, peut-être lui manquait-il l’expérience de combat, car un seul regard à la boule et je sus que ça ne serait pas assez pour tout bloquer. C’était toutefois le meilleur qu’il était possible de faire à cet instant précis alors mon corps concentra alors les vents autour de lui et attendit patiemment que la boule soit suffisamment proche. Quand il jugea que le moment était opportun, mon corps relâcha les vents autour de lui, faisant au début trembler puis lentement dévier la boule de sa trajectoire.

Mais c’était trop beau pour être vrai, et j’aurais bien aimé ne pas avoir raison sur ce coup-là. Puisque comme je l’avais prédit, cela n’avait pas été assez pour faire totalement dévier la boule. C’est ainsi que lorsqu’elle arriva à nous, elle ne me frappa pas de plein fouet, mais passa légèrement à ma gauche, me frappant l’épaule assez durement pour que j’entende un plop d’épaule déboitée. Je tombai à genoux, également sonné par le coup, mais comme la Marque ne faisait pas dans les démonstrations d’affection ni dans autres chichis, il la replaça alors qu’une autre vague de douleur me traversait le corps. Ça, par exemple, je le sentais. Peut-être ne pouvais-je plus rien faire, mais la douleur je la sentais quand même. Mais bon, je préférais un peu de douleur à garder mon épaule déboîtée. Aussitôt mon épaule remise, je sentis de nouveau la rage de la Marque, qui voulait retourner coup pour coup. Pendant un instant, j'essayai de me relever, mais mes jambes me lâchèrent sous mon corps alors que je mettais qu'un genou au sol cette fois-ci. Alors c'était ainsi que cela se terminait. Je sentais on chakra bouillonner en moi, de même que la rage de la Marque, qui jusque-là avait enduré sans bronché, mais il y avait une limite que même la Marque ne pouvait dépasser. Et même-là, je me comptais chanceux d'être encore conscient après tout cela. Mais peut-être aurais-je préféré ne pas l'être pour ne pas savoir ce qu'on ferait de moi. C'est alors que je me sens soulevé de terre et la prochaine chose que je savais je sentais la fourrure d'Aka sur ma joue pendant que son odeur familière m'emplissait les narines. Puis, sans demander son reste, commença à trotter vers le sens inverse du Shozaichi, se retenant de courir pour ne pas me faire tomber. Sûrement que quelques minutes plus tôt la Marque m'aurait empêché de me laisser faire aussi docilement, mais mon corps n'était plus en mesure de faire quoi que ce soit pour empêcher mon ninken de nous amener vers la sûreté. Ça c'était s'il ne décidait pas de nous poursuivre pour tentative d'attaque à la ville ou je-ne-sais-quelle-autre raison qu'ils pourraient trouver pour enfermer des shinobis d'un village... pas rival, mais pas en très bon termes. Mais peut-être aussi préféreraient-ils ne pas prendre chasse et se contenter de l'autre Serviteur qui avait été mise hors combat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyVen 9 Jan 2015 - 23:26

A la bonheur il semblait que l'ultime d'assaut du Capitaine combiné rudimentaires mais redoutables techniques de sa cousine suffirent à venir à bout de la terrifiante succube tout en mettant en déroute son coéquipier d'infortune. En effet sa redoutable technique du "Sombre instant" fut à même d'infliger des blessures suffisamment graves à l'Inuzuka pour l'immobiliser et le contraindre à encaisser la boule de pierre qui parvint semblerait-il à faire cesser cette rage qui l'habitait un peu plus tôt. Et si son fidèle canidé vint à son secours en l'aidant é s'enfuir sur son dos, Homura quant à lui n'avait plus la force de les poursuivre et avait clairement besoin du soutien d'Asuka. 
C'est donc l'air exténué et surtout en se servant de sa robuste épée comme un accoudoir voir une canne qu'il s'adressa à cette dernière:
"Ne les poursuis pas Asuka, on a mieux à faire que de s'occuper d'un fuyard au bord de la mort."
S'arrêtant le temps d'un instant pour couvrir sa blessure au flanc tout en manifestant bien de par son faciès qu'il souffrait, il jeta un rapide coup d'oeil au corps meurtri mais encore bien en vie de la succube avant de poursuivre:
"Il faut que tu conduises cette chose en lieu sûr, là où nous pourrons prendre le temps de l'interroger sur cette attaque au cas où elle survit."
Puis sans prévenir, cette grande figure du Shozaishi qu'était Jisetsu Homura s'effondra pour retomber sur les fesses alors que Kuraï restait fermement enfoncée dans le sol. Il était clair que si les deux Jisetsu étaient parvenus à vaincre leurs redoutables adversaires, le Capitaine ne se doutait absolument pas au début de toute cette histoire qu'il finirait dans un tel état. En effet si il était lui aussi un combattant confirmé, à l'heure qu'il est il serait clairement moins efficace qu'un vulgaire membre indécis. Sa cousine avait bien dû le remarquer et il valait mieux qu'elle soit en forme puisque son congénère avait encore une directive à lui donner.
"Cousine il va falloir que tu nous portes en lieu sûr le temps que nos forces viennent à bout du reste de cette armée sortie de nul part."
En effet si le Capitaine était blessé, quelque chose le préoccupait et cela l'embêtait vraiment d'être dans un tel état de faiblesse.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Aika
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises EmptyDim 11 Jan 2015 - 8:52

Ma boule de terre semble amoindrie par une technique futon. Mais elle touche tout de même sa cible. Cible qui parait en plutôt mauvais état. Il a de nombreuses plaies, et son chien tente d'ailleurs de lui lècher. J'espère qu'il ne s'est pas léché ailleurs avant, sinon ça risque de s'infecter. En tous cas, il est en bien mauvaise posture. Il vaudrait mieux pour lui qu'il se rende s'il veut survivre. Même si... Je n'ai plus beaucoup de chakra. J'ai beau n'avoir que quelques égratignures, je n'arriverais à rien sans chakra. Mais voilà que son chien le prend pour l'emmener ailleurs. Pour rentrer chez eux? Peut-on le laisser fuir alors qu'il vient d'attaquer le Shukai?

La voix de mon cousin me donne une réponse. Le laisser partir. Je le laisse alors s'enfuir, avec son chien. De toutes façons je ne sais pas si j'aurais encore eu la force de me battre. Car lui est en mauvais état, mais pas son chien. Alors que les deux s'éloignent au loin, je pose mon regard sur mon cousin. Il n'est pas au meilleur de sa forme non plus. Il tombe même au sol. Bordel! Mon cousin - qui est aussi capitaine - me demande alors de transporter la succube en lieu sûr. Ainsi que lui-même. Je hoche la tête.


- "Bien."

Le second a pu s'enfuir. Mais le premier n'aura pas cette occasion. Je prends une profonde inspiration et rassemble mon chakra. Puis je forme quelques signes, et des doubles de moi-même apparaissent. Trois d'entre elles se dirigent vers l'ennemi. Il faut se dépêcher tant qu'elle est inconsciente. Elles la saisissent, puis l'emmènent en prison. Elle sera surement jugée plus tard par les membres de ma section: celle de la justice, l'Oda. Je me demande si le capitaine a eu à se battre, lui aussi. J'espère qu'il va bien. Yanosa aussi... Pourvu que tout le monde aille bien!

- "Tiens bon, Homura-san. Je vais t'emmener à l’hôpital."

Mes autres clones s'emparent de lui. Puis nous nous dirigeons en courant vers le lieu de soins. En faisant attention à ne pas trop bousculer mon cousin pour ne pas ouvrir d'avantage ses blessures. Mais une fois sur place, surprise: il y a beaucoup de monde! C'est bien tout le Shukai qui est attaqué. Merde! On dirait bien que cette marque n'est pas étrangère à ce qui arrive. Des médecins viennent s'occuper de mon cousin. Ils le reconnaissent, aussi. Un capitaine aussi amoché ça fait un peu paniquer et on est en droit de se demander ce qu'il se passe à l'extérieur. Et c'est ce que fait l'un d'entre eux.

- "Tout le Shukai semble attaqué. Prenez soin de lui, je dois y retourner et aider les autres!"

Un regard à Homura, alors que je me retourne pour repartir.

- "Tu es en sécurité, ici..."

Doute. Je ne finis pas ma phrase. Qu'est-ce que j'en sais? Peut-être qu'ils vont venir attaquer l'hôpital pour achever les blessés? Mes clones en s'évaporant m'indiquent que la prisonnière est emmenée en lieu sûr. Je fais alors dépop ceux présents avec moi.

- "Je vais rester avec toi, on sait jamais."

Ouais. Avoir quelqu'un en état de combattre qui reste ici, ça peut être pas mal, finalement. Je voulais aller aider à l'extérieur, mais c'est possible qu'on ait besoin de moi ici aussi. Je peux encore puiser dans mes réserves si besoin. Et puis merde, même s'il est capitaine, ça reste mon cousin. Je peux quand même rester là à veiller sur lui, non?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

3. Pulsions et surprises Empty
Message(#) Sujet: Re: 3. Pulsions et surprises 3. Pulsions et surprises Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

3. Pulsions et surprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #5 :: Acte #5 : Trahison-