N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Relier les points

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Relier les points Empty
Message(#) Sujet: Relier les points Relier les points EmptyMer 24 Déc 2014 - 18:12

Moi et Kakeshuou avions accosté à Marutagoya, la principale ville portuaire de Taki no Kuni, plutôt que de risquer un retour plus visible au Pays de la Terre. J'en avais formulé la requête moi-même, afin de pouvoir poursuivre ma tournée des territoires de façon plus naturelle, car l'anonymat relatif offert par cette cité n'était en effet pas la seule raison qui m'avait poussé à nous imposer ce détour. J'avais pu rencontré les soldats les plus fiables de Gyamada et y avait installé le prototype d'un dispositif de communication Fuuinjutsu qui allait certainement nous rendre de grands services, à nous au Shozaichi comme aux gens de Yuki no Kuni. Je n'avais de prime abord pas songé à étendre la chose à d'autres pays, mais l'idée avait fait son chemin et il me paraissait maintenant évident que l'Alliance ne pouvait que bénéficier de dispositions pareilles. Du moment que leur mise en place, évidemment, était faites avec soin... Aussi ce jour-là m'étais-je dirigé vers Itabei, une large commune au sud de la côte qui abritait, si mes informations étaient juste, notre principale garnison de soldats, un vivier au sein duquel j'allais devoir faire un peu de tri pour déterminer à qui je devais confier la lourde responsabilité de ces nouvelles communications.

La ville était propre, bien entretenue, et les gens y semblaient relativement heureux et satisfaits d'y vivre. Il fallait dire que leurs voisins les plus proches, les samouraï de l'est, n'étaient pas connus pour leur belligérance et que les forêts de Konoha, au sud, n'abritait désormais que des forces alliées suite au bon travail du Capitaine Homura. L'économie avait donc tout loisir de se développer, allant de paire avec le bonheur des habitants du pays... Mais, sceptique et paranoïaque dans l'âme, je m'astreignais à un brin de prudence, conforté dans mon plan initial d'installer une cellule de communication fonctionnelle et concentrée ici même. La tâche aurait pu, voire aurait du dépendre du Jôhô, et je ne me priverai pas de les tenir informé de mes initiatives une fois de retour à la capitale, mais pour l'heure prendre les devants était ce qu'il y avait de mieux à faire. Slalomant entre les ruelles, un large par-dessus gris beige sur les épaules dissimulant mon kimono noir caractéristique, je rejoins rapidement la garnison en m'y présentant comme un citoyen lambda. Je poussai les portes, entrai... Et constatai l'absence d'une quelconque réaction.

Il n'y avait là que soldats oisifs, discutant et palabrant de choses et d'autres, accoudés pour certains aux rebords présents sur certains murs, et c'est à peine si quelques regards se tournèrent vers moi pour questionner la raison de ma présence. Les soldats en patrouille dans la ville m'avaient pourtant semblé bien à leur tâche et concentrés... N'était-ce en définitive qu'une façade ? Un homme s'approcha de moi, un sourire un poil gêné sur le visage.

« Hreum, on peut vous aider citoyen ? Vous savez vous n'êtes pas vraiment... supposé entrer ici ! Un problème ? »

Je laissai passer un instant en regardant de part et d'autre du garde qui s'était approché. Non, rien. Rien de rien. Une ceinture d'explosifs aurait pu être attaché à ma ceinture et cachée sous mon par-dessus que la scène se serait joué de la même façon.

« Soldat, il n'y a donc aucune mesure de sécurité digne de ce nom ici ?

- Qu- Quoi ? Je vous demande pardon ? Ce genre de chose ne vous regarde pas citoyen, je vous prie donc de sort-

- Si, elles me regardent figurez-vous, dis-je en déclinant fermement mais en douceur la main du soldat qui s'apprêtait à vouloir me faire sortir. Je suis Yanosa Oterashi, Section du Buki basé au Shozaichi. Si j'avais été là pour un audit, j'ose croire que vous seriez déjà en passe de violemment vous ramasser.

- Qu- ! Merde ! Euh, je veux dire ! Désolé mon lieutenant !

- Pas de mal... pour cette fois du moins. »

Je dépassai alors le soldat décontenancé et balbutiant, qui venait de mimer maladroitement un salut militaire en reculant de quelques pas. Me plaçant au centre de la large pièce qui servait de grand hall d'entrée, je captai alors l'attention des rares soldats qui ne s'étaient pas encore tournés vers moi, droits comme des piquets.

« Au cas où cela n'aurait pas été clair pour tout le monde, je suis membre de la Section du Buki, sous les ordres directs de votre Capitaine à tous, Suoh-dono. Et la démonstration d'inefficacité que vous venez de me fournir ne joue clairement pas en votre faveur ! Mais à quoi pensez-vous nom de Dieu ! N'importe qui aurait pu arriver comme je l'ai fait et démolir cet endroit ! Et à ceux qui pensent que rien ne peut les atteindre ici, je ne ferai que citer Kirigakure no Satô. Qu'importe que la destruction de ce village vous touche ou pas : c'était une unité entièrement militarisée et réputée, et maintenant ? Un champ de ruines, par le simple caprice de l'un de nos ennemis. »

Je laissai ces derniers mots en suspend pour qu'ils résonnent dans l'air, faisant lentement un tour complet sur moi-même pour regarder l'assistance dans son ensemble.

« Je veux voir les gradés en privé tout de suite. Pas de cérémonie ou d'uniforme protocolaire : vous me rejoignez simplement au plus vite. Je réquisitionne le bureau, là au fond. »

Sur quoi j'allai simplement m'installer dans le bureau que j'avais pointé du doigt : sa porte entrouverte m'avait laissé paraître, à raison, un espace suffisant et un agencement propice à une petite réunion. Une réunion qui s'imposait plus que je ne l'aurais pensé de prime abord...


Relier les points Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Relier les points Empty
Message(#) Sujet: Re: Relier les points Relier les points EmptyVen 26 Déc 2014 - 1:02

A l'extérieur du bureau, un cohue muette s'était installée, le temps que les plus bavards susurrent à l'oreille de leurs petits camarades tous leurs doutes et leurs appréhensions vis-à-vis de la scène qui venait de se dérouler. Ce n'était en effet probablement pas tous les jours qu'un gradé de la maison mère, pour ainsi dire, venait leur remonter les bretelles de la sorte, ce qui n'était en l'occurrence pas du luxe. Pour pouvoir mettre en place le réseau que j'avais imaginé pour notre Alliance, j'avais en effet besoin de pouvoir me fier à une poignée d'individus fiables et concentrés, à peu près tout l'opposé de ce que m'avait présenté les soldats en faction à la caserne locale. Cette ville était sensée être notre centre d'opération central au pays de la Cascade et une flopée de gardes oisifs et persuadés d'être en sécurité était tout sauf ce dont j'avais besoin.

Je laissai néanmoins sans appliquer plus de pression les principaux gradés locaux rejoindre le large bureau où je m'étais installé, ignorant volontairement les quelques messes basses qui circulaient encore à l'extérieur. Assis face à moi, de l'autre côté de la large table, pas moins de cinq lieutenants, l’œil un tantinet inquiet et qui semblaient vouloir sans cesse se regarder les uns les autres comme pour accorder implicitement leurs violons. Mais je n'étais pas là pour mener une enquête ou une quelconque chasse aux sorcières, non : j'étais là pour mettre en œuvre un projet, et je ne supporterais pas bien longtemps de devoir me heurter à des déboires tels que l'incompétence des forces en place.

« Bien, désolé de vous avoir réuni de façon aussi inopinée mais j'ai besoin de votre pleine et entière coopération pour mener à bien une... rénovation de notre système de communication. Inutile de dire que, pour le moment, il semble y avoir d'autres priorités niveau « rénovation » dans cette garnison...

- Oterashi-san, nous sommes vraiment navré de vous avoir présenté aujourd'hui un visage si peu professionnel de notre corps d'armée, c'est... impardonnable. »

L'homme qui avait pris la parole était celui qui s'était placé de la façon la plus excentrée par rapport à moi, mais je pouvais lire dans son regard une réelle honte du spectacle qui m'avait été offert et de l'image que cela avait véhiculé. Une honte qui pouvait peser plus sur les épaules de ses compères que sur les siennes... Mais le lieutenant se garda bien d'incriminer qui que ce soit. Une preuve de retenue...

« Ce qui est fait est fait, je ne suis pas là pour faire un audit comme je vous l'ai bien dit tout à l'heure. Et je ne vous ferai pas l'affront, à vous tous, de faire comme si je pouvais vous apprendre votre métier. Ce que je demande en revanche, pour commencer, c'est bel et bien qu'une rigueur bien plus importante soit respectée, et ce à tous les niveaux. Je peux comprendre que le climat local puisse pousser au repos et au relâchement, mais ce n'est en rien une excuse : Itabei doit demeurer un avant-poste fort et fiable, ne serait-ce que pour sa propre sécurité. Ceci étant dit... »

Je scrutais la moindre réaction, le moindre haussement de sourcil un peu trop hautain ou perplexe, tout en sondant les palpitations et soubresauts de chacun des gradés devant moi. Sans même les regarder dans les yeux, alors que je faisais mine de déballer quelques parchemins et de quoi écrire, je prenais déjà une première décision.

« Vous, et... vous, dis-je en désignant deux lieutenants à la suite, vous allez tout de suite aller parler à vos hommes aux messes. Vous ferez suivre le mot aux soldats en patrouille dès leur retour. Sans parler de recadrage, je veux que tout le monde soit bien conscient que les troupes stationnées ici ne sont pas qu'un simple garde-fou et qu'elles peuvent être amenées à tout moment à faire face à une menace bien réelle. Je ne doute pas des compétences de vos hommes, mais ne les ménagez pas. Il s'agit de sécurité nationale. »

J'attendis un instant, rendant leur salut au deux hommes qui sortirent sans se faire prier avant de me retourner plus spécialement vers deux des trois restants.

« Bien, quant à vous deux, je vous confie le réagencement de l'organigramme. J'ai eu amplement le temps de le regarder en passant dans le hall, ce qui en soit est un autre grave manquement à la sécurité si l'on considère que je n'étais à ce moment qu'un simple citoyen pour vous. Remettez-le en forme, durcissez la charge d'entraînement et faites en sorte que 60% des effectifs au moins soit actif à toute heure du jour et de la nuit. Merci. »

De même, j'attendis encore une fois que les deux hommes sortent, sans un mot, interceptant au vol sans le laisser paraître le regard perplexe lancé à leur dernier compère, qui restait seul avec moi. Il s'agissait de celui qui m'avait présenté ses regrets, un peu plus tôt. Seul à seul, sans pour autant parler de confidentialité, j'allais pouvoir aborder le gras du sujet qui m'amenait ici.

« Bon... Tout ceci est d'une nécessité absolue manifestement, mais ce n'est pas ça qui m'amène, comme je l'ai dit devant vos camarades tout à l'heure. J'ai besoin du gratin de vos hommes. Les plus fiables parmi les plus fiables. Pas plus d'une douzaine d'individus, choisis par vous et en concertation avec vos collègues, qui seront en charge d'un nouveau système de communication qui commence à être mis en place. Vous n'avez pas besoin d'en savoir beaucoup plus pour l'instant : vous allez donc, dans le courant de la journée, me faire amener les individus en question un par un dans ce même bureau, où je pourrai les mettre à l'épreuve par moi-même.

- Très bien Oterashi-san, dit-il en se relevant solennellement. Merci, Oterashi-san, et endroit... avait bien besoin d'un tel coup de fouet. Très appréciable... et apprécié. »

Il sortit alors à son tour, sachant exactement ce que j'attendais de lui. Ne me restait plus qu'à faire preuve d'un peu de patience...


Relier les points Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Relier les points

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-