N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Informations

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyLun 8 Déc 2014 - 18:01

Voilà déjà presqu'un mois que je n'ai pas discuter avec Miyuki. Cette jeune moine m'avait rencontrée alors que je me dirigeais en direction des portes du Village de la Feuille. Nous partageons des visions similaires sur ce que devrait être le monde et sur les points que nous aimerions changer. Je crois qu'en m'entourant de gens ayant une idéologie similaire aura sur moi un bon effet et, à plusieurs, nous avons une plus grande chance d'avoir un effet réel sur le monde dévasté par tant de Shinobis brutes et violents.

Chokushi, mon hibou du désert fidèle et toujours affamé, m'avait apporté le message la veille alors que justement Satochi m'expliquait qu'il voulait prendre quelques temps pour réunir les preuves et les évidences dans l'espoir de comprendre le puzzle. J'espère qu'il pourra m'expliquer ce qui est advenu de Takumaru et où me diriger par la suite parce que je commence à être certain de ne jamais le retrouver sauf si ma vie est en danger. En bref, il y a une épée au-dessus de ma tête et je dois m'en méfier. Pourtant, c'est exactement au même moment où je désire finalement former un groupe avec mes nouveaux alliés. Je ne sais pas si c'est un choix tactique.

Néanmoins, je me dirige vers les cascades avec un panier de nourriture digne d'un empereur et une gourde de vin. C'est particulièrement une belle journée. Je suis content d'être enfin débarrassé de l'hiver. En fait, je l'ai passé dans le village à chercher des preuves sur un homme qui est sûrement ailleurs. J'aimerais simplement retourner sur les routes et rencontrer de nouvelles personnes et de nouveaux lieux.

Arrivé à l'emplacement même où j'avais rencontré Miyuki la première fois, je m'installe au pied de l'arbre. Mes carquois m'ont été remis par les forces des Grands Remparts ainsi que ma ceinture munie de sept fourreaux. Souriant comme à mon habitude, je déballe devant moi la nourriture. Outre quelques Sushis, il y a une salade estivale, quelques patates, des nouilles et un très gros morceau de viande braisé. Je prends un bout du boeuf pour y goûter. Il est un peu froid, mais toujours tendre.

Je replis ma jambe droite jusqu'à ma poitrine alors que je me laisse glisser dos contre l'écorce. J'attache ensuite mes cheveux et laisse mon cure-dent sur mon oreille, car, comme me l'a expliqué Satochi, ce tic que j'ai de jouer avec semble être irritant pour les personnes plus observatrices. Au-dessus de moi, des oiseaux chantent et jouent ensemble alors que la brise fait vibrer les feuilles harmonisant le tout des jeux de lumière du soleil.

Mon sourire s'agrandit.

- "Parfait."
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Saibogu Yukiko
Informations
Grade : Genin
Messages : 230
Rang : B

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyLun 8 Déc 2014 - 18:52

Miyuki avait été ravie d'apprendre qu'elle reverrait bientôt Taku. La solitude, bénéfique un temps, finissait toujours par lui peser et voir un visage ami était toujours bienvenu. D'ailleurs, elle l'aperçut presque aussitôt qu'elle quitta le couvert des arbres.

- Taku! Salut! cria-t-elle au loin. 

Elle courut pour couvrir la distance qui les séparait et s'arrêta devant lui, un sourire joyeux sur le visage, les cheveux un peu décoiffés par la vitesse. Elle mit la main sur son coeur et inclina la tête pour le saluer, puis elle s'assit auprès de lui, tâchant de ne pas laisser voir l'envie que provoquait en elle ce festin, après plus d'un mois de maigres repas. Sains et complets, certes. Mais maigres. 

- Comment vas-tu après tout ce temps? demanda-t-elle avec bonne humeur. Pour ma part, je me suis entraînée, j'ai médité... bref, tu sais déjà tout ça parce que je te l'ai écrit. D'ailleurs...

Elle fouilla dans son petit sac de voyage pour en sortir une feuille de papier, celle-là même que Taku lui avait écrite et envoyée via son hibou. 

- J'ai relevé plusieurs erreurs notables , dit-elle, faussement sévèrement. 

Elle pointa quelques mots, le même, en fait, qui revenait à plusieurs reprises. 

- Je t'ai dit que tu pouvais me tutoyer, alors pourquoi il y a autant de "vous"? 

Elle rigola et rangea la lettre. 

- Ça me fait plaisir de te revoir, au fait. Et beau nom, pour ton hibou. Chokushi. Et comment allait Satochi? 

Miyuki étira ses jambes et s'appuya sur ses mains, derrière elle, tout en contemplant le paysage. 

- Bon, passons aux choses sérieuses. Comme je te l'ai mentionné dans mon message, j'ai appris l'existence d'un ermite qui vivrait dans la forêt. Il pourrait être un bon point de départ commun pour arriver à l'idéal commun que nous avons, car il serait l'unique descendant des Rabazins, un peuple qui se serait installé dans la forêt avant même l'existence du village caché de la feuille et qui aurait vécu en paix durant toute son existence. Je n'ai pas d'informations plus précises pour le moment, mais ils auraient vécu dans cette région.

Elle désigna un point de la forêt du doigt, puis poursuivit.

- Il est pire qu'un fantôme. Il ne se fait pas voir et ne laisse aucune trace, mais il serait pourtant bien vivant, selon mes sources. Je ne l'ai pas vu encore, mais j'ai réussi à établir un périmètre qui pourrait correspondre à l'endroit où il vit.

La moine sortit une carte à l'aspect vieillot, celle-là même qu'elle avait échangé à un homme contre de l'alcool. Elle y pointa la zone qu'elle croyait être la bonne et qui était délimitée par un grand cercle ainsi qu'une écriture en pattes de mouche dans une langue inconnue.

- Je suis allée voir et tout me paraissait normal, mais il y avait un petit quelque chose, je ne saurais dire quoi, qui me fait croire que je vois juste, qu'il est là, quelque part. Nous pourrions nous y rendre pour poursuivre les recherches dès que tu auras terminé. Toujours partant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyMar 9 Déc 2014 - 18:18

- "Hé bien, Miyuki, tu es excitée," dis-je, avec le même sourire que j'offre à ceux que j'apprécie.

Lorsque ma nouvelle connaissance pointe le fait que j'ai omis de tutoyer à certains endroits dans la lettre, je me mets à rire carrément. C'est plaisant; je souris beaucoup, mais je ri rarement. Son énergie est contagieuse. Par la suite, elle se met à m'expliquer rapidement la reconnaissance qu'elle a faite auparavant en prenant le temps de m'indiquer qu'elle sentait quelque chose, comme si l'homme y était, mais n'y était pas en même temps.

- "Une illusion? Du Genjutsu?" Chuchotais-je pour me laisser une note mentale.

J'accepte par la suite le plan de Miyuki qui est de manger et d'aller à l'aventure par la suite. Cependant, je demande à ce que nous prenions bien le temps d'apprécier le repas puisque j'ai choisi les aliments avec attention. Je rajoute aussi le fait que j'ai apporté une bouteille de vin si jamais l'homme aime festoyer ou si nous décidons de faire un feu en soirée. J'explique aussi que j'ai une gourde de Sake. Chose qu'elle ne sait pas, mais je traîne toujours un peu d'alcool depuis ma rencontre avec Shinji puisque j'ai découvert l'utilité qu'avait le partage de cette ressource.

Je prends justement le temps de déguster chacun des ingrédients de notre petit festin. Durant le repas, je pose quelques questions à la dame sur son entraînement: utilise-t-elle autant ses poings que ses pieds, aime-t-elle les prises ou est-elle plus du genre à frapper, sait-elle se servir d'armes comme des sabres? Aimerait-elle apprendre à les utiliser? A-t-elle un maître? Voici les sujets autour desquels tournent notre casse-croûte de qualité.

Une fois le tout compléter, alors que je range pour ne pas polluer cet endroit magnifique, je propose à Miyuki de diriger notre expédition.

- "Je crois que tu as passé plus de temps que moi en forêt. Aussi, ça serait bien si tu pouvais guidé. As-tu pris le temps de lire sur le sujet? Connais-tu un peu de l'histoire de ses bois? Ça m'intéresse!"

Une fois le tout dans la poche de mon carquois le plus large, qui me sert aussi de sac d'ailleurs, j'attrape mon équipement et me prépare à partir. Mon cure-dent retrouve sa place privilégiée, entre mes lèvres, et je détache mes cheveux. Ma main droite signifie à ma partenaire que je suis prêt à commencer notre quête personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Saibogu Yukiko
Informations
Grade : Genin
Messages : 230
Rang : B

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptySam 13 Déc 2014 - 16:56

Miyuki ne se fit pas prier et fit honneur au repas, savourant chaque élément qui le composait, tout en n'abusant de rien. 

- C'est une bonne idée d'avoir apporté à manger pour discuter avec l'ermite. Lui ouvrir l'appétit le fera peut-être parler! répondit-elle à Taku. 

Elle rit un peu lorsqu'il mentionna qu'il avait de l'alcool, car les souvenirs reliés à la dernière fois qu'elle en avait pris étaient encore imprimés dans sa mémoire comme chose à ne jamais refaire (toujours, toujours consommer de manière raisonnable à l'avenir!). Elle répondit ensuite aux questions qu'il lui posait sur son entraînement. Sa curiosité calme et sincère lui donnait l'envie de répondre honnêtement et la passion qu'elle éprouvait envers sa formation l'empêchait de donner les détails à moitié.

Ses yeux se mirent à briller.

- On peut dire que j'ai un maître, oui. Il s'appelle Jin. C'est mon père adoptif et c'est lui qui m'a appris tout ce que je sais. Il est trop fort! Il m'a entraînée de manière tellement impitoyable que j'ai parfois douté qu'il ait la moindre affection pour moi. C'était pour mon bien, mais il était vraiment, mais vraiment dur! 

Elle poursuivit de manière plus sérieuse.

- Je m'entraîne depuis que j'ai la capacité d'avoir des souvenirs. Comme la plupart des autres moines, je me sers de mes poings autant que de mes pieds. Il m'arrive parfois d'avoir à maîtriser un adversaire, soit en l'immobilisant à l'aide de prises, soit en l'endormant avec la prise du sommeil. Ces techniques sont un peu différentes de ce que j'utilise habituellement, mais j'ai davantage recours aux coups. Je n'ai pas de sabre et je ne sais que sommairement m'en servir. Je crois qu'il faut le considérer comme une extension de son propre corps, si j'ai bien compris, mais j'ai du mal à le visualiser quand j'essaie. C'est certain que j'aimerais apprendre à me servir de ce genre d'arme, mais ce n'est pas ma priorité actuelle. 

Sur ces questions d'ordre technique, le repas s'acheva et ils levèrent le camp.

- Très bien, je te montrerai ce que je pourrai!

Ils descendirent une pente abrupte qui menait au pied de la cascade sans encombre, puis ils s'enfoncèrent dans la forêt. Miyuki prit au départ des sentiers qui semblaient être parcourus par la moyenne des gens, pour bifurquer enfin au bout d'une demi-heure sur un petit chemin dont on devinait à peine l'entrée. Plus ils marchaient, plus le soleil semblait être étouffé par la végétation et plus il faisait de cette sombre clarté que peut avoir le jour sans les rayons de l'astre solaire. 

Tout en avançant, Miyuki parla de ce qu'elle avait appris sur ces bois. Elle n'avait pas lu du tout, mais elle s'était entretenue avec plusieurs dans la petite auberge où elle avait reçu la carte. Les plus crédules disaient que cette partie profonde de la forêt était hantée. On aurait vu y rôder des fantômes de shinobis aux membres fondus et à la peau trouée jusqu'aux entrailles... mais c'était faux, bien entendu. On en parlait, mais c'était toujours l'ami du cousin de la femme de l'ex du neveu de la tante qui les avaient vus et en était mort!

- Comment aurait-il pu le raconter s'il était mort? souligna Miyuki en levant les yeux au ciel. 

Plus ils s'enfonçaient dans la forêt, plus le niveau de la voix de la moine baissait, à tel point que ce qu'elle disait à présent n'était qu'un murmure audible à peine pour Taku. Elle avait entendu dire par plusieurs sources qu'il y avait une zone inaccessible. Celle-ci était celle qu'elle avait montrée sur la carte et qui lui donnait l'impression qu'il y avait quelque chose sans qu'elle le trouve. D'une étendue d'un kilomètre carré environ selon les estimations populaires, il était impossible d'y entrer. On la traversait sans même s'en rendre compte. Il paraissait qu'un régiment entier de shinobis de Konoha avait fait un saut dans le temps, à cet endroit. Qu'ils avaient traversé en marchant, sans s'en apercevoir, un kilomètre en une seconde. Le temps d'un pas!

- J'en étais à délimiter cette zone, dit Miyuki, quand j'ai dû te rejoindre. Personne de sérieux ne croit à cette rumeur et on me riait un peu au nez quand on voyait que j'étais sincèrement intéressée. Mais crois-moi, je l'ai fait, cette traversée en une seconde. Je m'en suis rendue compte simplement parce que j'avais échappé quelque chose et, qu'en me retournant pour le ramasser, il n'y était plus. Je suis alors revenue en arrière d'un seul pas et, magie, il était là, sur le sol. Alors j'ai reculé d'un pas, il n'y était plus une nouvelle fois, puis j'ai avancé d'un autre, et il y était de nouveau. En regardant autour de moi, j'ai constaté que ce n'était même pas les mêmes arbres qui étaient autour de moi. Tu imagines un peu ma stupeur?

Miyuki s'arrêta et désigna un arbre situé à environ 10 mètres d'eux. 

- Va jusqu'à lui et retourne-toi. Tu verras, j'aurai disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptySam 13 Déc 2014 - 18:48

Suivant la jeune Miyuki jusqu'à la base de la chute, je me remémore mes interrogations quant à la faune de la rivière et la location d'une potentielle caverne derrière cette cascade. C'est justement ce qui a déclencher notre première conversation: mon intérêt pour les choses les plus petites et insignifiantes et la curiosité de la moine du temple Maskine.

Par la suite, nous nous dirigeons dans une partie moins fréquentée de la forêt. C'est aisément visible puisque les chantiers deviennent plus saccadés et moins travaillés. J'ai l'impression que très peu de Shinobis ont visités l'endroit où nous nous rendons. Ainsi, une nuit noirceur naturelle lentement se lève lorsque nous passons un certain degré de végétation. Sans être lugubre ou sombre, les rayons chaleureux du soleil ne peuvent simplement pas pénétrer la densité des feuilles de cette zone moins visitée.

Après près d'une heure de marche au total, nous arrivons finalement à l'endroit que voulait me présenter ma nouvelle coéquipière. Écoutant attentivement ses explications, je sens monter en moi un nouvel intérêt. Curieux, je suis les conseils de Miyuki et marche jusqu'à l'arbre avec l'expression faciale de l'aventurier candide.

Je me retourne une fois rendu à l'arbre et Miyuki est effectivement disparue. Les yeux ronds par la surprise, je fais le chemin inverse. Elle réapparaît après quelques pas. Un énorme sourire grandit sur mon visage qui s'illumine de joie comme un enfant qui vient tout juste de découvrir un trésor.

- "C'est... Stupéfiant! Incroyable!"

J'observe de long en large la section magique. En faisant des tests, je trouve moyen de définir avec précision la frontière où la téléportation se passe et je la marque d'une longue ligne dans la terre, coupant la pelouse par la même occasion. Ensuite, déplaçant mes carquois pour ce faire, je prends place au sol et je réfléchi un long moment.

Aptitude utilisée:
 

*Une ligne. Un carré, en fait, d'un kilomètre selon Miyuki. C'est assurément pour se cacher. Pour dissimuler quelque chose. C'est un jutsu, de ça c'est certain. On parle ici de quelque chose comme du Fuinjutsu ou du Genjutsu, voire les deux. Quelque chose qui téléporte jusqu'à une armée beaucoup plus loin sans qu'ils puissent comprendre pourquoi. Konoha ne doit pas réellement le savoir ou ils sont trop occupés. C'est plus qu'un simple pouvoir, c'est grandiose. L'armée de la Feuille voudrait cette capacité, j'en suis certain.*

De fines veines apparaissent lentement aux bord de mes yeux alors que mes respirations deviennent irrégulières et que mon sourire se déforme, devient légèrement plus dément. Miyuki n'existe plus, la forêt non plus; Takumaru n'est qu'un souvenir. Il ne reste rien que ce secret à briser et ma capacité de le détruire, de le faire apparaître au grand jour.

*Une ancienne civilisation. Une technologie peut-être. Quelque chose de plus. Je rate quelque chose, je le sens, c'est simple pourtant, si simple que c'est invisible. La forme des arbres? Leur agencement? Des symboles? Un carré? Un carré!*

Les veines sont de plus en plus sorties de mon visage. Mes yeux sortent aussi un peu de leurs orbites. Je sens la pression du sens frapper durement dans ma tête. Je ressens chacune des pulsations de mon coeur. Des petits coups, réguliers.

*Non, non, non, pas un carré. C'est un cube! Un cube! C'est si simple. Le haut des arbres! Un cube! Des jets! Manipulation de la lumières. Invisibilité. Manipulation des sceaux. Téléportations. On ne se téléporte pas! Nooooon! On oublie qu'on a marché! Illusion beaucoup plus grande!*

D'un coup, j'expire vivement. Je rigole alors que je m'étouffe. Inconsciemment, j'ai encore pénétrer dans le monde de l'analyse et j'ai perdu mes réflexes aussi simple que respirer. Je n'aime pas quand je ne m'en rends pas compte.

- "Miyuki, je crois que je comprends. As-tu vérifié le haut des arbres placés de façon stratégique? Il devrait y avoir un symbole, un sceau ou une machine. Je crois qu'en fait, nous ne nous téléportons pas, mais plutôt, nous ne nous rendons pas compte que nous marchons. L'illusion touche plus que juste ceux qui passent dans la zone."

Je me relève fièrement en plaçant le cure-dent dans ma bouche.

- "As-tu remarqué le changement de luminosité plus tôt? Je ne crois pas que ce soit la densité de la forêt, à vrai dire. Je crois que nous étions déjà sous l'influence d'un sort à ce moment-là. Qu'en penses-tu?"
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Saibogu Yukiko
Informations
Grade : Genin
Messages : 230
Rang : B

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyDim 14 Déc 2014 - 20:00

Il était plutôt comique de voir les réactions de Taku face à ce mystère. Quoiqu'au bout d'un moment, il sembla pris d'une certaine folie qui lui fit se demander s'il y avait plus qu'une simple illusion qui planait sur ces bois... Il revint cependant à son état normal et exprima tout haut les pensées qui lui avaient traversé l'esprit. Miyuki l'écouta avec attention, puis lorsqu'il eut terminé et lui eut demandé son avis, elle prit quelques instants pour réfléchir à la question. 

- Je ne pense pas comme tu le disais que l'illusion ait commencé alors que la luminosité a commencé à diminué lorsque nous avancions dans la forêt. Je crois plutôt qu'elle est cantonnée ici. Après tout, le périmètre est déjà très large comme on le perçoit. Imagine quelle quantité de chakra il faudrait pour maintenir une illusion encore plus grande en tout temps!

Sans rien ajouter, elle se posta à l'endroit où elle savait qu'existait cette démarcation bizarre dans l'espace et le temps, puis elle grimpa à l'arbre qui semblait être le plus grand tout en étant le plus près d'elle. Elle avait un peu de mal à passer entre certaines branches, mais l'aisance qu'elle avait de manier son corps lui permit de se faufiler jusqu'au sommet sans réel problème. 

Elle fut éblouie par les rayons du soleil qu'elle n'avait pas vus depuis un certain temps, mais comme ceux-ci venaient de derrière elle, elle put regarder à tout loisir ce qui s'étendait devant. Des arbres feuillus, touffus, à perte de vue. Rien ne paraissait sortir de l'ordinaire... Pas de sceau ou de forme particulière. Miyuki se pencha vers l'avant comme elle le put et allongea son bras vers la ligne invisible. Celui-ci resta cependant entier. Elle jeta  une branche aussi loin qu'elle le put. Là encore, rien d'extraordinaire. Elle la vit tomber au milieu des arbres comme elle aurait normalement dû le faire. 

Perplexe de constater que le phénomène qui avait lieu au sol, mais pas au-dessus de la cime des arbres, la moine redescendit. En se tortillant comme un serpent, comme à l'aller. Sauf qu'en voulant poser son pied sur une branche à l'aspect solide, elle fut précipitée dans le vide. Elle laissa échapper un cri de surprise et se rattrapa de justesse, avant de se laisser tomber sur le sol maintenant à proximité, devant Taku. 

Elle lui expliqua brièvement ce qu'elle venait d'expérimenter, que rien ne semblait anormal vu d'en haut, mais qu'en descendant, une branche illusoire lui avait fait perdre pied. 

- Et donc, j'ai eu une idée... J'ignore si ça va fonctionner, c'est un peu foncer tête baissée, mais je ne crois pas qu'il y ait de risque réel si ce n'est qu'une illusion à laquelle nous avons affaire. Il est très possible qu'on ne se rende pas compte de la distance parcourue en pleine forêt. Après tout, on se méfie d'ennemis potentiels, pas des arbres. Donc il est concevable qu'on puisse ne pas remarquer le changement de lieu, si similaire dans la forêt. Mais qu'arriverait-il si on essayait d'entrer dans cette zone... par en haut? Je veux dire, on se poste près de la ligne, au sommet des arbres, et on saute le plus loin possible pour la traverser. Arriverions nous de l'autre côté? cependant, étant donné qu'on voyage à la verticale plutôt qu'à l'horizontale, où se retrouverait-on? Au sol, dans cette fameuse zone? Enfin, je ne sais pas si je suis très claire. Tu me comprends?

Elle songea qu'il était même possible de tout simplement se promener à la cime des arbres, compte tenu du fait qu'elle avait vu la branche qu'elle avait lancée se coincer dans un feuillage au-dessus de la zone mystérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyDim 14 Déc 2014 - 20:42

Après mon explication, Miyuki analyse la situation à son tour et, le regard à la fois amusé et intrigué, se lance dans la vérification de soupçons. Elle grimpe agilement à l'arbre. Elle y reste quelques minutes, hors de ma vue, durant lesquelles je caresse mon hibou, et redescend pour me conter ses découvertes.

Au final, elle théorise qu'il serait possible de passer par-dessus la zone enchantée puisque, selon la moine, le commun des mortels se tient au sol. Donc, il est fort probablement que le sort n'agisse que sur terre. Sa théorie tient du fait qu'elle croit que cette défense est surtout utile contre les gens qui marchent, mais quand est-il des Shinobis?

Si cette région n'a jamais été cartographiée ou visitée depuis la chute de l'empire de jadis dont avaient parlés les clients du bar dans lequel se trouvait la jeune Miyuki la nuit précédente, il y a peu de chances qu'une faille aussi simple à trouvée n'ait jamais été tentée particulièrement par des Ninjas dont les compétences de déplacement sur largement supérieures à la moyenne des êtres vivants. Du moins, c'est ce que je crois, mais il veut mieux vérifier. Néanmoins, je signifie à ma partenaire que nous pouvons tenter son plan tout en me grattant le menton un peu comme le faisait Shinji dans lorsqu'il réfléchissait.

Prenant les devants, je me lance dans l'arbre duquel était descendue Miyuki et, sautant de branche en branche, je me rend rapidement au sommet. Une fois rendu-là, j'effectue les mêmes tests. Je continue à croire que nous sommes plutôt sous l'influence d'une illusion plus profonde. Ce que je crois, c'est qu'il y a une zone dans laquelle nous pénétrons avant de nous rendre ici et que c'est à partir de là que notre cerveau commence à nous jouer des tours. J'ai l'impression que ce que nous faisons ici n'est peut-être qu'une hallucination manipulée par quelqu'un ou quelque chose.

Ou, peut-être que je tente encore de penser trop loin.

Je soupire un long moment.

Ensuite, je me propulse le plus haut et loin que je le peux tout en tenant les trois manches de mes Katanas attachés a mon flanc droit de la main gauche, prêt à les retirer et à combattre si je tombe dans quelconque piège. Ma main droite, elle, reste libre pour me permettre de m'agripper rapidement si nécessaire ou d'éviter de me blesser si le sol est moins régulier que je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Saibogu Yukiko
Informations
Grade : Genin
Messages : 230
Rang : B

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyMar 16 Déc 2014 - 5:34

Miyuki suivit Taku jusqu'en haut de l'arbre et sauta de la même manière tout de suite après lui. Ce qui s'ensuivit fut l'une des expériences les plus bizarres de sa vie. Dès qu'elle traversa les branches des arbres, elle un vertige s'empara de tout son corps et elle eut l'impression de chuter sans arrêt. De toucher le sol subitement, puis de retomber une nouvelle fois. Elle voyait autour d'elle le vert des feuilles, le brun des troncs, le bleu du ciel, sentait qu'elle se cognait durement contre le sol, puis le manège recommençait sans arrêt. Elle en avait la nausée. 

Brusquement, tout comme le manège avait débuté, il prit fin. Elle était allongée sur le dos, sur le sol, et sentait que des bleus apparaîtraient à divers endroits sur son corps sous peu. Des étourdissements et des nausées la tenaillaient et, quand elle reprit un semblant de contrôle sur ses sens, elle constata que Taku était là lui aussi. Il devait avoir vécu à peu près la même chose qu'elle, étant donné qu'il était à ses côtés.

Puis, elle remarqua l'ermite. Ce ne pouvait être que lui. Le visage mangé par une barbe blanche révélait à de rares endroits un visage brun et buriné, ainsi que deux grands yeux bleus des plus sévères. Il portait des vêtements amples usés par plus de temps qu'elle n'avait pu en voir passer depuis qu'elle était née, et il avait en main un grand bâton sur lequel il ne s'appuyait pas. 

- Habituellement, dit cet homme à l'aspect surprenant, je laisse ceux qui tombent dans mon illusion le temps d'être étourdi pour plusieurs jours, et ensuite je les jette dehors sans qu'ils aient même la chance de m'apercevoir. Ils sont si fous de terreur et tellement perdus qu'ils ne remettent jamais les pieds ici. Sauf que vous m'apparaissez différents. Et vous avez ma carte. Que me voulez-vous?

Sa voix était rauque, comme s'il n'avait pas parlé depuis des lunes. Mais son maintien était parfait. Balancé. Prêt à réagir. 

Miyuki se releva comme elle put et fit deux ou trois pas involontaires de travers, avant d'assimiler les paroles de l'homme. 

- Je me nomme Miyamoto Miyuki, et voici Katsuo Takusanken, dit la moine en mettant une main sur son coeur et en inclinant légèrement le haut de son corps dans son salut accoutumé. Nous voulons discuter. Nous avons même apporté à manger! Enfin, si on ne l'a pas écrasé... Nous feriez-vous l'honneur de nous donner un peu de votre temps?

Un instant, comment savait-il qu'elle avait la carte? Était-ce la confusion dans laquelle elle était qui lui avait fait entendre ces mots? 

L'ermite les examina de ses yeux perçants et vifs. L'examen dura environ une heure avant que l'ermite ne déclare :

- Pourquoi pas, je commençais justement à avoir faim...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyMar 16 Déc 2014 - 18:52

Tombant rapidement vers le sol, j'ai une surprise déconcertante à la seconde où mes pieds foulent le sol. C'est comme s'il avait disparu à la seconde même où j'y touchais. L'événement se répète encore, et encore. C'est donc ça, le pouvoir de l'illusion? Le manège continue pendant de longues minutes avant que je revienne à moi, allongé de tout mon long. Mes chevilles son terriblement endolorie tout comme mes cuisses, d'ailleurs. Je suppose donc que l'atterrissage s'est fait sans que je ne puisse l'amortir et, donc, j'ai subi un choc grave.

Devant moi, un vieil homme se tient bien droit. Son regard est sévère et sa voix est rude. Il nous explique qu'il a décidé de nous sauver de son illusion qu'il maintient habituellement beaucoup plus longtemps. C'est Miyuki qui se lève en premier et qui prend la parole en lui disant que nous sommes ici que pour discuter. Pendant ce temps, j'analyse l'homme et je comprends trois choses:

*C'est un utilisateur expert de Genjutsu puisque ce pouvoir est de loin supérieur à tout ce que j'ai pu rencontrer. Il connait aussi très bien les arts du combat rapproché, du moins c'est ce qu'indique sa posture et son aura. Finalement, il a caché un pouvoir dans la carte pour pouvoir savoir en permanence où elle se trouve. Je suspecte du Fuinjutsu ou d'autres sceaux similaires.*

Me relevant à mon tour seulement pour me tenir en place alors qu'il prend un temps fou à nous dévisager. Au bout de plusieurs minutes, je décide de prendre des morceaux de pain et quelques gorgées d'eau avant de reprendre place en position assise pour éviter de mettre un stress inutile à mes nouvelles blessures. Ce n'est qu'encore bien longtemps plus tard qu'il décide de nous laisser l'accompagner à sa table.

Je vérifie bien si nos présents sont en bon état et découvre que le tout est encore parfait. Je pousse un soupire de soulagement. Je me lève une nouvelle fois et prend parole à mon tour.

- "Tout est encore comestible. Nous avons du vin, quelques morceaux de viande, un peu de pain et du fromage. J'espère que vous apprécierez."

Je fais un pas dans sa direction.

- "Par ailleurs, la carte, vous pouvez la ressentir, je me trompe? Si tel est le cas, c'est bien un sceau?"
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Saibogu Yukiko
Informations
Grade : Genin
Messages : 230
Rang : B

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyVen 19 Déc 2014 - 6:33

L'ermite les invita à s'asseoir et regarda, impassible, ce que Taku sortait de son sac pour lui présenter à manger. Alors qu'ils étaient bien installés au sol, il répondit enfin au samouraï.

- Bien sûr que je peux ressentir la carte, c'est moi qui l'ai faite. Et oui, tu as bien deviné, elle a un sceau.

Miyuki ouvrit des yeux ronds de surprise et sortit la carte pour vérifier. Au verso se trouvait effectivement ce que Taku avait dit. Elle se sentit un peu stupide de ne pas l'avoir remarqué plus tôt alors qu'elle l'avait eue entre les mains pendant plusieurs jours. Elle avait été concentrée sur les indications de la carte uniquement plutôt que de considérer l'objet dans son ensemble.

- Rends-la moi, ordonna l'ermite. 

Miyuki s'exécuta et le regarda avec surprise la détruire sans autre forme de procès. 

- Il n'existe que deux façons d'entrer ici, continua-t-il. La première, c'est si je veux vous faire entrer, ce qui n'arrive jamais. La seconde, c'est avec une carte qui a mon sceau. Votre idée pour entrer ici était irréfléchie. Si vous y aviez mis un peu plus d'effort, vous auriez sans doute pu trouver comment. Mais non, vous, les jeunes générations, il faut toujours que tout aille vite. Jamais de temps pour réfléchir. Vous n'en manquiez pas, pourtant, dans cette situation.

La moine avait un peu de mal à suivre ce que disait l'ermite, car il parlait lentement et d'une voix bizarrement modulée par des années sans parler. Elle comprit cependant qu'elle avait mal raisonné par rapport à cette histoire et s'en voulut, car elle se dit qu'elle aurait pu mettre Taku en grave danger si quelque piège avait été tendu là. 

- Que me vouliez-vous donc, jeunes gens, demanda l'ermite en mangeant.

- Nous souhaitions vous rencontrer, car nous avions entendu dire que vous veniez d'une civilisation qui était parvenue à ne pas se battre avec qui que ce soit et qui a maintenu une paix durable pour beaucoup pendant toute la durée de son existence. Nous souhaiterions apprendre de quelle manière vous êtes parvenu à cela. Nous pensons que le monde pourrait être un endroit meilleur...

L'ermite partit d'un rire lent et grave. Miyuki regarda Taku en fronçant les sourcils.

- Vous êtes naïfs. 

Il les observa longuement encore une fois.

- Mais vous pourriez y arriver. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyVen 19 Déc 2014 - 18:14

- "Si vous y aviez mis un peu plus d'effort, vous auriez sans doute pu trouver comment."

Ces mots résonnent dans mon esprit violemment. Je me suis toujours considéré comme quelqu'un de posé, de pensif et de réfléchi. Toutefois, ces derniers temps, je me laisse traîner par mes émotions, par ma curiosité et par les autres. Je dois cesser immédiatement de faire ainsi. Je dois retomber dans mes bonnes habitudes d'analyste et de chercheur plutôt que dans la manière de faire que j'ai présentement.

Je ferme les yeux un moment, savourant une bonne lampée de vin rouge du Pays du Feu. Il est spécialement épicé, mais il a une arôme fruité. C'est un mélange différent, mais pas mauvais. Je suis satisfait de mon choix hasardeux. Alors que le vieil homme discute avec Miyuki qui, elle, dirige la conversation, je me tiens silencieux. Je manque étrange de confiance envers cet ermite.

*Si ce vieil homme a le pouvoir d'amener une paix durable, s'il est capable de faire en sorte qu'un civilisation ne soit pas violente, pourquoi ce cache-t-il? A-t-il abandonné? Ou, est-ce que sa manière de faire est obsolète? Pourquoi n'agit-il pas? Pourquoi n'a-t-il rien fait lors de la Grande Guerre? Pourquoi ne donne-t-il pas ses soit-disant conseils aux autres villages?*

Ce sont ces questions qui valsent dans ma tête alors que je fixe le visage ridé et les yeux cernés d'un individu d'une autre époque. J'ai bien peur qu'il soit comme le peuple d'Osai: à cheval sur des traditions et des coutumes que si tous les êtres vivants de la planète suivent amèneront à la paix. C'est la raison pour laquelle je déteste les règles. C'est toujours inutile sauf si tout le monde pense de la même manière. C'est impossible. Les gens ne pensent pas de la même façon, les gens n'ont pas les mêmes envies et les mêmes buts. C'est justement ce qu'il faut faire, je crois, comprendre tous les gens et trouver un terrain d'entente. Ceux qui ne désirent pas accepter cet entente doivent quitter. C'est aussi simple que ça.

Finalement, l'ermite nous dit que nous pouvons atteindre l'utopie. En fait, malgré mon scepticisme, je préfère voir jusqu'où il peut pousser la question. Je me demande bien quels sont ses raisonnements. Peut-être y a-t-il dans sa manière de faire et de penser quelques informations que je pourrai utiliser un jour. Au final, c'est important que chaque personne ait le droit de parler et d'expliquer son point de vue. Et, qui suis-je pour juger avant de connaître son histoire?

J'attrape mon cure-dent et le mets sur mon oreille.

- "Monsieur, j'aimerais connaître plus sur le sujet, s'il-vous-plaît."
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Saibogu Yukiko
Informations
Grade : Genin
Messages : 230
Rang : B

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyMar 23 Déc 2014 - 7:27

L'ermite, comme à son habitude, prit un certain temps pour réfléchir et pour leur parler. Sa diction toujours lente et pleine de faille due à sa voix rauque résonna longtemps aux oreilles de Miyuki, car son débit était si lent, et ses paroles si riches d'idées!

Voici ce que le vieil homme leur dit :

- Ainsi, c'est de cette manière que le monde extérieur se souvient de nous. Jeune Miyuki, tu es, ce me semble, moine de Maskine.

Surprise, l'interpelée hocha affirmativement la tête. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il reconnaisse ses origines. 

- Connais-tu un peu l'histoire de la genèse de ton clan?

- Eh... oui... Les premiers moines avaient été des moines ordinaires qui apportaient leur aide à leur prochain. Un jour toutefois, alors que beaucoup d'attaques éclaircissaient leurs rangs et menaçaient de les faire disparaître, la Maskine serait apparu sous forme d'une lumière de sagesse et de connaissance et leur aurait transmis le savoir du combat au corps-à-corps. 

- C'est à peu près exact, dans l'essentiel. Sachez que mon clan et le clan Kiezan sont parents et se sont divisés à cette époque de la révélation de Maskine, sur des différents d'ordre théologiques, sur le fond et sur la forme, de ces capacités qui nous étaient octroyées. Nous avons migré un peu partout sur le continent et nous nous sommes établis dans une région qui ne porte plus aucune trace de nous aujourd'hui. Enfin, je crois. Je n'y suis jamais retourné. Et la vérité est que cette paix durable que nous aurions apportée n'existe pas. 

À ce moment, l'ermite s'était tu. Il laissa s'écouler un long moment de silence qu'un brin de vent seul osait briser. Sa voix prit par la suite un accent où se reflétait ce qui semblait être une mélancolie certaine.

- Nos jours les plus beaux et les plus forts avaient apporté la paix dont vous me parlez, il est vrai, mais notre faille a été notre faiblesse qui s'en est suivie. Ne soyez pas naïfs comme nous l'avons été. Restez forts. Pour parvenir à ce que vous souhaitez, en vous basant sur notre expérience, nécessite que vous vous reposiez sur certains principes. Comprenez les gens. Prenez le temps de bien le faire, car ce n'est que de cette manière que vous serez aptes à les juger comme il se doit. Considérez également que tous sont égaux, car un monde où la paix règne est un monde où personne ne se sentira ni inférieur, ni supérieur. Ensuite, réfléchissez. Cela s'applique lors de multiples situations, et particulièrement lorsqu'il est question de prendre les armes. Faire couler le sang devrait être la dernière des choses que vous fassiez. Puis, tâchez d'aider qui en aura besoin, c'est de cette manière que vous pourrez tisser des liens de confiance avec ceux qui vous entoureront. Enfin, et c'est ce qui est, selon moi, le plus important pour la pérennité de votre regroupement, évoluez. Écoutez ce que vos membres ont à dire et changez, car rester figer dans vos idées pourra être, comme cela l'a été pour nous, la raison de la chute de votre clan.

Bizarrement, plus le récit de l'ermite avançait, plus les battements du coeur de Miyuki accéléraient. Elle se sentait toute drôle d'être plus ou moins indirectement reliée à ce personnage sorti tout droit d'un autre âge. Qui plus est, dans sa tête se déroulait un combat d'idée comme elle n'en avait jamais eu. Elle réfléchissait à toute allure à ce qu'elle voulait faire et accomplir, sans toutefois pouvoir démêler ses pensées, car l'ermite en avait encore à leur dire.

- Je vais rester ici jusqu'à ma mort et jamais vous n'aurez l'occasion de me revoir. Je ne me mêle plus des affaires de ce monde, car je n'en fais plus partie depuis longtemps. Mon heure est passée et je laisse le destin entre les mains de ceux qui le construisent actuellement, que ce soit vous ou quiconque a la chance de vivre en ce moment. Je ne suis cependant pas insensible à votre cause, et j'ai envie de vous donner un coup de main pour y arriver. Jeune Takusanken, lève-toi. Souhaite-tu recevoir un atout qui puisse t'aider dans ta quête?

L'homme d'épée se leva et fit face à l'ermite, qui le dominait de sa grandeur malgré son grand âge. Il hocha la tête et attendit en silence.

- Samouraï, ton chakra dort. Je vais le réveiller. À toi d'en faire ce que tu jugeras bon. Tu as un oeil avisé et ton potentiel dormant mérite d'être utilisé pleinement. Continue dans la voie que tu as choisie, assume les erreurs que tu as pu faire, car ce n'est qu'en étant en paix avec toi-même que tu pourras avancer vers l'avenir que tu désires.

L'air autour de l'ermite et de Taku se fit subitement plus dense, quasi oppressant. Il semblait y avoir entre eux un silence plus grand que le silence auquel de simples mortels étaient accoutumés. La pression s'accentuait de plus en plus à l'intérieur de l'épéiste, jusqu'à en devenir presque insupportable. Puis, d'un coup, l'énergie des chakras jaillit de chaque point d'où il aurait dû jaillir depuis longtemps. L'effet de pesanteur qui régnait jusqu'alors s'estompa aussitôt et Taku pu sentir en lui l'énergie qui lui avait été refusée depuis longtemps.

- Jeune Miyuki, lève-toi. 

L'ermite lui faisait à présent face. Elle se sentait nerveuse sous cet oeil pénétrant et perspicace qui semblait rechercher quelque chose en elle à son tour. Le vieil homme prit un morceau de tissu de bonne qualité et y dessina, à l'aide d'un matériel qui semblait être du charbon, un symbole courbé dont elle ne connaissait pas l'existence. 

- Moine, va à Kumo. Retrouve ce signe, et tu découvriras l'une des premières techniques qui fit à l'époque la renommée des moines de Maskine. Je ne te l'offre pas directement, car je veux que tu apprennes à mieux réfléchir. C'est une capacité que tu possèdes, mais que tu n'utilises pas assez. Cherche l'équilibre entre ta tête et ton coeur.

L'ermite, pour la première fois depuis le début de leur entretien, leur sourit chaleureusement à tous deux. Puis, ce fut terminé. Comme subitement réveillés après un rêve, ils se retrouvèrent au beau milieu de la forêt, près de la démarcation étrange devant laquelle ils avaient buté au départ. Il n'y avait plus nulle trace de l'ermite.

Miyuki aurait tant voulu continuer à lui parler! Elle aurait souhaité en apprendre davantage sur son peuple, ainsi que sur le clan Kiezan. Il lui semblait que beaucoup de réponses à ses questions se trouvaient dans ses origines. Avait-elle bien fait de quitter son temple pour l'aventure? N'aurait-elle pas plutôt dû, au vu des récentes révélations, se tourner vers ses maîtres et vers les livres anciens, pour mieux avancer vers l'avenir? 

Non. 

Bien que tout cela soit important, ce qu'elle faisait en ce moment lui apparaissait essentiel. Elle voulait se mêler au reste du monde et c'est de cette manière qu'elle arriverait à accomplir ses objectifs. 

Décidée, elle se retourna vers son ami. 

- Taku, je pars pour Kumo. Et toi, que fais-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  EmptyMar 23 Déc 2014 - 21:06

Le vieil ermite, dans toute sa sagesse, décide, après un long moment, de nous conseiller. De sa voix lourde et grinçante, il nous explique ce qui est arrivé à son peuple et comment il était lié à celui de ma partenaire. Je sens la surprise frapper Miyuki jusqu'au plus profond de son âme. Ainsi, après une autre pause interminable, il lève la main et se lance dans un monologue tant spirituel qu'historique.

L'ermite nous explique qu'après tout le temps qu'il a vécu, il a découvert des règles qui sont au-dessus de tout. J'écoute attentivement, maintenant intrigué par ce que l'homme a à dire. Ce qu'il énonce semble être une sorte de code de conduite bien songé et finement ficelé duquel peut carrément découler des lois mondiales. Ayant maintenant ce bagage d'information en tête, des idées naissent en moi, des idées courageuses qui pourraient changer le monde. Je me sens motivé par une force supérieure.

Par la suite, il me demande de me lever. Toujours subjugué par son charisme indéniable malgré son âge avancé, je m'applique à suivre à la lettre ses requêtes sans même lui dire un seul mot. Un simple hochement de la tête suffit à lui répondre. L'homme d'une carrure imposante me jauge et découvre ma condition médicale; celle-là même qui fait en sorte que je ne puis utiliser ce que les Shinobis appellent Chakra. Il a réussi à dénoter ça en uniquement un regard alors que les médecins de feu mon peuple avaient pris plus de cinq ans avant d'en comprendre la source.

Soudainement, son regard devient dur et sévère, plus qu'il l'était déjà. Sans broncher, il s'applique à créer une sorte de boule d'énergie autour de nous. Je ne comprends pas ce qu'il se passe, mais je me sens lentement suffoquer. C'est comme s'il retirer carrément le souffle hors de mon corps. Mes membres veulent se mouvoir, mais au final, je suis paralyser. J'ai bien peur qu'il tente de me tuer. Du moins, c'est le sentiment que j'ai.

Quelques secondes de souffrance plus tard, je suis l'effet d'un coup violent à plus endroits: sur la haut de mon crâne, mon front, ma gorge, mon cœur, mon plexus, au centre de mon ventre, mon sexe et à mes pieds. Pourtant, ces propulsions brutalement ne me blessent pas. C'est comme si, au contraire, chaque frappe enlever un poids énorme de mes épaules.

Aussitôt que la dernière tonne est disparue, je sens une vague d'énergie s'envoler comme jamais. Des millions de couleurs, d'odeurs et de sensations diverses explosent en moi. Je découvre l'Univers pour une nouvelle fois. Pourtant, mes yeux ne captent plus rien. Je suis simultanément dans le néant et dans le tout. Je peux toucher aux étoiles et, par la même occasion, je suis la Terre et l'Océan. Je suis tout et je ne suis rien. Je comprends.

Je me réveille plus tard, dans la forêt, à la fois vidé et rempli d'énergie. C'est un sentiment très spécial, très unique, auquel je devrai m'habituer. À mes côtés, Miyuki est déjà debout. Elle me regard après avoir passé un long moment à observer la forêt. Je ne sais pas ce qui s'est passé par la suite, après que le vieil homme ait trouvé moyen de me faire voyager dans le temps, l'espace et l'esprit. Cependant, je me sens touché par une mission qui est plus grande que moi-même.

Miyuki se retourne vivement et me demande ce que je désire faire tout en m'annonçant qu'elle désire se rendre à Kumo. Je la regarde. Je ne l'avais jamais vraiment vu. C'est la première fois. Elle est jolie. La vie est jolie. Je vois la forêt aussi pour la première fois. Elle est jolie. Mes sens sont maintenant tellement développés que je comprends pourquoi les autres ont des émotions aussi grandes. Je ne l'avais pas compris avant.

Après avoir bégayé quelques mots qui n'avaient aucun sens, je réponds:

- "Je termine en vitesse ce que j'ai à faire ici et je te rejoins à Kumo. J'avertirai Kennei en chemin."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki] Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Détente et discussions 2- La recherche de l'ermite [Miyamoto Miyuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Cascades de Hi no Kuni-