N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Tsuku Hélia
Informations
Messages : 240
Rang : A

[/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] Empty
Message(#) Sujet: [/! Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] EmptyDim 25 Déc 2011 - 23:06

Mais quelle merveilleuse journée! On m'avait envoyé un message pour un certain ordre faisant référence à des qualités de torture. Aux anges, voilà ou est-ce que j'étais. En plus il pleuvait.

Je devais me rendre sur une petite île non loin du village, je n’avais pas grandes informations mais on m’escortait également. De toute façon juste à savoir que j’allais m’amuser ! On me précisa seulement de ne pas le rendre inapte et que j’avais le droit à une semaine pour faire joujou. Le mizukage avait-il des informations de mon passé pour qu’il puisse m’attribuer tel ordre ? Je n’en avais rien à foutre de comprendre du comment du pourquoi. Du moment que j'allais jouer. La petit escorte m’accompagnant sur le bateau était déjà bien assez gênée par l’aura que je dégageais. Cela voulait tout dire.

La petite traversée en bateau me rendit très impatiente même si le voyage ne fut que de courte durée. On n’allait pas tarder à accoster.

Une fois le pied à terre, on me conduisait dans une sorte de bunker. J’avais déjà eu vent de ce lieu grâce à Iven. C’était le Misuto, un lieu des forces spéciales de Kiri mais aussi une prison. On me faisait descendre plusieurs niveaux de sous-sol avec deux gardes et les sons que j’entendais ne me faisaient que me rendre encore plus malsaine.



On devait être au -5 et j’étais face à une double porte. Les deux gardes m’escortant jusqu’à là se stoppèrent devant et me dirent de commencer ce que j’avais à faire. Je poussai les portes pour rentrer dans une grande pièce ronde.

Il y avait quelqu’un de torse nu, allongé en étoile sur une table, attaché au niveau des poignets, des chevilles et du cou. A côté, des petites commodes de chaque côté avec de nombreux ustensile posé dessus. C’était également très lugubre, juste un néon au-dessus du prisonnier. Cela me faisait rappeler mon passé. Je souriais puis ria très fortement avant de m’approcher de mon futur jouet. Le fixant avec un faciès démoniaque tout en prenant une seringue et une fiole d’antidouleur, je pris la parole.

Tu n’as vraiment pas de chance d’être tombé sur moi mon chou, surtout de n’être qu’avec moi… Fin bref, je vais commencer par t’administrer une faible dose d’un anti douleur, l’histoire que le mal que je vais te faire ne te fasse pas tourner de l’œil, puis après on va commencer, quand dis-tu ?? Bien sûr, je te laisserais regarder, je suis gentille n’est-ce pas ??

La faible dose d’antidouleur fut administrée….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

[/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] EmptyLun 26 Déc 2011 - 0:05

Tout allait très vite. Les Kirijins ne voulaient surement pas perdre de temps vu qu'ils savaient que je n'étais à eux que pour une duréee déterminée. Le jugement se fit sans que je sois présent. Quand j'arrivais dans le village, on me passa sans cesse d'une main à une autre. Sans me dire quoi que ce soit ni ce qui m'attendait. C'est en montant sur un bateau qu'un homme m'annonçait enfin ma sentance. Le Mizukage vous a jugé et comdamné a une semaine de torture. Vous allez être conduit au lieu de votre chatiment. On me conduisit d'abord sur une petite île à l'apparence tout à fait banale, puis dans un lieu beaucoup plus froid et lugubre. Jamais on ne me banda le visage durant le trajet ce qui était pour une moi une faute grave. Mais l'un de ceux qui m'excortaient me dit que avec ce que j'allais vivre, la sele que je voudrais serait surement d'oublier cet endroit. Certains riaient et se moquaient, tandis que d'autres m'humiliaient déjà ouvertement. Cela ne faisait pas grand chose, dans ce village j'étais inconnu et sans doute qu'aucun d'entre eux ne comprenaient l'impact de leurs actes. Mon orgueuil s'en remettrait bien rapidement.

Je fus ensuite attaché à une table dans une pièce qui laissait présagé sans mal ce qui m'attendait. Je fus désabillé et préparé pour l'arrivée de celle qui allait être mon bourreau selon les dires des gardes. Je mon montrais parfaitement docile, ne dévoilant aucune remontrance, aucun désapointement à leurs moqueries et leurs menace. Il fallait se montrer digne.
La jeune femme qui fit son entrée paraissait litterralement fole. Le froid et la teneur de la pièce figurait lui être plus profitable à elle qu'a moi. Et quand elle m'adressa la parole je ne pu cette fois lacher un petit sourire. Les fan de la torture sont tous les même m'étais-je dis en l'entendant.


  • Cette magnie que vous avez de poser des questions stupide... Comme si nous allions y répondre. Toujours ce côté théatrale inutile. Fait ce que tu as a faire. Ne t'en fais pas. Je serais un cobaye docile.


Le corps attaché et les yeux fermés j'etais maintenant prêt. Je tentais de quitter mon corps. Comme pour faire s'évader mon esprit. A quoi pouvais-je penser ? A tout ce qui pouvait être agréable. Tout ce qui pourrait ne pas me rappeller ou m'empêcher de sentir ce qui m'attendait... Les jours allaient sans doute être bien plus long que je ne pouvais l'imaginer malheureusement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tsuku Hélia
Informations
Messages : 240
Rang : A

[/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] EmptyLun 26 Déc 2011 - 0:39



Ma victime me lança quelques paroles en l’air avant de fermer les yeux.

Théatrale ? Oh non pas du tout, disons juste que j’ai passé plus de 10 ans de ma vie à être torturée… Je sais ce que ça fait d’être sur une telle table, mais être celui qui donne la souffrance et non plus le receveur, c’est très intéressant. Et cela ne servira à rien de fermer les yeux.

Ayant redéposé la seringue, je sorti un tiroir de la petite commode, la vida sur le dessus de celle-ci et leva la tête du prisonnier et la mettre en dessous pour qu’il puisse avoir une vue sur son ventre. Je pris ensuite quatre tout petits écarteurs pour ensuite forcer ses paupières à rester ouverte.

Prenant un scalpel, je commençai ensuite à ouvrir son ventre, du bas du sternum, jusqu’au bas ventre. L’incision était précise, parfaite pour ne rien endommager. Prenant alors d’autre crochet, j’écartais la peau pour laisser à vif les intestins avant de reprendre la parole.

Tu ne peux ni y échapper du regard, ni tourner de l’œil avec le peu d’anti douleur que je t’ai administré, tu as mal sans fuir ce qui se passe, connais tu la vivisection mon chou ?

Reposant le scalpel, je mis ma main dans ses entrailles et remuer le tout avant de sortir quelques instants pour demander, sans que mon jouet puisse entendre, aux gardes l’assistance de deux ninjas médicaux devant attendre devant la porte avec eux et ne devant rentrer que lorsque je leur dirais.

A mon retour près de la table, je commençais à empoigner ses trip et à les sortir, pour finalement prendre un autre écarteur quelques instants pour le lui mettre dans la bouche le temps d’y placer une longueur de ses trips. Je relevai l’écarteur de la bouche pour lui sourire.

Si tu as mal, tu mordras forcement dedans… Cela ne te feras pas mourir que tu le fasses, loin de là, tu souffriras juste qu’un peu plus.

Cherchant dans les tiroirs, je trouvais mon bonheur. Des lames de rasoirs dont je me servais pour les placés sous les ongles de sa mains droite…

L’avantage d’avoir vécue une vie de torture, c’est qu’on finit par ne plus ressentir la douleur comme moi, dommage que ce ne soit pas ton cas…

A la suite de ceci je me plaçais près de ses parties intimes….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

[/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] EmptyLun 26 Déc 2011 - 14:44

Ce type me trottait encore dans la tête… Ce Teichirô. Honnêtement, je ne parvenais toujours pas à comprendre les intentions qu’avaient ce genre de type à s’attirer des problèmes, juste pour se donner ne serait-ce qu’un peu d’importance. Enfin c’est vrai que quand on y réfléchit, le fait de manquer de respect à notre Mizukage, à deux reprises, n’allait certainement pas rester impuni ! Pour un Jônin du village de Konoha, il devait forcément le savoir, alors quel en était l’intérêt ?! Serait-il une sorte de rebelle ? Un esprit si libre et réfractaire à l’autorité qu’il ne manquait pas la moindre occasion de le revendiquer ?
Je soupirais en me passant la main sur le visage. A cause de tout ça, nous voilà officieusement en tension avec le pays du feu. Et par-dessus tout, je venais d’apprendre qu’Ori s’était faite kidnappé ! Mon teint était devenu livide lorsque le chef de notre village nous l’annonça d’un air accablé.

Les traces de sa disparition étaient morbides, mais d’après ce que nous savions, elle remontait du temps où nous étions nous même à Konoha. Donc ! Ce ne pouvait être Teichirô le responsable direct de cette disparition puisqu’il était lui-même à Konoha lors des faits. Cependant, il devait surement être au courant de quelque chose, vu que c’est probablement lui qui l’avait incité à disparaitre ainsi. Enlèvement, désertion ? Dieu seul le savait. Dieu ? Non pas exactement, mais en attendant, j’avais quelques question à poser à ce Jônin….

Quelques infos glanées sur le vif me permirent de savoir qu’il avait été emmené au siège du Misuto, le lieu de l’unité spéciale du village. En tant que Chûnin du village et Sabreur en charge par le Mizukage en personne, je su sens mal où il se trouvait exactement dans le bâtiment et pu me déplacer librement dans celui-ci.
Quelques étages descendu rapidement et j’entrais en un lieu tout de suite plus lugubre. Ici était disposé les différents geôles et sales de tortures. Même moi je trouvais l’ambiance malsaine, d’autant que des cris perçant de douleur résonnaient à mes oreilles. Je n’y prêtais pas plus attention, me dirigeant directement vers les cellules. Je constatais un peu avec étonnement qu’elles étaient toute vides ! Pas l’ombre du Konohajin en ces lieux… Un moment d’incompréhension, jusqu’à ce que le cri de douleur retentie nouveau. La conclusion me frappa horriblement fort, faisant couler quelques gouttes de sueurs froides dans mon dos.
Sans perdre un instant je me précipitais vers les lieux des cris et me retrouvais nez à nez avec deux gardes en faction en plus de deux médecins qui attendait eux aussi à l’extérieur de la pièce. Mon arrivé les surpris eux aussi, mais je n’avais pas vraiment de temps à perdre. Je donnais mon identité aux deux gardes en leur expliquant que je voulais rentrer sans attendre, sous les quelque réticences de ces dernier. N’y prenant nullement compte, je m’adressais à présent aux deux médecins.


- Vous, venez avec moi, ne discutez pas !

J’ouvrais la porte d’un grand coup de pied avant de me trouver dans la fameuse salle de torture. L’ambiance était morbide, enfin tout ce qui a de plus normal en ces lieux, mais cela aurait tout de même suffit à donner la nausée aux âmes sensibles. Allongé sur une table dans une position des plus inconfortable si je puis dire, le fameux Teichirô en proie à des tortures atroces. Son ventre était ouvert d’un bout à l’autre, d’où ses viscères s’échappaient et étaient coincé entre ses dents, tandis que des pinces l’obligeaient à garder ses yeux ouvert pour assister à ce massacre. A ses côtés, se trouvait une femme des plus étranges. Elle ne m’était pas inconnue pour avoir eu l’occasion de la croiser de temps à autre dans le village, mais pourtant je ne savais strictement rien d’elle.
Je me stoppais un instant en devenant plus pâle qu’à l’accoutumé, avant de reprendre mes esprit et m’exprimer d’une voix haute et claire pour tout le monde.


- J’ai moi-même promis à la chef de son village que nous le traiterions comme n’importe quel autre Kirijin… Et je doute que nous faisons subir ce genre de chose aux nôtres… LIBÉREZ-LE ! TOUT DE SUITE ! ET VOUS, SOIGNEZ MOI SON VENTRE ET TOUTE LES AUTRES MARQUES DE SÉVICES SUR SON CORPS !

J’hurlais complètement dans cette pièce exiguë, à la limite de craquer nerveusement. Comment des êtres humains pouvaient-ils faire ça de manière aussi arbitraire ! Ça me répugnait…
Je fis quelques pas en direction de l’homme et détachais les pinces qui lui maintenaient les yeux ouvert et lui hottais se bout d’intestin qui pendouillait dans sa bouche, avant de le regarde d’un air neutre en ajoutant.


- Excuse-moi par avance, mais c’est pour ton bien…

De là, je lui décochais une droite en pleine mâchoire, pile à l’endroit qu’il fallait pour le sonner un bon moment. Au moins comme ça, il ne souffrira plus le temps de lui administrer des soins… Je me retournais vers cette femme bourreau sans un mot, mon regard le plus froid la transperçant de part en part.

- Une fois qu’il sera complétement soigné, vous le placerez dans une cellule seul, et vous n’avez pas intérêt à relever la main sur lui, sous peine que je vous fasse subir le même sort…

Les médecins blanchissaient comme des linges, mais l’expression de cette femme restait impassible. Sans ajouter autres mots, je sortais de la pièce, de peur de perdre définitivement mon sang froid.

***

Le ninja avait été soigné et conduis en cellule comme demandé. Des bandages lui recouvrant le ventre. A l’extérieur de la cellule, j’étais adossé au mur à côté de celle-ci, en fixant le sol devant moi, attendant le moment opportun pour m’adresser à lui. Un faible bruissement, peut-être était-il enfin réveillé ? Je réfléchissais à ce que j’allais lui dire en jouant avec un étrange objet.


- J’espère que ta mâchoire ne te fait pas souffrir… J’ai promis à ton chef que tu rentrerais en un seul morceau… Enfin trêve de connerie ! Sache qu’Ori a disparu du village. Que tu sache ou non la raison, cela m’importe peu, mais si j’apprends que c’est par ta faute que cela s’est produit. Je ne serais plus là la prochaine fois où tu tomberas entre les mains de cette femme… Bref. Réfléchis bien à ça, et en attendant la fin du délai accordé, tu resteras enfermé ici.

Je me détournais du mur et fis quelque pas pour repartir, avant de me stopper de nouveau et observer une nouvelle fois ce mystérieux objet.

- Au fait ! Je suppose qu’au point où l’on en est, une guerre entre nos deux nations ne sera qu’une question de temps… Qu’on le veuille ou non, après ça, un retour en arrière n’est plus envisageable. Donc tu ne vois pas d’inconvénients à ce que je subtilise ce fameux « œil de Kyubi » qui pendouillait à ton oreille et qui semblait si important au maître Hokage ? Pour être honnête, je n’ai pas cru un seul instant en la réelle importance symbolique de ce machin…. Bien évidemment, par ce geste blasphématoire, je risque fortement de créer un conflit diplomatique menant directement à la guerre ! Mais quitte à devoir prendre les armes, j’aimerais le faire pour une bonne raison… Enfin… J’ose espérer que cela restera entre nous, et que ton honneur t’autorise à considérer que nous sommes désormais quitte.

Je continuais une nouvelle fois à marcher en fourrant l’objet dans ma poche, tout en concluant.

- Sur ce ! Au plaisir de te recroiser de nouveau. Qui sait, ce sera surement sur le champ de bataille…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

[/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] [/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[/!\ Torture].La Picasso du scalpel [Pv avec Samidare Teichirô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: QG du Misuto-