N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Promenade de santé. | PV Yoru.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Akānji Ryūu
Informations
Messages : 61
Rang : Pariiiiiis ♪

Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty
Message(#) Sujet: Promenade de santé. | PV Yoru. Promenade de santé. | PV Yoru.  EmptySam 24 Déc 2011 - 18:49

    Quelle belle journée ! Je daignais enfin sortir de ce maudit terrain d’entraînement où j’avais passée une matinée entière à m’entraîner, maîtriser un petit peu mieux mon Kinton, mon Raïton et commencer à apprendre les bases du combat au katana. Vous me direz que je ne suis pas un Sabreur et qu’il m’est donc inutile de m’initier dans un tel apprentissage, et bien je vous répondrais qu’il n’est pas nécessaire de l’être pour maîtriser un sabre, et puis apprendre de nouvelles choses pour pouvoir mieux combattre ça ne fait pas de mal, il faut juste avoir du temps, et j’en avais beaucoup à gaspiller.
    Je suis parti manger en ville, savourer les délices du pays de Kiri, de délicieuses boules de riz accompagnées d’un bon petit bol de nouilles, ça ne se refuse pas ! J’avais ensuite décidé de passer le reste de l’après-midi à me balader au centre-ville, voilà comment je suis arrivé ici.

    De long nuages de brumes déferlaient devant moi, un air frais et maritime résidait, c’était classique de notre village, et j’adorais ce temps. J’étais vêtu d’un simple pantalon et de mes sandales, étant habitué à demeurer torse nu, mais je pense que cette habitude ne plait pas à tout le monde, on me dévisage régulièrement, mais ça, j’m’en tape. L’endroit que je convoitais était bondé, les foules allaient et venaient et il était dur d’y circuler. Je marchais paisiblement, les mains dans les poches, esquivant les différentes personnes qui venaient à se présenter devant moi. Mes yeux étaient rivés sur les différentes échoppes qui arboraient le site, il y avait de tout et n’importe quoi, de la simple boutique d’objet ninjas à des ventes d’objets antiques. Je faisais parfois quelques visites dans certains bazars, à chercher des choses qui pourraient m’intéresser, des shurikens par exemple, ces petits objets qui coutent la peau du cul et que j’ai tendance à perdre à mes entraînements réguliers, ou encore des boules fumigènes, qui se faisaient de plus en plus rares et qui n’étaient pas données non plus. Je fis quelques emplettes, respectant un budget bien précis, puis je continuais ma petite balade de santé. Je tirais une cigarette de son paquet, attrapais mon briquet et l’allumais en protégeant la flamme du vent. Une petite cigarette de temps en temps, ce n’était pas coutume, je ne suis pas dépendant de ce truc contrairement à de nombreuses personnes que j’ai rencontré, mais disons que j’y prends plaisir quelques fois, lorsque j’en ai envie. Je recrachais lentement la fumée inspirée, savourant pleinement le goût de la cendre dans mes poumons. Je terminais ainsi cette cigarette dans la même harmonie.

    Cette excursion me plaisait bien, je me disais donc qu’il fallait que je fasse ça plus souvent. Je traversais plusieurs ruelles avant de retomber sur une autre grande avenue, légèrement plus peuplée. J’avançais et heurtais quelqu’un sur mon passage, je m’arrêtai, passant une main amicale sur l’épaule du type.

    « - Désolé mec, ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Promenade de santé. | PV Yoru. Promenade de santé. | PV Yoru.  EmptySam 24 Déc 2011 - 20:01

Deux jours auparavant sa mission avec le dénommé Shinichi, Yoru était au repos. Pas de mission à effectuer, aucun entraînement à réaliser, et encore moins de corvées ménagères à effectuer dans l'appartement. Yūna quant à elle était partie en mission. Le shinobi originaire du nord du pays avait donc la journée libre, seul et sans soucis. Pour l'occasion, l'adolescent avait choisi de se rendre dans le centre du village, afin d'aller à la rencontre d'un forgeron. En effet, son ninjatō avait besoin d'un entretien mensuel, et cette journée était l'occasion idéale pour le faire. Délesté de sa sacoche contenant kunaïs, shurikens et autres accessoires dignes d'un shinobi, le jeune homme parcourut les ruelles de la cité enfouie sous la brume. Aujourd'hui était une journée propice au commerce et Yoru put en faire les frais: divers étalages de produits variés s'étendaient tout au long des quartiers commerçants. Plus le Genin s'approchait du centre de la bourgade et plus la foule s'intensifiait. Traverser les chemins dallés devenait de plus en plus pénible, d'autant plus que le temps pour traverser une ruelle s'allongeait considérablement.

Par chance, le manieur de Futton trouva une ruelle peu bondée de monde. Étroite et faible en commerces, elle fut idéale pour le jeune homme. Celui-ci traversa une énième fois le bain de foule, puis s'avança vers la petite surface. De là, il profita de l'absence de monde pour souffler un coup. Vivre en société est vital, mais parfois, s'échapper temporairement du groupe est nécessaire pour se sentir mieux. Paisible, le shinobi de Kiri respira calmement contre un mur, et ajusta son bandana. Puis, il traversa le petit chemin terreux qui constituait la mince ruelle, tâchant de sourire aux passants qu'il rencontrait afin de faire bonne impression, sans trop abuser. Yoru avait peur de passer aux yeux des villageois pour un psychopathe avec son écharpe au bout écarlate. Une fois l'autre bout du boulevard atteint - ce qui dura l'espace d'une dizaine de secondes approximativement - Yoru se relança à nouveau dans une des grandes rues de la cité embrumée. Sa destination finale semblait proche.

Et alors qu'il s'apprêtait à rejoindre l'entrée d'une forge afin d'observer les tarifs de l'artisan responsable du petit commerce, le Genin fut bousculé par un inconnu. Manquant de tomber, le Ryūzoji évita par chance la chute et se décala sur le côté de la rue afin d'éviter de gêner le passage des civils. Devant lui, un confrère ninja semblait-il, qui en guise d'excuse, déposant sa dextre sur l'épaule de l'adolescent en déclarant:
« Désolé mec, ça va ? »
« Rien de très grave, ça va, merci. »
Et alors que l'altercation semblait réglée, Yoru constata qu'il lui manquait quelque chose. Dans la bousculade, il avait perdu quelque chose. En fouillant de plus près dans ses affaires, le ninja se rendit à l'évidence: son arme était tombé. Son arme lui était précieuse. Il s'agissait là certes d'un objet plutôt courant et banal dans le monde des ninjas, néanmoins, c'était un cadeau d'anniversaire. En effet, pour ses treize ans, on lui avait offert alors ce ninjatō, dans le but de pouvoir repousser plus efficacement la menace ennemie. Avec une foule aussi opulente, difficile de retrouver facilement le petit sabre qui comptait pour le blondinet. Comptant sur la solidarité de son confrère ninja, l'aspirant ninja lui lança ainsi:
« Par contre, on ne peut pas en dire autant pour mon sabre. Il a chuté durant notre petit incident. Est-ce que tu pourrais m'aider à le retrouver, si ça ne te dérange pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Akānji Ryūu
Informations
Messages : 61
Rang : Pariiiiiis ♪

Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Promenade de santé. | PV Yoru. Promenade de santé. | PV Yoru.  EmptyDim 25 Déc 2011 - 15:47

    Le centre-ville commençait à se vider peu à peu, le crépuscule s’annonçait presque. Les masses de personnes s’enfuyaient vers diverses directions, vers divers endroits. Je les regardais, pendant quelques minutes. On pouvait facilement distinguer type types de personnes, vous avez ceux qui se préoccupent énormément de leur temps et accélèrent le pas, voire même se mettent à courir, et ceux qui n’en ont totalement rien à faire, marchant à des vitesses quasiment nulles, prenant le temps de reluquer chaque vitrine de chaque échoppes, visiter une grande partie des boutiques qui décorent cet endroit. Je ne me qualifiais dans aucune de ces personnes là. Les rares fois où je viens ici c’est soit pour déjeuner soit grimper sur un toit pour prendre un peu d’air frais, souvent après les entraînements d’ailleurs, je ne suis pas adepte des endroits aussi bondé, tout le monde vous bouscule sans s’excusez, trouvant même cela normal, ce n’est vraiment pas mon truc. Je revenais lentement à la réalité, posant mes yeux sur l’homme qui se tenait devant moi. Il était vêtu d’un pantalon clair, d’un haut gris à rayures noires, contrairement à moi, il portait aussi une écharpe indigo dont les bouts étaient arrachés, et un bandana de même couleur, un style très original.

    « - Par contre, on ne peut pas en dire autant pour mon sabre. Il a chuté durant notre petit incident. Est-ce que tu pourrais m'aider à le retrouver, si ça ne te dérange pas ?
    - Euh ouais, pas de problème. »


    Chercher une épée dans cette foule ? Et encore elle s’est légèrement vidée depuis les dernières minutes, ça aurait pu être pire. Je passais une main dans mes cheveux, jouant avec mes mèches, plongeant mon regard dans celui du shinobi en acceptant sa demande, après tout c’était tout de même de ma faute si son sabre se trouvait je ne sais où. Je commençais mes recherches, ce maudit sabre aurait pu aller n’importe où sans que personne ne s’en rende compte. Je fouillais chaque recoins, chaque petites ruelles avant de finalement la trouver, j’attrapais ladite arme que je tendais à mon interlocuteur en souriant et en m’excusant de ce petit dérangement. J’observais la lame, légèrement abîmée mais s’il ne faisait rien cela pouvait s’aggraver.

    « - Je ne sais pas si c’est ce que tu comptais faire mais tu devrais porter ton arme à un forgeron, la lame est légèrement endommagée mais ça peut empirer. Justement j’en connais un pas loin d’ici, je peux te le présenter si tu le souhaite. »

    J’attendais patiemment la réponse du kirijin, espérant tout de même qu’il ne néglige pas l’entretient de son épée. Je m’appuyais contre le mur du magasin qui nous faisait face, observant les nuages gris qui se tenaient au dessus de nos têtes. Quelques secondes plus tard, de petites gouttelettes de pluie vinrent s’écraser sur nos visages, glissant le long de nos joues et se heurtant finalement au sol. Je gardais les yeux rivés sur ce phénomène, j’étais tellement concentré que j’en oubliais presque l’homme qui se tenait devant moi. J’attrapais mon paquet de cigarettes, en tirant une que je vins placer entre mes lèvres, je cherchais mon briquet et l’allumait, la deuxième de la journée, ce qui était déjà beaucoup pour l’importance que je donnais à ce petit objet. J’observais l’homme, attendant toujours une réponse.

    « - Alors ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Promenade de santé. | PV Yoru. Promenade de santé. | PV Yoru.  EmptyMar 27 Déc 2011 - 0:50

Devant Yoru se tenait un ninja, vêtu seulement d'un pantalon. Il venait d'en faire la rencontre suite à une petite bousculade dans les quartiers bondés de monde du centre-ville de Kiri. Alors que l'incident fut vite oublié, après quelques paroles échangés entre les deux shinobis, le ninja au Futton se rendit compte qu'un objet essentiel de sa panoplie du parfait assassin lui manquait: son ninjatō, en l’occurrence. Comptant sur le soutien de ce Kirijin, le blondinet lui demanda alors son aide afin de retrouver au plus vite l'arme qu'il avait reçu en cadeau d'anniversaire pour ses treize ans. Par chance, l'homme qui discutait avec lui accepta de lui venir en aide, et de ce fait le duo de ninjas se mirent derechef à la recherche du court katana. Il fallait faire vite, car la nuit approchait à grand pas, et sans l'aide de l'astre solaire, retrouver le précieux objet serait encore plus difficile. Plongeant dans le bain de foule, Yoru se sépara l'espace de quelques minutes de son collègue ninja. Il tâcha d'éviter un maximum de bousculades avec les civils, et dès lors que l'incident se produisit, se fit pardonné au plus vite.

Au bout de plusieurs minutes de fouille intensive dans les ruelles du quartier, ce fut l'homme au torse dénudé qui parvint à ramener le ninjatō du Ryūzoji. Ce dernier tendit l'objet à son propriétaire, accompagnant le tout d'un léger sourire. Yoru en retour remercia sincèrement son "sauveur" qui se permit de faire remarquer au ninja aux yeux bleus que la lame de son arme était légèrement endommagé. L'adolescent rangea en conséquence son arme dans l'étui qui lui était destiné, tâchant désormais d'y faire plus attention pour éviter qu'un accident du même genre se reproduise à nouveau. Le jeune sabreur venait justement faire réparer son arme chez un forgeron à proximité. Par ailleurs, l'homme au torse nu proposa son aide une nouvelle fois pour guider son homologue Genin jusqu'à une forge proche d'ici, qu'il connaissait bien selon lui. D'un ton amical mais calme, ce fut avec plaisir que le natif du nord du pays répondit:
« Parfait, ça me convient. J'étais justement à la recherche d'un forgeron pour entretenir ma lame, comme chaque mois, quand je t'ai rencontré. Mais il faut avouer qu'à ce moment-là, je ne savais pas exactement où aller. Quoiqu'il en soit, puisque tu connais une bonne adresse, je te suis. Merci encore en tout cas pour le coup d'main de tout à l'heure. »
Et c'est ainsi que les deux compères se mirent en route en direction de la forge. Entretemps, le semblable de Yoru s'était allumé une cigarette et quelques gouttelettes firent leur apparition. Ce fut ainsi sous une légère bruine, que les habitués résidents de la région ignoraient à force, que le tandem partirent du bain de foule. Et alors que ce même duo était à mi-chemin, le Kirjin au bandana violet interpella brièvement son camarade, histoire de se présenter en retard.
« Ah oui, excuse-moi, je ne me suis même pas présenté. Moi, c'est Ryūzoji Yoru, Genin du village et toi ? »
Tout en écoutant la réponse de son homologue ninja, Yoru poursuivit le reste de chemin qui le séparait de sa destination. Une demi-dizaine de minutes plus tard, ils arrivèrent justement devant la petite forge. Le blondinet au bandana y rentra, patienta quelques instants dans la file d'attente, laissant par conséquent le dénommé Ryūu dehors. La boutique n'était pas très grande, mais suffisamment spacieuse pour accueillir quelques clients. Une fois devant une jeune vendeuse, qui s'affirmait être la fille du patron, le Genin demanda les services du forgeron, afin de s'occuper de son arme. Il sortit ainsi son sabre de son fourreau et le présenta à la jeune fille. De là, il patienta sur le côté quelques instants, avant que l'artisan en personne vienne le voir. Apparemment, il avait simplement affûter la lame. Le sabre brillait de milles éclats et Yoru en sourit. Le forgeron souligna l'usure accéléré par l'usage de cette arme. Il rajouta également que tôt ou tard, le sabre risquait de devoir se casser. Mais il précisa bien entendu que la fin de cet outil de combat se compterait en mois, voire en quelques années. Tout en remerciant l'artisan, le shinobi quitta les lieux et revint aux côtés de Ryūu.
« Bon, on dirait que c'est ok pour le moment. Il va simplement falloir que je fasse plus attention à mon arme. La routine en somme. Dit-moi, ça te dit d'aller manger un bout ? Donne-moi une adresse, et on va se rassasier, histoire de discuter dans un coin plus tranquille, ou tout simplement pour que je te remercie de ton geste. »
Il avait souri sur la fin. Il avait aussi ironisé. Ce n'était pas dans ses habitudes d'éprouver autant de remerciements à l'égard d'un autre. Il désirait surtout faire plus ample connaissance avec un collègue de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Akānji Ryūu
Informations
Messages : 61
Rang : Pariiiiiis ♪

Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Promenade de santé. | PV Yoru. Promenade de santé. | PV Yoru.  EmptyMer 28 Déc 2011 - 14:03

Ryuu contemplait le ciel, comme à son habitude, s’appuyant contre un mur, l’air pensif. Le ciel était totalement gris, un gris qu’il avait eu l’habitude de rencontrer durant sa vie dans ce village, ce triste temps qui plaisait tout de même à notre protagoniste. Il l’observait, sans dire un mot, sans faire un bruit, se plongeant dans un silence total, oubliant le brouhaha que ce monde faisait, près de lui. Il revint rapidement à son compère ninja, crachant un petit ‘’Hmm ?’’ pour lui prouver qu’il était toujours présent.

« - Parfait, ça me convient. J'étais justement à la recherche d'un forgeron pour entretenir ma lame, comme chaque mois, quand je t'ai rencontré. Mais il faut avouer qu'à ce moment-là, je ne savais pas exactement où aller. Quoiqu'il en soit, puisque tu connais une bonne adresse, je te suis. Merci encore en tout cas pour le coup d'main de tout à l'heure.
- Très bien, je t’y emmène alors, tu vas voir, il va te le rendre neuf ton sabre. »


Il s’étira puis prit les devants. Le centre-ville s’était vidé de moitié, la circulation y devenait donc plus agréable. Ryuu esquivait les quelques personnes qui lui barrait la route, veillant à prendre le chemin le plus court pour y aller afin d’éviter de s’éterniser pour un détail pareil. L’Akanji gardait ses mains dans ses poches, bloquant son regard sur l’échoppe qui n’était plus très loin à présent.

« - Ah oui, excuse-moi, je ne me suis même pas présenté. Moi, c'est Ryūzoji Yoru, Genin du village et toi ?
- Enchanté Yoru, moi c’est Akanji Ryuu, Genin. »

Oui, il en avait presque oublié les formalités, Ryuu n’était pas quelqu’un qui pensait vraiment à ce genre de chose, vous pouvez passer des heures et des heures avec lui sans qu’il ne vous donne la moindre information sur sa personne, il suffit de lui montrer que vous semblez intéressé, pour qu’en retour il répondre à toute vos questions.
La boutique était maintenant à quelques mètres, le genin souriait, puis il entrait, lançant un ‘’bonjour’’ pour ne pas paraître irrespectueux. Il s’approcha d’un vieil homme qu’il reconnaissait facilement et avait rencontré de nombreuses fois, que ce soit dans le village ou dans cette forge.

« - Salut le vieux !
- Ryuu, ça fait une paye ! (Il vint joyeusement lui serrer la main, souriant à pleine dents) T’es devenu un peu plus grand que lors de notre dernière rencontre.
- Ouais, possible. Dis moi, j’ai un ami qui a l’épée un peu abimée, tu pourrais répondre à ses attentes ? »


Ryuu reculait, s’appuyant contre la table qui lui faisait face, observant le vieillard à l’œuvre. Ils attendirent quelques instants avant que le forgeron vienne leur rendre l’arme du ninja. Le shinobi serra la main de l’artisan avant de s’en aller, toujours accompagné de son ami.

« - Bon, on dirait que c'est ok pour le moment. Il va simplement falloir que je fasse plus attention à mon arme. La routine en somme. Dit-moi, ça te dit d'aller manger un bout ? Donne-moi une adresse, et on va se rassasier, histoire de discuter dans un coin plus tranquille, ou tout simplement pour que je te remercie de ton geste.
- C’est vrai que maintenant que tu le dis, je commence à avoir la dalle. Viens, je connais un bon restau’, on pourra bouffer quelques trucs et qui sait, peut-être qu’après nous irons tester l’efficacité de ton arme. »


Il montrait toutes ses dents, prenant une nouvelle fois les devants et se dirigea vers un endroit qu’il connaissait bien et avait l’habitude de côtoyer. Il se rendit à une table, tirant une chaise, s’accoudant sur le bois, un homme vint prendre leur commande, il laissa donc son compère décider du menu qu’il souhaiterait avant de demander à son tour son repas habituel. Les plats vinrent assez rapidement. Ryuu n’avait pas réellement de choses à lui dire, pas de questions particulière à lui poser, il mangeait, silencieusement, léchant le bout de ses doigts à plusieurs reprises. Finalement il se força pour trouver un sujet de conversation.

« Sinon, je t’ai jamais vu à Kiri, tu es là depuis sa création ? Et avant, tu étais où ? »

S’intéresser sur la vie des autres, il aimait ça, écouter les histoires racontées, en apprendre un peu plus sur l’histoire des différents ninjas qu’il rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Promenade de santé. | PV Yoru. Promenade de santé. | PV Yoru.  EmptyVen 30 Déc 2011 - 9:41

Après s'être installé à une bonne table, dans un établissement que connaissait le camarade de Yoru, le petit binôme de Kiri prit commande. Un serveur vint à leur encontre, afin de prendre en note les désirs culinaires que voulaient le manieur de Futton et son ami au torse dénudé. Pour éviter de faire compliqué, le shinobi au bandana, qui devait choisir pour Ryūu également, commanda deux bols de ramen ainsi qu'en accompagnement des yakitoris à la seiche avec des takoyakis - ses plats préférés en somme, le Ryūzoji étant un amateur de produit de la mer. Le serveur prit bien en compte la demande de son client et remercia ce dernier pour son choix. De là, il disparut l'espace de quelques minutes, avant de revenir avec les plats choisis avec soin, et surtout avec appétit, par l'aspirant ninja. Servis avec une boisson quelconque, les deux adolescents se souhaitèrent bon appétit avant d'entamer leur repas, payé entièrement par Yoru. Pourtant, avec son maigre salaire, ce n'était pas le moment d'inviter un inconnu à manger dans un restaurant.

A la suite d'une vaste journée de farniente, Yoru semblait pourtant affamé. Néanmoins, malgré sa voracité dont il fit preuve pour manger, il tâcha de rester poli. Il essaya de déguster son bol de ramen proprement, sans faire de bruit, en respect pour l'homme qui se tenait face à lui. Ce n'était pas pour autant qu'il ne se régalait pas; bien au contraire, le repas valait bien son prix. Et soudain, entre deux brochettes de seiche, Yoru fut interrompu dans l'engloutissement de son yakitori par Ryūu. Ce dernier avait pris la parole, brisant un silence long de quelques minutes, afin questionner le Genin sur son passé. Il cherchait à en savoir plus sur ses origines, et plus précisément sur son aménagement à Kiri. C'était un moyen d’amorcer une conversation, mais aussi de faire connaissance avec celui qui l'avait invité. En toute sympathie, le blond débuta une longue tirade, visant à expliquer au mieux son histoire, son passé. Il commença par expliquer qu'il venait du nord de Mizu no kuni, sur une petite île qui comme le monde, subissait le fléau de la guerre.

Le territoire insulaire était tiraillé par les batailles entre clans. La famille de Yoru - tant de la branche maternelle que paternelle - ne faisait pas exception à la règle. Le shinobi ajouta par ailleurs que son pouvoir spécial, le Futton ou contrôle de la vapeur, était aux yeux de son paternel, le dénommé Shozo, un espoir pour le clan des Ryūzojis. Ainsi, dès qu'il fut en âge de s'initier aux arts guerriers du ninjutsu, il reçut l'éducation approprié, afin de pouvoir tenir un jour le front aux côtés de ses frères. Peut-être s'éloignait-il de la question posée initialement par Ryūu, mais en réalité, l'aspirant ninja allait suite à sa petite histoire pouvoir répondre à l'Akānji.
« Et c'est une fois que je fus propulsé sur le champ de bataille que je fis la connaissance de Yūna, ma princesse pour faire romantique. Sa famille et la mienne avaient un ennemi commun, et face à leurs crimes de guerre et la menace qu'ils représentaient pour la prospérité de nos terres, nous nous sommes alliés pour mettre un terme au conflit qui nous opposaient.
Après quoi, comme tout le monde le sait, Sanbi est arrivé et suite à son passage dévastateur, les conflits cessèrent. Au vu de ma relation avec Yūna, j'ai décidé de quitter mon île natale pour rejoindre Kirigakure no satō. Après quoi, pendant les un an qui nous séparent de maintenant, j'ai emménagé avec ma bien-aimée dans un petit appartement - tout de suite moins romantique hein ?
dit-il avec un léger rictus. De là, afin de payer le loyer, on a tout les deux effectués des missions, des basses besognes parfois il faut avouer, sans jamais ne chercher à se plaindre. »
Et voilà l'histoire du ninja manieur de vapeur. Une histoire à l'eau de rose sur fond de guerre pour certains, un cas de plus parmi la multitude de rescapés de guerre pour d'autres. Suite à son histoire, le shinobi but une gorgée afin de s’humidifier sa gorge asséchée par l'usage prolongé de sa voix. Tranquillement, il reposa le verre sur la table, et tout en se saisissant de ses baguettes, il chercha à rendre l'ascenseur à son camarade:
« Et toi Ryūu-san, dit moi, d'où viens-tu ? Et surtout, quel est ton expérience du front ? »
Dans ce genre de situation, il n'y avait pas à dire: Yoru était plutôt du genre donnant-donnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Akānji Ryūu
Informations
Messages : 61
Rang : Pariiiiiis ♪

Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Promenade de santé. | PV Yoru. Promenade de santé. | PV Yoru.  EmptySam 21 Jan 2012 - 16:18

Mon repas allait bientôt s’achever. Il ne me restait plus qu’une simple boule de riz et quelques nouilles froides traînaient au fond de mon bol. C’était bon, fallait l’dire quand même. J’écoutais attentivement le ninja parler et m’en apprendre un petit peu plus sur sa vie d’avant. Ça m’intéressait de savoir ce que les gens étaient avant de rejoindre notre ‘tit village. Pour ce qui était de son cas c’était plutôt tourné vers l’amour. Que c’est mignon ! D’ailleurs en parlant de fille, fallait tout de même que je fasse ma p’tite recherche de mon côté hein… C’est pas que je suis accro à ça mais passer le restant de mes jours seul, très peu pour moi ! Et puis les meuf à Kiri c’est aussi rare que des shurikens en promo, fallait savoir ou les trouver. Y’a bien p’t-être l’enseignante à l’académie quand j’étais gosse. Nan, trop vieille. Quoique… Bref, faut pas que je m’attarde sur ça, ça devrait venir bien assez tôt. Le ninja avait terminé son long discours. Cela ne m’avait aucunement ennuyé. A présent il me demander de raconter mon histoire. Chose que je prenais plaisir à faire mais ça me laissait tout de même des souvenirs assez tragiques… Enfin, j’suis pas une chochotte hein.

« Passionnant dis-donc. (Je disais ça sans me rendre compte que ça pouvait parfaitement être ironique) Pour ma part je suis né durant la guerre. J’ai vite perdu mes parents durant l’affront. Le truc bien tragique tu vois, faut bien que ça arrive à quelqu’un. Le village dit qu’ils se sont battus courageusement contre Sanbi, mon cul. Cela dit il faut que quelques-uns donnent leurs vies pour sauver celle de milliers d’autre… Bref. J’ai dû donc vivre seul, pendant quelques années. Voler pour survivre, voyager pour éviter les conflits, c’était mes activités principales. Pis un homme venu de nulle part m’a recueilli. Sans lui j’aurais crevé quelques semaines plus tard surement car l’endroit où je me rendais était un village de nukenins. C’était peut-être un coup du destin ou une connerie du genre ? J’en sais rien du tout… Pis cet homme m’a appris à maîtriser le chakra affluent en moi. A l’époque, je ne savais même pas ce qu’était un ninja. J’en rencontrais souvent, certes, mais j’étais un gosse, j’y connaissais rien à ce monde. Bref, cet homme a été mon responsable pendant de longues années jusqu’à ce qu’il soit assassiné. Et oui, les belles choses ne durent pas. Pis j’ai voulu retourner voir les résultats de cette guerre, et c’est là que j’ai vu le village, pis voilà comment je suis ici. »

Je marquais quelques temps de pause entre chaque phrase. J’en avais à raconter finalement ! Je finissais lentement mon repas, buvait quelques gorgées de l’eau qui m’était proposée et je m’étirais sur ma chaise. J’avais terminé d’bouffer et j’étais fin prêt pour aller m’entraîner avec le genin. Je me levais, invitant le shinobi à faire de même, et me dirigeais vers la porte de sortie, le laissant payer l’addition, comme il me l’avait proposé. Je me dirigeais donc vers un des toits du centre-ville, un endroit idéal pour se livrer à quelques combats sans que personne ne vienne vous faire chier. L’espace était assez grand, décrivant un rectangle dont la surface était convenable, c’était quand même un peu grand pour un toit. Je tirais mon sabre de son fourreau, attendant patiemment que mon adversaire soit prêt. J’allais peut-être changer pour une fois et laisser le combattant attaquer, j’ai une sale habitude de me ruer sur l’type sans qu’il ne puisse rien dire. Je tenais mon épée verticalement devant moi, jambe fléchies.

« J’t’attend mec. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Promenade de santé. | PV Yoru. Promenade de santé. | PV Yoru.  EmptyDim 5 Fév 2012 - 15:08

Le repas prenait fin lentement mais sûrement. Au final, Yoru ne regrettait pas d'avoir payé à manger pour ce jeune Genin et lui-même au restaurant. Bien que ce n'était pas véritablement le moment pour balancer de l'argent par les fenêtres, le shinobi du nord du pays avait réussi à faire connaissance avec un personnage intéressant. Ce dernier, après avoir écouté l'histoire du Ryūzoji, raconta à son tour la sienne. Si le récit de Yoru pouvait avoir quelque chose d'héroïque, voire de romantique, digne d'un scénario de film, le passé du rouquin n'avait rien de tel. Orphelin, nomade, adepte de vols pour assurer sa propre survie, l'enfance du shinobi avait eu droit à ses moments sombres. Par chance, sa rencontre avec un étrange personnage, que Ryūu préféra se contenter d'évoquer avec les termes "cet homme", lui fit basculer sa situation. Apprenant la maîtrise du chakra, il suivit durant de longues années les enseignements de cette personne qui avait pris sous son aile l'Akānji. Cette vie d'apprentissage prit fin lorsque celle du "senseï" de l'aspirant ninja prit elle aussi fin. Assassiné, c'était les mots de l’interlocuteur du blondinet.

Ryūu avait une façon de parler plutôt particulière. Il résumait chacun de ses actes, de ses faits issus de son passé avec simplicité, sans trop prendre la peine de s'y attarder dessus. Certes, il n'avait pas à exposer sa vie dans le moindre détail, mais semblait ne pas être plongé dans ses souvenirs. Ce fut presque comme s'il se contentait de réciter sa propre biographie, dans un langage plutôt sommaire. Mais qu'importe. Yoru appréciait ce jeune homme, à peine plus âgé que lui. L'orphelin en question se leva, son camarade ninja faisant de même et se dirigea vers la sortie du restaurant. Le Ryūzoji fit alors signe au rouquin de l'attendre devant le bâtiment, pendant qu'il s'occuperait de payer l'addition. Le tandem se sépara alors provisoirement, le temps que Yoru sorte presque à contrecœur pour régler la petite somme. Il déboursa ainsi son argent au profit de son invité, qui l'attendait dans la nuit brumeuse de Kiri pour un duel à l'arme blanche.

Motivé par cette idée de croiser le fer avec un confrère shinobi de même grade, Yoru se dépêcha pour rejoindre la sortie du restaurant. Il remercia à la va-vite les responsables du lieu pour leur repas, qui était délicieux, et courut en direction du terrain de combat qu'avait choisi son adversaire du jour - ou plutôt de la nuit si l'on veut jouer avec les mots pour être plus précis. Suivant donc l'autre Genin, il effectua un petit bond pour se retrouver sur les hauteurs de Kiri. Contrairement à la morphologie habituelle que prenait les pagodes du village, la toiture sur laquelle les aspirants ninjas allaient s'affronter était plate. La superficie était relativement grande, idéal pour se déplacer à son aise. Seul l'éclairage laissait à désirer, ce qui était plutôt normal: on allait pas s'amuser à éclairer des toits où personne ne se baladait. Se fiant alors aux quelques lampadaires postés en contrebas, le ninja au regard de saphir observa son antagoniste, qui lui fit remarquer qu'il l'attendait. Aucun doute: Ryūu voulait laisser son adversaire entamer en premier les hostilités. Le manieur de vapeur tira alors son ninjatō de son fourreau, et sans plus attendre, s'élança à toute vitesse sur sa cible.
« Me voici ! »
D'un bref coup d’œil, il remarqua dans sa course la qualité du travail effectué sur sa lame. De là, il s'abaissa légèrement, lui permettant ainsi de prendre plus de vitesse, et ainsi obtenir une meilleure force de frappe. Ses pas étaient vifs, et touchaient à peine le sol. Une fois à distance suffisante, il retira une première dextre de son arme, et de l'autre, donna un coup en diagonale, partant du haut pour finir vers le bas. Freinant immédiatement sa course, le Genin profita de l'énergie restante de sa décélération pour effectuer un second coup, partant cette fois-ci en horizontal, de la gauche vers la droite. Si le premier coup était plein de vélocité et destiné à déstabiliser l'antagoniste de Yoru plus qu'à lui infliger des dommages, le coup qui suivait lui était prévu pour allier puissance et précision afin de le toucher. Confiant, le pseudo-sabreur à la crinière blonde esquissa un maigre sourire, plein d'assurance.
La nuit tout comme son combat ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Promenade de santé. | PV Yoru. Promenade de santé. | PV Yoru.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenade de santé. | PV Yoru.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-