N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- EmptyDim 12 Oct 2014 - 21:21


EXAMEN CHÛNIN N°1
Épreuve 2
Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Garde10
La salle d'examen est couverte de murs capitonnés d'un blanc profond et au fond de cette dernière se trouve une chaise devant ce qui semble être un fauteuil de dentiste. Personne ne se trouve dans la salle à votre arrivée et vous devez patienter quelques minutes jusqu'à ce que des bruits de pas se fassent entendre et qu'un jeune femme entre en maugréant après un chat visiblement. Elle est en train de remettre une paire de gant :

"Excusez moi monsieur Samui ! Je suis Meohwa ! J'ai eut un petit empêchement qui explique mon retard !"

Elle vous désigne sa joue balafrée en disant cela et va directement s'asseoir sur la chaise :

"Allez vite ! Installez vous, nous allons commencer."




HRP:
 


Dernière édition par Chroniqueur le Sam 18 Oct 2014 - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Re: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- EmptyMer 15 Oct 2014 - 21:18

Aokiji agrippa vigoureusement la poignée de la porte et fit son entrée dans la pièce. Et quelle pièce ! Il ne s’agissait en fait que d’un étendu de blanc à perte de vue. L’atmosphère y était vraiment spéciale. Le jeune homme avait l’impression que l’air y été aseptisé. Il n’y avait aucune odeur, aucun son, aucun courant d’air. Une seule chose, une chaise et un fauteuil placés au fond de la salle. Le Samui s’avança donc, lentement, à l’affut du moindre mouvement. Plusieurs minutes s’écoulèrent, mais toujours rien. En quoi pouvait bien consister cette épreuve ? Avait-elle déjà commencé ? Peut-être qu’il devait faire quelque chose avec ce fauteuil et cette chaise. Mais quoi ?!


    « Une visite chez le dentiste ? »


Soudain, des bruits de pas se firent entendre. Aux aguets, Aokiji regarda autour de lui et aperçut une femme au teint basané en pleine dispute avec… un chat. S’équipant de gants, elle s’excusa de son retard et invita le Samui à prendre place dans le fauteuil. Le Genin, quelque peu intrigué par l’apparence de son examinatrice, s’exécuta avec méfiance. Cette dernière avait un de ces regards dont on ne pouvait que se méfier. Le genre de regard que l’on retrouve chez un psychopathe sanguinaire et imprévisible. De ce fait, Aokiji décida donc de ne pas souligner le retard de la jeune femme. Vu comment elle s’était énervé sur ce pauvre chat, qui lui avait offert une belle balafre à la joue au passage, elle devait surement être une colérique passive. Surtout que pour le coup, le Genin n’était pas en position de force.


    « Enchanté Meohwa-san. Ne vous en fait pas pour votre retard. Le plus important est que vous soyez là. »


Allongé sur le fauteuil, il ne quittait toujours pas son examinatrice des yeux, alors que celle-ci ajustait ses gants telle une chirurgienne. Etait-ce un Examen Chûnin ou un examen médicale ? Elle n’allait tout de même pas charcuter le pauvre Samui ? Quoiqu’elle préparait, Aokiji n’allait pas tarder à le découvrir… A ses dépends !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Re: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- EmptyJeu 16 Oct 2014 - 13:12


EXAMEN CHÛNIN N°1
Épreuve 2
Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Garde10

La jeune femme sourit au prétendant avant de finalement s'approcher un peu plus prêt et poser ses main gantée sur son visage :

"Bien, alors ne perdons pas de temps ! Commençons ..."

Elle se met alors à chantonner tout doucement et petit à petit le jeune homme tombe dans une étrange transe.
Il se réveille quelques temps plus tard toujours dans la même pièce blanche, couchée à même le sol, mais le mobilier à disparut.
La voix chantonnante continue à résonner, mais le monde semble bizarre, floue et très lumineux. Alors la voix s'exprime :

"Par ici ..."
"Par là ..."
"Allez suis moi ..."


Apparemment, il n'y a pas de direction précise à cette dernière.
Puis finalement, si, il y en a une qui vous fait avancer au travers de la salle jusqu'à ce qu'un imposant chêne se dessine au travers de la salle ...
Il prend toute la place et brise les murs :

"Observe ! Que vois tu ?"

En prêtant un peu d'attention à l'arbre vous pouvez voir deux colonies de fourmis. L'une rouge, l'autre noire.
Elles vaquent à leurs occupation ...
Puis soudain, les fourmis rouges envahissent la colonie noire ...

"Faut-il les laisser faire ? Ou agir ?"

La nature et ses droits ...

"Fait ton choix !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Re: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- EmptyJeu 16 Oct 2014 - 22:01

Les choses sérieuses pouvaient enfin commencer. L’examinatrice apposa sa main gantée, froide, mais étonnement apaisante. Même s’il afficha une petite grimace lorsque l’étrange femme lui toucha la peau, Aokiji ressentit un sentiment de bien-être, de plénitude. Les petits fredonnements de la balafrée accentuaient cette étrange sensation que le Samui ne pouvait, ou ne voulait, tout simplement pas combattre. Sans réellement s’en rendre compte, ce dernier entra dans un état de transe.

Il reprit ses esprits lentement, avant de se relever, paniqué et regardant autour de lui. Il se trouvait à même le seul. Les deux seuls meubles de la pièce avaient disparu et il en était de même pour l’étrange examinatrice. La voix de cette dernière était cependant toujours perceptible à travers ses chantonnements. Soudain, l’environnement autour de lui devint extrêmement lumineux. L’éclat immaculé altérait la vision d’Aokiji, l’obligeant à utiliser ses mains afin de se protéger les yeux.

Complètement déboussolé, le Samui restait immobile, ne savant tout bonnement pas vers où se diriger. A ce moment, la voix de la tannée se fit à nouveau entendre, le guidant approximativement vers diverses directions. Le jeune homme s’avança donc, à tâtons, avant que le calme apparant de la salle ne fut brisée par l’apparition d’un chêne majestueux, chamboulant littéralement la pièce afin d’occuper totalement l’espace.
Meohwa se manifesta à nouveau et demanda à Aokiji de décrire ce qu’il voyait. Alors que celui-ci frottait ses yeux afin de rétablir sa vue, il s’avança davantage afin d’observer l’arbre.


    « Un arbre. Gigantesque. Et… »


En y regardant de plus près, des masses mouvantes étaient visibles à la surface du tronc.


    « Des fourmis ? Une, non, deux colonies de fourmis. »


En effet, une colonie de fourmis noirs et une autre de fourmis rouges se partageait l’imposant chêne. Les insectes semblaient vaquer à leurs occupations, lorsque tout d’un coup, la colonie rouge attaqua sans toutes attentes son homologue noir.
C’est à ce moment que l’examinatrice intervint une nouvelle fois. Elle demanda donc à Aokiji ce qu’il comptait faire face à cette situation. Aider la colonie noire ou laisser les rouges faire. Sur le coup, le Samui eut le réflexe de vouloir défendre ces fourmis de leurs oppresseurs. Puis, après un minimum de réflexion, il se rendit compte qu’il s’agissait d’un monde auquel il n’appartenait pas. Un monde où il n’avait aucun droit. Sa réponse était donc déjà toute faite. Il fallait laisser la nature opérer.


    « Mon choix est fait. Laissons-les faire. Il s’agit ici d’un cycle naturel. Nous n’avons donc aucun droit sur ce qui est en train de se passer sur cet arbre. »


Le ton d’Aokiji était clair et assuré. Aucune hésitation dans sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Re: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- EmptySam 18 Oct 2014 - 11:36


EXAMEN CHÛNIN N°1
Épreuve 2
Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Garde10

La colonie noire disparut sous l'assaut des fourmis rouges qui rapidement, comme-ci le temps défillait à toute allure s'agrandit, formant une belle et grande fourmilière.
Tout semblait aller pour le mieux, mais soudain, un grand bruit se fit alors entendre. Des hommes approchaient, presque comme-ci il ne nous voyait pas, il se mirent alors à attaquer la fourmilière à coup de bâtons pour la détruire en criant des insultes à son encontre.
L'ordre naturel des choses était un peu perturbé il fallait le dire.
Peut être devriez vous agir ?
Deux colonnes se forment alors devant vous.

- La première est le support d'un large baton, une arme pour attaquer ou pour défendre.
- La deuxième ne comporte rien, seul votre parole vous sera l'arme de votre bataille.

Que choisissez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Re: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- EmptySam 18 Oct 2014 - 13:05

Aokiji décida donc de laisser la nature suivre son cours. Ainsi, la colonie de fourmis rouges acheva son assaut sur son homologue noir pour finir par envahir complètement la fourmilière. Les fourmis noires disparurent complétement, laissant leur maison à l’oppresseur qui ne tarda pas à prendre possession des lieux. La scène avait été pour le moins intéressante à regarder. La vie qui nous entoure était décidément une chose fascinante. Aussi dure soit-elle, cette situation relevait d’un monde auquel le Samui n’avait aucun droit de profaner.

Mais tout le monde ne semblait pas être du même avis. Au bout de quelques minutes de calme, les évènements s’accélèrent de nouveau alors qu’un bruit sourd se fit entendre. Un groupe d’homme s’approcha donc de l’imposant chêne, ignorant totalement le Genin. Malgré sa proximité avec le centre de l’attention, ce dernier semblait appartenir à un monde totalement différent du leur. Il ne savait pas dans quel type de Genjutsu il était tombé, mais une chose était sûre, il s’agissait d’une technique de niveau supérieur.

Au de-là de l’illusion, Aokiji fut pour le moins perturbé lorsque les individus se mirent à s’en prendre à la fourmilière, sans aucune raison apparente. Armés de bâtons, ils mirent à attaquer la colonie de fourmis rouges, sous fond d’insultes en tout genre. Si le Samui s’était abstenu d’intervenir dans l’œuvre de la nature, ces hommes semblaient n’éprouver aucun scrupule eux.

C’est alors que deux colonnes apparurent devant Aokiji. Dans la première, une arme offensive et l’autre défensive. De la seconde, rien du tout. Le prochain choix, malgré l’apparente subtilité de la mise en scène, consistait donc à intervenir par la force physique ou par la force des mots. En temps normal, le Samui aurait surement tenté de discuter avec ces voyous. Mais au vue de l’agressivité de ces derniers, le jeune homme avait certains doutes quant à l’efficacité de cette manœuvre. A ce moment, il se souvint alors de son entrainement avec Kakeshuou. La meilleure défense est l’attaque, lui avait-il dit. Il était peut-être temps de mettre cela en pratique. Aokiji décida de combattre le feu par le feu.


    « Je choisis l’arme offensive. »


Le Samui agrippa alors le katana en bois placé sur la première colonne. Il se précipita ensuite sur le groupe de voyous. A coup d’épée en bois, il chassa les fauteurs de trouble, sauvant ainsi la fourmilière de ses oppresseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Re: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- EmptySam 18 Oct 2014 - 14:44


EXAMEN CHÛNIN N°1
Épreuve 2
Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Garde10

Tout se disloqua une nouvelle fois autour du jeune homme et soudain, il se retrouva comme au fond d'un immense lac.
Il ne semblait pas souffrir du manque d'oxygène et pouvait se déplacer avec aisance.

"Ceci sera ton dernier choix ... Fait le avec beaucoup de de discernement car tu n'auras pas d'autre chance de prouver ta valeur ..."

Deux êtres s'approchèrent alors de lui. Deux femmes à la longue chevelure rousse, aux seins nus et à la queue de poisson à la place de jambe. Toutes deux semblaient jumelles et elles tendirent la main vers le jeune homme avant de l'ouvrir.
Chacune d'elle portait aux creux de sa main une pierre différentes.

- Dans la première une pierre couleur bleu rois, aussi connus sous le nom de Lapis-Lazuli.
- Dans la seconde un simple morceau d'ambre.

Il était temps pour le jeune homme de faire le dernier choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Re: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- EmptySam 18 Oct 2014 - 19:07

Quelle allait être la conséquence de ce nouveau choix ? Alors que le groupe d’hommes avaient complètement disparu, la pièce se mit de nouveau à s’agiter. Sans vraiment comprendre le pourquoi du comment, Aokiji se retrouva en l’espace d’une demi-seconde dans les profondeurs d’une immense étendue d’eau. Etait-ce un lac ? Un océan ? Il n’en avait aucune idée. Son premier réflexe fut de retenir sa respiration. Mais il se rendit rapidement compte que le manque d’oxygène n’était pas un souci dans ce nouvel univers. Encore une autre de ces impressionnantes illusions dont cette Meohwa avait le secret. Même s’il était certain de ne pas finir noyer, l’angoisse du Samui n’en était pas réduite pour autant. Après tout il se trouvait dans des abysses sombres et intimidants. Il avait l’impression d’être au centre d’un vide infini, au centre de l’univers lui-même. Terrifiant.

Alors qu’il pouvait sentir son esprit divaguer face à une telle immensité, Aokiji fut ramené à ses sens par l’apparition de deux masses sombres s’approchant de lui. Amis ou ennemis ? Il n’allait pas tarder à le savoir. De toute façon, au milieu de toute cette eau, il ne donnait pas cher de sa peau s’il devait faire face à un adversaire. Les deux silhouettes s’avancèrent davantage, dévoilant deux créatures aussi sublimes qu’effrayantes. Des sirènes. Des créatures légendaires connues pour leur beauté meurtrière. Séduire les marins pour les attirer au fond de la mer, très peu pour le Samui.

Il resta donc sur ses gardes face à l’arrivée quasi divine des deux femmes à la chevelure rousse. Il s’agissait de jumelles, et seins nus de surcroit. De quoi déstabiliser le plus vaillant des guerriers. Mais ce n’était pas le moment pour Aokiji de laisser son alter-ego pervers et vicieux prendre le dessus.
Le duo de sirènes lui présenta chacune une pierre. D’un côté, une de couleur bleu, connue sous le nom de Lapis-Lazuli. De l’autre, un morceau d’ambre. Une nouvelle fois, le Genin allait devoir faire un choix, et le dernier selon les dires de son examinatrice. Pour le coup, il ne s’agissait apparemment que d’une simple préférence. Sur quoi devait-il se baser pour faire son choix ?

Alors qu’il observait les deux joyaux, l’attention d’Aokiji se porta sur la pierre de couleur bleu. Malgré son apparente beauté, elle semblait porter en elle un certain mystère. Elle dégageait une aura sombre, surement enfouie en son cœur. Cette description n’était pas s’en rappeler le Samui lui-même. Lui aussi possédait cette masse sombre en lui qu’il ne pouvait atteindre ou contrôler. De part cette similarité, il fut inexorablement attiré par le Lapis-Lazuli.


    « Je choisis celle-ci ! »


Aokiji empoigna avec fermeté la pierre de couleur bleu roi, métaphore de son existence en elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Re: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- EmptySam 18 Oct 2014 - 20:34


EXAMEN CHÛNIN N°1
Épreuve 2
Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Garde10

Le paysage se disloqua en même temps qu'il saisissait la pierre pour redevenir à la normal.
L'épreuve était fini à présent et l'examinatrice souriait faiblement au jeune homme :

"C'est bien ! Nous avons fini ! Tu peux t'en aller maintenant !"

Rien de plus. Le jeune homme était libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty
Message(#) Sujet: Re: Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini- Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle d'examen n°7 : Samui Aokiji -fini-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Examens :: Examen Chunin du Shukai-