N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La croisée des chemins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Raizen
Informations
Messages : 31
Rang : C

La croisée des chemins Empty
Message(#) Sujet: La croisée des chemins La croisée des chemins EmptyLun 6 Oct 2014 - 5:18

J’avais beau essayer d’oublier, les souvenirs ne pouvaient s’effacer aussi facilement.. Cela fait déjà presque neuf années que je fus forcé de quitter mon pays natal Ame no kuni.  Je savais très bien que je n’avais rien laissé derrière moi, orphelin depuis mon plus jeune âge, je n’ai jamais connu mes parents. Quelle vie pour un enfant sans nom?Une vie d’ignorance et de perdition

En intégrant le village caché de Konoha , Je croyait que j’aurais enfin une vie de famille, une vie ou je pourrais me reconnaître dans un monde ou l’homme perdit depuis longtemps déjà son humanité. La volonté du feu? Mensonge, Oser sacrifier la vie de milliers d’innocents pour un faut idéal, je ne pouvais pardonner une telle offense même si je dois pour le moment me taire, arrivera le jour ou ce faux monde payera.


Cascades de Hi no kuni, au lieu dit La croisée des chemins

Allongé sur l’herbe verdâtre encore humide, je contemple la splendeur de la création de dieu, un ciel bleuâtre auquel s’accrochent une multitude  de nuages avec le son du ruissellement d’eau non loin, je me rappelle avoir entendu par l’intermédiaire de certains voyageurs qu’il  existait un village au loin du nom de Kumo ou on pouvait aisément  apercevoir des paysages encore plus beau avec des nuages qui touche les sommets même des bâtiments. Encore plus fou on dit qu’au village caché de la brume, aujourd’hui en ruines se trouve des marécages brumé bondé de créatures légendaires. Konoha ayant des frontières avec le pays du vent, j’ai eu l’occasion a mainte reprise d’admirer la beauté du sable dorée mais cela ne me suffisait plus, je veux explorer le monde, rencontrer de nouvelles personnalités, contempler et enrichir mon Ninjutsu et pourquoi pas trouver ma voie.

«Un jour» Murmurais-je, cessant ainsi de rêvasser et de m’apitoyer sur mon sort, je ne suis pas dans l’ignorance de ma faiblesse  actuel, je viens tout juste d’être promu de l’académie des ninjas du village caché de la feuille en tant que Genin et se lancer a la conquête du savoir au delà  de ce pays avec ce niveau, je ne risquerais pas de faire long feu surtout avec les forces spéciales qui guettent le moindre mouvement  du coté des frontières et un novice comme moi n’a aucune raison de se trouver  ici. J’espère que personne ne m’a vue, en tout cas je ne prendrais pas l’initiative de mettre un pat hors des frontières au risque de me voir accuser de haute trahison.

Distrais par la beauté et l’incroyable sérénité des cascades du pays du feu, je ne vit pas le temps passer, le soleil allait bientôt se coucher et j’avais bien des choses a faire plus encore aucun membre du village ne devait rester derrière les grandes portes une fois la nuit tomber exception faite pour les Shinobi en mission. Il fallait donc me dépêcher de regagner mon village. Je me lève alors en sursaut, redorant ainsi ma longue cape rouge pourpre, maintenant il est temps de rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

La croisée des chemins Empty
Message(#) Sujet: Re: La croisée des chemins La croisée des chemins EmptyLun 6 Oct 2014 - 10:12

Voilà plusieurs semaines maintenant que Nozomi et son père s'étaient retrouvés. La jeune femme était heureuse de pouvoir compter quelqu'un à ses côtés. Surtout si c'était quelqu’un de son propre sang. Ils ne restaient pas pour autant en permanence ensemble, mais se retrouvaient le plus souvent possible dans ce qui fut autrefois leur maison, dans une des forêt du pays du feu. La sauvageonne passait désormais le plus clair de son temps à tenter de trouver des indices sur l'homme dont il lui avait parlé, mais jusqu'à présent elle avait fait chou blanc. Peut-être avait-il plus de chances de son côté.

Ce jour là elle revenait chez eux, et décida d'établir un camp proche des cascades sur le chemin. Elle était encore loin de "chez elle" et n'y arriverait pas avant que la nuit ne tombe. Les cascades en question étaient magnifiques et aidaient à la réflexion. Des statues des plus grands guerriers de Konoha étaient alignées de long de la rivière. Nozomi ne les connaissait pas mais se doutait bien que ce devaient être des personnages important, pour qu'on les grave ainsi dans la pierre. Certainement pour qu'on se souvienne d'eux et de ce qu'ils avaient accompli. Même si elle n'avait pas la moindre idée de ce que ça pouvait être. Et après tout, elle s'en fichait un peu. Le savoir ne changerait pas sa vie. Et puis ces hommes gravés dans la pierre avaient beau être de grands guerriers, ça n'empêchait pas que son clan avait tout de même été exterminé. Alors en quoi est-ce qu'ils l'étaient? Parce qu'ils avaient participé à des guerres stupides?

La jeune femme haussa les épaules et détourna son regard des statues. Elle descendit ensuite près de la rivière, là où se jetait la cascade. Un jeune homme était présent. Celui ci portait une longue cape rouge. Elle cachait son corps mais on pouvait deviner une belle carrure sous le tissu, d'ailleurs déchiré à certains endroits. L'homme - ou plutôt l'adolescent - laissait détachés ses longs cheveux sombres. Des pupilles rouges complétaient le tableau. Son air sérieux lui donnait un âge plus vieux que ce qu'il semblait avoir réellement. L'errante s'approcha sans faire de gestes brusques, afin de ne pas provoquer de réactions agressives chez lui. Elle resta à une distance respectable et lui adressa un simple:


- "Bonjour."

Puis elle s'avança vers l'eau et s'y accroupit. Laissant descendre Haru qui alla s'abreuver. Pour sa part, elle remplit sa gourde qu'elle portait toujours à sa taille. Puis elle fit quelques signes et la purifia afin de la rendre potable. Même s'il était possible qu'elle le soit déjà. Elle se releva. Appuyée sur son bâton elle fit de nouveau face au jeune homme.

- "C'est beau, n'est-ce pas? La nature nous offre toujours le meilleur d'elle-même, sans rien demander en retour."

La sauvageonne pensa à ce moment là que certains Hommes devraient en prendre exemple. Le monde ne s'en porterait que mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Raizen
Informations
Messages : 31
Rang : C

La croisée des chemins Empty
Message(#) Sujet: Re: La croisée des chemins La croisée des chemins EmptyMar 7 Oct 2014 - 1:38

Les yeux dans le vague, je continuais à m’avancer le long de la cascade, repensant aux jours sombre de mon enfance perdu dans la guerre, il n’y avait eu que souffrance certes, cependant j’arrivais toujours a entendre les rires de mes camarades orphelins qui jouaient sur les plaines dévastés du pays de la pluie, ces enfants la n’avaient jamais rien demandé, ils se contentaient juste de sourire, c’était tout ce dont ils étaient capable.

Je serrais mes dents inconsciemment, résultat de ma grande colère envers ce monde qui me désolait de plus en plus au fur et a mesure des jours qui passaient. Moi, Raizen j’avais eu certainement la chance contrairement à tant d’autres d’arriver à cet âge, Konoha m’avait offert un toit avec une certaine protection et en contrepartie je me devais de servir ce village aussi honteux soit il. Enfin tout ça pour dire qu’un jour je trouverais ma propre voie au loin.

‹‹Bonjour›› Qu’est ce que !! Je ne l’avais pas senti venir. Une ravissante jeune femme aux yeux azur venais de débarquer de je ne sais ou, elle avait une longue chevelure argenté qui lui descendait jusqu’aux genoux et tenait un étrange bâton dans sa main, mais pourquoi est elle si dévêtue ? Je me dis et quoi de plus surprenant, je n’avais jamais rencontré une femme ou même un homme avec tant de tatouages.

J’haussais un sourcil surpris par son petit mot et sans que je ne sache vraiment pourquoi, je pressentis les ennuis, mille questions se tournaient dans ma tète, un sentiment étrange vint me ronger les entrailles, Peut être de l’inquiétude, oui j’avais peur que ce soit un membre des forces spécial, je n’en avais encore jamais vue un devant moi et c’est cette ignorance qui me fit douter. Si on me voyait ici, c’est la sanction assuré et un Natif d’Ame no kuni n’aurait certainement aucune faveur à espérer du conseil de discipline. Je me maudis de l’intérieur de ne pas avoir été sur mes gardes, de ne pas avoir fais de détour ou tout simplement de m’être si éloigné.

‹‹Qui êtes vous ?›› Cette question fut une réponse tardive de mon cerveau face à l’apparition de cette femme qui n’avait pas l’air d’être une Kunoichi, les apparences sont elles vraiment trompeuses ? C’est ce que je découvris une fois qu'elle s'était accroupit prêt du ruisseau en faisant d’étrange signe incantatoire en replissant de l'eau dans une étrange gourde qui ne ressemblait a rien que j'avais déjà vue.

‹‹La nature était belle, vouliez vous dire, vous qui polluer cette pureté avec votre Ninjutsu.››
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

La croisée des chemins Empty
Message(#) Sujet: Re: La croisée des chemins La croisée des chemins EmptyMer 8 Oct 2014 - 16:30

Le jeune homme sembla surpris par la présence de la sauvageonne. Celui ci lui demanda presque immédiatement qui elle était. L'errante le regarda un peu. Avait-il peur d'elle? Pourtant elle était loin d'être agressive. Le soleil refléta sur un objet porté par l'adolescent. Les yeux de Nozomi se posèrent sur un bandeau. Il faisait partie de Konoha. Elle n'avait jamais mit les pieds dans une quelconque académie, et ses connaissances en matière de shinobis étaient plutôt limitées. Mais elle savait tout de même reconnaitre les différents signes présents sur ces plaques de métal. Elle lança des regards autour d'eux, mais ne vit ni se sentit personne d'autre. Il était seul? Étrange. Peut-être était-ce pour cela qu'il lui demandait qui elle était. Il avait raison de se méfier des inconnus.

Suite à sa constatation sur la nature, il lui répondit quelque chose qui la fit tiquer. Polluer avec du ninjutsu? La jeune femme lui adressa un sourire. Pas un des sincères qu'elle faisait rarement. Un de ceux qu'elle adressait parfois pour rassurer les personnes sur ses intentions. C'était bien la première fois qu'on lui disait ce genre de choses. Surtout que cela faisait maintenant plus de deux ans qu'elle parcourait le monde en vivant de ce que la nature lui offrait. Jamais elle ne se permettrait de la détruire. Elle rangea la gourde à sa ceinture.


- "Je suis Myouga Nozomi, une simple nomade. Avec quelques connaissances en médecine."

Elle lui laissa le temps de prendre en compte ces informations. Pourrait-elle toujours se présenter de cette manière? Puis ajouta:

- "Je n'ai fait que purifier cette eau afin qu'elle soit potable, et que je puisse m'en servir pour nettoyer une plaie en cas de besoin. Mais j'ai laissé celle de la rivière telle quelle."

Ainsi elle avait répondu à ses interrogations, et l'avait rassuré quant à ses actions. Elle lui demanda son identité à son tour.

- "Et vous, qui êtes vous?"

Il avait beau être plus jeune qu'elle, il avait employé le vouvoiement alors elle en ferait de même. Et ce n'était pas parce qu'on était plus jeune qu'on ne méritait pas le respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Raizen
Informations
Messages : 31
Rang : C

La croisée des chemins Empty
Message(#) Sujet: Re: La croisée des chemins La croisée des chemins EmptySam 11 Oct 2014 - 22:58

Elle se présenta a moi comme étant une nomade du nom de Myouga Nozomi, ce qui voulait dire qu'elle n'appartenait a aucuns village caché, ce qui me mit la puce a l'oreille, réaction tout a fait normal du fait que je n'ai jamais eu a rencontré une personne sans appartenance a une nation. Suite a cela j'ai due faire semblant de garder mon sang froids, je n'allais certainement pas laisser la chance a cette Nozomi de me prendre pour un faible. Et même si c'était une femme, elle restait toutefois dangereuse et ne pas prendre mes précautions serait de ma part une grossière erreur. On parle au loin d'une Kunoichi Kazekage au village caché du sable, preuve qu'une femme n'est pas apte a être sous estimé.

Merci pour votre franchise

J'ouvris la bouche et un simple remerciement en surgit, j’espérais probablement plus d'explications que la jeune femme n'avait peut être aucune envie de me donner d’ailleurs ma propre réponse ne fut pas non plus très convaincante, je n’étais pas le genre de personne à bavarder a tout va et je ne me sentais absolument pas a l'aise avec autrui, peut être a cause de ma longue solitude ou tout simplement, ma vie n'était pas aussi intéressante.


Mon nom est Raizen de Konohagakure no sato. Je dois avouer que vos paroles me surprennent, je n'ai jamais rencontré une nomade et cela me trouble énormément, je ne pensais pas qu'on pouvait être sans village.


Cette fois-ci, je me libérais un petit peu, une grande première pour moi mais détrempez vous, je profitais juste d'un petit moment d’inattention de la nomade pour lancer une rapide analyse de ce qui m'entourait sans éveiller ses soupçons, dans ma tête j'essayais de trouver un moyen de fuir mais je ne trouvais rien. La peur de l'inconnu me dévorait l'esprit.




:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

La croisée des chemins Empty
Message(#) Sujet: Re: La croisée des chemins La croisée des chemins EmptyJeu 16 Oct 2014 - 12:26

La réaction de l'adolescent fut de la remercier. La jeune femme fut un peu surprise. Il n'y avait pas de quoi. C'était des informations sur elle-même qu'elle donnait volontiers. Les seules qu'elle donnait spontanément. Pour en savoir d'avantage, il fallait creuser. Et il fallait aussi que la jeune femme soit d'accord pour en parler. Ce qui n'était pas une chose évidente. Car elle se confiait rarement. Et lorsque c'était le cas, il fallait que beaucoup de conditions soient réunies.

Il semblait que ce soit de même pour lui. Il se présenta à son tour, répondant à la question de la nomade. Mais il n'ajouta rien d'autre que son nom ainsi que son village. Elle ne releva pas. S'il ne voulait pas en dire d'avantage, cela le regardait. Après tout, ils n'étaient que deux inconnus qui se croisaient par hasard. Rien ne les obligeait à se confier l'un à l'autre. Il aurait même très bien terminer la conversation ici, la jeune femme ne lui en aurait pas voulu.

Mais il ajouta quelque chose de plutôt intéressant. Il n'avait jamais rencontré de nomade. Et il semblait curieux à ce sujet. D'après lui, tout le monde vivait dans des villages. Et il était surpris que quelqu'un puisse ne pas en avoir. La jeune femme ne lui répondit pas de suite. Puis elle se tourna vers la cascade et l'admira durant quelques temps. Elle devait prendre le temps de préparer sa réponse, afin de lui dire ce que cette vie représentait. Tous les avantages, ainsi que les inconvénients. Le regard toujours porté vers la cascade, elle entreprit de tenter de lui expliquer. Elle commença par faire un large mouvement de bras, englobant tout ce qui se présentait devant elle.


- "Regardez cet endroit, Raizen-san. Il n'appartient à personne. Et pourtant il peut être mon chez moi si je le souhaite. Dans une semaine je pourrais être encore ici, ou bien dans un autre endroit tout autant magnifique. Je vais où je le veux, où mes pas me mènent. Chez moi c'est partout, et nulle part à la fois."

Elle se tourna vers lui.

- "Je vis de ce que la nature a à m'offrir, et en échange je la respecte. Je fais de nombreuses rencontres, plus ou moins dangereuses. Mais toutes sont intéressantes et font partie de ma vie. Je profite de chaque instant. Et chaque jour je découvre de nouvelles choses."

Il était temps maintenant de lui parler des inconvénients, après le tableau attirant qu'elle venait de lui faire. Il était Konohajin, et elle ne comptait pas lui donner l'envie d'aller se promener tout seul comme elle le faisait.

- "Car je sais que la mort peut également frapper à chaque instant. Je suis seule et ne peut compter que sur moi-même pour me sortir des mauvais pas dans lesquels je peux me mettre. Je n'ai la vie de personne entre les mains, mais personne n'a la mienne non plus. On ne veille pas sur moi comme un village pourrait le faire. Et si jamais un jour je venais à mourir d'une quelconque façon, personne ne le saura. Et on ne me pleurera pas."

Elle ajouta une dernière chose.

- "Voilà ce qu'est dans les grandes lignes, la vie de nomade. Et pour l'instant, elle me convient."

Même si elle n'était plus si seule que ça depuis quelques temps. Elle avait retrouvé quelqu'un de son sang. Pleurerait-il pour elle, si jamais il lui arrivait quelque chose? Même après cette séparation de quinze ans qui en avaient fait des étrangers l'un pour l'autre?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La croisée des chemins Empty
Message(#) Sujet: Re: La croisée des chemins La croisée des chemins Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La croisée des chemins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Cascades de Hi no Kuni-