N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Hyô Hitomi
Informations
Messages : 269

[Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- Empty
Message(#) Sujet: [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- EmptyMar 20 Déc 2011 - 15:10

Spoiler:
 

En cet journée funeste, l'ensemble du clan Hyô priait. Agenouillés face à un autel au-dessus duquel trônait tristement le portrait peint d'un vieil homme, plusieurs bâtons d'encens se consumaient peu à peu, libérant un voile opaque de fumée. Les volutes disparaissaient paisiblement à mesure qu'elles s'élevaient. Tous, y compris Hitomi, imploraient solennellement et silencieusement les ancêtres, les kamis, et Kyûbi pour le repos de l'âme du défunt, bien que la petite kunoichi ne savait pas de qui il s'agissait. En ce matin pluvieux, comme si les esprits pleuraient cette mort, les membres de la famille se recueillaient dans la grande enceinte que constituait le grand hall de la demeure. Pour seul décor, des tableaux ornées de kanjis honorant des concepts comme la fidélité et la force recouvraient ici et là quelques parcelles de murs. Le parquet grinçait, et seule l'averse automnale troublait la quiétude du moment.

Malgré tout peu intéressée par le cérémoniel, et ce probablement parce qu'elle ignorait qui était l'individu pour qui elle adressait autant de prières, elle gardait un oeil ouvert, observait la scène d'un regard médusé. Personne, pas même la matriarche, n'eut daigné éclairer sa lanterne. En outre, la vie et la mort étaient autant de concepts auxquels la belle aux cheveux de jais n'adhérait pas. Mieux encore, elle n'y prêtait aucune sorte d'intérêt, et c'était peut-être bien là la raison de sa joie de vivre et de son impudence face à ses ennemis. Elle était bien trop jeune pour penser à cela, quant bien même elle y était confrontée dans son quotidien de shinobi. Pour autant, c'était une femme de principe et obsédée par les codes, ou tout du moins l'avait-on éduqué ainsi.

Plusieurs minutes s'écoulèrent, et, environ une heure plus tard, le clan se leva comme d'un seul Homme. Hitomi suivit le mouvement, lâchant un soupir de soulagement. Elle retint la matriarche alors que tout le monde s'éclipsaient de la salle, faisant coulisser la porte de bois et de papier. Il fit vibrer ses lèvres pulpeuses de sa voix de cristal, arborant une expression pleine d'intrigue.

[Hitomi] -"Fune-sama! J'aimerais savoir qui est cet individu pour qui j'ai dû supplier les kamis? C'est presque si vous m'avez forcé à venir ici..."

La vieille femme resta muette quelques secondes. C'était presque comme si elle regrettait, ou qu'elle s'en voulait. Cela ne fit qu'attiser sa curiosité maladive. Sa voix tremblotait et était emplie de trémolos d'une tristesse infinie. Le jeune Hyô força les traits de son visage afin d'obtenir les informations demandées. L'aînée sortit de sa torpeur, les yeux mouillés. Ses rides ressortaient plus encore qu'à l'accoutumée.

[Matriarche Fune] -"C'était...C'était ton oncle, le frère de ta mère, l'aîné de la fratrie. Il..."

Le discours fut interrompu par un visiteur, qui resta sur le palier. Encapuchonné, il fit mander Hitomi d'un bref geste de la main. La politesse ne semblait pas lui être familier, lui qui ne s'encombra pas du moindre 'bonjour'. Il glissa quelques mots à la kunoichi, qui s'était éloignée de son interlocutrice avec un air stupéfait. Elle s'inclina en premier lieux afin de saluer l'importun, et, quelques minutes plus tard, les chuchotements cessèrent. Le discret individu s'éloigna alors, aussi rapidement qu'il était venu.

Elle resta immobile et impassible quelques instants telle une statue, et poussa un long râle, synonyme de détresse. Ou de énervement, je ne saurai pas trop vous dire. Peut-être était-ce même les deux. Le fait était qu'elle devait partir pour de longs jours, et c'était visiblement une affaire urgente à régler. Elle tourna la tête en direction de la vieille Hyô, les longues et larges manches de son kimono masquant ses doigts manucurés. Elle avait du mal à contenir sa hâte. Elle jeta un bref coup d'oeil vers le portait, avant de diriger à nouveau ses prunelles indigos vers l'interlocutrice. Réprimer un sourire en de telles circonstances fut un calvaire, tant elle croyait à la blague -de mauvais goût, pour un mort-.

[Hitomi] -"Oncle Yusuke? Celui que vous avez envoyé à Kumo et qui n'est jamais revenu? Celui-là même qui est sensé n'avoir pas plus de quarante-cinq ans? Je trouve que vous avez mauvais goût, parce que si c'est une plaisanterie, elle n'est pas drôle. L'homme sur ce portrait doit avoir au moins votre âge, Fune-sama..."

Elle soupirait, consciente qu'elle devait reporter cette conversation à plus tard. Une chose était certaine, c'était que ce sujet allait polluer son esprit jusqu'à ce qu'elle soit fixée.

[Hitomi] -"A mon retour, nous devrons avoir une conversation...et sérieuse."

Elle s'éloigna alors de la pièce, franchissant le corridor et se dirigeant vers sa chambre, dans laquelle elle allait se préparer pour le voyage. Quelques minutes plus tard, vêtue d'une sensuelle robe chinoise bleue roi fendue sur chaque côté, mettant en valeur la moindre parcelle de ses formes féminines et ô combien délicieuses. Et, après s'être donnée congé auprès du clan, elle s'en alla, direction le pays des cascades.

Notre ravissante protagoniste n'avait jamais eu le loisir de se rendre là-bas, et, foncièrement, c'était une chance inespérée. Elle appréciait le tourisme, et c'était là l'occasion parfaite de faire fructifier son esprit de ces larges cascades. En fait, elle connaissait le chemin jusqu'à la frontière du pays du feu, elle qui avait passé quelques heures à savourer l'eau cristalline de la croisée des chemins. La route se fit donc sans le moindre encombre, se remémorant des récents évènements lorsqu'elle constatait les ravages du dernier incendie. Quoi qu'il en fut, elle arriva en lisière de forêt, et se dirigea vers le plus proche village à flanc de montagne. Escarpée, le chemin ne fut pas de tout repos, bien que le panorama en valait amplement le coup d'oeil.

Une fois parvenue à destination, elle se ficha à l'entrée de la cité peu étendue. Elle prit alors place sur un rocher et dégoupilla la gourde pleine de saké qu'elle tenait à bout de bras. Hitomi en avait quelques gorgée, attendant les renforts prévus, croisant ses jambes satinées. En effet, il était convenu que l'ensemble des villages amènent un de leurs champions afin de régler l'affaire au plus vite. L'humidité ambiante était agréable, et le vent ne soufflait plus les gouttes de pluie, qui avaient cessées de tomber depuis quelques heures à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Natsumi Haru
Informations
Messages : 698
Rang : SSS

[Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- Empty
Message(#) Sujet: Re: [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- EmptyVen 23 Déc 2011 - 0:09


Enquête, politique,


et rivalité.

Ordre de mission de Rang A:
 

Notre protagoniste se trouvait encore à Kawa après l’accomplissement de sa récente mission. Une mission riche en émotion il fallait le reconnaître, mais rien n’aurait pu plus le motiver qu’une nouvelle mission, ou plutôt qu’un nouveau genre de mission. Oui, le Natsumi avait répondu à l’appel pour une mission de rang A, autant dire que ça n’allait pas être de la rigolade. Aussi excité qu’une puce, notre héros n’avait clairement pas l’intention de faire de cette première mission de rang A un échec, il avait au contraire bien l’intention d’en faire une illustre réussite, après tout ce n’était pas tous les jours qu’un Nukenin venait à la rescousse des hauts dignitaires d’un pays, cela n’arrivait même pour ainsi dire jamais. Le garçon aux pupilles pourpres devrait donc mettre cette histoire au clair, mais la difficulté d’une telle quête ne devait pas être mise de côté cependant, le fait de savoir qu’il ne serait pas le seul, avait encore plus motivé le Natsumi. En effet pour accomplir une tâche pareille, il fallait faire parti de la graine de la graine, notre héros ne se retrouverait donc qu’en compagnie de shinobi de son niveau, et peut être même plus puissant encore pour certains, il en frissonnait déjà. Il n’avait pas eu plus de détail, mais avait cru comprendre que les ninjas qui avaient été conviés pour les mêmes raisons n’avaient pas tous le même objectif, cela voulait donc dire qu’au final le service rendu ne serait pas forcément fait en équipe, et peut être que les buts de chacun allaient devoir les forcer à s’affronter, cela relèverait donc plus du niveau de la compétition que de la coopération, ça se jouerait sur l’efficacité de chacun, et celui qui remplirait sa mission serait comme dit dirait, le meilleur de la troupe. Pas de doute, c’était une mission pour lui, une mission qui à son terme lui permettrait de gonfler un peu plus la taille de son égo était tout ce qu’il aimait, ce serait parfait.

Haru se mit donc en route avec pour l’instant dans l’idée de voir à quoi pourrait bien ressembler ses futurs « rivaux ». Le temps que lui prendrait son trajet ? Facilement deux jours, et plus encore s’il ne se pressait pas, pourtant comme vous le saviez sans doute, notre héros aimait beaucoup être le premier afin de pouvoir spéculer tranquillement sur ses futurs coéquipiers et en profiter pour critiquer quelque peu leur retard, il semblerait cependant que pour cette fois il n’en aurait pas vraiment le temps. Le garçon aux iris rubis emprunta le premier convoi de marchand qui pourrait le rapprocher au maximum de sa destination, ne vous méprenez pas, il y serait volontiers allé à pied, cependant il préférait économiser son énergie afin de pouvoir être en de parfaites conditions pour accomplir sa mission. Il n’empêchait que même à bord d’un véhicule, le voyage paressait sacrément long, en même temps, le Natsumi n’avait absolument rien à faire pour passer le temps, habituellement il aurait mangé, ou dormi, cependant il avait déjà pris son repas, et l’excitation qui le parcourait l’empêchait de fermer l’œil. Au sein du convoi qu’il l’emmenait à destination, l’un des marchands vendait des vêtements, de bonne qualité qui plus était, il fallait que notre héros y jette un œil histoire de voir s’il n’y trouverait pas quelques habits à la hauteur de sa démesurée majesté, à savoir lui-même. En fouillant la calèche du marchand en question il tomba sur vêtements qui semblaient fortement à son gout, un manteau avec capuche à fourrure, un pull-over et un bas en une matière qu’il n’avait encore jamais rencontré, tout ce qu’il y avait de plus unique quoi ! Le Natsumi se fit donc plaisir et acheta les habits au marchand avant de se rendre compte qu’il était arrivé, parfaitement synchrone le shinobi !

Ainsi après encore une dizaine de minute de marche, Haru arriva au point de rendez-vous. Le paysage était magnifique, il n’y avait pas à dire, ce n’était cependant pas la première fois que le Natsumi y faisait face et fut du coup moins surpris que la première fois, mais toujours aussi captivé par la paix que lui inspirait le panorama, à lui, qui aimait tant instaurer un climat de tension et de compétition, c’était que le paysage était vraiment beau. Le sol était encore mouillé, notre héros n’avait pas pu s’en rendre compte puisqu’il voyageait à bord d’un véhicule, mais il avait plu durant son voyage, il passa sa main dans ses cheveux avant de penser qu’il avait finalement bien fait de se faire emmener par ce convoi, en plus, il était à l’heure, que demander de plus, d’être le premier surement ? Oui parce qu’apparemment, notre héros au regard de braise n’était pas le premier sur place, pire encore, la personne qui stationnait là, rappelait fortement quelque chose à notre protagoniste, quelque chose de pas forcément agréable. C’était encore cette même pouffiasse à laquelle Haru avait eut à faire durant l’une de ses missions, il ne put en la voyant assise la sur un rocher, bouteille à la main, que pousser un effroyable gémissement avant de lui dire sans même s’annoncer.

« Encore toi ? Mais qu’est ce que tu fous là ? Et ça ne te dérange pas de siroter comme ça en plein après-midi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Azuko
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

[Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- Empty
Message(#) Sujet: Re: [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- EmptyDim 25 Déc 2011 - 21:35

Et si ? Et si tout ce à quoi je prétendais n’était que mensonge à moi-même ? Non c’est impossible, je ne suis pas faible, je suis Ozuka, la fille aux cheveux roses, je suis celle qui doit marquer son nom dans l’histoire de ce monde…

-En es-tu sûre ?

Je me retourne, pour voir face à moi un visage si familier, et pourtant si lointain, un visage aux traits si doux, portés par de fin soyeux cheveux noirs et longs. Dans ses yeux clairs je me perds, surprise de voir celle qui se tient face à moi. Pendant un moment je ne dis rien, abasourdie par la rencontre que je fais, puis après quelques secondes je laisse échapper dans un bégaiement inhabituel, et incontrôlable :

-Ma…Maman…

Je crois discerner une larme qui commence à perler au coin de son œil, puis celle-ci coule le long de sa joue. J’ai envie de la sécher, seulement mon bras ne bouge pas, il est figé, figé par ce qui suit certainement. La douce femme se liquéfie pour disparaitre et ne rester qu’une flaque transparente, reflétant le ciel bleu. Je me précipite au dessus et constate avec effroi que l’eau s’est teintée d’une couleur rouge pourpre, du sang !
Je me recule brusquement tombant en arrière totalement déséquilibrée et perturbée, je ne sais que faire. Je ferme les yeux puis les rouvres…

Le ciel gris, quelques oiseaux tels des points noirs passant dans cet océan morne et triste. Ici et là quelques feuilles jaunâtres et des branches bordent mon champ de vision, me rappelant que nous somme en plein automne, que les beaux jours s’en vont, qu’il commence à faire froid et que la nuit tombe plus tôt :

-Un simple mauvais rêve…

Je me relève rapidement, je n’ai que trop dormis, la mission m’attend et avec ce trop long moment de repos je risque d’arriver en retard. Seulement les gestes ne suivent pas, comme si mon corps ne voulait pas qu’il en soit ainsi, comme s’il voulait que je prenne plus de temps pour comprendre ce rêve. Il n’y a rien à comprendre abruti, les rêves ne sont que le fruit des neurones qui s’activent de manière aléatoire pour tenter d’effacer ce qui ne nous est pas utile.
Me ressaisissant à l’aide d’un petit frisson, je passe mon Wakisachi à ma ceinture et me dirige sans prendre la peine de faire un dernier tour pour vérifier si je n’oublie rien, partant à toute vitesse vers le lieu de rencontre avec mes coéquipiers.

Ça y est m’y voilà, je dois avoir un visage plutôt triste à voir, certainement cerné par la fatigue et aussi blanc que le kimono d’une Geisha. Je ne dors quasiment plus, je passe le plus clair de mon temps à chercher des choses que je ne désire point, et en plus de tout cela s’ajoute mon rôle de shinobi comme cette mission, ne prenant plus de temps pour moi...
Je m’avance vers les deux individus qui semblent être eux aussi des ninjas, ils sont en train de discuter quand j’arrive. J’esquisse un vague sourire une fois à leur niveau, me présentant simplement sans futilité, nom prénom et village d’origine. Prenant alors mon arme sans la sortir de son fourreau, je pointe le bout de celle-ci vers la petite fiole d’alcool que tenais la jeune femme face à moi et je dis d’un air calme et doux, tout en restant souriante, malgré mon humeur maussade qui ne se traduit pas sur mon visage :

-N’est-il pas coutume de partager le Sake avec ses nouveaux compagnons ?




[hrp] désolé petit post ^^ [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

[Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- Empty
Message(#) Sujet: Re: [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- EmptySam 7 Jan 2012 - 17:41

Spoiler:
 

- ATCHOUM !

- A tes souhaits…

- Merci… Snif…

Je n’aimais pas spécialement le pays des cascades, il fallait bien l’avouer… C’était jolie oui, mais ça s’arrêtait là. Des chutes d’eau titanesque bordant les orées de quelques bosquets d’arbres noueux, tous d’une forme plus singulière les uns que les autres. Cependant, il fallait bien avouer que l’automne métamorphosait la teinte chromatique de la flore en un subtil dégradé de rouge-orangé, qui donnait un certain cachet à l’ensemble. Mais comme je l’ai déjà dit, c’était jolie et rien de plus ! Tout ceci me laissait quelque peu indifférent, notamment depuis le moment où en passant à proximité d’une étendu d’eau, mon pied à ripé sur une pierre en bord de marée, pour finir ma course en tombant à la flotte. Triste sort pour un ninja de mon rang vous ne trouvez pas ?
Trempé jusqu’aux os et emporté sur une centaine de mètre par les rapides et les remous causé par la cascade non loin de moi, on pouvait dire que mon taux de patience et de calme était descendu bien bas. Moi qui me faisais une joie de faire cette mission, je me sentais soudain d’un air maussade (qui a parlé d’envi de meurtre ?).

Parce que oui, j’étais envoyé en mission dans ce fameux pays des cascades ! Pour en revenir la veille, je me trouvais dans un bar de Ta no Kuni, à siroter tranquillement un bon verre d’alcool de riz (du saké pour les plus demeurés), en écoutant toutefois d’une oreille attentive un groupe de poivrot brailler de choses et d’autres, dans l’espoir de trouver des infos qui m’aideraient dans mon second boulot d’archéologue ninja. Je ne faisais pas spécialement confiance aux livres pour trouver quelque chose. J’étais un érudit cela-dit, mais il fallait bien avouer qu’un homme avec un certain degré d’alcool devenait tout de suite plus bavard qu’un vieux livre jonché de moisissures, perdu au fond d’une bibliothèque poussiéreuse. Et puis j’étais plutôt d’une nature aventurière ! J’avais certes ma boutique d’antiquités à Kiri, mais mon pécher mignon restait les nombreux voyages que j’avais à faire à travers le monde pour remplir mes stocks. De toute manière on ne pouvait pas dire que je croulais sous la clientèle, mais comme je le disais toujours, c’est avant tout pour le plaisir que j’ai fait tout ça.
Bref ! Pour en revenir à ce fameux bar de Ta no kuni, plus le temps passait et plus je me disais que tout ceci ne mènerait à rien. Deux verres d’alcools étaient descendus rapidement sur le comptoir devant moi, et si je continuais comme ça j’allais finir dans le même état qu’eux. Bien que je ne puisse cesser de boire et rester à rien faire, de peur d’éveiller les soupçons, je me levais de ma chaise avant de régler ma note. Ma veste de voyage noire jeté sur mon épaule, j’emboitais le pas pour sortir de l’établissement comme si de rien était. Alors à proximité de la porte, un homme entra lui aussi dans le bar, me faisant ensuite face sans bouger. Par réflexe et par politesse, je m’écartais pour le laisser passer, mais son regard suivit le miens, tout en refusant de bouger. J’haussais un sourcil perplexe, qu’est-ce qu’il me voulait se type à me bloquer le passage ? Après m’avoir fixé de haut en bas et appuyé son regard sur mon bandeau de Kiri à la ceinture, qui s’était révélé entre deux plis de mon tee-shirt, son visage s’illumina soudain.

- Ah, monsieur Yogan Encho je suppose !

- Mmh oui… enfin non… ça dépend qui le demande en fait.

- Je suis un messager de Kiri, et j’ai un ordre de mission urgent à vous remettre. Je dois vous avouer que vous n’avez pas été simple à retrouver.

- Une mission ? C’est une blague j’espère !

- J’ai bien peur que non, tenez… Bon, et bien sur ce, je vous laisse, et bon courage !

Après m’avoir salué d’un signe de la main et m’avoir remis un bout de papier plié, le fameux messager ninja s’esquissa aussi rapidement qu’il était arrivé. Bon sang mais ce n’est pas vrai… A plusieurs centaines de kilomètres de chez soi, on se voit rattraper par ses obligations professionnelles. J’espérais toutefois encore à une mauvaise blague, raison pour laquelle je ne perdis pas de temps pour ouvrir la missive et lire son contenu. Une série de kidnapping ouai… enlèvement de plusieurs scientifiques de diverses grandes nations… génome humain, je vois… disparition de tout un village, au sud de Taki no Kuni… un groupe de terroristes anarchistes de Tsuchi no Kuni est suspecté… guerrier ultime, hin hin… Vous travaillerez de concert avec les émissaires de chaque village… Non mais c’est quoi ce bordel sérieusement ! Et moi au final j’étais seulement chargé de détruire toute les recherches et les inventions pour que personne d’autre ne mette la main dessus. Tu parles d’un boulot ingrat ! On voit à présent comment me considèrent les dirigeants du village ! Je suis un homme, pas un bulldozer… Je marmonnais tout en lisant la missive avant de marqué un temps d’arrêt pour tourner la tête derrière moi. La salle était devenue soudainement silencieuse, et les ivrognes que je surveillais tout à l’heure étaient tous retourné vers moi, tel des vautours dévorant la moindre miette de ce que je pouvais raconter !

- NAN MAIS VOUS POUVIEZ PAS VOUR RÉVEILLER PLUS TÔT BANDE DE CHAROGNARD !

Je sortais précipitamment en courant, esquivant au passage les différentes chopes de bière et projectiles jeté sur moi. Qui à parler de faire preuve de tact avec les idiots !
Passons sur cet épisode pour nous concentrer sur la suite. Je parcourais donc la route menant au lieu de rendez-vous, tout en lisant encore et encore l’ordre de mission. Au bout d’un moment, une idée germa dans mon esprit. Si je pouvais récupérer plusieurs de ces objets, je pourrais sans doute en tirer bon prix ! Et ça se vendra surement mieux qu’un bibelot vieux d’une centaine d’ann… *PLOUF*
Et là c’est le drame… Trop concentré sur le parchemin, je ne faisais plus attention où je mettais les pieds et celui-ci glissa sur une pierre humide, un peu trop proche de la route. La suite vous la connaissez…

*T’as réussi à me réveiller avec tes conneries, t’es content de toi j’espère !*

*AH NON ! Ne commence pas toi, je ne suis pas d’humeurs !*

Après ma malencontreuse chute dans l’eau et les péripéties qui ont suivi jusqu’à ce que j’en sorte, Salamander avait décidé de se réveiller. Il faut dire aussi qu’une épée de feu n’aimait pas spécialement l’eau… Mais ce n’est qu’un détail tout ça ! Pour la petite info, Salamander est une lame de feu, habité par l’esprit d’un dragon millénaire, au caractère… plus vraiment vénérable pour une créature de son espèce. A mon grand désarroi il s’était réveillé et j’allais devoir passer le reste du voyage à discuter avec lui ! En plus de ça, je suis sûr que j’ai choppé froid… Trouvant un bosquet suffisamment à l’abri, j’hottais la majeure partie de mes vêtements le temps qu’ils sèchent. Une fois ceci fait, et une légère entaille sur le pouce, je plaquais une main au sol pour une technique d’invocation.
Long de deux mètre cinquante et une morphologie tout en muscle et finesse, je vous présente Jet ! Une loutre d’un pelage violet sombre, presque aubergine, spécialisé dans les déplacements et la course. Quitte à retenter l’exploit une nouvelle fois de remonter le lit d’un torrent à la nage, je préférais jouer la prudence et me laisser porter rapidement jusqu’au pays des cascades.
Le voyage me parut soudain beaucoup plus calme, hormis mes nombreux éternuements dus à l’humidité de mon corps et au vent qui ne cessait de me fouetter le visage par la vitesse à laquelle nous nous déplacions.

La frontière avec le pays des cascades avait été franchie depuis un petit moment, et tout ceci signifiait la fin du voyage pour moi. Non content d’être arrivé, à un petit kilomètre de là, je descendais de ma monture en la remerciant, avant qu’elle aussi ne s’éclipse, me laissant seul pour marcher le reste du chemin. A première vue, au loin se trouvait 3 autres personnes, visiblement occupé à crier et à se pointer avec des armes… D’ailleurs ! Quelle jolie lame cette demoiselle tenait entre ses mains ! Il faut que j’aille voir ça de plus près !
Disparaissant dans un rugissement de vent violent, je réapparaissais de la même manière accroupi à coté de cette fille en fixant l’acier de son Wakisashi. Une arme d’un ouvrage fin et très épuré, signature d’un forgeron de mérite, aucun doute là-dessus ! Cette jeune fille avait du goût ! En arme tout du moins…

- Quelle arme remarquable…

Je reprenais soudain conscience d’une chose… Les 3 individus me fixaient d’un air totalement surpris, alors que je venais d’apparaitre comme une fleur au milieu de leur petit groupe. Me relevant et m’époussetant légèrement, j’observais tour à tour les différents protagonistes… Celle qui tenait l’arme, sensiblement plus jeune que moi, des cheveux roses et un visage d’ange, je vois… Une deuxième, assise, et vêtue d’une tenue exquise qui révélait parfaitement ses formes généreuses et féminines, tout en gardant une touche de coquetterie. Intéressant… Et en ce qui concerne le dernier, un visage atypique, pour un brun aux yeux rubis… Je sentais, quelque chose d’étrange à son sujet. Les premières impressions sont parfois les bonnes et je me disais qu’il fallait que je me méfie de la fille aux cheveux roses et de son compère… La troisième sortait du lot pourtant. Peut-être parce qu’elle tenait à la main une bouteille d’alcool ? Quelqu’un qui aimait déguster le saké ne pouvait être foncièrement méchant, n’est-ce pas ?
Me raclant légèrement la gorge, je prenais la parole d’une voix claire et enjoué.

- Si vous êtes bien mes partenaires de mission, on dirait bien qu’il ne manquait que l’émissaire de Kiri, je me trompe ?

*Alors toi pour les argumentations à la con, tu te poses là…*

*La ferme !*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hyô Hitomi
Informations
Messages : 269

[Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- Empty
Message(#) Sujet: Re: [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- EmptyDim 15 Jan 2012 - 16:38

Tous arrivèrent les uns après les autres sous le pâle soleil du Pays des Cascades. Et parmi les shinobis réquisitionnés, une tête en particulier fut familier à la belle de nacre. En effet, Hitomi ne pouvait pas oublier le visage de celui qui l'avait tancé verbalement lors d'un affrontement à Kawa no Kuni pour une singulière histoire de bijou volé. Ce dernier, d'ailleurs, n'avait visiblement pas omis non plus la demoiselle aux cheveux de jais, celle-là même qui, en dépit de sa précédente position de faiblesse, avait fait preuve de désinvolture à son égard. Les mots échangés furent donc, sans surprise, épicés, surtout de la part de l'homme aux yeux écarlates.

La nouvelle Seika continuait pourtant de boire son médicament alcoolisé, comme si de rien n'était. Cela n'était qu'à moitié faux, dans la mesure où elle fut également surprise de la présence du Nuke-nin. Elle haussa faiblement un sourcil finement dessiné, et poursuivit sa beuverie. Elle sentait ses réflexes s'amenuiser lentement, doucement, preuve que le sérum faisait son effet, et qu'elle pouvait dès lors arrêter son traitement. C'est donc ce qu'elle fit, descendant les mains qui portaient sa gourde au niveau de la ceinture, et s'extrayant avec majesté du roc qui la soutenait. Elle s'inclina devant le nouveau venu en gage de respect, sans s'occuper des réactions quelque peu colériques de l'homme.

[Hitomi] -"Je suis Hyô Hitomi, du clan des Hyô. Ohayô gozaimasu."

A vrai dire, si son sens aigu du protocole n'était pas aussi aiguisé, nul doute qu'elle ne s'essayerait pas à faire des ronds de jambes à une des personnes qui voulait sa mort. Sa rancoeur ne s'était pas dissipée au fil du temps, tant elle fut mise à mal lors de cette journée ô combien dangereuse. Ses longs cheveux volaient gracieusement dans le vent, suivant avec volupté chacun de ses mouvements. La petite Hyô reprit sa gourde en main, et reposant à nouveau son derrière bombé sur le rocher.

Peu après, une autre personne, celle-ci arborant le bandeau de Kumogakure no Satô, se présenta aux deux ennemis -et alliés- d'un jour. Une femme ravissante à la lisse crinière rose, élégante et angélique, fit son apparition au détour de l'escarpement qui menait au village. Voyant Hitomi profiter de la liqueur de riz, la kunoichi entama la discussion avec frivolité. C'était une façon bien amicale, quoique rustre, de s'introduire aux deux shinobis déjà présents.

Alors la belle renouvela le même geste précédent en se défaisant du contenant en céramique et en répétant inlassablement les mêmes mots ainsi prononcés plus tôt. En revanche, à la fin, elle agita la grande fiole afin d'en jauger le contenu. Une moue de déception se figea sur ses lèvres purpurines encore humectée du nectar, et tendit l'objet vers la femme au regard diaboliquement innocent. Cette dernière avait raison quand elle disait qu'il était de coutume de partager les plaisirs entre frères d'armes, ou du moins était-ce dans les codes Hyô. Ses deux améthystes se portèrent sur tout le corps de son homologue féminin. Elle était muni d'un court sabre, et pourtant, il y avait, comme mentionné à plusieurs reprises, cette aura chaste qui se dégageait de son être. En son for intérieur, elle ne pouvait s'empêcher de se demander si cet air naïf et bon était faux, ou non.

Quoi qu'il en fut, et pendant que la compère du Pays des Nuages s'emparait de la gourde, un autre homme arriva, tel une fleur dans un pré verdoyant. Celui-ci était, à n'en pas douter, le dernier des émissaires venu en ces lieux pour enquêter sur la série de disparition qui sévissait dans le continent. Une énorme lame dans le dos laissait entendre qu'il s'agissait d'un des fameux épéiste de Kiri. Brun, grand -quoique sur ce détail, n'importe qui pouvait être grand en comparaison de la kunoichi de nacre-, il n'était pas dénué d'un charme désuet. En tout état de cause, il semblait jouir d'un certain optimisme et d'une joie de vivre grandiose, au contraire de certains ninjas.

Quoi qu'il en fut, il engagea la conversation en relevant un détail qui n'avait pas échappé au reste de l'équipe ainsi formée. La belle Hyô reprit son court monologue afin de se présenter. Et, une fois que tout fut réglé, elle reprit la parole de sa voix cristalline. La petite brise automnale fit souffler les pans de sa robe chinoise au même rythme que sa lourde chevelure d'ébène.

[Hitomi] -"J'imagine que je n'ai pas à expliquer les détails de la mission. Le village derrière moi à été, parait-il, la dernière victime de ces rapts en série. Je vous propose donc de rentrer afin de collecter des informations sur les coupables. Les gens ici doivent avoir aperçu la direction des voleurs, d'où ils venaient, d'où ils sont partis..."

La belle aimait diriger, de sorte qu'aucun élément n'échappe à son contrôle. Ainsi étaient les Hyô, et ainsi l'était plus encore Hitomi. La Shirogiri, donc, franchissait les remparts de la cité à flanc de montagne, suivie de près par les trois shinobis. Il n'y avait qu'une seule allée principale, tant et si bien qu'ils eurent fait le tour de la région en un clin d'oeil. Seulement voilà: Autant l'animation qui y régnait n'égalait en aucun cas la ferveur de Konohagakure no Satô, autant lorsque les quatre hommes pénétrèrent les minces remparts, tous se baricadèrent à l'intérieur. C'était comme si un climat de crainte flottait autour des mystérieux visiteurs. Cela n'allait pas vraiment arranger leurs investigations.

La belle seika tenta, de son côté, de profiter de ses atours afin de glaner des informations dans le troquet du coin, mais aussitôt ouvrit-elle la bouche que les voix à l'intérieur du bâtiment, filtrées par le bois usé et rongé des portes et volets, s'exclamèrent avec maints trémolos, laissant entendre à quel point ils craignaient les étrangers.

[Hitomi] -"Ohayô gozaimasu. Je suis...
[Voix apeurée] -"Allez-vous en, s'il vous plait! Nous ne pouvons rien faire pour vous!"

Et ce n'était, malheureusement, pas le seul établissement dont l'attitude était aussi troublante. Le mystère s'épaississait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Natsumi Haru
Informations
Messages : 698
Rang : SSS

[Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- Empty
Message(#) Sujet: Re: [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- EmptySam 4 Fév 2012 - 6:36

C’était la première de toutes les missions que notre héros au regard de braise devait avec autant de « coéquipiers ». Déjà qu’avec un inconnu, synchroniser sa façon d’agir était difficile, alors avec 3 autres, ça risquerait d’être encore plus difficile. Bien que mélanger l’expérience de plusieurs shinobi venus de contrées différentes ne pouvait qu’être favorable au bon déroulement de la mission, les idées reçus qu’avaient la plupart des ninjas appartenant aux grandes à propos des nukenin ne pouvait que compromettre la réussite de cette dite mission. Pire encore, si le Natsumi devait ramener ce haut dignitaire et sa famille, tout en faisant face à l’hostilité de ceux qui étaient censés être ses coéquipiers, il n’aurait que plus de mal à être efficace. Surtout après qu’il eut vu sa première coéquipière, une fille qu’il connaissait déjà et dont la prétention n’avait d’égale que son inconscience, rien qu’en l’apercevant, le garçon aux iris rubis se dît que réussir la quête qui lui avait été commandée serait beaucoup plus compliqué que prévu. Remarquez, il avait beau chercher, le garçon au regard de braise ne se rappelait avoir un jour dû faire équipe avec des ninjas particulièrement dépourvu de talent, chacun de ses partenaires avaient été efficaces à leur manière, et dans leur domaine. De ce coté là, notre protagoniste fut jusque lors très chanceux et espérait de tout cœur que cela continuerait. Dans tous les cas, l’inaptitude de ses coéquipiers ne l’empêcherait pas d’accomplir sa mission, elle ne ferait que le ralentir tout au plus, bien qu’un petit coup de main ne serait pas de refus pour secourir les otages. Oui parce que la dernière fois que le Natsumi eut à sauver un otage, ce fut fait dans le hasard le plus total, m’enfin il n’y avait qu’un seul otage à ce moment là. Ici il y allait en avoir beaucoup plus et pour cela, le ninja aux pupilles pourpres ne pourrait pas se permettre de négliger une bonne préparation afin d’éviter un maximum de blessé, voire même de ne pas en avoir du tout.

Quelqu’un d’autre venait d’arriver, le bruit des pas de cette personne sur le sol laissa croire au Natsumi qu’il ne s’agissait pas d’un ennemi. En effet quelqu’un d’extérieur au groupe de ninjas qui devait sauver les prisonniers se serait approché beaucoup plus discrètement et ne se serait surement pas révélé à présent, mais aurait attendu que le petit groupuscule soit en mauvaise passe pour l’anéantir d’une seule frappe. Se tournant en direction du nouvel arrivé, Haru se rendit compte qu’il s’agissait en vérité d’une seconde demoiselle. Deux femmes, dans un seul groupe, pour une un seule et même mission ? Pas très prudent tout cela, encore moins lorsque les deux semblaient aussi alcooliques l’une que l’autre, c’était déplorable, et lui qui pensait qu’il aurait à faire avec des personnes expérimentées et pleine de bon sens, il fut bien déçu. À peine cette gamine aux cheveux roses était-elle arrivée qu’elle demanda plus ou moins subtilement à la kunoichi de Konoha de partager son alcool, non mais ou pouvait-on bien être ? Surtout que le Natsumi n’avait fait qu’ignorer la façon dont la dénommée Hitomi avait feint de ne pas l’avoir entendu. En dernier était arrivé un garçon de façon bien singulière. Leur équipe était maintenant au complet, la prétentieuse émissaire de Konoha, la belle émissaire de Kumo et l’émissaire de Kiri qui avait tout l’air d’un écervelé de première. Comme le garçon au regard de braise s’y attendait, la kunoichi à la chevelure noirâtre était particulièrement irritante et décida de prendre la mène de la mission comme si elle était la plus expérimentée de tous, ce qui de tout évidence pour notre héros, était totalement faux. Le garçon aux pupilles pourpres ne pouvait qu’être sidéré de voir que l’air arrogant de cette fille n’était pas une mascarade mais bel et bien une part de sa personnalité, il l’était encore plus en sachant qu’elle n’avait pas de quoi l’être selon lui. Ah non, il n’y avait pas de quoi faire l’arrogante lorsque l’on était incapable de réussir à faire parler de simples villageois, en effet en pénétrant dans la cité, la jeune Hyô tenta de récupérer des informations en conversant avec des tierces personnes mais chacun d’entre lui claqua la porte au nez, comme effrayé par ses intensions. Le jeune Natsumi ne put s’empêcher de pouffer de rire avec de d’énoncer ces quelques paroles sur le ton le plus sarcastique qui soit.

« Ce n’est franchement pas la peine de prendre les commandes de la mission si c’est pour obtenir des résultats aussi médiocres ma chère. »

Haru avait beau se moquer d’elle, il y avait bien une raison qui poussait toutes ces personnes à être aussi méfiantes, et en découvrant cette raison, le garçon au regard de braise trouverait surement aussi ce qu’il était venu chercher. Deviner le pourquoi du comment dans cette situation était tout de même plus difficile qu’il n’y paressait, cependant, pour une fois, notre héros avait des coéquipiers qui pourraient très bien l’aider à mettre en scène une situation qui leur serait fortement favorable par la suite. Ce fut avant même que sa dame eut le temps de monter sur ses grands chevaux que le Natsumi lui agrippa le bras pour l’emmener plus loin, tout en faisant signe à ses deux coéquipiers de les suivre. Une fois à l’abri de tous les regards, le garçon aux pupilles pourpres s’accroupît pour dessiner un schéma de son plan sur le sol. C’était un schéma très brouillon certes, mais un schéma que même le plus ahuri des enfants aurait pu comprendre, il espérait ainsi que son plan soit assimilé par tous ses coéquipiers. Il les avait tous simplement chacun dessiné, d’une façon bien particulière, à vrai dire cette façon particulière de les avoir dessiné représentait l’utilisation d’un Henge no Jutsu. Bien évidemment, histoire d’être vraiment clair, notre héros accompagna son dessin d’une brève explication.

« Si l’on ne peut pas approcher les villageois, alors nous les ferons nous approcher. En utilisant la technique de métamorphose combinée à une bonne mise en scène, on devrait pouvoir leur faire croire à un enlèvement de leurs compatriotes, à la suite de quoi on devrait être en mesure de leur extirper des informations. Au passage, je suis Haru Natsumi, ninja errant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Azuko
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

[Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- Empty
Message(#) Sujet: Re: [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- EmptySam 4 Fév 2012 - 14:17

Même si cela ne fait que quelques minutes voir secondes que je suis arrivé, je constate que des tensions existent déjà au sein du groupe. En particulier entre mes deux camarades qui se trouvaient bien avant moi sur les lieux. Au moins pour une fois ce n’est pas moi qui en est à l’origine, enfin bon c’est vite dit, car on est jamais sûr de rien avec moi, un faux pas, un mot de travers et je risque de transformer cette mission en un véritable calvaire pour les autres, surtout que je ne suis pas d’humeur.
D’un léger signe de la tête je remercie la demoiselle qui me tend gracieusement la petite fiole contenant l’alcool. Je déteste l’alcool, la brulure et le gout qu’il dégage m’écœure au plus haut point, seulement je fais toujours mine de le prendre avec plaisir, surtout que le moral ne va pas alors boire une boisson pour la maudire dans la seconde qui suit sera excellent pour mes nerfs.
À peine ai-je le temps de porter la gourde à mes lèvres qu’une voix m’interpelle, me retournant je constate qu’un quatrième shinobi vient de se joindre à notre groupe, il porte deux imposantes épées, certainement pour compenser quelque chose, allez savoir…
Etrangement c’est à mon arme qu’il fait une réflexion notant alors à quel point il la trouvait remarquable. Avant de lui répondre la formule de politesse habituelle, je prends une bonne rasade du liquide incolore, sentant une soudaine envie de recracher l’intégralité de ce que je viens de boire. Puis c’est une envie de vomir qui prend le dessus, avec un très fort mal de cœur. Je le retiens tant bien que mal et fini par dire après quelques secondes, feignant d’apprécier la boisson infecte pour cacher ce moment désagréable :

-Merci, elle appartenait à ma mère…

Mais sans avoir plus le temps d’en dire plus, c’est l’autre kunoïchi du groupe qui prend la parole, rappelant à tous la raison de notre présence ici, et surtout elle explicite la raison de ce lieu de rendez-vous. Ce serait donc ici qu’à eu lieu le dernier rapt de scientifiques et de villageois ? cette jeune ville semble quand même plus renseignée que moi sur la mission, il va falloir que je me mette plus souvent à jour pour ce genre de job e haut rang.
Nous parton donc en direction du village, cette même jeune fille aux cheveux noir en tête, guidant le groupe. Je sens déjà qu’avec elle cela ne risque pas de coller, prendre les devants et les directives dans un petit groupe de quatre c’est assez osé je dois dire, elle doit avoir un sacré tempérament. Seulement une fois dans le petit bourg, c’est avec stupeur que l’on remarque qu’il est désert. Nous sommes fui comme des oiseaux de mauvais augure, et cela se remarque dès le premier interrogatoire que tente de faire Hitomi, car celui-ci se solde par un cuisant échec. Je vois l’autre shinobi de mon âge pouffer de rire, se moquant plus ou moins de ce résultat médiocre. Réaction puérile, surtout que ce qu’il propose pour essayer de soustraire des informations ne tient tout autant pas la route que d’aller directement leur demander gentiment et poliment. Simuler une agression pour essayer de faire en sorte qu’ils se bougent, nan mais puis quoi encore, déjà qu’ils sont traumatisés à la moindre vue d’un étranger alors cela m’étonnerais fort qu’ils bougent le petit doigt pour sauver d’autres personnes, non ce n’est pas comme cela qu’il faut faire
Toujours en retrait depuis que nous avons bougé, observant la situation en quasi spectatrice, je décide enfin d’intervenir :

-Je n’ai pas de temps à perdre, laissez faire…

Je m’avance près de la porte qui vient de se refermer il y a seulement quelques secondes, et sans frapper à celle-ci, ni coup de semonce, je donne un violent coup de pied dans celle-ci, accompagné d’une petite dose de chakra, faisant voler comme une vulgaire planche de bois la porte qui bloquais l’entrée à la maison. Au fond du couloir, je vois l’homme recroquevillé sur lui-même, totalement terrifié par ce que je viens de faire, fuyant mon regard. Je m’avance d’un pas sec vers lui et au moment où je vais l’empoigner il tente désespérément de me donner un coup pour ne pas se faire prendre.
Je me reçois son poing en plein ventre, sentant alors une forte douleur irradier dans mon abdomen, mais je ne bronche pas, je laisse seulement échapper une simple grimace, et l’empoigne tout de même avec force. Non je ne vais pas me venger de ce qu’il vient de me faire, même si j’ai une irrépressible envie de le faire, je le ramène dehors et le balance au milieu de mes compagnons, comme un vulgaire sac avant de dire d’un air étrangement calme et doux :

-Bien maintenant tu vas gentiment nous dire ce que tu sais des gens qui sont venus faire ce rapt dans ce village, où ils sont partis, combien ils étaient, bref tout ce qui pourrait nous aider à les retrouver et à les empêcher de nuire et je te promets qu’il ne t’arrivera rien

Oui la peur de mourir, les gens ont plus peur quand ils sont sur le point de mourir et seraient prêts à n’importe quoi pour garder leur misérable petite existence sur cette planète intacte. C’est selon moi le plan le plus rapide et le plus efficace de tous ceux que mes compagnons auraient pu proposer soit le meilleur, après peu importe ce que penseront mes compagnons de mon idée, et surtout de moi, cela m’est décidément bien égal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

[Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- Empty
Message(#) Sujet: Re: [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- [Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi- Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission A] Enquête et politique -Hakushi Ozuka, Natsumi Haru, Yogan Encho et Hyô Hitomi-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-