N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 En pleine évolution [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Aburame Junpei
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

En pleine évolution [RP Solo] Empty
Message(#) Sujet: En pleine évolution [RP Solo] En pleine évolution [RP Solo] EmptyJeu 24 Juil 2014 - 20:24

Depuis les événements de Mizu no Kuni, plus rien avait été pareille, autant pour le monde shinobi en entier que pour moi-même. La façon dont nous nous étions laisser faire mener par une gamine, elle nous avait littéralement dominé. Nous n'avions rien put faire et si ce n'était pas de sa fuite, je ne serais probablement plus de ce monde. Elle avait blesser gravement Yuki Samui d'un seul coup d'une précision mortelle, c'était le cas de le dire, alors que je la considérait déjà avec de grands égards. Je réalisai alors que face à elle, je n'aurais probablement jamais eu de chances. Je revins du Pays de l'Eau dans un piètre état, autant mentalement que physiquement. J'avais aider à transporter Yuki Samui, qui était gravement blesser, mais ça n'avais pas été cela le pire. Tout au long du trajet, je n'avais pus m'empêcher de m’apitoyer sur mon impuissance face à la situation. Ladite situation avait réveiller en moi des souvenirs, des blessures plutôt, que je croyais pourtant guéries. Je passai les jours qui suivirent mon retour au village dans ma chambre, ne cessant de ruminer ces mauvaises pensées.

Après quelques jours d'isolement, j'avais eu amplement le temps de réfléchir. Je ne voyais qu'une seule solution et c'était de changer de méthode d’entraînement. J'utilisais la même façon depuis toujours et je devais en venir à l'évidence : ce n'était pas suffisant. J'avais essayer de trouver de nouvelles façon d’innover, d'améliorer mes entraînement, mais tout me semblait en vain. Je ne voyais tout simplement pas ce qui pouvait me rendre plus puissant. Je passai alors mes journées à méditer à une façon d'enrichir mon entraînement. Je repassai mentalement l'inventaire mes capacités, de mes forces et de mes faiblesses, espérant y trouver ma réponse. J'en vint finalement à la conclusion que ce n'était pas les techniques le problème mais plutôt l'utilisateur, moi. C'était comme si je ne me réalisais pas encore pleinement. Je décidai donc que je devais m'améliorer non pas dans l'apprentissage de technique mais dans l'utilisation de celle-ci. Pour ce faire, je parti en entraînement isolé dans un milieu hostile : Ki no Kuni. Selon ce que j'aurais entendu dire, personne ne c'est installé là-bas à cause de la faune et de la flore qui se retourne contre vous. J'allais passer mon temps dans ce lieu où je devrai me débrouiller pour survivre.

Lorsque j'appris la nouvelle à mes parents, ils s'y objectèrent immédiatement. Ma décision était néanmoins prise et rien n'allait m'empêcher de partir. Je ne demandais pas leur permission, je voulais simplement qu'il sache ce que j'allais faire, ce pourquoi je devais partir. Voyant qu'ils n'y pouvaient rien, mes parents me firent tout de même promettre que je serais prudent. Je passai une dernière nuit à la maison, le temps de finir les préparatifs et de manger une dernière fois avec ma famille avant un bon moment. Je ne pouvais toutefois pas détacher mon attention de ma future destination. Je me levai très tôt le lendemain matin, ayant un long voyage à faire, en plus de tout l'équipement de camping qui va me ralentir un peu. J'ignorais complètement ce qui m'attendais, mais je ne pouvais m'empêcher d'anticiper les prochains jours à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Aburame Junpei
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

En pleine évolution [RP Solo] Empty
Message(#) Sujet: Re: En pleine évolution [RP Solo] En pleine évolution [RP Solo] EmptyJeu 14 Aoû 2014 - 18:34

Lorsque je traversai les portes, je m’élançai sans plus attendre vers l’ouest. C’était la partie facile du trajet : se rendre le plus à l’ouest possible puis ensuite dans Ame no Kuni. La partie un peu moins évidente : traverser dans Kaze no Kuni pour atteindre Ki no Kuni. Je ne me souciai toutefois pas de cette partie du voyage pour l’instant. Si j’étais assez rapide, je pourrais atteindre la frontière d’Ame en fin de journée. Avec ceci en tête, j’allais à toute allure de branche en branche, du moins aussi vite que mon équipement me permettais d’aller. J’avais prévu un voyage d’une durée indéterminé, j’avais donc pris avec moi de l’équipement supplémentaire, des rations entre autre. Je ne les mangerai qu’en dernier recours, mais ça me rassurais d’avoir de quoi refaire le plein. Je m’étais aussi procurer une cote de mail ninja pour le voyage, pour plus de protection dans un environnement dont j’ignore pas mal tout.

Je pris une première pause après quatre heures de voyage, prenant place sur une branche géante. Je déposai mon sac de voyage à mes côtés, accoté sur le tronc de l’arbre. Les jambes balançant inversement l’une à l’autre, je prenais quelques gorgées d’eau. Cette cote de maille est une vraie merveille, je ne sens presque pas son poids. Je pris alors une dernière gorgée d’eau puis je me remis en route pour un six heure de route cette fois. Malgré l’importance du voyage, je ne me privai pas pour admirer un peu de paysage, surtout que je suis venu moins souvent dans ce coin de pays. J’ai surtout été envoyé dans l’est est le sud-est du pays, sinon c’était à l’extérieur. À ma deuxième pause, je senti mon ventre briser le silence paisible qui régnait avec un gargouillis. C’était le temps de manger un petit quelque chose. Je n’eus qu’à lever les yeux pour apercevoir un fruit accrocher plus dans l’arbre sur lequel je me trouvais. Je laissai mon sac où il était et me rendis vers le sommet de l’arbre. Heureusement, les fruits n’étaient pas complètement au sommet de l’arbre, si bien que je fus rendu en quelques bonds. Lorsque je l’aperçu de plus près, je n’étais plus certain de vouloir en prendre une bouchée. Ça avait l’air d’une vraiment grosse pomme de couleur violet avec de drôle de motifs en mauve foncé qui lui donnait l’impression d’être ratatiné. Je perdis toute envie de manger cette pomme. Je tentai plutôt ma chance au sol, à la recherche de petit fruit ou autres.

Je descendis l’arbre à coup de deux branches pour atteindre le sol plus rapidement. Je me promenai dans les alentours, prenant le temps de marquer l’arbre sur lequel mon sac reposait. Je n’eus pas à faire beaucoup de chemin avant de tomber sur un massif de bleuets sauvages. Je me servis dans les branches et gobai aussitôt les petits fruits. Lorsque je fus rassasié, il ne restait plus grand bleuets dans le massif. Je marchai alors dans la direction dont j’étais venu, examinant le tronc à la recherche de la marque, si je ne le reconnaissais pas avant. J’avais trouvé les buissons pas très loin de l’arbre, alors celui-ci ne fut pas très difficile à retrouver. J’allai rejoindre mon sac de voyage puis restai assis sur la branche encore quelques minutes avant de reprendre la route. Je ne m’arrêtai pas de l’après-midi et n’arrêtai que lorsque le soleil commençait à s’approcher de la cime des arbres. Je descendis graduellement pour rejoindre la terre ferme. Je cherchai ensuite un endroit assez grand et assez dégager pour pouvoir m’y établir.

Je trouvai une éclairci sous les arbres assez grand pour y faire un feu et m’étendre près de celui-ci sans toutefois y être collé. Je creusai un cercle dans la terre, délimitant mon rond de feu, puis je partis à la recherche de petit bois et de feuillages secs. Je revins peu de temps avec les matériaux. Maintenant, il ne manquait plus que de quoi faire rôtir sur ce feu. Prenant mes outils ninja je parti à la chasse au gibier. Quelques dizaines de minutes plus tard, je revenais au simili-campement avec un duo de lapin sur l’épaule. Je m’empressai à partir le feu sans oublier de monter une broche de fortune avec les plus grandes des branches. J’attendis patiemment que le tout soit bien cuit, malgré mon ventre qui refaisait des siennes. Il trouvait les petites baies de ce matin un peu loin. Après des longues minutes de supplice, la viande était enfin prête. Je dévorai le premier lapin puis je m’attaquai au second un peu plus calmement. Il ne fit tout de même pas long feu lui non plus. Je restai assis auprès du feu alors que la nuit était tombée depuis peu et que la température était descendue. J’avais justement mis dans mon sac mon manteau à manche longue que je ne sors habituellement qu’en hivers. Mais j’avais appris à ne jamais sous-estimer la nuit, sous aucun prétexte. C’est donc assis parterre devant le feu, les genoux monter jusqu’aux genoux et avec mon manteau pour me couvrir que je m’endormis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

En pleine évolution [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-