N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La bataille de cochons [ft. Meia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Hayashi Sya
Informations
Grade : Genin
Messages : 735
Rang : B+

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] EmptyDim 29 Juin 2014 - 21:45


« Comme une plume qui descendait à une étrange cadence, chaque personne sombrait dans des ténèbres improbables et perpétuels. Chaque personne de ce monde croit un jour être heureux, d’autres on laissé tomber depuis un bon moment. Pourquoi alors ne pas tout simplement ouvrir les yeux, les bras et regarder le monde sous un autre jour ? Il est vrai, il est même sûr que tout n’est pas rose –comme mes cheveux- ou que tout est simple. La continuité, le courage, la force sont justement les facteurs les plus importants en ce monde pour vouloir survivre. Bien évidemment cela n’est pas la seule chose que l’on a besoin pour pouvoir être heureux ou vivre. On a besoin d’amitié, de gens à qui se confier, pleurer, parler et rigoler. 

On ne ressent pas les sentiments tout seul. Quand on est triste, tout l’entourage le ressent, la nature devient fade et triste . Au final les amis la ressentent cette tristesse mais à l’inverse de la personne triste, eux aussi ils peuvent influencer sur l’humeur de l’autre. Alors avec des sourires, des rires et de blagues tout redevient naturel, comme un nouveau soleil qui éclair notre planète on se dit que tout devient possible quand on est uni, quand on est ensemble. Il est vrai que la solitude peut-être une bonne chose car seul on va plus vite. Mais avec ses amis, ensemble, on va plus loin. Ce n’est pas nécessaire de ressentir ou de croire en certaines choses, il suffit juste de vivre au jour le jour, voir ce que chaque journée apporte t les prendre du meilleur possible »


Un son venait interrompre ma lecture. Celui de la sonnette de ma maison. Quelqu'un venait me dérangeait de si tôt matin ? Et c'est en ouvrant la porte que le regret vint. Oui... Une mission, encore une... Superbe. Et ce soldat qui me l'apportait avec le plus grand des sourires, quel vieil enfoiré ouais. Lui il n'avait rien d'autre à faire que cela, bien dur travail pendant que nous allions nous battre. Donner nos vies pour notre nation et suer de notre âme entière pour vaincre les opposants. Ah ! Quelle missions allais-je avoir aujourd'hui ! Je me voyais déjà défendre une princesse de vilains bandits comme on pouvait le lire dans les vieux contes pour enfant.



Et c'est bien avec dégoût que je constatais l'ordre le plus stupide de la terre entière. Moi, un valeureux et courageux guerrier, ou du moins pour le peu que je pouvais l'être, se devait de calmer des tensions entre des villageois car un certain participant à un concours de COCHON avait soi-disant tricher. En réalité, je voulais frapper ma tête contre ma table à manger. C'est avec un dégoût énorme que le papier tombait lentement et délicatement au sol. Mais.... on me prenait vraiment pour une merde. Non mais il fallait le dire hein. En plus de cela, j'avais un partenaire, une Konohajin.

Et je peux vous dire que la route fut longue et que les problèmes furent nombreux. Entre le manque d'eau, la chaleur et le froid. Je détestais vraiment ma vie, oui je la détestais plus que tout au monde. Enfin bref, je me retrouvais donc dans le fameux village et là, c'est avec une bouche grande ouverte que je restais figé. Des cochons, PARTOUT PARTOUT. Des cochons sur les toits des maisons, d'autre par terre. Mais le pire dans tout cela, c'est que les maisons étaient détruites, oui oui détruites. Des cochons se battaient et les villageois aussi.

« Mais il se passe quoi ici ? »

Et ça ne faisait que de commencer, oh oui.

Spoiler:
 


Dernière édition par Kirigaya Asuna le Mar 5 Aoû 2014 - 22:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: Re: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] EmptyDim 29 Juin 2014 - 23:38

Tsukimi Yaeko a écrit:
Yamanaka Meia & Kirigaya Asuna

    La coupe du monde de course de cochons de la forêt -des sangliers au moins 5x plus gros que la moyenne- a débuté dans un village à la frontière extérieur du pays du feu. Cependant il semblerait qu'un des cochons ait triché, ou tout au moins son propriétaire. Tous les participants essayent de chopper l'homme pour lui faire payer, et surtout, il essayent de capturer le cochon pour le manger... Allez-y, et calmer le jeu avant que cela ne dégénère et devienne un conflit international.
Ps; cette coupe du monde n'était jusque lors connue que des paysans élevant des cochons de la forêt. Prenez garde, les cochons de la forêt sont redoutables et ils sont si stupides que le genjutsu n'a aucun effet sur eux... C'est dire.

Des cochons. Au fur et à mesure que les yeux de Meia parcours cet ordre de mission, son visage se teint d’une expression d’incompréhension. Si elle avait su que c’était ce genre de mission, elle ne se serait pas dépêché de prendre son matériel de Shinobi. En effet, il y a de cela une dizaine de minutes, un chûnin est venue la prévenir de comme quoi, un ordre de mission l’attendait aux portes. Professionnelle qu’elle est, la Dame de konoha s’est aussitôt empressé d’enfiler sa tenue de jônin et de récupérer son matériel Shinobi. Jamais elle n’aurait cru que c’était une mission dans ce genre qui l’attendait. Une mission tellement bizarre qu’elle a d’abord pensée à un canular. Une hypothèse immédiatement réfutée à la vue du sceau de l’Hokage. Cette mission avait tout d’officiel…

Étrangement, toute sa motivation s’est envolée dès la lecture de l’ordre de mission, et cela se voit très bien dans sa démarche. Elle ne se presse pas dans son voyage, sautant délicatement d’arbre en arbre à travers la forêt entourant Konoha. De toute façon, son coéquipier ne l’attend pas avant la fin de l’après-midi, donc elle peut prendre aisément son temps. Cependant, et ce malgré le contexte de cette requête, Meia se doit de se donner à fond dans cette mission, comme elle l’a fait avec toutes ses autres missions. Une détermination qu’elle a laissée au fond de son esprit jusqu’à son arrivée jusque là-bas. Car oui, n’ayant que ça sous la main, la femme aux cheveux flamboyants a relu mainte et mainte fois l’ordre, augmentant de plus en plus son désespoir.

Ce n’est qu’une fois arrivé là-bas qu’elle se force à montrer un minimum de motivation. Maintenant qu’elle se trouve à la frontière, il ne lui reste plus qu’à trouver où se trouve ce fameux village et cette forêt remplis de cochon géant. Heureusement, une carte lui avait été fournie, histoire qu’elle ne tourne pas en rond pendant quatre ou cinq ans. Elle use donc de cette carte afin de se rendre à sa destination finale, et franchement, vu ce que c’est, elle n’avait pas hâte d’y être.

Des cochons. Partout. Vraiment partout. Meia en reste sans voix devant ce spectacle. Ils sont comme libres dans le village, enfin si on peut encore considérer cette ruine comme un village. Certains se battent entre eux, d’autres attaquent des ex-villageois en détresse. La seule chose qui la fait revenir sur terre se trouve être une fille à quelques mètres devant elle. S’avançant jusqu’à la jeune fille, elle devine facilement qu’il s’agit de sa coéquipière et se surprend elle-même à rire de ce qu’elle vient de dire. Se plaçant alors à ses côtés, elle prend la parole à son tour, d’un ton à la fois amusé et déconcerté.

- Tu m'enlèves les mots de la bouche...

Une fois l’attention de son interlocuteur fixé sur elle, elle esquisse un sourire et lui lance un regard amical. Un belle jeune fille d'environ vingt ans. Les yeux bruns et chevelure châtain. Rien n’échappe au regard analytique de notre rousse préféré. En l’espace d’un instant, toutes les informations physiques de la jeune fille finissent enregistrées dans la mémoire sans fin de la Yamanaka.

- Je me nomme Meia, chef du clan Yamanaka et Jônin du village caché de la feuille. Je ne saurais le dire sans te connaître, mais je suppose que ce sera un véritable plaisir de faire équipe avec toi.

La politesse avant tout. Une des règles d’or de la Dame. Ce n’est que qu’après les présentations qu’elles pourront vraiment s’occuper de ces maudits cochons. Une chose est sure, cette mission s’annonce des plus tordus et ça, la Jônin de la feuille l’avait déjà bien compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Sya
Informations
Grade : Genin
Messages : 735
Rang : B+

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: Re: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] EmptyMar 5 Aoû 2014 - 23:13


L'étonnement était les seuls mots qui venaient à l'Éclair. En fait elle ne se rendait absolument pas compte à quel point ce village était d'une bizarrerie hors-norme. Elle était juste.... comment dire.... surprise oui. En regardant les cochons montés sur les toits ou encore se laver dans la fontaine principale, Asuna se demandait bien comment ils avaient pu en arriver à un tel taux de catastrophe. Et à vrai dire, elle n'arrivait même pas à sortir quelques mots pour décrire à quel point cela pouvait être si frustrant. Mais au final elle trouvait réponse à tout ça et, elle se mit alors à rire. Cela l'amusait qu'on l'envoie dans un territoire post-apocalyptique....modelé par des cochons.

Mais il n'était pas temps à la rigolade, non car la coéquipière d'Asuna venait elle aussi d'arriver en ces lieux. Et en fait, quand la personne se mit à parler et qu'Asuna se retournait pour la regarder, l'Éclair fut si intimidé qu'elle se baissa immédiatement en signe d'un profond respect. La personne qui se tenait devant-elle était donc une Jônin, la Chef même du clan Yamanaka. Asuna était si impressionnée qu'elle n'arrivait pas vraiment à sortir des mots. Elle restait penché en attendant de trouver quelque chose de valide à dire, pour ne pas paraître stupide.

Elle se relevait alors doucement pour apercevoir la poitrine démesurée de Meia, comme elle avait dit qu'elle s'appelait. Et là, c'était le drame le plus total pour la jeune fille. Elle qui ne savait pas déjà quoi faire, elle s'apercevait en plus qu'elle était ridicule en tout point. MAIS il fallait affronter la menace ultime de cette proportion si peu naturelle. Alors elle réussit à reprendre d'elle-même pour regarder la Jônin dans les yeux. Même si dans sa voix on entendait de la timidité légère, on voyait l'effort qu'elle tâchait de faire.

« Je... Je m'appelle Kirigaya Asuna. Je ne suis qu'une simple membre du Shukaï sans plus ni moins.....et... »

Et reprenait un regard confiant avec un grand sourire face à la grande dame.

« Je suis honorée de faire équipe avec une personne si imposante que vous, Madame. »

Oui, au fond c'était une joie immense qui emplissait l'Éclair. Après tout elle avait la chance de faire équipe avec quelqu'un de dix fois... non.... dix milles fois plus expérimentée qu'elle. Alors elle allait pouvoir en apprendre plus sur le terrain. Néanmoins une question venait en tête de la jeune fille, qu'en est-il des relations entre le Shukaï et Konoha ? Elle n'en savait absolument rien mais si on l'avait envoyé en mission avec une Konohajin pour camarade c'est que les relations ne devaient pas être de conflits. Même si après il reste l'avis personnel et toutes ces autres choses.

Enfin bref, Asuna se retournait donc pour voir le désastre qu'était ce village. Elle soupirait en mettant les deux bras autour de ses hanches. Oui, elle réfléchissait déjà à un moyen de réparer tout ce grabuge. Des cochons ? Ça n'aurait pas pu être des lapins, des écureuils ou même mieux, des hamsters ! Au moins avec ça il n'y aurait rien eut de bien grave... Mais bon le sort en avait fait ainsi et il fallait maintenant se charger de remmener tous les cochons dans leurs enclos en ne pouvant utiliser le Genjutsu car ils sont apparemment bien trop stupides.

Dommage, l'équipe était faite d'une Yamanaka et la tâche aurait été d'une simplicité extraordinaire... Un peu de défis ne fait jamais vraiment de mal.... elle supposait.

« Si on avait des carottes nous pourrions les attirer ainsi... Avez-vous quelques idées Dame Meia ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: Re: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] EmptyVen 15 Aoû 2014 - 1:45

À peine la Dame prend la parole que la jeune fille se retourne pour lui faire face. Or, contrairement à toutes les réactions dont Meia s’attendait, elle n’avait clairement pas pensé à celle-là… En effet, la fille aux cheveux châtains s’est immédiatement baissé, comme intimidé rien qu’à la vue de la Yamanaka. Une réaction qui fait naître en elle un sentiment d’amusement. Même si elle sait qu’elle peut être un peu impressionnante au premier abord, elle n’en reste pas moins une femme simple. Enfin, ça dépend la façon de voir les choses. Certes elle apprécie particulièrement la politesse, mais face à ce genre de jeune femme au visage d’ange, son instinct maternel ressort instantanément. Que voulez-vous… C’est la faute de Natsumi tout ça.

Après être resté quelques secondes, courbées, la coéquipière de la rousse se redresse enfin et plante son regard dans celui de la Yamanaka. Puis, d’une voix légèrement timide, elle se présente à nouveau, prétendant se nommer Kirigaya Asuna et n’être qu’une simple membre du Shûkai. Dans ce genre de situation, Meia aurait aimé lui dire que tous les grands Shinobi sont passé par là, et qu’un « simple » membre du Shûkai peut déjà réaliser de grandes choses. Malheureusement, la shûkaijin enchaîne directement, disant être honoré de faire équipe avec une personne aussi imposante que la Dame. Retenant un petit rire, Meia s’imagine demander à sa coéquipière ce qu’elle entend par « imposante » histoire de la déstabiliser. Imposante à cause de sa poitrine ? Par son grade ? Ou peut-être même qu’elle insinue qu’elle a quelques kilos à perdre… Là est la vraie question.

Les présentations de faites, les deux femmes reportent leur attention en direction du village. Bon, de base, elles devaient retrouver un des propriétaires et calmer le jeu avec cette histoire de tricherie… Sauf qu’au final elle finisse avec un village infesté de cochon sur les bras. Pas besoin de réfléchir pendant quatre ans, il faut d’abord qu’elle s’occupe de tous ces cochons envahisseurs. En pleine analyse de la situation, elle entend sa coéquipière faire une remarque sur cette histoire et lui demande si elle, elle a une idée.

- Vu que je ne peux pas utiliser des techniques de manipulation sur eux, il nous faut effectivement trouver un moyen de les attirer pour les remettre dans leur enclos. L’idée d’utiliser des carottes est très bien pensé et il faudrait voir s’il n’y en a pas dans les parages.

Posant son regard sur la dénommé Asuna, elle continue avec son air sérieux, agissant comme une vraie chef.

- Je te laisse fouiller les alentours pour trouver quelque chose qui pourrait les attirer. De mon côté, je vais tenter de localiser leurs propriétaires afin de leur demander s'il n’y a pas un moyen d’arrêter cette catastrophe et savoir comment la situation a pu autant dégénérer. En tous cas, il faut qu'on s'occupe avant tout de ces cochons avant d'entamer vraiment le fin fond de notre mission.

Sans attendre une quelconque contestation ou autres de sa coéquipière venant du shûkai, la dame fait un mudras d’une seule main et enchaîne avec un deuxième nécessitant cette fois-ci les deux mains. Comme vous l’aurez compris, elle vient d’exécuter deux jutsu d’affiler.

- De plus, j’ai lié nos esprits afin que nous puissions communiquer par télépathie. Il te suffit de te concentrer sur moi et de parler intérieurement pour que ça fonctionne. Ainsi nous pourrons prévenir l'une et l'autre si nous trouvons quelque chose de notre côté.

L’autre jutsu ? Rien de plus qu’une technique de repérage chakraïque. Si elle doit retrouver la trace des villageois, user de sa sensorialité risque de rendre les choses bien plus faciles. Bon, avec tout ça de fait, on dirait bien que la mission va enfin pouvoir commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Sya
Informations
Grade : Genin
Messages : 735
Rang : B+

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: Re: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] EmptyMar 26 Aoû 2014 - 1:45


Quel bonheur pouvait ressentir l'Éclair que de faire partit de l'équipe de la Dame de Konoha. Elle était enchantée voir honorée de pouvoir faire équipe, elle une simple membre du shukaï, avec une personne aussi importante que pouvait être Dame Meia. Mais bon, petit membre du shukai ou non, tout était possible maintenant ! Il fallait juste un peu de courage et de bon vouloir pour faire les bonnes chances. Le dicton parlait pour elle : quand on veut, on peut ! Il fallait juste donner un peu de sois ! Enfin bref, il fallait s'y mettre.

D'ailleurs Asuna fut ravie que son idée des carottes puisse plaire à la Dame. Pour dire vrai elle avait dit cela complètement au hasard et avait juste utiliser un vieux stéréotype que les cochons aimaient les carottes. Mais en réfléchissant encore et encore l'idée ne semblait pas si bête que ça. Et même loin de là ! Fallait-il encore trouver des carottes justement, surtout que le village avait été totalement ravagé, avec les plantations bien sûr. Du coup pour la partie champ, c'était déjà mort avant de commencer à fouiller.

Meia précisa aussi qu'elle avait créé un lien entre Asuna et elle-même pour pouvoir communiquer par la pensée. Cela revint à Asuna, c'est vrai que les Yamanakas étaient capable de ça, de contrôler les gens par la seule force de l'esprit. La technique d'asservissement. Et si elle pouvait contrôler les esprits, elle pouvait peut-être alors fouiller dans celui d'Asuna pour l'aider à retrouver ce qu'elle avait oublié pendant ces 5 années passées.. Mais bon, pour l'instant cela n'était absolument pas la question et il fallait se mettre au boulot, car il y avait du pain sur la planche comme le dirait les boulangers.

Elle fit donc un simple hochement de tête pour acquiescer tous les dires de la Yamanaka, puis elle partit donc dans son coin. Elle avait décidé d'aller visiter les maisons, et il y en avait justement une juste à côté. Elle rentrait alors librement, -en même temps les temps étaient tous défoncées, les habitants cachés...- puis elle visitait tranquillement les pièces, cherchant quelque chose pour les faire fuir ou attirer. L'Éclair se sentait assez... mal à l'aise à vrai dire.. Elle avait cette impression d'espionner la vie des gens, de fouiller dans leurs quotidiens. Enfin, il fallait bien passer par-là, après tout...

La jeune Kirigaya trouvait alors des balais, des foulards, rien de vraiment bien quoi. Elle commençait d'ailleurs à désespérée et à courir de partout enchaînant toutes les maisons. Ses pensées étaient assez clair ; elle était convaincue que la Dame était en train de faire un truc génial pendant qu'elle n'arrivait à rien. Et elle ne voulait pas que cela arrive, rien du tout oui ! Elle voulait -pour la première fois- faire bonne impression à quelqu'un. Alors bon... quand tous les éléments du cadre où elle se situait étaient contre elle, vous comprendrez bien pourquoi elle commençait à courir de partout.

Et puis enfin, elle trouvait un truc dans une chambre d'un enfant. Une sorte de petit jouer. Asuna le reconnaissait alors facilement, c'était plus un sorte de klaxonne qu'un jouet. Cela faisait énormément de bruit mais était très réputé dans le marché mondial pour faire taire les enfants avec un bruit violent. -au lieu de dire des insultes...-

Non mécontente de sa trouvaille, elle sortait alors dehors, faisant face à l'apocalypse, Asuna était prête. Mais à quel prix ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: Re: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] EmptyVen 29 Aoû 2014 - 12:11

Acquiesçant d’un signe de tête, la collègue de la Dame ne tarde pas à partir dans son coin afin de réaliser la tâche que lui a donnée la Dame. Arborant un petit sourire en voyant la jeune femme partir, Meia ne perd pas plus de temps et part elle aussi dans son coin. À peine a-t-elle traversé deux mètres qu’elle ferme les yeux l’espace d’un instant, entrant alors dans un état de concentration immense. Une action qui n’a rien d’anodin puisque après cela, elle a accès à toutes les sources de chakra l’environnant et ce, sur plusieurs kilomètres. Un petit rictus sur le visage, elle n’hésite pas une seconde avant de s’élancer à toute vitesse en direction du sud. Là-bas se trouve un rassemblement de plusieurs petites réserves de chakra… Avec ça, il n’est pas compliqué d’en déduire qu’il s’agit des paysans.

Et en effet c’était bien eux. Arrivant face à une immense grange, Meia tente d’ouvrir la porte avec sa propre force mais fait face à une grande difficulté. Déjà qu’elle n’a pas une force gigantesque, mais à tous les coups, les paysans ont bloqué l’entrée avec un quelconque objet. Or, aucun bruit de semble venir de l’intérieur du moins… Jusqu’à ce qu’elle toque trois fois.

- Chut, il ne faut pas qu’on se fasse repérer… !
- Mais tu crois vraiment qu’un cochon peut toquer toi… ?
- Bah je sais pas…

Des idiots. Purement et simplement. Honnêtement, elle ne sait pas si elle doit rire ou pleurer de désespoir dans ce genre de situation. Il faut avouer que leur connerie reste comique, mais leur situation l’est beaucoup moins. C’est donc en gardant son sérieux qu’elle prend la parole assez fort pour être entendu.

- Excusez-moi… Je suis une kunoichi de Konoha venu pour vous aider, est-ce que vous pouvez ouvrir s’il vous plaît ? J’ai quelques questions à vous poser concernant ce qui se passe dehors actuellement.
- Qu’est-ce qui nous prouve que t’es pas une cochonne qui essaie de nous faire sortir hein ?!

Ah oui quand même. Là y'a pas à hésiter sur le sentiment qui commence à naître en Meia. Ils sont cons et elle n’a pas de temps à perdre. Ne cherchant pas à parler plus, la Yamanaka crache purement et simplement un jet d’acide en direction de la porte de la grange. Il ne faut que deux petites secondes pour que le bois soit rongé, laissant apparaître les visages des deux paysans idiot.

- Inutile de préciser que je n’ai pas de temps à perdre.
- Oui madame…

Sans plus attendre, les deux débiles ouvrent la porte, dévoilant ainsi toutes les personnes cachées à l’intérieur. Une trentaine de personnes se sont réfugié ici, essayant tant bien que mal de fuir la colère des cochons. Des femmes, des enfants… et même des bébés. Une situation insoutenable pour la Dame. Il faut régler le problème et plus vite que ça. C’est donc déterminée et presque menaçante qu’elle demande ce qui s’est passé.

- Bah… vous devez sûrement savoir pour celui qui a triché avec son cochon pour gagner la course. Bah… on était à la poursuite de sa bête pour la tuer et la manger mais… il a libéré tous les cochons de leur enclos, sûrement pour faire diversion.
- Depuis on est obligé de rester là si on ne veut pas se faire écraser par nos propres bêtes !
- Et en plus l’autre salopard de tricheur et son cochon ont pu prendre la fuite du coup… !

Il faut avouer que pour la diversion, il n’y est pas allé de main morte. Dire qu’ils étaient envoyés pour calmer le jeu… Il faut croire que tout ça a bien dégénéré avant qu’il n’arrive jusqu’ici. Laissant un petit silence s’installer dans la conversation, Meia analyse intérieurement tout ce qu’il faut faire pour régler ce souci.

- Hum… Je vois. Dans ce cas-là, je vous prie de bien vouloir rester ici pendant une bonne demi-heure histoire qu’on s’occupe des cochons en liberté. Je vous demande aussi d’oublier votre envie de pourchasser le tricheur. Ma collègue et moi nous nous occuperons de lui après. Bien évidemment, tous ceci n'est pas discutable, c'est ainsi et pas autrement.

Ne cherchant pas à avoir une quelconque réponse, elle tourne les talons et reprend la route en chemin inverse. Faisant apparaître un clone, ce dernier prend un chemin différent en usant à son tour d’une technique de repérage. Comment vous se dérouler les choses maintenant ? Rien de plus simple. Le clone part à la recherche du tricheur tandis que Meia elle, va aider Asuna si jamais elle ne s’en sort pas toute seule. D’ailleurs, en parlant d’elle, la Dame connecte son esprit à celui de la Kirigaya en moins d’une petite seconde.

- Est-ce que tu t’en sors de ton côté ? J’arrive pour te donner un coup de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Sya
Informations
Grade : Genin
Messages : 735
Rang : B+

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: Re: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] EmptyDim 31 Aoû 2014 - 0:45


Si on devait décrire l'état émotionnel d'Asuna elle dirait... qu'elle s'amuse. Même si elle ne savait plus trop quoi faire, elle venait juste de trouver son espèce de klaxonne et allait pouvoir s'en servir comme elle le souhaitait. Mais ce qu'elle trouvait drôle et à la fois désastreux, c'était de voir les cochons se balader comme des habitants tout à fait normaux. D'ailleurs elle n'avait eu encore aucune nouvelles d'eux, ni de Meia. S'étaient-ils enfuis ? Et le tricheur et son cochon, où pouvait-il bien se retrouver ? Il y avait trop de facteurs à prendre en compte et surtout que dans l'instant il fallait juste arrêter ce massacre...

Donc Asuna se trouvait au centre pile du village, sur ce qui devait sûrement servir de la place. Elle doutait encore de son plan, mais se disait qu'elle n'avait rien à perdre et surtout qu'il fallait bien faire quelque chose. Elle prenait alors son « klaxonne » et appuyait directement dessus pour émettre un son des plus strident, résonnant dans tout le village. Son but était en fait d'attirer tous les cochons pour au moins les réunis à un même endroit pour ensuite les déplacer en masse plutôt que d'aller les chercher un à un. Asuna entendait déjà les bruits de pas qui s'approchaient de plus en plus proche.

Mais... ils ne marchaient pas, les cochons... Oh non, ils courraient, enragés, vers la personne d'Asuna. Au moins où elle s'aperçut qu'elle allait se faire marcher dessus, elle se mit à courir dans la direction où était partit Meia. Elle s'était mise dans une galère des plus totales... Oh oui.. Surtout que tous les cochons la suivaient ! Mais elle aurait dû y penser plus tôt, s'ils sont stupides pour ne pas comprendre et subir des genjutsus, ils ne suivront pas un signal sonore qui leur casse les tympans... Et du coup, l'Éclair courrait le plus rapidement possible, sentant la mort derrière elle.

Au moment où elle apercevait Meia, elle lui demandait par la pensée où elle en était... Elle n'allait pas être déçue de voir qu'Asuna avait faire une PETITE gaffe, mais vraiment petite... Asuna n'avait pas du tout le temps pour parler avec la Dame, alors elle cria le plus fort qu'elle pouvait pour se faire remarquer. Un crie à l'aide car elle allait se faire piétiner par tous ces porcs... Au fur et à mesure qu'elle s'approchait de sa partenaire, elle glissa au sol, exprès, pour justement touché de sa main tout le sol entier. Asuna déchargeait alors un puissant chakra électrique.

Les cochons marchèrent dessus, comme de gros imbéciles et finirent tous assommés. Mais malheureusement pour Asuna et la Dame, cela n'était absolument pas fini, non du tout.. En fait, les cochons qui venaient d'être inconscient continuaient de courir -plus le temps qu'ils s'arrêtent car l'arrêt n'était pas instantané- et donc, Asuna et sa partenaire se prirent de pleins fouet l'armée de cochons... Elles se retrouvaient alors ensevelit par tous ces animaux. Il fut peu de temps pour Asuna pour se libérer.

Elle apercevait alors la Dame et en lui souriant elle s'excusait.

« Bah... voilà... désolée, aha.... »

Mais au moins, le problème des cochons était réglé -même s'il devait en rester deux trois éparpillés un peu dans le village.-

« Le tricheur n'a pas dû aller bien loin, je suppose qu'on a juste à fouiller le village pour le retrouver et faire en sorte que les villageois s'expliquent entre eux. Dans le pire des cas, menaçons de faire du mal aux cochons s'ils ne veulent pas coopérer. Qu'en pensez-vous, Madame ? »

Allez, on était repartis !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: Re: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] EmptyLun 20 Oct 2014 - 16:23

À peine a-t-elle le temps de prendre contact avec sa partenaire qu’elle la voit déboulée en face d’elle. Face à ce spectacle assez incompréhensible, une magnifique expression de surprise se peint sur son visage. Pire encore, elle en vient même à tirer une sale gueule quand elle aperçoit l’armée de cochon derrière la shûkaijin. Bon, en soi, elle a dû trouver quelque chose pour les attirer et a donc suivi l’instruction de la Yamanaka… Sauf que là, il faut régler la situation. Soupirant un grand coup, elle se prépare à faire une série de mudras mais se stoppe quand elle voit Asuna agir. La jeune femme a-t-elle un moyen de régler le problème ? Meia lui laisse le bénéfice du doute et se contente donc d’observer.

Un petit sourire vient se poser sur son visage quand elle la voit user d’une technique raiton touchant au sol. Astucieuse comme méthode, ça elle ne pouvait que le reconnaître. Cependant, alors qu’elle s’apprêtait à féliciter la demoiselle, elle remarque que quelque chose cloche. Il semblerait, en effet, que le jutsu d’affinité raiton n’ait pas arrêté les cochons dans leurs courses. Certes ils sont maintenant hors d’état de nuire, mais les voilà qui fonce droit sur eux tels des boulets de canon. Plus par réflexe que par autre chose, Meia expulse du chakra suiton depuis ses mains, lui permettant de pouvoir profiter d’une défense suffisante afin de stopper les cochons fonçant dans sa direction. Malheureusement, au vu de la distance entre Asuna et elle-même, sa protection n’a marché que pour sa propre personne.

Voyant sa coéquipière se libérer tant bien que mal de la montagne de cochon l’ensevelissant, elle écoute les petites excuses de la fille aux cheveux châtains. Faisant disparaître ce qui s’apparentait à un demi-dôme d’eau, elle plonge son regard amical en direction de celui de sa camarade.

- Au moins le problème des cochons en liberté est en partie réglé…

Car oui, au final, l’action de la shûkaijin a été plus bénéfique qu’autre chose. Tout en écoutant ce qu’elle a à ajouter pour la suite, elle fait disparaître d’une pensée son clone, recevant ainsi toutes les informations qu’il a récoltées. Cette copie parfaite de la Dame s’est en premier temps rendu au centre parfait du village afin de pouvoir couvrir tout le village et les environs avec sa technique de sensorialité active. Cette méthode permet ainsi à Meia de savoir où se trouve approximativement le tricheur… Quoique cela n’est pas aussi simple. Vu qu’il ne s’agit pas d’un Shinobi, sa réserve de chakra est à peu près équivalente à celle d’un gros cochon peuplant ce village. En sachant qu’Asuna n’a pas réussi à attirer la totalité des cochons ici, trois émissions de chakra ont été repérées par le clone d’ombre.

- Excellente idée Asuna, procédons ainsi.

Plus le temps passe et plus cette jeune kunoichi montre un sens d’analyse et de décision important. À croire qu’il y a de bons éléments à l’alliance des pays neutres…

- J’ai envoyé un clone inspecté le village avec une technique sensorielle afin de retrouver le tricheur. Malheureusement, je ne peux pas différencier son chakra et celui des quelques cochons géants restant encore dans le village…

Soupirant face à ses dons sensoriels pas assez puissants à son goût, elle reprend d’un ton aussi sérieux.

- Séparons-nous une nouvelle fois. Allons voir une émission de chakra chacune, et si ce sont les deux cochons, nous irons voir la troisième ensemble.

S’approchant de sa coéquipière, elle appose délicatement sa main sur le crâne de cette dernière, dans un geste quasi religieux. En un instant, la position des trois émissions de chakra est transmise à l’esprit d’Asuna.

- Nous resterons en contact télépathique bien sûr.

Il est temps pour elle de se séparer une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Sya
Informations
Grade : Genin
Messages : 735
Rang : B+

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: Re: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] EmptyDim 2 Nov 2014 - 18:34


La jeune Asuna se sentait assez mal à l'aise de voir qu'elle enchaînait sûrement les erreurs sur les erreurs. Pourtant Meia fit remarquer à la jeune fille qu'au moins tous les cochons étaient réunis et qu'il y avait déjà un problème en moins même s'il devait rester quelques uns deçà delà. Du coup, l'effet sur la Kirigaya fut encourageant, elle se dit que ce n'était pas si mal et qu'elle avait bien réussi à faire quelque chose de bien dans l'instant présent. Elle regardait autour et tous les cochons étaient là ou presque, car oui ils devaient bien en rester quelques uns.

D'ailleurs la Dame fit remarquer à l'Éclair que son idée n'était pas si mauvaise ce qui rassurait encore plus Asuna dans ses idées en se disant qu'elle pouvait bien progresser et ne pas être que ridicule. En même temps on lui demandait presque un sérieux exemplaire en toute situation avec l'équipe de Kakeshuou. Du coup elle n'arrivait pas forcément à être naturellement sérieuse et elle se divertissait un peu comme ça. Le coup du sifflet, c'était au final pour s'amuser car elle avait trouvé quelque chose par terre et l'utilisait comme si elle était une enfant.

Mai Meia fit tout aussi remarquer qu'elle percevait encore trois groupes de chakra dans les trois recoins du village. Elle proposait alors à Asuna de se séparer une nouvelle fois pour augmenter la rapidité de la recherche. Surtout que cela ne devait pas non-plus durer des heures et des millénaires en sachant que cette mission était quand même assez stupide. Juste parce que des gens ne savaient pas se gérer entre eux, des Ninjas étaient obligés d'intervenir pour régler les conflits, c'était pathétique en fait.

Du coup, l'Éclair partit à l'EST du village pour chercher qu'est-ce qui pouvait bien se cacher derrière cette source de Chakra tandis que Meia partait sûrement à l'OUEST. La dame de Konoha précisa en dernier lieu qu'ils resteraient bien sûr en télépathie ce qu'Asuna trouvait extrêmement pratique et que si rien n'était concluant, ils iraient ensemble au Nord du village pour retrouver le villageois tricheur. La jeune fille prit d'ailleurs le temps de remarque à quel point le village était vraiment dévasté.

Mais ce n'était pas son boulot de faire cela et encore moins de se charger de la réparer, encore heureux. Asuna continuait alors sa marche tout en s'approchait de la source de chakra qui se trouvait finalement dans une cave d'une maison. Elle eut bien du mal à descendre car les escaliers étaient bien dévastés. En s'enfonçant de plus en plus dans la cave elle entendait des bruits de chaîne et de chair qui se déchirait ou quelque chose de ce genre. Par réflexe elle crut à un homme, au tricheur finalement. Du coup elle sortit sa rapière qu'elle pointait vers l'avant.

Quand elle fit face à ce qui faisait du bruit, elle soupira. Ce n'était qu'un cochon, un autre oui, qui mangeait des carottes.

« C'est un cochon de mon côté, et vous ? »

Espérons que du côté de la Dame les recherches soient un peu plus concluantes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La bataille de cochons [ft. Meia] Empty
Message(#) Sujet: Re: La bataille de cochons [ft. Meia] La bataille de cochons [ft. Meia] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La bataille de cochons [ft. Meia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-