N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyDim 11 Mai 2014 - 14:16

Acte 2
Soumission



Scène 1 : A la passion rouge

Les voyages sont aussi fait de moment lent. Ennuyeux et silencieux. Nous avons chaud, nous avons froid, les muscles des jambes qui fléchissent. Le son des chevaux en marche, des cliquetis, des charrettes et des brouettes. Les murmures de quelques uns, rapprochés par le froid d'un hiver rude. Cela ne donne pas la nécessité de parler pour autant. Sur un cheval. Il est même possible de dormir tandis qu'il avance. Bercé par une cadence régulière, semblable à un métronome. C'est ce que je faisais. La surveillance et les ordres de camps était dévolu aux autres proches. Chaque nouvel invité recevait, une tente. Non une tente pour lui. Sauf si il avait quelque chose de particulier à offrir. Mais une tente de groupe... Ce jour. Le campement était installé bien plus à la frontière de Taki. Je ne voulais enfoncer trop les hommes à l'avant. C'est donc proche de la frontière, que je demandais aux deux Shinobis, ainsi qu'à mon amie Yaeko de m'accompagner pour une reconnaissance. Mamoru ? Jamais vu de ma vie. Seulement des dires et des songes que les petits gens laissent dans le sillage de leur commérage.

Je laissais au campement mes samouraïs et Mie. Ces longues marches épuisante me demandaient parfois quelques coupures d'eux. Et il fallait bien quelqu'un pour garder le camps. C'est sans le moindre mot, aucun, que je conduisais cette petite troupe en avant. Vers les chutes d'eaux qui se faisaient entendre non sans grossièreté. Après un passage boisé, dont le chemin semblait battis par le passage plus que par l'entretien, nous entrevîmes un lagon. Frappée par une chute d'eau de moyenne hauteur. La végétation y était luxuriante. D'un bois feuillu comme il est difficile d'en trouver par chez nous. À bordure du lagon je redressais le regard sur l'eau. Nous étions alors au crépuscule. Il faisait froid, mais pas assez pour en ressentir de mauvais effet. Quoi que cela n'invitait pas à la baignade. Je me trouvais alors fébrile. Un coup de vent aurait paru suffisant à me faire tomber. Peut-être pour ceci que je maintenais mon poids sur le fourreau qui me servait de canne... Je n'avais qu'une attente. Qu'il y'est du passage. Que je puisse voir si les Shinobis allaient m'apporter ce que j’espérais. Comprendre un peu mieux comment ils fonctionnaient... Et si, par mégarde bien heureuse, je pouvais les voir détrousser un homme ou un groupe comme preuve de leur bonne participation. Cela clarifierait cette passe. Ces deux hommes je les gardais près de moi pour avoir un lien avec les Shinobis. Dirigé maintenant vers Tsuchi. La route la plus courte était Taki. Même si mes ambitions se portent vers une toute autre destination pour la suite. Quant à mon amie, elle avait quittée Kögan. La revoici. Nier la joie de cette retrouvaille serait un mensonge, mais pourquoi ? Entre l'eau, la terre et le ciel j'espérais bien une réponse.

-Il fait froid.

Il fait froid oui. Mais pas tant que ça. Tout le monde se fichait de la température. Emmener quelques hommes et femmes en particulier comme ceci laissait soit présager une longue conversation. Soit quelque chose de bien plus funeste. Pourtant de moi ne ressortit aucune agressivité. Simplement un calme si paisible qu'il en paru inébranlable.


Dernière édition par Kögan Mugen le Dim 11 Mai 2014 - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyDim 11 Mai 2014 - 17:26

Lorsqu'ils se séparèrent d'Oterashi Yanosa, le trio avait fait la promesse de devenir ses informateurs occasionnels. Cependant après avoir pris la direction du Pays de la Terre afin de tenter ou non d'entrer au service du Shûkai, les Kintaro s'était rapidement vu offert une très belle opportunité aux frontières de Taki no Kuni. En effet une nouvelle avait rapidement fait le tour de la région, un clan renommé de samuraïs recrutait en ce moment-même une armée de mercenaires, la seule condition requise connue étant de se rendre dans leur immense camp. Mieux que la perspective d'un second emploi taillé sur mesure pour des sainbois tels qu'eux, on racontait que des représentants de l'Alliance des pays neutres avaient faits le déplacement pour sans nul doute rencontrer les représentants de ce clan d'adeptes de l'ancien Bushido. Et il est clair qu'en tant que descendants de samuraïs; Ace, Aizen et Sosuke étaient plutôt curieux de voir ce qu'étaient devenus ces guerriers dont les traditions remontaient à avant la naissance du Ninjutsu; ça plus la somme qu'ils proposaient à ceux qui acceptaient de les rejoindre.

Tant de raisons de faire un petit détour par leur camp, un endroit qui les surprit de par sa grandeur ainsi que la très importante concentration d'hommes qui s'y trouvaient. Et ce bien que la plupart d'entre eux ne semblaient ni être des samuraïs et encore moins des ninjas. Une aubaine pour le trio qui commençait à se dire qu'ils avaient faits le bon choix en venant ici étant donné leurs capacités qui dépassaient de loin celles d'un bon nombre de mercenaire présents ce jour-là. Par ailleurs on leur assigna en arrivant une tente de groupe avant qu'ils ne soient finalement conduis auprès du chef de l'armée naissante sur sa propre demande. Néanmoins ils eurent deux surprises en arrivant, la première étant l'allure de ce fameux leader qui n'inspirait pas vraiment la crainte, la deuxième étant la présence dans le lot des convoqués de têtes désagréablement familières. Se fut tout du moins la constatation de Ace qu'on avait laissé son jumeau et leurs cadets dans la tente pour la simple et bonne raison qu'on avait simplement demandé leur meneur. Ce dentier qui se trouvait désormais à proximité d'un lagon perdu au milieu de la végétation; avec son épais manteau pour le protéger du froid ainsi que son fidèle sabre, Kuraï, pour le protéger de toutes autres menaces; préférant par simple précaution se taire pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Ayatseru
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1637
Rang : A

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyLun 12 Mai 2014 - 2:51


Voilà qu'ils quittèrent leur si cher pays pour rejoindre des terres inconnues. Des terres dominées par une race d'être que la jeune Yaeko avait du mal à comprendre. Ses racines et les leurs étaient si différentes et donnaient naissances à des fruits au goûts si contrastés les uns des autres qu'elle se demandait comment eux, Samouraïs, pouvaient marcher à leurs côtés. Les Shinobi, aux yeux de la Tsukimi, avaient quelque chose de bâtard, quelque chose qui les rendait assez détestables malgré leur bon vouloir. Celui qui répondait au nom de Kaguya Shio en était un exemple parfait.

Les Shinobi, autant de secrets pouvaient ils détenir, autant de savoir pouvaient ils accumuler; ne restaient que des êtres ignorants et passablement imbus de leur propre personne. Eux Samouraïs, ne se targuaient pas de connaître l'inconnu, lorsqu'ils ignoraient; ils se taisaient simplement. Alors, Yaeko fut surprise lorsque que le Kögan leur demanda de les accompagner jusqu'au lagon. Cet homme avait vraisemblablement un plan en tête qu'il tardait à la jeune femme de découvrir.

Ils étaient sensés venir ici en reconnaissance. Mais reconnaissance de quoi ? C'est exactement ce que se demandait la Samouraï. Visiblement, personne n'était aux alentours, bien que quelques vibrations énergétiques pouvaient se faire ressentir ici et là, rien d'inquiétant dans son esprit. Elle contempla alors l'étendue d'eau qui se profilait devant leurs yeux et pensa à cette coalition entre ninja, samouraï et guerrier.

Finalement, ce mélange n'était pas une si mauvaise chose, ces barbares du monde extérieur avaient enfin l'opportunité d'apprendre quelque chose de différent, apprendre le vrai sens du respect et de l'honneur. Yaeko releva les yeux pour observer le ciel et fut interpellée par la voix de celui que les Shinobi ci-présents pensaient être son chef. Cette saison lui plaisait énormément, le froid, l'obscurité; cela lui rappelait ses jeunes années, alors que son père et son frère marchaient derrière elle sur un voluptueux tapis blanc. Le froid... Elle répondit avec une touche d'ironie qui constituait l'un de ses traits les plus prononcés.

    "En hiver, il fait froid."


Sa condition lui sciait à merveille, mais parfois elle aimait à penser au réconfort d'un feu crépitant dans son foyer de pierre, la délicate odeur du bois de pin se dégageant d'une modeste cheminée. Sa mémoire ne lui jouait pas de tour, elle avait bien connu tout ceci dans une vie antérieure, avant qu'un dément sadique ne lui ôte sa raison. Elle se retenait de soupirer à l'idée d'une vie plus confortable, qu'elle savait que plus rien ne serait jamais pareil, elle ne pouvait plus revenir en arrière ou tout au moins, elle ne le voulait pas. La femme au Jin Taishi préférait de loin éduquer ces peuplades convaincues de leur science comme la femme du daimyo, sa senseï; l'eut éduqué à leurs coutumes.

    "Une chose de plus qu'ils devraient apprendre."


Prononça-t-elle en reposant sa main sur le pommeau d'un de ses sabres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyMar 13 Mai 2014 - 1:23


Il m'avait toujours été étrange de constater que quelque soit la forêt, quelque soit le pays dans lequel je foulais ce lieu, quoi qu'il arrive je me sente chez moi. Elle avait beau s'habiller de plusieurs manteaux selon les saisons et différentes formes selon la végétation, au final, elle ne perdait rien de son côté hors du monde, de la civilisation. Il était alors évident de comprendre pourquoi les gens aimaient la parcourir pour se ressourcer, chasser ou simplement se retrouver. C'était être seul et entouré au millier à la fois, par les sons, les odeurs et les occupants des lieux, animal ou non. Un sourire carnassier en apercevant au loin le sentier qui menait à la grotte celle où il y avait quelques années un nukenin que je traquais m'avait offert l'hospitalité par un temps d'hivers...

Ridicule situation en y repensant. Après tout, elle n'était qu'un infime exemple de la bêtise que pouvait être jusque là mon existence et d'une secousse de la tête je balayais les flocons de neiges et ses pensées. Qu'était devenu le Mamoru ? Une bonne idée de l'avoir laissé filer malgré mon contrat, il avait de la chance, aujourd'hui cela aurait été la même ? Cette fois le soupir qui cassait le silence religieux de notre marche, longue ceci dit...

Depuis Yuki no kuni, la destination ? Nouveau soupir, Konoha ou Ame... Je ne savais plus très bien pour la finalité, si ce n'était que je devais retrouver Yuki et que l'ancêtre avait parlé de l'avoir expédié là-bas... Ce crétin de vieux Samui sénile ! Cette fois les yeux qui roulaient et rager antérieurement m'avait permis de ne pas subir le temps, puisque nous voici sorti des sentiers forestier, aux pieds d'un village où faire halte. Pas trop tôt, parce que...

~ Je meurs de faim ! Dépêche Hattan !

Une sorte de défi dans le ton de la voix alors que l'air plein de malice je prenais la tête de la marche avant de donner de l'élan à mes jambes, non pas sans lancer le départ d'une enfantine façon, la langue sortie brièvement pour le narguer. Tricher ? Mais non, c'était se donner des moyens que de partir un cran d'avance ! Et bien sûr ricanement oblige, sauf que j'aurais mieux fait de regarder devant moi et m’intéressait à ma route, plutôt que celle que le brun allait emprunter...

~ Ao !!

Petite voix perçante au sol, arrêt net, esquive un poil limite pour ne pas écraser la mini salamandre et inexorablement la retrouvaille avec la terre connue des lieux en l'occurrence l'eau là, une dont la surface ne restait pas paisible bien longtemps après mon « contact » avec elle. Glaciale... Bordel !

~ Ao, Ao !!! J'ai trouvé un nouveau village ! Et pleins de gens louches ! Bah là tiens ! Regarde ! Regarde !

Sifflait la bête en sautillant quand ma tête sortait à peine de ma baignoire improvisée, souffle à la buée me rappelant à quel point je me congelais et nouveau soupir, une envie de brochette en fixant la bête tout en me redressant, non pas sans épongé les dégâts.

~ Merci Lapis, là je crois bien le remarquer... Un bain exactement ce qu'il me fallait...
~ Je me disais aussi après une si longue marche !

Oui une eau à moins dix... Bestiole débile. La malédiction de Shinichi pour ne pas avoir été une fille comme il faut ses bestioles débiles et qui attentaient à ma vie... Si, si ! Mais passons, torsade de cheveux pour essorer et un que je voyais arriver à des kilomètres, Dieu merci, le ridicule ne tue pas et quand le regarde se faisait hautain pour les spectateurs un retenait mon attention... Décidément le monde est petit.

~ Mon petit chiot !

Sourire de carnassier, un peu de divertissement à la bonne heure... Et je croyais pas si bien dire en détaillant ce qui l'entourait, d'où il sortait ça au juste? Mon sourcil s'arquait en les examinant de haut en bas, inconnu au bataillon.

La salamandre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyMar 13 Mai 2014 - 16:53

Quand je me rappel de l'ancienne vie de ce Shord, je me souviens aussi de son enfance. Une marche dans ses terres immenses avec tout ça famille. Un voyage montrant tous ses différents paysages. Ses amas de peintures qu'engendre cette même nature. Des pays les plus froids aux plus chauds, des plus hostiles aux plus paisibles. Pourtant chacun a quelque chose à donner. Des cultures différentes, des races d'animaux toussent plus étonnantes les uns des autres. Je fus sorti de Suna pour une bonne raison et ce voyage me fut offert par la même occasion. Devenir l'ambassadeur de Suna chez les Kirijin. Mon trajet m'apprenant dans ses terres humides dont les marais cages font la popularité atypique de ce pays qui est entouré d'eau. Un voyage m'amenant à des portes n'existant plus un lieu ou la désolation fut posé par des personnages dont j'ignore encore tout. Es que j'en ressens de la haine envers le coupable d'une telle atrocité. Pas vraiment en fait, je n'ai pas vraiment de jugement sur eux, pas d'idée. En réalité, je me fous complètement de leur existence. Tel le savant fou que je suis, savoir ce que je pense en devient bien compliqué. La suite de ma route me fit venir jusqu'au lieu ou plusieurs Kirijin ont trouvé hébergement. Les pays froids de Yuki no kuni. Un lieu dont anciennement fut pour la plupart peuplés par les Suzurane. Un clan ayant un caractère bien particulier si vous voulez mon avis. Enfin ne faisons pas de généralité. Après tout, ce ne sont pas tousses des sadomasochistes. Enfin peut être que c'est le cas en fait. Je ne sais pas, faudra que je pose la question au prochain Suzurane que je croise.

Enfin bref. Là bas je partis pour rendre un compagnon à Aoji, puis aussi tenir une promesse que je lui ai faite. Enfin plutôt plusieurs promesses. Mon séjour de fait nous avions donc décidé de suivre notre route par-delà ces terres ensemble. Ou plutôt côté à côté hein rien de physique ou allant trop dans le sentimentalisme. Oui c'est vrai la preuve j'aime les femmes, vous pensez que je sortirais avec Ao si c'était le cas ? Non, mais vous me prenez pour qui pour Tenzo ? J'espère que non hein. Bon Fini les problèmes internes. Déjà qu'il y a du monde dans ma tête donc si je me dois de semer une embrouille dedans ça va être le chahut. Bon notre destination, en fait je ne sais pas où c'est, cette peste me l'a dit, mais elle s'est barrée bien plus rapidement que prévus. Moi qui dois fignoler les finitions sur son clébard le temps de lui remettre trois ou quatre boulons, voilà qu'elle s'en est allé avec son amant du jour. Un dénommé Hattan. Un nouveau rigolo qui remplace Tenzo. Ben il semble que ça n'a pas vraiment marché. À tous les coups il n'a pas pu contrôler Aoji et il l'a embêté sur un sujet pointilleux, genre son marie trainant avec un transe ou une nouvelle loi interdisant la vente des glaces. Une chose qui a dû la rendre tellement Furyous qu'elle a tout pété. Oui jeu de mots à deux balles, mais une de mes personnalités est fonctionnaire, donc je suis obligé d'en mettre, c'est comme les pauses toutes les cinq minutes, c'est le syndic qui l'oblige, puis en plus en y réfléchissant les Shinobis sont les fonctionnaires de ce monde aussi. Après tout ils travaillent pour le village. Bordel on se fait brosser nos horaires depuis le début Hhaaaaa.

Bon, faisant apparaitre un avion avec un sceau, je pris la voie des aires pour pouvoir retrouver cette manieuse d'os et son petit copain. Planant telle un prédateur cherchant ça proies, je trouve les morceaux de viande que sont mes compagnons. Les suivants je compte bien me venger de la traitrise qu'a faite cette petite Aoji. Le chemin s'arrêtant dans une ville, je la suis du regard. La voyant prendre la direction d'une source chaude, je me mets d'un coup à avoir une idée. Ouvrant la porte. Un petit parachute en cabas, je me mets à sauter tout en disant.

Houstone, on a un problème. Quittons le véhicule de toute urgence.

Sautant de l'embarcadère, je fis une chute plutôt grande. Mettant mon parachute je vise ma cible. La tronche de cette traitresse. Quand je fus sûr d'atteindre ma cible j'enlevai le parachute et tombe droit dans sa direction. Telle un projectile humain, je vais fait ce que l'on appelle dans les piscines municipales la bombe humaine. Sauf qu'au lieu de viser l'eau, là je vise une personne dans l'eau. Là est toute est la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyJeu 15 Mai 2014 - 0:02

«Chacun ses problèmes, chacun ses remèdes ...»


Nous avions quitté le lieu de notre rencontre, le Samuraï désirait que je le suive. Autant ne pas l'offenser, néanmoins plusieurs interrogations restaient dans mon crâne. Je ne laissais rien transparaître. Kal avait prit la parole à un moment, il avait le sens des négociations, cependant la femme accompagnant l'homme semblait moins enclin à se mélanger avec des Shinobis tels que nous. Je ne comprenais pas une rage aussi folle, nous ne l'avions pas offensé, mais juste prévenus. Les manieurs du fer seraient-ils susceptibles. En tout cas, entre la femme et l'homme il y avait une grande différence de caractère, le chaud et le froid, le volcan en éruption et celui qui sommeil. Tout cela me plaisait dans le fond, plus je l'observais, plus je le trouvais mystérieux et forcément plus je m'y intéressais. Le voyage s'annonçait palpitant, direction le pays de la Terre, retour aux sources.

Le voyage se fit à cheval, le mien était plutôt grand et musclé, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas emprunté un tel moyen de transports, plutôt habitué à la simple force de mes jambes. Observant chacun des hommes présents dans ce voyage, je me demandais qui ils étaient et pourquoi ils se battaient et enfin, pourquoi le suivre, lui ? Qu'avait-il de si particulier, c'était pour ça que j'avais besoin de son aide, de ses performances dans le Shukaï, mais il est très difficile de convaincre un homme à retourner à la captivité après avoir connu l'errance. Mais, je ne perdais pas espoir, c'est en se résignant d'avance qu'on perd souvent la bataille, pas question de flancher ne serait-ce un genou. Nous avancions alors peu à peu, même si je trouvais ça long, je me délectais de chaque paysages.

Mon faciès lui n'exprimait aucune émotion, j'étais vide comme à mon habitude. Impossible de savoir si j'étais captivé ou non, même heureux. Ou alors il fallait avoir des dons de télépathies pour savoir ce qu'il se passe dans ma tête. Peu probable de savoir si j'étais honnête ou non, alors comment comptes-tu faire pour deviner qui je suis ? Observant le ciel une dernière fois, je me laisse absorber par mes pensées, j'ai même l'impression de me laisser tomber dans mon manteau.
Au bout de quelques heures nous furent arrivés, mes jambes ne me faisaient pas souffrir, j'étais entraîné pour subir de telles blessures. Mon corps ne me faisait plus mal, un entraînement long fut nécessaire pour une telle prouesse. Passons. Nous dressons ce qui ressemble à un camp, à Taki no Kuni. Qu'est-ce que cela annonçait ?

Très vite les Hommes s'installent, nous prenons tous places. Néanmoins le leader du groupe, semble vouloir que nous le suivions pour nous désaltérer. Dans un silence dès plus total je le suis. Je suis un dès premier à lui emboiter le pas, néanmoins je suis très vite arrêté par un chakra que je reconnais. Mes sens m'alertent, elle est là. Je tourne la tête alors rapidement, j'aperçois son sourire, son visage, sa façon de marcher et son assurance sans égale. Toutes ces petites choses qui constituent Aoji', un sourire du coin de la bouche se dessine sur mon faciès. Tu tombes à pique. Hattan ne doit pas être loin et peu importe de toute façon. A peine le temps de faire les retrouvailles :
Aoji ...
Seuls quelques mots sortent de ma bouche, je suis prêt à lui ouvrir les bras. Cependant je suis stoppé net par un homme tombé du ciel en plein sur la jeune femme. Impossible de savoir s'il s'agit d'un ennemi ou non, mon sang ne fait qu'un tour. En quelques secondes une aura verte s'entoure de moi, je n'ai ouvert que la première porte et pourtant je sens déjà le flux circulé à travers mon corps. Je vais le démolir, on ne touche pas à ma protégée. Néanmoins c'est aussi une manière de les tester, je veux voir leur réaction à tous, sa réaction à lui. Et qui est ce mystérieux inconnu tombé du ciel ?
Ne touche surtout pas à elle ...
Je suis prêt à bondir, je fais un pas, alors, qui va m'arrêter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seigen
Informations
Messages : 64
Rang : C

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyVen 16 Mai 2014 - 7:48

Ca fait un moment que je marche. Combien exactement ? C'est une bonne question. A laquelle je serais bien incapable de répondre à vrai dire. Ca doit faire quelques jours que j'ai quitté les ruines de Kiri. Les ruines de mon foyer. Que j'ai laissé les charognes festoyer avec les cadavres de mes proches. Enfin. Si je peux appeler ça des proches. Rien de plus que des connaissances en réalité. Et ma famille... J'sais pas. Est-ce qu'on peut dire que j'avais une famille ? Fubuki. Kahei. Shuhei. Les jumeaux. J'en ai retrouvé aucun. Même pas leurs corps. Juste des traces de sang. J'sais pas ce qu'ils sont devenus. Peut-être que dans un coin de ma tête, y'a une part de moi assez stupide et assez folle pour avoir conservé la case dans laquelle on range l'espoir. C'est probablement ça. Ca doit bien être pour ça que je continue à m'accrocher à ma petite existence. Pourquoi sinon ? Quelqu'un a une réponse à me donner ? Parce qu'à moi seul, j'en ai pas.

J'avais trouvé un miroir. Un reste de miroir brisé. Perdu au milieu de décombres. Et je l'avais pris en main. Je l'avais observé. J'avais regardé longuement la surface réfléchissante. Et moi, je réfléchissais pas. Je regardais, mais je savais pas ce que je voyais. Peut-être parce qu'en fait, j'avais rien à y voir. C'était pas mon reflet. C'était autre chose. Quelqu'un d'autre. Une personne que je connaissais pas. J'avais regardé ce type. Et je lui avais parlé. Je lui avais demandé son nom. Ce qu'il faisait là. Pourquoi il était encore en vie, au milieu de toute cette désolation. Pourquoi il continuait à s'accrocher comme il le faisait. Et il avait pas de réponses. J'avais pas de réponses. Je savais pas. Je savais plus. Et les choses n'ont pas évolué. J'ai eu beau marcher. J'ai eu beau partir. Quitter ces ruines. Abandonner cette désolation derrière moi. J'sais toujours pas. Je marche, mais je sais pas où aller. J'sais plus où j'ai vu ça. Mais à ce qu'il paraît, c'est lorsqu'on ne sait pas où on va qu'on y va le plus vite. Ou qu'on va le plus loin. Ou un truc approchant. Mais dans tous les cas, ça m'avance pas.

Perdu ? Ouais, sans doute. J'ai des repères ? Ah non. Même pas en rêve. De toutes façons, j'ai pas grand chose. Le soleil. La lune. De l'air. De l'eau. De la nourriture. Parfois. J'peux vivre. Ouais. J'peux faire ça. Mais pourquoi. Dans quel but ? Quelle finalité ? J'ai vraiment besoin d'avoir un objectif à ma vie ? Peut-être pas. Probablement pas en fait. Je pourrais me poser. Et construire une petite vie. Mais j'ai bien vu ce que ça donnait. J'ai déjà tenté le coup une fois. J'ai qu'à voir comment ça s'est fini. Alors j'fais quoi ? J'vais où ? J'ai quoi entre les mains ? Je sais pas. J'en sais rien. Rien. Rien, sinon ce truc. Cette espèce de vide. Nan, c'est même pas un vide. C'est un sentiment. Un sentiment de vacuité. C'est différent. C'est nuancé. C'est censé me rassurer. Mais au final ça m'avance pas. Et je suis là. Perdu au milieu de nulle part. Interrompu dans mes pensée. Ou dans mes semblants de pensées. Par des voix. Des voix. Donc, des gens. Et j'avance. Vers ces présences. Je sais pas vers qui j'avance. Vers quoi je me tourne. Ce à quoi je m'expose. Mais quelle importance. Quelle importance. J'ai rien à perdre. Et probablement autant à gagner. C'est stupide. C'est simpliste.

Mais j'avance. Je continue à avancer. On pourra pas me reprocher de pas avoir essayé. On pourra pas me dire que j'ai renoncé. Les mains dans les poches. Une sacoche pleine de babioles de valeur plus ou moins sentimentale. La tête totalement ailleurs. J'ai rien. J'ai ma vie. Mon peu de souvenirs. Mon envie d'en finir. Ma répugnance devant le fait de devoir mourir. Et cette indécision. Je sais pas quoi faire. Et je fuis. Je fuis les choix. Je fuis les décisions. Mais je sais pas faire autrement. J'ai jamais su de toutes façons. J'débarque. Je les interromps. Et alors ? Ce qu'ils vont faire ? Aucune importance. J'ai le regard vide. L'air absent. Un semblant de sourire qui flotte sur les lèvres. Je suis juste de passage. Peu importe qu'ils décident de stopper ma route. Ou de me laisser avancer, ne serait-ce qu'un peu plus. Un sens à mon existence ? Nan, pas à proprement parler. Une raison à ma présence ici ? Aucune. Je suis là comme je pourrais être ailleurs. Et je m'arrête. Au milieu de ces protagonistes. De ces gens. De ces inconnus. De ces figures. Qui passent. A côté desquelles je vais encore passer. Que je serais pas foutu d'oublier. Qui disparaîtront. Sans que je le sache. Sans que je le veuille. Fauchées par la mort. Par le temps. Par tout. N'importe quoi. Oui. Enfin je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Gabushi
Informations
Grade : Nukenin de Rang S
Messages : 597
Rang : S

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyVen 16 Mai 2014 - 11:21


    Le temps n'était pas grand chose, il viellissait le corps et fauchait le plus vieux des hommes mais il s'arrétait concrètement là. Il n'y avait aucun dieu malvaillant à Maskine et même celui qui pouvait paraitre cruel et sadique en le saint nom de Hiero le maitre du temps, ne l'était pas. Des ambitions differentes et un coeur intransigeant le rendait menaçant à l'oeil de l'homme.
    Mais un moine de Maskine le sait, il n'en est rien. Comme chaque homme et femme il a juste des ambitions et projets personnels différents et qui peut paraitre au profane comme vils. Un croyant à Maskine est capable de comprendre et respecter un dieu aussi puissant que le maitre du temps et méditer pour sa bienveillance et c'est exactement ce qu'était en train de faire Qingwei avant que ces personnes débarquent à l'improviste de façon aussi surprenante que bruyante.

    Ces pensées, ses priéres et ses reflexions firent place à l'amusement de l'observation silencieuse. Ce n'était surement pas un hasard si ces gens avaient perturbé sa méditation, la destinée des dieux était partout.
    Le maitre s'excusa sans mot à Hiero d'écourter sa méditation et se releva de la pierre où il s'était installé, non loin de l'étendue d'eau qu'avaient choisis les voyageurs pour eux même s'arrêter. Tout en restant muet, silencieux et discret malgrés sa grande taille et sa corpulence, il se mêla à la foule comme s'il était chez lui et tout naturellement, écouta la suite des évènements.

    Il n'avait jamais vu pareils gens jusqu'alors, certes des Shinobis il avait déjà croisé mais jamais comme ceux-là. Ils avaient l'air de détenir une puissance qu'il n'avait pas encore vu et celui qui était prompt à user de la violence, entouré d'une aura verte, donnait raison à son instinct.

    Il n'était pas là pour chercher querelle de toute façon, il était juste curieux de savoir le pourquoi du comment de cette assemblée qui apparament, était libre à tous en plus d'être très, très variée dans sa composition.

    Qu'avaient donc mis sur son chemin les dieux ? Il allait le découvrir bien assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyJeu 22 Mai 2014 - 17:49


L’œil rouge des larmes porte en son sein plus d’attirance que toute autre chose. Le rouge est la couleur de la passion. Couleur du sang et de l’amour. Le rouge est la couleur de l’intérieur et de l’ardeur. Ni bon ni mauvais. Le rouge est l’extrême. Je ne trouvais pas le sourire. Alors que le hasard que j’escomptais mena autant de gens à ma rencontre. Le hasard, c’est le seigneur qui se promène incognito. Le hasard n’a pas de sens. Car il n’existe pas. A-t-on jamais vu un homme qui soit tant dépourvu de sentiment. Le visage si glacial qu’on trouverait plus d’expression dans le bois d’un arbre mort. Si relâché que le poids des péchés reposaient entièrement sur ses épaules en apparence. Dans le cœur et l’esprit sommeille une sphère inaccessible à qui manque de la sensibilité. Car pour la percer il faut plus de courage et de force que pensent posséder la plupart des gens. La bulle est le fœtus du monde. Là ou ni le bonheur ni le malheur n’existe. Là où je me réfugie nuit et jour. Pour ne pas sombrer dans la folie. Préférant le vide à la vie. La personne sachant percer cette bulle, elle serait le réceptacle de mon bonheur. Nombreux ils étaient au lagon. Shinobis… Samouraïs. Guerriers… Alors que les premières neiges tombaient à l’orée d’un crépuscule rouge. Je les entendais, hasardeuse parole qui s’entrecoupait de doute et de retrouvailles. Moi au milieu de tout cela je ne fixais qu’un but éternel. Replié sur moi-même, absent mais présent… Plus j’attendais, plus ils y en avaient. De toute sorte. De tout totem. Je découvrais l’expression des songes aux visages de quelques fous. Mais l’immobilité ne fut pas rompue. Ni mon silence. Eux nombreux et moi seul. J’attendais toujours. Mais je n’attendais rien en réalité.

Proche de là à travers chemin et feuillage, entraient d’autres protagonistes. Un Samouraï au visage balafré. Un autre décoré d’une frange ridicule. Lentement et surement ils avançaient derrière moi. L’un se posant sur un rocher proche du lagon. L’autre debout et fier derrière. L’un, le balafré, tenta de me sortir de mes songes. La voix neutre et froide, espérant faire écho à ma condition et ma nature.

-Fujiki…

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) 95689718281958

Le prénom d’autre fois. N’usé que par cinq des fous m’accompagnant. Ils venaient me chercher pour que je ramène les nouveaux. Quel nouveau ? Je répondis par le silence, puis l’impassibilité. Mon corps se tenait droit pourtant je respirais la mort. Je redressais enfin la tête. Mes yeux vagabondant quelques secondes sur chacune des personnes présentes. Bien des choses traversèrent mon esprit. Mon aura en dégageait tout autant. Un flot d’émotion improbable alors que de mon visage il ne ressortit rien. Je voyais face à moi jalousie, colère, envie, paresse, luxure. Les sept péchés réunis au lagon de Taki no Kuni. Puis une tirade me traversa l’esprit. Découvrant une menthe religieuse dévoreuse d’homme. Accompagnée de laqués sans saveur. Silence pesant, par la neige qui gavait les eaux claires. Une ambiance rouge. Par l’œil sondeur et félin. Puis soudain, mon visage s’élève un peu plus. Je fais un pas. L’ombre du crépuscule cache mon visage. J’en fais un nouveau. Le sourire orne mes traits. Terrible sourire. D’une sincérité pourtant franche. Il transforma le visage au point d’en reconnaitre une nouvelle personne. Pourquoi sourire ? Que y avait-il d’amusant ? Rien… L’aspiration du moment. Le bruissement des arbres, le froid qui hérisse les poils, le silence troublé par la menace. Car déjà l’un d’eux voulait en découdre. Trop tôt. Trop tôt.

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) 4769528190882jpegpreviewlarge

-Si je suis Yang… Elle serait Yin. Si je suis ombre. Elle serait lumière. Si je suis terre. Elle serait ciel. Si je suis eau. Elle serait feu. Si j’étais homme… Elle serait femme.

Mon œil se portait subitement sur le Shinobi du shukaï. Du coin, je l’observais comme un félin. Peut-être m’aurait-on entendu grogner, si les pensées pouvaient sonner… Le balafré me fixait alors. Déjà prêt à intervenir. Mais pas contre lui… Machinalement mon regard se retournait vers le vide. Je ne regardais rien mais je regardais tout. Je fis à nouveau sonner mon timbre. Calmement. Posément.

-Pas de sang dans la neige. C’est comme taché le pur. Ceux qui ont une cause à défendre. Partez.

Partez oui. Je ne veux pas ici de mélodrame. Je ne veux pas avoir à gérer les humeurs. Je ne veux pas avoir à faire e concession pour l’honneur. Je veux le vrai et le grand. Me suivre c’est marcher aux côtés d’un tigre. Et le tigre griffe même ses plus chers amis. Même ses enfants. Peu de gens pouvaient comprendre cela. Presque personne… Mon âme possédait des allusions qui glaceraient le sang des plus farouches vétérans. Et eux ? Ils attendaient un grand discours. Surement. Mais la parole ne sert qu’à déguiser ce que l’on pense. Être à la fois la vie et la mort, c’est accepter le silence. Le Balafré se retournait ensuite, portant son doigt dans la direction du chemin d'où il vint. Comme si il montrait une voie spirituelle. Un tunnel, un but. Ou que sais-je. Il le fit si machinalement et le regard si profond qu’il parut dévoiler à son sens tout ce que la vie porte. Quand je reparlais il abaissa son doigt.

-J’offre une tombe descente. De la fierté. De la vérité. Et du sang. Même le plus sombre idiot trouve de l’utilité à son existence. Je peux en trouver à la vôtre. Même un dieu a besoin de gens qui le prient. J’ai besoin d’homme.

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) 58274000afe61f697223579fc3f7f36e4aec3a

Celui assit sur le rocher intervint. D’une voix frêle. Il ne devait pas avoir dépassé les seize ans et pourtant déjà orné d’un regard expérimenté. Mais je le coupais aussi aussitôt. Ils feraient leur choix selon l’instinct. Pas à convaincre des hommes hésitants. Car ces hésitants me porteraient préjudice sur un champ de bataille. Une bataille qui sonnerait bientôt en écho. Aussi ne montrais-je aucune envie. Aucun besoin. Le choix leur revenait. Après-tout, je n’avais jamais désiré qui que ce soit. Maintenant ne changerait pas. Je possédais déjà des hommes et des Shinobis. Certain, depuis très longtemps….

-La paie en fonction du grade.
-La prochaine étape est Kumo et le sceau. Si Shukaï veut la paix des hommes. Voyons ce que les hommes pensent de la paix. Et que fera t-il donc de mon don...

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) 480757shigurui51785

Le temps s'arrêtait en apparence. La nuit tombait lentement. Il n'y avait guère plus que le reflet de la neige pour oublier le rouge du crépuscule. Mais le balafré rompit à nouveau silence. D'un ton égale au précédent. Qu'annonçait-il là ? Pouvaient-ils le comprendre. Le sens si profond de ce simple mot.

-Shigurui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyJeu 22 Mai 2014 - 18:44

Alors que le jeune Ace s'attendait à assister à un échange de paroles entre combattants confirmés, il dut pratiquement se retend de rire tant la scène que lui offrirent ses congénères shinobis était burlesque. Tout du moins jusqu'à ce qu'il se rendre compte qu'il y avait déjà une personne prête à en découdre ici. Le plus étonnant étant son appartenance au Shukaï. En effet il était tout à fait justifiable de se demander pour quelle raison un émissaire de l'Alliance des pays neutres se mettait à agir de la sorte, après tout ce n'était pas le meilleur moyen de se présenter dans ce genre de réunion. Même si ce n'était pas pour autant la plus mauvaise, stupidité ou affirmation de sa force, de l'un à l'autre il n'y avait parfois qu'un simple pas. Surtout qu'il avait déjà moins l'air idiot que ce type tombé du ciel et à qui les menaces du membre du Shûkai étaient destinées.

Malgré tout l'ancien sabreur de la Brume Sanglante ne tarda pas à rediriger son attention en direction d'autres membres du groupe qui s'était formé autour du lagon. Plus précisément vers les samuraïs qui les avaient amené jusqu'ici, l'un d'entre eux se mettant à parler de manière quasiment poétique en usant d'une succession d'oppositions, et bien que le sens caché de ses propos fut difficile à déterminer exactement dans un premier temps, il ne fallut guère longtemps au Kintaro pour comprendre que cet adepte du Bushido ne cherchait pas d'honorables combattants dotés de penchants pour l'idéalisme. Non tout ce qu'il désirait c'était des guerriers prêts à se battre dès qu'on leur en donnerait l'ordre, en soi de simples mercenaires. Et si certains accepter une telle existence symboliserait un retour en arrière inadmissible, il y en avait d'autres comme Ace qui ne cherchait pas à établir leur propre code d'honneur, non la seule chose qu'il souhaitait était d'assurer la survie de sa famille tout en faisant parler "Kuraï".

Et tant mieux si pour cela il devait contribuer à l'anéantissement de Kumo, le village caché responsable de la mort de son père, cela ne ferait que rendre plus attrayant le travail qu'on lui confierait peut-être. Voilà pourquoi il ne tarda pas à prendre la parole pour la première fois depuis son départ de la tente. Le tout sur un ton bien affirmé:

"Je ne cherche pas à défendre de justes causes ou encore à marquer ce monde de par mon altruisme. Donc sii en échange de nos compétences vous êtes prêts à nous payer comme il se doit, mon épée est vôtre quelque soit la mission à accomplir."
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Ayatseru
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1637
Rang : A

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptySam 24 Mai 2014 - 12:38

Yaeko la Samouraï se tenait à la hauteur de Mugen, comme lui, elle observait cette scène à la fois étonnante et pathétique. Voilà ce qu'étaient les shinobi. Donc, ils étaient venus ici pour voir ceci. Oui c'était réducteur. La Tsukimi avait bien compris le but caché du Kogan : recruter. D'ailleurs son avant dernière phrase l'exprimait clairement. Maintenant ce que souhaitait la jeune femme, c'était comprendre... Non, ça aussi il avait fini par le dire. Pour une fois il s'exprimait clairement sur ses intentions, bien. Mais elle voulait aussi savoir pourquoi cibler plus précisément un village shinobi, et un sceau, c'était assez étrange à ses yeux; pourquoi se mêler de leurs histoires ?

    "J'espère que tu sais ce que tu fais, Mugen. Les shinobi sont... des enfants. Nous devrions discuter de ceci, plus tard."


La Samouraï n'avait rien de plus à dire, elle n'irait pas contre le plan u chef de ces hommes mais elle appréciait, maintenant qu'elle était une rônin, savoir pourquoi elle devait dégainer ses armes. Son regard dévia sur le Kögan, elle tentait de percevoir la moindre émotion, mais rien ne transparaissait, c'était assez impressionnant. Elle, n'était pas capable d'autant de retenu peut-être parce qu'elle était une femme ou parce qu'elle n'était pas aussi érudit que lui. A en juger la situation, Mugen pouvait facilement gérer cette affait sans elle, ainsi elle se retourna et fit quelques pas en direction du camp. Pas qu'elle se sentait inutile, loin de là; mais elle n'aimait pas être "employée" à brasser de l'air et faire la garderie.

    "Je retourne au camp, tu n'as pas encore besoin de moi."


Elle jeta un rapide coup d'œil à tous les protagonistes présents et soupira. Elle se demandait à quoi pourrait bien ressembler le "groupe" avec tous ces personnages plus ubuesques les uns que les autres, enfin; l'hétérogénéité n'était pas nécessairement une mauvaise chose alors peut-être qu'au final ils arriveraient à un résultat positif, il n'y avait que ça à espérer. Elle avait voulu un instant intervenir auprès de ces enfants mais se ravisa, ils n'étaient pas encore son affaire, et pour le moment que de simples... badauds. Elle discuterait de tout ceci avec avec l'interessé dès que l'occasion se présenterait, en attendant elle demanderait son avis à sa senseï : Numiko, la seule shinobi pour laquelle elle avait du respect à ce jour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyDim 25 Mai 2014 - 1:43


La bestiole leva la tête en sifflant pour attirer mon attention, ombre qui me tombait dessus et petite voix bien que lointaine reconnaissable, de toute, une seule personne pour faire ça... La salamandre sursautait pour avertir quand elle apercevait les mudras de mes mains lui signifiant qu'il valait mieux pour elle bien s'accrocher dès lors...

Souffle violent montant vers les cieux accompagner par l'eau et bientôt on ne me voyait plus derrière ce rideau aqueux en torsade qui venait accueillir comme il se doit mon compère Sunajins... Par la même occasion me tremper davantage probablement, mais nous n'étions plus à ça près, mon manteau pesait déjà des tonnes, peu pratique pour une esquive traditionnelle. Et tandis que mon inventeur fou s'envolait vers d'autres cieux, mes doigts s'agitait encore pour que si l'eau le réceptionnait elle me l’agrippe me l'envoyer par le fond histoire de lui faire boire la tasse pour sa bonne intention... Mais passons, la salamandre ressortait sa tête de sous le tissu, une affaire de régler, quant aux autres... Pour être franche je n'avais rien bifté...

~ Du calme mon ti' Shio ! C'un ami farceur... Longue histoire, ne cherche pas...

Mieux ne valait pas oui... Et le sourire de carnassier se refaisait quand mon œil ne perdit rien de cette lueur familière, le Kaguya ne changerait jamais.

~ Tu sais il m'arrive parfois d'être compétente...

Oui rarement, mais c'était suffisant la preuve, encore que... sortant de là mon air se fit surpris, il fallait bien incliner la tête et insister sur la vue pour reconnaître des traits familiers, la couleur de la tignasse qui marquait le plus... Brune ? Elle durcissait ce visage autrefois plus enfantin, étrange idée, mais il n'était pas le premier des Kaguya à s'y être essayé, le blanc devait lasser les mâles va savoir... L'expression de mon visage à son encontre lui laissait aisément deviner ce qui l'attendait si tôt le comité d'observateurs disparus... Une aubaine pour lui tout ce monde, ils retenaient ma vilaine langue...

Regard en arrière pour le retardataire, étrange, mais aucune inquiétude à son sujet, tant que ma foi, il n'avait pas encore entreprit de fracasser un moine... Qui sait peut-être cela deviendrait habitude, quelques pas seulement pour être à porter du Kaguya à qui j'aurais bien offert des bras en retrouvaille après tant de temps si ce n'était que...

~ Je suis trempée en plein hivers ! Quelle idée tu me diras...

Et les mots avaient accompagné le mouvement libérant mes épaules du poids d'un manteau plus tant utile alors que je m'occupais à en défaire un autre... Affaire de clan, tout ce qui était à mon homologue était mien, vice versa ! Si si ! Et la buée rappelait le temps frais entre chaque ricanement, je pensais à Seya ça va de soi en confisquant le tissu chaud, d'ailleurs mieux valait ne pas se déporter du champ d'action du balafré, ça sentait les représailles de l'homme des sables à plein nez quand mon attention se fit recaptiver par un nom. Rapide recherche en fermant mon nouveau manteau bien trop long, un bief souvenir, une impression de connaître, mais impossible de mettre le doigt dessus, juste un air mauvais en guettant des êtres familiers aussi : les samourais.

Ils m'insupportaient déjà, va t'en savoir pourquoi, rien que le mot irritait mes poils, vieille rengaine datant de la mort de mon aîné par l'un d'eux, chien de seigneur avide et sans intérêt, les mêmes l'ayant ordonné. Air mauvais fixant la femme qui s'éloignait, des enfants ? Pour sûr qu'elle n'en aurait jamais... Et le sourire se fit mesquin, haussement d'épaules et tout le souffle du monde pour glisser le caprice d'une gamine ainsi, ne faisons pas mentir la belle si convaincu...

~ Enfant hein ? Alors Shio, faisons payer les parents non ? Avec toi eux là ? Peu importe ! Allez entrons nous mettre à l'abri !

Et si tôt dit je tirais sur un bras en direction du village, je me damnerais pour un feu à l'abri du vent, on se demandait pourquoi...

~ C'est pour les rejoindre eux que tu as filé sans plus de nouvelles ?

Et là un des morveux me faisait me retourner devant la franchise de ses conditions devant ce qui paraissait être un recrutement, sourire en coin adressé, il irait loin le gamin roux, mais trop froid pour creuser plus loin. La salamandre glissait le long de ma jambe pour quant à elle camper là et étancher sa soif de curiosité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyDim 25 Mai 2014 - 2:32

«Chacun ses problèmes, chacun ses remèdes ...»


La scène semble prendre une autre tournure. Nous sommes nombreux, le Samouraï se place au centre comme un chef. Je n'ai plus l'impression d'être venu pour recruter une aide, mais bien au contraire, on essaye de m’enrôler dans ce qui paraît une déclaration de guerre. Comme ci j'allais mettre en péril la réputation du Shûkai pour un vulgaire sceau qui nous attirerait que des problèmes. Le sabreur avait-il perdu la tête ? Prendre un fardeau pour le donner à un autre, c'était ça ta stratégie ? Voyons tu n'iras pas bien loin avec ce genre de vision, tu me déçois même sur ce coup là. Peu m'importe l'armée que tu soulèves, n'espère pas faire flancher Kumo de la sorte sans pertes dans tes rangs, pour le moment vous êtes nombreux et fougueux. Tu ne reviendras qu'avec une poignée d'hommes et peut-être cette femme qui te suit partout. Quoi que la perdre ne serait pas une grande perte.

Aoji' réapparaît alors de sous l'eau toute trempée. Tandis qu'elle me stoppe net dans mon offensive, comme l'a fait le samouraï qui pour lui ne voulait pas voir de sang sur la neige. Une métaphore plutôt fausse pour un homme s'apprêtant à attaquer un village. Néanmoins, je ne relevais pas cette erreur. J'observe alors la Kaguya, tout semble disparaître autour de moi, en quelques secondes mes yeux se plongent dans les siens, comme lors de notre première rencontre. Je suis absorbé une fois de plus, es-tu sur de ne pas avoir d'autre pouvoirs en réserve Aoji' ? Je n'arrive pas à te résister et malgré moi le temps ne semble pas avoir effacé mes sentiments. Il est dur pour moi de me l'avouer, tu as réussis là où d'autres ont échoué, tu m'as appris à apprécier l'instant présent.

La femme Samouraï prend la parole d'un ton provocateur comme d'habitude. Je ne prends même pas la peine de la regarder, en fait je m'en contre fou. Toutes ses paroles ne sont qu'arrogances et provocations si elle se croit Samouraï, elle en est bien loin. En fait elle est ce genre de voyageur que j'ai croisé lors de mes périples, elle est de ceux qui pensent savoir se battre avec une arme, or elle n'est que vent. Elle n'est rien, n'oublie pas que tu restes qu'un Homme, tu n'es supérieur à personne, nous sommes égaux. La seule différence ? Tu parles bien plus avec ta bouche qu'avec tes poings, voilà pourquoi tu n'as pas mon respect. Ta langue semble connaître plus de mots que tu ne connais de techniques. Mais, tu ne mérites pas que je m'attarde sur toi. Aoji' répond alors à ma place, tandis qu'il est temps pour moi de parler :
Je ne savais pas les Samouraï si ambitieux. Pourquoi vouloir attaquer un village ? Qu'est-ce que cela t’apportera ? Et puis crois-tu vraiment que le Shûkai accepteras un fardeau tel que ce sceau ? Tu veux savoir la vérité ? Je les ai affronté, j'ai combattu un Furyou et crois moi le sceau est très bien où il est. Ils tenteront bientôt de le récupérer une fois de plus, crois-tu vraiment que Kumo ne s'attend pas une attaque ? Tu ne sais pas de quoi ils sont capable, si tu te bats pour récupérer un tel sceau tu devras en subir les conséquences. J'ai tout perdu dans cette attaque, mon village, des amis, crois-tu vraiment que je suis prêt à remettre tout ça en jeu pour les caprices d'un Samouraï ? Tu pourrais faire le bien avec autant d'hommes et tu t'entêtes à faire le mal. Tu peux croire que je t'offense, mais tu auras tort. Tu peux tirer ta lame et essayer de me couper la langue, mais tu auras tort une fois de plus. Je me retire de ce que j'appellerai un gâchis. Si un jour tu penses à faire le bien au lieu de t'entêter à créer une armée pour détruire, le Shûkai accepteras ton aide. En attendant j'espère que nos routes se croiseront à l'avenir et si ce n'est pas des chemins, ce sera nos fers.
Aoji' me tire alors par le bras, je ne peux même pas résister, celle-ci m'emmène loin de tout ce groupe, c'est si bon de la retrouver. J'aimerai rester et tenter de convaincre ces hommes de ne pas y aller, mais c'est à eux de prendre conscience de leur erreur. C'est alors que la jeune femme me pose une question plutôt pertinente, elle semble croire que j'ai passé mon temps en compagnie de ces gens, elle se trompe totalement. Le sourire aux lèvres je me tourne alors vers elle tout en marchant, je montre mon épaule :
Oh non ! J'étais ici en mission pour le Shûkai, l'alliance des pays neutres. C'est désormais une nation puissante que j'ai rejoins, beaucoup de choses ont changé petite tête ...
Je lui souris, je ne sais pas encore où elle m'emmène, mais connaissant Aoji', cela promet ...


Dernière édition par Kaguya Shio le Dim 25 Mai 2014 - 9:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyDim 25 Mai 2014 - 8:34

Merde-moi qui pensais arriver discrètement, ce ne fut pas le car. Au lieu de réussir ma vengeance, je n'eux qu'une chose dé réussir c'est de me faire emporter par une technique Suiton dans les tréfonds de la source thermale. Putain j'ai même pris la tasse dans cette flotte ou ses impies sont en ce moment même. Revenant à la surface, je me mets à regarder autour de moi et c'est une véritable communauté de personnage que je vois ainsi, dans le lot, je peux même voir plusieurs têtes dont les anciens registres de Kiri me rappel des choses. Shio, Hattan. L'un me regardant avec une aura violette comme un toutou accroché à son os me disant d'un aire menaçant de ne pas toucher à son dû. Les yeux ronds exorbités, agrippé à un bras à la Aojinatore je regarde ça paire Kaguya:

Ao, le Kaguya me menace.

Ben quoi, même à soixante-dix ans, j'arrive à avoir un comportement d'enfant, oui c'est mon côté imprévisible qui s'agite. Mon côté fou aurait bien pu venir dire aussi un truc du genre "Aoji attaque charge sur le Kaguya, mais cela aurait était un poil de trop dans ce lieu ou plusieurs têtes semble s'agiter en même temps. Là arriva un dialogue. Voyant dans une source thermale, avec la tenue allant dans le décor, un homme venant nous recruter pour une expédition des plus parieuse. À la limite suicidaire. Enfin, après je ne connaissais la force militaire dont il dispose, mais là n'est pas la question. Personnellement m'attaquer à un village est une chose dont je me fous complètement et dont ma folie pourrait me faire accepter la proposition. Après se n'est pas non plus une chose dont je vais sauter sur l'occasion pour le faire. Je regarde brièvement Aoji qui semble quitter les lieux avec son fidèle ami. Bon, étant dis que l'on se suivrait pour notre futur chemin, je vais donc moi aussi quitter les lieux, mais pas sans regarder ce fidèle samouraï:

Vous voulez ce sceau pour quelle raison? Pui, je ne sais pas, mais personnellement je ne vois pas vraiment d'intérêt pour ses hommes d'accepter, sauf s'ils avaient une quelconque vengeance envers Kumo et encore. Kumo tien en main une malédiction pouvant nuire à beaucoup de monde, mais ils ont une force de persuasion plutôt bonne. Même si personnellement je trouve que les villages devraient se réunir pour défendre leur même intérêt ou poser ce sceau à un lieu ou eux même ne saurais le trouver. S'il ne le fait pas cela ne nous consterne pas vraiment. Sur se, si tu veux continuer à les persuader de te suivre il va falloir que tu les empêches de partir et que tu dénies un peu plus ta langue et surtout que tu te prépares à un refus catégorique.

Une chose qui n'est pas vraiment en ça faveur, mais dans tout ce qu'il a dire, rien ne donne vraiment d'intérêt à le suivre. Enfin moi peut m'importe. Me dépêchant à rattraper les autres, je me mets à grimper sur le corps d'Aoji pour m'agripper au coup:

Si vous voulez bouger plus aisément, je peux faire apparaitre un véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kentaro Hattan
Informations
Grade : Godaime Mizukage
Messages : 229
Rang : E

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) EmptyMar 27 Mai 2014 - 2:49

Perdu, ou perdu dans ses pensées.

Doublement perdu.

Kentaro Hattan regardait le chemin bouger, reculer sur ses pas. Les souvenirs allaient dans un sens ou un autre. Il bailla discrètement, même sans public. Depuis la destruction de Kiri, il dormait mal. Déjà que le sommeil était rare pour lui… Les longues jambes d’Aoji-chan qui dansent la nuit dans la superficie du lit n’arrange rien. Pour le reste, les rêves…

Hattan n’avait jamais beaucoup rêvé dans sa vie. Quand on se contente d’essayer de survivre, l’imagination prend le bord. Chaque soir, on s’écroule épuisé, mais en vie. À se plaire dans la contemplation de sa propre respiration. Si on y pense, il n’avait jamais beaucoup pensé non plus. Une action en emmenait une, et revenait rarement hanter l’esprit une fois accomplie. Alors il était peut-être plus perdu encore, dans un inconnu triple et paradoxal. Saïtan cliqueta, sans doute mécontente. Ou simplement parce que c’est un bout de métal qui vague au gré de ses mouvements, appuyé contre son dos. Le Kentaro perdait ses repères, comme un réfugié forcé de prendre la route sans dire au revoir…

Il n’avait jamais dit au revoir.

Lui ne se serait pas moqué mais en aurait certainement profité pour lui voler tout ce qu’il avait. Justice pour s’embourber d’un esprit trop complexe pour l’usage souhaité. Hattan soupira. Justice. Le bien, le mal. Le fait d’y songer, c’était justifier qu’on est rendu trop loin dans l’esprit humain. Sortir de là… Hattan voulait sortir de là. Mais les images, les responsabilités, les doutes le dévoraient. Il n’était plus le même depuis Kiri. Aoji était au courant, mais tout comme cette terre qui défile sous ses pieds, c’était un chemin qu’il ne pouvait faire que seul. Un seul Mizukage sur cette terre… Et plus précisément, le dernier.

Saïtan cliqueta et le Kentaro releva les yeux en repoussant les cheveux qui lui couvraient les yeux. Il aurait bien besoin de les couper, tiens… Plus important, l’étrange spectacle qui se produit. L’épéiste regarda les samouraïs un à un sans émotion particulière. Mais bon, on aurait pu préciser qu’il ne s’agissait pas d’une question d’aptitude à cacher ce qu’il pensait. Rien d’aussi « badass » chez le Kentaro. Juste une… assimilation d’information. Et la quête de visuel sur une chevelure blanche qui flotte un peu plus loin.

On aurait pu prétendre que les samouraïs et épéistes avaient beaucoup en commun. L’aptitude martiale. Certains s’amusaient à dire qu’un épéiste n’était rien sans le pouvoir de son épée. Quel non-sens. Qu’est l’humain sans l’air qui flotte dans ses poumons. Il soupira. Encore à penser beaucoup trop. Était-il irrémédiablement brisé ?

Regard de gauche à droite.

« Hm… Je fais que passer… Vous avez vu ma fiancée ? Pâle, peu vêtue, cheveux blancs, têtue et répond au surnom de Princesse… Ah, et sublime aussi. Et humaine. Par-là ? Merci... »

Il avait du chemin à faire s’il voulait revenir sur une voie qui était la sienne. Seulement, la route qui était avant la sienne, l’était-elle toujours ? Le destin était son maître… Ou était-il lui aussi, au final, désormais un rônin ?

Arrêter de réfléchir…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty
Message(#) Sujet: Re: Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Acte 2 Soumission (Libre PV - Yaeko, Ao, Shio, Kal, Hattan, Qingwei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-