N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Spirale [Monza;Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyVen 9 Mai 2014 - 15:44

Les graines de la zizanies étaient parfois lentes et coûteuses à semer. C'est ce qu'avait appris Yanosa au cours de ces dernières années, entre bien d'autre choses. Mais lorsque le chaos surgissait de lui-même, comme cela avait été le cas à Tsuchi ou, plus violemment encore, à Mizu, l’œuvre du jashiniste semblait se faciliter de façon exponentielle. Ce n'était bien sûr pas pour lui déplaire, mais le guerrier rouge aimait bien, malgré tout, comme pour contenter sa part d'égocentrisme intrinsèque, que ce soit sur son instigation que les choses se mettent à bouger, à muer,... à se détériorer. Aussi, lorsqu'il en eu fini avec la fratrie Kintaro au Pays de l'eau chaude, Yanosa se mit immédiatement en route vers le nord-ouest. Traversant d'abord tout le pays sus-mentionné, il redoubla de précautions à l'approche du territoire du Feu, dont il avait combattu l'Ombre il y avait quelques semaines, et se fraya un chemin avec la plus grande discrétion jusqu'à Taki, non loin de la frontière que cette contrée partageait avec Tetsu, le territoire des Samouraïs.

A quelques encablures plus à l'ouest, le Pays de la Roche abritait désormais une nouvelle coalition... Et il était dit que Taki faisait à présent parti de cette coalition. Des rumeurs et des bruits de fond que le jashiniste prit d'abord la peine de vérifier, à un petit kilomètre tout au plus de la frontière qui menait au Pays du Fer. Seul, simplement vêtu d'un large drapé ocre terni par la saleté et l'humidité, il se mêla pendant deux jours au quotidien d'une petite bourgade frontalière, écumant les rues, consommant quelques biens dans les échoppes et interrogeant plus particulièrement les marchands et autres prospecteurs qui croisaient dans la région. Ainsi immergé, Yanosa n'eut aucun mal à confirmer ce qu'il savait déjà : le pays dépendait maintenant bel et bien de Tsuchi, auquel il était rattaché par un concordat qui n'était, apparemment, pas du goût de tout le monde... Dans une petite ville à ce point excentrée, on voyait en effet d'un œil bien suspicieux voir parfois carrément haineux cette nouvelle interdépendance : le commerce était auparavant florissant avec les contrées voisines et aujourd'hui, toute la production agricole était pour ainsi dire réquisitionnée par la Roche...

Oh, bien sûr, le pays qui avait vu naître l'alliance payait contre ces denrées, mais à un tarif bien moins avantageux que celui qu'arrivaient parfois à négocier les gens d'ici avec leurs voisins de Tetsu ou du Pays du Feu. Un motif de dissension interne que le jashiniste crut bon de bien retenir... Pour l'heure, toutefois, ce n'était pas vers leur nouveau gouvernement central que les gens de ce village, et plus largement de Taki, devaient tourner leurs ressentiments. Tout du moins, c'est ce que Yanosa voulait faire apparaître aux yeux du monde : une violente poussée belliqueuse et expansionniste. Aucun village caché n'avait de raison de pactiser avec la nouvelle alliance basée à Tsuchi, bien au contraire : des tensions s'étaient déjà bien installées entre le Shûkai et ses anciens tortionnaires. Il n'y avait donc, pour ainsi dire, qu'à mettre le feu aux poudres... Que le Shozaichi puisse ou non réclamer la paternité des attaques qui auraient lieu, leurs conséquences demeureraient, et le conflit ne tarderait pas à se déclarer dans toute sa grande absurdité. Absurdité que le guerrier rouge saurait mettre à profit en temps voulu.

Chaque chose venant en son temps, Yanosa dut cependant s'affairer pour trouver la ligne de poudre à laquelle il voudrait mettre le feu. Lors de ses précédents voyages, il avait pu identifier un petit village à Tetsu, l'équivalent en tout point à son homologue de l'autre côté de la frontière. Une cible idéale, pour un coupable qui l'était tout autant. Au cœur d'un petit bois à la haute verdure, près d'un ruisseau qui cascadait entre les galets, alors qu'un soleil orangé très vif pointait encore à l'horizon en ce début de soirée, Yanosa commença donc à s'organiser. D'abord, elle. Une série de mudras, une incantation coûteuse en chakra, et la voilà qui apparaissait devant lui dans son épais tombeau, surgissant des planches de bois polies dans toute sa superbe.

« Eh bien, ça change un peu...

- De quoi tu parles ?

- Dois-je te rappeler le contexte de notre dernière « entrevue », si on peut encore appeler ça comme ça ?

- J'ai présumé de mes forces. Je ne pensais pas avoir à faire à si forte partie à ce moment là.

- Seraient-ce des excuses que tu tentes de formuler ? Haha !

- Hm. Rigole autant que tu veux. Aujourd'hui, on va tenter une approche différente.

- Tes « approches », je m'en tamponne un peu, Yanosa. Des mois, maintenant, que tu m'as promis de m'aider à les retrouver, des mois et... !

- Chht. Je sens quelqu'un. »

Ses sens ne l'avaient pas trompé. Il y avait bien quelqu'un. Une personne qui dégageait cette teinte si particulière de chakra ne pouvait pas être un simple autochtone ni même un Samouraï en patrouille de l'autre côté de la frontière. Ses yeux braqués dans la direction d'où émanait cette aura distincte, Yanosa sentit la frustration de Kagi parvenir jusqu'à lui. Si elle savait à quel point il aurait aimé avoir déjà tenu cette promesse...


Spoiler:
 


Spirale [Monza;Libre] Ren_ko13


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Dim 11 Mai 2014 - 14:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyDim 11 Mai 2014 - 1:10

J'essayais de me faire toute petite, depuis les évènements de Tsuchi no Kuni.

C'est pour ça qu'au lieu de vagabonder en ces terres où les patrouilles sont nombreuses, j'ai préféré me rabattre sur un Pays de l'Alliance adjacent, où il serait plus simple d'agir. Mais ce qui est important, pour l'instant, c'est de se cacher. Et de le faire bien. Quelque chose me disait que le Shûkai n'avait pas pris très bien le fait que j'abatte quelques uns de ses hommes. Le Pays de la Cascade était parfait en ce sens. Après tout, d'après ce qu'on disait, des Mamoru dissidents s'y seraient terrés un long moment, et étaient toujours plus vifs que morts.

Puis, ce n'était pas tout. Il y avait bien des personnes privées, ici, qui avaient des raisons pour se montrer conciliantes avec une personne comme moi. La première étant que nous partagions un ennemi commun, et la deuxième étant que j'avais les moyens pour l'abattre. Ou en tout cas, je me donnais l'air de les avoir. Parfois, il était plus important de paraître que de l'être réellement.

Je passais quelques jours à voyager de village en village, pour mesurer la température. Discuter avec une ou deux personnes. Ce faisant, aillant constaté que le soutien que je pourrai avoir serait plus faible que prévu, je décidais de revoir mes plans. Mais ne savais pas trop par où commencer. Moi qui comptait sur la bonne volonté des gens pour provoquer des révoltes ... Il ne suffirait pas d'une étincelle pour se faire. Il faudrait quelque chose de plus sérieux. Je soupirais, alors que je reprenais la route. J'avais des idées. Mais elles étaient risquées. Et le gain n'était pas à la hauteur de mes espérances.

Nouveau soupir. Voilà que je quitte les sentiers pour voyager dans les bois. Moins agréable et pourtant bien plus prudent. Sur les routes on ne savait pas sur quoi tomber, alors qu'en pleine nature ? A part quelques vagabonds excentriques et des bêtes sauvages, rien de bien inquiétant. Et pourtant. Quelques heures de marche, la journée laisse place à sa sœur soirée, et voilà que je crois une paire ... insolite. A travers les arbres, je vois un homme imposant et un cercueil où quelque chose se trouve. Un quelque chose d'humain. Un cadavre ?

Question de rhétorique, ça ne peut être qu'un cadavre ...

Je fronce les sourcils, me stoppe, camouflée par les feuillages. Ce n'était pas prévu. Et même si j'étais préparée à tout et surtout au pire, ce genre de situations me laissent toujours perplexe. Me mettent mal à l'aise. Ils sont en train de préparer quelque chose. Comment ne le seraient-ils pas ? On ne se cache pas dans les bois avec un cercueil si on a rien à se reprocher. Et le pire ? Je sens son regard. Qui me brûle. Me fixe, alors qu'il ne peut pourtant me voir. Il sait que je suis là. Comment ? Le pire, voilà ce que j'imagine.

Et ses intentions envers moi ? Je n'en sais rien. Et à vrai dire, j'aimerai ne même pas les connaître.

Trop tard, bien trop tard. Si je fais demi-tour, il cherchera à me traquer. Mais si je pars à sa rencontre, il pourrait très bien me tuer. Après tout, je n'étais pas censée être au courant de ses activités. Impasse, les choix que l'on me propose sont déplaisants. Le pire, ou le moins pire. Espérons que nous montrer soit le moins pire. Eh, qui sait ? Peut-être même que ça sera une agréable rencontre ?

Rêver est toujours gratuit, de ce qu'on m'a dit.

Je sortais de ma cachette en levant les bras, les mettant bien en exposition. Qu'il comprenne que je n'étais pas armée, et que je ne cherchais pas à l'agresser. Avec un peu de chance, ce n'était pas quelque de sanguin. Avec un peu. Et généralement, j'en ai aucune. Je prends la parole, sur une voix douce comme le murmure du vent.

- Bonsoir mon ami, j'espère ne pas interrompre quelque chose ... d'important ...

Je lui adressais un magnifique sourire. Pour pas qu'il sente la peur qui m'étreint le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyDim 11 Mai 2014 - 15:16

Un bruissement de feuilles et de branches écartées, à peine masqué par l'écoulement du ruisseau derrière le guerrier rouge, et voilà que l’intrus pointait le bout de son minois. Yanosa renvoya promptement le cercueil qui était resté jusque là à la verticale dans les entrailles de la Terre, Kagi demeurant à ses côtés, postée de trois-quart et une main posée sur le manche de son bâton à double-lame attaché dans son dos. Voilà une situation des plus gênante, dans laquelle se retrouvait embourbé le jashiniste. Qui que pouvait être cette jeune demoiselle aux cheveux verts, elle l'avait en effet certainement surpris en train d'invoquer Kagi, ce qui faisait automatiquement d'elle un témoin très gênant dont il faudrait qu'il dispose dans l'instant. Et puis, ce chakra qu'il n'avait perçu que trop tard avait quelque chose de singulier... Il aurait été étonnant de tomber sur un shinobi isolé à cet endroit, perdu entre un pays peuplé de samouraïs et un autre en pleine effervescence politique. A plus forte raison sur un shinobi qui se rendait sans faire d'histoire...

Aucun autre chakra à des kilomètres à la ronde, pas une once, rien. La jeune femme était donc bien seule. Et à moins de disposer de moyens particulièrement malicieux pour se tirer de là, elle venait pour ainsi dire de se constituer prisonnière sans demander son reste : à cette portée, lui comme Kagi avait en effet toute latitude pour la neutraliser... Ce dont cette dernière ne se priva pas. En lisant les pensées du jashiniste, la brune au tempérament de feu avait en effet rapidement compris ce qu'il attendait d'elle. Nul besoin d'amulette ou de sceau pour qu'il puisse se faire comprendre et obéir : Kagi était, dans les faits, acquise à la cause de Yanosa, et nulle subordination n'existait entre les deux acolytes, si ce n'était la nécessité pour la jeune brune d'être invoquée avant de pouvoir agir. Sans un mot, le regard dur et grisé par sa condition d'être ressuscité, Kagi joignit donc promptement les mains tandis que Yanosa se mettait à s'approcher lentement de l'intruse. Du cristal d'un bleu aussi profond que le jais s'agglutina alors en un instant autours des membres inférieurs et des articulations de cette dernière, la clouant sur place et l'empêchant de faire le moindre geste supplémentaire. Kagi avait restreint sa technique au stricte nécessaire, n'utilisant qu'un minimum de cristal pour immobiliser leur invitée surprise.

« Je ne crois pas pouvoir dire que j'ai le moindre ami, petite demoiselle. En plus de te montrer dans les parages, tu commets donc déjà une deuxième erreur. »

Yanosa s'approcha davantage pour dévisager et examiner de plus près l'intruse, tentant d'y discerner le moindre signe distinctif et assimilant ses traits pour ne pas les oublier.

« Je ne crois pas t'avoir croisé dans les parages ces derniers jours... En fait, j'en suis même sûr. Qu'es-tu venu faire ici, hm ? Tu voudrais me faire croire que tu furetais sans but et que tu es arrivée ici par pur hasard ?

J'aimerais savoir... Qui te paies pour me suivre ? Qui d'autre sait que je suis ici et mieux encore... Qu'as-tu vu exactement ? 
»

Posant cette dernière question, le regard de Yanosa se porta en arrière, vers Kagi. Cette dernière était impassible, le regard toujours aussi dur, ses mains toujours jointes pour s'assurer que la demoiselle ne puisse pas tenter de s'échapper... Ses pupilles trahissant toujours autant son appartenance au passé et à la Mort.



Spoiler:
 


Spirale [Monza;Libre] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyDim 11 Mai 2014 - 15:41

Il était plus porté sur la parole que sur l'acte, il semblait bien. Si ça n'avait pas été le cas, il se serait contenté de m'abattre. Après tout, il était plus simple de vivre avec les morts qu'avec les vivants. Qu'il fasse en sorte de m'immobiliser, ça ne me dérangeait pas. C'était même attendu. Je suis une étrangère qui le surprend en train de faire des choses interdites, moi je n'aurai pas été si conciliante. J'avais toujours peur, ne nous le cachons pas. Mon cœur battait beaucoup trop vite. Mais quelque chose avait captivé mon attention. Le cadavre que j'avais vu dans le cercueil. Il se déplaçait. J'avais à faire à un nécromancien. Mes yeux s'étaient ouverts grands sous la surprise. C'était la deuxième personne versée dans cet art que je croisais, la première étant mon maître. Mais ce qui avait fini de me surprendre, ce qui avait écarquillé mes yeux de surprise ? Que le cadavre en question dessine des mûdras. Que du cristal bleu, en réponse, se forme autour de mes jambes et de mes articulations, m'immobilisant nette.

Ma situation était compliquée. Mais pourtant, la seule chose que j'arrive à dire, c'est ça.

- Comment ..? Comment vos cadavres arrivent à faire ça ..?

Mais quelque chose me disait qu'il n'allait pas me répondre. Quelque chose me disait que si je parlais pour ne pas répondre à mes questions, mon espérance de vie risquerait d'être raccourcie de beaucoup. Si bien que je me mordais la lèvre, gardant soudainement le silence. Il s'exprima. Me parla de mon erreur. Me demandait ce que je faisais ici. Pour qui je travaillais. Des questions bien légitimes. Je passais mon regard sur le sien, puis sur celui de sa compagne cadavérique. Qui exerçait une telle fascination sur ma personne. Mais il était temps pour moi de répondre. Ce que je faisais sur un ton plaisant.

- On ne peut pas être parfaite, je suppose. Mais si j'avais fait volte-face et que j'avais tenté de fuir, je ne pense pas que nous pourrions parler aussi calmement que maintenant, n'est-ce pas ?

Je ne savais pas comment il allait le prendre. Je me mordais la lèvre, avant de continuer.

- Les personnes qui me paient n'ont aucune affaire avec vous, si vous souhaitez mon avis. Mais vous comprendrez que je ne puisse révéler leur nom, ce ne serait pas professionnel. Je suis venue ici seule, de mon propre chef. Et ce n'était pas pour vous rendre visite, désolée de vous décevoir. Si j'ai emprunté cette voie, c'est pour éviter les routes. Elles sont dangereuses pour les gens comme moi.

Je posais mes prunelles émeraudes sur les siennes, incertaines. Je n'avais dit que la vérité. Mais je n'étais pas sûre qu'il me croit. Moi, à sa place, je ne me croirai pas. Mais pour mon intégrité physique et mentale, j'espérais qu'il ne pensait pas de la même manière que moi. Si ce n'était pas le cas, je risquais de passer un très désagréable moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyDim 11 Mai 2014 - 19:22

La demoiselle de jade gardait son calme, tout du moins en surface, affichant ostensiblement sa fascination pour Kagi, qui demeurait une dizaine de mètres en arrière. Yanosa quant à lui scrutait les traits et expressions de son interlocutrice pour y déceler la moindre trace de mensonge ou de duplicité tandis qu'elle tentait d'apporter des réponses aux questions qui lui avaient été posées. Mais le jashiniste, bien malgré lui, ne put s'empêcher de faire résonner dans son esprit cette première répliques... « Vos cadavres » avait-elle dit ? Le stress et la pression auraient-ils eu raison de sa syntaxe ou bien... Y avait-il autre chose derrière cet énoncé de plus sibyllin ? Quoi qu'il en fut, les réponses apportées par la demoiselle qui se mordait nerveusement les lèvres ne manquaient pas de cohérence, elles, même si sa présence en ces lieux précis suscitait chez le guerrier rouge la plus grande suspicion.

La jeune femme était donc bel et bien venue seule et, selon ses dires, de son propre chef. Leur rencontre, semblait-il, pouvait donc être tout à fait hasardeuse... Si toutefois Yanosa avait été enclin à croire aux coïncidences.

« ...Mes cadavres, tu dis ? »

Le Nukenin marqua une pause, regardant tour à tour Kagi et la demoiselle de jade en retournant quelques menues pensées dans on esprit. Sa phrase, prise telle quelle, était équivoque: elle supposait que, elle aussi, possédait ses propres cadavres, même si en l'occurrence elle se trompait de bout en bout si elle croyait que Kagi était une vulgaire goule. Se pouvait-il que cette jeune femme dispose elle aussi... du pouvoir de Thanatos ? Pouvait-elle plier à sa volonté la chair et les os des morts, tout comme lui ? Cela il y avait une façon très simple de le vérifier, mais d'abord...

« Je ne vois aucun cadavre ici, jeune demoiselle. Tu sembles pourtant suffisamment perspicace... Assez pour reconnaître la fébrilité de ta situation en tout cas, de même que pour ne pas céder à une forme de panique quelconque... »

Un vague geste de la main vers Kagi et une simple pensée suffirent pour faire connaître son souhait à sa partenaire, cette dernière faisant rapidement craqueler et briser le cristal sur le haut du corps de la jeune femme d'un simple mudra.

« Peut-être pourrais-tu me montrer de quels cadavres tu parles au juste... ? Je pourrais alors m'arranger... Pour que tu n'en deviennes pas un trop tôt. Car si les routes te paraissent dangereuses, cette zone-ci sera bientôt bien pire encore.

- Yanosa, ne l'asticote pas trop ou on risque de perdre du temps. Quels que soient tes plans on ne peut pas se permettre d'en perdre.

- Je suis au courant, Kagi. Mais la demoiselle que voilà a quelque chose à nous montrer d'abord... Je me trompe ? »


Spirale [Monza;Libre] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyDim 11 Mai 2014 - 20:33

C'était dans un long silence que j'attendais le verdict.

Sa voix finissait par percer. Il revenait sur ma première interrogation. Et je m'étais contentée d'acquiescer. Oui, j'avais été surprise à la vue de sa poupée de chair. J'en avais, moi aussi. Mais elles n'avaient pas l'air si ... "vivantes". Elles ne pouvaient utiliser de jutsus aussi complexes, pour ne pas dire de jutsus tous courts. Préparer des cadavres crachant du poison et de l'acide était une chose, faire en sorte que ceux-ci manipulent les affinités, avancée qui plus est ... Était d'un toute autre niveau. Mais voilà qu'il y eut geste, parole imperceptible, et la partie supérieure de mon corps était libérée. Il s'adresse à nouveau à moi, je fronce les sourcils. Pas de cadavre ici ..? La demoiselle derrière lui est tout ce qu'il y a de plus mort. J'en étais sûre. Quoi que ..?

- Si ce n'est pas un cadavre, alors, qu'est-ce ..?

Je regardais tour à tour le geôlier et sa compagne de l'autre monde. Je semblais perplexe. Un peu nerveuse, aussi. Et j'étais heureuse d'avoir étouffé la crainte. Ou tout du moins, étais heureuse que celle-ci ne se reflète pas. Pas trop en tout cas. Mais il faut que j'arrête de phaser. Il m'avait demandé poliment de lui montrer le genre de cadavres auxquels j'étais accoutumée, mais je savais que si je tardais trop il risquerait d'être moins agréable.

- Si c'est ce que vous souhaitez ...

Je fouillais dans ma manche, et en ressortais un unique parchemin que je déroulais. J'apposais ma main sur les sceaux gravés dessus, et dans un nuage de fumée un immense serpent d'une douzaine de mètres glissait au sol, parfaitement silencieux. Un de ses yeux saphirs était crevé, ses côtes étaient visibles alors qu'il pourrissait par endroits.

- Est-ce que cela suffit, ou vous souhaitez en voir plus ..?

Je me mordais la lèvre, encore. Peut-être allait-il se montrer plus agréable avec moi, maintenant qu'il avait la confirmation que j'appartenais à son corps de métier ? J'en doutais un peu. Néanmoins, plus que la peur qui me prenait, c'était la curiosité qui me cernait. Son cadavre parlait. Pouvait user de techniques avancées. Aurait même une volonté propre. Il avait peut-être raison, au fond. Ce n'était pas un cadavre. C'était quelque chose de bien supérieur. Un quelque chose que je souhaitais mien.

Même si il n'était pas sûr que je vive assez longtemps pour l'acquérir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyLun 12 Mai 2014 - 9:54

La jeune femme de jade voyant le haut de son corps libéré de l'emprise cristalline de Kagi, elle hésita un instant, toujours fascinée par sa geôlière. Elle la regardait, faisant osciller son regard entre elle et le jashiniste, comme tentant de comprendre ce qu'elle était et la relation qui unissait ses deux tortionnaires. Elle n'avait pour l'heure pas eu à s'inquiéter de son intégrité physique, toutefois, ce qui la poussa sans doute à continuer dans la voie qu'elle avait commencé à emprunter plus tôt, à savoir une pleine et transparente collaboration. Elle n'avait, pour ainsi dire, pas vraiment le choix... Mais la demoiselle de jade eut tôt fait de prouver que, si elle en avait eu envie, elle aurait bel et bien pu s'en prendre au duo qu'elle avait face à elle, pour peu qu'elle ait eu suffisamment de confiance en elle. Ses bras libres, elle dégagea promptement un parchemin de sa manche, le déroulant et l'activant dans la foulée pour en faire sortir le contenu.

Toutes les suppositions de Yanosa trouvèrent alors une confirmation, tandis que le cadavre putréfié et suintant d'un serpent qui dépassait allègrement la dizaine de mètres apparaissait devant lui. Ses chairs labourées et sa tête ravagée ne trompaient pas, de même que la façon presque mécanique dont il se déplaça un instant, prouvant son obéissance à sa maîtresse. Oui, elle était bien une nécromancienne, il n'y avait plus aucun doute possible. Regardant d'abord le serpent au sol, Yanosa rehaussa son regard vers sa captive, un sourire franc sur les lèvres.

« Kagi, tu peux la relâcher.

- ...Tu es sûr ?

- Homo Sapiens. »

La phrase de code énoncée, Kagi fut délestée de tout doute qui aurait pu subsister, s'étant ainsi assurée que son partenaire n'était pas victime d'un Genjutsu quelconque. Écartant donc les mains dans l'instant, elle laissa le chakra quitter son cristal, qui s'effrita et tomba aux pieds de la demoiselle aux cheveux verts. Yanosa lui recula d'un pas, puis d'un deuxième, gardant son interlocutrice face à lui.

« Le hasard n'existe pas en ce monde. Tu m'as rencontré pour une raison bien précise, et j'entrevois déjà la beauté de ce que nous pourrons accomplir ensembles. Je ne sais pas d'où te vient cette emprise sur les morts, mois qui ai du traversé tant d'épreuves pour l'obtenir... Nul doute qu'à ta façon, tu as toi aussi du en baver.

- Yanosa, tu...

- J'en ai assez de tourner autours du pot. Cette jeune femme va nous aider à frapper fort, c'est un fait... N'est-ce pas ? Tes goules, autant que tu en possèdes, je peux les mettre à profit dès ce soir, petite demoiselle, si tel est ton souhait. Je ne te force pas la main... Tu peux décamper dans l'instant si ça te chante. »

Sur ces mots, Yanosa se retourna pour retourner vers Kagi et se rapprocha d'elle, lui intimant de commencer sans plus tarder. La belle brune joignit alors à nouveau les mains, agglutinant une grande quantité de cristal à côté d'elle pour former un bloc massif totalement lisse sur le dessus qui lévitait au dessus du sol. Arrivant près du bloc en question, le jashiniste se retourna à nouveau pour jeter un regard presque complice à la jeune femme de jade.

« Ce soir, Tetsu pleurera. Dans deux jours, ce sera le tour d'Ame. Et bientôt, le monde entier sera plongé dans le chaos. Il n'appartient qu'à toi de décider... si tu veux y contribuer. »

En prononçant ces dernières paroles, Yanosa tendit sa main et son bras vers la jeune femme en signe d'accompagnement, le regard dur et empli d'un feu inextinguible. Kagi, à côté de lui, le regardait, à la fois dépitée et fascinée. Il lui avait promis de l'aider, et malgré tous les reports, elle savait qu'il tiendrait parole. De jour en jour, sa foi en lui grandissait... Et elle ne se l'expliquait pas.


Spirale [Monza;Libre] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyLun 12 Mai 2014 - 22:14

La sentence sonnait.

Et voilà que le cristal qui me cernait se brisait, me laissant totalement libre de mes mouvements. Et ce que je pensais se confirmait : La poupée de chair avait sa propre volonté. C'était si ... fascinant. Elle semblait bien plus méfiante que son maître, en tout cas. Plus réticente à me laisser en vie, aussi. Mais venant de quelqu'un de mort, ce n'était pas si étonnant. Je secouais mes vêtements, pour me défaire des quelques éclats de cristal jais encore présents, alors que le nécromancien s'exprimait. J'étais d'accord avec lui sur quelques points. Notamment sur le hasard. Il n'y avait que fatalités, ici bas. Pour ce qui était d'en avoir bavé, beaucoup moins, ayant eu un instructeur habile. Il n'avait pas besoin d'être au courant, si vous voulez mon avis. Je restais silencieuse, ne me considérant toujours pas en position de prendre des initiatives.

Mais voilà qu'il me proposait de me joindre à sa croisade. Il comptait faire quelque chose avec le don que nous partagions. Il comptait abattre l'enfer sur les Pays du Fer et de la Pluie. Et il me voulait à ses cotés. Quelque chose que sa petite poupée ne semblait pas approuver. Mais comme il est le maître et elle l'esclave, elle ne peut que se contenter d'acquiescer et servir. Est-ce normal d'apprécier cet état de fait ? Est-ce normal de trouver un certain plaisir à l'idée de dominer une personne au point de lui faire commettre le pire blasphème contre son grès ? Je ne sais pas. Mais j'étais attirée. J'avais envie d'en savoir plus. Je voulais m'approprier l'art qui était le sien, à ce nécromancien.

Je posais mon regard sur le sien, toujours dans le doute, bien que la décision était déjà prise. Il brûlait du feu des croyants, des fanatiques. Il y avait là du zèle. J'avais presque envie de croire à sa cause, quelle qu'elle soit. Mais ce n'était pas le cas.

- Il me faut quelques réponses, avant.

Je saisissais néanmoins le bras qu'il me tendait, fermement, et prenais appui sur la plateforme.

- Pourquoi vous attaquez vous à ces pays ?

Et surtout, plus important ...

- Et quel est le secret derrière votre ... amie ..?

Alors que je posais mon regard sur celui de la manipulatrice de cristal. Avec un éclat d'avidité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyMar 13 Mai 2014 - 9:55

Sans grande surprise la demoiselle était intéressée... Mais exigeait avant d'aller plus loin quelques menues explications. Il y avait décidément de la logique dans cette cervelle, même si dans la gestuelle, la jeune femme semblait toute acquise au projet destructeur que voulait initier Yanosa. S'aidant de la main tendue, elle eu en effet vite fait de grimper sur la plate-forme qui lévitait à un peu moins d'un mètre du sol, tout en interrogeant son hôte sur le but de sa petite escapade, ainsi que sur autre chose de plus... indiscret. Elle s'était bien sûr aperçu que Kagi n'était pas tout à fait vivante : c'était là l'expérience de la nécromant qui avait parlé. Les interrogations devaient donc fuser comme autant de feux d'artifices dans son esprit, elle qui ne devait jamais avoir eu que chair morte sous ses ordres. Le jashiniste hésita un instant, lâchant le bras de la demoiselle de jade et se tournant un bref instant vers sa partenaire. La petite était désormais bien curieuse, pour quelqu'un qui quelques secondes auparavant aurait pu rencontrer une mort brutale... Un mort qui pouvait toujours la guetter au moindre tournant un peu serré qu'elle prendrait lors de cette rencontre.

« Haha... Je ne crois pas que je serais bien plus qu'un idiot fini si je te révélais l'étendue de mes plans alors que je ne sais même pas d'où tu viens ou avec qui tu es ou as été en contact. Oh, je m'en fiche pas mal, je te rassure : l'art que tu pratiques suffit à prouver ton obédience. Je te dirais donc simplement... que tout cela n'est qu'un maigre prélude.

- Et il me semble bien qu'il t'as déjà dit qu'il n'avait pas d'ami, petite sotte !

- Troisième erreur, en effet... Une double cette fois.

- J'ai vu la lueur dans tes yeux, celle de la convoitise, de l'envie... Oui, je suis morte ! Et grâce à Yanosa, j'ai une nouvelle chance d'accomplir ce que je n'ai pas pu faire auparavant, et bien plus encore. Mais ça ne vaut que s'il se tient à bonne distance des catins profiteuses dans ton genre... »

Volontairement silencieux, Yanosa observait à présent la scène tel un spectateur, gardant les bras le long du corps et faisant osciller son regard entre Kagi et leur invité. Cette dernière était à présent seule, perchée sur la plate-forme, et son interlocutrice semblait fulminer. Le guerrier rouge avait senti monter sa colère, au travers du lien qui les unissait, et avait décidé de lui laisser toute latitude quant à la manière de la canaliser... Ce qui lui permettrait, de surcroît, de peut-être mieux cerner la petite demoiselle aux cheveux verts.

« Ta piètre démonstration ne prouve pas grand chose... Et tu te crois en mesure de comprendre ce que je suis ? Qui je suis ? Pauvre petite créature... »

Soudain, une évidence frappa Yanosa, une évidence qui ne lui aurait même pas effleuré l'esprit si il n'avait pas aussi bien connu Kagi. Car si son ressentiment face à la question de la demoiselle était réel, elle était en réalité en train de l'amplifier, de l'exacerber volontairement afin de paraître bien plus agressive qu'elle ne l'aurait été en temps normal. Elle aussi, voulait éprouver les motivations et le caractère de leur invitée...


Spirale [Monza;Libre] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyMar 13 Mai 2014 - 16:18

Le nécromancien ne semblait pas réellement enthousiasmé à l'idée de répondre à mes questions. Il était flou, ce qui était en soit un cours d'action prudent. Après tout, j'étais une parfaite inconnue. Une inconnue qui, de ce qu'il avait pu voir, était plongée dans des activités souterraines que les gens fréquentables n'approcheraient pas à une dizaine de kilomètres. Puis, je comprenais sa réticence : Qu'une captive que l'on avait menacé de mort quelques minutes auparavant prenne autant de libertés, cela pouvait faire tiquer. Je ne devais pas oublier moi-même cet état de fait, cela dit. Ma vie ne tenait toujours qu'au bout d'un fil. Un faux pas, et il pouvait décider que j'étais dispensable. Ce que j'étais, définitivement. J'étais juste plus pratique pour ses plans, quels qu'ils soient.

Agissons avec prudence. Mais voilà que la poupée de chair prenait la parole pour m'invectiver avec une certaine agressivité ? Oooh. Amusant. Je me demande ce qu'il se passerait si son maître décidait de la forcer au silence ? Continuerait-elle à me regarder avec ce regard courroucé ? Elle me traita de catin opportuniste. Je me contentais d'afficher un grand sourire. Catin opportuniste n'était pas le terme le plus dégradant qu'on avait usé à mon égard. Et au fond, il me qualifiait assez bien. Alors j'attendais qu'elle crache tout son venin, calmement. Avant de lui répondre, index posé sur les lèvres.

- C'était pour la politesse, mon "amie". Mais si la sincérité est de rigueur, alors les mots esclave, pantin ou poupée seraient ceux qui vous qualifieraient le mieux. J'ai une certaine préférence pour poupée. Si votre maître le veut bien, je m'adresserai dorénavant à vous à l'aide de ce terme.

Je lui adressais un sourire plaisant, avant de continuer.

- Quant à vous comprendre ? J'ai du mal à vous saisir, en effet ... Mais j'ai quelques hypothèses qui viennent à mon esprit ...

Je levais un premier doigt.

- La première, vous n'êtes rien de plus qu'un cadavre tel que ceux que j'utilise couramment. Mais votre maître, par un quelconque artifice, vous fait parler et arrive à canaliser ses pouvoirs à travers votre enveloppe.

Je levais un second doigt, toutes sourires.

- La seconde, il a été dit qu'une branche subversive du clan Mamoru avait pratiqué quelques expériences interdites avec des démons et des cadavres. Mais le but était d'en faire des êtres vivants, et vu à quel point vous semblez morte ... J'en déduirai que vous n'êtes qu'une expérience ratée.

Et je finissais par lever le troisième et dernier doigt.

- Ou vous êtes la quintessence de l'art que votre maître et moi semblons partager. Même si c'est la première fois que je vois une telle chose, et que je n'arrive pas à en saisir les tenants et aboutissants ...

Je gloussais.

- La première possibilité serait décevante, la seconde me semble trop fantastique pour être réelle. N'en restant plus qu'une, donc ...

Je souriais, laissant la phrase en suspend. Je me tournais vers le croisé rouge, avant de lui parler sur le même ton calme et agréable.

- Je ne vous suis pas nécessaire, j'en ai bien conscience. Mais étant ce que je suis, une catin profiteuse, tous mes services demandent ... rémunération. Je veux que vous m'appreniez le secret derrière votre poupée.

Je croisais les bras sous ma poitrine, lui adressant un sourire en coin.

- J'ai bien conscience de l'inégalité de l'offre. J'ai plus besoin de vous que vous de moi. Si bien que je me plierai aux quelconques exigences que vous jugerez utiles de poser.

Je penchais la tête sur le coté.

- Oh, et concernant vos raisons ... Un maigre prélude, dites-vous ? Je n'ai pas besoin d'en savoir plus. Si ces pays sont les cibles d'un courroux tel que le votre, c'est que vos raisons doivent être pures.

Mon sourire s'était élargie, alors que j'attendais sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyMar 13 Mai 2014 - 18:11

Juchée sur la plate-forme de cristal telle une comédienne sur les planches d'un théâtre, la jeune nécromancienne garda un calme froid face à l'excitation apparente qu'avait affiché Kagi à son encontre. Appuyant son discours par quelques mimiques qui relevaient du tic ou d'un sens aiguë de la mise en scène corporelle, elle répondit donc à la colère par l'insulte, d'abord un tantinet directe, puis un peu plus subtile. En son for intérieur, Yanosa se riait de cette situation, et ne parvenait d'ailleurs aucunement à retenir ce sourire aussi large qu'un détroit. S'il redoutait la réaction de Kagi face à tant de vanité et pire, face à son rire retenu ? Pas le moins du monde, même si... Même si, au fond, peut-être que cela la touchait, juste un petit peu... Kagi, du clan Imamura, avait heureusement appris à pleinement accepter sa condition depuis ces derniers mois : elle ne voyait plus sa mort comme un fait historique qu'elle aurait aimé changer, à la place, elle voyait tous ces jours passés sur Terre comme autant d'occasions supplémentaires de pouvoir faire justice à sa sœur. Depuis qu'elle s'était décidé à appuyer Yanosa dans sa quête, c'était même une motivation encore plus profonde et vivace qui l'animait, peut-être plus vivement encore que certains individus bien vivants.

Toute en lucidité, Kagi laissa donc la demoiselle de jade se dévoiler, avancer ses hypothèses, et se tut pour ne pas en perdre une miette. Elle et le jashiniste étaient son public... Et c'était en toute logique à eux d'écrire la critique de ce spectacle improvisé.

« Ta logique te sert bien, jeune fille, mais elle semble également constituer ton plus grand défaut, entama Yanosa, appuyant ses mains sur ses hanches. Tu te méprends en effet sur un détail tout à fait crucial... Kagi, ici présente, pourrait en effet nous tuer tous les deux ici-même, maintenant, si tel était son souhait. »

Le jashiniste laissa passer quelques secondes, laissant Kagi lancer un regard faussement meurtrier vers la jeune femme aux cheveux verts.

« Tu comprends... ? Ce n'est pas un corps que tu as devant toi, mais une âme. La source à la fois de toutes les forces et de toutes les faiblesses de notre grande espèce. Je ne suis pas le maître de Kagi, ça non... Et tu ferais bien de l'intégrer si tu comptes fouler cette Terre quelques minutes de plus, d'ailleurs. Ceci étant dit... »

Yanosa replaça ses bras le long du corps, baissant les yeux vers le sol tout en contournant la plate-forme sur laquelle se tenait son interlocutrice, la forçant à choisir entre le suivre du regard ou garder Kagi à vue.

« Ce pouvoir ne peut tout simplement pas être inculqué ni même enseigné. Il faut aller le chercher pour le mériter, c'est aussi simple que ça. Point de commerce lorsqu'il s'agit de choses aussi importantes... Et il en va de même pour notre cause. Car elle est, en effet, d'une pureté sans pareille. Et elle ne souffrira pas de compromissions quelles qu'elles soient ni ne déviera sa course pour une quelconque raison.

A ce stade, tu as encore le choix, mais plus pour très longtemps
, annonça alors le jashiniste en stoppant sa marche, croisant les bras dans le dos à l'opposé de Kagi vis-à-vis de la plate-forme. Tu peux tenter de comprendre et m'aider à atteindre notre idéal en joignant tes forces aux nôtres, prouvant de ce fait ton obédience, la vraie... Ou tu peux déguerpir. »


Spirale [Monza;Libre] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyJeu 15 Mai 2014 - 2:29

La poupée n'avait pas apprécié ma rhétorique, mais se contenta de me regarder avec des envies de meurtre. Le nécromancien, lui, affichait un large sourire. Il semblerait que je l'ai amusé, ce qui pouvait être une bonne et une mauvaise chose. Et après tout, je me moquais bien de ce que pouvait penser le petit jouet : Quoi qu'il puisse essayer de me faire croire, c'était lui qui tirait les ficelles de cette mascarade. C'était à lui que je devais plaire, si je souhaitais tenir à ma vie et en apprendre plus sur ses sombres arts. Lorsqu'il me dit que sa poupée, répondant au doux nom de Kagi, pourrait nous tuer si jamais l'envie lui prenait, j'avais haussé un sourcil. Et avais la moue en répliquant.

- Dois-je en déduire que poupée n'est pas à l'ordre du jour ?

Avant de retourner dans un silence digne. Et un peu gêné. Il ne fallait pas longtemps pour qu'il me fasse comprendre que si je n'adressais pas de respect à sa petite Kagi, je risquerai de rejoindre son armée de goules. Je me mordais la lèvre, alors que je clignais des yeux. Me serai-je trompée ? Ou essaye-t-il de m'intimider ? Un jouet qui garde sa volonté et qui agit à sa guise n'était plus un jouet intéressant. C'en était un défectueux. Mais si quelqu'un arrive à ramener d'entre les morts une telle entité, cela ne doit pas être si difficile de l'asservir totalement, n'est-ce pas ? Dans le doute, observons.

Mais le voilà se déplaçant, contournant cette plateforme de cristal sur laquelle je me trouve. Choix difficile : Garder mon regard sur la poupée fascinante, ou suivre du regard son maître ? Le choix était vite fait. Je tournais la tête pour garder mon regard dans le sien, me désintéressant apparemment de Kagi. Ça n'aurait pas été prudent. Elle pouvait en profiter pour me faire payer tout le venin que j'avais craché sur sa personne. Mais si elle avait dû le faire, elle l'aurait fait avant. Il n'y avait pas besoin de tels subterfuges pour se faire.

Et vint le moment. Le fanatique écarlate me parla de sa cause et de son importance capitale. Me demandait mon entière et complète soumission à celle-ci, et mon obéissance. M’exhortait à rester ou à quitter les lieux. Et me demandais de m'engager pleinement. Ou mourir, si jamais il constatait mon doute ou mon inutilité. Enfin, ça, c'était sous-entendu. Que faire ? Partir, alors que le spectacle ne vient que de commencer ? Ce serait le plus prudent. Son art, je pourrai en percer les secrets seule. J'avais confiance en mon talent et immense génie. Mais ça me prendrait du temps. Et du temps, j'en manquais. Si bien qu'après un dernier regard à la demoiselle entre deux mondes ...

- Dois-je réciter un serment ou quelque chose dans le genre, ou vous accompagner sera suffisant pour vous prouver ma bonne volonté ..?

Je m'étais assise sur la plateforme, laissant mes jambes suspendues en l'air, un petit sourire en coin logé sur mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] EmptyJeu 15 Mai 2014 - 19:16

La demoiselle sembla un moment mal à l'aise, comme si elle se retrouvait coincée le séant entre deux chaises dont l'une était recouverte d'épines. L'autre, plus attrayante, revêtait malgré tout l'habit de l'inconnu et du danger, qui pouvaient se révéler tout aussi meurtriers qu'un poignard directement dirigé vers le cœur. Mais au fond, la décision que comptait prendre la nécromant se lisait d'avance sur ses traits. Ce tic qu'elle avait de se mordiller la lèvre trahissait à la fois son stress et son insatiabilité en matière de connaissances et de compréhension : c'est en tout cas ce que pensait Yanosa pour le moment. Mais... la belle verte aurait beau dire ce qu'elle voulait à présent, le jashiniste n'oublierait pas les paroles qu'elle avait tenues un peu plus tôt. Changer la nature profonde d'un être bercé dans les arcanes de la mort était une douce utopie, mais lui faire entrevoir la vérité et l'ampleur de son orgueil pouvait parfois donner des résultats surprenants. Tout viendrait, si Jashin le voulait, en temps et en heure...

A cet instant, c'était toutefois cette première décision initiale qui comptait plus que tout : allai-elle décider de partir en retirant ses billes ou laisserait-elle bel et bien place à sa soif de « plus » ? Sa réponse, sibylline, n'en resta pas moins équivoque. Se demander comment on devait s'habiller pour une fête revenait à admettre que vous y étiez invité, à moins que tout votre propos ne se fonde sur la sémantique de ce qu'était une tenue de soirée. Dans cette situation, point de sémantique. Les protagonistes de cette rencontre fortuite avaient en effet déjà bien assez parlé, et tout ce qu'il restait à faire était de concrétiser ladite rencontre par des actes. C'est donc non sans un léger sourire en coin que le guerrier rouge monta sur la plate-forme, incitant Kagi d'un léger hochement de tête à étendre un tantinet cette dernière pour qu'ils puissent s'y tenir à trois. La maîtresse du Shôton, sa création agrandie, eut ensuite tôt fait de rejoindre Yanosa et la jeune femme d'émeraude sur la surface lisse et bleutée.

« Ce sont tes actes qui feront ton avenir et celui du monde, pas des paroles. »

La plate-forme prit alors rapidement de la hauteur tandis que les derniers rayons du soleil orangé leur caressaient le dos, à la cime des arbres, presque une vingtaine de mètres au dessus du sol. Bientôt, la nuit tomberait, et le cristal bleu nuit de Kagi se fondrait dans le ciel étoilé parsemé de nuages. S'avançant sur le devant de la plate-forme, en lévitation stationnaire, Yanosa reprit alors.

« Le sang, comme en bien d'autres jours, sera versé, mais pas en vain, non. Car il n'y a qu'en ouvrant les yeux du monde au forceps qu'il pourra contempler son corps décrépi et en tirer les enseignements qui lui font défaut.

En avant.
 »

Sur quoi, la plate-forme de cristal commença à avancer en direction de la frontière... et de Tetsu.


Spirale [Monza;Libre] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Spirale [Monza;Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Spirale [Monza;Libre] Spirale [Monza;Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Spirale [Monza;Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-