N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| Empty
Message(#) Sujet: C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| EmptyLun 28 Avr 2014 - 16:54

    La prison de Konoha, voilà où se trouvait notre jeune héros, mais vous allez me demander ce qu'il fait là et bien il va voir la personne que Yuki aime le plus au monde, Katano Yusuke. On peut l'appeler le rival de Kibō, même si la relation que chacun avait avec Yuki n'était pas comparable, le prisonnier avait un avantage énorme sur le Genin de Suna. Premièrement, Yuki aimait le déserteur et non pas le Sunajin. Deuxièmement, le rêveur avait passé combien de jours avec Yuki, quatre, cinq jours pas plus, alors que le blond avait eu une histoire avec la Samui, ils avaient vécu passablement de choses ensemble, alors que l'élève de Kioshi n'avait rien fait, mise à part dormir un soir avec.

    Ces deux points montraient clairement le gouffre qu'il y avait entre ses deux hommes, de plus, d'après les rumeurs, l'ex Kirijin était quelqu'un de plutôt puissant, alors que le membre de l'équipe Miira n'était même pas parvenu à venir à bout d'une simple Chûnin de Konoha. En gros, le jeune homme aux regards de glace avait perdu d'avance, mais il était hors de question d'abandonner Yuki, il lui avait promis, qu'il resterait pour toujours à ses côtés et qu'il la protégerait, mais bon, il n'arrivait même pas à se protéger lui-même. Il y avait aussi Aoji, il lui avait promis à elle aussi de veiller sur la manieuse de glace et de justement, l'éloigner de ce type, même si notre jeune héros ne le connaissait pas.

    Le doute planait sur la personne de Kibō, depuis son retour de la guerre, il ne savait plus où il en était et malheureusement ce n'était pas avec cette attitude qu'il devait approcher Yusuke, sinon il allait se faire remballer propre en ordre. Cependant, depuis ce fatidique combat, il avait perdu confiance en lui, la défaite l'avait détruit mentalement, ensuite, vint l'histoire de Yuki voulant libérer le Katano et partir avec lui, ce qui signifiait perdre la jeune demoiselle. Tout semblait filer entre les doigts de notre jeune héros, sans que ce dernier ne puisse rien faire, il n'y avait pas pire comme situation.

    Le spécialiste en Fûinjutsu pénétrait de plus en plus au sein de la prison, il était à présent vers les cellules et montra le parchemin de la Kazekage, qui faisait office de passepartout. Les gardes examinèrent le Genin et un garde accompagna le défenseur moral de la paix vers les cellules, il allait rester avec lui, le temps de sa visite, en restant bien sûr en retrait pour ne pas écouter les discussions, mais prêt à intervenir si Kibō tenterait quelque chose ou le prisonnier. Le shinobi du Pays du Vent avait demandé de l'amener devant la cellule de Katano Yusuke et c'est ce que fit le garde, avant de se reculer et de laisser notre jeune héros, seul, avec le déserteur.


      " Katano Yusuke ? "

    Dit-il pour voir si ce dernier était réveillé, il entama sa présentation lorsque le prisonnier donna des signes de vie.

      " Je m'appelle Kibō, je suis ici pour te parler de Yuki... "

    Le nom de la princesse des neiges devrait attirer son attention.

      " J'aime Yuki... "

    Le jeune homme aux cheveux blancs marqua une pause pour voir la réaction de Yusuke avant de continuer.

      " On m'a donné l'ordre de veiller sur elle, de la protéger, de l'éloigner de toi et de la conduire sur le bon chemin, cependant, je sais qu'elle t'aime... Je ne veux que le bonheur de Yuki, alors je suis venu ici pour comprendre, savoir quels sont tes projets pour elle, si tes paroles me sembleront sincères et que je vois que tu pourras la rendre heureuse, je n'aurais pas de raisons de m'interposer entre vous deux, même si je sais que j'en souffrirais, cependant, si je vois que tes sentiments ne sont pas sincères envers elle et que tu profites d'elle, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour la tenir loin de toi. "

    L'utilisateur du Onkyôton dit ce qu'il avait à dire, il fallait attendre la réponse du Katano pour voir quelles seront les actions que le Genin devra entreprendre concernant l'Edelweiss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| Empty
Message(#) Sujet: Re: C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| EmptyMar 29 Avr 2014 - 14:04

Plus le temps passait et plus je remarquais que je ne m’emmerdais pas tant que cela dans cette prison. Bien au contraire, je recevais des visites presque tous les jours. Bon il faut aussi dire que de nombreuses journées se perdaient dans ma routine de prisonnier mais j’étais logé (le service était d’ailleurs assez médiocre) nourri et assez bien entretenu. J’étais assez content de ma situation et je n’aurais pas dit non à quelques semaines de plus. De toute façon, ce petit séjour a l’ombre me permettait de méditer et de mettre, à l’interieur de mon propre esprit, des choses complexes en place. Je préparais ainsi des stratagèmes, des argumentations. Je me bâtissais un véritable plan ultra détaillé et totalement virtuel. J’étais devenu une sorte d’ermite et ma capacité d’analyse avait drastiquement évoluée vu le temps que je passais à « penser ».

Cependant, outre les visites habituelles des gens que je connaissais bien, j’avais également droit aux visites sans queue ni tête de personnes que je n’avais jamais vu de ma vie. Vint ainsi une boulangère sénile à la recherche de son petit-fils, un boucher arrogant et une petite fille qui s’était perdue. Par chance pour la petite fille, Goren ne se trouvait pas dans la prison. Il l’aurait certainement transformé en esclave pour ses sévices grivois et sanglants. Penser à Goren me redonnais le sourire. Après Shord, il était devenu assez vite mon nouveau compagnon. Plus que cela, j’éprouvais un certain manque pour lui. Son coté complètement chtarbé et monstrueux était tellement amusant que la plupart du temps je ne pouvais m’empêcher de sourire à chacune de ses menaces. Ouai… j’en avais du temps à perdre dans cette prison.

Il fut cependant un jour où j’eus moi aussi droit à ma surprise. Une surprise importée cependant. J’étais tranquillement assis sur mon banc, la tête rabaissée vers le sol et les yeux clos lorsque je sentis la présence chakratique d’un nouvel individu. La puissance de cet inconnu n’était pas extraordinaire mais elle avait cependant quelque chose de speciale. N’ayant rien d’autre a faire je me concentrais sur cette puissance et me rendis compte qu’elle se rapprochait de ma cellule. Celle-ci se trouvait au bout d’un long corridor ce qui signifiait que l’homme en question était venu pour moi. Sans plus de raison que cela, je cessai de sonder la force de mon visiteur. Je voulais garder la surprise entière. C’est alors que j’entendis les bruits de pas, les respirations intense dues a la chaleur.

Soudain les pas s’arrêtèrent et je compris que l’inconnu se dressait là, juste devant les barreaux de ma nouvelle maison. Il m’interpella. Tout de suite mon cerveau se mit en marche : la voix n’était pas celle d’un adulte mature. Un adolescent ou un jeune homme dans la fleure de l’âge ? Je redressais la tête légèrement et fixai mon visiteur. Il avait une allure classique mais une tignasse blanche qui m’induit tout d’abord en erreur quant a son age. Il devait avoir plus ou moins le même que moi. Je remarquai le bandeau frontal affublé du signe non barré de suna. Un soldat de l’armée régulière et non un déserteur. C’était à noté dans ma situation. Le sunajin continua en se présentant. Connaissant deja mon nom, il n’avait pas besoin que je réponde a mon tour, je restais bien sagement a ma place, ne bougeant pas d’un pouce. Kibo m’annonça alors qu’il était la pour me parler de Yuki. « Ainsi un sunajin fait tout ce chemin pour me parler de ma princesse des galces » me suis-je dit. « Il serait impoli de l’interrompre ».

Je ne m’attendais pourtant pas à la révélation suivante. Le jeune Kibo m’annonça son amour pour Yuki. Cette petite phrase fit naitre un sourire en coin sur mon visage. Un sourire de confiance et de sûreté. Un petit gars comme lui contre moi… je n’étais pas de nature bien arrogante mais là, il y avait de quoi rire. Je ne fis cependant pas part de mon amusement et me contentais d’écouter le jeune homme jusqu'à la fin de son discours. Apparemment, on lui avait donné l’ordre de la protéger… de moi ! la suite ne fut pas meilleure. Il abattit grand nombre de conneries à l’orale qui ne firent pas echo à mes oreilles.

Une fois qu’il eut terminé, je me levais tout en soupirant un peu. Je me rapprochai des barreaux mais en gardant une certaine distance, disons celle d’un bras tendu. Je maintenais mon regard dans celui de mon interlocuteur et je souris d’un coup. Un grand sourire, un sourire qui voulait tout dire et j’aurais très bien pu me passer de mes phrases suivantes au profit de ce petit geste du visage.

-Tu es vraiment marrant toi gamin. Si si je t’assure ! Tu viens devant ma cellule m’annoncer que tu aimes ma petite amie, tu me demande de justifier toute ma relation à un gamin comme toi et tu te donne l’importance de croire que tu pourrais changer quelque chose à nos liens si jamais ma réponse ne te satisfaisait pas. Tu ne trouves pas ça comique toi ? Moi je trouve ça très amusant. Ça bien sûr en plus du fait que s’il n’y avait pas ces barreaux entre toi et moi tu serais deja transformé en statue de cendre. Mais soit, reste là et joue les héros. Mais ma relation avec Yuki ne te concerne en rien et si tu t’imagine pouvoir ne faire qu’une éraflure dans ce que moi et elle avons construis ensemble, c’est que tu es aussi fou que tous ces types qui demande aux grenouilles de leur donner de l’argent.

Mon ton n’était pas devenu agressif. Ni lorsque je l’insultais ni lorsque je lui montrais bien que j’étais au dessus de lui. Mon ton se faisait supérieur mais il fallait bien remettre ce garçonnet à sa place. Il avait une trop grande gueule pour que je ne l’aide pas un peu à réfléchir. Mon ton était donc resté neutre, relativement amusé. Quant à moi je retournai m’asseoir sur mon banc, le regard cette fois positionné au dessus du crâne de Kibo…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| Empty
Message(#) Sujet: Re: C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| EmptyMar 29 Avr 2014 - 14:42


    Première réaction de Yusuke, se trouvant toujours dans l'ombre, fut un soupire, le discours l'avait donc lassé, il n'était pas une personne avec qui l'on pouvait parler et exposer son ressentit, qui était des plus sincères, peut-être qu'il n'avait pas l'habitude d'entendre des choses du genre, qui sait. Quoi qu'il en soit, le Katano vint à la lumière du jour avec un large sourire, qui voulait tout dire, les paroles de notre jeune héros ne l'avait pas touché, cependant, si c'était le cas, il aurait pu rester dans l'ombre et ignorer Kibō, mais à voir, il voulait lui dire quelque chose ou tout simplement le remettre en place.

    C'est effectivement ce qui arriva, le discours était drôle pour le déserteur, au moins, quelqu'un était venu le faire rigoler un peu. Certes, c'était complètement ridicule, mais on lui avait ordonné de tenir Yuki loin de cet individu, alors au lieu de le faire sans savoir le pourquoi, le rêveur était venu comprendre pourquoi ce type était dangereux pour la Samui. Avait-il utilisé les mauvais mots, s'était-il mal exprimé, probablement que oui, mais c'était dû à sa conscience, qui n'était pas du tout tranquille à cause de tous les récents évènements.

    À la suite des premières paroles de l'ex Kirijin, vinrent les menaces, s'il n'y avait pas les barreaux, le spécialiste serait transformé en cendre. Cet homme maîtrisait le Katon ou le Raiton, car tous les deux pouvaient réduire en cendre quelque chose, à moins qu'il ne manit carrément l'art de la cendre, le Haiton. Enfin bref, c'était sans importance, mais dans tous les cas, le prisonnier n'aurait fait qu'une bouchée de l'élève de Kioshi, même si ce dernier était un fin stratège. Sa force était comparable à celle d'Aoji, il pouvait la ressentir, cependant, Kibō était arrivé à bout de la Kaguya, serait-il peut-être capable de gagner contre Yusuke ? Impossible de répondre, mais quoi qu'il en soit, pour le moment il était inférieur à lui, un point c'est tout.

    Le membre de l'équipe Miira n'était pas venu ici pour faire son malin et jouer les héros, c'était de loin pas dans son caractère ou dans ses habitudes, il était quelqu'un de sincère, de directe et de très humble. Le Katano faisait erreur, sa relation avec Yuki l'importait, il lui avait avoué son amour et la manieuse de glace l'avait accepté. La princesse des neiges étaient entre Yusuke et Kibō, entre l'obscurité et la lumière. Le jeune homme aux regards de glace, resta impassible devant les paroles du prisonnier, pour ensuite, regarder en haut, comme s'il cherchait ses mots, alors que le déserteur s'était rassis.


      " Je te le concède, mon discours serait digne d'un clown, mais je me suis peut-être mal exprimé. On m'a ordonné de tenir Yuki loin de toi, cependant, je ne suis pas le genre de mec à suivre à la lettre ce que l'on me dit, alors je suis venu pour essayer de comprendre quel genre de personne tu étais, je veux me forger mon propre avis sur ta personne. Maintenant, libre à toi de m'expliquer qui tu es, mais dans tous les cas, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour amener Yuki sur le bon chemin, celui de la lumière. "

    Le regard de notre jeune héros revint dans celui du prisonnier, enfin, plutôt dans l'ombre où il se trouvait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| Empty
Message(#) Sujet: Re: C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| EmptyMar 29 Avr 2014 - 17:19

Mon interlocuteur n’avait pas l’air d’avoir bien compris le message que je lui envoyais. Il avait encore l’espoir que je lui explique ce que je comptais faire avec Yuki. Pour lui, j’étais sans doute un pote de jeu. Pour lui Yuki était sans doute une amourette de vacance. Mais pouvait-il seulement comprendre ce qui faisait de moi et Yuki un couple si spécial. Non… je ne pense pas qu’il le comprenait. Je ne pense pas qu’il saisissait l’importance qu’avait une telle union. Nous nous étions vus quelques jours au par avant et elle m’avait clairement fait comprendre ce que nous étions. Elle était mon Yang, j’étais son Yin. Elle était la glace et j’étais le feu ardent. Nous nous complétions mieux que l’eau et le soleil. Nous étions fait l’un pour l’autre comme l’on fait le manche d’un sabre pour aller avec sa lame. Nous étions l’élégance et la puissance à la fois. Le pauvre Kibo ne comprenait rien à une union si rare et c’est bien pour cela qu’il continuait de poser sa question idiote. Il ne comprenait pas la base de notre relation à Yuki et à moi. C’est ainsi que par souci d’intellectualisme plus qu’autre chose, je choisis de répondre à sa question.

-Ecoute gamin, ce que tu dis n’a pas de sens. Tu dis que tu ferais tout ce qui est en tout pouvoir pour mener Yuki sur le bon chemin, sur le chemin de la lumière. Que sais-tu du bien et que sais-tu du mal ? Toi comme moi ne pouvons pas le différencier. Il n’y a pas de blanc ou de noir dans ce monde, juste du gris. Nous le sommes tous et cette hideuse couleur nous colle à la peau comme à une malédiction. Si faire souffrir est mal et que faire quelque chose de mal signifie être sur le mauvais chemin alors toi, moi, Yuki, le monde entier se trouve sur le mauvais sentier. Le monde entier est sur une pente glissante qui le mènera en enfer. Mais voilà la vérité : on n’est foncièrement mauvais que lorsque l’on possède ce petit truc au fond de soi. Je le possède et Yuki non, elle possède autre chose : une sorte de passager blanc qui la poussera toujours a soigner plutot que de blesser et a sauver plutot que de tuer. Elle et moi sommes différents jusque dans nos os et c’est bien pour cela que tu ne pourras rien faire contre nous. Comme électrons et protons s’attirent pour former un atome, ils s’écartent de leurs congénères. Je ne te dirais rien sur mes plans avec Yuki, cela ne te regarde pas. Mais elle vivra à mes cotes une vie incroyable et extraordinaire. Aux tiens elle ne vivrait qu’une vie normale…

Je balaye ma dernière phrase du revers de la main tout en poussant un dernier soupir. Mon regard se projette alors vers le petit trou de ma cellule qui donne vers l’extérieur. C’était comme si ce trou représentais mon avenir à Yuki et à moi, comme si la brèche était la et qu’il ne fallait plus que l’élargir suffisamment. Juste une petite brèche qui pourrait mener à la lumière.

-Si tu n’as rien d’autre à dire que de prétendre connaître ce que seuls nous deux pouvons comprendre, je te suggère de retourner d’où tu viens avant de me mettre en colère. Je n’ai pas plus envie que toi de te rendre visite chez toi une fois que je serais libéré. J’espère juste pouvoir m’allonger dans une maison dans les bois avec ma princesse des glaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| Empty
Message(#) Sujet: Re: C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| EmptyMar 29 Avr 2014 - 18:06


    Qu'est-ce que le bien et le mal ? Question bête, mais très intéressante. Qui sommes-nous pour juger ce que sont le bien et le mal ? Faire souffrir ne veut pas dire être mal, car si Yuki choisira Yusuke, elle fera souffrir notre jeune héros et en aucun cas la princesse des neiges étaient une mauvaise personne. La question était bien plus complexe que ça, car ce simple argument montrait clairement que ça ne jouait pas. Le mal était plutôt, certes, de faire souffrir, mais intentionnellement. Le Katano disait qu'il n'y avait pas de blanc et noir dans le monde, mais uniquement du gris, il était quelqu'un voyant le mal ou bien était-il réaliste ? Voilà, un autre dilemme, car être réaliste pouvait être comparable à être pessimiste, donc voir le mal partout ?

    Enfin bref, ce n'était sûrement pas le moment de se poser toutes ses interrogations sur le bien et le mal. Une chose était sûre et les paroles du prisonnier les confirmer, c'était que ce dernier était quelqu'un de mauvais. Le déserteur ne le dit pas directement, mais il affirma que Yuki était l'opposé de lui et que la Samui préférait soigner que de blesser et sauver que de tuer, donc logiquement, lui, il ferait le contraire. La manieuse de glace ne pouvait pas siéger aux côtés d'un tel être, mais il y avait un énorme problème, la Kirijin l'aimait, l'amour pouvait conduire à des choix irraisonnés et complètement stupide, comme suivre cet individu dans les ténèbres, même si la demoiselle sera heureuse et comblée.

    La dernière phrase irrita quelque peu notre jeune héros, pour l'instant le dialogue était correct, sans énervement, chacun expliquait son point de vue et il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat, mais comment pouvait-il affirmer que l'Edelweiss allait passer une vie extraordinaire à ses côtés et une vie normal aux côtés de Kibō ? Certitude ou arrogance ? Voilà une autre interrogation bien difficile à éclaircir, mais hors de question de tomber dans cette petite provocation. L'élève de Kioshi savait quel chemin prendre et où il arrivera, sa vie était loin d'être paisible, comme le penserait Yusuke. Un nouveau soupire de la part du prisonnier qui montrait clairement en avoir marre de cette discussion, le spécialiste en Fûinjutsu n'était pas venu ici pour l'emmerder, il était venu chercher des réponses, que malheureusement, il ne trouva pas.


      " Bien, je vois que cette discussion ne nous mènera à rien et je ne suis pas venu ici pour t'embêter, alors excuse-moi si je t'ai ennuyé durant ces quelques minutes. Je te souhaite une excellente journée, à plus. "

    Dit-il se retournant, les mains dans les poches et prenant le chemin de la sortie. Il n'avait pas envie de se prendre la tête sur ce genre de discours, qui au final ne les mènera à rien, car la réponse résidait dans les mains de la Samui, elle seule pouvait choisir quel chemin entreprendre. Cependant, les deux hommes allaient tout faire pour emmener la princesse des neiges, mais à présent une question se pose, lequel de ses deux amours apportera le bonheur à Yuki ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| Empty
Message(#) Sujet: Re: C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke| Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

C'es toi ou moi ! |Katano Yusuke|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Prison-