N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptySam 26 Avr 2014 - 10:45

Des bruits de pas sur le sol humide et un léger bruissement de vêtements. Obtenir cette entrevue n'avait pas été une chose facile. Elle m'avait même était déconseillée par Rin qui n'avait pas très envie que je vois ce qu'étais devenue, l'homme que j'aimais. Un sursaut de panique me traversa alors qu'un homme apparaissait devant moi en me demandant ce que je fais ici. Mais j'avais les autorisations nécessaires. Sans trop lui montrer mon visage, dissimulé par la large capuche de mon manteau-cape, je lui tendais l'autorisation signé du mizukage avant de m'enfoncer plus profondément encore dans les cachots. Être en ses lieux me donnait la nausée et me rappelait de mauvais souvenirs. Mais j'avais besoin de le voir. Je continuais donc à avancer, fixant le sol, me tenant au mur de pierre avant de finalement arriver devant les premières cellules.

Je passais rapidement devant ces dernières, je fuyais les regards des détenus, heureux de ne pas être à leur place, heureuse de pouvoir respirer l'air frais ... Pourtant ... A l'instant présent, j'aurais tout donné pour le retrouver.
Finalement, un bruissement attire mon regard ... Quelque chose de caractéristiques.
Je me retourne et je l'aperçois enfin. Couché sur le banc servant de lit aux prisonniers, je retrouve durant quelques secondes ma timidité d'avant, ma timidité de nos premiers instants.

Je suis hésitante, je ne sais pas comment faire, mais finalement, je me laisse porter par mes mouvements. Je m'approche doucement de la cage de métal dans laquelle il se trouve et mon front va heurter les barreaux alors que mes mains se resserrent autour de ses derniers. À ne plus savoir qui est le prisonnier de nous deux ...

Alors, je murmure dans un demi-sanglot :


"Je t'ai enfin retrouvé ..."


Même si ce n'est pas de ma main, même si ce n'est pas grâce à moi, il est enfin là, devant moi, il m'attend ... Suis-je en colère ? Oui. Suis-je haineuse à son encore ? Sans aucun doute. Est-ce que je l'aime encore ? Éperdument malheureusement.
Son visage m'est caché ? Dort-il ?

J'entends alors un garde qui s'approche et il me demande si je veux rentrer. J'hésite un peu puis finalement, je lui demande d'attendre encore un peu. Je ne sais pas encore comment il va réagir en me voyant ? Comment moi-même, je vais agir en l'approchant. J'ai envie de pénétrer dans cette cellule, mais pour l'instant, je me retiens. J'attends qui sente ma présence ... Qu'il la remarque tout simplement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptySam 26 Avr 2014 - 12:02

Il n’est pas facile de dormir lorsque l’on se trouve en prison. Les cris de douleur, les supplications, toutes ces choses vous empêchent de fermer l’œil et puis à Konoha, les murs sont parcourus de lave ce qui fait que la chaleur est assommante. Même pour un shinobi de mon gabarit, il est toujours délicat d’être au mieux de sa forme lorsque l’on manque de sommeil. Je me souviens tout particulièrement de ces quelques sommeils. Tous étaient particulièrement agités. Un jour même, je me souviens avoir fait un rêve ayant un lien direct avec mon réveil dans la réalité. C’est peut-être ce que l’on appel un rêve prémonitoire mais toujours est-il que cela fait un sacré choc quand on rouvre les yeux.

Je me souviens de ce rêve. Il était d’une douceur extrême. D’une chaleur semblable à celle de ma cellule mais bien plus charnelle, bien plus personnelle. Cette chaleur là ne me faisait pas souffrir. Bien au contraire, elle ravivait en moi les sensations les plus agréables. J’aurais pu demeurer des heures dans une telle situation. Yuki était dans mes bras, nous nous tenions sur cet arbre sacré par nos souvenirs où je lui avais écrit mon premier poème. Je me souvenais… Je me souvenais d’un souvenir n’ayant jamais eu lieu. J’en inventais un. Cela aurait certainement été notre futur si Shord ne s’était pas éteint pendant la guerre, si je n’avais pas déserté, si je n’étais pas né monstre de noirceur. Un événement survenu dans une réalité parallèle, un monde extérieur. Mais j’étais bien né sous le nom maudit de Yusuke Katano, le tranchoir fantôme de Kiri. Depuis ma première bouffée d’air on aurait pu prédire mon avenir. J’étais ampli de noirceur… Une noirceur indélébile et incurable à l’instar d’un cancer. Mais Yuki… Yuki contribuait à rendre ce cancer plus facile à vivre. Elle me rendait gris lorsque mon âme était plus noire que du goudron. Elle avait toujours été une sorte de lueur dans mon cœur et même si je savais qu’elle ne pourrait jamais me sauver, avec elle, je me surprenais à oublier qui j’étais. Mais on n’oublie que l’espace d’un instant, d’une seconde. Et bien vite reviens le nuage noir et le passager sombre… Ainsi dans mon rêve, alors que j’allais embrasser ma princesse des glaces, celle-ci se changea en statue de cendre. La dite cendre me brula la bouche et me consuma lentement dans des flammes noires…

J’ouvris les yeux, je m’étais trop approché du mur en m’allongeant. Ma main droite était brûlée et c’était certainement cela qui avait influencé la fin tragique de mon rêve. Je demeurais cependant allongé, tentant de remettre mes idées en place. C’est alors que j’entendis une voix. Une voix que je n’avais pas entendue depuis longtemps… si longtemps. Je tournais le visage, mais j’étais dans la partie la plus obscure de ma cellule et je pouvais être sûr que les gens de l’extérieur ne pouvaient pas m’apercevoir, pas mon visage en tout cas.

Mes yeux s’écarquillèrent alors que j’observais ce qui se trouvait en dehors de ma prison de pierre. Devant les barreaux, une personne que j’avais connue, que j’avais aimé… que j’aimais peut-être même toujours. La jeune Yuki avait grandi, elle était devenue différente, je pouvais le sentir jusqu’au plus profond de mon etre. Alors, pour la première fois depuis que j’étais devenu nukenin, j’eus honte. Honte de me retrouver dans une cellule de pierre, honte d’avoir trahi la femme que j’aimais. Honte de me voir ainsi humilié face à ce que j’avais fait. La dernière fois que j’avais parlée à Yuki, s’était juste avant la mort de Shord et elle n’avait d’ailleurs, dans un premier temps, rien su de ma désertion. Mais elle était là, debout en face de ma cellule. Ses doigts fins et gracieux s’enroulaient autour des barreaux. Je ressentais bien son désarroi. On ressent aisément les sentiments de son âme sœur lorsqu’on l’a en face de soi.

Je me redressai sur le banc et pose mes pieds au sol. Un moment je gardais mon visage dans l’ombre. Elle devait savoir que je l’avais remarqué. Il fallait maintenant faire un choix sur une technique d’approche. Elle était si proche, et pourtant si loin. Je me levais et tout mon corps se retrouva dans l’ombre. Je fis un pas vers l’avant, puis un autre. J’en fis ensuite encore un autre. Mon visage se retrouva alors en pleine lumière et je pus voir la réaction de Yuki à la vue de l’imposante balafre sur mon coté gauche. Je continuais cependant ma marche vers les barreaux et m’arrêtais à quelques centimètres de ceux-ci. Je plongeai mon regard dans celui de ma princesse des glaces. Je retrouvais enfin ces pupilles violettes qui m’avaient tant manqué. Un début de sourire apparut sur mon visage…

-Pourtant nous ne nous sommes jamais quittés… Bonjour Yuki.

*smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptySam 26 Avr 2014 - 13:45

Il se redresse et je le vois alors s'approcher de moi et toute sensation de haine s'évaporer en même temps que ma main se tend vers lui. Je l'aime, je ne parviens pas à l'oublier malgré tout ce qui s'est passé, tout ce qu'il à fait. Pourtant, lorsque la lumière laisse place à l'ombre, j'ai un sursaut de frayeur en découvrant son visage. Je prends peur et je retire immédiatement ma main d'à travers les barreaux pour me tourner vers le garde :


"Ouvrez-moi ! Je vous en supplie !"


Le garde déverrouille la cellule et je m'engouffre dans cette dernière, je me précipite dans ses bras en demandant fermement :


"Qui t'a fait ça ?"


Ma main tremble lorsqu'elle remonte doucement vers son visage, le caressant, avant de parcourir du bout des doigts cette si vilaine cicatrice. Je ne lui laisse même pas le temps de me répondre que je suis déjà en train d'examiner la vieille blessure, de vérifier qu'elle est saine, non infecté, même si au fond de moi, je sais que je ne pourrais jamais l'effacer. Ma main descend alors doucement vers sa gorge pour continuer mon examen, puis s'engouffre sous son tee-shirt pour continuer à la palper sous ce dernier. Une unique larme coule sur ma joue alors que je l'examine sans pour autant quitter ses bras. Je me suis tellement inquiétée et j'ai tant pensé à lui durant tout ce temps.
Bien loin son mes sentiments contradictoires à présent, je l'ai retrouvé. Mais pour combien de temps. Je sais que tout va me revenir en pleine figure, mais je veux juste profiter à l'instant présent.
J'attends tout en écoutant son souffle et son cœur dont les battements se sont accélérés. Accélérés au même rythme que le mien, pourtant, je suis étrangement calme bien qu'inquiète pour sa santé. Je le repousse au fond de la cellule, loin du regard du garde qui nous observe. Je veux l'examiner plus en profondeur encore, m'assurer qu'il n'a rien d'autre, mais pourtant, beaucoup trop vite mon regard croise le sien. Son bleu, beaucoup plus fort et présent que le mien, je m'y perds quelques secondes, laissant mes joues rosir comme avant. Puis les larmes à nouveau alors que je me perds une nouvelle fois dans ses bras, l'enlaçant comme jamais, l'enlaçant comme ci ma vie en dépendait ... J'étais perdue sans lui :


"Où étais-tu passé ? Je me faisais du souci pour toi ! Je voulais tellement que ça soit toi qui viennes me sauver..."


Les choses fâcheuses revenaient vite sur le tableau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptySam 26 Avr 2014 - 14:46

Un vent, une brise, une grosse bouffée d’air. Voilà ce que me fit la réaction de Yuki lorsque je me rapprochais des barreaux. Elle s’était tournée vers le garde et avait exigé de sa part qu’il ouvre la porte de ma cellule. Je n’y voyais pas d’inconvénient personnellement. Je ne demandais même que ça. Mais pas pour la raison à laquelle vous pensez. Oh non, je ne suis pas ce genre de malotru. En tant que grand gentleman, j’attendis que le garde referme la porte derrière Yuki pour la prendre dans mes bras. Elle se jeta immédiatement sur ma cicatrice et je sentais bien que celle-ci ne lui plaisait pas autant qu’elle me plaisait à moi. Je l’aimais bien cette cicatrice, elle représentait ce que j’avais perdu, un ami, un père, un maitre, une barrière me protégeant des monstres de la nuit. Because the night is dark and full of monsters. Je n’avais aucun droit de lui reprocher cette aversion pour ma cicatrice mais je n’étais pas non plus désireux qu’elle s’y attarde. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je l’étreignis beaucoup plus lorsqu’elle me demanda qui était l’odieux personnage qui me l’avait infligé.

-Un type qui est mort à présent. Le pauvre ne méritait pas son sort.

Je parlais là de l’ancien Katano. Le Katano de ses souvenirs, le Katano qui n’avait comme credo que de protéger ses être chères. Mais Shord était mort et il avait donc faillit à sa tâche. Cet ancien soldat de la brume s’était désincarné en se griffant cette horrible balafre sur le visage. Mais Yuki n’avait pas besoin de savoir tout ça. Non, la seule chose qu’elle avait réellement besoin de savoir était à quel point le fait de la revoir me ravivais le cœur et alors que je n’étais pas heureux de me retrouver dans cette prison, sa visite illuminait mon séjour. Elle n’avait besoin que de connaître le positif. Nous, shinobis, ne vivions pas assez longtemps pour nous embrumer l’esprit par de vieilles querelles. Nous nous aimions et devions profiter de chacun de ces moments. Je la serrais plus fort.

Yuki me regarda alors et stoppa ses caresses. Elle me regarda dans les yeux, dans le miroir de mon âme. Elle scruta mon regard, chercha des réponses. Je ne pouvais lui en donner aucune. A ses questions, qu’elles soient prononcées ou non, je ne pouvais lui porter lumière. Après tout j’étais moi-même perdu à jamais et plus personne ne pouvait rien faire pour me sauver. Alors lorsqu’elle me demanda pourquoi je n’étais pas celui qui l’avait sauvé, je ne sus pas très bien quoi répondre.

-Mon vent du nord, j’aurais traversé des mondes de feu et de glaces pour venir te sauver si tes compatriotes n’avaient pas réussis. Mais c’était à eux d’essayer en premier. De plus si je t’avais sauvé et que tu ne m’avais pas appréhendé ils t’auraient traité comme ma complice.

Je dois avouer que l’idée de m’enfuir avec Yuki était vraiment alléchante et ressemblait beaucoup à de nombreux romans. Nous aurions été les Bonnie and Clyde du monde shinobi. Cette pensée me fit réfléchir.

-Je ne savais pas ce que tu en penserais… Si tu te serais enfuie avec moi ou si tu aurais préférer ton pays. Je suis animé par bien des démons et tu n’as peut-être pas l’enfer qu’il faut pour les faire prospérer…

Je caressais la peau douce de son visage… ça, ça n’avait pas changer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptySam 26 Avr 2014 - 15:10

Sa main sur mon visage me fit frémir alors que je n'arrivais à me défaire de son regard, de ses yeux si beaux, de cette sensation de chaleur que je ressentais dans ses bras. Mes doigts se saisirent des siens sans que je ne puisse me retenir, et s'entrelacèrent dans les siens alors que je m'approchais doucement de lui, de ses lèvres :


"Je serais allée au bout du monde avec toi si tu avais eu le courage de me le demander ..."


Le courage. Une notion bien abstraite de nos jours. Elle pouvait revêtir différentes formes, différents aspects, tous plus distincts les uns des autres. Nos lèvres n'étaient qu'à quelques centimètres. Son souffle, son haleine m'envahissait.

Oh combien je l'aimais, oh combien il m'avait manqué pourtant ... Tout avait changé à présent. Ma mine se fit alors plus sombre. Plus obscure que jamais et je le poussais vers le banc pour pouvoir enfin, apposer mes mains plus médicales que jamais sur son torse. J'envoyais mon chakra en lui, comme je l'avais si souvent fait par le passé. Je cherchais les blessures dont-il pouvait souffrir, mais rien de trop grave. Je réparais alors en me concentrer les infimes traces du combat passé qu'il venait de mener. Sans rien dire, juste l'effort que cela me demanda.
Alors, je me redressais et je me retournais pour ne plus lui faire face :


"Si tu étais venu ... Alors peut être que toi ... Tu serais arrivé à temps ... "


Un nouveau sanglot dans ma voie et bientôt, cette dernière se mua en quelques choses de glacial :


"Peut-être que je ne serais pas devenu ce que je suis aujourd'hui ..."


Je me retournais brièvement, pour lui laisser entrapercevoir une larme, une dernière :


"Si tu n'avais pas choisi ma destinée à ma place, je serais encore à tes côtés aujourd'hui et tu serais libre ... Tu me forces à me ranger du côté de Kiri à présent alors que j'en suis moi-même bannie pour une raison que j'ignore ..."


Je fermais l'œil avant de détourner mon visage de sa position :


"Tu es comme les Kirijins au final ... Pas plus différents qu'eux malgré tout ce que tu dis ... Tu juges les gens ... Pourtant, tu me connaissais mieux que quiconque ... Tu savais que tu étais mon unique faiblesse, comme j'étais la tienne ..."


Un soupir et je me retournais vers lui :


"Puisque tu as choisi pour moi Yusuke ... Dois-je agir comme la patrie que tu voulais que je serve jusqu'à la fin de mes jours ? Dois-je effectuer la sentence qu'elle a prononcée à ton encontre ?"


À lui de choisir à présent.


Dernière édition par Samui Yuki le Dim 27 Avr 2014 - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptyDim 27 Avr 2014 - 0:17

Essayez de convaincre une femme qu’elle a raison… c’est sans doute la chose la plus difficile a faire dans ce vaste monde et pourtant, cela devrait être la plus simple. Mais les femmes ont ce petit quelque chose dans les gênes qui fait qu’elles ne sont pas capable de réfléchir avec discernement et de comprendre que quelque fois dans la vie, quand le destin ne veut pas que quelque chose se produise et bien ce quelque chose ne se produit pas. Mais non, elles ne le comprendront pas. Elles vous harcelleront de reproches et de questions. Elles vous diront que c’est votre faute, que vous auriez pu faire autrement. Bien entendu, dans une certaine mesure, ces femmes ont raison. Il faut bien leur rendre ce qui est à elles, elles ont effectivement ce point de marqué. Mais nous, hommes de ce monde dans lequel nous arrivons a peine a resté en vie, nous ne savons pas quel cours prendront les évènements après la terrible action que nous faisons dans un moment de dilemme. Mais vous pouvez être sur qu’il y aura toujours quelqu’un pour ne pas être content. Une femme… toujours une femme.

Yuki s’écarta de moi après m’avoir vaguement soigné de mes blessures. Certes ces vieilles entailles me faisaient affreusement mal les nuits les plus chaudes mais ce n’était pas de cette blessure la que je souhaitais être guérie. Non… ma blessure la plus douloureuse était enfouie sous une bonne tonne de muscle. Une blessure profonde et inrafistolable. La jeune Yuki me tourna le dos et s’exprima. Quelque part ses mots m’atteignirent plus que n’importe quelle autre technique. D’après elle j’étais la cause de tous les malheurs qui nous arrivaient. Mais le comble, c’était qu’elle avait raison. Et pourtant je ne me sentais pas réellement coupable. J’étais bien dans ma peau en tant que soldat de la liberté et je n’avais aucune raison de me plaindre. Ainsi, alors que ma princesse des glaces se retournait vers moi, je plongeai mon regard dans le sien et compris que j’avais perdu quelque chose. Quelque chose qu’il me serait difficile de retrouver un jour…

-Je crois que tu n’as pas besoin qu’un village te dicte ta conduite. Je crois que la Yuki que j’ai connu, celle qui a partagé ses croissants avec me jour de notre rencontre se fichait bien de ce que pouvait penser le village. Je crois que tu ne dois écouter personne. Tu as trop longtemps vécu pour les autres. Vit pour toi ! Je vis pour moi aujourd’hui et je suis heureux. Peut-être en captivité pour le moment mais heureux. Et si tu choisissais de me tuer, de m’ôter ce dernier bonheur, saches que je partirais le sourire aux lèvres. Alors voilà ce qu’il te faut faire Yuki, fille des glaces, MA princesse des neiges, tu dois vivre pour toi et prendre tes propres décisions.

Je finissais ma phrase et écartais les bras. Montrant mon torse de la sorte je ressemblais plus au christ qu’à un shinobi sérieux.

-Frappe si c’est ce que te dicte ton cœur. Tu peux frapper et me tuer, ou tu peux m’expliquer qui tu es aujourd’hui et je peux te promettre que je ferais couler le sang de ceux qui ont osé de faire du mal. Le kunai est dans ta main droite, et ma vie dans la gauche. C’est a toi de choisir, pas à moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptyDim 27 Avr 2014 - 23:53

Le voir écarter ainsi les bras tel un christ devant moi me fit relâcher la pression. Je frémissais de tout mon être, moi qui avais si mal à cet instant présent et pourtant. Je pouvais le tuer dans l'instant si je le souhaitais ... Il m'en donnait la possibilité.

Mais avais-je, vraiment, envie d'oublier tout cela ? De tourner définitivement la page de cette histoire ? Non ... J'avais juste besoin de la refermer pour une temps. De pouvoir revenir dessus plus tard, quand les choses se seraient apaisées ... Quand mon cœur se serait calmé.

Je m'avançais alors vers lui et je me saisissais du Kunaï délicatement, le faisant tourner entre mes mains. Comment avait-il pu se procurer une arme dans cet endroit ? Je n'en savais rien, mais son habileté me fit sourire alors que je laissais l'arme tomber sur le sol et que d'un revers du pied, je l'envoyais en dehors de la cellule avant de le reprendre dans mes bras, de me serrer contre lui, de poser ma tête contre son torse et d'écouter les battements si rassurants de son cœur à l'instant présent :


"Je t'aime ..."


Aussi peu de mots pour exprimer toute la passion qui nous liait pourtant, je devais briser l'instant :


"Mais je ne eux t'appartenir ... Te combler ... Faire de toi un homme comme je le voudrais ..."


Mon regard s'était porté au siens une nouvelle fois et alors que je saisissais de sa main pour la ramener vers mon ventre, je la laissais glisser sous mes vêtements pour qu'il puisse sentir ma cicatrice, comprendre ce qu'elle signifiait, ce qu'elle engendrait dans toute sa profondeur. Les larmes affleurèrent sous mes paupières, mais je les refoulais. Aucune d'elles ne coulerait pour exprimer le désarroi dont j'étais maitresse désormais :


"Jamais je ne pourrais faire de toi un père, jamais je ne pourrais t'apporter tout ce que nous aurions souhaité ..."


Bien vite oubliés, les sujets politiques pour revenir à quelques choses de plus humains. Dans toute ma pudeur, je lui dévoilé les sévices que l'on m'avait fait subir. Les bonheurs futurs que l'ont m'avaient ôté pour le seul plaisir de me soutirer des informations pour un pays qui n'était plus désormais. La guerre n'était pas finie, mais une chose était certaine, elle continuerait sans moi. Je n'avais plus envie d'être l'objet de tractation ou de manipulation. J'avais besoin de me reconstruire désormais et ce n'était pas auprès de lui que je pourrais le faire. Je savais qu'il en aurait très vite conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptyLun 28 Avr 2014 - 11:53

La jeune Yuki me faisait peur. Elle était perdue et cela dans tous les sens du terme. De toutes les personnes qui ont comptés pour moi c’était à elle que je tenais le plus et à présent elle est aussi perdue que moi. Devant ma posture de sacrifice, elle hésite un instant puis se rapproche. Elle se rapproche trop pour que je ne comprenne pas qu’elle n’a aucune envie de m’ôter la vie. Elle est là, frêle et fragile contre mon torse. Elle me retire subtilement le kunai des mains et la balance en dehors de la cellule. Une arme que j’avais eu du mal à faire entrer avec moi mais cela n’avait pas d’importance. Je continuais de la regarder tandis qu’elle posait comme à son habitude sa tête contre mon cœur. Un geste que nous avions fait tellement de fois que cela me rappela de bons souvenirs. L’espace d’un instant je crus même que nous en avions finis de tous ces problèmes et que nous pourrions enfin vivre comme avant. Je fixais la jeune fille dans le bleu de ses yeux et y cherchais une sorte d’approbation, n’importe quoi qui aurait pu m’éclairer. Mais la seule chose que cette dernière lâcha fut un je t’aime à la dérobé. Le mot fit l’effet d’un doux vent d’hiver dans cette cellule trop chaude et trop humide. Je n’avais pas ressentis une telle fraicheur depuis des lustres et cela me ravivait un peu le cœur, faisait naitre en moi des forces insoupçonnées. Je nous voyais déjà, elle est moi sur les grandes routes du monde. Nous jouions au bandit et au voleur, de vrais petits Bonnie and Clyde. L’image me plaisait beaucoup et j’étais sur que Yuki pourrait évoluer de la sorte. Mais c’était sans compter sur ses propres plans. En effet la jeune princesse des glaces cassa ce moment de bien-être au profit d’une remise au point plus que vexante. Elle me dit alors que nous étions proches mais que cela ne pourrait jamais se faire. Je baissais un bar sur sa petite tête et je caressais ses cheveux.

-Je suis plus vieux que toi Yuki. Crois moi si je te dis que tous ce que nous croyons un jour impossible, deviennent réalisables avec le temps. Pour ma part je me comble avec les délices de la vie et la liberté. Mais toi je te sens différente. Et c’est bien pour ça que nous nous sommes rapprochés. Nous nous complétons. Tu feras toujours de moi un homme comblé.

Alors la jeune fille porte ma main à son ventre et lache une seconde tirade. Je comprends alors ce que la pauvre fille voulait me faire savoir. Je saisi qu’il s’agit de traces de tortures et je me hais de ne pas l’avoir sauvé avant qu’elle ne subisse de telles sévices. La princesse m’annonce que je ne serais jamais le père de ses enfants et cette seule pensée me fait sourire intérieurement. Elle croit alors que tous nos rêves se sont effondrés avec sa stérilité. Je la laisse reprendre son souffle quelques secondes puis je prends à mon tour la parole. Et de mon ton si doux dont j’ai le secret lorsque je suis avec elle je débute.

-Je n’ai que faire d’un enfant. C’est toi que je veux. De plus qui aimerait donner la vie dans un monde comme celui-là. Tu ne peux plus me donner de fils, et alors ? Nos noms traverseront les âges et nous n’aurons plus besoin de descendants pour les maintenir dans la mémoire des gens. Ceux qui t’ont fais ça, c’est le village de Kumo n’est ce pas ? Si tu abandonnes tout ce pour quoi tu t’es toujours battu. Si tu failli maintenant, ils auront tout gagné. Tu ne peux pas les laisser faire ça, je ne peux pas les laisser faire ça. Toi et moi nous devons survivre et nous venger de ce qu’ils ont fait à notre avenir. Plus rien ne te retient à Kiri, le village est totalement détruit. Tu n’as plus à réfléchir sur des stratagèmes horribles. Je sens pleinement que tu en es rassasiée et que tu n’en peux plus de ces combats. Mais il y en a un qui mérite encore que tu y consacres tes dernières forces : notre amour. Laisse moi Kumo, laisse moi tes ennemis. Laisse moi la brise, les ouragans et tes ennemis. Je m’occuperais de tous pour toi. Tu pourras vivre tranquille tandis que je ferais de ce monde notre univers. J’en ai le pouvoir, je le sais ! Je changerais tout ce qui te déplait et qui obstrue un avenir parfait pour toi et moi !

Sur ces mots, je la serre à nouveau et j’espère de tout cœur qu’elle acceptera que je sois son champion. Après tout, je ne veux pas la perdre et elle ne le veut pas non plus. « Je sais qu’elle acceptera… il le faut… »me disais-je dans le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptyLun 28 Avr 2014 - 23:33

Mes yeux se baissèrent pour dissimuler les larmes qui souillèrent le sol de sa cellule. Ses phrases étaient belles, mais me complairais-je vraiment dans l'univers qu'il voulait bâtir. Un monde noir ? Notre amour serait-il suffisant pour l'éclairer ou les ténèbres gagneraient-ils de plus en plus d'ampleur dans nos cœurs.
Il me parlait de vengeance, mais je n'aspirais qu'à la tranquillité à présent, tranquillité que je ne trouverais jamais si nous passions notre temps à vouloir agrandir notre univers. Je relevais les yeux et ma main se porta doucement à son visage, enrobant sa joue avec douceur, la cajolant délicatement alors que je l'attirais doucement avec moi vers le fond de la cellule, à l'abri du regard du veilleur. J'avais besoin d'intimité, j'avais besoin de lui.
Je me calais contre un mur de la cellule et le plaquais contre mon corps en l'attirant à moi. Mes lèvres trouvèrent les siennes rapidement. La chaleur monta d'un cran alors que je laissais mes mains vagabonder sur son corps.
Il m'avait tellement manqué et j'avais déjà oublié l'immonde cicatrice qui lui barrait le visage, je ne voyais que lui, que nous, que l'avenir et alors que mes lèvres se dessoudèrent des siennes quelques secondes, je haletais légèrement sans vraiment le lâcher. Mais comment faire ... Ici, les murs avaient des oreilles ... Mais je n'avais pas de bracelet anti-chakra moi ... Et puis j'avais autre chose ... Mes yeux se posèrent alors sur lui et balayèrent la cellule des yeux, je murmurais alors :


"Aube et crépuscule m'ont été remis par l'hokage ..."


Mon regard était dur et lumineux à la fois :


"Elles sont scellées, je ne peux pas les utiliser et briser le sceau me prendra du temps ... Mais j'y arriverais ... Je les garderais avec moi, j'en prendrais soin jusqu'à ce que tu viennes les chercher ..."


Je n'arrivais pourtant pas à me défaire de sa chaleur. Dire que j'allais devoir le quitter. Mes lèvres se rapprochèrent une nouvelle fois des siennes, les effleurèrent délicatement alors que je murmurais :


"J'aurais pris ma décision à ce moment-là ... Je te suivrais ... Ou nos destins se sépareront à jamais ... Mais j'ai besoin d'encore un peu de temps pour réfléchir !"


Je glissais alors ma main dans la sienne et le brulais profondément jusqu'à la chair en apposant un sceau dans cette dernière :


"Je ne sais pas si ce que tu es devenu pourra me combler ... Mais il ne me reste que toi à présent ... Je ne compte pas te perdre comme j'ai perdu ma famille, mes amis, ma sœur ..."


Je levais alors ma main pour lui montrer le sceau inverse du siens dans ma main. La partie blanche du yang alors qu'il portait la noire du Ying :


"Nous ne sommes qu'un désormais ... Tu me retrouveras partout ou tu iras grâce à lui ..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptyMar 29 Avr 2014 - 14:28

Yuki me poussa vers le fond de la cellule. Un instant je sentis que nous avions récupéré notre intimité perdue, notre lien si fort. Nous étions redevenu pendant un instant Yuki et Yusuke. Je me remémorais alors tout ce que nous avions vécu. A Kiri mais aussi à Yuki no kuni. Nous avions voyagé et puis j’avais mal tourné. Non, ce que j’entretenais avec Yuki dépassait de loin tout ce qu’un couple moyen peut espérer posséder. Mais ma princesse des glaces me sortit bien vite de ma torpeur de souvenirs pour me remettre dans la réalité. En l’occurrence elle m’annonça que c’était elle qui était en possession d’Aube et Crépuscule. Après Yuki, ces deux femmes étaient mes plus grands amours. L’Hokage les lui avait remis. Elle était donc en possession des deux seules raisons pour lesquelles je resterais éventuellement à Konoha après une évasion. Décidément Yuki parvenait à se rendre indispensable qu’importe la situation. Pour ça je l’aimais, pour ça et pour tant d’autre choses que je ne parvenais pas à expliquer. La seule chose explicable : je l’aimais réellement.

Yuki me fit part du sceau qui emprisonnait mes armes. Elle me dit qu’elle parviendrait certainement à s’en débarrasser mais que cela prendrait du temps mais qu’elle s’y donnerait de tout son cœur et de toute son énergie. Elle me fit alors comprendre qu’elle s’attendait à ce que je vienne ensuite les récupérer. Je compris à travers cette phrase qu’elle ne s’attendait pas à me voir croupir toute ma vie dans cette prison. Elle avait aussi dans la tête l’hypothèse qu’elle et moi nous nous revoyions à l’extérieur. C’était une bonne chose, cela signifiait que nous avions encore un avenir possible ensemble. La seule prononciation de cette phrase me fit d’ailleurs sourire de toutes mes dents. Ma tête appuyée sur la sienne, je profitais de l’étreinte avant que nos lèvres ne se rencontrent. Exactement comme dans mes souvenirs. La jeune fille avait cependant gagné en taille et en fougue. Elle n’était pas exactement la meme fille douce que j’avais jadis connu. Sans doute les effets de son incarcération...

La jeune fille me fit alors remarquer à nouveau qu’elle choisirait la suite de notre destin dans un futur proche. Elle n’était pas prête pour une telle décision pour le moment. Elle avait besoin de temps et j’étais tout disposé à lui en donner. Je finissais de l’embrasser pour lui faire pleinement comprendre que j’étais d’accord, voir totalement pour. Le fait de l’avoir retrouvé comblait mon cœur de joie et je ne voyais pas vraiment pourquoi je la presserais. De toute manière, mon passager noir lui aussi aimait la solitude.

Soudain, sa main vint entrer dans la mienne. Je ressentis alors une vive douleur. Je lâchais un bref râle quand je m’aperçus de la brulure. Je regardai rapidement la paume de ma main et remarquai le signe noir dessus. Un demi Ying-Yang. Une marque étrange qui renfermait, je le sentais, un sceau. Mon regard se fit interrogateur envers Yuki et celle-ci me fit part de sa crainte de perdre la dernière chose qui lui restait : MOI.

-Ne t’inquiète pas. Tant qu’un souffle de vie poussera mon cœur à toujours bouger cette carcasse qu’est mon corps, je ne vivrais que pour toi. Jamais je ne t’abandonnerais et je te protégerais contre tout ce qui pourrait représenter une menace. Je ne veux plus que tu te sentes obligée de combattre seule. Tu n’es plus seule. Je ne t’abandonnerais plus jamais !

Yuki me montra sa main possédant la partie Yang. Je compris alors, comme elle me le dit ensuite que nous étions liés à vie. Elle ne voulait pas me faire sortir de sa vie. J’étais sien et elle était mienne. Nous étions un seul et même etre.

-Yuki, avec ce sceau, je te retrouverais partout dans le monde donc… Ecoute moi, lorsque je serais sorti. Tu pourra même ne plus être ninja si c’est ce que tu désire. Je me battrais pour nous deux, je nous protégerais. Je nous bâtirais un empire qui sera notre, même s’il s’avère être minuscule. Je suis tien et tu es mienne, je sais que tu sais ce que cela signifie…

Je finis ma phrase par un baiser langoureux que je lui adresse. Nous nous étreignons longtemps et je dois dire que même si j’ai de nombreux plans en tête pour l’avenir, je compte bien respecter cette promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptyMer 30 Avr 2014 - 10:36

Le temps des au revoir est trop proche à présent. Mais je sens que ma présence ici ne sera pas longtemps tolérée. Pas après l'échange que nous venons d'avoir, pas après s'être dit autant de choses dans un endroit si peu approprié pour la discrétion. Mes yeux observent les murs. Je sais qu'ils ont des oreilles, que l'hokage continue de nous écouter. Par chance, aucune menace contre son pays, nous n'avons donc normalement, rien à craindre. Pas de peine supplémentaire pour lui, pas d'emprisonnement pour moi. Je respire avec calme à présent. L'excitation est passée malgré que mon cœur continue à tambouriner dans ma poitrine alors que ses mains me forcent à redresser le visage. Nouvel échange. Ne plus être shinobi ? Je baisse tristement les yeux. C'est quelques choses que j'envisage depuis un long moment déjà. Comment cela va-t-il se passer ? Je n'en sais rien, nous verrons avec le temps, car je ne veux plus vivre qu'au présent dorénavant.

Mais maintenant, il faut que je parte, que je quitte Konoha. Je ne tiens pas à ce que notre première nuit se passe dans une prison. Pas maintenant que nous nous sommes retrouvés.

Il m'embrasse et j'en profite pleinement, ingurgitant à chaleur, son odeur pour l'ancrer en moi comme une part de mon âme. Je ne veux pas le quitter, mais je sais que c'est quelques choses d'inévitable, alors quand notre baiser s'interrompt, je garde mon front contre le sien :


"Je vais quitter Konoha ... Ce soir ou demain au plus tard ... Je ne sais pas encore ou je vais aller trouver refuge, mais je t'y attendrais jusqu'à ce que tu viennes me retrouver ... Je serais tienne à ce moment-là ..."


Mes mains venaient de se croiser dans les siennes :


"Je t'appartiendrais corps et âme à cet instant précis Yusuke ... Mais pas avant ..."


J'étais claire au moins sur ce point, il ne lui restait qu'à tracer le chemin qui le mènerait jusqu'à moi désormais, pas sûr qu'il ne soit pas rempli d'embuche et autres, mais s'était quelques choses qu'il devait accomplir seul désormais. Une vraie preuve d'amour. Voir qu'en lui, il n'y avait pas que haine, rage et désolation. C'était une sorte d'assurance-vie que je mettais sur notre relation désormais.

Mais à présent, je devais partir et alors que je me rapprochais de lui une dernière fois pour quémander un baiser, mes mains rabattirent sur ma tête la capuche de mon manteau et je reculais progressivement vers la sortie, sans plus aucun regard pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) EmptyMer 30 Avr 2014 - 22:41

Elle est partie… Elle est véritablement partie. Je ne peux pas le croire. Comment ais-je pu la laisser partir. Mais avais-je bien le choix. Je ne souhaite pas qu’elle reste dans cette cellule avec moi jusqu’à ce que je m’en sorte. Sa ma fait si bizarre de la revoir. C’était si étrange. Elle avait l’air si perdue. Mais je ne peux pas me résoudre a penser qu’elle est bel et bien partie. Elle a même dit qu’elle allait quitter Konoha. Ou va-t-elle bien pouvoir aller ? Kiri est en ruine, ma seule maison… J’avais juré de la détruire mais avec l’annonce de cette nouvelle, qu’est ce que je deviens moi ? Je n’ai plus vraiment d’objectif mais j’ai toujours ce monstre de haine à l’intérieur de moi… Je ne sais pas ce que je vais bien pouvoir faire de mon existence. Mais en fait… il y a bien quelque chose que je pourrais faire. M’occuper de Yuki, tuer ceux qui lui on fait du mal, la protéger jusqu’à son dernier souffle. Jamais plus je ne laisserais quelque chose nous séparer. Elle est trop importante pour moi pour que je ne laisse le mauvais sort nous faire diverger vers des directions différentes. Elle m’a dit qu’elle m’attendrait. Mais combien de temps compte-elle attendre. Les promesses que l’on fait aux prisonniers ne sont que rarement tenues. Que faut-il bien faire pour sortir de cette prison ? Je pourrais envoyer une lettre au Kage…

Paniquer comme ça ne me ressemble pas et ne m’a jamais ressemblé. Je suis Yusuke Katano… tranchoir fantôme de Kiri et bientôt maitre de la haine. Comment une fille comme cela peut-elle me mettre dans cet état. Certes je resterais avec Yuki, elle est puissante et importante aux yeux de… moi-même. Je m’occuperais de ses ennemis en les brûlant vifs et en les découpant. Bien sûr Yuki ne doit rien savoir de cela. Elle m’est bien trop utile. Elle me permet de ressentir à nouveau ce frisson… cette force qui traverse tout mon corps jusqu’à arriver à mon cœur. C’est si bon ! Le tranchoir… ma haine est revenue !

Je criais avec force dans ma cellule. Mes deux cotés, bons et mauvais se disputaient un peu. Ce n’était pas de la schizophrénie. C’était juste moi… Le monstre que j’étais et qui allait bientôt sortir de son hibernation. Alors la terre tremblerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty
Message(#) Sujet: Re: Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Destins Croisés et pourtant si différents (Feat Katano Yusuke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Prison-