N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Informations

Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai) Empty
Message(#) Sujet: Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai) Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai) EmptyMer 7 Déc 2011 - 22:11

Midi.

La mi-journée sonnait sur le Pays de l'Eau, encore légèrement embrumé bien que flatté par un superbe soleil d'été. C'est sur l'un des toits les plus hauts du village que Sei pouvait admirer l'étendue de ce dernier, dont les allées n'étaient perceptibles que par ce qui dépassait du brouillard. Des quartiers mal famés, bâtis en tuile rouillées et autres planche d'un métal défoncé, aux belles résidences mise à l'honneur par des tissus colorés flottant au gré du vent depuis les fenêtres. Du petit parc au nord, peu fréquentable et tapi d'herbe brune, à celui de l'ouest, verdoyant et paisible. Des usines qui, à l'heure de sortie, vomissaient des nuées d'ouvriers, aux nouvelles installations dotées de panneaux lumineux et tenues par des patrons peu honnêtes. Kiri était jeune, et Sei y avait passé peu de temps, pourtant il s'y était fait.

Le Jisetsu semblait avoir de la lecture, et être peu emprunt à profiter du paysage. Affalé dans un siège ici pour on ne sait quel raison, il sirotait tranquillement sa gourde de saké, plongé dans des parchemins. Aujourd'hui n'était pas un jour comme un autre : sa fainéantise allait être récompensée. Monsieur devenait chef de l'équipe 2 de KiriGakure. Les rouleaux qu'il prenait soin de décrypter contenaient ça et là des infos en vrac sur ceux qui allaient être ses équipiers. A en croire ces bouts de papiers, l'affaire n'allait pas être de tout repos. Entreprise risquée que de former un trio avec : un vieux fanatique dévoué au ciel, une meurtrière antisociale et impulsive, et un crétin irresponsable, véritable escroc de par la place qu'il occupe, si peu méritée. Le bon, la brute, et le truand, en somme. Le pire était à prévoir, et leur patience risquait d'être mise à rude épreuve pour parvenir à s'entendre. Tout cela laissait présager de belles querelles et de joyeuses prises de têtes. Mais quand les ordres viennent d'en haut, on s'y plie, point à la ligne.

Sei balança la papeterie par dessus son épaule. Au diable les écrits, il se ferait bien sa propre idée sur ses équipiers une fois qu'il les rencontrerait. A bien y réfléchir, se retrouver avec deux autres shinobis pour l'épauler n'était pas de refus. Avec un peu de chance, ils seraient bien plus motivés que lui, et feraient sa part du boulot. Lui, il "superviserait" comme il savait si bien le faire. En y pensant, un sourire se dessina sur sa face, et il s'enfonça un peu plus confortablement dans ce siège incongru. Il avait plus l'air d'un vacancier que d'un vrai ninja... et peu à peu, la courte nuit qu'il venait de passer se fit ressentir dans ses lourdes paupières, qui lentement, le faisaient glisser dans les bras de Morphée.

    ▬ J'vais... juste... il entrelaça chaque mots d'un bâillement un peu plus grossier à chaque fois. Juste me reposer... l'temps... qu'ils arrivent... sans m'end... sans m'endormi...

Trop tard. Il était là, un bras dans le vide tenant sa gourde pleine d'alcool, qu'il empestait fortement. Ronflant bruyamment comme un malpropre. La première impression que laisserait le chef de l'équipe 2 allait être... noble.

Midi sept. Lilith et Nai ne devaient plus tarder. Le calme avant la tempête...
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Tsuku Hélia
Informations
Messages : 240
Rang : A

Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai) Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai) Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai) EmptyJeu 8 Déc 2011 - 10:15

Le rendez-vous était à 12h15… Je sortais de Blue Fariy, sirotant mon petit sirop à la fraise bien frais… Et oui j’suis pas qu’une alcolo ! Enfin… Disons juste que la cuite c’était hier…. Bref, je devais aller faire rencontre avec ma nouvelle équipe…. Kssss ! Dirigée par un gamin…. Et un gars soit disant plus vieux que moi... En même temps c'est ça de vieillir pour les autres…. Ksss ! Mais merde c’est quoi cette équipe de bras cassé ??? Fin bref, il y avait une petite brume, cela passait la pommade. Puis va bien falloir que l’on montre à chacun de nous de quoi on est capable l’histoire d’évaluer nos potentiels… J’allais me faire plaisir et un sourire aux lèvres s’affichaient devant la masse de foule sortant du boulot. D’ailleurs, trop de monde tue le monde… Je serai jamais à l’heure avec cette masse vivante… Me mettant dans un coin de ruelle, je sautais de mur en mur pour finalement pouvoir me déplacer sur les toits. J’en voyais même le point de rendez-vous, un certain toit surplombant les autres.

Je commençai à me déplacer de toit en toit juste après avoir fini mon sirop. Il me fallut que peu de avant d’arriver sur ce fameux toit… Et peu de temps pour voir que quelqu’un était déjà là, affalé sur un trensate… Une gourde dans une main pendante… Plus je m’approchais derrière, et plus ça sentait le moi d’hier soir… En me mettant en face, un bandeau portant l’emblème de Kiri apparaissait sur son front… Héééé !!!!! Me dîtes pas que c’est le mioche de mon équipe ?? Un froncement de sourcil accompagnait mes mains qui se cramponnaient de chaque côté du transate… D’un mouvement sec et brusque, le siège vola avec son occupant…. C’est vrai quoi… En plus si c’est bien celui que je pense, il devait montrer l’exemple… Kssss….

Héééé ! Non mais gros flémard, c’est comme ça que tu prends soin de Kiri ?!? Sale mioche allez hop, je vais te réveiller un peu... Tu vas voir !!!

Je reprenais le transate pour finalement m’assoir dessus…

Au fait c’est toi le Sei ?? Moi c’est Lilith… Mettons les choses au clair, on fait seulement équipe, tu me donnes pas d’ordre, et tout ira bien pour nous deux… Fin bref, j’ai des bonbons si tu en veux… Et t’es grave sale comme môme, tu chmout l’alcool et en plus ça me donne envie d’en boire!… Faut rester un peu présentable avec les truk officielles… Bref…

12h10… Le troisième allait sans doute arriver…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Inochi
Informations
Messages : 263
Rang : Mizu no Kuni

Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai) Empty
Message(#) Sujet: Perdu dans l'Usine Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai) EmptyDim 11 Déc 2011 - 22:10

    "Mais où suis-je ?"
    Odeurs pestilentielles, relent de produits chimiques. Nai a le nez brûlé par tant d'émanations toxiques. Cet endroit semble vraiment étrange. Il s'y sentait à l'étroit. Arpentant des couloirs froids, l'homme cherchait une sortie. Derrière les murs, les *hurlements de machines féroces parviennent jusqu'à lui. Chacun de leur passage était comme une expiration de monstres prêts à lui sauter à la gorge. Pour se protéger, le ninja tenait fermement son cou. Non ! Elles ne l'auraient pas ! Aujourd'hui on ne l'étranglerais pas ! Et puis, comment était-il arrivé ici, parmi une chaleur qui sans cesse montait en intensité ?

    Clac !
    C'était le signe que la journée avait commencé. Notre protagoniste venait de fermer sa porte à clé. Jetant un coup de tête sur l'astre lumineux, il se faisait une réflexion : *Filons avant d'être en retard !* Un coup de vent. Zip ! On fait grimper la fermeture éclair de son veston sombre. Atchoum ! Évidence. L'automne était là, un changement de temps affectait toujours sa santé. Cette semaine, c'était la période 'RhuBe', jamais agréable. Heureusement, il avait pensé aux mouchoirs, coincé dans une poche de cette veste.
    Nai quittait sa maison, située dans un charmant emplacement de la ville. Selon certains dires, il y avait beaucoup de couleurs, de jolis parcs et toute une activité intéressante. C'était plaisant de vivre dans ce genre atmosphère. On en oubliait presque les horreurs de la guerre, à peine terminée mais bien présente dans les esprits adultes. Les souffrances engendrées allaient persister un ou deux générations avant de pouvoir se dire que ce n'était plus qu'un mauvais souvenir. Les dieux admettaient la reproduction, seulement l'élu avait un traitement spécial. Depuis des siècles, il lui fallait renoncer à ses pouvoirs et à sa mission et passer le flambeau s'il désirait vivre une autre aventure, prendre sa retraite. Pas question pour Nai. Dans son esprit, il restait toujours l'élu et n'avait pas le droit de battre en retraite.